Issuu on Google+

Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

Publication sur le site Web

Résumé

Document reprenant les règles de fonctionnement du mécanisme d'acquisition et d'utilisation par ELIA des ressources nécessaires à la compensation des déséquilibres quart horaires.

Version

V1.8

Date

25/06/12

Etat

Draft

Version finale

Versions précédentes Version

Date

Auteur

Résumé modifications

v 1.0

24/05/06

Frédérik Demaret

Initial draft version

v 1.1

17/07/06

Frédérik Demaret

mécanisme 2006 (avec MRP = prix APX)

V1.3

18/12/07

Patrick Martin

Adaptation pour mécanisme 2008

V1.4

19/12/07

Hans Vandenbroucke

Adaptation pour mécanisme 2008

V1.5

22/7/09

Emeline Spire

Clarifications

V1.6

25/01/11

Pieter-Jan Marsboom

Adaptation pour mécanisme 2011 (liste publications)

V1.7

30/11/11

Bob Hebb

Adaptation pour mécanisme 2012

V 1.8

25/06/12

Bob Hebb

Modification de l’activation des contrats de secours avec les GRT voisins

Version V1.8 – Date 25/06/12

Page 1 de 7


Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

Table des matières

Table des matières ................................................................ 2 Ressources disponibles pour gérer l’équilibre de la zone ...... 3 Activation des ressources disponibles ................................... 5 Transparence ........................................................................ 6

Version V1.8 – Date 25/06/12

Page 2 de 7


Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

Ressources disponibles pour gérer l’équilibre de la zone En tant que gestionnaire de réseau, l’une des missions d’Elia est la gestion de l’équilibre de la zone de réglage dont elle a le contrôle. Pour ce faire, Elia dispose d’un certain nombre de moyens : 

La réserve secondaire

L’offre de réglage tertiaire via les unités de production, comprenant o

La réserve tertiaire de production contractée

o

La réserve tertiaire de production non contractée (I/D Bids, contrat CIPU)

La réserve tertiaire via la clientèle interruptible

Les contrats de secours avec les GRT voisins

La réserve secondaire est constituée de deux composantes : une réserve secondaire contractée et des offres libres de puissance de réglage secondaire. La réserve secondaire contractée fait l’objet de l’Annexe 2 « Contrat de réglage secondaire ». La réservation de puissance de réglage secondaire pour l’année 2012 s’est effectuée d’une part par la publication d’un arrêté ministériel du 23/12/2011 imposant des conditions de prix et de fourniture pour l’approvisionnement en 2012 du réglage secondaire par différents producteurs. D’autre part des contrats pour des volumes additionnels ont été négociés de façon commerciale avec des autres producteurs. Les producteurs qui contractent avec Elia doivent offrir en permanence la puissance réservée spécifiée dans le contrat et sont rémunérés pour cette mise à disposition. Chaque jour, ils remettent à Elia des offres d’activation pour cette réserve. Ces offres sont introduites par paires (à la hausse et à la baisse), les volumes sont des multiples de 0,1 MW avec un minimum de 5 MW et les prix sont compris dans les limites reprises dans les règles cidessous : Le prix de réglage à la hausse est égal au maximum du prix de marché de référence (Belpex) et le prix du combustible spécifique plus 5 € par MWh. Le prix de réglage à la baisse est égal à maximum le prix de réglage à la hausse moins 10€ par MWh. Si le prix de marché de référence est positif ou nul, le prix (en €/MWh) de l’énergie fournie est positif ou nul. Le prix de l’offre (en €/MWh) pour l’énergie fournie (réglage net à la hausse) ne dépasse pas le plafond dans ce cas.

Chaque jour, des offres supplémentaires peuvent être introduites librement, en dehors de tout contrat de réservation, par des producteurs répondant aux spécificités techniques requises par Elia qu’il s’agisse de producteurs qui possèdent déjà un contrat avec Elia ou d’autres producteurs ayant l’opportunité d’offrir une puissance de réglage supplémentaire. Ces offres sont également introduites par paires (à la hausse et à la baisse) et multiples de 0,1 MW avec un minimum de 5 MW mais ne font l’objet d’aucune limite de prix. Compte tenu que ces offres ne font l’objet d’aucune réservation annuelle de puissance, Elia n’en rémunère que l’activation. La communication de ces offres (volumes et prix) pour le jour J est faite à Elia le jour J-1 à 15h au plus tard. Elia sélectionne les offres sur base économique jusqu’à obtenir le niveau de puissance de réglage secondaire requis, en excluant au préalable certaines offres posant des problèmes au niveau de la sécurité du réseau et en tenant compte des contraintes techniques de l’activation. La sélection est réalisée indépendamment pour les Version V1.8 – Date 25/06/12

Page 3 de 7


Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

offres à la hausse et à la baisse. Au terme de la sélection, les producteurs sont informés de la retenue ou non de leurs offres par Elia dans le cadre de la réserve secondaire. Les offres qui ne sont pas retenues pour la réserve secondaire sont ajoutées aux offres de réserve tertiaire dans le cadre du contrat CIPU (voir ci-après).

