Page 1

BOOK Éléonore Lebon

Architecte D.E.


Sommaire 2-3

Curriculum Vittae

4-67

Projets d’écoles

4-23

Licence :

4-11 • Projet « Sur les quais » - Aménagement du quartier de Souris Chaude 12-15 • Projet « Ma cantine en ville » - Conception d’un module de restauration mobile

16-23 • Projet « Habiter le Port : Entre mer et montagne » - Programme mixte en milieu urbain

24-67 Master : 24-31 • Projet « Un projet pour le chai » - Réhabilitation du chai Skalli à Sète 32-45 • Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

46-67 • PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » Le projet entrée Est de Sète

68-77

Expériences professionelles

68-75 • Conception d’un pigeonnier dans le cadre du stage de « formation pratique »

76-77 • Réalisation d’un décor pour une spectable de dans au théâtre Luc Donnat

1


Éléonore Lebon

Jeune architecte diplomée d’État Née le 11 Juillet 1992 (25 ans) à Saint-Denis de la Réunion (974) Montpellier, France eleonore.lebon@hotmail.fr +33683148490

Originaire de l’Île de la Réunion et récemment di-

plomée par l’ENSA de Montpellier, je suis une jeune architecte ayant un intéret certain pour les domaines artistiques, tels que le dessin et la peinture, la musique et le cinéma et celà depuis l’enfance. Mes études en école d’architecture, mes expériences professionnelles et personnelles ont forgé cette idée de recherche d’un parcours aux orientations possibles multiples, en mettant en avant mon regard artistique ainsi que mes intérêts et aptitudes pluri-displinaires. De ce fait, je suis attirée pour mes expériences futures autant par l’architecture que par la scénographie et le décor, le design, le paysagisme ou la direction artistique. Passionnée par les voyages et la découverte de nouvelles cultures, ma curiosité et ma capacité d’adaptation me permettront de mener à bien différents projets. 2


Formation 2010

Compétences

• Baccalauréat scientifique - Lycée Évariste de Parny, Saint-Paul (974)

2010-2014 • Licence en Architecture - ENSAM, Antenne de la Réunion, Le Port (974) Obtention Diplôme d’Études en Architecture 2014-2017 • Master en Architecture, DE Arts & Architecture - ENSAM, Montpellier (34000)

Adobe Indesign

■■■■☐☐ ■■■■■☐ ■■■☐☐☐ ■■■☐☐☐ ■■■■☐☐

Français

Langue maternelle

Anglais

Intermédiaire B1

Espagnol

Bases

Allemand

Notions

Autocad Sketchup Artlantis Studio Adobe Photoshop

Obtention du Diplôme d’État d’Architecte

Expériences professionnelles 2010

• Réalisation d’un décor pour un spectacle de danse au théâtre Luc Donnat - Atelier

Permis de conduire B

Sud Piccioli, Saint-Pierre (974) 2011

• Agrandissement d’une maison individuelle - Particulier, Saint-Pierre (974)

2012

• Stage de découverte des pratiques professionnelles de l’entreprise du bâtiment : Suivi d’un chantier de logements collectifs - GTOI, Saint-Denis (974)

2013

• Stage de « Première pratique » en agence d’architecture : Suivi de chantiers de réhabilitation - ChDE Architecte, Saint-Paul (974)

2015

2017

• Stage de « Formation pratique » en Collectivité Territoriale : Études préalables

Intérêts Musique . Piano (Conservatoire 2ème cycle) . Chant . Cinéma . Mode . Cuisine & gastronomie . Dessin . Peinture . Équitation (Galop 5) . Randonnée . Nature . Photographie . Voyages : Afrique du Sud

et Programmation / Projet de construction d’un Pigeonnier - Direction Bâtiment

[Cap Town], Canada [Montréal, Ottawa,

et Architecture - Région Réunion, Saint-Denis (974)

Toronto], Chine [Canton, Shenzhen],

• Conseillère de vente en prêt-à-porter chaussures : Accueil, orientation et conseils / Encaissement - Eram, Montpellier (34)

États-Unis

[New-York,

Philadelphie,

Washington D.C.], Espagne [Barcelone], Hong-Kong, Île Maurice, Île Rodrigues, Italie [Turin, Venise], Maroc [Villes impériales], Pays-Bas [Amsterdam], Suisse [Genève, Lucerne].

3


Projet « Sur les quais » - Aménagement du quartier de Souris Chaude

Sur les quais.

4

Plan DE Situation


Plan DE Masse

Nous sommes sur l’Île de la Réunion, dans le

commune de Saint-Paul, à Trois-Bassin dans le quartier de Souris Blanche. Ce site de projet est exceptionnel par sa situation géographique. À proximité du bord de mer et entouré d’une végétation extrêmement dense, il nous offre un panorama d’une grande qualité. Le climat est chaud et sec mais nous sommes en zone inondable. En effet, le site se situe à proximité d’une ravine et il existe également des problèmes de ruissellement de l’eau au niveau du terrain. L’aménagement du nouveau quartier consiste à ne pas s’étaler sur le site pour la construction des logements et des commerces dans une logique de réponse à la problématique de la densité, déterminante et actuelle dans le cas du développement de la Réunion. Le parti est d’exploiter au maximum les vues vers la mer mais également vers la montagne. La composition général du bâti se décompose par deux corps de bâtiment en escalier l’un tourné vers la mer et l’autre vers la montagne, les deux bâtiments étant séparés par une coulée verte.

