Page 1

1/ Une pièce à ciel ouvert Terrasse en pierre ou terrasse en bois ? La terrasse est un des premiers aménagements du jardin. Par beau temps, ce lieu de détente attenant à la maison devient une pièce à ciel ouvert. Une toiture permet d’en profiter même par temps de pluie. Le sol de la terrasse, et donc la nature de la liaison au sol, va dépendre de la situation, du style du bâtiment, de l’aménagement du jardin et surtout des envies des occupants. On a le choix entre des dalles de béton, des dalles en pierres naturelles, du carrelage ou du bois. Une dalle de béton ou naturelle nécessite une fondation massive sur couche de gravier compacté, ce qui suppose d’excaver le terrain. Avec du carrelage, il est même indispensable de recouvrir la dalle d’une chape de béton. Après l’excavation de la terre, la mise en place du cailloutis grossier et de la couche de gravier, puis le coulage de la dalle et d’une chape éventuelle, un sous-sol massif de

8

ce type fournira un support solide pour le mobilier de jardin, résistant dans le temps aux intempéries et à une utilisation intensive. La longévité d’un sol minéral sera toujours supérieure à celle d’une terrasse en bois. De son côté, le bois présente de nombreux avantages. Il permet de créer des constructions originales, par exemple avec des niveaux différents. Surtout, il n’y a pas besoin de fondations massives et coûteuses pour implanter un sol en bois au jardin. Une terrasse en bois se contente d’une structure porteuse simple en bois ou en métal. Ce type de structure permet aussi de construire des passerelles entre bâtiments ou entre élévations de terrain, ou encore des constructions en surplomb, par exemple au bord d’un bassin ou d’une mare de baignade. Un ponton est facile à ajouter après coup, à l’occasion par exemple de la conversion d’une fenêtre existante en porte-fenêtre ouvrant sur l’extérieur. Le bois étant nettement plus léger que la pierre ou le béton,

C Il n’est pas rare d’associer les matériaux : en haut un balcon en bois, en bas une terrasse en pierre au niveau du sol. V Terrasses avec divers revêtements de sols.

9


v Terrasses sur plusieurs niveaux : ici une grande toiture-terrasse surmontée d’un balcon. c Terrasse en bois avec mare.

V Toiture-terrasse en bois sur un garage. c Le bois est facile à travailler soi-même avec des outils simples.

10

il se prête aussi à la couverture des balcons et des toits de jardin. La durée de vie plus brève des sols en bois peut être considérablement allongée par le choix d’essences imputrescibles ou l’ajout de protections constructives.

peut se recycler pour le chauffage, à condition qu’il s’agisse de bois non traité.

Un autre critère de choix est l’origine du bois et sa qualité. Le bois provient d’arbres ayant grandi en forêt, contribuant pendant des Le bois se travaillant avec des outils années à la production d’oxygène courants, une terrasse ou un deck et à l’épuration de l’air. Une fois mis en bois sont faciles à construire en œuvre, ce matériau recyclable a soi-même. Les constructions les encore l’air vivant, avec ses cernes plus simples sont à la portée d’un annuels, ses nœuds et ses veines. bon bricoleur. De plus, le Non seulement un sol en bois est remplacement d’éléments abîmés plus vivant, mais, contrairement aux par les intempéries est aisé. Le bois sols minéraux, il procure une

agréable sensation de chaleur et de confort. Cela va de soi, le bois doit provenir de forêts exploitées de manière soutenable et contrôlée. L’emploi de bois de provenance douteuse ou de régions exploitées de manière non soutenable est à proscrire. Cela concerne aussi les forêts boréales du Grand Nord, où le climat froid rend leur croissance très lente. Ainsi, le bois du mélèze de Sibérie (Larix sibirica), par exemple, se distingue par des cernes très rapprochés et une grande densité. Malheureusement, les forêts boréales ne sont pas plus

épargnées par la déforestation massive que les forêts tropicales. Dans certaines régions, les forêts sont abattues par la technique du « chaining » : des bulldozers reliés par des chaînes rasent les arbres par parcelles entières. Notre choix se portera donc de préférence sur des essences européennes de qualité comparable aux essences exotiques. Si vous avez la possibilité de trouver du bois dans votre région, vous pourrez le choisir avec le garde forestier ou le propriétaire. Après abattage et tronçonnage, il sera stocké à la scierie où vous pourrez

C Travail du bois sur place : rabotage d’une solive en mélèze. v Vissage de lames en mélèze. C À la campagne, il est parfois encore possible de choisir son bois… C … de l’abattre et de le tronçonner… V… puis de le faire débiter à la scierie.

11


3/ Structures porteuses et fondations pour terrasses en bois section de solive par ex. 8 x 16 cm ou 10 x 20 cm

garde au sol > 15 cm > 80 cm

1

< 60 cm section de solive par ex. 8 x 16 cm ou 10 x 20 cm

2 v Plage de piscine en bois sur fondations ponctuelles.

