Page 1

Journal du Secteur Pastoral de Sénart - 5 mars 2011 - N° 73 Paroisses catholiques de Draveil, Soisy-sur-Seine et Vigneux-sur-Seine

Vers la Résurrection Cheminer et se laisser transformer… « Agir pour le développement, pour un monde plus juste et plus solidaire. Aider les plus pauvres, les faire acteurs de la transformation sociale : voici les mots qui s’affichent quand on tape seulement 4 petites lettres, CCFD, dans un moteur de recherche célèbre… Ça fait rêver et ça invite au travail ! Les défis sont nombreux, des hommes et des femmes les relèvent chaque jour, au loin et au plus près de chez nous » (C. Gilbert, déléguée épiscopale pour la solidarité) Le carême est un temps de prière, de jeûne et de partage. Le CCFD, missionné par l’Église de France, invite chacun de nous à vivre un carême de solidarité avec tous les peuples de la terre et notamment les plus vulnérables. Nous fêtons cette année le 50éme anniversaire de la fondation du CCFD : 50 ans d'espérance, 50 ans d'alliance. Rendons grâce pour tout ce qui a été réalisé durant tout ce temps. Prenons notre place dans cette histoire, et vivons pleinement le service du frère. (Suite page 2)

1


EDITORIAL (Suite de la page 1)

Les actions que mènent le CCFD - Terre Solidaire n’ont de sens que parce qu’elles sont reliées à des convictions : la première conviction, c’est la nécessité de dénoncer l’inacceptable. L’inacceptable de la pauvreté et des inégalités dans un monde qui n’a jamais été aussi riche. La deuxième conviction est la certitude que des acteurs sociaux de changement se lèvent dans de nombreux pays et qu’émerge une société civile active et engagée à l’échelle planétaire. La troisième est celle de la dignité de chaque personne et de son appartenance à la même famille humaine. L’accès aux droits fondamentaux pour chaque femme et chaque homme est la finalité de l’action du CCFD. La quatrième, c’est l’affirmation que la Bonne Nouvelle Chrétienne n’est pas un gadget social, mais un souffle. Laissons ce Souffle cheminer en nous et nous transformer tout au long de ce carême… Vers la Résurrection Benoît, Bernadette, Gisèle et Marie-Liesse Équipe CCFD-Terre solidaire du secteur

SOMMAIRE Editorial ....................... 1-2

Échos de Draveil . 13,16-17 Échos de Soisy .........18-20

Échos du Secteur ...... 3-12

Échos de Vigneux .........21-27

En marche pour pâques 14-15

Prière ............................ 28

2


ECHOS DU SECTEUR Pourquoi le Carême commence-t-il si tard cette année? La date du début du Carême dépend de celle de Pâques. Le Carême dure en effet 40 jours, comme Jésus, après le baptême, demeura dans le désert 40 jours. Pour parvenir ou nombre de quarante en tenant compte des dimanches pendant lesquels le jeûne est interrompu, l'entrée en Carême été fixée le mercredi des Cendres. Les évangiles situant la mort et la résurrection de Jésus dans le contexte de la Pâque juive, la date de Pâques a depuis toujours été fixée en relation avec la fête juive de la Pâque, qui a lieu le quatorzième jour du mois de Nisan, jour de la pleine lune de printemps (Ex 12, 2/-24). À cette date, dans les temps anciens, les nomades célébraient une fête de printemps ou temps de l'agnelage. La date de Pâques a connu des fluctuations. dans les premiers siècles, jusqu'au concile de Nicée, en 325, qui établit la règle encore suivie aujourd'hui: « le dimanche qui suit le quatorzième jour de la lune qui atteint cet âge au 21 mars ou immédiatement après », Pâques, a donc lieu le premier dimanche suivant la pleine lune (14ème jour) après l'équinoxe de printemps (21 mars). Ainsi, Pâques n'est jamais célébrée avant le 22 mars ni après le 25 avril; cette année, c'est le 24 avril, presque la date la plus tardive. Fait rare, le calendrier liturgique comporte donc neuf dimanches ordinaires avant le Carême, qui ne commence que le 9 mars. Père Jacques Nieuviarts Prions en Église - février 2011 3


ECHOS DU SECTEUR APPEL POUR UN ŒCUMENISME ACTIF Nous sommes quelques uns de notre diocèse d’Évry à avoir eu la chance de participer au Kirchentag en mai 2010 à Munich. Ce fut véritablement un événement et une expérience pour nous, membres de la « Commission Munich » à Évry (1). Aujourd’hui, nous voulons lancer un appel en faveur de l'unité des chrétiens à nos responsables hiérarchiques, aux théologiens et aux chrétiens de notre diocèse et de notre région. Nous avons vécu durant ces quelques jours à Munich, une expérience en Église, sans doute unique pour nous. La participation aux Vêpres orthodoxes, le chant de la Passion selon saint Matthieu de J.S. Bach, la célébration de clôture, autant de moments forts qui laissent entrevoir les promesses contenues dans la réconciliation œcuménique. Les expressions multiples et variées sont significatives de ce que représente vraiment le Peuple de Dieu, l’Église, dans toutes ses formes. Les chrétiens sont actifs, inventifs, vivants ! Toutes les rencontres faites ont exprimé une grande volonté des chrétiens à la base de vivre l'unité. Beaucoup sont déjà témoins d’une communion vécue avec les frères des autres confessions. Pourquoi encore un Katholikentag ouvert aux seuls catholiques, s’interrogeaiton dans cette immense foule après le rite de l’envoi solennel. A l’Ascension 2010 a eu lieu, à Munich, le deuxième Kirchentag, le premier ayant eu lieu à Berlin en 2003. C’est une grande manifestation organisée par les laïcs allemands catholiques, protestants et orthodoxes. Elle propose de nombreux forums, conférences et célébrations œcuméniques. En raison du lien étroit du diocèse d’Évry avec le diocèse de Munich et Freising, par l’intermédiaire de Saint Corbinien, Monseigneur Dubost, notre évêque et une délégation du diocèse d’Évry ont participé à ce Kirchentag, comme nous avions participé en 2006 au Katholikentag à Sarrebrück. Les Katholikentag sont organisés tous les 2 ans, par les seuls catholiques allemands. (1)

