Issuu on Google+

Construction d’un collège 600 – HQE® à VIGNY

NOTICE DE PRESENTATION PRESENTATION Le présent dossier concerne la construction du troisième collège du Vexin Français, celui de VIGNY d’une capacité d’accueil de 600 élèves dont l’ouverture est prévue pour la rentrée scolaire de septembre 2005. Ce projet a fait l’objet d’une D.U.P. conclue par le commissaire enquêteur en janvier 2004. Le collège se situe en bordure du hameau du Bord’Haurt de Vigny, sur la parcelle cadastrale n° AA 17 d’une superficie totale de 30.106 m2 « intitulée « sous le clos des trois Rois » dont 19.110 m2 de réserves foncières pour le seul collège (compris logements de fonction, parking des enseignants, cour de récréation, EPS, …). Le règlement “UF“ du POS de la commune s’applique sur la zone de ce collège. Vue sur le futur site du collège

LE SITE Depuis la rue de Rouen, le terrain comprend une pente générale de l’ordre de 1% vers le Nord. Orienté N-E / S-O, il offre une large perspective vers la plaine et les champs agricoles. L’accès se fait par le chemin rural n°3 bordé d’arbres à haut développement qui fera l’objet d’un aménagement complet pour permettre la future desserte du collège. L’emprise du collège, des logements de fonction, des parkings des enseignants, de la voie intérieure de desserte se fera sur les 2/3 du terrain, soit sur une assiette foncière de 19.110 m2 non compris la voie publique d’accès au collège et le rond-point de retournement qui ne sont représentés qu’à « titre indicatif » car hors de £notre prestation (l’ensemble représentant une assiette de 25.500 m2). Vue sur l’usine agro-alimentaire

Au cœur du P.N.R. du Vexin Français, ce site est exemplaire tant par sa typologie que par sa situation : à l’écart de la commune de Vigny, le hameau du Bord’Haut est constitué de petites maisons construites à l’alignement sur la rue de Rouen. Il comprend deux gros équipements à chaque entrée de village : à l’Est, une usine agro-alimentaire (PICARD) et à l’Ouest un bâtiment industriel (PAREFLAM) proche du château d’eau. LE VOLET PAYSAGER

Vue sur le château d’eau

Alphonse ALLAIS proposait que l’on construise les villes à la campagne pour créer un cadre de vie de qualité. Un siècle plus tard, ce souhait en forme de boutade est devenue réalité comme le démontre ce projet « HQE » au cœur du PNR. En effet, ce collège 600 est conçu dans le cadre de la Démarche de Haute Qualité Environnementale dont la cible 1 est l’insertion harmonieuse dans le site et ce dernier est particulièrement remarquable : le terrain devant accueillir le collège, situé à l’arrière de la frange bâtie, est marqué par la présence forte de grands et beaux arbres. 1


Demande de Permis de Construire

Construction d’un collège 600 à VIGNY

Vues les arbres bordant le terrain

Dans un souci environnemental, un réaménagement paysager s’impose qui fera l’objet d’un permis d’élagage : -

-

Coupe des peupliers trentenaires, en fin de vie dont les racines sont particulièrement destructrices pour les espaces sportifs ; Élagage des arbres bordant la future voie d’accès ; Rafraîchissement des cèdres et des arbres à hautes tiges du centre de la parcelle ; Nouvelles plantations le long de la voie future marquant l’accès et doublant les existants.

Les espaces paysagers tiendront compte des impératifs qui découlent de sa situation sensible dans le cadre du PNR. La palette végétale sera volontairement pédagogique, rappel avec la flore naturelle du Vexin et les pratiques de l’arboriculture fruitière qui se traduiront par les expressions de lignes fortes d’arbres fruitiers (pommiers, poiriers), palissés ou isolés en ligne. Les arbres et conifères utilisés feront référence aux essences indigènes :Erables Campestris, Aulnes Cordata, Charme commun, Sorbier Aucuparia, Prunus Avium + Haie champêtre : Cornouiller, Charmille, Noisetier, Sureau, Spirea, Troëne persistant et Viburnum,… Le collège s’inscrit dans ce site exceptionnel en privilégiant les dégagements et les espaces extérieurs. Ainsi, afin de préserver au maximum les plantations existantes et de créer avec les maisons voisines une zone tampon arborée, les bâtiments à construire sont repoussés en fond de parcelle. Vues Intérieures (Sud-Ouest)