Façade côté Montagne

5


Projet « Sur les quais » - Aménagement du quartier de Souris Chaude

RDC

6


R+1

R+2

Coupe Transversale

7


8

Projet « Sur les quais » - Aménagement du quartier de Souris Chaude


Façade côté mer

9


L’organisation des logements vient créer un bâ-

timent aéré en libérant des interstices entre les logements. Les façades du bâtiment rythmées par du bois en planche verticale deviennent alors poreuses et plus légère et les grands interstices deviennent des espaces de partage et de rencontre à investir pour les habitant. Ces interstices sont des failles qui apportent de la lumière et une aération de meilleure qualité. Grace à l’organisation en escalier, les logements peuvent tous être traversants. Cela permet également de libérer des espaces généreux pour les terrasses mais aussi des espaces de toit véProjet « Sur les quais » - Aménagement du quartier de Souris Chaude

gétalisé. Les terrasses offre un espace étendu afin de créer une

10

vie à l’extérieur en accord avec les habitudes des Réunionnais. Certaines terrasses vont venir entourer les logements de la même façon que le quai vient entouré les bâtiments. Des brises soleil viennent protégés les terrasses et les fenêtres pour assurer le confort thermique des logements.


Perspective Quai et Bâtiment côté Mer

11


Ma cantine en ville.

Le projet propose de déve-

lopper un concept autour d’un espace de restauration mobile. Il propose une mise en situation sur l’île de la Réunion, ce qui induit et détermine certaines caractéristiques sur le fonctionnement, le dimensionnement et l’architecture du projet. Les dimensions de cette boite noire et la modularité de l’espace pour manger permettent de s’installer dans des endroits multiples (trottoir, parc, Projet « Ma cantine en ville » - Conception d’un module de restauration mobile

place de parking…).

12

Plan de masse


Faรงade avant

Coupe longitudinale

Coupe tranversale

13


L’espace destiné à la restauration

peut s’agencer de façon multiple. Les tables et les chaises ne forme qu’un seul élément : Une bouée sur laquelle une table vient s’appuyer. Le centre de la table est un point d’accroche ou des dizaines de ballons gonflés à l’hélium sont accroché. Ces ballons forme une couverture flottante qui au-delà de générer une ambiance singulière permet

Details structure - peau

de protéger les clients du soleil. Les tables sont dégonflées et rangées dans une zone de stockage à l’arrière de la boite noire lors des déplacements. Quant aux ballons, ils

Projet « Ma cantine en ville » - Conception d’un module de restauration mobile

suivront de façon aérienne accrochés au

14

convoi. L’espace destiné à la préparation est un module simple de forme parallélépipédique. Il s’agit d’une structure métallique composé de profilés rectangulaires sur laquelle sont vissés des plaques d’aluminium de couleur noir formant un quadrillage régulier. Montée sur des roulettes, cette boite noire se déplace avec un système de remorque. Le projet se décompose en deux éléments qui s’oppose. Le contraste entre la boite noire et les ballons est un point important du projet. On a d’un côté cette boite noire, de forme cubique et à l’aspect lourd et de l’autre côté on a la légèreté des ballons formant des bulles multicolores qui viennent se placer autour de cette boite. Cette vision donne une approche artistique au projet.


L’idée principale était de créer un espace à la fois ludique et poétique. C’est un endroit qu’on ne peut pas éviter ou qu’il soit. Les ballons constituent une attraction pour attirer les gens. Une ambiance est créée pour qu’on se sente dans un endroit singulier. La démarche était de se démarquer des autres lieux de restauration et créant un concept à la fois simple dans sa mise en place et surprenant.

Perspective de mise en situation au Port (974)

15


H a b i t e r l e Po r t : Entre mer et montagne.

Le projet traite de la problé-

matique du logement collectif mixte, avec création de locaux d’activités et de vie annexes. Le terrain d’étude est situé à l’île de La Réunion, dans la ville du Port. La parcelle, à l’angle de l’avenue de la Commune de Paris et de la rue Titan doit traiter la limite et la transition avec le bâti ancien et le milieu urbain environnant,

Projet « Habiter le Port : Entre mer et montagne » - Programme mixte en milieu urbain

autour d’un projet de logement collectif.

16

Ce nouveau quartier doit être une couture entre le damier historique du centre ancien et la ville en devenir qui s’ouvre vers la mer. Ce quartier devra chercher la mixité sociale et culturelle, tout en préservant ses racines créoles, et en revendiquant la densité en milieu tropical. En effet, la vie collective en milieu tropical mérite encore d’être inventée et repensée. Le programme du projet a permis un travail de recherche analytique et l’élaboration d’un projet qui met en œuvre des savoirs relatifs à la composition : superpositions, imbrications, rapports au sol, dessertes. Il intègre les thèmes tels que le territoire et le patrimoine et entame la réflexion sur la densité et les pratiques individuelles et sociales de l’espace.


PLAN DE MASSE

17


Projet ÂŤ Habiter le Port : Entre mer et montagne Âť - Programme mixte en milieu urbain

R-1 : Parking

18

Coupe Longitudinale


La porosité des espaces et le travail réalisé sur les connexions qui s’exercent dans cette porosité, c’est ce qui définit ce projet qui s’inscrit dans

un environnement où le terrain d’origine est respecté et où le végétal peut trouver sa place aisément. Le parking semi-enterré ouvert, le patio végétalisé et la noue végétale sont les éléments directeurs de la conception et participe à l’amélioration de l’habitat de vie dans son ensemble. L’idée générale du projet est donc de lier ces éléments entre eux et de créer un quartier mixte regroupant commerces, services et logements.

RDC

R+1

R+2 & R+3

19


RDC : Bâti. nord

1

La noue végétale, qui été

présente à l’origine, représente un axe important dans le projet. En effet, effet, elle se distingue comme une faille traversant le patio végétalisé qui sert de zone tampon Programme mixte mixte en en milieu milieu urbain urbain Projet « Habiter le Port : Entre mer et montagne » - Programme

entre la route principale et les logements.

20

Cette noue a été accentué, élargie et prend sa place en s’insérant même au niveau des bâtiments : Elle créée une continuité entre eux. Un jeu entre les passerelles en bois sous pergolas et circulations en pavés s’instaure et créé un espace où l’habitant se sent bien.


2

3

Les logements sont accessibles par des noyaux de circulation dont la structure est apparente et entouré de bardage en bois qui protège les coursives et les façades du soleil.

Les

3

2

bâtiments sont en

béton mais sont partiellement recouvert de bardage en bois pour apporter un côté plus chaleureux. Des brises soleils et pergolas en bois et acier permettent d’amé-

1

liorer le confort thermique général.

