Issuu on Google+

Soutien réseau Une interruption de prélèvement rémunérée pour protéger le réseau La réserve tertiaire d’Elia se compose de la réserve tertiaire de production et de la réserve tertiaire de prélèvement. Ces deux réserves tertiaires forment une solution complémentaire avec la réserve primaire, la réserve secondaire et la puissance mise à disposition par le biais du contrat CIPU, pour faire face à d’importants problèmes de déséquilibre et de congestion. Le fonctionnement de la réserve tertiaire de prélèvement repose sur le principe d’interruptibilité: à la demande d’Elia, un utilisateur de réseau s’engage à diminuer ses prélèvements en dessous d’une certaine limite préalablement fixée. De plus, l’utilisateur met à la disposition d’Elia une réserve de puissance. Elia rémunère aussi bien la mise à disposition de cette réserve que l’activation du service d’interruptibilité. Elia et l’utilisateur de réseau sont contractuellement liés par le contrat "interruptibilité".

I. Interruptibilité: les principes I.1. Le contexte des réserves primaire, secondaire et tertiaire Le réseau à haute tension belge fait partie d’un ensemble plus vaste interconnecté au niveau européen. Comme recommandé par l’Union pour la Coordination du Transport d’Electricité, l’organe chargé de l’exploitation et du développement du système européen interconnecté (la zone synchrone UCTE), chacun des gestionnaires de réseau doit agir solidairement pour garantir la sécurité et la fiabilité de ce réseau européen. Elia prend en charge son rôle en agissant au niveau de sa zone de réglage. Elle y prévoit les mesures nécessaires pour atteindre ces objectifs de fiabilité, d’efficacité et de sûreté. C’est dans le contexte général de la gestion de réseau que des réserves de puissance ont été créées. Ces réserves doivent notamment permettre le maintien de la fréquence, de la tension et le traitement efficace des situations de déséquilibre ou de congestion dans la zone de réglage Elia. Ces moyens sont mis à la disposition d’Elia par les utilisateurs de réseau. Il s’agit notamment de la réserve primaire, de la réserve secondaire et de la réserve tertiaire. La réserve primaire est activable très rapidement (0-30 secondes) et sert à maintenir la fréquence, la réserve secondaire est activable rapidement (30 secondes-15 minutes) et règle les déséquilibres courants, la réserve tertiaire est activable en cas d’importants déséquilibres et congestions.

I.2. L’interruptibilité: une des deux facettes de la réserve tertiaire La réserve tertiaire se présente sous deux formes différentes: • la réserve tertiaire de production, c’est-à-dire l’injection de puissance supplémentaire sur le réseau; • la réserve tertiaire de prélèvement, c’est-à-dire la diminution du prélèvement effectué par l’utilisateur de réseau. Pour activer la réserve tertiaire de prélèvement, il faut donc qu’un utilisateur de réseau accepte d’interrompre une partie de ses prélèvements: c’est ce que l’on appelle l’interruptibilité. En d’autres termes, il s’agit d’un service fourni par l’utilisateur de réseau qui, à la demande d’Elia, s’engage à diminuer le prélèvement de ses charges sur le réseau à haute tension en dessous d’un niveau de puissance contractuellement fixé. Cette limite contractuelle porte le nom de Shedding Limit.

I.3. La réserve, le complément de l’interruption L’interruptibilité n’est qu’une des facettes de la réserve tertiaire de prélèvement. En plus de l’interruption de ses prélèvements, l’utilisateur de réseau s’engage à fournir à Elia une réserve de puissance moyenne annuelle appelée "réserve de puissance de référence". La valeur de cette réserve est fixée dans le contrat. La réserve effectivement mise à disposition par l’utilisateur de réseau est déterminée en évaluant la différence, si elle est positive, entre la puissance réellement mise à disposition par l’installation industrielle offrant le service et la Shedding Limit stipulée dans le contrat. En clair, on peut considérer que tout ce qui n’est pas prélevé et consommé par l’utilisateur de réseau est mis à la disposition d’Elia. Un volume minimal est prévu pour cette réserve de puissance: elle devra au moins atteindre 5 MW par période tarifaire, faute de quoi l’utilisateur de réseau ne pourra pas offrir ce service.


