Page 1

Publication : Janvier 2011

Impact Socio-Economique d u Po rt d e B ayo n n e P

our l’année 2009, le Port de Bayonne a généré en Aquitaine un impact socio-économique évalué à près de 529 millions d’€uros et 3 414 emplois, au regard des effets directs, indirects et induits. Le Conseil Régional d’Aquitaine, concédant du Port de Bayonne, et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne Pays Basque, concessionnaire de l’équipement portuaire, souhaitent mesurer les retombées générées dans l’économie locale par l’existence de ce grand équipement structurant implanté au sein des communes de Anglet, Bayonne, Boucau et Tarnos. Afin de définir les emplois et les flux monétaires liés au Port de Bayonne dans l’économie régionale, une étude d’impact socio-économique a été conduite :

CHIFFRES-CLES 2009 Trafic : • 9ème port français • Trafic annuel total : 4.31 millions de tonnes • Evolution 2008/2009 : +15.26% • Import : 1.56 millions de tonnes • Export : 2.75 millions de tonnes Etablissements implantés dans l’enceinte portuaire ou liés à l’activité portuaire : • Effectif cumulé : 970 emplois (ETP) • Entreprises ou assimilées : 56 établissements

1. Impact direct Cette étape valorise la création de richesse pour le territoire à partir de tous les flux monétaires, internes ou externes, qui ont le Port de Bayonne pour origine ou destination. Les emplois directs représentent le nombre total d’emplois des établissements de la plate-forme portuaire. 2. Impact indirect et induit L’effet indirect permet d’appréhender le surplus économique injecté sur le territoire à partir des dépenses des marins en escale. Les emplois indirects se définissent comme la traduction du volume d’emplois créés ou maintenus par les apports financiers des équipages des bateaux de commerce. L’impact induit représente l’effet d’entraînement dont bénéficie le territoire résultant, par vagues successives, des deux premiers impacts. Les emplois induits incarnent les emplois créés ou maintenus dans la région par les dépenses successives des bénéficiaires des impacts économiques directs et indirects.

Fréquentation moyenne (hors plaisance) : • Nombre de navires : entre 850 et 1 000 • Nombre de marins : 10 000 Impact économique en Aquitaine : • Direct (calcul effectif sur données établies) : 182 758 589 € et 970 emplois (ETP) • Indirect (calcul effectif sur données projetées) et Induit (calcul extrapolé avec coefficient multiplicateur) : 346 168 639 € et 2 444 emplois (ETP) • Total (montant estimé d’impact total) : 528 927 228 € et 3 414 emplois (ETP)

1


Un tissu économique dense et diversifié : 56 établissements et 970 emplois (ETP) A travers ses deux facettes de port de commerce et port de plaisance, le Port de Bayonne incarne l’une des zones économiques majeures du Pays Basque, fort de 56 établissements : entreprises, administrations régissant les activités maritimes, associations d’usagers, etc. Bien que l’essentiel d’entre eux soit implanté au sein des limites administratives du Port, plusieurs autres établissements sont recensés en raison d’activités strictement liées au domaine maritime. L’ensemble des filières portuaires est représenté, le coeur du système étant assuré, en nombre d’établissements, par les industries portuaires et les services aux navires.

Zoom sur les emplois du Port L’analyse des catégories socioprofessionnelles met à l’honneur l’importance du nombre d’ouvriers (qualifiés et non qualifiés), 34% du total, ce qui en fait la principale singularité pour ce pôle d’emploi. La répartition des emplois par type de contrat démontre la pérennité des établissements implantés qui emploient très majoritairement, à hauteur de 85%, des contrats à durée indéterminée.

Répartition des emplois du Port de Bayonne par commune de résidence Autres Autres communes Anglet Bayonne Boucau Tarnos communes hors d’Aquitaine Aquitaine 144 208 58 80 422 53 (15%) (21%) (6%)) (9%) (43%) (6%) Source : Enquête CCI BPB 2010

Etablissements et emplois du Port de Bayonne Filières portuaires Etablissements Autorité portuaire 4 (7%) et gestionnaires Services publics liés au port 4 (7%) Marine Nationale 1 (2%) Industries portuaires 10 (18%) Services aux navires 13 (23%) Autres industries et services 9 (16%) Plaisance et loisirs 8 (14%) Associations 7 (13%) Total 56

Emplois (ETP) 76 (8%) 16 (2%) 80 (8%) 421 (43%) 97 (10%) 251 (26%) 28 (3%) 1 (0.1%) 970

Source : Enquête CCI BPB 2010

2

En 2009, le Port de Bayonne compte 970 emplois directs (Equivalent Temps Plein), en hausse de 5.4% en un an, soit le gain d’une cinquantaine d’emplois (ETP). Au cours de l’année 2011, plus d’une centaine d’emplois industriels nouveaux sera créée, notamment avec le démarrage d’un nouveau laminoir, portant ainsi le total des effectifs du Port à 1 100 emplois. La typologie des établissements est variée, se juxtaposent de petites structures sans salarié jusqu’à des industriels employant plus de 250 salariés. Les industries portuaires assurent ainsi le rôle majeur avec 43% du total des emplois.


Un levier économique : au delà des 970 emplois (ETP) directs, 182.7 millions d’€uros injectés en Aquitaine L’impact direct du Port de Bayonne correspond au montant des dépenses effectuées en Aquitaine en frais de personnel, achats de biens et services, investissements et fiscalité réalisées au cours de l’année 2009 par les 56 établissements recensés. L’addition de ces quatre postes de charges représente une dépense totale de 498.5 millions d’€uros, où les achats en assurent 86% en raison de la part importante du volume des matières premières acquises par les entreprises industrielles. Une fois déduite l’évasion monétaire extérieure à la région, 182.7 millions d’€uros sont captés en Aquitaine : • Frais de personnel = 44 973 971 € (25%), • Consommations en biens et services = 123 522 799 € (68%), • Investissements = 7 556 101 € (4%), • Fiscalité = 6 705 718 € (4%).