4


ECHOS DU SECTEUR Question évidente après l’appel final des Présidents (catholique et protestant) du Kirchentag : « … Je lance un appel à tous ceux qui, dans la théologie et dans l'Église, ont une responsabilité : nous avons besoin d'une manière pressante d'une solution à ce problème (les mariages mixtes et l’intercommunion). Osons ensemble un nouvel élan ». A notre tour de lancer un appel. Celui d’abord de la confiance en Dieu et en nous tous, chrétiens. A quoi cela sert-il encore de se battre à coup d’articles de foi ? L’important n’est-il pas de se rencontrer et de vivre une confiance réciproque ? Jésus n'a jamais dit "Voici la vérité" mais "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie." Jn 14,6. Nous appelons notre hiérarchie à rendre plus visible le rapprochement avec les responsables des autres Églises et à donner aux chrétiens de toutes confessions des occasions de goûter par anticipation aux fruits de la réconciliation et de les vivre dans l'Esprit. La souffrance due à la division est prégnante dans le peuple de Dieu : elle est quotidienne et pesante en particulier pour les couples mixtes. Néanmoins, beaucoup de chrétiens ne s’en rendent pas compte et restent indifférents à la recherche de l’unité. Osons dire aux chrétiens de faire des pas ensemble, de s'engager conjointement au service du monde, de vivre la prière et les rites, le plus souvent possible en commun, mettant en pratique le « voyez comme ils s’aiment ». Fédérons nos actions de solidarité. Bâtissons ensemble une aide commune plus significative pour le monde. A Munich mille tables étaient dressées dehors, nous invitant à partager, après la Parole, des pommes et du pain dans la « koinonia », selon le rite orthodoxe de l'ARTOKLASIA. Pourquoi rester encore enfermés dans nos chapelles respectives ? Un autre appel s’adresse plus particulièrement aux théologiens qui consacrent leurs recherches à l’intelligence de la foi. Il concerne la question de la vérité. Affirmer par exemple le dogme de la Trinité en un langage conceptuel est insuffisant et ne permet pas à nombre de nos contemporains de l’approcher. 5


ECHOS DU SECTEUR Vivre de l’amour trinitaire et en témoigner rend ce même dogme plus parlant et plus éclairant. Ne nous battons pas avec nos dogmes mais donnons leur un contenu existentiel réel. Aux théologiens de veiller à la "vie" à donner aux articles de foi. Qu’ils se mettent ensemble et restent dans une démarche complémentaire de recherche et de présentation de la foi chrétienne. Nous appelons enfin, les chrétiens eux-mêmes à multiplier les actions concrètes ensemble. Elles existent déjà dans des domaines aussi différents que la prière, le travail sur la Parole de Dieu, les actions communes de solidarité. Pour avancer, rencontrons l’autre, échangeons. Vivre ensemble nous conduit à la communion et ainsi à un meilleur témoignage du Christ vivant aujourd’hui. En France, le scandale de la division est certes moins visible qu'en Allemagne. Nous n’avons cependant pas le droit de le minimiser. Des documents récents nous le rappellent. Ils ne réussissent pas souvent à inscrire leurs propositions dans le concret : nous pensons à la « Charte œcuménique » ou au travail du groupe des Dombes. Nous souhaitons diffuser largement cet appel pour que des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour stimuler notre hiérarchie, encourager nos théologiens et multiplier les espaces de dialogue ouverts aux chrétiens de toutes confessions. Le 13 décembre 2010 .

Une délégation de la commission diocésaine de jumelage entre Évry et Munich-Freising : Benoît Dellinger, Cécile Leninger, Jean-François Logié, Hélène Loirat

ttttttt 6


ECHOS DU SECTEUR

Prochaine rencontre du Centre Pastoral de la Paix

Mardi 22 mars à 20 h 30 à Draveil

La bible chante l’amour intervenants: le comédien Fabrice Sale, Sœur Marie-Liesse, Marie-Suzie de Korsak

Parlez-nous d’Amour... Une quête de l’Homme depuis la nuit des temps, que le comédien Fabrice Sale nous fait partager au travers de beaux textes bibliques. Amour humain, Amour de Dieu, tout un programme de vie.

7


ECHOS DU SECTEUR

Rencontre du 16 décembre 2010 au Centre Pastoral de la Paix.

