Page 1

La mise en place du nano-aquarium

Les magasins spécialisés proposent de plus en plus des nano-aquariums entièrement équipés. Ces aquariums sont grandement appréciés en raison de leur faible encombrement et de leur caractère décoratif.

L

a nano-aquariophilie ne répond pas à proprement parler à une définition précise. Le terme nano, qui vient du grec nannos ou du latin nanus, signifie « nain », ce qui permet de déduire que ces aquariums sont plus petits que d’autres. Il est toutefois utile de préciser que l’aquariophilie telle que nous la connaissons aujourd’hui reproduit déjà une infime portion d’un milieu naturel.

Le volume d’eau du moindre ruisseau est déjà supérieur à celui des aquariums les plus volumineux. Par rapport aux étendues d’eau naturelles, un bac ne représente qu’une simple flaque, qu’il est toutefois possible de transformer en un formidable lieu de vie. Quasiment tous les biotopes naturels sont bien plus étendus que ceux de nos aquariums. Même un bac de 3 000 l abritant des cichlidés du lac Malawi n’offre à ses occupants qu’une infime partie de l’espace de vie dont ils pourraient bénéficier dans ce même lac. L’encombrement d’un nano-aquarium est très réduit, si bien qu’il est même possible de le placer sur un bureau. Chacun pourra trouver chez soi un emplacement adapté.

2

CONSEIL Placez un couvercle sur l’aquarium pour limiter l’évaporation de l’eau et empêcher la fuite des poissons.

Toutefois, l’entretien des petits aquariums n’est pas une tâche aisée. En effet, plus le volume du bac est élevé, plus les conditions de vie qu’il offre sont stables et plus il pardonne les erreurs que pourraient commettre les débutants. Les nanoaquariums nécessitent donc des soins spécifiques et une attention de tous les instants de la part de l’aquariophile amateur. Il est recommandé d’opter pour un bac à partir d’un volume de 54 l car la stabilité des valeurs de l’eau est plus facile à maintenir. Pour la plupart des petites espèces de poissons, la hauteur de l’aquarium est secondaire car, dans la nature, il n’est pas rare de les voir évoluer dans seulement 10 cm d’eau. Toutefois, afin de leur prodiguer les soins appropriés, la surface de l’aquarium sera au minimum de 30 cm x 25 cm. Les bacs au volume inférieur à 20 l n’offrent pas des conditions de vie adaptées aux poissons. Ces aquariums peuvent uniquement abriter des invertébrés et des plantes.

3


L a mise en place du na no-aqua riu m

Le sol et la décoration

Trouver le bon emplacement

M

ême si un petit aquarium trouve sa place quasiment partout, vous devez néanmoins respecter quelques règles de base quant à sa mise en place. En raison du faible volume d’eau qu’il contient, il peut se réchauffer ou se refroidir rapidement. De ce fait, un emplacement au soleil ou au-dessus d’un radiateur est déconseillé à cause du réchauffement auquel le bac serait exposé. Vous pouvez placer un nano-aquarium dans une pièce où vous séjournez fréquemment (bureau, cuisine ou même chambre). Vous devez néanmoins toujours veiller aux besoins des occupants du bac. Ainsi, l’exposition à la lumière devra être adaptée aux besoins des poissons et des plantes. Un aquarium placé près d’une fenêtre peut se réchauffer de manière excessive ou être envahi par les algues à cause du rayonnement solaire. Par ailleurs, si vous arrêtez le filtre pendant la nuit pour préserver la tranquillité de votre sommeil, vos poissons peuvent en mourir. Vous devez veiller à ce qu’aucun document important ou qu’une prise de courant ne se trouve directement sous le bac ou à proximité immédiate de celui-ci. En effet, un peu d’eau s’écoulera systématiquement de l’aquarium lorsque vous manipulerez ce dernier. Un emplacement plus tranquille s’avère judicieux car vous devez non seulement pouvoir observer vos pensionnaires, mais vos poissons doivent également avoir une vue sur l’extérieur. De par sa petite taille, un nano-aquarium n’offre guère de possibilités de « battre en retraite ».

