Page 1

E L E C T I O N S R E G I O N A L E S • 1 4 E T 2 1 M A R S

GAGNONS L’AQUITAINE

A L’ECOLOGIE

ICI ET MAINTENANT ! Le temps des alertes est dépassé. Europe Ecologie Aquitaine l’a bien compris : c’est maintenant qu’il faut offrir de nouvelles alternatives aux modèles économiques, sociaux et environnementaux qui régissent notre société depuis des décennies. C’est aujourd’hui qu’il faut agir pour inventer un modèle de société inédit, fondé sur la solidarité, l’équité, la sobriété, la coopération, la préservation des ressources naturelles et excluant toutes les formes d’exploitation et d’oppression. La Région est un échelon pertinent pour mener à bien la transformation écologique de la société : • en anticipant enfin sur les transports, les métiers, les formations ; • en réorientant vraiment l’agriculture et l’économie ; • en gouvernant autrement, en associant les Aquitains en amont des décisions, en mettant en débat les grandes orientations des politiques régionales et en favorisant les pratiques participatives.

Monique

DE MARCO

TETE DE LISTE EUROPE ECOLOGIE EN AQUITAINE

Europe Ecologi e, Aquitaine , a la capacite d insufffller , res les changements , necessai pour contrib,uer a une vi, e meilleure , sur une planete preservee.

avec

Daniel COHN-BENDIT Eva JOLY José BOVÉ Cécile DUFLOT

soutenu par


Transformation écologique de l’Aquitaine N

ous vivons une crise de civilisation, nous ne pouvons y répondre avec des solutions du passé. Ensemble, nous devons construire une autre économie respectueuse des personnes, des territoires et de l’environnement. Face à la crise sociale et environnementale, notre avenir réside dans une conversion écologique de l’économie.

Nous proposons de lancer des concertations régionales afin d’élaborer des contrats de conversion écologique par filière et par territoire. • Créer 50 000 emplois grâce aux « contrats de conversion écologique » et des emplois non délocalisables sur tout le territoire Aquitain.

• Conditionner les subventions à des critères environnementaux et sociaux, afin de ne plus financer des multinationales.

• Augmenter le budget de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) de 2% à 10% du budget économie-emploi.

• Soutenir et accompagner 10 pôles de coopération territoriaux rassemblant des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation pour développer des partenariats et des coopérations.

le

itab u q é s è Un acc t au spor

uipeue d’éq orq n a m icape f re d’un n souff alité qui hand iio g é r u et indiv q s if e Notre t d c e s ll if ts co haut sport de spor y compris de oments e r b m o , s n pr tement e clubs sportif mpagnons les . td co duels e utenons et ac s de proximité o if t S r . o niveau ipements sp qu jets d’é

s s prévu n o i l l i m s les 15 e» n o r c a nd stad ts ! a r Cons g « pour le x à ces proje eau de Bord

• Renforcer les dispositifs régionaux de fonds de financement et de garanties solidaires, l’appel à projets « mutualisation » et le dispositif d’aide aux coopératives. • Promouvoir les moyens en faveur de la reprise-transmission d’entreprises sous forme coopérative (SCOP).

• Economie-formation : Une recherche à dimension humaine : pour un partenariat chercheurs et société civile.


ires

pla m e x e s u r des él

avoi t e s n e y

es. territoir s e d u nivea dulant t en mo tion au a a t d r n e a c n de co s leur m ipatives emplaires dan ic t r a p . rches ient ex s déma régionaux so e leur assiduité e d s n o s r r d e t le p e il ation conse évelop r implic Nous d osons que les u le e d rop nction Nous p ité en fo n m e d leur in

ito

es c l r e i c o Ass

Une région à énergie positive L

a région a un rôle primordial à jouer pour contribuer à la lutte contre le changement climatique et anticiper la fin du pétrole bon marché. Nous irons au delà de l’objectif national du « facteur 4 », afin de diviser par 10 nos émissions de gaz à effet de serre, d’ici 2050. 100% des bâtiments financés par la Région répondront aux critères les plus exigeants de hautes performances environnementales.

Pour une autonomie énergétique : • Développer et structurer les filières des énergies renouvelables (éolien, solaire photovoltaïque, solaire thermique, biomasse, bois énergie, géothermie, méthanisation…). • Anticiper la fermeture de la centrale nucléaire vieillissante du Blayais. Répondons aux besoins électriques de notre région avec un mix 100% énergies renouvelables. • Créer une Agence Locale de l’Energie dans chaque département pour accompagner les territoires (agglomérations et pays) dans l’élaboration et l’application de leur plan climat.

Des logements économes et créateurs d’emplois • Lancer un plan d’isolation et rénovation énergétique de l’habitat afin de diviser par deux les charges pour les occupants.

Réduire les inégalités et multiplier par trois les aides en faveur du logement social. • Créer des chèque pour les revenus modestes : diagnostics énergétiques, achat d’équipement économes en énergie, travaux d’isolation du bâti.