La prière : Dieu au bout du fil ? Tout ce qui vaut la peine s’apprend : On apprend à jouer du piano…à faire la cuisine…à conduire une voiture… à diriger une entreprise… On apprend aussi à prier ! Et cela est vrai pour chacun. Pour la prière on est toujours en train d’apprendre, même si on se croit un spécialiste !… La prière est un art. Apprendre un art, c’est différent de réfléchir sur lui ! Le Padré Pio disait : « Dans les livres on cherche Dieu, dans la prière on le trouve ». Les livres nous parlent de Dieu en disant « il », dans la prière, je dis à Dieu « tu ou vous »…Et cela change tout ! Car c’est le signe d’un dialogue ! Alors, j’ai envie de me tourner vers Jésus car je pense : « Lui me dira ce que je dois faire et dire » Seulement voilà quand j’ouvre l’évangile je m’aperçois que Jésus ne nous a laissé aucun traité sur la prière. Pourtant il nous a donné un certain nombre d’indications pour faciliter notre prière: · Se dépouiller au préalable de toute rancune (évocation de l’entrée en matière…) Mc11,25 : « Quand vous êtes debout en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez-lui, afin que votre Père qui est aux cieux vous pardonne aussi vos offenses. » 8


ECHOS DU SECTEUR · Se retirer dans le silence (ce peut être dans un train ou en faisant la queue dans une grande surface…mais il y a plus facile pour les débutants !!!) Mt 6,6. « Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte et prie ton Père qui est là dans le secret ; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra. ». En d’autres termes, cela veut dire : cesser de courir, s’arrêter, se poser, fermer la porte à mon cinéma intérieur pour revenir sur l’essentiel de ma vie et la revoir devant quelqu’un qui m’aime, Dieu, pour lequel je suis unique.. · Ne pas se perdre en un flot de paroles. Mt 6,7 « Dans vos prières, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’en parlant beaucoup ils se feront mieux écouter. » · Ne jamais se lasser Lc 18,1 « Et Jésus disait une parabole sur ce qu’il fallait prier sans cesse sans se décourager. » (suit la parabole du juge inique et de la veuve importune…) · Faire une confiance absolue Mc 11,24. « Je vous le dis : tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous sera accordé. » Au fond, Jésus me dit qu’une prière doit être vraie, vivante. Partir de ce qui m’habite au moment où je décide de « me mettre en prière » alors ce que je dirai sera moins artificiel. La prière : Dieu au bout du fil est le titre donné à cette rencontre :. J’aurais aimé qu’il y ait un point d’interrogation et que cela soit une question. Car je me demande vraiment : « prier : est-ce Dieu au bout du fil ?? Et Dieu est-il absent parce qu’invisible ?? Prier : c’est bien rejoindre une présence…invisible, et cela est tellement différent de toutes nos autres rencontres : amoureuses, amicales, fraternelles ! Aussi cela nous désoriente souvent… et pourtant, c’est tout cela à la fois. 9


ECHOS DU SECTEUR Au fond, quand je me mets à prier, je n’entre pas en « relation »avec Dieu (au sens que nous venons d’évoquer) mais je prends conscience d’une présence en moi. Une présence qui m’attendait et dans la prière je me mets à la rejoindre par une décision libre et personnelle. Par mon baptême, Dieu est présent en moi d’une façon toute particulière. Rappelons-nous les paroles de Jésus : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui. » Jn 14, 23…C’est cette présence que je rejoins dans la prière. La prière chrétienne demande un effort de recueillement, non pas d’abord pour se retrouver soi-même, mais pour se rendre disponible à une voix venue d’ailleurs : celle de l’Esprit, qui dit en nous la prière du Christ et nous conduit au Père. Saint Paul le disait aux premiers chrétiens : « L’Esprit vient au secours de notre faiblesse ; car nous ne savons que demander pour prier comme il faut ; mais l’Esprit lui-même intercède pour nous… » (Romains 8, 25-26). La prière chrétienne est prière au Père, avec le Fils et dans l’Esprit. C’est ce qui lui donne son caractère de relation dynamique et peu à peu transformant. Car dans la prière se puisent des énergies en vue de transformer la condition humaine et rendre la terre habitable pour tous. C’est tout moi-même qui entre en prière : mon corps par lequel je suis en relation avec l’extérieur, mon âme (mon égo) qui me met en relation avec moi-même et mon esprit qui me permet la relation avec le Tout Autre, Dieu. Quand je prie, j’adopte naturellement l’attitude qui me semble la meilleure pour moi, à ce moment précis : -

Debout…assis…à genoux… en marchant… 10


ECHOS DU SECTEUR -

Les yeux ouverts, regardant la croix, une icône, une belle nature…

-

Les yeux fermés tournés au plus intime de moi-même.

-

Récitant un texte en silence ou à voix haute, chantant…

Mon corps est un langage et il est une aide ou un obstacle à ma prière. Qu’est-ce qui peut m’aider à soutenir ma prière ? Les livres ne manquent pas (je ne parle pas des livres sur la prière), les sites internet sont nombreux et variés. Il suffit de taper « prières catholiques… » et là, les propositions peuvent rejoindre chacun tant leur diversité est étendue. Les C.D ne manquent pas non plus. Je pense spécialement à 2 CD de chants et de musique, accompagnés d’un livre de prières de Michel Quoist, Charles de Foucauld, Mère Thérésa … pour prier seul ou en petits groupes. « Prier le matin » et « prier le soir »… Dans la Bible, les psaumes sont une mine. Ce sont des poèmes, mais surtout des prières : « le psaume est un cri, avant d’être un écrit. » Didier Rimaud. « Prions en Église et Magnificat » sont aussi des moyens sûrs…Ils donnent beaucoup de références en dehors des textes de la messe. Les saints ont laissé des écrits de leur prière et de leur vie qui nous rejoignent à une période ou l’autre de la nôtre.…Les grands Priants ne manquent pas … Nous les trouvons déjà dans l’Ancien Testament. Pour n’en citer que quelques uns : -

