Issuu on Google+


Pour financer notre voyage, nous avons mené quelques opérations …Loto , chantier , bol de riz … Un an de préparation


Rendez-vous matinal ce samedi matin à l’aéroport de

,

Guipavas direction Paris Roissy,7 heures d’attente puis escale de 8 heures à Colombo au Sri Lanka , arrivée à Chennai dimanche après midi et enfin 13 heures de train couchette pour atteindre notre destination , Mangalagiri, province du Tamil Nadu !

Après un mois de météo exécrable, nous quittons Brest sans regrets.

Pour l’anecdote, petite frayeur concernant F Rabikowski : l’agence a mal orthographié son nom, à chaque enregistrement on peut essuyer un refus des compagnies !!


Mais le voyage s’éternise entre les escales, il faut s’occuper ! Dessin, jeux de carte , sieste …


Dans le mini bus , nous peinons à nous installer, le van est prévu pour 11 et nous sommes 13 ! Dans un café, nous découvrons les premiers mets : une semoule aromatisée (?) et des Pakora (beignets de légumes) et leur chutney.

Visite de la cathédrale St Thomas , et de la crypte où repose le saint . L’apôtre Thomas serait venu dans la région en l’an 52 pour évangéliser la colonie juive installée là. Il y est mort en martyr, en l’an 72.


Embarquement pour 13 heures de train … couchette heureusement Répartis dans deux compartiments, nous y dormons , nous y mangeons, et nous faisons des rencontres ….Nous appréhendions un peu ce moment, finalement cela a été plaisant !

!


Nous rendons visite au collège Parish St Joseph de Pudukottai, près de Mangalagiri

Par groupe de 2 ou 3 , nous intervenons dans les classes , pour leur apprendre quelques mots de français et nous leur chantons quelques chansons d’enfants : une souris verte, petit lapin, la danse des canards, une poule sur un mur …avec grand succès.


Dans une Êcole Lasallienne de Pudukottai ‌


Le midi, pas de cantine pour la plupart des élèves, chacun apporte sa nourriture :des galettes de riz (idii) que le jeune trempe dans un bouillon épicé.

La cuisine indienne est très épicée…Chaque cuisinier fait ses mélanges. Les plats sont accompagnés de riz blanc , de naan ou de puri (galette gonflée) , le dosai /masala ressemble à nos crêpes de blé noir. Souvent on effrite un papadom craquant dans l’assiette de riz. Côté protéines, surtout du poulet et du poisson épicé frit. Mais le sud mange surtout végétarien: des Biryani. Les plats sont servis dans des assiettes en alu, recouvertes d’une feuille de bananier.


Mercredi 20 juin inauguration officielle du bâtiment électrotechnique au lycée industriel St Lasalle à Tuticorin. Nous sommes tout d’abord réunis dans une salle avec les étudiants d électrotechnique pour une allocution du Frère Arulsamy puis nous sommes invités à déposer « la première pierre »


Nous sommes présentés aux étudiants du lycée professionnel .


Moments choisis de détente …Ce voyage est aussi une occasion de rencontres, la langue pose problème au début et puis chacun trouve les mots anglais, les gestes, les mimiques pour se faire comprendre .Tous les soirs; les enfants viennent jouer un match de volley ou regarder nos dessinateurs, ou chanter et danser pour les petites filles.

Les échecs ont passionné tout le monde…un tournois a même été organisé les deux derniers jours !


Pendant les temps libres, nous aidons les Frères à entretenir le jardin.

Ou bien nous prêtons main forte quand le besoin se fait sentir …


Le chantier nous occupe tous les jours : des fondations aux murs, nous voyons le futur bâtiment des électriciens se construire.

Les fondations sont difficiles, la future classe se situe dans une cour, il fait très chaud et les méthodes de travail sont différentes ici. Il a d’abord fallu creuser les emplacements des piliers à 1m80 de profondeur !


