Page 1

Anne-Marie Nageleisen

Le potager en carrĂŠs La mĂŠthode et ses secrets

2


Sommaire INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

LA création : LES ÉTAPES PAS à PAS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

les CULTures : la méthode des carrés. . . . . . . . . . . . . . . . . . 57

le jardinage ECOLOGIQUE : un POTAGER naturel. . . . . . . . . 95

POURQUOI CULTIVER EN CARRÉS ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

Le vocabulaire du jardin en carrés LES MOTS POUR LE DIRE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

Planification, semis et plantations UNE PARTITION DéLICATE ET COLORÉE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

Entretenir les qualités du sol BIEN DANS SA TÊTE… BIEN DANS SA TERRE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96

Un art de vivre LE potager d’agrément. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

Le bon emplacement EN PREMIER LIEU… DE LA LUMIÈRE !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Préparer son marché. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

À la recherche de la terre idéale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98

Planifier ses cultures. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

Du compost, sinon rien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102

Des fleurs à la table du jardinier et des abeilles. . . . . . . . . . . . . . . 62

Des engrais verts, sans dessus dessous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106

Les jardins carrés du Moyen-âge. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Une organisation de l’espace simple et pratique…. . . . . . . . . . . . 10

Le dessin du potager UN PLAN AVANT LES PLANTS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

… Mais aussi esthétique et ludique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

Pour le bien-être des végétaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

Semis et plantations de précision. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66

Respecter la biodiversité UNE « MAISONNÉE » ÉQUILIBRÉE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108

Une idée originale LE « JARDINAGE EN CARRÉS ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

Pour le confort du jardinier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

L’entretien des végétaux et du sol DES ATTENTIONS régulières. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70

Les traitements dans tous leurs états. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110

Des mains aux petits soins. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70

Comment les préparer ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110

L’eau… précieuse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72

Les plantes : préparations et utilisations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112 Les traitements de base. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113

Des atouts très appréciables. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Et quelques points d’attention particuliers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

« Les allées du roi ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Le choix des structures, les outils DE BONNES BASES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34

Apprêter le sol n’est pas une coquetterie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64

Traitements naturels : les cultures ont de l’avenir . . . . . . . . . . . 108

Une démarche écologique PARCE QUE LA TERRE EST RONDE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

Des bordures sans limites. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34

Un paillis, des paillages et mille mercis. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76

Pour les parcelles… à vos marques !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Une cohabitation épanouissante. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78

Des auxiliaires à durée illimitée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116

Le jardinage en carrés respecte la nature. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

Des allées sans laisser-aller. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Les récoltes au fil des mois LA RONDE DES CULTURES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80

Un écrin de fleurs et de plantes utiles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120

« À jardin en carrés, petits outils bien adaptés » . . . . . . . . . . . . . . 40 La mise en place LES CLÉS DU SOL. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

« Vous me faites tourner la tête ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80

Jardiner en biodynamie QUAND LE SOLEIL A RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE. . . . . . . . . . . . . . 124

Fertiliser pour maintenir le rythme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86

Un jardinier en herbe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

Aux quatre saisons des carrés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90

L’installation des bordures. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48

Des semis à moi pour mai. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92

LE CHAMP DES POSSIBLES : du rêve à la réalité. . . . . . . . . 127

Un bon substrat. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49

Côté idées : les aménagements À CHACUN SON POTAGER EN CARRÉS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128

La meilleure période pour préparer le terrain . . . . . . . . . . . . . . . . 51

Nouveau et écologique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130

En jardinières pour les petits jardins et les terrasses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52

«Tout-en-un productif». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132 Parcellaire et mobile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135 Citadin de charme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136 Créatif et harmonieux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 Côté garde-manger : les récoltes l’exemple du potager de marie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Fiches pratiques POUR PLANIFIER et entretenir LES CULTURE en carréS. . . . 145 Bibliographie, remerciements & crédits photographiques. . . . . 167

4

5


La création Les étapes pas à pas 1. Le vocabulaire du jardin en carrés 2. Le bon emplacement 3. Le dessin du potager 4. Le choix des structures, les outils 5. La mise en place 6. En jardinières

19


Savez-vous planter en carrés… ?