La prière d’Abraham pour Sodome dans Exode 18, 16-33

Celle de Salomon qui demande à Dieu la sagesse pour conduire son peuple : Sagesse 9,1-18. -

Cantique d’Anne, mère de Samuel 1e Samuel 2, 1-11

-

Celle de Jonas2, 3-10… 11


ECHOS DU SECTEUR Nous vous avons relevé un certain nombre de références bibliques susceptibles de vous aider et pour rester dans la ligne de notre proposition « Dieu au bout du fil », nous avons appelé cette liste : « Numéros d’urgence »… Enfin pour finir sur une note souriante, nous vous proposons une petite réflexion comparative sur « la Bible et le téléphone portable » !! Après échange avec la salle, nous prierons le Notre Père ensemble. Sœur Marie Liesse Pelletier

La Chandeleur avec des musulmans à Vigneux Au mois de septembre dernier, nous avions été invités par les responsables de la mosquée de Vigneux à partager l'iftar, le repas de rupture de jeûne. Nous avons souhaité leur rendre l'invitation. Le repas eut lieu la semaine de la Chandeleur, ce qui nous permis d'expliquer à nos amis musulmans que ce n'était pas seulement la fête des crêpes ! Ils étaient une dizaine de personnes très impliquées dans la vie de leur communauté. Nous étions une vingtaine de paroissiens de notre secteur. Nous leur avons fait visiter l'église Saint-Pierre de Vigneux où nous leur avons expliqué les différents espaces liturgiques. Nous avons confronté avec eux le mode de gestion de nos bâtiments cultuels. Nous avons ensuite partagé le repas. Les échanges ont été d'une très grande richesse, et d'une telle fraternité que nous n'avons pu qu'y voir ensemble une bénédiction de Dieu. Nous sommes les uns et les autres décidés à approfondir nos relations par des temps de rencontre plus spirituels. Michel Séonnet 12


ECHOS DE DRAVEIL

Tous les dimanches de Carême sont centrés sur la catéchèse baptismale. Le thème général : « Avec Jésus cheminons vers Pâques ». Dimanche 13 mars 10 h 30 au Centre Pastoral de la Paix sacrement des malades pendant la messe. Samedi 19 mars 16 h 45 au Centre Pastoral de la Paix 5ème catéchèse pour adultes « La parabole des 3 serviteurs » (les talents ).

PASTORALE DE LA SANTE Patricia Cuny, responsable de l'aumônerie catholique des hôpitaux et maisons de retraite de Draveil, fait appel à bénévoles pour visiter les malades. Contact : Patricia au 06 84 74 95 75 13


Le Service diocésain de la Vie spirituelle v

« EN MARCHE VERS PAQU

Au cœur de la vie quotidienne, prendre du Partager avec d'autres, autour des textes d’évangile des d nous rejoint dans notr Cette démarche est proposée à toute personne ressentant le besoin, l’envie de se préparer à Pâques, en Église :  Le vendredi 11 mars à 20h15, 1ère réunion de présentation de la démarche, avec méditation sur le texte de l’évangile du Mercredi des Cendres. Puis présentation de l’évangile du dimanche suivant. Après cette présentation, celles et ceux qui le veulent s’engageront pour la durée du carême. Des petits groupes seront alors constitués, qui chemineront ensemble, avec un accompagnateur.  Jusqu’à la rencontre suivante, chacun est invité à une prière -méditation individuelle quotidienne sur le texte d’évangile présenté.  A chaque rencontre, à partir du 18 mars, chaque petit groupe se retrouvera pour partager sur le fruit de cette prièreméditation individuelle, et sur le vécu de chacun de la semaine écoulée.

Lieu : Centre Pastoral de la Paix à Draveil, 208 avenue Henri Barbusse (face à la mairie).

Dates : pendant le carême, rencontres les vendredis du 11 mars au 1er avril et le jeudi 7 avril, de 20h15 à 22h00.

14


vous propose une « retraite dans la vie » :

UES AVEC LE RESSUSCITE »

u temps pour prier avec la Parole de Dieu. dimanches de Carême, en quoi cette Parole nous touche et re vie de tous les jours. Covoiturage : pour ceux qui le désirent, grâce à ceux qui pourront proposer des places dans leur voiture. Participation aux frais, si possible : pour cette démarche durant tout le temps de carême, chacun participera financièrement selon ses moyens (de 20 à 30 euros, ou moins) pour ceux qui le peuvent. Renseignements ou pour vous inscrire à la réunion de lancement, sans engagement définitif : Chantal et Paul LAMBERT (Vigneux) 01 69 52 03 10 paul.lambert@wanadoo.fr Laurent ROUSSET (Draveil) 01 69 03 47 19 Marie-Françoise FERTÉ (Soisy) 01 69 89 06 04 mf.ferte@wanadoo.fr Franck PILLARD (Soisy) 06 87 74 71 00 franck.cf@wanaadoo.fr Jean-Michel RESSAIRE (Soisy) 01 69 89 36 67 jmressaire@wanadoo.fr Frère Grégoire BERNHARD (Prieuré St. Benoît) 01 69 89 84 80 greg.bernhard@wanadoo.fr responsable du Service diocésain de la Vie spirituelle ainsi que les prêtres du secteur pastoral de Sénart - Draveil

