Page 1

Leyn Leynse

n’est pas un pseudonyme. Une poignée de rotterdamois savent qu’il habit à Rotterdam. Il débutait comme poète avec le recueil Antwerpen (Anvers) 1972 Il reçu le prix “Herman Gorter”pour ce recueil. “C’est juste une blague, disent des petits garnements, à la première page. Mais ”nous partons en voyage vers les maisons de poupée en brique”, est écrit sur la dernière, “tous en rang”. L’étranger doit aussi venir et certainemnt les enfants-poètes aussi”.


Nature coĂŽte 120 cm x 100 cm Acrylique sur papier 2002


Holywood, un hommage Ă Anne Frank 120 cm x 100 cm Acrylique sur papier

2002


Le chien 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2001


La maison 100 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2004


«In Baza eyeless» 100 cm x 71 cm Acrylique sur papier 2002


Printemps Ă Bagdad 72 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2002


L’avion 72 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2001


ÂŤTwin towersÂť un personnage sur une chaise. 100 cm x 72 cm Acryliue sur papier 2001


La reunion 130 cm x 100 cm 2001 Acrylique sur papier 2002


Mondrian sous feu 100 cm x 70 cm Acrylique sur papier 2001


Mondrian sous feu 110 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2001


La mort de ma mère 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


La chaise 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


L’arbre 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


L’arbre 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


L’arbre 1 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


L’arbre 11 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


L’arbre sur l’horizon 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


L’arbre 5 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


Les chaussures 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2001


Sans famille 100 cm x 72 cm Acrylique op papier 2002


Les chaussures orange 100 cm x 100 cm Acrylique sur papier 2001


Quatre dessins Feutre 2004


Chaussures et pieds 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2001


Le mariage 100 cm x 72 cm Acrylique op paper 2004


J’écris des poèmes et je peins des gouaches. Puisque la parole peut (selon Aristote) éclaircir une image mais ne peut pas en expliquer l’origine, ni où elle est imaginée ou se projette. J’appelle ce que je fais Steamerleed (la souffrance d’un bateau à vapeur). Ce sont des images qui viennent à ma rencontre, sur l’eau, moi comme naufragé (non pas l’eau H2O, ou l’eau des océans mais l’eau dans le sens psychique, ou à cause de la Shoah dans le sens biblique). En ce qui me concerne ce sont des “ombres de demain” dans lesquelles siègent l’héritage de deux siècle d’hégémonie de la vapeur qui à la fois me poursuivent ainsi que s’approchent de moi. (D’un centrale nucléaire jaillit également de la vapeur). Ce sont des navires sans port d’attache, ou des convois des navires, bateaux qui ne peuvent plus avoir de destination, des poissons sur la rive, des chars (mobile home) des maisons inhabitables (Grozny, New York, Basra, Novi Sad, Venise) scène de maisons closes, chaises, pieds, chaussures, des animaux en captivités, arbres (aussi bien de la vie que la connaissance et parfois la combinaison contemporaine des deux comme un arbre dans une Russie blanche) et des natures mortes. Le terme Steamerleed est peut-être un peu audacieux parce que la souffrance est la douleur ressentie par une personne et jusqu’a présent la personne sur “mes” eaux reste cachée par la vapeur et l’eau s’évaporant. Cependant, depuis un an ou deux apparaissent des mariages. Extrait d’un texte de Leyn Leynse 2004


Vase 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


Fiorini vase et lampe 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2001


Canot Ă rames et fleurs 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2000


Le bateau Acrylique sur papier, 102 cm x 70 cm 2001


Lampe, vase et au fond des maisons 102 cm x 72 cm Acrylique sur papier 2001


Centrale nuclĂŠaire et arbre 120 cm x 100 cm Acrylique sur papier 2002


Leyn LEYNSE Amsterdam, 23 septembre 1941-Paris, 7octobre 2006 Publication: 1970 1971 1974 1976 1982 1996 1998 2002 2002 2004 2012

Prix: 1969 1975

Exposition: 2002

2004 2005 Juin 2012 Juin 2012

Divers: 1972 1974 1977 2008

2008 Juin 2012

Afrika Sterft, roman (l’Afrique meurt) édité par Paul Brand, Bussum. Pat nouvelle (Pat) édité par la fondation d’Art de Rotterdam. Antwerpen, recueil de poésie, (Anvers) édité par De Bezige Bij, Amsterdam. Zwart doch lieflijk/nigra sed formosa, nouvelle inclue dans la revue Rotterdams Mooij. Williamsborough bridge (le pont de Williamsborough, dans sur le pont) op de brug, édité par la fondation pour l’Art de Rotterdam.. Contribution à 24 gedichten voor Ruth, (24 poèmes pour Rith) édité par la fondation pour l’Art d’Amsterdam. Contribution à Dichter bij de Maas, (poète du bord de la Meuse) édité par la fondation “Pendrecht”, Rotterdam. Creedance contribution à Hé de Hef, (Hé le pont levis) édité par Duo/Duo, Rotterdam. Nature Coîte/Stilleven (Nature morte) contribution à Ja ik wil (Oui je veux) un recueil de poésie pour le prince Willem-Alexnder et Maxima. Edité par Meulenhoff sur commande de la municipalité d’Amsterdam. Atrecht (Arras) poèmes et dessins édité par HERoes’ Atelier, Rotterdam. Nadagen recueil de poèmes posthumes et une sélection des poèmes publiés, accompagnés d’un article d’Eddy Elsdijk, édité par Doane, Rotterdam.

Le prix Anna Blaman, pour le manuscrit Afrika sterft (Afrique meurt). Le prix Herman Gorter, pour le recueil de poésie Antwerpen (Anvers). Steamerleed (la souffrance d’un bateau à vapeur) gouache, Galerie De Aanschouw à Rotterdam. Exposition de 6 gouaches, Gommers, Rotterdam. Exposition à l’église St Laurent,Rotterdam. Le Centre d’Art Contemporain de Rotterdam organise une exposition de Leyn Leynse. Librairie Van Gennep expose le tableau Holywood (hommage à Anne Frank). Participation à Poetry International à Rotterdam. Fondation avec le poète Rien Vroegindeweij et l’écrivain Eddy Elsdijk du premier magasin de la poésie des Pays-Bas Woutertje Pieterse in poëzie à Rotterdam. Participation à Poery International à Rotterdam. Leporello, livre d’artiste avec les tableaux d’Olivier Hartemann et un poème de Leyn Leynse, dans la collection Derrière le vitre, édité par Jean-Pierre Huguet, Paris. Le Leporello contient un CD avec les poèmes de Leyn Leynse lus en Néerlandais par Eddy Elsdijk et en Français par Anne de Staël. Passionate Magazine (revue litteraire) tome 15, numéro 2 Op de Sien (sur scène) avec quatre poèmes de Leyn inédits ey un article de Eddy Elsdijk à propos de Leyn Leynse. Poetry International organise un hommage à Leyn Leynse, Anne vegter lit un choix de poèmes de Leyn et plusieurs poète internationaux invités lisent leurs traduction de ses poèmes.


Photo: Mathieu Ficheroux, Leyn dans le mĂŠtro de Londres 1973

Leyn Leynse fr.  

book, tableaux

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you