Façade NORD

Coupe Transversale

21


R+1 : Bâti. nord

Projet « Habiter le Port : Entre mer et montagne » - Programme mixte en milieu urbain

22

Une des particularités du pro-

jet réside aussi dans le fait que la totalité du projet est accessible aux PMR. La proportion logements standing-logement sociaux permet d’assurer une mixité sociale. Les différents espaces et connexions ont été organisés tout au long de ce projet dans l’objectif de créer une amélioration de l’habitat collectif en ville.


23


Un projet pour le chai.

-sives implique un abandon des anciennes voies de chemin de

portuaire qui prend naissance au pied d’un élément de topogra-

fer. Une friche industrielle s’est alors créée à l’entrée Est de la

phie remarquable, le mont Saint-Clair, entre l’Etang de Thau et

ville créant un quartier se démarquant du reste de la ville par

la mer méditerranée. Au fil du temps, la ville s’est développée et

son caractère délaissé.

étendue par la création de canaux qui se traduisent comme des

L’idée du projet est donc de recréer du lien entre cette zone

artères dans le développement de la ville.

historiquement industrielle et artisanale et le reste de la ville,

Avec l’avènement de l’industrie, elle connaît un essor écono-

notamment du centre-ville dense dont l’espace public est au-

mique qui atteint son apogée vers 1950. Depuis, la fuite des

jourd’hui déqualifié par la présence trop importante de la voi-

activités industrielles impliquées par les délocalisations succes-

ture qui empiète sur le piéton.

Projet « Un projet pour le chai » - Réhabilitation du chai Skalli à Sète

La ville de Sète, fondée au 18ème siècle est une ville

24

Situation


D’autre part, la ville de Sète se tourne vers le tou-

risme estival proposant plus de dix évènements culturels l’été lui permettant d’accueillir plus de 30000 personnes ponctuellement, soit 40% de plus de sa population à l’année. Un des enjeux est donc de pouvoir répondre à cette affluence et tirer parti des installations, été comme hiver. Enfin, la ville de Sète est également confrontée à la problématique de la montée des eaux qui tend à faire disparaître une partie de la surface de la ville. L’enjeu premier est donc de trouver des solutions afin de préserver un maximum la ville de ce phénomène. Le projet se propose dans un premier temps de désenclaver la partie Est de la ville en améliorant les axes routiers et en implantant de nouveaux modes de transport sur l’ensemble de la ville (transport fluvial, piéton, vélo). L’urbanisation de la parcelle du Chai Skalli et des abords de la darse (Canal du Midi) permettra d’assurer un nouveau lien entre le centre ville et l’entrée Est en créant un nouveau pôle d’activité. Au sein de ce pôle diverses activités, de nouveaux logements, des bureaux seront intégrer ainsi qu’un parc pour la ville au sein de la friche actuelle, une nouvel espace de respiration qui viendra combler la demande des Sétois en manque d’espace vert. La parcelle du chai Skalli viendra accueillir une école de musique, un centre électro-acoustique et une nouvelle salle de concert. Un nouveau chai viticole viendra accueillir l’activité actuelle du chai Skalli et serra mis en relation avec un centre de dégustation et de découverte œnologique. 25


Projet « Un projet pour le chai » - Réhabilitation du chai Skalli à Sète

RDC

26


R+1

R+2 Le chai Skalli est réhabilité en salle événementielle et d’exposition afin d’offrir un nouvel espace d’appropriation pour les Sétois : un nouvel espace culturel donnant une attractivité au site. En mitoyenneté avec le chai, le bâtiment existant est réhabilité en salle de spectacle et centre électro-acoustique. Du coté Nord du chai Skalli, un centre de découverte et de dégustation œnologique fait le lien avec le nouveau chai où vient s’installer l’activité viticole actuelle.

R+3 27


Les voies de chemin de fer appa-

rentes créer un repère visuel dans l’espace public et créent un parcours partant de la friche jusqu’en bord de darse. Ces voies donnent des directions dans le projet urbain. Là où les voies de chemin de fer s’entremêlent, un parc paysagé est aménagé proposant un nouvel espace vert au Sétois. Ce parc et son prolongement jusqu’au bord de la darse viennent

Façade EST

tracer une sorte d’artère et de poumon vert et permet de faire le lien entre les différentes entités dans la parcelle. La salle de concert s’installe dans la réhabilitation du bâtiment mitoyen au chai Skalli. Les choix des matériaux ont été choisi dans l’idée de conserver cette idée de patrimoine

Projet « Un projet pour le chai » - Réhabilitation du chai Skalli à Sète

industriel. La façade Ouest vient donc s’ac-

28

corder avec celle du chai Skalli et bénéficie d’un revêtement en pierre du gard. La façade Est de l’autre côté de la darse se donne plus de

Façade Ouest

liberté et s’inscrit dans une architecture plus contemporaine.

Coupe Transversale : chai skalli - Salle de spectacle - chai viticole


Coupe Longitudinale : Salle de spectacle

29


Entièrement transparente, la façade Est se retrouve en décalage par rapport à la structure porteuse et se définit par une structure secondaire supportant des baies vitrées permettant de ventiler le bâtiment. Devant ces baies une deuxième peau composée par de brises-soleil modulables en zinc perforé viennent se fixer à cette seconde structure

Projet « Un projet pour le chai » - Réhabilitation du chai Skalli à Sète

afin de filtrer les rayonnements directs et

30

créer des jeux de lumière à l’intérieur du bâtiment.

Ambiance centre electro-acoustique


L’idée première dans la réhabilitation de ce bâtiment est la conservation d’un maximum des éléments forts qui font de lui une entité forte, en premier sa façade

Ouest en vieille pierre ornementé par un graphe coloré donnant un tonalité « street » au bâtiment : Une superposition de deux dimensions temporelles, qui font de ce bâtiment un témoignage du patrimoine industriel mais qui s’inscrit également dans l’air du temps. Cette façade se dresse du côté Sud de la parcelle comme un signal au sein de la parcelle, pouvant être vu de partout, de part sa hauteur, sa dimension historique et sa singularité.