15


ECHOS DE DRAVEIL La paroisse Saint-Rémy de Draveil fête la Saint-Valentin La première quinzaine de février a été marquée par une douce effervescence et de nombreuses joies. Nous avons fêté pour la 4ème fois la Saint-Valentin, dont le succès grandit de toute évidence au fil des années. Dans un premier temps, au cours de la messe du dimanche 6 février, le Père Phalip a béni les familles et les couples : d'abord les fiancés, puis les jeunes mariés, et un peu plus tard les « vieux couples ». Cela est toujours très émouvant et devient une bien belle tradition qui a aussi l'avantage d'attirer des familles que nous ne voyons pas habituellement (en provenance de Vigneux et Soisy sans doute). Dans un deuxième temps, le samedi 12 février, au théâtre Donald Cardwell, le 4e « Festival de la Chanson d'Amour » a démarré à 20 heures, dans une ambiance très chaleureuse : un buffet délicieux et varié, accompagné d'un vin chaud, résultat de la bonne volonté « illimitée » de nos paroissiens, nous mettait tous en grande forme avant qu'Aurélien, le maître de cérémonie, ne batte le rappel pour entrer en salle. En distribuant les bâtons phosphorescents, nous avons lu sur tous les visages beaucoup d'excitation et d'intérêt, ce qui déjà récompensait les organisateurs de cette fête. Joli et copieux programme pour cette soirée : quinze intervenants avant l'entracte, et tout autant après, de belles chansons de tous genres interprétées par tous les âges (depuis les enfants du caté16


ECHOS DE DRAVEIL chisme jusqu'à Elda et Luciano qui ont 54 ans de mariage!) et de toutes les façons (en solo, en couples, en groupe, a capella ou avec accompagnement ...). Tous les participants au spectacle avaient bien leur place, et bien qu'il ne soit pas possible de parler de chacun d'eux, qu'ils sachent qu'ils ont tous été vivement appréciés par une salle pratiquement comble! L'intérêt et l'émotion ont été de la partie jusqu'à la fin qui nous offrait quatre morceaux très réussis du groupe Kaouni, la voix puissante et très sûre de Pauline accourue d'un spectacle précédent, et une jolie berceuse occitane du Père Phalip. Dans la joie générale, Aurélien chanta une dernière fois en regroupant tous les artistes sur la scène. Venir offrir un peu de soi, de cette manière, avec simplicité et courage, est important et magnifique. Merci notamment à Aurélien l'animateur assisté de Thomas et Karl, aux deux André (l'un à la sonorisation depuis le matin, l'autre au clavier pour épauler les chanteurs), à Bruno de la mairie, à ceux qui ont décoré, cuisiné, fait les jolis programmes ... et bien sûr aux chanteurs et aux spectateurs. N'est-ce pas là une paroisse ouverte et bien vivante impulsée par le Père Phalip? Nous continuerons en essayant d'améliorer sans cesse la qualité tout en conservant l'aspect convivial. Quelle belle perspective encore pour l'année prochaine ! Eliane Bernard

Directeur de la publication : G. Voitel, Représentants des E.A. : G. Aussedat, I. Largeau, M. Liepp Correcteurs : B. Bolf, M. Farvacque

Comité de rédaction : F. Chrétien, F. Farvacque M. Seguin Fabrication: C. Capi, M. Farvacque, A. Nedelec, B. Voitel

17

EFFATA 3, place de la République, 91210 DRAVEIL Tél. 01 69 03 72 12 EFFATA Signifie “Ouvre-toi” en araméen


ECHOS DE SOISY Pour la première fois, les enfants trouveront le carême trop court ! Cette année pendant la période du Carême, les enfants de Soisy seront guidés vers Pâques grâce à un livret conçu par les catéchistes. Ce livret invite les enfants à la rencontre du Seigneur en jetant pardessus bord paresses et égoïsmes. Un cheminement jalonné de propositions qui permettent aux jeunes enfants de se préparer à la fête de Pâques. Un livret gai qui donne envie de partir dans cette aventure ! Chaque dimanche les enfants y découvriront un feu d'artifice d'idées qui prend à contre pied des images préconçues que nous avons souvent du Carême Les enfants âgés de 5 à 8 ans se réuniront dans la salle Chenu avec deux animateurs pour discuter autour d'un thème. On trouve dans ce livret: ► Des réflexions spirituelles sur les thèmes suivants : la confiance, le partage, la prière, le pardon. Tout ceci pour permettre aux enfants de vivre 40 jours de la joie du ciel sur la terre. ► La vie de Jésus ► Des idées de bricolages à réaliser, des jeux, des coloriages... Le but de ce livret est de faire prendre conscience aux enfants que le carême est un temps de réflexion pour changer des choses dans notre vie, mais aussi un temps pour se reconnecter avec Jésus Christ.