Les possibilités d’aménagement d’un nanoaquarium sont limitées. Vous devez donc réfléchir soigneusement à l’équipement de votre bac. Le substrat, les pierres, les racines, les abris/ refuges et les plantes doivent être sélectionnés en tenant compte des besoins de vos compagnons aquatiques.

Un filtre volumineux ne trouvera pas sa place dans un petit aquarium. Aussi le sol et les plantes ont-ils une importance essentielle.

V

ous devez sélectionner un substrat approprié afin que le mulm (boue organique issue de la décomposition des déchets) et l’excédent de nourriture ne s’y enfoncent pas. Par ailleurs, le sol devra mettre en valeur les couleurs des occupants de l’aquarium. La plupart d’entre eux auront tendance à plus apprécier un substrat foncé et arboreront des couleurs plus intenses. Un sol gris foncé ou brun, composé de gravier rond, d’une granulométrie d’1 à 2 mm de diamètre, sera parfaitement approprié. Un sol accueillant des plantes enracinées devra afficher une

profondeur suffisante, de manière à assurer une bonne fixation de ces dernières. Vous pouvez choisir, en guise de couche inférieure du sol, un substrat contenant un engrais pour les plantes qui puisent leurs nutriments dans le sol. Évitez toutefois d’utiliser du sable fin car il empêche l’échange d’eau dans le sol et favorise l’apparition de zones de putréfaction. Un petit aquarium est difficilement compatible avec les gros accessoires. L’attrait du nano-aquarium réside dans l’aménagement d’un bac agréable à regarder, avec des moyens certes restreints, mais astucieusement agencés.

Un sol foncé met en valeur les couleurs de la plupart des occupants d’un nano-aquarium.

BON À SAVOIR Même si un aquarium de 30 l ne semble pas imposant, il peut peser une bonne quarantaine de kilos une fois équipé. L’étagère ou la table sur lequel vous le poserez doit donc être suffisamment solide et stable.

4

Décorer un aquarium n’est pas une tâche complexe si vous y réfléchissez au préalable.

5


BON À SAVOIR Dans un petit bac, les plantes à croissance rapide se révèlent inadaptées car les replantages fréquents seraient inopportuns.

7

Les pierres

Les racines et les branches

Les pierres sont des accessoires dignes d’intérêt. Qu’il s’agisse de pierres de fleuve claires, de pierres de lave grossières ou de pierres aux contours découpés, chacun trouvera ce qu’il recherche. Les magasins spécialisés proposent souvent des pierres évoquant un environnement montagneux ou rocheux. Plus les pierres seront nombreuses, moins l’aquarium contiendra d’eau et plus la zone dans laquelle les poissons pourront nager sera réduite. Restez donc sur vos gardes. Ce n’est qu’une fois installées dans le bac que vous verrez la place qu’elles prendront. Il peut être judicieux d’observer un aquarium déjà aménagé dans un magasin spécialisé. Par ailleurs, la couleur des pierres sèches varie une fois qu’elles sont immergées. En outre, elles seront rapidement recouvertes d’une couche naturelle d’algues.

Les racines et branches des étendues d’eau naturelles font partie des éléments structurels les plus importants et les plus fréquents. Les invertébrés s’y nichent volontiers et les poissons se cachent dans leurs enchevêtrements. Dans un aquarium, vous ne devez utiliser que du bois capable de rester dans l’eau pendant une longue période sans pourrir. Les racines et branches doivent également être suffisamment lourdes pour ne pas flotter. En aquariophilie, on utilise le plus souvent du bois des marais, composé des restes de racines et de branches d’arbres, qui sont restés dans l’eau pendant de nombreuses années. Dans un nano-aquarium, il est préférable d’utiliser du bois fin présentant de nombreuses ramifications.

