Page 1

Keizerslaan 20 Boulevard de l'Empereur, 20 B-1000 Brussel-Bruxelles

Tel.: 02 546 70 11 Fax: 02 546 70 10

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

26 février 2010

Résultats annuels d’Elia légèrement meilleurs que prévus ; confirmation de la qualité élevée de l’approvisionnement en électricité belge au sein du marché de l’Europe occidentale •

Bénéfice net selon IFRS de 84 millions €, légèrement supérieur aux prévisions des résultats semestriels

Proposition de dividende de 1,38 € brut par action

Emprunt obligataire de 1 milliard € souscrit avec succès

Atteinte du programme d’investissements et d’une qualité très élevée de l’approvisionnement en électricité

Poursuite des investissements d’Elia dans le raccordement de sources d’énergie renouvelables et des actions en faveur d’un marché régional intégré de l’électricité dans le centre-ouest de l’Europe

Cession par Electrabel de ses actions Elia, en coordination étroite avec l’entreprise

1. Chiffres-clés IFRS Résultats consolidés d’Elia, gestionnaire du réseau à haute tension belge pour 2009, conformément aux International Financial Reporting Standards (IFRS) : Résultats consolidés 2009 (en millions €) Produits d'exploitation EBITDA (1) Bénéfice d'exploitation (EBIT) Résultat financier Impôts

2009

2008

Différence (%) 1,8% -1,9% -5,1% 10,2% -26,1%

771,3 327,9 225,8 (120,5) (20,1)

757,3 334,1 237,9 (109,3) (27,2)

84,0

103,1

-18,5%

1,740

2,140

-18,7%

1,38

1,37

31 décembre 2009

31 décembre 2008

Total du bilan

4.420,0

4.228,1

4,5%

Capitaux propres attribuables aux propiétaires de la Société

1.365,4

1.348,1

1,3%

Dette financière nette

2.444,4

2.370,5

3,1%

28,29

28,04

0,9%

48.270.255

48.076.949

0,4%

Résultat de la période attribuable aux propriétaires de la Société Bénéfice net par action (€) Dividende par action (€) Bilan (en millions €)

Capitaux propres par action (€) attribuables aux propiétaires de la Société Nombre d'actions (fin de période) EBITDA = EBIT + amortissements + variation de provisions

0,7% Difference (%)

Cadre réglementaire actuel Depuis le 1er janvier 2008, Elia applique des tarifs de transport fixes pour une durée de 4 ans (2008-2011). Le bénéfice net régulé d’Elia se compose de trois éléments :

1


• • •

la marge bénéficiaire équitable sur les fonds propres calculée sur la base de la valeur effective du taux belge à 10 ans (moyenne quotidienne) et sur le beta effectif de l’action Elia, avec un minimum de 0,3, multiplié par une prime de risque fixe de 3,5% ; la comptabilisation dans les tarifs des mises hors service d'actifs immobilisés. Selon la loi, cette partie du bénéfice net doit être réservée au financement d’investissements futurs ; les économies dans les dépenses opérationnelles au-delà des économies annuelles imposées par un AR (6 millions € en 2009 et 25 millions € au total pour la période 2008-2011). Si les économies sont inférieures à 25 millions € sur une période de 4 ans, la différence est à charge d'Elia. Si les économies réalisées par Elia sont supérieures aux économies imposées, ces économies additionnelles sont intégrées dans le bénéfice net pour un montant maximum de 25 millions € à répartir sur une période de 4 ans.

Aspects financiers (IFRS) En 2009, les ventes et prestations consolidées ont connu une augmentation de 1,9%, passant de 757,3 millions € à 771,3 millions €. 2009

2008

32,8 509,9

32,7 510,9

0,4% -0,2%

22,8

20,9

9,1%

Ventes des services auxiliaires

108,0

113,4

-4,8%

Revenus internationaux Autres produits d'exploitation Sous-total ventes et prestations

28,7 37,6 739,8

28,3 32,9 739,1

1,4% 14,3% 0,1%

31,5

18,2

73,1%

771,3

757,3

1,9%

Détail des ventes et prestations (en millions €) Ventes des raccordements du réseau Ventes d'utilisation du réseau Ventes des reprises des excédents des exercices précédents (décision du régulateur)