Jonathan Sautron 18


ECHOS DE SOISY L’ Église en prison Le rôle de l’aumônerie catholique des prisons répond à la mission proposée dans l’Évangile de Matthieu, 25 « en prison, et vous êtes venus à moi. » nous croyons que nous sommes là, non pour juger (c’est le rôle de la justice) ni pour être du côté des personnes détenues mais pour être à côté d’elles et leur redire patiemment qu’elles sont appelées à se relever, simplement parce qu’elles sont aimées de Dieu. Cet Amour, personne n’en est digne mais tout le monde y a droit, c’est lui qui nous fait vivre et, en tant que chrétiens, nous sommes appelés à en témoigner partout. Notre évêque nous l’a rappelé en demandant à tous les secteurs d’inscrire la prison dans leur préoccupation. Pour notre secteur, les parois(Suite page 20)

Propositions pour le Carême 2011 à Soisy sur Seine Jeudi 17 mars à 20h30, à l’église : avec le père Grégoire, présentation du livret de Carême et échange autour du premier thème abordé « Créés à l’image de Dieu ». Chemin de croix tous les vendredis de Carême à 15h00 à l’église. Confessions individuelles tous les samedis matin du temps de Carême de 10h à 12h. Célébration pénitentielle le 14 avril 2011 à 20h30. 19


ECHOS DE SOISY (Suite de la page 19)

siens de Vigneux et Soisy se sont mobilisés pour offrir les « 13 desserts » que j’ai pu apporter et partager avec les détenus à la fin de la messe de Noël. Une attention qui dit concrètement quelque chose de l’amour fraternel. « surtout n’oubliez pas de remercier les personnes qui ont pensé à nous » cette phrase était sur toutes les lèvres lorsqu’ils ont regagné leur cellule après la messe. Pour continuer cette démarche, le Père Grégoire est venu célébrer la messe au centre des jeunes détenus le 9 janvier avec des paroissiennes de Soisy ; Karine nous dit comment elle a vécu cette rencontre : « Une première pour cette nouvelle année, nous étions 4 de la paroisse de Soisy à participer à la célébration. A notre arrivée, le climat était très tendu, une altercation assez musclée avait tout juste précédé notre arrivée, le CJD était en ébullition ! La célébration sur le « Baptême du Seigneur » a été d’une réelle profondeur. On s’est retrouvés une petite trentaine autour du père Grégoire. Les détenus chantaient avec ferveur. Se replonger dans l’eau de son baptême, tous ont pris part à leur façon à cette célébration. Un moment de recueillement intense, car on pouvait sentir la détresse de certains, l’inquiétude pour d’autres et la joie d’en avoir bientôt fini pour quelques uns. Avec toujours ce plaisir de pouvoir repartir avec une parole, une fleur, une image…qu’ils garderont précieusement et qui les accompagnera tout au long de la semaine. Des instants de liberté auxquels ils s’accrochent pour mieux supporter leur détention… » C’est bien de cela dont il est question, si la messe est un instant de liberté, si le chant d’envoi dit « Esprit de liberté, viens combler nos cœurs » c’est parce que, aumôniers et invités de célébration, nous sommes appelés à témoigner de Celui auquel nous croyons ! Claude Pillard 20


ECHOS DE VIGNEUX Carême 2011 à Vigneux sur Seine DATES

DESIGNATIONS

09/03/2011

MERCREDI DES CENDRES

11/03/2011

1er Vendredi

12/03/2011 13/03/2011 18/03/2011 19/03/2011 20/03/2011 25/03/2011 26/03/2011 27/03/2011 01/04/2011 02/04/2011 03/04/2011 08/04/2011 09/04/2011 10/04/2011 15/04/2011

1er Dimanche de Carême 2e Vendredi 2e Dimanche de Carême 3e Vendredi 3e Dimanche de Carême 4e Vendredi 4e Dimanche de Carême 5e Vendredi 5e Dimanche de Carême 6e Vendredi

HORAIRES

MOUVEMENTS

14-17H

KT + Aumônerie

20h30 19H Chemin de Croix

OBSERVATIONS Tous en blanc à Pâques

Equipe Animatrice

20h15 CPP 18H Chapelle

Jésus est tenté au désert

10h30 église 19H Chemin de Croix

Equipe Liturgique

20h15 CPP 18H Chapelle

Jésus est transfigué

10h30 église 19H Chemin de Croix

Groupes Prières et Rosaire

20h15 CPP 18H Chapelle

Le don de l'eau vive

10h30 église 19H Chemin de Croix

KT + Aumônerie

20h15 CPP 18H Chapelle

Je suis la lumière du monde

10h30 église 19H Chemin de Croix

CCFD

20h15 CPP 18H Chapelle 10h30 église

CCFD

19H Chemin de Croix

Espérance et Vie + Accueil

Jésus nous donne la vie

20h15 CPP

Le Secours Catholique de Vigneux a fermé le 31 décembre 2010. Il n’est plus possible d’y apporter des vêtements. S’adresser à la paroisse de MONTGERON. 21


ECHOS DE VIGNEUX A Vigneux, pour le Carême, les enfants sont invités à faire du tri dans leurs jouets et livres, et à les apporter le 9 avril pour une vente au profit du CCFD.

