Page 101



cent mille francs, il me reste cinq millions cent mille francs. Je suis venu les retirer de votre banque, car il faut vous dire que j’ai fort besoin d’argent aujourd’hui. Tenez, voici le reçu, ma banque en Italie vous paiera dès que vous le lui présenterez. Danglars est terrorisé, l’affaire du télégraphe lui a fait perdre une grande partie de ses dépôts : en retirant son argent, Monte-Cristo l’accule* à la faillite. – Quoi ! balbutie-t-il, quoi ! Monsieur le comte, vous prenez cet argent ? Mais, pardon, pardon, c’est à peu près la somme que je dois aux hospices de la charité – toutes leurs aumônes* –, et j’avais promis de payer ce matin. – Peut-être préférez-vous que l’on sache que la banque Danglars ne m’a pas payé comptant l’argent qu’elle me doit ? – Non, non ! dit Danglars qui n’hésite pas un instant à sacrifier l’argent des pauvres et des orphelins de la charité publique pour éviter le scandale. Prenez ce qu’il vous faut et donnez-moi votre reçu. – Le voici, dit Monte-Cristo. Cet argent vous sera naturellement rendu à Rome lorsque vous présenterez ce billet à ma banque. – Danglars prend le papier que lui présente le comte, et lit : Reçu de M. le baron Danglars la somme de cinq millions cent mille francs, dont il se remboursera à volonté sur la maison Thomson et French, de Rome. – Tout est en ordre, dit-il, vous pouvez disposer de votre argent, Monsieur le comte. Puis, prétextant une affaire urgente, Danglars salue Monte-Cristo et quitte précipitamment la banque. l’accule le pousse (à la faillite). aumônes petites sommes d’argent données aux pauvres.

100

Profile for ELI Publishing

Le Compte de Montecristo - Alexandre Dumas  

Lectures ELI Poussins

Le Compte de Montecristo - Alexandre Dumas  

Lectures ELI Poussins