Les fondations les plus simples sont les fondations ponctuelles en pierre ou en béton (par ex. 10 x 10 ou 20 x 20 cm de section). Disposées à intervalles réguliers, elles transmettent le poids de la terrasse au sol en plusieurs points. Des fondations linéaires de 15 à 25 cm de large sont envisageables, mais leur construction exige plus de travail (en raison notamment de l’excavation plus importante).

sol couvert d’un film antivégétation ou d’une couche de gravier

lambourdes

solive

garde au sol > 15 cm

> 80 cm

Comme tous les sols, une terrasse en bois nécessite une structure porteuse qui empêchera les lames de bois de gauchir, conservera la planéité du plancher et résistera aux déformations par le vent et l’humidité. Cette structure doit être imputrescible, elle ne doit pas être déstabilisée par le gel et le dégel du sol. Pour éliminer ce dernier risque, les fondations doivent être hors gel, c’est-à-dire pénétrer en profondeur dans le sol, entre 40 cm et 80 cm (suivant le climat et l’altitude) et reposer sur une assise ferme.

portée des solives par ex. 2-4 m

section de lambourde par ex. 8 x 12 cm ou 10 x 12 cm < 60 cm

3

couche de gravier épaisseur 30-60 cm section de lambourde par ex. 6 x 6 cm, 8 x 8 cm ou 10 x 12 cm < 60 cm

4

dalles de béton

couche de gravier épaisseur 30-60 cm profilés métalliques, par ex. T-acier galvanisé ou rectangulaire alu

v Terrasse en bois sur poutrelles métalliques et fondations linéaires en béton.

22

< 60 cm Les fondations profondes peuvent être remplacées par une couche de 30 cm de gravier compacté, 5 sol dur, par ex. béton surmontée de carreaux de béton Différents types de structures porteuses et de fondations pour répartir la charge (terrasse Fondations ponctuelles. La fixation des solives au mur au moyen 1 flottante). Le gravier laisse l’eau de de sabots autorise une construction basse. pluie s’évacuer rapidement, évitant 2 Fondations ponctuelles. Les solives reposant sur deux poutres ainsi la stagnation de l’humidité nécessitent moins d’éléments de fixation et simplifient le travail, juste sous le bois. Si la couche de mais cela implique une plus grande hauteur. gravier est suffisamment épaisse, le 3 Terrasse flottante sur solives reposant sur une couche de gravier. gel est assez rare et jamais aussi fort 4 Terrasse flottante sur dalles de béton reposant sur une couche que sur une surface homogène. de gravier. Une troisième possibilité consiste à 5 Terrasse sur sol en dur avec profilés métalliques anti-corrosion mettre à profit une surface solide (permettant de visser par en dessous pour masquer les vis).

23


1/ Terrasse en bois avec pergola Une terrasse pour agrandir la surface habitée Une terrasse est quasiment devenue la norme pour agrandir la maison. Dans cet exemple de maison en bois neuve sur légère pente, le constructeur a conçu la terrasse dès le départ (photo 1 ci-contre). Il a également tout préparé pour que la famille puisse terminer la terrasse en par ses propres moyens.

Pour la structure porteuse, le choix s’est porté sur des poutres et des solives en pin ou épicéa non traité. À l’opposé de la maison, les poutres bien aérées

3) Les fondations ponctuelles ont été préparées en même temps que la cave. Il ne reste plus qu’à couler le béton dans les rouleaux de carton imprégné.

Il a donc mis à profit les travaux d’excavation de la maison pour enterrer les rouleaux de carton bituminé destinés à couler les fondations de la terrasse. Il a également fourni le bois et a assemblé la structure porteuse. Il ne restait plus aux propriétaires qu’à poser le plancher. Avec ses 40 m2, la terrasse offre une généreuse surface de détente à l’air libre.

1) La terrasse en mélèze peu avant la fin du montage.

2) Les plans de la terrasse ont été réalisés par le constructeur de la maison en même temps que les plans de celle-ci. Surface totale de la terrasse : 41,4 m2. Longueur totale : 9,75 m ; longueur contre la maison : 6,83 m ; largeur sur le devant : 3,59 m ; largeur sur le côté : 2,17 m ; surface sur le devant : 24,5 m2 ; surface sur le côté : 16,8 m2 ; section des poutres porteuses : 200 x 120 mm ; section des solives : 180 x 100 mm.

50

4) Quand le béton a pris, on enlève le carton. Les solides fondations ponctuelles serviront de support aux poutres de la structure porteuse.

5) Les poutres reposent d’un côté sur les fondations ponctuelles et de l’autre sont fixées au mur à l’aide de sabots.

51


reposent sur les fondations ponctuelles et sont étanchéifiées au moyen de carton bitumeux. La section des poutres (20 x 12 cm) a été calculée pour 6 fondations ponctuelles. Côté maison, les poutres sont fixées à l’aide de sabots sur un madrier vissé dans le mur, à hauteur du plafond de la cave. Plus la portée des poutres est grande et plus leur

section doit être importante. Les solives reposant sur ces poutres sont espacées de 56 cm, convenant à des lames ordinaires de 28 mm d’épaisseur. Dans un autre contexte, cette terrasse pourrait être réalisée en adaptant le nombre et l’emplacement des fondations à l’existant. Ici, la terrasse avait été conçue en même temps que la maison.