LE CCFD, QU'EST-CE QUE C'EST ? Un COMITE c'est un groupe, un ensemble de mouvements. Beaucoup de mouvements et services d'Église font partie du CCFD, comme les Scouts par exemple ou le Mouvement Chrétien des Retraités. Tous ces mouvements, tous CATHOLIQUES, chacun dans leur domaine, agissent

CONTRE LA FAIM

ET POUR LE DÉVELOPPEMENT. Beaucoup de gens meurent encore de faim, alors que l'on produit largement assez de nourriture pour nourrir tout le monde... C'est scandaleux, n'est-ce pas ? Et un peu compliqué à comprendre parfois... Le développement, c'est le fait de se développer, c'est-à-dire grandir, avoir un travail, une maison, une famille, des rêves... Dans de nombreux pays pauvres (que l'on appelle justement des pays en voie de développement), des gens n'arrivent pas à vivre correctement. Le CCFD les aide à se développer, nous allons voir comment. LE CCFD, COMMENT ÇA MARCHE ? Le CCFD a, dans tous les pays, des PARTENAIRES, Ce sont des gens qui ont une idée, un PROJET pour changer leur situation. Par exemple, des femmes se regroupent et font une petite entreprise. Elles veulent vendre des œufs mais elles n'ont pas assez d'argent pour acheter les poules et le matériel nécessaire au poulailler. Comme elles sont pauvres, les banques ne veulent pas leur prêter d'argent. Alors, elles demandent de l'aide au CCFD

22


ECHOS DE VIGNEUX qui va, soit leur prêter, soit leur donner de l'argent. Le CCFD ne donne jamais d'argent à une seule personne, il faut que plusieurs personnes se rassemblent autour d'un projet. Le CCFD n'impose jamais un projet à ses partenaires. Le projet vient toujours de "là-bas".

"Il vaut mieux apprendre à un homme à pêcher plutôt que de lui donner du poisson."

LE CCFD, POURQUOI ÇA ME PLAIT ? Quand j'avais 12 ans, une religieuse de ma paroisse, Sœur Annie, a proposé aux jeunes que ça intéressait de faire partie d'un club CCFD. Elle nous a expliqué ce que c'était et cela m'a tout de suite plu. D'abord parce que, au CCFD, on ne voit jamais d'images de petits enfants africains qui meurent de faim. Je n'aime pas ces images parce qu'à force de les voir, on s'y habitue et je trouve cela terrible ! Je me suis toujours demandée : "Pourquoi moi, j'ai tout ce qu'il me faut et ces enfants-là, eux, ils meurent de faim ?" Ce n'est pas juste ! Et je n'aime pas l'injustice. Oh, bien sur, on ne peut pas sauver la planète... (quoique, si vraiment on s'y mettait tous... ) mais au moins, en soutenant des projets partout où c'est possible, le CCFD aide le monde à changer. Ces petits projets, on n'en parle jamais à la télé et pourtant, combien de vie ils ont changées !! En tout cas, ce qui est sûr et certain, c'est que si on ne fait rien, rien ne changera ! Dieu n'a pas de mains, il n'a que nos mains pour faire de petits miracles et changer le monde. Quand j'étais petite, pendant le Carême, on avait une tirelire, et à chaque fois qu'on faisait un effort, la tirelire se remplissait (par exemple, je résiste à l'envie de m'acheter des bonbons, je mets 1 ¤). Et à la fin du Ca-

23


ECHOS DE VIGNEUX rême, on donnait l'argent au CCFD. Cette année, nous vous proposons de faire du tri dans vos jouets et vos livres ! Tout ce que vous souhaitez donner sera vendu le samedi 9 avril et tout l'argent récolté sera versé au CCFD. Pensez à inviter des copains et des copines ! Ils feront de bonnes affaires et nos partenaires des pays en voie de développement aussi ! Merci et à bientôt !

Bernadette (déléguée du CCFD pour Vigneux)

Le 9 avril aussi le CCFD proposera aux paroissiens du secteur une soirée de réflexion et de partage autour d’une vidéo du CCFD et d’un repas solidaire. Renseignements et inscriptions auprès de Bernadette Guillo : 01 69 83 16 18

PAQUES 2011 Dimanche 24 avril 2011, jour de Pâques, où tous les chrétiens fêtent le Christ ressuscité, nous vous invitons à vous vêtir, comme la liturgie l’indique pour les célébrants, en « blanc », signe de joie. Apportez la lumière dans notre église en vous habillant d’un simple tee-shirt blanc ou d’une chemise blanche ! Bien entendu, ceci n’est pas obligation, mais une suggestion. Cordialement, l’Équipe Animatrice 24


ECHOS DE VIGNEUX BILAN DU FORUM DES MOUVEMENTS D’ÉGLISE A VIGNEUX Le 21 novembre dernier, a eu lieu le 1er Forum de la paroisse de Vigneux-sur-Seine ; le bilan que l’on peut en tirer est mitigé. C’est un succès par la présence des mouvements et des paroissiens. Bien sûr, beaucoup de paroissiens sont venus un peu obligés, puisque l’église était fermée. Ils ont bien joué le jeu, ils sont passés par tous les stands, se sont informés, et ont dit qu’ils réfléchiraient (« laissez-nous vos coordonnées, on vous contactera »). Finalement ils ne sont pas encore engagés. Mais notre Forum n’a pas été si négatif, il a déjà porté des fruits : 16 personnes se sont inscrites sur la liste des « bonnes volontés » pour donner un coup de main ponctuel, 1 à 2 fois par an. Cela pourra paraître insignifiant à certains mais cette petite liste est très importante à nos yeux. C’est de toutes ces « petites mains » que nous avons besoin pour nous soulager quand la tâche nous parait insurmontable. Oh bien sûr, il n’a pas eu le succès que nous espérions, mais il a le mérite d’avoir existé ! Nous sommes convaincus qu’il ne doit pas être unique. Nous devons en faire d’autres, pour mieux expliquer, pour mieux faire comprendre les diversités de nos mouvements ou services d’Église, et mieux aider tous ceux qui le souhaitent à y trouver une vraie place. Nous avons bien reçu vos critiques (avec ou sans solution), vos remarques, vos suggestions, vos propositions pour un autre Forum et l’Équipe Animatrice se fait un devoir d’améliorer le suivant. Vous vous souvenez de la Parabole du Semeur ; eh bien, la graine du semeur est tombée au Forum dans une terre que nous espérons bonne. Il lui reste tout l’hiver pour germer et au printemps, voire en été, elle fera des fleurs magnifiques. 25