Façade Nord

Façade Sud

Coupe Longitudinale : Chai skalli

31


Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

Un centre culturel pour l’ancienne mairie.

32

1971

2016

Le projet concerne la ville de Montpellier, une ville qui rend compte des problématiques et des enjeux liés aux métropoles contemporaines.
Le sujet

introduit ainsi les problématiques urbaines liées aux voies de chemin de fer et son impact sur la ville de Montpellier. Dans cette démarche, l’idée de « faire le lien » est au centre d’une réflexion qui vise à reconnecter les différents morceaux de ville pour redonner du sens aux continuités urbaines. La réhabilitation de l’ancienne mairie et la reconversion de la zone urbaine du Polygone est donc un projet actuel au enjeux nombreux et majeurs.


La parcelle du projet, le Triangle et le Polygone forme un ensemble urbain qui constitue aujourd’hui le trait d’union entre le centre historique et le quartier d’Antigone qui s’étend

jusqu’au Lez. Son paysage est surtout marqué par la présence de la Citadelle au Nord qui par son emprise importante et son découpage parcellaire particulier constitue un élément infranchissable et visuellement très fort.
Antigone représente un élément important dans la Ville, point névralgique proche de la place de la Comédie. C’est un quartier qui compose le centre de la ville, mais il semble extérieur à la vieille ville. En effet, l’opération du Triangle semble lancer une dynamique vers l’Est avec une percée en direction du Lez et une dalle franchissant la voie de chemin de fer. Le Polygone vient rompre cette dynamique, par son emprise considérable et semble refermer le centre-ville sur lui-même.
Le site de l’ancienne mairie dépend donc de cette situation très particulière encadrée par la Citadelle au Nord, le Polygone au Sud, la voie de chemin de fer à l’Ouest et Antigone à l’Est. Aujourd’hui, la plupart des ruptures et discontinuités urbaines sont les conséquences de la rupture topographique historique du tracé de chemin de fer et de l’urbanisme de dalle qui en a découlé.
Le Polygone qui surplombe le quartier d’Antigone peine à retrouver le niveau du sol naturel par un étroit escalator au niveau des Échelles de la ville.
Le site de l’ancienne mairie propose un second passage sous la dalle mais l’édifice et l’espace public se sont dégradés, renforçant l’ambiance anxiogène du passage. Un passage a cependant été ouvert récemment dans le hall de l’ancienne mairie pour permettre au piéton d’emprunter les escaliers au Nord de l’hôtel Mercure qui débouche sur la promenade du boulevard d’Antigone. Cette initiative ne suffit pourtant pas à induire un franchissement fluide du centre historique à Antigone. Entre le franchissement du Polygone et celui du site de l’ancienne mairie qui est sujet à plusieurs problématiques, la question des continuités urbaines se place au centre de la réflexion vers une nouvelle intervention urbaine.
Les piétons préfèrent aujourd’hui le passage du Polygone qui est d’avantage mis en évidence. La transition entre le centre-ville et le quartier d’Antigone pose aujourd’hui une problématique, celle du passage d’un quartier à un autre et du lien entre les tissus anciens et nouveaux. L’urbanisme de dalle avait pour objectif de rendre la ville fonctionnelle par le principe du zoning mais le site pâti d’un manque de visibilité de l’espace public.

Coupe longitudinale Existant

33


ons

Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

tats

34

Existant

Destruction

Construction


L’enjeu principal du site est de parvenir à relier les séquences du projet urbain

La première intervention du projet urbain est de dégager le bâti à conserver de celui à sup-

en proposant un franchissement plus ef cace, simple et agréable. Dans cette logique la requa-

primer en fonction de leurs atouts ou des diffcultés liées à leur implantation urbaine et à leur

li cation de l’espace public dans l’objectif d’une circu- lation piétonne plus lisible et d’une

architecture. Dans cette logique la partie Ouest du bâtiment en entrée de site est conservée.

lecture plus simple du paysage urbain sera le point de départ du projet urbain. Restaurer le

Son architecture lui permet de former un édifice indépendant structurellement et dissocié

lien entre le centre historique et le quartier d’Antigone, c’est aussi redonner de la cohérence

du reste. La partie Est de la mairie qui aujourd’hui par sa taille et sa morphologie constitue

au centre ville de Montpellier et accompagner le renouvellement de l’axe urbain Nord-Sud

un obstacle et une limite dans le paysage urbain peut être supprimée sans endommagement

préconisé par la Ville. Une attention sera également porté sur les porosités Nord-Sud en

du bâtiment principal. Sa suppression permet de libérer l’espace public pour venir retravail-

ouvrant le Polygone au Nord et en donnant une nouvelle image de sa façade, plus ouverte,

ler la dalle et le passage vers Antigone.

plus facilemment traversable.

Les espaces publics alentours au Mercure sont également retravaillés pour rendre l’espace

La seconde intention est la réhabilitation de l’existant en Musée d’Art Contemporain ainsi

public plus lisible et la circulation plus fluide. La partie Est du site qui constitue les voies de

que la reconversion et la réutilisation des sous-sols existants. L’urbanisme de dalle a généré

sortie des parkings en sous-sol du Polygone ont été recouverte pour devenir des tunnels afin

des dessus et des dessous qui sont aujourd’hui plus ou moins délaissé. La reconquête des

de permettre l’aménagement d’un espace public dans la continuité du projet.

différentes strates sera donc un point important pour redynamiser la zone.

Par la suite, pour redensifier la zone et ouvrir le Polygone au Nord, une extension est

L’amélioration de l’hôtel Mercure et de ses alentours poursuit cette dynamique de conser-

construite pour renforcer les entrées existantes et la porosité dans le sens Nord-Sud. L’exten-

vation et de restauration du lieu. Ainsi, la partie à l’extrême Nord du projet sera requali ée

sion comme un médiateur entre le Polygone et le nouveau projet indiquera le sens de la

par un espace végétal qui se raccrochera à la continuité végétale du boulevard d’Antigone.

continuité Ouest-Est.

