Issuu on Google+

Johann Vanden Bogaerde, en remplacement de Blaise Dupré, CoDEM Picardie.

Eco Matériaux & Industrie Verte : Les verrous technologiques et les enjeux économiques


Sommaire

uction Durable & Eco Matériaux

I. Le CoDEM Picardie II. Les Agro, Eco-Matériaux III. Accès aux Nouveaux Marchés IV. Les Freins


I. Le CoDEM et ses partenaires

Le CoDEM Picardie: uction D urable & Eco Matériaux • Centre de transfert dédié à l’éco-construction et aux éco-matériaux, créé fin 2007 • •

Président : Jean-Jacques BLANGY Vice-président : Frédéric SEITZ (Ordre des architectes et UTC) Rolland DUJARDIN (Ineris)

Faits majeurs à l’origine : Commission pour le bâtiment piloté par Jean-Jacques BLANGY dans le SRDE 2006 Une volonté régionale de développer les matériaux issus des agro-ressources

Conseil d’Administration : 2 collèges Recherche Formation Transfert : (UPJV, INERIS, UTC) Acteurs Economiques : (CROA, FFB, CAPEB, CVG, COOPENERGIE)

Aujourd’hui plus de 60 entreprises ont adhéré au CoDEM Picardie


I. Le CoDEM et ses missions

Transfert de Technologie uction D urable & Eco Matériaux Du laboratoire vers l’industrie. - Prestations : Caractérisation des matériaux et procédés Le CoDEM a mis en place une démarche qualité visant la norme ISO 17 025, et l’accréditation par le COFRAC - Recherche sous contrat : Développement en sous-traitance pour des entreprises - Projets de R&D collaboratifs (type pole IAR, projet Région…) - Conseil, Consulting, audit

Le CODEM mobilise les compétences de recherche, transfert, certification, conseil… afin de répondre au mieux aux objectifs des différents projets.  ESCOM, CVG, F R D, AGROTRANSFERT, UPJV, UTC . . .  Le CoDEM est membre du pôle de compétitivité mondial IAR (Industries et Agro Ressources)


CoDEM et réseaux

Le Réseau BEEP : réseau des centres de ressources QECB uction D urable E co M atériaux & Menée avec l’ADEME et la Région, la mission QECB (Qualité Environnementale du Cadre Bâti) fait partie d’un réseau national BEEP « Bâti Environnement Espace Pro » pilotée par l’ADEME. Objectifs de la mission : - Stimuler la demande. - Journées techniques - Petits déjeuners de l’habitat durable - Identification et recensement des opérations et des acteurs. - Outil web national - Base opérations sur www.reseaubeep.fr

Montrer que c’est possible…


CoDEM et réseaux Réseau Intercluster du Plan Bâtiment Grenelle

uction D urable E co M atériaux & A l’initiative du Plan Bâtiment du Grenelle Objectifs :

Regrouper les différents clusters (matériaux, Génie Civil, Bureaux d’études, Maîtrise d’ouvrage, architectes, certification…) et échanger sur les expériences de chacun, organiser le benchmarking, et fédérer les actions au niveau national. Les clusters se chargent de la traduction opérationnelle à leurs membres des objectifs du Grenelle Environnement et se permettront à l’inverse de proposer ensemble à la direction du Plan des solutions aux blocages identifiés pour sa mise en œuvre.


CoDEM et réseaux

uction Durable & Eco Matériaux Réseau pédagogique Adéquation Besoins / Offres et compétences A l’initiative de l’ADEME, du Rectorat, de la Région Picardie et du CoDEM. Mise en place d’une mission d’animation du réseau pédagogique des formateurs, dans les LP et CFA du Bâtiment en Picardie. Échéance janvier 2011


I. Le CoDEM et ses missions

uction Durable & Eco Matériaux ADREAM ADREAM : Architecture, Design et Recherche en Eco et Agro-Matériaux ADREAM est un concours Européen organisé par la Région Picardie et le Land de Thuringe En partenariat avec l’Université du BAUHAUS de Weimar, l’Ecole Supérieure d’Art et de Design d’Amiens et le CoDEM Picardie.  Remise des prix : JUIN 2010 350 Dossiers déposés 45 finalistes Déjà 2 prototypages en cours 9 Lauréats  Prix financiers et bourses d’industrialisation.