Racines et branches vous permettront de structurer facilement votre nano-aquarium.

BON À SAVOIR Les pierres calcaires, à l’image des célèbres pierres blanches à trous des aquariums des cichlidés, accroissent la dureté de l’eau et, en règle générale, le pH.

Un poisson-crayon (Nannostomus mortenthaleri) dans un aquarium majoritairement décoré de pierres.

6

CONSEIL Le bois doit être plongé dans l’eau pendant 2 à 4 semaines avant son utilisation. Il est ainsi plus lourd et libère moins de substances humiques, qui donnent une coloration brune et abaissent le pH. On trouve dans les magasins spécialisés des morceaux de bois prêts à l’emploi.

7


L a mise en place du na no-aqua riu m

Le feuillage

Les parois et les refuges

Dans le milieu naturel, les crevettes naines et, dans une moindre mesure les poissons, séjournent le plus souvent dans des feuilles mortes. Dans cette épaisse couche de déchets, ils trouvent en effet un refuge et de la nourriture. Les feuilles mortes de chêne et de hêtre ramassées en automne sont les plus appropriées car elles peuvent se conserver dans l’aquarium pendant une longue période. Vous pouvez ramasser ces feuilles en automne et en hiver, à l’occasion de promenades en forêt. En revanche, les feuilles des arbres situés en ville ou à proximité de routes très fréquentées ne doivent pas être utilisées car le feuillage est pollué par les gaz d’échappement. Vous trouverez dans le commerce des feuilles d’amandier des Indes, que vous pouvez, en raison de leur grande taille, raccourcir avec des ciseaux.

Au moins un côté de l’aquarium doit être masqué, notamment si des poissons occupent le bac. Un film collé à l’extérieur de la paroi protégera vos compagnons des regards indiscrets.

Les feuilles peuvent parfaitement être placées sur le sol. Ci-dessous, un panchax nain (Aplocheilus parvus) entre des feuilles.

Un film de couleur vive apposé sur un nanoaquarium ne donnera pas un aspect naturel. Il est recommandé d’opter pour un film noir, qui donnera une impression de profondeur et offrira un bon contraste par rapport aux accessoires du bac. Si vous élevez de petites écrevisses, vous devez prévoir des refuges et autres tanières adaptées où les animaux pourront s’abriter. Ces derniers préféreront un abri de forme oblongue, dans lesquels ils pourront se faufiler. Vous pouvez opter pour des tubes en terre cuite, que vous pourrez façonner à votre guise et peindre dans des couleurs différentes pour donner un effet naturel. Ces tubes sont également disponibles dans le commerce spécialisé.

En guise de première couche, vous pouvez placer un substrat contenant un engrais. La couche foncée supérieure améliore le contraste des couleurs des occupants de l’aquarium.

Disposez alors les accessoires de décoration (racines et pierres). Les racines doivent au préalable avoir trempé dans l’eau afin de ne pas flotter.

La paroi arrière isole l’aquarium et évite de voir le mur de la pièce.

Faites couler l’eau en la versant tout d’abord dans une soucoupe afin de ne pas bouleverser le sol. Il est préférable de remplir le bac à moitié pour éviter tout débordement d’eau lorsque vous installerez les plantes.

8

Lorsque vous installez les plantes, veillez à ne pas couper ou écraser leurs racines. Vous pouvez alors ajouter de l’eau jusqu’au niveau souhaité.

9


Entretien L’entretien

Bien qu’un nano-aquarium soit, par définition, de petite taille, il nécessite autant d’attention, si ce n’est plus, qu’un bac de grande taille.

E

n matière de qualité de l’eau, vous devez accorder une plus grande attention aux petits aquariums qu’aux bacs de plus grande contenance. En effet, un déséquilibre peut survenir plus rapidement dans un nanoaquarium. Il convient de faire preuve d’intuition et de doigté. Les changements d’eau constituent une tâche essentielle.