Ecarts par rapport au budget approuvé (déficit tarifaire) Total des ventes et prestations

Différence

Les ventes pour les raccordements au réseau sont restées stables en comparaison avec 2008. Les ventes pour l’utilisation du réseau sont conformes à la même période de l’année passée malgré une diminution de 8% des prélèvements d’électricité sur le réseau Elia en raison de la crise économique. Les ventes résultant des tarifs de prélèvement introduites l’année passée pour les unités de stockage d’énergie hydraulique (centrales de pompage) pendant le fonctionnement des pompes ont compensé en grande partie cette diminution. Les ventes pour les services auxiliaires ont diminué en raison de la baisse des prélèvements sur le réseau Elia ainsi que de la diminution des coûts d'achat à reporter. Les revenus internationaux sont restés stables en comparaison avec 2008. Grâce au couplage des marchés de l’électricité belge, français et néerlandais, les prix de gros ont à nouveau affiché une forte convergence dans ces trois pays. Les autres produits d’exploitation ont augmenté de 14,3% à 37,6 millions €, essentiellement en raison de la première application de l’IFRIC 18 1 (+ 2,7 millions €) en vertu de laquelle des interventions de clients lors des raccordements au réseau doivent être entièrement considérées comme des produits en IFRS et ne peuvent plus être déduites du montant de l’investissement comme c’était le cas auparavant, d’une augmentation des remboursements perçus versés par les compagnies d’assurances (+ 1,7 million €) et d’une hausse des refacturations dans le cadre du projet CWE (Europe du centre-ouest) et d’autres missions (+ 0,9 million €). La rubrique « Ecarts par rapport au budget approuvé pour les éléments non gérables » concerne le déficit tarifaire sur 2009 qui est récupérable dans la prochaine période tarifaire 2012-2015. Le déficit tarifaire de 31,5 millions € est principalement dû à des recettes tarifaires (14,8 millions €) et à des recettes internationales (18 millions €) moins élevées que budgétisé, à une comptabilisation plus élevée que prévu de la plus-value réalisée lors des mises hors service d’actifs immobilisés (1,2 million €) et à des charges d’exploitation inférieures (2,9 millions €) au budget prévu, en ce compris les économies supplémentaires de 8,3 millions € suite à la déflation (-1,4%) par rapport à l’inflation budgétisée (1,8%). 1

IFRIC 18 : Transfert d’actifs provenant de clients

2


L’EBITDA et l’EBIT ont respectivement diminué de 1,8% et de 5,1% suite à une diminution des adaptations IFRS exceptionnelles de 13,6 millions par rapport à 2008. Les charges financières nettes ont augmenté de 10,2%, principalement suite à l’émission d’un nouvel eurobond de 1 milliard € en avril 2009 et à une diminution de 73,9 millions € de la dette financière nette, comparé au 31 décembre 2008. Les impôts sur les résultats enregistrent une diminution de 26,5%, d’une part, suite à une baisse de 18,1%, du bénéfice avant impôts (de 128,6 millions € à 105,3 millions €) et, d’autre part, en raison d’une poursuite de l’optimisation fiscale. Cette diminution d’impôts est entièrement répercutée dans les tarifs et profite dès lors également à tous les consommateurs. Le bénéfice net consolidé IFRS après impôts a diminué de 18,5% à 84 millions €, soit une amélioration par rapport au budget de 73,5 millions € approuvé par le régulateur pour l’année 2009, notamment grâce aux éléments suivants : • • • •

la répercussion dans les tarifs des mises hors service d’actifs immobilisés pour lesquels le budget prévoyait un montant de 14,2 millions € alors que 15,4 millions € ont été réalisés (+ 1,2 million €) ; des économies supplémentaires au-delà des économies imposées par le régulateur (+ 6,3 millions €) ; après accord du régulateur, les dividendes de Belpex et de HGRT (deux participations financières qui font partie de la RAB) bénéficient à Elia à hauteur de 60% (+ 0,7 million €) alors que les 40% restants seront déduits des tarifs futurs ; les adaptations IFRS sur 2009 (+ 2,4 millions €) : ces adaptations se rapportent essentiellement à la capitalisation de software (3,1 millions €), à la reprise intégrale des recettes des interventions clients (2,7 millions €), minorées de la consolidation de HGRT/Coreso (1,0 million €) et de l’effet net des impôts différés sur tous les enregistrements comptables IFRS (2,4 millions €).