II. Les Eco et Agro-Matériaux

uction Durable & Eco Matériaux

II. Les Eco et Agro Matériaux


II. Les Agro-Matériaux

Quelques Définitions: uction Durable & Eco Matériaux Matériau : matière d’origine naturelle ou artificielle que l’homme façonne pour en faire des objets. Grandes familles : matériaux minéraux, organiques, métalliques, composites. Matériau composite : assemblage d’au moins deux matériaux non miscibles (mais ayant une forte capacité d’adhésion). Le nouveau matériau ainsi constitué possède des propriétés que les éléments seuls ne possèdent pas. Agro : qui concerne l’agriculture. Agriculture : ensemble des activités économiques ayant principalement pour objet la culture des terres et d’une manière générale l’ensemble des travaux transformant le milieu naturel pour la production de végétaux et d’animaux utiles à l’homme. Agro matériau : matériau constitué en totalité ou en partie de composants issus de l’activité agricole.


II. Les Agro-Matériaux

Qu’est-ce qu’un Eco Matériau ? uction Durable & Eco Matériaux Comment caractériser, identifier qu’il s’agit d’un éco matériau ? Un agro matériau est-il plus « éco » qu’un autre matériau ? Pourquoi ?

Qu’est-ce qu’une « éco construction » ? Qu’est-ce qu’un éco quartier ?


II. Les Agro-Matériaux Ce qui caractérise un matériau

uction DCritères urable & Eco Matériaux techniques Les composants assurent ils la pérennité et la sécurité du bâti

Critères physiques Résistance thermique, mécanique, inertie, ouverture à la diffusion de vapeur d’eau, durabilité, émissivité, absorptivité…

Critères sanitaires Émission de particules, COV, formaldéhydes, sensibilité fongiques, champs magnétiques…

Critères environnementaux Énergie grise ou contenu énergétique, ressource finie ou renouvelable, recyclabilité

Critères économiques

Source : T. Salomon


II. Les Agro-Matériaux

Loi Grenelle 2 : Article 71 uction Durable & Eco Matériaux « Une définition des éco-matériaux est adoptée. Leurs

caractéristiques techniques environnementales et sanitaires sont évaluées selon des modalités identiques à celles en vigueur pour les produits revendiquant les mêmes usages. Un cadre de certification et d’agrément des éco-matériaux est mis en place dans les instances existantes habilitées à certifier ou agréer des produits revendiquant les mêmes usages. » En attente du décret d’application qui devra répondre à cette question très délicate.


II. Les Agro-Matériaux La conductivité thermique : λ en W/m.K

(essai en cours d’accréditation)

Essai normalisé : NF EN 12667 uction Durable & Eco Matériaux Méthode flux métrique Échantillon de 30x30cm Surface de mesure 10x10cm

R = e/λ U = 1/R R : résistance thermique en m².K/W

e : épaisseur en m

λ en W/m.K

U conductance surfacique en W/m².K


II. Les Agro-Matériaux

LAMBDAMETRE uction D urable E co M atériaux & Donne la valeur Lambda λ Ex : λ = 0.037 W/m².K Attention aux valeurs de Lambda affichées sur les produits Pour le même matériau on peut avoir : λ = 0.037 W/m².K (10°, Sec) λ 23 50 ou λD = 0.040 W/m².K (23°, 50%HR) λD : Lambda déclaré Norme : NF EN 12667


II. Les Agro-Matériaux Compression : Rc en MPa

(essai en cours d’accréditation)

Essai normalisé: NF EN 12390-3 uction Durable & Eco Matériaux Éprouvettes : 11x22cm 16x32cm

Visualisation des contraintes par Thermographie infrarouge.