L’eau

L

Lors du remplissage, vous pouvez faire couler l’eau dans une petite bassine ou une soucoupe pour ne pas bouleverser le sol.

26

e rôle de la qualité de l’eau est primordial pour les conditions de vie et la reproduction des animaux et des plantes peuplant le bac. La teneur en nitrates est l’indicateur le plus approprié pour évaluer cette qualité. Le niveau de nitrates permet en effet de connaître le degré de pollution provoquée par les déchets organiques. Des valeurs de l’ordre de 10 mg/l sont idéales. Une teneur supérieure à 50 mg/l s’avère déjà critique pour certaines espèces. De la nourriture en excès peut plus particulièrement provoquer une dégradation, à la fois forte et rapide, de la qualité de l’eau. Vous devez donc toujours ajuster la quantité de nourriture

de manière à ce que les occupants du bac la consomment rapidement. Par ailleurs, il est recommandé, pour les petites espèces de poissons, de donner de petites rations plus fréquemment, car ils ne peuvent guère puiser dans leurs réserves. Les excréments des poissons polluent l’eau avec des substances organiques. La décomposition de ces dernières, par le biais de bactéries, en nitrates (produit final du processus de dégradation) provoque, lors d’une étape intermédiaire, la formation d’ammonium, une substance peu toxique. Toutefois, l’équilibre entre l’ammonium et l’ammoniac, beaucoup plus toxique, dépend du pH. Plus ce dernier est élevé, plus la proportion d’ammoniac augmente. Ainsi, des surplus d’aliments et une filtration médiocre peuvent rapidement provoquer d’énormes dégâts.

Pour la plupart des crustacés, comme ces crevettes, une concentration élevée en cuivre est mortelle.

27


Le problème du cuivre Une concentration élevée en métaux lourds, et plus particulièrement en cuivre, est très dangereuse pour tous les crustacés et entraîne souvent leur mort. Les tests du commerce ne sont pas assez sensibles pour détecter une faible concentration en cuivre, déjà mortelle pour les écrevisses et les crevettes. Utilisés à des fins préventives, les produits de préparation de l’eau n’ont souvent qu’un effet suspensif. Ces produits piègent certes le cuivre introduit dans le bac lors des changements

BON À SAVOIR Une concentration élevée en cuivre est souvent reconnaissable à la mort des crevettes naines pendant leur mue. En outre, les alevins d’espèces faciles à élever ne grandissent pas. Un excès de cuivre dans l’eau provient habituellement des canalisations domestiques car les sociétés de distribution d’eau doivent fournir une eau de qualité irréprochable. Si vous disposez de conduites en cuivre relativement récentes ou obtenez de l’eau chaude par le biais d’un chauffe-eau instantané ou d’un chauffe-eau à accumulation, vos animaux peuvent en souffrir. Lorsque de l’eau stagne longtemps dans de nouvelles conduites, le cuivre s’y dissout jusqu’à atteindre des concentrations critiques. Ce problème sera plus grave si l’eau est chauffée par un chauffe-eau instantané.

d’eau, mais, au fil du temps, le cuivre peut être de nouveau libéré, si bien que ce métal nocif va s’accumuler dans l’aquarium.

De nombreux characidés, à l’image de ce tétra semoule rouge (Axelrodia riesei), préfèrent une eau douce et acide.

Les valeurs extrêmes de l’eau Les étendues d’eau les plus connues présentant des valeurs sortant de l’ordinaire sont les lacs d’Afrique de l’Est (lacs Tanganyika, Malawi et Victoria). L’eau dure et basique (alcaline) affiche un pH de 7,5 à 9,5, une dureté totale pouvant atteindre 21 th et une dureté carbonatée de 35 TAC. Toutefois, nos nano-aquariums abritent très rarement des poissons venant de ces eaux. Au contraire, le Rio Negro (Amérique du Sud) est un fleuve aux eaux noires riches en substances humiques, dont la dureté est quasiment indécelable et le pH oscille entre 4 et 5.