Le bénéfice par action a diminué de 18,5%, en ce inclus la création de 193.306 actions nouvelles dans le cadre de l’augmentation de capital réservée au personnel en décembre 2009. L’augmentation des fonds propres de 1,3% à 1.365,4 millions € est essentiellement la conséquence de l’actualisation annuelle des enregistrements comptables IFRS (- 2,8 millions €) et du bénéfice net réalisé en 2009 selon les règles comptables belges (81,6 millions €), à majorer de l’augmentation de capital de 2009 (4,4 millions €) et à minorer des dividendes distribués en 2008 (65,9 millions €). Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée générale des actionnaires du 11 mai 2010 le paiement d’un dividende de 1,38 € brut par action. Ceci se traduit par un dividende net de 1,035 € par action ou de 1,173 € pour une action accompagnée d'un strip VVPR. Rémunération équitable Bien qu’Elia établisse ses résultats consolidés conformément aux règles IFRS, le dividende est défini par le bénéfice net selon les règles comptables belges. Les tarifs, approuvés par la CREG, sont également basés sur ces règles comptables. Aspects opérationnels La consommation dans la zone de réglage Elia a diminué de 7,5%, passant de 88,3 TWh en 2008 à 81,8 TWh en 2009. Cette diminution s’explique essentiellement par la crise économique à partir du dernier trimestre de 2008. Une première légère reprise économique par rapport à 2008 a été constatée dans la consommation du mois d'octobre. Toutefois, cette reprise ne s’est pas confirmée en novembre, partiellement en raison des conditions climatiques très favorables durant ce mois. Cependant, en décembre 2009, une légère augmentation a été observée par rapport à décembre 2008. Le prélèvement net d’énergie électrique du réseau Elia a diminué de 6,3% passant de 78,4 TWh en 2008 à 73,5 TWh en 2009, d’une part, en raison de la crise économique et, d’autre part, suite à l’augmentation de la production locale chez les clients industriels et de la production d’énergie au départ de sources renouvelables, telles que l’énergie éolienne et la biomasse, qui injectent leur énergie dans les réseaux de distribution. En 2009, la Belgique a été, pour la première fois depuis bien longtemps, exportateur net de 1,8 TWh d’électricité. Alors que 10,6 TWh avaient encore été importés en 2008, un revirement total a été constaté en 2009 avec une exportation nette de 1,8 TWh, principalement vers la France. Alors que 5,4 TWh

