Page 1


SOMMAIRE 1.L’agence 1.1 Histoire de l’agence 1.2 L’équipe/Les locaux

2. Les missions 2.1 BNV - Logements Brazza 2.2 JIM - Boutiques «Jim Thomson» 2.3 BVD - Bordeaux Belvedère 2.4 TBK - Réhabilitation Tri Postal 2.5 CAI -

3. Retour sur l’experience

Remerciements


L’agence Flint


Petite histoire de l’agence

L’agente Flint a été fondée en 1995 par deux architectes, Christophe Gautié et Véronique Tastet après avoir participé à un projet commun, celui de Francis Soler pour le centre de Conférences internationales de Paris. L’agence commence par répondre à des commandes privées mais s’interesse également aux marchés publics. En 1998, elle remporte le concours la restructuration du Hangar 14 sur les quais de Bordeaux. Cette première opération tangible du grand projet de requalification des quais de la rive gauche de la Garonne sera récompensée par le «prix de la première oeuvre». Par la suite, elle permettra à l’agence d’etre retenue sur de nombreux autres concours. En france ; l’Antenne du Louvre à Lens, le musée de la Dentelle à Callais (projet lauréat réalisé), la Halle aux Farines à Paris ou encore les nouveaux FRAC à Marseille.. Mais aussi en Europe avec le concours de restructuration du Hangar Montévideo à Anvers et trois autres projets réalisés à Madrid.. Et enfin hors-europe avec le recent projet de boutique à Bangkok pour la marque de soie Thailandaise Jim Thomson. Ansi l’agence refuse de se specialiser dans un domaine particulier et peut aussi bien travailler sur des logements, des bureaux, des equipements scolaires ou culturels ou encore hotels, restaurants. Elle opère également sur des echelles très différentes pouvant varier de celle duterritoire (Zac du Tasta, Bruges, 47 hectares) à celle du mobilier (Restaurant Comptoir du Port, boutique pour Jim Thomson..)


L’équipe /Les locaux

L’agence est installée dans un espace de 340m2 entièrement rénové sur Rue Margaux, dans le centre historique. Sa terasse offre une vue imprenable sur les coteaux et les toits Bordelais, le tout surplombant la rue Sainte Catherine. L’équipe est composée de 12 architectes, un informaticien et une assistante de gestion. Lors de mon passage dans l’agence, j’ai remarqué que l’équipe etait très hétérogène culturellement. Plusieurs architectes d’origine etrangère ; une espagnole, un mexicain, une italienne et une chilienne faisaient partis de l’équipe et maitrisant tous très bien le français. Elle étaient également très mixte avec une majorité de femme, chose assez rare dans le milieu de l’architecture. L’objectif de FLINT a été de constituer une équipe fiable et perenne ainsi la plus part des architectes font partie de l’équipe depuis plus de trois ans et suivent les projets depuis la conception jusqu’au chantier. Les maquettes sont réalisées au sein de l’agence grace à un atelier équipé d’une découpeuse lazer. La plus part des images de synthèse sont réalisées au sein de l’agence, excepté pour les concours pour lesquels l’agence fait appel à un infographiste externe.


Les missions


BRAZZA - ILLOT 2

Maitrise d’ouvrage : VILOGIA Paysagistes - ANTEA groupe & Freddy Charrier Procédure : Marché Négocié base + HQE Phase etude mission Livraison : Phase APS


BNV


Présentation ilot E2

Ce projet prend place au débouché du pont Jean-Jacques Bosc sur la Garonne, maillon indispensable entre la rive gauche de Bordeaux et le quartier Bastide-Niel, Brazza qui fait recement l’objet d’une reconquête urbaine inédite. Des zones d’activités tout entières vont bientot etre mutées en un secteur urbain mixte et dense au coeur de l’agglomération pronant une mixité entre de nouvelles formes d’activités et d’habitat dans un paysage verdoyant orienté vers la Garonne. Le projet du macrolot Brazza intègre l’aménagement paysager, la coordination de 4 lots à construire et la maîtrise d’œuvre complète pour la construction de l’ilôt E2. Ce dernier fait partie de la «Brazzaligne», alignement d’immeubles singuliers et évolutifs le long de l’ancienne voie ferrée en lisière du quartier. Il se veut manifeste d’une très forte mixité fonctionnelle et sociale.