La réserve tertiaire via unités de production comprend deux composantes : une réserve tertiaire contractée et des offres effectuées dans le cadre du contrat CIPU. La réserve contractée fait l’objet de « contrats de réserve tertiaire ». Elle est attribuée via un appel d’offres annuel. La mise à disposition de cette réserve tertiaire est rémunérée. Les prix d’activation pour la réserve tertiaire contractée sont calculés sur base d’une formule contractuelle tenant compte du prix du combustible et du rendement de l’unité de production. Cette réserve, vu sa nature, est seulement activable à la hausse. Les offres effectuées dans le cadre du contrat CIPU résultent de l’obligation faite au producteur de mettre à la disposition d’Elia la réserve de puissance (à la hausse et à la baisse) de chacune de ses unités. Les offres des producteurs concernant les prix d’activation de cette réserve de puissance sont libres à la hausse comme à la baisse. Elles sont positives pour les activations à la hausse (Elia rémunère le producteur pour leur activation) et peuvent être positives (le producteur rémunère Elia pour leur activation) ou négatives (Elia rémunère le producteur pour la diminution de production) pour les activations à la baisse.

La réserve tertiaire via la clientèle interruptible est également contractée (« contrat d’interruptibilité ») via un appel d’offres. Elle concerne des clients industriels qui doivent, à la demande d’Elia, diminuer leur prélèvement en dessous d’un seuil contractuel. Le contrat ne prévoit qu’un nombre limité d’activations par an. La rémunération pour une activation est égale à 108% du prix day ahead de la bourse d’énergie BELPEX avec un minimum de 75€/MWh.

Elia a également à sa disposition des contrats de secours avec les GRT voisins. Ces contrats sont activables en import ou export d’énergie. Le volume et le prix sont définis et révisables par les GRT respectifs et tiennent compte des moyens de production activables (volume et prix d’activation) dans la zone de réglage concernée. Une activation du contrat de secours sera réglée comme suit dans les prix de déséquilibre : o

Une activation du contrat de secours à la demande d’un GRT voisin n’aura aucun impact sur les prix de déséquilibre.

o

En cas d’importation à la demande d’Elia, la rémunération contractuelle sera prise en compte pour la détermination du prix marginal des offres de réglage activées à la hausse.

o

En cas d’exportation à la demande d’Elia, le minimum entre -100 €/MWh et la rémunération contractuelle de l’activation sera pris en compte pour la détermination du prix marginal des offres de réglage activées à la baisse.

o

Dans le cas où l’exportation à la demande d’Elia est nécessaire, mais où la puissance de secours n’est pas disponible, un montant forfaitaire fixé à -100 €/MWh sera pris en compte pour la détermination du prix marginal des offres de réglage activées à la baisse.

Version V1.8 – Date 25/06/12

Page 4 de 7


Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

Activation des ressources disponibles Elia a à sa disposition les moyens suivant pour compenser un déséquilibre de la zone négatif (les ARP injectent moins d’énergie sur le réseau qu’ils n’en prélèvent) : 

Le réglage secondaire à la hausse

La réserve tertiaire non contractée sur les unités de production (incrémentaux CIPU)

La réserve tertiaire contractée sur les unités de production

La réserve tertiaire contractée avec les clients délestables

Les contrats de secours avec des GRT voisins

Tandis que pour un déséquilibre positif de la zone (les ARP injectent plus d’énergie qu’ils n’en prélèvent), Elia dispose de : 

La réserve secondaire à la baisse

La réserve tertiaire non contractée sur les unités de production (décrémentaux CIPU)

Les contrats de secours avec des GRT voisins

La réserve secondaire est le principal moyen de réglage de la zone de réglage belge. Le caractère automatique de son déclenchement permet de réagir rapidement au déséquilibre de la zone et de limiter ainsi le besoin de réglage total. Le réglage secondaire requis à un instant donné fait l’objet d’un signal automatique envoyé toutes les 10 secondes aux fournisseurs participant au réglage secondaire et dont des offres ont été sélectionnées en J-1 pour le quart d’heure concerné. Lorsque le réglage secondaire est insuffisant, les moyens de réglage tertiaires (i.e. les autres moyens listés ci-dessus) sont activés manuellement, selon l’ordre suivant: 

La réserve tertiaire non-contractuelle sur base d’un ordre technico-économique.

la réserve tertiaire sur des unités de production et contractée avec les clients délestables.