3


étaient encore importés depuis la France en 2008, une exportation nette de 4,8 TWh vers la France a été enregistrée en 2009. Tout comme les années précédentes, la sécurité d’approvisionnement est restée à un niveau exceptionnellement élevé en 2009, avec un nombre moyen d’interruptions sur le réseau Elia par client (Average Interruption Frequency) de 0,09 (0,08 en 2008) et une durée moyenne d’interruption (Average Interruption Time ou AIT) de 1 minute et 34 secondes par client, soit une fiabilité moyenne de plus de 99,999 %. Investissements Dans le cadre des tarifs pluriannuels, Elia prend pour hypothèse un montant d’investissements de 615,6 millions € pour la période 2008-2011. Compte tenu de la forte diminution des volumes depuis la fin 2008, le plan d’investissement a été adapté de 157,1 millions € prévus en 2009 à 121,5 2 millions € effectifs, principalement dans le renforcement de postes à haute tension et dans la pose de câbles à haute tension. D’autres projets importants en phase d’étude concernent les projets « Stevin » et « Brabo ». Le projet « Stevin » a trait au développement d’une liaison 380 kV depuis Zomergem jusqu’à la côte belge afin de permettre le raccordement de parcs éoliens offshore (2.000 MW) en mer du Nord, ainsi qu’une liaison éventuelle avec le Royaume-Uni. Le projet s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique et climatique aux niveaux flamand, fédéral et européen. La procédure pour l’intégration de cette nouvelle liaison et de ce nouveau poste à haute tension dans un plan d’aménagement régional (GRUP), y compris le plan d’évaluation des incidences environnementales (plan-m.e.r) a démarré. Le projet « Brabo » vise au renforcement des liaisons électriques dans le port d’Anvers et à l’amélioration à long terme de la sécurité d’approvionnement dans la région. 2. Temps forts en 2009 Souscription d’un eurobond de 1 milliard € réalisée avec succès Elia a conclu avec succès l’émission d’un eurobond en deux tranches. La transaction comporte une tranche de 500 millions € à 4 ans et une tranche de 500 millions € à 7 ans. Elle a été réalisée au terme d’un roadshow destiné à présenter les points forts d’Elia, tant industriels que régulatoires, sur les principaux marchés financiers européens. Les investisseurs ont réagi très favorablement : en moins d‘une heure, les offres s’élevaient au total à plus de 5,3 milliards €. Elia avait déjà réalisé avec succès une transaction similaire en 2004. Lint : ligne de secours mise en service Le dimanche 6 septembre 2009 avant-midi, la ligne de secours a été mise en service sur la liaison 380 kV Mercator-Massenhoven entre les communes anversoises de Lint et Boechout. Cette liaison provisoire était nécessaire suite aux dommages causés à deux pylônes à haute tension à Lint le 21 juillet 2009. En attendant la reconstruction de la ligne endommagée, la ligne de secours joue un rôle essentiel dans le maintien de l’approvisionnement en électricité des provinces d’Anvers et de Limbourg. La réparation définitive de la ligne endommagée est prévue pendant le deuxième trimestre de 2010. Démarrage officiel de Coreso Coreso, le premier centre de coordination technique régional créé en décembre 2008 et opérationnel depuis février 2009 fournit depuis la fin juin 2009 des analyses de sécurité du réseau de l’Europe du centre-ouest toutes les 15 minutes et 7 jours sur 7, avec pour objectif principal d’améliorer la sécurité d’approvisionnement dans un contexte caractérisé par une grande volatilité des flux d’énergie due au développement rapide de l’énergie renouvelable et des échanges transfrontaliers en Europe. Harmonisation des règles d’enchères de la capacité transfrontalière devenue réalité Les régulateurs de l’Allemagne, de la Belgique, de la France et des Pays-Bas ont donné leur feu vert pour l’utilisation des règles d’enchères harmonisées préparées par les gestionnaires de réseau des cinq pays de l’Europe du centre-ouest. Une nouvelle étape importante est ainsi franchie dans la création d’un marché de l’électricité régional. Un document décrivant en détail l’implémentation des nouvelles règles a été rédigé à l’attention des acteurs de marché. 2

En tenant compte des adaptations IFRS pour l’activation de software, de l’IAS 23 (activation coûts d’emprunt) et de l’IFRIC 18, on obtient un montant de 133,7 millions €