6) Les sabots reposent sur un madrier vissé dans le mur à hauteur du plafond de la cave.

7) Les poutres doivent avoir une légère pente (2 %) dirigée à l’opposé du mur pour l’écoulement de l’eau de pluie. Des morceaux de papier bituminé permettent d’égaliser les hauteurs.

8) Une fois les avant-trous percés, les poutres en épicéa ou en pin peuvent être vissées.

9) Les poutres sont rouvertes de carton bituminé qui les protégera de l’humidité. Le carton est cloué pour le maintenir en place.

12) Cette solution simple épargne des fondations pour l’escalier : les solives assemblées en forme de marches sont simplement vissées aux poutres.

13) Une fois les solives couvertes de carton bituminé, le montage du plancher peut commencer. Des vis autotaraudeuses en acier inoxydable évitent de percer des avant-trous.

10) On peut maintenant poser les solives de la terrasse et les fixer avec des vis Spax galvanisées.

11) L’escalier a été fourni en kit. Les solives (16 x 10 mm) sont assemblées avec des tiges filetées ou des vis très longues.

14) Si la structure porteuse a été correctement réalisée, la pose du plancher avance vite ; c’est une étape excitante pour les petits apprentis.

15) Pour corriger les légers gauchissements avant de visser, les lames sont maintenues en position à l’aide de sangles.

52

53


16) De petites cales de bois permettent de ménager les interstices nécessaires (ici : 1 cm) à l’évacuation de l’eau de pluie. 17) Le plancher est posé lame après lame. Sur un terrain en pente, une terrasse en bois est beaucoup plus simple à construire qu’une terrasse en pierre, qui aurait nécessité une structure porteuse massive.

18) Pour la découpe finale du bord, la règle de maçon permet de guider la scie circulaire.

54

Les étapes de construction : • Couler les fondations ponctuelles : remplir de béton les rouleaux de carton bitumeux préalablement implantés ; • Recouvrir le sol de gravier ; disposer et préparer les poutres en épicéa rabotées (section 20 x 12 cm) ; monter les sabots ; • Visser les madriers aux murs avec des plaques d’ancrage (à hauteur du plafond de la cave) ; • Insérer les poutres dans les sabots et poser l’autre extrémité sur les fondations ponctuelles ; placer dessous du carton bitumeux pour protéger les poutres de l’humidité et égaliser le niveau ; • Vérifier la pente avec un niveau à bulle ; si besoin, égaliser avec du

papier bitumeux ou des cales ; • Couvrir les poutres de carton bitumeux ; les bandes doivent se chevaucher des deux côtés pour garantir une bonne étanchéité ; • Poser les solives à l’écartement requis (ici : 56 cm) et visser ; • Monter l’escalier fabriqué d’avance : fixer les lames de mélèze avec des cales en bois et des vis inoxydables qui pénétreront dans le bois sans avant-trou ; marquer les emplacements des vis pour obtenir un alignement droit ; • Raccourcir les lames qui dépassent en se guidant avec une règle de maçon ; • Poser le garde-corps. 19) Montage du garde-corps sur les deux côtés de la terrasse. Les montants sont vissés aux solives à l’aide de tire-fonds.

Une pergola pour faire de l’ombre

une annexe plus ou moins rustique à la maison. Le choix d’une pergola dépend aussi du type de En été, une terrasse orientée au sud végétalisation envisagé. Des plantes grimpantes à feuillage caduc ne a besoin d’un ombrage efficace. Pour commencer, cela peut être un gêneront pas en hiver, quand les parasol ou un auvent en toile. Pour jours sont courts. En été, vigne, glycine, rosiers grimpants et autres le long terme, une marquise offre séduisent par leurs feuillages légers. un intérêt certain. Une pergola en Au besoin, des fils supplémentaires bois ou en métal couverte de permettront d’en répartir les végétaux offre aussi une bonne rameaux sur toute la surface du protection contre le soleil. Mais n’oubliez pas que cette construction toit. Dans le cas de la vigne, sachez que les oiseaux sont friands des légère constituera pour longtemps 22) Travail avec la défonceuse. Un assemblage à mi-bois permet de fixer solidement les montants de la pergola. L’entaille est pratiquée à la défonceuse.

20) En pratiquant une entaille dans les montants (assemblage à mi-bois), un seul tire-fond suffit pour visser chaque montant dans la solive. 21) La terrasse est un agréable lieu de vie en plein air. Grâce à l’aération pardessous, le plancher durera de nombreuses années.

23) Les restes de bois sont enlevés avec un ciseau à bois.

55

Extrait Construire une terrasse en bois - Éditions Ulmer  
Extrait Construire une terrasse en bois - Éditions Ulmer  

Ce guide de construction aborde en détail les questions préalables, les différents types de constructions et leurs coûts, les connaissances...