Page 1

v  L e ja r d i n d es s e ns Tout entiers dévolus au goût, les Jardins Fruitiers de Laquenexy n’ont pas toutefois pas oublié les autres sens, naturellement en éveil comme dans tout autre jardin. Quatre jardins de dimensions similaires se succèdent pour nous faire prendre conscience de la richesse des textures, des odeurs, des couleurs ou des sons générés par la végétation et dont nous n’avons pas toujours conscience. Respirez les bons parfums et ceux un peu plus curieux, touchez les plantes douces ou retenez votre main près des épines, écoutez le bruit des feuilles qui s’ajoute à celui de l’eau et admirez les couleurs les plus inhabituelles : les plantes vous parlent…

ci-contre

L’un des quatre jardins sériels, le jardin de l’ouïe, est parcouru d’un ruisseau qui ajoute le babillage de l’eau à celui des inséparables logés dans la volière à l’une des extrémités.

22


Le jardin du toucher fait contraster les plantes douces avec celles plus épineuses. Ici l’Eryngium giganteum ‘Miss Willmott’s Gost’, un « chardon » bisannuel » qui se naturalise facilement en se ressemant.

Les fascinantes aiguilles du rosier Rosa sericea ‘Pteracantha’ jouent terriblement avec la lumière mais ne donnent vraiment pas envie d’y toucher !

ci-contre

À l’extrémité du jardin de l’odorat, des cosmos chocolat (Cosmos atrosanguineus) à l’odeur de cacao vraiment prononcée disputent la vedette aux lavandes mieux connues. Ce cosmos produit une racine tubéreuse qui permet de le conserver l’hiver comme un dahlia.

24

v  l e j a r d i n d e s s e n s

25


Le fond des plates-bandes est habité d’arbustes épineux qu’il vaut mieux garder à distance comme le pyracantha (P. x coccinea) aux fruits orange ou l’argousier (Hippophae rhamnoides) au joli feuillage argenté qui cache bien ses épines acérées.

ci-contre

Les rosiers cultivés dans cette partie sont certes tous épineux, mais ils ont d’autres attraits comme des floraisons parfumées en juin-juillet ou des spectaculaires fructifications rutilantes en automne (ici, Rosa moyesii ‘Geranium’).

26

v  l e j a r d i n d e s s e n s

27


Dans le jardin de l’Ouïe, les larges feuilles d’hostas font un bruit mat lorsqu’elles se frottent l’une sur l’autre ou sous les gouttes de pluie, alors que le bruissement des petites feuilles de bambous est plus aigu et plus léger.

Dans le jardin de la vue, de curieux personnages vous incitent à bien regarder ce qui se passe autour de vous.

page 30 :

Les plantes ont été choisies pour leurs fleurs ou leur feuillage dans les tons blancs ou pourpre-noir. Et pourtant c’est une plate-bande haute en couleurs ! Au premier plan, la lysimaque ‘Firecracker’ et le ruban de Bergère (Phalaris arundinacea ‘Picta’), une graminée à feuillage panaché de blanc.

page 31 :

28

v  l e j a r d i n d e s s e n s

ci-contre

Une fontaine sculptée dans un seul bloc de pierre alimente le petit ruisseau qui fournit un délicieux bruit de fond à ce jardin. Le bruit des graminées auprès du banc est intéressant seulement lorsqu’il y a un peu de vent.

29


30

v  l e j a r d i n d e s s e n s

31

Extrait Laquenexy - Éditions Ulmer  

Dans les jardins fruitiers de Laquenexy, les visiteurs découvrent des saveurs nouvelles, curieuses ou étonnantes, redécouvrent la beauté et...