4


Troisième paquet de mesures énergétiques publié par la Commission européenne Le troisième paquet de mesures énergétiques a été publié au Journal officiel de l'Union européenne le 14 août. Il contient notamment une nouvelle directive qui favorise la poursuite de la séparation patrimoniale des gestionnaires de réseau de transport d’électricité en Europe. Celle-ci doit être transposée en droit belge pour le 3 mars 2011. Le paquet comprend également deux règlements : une nouvelle version du règlement relatif aux conditions pour l’accès au négoce transfrontalier d’électricité et un nouveau règlement instituant l’Agence de collaboration entre les régulateurs d’énergie (ACER). Les règlements ne doivent pas faire l’objet d’une transposition en droit belge. Contrat de consultance dans le golfe Persique Le GCCIA (Gulf Cooperation Council Interconnection Authority), consortium de pays du golfe Persique, a choisi Elia comme l’un des partenaires d’un consortium comptant Tractebel Engineering et le gestionnaire du réseau français RTE. Ce contrat a trait à des services d’engineering, d'exploitation et d'entretien du réseau d’interconnexion entre les pays du golfe Persique en soutien au GCCIA dans son rôle de gestionnaire de réseau de transport d’électricité pour les pays du Golfe. Il s’agit d’une reconnaissance internationale importante de l’expertise d’Elia dans les différents domaines de son activité. 3. Evénements importants postérieurs au 31 décembre 2009 Aucun événement significatif n’est intervenu après la date de clôture. 4. Perspectives Résultats 2010 Comme en 2009, le bénéfice net régulé d’Elia après impôts sur les résultats se composera en 2010 de trois éléments : • la marge bénéficiaire équitable sur les actifs régulés calculée sur la base de la valeur effective du taux belge à dix ans (moyenne quotidienne) et sur le beta effectif de l’action Elia en fin d’année multiplié par une prime de risque fixe de 3,5% ; • la répercussion dans les tarifs de la diminution de la plus-value qui résulte de la mise hors service d’actifs immobilisés. Elia estime ce montant à quelque 14,2 millions € de bénéfice net. Cette partie du bénéfice net ne peut être distribuée sous forme de dividende ; • les économies dans les dépenses opérationnelles au-delà des économies, imposées par un AR, de 25 millions € au total pour la période 2008-2011. Pour la période 2010-2011, le montant d’économie maximum pouvant encore être réalisé au profit des actionnaires est de 14,3 millions € étant donné qu’en 2008 et 2009, 10,7 millions € ont été économisés au-delà des 10 millions € imposés. Comme le résultat en 2010 dépendra de paramètres qui ne seront connus ou ne pourront être calculés qu’à la fin de 2010 (notamment le taux belge à dix ans), Elia ne peut formuler aucune prévision concrète de bénéfice pour 2010. Investissements en 2010 Dans le cadre des tarifs pluriannuels, Elia se base sur un montant d’investissements de 615,6 millions € pour la période 2008-2011. Ce montant a été accepté par le régulateur dans les tarifs pluriannuels approuvés. Compte tenu de la crise économique et de la forte diminution des volumes depuis la fin 2008, le montant d’investissement prévu pour 2010, principalement pour le renforcement de postes à haute tension et la pose de câbles à haute tension, est comparable au niveau d’investissement de 2009. Elia étudie une liaison avec le Grand-duché de Luxembourg. La pose de deux câbles permettrait d’augmenter la capacité d’importation de 700 MW. Cette liaison permettra des échanges d’électricité avec le Grand-duché de Luxembourg. Elia et Amprion (anciennement RWE Transportnetz) analysent en outre les possibilités d’interconnexion entre la Belgique et l’Allemagne. Les premiers résultats techniques et économiques de cette étude mettent en lumière les avantages d’une liaison HVDC (1.000 MW) entre les deux pays. Des études complémentaires sont actuellement en cours de réalisation. Un troisième développement dans la capacité d’interconnexion a trait à la liaison éventuelle entre la Grande-Bretagne et la Belgique par le biais d’une liaison sous-marine en courant continu (de 700 à 1.300 MW). Le réseau d’électricité en Grande-Bretagne présente en effet une interconnexion limitée avec le continent européen. L’étude de faisabilité (phase 2) s’est clôturée en 2009 sur un résultat positif.

5


En outre, Elia prend également part à l’étude commune visant à la création d'un grand réseau en courant continu en mer du Nord et en mer Baltique destiné à interconnecter différents pays et parcs éoliens en mer. Cession de participation d’Electrabel Electrabel a informé Elia de son intention de céder ses actions Elia, en partie ou totalement, selon un mode à déterminer, en coordination étroite avec Elia, dans l’intérêt de la société et de ses actionnaires. Cette cession de participation s'inscrit dans le cadre des dispositions de séparation patrimoniales prévues par la nouvelle directive Electricité.