II. Les Agro-Matériaux Traction sur composite : Rt en Mpa

(essai en cours d’accréditation)

uction Durable &2 Eco Matériaux Essai normalisé: NF EN 527-1 et Ambiance climatique variable de -5°C à 60°C et HR contrôlée. Enregistrement de la rupture.


II. Les Agro-Matériaux Caractérisation : La perméabilité à la vapeur d’eau

uction Durable & Eco Matériaux (essai en cours d’accréditation) NF EN 12 572 et ISO 1999

•Détermination de la valeur µ. •Test de matériaux isolants, film pare/frein vapeur… •Ambiance climatique contrôlée, mesure par pesages successifs.


Repères µd = Sd = µ x d = équivalent colonne d’air d : épaisseur du matériaux en m

µ : Coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d’eau (sans unité) Rapport de la résistance à la diffusion de vapeur d’eau d’une couche de matériau à celle d’une couche d’air de même épaisseur.

Plus µ est élevé, plus le matériau est fermé à la diffusion de vapeur d’eau Matériau Valeur µ laine de lin, ouate de cellulose 1 laine de bois 2à5 Bloc de béton 70 à 150 Brique de parement 10 à 25 Bois massif 40 Bitume ∞ Ordres de grandeur

µ mat =

δ air δ mat


II. Les Agro-Matériaux Caractérisation : Comportement Hygroscopique

uction D urable E co M atériaux & (essai en cours d’accréditation)

Détermination de la reprise d’humidité des matériaux : Isothermes de sorption / désorption, Suivant : NF EN ISO 12571


II. Les Agro-Matériaux Caractérisation : Résistance aux chocs

uction urable Eaucodomaine Matériaux (Essai du D mouton pendule & propre du transport) NF EN ISO 179 NF EN ISO 180 Détermination de Joules.

l’énergie de rupture en

EPROUVETTES


II. Les Agro-Matériaux Broyeur

Malaxeur planétaire

uction Durable & Eco Matériaux


II. Les Agro-Matériaux PRESSE A BLOC

uction Durable & Eco Matériaux Bloc de bétons de lin, Bloc de bétons de chanvre, Bloc avec granulats issu du recyclage…


II. Les Agro-Matériaux

uction Durable & Eco Matériaux

Surfaceuse

Rectifieuse


L’énergie grise

uction Durable & Eco Matériaux

L’énergie grise d’un produit prend en compte l’énergie consommée pour : •La conception •L’extraction ou le prélèvement des matières premières •La transformation des matières en produit •La commercialisation du produit •L’utilisation du produit •La collecte et le recyclage du produit en fin de vie.

Source : ageden


L’énergie grise

Pour exemple, elle se situe aux alentours de : uction urable & co atériaux 200 kWh/m³ pour les laines minérales 850 kWh/m³ pour le polystyrène extrudé (ordres de grandeur)

D

E

M

Pour une maison passive de 100 m² compacte : 50m*6m*0.2m+50m*0.2m = 70 m3 70 m3 * 200 kWh/m3 = 14000 kWh soit l’équivalent de 9 ans de chauffage juste pour l’isolant.


II. Agro matériaux : Les Ressources LE LIN Culture traditionnelle en Picardie, c’est une plante ANNUELLE. le teillage : des produits et des coproduits.

uction Durable & Eco Matériaux Produits: Les Fibres de lin pour le textile (~20% de la production 80% CA) coproduits : Les Etoupes, ou fibres courtes (~20%), industrie textile  Isolants thermiques Les Anas, particules de bois (1mm de diamètre et 1cm de long, ~50% de la prod.). Les poussières~10% propriétés adjuvantes intéressantes pour des mortiers.