« Savez-vous planter les choux ? À la mode, à la mode, Savez-vous planter les choux, À la mode des carrés ? Savez-vous semer les radis ? Savez-vous récolter les salades ? » Les choux se plantent tout près de la bordure… Les radis en lignes espacées juste de ce qu’il faut pour arroser entre sans mouiller le feuillage… Les salades en quintette finissent en quatuor, car celle du milieu est la première cueillie… Les fiches pratiques page 145 détaillent, pour 50 légumes et plantes aromatiques, les dispositions et les distances de semis ou de plantation. Le respect de ces grilles répond aux objectifs : - d’efficience entre la surface disponible et la quantité des récoltes, - de bon épanouissement des végétaux, - de prévention de l’apparition de maladies, - de facilitation du travail du jardinier. Les premiers semis ou plantations offrent un rendu très ordonné, surtout si les parcelles sont délimitées à l’intérieur des planches. Esthétiquement, c’est presque de la mosaïculture. Puis l’épanouissement des légumes devient luxuriant, débordant. Les limites des parcelles disparaissent, puis celles des planches. Les feuillages s’entremêlent en tous sens. Certains légumes débordent de générosité et prennent d’assaut  les allées : choux, courgettes, haricots nains, melon. Les légumes sont les mêmes, qu’ils soient cultivés en carrés ou en lignes ! D’où l’importance de savoir gérer l’espace, la cohabitation entre les cultures, de composer avec cette exubérance. C’est le signe d’un potager en bonne santé et la promesse des délices à venir.

Un concombre s’épanouit sur son treillage (à gauche). Sa parcelle est paillée et accueille, en cultures dérobées, deux plants de betterave (à droite).

68

Les cultures | Une partition délicate et colorée

69


 Côté Nature

décomposeurs ou prédateurs : chacun à sa place

Tendrement accueillies dans un jardin, les coccinelles sont appelées « bêtes à Bon Dieu » ; d’autres peuvent être considérés comme répugnants, voire effrayants. Pourtant, chacun de ces êtres vivants est un maillon utile de ce peuple de la terre et des airs, aux équilibres complexes. Pour ne prendre que quelques exemples les plus connus des auxiliaires prédateurs : • La coccinelle à 7 points a tous les honneurs des jardiniers tant elle est gourmande de pucerons (une centaine par jour pour une larve en fin de croissance ou à l’âge adulte) parmi lesquels les femelles pondent leurs œufs en avril–mai (1 génération par an). Des abris les encouragent à séjourner au jardin, mais il faut aussi penser qu’elles ont besoin de trouver du nectar et du pollen dès la fin de l’hiver, en leur offrant des fleurs précoces. • Moins appréciée, l’araignée est pourtant d’une grande aide au potager, en capturant dans sa toile certains indésirables : pucerons ailés, pyrales, teignes et piérides. • La mouche à damier pond ses larves sur d’autres chenilles (dont celles des piérides, de la pyrale du maïs), qu’elles vont parasiter pour se développer et qui mourront. Adulte, elle fait partie des pollinisateurs. Parmi les décomposeurs : • Les mollusques (escargots et limaces) se nourrissent de végétaux en décomposition et de cadavres d’insectes ou d’animaux. Ils contribuent ainsi à la régénération de la matière organique. La présence de ravageurs doit aider le jardinier à les réguler : oiseaux, hérissons, grenouilles… Un paillis de fougères les dissuadera de s’approcher des jeunes et tendres cultures.

Mollusques, chenilles : des produits « bio » en dernier recours Le phosphate ferrique est utilisé contre les mollusques. Divers produits bio le présentent sous forme de granulés « coupe-faim ». Après ingestion, les limaces cessent de s’alimenter et meurent. Les granulés restant sur le sol sont décomposés par les micro-organismes du sol en éléments nutritifs (phosphate et fer) et sont sans danger pour les vers de terre et les hérissons. Le Bacillus Thuringiensis (Bt) est une bactérie insecticide : après ingestion, les larves des insectes cessent de s’alimenter (paralysie des mâchoires) et meurent. La formulation commercialisée est préconisée pour lutter contre les chenilles de lépidoptères (teigne, piéride, noctuelle… ), sans danger pour le sol, les autres insectes auxiliaires et pollinisateurs.