Le plan de masse en équerre délimite clairement les espaces extérieurs : cour, parc, plateau sportif , voie de desserte, cour de service…et minimise les linéaires de circulation. Le collège de Vigny est constitué de volumes fractionnés et de faible hauteur dont chacun correspond à un pôle d’enseignement ou à une activité particulière. Ils sont réunis par de longues couvertures en tuile de terre cuite. Respectant le gabarit des constructions environnantes, il reprend l’image de grandes fermes et des haras. Orientée plein Sud, protégée des vents dominants, la cour s’inscrit en partie centrale. Ouverte sur les espaces verts et les grands arbres conservés, elle ménage des espaces varies : zones de jeux, zones calmes, ensoleillées ou ombragées. De larges percées dans l’épaisseur du bâtiment libèrent des perspectives lointaines au Nord, sur la plaine et les champs. A l’Ouest derrière l’aile en retour, le plateau EPS puis les pistes d’athlétisme qui sont orientées de manière à s’inscrire dans la plus faible pente du terrain Les logements de fonction sont situés a l’entrée de la parcelle : leur implantation en retrait, permet la conservation des grands arbres et préserve l’intimité des occupants. Leur conception de type maisons en bande (enduit monocouche + vêture bois, couverture en tuiles) et leur traitement assurent la transition avec le bâti existant. 2


Construction d’un collège 600 à VIGNY

Vue sur l’entrée du collège

Demande de Permis de Construire

DESCRIPTION ARCHITECTRALE : L’entrée du collège se fait depuis le parvis (large espace traité en « enrobé noir clouté » afin d’affirmer la perception à caractère piéton de l’espace) ouvert vers la cour de récréation et le “petit parc“ avec ses grands arbres et conifères remarquables (Tilleuls, Cèdres, Acacia, Abies - Hauteur 20 à 25 m moyen).

Vue depuis lePréau

Perspective sur la rue intérieure

Vues Aériennes

Vues sur la salle de restaurant

Ces deux espaces se veulent accueillant et rassurant pour les enfants venus en majorité des communes rurales voisines. Il est en conséquence à l’échelle de leur environnement traditionnel de même que le bois, matériau traditionnel qu’ils découvrent en pénétrant dans l’enceinte du collège. La loge donnant sur le parvis permet le contrôle des entrées et la surveillance du garage à vélo qui est desservi par une piste cyclable protégée, doublant le trottoir. La séparation des différents flux permet de sécuriser au maximum la circulation des élèves. Conformément au cahier des charges, le hall principal est situé au fond de la cour qui forme espace tampon, Il est en relation directe avec le préau, espace extérieur protégé des intempéries. La façade sud (Panneaux béton préfabriqués – ciment blanc) se protège du soleil par un bardage bois horizontal continu qui se métamorphose en brise-soleil face aux baies vitrées des salles de classes. Ce brise-soleil qui sert de vêture à la façade principale unifie cette aile qui est « percée » à chaque extrémité par deux accès volontairement ouverts vers la plaine : l’entrée de l’administration et à l’autre bout, l’entrée des élèves, à proximité du Préau (surplombé par l’aile en retour (en panneaux brique, terre cuite). Largement vitrées (Fen. en aluminium), ces entrées sont reliées par une rue intérieure doublée à l’étage d’une coursive. Fluidifiant l’espace, elle dessert l’ensemble du collège en reliant les divers pôles d’enseignement. L’éclairage zénithal (Sud) par les impostes vitrées de la rue (7 m de haut) apporte un jeux de lumière et d’ombre qui rythme le cheminement des élèves et crée un environnement particulier et chaleureux où la dimension spatiale est correctement traitée…. De même, le restaurant est traité avec soin car il doit accueillir la quasi totalité des 600 élèves. Lieu convivial situé à la jonction des deux ailes, il est largement vitré côté hall et sur les champs. Cette transparence permet une percée visuelle de la cour vers la plaine à travers le bâtiment. Cet espace a été particulièrement soigné par un travail sur les faux plafond, les revêtements muraux, l’éclairage zénithal coloré, les perspectives vers la rue intérieure et la plaine vexinoise, … Enfin, la demi-pension est rejetée à l’arrière pour des raisons de commodité et de sécurité des livraisons. Sa situation au N/O du terrain sous les vents dominants, évite toute nuisance olfactive. 3


Construction d’un collège 600 à VIGNY

Demande de Permis de Construire

4


PRO-95-Vigny-College-Parinaud-NoticeArchitecturale