Page 102



Rentré chez lui, il s’enferme à double tour, vide son coffre-fort, réunit une cinquantaine de mille francs en billets de banque, brûle des papiers compromettants*. « Demain, je serai loin, murmure-t-il en prenant son passeport. » La faillite de la banque Danglars est un immense scandale. Morcerf alias Fernand, et Villefort tremblent pour leur argent. Et pas seulement. Depuis quelque temps des rumeurs concernant la trahison du pacha de Janina circulent dans Paris ; on parle de témoins, de dénonciations anonymes : qui est l’officier français qui aurait fait assassiner le père d’Haydée et réduit la princesse en esclavage ? Après avoir quitté Danglars, Monte-Cristo se rend immédiatement en Italie : le jeune Albert de Morcerf, à Rome pour les fêtes du Carnaval, a été enlevé, comme convenu, par le redoutable bandit romain, Luigi Vampa. « À nous deux, Fernand ! » se dit le comte en entrant dans les catacombes de San Sebastiano qui tiennent lieu de repaire aux bandits. – Venez, Excellence ! » dit Vampa, votre protégé est là. Monte-Cristo voit alors Albert, le fils de Mercédès, couché dans un coin et dormant du plus profond sommeil. Vampa s’approche d’Albert et lui touchant l’épaule : – Excellence ! dit-il, réveillez-vous, vous êtes libre. – On a donc payé ma rançon ? – Non, Excellence. – Eh bien, alors, comment suis-je libre ? – Quelqu’un, à qui je n’ai rien à refuser, est venu vous réclamer. – Jusqu’ici ? compromettants dangereux, qui pourraient lui attirer des ennuis.

101

Profile for ELI Publishing

Le Compte de Montecristo - Alexandre Dumas  

Lectures ELI Poussins

Le Compte de Montecristo - Alexandre Dumas  

Lectures ELI Poussins