Les forêts d’Aquitaine, Landes et Périgord, sources de richesses : promouvoir les matériaux locaux dans l’éco-construction et les énergies renouvelables.


Réconcilions-nous avec la nature ! L

’Aquitaine est une région d’exception, bénéficiant d’atouts considérables du fait de sa géographie, de son patrimoine naturel et d’une répartition équilibrée de ses activités et pôles économiques. Les effets des pollutions et des aménagements destructeurs, accentués par le changement climatique, menacent directement notre cadre de vie, notre santé, les fragiles équilibres écologiques, nos ressources naturelles…

• Lancer un plan de préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques (littoral, zones humides, cours d’eau, ressources d’eau souterraines…).

• Consolider la gestion des Parcs naturels régionaux et inter régionaux existants et accélérer la création de nouveaux Parcs.

• Soutenir et amplifier l’appui aux associations pour des actions de protection de la nature et d’éducation à l’environnement.

Créer une agence régionale de la nature et de la biodiversité, dont les missions sont la mise en réseau des données, l’évaluation des politiques publiques et l’accompagnement des acteurs institutionnels et des milieux agricoles.

Reconstruire la forêt en favorisant la biodiversité (replantation) et repenser le développement de la filière bois locale.

Pour une agriculture paysanne et de proximité L

’agriculture doit s’orienter résolument vers la diversité des cultures et des élevages, son autonomie énergétique, l’exclusion totale des OGM, l’utilisation des semences paysannes, le zéro pesticide, le renforcement des labels de qualité.

Aujourd’hui l’agriculture traverse une grave crise avec une baisse de revenu de 20 à plus de 30% . Les paysans doivent avoir la garantie d’un revenu décent, contrepartie indispensable de la mission exigeante qui est la leur.

• Favoriser la transmission des petites fermes et la poyculture-élevage en périphérie des villes.

• Porter les surfaces cultivées en bio dans notre région de 2 % aujourd’hui à plus de 20%.

• Faciliter l’accès au foncier en créant un organisme régional du foncier.

Une restauration bio, saine et saisonnière pour nos lycées.

• Soutenir les filières courtes de distribution du producteur au consommateur.


Des transports collectifs au service des Aquitains D

ans la lutte contre le changement climatique, le train est l’un des modes de transports les plus écologiques. Il doit s’affirmer enfin comme la solution de l’avenir. Paradoxalement, les Lignes à Grande Vitesse (LGV) projetées dans notre région privilégieraient les grandes métropoles urbaines au détriment des dessertes locales et accentuerait les inégalités sociales en matière de mobilité.

La Région ne pourra pas tout financer en même temps : les LGV et des lignes TER performantes et accessibles à tous. Mettons en place un plan rail ambitieux au service de tous les Aquitains qui vise à • Définir une nouvelle tarification sociale plus simple et attractive. • Rénover les lignes ferrées locales existantes et augmenter le nombre de rames pour des trains plus fréquents, plus fiables et plus rapides desservant toutes les villes moyennes de l’Aquitaine. • Aménager et moderniser les voies existantes Bordeaux-Hendaye et Bordeaux-Toulouse pour permettre la circulation à la fois des TGV à 220km/h, des TER et des trains de marchandises. • Coordonner tous les modes de transports entre eux : TGV, TER, vélo, bus urbains et départementaux, tramway, covoiturage, autopartage… • Assurer une réelle accessibilité des personnes à mobilité réduite. • Créer un service public régional de transport ferroviaire de marchandises.

Santé : eux i m t u a Il v rir ! é u g e u rq préveni

men vironne enn e s e c uisan nséqu ns, les n », ont des co io t nté. u ll o uffe otre sa io Les p n lb r a u s m la « fortes té-Env tales et en plus n régional San -prés lu p santé n Pla ces de erons u ns un chèque c n la s Nou réero ent et c m e n n o r unes. carité-je


Solidarité : chacun pour tous L

es régions s’affirment comme les pivots des relations internationales de coopération décentralisée. Coopérer, c’est opérer ensemble afin de créer de nouvelles conditions de développement ici et là-bas : le partenariat entre collectivités doit s’appuyer sur une démarche éthique de transparence, d’évaluation indépendante et d’implication des acteurs.

Nous défendons une politique d’entraide et de connaissance mutuelle afin de partager une citoyenneté globale et d’échanger des savoir-faire.

Création d’un fonds de financement climatique pour les pays du sud.

• Consacrer 1% du budget à la solidarité internationale.

• Promouvoir et coordonner les filières du commerce équitable sans compromettre l’équilibre économique des productions vivrières locales.

• Prioriser les projets de coopération décentralisée sur les zones impactées par le changement climatique.