Ana de lin

Coupe Transversale d’une tige de lin


II. Agro matériaux : Les Ressources Le Chanvre

uction Ecoque dans Matériaux Le chanvreD esturable moins cultivé& en Picardie d’autres régions (Champagne, Bourgogne, Bretagne, Poitou-Charentes). La filière professionnelle est organisée et des acteurs ont pris place sur le marché de la construction Un acteur Fédérateur : L’association Construire en Chanvre (partenaire du CoDEM) -Isolation : Thermo chanvre, Techni Chanvre, Poitou Chanvre -Bloc bétons de chanvre, ou bétons projetés -Morphologiquement très proche du lin, la chènevotte (particules ligneuses utilisées dans les bétons de chanvre) ressemble aux anas de lin La fibre ressemble à la fillasse de lin.

Le Miscanthus Il a été importé en Europe, au départ pour la production d’énergie (chaudière biomasse ou biocarburants de 2nde génération). Les pailles peuvent également servir pour fabriquer des bétons de bois. -Potentiellement proche du chanvre et du lin pour ces performances, il est cependant un peu en dessous. C’est pour ses qualités agronomiques à priori qu’il est très en vue aujourd’hui.


II. Agro matériaux : Les Ressources Le Colza

uction & EcorigidesMatériaux Les paillesD deurable colza sont suffisamment pour avoir un intérêt dans la fabrication de matériaux de construction : panneaux isolants et/ou bétons de bois Elles sont présentes en quantité importante en Picardie et dans les régions proches

Les pulpes de betteraves Elles sont aussi intéressantes que compliquées à intégrer dans les matériaux Elles ont des propriétés isolantes et plastifiantes très intéressantes Elles contiennent des résidus de sucre qui les rendent très sensibles aux micro-organismes et à une dégradation prématurée.


II. Les Agro-matériaux

Valorisation du Lin : Agro-matériaux uction urable co atériaux Anas de lin et Bétons&de Bois

D

E

M

Béton de bois = composite ciment/granulat de bois Habituellement on utilise de l’Epicéa Torréfié et minéralisé. Souvent en culture dédiée, et traitement consommateur d’énergie. Substitution par des anas de lin : Problème, stabilisation du comportement à l’eau, limiter les échanges. Le CoDEM met au point des traitements pour résoudre ces problèmes. Grâce à ces traitements, on arrive à des composites performants (isolants et/ou isolants porteurs) Rc = 2 à 4 MPa et supérieurs (Résistance à la compression) = 0,1 W. m-1.K-1 (Conductivité Thermique) Masse Volumique 650 Kg.m-3 < r < 900 Kg.m-3 Matériaux de construction performants en isolation, généralement accompagnés d’une ossature bois.


II. Les Agro-matériaux Comportement mécanique

uction Durable & Eco Matériaux Elastique A gauche, un béton de lin: La rupture est enregistré, mais la structure du matériau reste en place A droite, un mortier classique: Le matériau éclate lors de la rupture


II. Les Agro-matériaux Comportement mécanique du béton de lin

uction Durable & Eco Matériaux Visualisation des points de chauffe

Pendant la sollicitation mécanique


II. Les Agro-matériaux Comportement mécanique du béton de lin

uction Durable & Eco Matériaux


II. Les Agro-matériaux Comportement mécanique du béton de lin

uction Durable & Eco Matériaux Problème : L’adhérence entre les anas de lin et la matrice est bonne, mais le granulat, très hydrophile, gonfle pendant la prise du liant et le retrait lors du séchage entraîne un déchaussement nettement visible en microscopie électronique. Solution : Pour régler ce problème et améliorer les résistances mécaniques, les anas de lin sont pré-traités avec de la chaux hydraulique


II. Les Agro-matériaux

Valorisation du Lin : Agro-Matériaux uction urable & co Etoupes, anas et panneaux de lin atériaux

D

E

M

Conductivité Thermique :  = 0,06~0.08 W. m-1.K-1 Isolants en panneaux semi-rigides


II. Les Agro-matériaux Autres ressources et Agro-composites

uction Durable & Eco Matériaux PLA : Poly Lactique Acide résistances mécaniques intéressantes : Traction ~20 – 25 MPa. mauvaise résistance aux hautes températures et une mauvais résistance à l’eau.