Reflexion sur la volumétrie Ce projet est lancé depuis 2015 mais il peine à dépasser la phase APS. En effet, sa volumétrie conséquente a d’abord posé problème du fait de l’importance du nombre de logements exigé par le promoteur Villogia. De nombreux compromis ont alors été trouvés afin d’aboutir à une forme qui puisse s’intégrer au site tout en essayant de conserver un aspect domestique.

Le parti pris de Flint a été de traiter le projet selon trois parties distinctes rendues lisibles en façade;

- Le RDC qui regroupe des locaux d’activités en double hauteur avec mezzanine desservis par une allée intérieure. - Le parking sur 3 niveaux qui mutualise les besoins du macrolot. - Les niveaux superieurs qui comprenent 44 logements pour jeunes travailleurs et 126 logements familiaux. Les maquettes stockées à l’agence m’ont très rapidement permis de comprendre les étapes de l’évolution de la volumétrie du projet. Dans une logique de couches, les modifications apportées au projet concernaient surtout les niveaux supérieurs dédiés à l’habitat. À l’origine, ces derniers étaient pensés selon une logique stratifiée horizontalement, mais elle a au fur et à mesure muté vers un registre de forme plus d’habitat «individuel» avec des tests d’organisations différents. La dernière photographie de maquette témoigne de l’état du projet lorsque je suis arrivée chez FLINT. Il m’a alors été confié la mission de tester une nouvelle volumétrie en 3D. celle-ci avait auparavant été en plan par l’architecte chargé du projet BNV.


TEST VOLUMETRIES Photo maquette evolution du projet depuis 2015


À l’occasion de ce nouveau test de volumétrie, il était question de donner davantage de lisibilité aux derniers niveaux en réorganisant la circulation et les terrasses privatives. Les toits de la première rangée d’unités d’habitations sont alors transformés en terrasses. Un jeu de rythme commence à émerger grâce à des décrochés sur la façade extérieure tandis que les façades intérieures, donnant sur le patio central, sont réinterprétées avec des loggias et des jeux de passerelles.

BNV - 3D Réalisée pour Test de volumétrie


BNV - 3D Réalisée pour tester une nouvelle volumétrie


L’étape suivante a été de mieux définir les détails des façades pour le nouveau dossier APS. Pour cela, j’ai produit différents tests de façades à partir d’une seule image 3 D. Ces tests nous ont permis de débattre de l’aspect extérieur du projet et tout particulièrement du traitement du garde-corps du niveau supérieur et des façades des unités d’habitation. À l’issue des discussions, le choix des matériaux s’est porté sur un garde-corps en béton dans la continuité de la grille structurelle et une couverture en brique claire pour les unités d’habitations. J’ai par la suite résumé ces choix de matériaux dans le document ci-après faisant partie du dossier. La palette des matériaux pour le quartier Brazza-Nord établie par YTAA exigeait que toutes les façades en béton aient une texture qui fasse ressortir son ombre et dans le même temps un coffrage qui fasse ressortir les aspérités de sa texture. Assez régulièrement des intervenants de Lafarge et Terreal venaient nous présenter des échantillons de briques et bétons avec différents aspects afin d’affiner nos choix.

Test de façade

Echantillons béton et briques


BNV - Documents dossier de faรงade


JIM THOMSON Maitrise d’ouvrage : THE THAI SILK COMPAGNY LTD Procédure : Commande directe Phase : JIM HOUSE,JIM AIR & JIM POP en phase esquisse et JIM SIAM livré en 2017.


JIM


L’histoire du projet L’agence Flint a eu la chance de travailler avec la marque de soie thailandaise JIM THOMPSON autour de la transformation d’une boutique située dans un très grand centre commercial de Bangkok, «SIAM PARAGON». Depuis la livraison de ce premier projet en 2017 et le très fort succés qu’a connu son inauguration, la marque a choisi de continuer de faire confiance à Flint autour de trois nouveaux projets ; Jim House, Jim Airport et Jim Pop.