Voici le chantier tel que nous le quittons , les maçons sont plus nombreux à intervenir. La base des piliers est terminée. Par contre nous restons ahuris devant le peu de moyens dont disposent ces personnes : ce qui se ferait en 2 jours chez nous avec une mini-pelle et une toupie de béton prend des jours ici … Les briques, le sable et les graviers ont été livrés au bord de la route : pas de transpalette , tout se fait dans des auges métalliques contenant 6 briques …

Le réservoir d’eau est terminé, une des pompes que nous avons fournie, servira à extraire l’eau non potable.


Dans la salle d’électrotechnique existante, quelques élèves installent la moto-pompe que notre opération finance : elle servira à pomper l’eau potable pour les étudiants et l’eau du puits situé dans le jardin.

C’est l’occasion pour chacun de se rendre compte que l’outillage n’est pas partout à disposition, chaque étape pose problème : pas de foret adéquat, pas de dominos, des chevilles en bois ….


Dernier jour, les élèves font découvrir au professeur d’électrotechnique les maquettes qu’ils viennent de réaliser pour les futurs élèves indiens. Le professeur est très satisfait, ce sera pour lui une aide précieuse pour ses cours. Pour réaliser ces maquettes, nous avons acheté tout le matériel, l’école ne dispose pas de magasin : pas de fils, de dominos, de forêts pour la perceuse etc …

Câblage des motopompes


Le dernier jour, match de foot contre l’équipe du lycée St Lasalle ..perdu 1 à 6 … Mais les jeunes indiens étaient favorisés par leurs chaussures à crampons !

Partout autour du terrain, les différentes classes sont venues encourager leurs collègues.


Après un chant et une prière, le professeur d’électrotechnique nous remercie pour notre engagement en nous remettant une médaille.


Le week end, le frère Arusalmy nous fait visiter la région :

En 3 h de route, nous atteignons Cap Comorin,ou Kanyakumari à la pointe de l’Inde, la où se rejoignent le golfe du Bengale, la mer d’Oman et l’Océan Indien. Après une visite du temple, nous gagnons le port pour embarquer vers les deux îlots où sont érigés le mémorial du philosophe du XIX è Vivekananda qui venait méditer ici et à côté, la statue du poète Thiruvalluvar. Dans cette même ville, nous visitons le mémorial de Gandhi, car c’est ici que fut éparpillée une partie des cendres du mahatma après sa crémation . La ville est donc un lieu de pèlerinage pour les Indiens.


Tirunelveli, le village où St François Xavier débuta son ministère au 16 è siecle.

Kanyakumari ou Cap Comorin


Le Sri Meenaskri Temple à Madurai, avec ses 11 gopuram (tours , 60 m pour les plus hautes) est un chef d’œuvre de l’art dravidien.

Le bazar près du temple


Balade sur le lac de Kodaikanal à 2300 m d’altitude

En montagne, la température est de 15 ° …Un petit lait au café est le bienvenu ! Vue de Pillar Rocks depuis le belvédère


En montant vers Kodaikanal, nous traversons les montagnes Palini , couvertes d’eucalyptus géants

Dans la vallée, les fleurs des flamboyants attirent les regards


Dernier repas Ă  Mangalagiri :nous en profitons pour offrir un cadeau Ă  Marie et Ganesham


Remerciements .

Nous remercions tous nos partenaires sans qui un tel projet ne serait pas possible : Monsieur Minguy et toute l’équipe éducative du Likès qui nous encouragent à poursuivre notre action éducative par des engagements Lasalliens, en collaboration avec le SEMIL (service éducatif des missions Lasalliennes) L’association BURKINACTION, son président M Burel et l’ensemble du bureau. L’association EDDE à Paris , le SEMIL L’association des anciens élèves du Likès (AEL) et son président Monsieur Vincent Jaouen L’association des retraités du Likès (ARL )et sa présidente Madame Le Bleis La mairie de Quimper qui nous a facilité l’organisation du Loto Le département du Finistère, le conseil général du Finistère Le conseil Régional de Bretagne Le Rotary club de Quimper Les sociétés Armor Lux, Castorama, Thalasso de Douarnenez,…



UNESCO - Carnet d'Inde 2012