Une eau très douce et un pH bien inférieur à 7 caractérisent de nombreux biotopes sudaméricains et asiatiques. Aucune espèce de poisson issue de ces milieux n’est adaptée aux nano-aquariums. Toutefois, la plupart des espèces peuvent vivre correctement dans une eau douce à moyennement dure, avec un pH entre 6 et 7,5. Il existe des différences spécifiques aux espèces. Les besoins de chaque espèce sont détaillés page 41 et suivantes.

BON À SAVOIR Vous pouvez réduire le danger résultant de la hausse de la concentration en cuivre en utilisant, avant un changement d’eau, le plus gros volume d’eau possible à d’autres fins afin de ne pas introduire dans le bac une eau ayant stagné dans les conduites. Par ailleurs, la température de cette eau fraîche baisse, ce qui a un effet stimulant sur les crustacés. En règle générale, tous les invertébrés et de nombreux poissons supportent sans difficulté une baisse de température d’environ 5 °C.

28

29


Animaux Les animaux

Cette section vous propose des informations sur diverses espèces qui peuvent vivre dans un nano-aquarium.

L

es animaux que vous pouvez héberger dans un bac de moins de 20 l sont peu nombreux. Si c’est le cas, l’indication correspondante figurera dans la description de l’animal concerné. Pour les petits poissons, vous devez prévoir un aquarium de 30 l au minimum. Un bac d’au moins 50 l est néanmoins recommandé. Avec un tel volume, vous bénéficierez d’une certaine souplesse pour l’entretien et vous pourrez, le cas échéant, faire cohabiter plusieurs animaux ou espèces. Toutefois, concernant les poissons, un nanoaquarium accueillera généralement une seule espèce, et parfois un seul couple. Dans ce cas, le bac est également utilisé pour un élevage sélectif. Vous devez alors disposer d’autres aquariums pour élever un nombre d’alevins parfois important. Les informations proposées dans les pages suivantes sont principalement le fruit de mon expérience en aquariophilie. D’aucuns peuvent souhaiter faire d’autres expériences, ce qui justifie précisément l’attrait de l’aquariophilie. Les crevettes abeille et les guppies des marécages peuvent cohabiter si l’aquariophile n’accorde pas une grande importance aux juvéniles des crevettes.

40

CHOISIR LES ANIMAUX

Si vous souhaitez accueillir durablement des poissons et invertébrés dans un petit aquarium, tenez compte des aspects suivants :

faible taille des animaux besoin de nage peu marqué en présence de plusieurs espèces : comportement territorial absent ou limité des mâles ou couples car le bac n’offre guère d’échappatoires comportement pacifique des individus de la même espèce ou d’espèces différentes pour permettre une cohabitation dans un petit espace taux de reproduction faible pour un élevage à long terme sans aquarium supplémentaire faible propension à être effrayé car le bac ne dispose que d’un nombre très limité d’abris et de refuges tolérance envers la végétation car les plantes sont essentielles à l’équilibre biologique de l’aquarium.

41


Les animau x

Guppy Endler,

Les Poeciliidae

L

es poissons ovovivipares sont des exemples classiques lorsqu’il s’agit de choisir des occupants pour un bac de 60 cm destiné à un débutant. Diverses espèces viennent alors rapidement à l’esprit (guppy, platy, molly et porte-épée), même si le bac est trop petit pour accueillir les poissons et leurs alevins. Des poissons ovovivipares qui, à l’image du guppy (surnommé poisson million) peuvent se reproduire à une très grande échelle, sont-ils vraiment adaptés

Poecilia wingei à un nano-aquarium ? Oui, mais dans une certaine mesure, car certaines espèces, certes un peu plus exigeantes que le guppy, peuvent s’accommoder d’un bac de 30 l. Les femelles adultes des poissons ovovivipares arborent le plus souvent une tâche de gravidité clairement visible, qui permet de les différencier des mâles. Ces derniers présentent en revanche un gonopode, une nageoire anale qui s’est transformée en un organe reproductif.