Design Concept Les esquisses de ces trois nouveaux projets reprennent l’imaginaire de la première boutique ; un univers qui mélange exubérance du paysage tropical et intimité feutrée des habitations colorées de culture thailandaise. Ainsi, la première boutique a été pensée selon deux parties, le Jardin et les Alcoves : -Le Jardin est l’espace central lumineux et clair, où des groupes de meubles arrivent à différentes hauteurs, avec des sommets de marbre vert. Ils créent un paysage de petites îles où les articles sont disposés en groupes de couleurs. -Les Alcôves sont des chambres intimes avec des tonalités en bois foncé, du marbre vert, des étincelles dorées, qui détiennent des gammes de vêtements ou d’accessoires, dans une mise en scène qui fait dialoguer à la fois l’univers oriental et occidental.


Jardin

Alcôves

Axonométrie montrant l’esprit de la première boutique à Siam Paragon


JIM HOUSE Le projet de Jim Thomson House consiste en réalité en la réhbailitation et l’aménagement d’une maison traditionnelle thailandaise de Bangkok en boutique. Lors de la phase d’esquisse, nous avons fait trois propositions différentes d’implantations dans les deux niveaux du batiment existant. Ma mission etait de produire des coupes pour chacun des scénarios. Ces dernières devaient etre très expressives et refleter l’univers et le parti pris esthetique de la boutique s’exprimant à travers le mobilier et les materiaux. Les invariants dans les trois propostions etaient les points suivants : - L’abolition de l’escalier extérieur principal et préservation de l’escalier autour de l’étang comme une issue de secours. - Création d’une grande fenêtre donnant sur le jardin au niveau supérieur. - Conservation de la position de l’entrée. - Création d’une vitrine près de l’entrée de la boutique. - Position de la caissière, près de l’entrée. - Distribution, avec la partie jardin au niveau du sol et les alcôves dans le niveau supérieur.

MAXIMISE

GARDEN VIEW

Les trois scénarios ont été présenté le 2 novembre 2017 aux représentants de JIM THOMPSON par Veronique Tastet lors d’une réunion à Bangkok.

SUPER-THAI


MAXIMISE - Ce scénario permettait d’offrir le plus d’espace possible. L’escalier intérieur est parallèle au rideau (mur opposé à l’entrée) Au niveau supérieur, l’escalier atteint une grande alcôve avec les tisserands, puis le alcôves suivantes (design d’intérieur, hommes, femmes) sont reliées par un couloir à une terrasse qui offre des vues sur le jardin.

GARDEN VIEW - Cette proposition cree des liens plus intimes avec le jardin. Dans ce scénario l’escalier vient egalement parallelement au mur. L’organisation des alcoves du premier niveau ne varie pas, mais ce dernier s’ouvre sous la forme d’un patio interieur du cotes de la baie vitrée offrant davantage de points de vues sur l’exterieur.

SUPER-THAI - Dans cette proposition l’escalier et placé dans un vide central au niveau de l’espace principal du rez de chaussée. Au premier niveau un long couloir, parallèle à l’élévation de la terrasse, est utilisé pour installer les marchandises (sacs, coussins ...) sur les étagères, telle une longue exposition qui connecte chaque alcove.


JIM AIR

J’ai poursuivi avec un second projet ; la transformation de la boutique de JIM THOMPSON AIRPORT. Il s’agissait de produire des documents de type coupe et perspectives afin de comprendre la nouvelle organisation de la boutique ainsi que son ambiance. Très différent du projet de JIM HOUSE, cette boutique faisant partie de la galerie marchande de l’Aéroport de Bangkok-Suvarnabhumi avait la particularité d’être à la fois plutot confinée et ouverte sur l’espace de circulation. Une situation qui n’est pas sans impacter sur les différents choix de configuration de son espace inetrieur. Cependant, comme pour celle de SIAM, son espace est organisé selon deux parties ; l’espace principal dit « le jardin » totalement ouvert, ce qui permet aussi d’interpeler les usagers et dans un second temps un espace plus intime, celui des «alcoves». Pour ce qui concerne les documents graphiques, les différentes textures devaient etre fidèles au dossier de JIM HOUSE dans un soucis de cohérence.