5. Déclaration sur l’image fidèle des comptes annuels et l’aperçu fidèle dans le rapport annuel Daniel Dobbeni, Président du Comité de Direction et Chief Executive Officer, et Jan Gesquière, Chief Financial Officer, déclarent au nom et pour le compte de la société que, à leur connaissance : • les états financiers consolidés établis conformément aux International Financial Reporting Standards (IFRS), tels qu’acceptés au sein de l’Union européenne, donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats de l’émetteur et des entreprises incluses dans la consolidation ; • le rapport annuel relatif aux états financiers consolidés donne une image fidèle du développement et des résultats de l’entreprise et de la position de l'émetteur et des entreprises incluses dans la consolidation ainsi qu’une description des incertitudes et risques principaux auxquels ils sont confrontés. 6. Extrait du rapport du collègue des commissaires « Le collège des commissaires, Ernst & Young Réviseurs d'Entreprises, représenté par Jacques Vandernoot, et Klynveld Peat Marwick Goerdeler Réviseurs d'Entreprises, représenté par Alexis Palm, a confirmé que ses travaux de révision qui sont terminés quant au fond n’ont pas révélé de correction significative qui devrait être apportée aux données comptables reprises dans le communiqué. Le collège des commissaires souhaite cependant attirer l'attention sur les incertitudes qui découlent, d’une part, de l'issue du contrôle fiscal et, d’autre part, du décompte final qui doit être approuvé par le régulateur (CREG) et qui résulte de l’application du mécanisme de régulation. » 7. Calendrier financier Disponibilité du rapport annuel 2009 Assemblée générale des actionnaires Résultats intermédiaires 1er trimestre 2010 Paiement dividende sur 2009 Publication résultats semestriels Résultats intermédiaires 3ième trimestre 2010

début avril 2010 11 mai 2010 14 mai 2010 26 mai 2010 27 août 2010 12 novembre 2010

A propos d’Elia : Elia est le gestionnaire du réseau belge de transport d’électricité. L'entreprise a pour mission de transporter l'électricité fournie par les producteurs vers les gestionnaires de réseau de distribution et les grands utilisateurs industriels et d’importer et exporter l’énergie électrique depuis et vers les pays voisins. Elia possède la totalité du réseau à très haute tension belge (150 à 380 kV) et quelque 94% (propriété et droits d’utilisation) de l’infrastructure à haute tension belge de 30 à 70 kV. Le réseau d'Elia se compose de 5.614 kilomètres de lignes aériennes et de 2.765 kilomètres de câbles souterrains et est un maillon essentiel entre les marchés de l’électricité d’Europe du Sud et d’Europe du Nord. Grâce à des investissements récents dans la capacité d’interconnexion avec les pays limitrophes, la Belgique est un des pays européens les plus ouverts et les mieux interconnectés. Pour de plus amples informations, veuillez contacter Elia : Média : Eva Suls +32 2 546 73 78 +32 477 48 80 09 Lise Mulpas +32 2 546 73 75 +32 478 65 28 90

eva.suls@elia.be lise.mulpas@elia.be

Investor relations: Bert Maes

bert.maes@elia.be

+32 2 546 72 39

+32 472 40 69 97

Site internet : ce communiqué de presse et ses annexes sont disponibles sur le site internet www.elia.be

6


ANNEXES (Tableaux avec chiffres clés en millions €) Compte de résultats 2009 et 2008 Etat du résultat global Etat de la situation financière au 31 décembre 2009 et au 31 décembre 2008 Tableau des flux de trésorerie au 31 décembre 2009 et au 31 décembre 2008 Etat de variation des capitaux propres

7


ANNEXES : 1. Compte de résultats 2009 et 2008 (31 décembre 2009 – 31 décembre 2008) (en millions €)

31 décembre 2009

31 décembre 2008

Différence (%)

733,7 (5,6) 728,1 37,6 (303,5) (124,4) (102,1)

724,4 (6,8) 717,6 32,9 (281,9) (118,8) (96,2)

1,3 (17,6) 1,5 14,3 7,7 4,7 6,1

(9,9) 225,8 (120,5) 12,8

(15,7) 237,9 (109,3) 8,3

(36,9) (5,1) 10,2 54,2

(133,2)

(117,6)

13,3

Activés poursuivies Produits Coûts des ventes Marge brute Autres produits Services et bien divers Charges sociales Amortissements et réductions de valeurs, variation des provisions Autres charges Résultat des activités opérationnelles Résultat financier net Produits financiers Charges financières Quote-part du résultat dans les entreprises mises en équivalence (nette d'impôt)

(1,0)

2,0

(150,0)

Résultat avant impôt

104,3

130,6

(20,1)

Charge d'impôt sur le résultat

(20,0)

(27,2)

(26,5)

Résultat après impôt des activités poursuivies

84,3

103,4

(18,5)

Résultat de la période

84,3

103,4

(18,5)

84,0

103,1

(18,5)

0,3

0,3

0,0

Résultat de la période attribuable aux: Propriétaires de la Société Participations ne donnant pas le contrôle

