Page 1

Clicker-04-10-07.qxp

2

9/10/07

12:35

Page 2

I I n t ro d u c t i o n

L’entraînement positif

T

oujours disponible, sociable, obéissant et gentil, voilà le compagnon à quatre pattes dont vous rêvez. Mais aucun chien n’est un chien de rêve à la naissance. Il faut lui apprendre à le devenir. Le tandem homme-chien fonctionne harmonieusement grâce à un juste équilibre entre compréhension, respect, confiance et fermeté. L’attachement et l’autorité sont les bases de l’éducation canine. Je forme les chiens en mêlant jeux, tendresse et fermeté et j’obtiens ainsi d’excellents résultats. Les succès de bien des tandems maîtres-chiens formés selon mes méthodes et aussi ceux de mon

chien Othello parlent d’eux-mêmes. Ce grâce aussi au concours du cliqueur (clicker). Le principe est simple : vous devez apprendre par le jeu à votre chien à reconnaître ce que vous attendez de lui. Lui apprendre quel comportement vous convient et lequel ne vous convient pas. L’essentiel, c’est le compliment et le clic, au bon moment. Adopter une attitude positive, être patient et prêt à apprendre “comment un chien apprend”, c’est la voie du succès. Grâce aux occupations que vous lui offrirez, votre chien sera équilibré. L’éducation positive renforcera le lien entre vous et votre compagnon.

Entraînement positif


Clicker-04-10-07.qxp

4

L

9/10/07

12:35

Page 4

I I n t ro d u c t i o n

es méthodes d’éducation reposant uniquement sur la contrainte sont depuis longtemps dépassées, mais cela n’implique pas de renoncer à la fermeté. Aucun chien n’avait été jusqu’ici éduqué avec le seul cliqueur. C’est

un auxiliaire efficace, qui corrobore les compliments. Issu directement de la recherche éthologique, il nous ouvre la voie d’une éducation canine positive dans bien des domaines. Cet accessoire vaut la peine que vous l’essayiez.

L’exemple d’Othello : dressé au cliqueur jusqu’au niveau 3 (classement RCI) de chien de défense, il attend calmement, l’haltère dans la gueule.

Entraînement positif


Clicker-04-10-07.qxp

8

9/10/07

I Le

12:35

Page 8

cliqueur et les principes de bases

Le petit auxiliaire qui fait merveille Le cliqueur fut d’abord utilisé pour l’entraînement des dauphins. Ce petit objet émet un bruit invariable, compris comme un signal.

Les modèles de cliqueur Peu importe qu’il soit très simple ou du dernier cri technologique, le méca-

nisme est toujours le même. C’est en fait le principe du jouet d’enfant qui clique quand on appuie dessus. Une petite languette métallique faisant ressort est fixée dans un boîtier en plastique de la taille d’une boîte d’allumettes ; lorsqu’on appuie dessus avec le pouce, il se produit un clicclac que l’on désignera ici sous le nom de clic. On trouve aujourd’hui sur le marché les modèles les plus divers. Mais l’important, c’est de toujours travailler avec le même, car chacun produit un son différent. Le chien va aimer le clic parce qu’il apprend à l’associer à la friandise qui suit. Pour lui clic = la friandise arrive. On pourrait aussi dire que le cliqueur est une petite machine à compliments.

Explication des symboles utilisés dans le livre : Un clic, une clochette :

h

Une friandise, une saucisse: h

♥signifie :

c’est bien, vous cliquez, friandise et compliment suivent.

Un compliment, un cœur:

L’apprentissage par les conséquences Le chien apprend à partir des conséquences de son comportement, elles lui apprennent à distinguer le comportement qui lui vaut des compliments et celui qui n’est pas souhaité. C’est un opportuniste et généralement aussi un glouton. Cela facilite la tâche de son éducateur. Mais il ne faut en aucun cas sous-estimer le chien, car il apprend très vite, aussi bien ce que nous voulons lui enseigner que les comportements fortuits, résultant de notre mégarde ou de notre ignorance.

Des répétitions fréquentes. Des félicitations à bon escient sont le meilleur moyen d’atteindre l’objectif. L’éducation avec le cliqueur fait un usage constant du compliment, c’est pourquoi le chien y trouve tant de plaisir.

Exemple s Le chien s’assoit spontanément : h ♥ Le chien apprend : « Tiens, c’est ça qu’il faut faire puisque j’ai une récompense ».

En cas d’aboiements insistants, ne faites rien, restez de marbre. S’il aboie pour attirer l’attention, il n’obtient ni clic, ni friandise. On faut l’ignorer, car le gronder serait déjà pour lui un succès. S’il arrête d’aboyer, il obtient h ♥ . Il y a donc ici une récompense pour “Tais-toi”.