Après une pluie : une coccinelle à sept points (page de gauche) s’en va rechercher sa nourriture. Faute de pucerons, elle consommera le nectar et le pollen de plantes mellifères. Une limace rouge (ci-contre) franchit la bordure d’une planche de culture : un paillis de fougères la dissuadera d’aller plus en avant. Par ailleurs dans le jardin, des binages réguliers détruisent ses œufs.

118

Le jardinage écologique | Une « maisonnée » équilibrée

119


Nouveau et écologique

cultures suivant les diagonales des planches de culture, la pose d’abris pour des

130

De grands carrés de 1,50 x 1,50 m sont ali-

insectes auxiliaires, le mélange d’aromati-

gnés : ici, la régularité est mise à profit à

ques, de fleurs et de potagères.

des fins esthétiques privilégiant des lignes

Alentour, des haies vivantes tiennent tête

pures et bien lisibles, qui se détachent sur

aux vents d’ouest, pour protéger les cultu-

le vert du gazon des allées : les bordures,

res. Elles constituent des abris prisés par

assez hautes et maintenues pas des pieux

les insectes auxiliaires. Elles créent un bel

enfoncés en terre, sont réalisées dans un

écrin de verdure, ou plutôt de couleurs (par

bois de charpente épais. Dans le cas pré-

la diversité des essences et des feuillages),

sent, seul le sol des planches de culture a

dont certaines répondent au jaune et au

été bêché et désherbé, de manière à pré-

rouge des pommiers qui bordent un côté

server le gazon existant. De la terre fran-

du potager en carrés.

che a été rapportée pour créer le substrat

Voilà un espace d’environ 10 mètres sur 6,

des cultures.

qui illustre la possibilité de créer un pota-

Les photos présentent un potager en car-

ger bien exposé, abrité, accueillant pour la

rés tout nouvellement créé (moins d’un

biodiversité et relié à la tradition des jar-

an). Pourtant, la liberté et l’inventivité

dins du Moyen Âge, en associant légumes,

s’expriment déjà par la répartition des

aromatiques et arbres fruitiers.

Le champ des possibles | à chacun son potager en carrés

131


Racine

fiches pratiques

Feuille

Feuille

Racine

Racine

Ail

Aneth

Basilic

Betterave

Carotte

Allium sativum

Anethum graveolens

Ocimum basilicum

Beta vulgaris

Daucus carota

Feuille

Racine

Céleri à côtes ou Céleri-branche

Céleri rave Apium graveolens var. rapaceum

Apium graveolens var. dulce

Exposition Hauteur des plants

D

40 à 60 cm

D

40 cm à 1 m

D

30 à 40 cm

D

D

40 cm

30 à 40 cm

D•

D•

40 à 60 cm

40 à 60 cm

Substrat

15 cm

Temps moyen d’occupation

4 ou 8 mois

● ●

● ●

30 cm

6 mois

30 cm

25 cm

5 à 6 mois

● ● ● ● ●

● ● ● ● ●

● ● ● ● ●

20 cm

5 mois

6 à 8 mois

3

3

● ●

30 cm

éclaircir

5

30 cm

● ● ● ●

puis

8 cm

● ● ● ●

9

5

30 cm

● ● ● ●

30 cm

Distance de plantation

10 cm

Disposition

5

25 cm

12

Quantités cultivées

30 cm

30 cm

Bisannuelle

6 à 7 mois

Entretien

• N.P.K. Cycle de rotation

150

3 ans pour la même famille

3 ans

2 ans

B

N.P.K. F 3 ans

N.P.K. 4 ans

N.P.K. c 4 ans

• B

N.P.K. c

3 ans

Fiches pratiques

151

Extrait Le potager en carrés - Éditions Ulmer  
Extrait Le potager en carrés - Éditions Ulmer  

Cultiver un potager en carrés, c'est concilier écologie, esthétisme et économies. Anne-Marie Nageleisen a adapté la méthode rendue célèbre e...