8


2. Etat du résultat global 31 décembre 2009

31 décembre 2008

Différence (%)

84,3

103,4

(18,5)

Partie efficace de la variation de juste valeur des couvertures trésorerie, nette d'impôt

(2,6)

(19,7)

(86,8)

Profits (pertes) actuariels des régimes à prestations définies, nets d'impôts

(3,4)

(12,0)

(71,7)

(6,0)

(31,7)

(81,1)

78,3

71,7

9,2

78,0

71,4

9,2

0,3

0,3

0,0

78,3

71,7

9,2

(en millions €) Résultat de la période Autres éléments du résultat global

Autres éléments du résultat global pour la période, nets d'impôt Résultat global de la période Résultat de la période attribuables aux: Propriétaires de la Société Participations ne donnant pas le contrôle Résultat global total de la période

9


3. Etat de la situation financière au 31 décembre 2009 – 31 décembre 2008

(en millions €)

31 décembre 2009

31 décembre 2008

Actifs Actifs non courants

3.976,6

3.938,1

Immobilisations corporelles

2.089,6

2.060,4

Immobilisations incorporelles

1.730,1

1.727,0

105,8

98,7

9,4

10,1

16,7

17,7

Créances clients et autres débiteurs Participation dans les entreprises mises en équivalence Autres actifs financiers (y compris dérivés) Actifs d'impôt différé Actifs courants Stocks Créances clients et autres débiteurs Créance d'impôt courant Trésorerie et équivalents de trésorerie Autres actifs

25,0

24,2

443,4

290,0

13,7

13,7

218,1

246,9

0,7

2,1

174,6

27,3

36,3

0,0

4.420,0

4.228,1

Capitaux propres

1.367,1

1.349,7

Capitaux propres attribuables aux propiétaires de la Société

1.365,4

1.348,1

1.207,3

1.202,1

8,5

8,5

Total des actifs Passifs

Capital social Primes d'émission Réserves

36,0

21,0

Réserves de couverture (hedging)

(18,7)

(16,0)

Résultats non distribués

132,2

132,5

1,7

1,6

Participations en donnant pas de contrôle Participations en donnant pas de contrôle

1,7

1,6

2.804,7

1.774,8

2.618,9

1.593,5

142,9

142,7

28,2

24,3

Provisions

4,8

4,7

Passifs d'impôt différé

6,8

6,5

Autres dettes

3,1

3,1

248,2

1.103,6

0,1

804,3

Passifs non courants Emprunts et dettes financières Avantages du personnel Dérivés

Passifs courants Emprunts et dettes financières Provisions

13,9

10,3

233,9

281,7

Dettes fiscales

0,2

0,2

Autres dettes

0,0

7,1

4.420,0

4.228,1

Dettes fournisseurs et autres créditeurs

Total des capitaux propres et passifs

10


4. Tableau des flux de trésorerie au 31 décembre 2009 et au 31 décembre 2008 (en millions €)

31 décembre 2009

31 décembre 2008

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles Résultat de la période

84,3

103,4

124,1

114,7

17,3

20,2

1,0

(2,0)

97,7

95,4

Résultat de cession d'immobilisations corporelles

3,5

3,6

Pertes de valeur d'actifs courants

0,7

0,1

Variation des provisions

(1,3)

(18,8)

Variation des instruments de couverture à leur juste valeur

(2,4)

1,1

Variations des impôts différés

2,6

7,0

Variation des actifs financiers évalués à leur juste valeur par résultat

0,5

(0,4)

Variations des éléments sans effet de trésorerie

0,9

0,1

328,9

324,4

(0,7)

(0,6)

(14,9)

(80,7)

(47,8)

76,9

Ajustements pour: Intérêts payés Impôt sur le résultat payé Quote-part dans le résultat des entreprises mises en équivalence (nette d'impôt) Amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles Variations des stocks Variations de créances clients et autres débiteurs Variations des autres actifs courants Variations des dettes fournisseurs et autres créditeurs Variations des autres dettes courantes Variations du fond de roulement Intérêts payés Impôt sur le résultat payé Trésorerie nette liée aux (utilisée par les) activités opérationnelles

0,5 (7,1)

(27,3)

(70,5)