Le chien en déduit : voilà ce que je dois faire pour obtenir une friandise. Une relation affectueuse ne signifie pas pour autant renoncer à la fermeté. Mais que veut dire exactement être ferme ?

E N P R AT I Q U E Pour avoir à rectifier le tir le moins possible Les erreurs de comportement, la meilleure façon de les corriger c’est par exemple de faire diversion avec un jeu ou un ordre donné au bon moment. Ainsi le chien a la perspective d’une récompense. Les ordres, il doit d’abord les apprendre, c’est-à-dire s’y exercer x fois, jusqu’à ce qu’il les maîtrise. C’est seulement à ce stade que l’on peut exiger qu’il les exécute. Il est préférable de ne pas donner d’ordre sans perspective de succès. C’est ainsi qu’on maintient pendant toute l’éducation un climat positif et une bonne entente.

Voici des exemples Vous appelez le chien dehors en disant : VIENS ! (sousentendu, il sait ce que VIENS veut dire.) Plusieurs fois ? Vient-il vraiment ? Seulement un peu ? Pas du tout ? Donc vous répétez VIENS jusqu’à ce qu’il arrive ; c’est cela, la fermeté : ne pas dévier d’un ordre tant qu’il n’a pas été exécuté. Être ferme signifie exiger du chien quelque chose qu’il est capable d’exécuter, avec pour conséquences : une récompense quand il a bien fait, pas de récompense ou la rectification adéquate dans le cas contraire.

Le petit auxiliaire


Clicker-04-10-07.qxp

14

9/10/07

I Le

12:35

Page 14

cliqueur et les principes de base

Cliquer: quand, comment, pour qui ? Appuyez brièvement sur le cliqueur pour qu’il fasse clicclac (essayez-le d’abord en l’absence du chien). Ayez sur vous des petites bouchées de friandises très savoureuses, comme des dés

de fromage, de jambon cuit ou de volaille ; surtout pas de nourriture sèche. Il doit toujours y avoir de l’eau à disposition. Les friandises doivent être comptées dans la ration quotidienne afin que le chien demeure svelte.

Comment cliquer ? Une seule fois au cours d’un comportement souhaité, et exactement au bon moment. Puis vous donnez la friandise accompagnée du compliment. Chaque clic est suivi d’une friandise : c’est une règle constante. On fait clic lorsque les actions souhaitées sont complètes ou déjà bien ébauchées.

Quand cliquer ?

Quand les maîtres se saluent, les deux chiens doivent rester assis à distance l’un de l’autre.

Votre chien marche tout près de vous ; il ne saute pas sur les visiteurs ; il reste assis quand vous saluez quelqu’un ; il vous regarde ; il cesse d’aboyer ou de tirer sur sa laisse ; il porte quelque chose ; il donne la patte ou exécute un tour

d’adresse… Vous cliquez chaque fois que son comportement vous plaît, même (et surtout !) quand le chien se comporte ainsi sans recevoir d’ordre. Les ordres, il les apprendra plus tard. Lorsque le chien maîtrise bien un exercice, ne faites plus un clic à chaque fois qu’il réussit mais seulement quand c’est particulièrement bien ou rapide. En règle générale, plus l’exercice est nouveau pour le chien, plus vite la friandise doit suivre le clic. Plus l’éducation du chien est avancée, plus long peut être le temps entre le clic et la friandise, ce qui va de soi lors des exercices à distance, le temps que le chien revienne vers vous. Mais avant d’en arriver là, le chien doit avoir appris : “clic = bravo. La friandise suit mais pas tout de suite”.

Si vous ne maîtrisez pas encore le minutage, demandez à quelqu’un qui le maîtrise de cliquer. Le chien reconnaît tout de suite le son indépendamment de la personne. Puis vous donnez vous-même la récompense.

Difficile de rappeler un chien qui est en train de jouer ! Pour cela, il reçoit forte récompense.

Le cliqueur n’est pas un appât ! Vous avez constaté que le chien réagit parfaitement au cliqueur. Surtout ne com-

mettez pas l’erreur de vous en servir pour l’appeler. C’est un bon stimulant, mais sa fonction n’est pas d’attirer l’attention du chien mais de signaler les actions que vous appréciez.

E N P R AT I Q U E Venir vers vous mérite un clic Au cours de la promenade quotidienne avec votre chien, s’il vient spontanément vers vous, cliquez et donnez-lui une friandise en le complimentant. Le chien apprend qu’il y a un clic et une friandise quand il vient vers vous. Il viendra donc volontiers. S’il connaît le commandement VIENS, appelez-le de cette manière. Cliquez dès qu’il fait quelques pas vers vous (et même dès qu’il ébauche le bon mouvement) ou lorsqu’il est arrivé près de vous. Et donnez la friandise et le compliment. S’il vient malgré d’autres sollicitations, faites un clic et offrez-lui le gros lot, c’est-à-dire toutes les friandises et non pas une série de clics !

