Page 1

Docteur Jacques Labescat

Les

Plantes Couverture : Mandragore, image retouchée à partir d’une planche extraite de Mémoires pour servir à l’histoire des plantes, par Denis Dodart, 1676. Graveur : Abraham Bosse. © BNF Direction d’ouvrage : Sur Mesure/Fabienne Chesnais Maquette : Guillaume Duprat Impression : Printer Trento Printed in Italy ISBN : 978-2-84138-453-2 N° d’édition : 453-01

Dépôt légal : juin 2010

du

Plaisir


Sommaire

L’angélique L’aspérule odorante L’avoine Les Gaulois & les grenouilles Ou, en dressant la table, comment préparer le lit

Le bois bandé La capucine La consoude Le gingembre Le ginseng La grande gentiane Le grenadier Le houblon La jusquiame La mandragore

Le Taureau d’Alexandrie Ou lorsque les jeux du cirque font naître les feux de l’amour

Le millepertuis Le plantain Le romarin Le safran La sarriette Le bal des ardeurs Ou lorsque le Roi de France lui-même s’y risque

6 8 11 14 16 18 21 24 27 30 33 36 39 42 45 47 50 53 56 59 62

Le sassafras La sauge La saule Le tribulus Le yohimbe ou yohimbehe

64 66 69 72 75

Où trouver les plantes ?

78

4

Avant-propos « Eh oui, Docteur, c’est dur de l’avoir mou ! » me confiait un ancien colonel de la Légion qui avait pourtant beaucoup « bourlingué ». Si, des ans, il faut supporter le déroulement, sachant qu’il est inéluctable, ne peut-on pas en minorer les effets négatifs, qui aboutissent à se priver de ce qui donne pourtant… du piment à la vie ? À l’instar de cette histoire racontée par un comédien du Français, faire l’amour se termine parfois en un raccourci peu honorable. Écoutons-le : « L’amour se décline comme un texto en MMS. À 18 ans, c’est Matin, Midi et Soir. À 40, cela devient Mardi, Mercredi et Samedi. Mais à 60, c’est plutôt Mars, Mai et Septembre. Et, bien après, ce sont essentiellement Mes Merveilleux Souvenirs… » Devant ce constat, n’a-t-on le choix que de baisser les bras, ou d’user et abuser de ces dopants sexuels chimiques, certes efficaces, mais non dénués de risques ? Je dis non : les plantes peuvent nous aider à retrouver du tonus en général, et sexuel en particulier, voire plus. À consommer donc, et pratiquement sans modération. Docteur Jacques Labescat

5


b

bois bandé /// B

ois bandé

Nom latin : Richeria Synonymes : bois

grandis

d’homme, bois marbré.

Haut de 15 mètres, l’arbre a disparu de Martinique où il a été surexploité. Prélevée sur l’arbre vivant, l’écorce possède des principes actifs qui provoquent une importante vasodilatation, ce qui en fait un puissant aphrodisiaque. Nul ne sait comment il agit, mais il est efficace Est-ce la présence d’un principe particulièrement actif contenu dans l’écorce, ou le traitement qu’on lui fait subir ? Une chose est certaine : la préparation semble être aphrodisiaque, bien que les scientifiques s’étant penché sur le phénomène ne puissent donner d’explication concluante… L’effet obtenu est en tout cas de provoquer une vasodilatation avec afflux important de sang au niveau des corps érecteurs qui entourent le pénis. Des expérimentations humaines auraient montré son efficacité dans la stimulation de la libido.

16

Attention : copie non-conforme Contrairement à la croyance populaire, le marapuama ou muira puama, originaire du Brésil où il est très utilisé par les Indiens, n’est pas du bois bandé. Il provient de l’écorce d’un autre arbre tropical : le Ptychopetalum olacoide. Un cousin qui a malgré tout un air de famille. Mais après tout, ne dit-on pas : « Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse » ?

Les clés du plaisir

Pour ceux qui réussissent à repérer l’arbre (ce qui relève de l’exploit…), il suffit de prélever un peu de son écorce sans en abîmer le cœur, à la manière du chêne-liège que l’on écorce. Puis de la faire macérer dans du rhum pendant 21 jours au moins, voire même plusieurs semaines. Filtrer et boire 1 petit verre par jour. L’effet serait garanti… Plus simple encore, le bois bandé peut être acheté en hypermarché, sous forme de poudre, de suspension alcoolique ou d’ampoules. Attention cependant aux contrefaçons, notamment en vente sur Internet, dont l’effet principal est surtout de prélever une dîme sur la faiblesse masculine. Il faut veiller à ne pas se laisser trop facilement abuser, sous peine de désillusions.

17


g Nom latin :

gingembre /// G

ingembre Zingiber officinalis

Nom commun chinois :

Cheng kiang (qui signifie « virilité »)

Cette épice puissante, autrefois réputée pour lutter contre la peste, est aussi apéritive. Elle est d’ailleurs employée dans la composition du soda Ginger Ale. Le gingembre est un remarquable stimulant de l’appareil génital. Un stimulant hors pair Originaire d’Inde et de Chine, où il est désormais cultivé, c’est sa racine qui est utilisée. Sa traduction littérale chinoise signifiant « virilité », on comprend mieux pourquoi le gingembre sert de base à de nombreuses préparations aphrodisiaques à travers le monde. Son parfum fin et précieux est déjà à lui seul tout un programme. Un café sucré au gingembre confit ouvre ainsi, dit-on, les portes de l’amour…

24

C’est par un puissant afflux de sang que le gingembre provoque une bouffée de chaleur et de désir incitant au plaisir ; si cette dilatation survient au niveau du pénis, c’est l’érection assurée. Une action revendiquée, d’ailleurs, aussi bien par les médecins que par les vétérinaires… À savoir Le gingembre stimule aussi la tension, fait transpirer et améliore la circulation des extrémités. C’est également un grand protecteur du tube digestif, de l’estomac au foie. Il soigne l’ulcère gastrique et nettoie le foie ou le protège lorsqu’il est attaqué. Utilisée en cuisine, l’épice relève le goût des viandes et des poissons tout en les rendant plus digestes. On peut aussi l’utiliser comme dentifrice ou contre les feux de dents, mais aussi en cas de toux grasse et de bronchites persistantes.