Organigramme

35


Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

Plan de masse

36


37


Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

Plan Rez-de-dalle

38

Plan R-1


La composition urbaine du projet et son échelle a conduit à réaliser à partir de

l’idée du Musée d’Art Contemporain un véritable centre culturel.

1. L’ancienne mairie et ses sous sol sont réhabilités et constituent le cœur du centre culturel. Le restaurant du Musée est déconnecté, en rez-de-chaussée, de l’édifice principal pour profiter d’une situation panoramique sur les différentes séquences de l’espace public. L’extension Nord du Polygone, est une Centre d’Art numérique et cinématographique en lien avec l’entrée Nord existante du Polygone. Dans une logique d’amélioration des porosités le bâtiment est également en lien avec les Échelles de la ville et la Médiathèque Federico Fellini portée également sur le cinéma et l’audiovisuel. En même temps qu’il sera le point de jonction du Polygone à la zone et la transition entre l’Ouest et l’Est, cette extension abritera donc une partie du centre culturel. Les sous-sols existants de l’ancienne mairie sont réhabilités pour créer des espaces attenants au musée créant ainsi un niveau inférieur réapproprié et fonctionnel qui se déploie autour d’un patio en contrebas du rez-de-dalle.

2. Le Rez-De-Chaussée de l’hôtel est retravaillé pour le rendre plus traversant et accueillant. L’hôtel est rénové et gardera sa fonction actuelle. Les espaces au rez-de-chaussée sont réaménagés pour permettre un meilleur accueil des clients de l`hôtel. Le restaurant est également réhabilité et s’ouvre sur l’espace public réaménagé.

3. L’espace de transition entre Antigone et l’hôtel est aménagé afin de créer un franchissement vers Antigone plus efficace pour les piétons et une facilité d’accès vers le centre culturel pour les arrivants de l’Est. Cette séquence est aujourd’hui accidentée par l’emprise des voies de circulation automobiles. L’objectif est de redonner une place aux piétons en requali ant le franchissement de la zone. La continuité paysagère prend place au dessus des voies existantes qui ont été recouverte pour devenir des tunnels sous l’espace public. Le terrain a donc été aplanie et redescend par une pente retravaillée sur Antigone. Cette espace public est un espace végétal qui raccrocher le projet sur la promenade plantée du boulevard d’Antigone pour poursuivre la continuité vers le Lez.

39


40

Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

Coupe-Façade EST

Coupe-Façade SUD


R+1

R+2

Coupe Transversale

41


La compréhension de l’espace par le visiteur est un point essentiel dans l’aménagement du musée. L’enchainement des différentes séquences d’espace d’ex-

position doit être contrasté et proposer différentes ambiances aux visiteurs. La réhabilitation permet de proposer un parcours ou le visiteur monte au fur et à mesure de

Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

façon douce dans les étages du bâtiment.

42

R+2

R+3


43


Les différences de hauteur de plafond permettent de satisfaire tout type d’exposition. Les différents volumes parcourus permettent aussi d’éviter la monotonie du par-

Projet « Un centre culturel pour l’ancienne mairie » - Réhabilitation de l’ancienne mairie de Montpellier

cours. Les parcours peuvent être modulés pour les expositions temporaires afin que le musée puisse se renouveller perpetuellement.

44

R+4

R+5


Coupe Longitudinale

45


PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

Renouveller la ville sur les friches industrialo-portuaires.

46

1950

2017

Situation

Ce site constitue des anciennes friches industrielles et ferroviaires qui sont aujourd’hui en grande partie délaissées, elles possèdent une grande surface de terrain

avec un potentiel de renouvellement urbain. Ce site a une histoire liée directement à celle du port et des activités industrielles en lien avec celui-ci. Il se situe sur des terres artificielles qui ont été remblayés sur la mer tout comme le port industriel. Du fait de sa situation géographique presque insulaire, la ville commence peu à peu à atteindre ses limites et le site de la pointe Est dispose encore de terrain libre. La ville, qui est très dense, s’est au départ concentrée sur les canaux, puis la croissance urbaine s’est diffusée sur le mont Saint-Clair , sur les îles et les terres qui ont été remblayées au fur et à mesure des besoins.


Analyse séquentielle du site

89

88

2

4 91

1

90

3

L’expérience du site à travers les nombreuses visites de celui-ci est essentielle pour comprendre comment celui-ci se construit, pour saisir les di érentes ambiances et se projeter dans le futur qu’on lui imagine. L’analyse séquentielle tente de reconstituer une des ces expériences à travers un parcours qui débute sur la route de la friche puis qui retrace les séquences le long du canal de la Peyrade en prenant en considération le champ visuel du piéton à travers les perspectives et l’environnement qui l’entoure. Ce parcours donne à voir le passage d’un espace à un autre, l’enchainement des séquences et les ambiances qui en découlent.

47


2015

2050

2100

PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

Intentions

48

La commune projette donc une vaste opération urbaine sur ce

La présence de l’eau et des activités liées aux canaux est très importante. De

site. Les ateliers UP+ de SCE ont ainsi été missionnés pour concevoir ce

fait le site est entouré d’eau avec la mer au Sud et l’étang au Nord et se si-

projet d’envergure en lien avec le projet du nouveau conservatoire à la pointe

tue dans une zone fortement inondable. Le Plan de Prévention des Risques

Est, attribué à l’architecte ruddy Ricciotti.

d’Inondation défini les différentes zones concernés par ces risques et le niveau

La démarche du PFE consiste donc à requestionner ce projet, d’en réévaluer

de danger. On peut remarquer que le site de projet est fortement concerné

les idées en fonction d’une démarche différente suite à une analyse person-

par ce risque.

nelle du site.