JIM AIR - Coupe perspective montrant l’ambiance et les materiaux

JIM AIR - Perspective de la boutique perçue du hall de l’aéroport


JIM POP


Dans un troisième temps, je me suis vue confier entière la première esquisse du projet JIM POP. Il s’agissait d’imaginer la boutique Jim Thomson d’un centre commercial à Bangkok. L’agence Flint m’a laissé libre pour ce petit projet jusqu’au dessin du mobilier. La difficulté de cette exercice etait que l’espace d’intervention était à la fois particulièrement restreint et divisé en deux par un escalator. J’ai trouvé judicieux de venir fermer l’espace a l’aide de deux niches et d’une assise, puis de positionner un meuble d’exposition centrale, créant ainsi une atmosphère plus intime. Le mobilier reste dans l’esprit des premières boutiques ; - Armoires en bois de marronier avec l’interieur en soie verte dimensionées aux dimensions spécialement adaptées à l’espace. - Tables basses d’exposition en marbre avec des éléments en or plus ou moins hauts pour la disposition des articles de baggagerie. - Canapé en bois de marroier et soie doré surplombé d’élément décoratifs. La formalisation du dossier d’esquisse s’est fait essentiellement à travers la production de plans, élévations et vues 3D. Lors de son élaboration, l’envoi de relevés photographiques réalisés sur place par Veronique Tasquet se trouvant à Bangkok à ce moment là m’ont permis de gérer certains détails de décallages avec le garde-corps et le potaux afin de produire les documents les plus précis possibles.


JIM POP JIM POP - PLAN boutique

JIM POP - Photos relevés échangés


JIM POP - Elévations boutique


LE BELVÉDÈRE

Maitrise d’ouvrage : Pitch Promotion Surface : 7 174 m² SDP Procédure : Lauréat Sur Consultation Livraison : 2020 (étude du calendrier en cours)


BVD


Présentation du projet

Le projet du «belvédère» fait partie d’un plus vaste projet urbain Garonne-Eiffel, né à l’occasion de la mise en service de la future liaison ferroviaire à Grande Vitesse (LGV) connectant directement Bordeaux avec Paris. Il s’agit d’une opération d’Intérêt National qui vise à tirer parti d’importantes potentialités foncières issues de friches industrielles et de zones d’activités en décroissance pour proposer un nouveau morceau de ville aux franges du centre historique de la métropole bordelaise. La méthodologie pour ce projet prévoyait la définition des volumétries des lots. Ainsi la fiche de lot concernant les attentes pour le projet «belvédère» stipulait que ce dernier, de par sa localisation devait permettre de marquer de manière symbolique la «porte d’entrée du quartier». En effet, le lot se trouvant à l’interface entre deux des espaces publics structurants le quartier ; d’un cotès le boulevard Juliot-Curie d’échelle métropolitaine et à l’ambiance urbaine dynamique et diversifiée et de l’autre l’allée Deschamps à l’échelle de quartier plus locale et à l’ambiance apaisée de «promenade jardin bucolique». Le Parti pri architectural envisagé était de créer un véritable «théâtre ubain», composé d’une tour belvédère offrant une vue à 360° sur ces espaces.