Pour qui cliquer ? Pour n’importe quel chien depuis le chiot jusqu’au senior, et même ceux avec qui on a déjà utilisé d’autres méthodes. L’âge et le niveau d’entraînement ne jouent aucun rôle, à supposer que le chien ait appris ce que le clic signifie. Il faut d’abord le conditionner au cliqueur.

Règles du jeu


Clicker-04-10-07.qxp

22

9/10/07

I Le

12:35

Page 22

cliqueur et les principes de base

Apprendre du nouveau Lors d’exercices nouveaux, le même principe simple est toujours valable : ou bien le chien adopte le comportement de lui-même ou bien vous l’y aidez avec de la nourriture ou un jouet. Montrezlui pas à pas ce que vous attendez de lui. Quand il a compris, introduisez en plus les signes visuel et acoustique. Actions et ébauches justes sont confirmées d’un clic, comme le montrent les exemples suivants.

Pirouette sur commande 1re possibilité Le chien le fait spontanément. Il tourne sur lui-même. Pendant qu’il tourne :h ♥ Saluez ce comportement de quelques clics. Introduisez alors les signes, visuel et acoustique. Pendant qu’il tourne, décrivez un cercle avec la main et dites par exemple TOURNE. Suivi de h ♥

2e possibilité

Sur un signe de la main, Othello exécute une pirouette.

exercice amusant devant vous, à côté de vous ou derrière vous.

Vous prenez une friandise dans la main et vous la lui montrez en décrivant un cercle. Il suit votre main et la friandise et il tourne. h ♥ suivent. Après une ou deux répétitions, introduisez signes visuel et acoustique (voir 1re possibilité). Faites ainsi : pendant que le chien tourne, montrez-lui le cercle que vous décrivez de la main et dites TOURNE. h ♥ suivent. Avec un peu de patience, il apprend ainsi, au commandement TOURNE accompagné d’un mouvement circulaire de la main, à tourner sur lui-même. Vous pouvez essayer de lui faire faire cet

Les escaliers Votre chien doit savoir monter un escalier. Montrez-lui avec ou sans nourriture en main ce que vous attendez de lui. En plus dites-lui MONTE. Saluez d’un clic toute action juste ou même son ébauche. En le confortant, vous lui donnez de l’assurance. Si vous avez besoin de l’ordre MONTE dans une autre occasion, il le connaîtra déjà et il le fera plus facilement. Votre chien sera ainsi de plus en plus confiant. Tenez un répertoire des signes visuels et acoustiques que votre chien maîtrise petit à petit.

Ordres et directives ASSIS, COUCHÉ, DEBOUT, AU PIED et ICI sont des ordres. Ils sont intangibles et il faut qu’ils soient suivis. Quand vous dites COUCHÉ, cela veut dire : tout de suite et ici et non plus tard ou cinq mètres plus loin. Et

Anja montre à Prisca le chemin pour franchir l’escalier. h c’est vous seul qui pourrez le libérer. L’ordre n’est annulé que quand vous lui donnez congé, par exemple VA. Les ordres ne se répètent pas dix fois, une seule suffit. Pour la vie courante et les petits tours d’adresse, employez des directives, moins contraignantes que des ordres. Prenez bien note des signes visuels et acoustiques que vous avez appris à votre chien, sinon à brève échéance vous ne vous y retrouverez plus. Chaque exercice doit être appris, répété et vérifié. Il faut exiger fermement l’exécution

des ordres que le chien connaît bien. Si d’aventure un signe acoustique est “usé”, c’est-à-dire que votre

chien n’y réagit plus, il faut en trouver un autre et veiller à être plus ferme à l’avenir.

À N OT E R

➜ Exemples de directives Votre chien ne peut pas marcher au pied pendant des kilomètres (ce serait même néfaste pour sa santé). S’il faut qu’il reste tout près de vous sur une certaine distance, vous pouvez dire PRÈS DE MOI ou À CÔTÉ. Si vous voulez qu’il aille se coucher ailleurs parce qu’il se trouve sur votre passage, la directive pourrait être VA TE COUCHER ou bien ALLEZ OUSTE. Alors il a le droit de se lever quand il le voudra, ce qui n’est pas le cas avec COUCHÉ. Si votre chien est couché sur votre passage, dites LÈVE-TOI. S’il faut qu’il vienne vers vous, dites VIENS, car ICI est un ordre qui lui signifie de venir s’asseoir devant vous (pages 34-35).

Apprendre du nouveau

Extrait Éduquer son chien au cliqueur - Éditions Ulmer  

Faites-vous obéir de votre chien au doigt et au clic! Apprenez à éduquer votre chien facilement à l'aide d'un cliqueur.