Page 75



avait donc dit vrai ! Edmond ouvre frénétiquement le coffre, ferme les yeux puis les rouvre, comme font les enfants pour augmenter l’effet de leur surprise : à l’intérieur, c’est un éblouissement d’or et de pierres précieuses. Trois compartiments s’offrent à lui. Dans le premier brillent de rutilants* écus d’or aux fauves reflets. Dans le second, des lingots rangés en bon ordre. Dans le troisième enfin, à demi plein, des centaines de diamants, de perles, de rubis : une cascade étincelante qui fait en retombant les uns sur les autres, le bruit de la grêle sur les vitres. Après avoir touché, palpé, enfoncé ses mains frémissantes dans l’or et les pierreries, Edmond glisse une poignée de diamants dans l’une de ses poches, se relève et sort de la caverne avec la tremblante exaltation d’un homme qui touche à la folie. « Me voilà riche, se dit Edmond ; plus riche qu’aucun homme ne l’a jamais été, si riche que rien ni personne ne pourra s’opposer à ma vengeance. Ma liberté, c’est Dieu qui me l’a rendue ; ce trésor, c’est Lui qui me le donne pour que je punisse les criminels qui m’ont volé ma jeunesse, mon amour, ma vie. Je serai le bras vengeur de la volonté divine. Edmond Dantès est mort en même temps que l’abbé Faria, le comte de Monte-Cristo lui succède aujourd’hui pour accomplir sa dernière, son unique volonté : vengeance ! » Comme promis, six jours plus tard, les contrebandiers de la JeuneAmélie sont de retour sur l’île pour le ramener à Livourne. À peine débarqué, Edmond, prend congé de l’équipage et du patron en promettant de lui donner un jour ou l’autre de ses nouvelles. Il commence par acheter un passeport anglais, puis il vend quelques diamants pour financer son expédition à Monte-Cristo où son trésor l’attend. Grâce à cet argent, il achète une barque et la donne à rutilants resplendissants.

74

Profile for ELI Publishing

Le Compte de Montecristo - Alexandre Dumas  

Lectures ELI Poussins

Le Compte de Montecristo - Alexandre Dumas  

Lectures ELI Poussins