La ville est donc concernée par la problématique mondiale de montée du

Aussi les idées qui définissent ce site, ce sont son patrimoine matériel et im-

niveau des mers. Ce paramètre a été considéré comme un point central de ce

matériel à travers les différentes ambiances présentes sur le site, notamment

PFE, de façon aussi importante, que de réussir à connecter le nouveau quar-

celle de la friche à la végétation herbacée sauvage et traversée par des voies

tier notamment avec de nouveaux réseaux de mobilité et la création d’espace

de chemin de fer à l’abandon. Les quais qui portent les traces d’une activité

publics importants.

industrielle et portuaire passé sont aujourd’hui quelque peu délaissés, un

Lorsqu’on fait la simulation sur notre site, cette montée des eaux a un impact

grand nombre d’entre eux servant de zone de stationnement.

assez fort sur le site existant.


Concernant les intentions du projet,

les réseaux de navettes fluviales et les voies piétonnes prennent une place importante au dépend de la voiture qui est aujourd’hui le moyen de transport le plus utilisé et qui envahissent les quais de la ville. Le projet est reconnecté à la ville par la mise en place d’un réseau d’espace public important et d’un nouveau réseau de mobilité. Des parkings silos sont créés à des points stratégiques pour pousser les visiteurs à laisser la voiture en périphérie et d’utiliser des modes de transports plus doux. Le projet urbain s’est dessiné sur la base de 2 grands axes : l’axe Est-Ouest qui permet de connecter le nouveau quartier au centre-ville ; Le creusement du canal pour permettre de structurer le quartier en créant une nouvelle île. On a ensuite une dynamique de connexions vers les quais qui vient créer une nouvelle trame urbaine.

49


La contrainte temps est une dimension importante car il a

fallut imaginer le projet par phases. Le scénario a été imaginé pour que le projet puisse rester connecté à la ville et donc fonctionner et vivre pendant chacune de ces étapes. Ces étapes sont influencées aussi par le foncier actuel qui est aujourd’hui en partie occupé par des propriétaires

Plan de masse

privés. Le développement de certains îlots se fera donc en fonction de la libération progressive du foncier.

PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

2020

50

2025

La place des festivals sur la darse est un espace public important qui comporte un parking de 350 en sous-sol et des zones de stockage pour des équipements servant dans les

2030

Coupe 1 : place des festivals

différentes manifestations culturelles et événementielles qui y sont organisés. La dalle qui constitue cette place est percée à certain endroit où l’eau de pluie peu s’écouler pour être recueillie au sous-sol dans des bassin de rétention.

2035


Le projet a nécessité une réflexion globale sur la gestion de l’eau et

ce que la ville continue de vivre au fil des années. Le projet urbain accompagne

l’anticipation de la montée du niveau des mers. Les parkings et certaines activités

donc la mutation de ce paysage aujourd’hui occupé par la friche industrialo-por-

sont ainsi semi-enterrés à 1 mètre et les RDC surélevés de 1m50 pour permettre

tuaire et qui sera un jour recouverte par les eaux. Si l’on se réfère à l’étude amé-

de constituer un niveau de refuge lors des inondations. Un jeu de niveaux et de

riciane qui mesure le phénomène d’augmentation du niveau des océans dû au

passerelles est ainsi établi entre le sol naturel et le RDC.

réchauffement climatique, le niveau de la mer devrait augmenter de 2 m dans le cas le plus extrême d’ici la fin du siècle.

Le projet urbain est donc en adéquation avec les prescriptions de transparence hy-

Dans plusieurs décennies, la surface submergée sera donc beaucoup plus impor-

draulique et s’inscrit dans une logique de « résilience urbaine », laissant la liberté à

tant, le niveau inférieur des bâtiments sera dans l’eau, les routes deviendront des

l’eau de s’écouler, de circuler de manière naturelle et de la laisser envahir les terres.

canaux et la voiture aura quasiment disparue, les bateaux se multipliant. La mo-

Le projet urbain accepte en quelque sorte ce phénomène, avec la conscience qu’un

bilité fluviale et les activités liées à l’eau tiendront une place essentielle dans le

jour les activités, parkings et locaux en sous-sol finiront par disparaitre.

fonctionnement du quartier et de la ville. On peut imaginer de multiples scénarios

L’urbanisme de dalle et de passerelle en bois qui permettent la perméabilité per-

pour la ville du futur, en envisageant cette contrainte comme étant une opportuni-

met d’anticiper ce phénomène en créant des espaces publics refuges de manière à

té de développer une nouvelle vision urbaine de la ville.

2035

2050

2100

Coupe 2 : secteur ouest

51


L’analyse a permis de discerner l’importance du paramètre de l’inondabilité dans la

fabrique du projet urbain. Le site est en grande partie inondable et sujet à la submersion marine. L’eau doit pouvoir être évacuée rapidement et ne pas stagner aux endroits indésirables. Le ruissellement est donc géré par la mise en place d’un système de noues et de bassins de rétention qui permettent la récupération des eaux. Les sols pourront gagner en perméabilité avec l’uti- lisation de revêtement poreux pour les espaces de nature minéral (quais, place, route, trottoirs, etc...) tandis qu’une surface importante d’espaces verts seront créés. Le parc et le jardin botanique canalise aussi l’intérêt pour ce qui est de la gestion des masses aqueuses. Le parc dispose de bassins de rétention de dimension importante. Sa surface a été déblayée afin de créer une zone humide en contrebas

PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

à l’image de la friche actuelle. Ce paysage sera traité pour retrouver cette ambiance singulière.

52

Le parc a donc un rôle important de gestion des eaux de pluies. Plus tard, le petit mont qui a été créée par accumulation des remblais sur l’ensemble du projet urbain deviendra une île. Le projet urbain s’attache non seulement à mettre en place des stratégies pour les phénomènes d’inondations passagers mais aussi à anticiper le phénomène de la montée globale du niveau des mers. Le diagnostic place ce paramètre comme enjeu majeur pour l’avenir de la ville. Le travail du projet urbain est donc prospectif et se construit avec cette prise en compte du temps, et du phénomène qui conduit le site à être un jour submerger en partie par la mer.