II. Agro matériaux : Caractéristiques, Propriétés Propriétés Mécaniques:

uction Matériaux &pourEleco Les fibresD de urable lin sont connues comportement mécaniques de leurs fibres (résistance à la traction). Mais ces données varient selon les variétés, les procédés culturaux, les années… Les propriétés mécaniques des anas n’ont pas été mesurées directement à ce jour. Les fibres et la chènevotte de chanvre arrivent juste derrière.

Fibres : Lin > Chanvre > Sorgho et Colza > sisal, jute coton > orge et blé

Fractions ligneuses (anas, chènevotte…) Lin > Chanvre > Sorgho et Colza > Miscanthus > autres


II. Agro matériaux : Caractéristiques, Propriétés

uction Durable & Eco Matériaux Propriétés Hydriques: Même si lin et chanvre ont la vertu d’être de très bons régulateurs d’humidité (confort d’été), ils ont une capacité d’absorption d’eau très importante et qui gène leur incorporation dans les matériaux de construction (bétons et/ou composites). Concernant leur incorporation dans des matrices cimentaires, ou plus généralement des matrices hydrauliques, des traitements existent visant à stabiliser ce comportement problématique. Concernant les composites, des traitements sont à l’étude. Les autres matières sont encore plus sensibles à l’eau. Elles doivent être traitées impérativement. Lin < Chanvre < miscanthus < Sorgho et colza < orge et blé < pulpes de betteraves et racines d’endives

- Sensibles à l’eau

+ sensibles à l’eau


II. Agro matériaux : Caractéristiques, Propriétés Durabilité et résistance au feu:

La durabilité ces différentes à leur capacité à fixer l’eau. En effet uction Ddeurable Ecoest très Mliée atériaux & matières l’eau est un vecteur majeur des pathologies des matériaux. D’une manière générale, on peut les classer comme suit : Notons tout de même que le lin et le chanvre résistent assez bien au développement des espèces fongiques

Chanvre < Lin < miscanthus < sorgho et colza < orge et blé < pulpes de betteraves et racines d’endives

+ durabilité -

Concernant la résistance au feu de ces produits, naturellement ils brûlent assez bien. L’amélioration de leur tenue au feu peut se faire soit par un traitement spécifique, soit par l’utilisation d’une matrice naturellement résistante (chaux, ciment…) La durabilité aussi pourra être améliorée, mais seulement partiellement, par le choix d’une matrice adéquate.


II. Bio Plastiques et Eco-matériaux

uction Durable & Eco Matériaux Les Bétons de caoutchouc et plastiques recyclés : Des granulats de caoutchouc issus des pneumatiques usagés sont incorporés dans des matrices cimentaires  Amélioration des performances sismiques, thermiques, hydriques  Meilleure résistance à la corrosion et aux agents chimiques Des résultats similaires sont obtenus en utilisant des granulats issus du broyat de pare-chocs automobiles (PVC), voir de bouteilles d’eau minérale en plastiques (PET et PEHD)


III. Accès aux nouveaux marchés

uction Durable & Eco Matériaux

ACCES AUX (NOUVEAUX) MARCHES


III. L’accès au marché La médiocrité de l’existant

uction Durable & Eco Matériaux

Etude des ponts thermiques par thermographie Infra-Rouge (CoDEM)


III. L’accès au marché

Quand l’intégration des éco mat devient uction Durable atériaux & Eco M

une obligation. Cahier des charges projet « inter campus » Exigence de 150 dm3 de matériaux d’origine renouvelable par m² de SHON et Exigence de 25 dm3 de matériaux issus du recyclage par m² de SHON.