Les contrats de secours avec des GRT voisins

L’ordre peut être changé par des éléments différents, comme par exemple : 

les risques de congestion sur le réseau, qui fait que certaines offres ne peuvent pas être activées pour préserver la sécurité du réseau ;

Le nombre limité d’activations permises (4 fois par ans) de la réserve contractée chez la clientèle interruptible ;

Le caractère non garanti de la solidarité inter-GRT.

Le volume d’offres activées est fonction de l’importance du déséquilibre de la zone de réglage belge. Le sens du déséquilibre de celle-ci détermine le type d’offres à activer (à la hausse si déséquilibre négatif ou à la baisse si déséquilibre positif), le but étant d’essayer de ramener en permanence la zone à l’équilibre. Version V1.8 – Date 25/06/12

Page 5 de 7


Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

Transparence La réserve de réglage disponible Depuis octobre 2006, Elia publie chaque jour J pour le jour J+1, les volumes des offres activables en 15 minutes à la hausse et à la baisse, par type de réserve, pour tous les quarts d’heure de la journée, ainsi qu’un graphique représentant sur base quart horaire, le prix marginal des offres activables pour certains volumes à la hausse et à la baisse.

Le déséquilibre actuel du système Elia publie également (depuis le 27 octobre 2009), avec une mise à jour toutes les deux minutes, le NRV instantané activé par Elia et la valeur cumulée de ce NRV depuis le début du quart d’heure en cours. Depuis le 1er janvier 2012, Elia publie aussi la valeur instantanée et cumulée du déséquilibre. Le déséquilibre du système (« SI ») sera calculé en prenant la différence entre le déséquilibre restant (ACE) et le volume net de réglage (NRV). Le déséquilibre restant (« ACE ») est calculé en prenant la différence entre les valeurs programmées et les mesures des échanges sur les frontières de la zone de réglage belge. Utilisation de la réserve de réglage Elia publie également sur son site web, sur base quart horaire, les données d’activations suivantes : Pour les volumes de réglage activés par catégorie du produit : o

La somme des volumes activés à la hausse et à la baisse.

o

Pour les volumes de réglage à la hausse, le prix le plus élevé des offres activées par Elia dans le quart d’heure.

o

Pour les volumes de réglage à la baisse, le prix le plus bas des offres activées par Elia dans le quart d’heure.

Pour tous les volumes de réglage activés à la hausse : o

Le volume brut de réglage à la hausse (« GUV ») qui est égal à la somme des volumes de réglage activés par Elia à la hausse.

Le prix marginal des offres de réglage activées à la hausse (« MIP ») qui s’élève, pour un quart d’heure donné, au prix le plus élevé des offres de réglage à la hausse qui ont été sélectionnées par Elia pour le maintien de l’équilibre de la zone en ce quart d’heure Pour tous les volumes de réglage activés à la baisse : o

o

Le volume brut de réglage à la baisse (« GDV ») qui est égal à la somme des volumes de réglage activés par ELIA à la baisse.

o

Le prix marginal des offres de réglage activées à la baisse (« MDP ») qui s’élève, pour un quart d’heure donné, au prix le plus bas des offres de réglage à la baisse qui ont été sélectionnées par Elia pour le maintien de l’équilibre de la zone en ce quart d’heure.

Le volume net de réglage (ci après « NRV ») qui est égal à la différence entre le volume brut de réglage à la hausse et du volume brut de réglage à la baisse.

Version V1.8 – Date 25/06/12

Page 6 de 7


Mécanisme de gestion de l’équilibre de la zone par ELIA

Seules les activations destinées au réglage de la zone sont prises en compte dans ce calcul. Toute activation faite dans le cadre de la gestion des congestions nationales ou internationales ou de la fourniture d’une réserve aux GRT voisins est ignorée dans ce cadre.

Les tarifs de l’énergie d’équilibrage ( « les prix de déséquilibre ») En ce qui concerne les prix, Elia publie sur base quart horaire :

Le prix marginal des offres de réglage activées à la hausse (« MIP ») qui s’élève, pour un quart d’heure donné, au prix le plus élévé des offres de réglage à la hausse qui ont été sélectionnées par Elia pour le maintien de l’équilibre de la zone en ce quart d’heure. Le prix marginal des offres de réglage activées à la baisse (« MDP ») qui s’élève, pour un quart d’heure donné, au prix le plus bas des offres de réglage à la baisse qui ont été sélectionnées par Elia pour le maintien de l’équilibre de la zone en ce quart d’heure. Le composant α qui est calculé sur base du déséquilibre du système moyen des 8 derniers quarts d’heures. Les prix positifs et négatifs du déséquilibre, calculés sur base des 3 composantes ci-dessus. Toutes ces données sont utilisées dans le calcul du prix du déséquilibre.

Version V1.8 – Date 25/06/12

Page 7 de 7


/Balanci