Coupe 3 : Parc

53


PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

Principe d’implantation du projet Architectural

54


Le projet s’installe sur la parcelle par le creusement d’un bassin de rétention central et la création d’un niveau semi enterré de parkings et d’espaces d’activités et stockage des

Plan de masse

commerces. Les RDC viennent ensuite surplombé le sol naturel au dessus de la cote des plus hautes eaux (PHE). Viennent ensuite les étages supérieurs et la création d’un réseau de passerelles, de traverses et de coursives. Le projet architectural suit donc les idées directrices du projet urbain. Il tente de traiter la question de l’habitat et son évolution dans le temps avec la contrainte de l’inondabilité.

55


PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète 56

La démarche du projet sera d’intégrer les questions de tran-

par un changement de niveaux. Cette partie des quais laissera libre place

sition entre espace privé et espace public. La surélévation des rez-de-

aux promeneurs et sera délimitée par des jardinières et des assises.

chaussées permet de créer un seuil d’intimité entre public et privé, le

Plus tard, la parcelle sera submergée par les eaux, et les quais disparaî-

traitement de ce seuil est essentiel.

tront. Les terrasses des logements en rez-de-chaussée sont donc volon-

Les logements en front bâti sur le canal de la Peyrade, bénéficieront de

tairement généreuses car elles deviendront plus tard des pontons, où les

petits jardins privés qui permettront de créer un seuil végétal entre le quai

habitants pourront garés leurs bateaux, ainsi qu’un espace extérieur épar-

et les logements. Les logement seront ainsi accessibles par les quais, en

gné par les eaux. Les toitures seront des toitures jardins accessibles, d’une

plus des courssives d’accès qui desservent les logements au Nord. Cette

part pour la performance thermique des bâtiments et d’autre part, d’être

caractéristique coïncide avec l’idée de concevoir des logements évolutifs

investies pour acceuillir de nouvelles constructions en structures légères

qui pourront être adaptables en fonction des typologies de foyers.

pour créer des logements, des activités et des espaces publics aérien. Les toitures terrasses permettent en quelque sorte de récupérer une partie de

Les quais seront traités sur deux niveaux, un niveau bas connecté aux pontons d’accès à des petites embarcations de plaissance, un niveau haut qui correspont au des quais actuels. Les propriétaires des bateaux pourront s’approprier le niveau bas comme espace de préparation et inférieur

l’espace perdu au sol en les tranposants sur les toîts.


Perspective d’ambiance sur le canal de la peyrade et les nouveaux Logements 57


PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

RDC

58


34 logements se répartissent dans deux

bandes de bâtiment séparés par un jardin central. Les 2 corps de bâtiments de logements bénéficient d’une orientation Sud-Est Nord-Ouest qui permettent d’avoir des terrasses tournées vers le Sud et les canaux. Les coursives et passerelles d’accès au logement se développent vers le Nord. Au niveau des ailes Ouest et Est, des espaces communs sont mis à disposition des résidents : une salle commune, un plateau de danse, un centre d’accueil pour les personnes âgées dans le besoin, et des espaces sur les toitures comme par exemple une serre qui permet au résident de jardiner collectivement.

59


PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

R+1

60


R+2

Coupe transversale

61


62

PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète


D’un point de vue structurel, le bâtiment est construit sur le principe d’une structure en poteaux-poutres et dalles en béton avec des murs de refends entre les logements qui viennent rigidifier l’ensemble. Pour les façades, un remplissage en structure bois est réalisé pour venir habiller et envelopper le gros œuvre afin de créer une peau. Cette peau permet une bonne performance thermique du bâtiment. Pour les toitures, il s’agit de toitures plates végétalisées et en partie accessibles pour créer des terrasses et espaces utilisables et donner la possibilités d’être investis. Le bardage utilisé en claire-voie permet de créer des jeux de superposition avec les ouvertures qui sont protégés par des volets coulissant en bois ajouré. Ces volets permettent d’animer la façade en fonction des saisons et des besoins des résidents de se protéger du soleil ou non.

63


64

PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

Perspective d’ambiance d’intérieur logement


Perspective d’ambiance Sur Le jardin central et le bassin de retention en periode humide 65


PFE « Renouveller la ville sur les friches industrialo-porturaires » - Le projet entrée Est de Sète

2035

66


2100

67


Le pigeonnier contraceptif modulable.

Suite à une demande de la direction du Centre de Formation d’Ap-

1

Modularité de la base structurelle

2

Modularité des façades

3

Modularité du support

prentis (CFA), j’ai été chargé de démarrer une étude sur la construction d’un pigeonnier sur le site du CFA de Saint-André. Cette demande a été faite suite à des nuisances et à des dégâts causés par la présence de colonies de pigeons dans l’atelier de gros œuvre du centre. Le directeur du CFA a souhaité le soutient technique de la Direction Bâtiment et Architecture de la Région Réunion, ou j’effectuais mon stage de « formation pratique » en 2015. L’objectif était de mettre en place un dispositif de pigeonnier contraceptif à tire expérimental. Il devait être fabriqué par le centre dans le cadre de projets pédagogiques. Par la suite, si ce dispositif s’avérait être efficace, il pourrait être employé sur d’autres site de la Région. L’idée principale du projet est la création d’un dispositif simple à construire et

Conception d’un pigeonnier dans le cadre du stage de « formation pratique »

à mettre en œuvre. Les études préalables ont permis de comprendre le compor-

68

tement des pigeons et de recueillir les informations nécessaires pour le calibrage du pigeonnier. La réflexion porte donc sur l’idée d’un pigeonnier qui pourrait s’adapter en fonction des besoins de l’utilisateur. Mais comment créer un dispositif performant adaptable sur n’importe quel site ? S’inscrivant dans un contexte expérimental, le concept de pigeonnier contraceptif modulable permettrait une adaptabilité en fonction des sites sujet aux dégradations causés par les pigeons. Partant d’une base pouvant s’implanter et se dupliquer de plusieurs façons et selon les besoins, ce dispositif remplira les critères qui permettront d’attirer et de fixer les pigeons de manière stratégique et adaptée.