Formation, apprentissage, éducation : préparons l’avenir ! L

a formation doit être source d’autonomie pour les personnes et les territoires. Elle doit donner la possibilité à chacun de choisir son parcours en fonction de ses besoins du moment : se reconvertir, s’insérer, s’adapter ou se cultiver. Elle doit permettre de valoriser des métiers adaptés aux ressources naturelles et humaines de ses territoires et accompagner la transformation écologique de l’Aquitaine.

• Concentrer les efforts sur les emplois de demain : énergies renouvelables, efficacité énergétique, écoconstruction, protection de la biodiversité, l’agriculture biologique...

• Des lycées passifs pour des lycéens actifs : alimentation saine, innovation scolaire, entretien sans phytosanitaire.

• Favoriser une meilleure insertion pour tous les jeunes. Ceux qui décrochent d’une formation, doivent être encouragés et accompagnés dans la voie d’une meilleure insertion professionnelle. La région mobilisera les acteurs des secteurs de l’éducation, de la formation et du domaine social et économique, au travers de réseaux locaux pour la persévérance scolaire. La création d’« écoles régionales de la 2eme chance » peut contribuer à compléter ce dispositif.

• Financer la formation des tuteurs d’entreprise pour améliorer la transmission de savoir faire aux apprentis. • Renforcer le soutien à l’éducation populaire avec la création d’universités populaires et d’éco-centres pour démocratiser l’accès à la formation et la culture du plus grand nombre.


Pour la diversité culturelle L

a culture, avec la préservation et la promotion de la diversité culturelle et linguistique, est au cœur de notre projet écologique. Créatrice de lien social, facteur de bien-être humain et d’épanouissement personnel, elle contribue au développement moral, économique et solidaire des habitants de notre région dont elle est un atout formidable ! • Doubler dès 2010 le budget de la culture (hors patrimoine), développer l’emploi culturel et l’économie créative solidaire. • Accompagner les projets des artistes et des acteurs culturels et encourager l’innovation.

Adhérer à l’Agenda 21 de la culture de Barcelone, en faveur de la diversité culturelle.

• Priorité aux « fabriques artistiques », pépinières favorisant l’apparition et le développement de lieux de création, portées par les artistes et ouvertes aux habitants : pérenniser celles existantes, en créer 10 nouvelles. • Redéfinir les critères de soutien de la Région aux festivals, lieux et événements culturels, afin de favoriser les projets artistiques durables accessibles à tous.

Valoriser la diversité linguistique L

’occitan et le basque sont deux langues que l’Aquitaine a en partage avec d’autres territoires. La politique linguistique régionale doit permettre aux habitants de s’approprier ou se réapproprier ces langues s’ils le désirent afin de promouvoir le bilinguisme. Création d’un plan en faveur de l’occitan : • Apprendre la langue occitane pour tous et à tout âge. Aide renforcée à la création, à l’édition et aux médias en occitan renforcée. • Promòver la preséncia de l’occitan dens la vida publica (senhaletica, comunicacion). Promouvoir la présence de l’occitan dans la vie publique (signalétique, communication).

Segitu ta indartu Euskararen erakunde publikoak egiten duen politika (Poursuivre et renforcer la politique menée par l’Office public de la langue Basque).


E L E C T I O N S R E G I O N A L E S • 1 4 E T 2 1 M A R S

GAGNONS L’AQUITAINE

A L’ECOLOGIE

Bérénice Vincent Dordogne

Marie Bové Gironde

AKITANIA EKOLOGIAREN ALDE EZARRI !

Jacques Papon Landes

Nous souhaitons une véritable coopération inter-régionale et proposons des Etats généraux de la transformation écologique et de l’emploi. Le 14 mars 2010, exprimez-vous pour la transformation écologique de la société, votez Europe Ecologie !

, Faisons de l’Aquitaine , , proche de vous une eco-region qui soutient vos initiatives, , vos projets, vos reves.

Bernard Péré Lot-et-Garonne

David Grosclaude Pyrénées-Atlantiques

Nos prochains rendez-vous : VENDREDI 5 MARS 2010 Réservez dès à présent votre soirée pour notre meeting festif de clôture au Fémina, 10 rue de Grassi à Bordeaux à partir de 20h

JEUDI 11 MARS 2010

Concert festif BT 59 des terres neuves à Bègles à partir de 20h

CAMPAGNE EUROPE ECOLOGIE AQUITAINE

Téléphone : 05 56 81 14 63 • 13 rue du Chai des Farines 33000 Bordeaux Courriels : contact-aquitaine@regions-europe-ecologie.fr Presse : presse-aquitaine@regions-europe-ecologie.fr • Site internet : http://aquitaine.regions-europe-ecologie.fr

avec

Daniel COHN-BENDIT Eva JOLY José BOVÉ Cécile DUFLOT

Ne pas jeter sur la voie publique - Imprimé sur du papier recyclé

GANHAR AQUITÀNIA A L’ECOLOGIA !

Projet Europe Ecologie Aquitaine  
Projet Europe Ecologie Aquitaine  

Projet Europe Ecologie Aquitaine

Advertisement