Page 3

Sur l trac  pmis aĘŚ

objets que l’on trouve dans toutes les boutiques du Kenya : animaux en bois sculptÊs, masques d’Êbène, foulards aux coloris bariolÊs, cartes postales. Mais mon regard s’est arrêtÊ tout en haut d’une Êtagère. Il y avait là un livre en piteux Êtat, jaquette dÊcolorÊe et dÊchirÊe, et deux yeux braquÊs sur moi, l’un dorÊ, l’autre bleu‌ Les yeux d’un chat. Regard vairon intense, figÊ pour l’ÊternitÊ, qui contemplait sans ciller ceux qui passaient à sa portÊe. Je me rappelle avoir eu beaucoup de mal à m’en dÊtacher. Et d’être revenue deux fois me planter dans son faisceau d’influence, fascinÊe. La troisième fois, au prix de quelques contorsions dÊlicates, j’ai fini par dÊloger l’ouvrage : Jack Couffer, The Cats of Lamu‌ GagnÊe par cette excitation que ressentent ceux qui ont exhumÊ un trÊsor, je me suis approchÊe de la caisse et l’ai

tendu à la vendeuse. Me considÊrant d’un œil aussi amusÊ qu’incrÊdule, elle a passÊ un doigt sur la tranche poussiÊreuse. Sans doute n’imaginaitelle pas qu’il puisse un jour disparaÎtre du dÊcor, lui qui en faisait partie depuis des annÊes, au point que tout le monde avait fini par l’oublier. Une joie fÊroce m’a envahie lorsque je l’ai glissÊ dans mon sac. Voilà du plomb à changer en or ! Je me suis fait une promesse : me rendre un jour dans ce lieu dont j’ignorais jusqu’au nom, et croiser l’œil bleu de ce chat.

13

Extrait Les chats de Lamu - Éditions ulmer  
Extrait Les chats de Lamu - Éditions ulmer  

A la fois carnet de voyage et beau livre sur les chats de Lamu, mi-domestiques, mi-sauvages, ce livre présente des photos magnifiques, notam...