Page 15

pour, et rend hommage aux premiers migrants qui ont contribué à bâtir le pays. Le Chinatown Heritage Centre, installé dans l’une des shophouses, propose une plongée au cœur de la vie quotidienne des premiers migrants chinois. On trouve aussi dans le quartier plusieurs temples bouddhistes, comme le Buddha Tooth Relic Temple, qui abrite un musée et une relique originale : une dent de Bouddha. Little India, l’Asie de l’Ouest Changement de décor de l’autre côté de la Singapore River : le long de Serangoon road, Little India déploie ses rues colorées, ses boutiques de saris et ses effluves d’encens. En quelques mètres, nous sommes passés de la Chine à l’Inde : c’est toute la beauté et la singularité de Singapour. Little India est un quartier à majorité tamoule ; à l’origine, le gouvernement singapourien obligeait les Tamouls à s’installer dans ce quartier, qui s’est développé autour de l’élevage, puis du commerce. Aujourd’hui, le quartier reste majoritairement de culture indienne. Les activités culturelles y sont nombreuses, et les festivals hindous rythment la vie locale : de Deepavali à Thaïpusam, les fêtes religieuses sont chaque année l’occasion de se sentir plongé dans la culture tamoule. Le quartier a longtemps cristallisé les mésententes entre les populations venues de Chine et d’Inde. En décembre 2013, il a été le théâtre d’une nuit d’émeute qui a fortement marqué les esprits. Globalement cependant, l’histoire des querelles semble avoir laissé place à une certaine harmonie.

© Carole Caliman

Ci-dessus Le quartier de Kampong Glam inspire les artistes Page précédente Le charme des miniatures mais en grandeur réelle

A Kampong Glam, les premiers Singapouriens En remontant vers le nord de la Singapore River, se trouve l’un des plus vieux quartiers du pays. Kampong Glam était, à l’origine, l’endroit où s’était établie l’aristocratie malaise, bien avant la colonisation. Le quartier garde de forts liens avec la population malaise musulmane qui s’y est installée très tôt. Le centre névralgique est la mosquée du Sultan, qui est à la fois un centre important pour les musulmans de Singapour et un endroit touristique incontournable. Malgré la modernisation rapide du pays, Chinatown, Little India et Kampong Glam n’ont rien perdu de leur spécificité et de leur richesse culturelle et his-

torique. Ces trois quartiers sont des lieux touristiques majeurs de Singapour, et le gouvernement a tout fait pour les protéger tout en maintenant le dynamisme de ces lieux. Ce patrimoine varié est la marque de Singapour : dans le même pays, il est possible de passer d’un quartier chinois à un quartier indien, des premières constructions malaises aux bâtiments coloniaux, des tours de la city aux parcs naturels et à la mangrove. Singapour recrée alors une Asie en miniature, avec ses traditions, sa modernité et ses défis. Le pays a sans aucun doute su faire de sa diversité un atout. n

MAI JUIN JUILLET 2015

Anne Pouzargues

SINGAPour | 15

SINGAPOUR | TOURISME, 15 millions de consommateurs  

Le Magazine 100% Red Dot du site lepetitjournal.com/singapour | N˚4 Mai/Juillet 2015

SINGAPOUR | TOURISME, 15 millions de consommateurs  

Le Magazine 100% Red Dot du site lepetitjournal.com/singapour | N˚4 Mai/Juillet 2015

Advertisement