Page 12

Chercher et trouver Dieu

Contrechamp

lA FINANCE CHANGE LE TRAVAIL étienne Perrot est jésuite et économiste français. Il enseigne depuis 1988 l’économie et l’éthique sociale à l’Institut catholique de Paris et est auteur notamment de Refus du risque et catastrophes financiè-res, Salvator, 2011 et Le discernement managérial, entre contraintes et conscience, D. de Brouwer, 2012.

Étienne Perrot, jésuite, analyse les mutations que subit le monde du travail aujourd'hui et invite à l'espérance.

S

1. Le stock picking est une technique de sélection de ses investissements en fonction uniquement de caractères liés à l’entreprise et non au marché boursier. Ainsi on peut acheter des titres (actions, obligations…) pour leur valeur intrinsèque (part de marché, chiffre d’affaires), sans tenir compte du marché boursier. Le gestionnaire mise sur la performance propre d’une entreprise face à son marché. C’est un peu la recherche de la “perle prometteuse” dans un environnement sans relief.

Sous le règne de Sa Majesté Financière, le travail change constamment. La mondialisation, en poussant chaque entreprise vers son « cœur de métier » pour mieux valoriser ses avantages relatifs, accroît le risque des affaires : chacun maîtrise mieux ce qu’il sait faire, et moins bien son environnement C’est économiquement plus efficace, mais aussi plus risqué, car l’entreprise dépend davantage de spécialités autres que la sienne propre. Ainsi, ceux qui gèrent les risques commerciaux ou financiers deviennent les « hommesclés » au travail et voient leurs rémunérations privilégiées par rapport aux autres salariés, l’écart ne cessant de croître. Pour limiter les risques et accroître la rentabilité, les entreprises s’organisent en flux tendus, diminuent le nombre d’échelons hiérarchiques et multiplient les procédures (corollaires inévitables des risques et de la versatilité des partenaires), déclassent les personnels d’exécution, dévalorisent les classes moyennes et reconfigurent la fonction d’encadrement. D’où la compétition vive à l’intérieur des entreprises et l’augmentation de la charge mentale du travail (stress).

TOUT TRAVAIL EST GÉRÉ COMME UN CAPITAL Les courants financiers président à ces transformations du travail ; ils formatent la production, la commercialisation et la distribution des richesses. Car la finance devient prépondérante pour se protéger sur le long et moyen terme des risques qui envahissent toute la vie professionnelle. La finance s’est rendue incontournable. Or, la peur que peut générer le risque renforce l’individualisme, parfois la solitude, d’autant plus que la part grandissante des services dans la production accroît l’interdépendance. Chacun essaie de sauvegarder son autonomie en neutralisant tout partenaire qui tendrait à se rendre indispensable. En même temps, il faut chercher à récupérer, par tous les moyens possibles, le capital de compétence déposé chez les autres. Les rémunérations traduisent alors non le mérite mais le souci de retenir dans l’entreprise une compétence ou une équipe. Ce jeu d’in(ter)dépendances engendre une méfiance mutuelle qui renforce la stratégie visant

12 Nouvelle revue Vie Chrétienne - N° 26

à s’implanter dans une « chasse gardée ». Préférence est donc donnée aux positions que l’on peut aisément liquider. Pour ne pas se faire bloquer dans une situation sans avenir, il faut pouvoir se dégager au moment le plus propice, c’est-à-dire n’importe quand. En font les frais la stabilité des entreprises et de leurs employés. Alors que, naguère, le rapport au monde s’apparentait au travail du jardinier ancré dans un territoire, et qui obéit aux lois de la physique et de la biologie, il relève plutôt aujourd’hui de l’activité du braconnier : se brancher sur le bon tuyau, prélever au moment opportun à la manière du stock picking1 des traders, puis se retirer avant d’être coincé !

DOMPTER LA LOGIQUE FINANCIÈRE Dans cet esprit financier, le travail se cultive aujourd’hui à la manière d’un capital. Mais, plutôt que d’avoir peur, il est préférable, comme dans les arts martiaux, d’utiliser la force de l’adversaire pour le vaincre, en anticipant – tel est le secret de la finance tout ce qui détermine le devenir du travail : l’environnement, en

Revue Vie Chrétienne n°26  

Exister au travail