Tour Trégey Lot EB2b Boulevard Joliot-Curie

Allée Deschamps Place Trégey


3D de façade réalisée pour la création de vues perspectives


Pour ce projet, déjà porté jusqu’en phase APS, j’ai contribué à l’élaboration d’une 3D pour la production de vues du exteieures du projet. Ces perspectives etaient nécéssaire à l’élaboration d’un dossier pour le contrôle de la qualité des façades, dans un soucis de cohérence lié au projet urbain global Garonne-Eiffel. Les préscriptions sous-entendues par les commanditaire prévoyait l’utilisation de matériaux «nobles» à dominance minérale et rendaient compte d’un soucis important pour la qualité des espaces exterieurs. Le parti pris de Flint pour ces façades était de rendre lisibles trois strates selon un jeu de matériaux et d’ouvertures : - Le Rez de chaussé a donc été imaginé en béton lisse sur une aile du batiment qui comportent les entrées, avec la proposition de menuiseries dorées. Et sur l’autre aile, il est texturé par de la brique (différents tons de gris) et se déploie sur une hauteur plus importante avec de plus grandes ouvertures. - Une seconde strate forme le corps bati, elle est rythmée par des ouvertures dont le traitement différe afin creer de la différence sur la façade. Les balcons sont volontairement mis en décallages pour créer un rythme irreguliers, leurs garde-corps sont en aluminium perforés. Pour cette partie de la façade, le béton choisi est davantage texturé que celui du rez-dechaussé. - Enfin la partie haute du batiment, mise en décallage avec la façade des deux premières parties par une terasse, est immaginée recouverte de panneaux de briques. Ici aussi les ouvertures ainsi que les balcons permettent de crée de l’irrégularité.


Béton sablé

Béton Lissé

Briques


BVD - Faรงade boulevard Jolio-Curie


TRIBEQUA

Maitrise d’ouvrage : BNP PARIBAS IMMOBILIER Surface totale (SP) : 54.945 m² Procédure : Première étude de capacité et proposition sans cadre particulier


TBK


L’histoire du projet

AXONOMETRIES TRIBEQUA

Ce projet envisagé par Bordeaux-Euratlantique prévoit la réhabilitation de l’ancien centre de Tri postal en un Centre de congrès et d’exposition dans le quadre de la revalorisation du quartier Armagnac. Mr Gautié m’a confié la tâche de réaliser une petite étude de capacité et de volumétrie autour du programme. Le centre prévu pour accueillir de nombreux évenements, il insistait sur le fait de dégager des espaces d’expositions flexibles et hautement adaptables. Ma proposition reprend les points suivants :

Toiture

REGIE

AMPHITHEATRE COWORKING

R+2

- Conservation de la structure principale - Organisation de la circulation et du programme. - Création de mézzanines à chaque niveau pour un gain de superficie.

R+1

LIVRAISONS

ACCUEIL

RDC

EXPOSITION

Logements Montes-charges Escaliers Traiteur Sanitaires/Vestiaires


Références

Plans de l’existant


RDC

RDC (Mezzanine)


R+1


R+2

R+2 (Mezzanine)


CAILLAVETi

Maitre d’’ouvrage : GIRONDE HABITAT + NEXITY-EIFFAGE Procédure : Lauréat Sur Concours Surface : 15600 m² SDP Livraison : Septembre 2020


CAI


CAI


Ma dernière mission chez FLINT concernait le projet Caillavet à Mérignac. Dans le cadre de la construction d’environ 230 logements locatifs sociaux collectifs, il était également prévu un local d’activité de type crèche pour lequel j’ai proposé plusieurs plans. Ce dernier exercice m’a permi de me familiariser avec la réglementation pour ce type de structure. L’enjeu était d’organiser les différents espaces selon un cahier des charges rigoureux ; le bureau de la direction ainsi que la locale poussette devait être en contact directe avec le hall d’entrée. Les salles de vie des enfants devaient chacune etre autonome et se trouver à proximité directe des espaces de préparation des repas/biberons et chaque salle devait avoir un accès direct avec l’extérieur. J’ai choisi de travailler le plan avec des courbes qui ses prettait bien à ce type de structure scolaire, ludiques et permettant de guider la circulation.