Description : présentant des couleurs chatoyantes, les mâles mesurent jusqu’à 3 cm et arborent, outre une livrée changeante, une tâche sombre sur le côté. Les nageoires sont courtes et leur couleur n’est pas aussi intense que celle des guppys issus de l’élevage de haut niveau. Les femelles, quant à elles, présentent une livrée d’un gris uniforme (similaire à celle, habituelle, des femelles sauvages) et atteignent les 4 cm.

Une souche stable de guppys Endler donne des mâles aux dessins similaires.

Origine : le Poecilia wingei est originaire du Venezuela. Soins : l’espèce préfère une eau douce à moyennement dure, et légèrement acide. Une faible teneur en nitrates et des changements d’eau réguliers sont essentiels. Toutefois, les valeurs de l’eau ne doivent pas connaître de variations trop extrêmes. Ces poissons, qui présentent de nombreuses similitudes avec le guppy, apprécient de disposer d’un grand espace pour nager, mais aiment parfois s’abriter dans la végétation. Les jeunes guppys Endler vivent principalement au niveau de la surface de l’eau et cherchent refuge dans les plantes flottantes. Un aquarium abritant cette espèce devra être aménagé avec de fines plantes d’arrière-plan qui peuvent également atteindre la surface. De petites racines et des feuilles sur le sol structurent l’aquarium et permettront aux femelles de s’abriter si les mâles les harcèlent. Les guppys Endler vivent dans une eau au pH de 6,5, à une température de 25 °C. Les poissons mangent également des aliments secs finement coupés et apprécient naturellement les petites proies vivantes. Reproduction : les guppys Endler sont des poissons ovovivipares et poursuivent parfois leurs propres alevins. Une couverture végétale dense (plantes flottantes) évoluant au gré de l’eau est donc judicieuse. Les alevins peuvent être séparés des parents pour être élevés. Ils peuvent manger immédiatement de petites artémias.

BON À SAVOIR Outre la forme sauvage du guppy Endler, on trouve également différentes formes issues de l’élevage. Parmi ces dernières, celles arborant une livrée orange intense sont les plus recherchées.

42

43


Les animau x

Guppy des marécages,

Poisson moustique,

Micropoecilia picta

Heterandria formosa

Description : les mâles peuvent atteindre une taille de 3,5 cm et présentent une tâche au niveau de la partie supérieure de la nageoire caudale. Les femelles, d’une couleur grise uniforme, ressemblent plutôt à la femelle du guppy sauvage que l’on rencontre dans la nature. Elles peuvent mesurer jusqu’à 4,5 cm. La variante illustrée ci-dessus, très attrayante (les mâles affichent un rouge orangé éclatant), est particulièrement recherchée. Origine : le guppy des marécages vit dans divers biotopes, souvent aux eaux légèrement saumâtres, au Venezuela, au Guyana, à Trinitéet-Tobago et au Nord de l’Amérique du Sud. Soins : une faible teneur en nitrates et des changements d’eau réguliers sont essentiels. Toutefois, les valeurs de l’eau ne doivent pas connaître de variations trop extrêmes. Ces poissons, qui présentent de nombreuses similitudes avec le guppy, apprécient de disposer d’un grand espace pour nager, mais aiment parfois s’abriter dans la végétation. Les jeunes guppys des marécages s’orientent principalement au niveau de la surface de l’eau et cherchent refuge dans les plantes évoluant au gré de l’eau. Un aquarium abritant cette

44

CONSEIL

BON À SAVOIR

La cohabitation du guppy des marécages avec de petits Loricariidés et corydoras est tout à fait possible. Néanmoins, vous ne devez pas céder à la tentation de peupler l’aquarium de manière excessive.