Le BTP en France

uction Durable Matériaux & EcoINDUSTRIEL BTP = 1 SECTEUR FRANCAIS AU ER

NIVEAU MACRO ECONOMIQUE: 11% DU PIB Un chiffre d'affaires total des entreprises, pour 2008, se situant autour de 140,5 milliards € HT Environ 317 500 entreprises, dont 93 % ont moins de 10 salariés Un chiffre d'affaires journalier d'environ 560 millions € HT Source :moniteur du BTP 45


Le BTP en France

uction Durable & Eco Matériaux Répartition du CA

Neuf Logement 29,0%

Neuf Non Résidentiel 24,8%

Rénovation Non Résidentiel 17,2% Rénovation Logement 28,9%

Logement collectif 42%

Maison individuelle après 1975 26%

Maison individuelle avant 1975 32%

Maison individuelle 58%

Logement collectif avant 1975 32%

Logement collectif après 1975 10%

Ratio avant/après 1975 (m²) Source :moniteur du BTP

46


Le BTP en France

uction Durable & Eco Matériaux La Rénovation (entretien - amélioration)

Un enjeu de marché, pour 2008, de l'ordre de 63,3 à 63,4 milliards € HT, réparti comme suit:

23,60Mds€ 39,70Mds€

Logement Non résidentiel

Source :moniteur du BTP

47


Le BTP en France

uction Durable & Eco Matériaux Consommation énergétique finale par secteur

Améliorer la performance énergétique du Bâti (neuf et rénovation)

21% Bâtiment 44%

3%

Transport Agriculture Industrie

32%

Réduire l’empreinte environnementale de la filière BTP Favoriser l’émergence et l’utilisation de matériaux stockeurs de CO2

Source :moniteur du BTP

« L’énergie la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas »

48


IV. Les Freins

uction Durable & Eco MatĂŠriaux

IV. Les Freins


IV. Les Freins !! ATTENTION !! Tableau non exhaustif !!

uction Durable & Eco Matériaux TECHNIQUE

ECONOMIQUE

ORGA

Connaissance des performances

Coût Avis technique

Délai avis technique

Maîtrise des procédés

Coût de production, investissements de départ

Contrôle qualité

Gestion de l’eau, durabilité, comportement feu…

Gestion des risques rentabilité

Filière nouvelle, peu organisée

Acceptabilité des produits par les professionnels du BTP


IV. La réglementation Domaine complexe, facile de s’y perdre

uction Durable & Eco Matériaux

Source CSTB


IV. Les Freins : La réglementation

Source CSTB

uction Durable & Eco Matériaux


IV. Les Freins : La réglementation  Aussi une solution !

déclaration environnementale et sanitaire (FDES) uctionFichesDde urable & Eco Matériaux

Objectifs : Apporter selon un même référentiel des informations factuelles basées sur le cycle de vie complet des produits • Basées sur la norme NF P01-010 Les informations sont données pour "une unité fonctionnelle", par exemple : réaliser une fonction d’isolation thermique sur 1 m2 de paroi, pendant une annuité, en assurant les performances prescrites du produit Conclusions : Les FDES sont le résultat d’un travail important > Tous les fabricants ne peuvent (veulent) se lancer dans ce travail > Certains filières ont rédigé des FDES communes à plusieurs fabricants. Les FDES sont très complètes... > Chaque fiche fait plus de 20 pages > Le site Internet propose des tableaux simplifiés ‘indicateurs environnementaux’

Source CSTB


IV. Les Freins : La réglementation  Aussi une solution ! L’AVIS TECHNIQUE (ATEC)

uction & Eco Matériaux Objectif : Durable Réaliser une évaluation technique d’un produit ou procédé ne relevant pas du traditionnel, vis à vis d’exigences règlementaires. C’est une procédure volontaire sous l’égide de l’Arrêté du 2 décembre 1969. Le CSTB accompagne chaque demandeur et assure la gestion administrative. Qui réalise l’évaluation ? Des Groupes Spécialisés composés d’experts bénévoles et indépendants. Il y a une quinzaine de Groupes chacun spécialiste d’un domaine. Lorsque le produit est concerné par le marquage CE : alors l’évaluation technique porte le nom de Document Technique d’Application