ECHOS DE VIGNEUX Plus sérieusement, parlons des choses qui fâchent et laissez-nous vous faire part de nos réflexions. Nous sommes très heureux de constater que notre église est toujours pleine, de familles, de jeunes, de moins jeunes… Nous sommes conscients que c’est une très grande chance d’avoir une assemblée aussi diversifiée (âge, origine culturelle…). Une autre source de joie est la foi profonde qui est au cœur de nos paroissiens. Nous en sommes témoins notamment au cours des temps forts comme le chemin de croix pendant le Carême. C’est aussi une assemblée qui n’hésite pas à se mobiliser ponctuellement (ventes et/ou collectes diverses…). Nous avons donc la chance d’avoir une assemblée qui chante, qui répond toujours présente, chaleureuse, dynamique, mais … pourquoi ses membres ne sont-ils pas plus investis dans les mouvements et services qui sont au cœur de cette Église ? Imaginez une grande et belle famille : tout le monde est là, de l’arrière grand’mère aux arrière petits-enfants. C’est dimanche. On a pris soin de dresser une belle table. On a préparé un bon repas. Tout le monde est content de se retrouver. Mais qui a fait le ménage ? Qui est allé faire le marché ? Qui a payé les courses ? Qui a préparé le repas ? Qui a mis la table ? Qui va servir ? Vous ne croyez pas que chacun va donner un coup de main dans cette belle famille unie ? Bien sûr, on va laisser mamie se reposer et on va épargner la cousine qui vient de se casser la jambe. Mais on peut toujours demander un petit coup de main aux enfants… Ce qui nous semble tout naturel dans une famille devrait l’être tout autant à l’Église. Pourquoi laissons-nous nos frères et sœurs, même les plus âgés, s’épuiser dans des tâches qui deviennent longues et lourdes quand on est seul(e) à les porter ? Chacun d’entre vous ne sait-il pas qu’il a un talent dont il n’est pas forcément conscient, qui lui vient de Dieu, et que c’est un devoir pour lui de le partager avec ses frères ? Cer26


ECHOS DE VIGNEUX tains diront « je n’ai pas le temps », d’autres « je n’ai pas d’argent », d’autres encore « je ne sais pas faire » ou « je ne peux pas : je travaille » Sachez bien que nous tous nous avons une famille, un travail, des loisirs ou d’autres engagements, pas trop d’argent et pourtant…. Concernant le manque de temps, pensons à Dieu, quand il a créé le monde, il a gardé un jour pour se reposer. Nous avons tous au moins un jour de repos, voire même deux, dans la semaine. C’est la loi ! Si Dieu nous laisse libre de nous reposer ce n’est certainement pas pour nous rendre oisifs et consommateurs. Que faisons-nous de nos temps libres ? Certains services ou mouvements, c’est vrai, demandent une formation à la base. On ne s’improvise pas catéchiste, musicien ou servant de messe du jour au lendemain, mais on peut décider de le devenir et pour cela suivre quelques réunions de formation, sur Vigneux même ! Aucun de nous n’a une formation de théologien, juste une grande envie de faire vivre son Église. Et tant d’autres services ne requièrent pas de formation : pour faire le ménage ou passer la tondeuse, l’envie de rendre service est le seul diplôme exigé ! Si vraiment la foi est au cœur de notre vie, comment pouvons-nous rester les bras croisés et laisser à d’autres le soin de tout faire ? Rappelons-nous notre centenaire et combien de paroissiens se sont investis ; alors qu’attendons-nous pour continuer ? La graine du Semeur va germer et porter du fruit, nous en sommes convaincus, car si nous n’y croyons pas, qui d’autre y croira ? Nous vous invitons donc d’ores et déjà à la moisson qui aura lieu le 26 juin prochain… Nous fêterons également le 5e anniversaire d’ordination du Père Simon-Pierre. Il fera beau ce jour là, même s’il pleut des cordes, il fera beau dans nos cœurs et dans notre église. L’équipe animatrice 27


Apprends-nous à veiller Loué sois-tu, Seigneur, toi qui veilles sur nous. Le jour, la nuit, tu es toujours là. Lorsque nous sommes proches de toi, pleins de ferveur et de foi, tu veilles sur nous. Lorsque nous sommes loin de toi, oublieux, distraits, séduits par tant de balivernes, tu veilles encore. Apprends-nous à veiller, nous aussi. Fais de nous des hommes et des femmes qui veillent comme une lampe qui nargue la nuit parce qu'elle annonce l'aurore, qui crée une goutte de lumière dans un océan de noirceur, qui remplit ces longues heures d'une folle espérance. Fais de nous des hommes et des femmes qui veillent, en tenue de travail, heureux de servir à la manière de Jésus. Fais de nous de vrais disciples qui s'offrent comme un pain quotidien à tous ceux et celles qui ont faim de paix, de foi, d'espérance. Georges Madore Prions en Église 28

Effata 73  

Journal du Secteur Pastoral de Sénart - 5 mars 2011 - N° 73

Advertisement