La femelle du poisson moustique ne donne pas naissance à tous ses alevins en une seule fois, mais sur plusieurs jours (un à deux par jour). Ce phénomène est appelé superfétation.

espèce devra être aménagé avec de fines plantes d’arrière-plan qui peuvent également atteindre la surface. De petites racines et des feuilles sur le sol structurent l’aquarium et permettront aux femelles de s’abriter si les mâles les harcèlent. Ces guppys vivent dans une eau au pH de 6,5, à une température de 25 °C. Une nourriture principalement composée d’aliments vivants ou d’aliments surgelés est indispensable. Toutefois, ils accepteront volontiers des larves noires de moustique, de petites puces d’eau et des artémias. Reproduction : les guppys des marécages sont des poissons ovovivipares et poursuivent parfois leurs propres alevins. Une couverture végétale dense (plantes flottantes) évoluant au gré de l’eau est donc judicieuse. Les alevins peuvent être séparés des parents pour être élevés. Ils peuvent manger immédiatement de petites artémias.

La forme d’élevage rouge du guppy des marécages (Micropecilia picta) est très recherchée. Il est toutefois difficile de l’élever sur plusieurs générations.

Description : le poisson moustique fait partie des plus petits Poeciliidae. Les mâles ne mesurent que 2 cm environ, contre 3,5 cm pour les femelles. De couleur jaune-brun, il présente une large bande sombre le long du corps. Les nageoires sont transparentes. Les mâles sont fins et dotés d’un gonopode. Les femelles sont plus grosses. Origine : le poisson moustique vient du Sud-Est des États-Unis et est disséminé dans toute la Floride. Il occupe les mares ou les étangs envahis par les herbes et ne se rencontre pas dans les cours d’eau. Les plantes sont pour lui un abri, où il cherche de petites proies vivantes. Soins : un aquarium accueillant ce poisson sociable doit être richement planté car il ne nage pas dans les eaux libres. Les valeurs de l’eau sont accessoires. Le poisson moustique appréciera une eau douce et dure, avec un pH de 7. Les variations de température dans

la journée et pendant l’année favorisent un bon état de santé. Aucun chauffage n’est nécessaire si la température varie entre 15 et 30 °C et est normalement comprise entre 20 et 25 °C. Les poissons doivent être au sein d’un groupe où les femelles seront majoritaires afin qu’elles puissent se reposer de temps à autre à la suite de manifestations ardentes des mâles. Le poisson moustique peut être nourri avec de petites proies vivantes : Cyclops, artémias ou microvers. Il acceptera également de la nourriture en poudre fine. Reproduction : l’élevage est facile dans un aquarium avec une végétation dense, car de nombreuses petites proies vivantes sont disponibles et le bac est bien planté. Les animaux plus âgés ne poursuivent pas les alevins. Le poisson moustique apprécie les aquariums bien plantés.

45


Les animau x

Porte-épée nain,

Barbus et rasboras

Xiphophorus pygmaeus BON À SAVOIR Il n’est pas rare que la plupart des alevins fraîchement éclos soient des mâles. Il convient alors de prévoir en temps voulu un autre bac d’isolement suffisamment grand pour ces derniers car le nanoaquarium sera trop petit pour eux.

Description : le porte-épée nain est le plus petit représentant de son espèce. Les mâles mesurent 3,5 cm et les femelles 4,5 cm. Seuls les mâles adultes arborent un signe distinctif, à savoir une extension de 2 mm de la partie inférieure de la nageoire caudale, ce qui lui vaut d’ailleurs son nom. Les mâles dominants arborent une livrée d’un jaune intense et ils sont – aspect intéressant – souvent plus petits et plus fins que leurs congénères dominés. Origine : les porte-épée ont été découverts pour la première fois dans le bassin hydrographique du Rio Axtla, au nord du Mexique, du côté du golfe. Ils occupent les zones plus calmes des eaux courantes, entre les plantes qui sortent de l’eau. Soins : en dépit de sa petite taille, le porteépée est un nageur très actif. Un aquarium de 30 l abritera au maximum un mâle et trois femelles. Les femelles doivent être majoritaires au sein du groupe car la parade des mâles est très vive, si bien que les femelles doivent pouvoir s’isoler de temps à autre. Le pH de l’eau doit être légèrement basique (légèrement au-dessus de 7). La température peut être comprise entre 18 et 25 °C et