Un accélérateur économique : 346.1 millions d’€uros réinjectés en Aquitaine, et 2 444 emplois (ETP) créés ou maintenus Au delà des créations monétaires et d’emplois directement issues des 56 établissements implantés, le Port de Bayonne génère un revenu supplémentaire estimé à 346.1 millions d’€uros et 2 444 emplois créés ou maintenus en Aquitaine, équivalant à la somme des impacts indirects et induits : • L’impact indirect se définit comme un surplus monétaire additionnel pour le territoire grâce aux dépenses réalisées en Aquitaine par les équipages des bateaux de commerce, car il s’agit de la seule catégorie d’usagers dont les transactions sont suffisamment régulières et significatives au regard de la physionomie actuelle du Port de Bayonne. Avec une dépense moyenne estimée à 19.73 €uros par marin lors d’une escale, compte tenu notamment de durées d’escales restreintes pour les navires et de pouvoirs d’achats limités des marins, reportée aux 10 000 marins en moyenne qui fréquentent le Port par an, l’impact économique indirect est évalué en une année à près de 200 000 €uros, soit la création ou le maintien de 8 emplois en Aquitaine. • L’impact induit équivaut à l’effet d’entraînement dont bénéficie le territoire résultant, par vagues successives, des impacts directs et indirects. Il est calculé à partir d’un coefficient multiplicateur qui représente les mouvements successifs de distribution monétaire dans l’économie locale, selon le postulat que les dépenses des uns représentent les revenus des autres. Cet effet traduit, par exemple, le lien qui unit les établissements localisés sur le Port à leurs sous-traitants, qui, ces derniers, entretiennent d’autres liens avec leurs propres fournisseurs. En 2009, l’impact économique induit par le Port de Bayonne est évalué à 345.9 millions d’€uros en Aquitaine. A l’identique, le nombre d’emplois créés ou maintenus dans la région grâce aux dépenses successives des bénéficiaires des impacts directs et indirects permet de définir un impact social induit de 2 436 emplois (ETP). 3


Note méthodologique Les études d’impact économique sont majoritairement issues de la méthode définie à l’origine par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), institution spécialisée des Nations Unies, visant à évaluer de façon rigoureuse les retombées économiques des aéroports internationaux. La présente étude applique strictement les fondements et la méthodologie de cette approche, à l’image des travaux réalisés précédemment par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne Pays Basque : Impact Economique de l’Aéroport Biarritz-Anglet-Bayonne évalué en 2008, Impact Economique de l’Aviron Bayonnais Rugby PRO évalué en 2010.

Eléments comparatifs Aéroport BiarritzEconomique Social Anglet-Bayonne (€uros) (emplois ETP) Impact direct 46 528 080 (9,0%) 399 (5,4%) Impact indirect 74 655 757 (14,5%) 1 230 (16,5%) Impact induit 392 658 312 (76,5%) 5 821 (78,1%) Total 513 849 149 7 450

Le champ d’étude correspond à l’ensemble des acteurs économiques (entreprises, administrations, services, associations, etc.) comptabilisés au sein de la plate-forme portuaire, port de commerce et port de plaisance confondus, y compris les établissements ne générant pas/plus de trafic maritime mais présents historiquement dans les limites administratives du Port, de même que les établissements implantés en dehors des limites administratives mais dont l’existence est strictement liée au Port.

Illustration de l’effet induit

Redistribution successive et décroissante des flux monétaires du Port de Bayonne vers les territoires

L’impact direct est issu des déclarations obtenues lors de l’enquête menée auprès de tous les établissements recensés de juin à octobre 2010, complétée par les liasses fiscales disponibles pour l’année 2009. L’impact indirect est calculé à partir d’une enquête menée avec le concours du foyer des marins « Escale Adour » en juillet 2010 auprès d’un échantillon de 96 marins ayant déclaré un montant de dépenses sur une fréquentation moyenne de 320 marins. L’impact induit est élaboré à partir d’un coefficient multiplicateur résultant pour partie des dépenses effectuées en Aquitaine par les établissements recensés et par les équipages des bateaux de commerce. Cet effet retranscrit le système vertueux par lequel les injections monétaires originaires du Port de Bayonne représentent des entrées monétaires pour les ménages, entreprises et collectivités locales du territoire, qui elles mêmes deviennent des dépenses auprès d’autres ménages, entreprises et collectivités locales, ceci de façon cumulative et décroissante.

REMERCIEMENTS pour la réalisation de cette étude

A l’ensemble des établissements du Port de Bayonne, qui ont répondu favorablement à nos enquêtes. Au foyer des marins « Escale Adour », qui nous a permis de valoriser l’apport des marins en escale.

www.bayonne.cci.fr Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne Pays Basque 50-51 Allées Marines BP 215 - 64102 Bayonne Cedex

Crédits photos : Sébastien HUSTE / CCI Bayonne Pays Basque Conception et réalisation : Service Etudes CCI Bayonne Pays Basque

etudes@bayonne.cci.fr

Tél. 05 59 46 59 46 Fax. 05 59 46 59 47

4

Impact économique du port de Bayonne  

Une étude de la CCI de Bayonne Pays Basque Janvier 2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you