Un Avis technique contient : > Le dossier technique du demandeur > L’avis du Groupe Spécialisé > Les conclusions du Groupe Spécialisé (favorable/réservé/défavorable) > l’ATec peut être associé à un suivi de fabrication ou une certification Les ATecs sont disponibles sur Internet Les derniers GS créés : GS 20 Produits et procédés spéciaux d'isolation GS 21 Procédés photovoltaïques Un GS Matériaux bio-sourcés est en cours de création

Source CSTB


IV. Les Freins : La réglementation  Aussi une solution ! Appréciation de techniques d’expérimentation Objectif :

Source CSTB

uction Durable & Eco Matériaux Les ATEX permettent une évaluation technique rapide pour un produit ou procédé innovant (délai de l’ordre de 6 mois) Qui les rédige ? un petit groupe d’expert associant CSTB et bureaux de contrôles. Cette procédure est utilisée essentiellement pour valider une solution sur un chantier spécifique.

PASS INNOVATION Objectif : Evaluation technique ponctuelle d’un produit ou procédé entrant dans les objectifs du Grenelle de l’environnement. Qui les rédige ? Le CSTB A partir d’un dossier fourni par le fabricant, le CSTB établit un diagnostic : > Définition du procédé oFeu vert risque très limité > Aptitude à l’emploi oFeu orange risque réservé > Rapport final

oFeu rouge risque non maîtrisé


IV. Les Freins : La réglementation  Aussi une solution ! La certification est une épreuve longue et coûteuse pour l’industriel, au même titre que la mise en place d’une démarche qualité !

uction Durable & Eco Matériaux

Un produit de construction sans certification (avis technique) passe à côté de plus de 80% de son potentiel marché.

La règlementation (et la certification) est là pour garantir la sécurité des ouvrages, et surtout la sécurité des consommateurs ! La règlementation et la certification ne sont pas des barrières infranchissables, mais des gages de qualité des produits Les certificateurs propose aujourd’hui des produits ou procédures de certification adaptées à l’innovation


IV. Les freins : Réseaux de Production et de Distribution

Le Cas du lin

uction Durable & Eco Matériaux

Du champs…

Poussières & autres coproduits 10%

… à l’usine

Anas de lin 50%

Des coproduits : 80% (20% du CA)

Etoupes de lin 20%

Un produit : la fibre longue 15-20%, (80% du CA)


IV. Les freins : Réseaux de Production et de Distribution

uction Durable & Eco Matériaux Poussières & autres coproduits 10%

Anas de lin 50%

Etoupes de lin 20%

Nouveaux traitements/préparations Nouveaux produits

Nouvelles certifications Nouveaux marchés Bâtiments, transports, ameublement…

Fibres de lin 20%


IV. Les freins : Réseaux de Production et de Distribution Nouveaux acteurs

uction Durable & Eco Matériaux

-Transfert -Sensibilisation, Information, réseaux… -Promotion de l’offre régionale -Expérimentation -Producteur d’isolant naturel en lin -À la sortie de la coopérative de teillage -Développe de nouveaux produits -Travaille à la certification des produits

Au Nid Vert

-Distributeurs d’écoproduit pour le bât. -Produits naturels, situé dans l’Aisne (02) -Information, conseil et assistance

Métisse

-Récupération Textiles -Fabricant d’isolant -Produit en cours de certification ATEC, et présentant une FDES

+ Autres: Archi, Bureaux d’études et de contrôle, distributeurs locaux…


Merci de votre attention www.codempicardie.com


/EKP-FOR-2010-Codem-presentation