46

l’aquarium doit être richement planté afin que les femelles et les alevins puissent s’y refugier. Les porte-épée doivent être nourris avec des Cyclops, de petites puces d’eau et des nauplies d’artémias (surgelés ou vivants). Les poissons accepteront également des aliments secs de qualité. Une alimentation régulière est essentielle. Reproduction : en présence d’une nourriture à haute valeur nutritive, les femelles peuvent donner naissance à 15 alevins, une fois par mois. Ces alevins peuvent déjà mesurer 5 mm environ à leur naissance. Les poissons plus âgés ne poursuivent pas les alevins de manière agressive, si bien que quelques juvéniles arriveront toujours à l’âge adulte dans un aquarium bien planté s’ils reçoivent régulièrement une alimentation adaptée. Les porte-épée atteignent leur maturité sexuelle dès l’âge de 3 à 4 mois en fonction de la température de l’eau et de leur alimentation.

Les porte-épées mâles dominants sont d’un jaune éclatant. Toutefois, ils sont souvent plus petits et plus fins que les autres mâles.

L

es barbus et rasboras, qui font partie de l’ordre des Cypriniformes, vivent en Europe, en Asie et en Afrique, et figurent souvent parmi les espèces dominantes. C’est en Asie du Sud-Est que l’on rencontre la plus grande variété d’espèces. L’absence de nageoire adipeuse, entre les nageoires dorsale et caudale, permet généralement de distinguer les barbus et rasboras des characidés. Certaines espèces de barbus possèdent des barbillons au niveau de la bouche.

Rasbora urophthalmoides, Boraras urophthalmoides Description : mesurant moins de 3 cm, il compte parmi les espèces adaptées aux nanoaquariums. On l’appelle parfois rasbora point d’exclamation, en référence à sa bande sombre suivie d’un point situé à la base de la queue. Les mâles en bonne santé arborent une couleur rouge vif. Les femelles sont plus grosses et leur couleur moins intense. Ces rasboras nagent beaucoup au fil de l’eau et se mettent rarement à l’abri des regards. Origine : l’espèce est largement répandue au sud-est de l’Asie.

Soins : les Boraras apprécient une plantation riche en arrière-plan, de l’espace pour nager à l’avant-plan et de petites plantes sur le sol (mousse de Java, p. ex.). Une eau douce, au pH de 6,5, et une température de 26 °C sont idéales. Vous pouvez accueillir un petit groupe de 10 à 15 individus dans un petit bac à partir de 20 l, car ces poissons apprécient la compagnie de leurs congénères. Dans la nature, on les trouve d’ailleurs au sein de groupes comptant encore plus d’individus. Le petit rasbora urophthalmoides apprécie tout particulièrement les petites proies vivantes (artémias, petites puces d’eau et Cyclops), mais il mange également volontiers des aliments sous la forme de petits granulés. Reproduction : les rasboras fraient dans de petites plantes. Dans un épais tapis de mousse de Java, quelques alevins arriveront toujours à l’âge adulte, bien que les parents puissent s’en prendre aux œufs et poursuivre les petites larves.

CONSEIL Une lumière tamisée, un sol foncé et une eau légèrement brunâtre favorisent le bien-être et mettent en valeur les couleurs somptueuses des rasboras.

Le rasbora urophthalmoides préfère une eau douce.

47

Extrait Nano-aquarium - Éditions Ulmer  

Les nano-aquariums sont de petits aquariums de 10 à 30 litres qui font actuellement l'objet d'un véritable phénomène de mode, en raison de l...

Extrait Nano-aquarium - Éditions Ulmer  

Les nano-aquariums sont de petits aquariums de 10 à 30 litres qui font actuellement l'objet d'un véritable phénomène de mode, en raison de l...