��������������

����������

������������ �������������

Shedding Limit

������������������

����������������

����������

��������������������������������������������������������� �����������������������

I.4. Un service activable en 3 minutes C’est Elia qui décide à quel moment le service d’interruptibilité doit être activé. Cette activation s’effectue selon une procédure précise: • Elia active via une télécommande un automate situé dans le processus de l’utilisateur de réseau; • dès la réception de ce signal, le prélèvement de l’utilisateur de réseau doit diminuer pour passer en-dessous de la Shedding Limit dans les 3 minutes suivant la demande d’Elia. Le service d’interruptibilité est soumis à d’autres conditions: • Elia peut activer le service d’interruptibilité au maximum quatre fois par an; • entre deux interruptions, un délai minimal de 24 heures doit être respecté; • l’activation par Elia du service d’interruptibilité n’est jamais précédée d’un avertissement préalable; • la durée totale des périodes d’indisponibilité, c’est-à-dire les moments pendant lesquels l’utilisateur de réseau ne peut pas fournir ce service, est spécifiée dans le contrat.

I.5.Deux niveaux possibles de service Il existe deux versions différentes du service d’interruptibilité: • le service A4: la durée maximale de l’interruption demandée par Elia est de 4 heures et la durée totale des interruptions sur la période contractuelle est limitée à 16 heures; • le service A8: la durée maximale de l’interruption demandée par Elia est de 8 heures et la durée totale des interruptions sur la période contractuelle est limitée à 24 heures.

II. Rémunération du service d’interruptibilité Elia attribue deux types de rémunération aux utilisateurs de réseau qui lui fournissent ce service d’interruptibilité: • une rémunération pour la mise à disposition de la réserve; • une rémunération en cas d’activation du service.

II.1. La rémunération pour la mise à disposition de la réserve Même si elle ne demande pas l’activation de l’interruptibilité, Elia octroie une rémunération à l’utilisateur de réseau avec lequel un contrat d’interruptibilité a été conclu. Cette rémunération de mise à disposition de la réserve ne couvre cependant que les périodes pendant lesquelles le service est réellement mis à la disposition d’Elia: les périodes déclarées indisponibles par l’utilisateur de réseau n’entrent pas en ligne de compte.


Une rémunération déclinée en périodes tarifaires Afin que la rémunération du service d’interruptibilité soit plus favorable pour une période pendant laquelle la probabilité de l’activation est particulièrement élevée, Elia a établi des périodes tarifaires distinctes. La rémunération sera plus importante en heures pleines qu’en heures creuses ou en période de week-end. Une rémunération sous forme d’acomptes La rémunération de la mise à disposition de la réserve s’effectue suivant un système d’acomptes mensuels. La valeur de cet acompte est fixée en fonction des périodes pendant lesquelles l’utilisateur de réseau met effectivement à la disposition d’Elia la réserve prévue dans le contrat (réserve de puissance référence), c’est-à-dire en dehors des périodes d’indisponibilité. En fin de contrat, Elia procède à un décompte. Ce calcul s’effectue par période tarifaire, en comparant la réserve de puissance moyenne effectivement mise à la disposition d’Elia (et qui a fait l’objet de mesures) avec la réserve de puissance de référence contractuellement fixée: • si la réserve de puissance moyenne effectivement mise à disposition est supérieure à la réserve de puissance de référence, Elia rémunère l’excédent moyen de puissance à hauteur de 20% du prix établi pour la mise à disposition du service (3); • si la réserve de puissance moyenne effectivement mise à disposition est comprise entre 97% et 100% de la réserve de puissance de référence, Elia récupère la totalité de ses acomptes (2); • si la réserve de puissance moyenne effectivement mise à disposition est inférieure à 97% de la réserve de puissance de référence, Elia (1): • récupère 100% de l’acompte versé ; • récupère un supplément de 20% sur le prix de mise à disposition du service, et ce pour tout ce qui se trouve sous la barre des 97%

de la puissance de référence.