RETOUR SUR MON EXPERIENCE

Un panel d’interventions

Ce stage effectué chez FLINT représente pour moi le premier pas dans l’entreprise et dans la pratique de mon futur métier, il m’a permis en premier lieu d’améliorer mon aptitude à comprendre un projet rapidement et m’adapter aux différentes phases d’avancements qui demandent différents niveaux de complexités. En effet, comme en témoigne mon rapport, les projets sur lesquels je suis intervenue étaient très variés (FAISA ESQ, APS...). Le passage d’un stagiaire au sein d’une telle agence sur une durée aussi courte que deux mois ne permet pas aux architectes de déléguer énormément de responsabilités, cependant d’un point de vue personnel cela ne m’a pas dérangé et j’ai pu comprendre énormément plus de chose concernant le fonctionnement de l’agence et le montage des projets que si l’on m’avait demandé de me concentrer sur un seul. En conclusion, la pluralité de mes interventions demeure un point très positif.

Affinités personnelles dans l’exercice du projet

Le stage de master est l’occasion pour les étudiants en architecture de se connaitre davantage et donc d’affiner nos choix concernant le cadre dans lequel nous aimerions évoluer plus tard et les types de projets sur lesquels nous aimerions être amené à travailler. En ce qui me concerne, j’avais déjà effectué un stage dans une plus petite agence (Dauphins Architectes) qui traitaient d’avance de commandes pour des particuliers et de petites opérations de logements. Ce stage m’avait beaucoup apporté mais l’agence, plus jeune, n’avait pas encore accès aux mêmes types de concours. Or j’aimerais énormément avoir la chance de réfléchir sur des bâtiments présentant des programmes hétérogènes, qui soient chacun à la fois complexes et conséquents et dont les enjeux peuvent atteindre l’échelle territoriale.


Je me suis également rendu compte que je n’étais pas tellement attirée par l’exercice de l’architecture à titre libéral. Il ne rend selon moi pas possible toute l’emulsion d’idées ressortants des dialogues entre les differents personnalités et compétences dont dispose une grosse agence... J’ai découvert chez FLINT un certain gout pour la communication ; apprendre à cerner rapidement les attentes de chaque architecte dans les missions qu’ils me confiaient était un exercice plaisant et je me suis toujours sentie très stimulée par le travail en équipe. Pour ces raisons j’aimerais avoir la chance de rejoindre, une fois diplômée, une agence de la même envergure que celle-ci et/ou y effectuer un nouveau passage plus long, avec davantage d’expériences. Chez FLINT j’ai également découvert à travers les opérations des différentes boutiques JIM un point dans la conception de l’architecture que nous n’abordons pas souvent à l’ENSAP. En effet ce projet faisait appel à des questions d’architectures d’intérieures, d’aménagement, et de conception de mobiliers designs. Cet exercice entre totalement dans nos compétences et pourtant nous l’abordons peu car cela ne représente pas notre formation. J’ai énormément apprécié l’approche réflexive visant à cerner l’identité de l’enseigne JIM THOMPSON qui possède une histoire très forte dans l’industrie textile en Thaïlande, afin de produire pour ses commanditaires la meilleure réponse spatiale. Aussi, à l’heure qu’il est je prévois de travailler de nouveau avec certains contacts étudiants dans la mode sur des projets d’aménagement d’intérieur et de scénographie car cet aspect de notre métier me stimule beaucoup.


REMERCIEMENTS

Je remercie chaleureusement tous les architectes avec lesquels j’ai travaillé chez FLINT, qui ont eu la patience de répondre à mes questions et m’ont accordé leur confiance. Merci de m’avoir transmis votre bonne énergie et votre passion . Un remerciement tout particulier à Mr Gautié, aussi intéressant en tant que professeur a l’ENSAP Bx que dans l’exercice du métier d’architecte à l’agence et qui possède un talent exceptionnel de communication qui fait, selon moi, la grande force de l’agence FLINT. Merci de m’avoir accepté au sein de cette equipe lors de ce stage qui a su lever le voile sur le pays du concret et de m’initier à l’exercice de cette belle profession.


Profile for Elléa Bazillon

RAPPORT DE STAGE - FLINT  

Rapport de stage réalisé lors de mon Master d'architecture à L'ENSAP BX au près de l'agence FLINT.

RAPPORT DE STAGE - FLINT  

Rapport de stage réalisé lors de mon Master d'architecture à L'ENSAP BX au près de l'agence FLINT.

Advertisement