(31,2)

(102,0)

(116,7)

(15,9)

(118,6)

140,5

57,9

(133,7)

(170,5)

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement Acquisition d'immobilisations corporelles et incorporelles Participation dans les entreprises mises en équivalence

0,0

0,0

Participations valorisées au coût d'achat

0,0

(0,5)

Produits de cession d'actifs financiers

0,2

0,0

Intérêts reçus

6,1

2,5

(127,4)

(168,5)

4,4

0,4

Trésorerie nette liée aux (utilisés par les) activités d'investissement Flux de trésorerie liés aux activités de financement Produits de l'émission d'actions Coûts liés à l'émission d'actions

(0,1)

0,0

(66,0)

(62,5)

Remboursements d'emprunts (-)

(927,9)

0,0

Produits de reprise des emprunts (+)

1.123,8

166,5

Trésorerie nette liée aux (utilisés par les) activités de financement

134,2

104,4

Augmentation (diminution) de trésorerie et équivalents de trésorerie

147,3

(6,2)

Dividendes payés (-)

11


5. Etat de variation des capitaux propres (en millions €)

Solde au 1er janvier 2008

Capital souscrit

Primes d’émission

Réser-ves de couverture (hedging)

Bénéfi ce report é

Total

Intérêts minoritaires

Total des fonds propres

1.201,7

8,5

3,6

124,8

1.338,7

1,3

1.340,0

0,0

0,0

0,0

103,1

103,1

0,3

103,4

0,0

0,0

(19,7)

0,0

(19,7)

0,0

(19,7)

Résultat global total de la période Résultat de la période Autres éléments du résultat global Partie efficace de la variation de juste valeur des couvertures trésorerie, nette d'impôt Profits (pertes) actuariels des régimes à prestations définies, nets d'impôt

0,0

0,0

(11,9)

(11,9)

0,0

(11,9)

Total des autres éléments du résultat global

0,0

0,0

(19,7)

(11,9)

(31,6)

0,0

(31,6)

Résultat global total de la période

0,0

0,0

(19,7)

91,2

71,5

0,3

71,8

Emission d'actions ordinaires

0,4

0,0

0,0

0,0

0,4

0,0

0,4

Dividendes versés

0,0

0,0

0,0

(62,5)

(62,5)

0,0

(62,5)

Total des transactions avec les propriétaires

0,4

0,0

0,0

(62,5)

(62,1)

0,0

(62,1)

Solde au 31 décembre 2008

1.202,1

8,5

(16,1)

153,5

1.348,1

1,6

1.349,7

Solde au 1er janvier 2009

1.202,1

8,5

(16,1)

153,5

1.348,1

1,6

1.349,7

0,0

0,0

0,0

84,0

84,0

0,1

84,1

0,0 0,0

0,0 0,0

(2,6) 0,0

0,0 (3,4)

(2,6) (3,4)

0,0

(2,6) (3,4)

0,0

0,0

(2,6)

(3,4)

(6,0)

0,0

(6,0)

(2,6)

80,6

78,0

0,1

78,1

Transactions avec les propriétaires comptabilisées directement en capitaux propres Contributions des propriétaires et distributions aux propriétaires

Résultat global total de la période Résultat de la période Autres éléments du résultat global Partie efficace de la variation de juste valeur des couvertures trésorerie, nette d'impôt Profits (pertes) actuariels des régimes à prestations définies, nets d'impôt Total des autres éléments du résultat global

0,0

Résultat global total de la période Transactions avec les propriétaires comptabilisées directement en capitaux propres Contributions des propriétaires et distributions aux propriétaires Emission d'actions ordinaires

5,2

0,0

0,0

0,0

5,2

0,0

5,2

Dividendes versés

0,0

0,0

0,0

(65,9)

(65,9)

0,0

(65,9)

Total des transactions avec les propriétaires

5,2

0,0

0,0

(65,9)

(60,7)

0,0

(60,7)

1.207,3

8,5

(18,7)

168,2

1.365,4

1,7

1.367,1

Solde au 31 décembre 2009

12

20100226_resultats_annuels_2009_fr  

http://www.elia.be/~/media/files/elia/pressreleases/2010/fr/20100226_resultats_annuels_2009_fr.pdf

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you