Manque de réserve: Elia récupère 100 % + 20 % du prix de la mise à disposition

O

Manque de réserve: Elia récupère 100 % du prix de la mise à disposition

(1)

97%

(2)

Excédent de réserve: Elia rémunère 20 % du prix de la mise à disposition

100%

Réserve de puissance moyenne mise à disposition / Réserve de puissance de référence (%)

(3)

II.2. La rémunération en cas d’activation du service Deux éléments permettent de calculer la rémunération due pour l’activation du service d’interruptibilité: les valeurs quart horaires mesurant l’interruption et le prix d’activation. Le prix d’activation vaut pour une période d’un quart d’heure. Il est lié aux offres de prix pour une activation à la hausse (Incremental bid) retenues par Elia dans le cadre du contrat CIPU ou de la réserve tertiaire de production pour ce même quart d’heure. Le prix d’activation est fixé à 110 % de "l’ Incremental bid" la plus élevée retenue par Elia. Elia prévoit en outre un plancher minimal de rémunération de 75 € par MWh. Pour évaluer le volume d’énergie interrompu sur cette période d’un quart d’heure, on calcule la différence entre la puissance nominée en J-1 et la puissance effective du prélèvement. Même si elle se situe sous la barre fixée pour la Shedding Limit, la valeur Puissance (MW)

Prélèvement réel effectué

Nomination Energie interrompue pendant maximum 4 ou 8 heures selon le type de service

Shedding Limit

Début interruption

Fin interruption

Temps (qh)


II.3. Impact de l’interruptibilité sur le périmètre d’équilibre de l’ARP C’est la nomination introduite par un ARP (en lieu et place du prélèvement effectivement mesuré) qui sert de référence pour calculer son périmètre d’équilibre lorsque le service d’interruptibilité est activé. L’objectif poursuivi est d’éviter que l’ARP ne soit facturé dans le cas où l’interruption décidée par Elia entraîne un déséquilibre dans son périmètre.

III. Les avantages pour le fournisseur du service d’interruptibilité Grâce à ce service d’interruptibilité, l’utilisateur participe activement à la gestion de réseau. Son action permet de réduire efficacement le risque de black out, ce dont il profite indirectement car une mise hors service de réseau aurait des conséquences néfastes sur ses processus. Par ailleurs, l’utilisateur de réseau dégage une rémunération pour un service simple à appliquer et dont la flexibilité permet de limiter significativement les conséquences sur ses processus.

IV. Comment devenir interruptible? Chaque année, Elia fixe un volume global pour sa réserve tertiaire de prélèvement. Ce volume doit être approuvé par la CREG. Une fois cette approbation reçue, Elia procède à un appel à candidatures, puis à un appel d’offres. Les offres proposant les prix les plus intéressants sont sélectionnées jusqu’à ce que le volume total approuvé par le régulateur soit atteint. La sélection des offres se fait suivant le principe du "merit order" tout en respectant les contraintes de sécurité du réseau. Après cette sélection, Elia se lie contractuellement avec les utilisateurs de réseau choisis.

Elia et l’utilisateur de réseau qui offre ce service sont liés par un contrat d’interruptibilité. Pour être éligible, l’utilisateur doit être directement raccordé au réseau Elia. De plus, son point d’accès doit être couvert par un contrat d’accès et il doit avoir désigné un ARP qui s’engage à gérer ce point d’accès dans son périmètre d’équilibre.

L’interruptibilité en 5 points • Le contrat interruptibilité permet à Elia de demander qu’une puissance déterminée ne soit pas prélevée à partir de son réseau. • La réserve tertiaire de prélèvement est sollicitée pour résoudre des problèmes importants de déséquilibre ou de congestion sur le réseau à haute tension. • Le service d’interruptibilité peut être demandé par Elia à un même utilisateur 4 fois par année au maximum. • L’utilisateur de réseau s’engage à diminuer ses prélèvements sous un seuil contractuellement fixé appelé la Shedding Limit. L’utilisateur s’engage aussi à fournir une réserve de puissance. • Elia attribue deux types de rémunération: la première pour la mise à disposition de la réserve de puissance et la seconde pour l’activation effective du service d’interruptibilité.

S4-F-15.11.07 / Document non contractuel / Editeur responsable: J. Vandermeiren, Bd de l’Empereur 20, 1000 Bruxelles

V. Bases légales et contractuelles


s4_f_interruption