Issuu on Google+

Et si on parlait santé ?

Recette du mois

N°07 - 2013

Pâté végétal Ingrédients • 200g de noix de cajou • 1 cuillère d’huile d’olive • 1 demi oignon • 1 gousse d’ail • romarin • Sel, épices

Au sommaire Le cholestérol La recette du mois

Le cholestérol

On peut aussi y mettre d’autres graines de tournesol ou de courge par exemple.

Le cholestérol est une substance blanche de texture cireuse présente dans chaque cellule de notre corps.

Réalisation A l’aide d’un robot, moulinez tous les ingrédients puis tartiner sur du pain.

Qu’est-ce que le cholestérol ? Le cholestérol est un lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques. Le cholestérol tire son nom du grec ancien chole(bile) et de stereos (solide), car il fut découvert sous forme solide dans les calculs biliaires en 1758 par

François Poulletier de La Salle. Mais ce n’est qu’en 1814 que le chimiste français Eugène Chevreul lui donna le nom de cholestérine. Le mot «cholestérol» désigne une molécule unique. Ce qui signifie que les termes de « bon » et « mauvais cholestérol» ne servent pas à désigner deux molécules différentes, mais font référence aux HDL et LDL, les transporteurs du cholestérol dans le sang. Voir en particulier la teneur en cholestérol dans l’alimentation.

Son origine • Le foie fabrique la partie du cholestérol, à partir des graisses saturées que nous absorbons • Notre régime alimentaire en fournit directement petite quantité

Departement Santé

Ses rôles

Participation conception : Dept. Com, Virginie, Alexia, Jessica Design Graphique : Eddy UG Photo Creative Commons

• Former les membranes de nos cellules • Fabriquer certaines hormones et vitamines • Permettre à notre système digestif de bien fonctionner

Fev 2013


Le cholestérol joue donc un rôle essentiel dans le fonctionnement quotidien du corps. Cependant, un excès de cholestérol dans le sang peut nuire à votre santé. dans la bile. Ce sont des molécules complexes, renfermant des acides gras libres, des triglycérides, du cholestérol ainsi que des phospholipides chargés de solubiliser les graisses et de les incorporer aux membranes cellulaires. Plus la lipoprotéine est dense et compacte, moins elle a tendance à s’oxyder et à se déposer : la plus dense est ainsi nommée High Density Lipo-protein (HDL). À l’inverse, plus elle est légère, plus elle est flasque, plus elle est ballottée comme une crêpe dans le courant sanguin, et plus elle peut provoquer de dépôts artériels. Ce sont les Low Density ou Very Low Density Lipoproteins (LDL - VLDL) : elles sont comparables à une bouillie flasque et rance, ce qui a donné son nom à l’athérome - de l’égyptien ancien atera, «bouillie d’orge».

Le HDL (le « bon » cholestérol) Plus de 0,4 g/l chez l’homme (0,5 g/l chez la femme) Plus le taux est élevé (égal ou supérieur à 0,6 g/l), plus le risque de maladie cardiovasculaire est faible. Un taux inférieur à 0,4 g/l augmente le risque. Le LDL (le « mauvais » cholestérol) Moins de 2,2 g/l S’il existe des facteurs de risque associés (surpoids, tabac...), sa valeur doit être

LES GRAISSES À FAVORISER

(!) Risque d’accumulation dans les artères en cas d’excès de LDL cholestérol

P

lus que la quantité de cholestérol dans le sang, c’est donc le type de cholestérol qui est important, et ceci en fonction de son acide gras estérifié (porté). Si ce dernier est oxydé, le cholestérol est lui-même considéré comme un oxydant et il provoque les lésions vasculaires ; il peut même alors contribuer à des lésions dégénératives. C’est en fait cette oxydation du cholestérol qu’il est indispensable de limiter. Une analyse fiable devrait donc permettre de connaître le taux d’oxydation du cholestérol plutôt que de renseigner seulement sur son taux global. Actuellement, on réalise en routine le dosage des lipoprotéines (LDL et HDL). Les lipoprotéines sont chargées de transporter les graisses dans le sang sous forme soluble ; soit elles les véhiculent du foie vers les tissus, soit elles ramènent les lipides usés des tissus vers le foie pour qu’ils soient éliminés

LES BONS TAUX Le cholestérol total Autour de 2 g/l En fonction de l’âge et de l’existence ou non de facteurs de risques associés (surpoids, tabac...), la fourchette peut varier de 1,5 à 2,5 g/l.

Pas plus de 1,5 g/l Un chiffre supérieur peut être considéré comme un facteur de risque, quel que soit le niveau de votre taux de cholestérol total.

À SAVOIR : Recommendations alimentaires Plus d’antioxydants (végétaux, thé...) Ils limitent l’oxydation du LDL: un cholestérol non oxydé pose nettement moins dé problèmes..

Surveiller la baisse des HDL Lorsqu’on mesure par prise de sang la quantité de cholestérol total, on doit donc l’associer au rapport entre le bon cholestérol non oxydé (HDL) et le mauvais cholestérol (LDL). En fait, plus que l’excès de mauvais LDL, c’est surtout l’oxydation des lipides qu’il contient et la baisse des HDL et qui sont néfastes. On sait en effet que le lien est avéré entre baisse des HDL et la survenue des complications cardiaques. Ce qui favorise la formation de la plaque d’athérome, c’est bien le dépôt graisseux de lipides oxydés. Ils sont néfastes car ils traversent moins facilement la paroi des artères et l’enflamment. Cette inflammation entraîne leur dépôt dans les cellules de l’endothélium de la paroi vasculaire. Ils y font gonfler les cellules. Ce sont ces cellules spumeuses qui, irritées, fixent du calcium. Cela déclenche la plaque d’athérome. L’artère se durcit et se couvre de tartre comme une canalisation d’eau usée.

inférieure à 1,9 g/l, voire à 1 g/l dans certains cas (antécédents de maladie cardiaque). Les triglycérides

Davantage de fibres Elles limitent l’absorption du cholestérol. On les trouve dans des végétaux: aubergine, artichaut, avocat, carotte, agar-agar, pomme, noix, noisettes, orge, céréales complètes, champignons, brocolis, fruits rouges, avoine et son d’avoine (bêta-glucanes), haricôts secs psyllium (graines).

LES GRAISSES À LIMITER

Plus de protéines végétales Soit des céréales associées à des lentilles, des pois chiches, des haricots secs ou du tofu... Un meilleur équilibre entre, végétaux et produits animaux contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires.

Les bons réflexes anti-cholestérol Pratiquer l’exercice physique (par ex : 30mn de marche rapide par jour) Éviter le stress et la tension nerveuse.


Brochure santé N°7 "Le cholestérol"