Page 17

Q

uel regard portezvous sur l’évolution du tourisme à Singapour ? Le paysage a beaucoup changé. Quand je suis arrivé, il n’y avait pas de Marina Barrage. Gardens by the Bay et le Marina Bay Sands n’étaient pas encore sortis de terre. Le gouvernement de Singapour a engagé d’importants investissements avec la construction d’un grand port de croisière et le développement d’un aéroport dont la qualité est exceptionnelle. Ces infrastructures ont vraiment conforté Singapour dans sa position de hub régional. Auparavant, la cité-Etat était une pure zone de transit. Elle est devenue une destination à part entière. L’organisation du Grand Prix F1 a été une initiative très efficace pour attirer de nouveaux touristes et les faire rester sur place. En 2014, en revanche, le tourisme a connu une importante baisse de fréquentation de la part des touristes chinois. Le développement du tourisme sur un espace aussi réduit que celui de Singapour n’a t-il pas des limites ? Le gouvernement de Singapour a choisi d’investir dans un tourisme de qualité. L’objectif est d’augmenter la durée des séjours. Tout le secteur des Congrès et conférences (MICE), qui s’appuie sur des infrastructures d’accueil de haut niveau, est un excellent moyen d’aller dans ce sens. A quel moment le groupe Accor s’est-il implanté à Singapour ? Accor a ouvert un premier hôtel Novotel dans les années 80. Depuis, le groupe a pris en gérance le Novotel de Clark Quay, le Grand Mercure Roxy, suivie par l’ouverture de l’Ibis Bencoolen puis de l’Ibis Novena. En 2014,

© Elie Cortine

© Elie Cortine

© Elie Cortine

Ouvert en 2014, le Sofitel So se situe au coeur du CBD (Central Business District) Photos du hall, vue extérieure et terrasse. Terrasse en page précédente

le groupe a ouvert Sofitel So dans le quartier des affaires et le Sentosa Resort & SPA, qui deviendra bientôt Sofitel Singapore à Sentosa. Y a t-il une French touch dans la manière dont Accor administre ses hôtels ? La French Touch est toujours présente. Tous les messages, par exemple, sont à chaque fois déclinés en français. C’est parti-

culièrement vrai dans le segment des hôtels de luxe comme Sofitel. Par ailleurs, nous nous efforçons de nous adapter à la culture de chaque pays à travers les services, la décoration ou les menus. A quels challenges êtes-vous confronté ? Ces challenges sont surtout liés à la main-d’œuvre compte tenu des difficultés de recrutement à Singapour. Chez Accor, nous avons

MAI JUIN JUILLET 2015

SINGAPour | 17

SINGAPOUR | TOURISME, 15 millions de consommateurs  

Le Magazine 100% Red Dot du site lepetitjournal.com/singapour | N˚4 Mai/Juillet 2015

SINGAPOUR | TOURISME, 15 millions de consommateurs  

Le Magazine 100% Red Dot du site lepetitjournal.com/singapour | N˚4 Mai/Juillet 2015

Advertisement