La structure de base est un cube d’une largeur, hauteur et profondeur

de 2m. Les faces du cube peuvent être habillées d’une façade différente selon les conditions du site sur lequel on souhaite implanter son pigeonnier. En fonction de sa situation d’implantation, le pigeonnier pourra être fixé soit sur pied unique ou multiple à une hauteur de 2,5 m s’il est implanté au niveau du sol ; sur des plots à une hauteur de 0,3 m minimum s’il est implanté sur une toiture-terrasse. Le pigeonnier doit non seulement préserver les pigeons des dangers extérieurs (chat, rongeur, etc.) mais être dans l’atmosphère la plus calme et sécurisante possible.


Le volume de base peut contenir 30 cases qui seront occupées par un

4

Modularité de la forme

couple d’individus chacune. Cette base pourra donc abriter 60 individus. Cependant, le site concerné peut être occupé par un nombre plus important de pigeon. Si le besoin de l’utilisateur est un pigeonnier d’une capacité plus élevée, le volume de base peut être dupliqué en fonction de ce besoin. Les cubes peuvent être assemblés ou dupliqués de façons séparées. De 30 cases, on pourra passer à 60 cases, 90, etc. Les formes et les possibilités deviennent alors nombreuses et la forme du pigeonnier dépendra totalement du choix de l’utilisateur. Le volume de base cubique peut aussi être surmontée d’une autre type de toiture en fonction du souhait de l’utilisateur, proposant ainsi un volume supplémentaire donc plus d’espace au sein du pigeonnier, susceptible d’apporter plus de confort aux pigeons.

La structure de base peut être réalisé en bois ou en acier selon le souhait de l’utilisateur. L’habillage des façades du pigeonnier est variable et est choisie selon sa situation, son orientation et en fonction du souhait de l’utilisateur selon ses propres critères (disponibilité des matériaux, esthétique, etc.) : bardage ou panneaux en bois, bardage ou panneaux métallique, tôle ou autre matériaux de récupération, Pvc, Polycarbonate alvéolaire, tôle transparente pour les façades translucide etc...

69


Conception d’un pigeonnier dans le cadre du stage de « formation pratique » 70

Etant donné les lieux disponibles à l’implantation

d’un pigeonnier sur le site du CFA, le projet propose un modèle de pigeonnier en bois. La disponibilité de ce matériau sur le site ainsi que ses propriétés qui conviennent à la construction d’un pigeonnier (la plupart des pigeonniers contraceptif et d’élevage sont construits en bois) a guidé cette proposition. L’orientation, la fonction et la matérialité des façades a été décidé en fonction des contraintes du site. Le schéma des contraintes d’orientation se base donc sur la situation de la ville de Saint-André et désigne les critères à respecter pour chaque façade. Les 3 représentations en façade et en coupe présentent le modèle sous trois formes : sur plot en béton, sur 4 pieds sans toiture, sur 4 pied et surmonté d’une toiture à double pans.


71


Le pigeonnier contraceptif doit disposer de :

– Un bac-tiroir en matériaux léger pour faciliter le nettoyage du sol ; – 30 cases en bois contenant des coupelles de 30 cm de diamètre pour les nids qui pourront soit être achetés dans le commerce, soit fabriqués par l’utilisateur ; – Une mangeoire trémie à compartiments ou non où 12 pigeons pourront manger simultanément. La dimension de la mangeoire pourra être recalculée en fonction du volume de nourriture de façon à parvenir à un remplissage hebdomadaire. Dans le cas échéant, la dernière ligne de cases pourra être supprimée ; – Un support pour abreuvoirs. Le support dessiné sur l’es-

Conception d’un pigeonnier dans le cadre du stage de « formation pratique »

quisse peut supporte 3 abreuvoirs de type obus d’une conte-

72

nance de 12 L maximum ; – Des perchoirs en «V» retourné.

Les différents accessoires (abreuvoirs, perchoirs, coupelles, etc.) peuvent être trouvé dans le commerce mais peuvent aussi être réalisé par l’utilisateur en respectant les critères de dimensionnement.


La proposition de pigeonnier sur 4 pieds nécessite une procédure particulière pour l’entretien et la visite du pigeonnier, celui-ci étant surélevé à 2,5 m du sol. Afin de faciliter l’entretien, un dispositif d’échelle escamotable sera fixé en dessous du cube. L’entretien de devra être fait par minimum deux personnes et devra respecter les étapes suivantes : 1) Mettre en place l’échelle escamotable puis monter et ouvrer la porte d’accès du pigeonnier. 2) Une fois la porte ouverte, faire coulisser le bac-tiroir. Une personne doit être en bas pour le réceptionner. 3) Procéder à l’entretien à l’intérieur du pigeonnier. Nettoyer le bac et les extérieurs. 4) Remettre du bac-tiroir. 5) Refermer la porte et replier l’échelle.

Le bac-tiroir devra être fabriqué dans un matériau léger pour faciliter sa prise et un système de rail devra être intégré pour le faire coulisser. Pour faciliter ces opérations, un système de câble rattaché au bac pourrait être installé afin de faciliter la remise du bac.

73


Conception d’un pigeonnier dans le cadre du stage de « formation pratique »

Plan et Coupes 1:50

74


75


Réalisation d’un décor pour une spectable de dans au théâtre Luc Donnat

L’ O i s e a u b l e u - d é c o r s

76

Les décors ont été réalisés à l’occasion d’un

spectacle de danse organisé par une école de danse privée à la Réunion. Le spectacle est interprété et destiné à de jeunes enfants. L’univers se devait d’être coloré et onirique, s’inspirant du conte. Les décors ont ainsi été réalisés à la peinture sur des contre-plaqués en bois découpés et assemblés. La chaumière à été réalisé à la bombe sur une bâche. Le choix des matériaux et des supports sont en accord avec un modeste budjet et un temps de réalisation court qui représente 15 jours de travail à temps plein.

L’arbre


La chaumière

La forêt enchantée

77

Book Eléonore Lebon architecte D.E.  
Book Eléonore Lebon architecte D.E.  
Advertisement