Un élixir aphrodisiaque… Faire macérer 200 g de racine de gingembre coupée en petits morceaux avec 1 l de champagne, pendant 12 heures dans un bocal fermé hermétiquement. Filtrer, puis mettre en bouteille bien fermée. Boire 1 petit verre par jour, en fonction de ses désirs et de ses besoins, mais attention : toujours avec modération.

25


m

mandragore /// M

andragore

Nom latin : Mandragora

officinarum

Noms communs : mandragore

blanche, herbe aux pendus Synonymes : Mandragora autumnalis Bertol, mandragore noire Bertol, Mandragora vernalis Bertol

La légende veut que ce soit sous les gibets des pendus que l’on ramasse les meilleures mandragores. Réputée aphrodisiaque, la plante, magique, naîtrait en effet de l’ultime semence du condamné, fécondant la terre de son érection terminale… Mythe ou réalité ? Alors que l’on trouve ses semences dans un certain nombre de conservatoires botaniques, ainsi que sur Internet, beaucoup doutent encore de son existence réelle. La mandragore est reconnaissable à sa taille d’environ 30 cm, à ses feuilles larges et odorantes d’un beau vert

42

foncé rassemblées en rosettes, à ses fleurs qui vont du vert au violet pâle apparaissant au milieu des fleurs, à ses fruits, sortes de petites baies jaunâtres et de forme oblongue. Quant à sa racine, sa réputation vient de son aspect exubérant et de sa vague ressemblance avec la silhouette humaine : sa forme tubéreuse étonnante permet d’y voir, avec un peu d’imagination, un corps avec deux bras et deux jambes, que l’on doit d’ailleurs, sous peine de maléfice, arracher avec d’infinies précautions… Un « petit homme planté » Au Moyen Âge, la racine était mise à macérer dans de l’eau courante : une préparation que la science a expliquée depuis. En effet, ce traitement permet de diminuer la toxicité des composés alcaloïdes, qui sont très dangereux s’ils sont pris tels quels. Ainsi choyée, la mandragore, ou « petit homme planté », demeurait éternellement fidèle à son maître à qui elle procurait prospérité, abondance de biens et fécondité. Sainte Hildegarde, sœur et médecin phytothérapeute avant l’heure, condamnait vivement la mandragore, à qui elle reprochait d’être un croisement entre la terre et le diable permettant à l’homme de réaliser « diaboliquement » tous ses désirs. Ce qui ne l’empêchait pas de l’utiliser à des fins thérapeutiques…

43


mandragore /// M

Et si c’était vrai ? Les clés du plaisir

Les légendes vont bon train sur cette plante hors normes… Nous interdisons quant à nous formellement de l’ingérer sous quelque forme que ce soit, à cause de ses nombreux composés toxiques et de ses effets fortement hallucinogènes.

Comment arracher sans risque la mandragore ? Arracher la plante est dangereux, dit-on, ne serait-ce qu’à cause du cri mortel qu’elle pousse à l’arrachage ! Aussi, le rituel est-il strict… Tout doit se dérouler par une nuit de pleine lune. Il faut attacher une corde, confectionnée avec les cheveux d’une jeune fille encore vierge, d’un côté autour de la collerette de feuilles de la mandragore et de l’autre à la queue d’un chien que l’on aura pris soin d’affamer. En l’attirant avec un morceau de viande, celui-ci bondira vers l’appât, arrachant la racine dans son élan. Certes, le pauvre canidé y laissera la vie, mais l’on pourra ainsi ramasser sans peine ensuite la racine tant convoitée…

Í 44

Le Taureau d’Alexandrie Ou lorsque les jeux du cirque font naître les feux de l’amour

Malgré un très généreux soleil estival romain, la foule des grands jours se pressait autour de l’amphithéâtre Flavien. Le sénateur Lucullus avait promis les plus beaux jeux du cirque des Décades et personne n’aurait voulu pour tout l’or du monde rater ces ludi. D’autant que le gladiateur Arctius, surnommé le « Taureau d’Alexandrie », allait pour la première fois affronter les meilleurs lutteurs du ludus maximus : un spectacle garanti, à ne manquer sous aucun prétexte ! Depuis la Maison Mère, une fois terminées ses ablutions à la fontaine des Béliers, puis ses hommages à la statue d’Aphrodite, revêtue de sa robe de lin blanc et toute parfumée de sarriette, Sylvia avait enfin réussi à gagner le premier rang de la loge réservée aux vestales. Elle se devait en effet d’assister à tous les combats, sa pureté virginale et ses connaissances médicinales l’ayant propulsée « thérapeute » attitrée des gladiateurs. Elle savait en effet comme personne panser les plaies du corps, mais aussi réparer les déchirures du cœur. Les gladiateurs recherchaient ses pommades et ses onguents pour soigner leurs

45

Extrait Les plantes du plaisir - Éditions Ulmer  
Extrait Les plantes du plaisir - Éditions Ulmer  

Dans ce petit guide, le docteur Labescat nous livre conseils et préparations pour développer ou réguler libido, plaisir et sexualité grâce a...