Page 1

2

Sommaire

Des infos étonnantes et précieuses sur les chèvres

Des ongulés fantastiques Nature brute et têtes brûlées Des animaux polyvalents et importants Des animaux au caractère sauvage Comprendre vos chèvres Mythes et légendes Les chèvres de vos rêves À chaque race son usage Bienvenue, les chèvres ! Un bouc ? Pas question ! Crânes durs et têtes blondes

8 10 12 14 18 20 22 24 28 30

La maison des chèvres Un abri pour vos chèvres Une chèvrerie bien aménagée Un intérieur confortable Une table en plein air En liberté dans un cadre sûr L’équipement du chévrier

34 36 38 42 44 46


3

Les chèvres au quotidien Gourmands et gourmets Menus saisonniers Aire de jeux pour acrobates Une chèvrerie propre Paille fraîche et coins douillets Bien se comporter avec ses chèvres Quand bouger devient un jeu

50 52 56 58 60 62 64

Une vie de chèvre Si petit et déjà si bavard Du lait de chèvre frais du matin Quel fromage ! Animaux sains, soigneur heureux La santé au quotidien Bouc têtu et chèvre bornée Barbes grises et enfants chétifs Que dit la loi ?

70 76 78 80 82 86 88 90

Index92 Pour aller plus loin 94 Crédits photographiques 95


4


5

Avant-propos F

ières, malicieuses, rusées et curieuses : les chèvres séduisent par leurs qualités agréables. Peu d’animaux possèdent autant de facettes. Celles-ci peuvent paraître souvent contradictoires, mais elles se complètent pour donner un tout harmonieux. Animaux de ferme, les chèvres peuvent être câlines et familières, mais elles savent se défendre avec détermination. Elles sont indépendantes, faciles à élever et apprennent rapidement quelques tours d’adresse. Ceux qui ne voient en elles que des animaux « de ferme » se trompent complètement. Ces petits ruminants nous font vivre de bons moments et introduisent des instants de nature brute dans nos vies quotidiennes. En vous occupant d’elles souvent, vous aurez tous les jours l’occasion de rire et de découvrir de nouvelles occupations passionnantes. Les chèvres enrichiront votre vie, égayant votre jardin, tenant compagnie à vos enfants ou vous accompagnant en randonnée. Leur caractère authentique et leur personnalité accessible nous aident à recréer un lien direct avec la nature et à nous enraciner dans la terre.


6

Des ongulés fantastiques Les chèvres sont des animaux domestiques pleins de charme et de caractère. Si vous aimez les animaux vigoureux, familiers mais néanmoins indépendants, les chèvres sont un véritable trésor.


7

»

Nos chèvres sont un enrichissement pour toute la famille. Elles sont à la fois douces et robustes.

Virginie


8

Nature brute et têtes brûlées Une atmosphère de vie campagnarde alliée à une occupation distrayante : c’est ce qui vous attend en élevant des chèvres. Ces petits ruminants sont non seulement utiles et beaux, mais ils mettent beaucoup d’animation dans la vie quotidienne.

Vie campagnarde à saisir Les chèvres ne sont pas douillettes, ce sont des animaux vigoureux et pleins de caractère. Elles sont plus grandes que la plupart des animaux de compagnie : la chèvrerie, le pâturage et les quantités d’aliments sont à leur échelle. On ne les caresse pas à travers les barreaux d’une cage, mais on est au milieu d’elles, dans leur univers, laissant courir ses doigts dans leur pelage épais.

Des têtes dures pleines de malice

Une sensation merveilleuse : sentir la nature sous les doigts.

Les chèvres ont une personnalité bien plus affirmée que les autres animaux de troupeau, comme les moutons. Elles sont très curieuses et toujours prêtes à prendre des risques pour découvrir des nouveautés ou pour atteindre un aliment alléchant. Même les petites races trapues sont très agiles. Cette association de curiosité, de témérité, d’esprit sportif et de tempérament les amène souvent à se comporter de manière amusante. Elles aiment aussi nous taquiner. Les chèvres sont des créatures très divertissantes. Rires garantis.


9

Avoir des chèvres, c’est passer de bons moments ensemble.

»

Nos chèvres nous font sourire tous les jours. Elles se comportent souvent comme si elles voulaient nous amuser. 



Virginie

Une fenêtre placée à cette hauteur permet d’aérer la chèvrerie sans courants d’air.


10

Des animaux polyvalents et importants Les chèvres peuvent se flatter de tenir une grande place dans l’histoire et dans la culture. Ces animaux robustes sont depuis des millénaires un gage de survie pour de nombreuses populations.

La vache du pauvre Les chèvres fournissent du lait, de la viande, du cuir, souvent de la corne et parfois de la laine. Elles peuvent se contenter de peu si les circonstances l’imposent. Autrefois, celui qui ne pouvait pas se payer une vache s’efforçait à posséder au moins une chèvre. C’est pourquoi on appelait la chèvre « la vache du pauvre ».

L’importance des chèvres pour les populations les plus pauvres est illustrée par cette anecdote, qui date de l’époque où la famille de ma grandmère a perdu sa ferme pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa propre grand-mère dit un jour, à propos d’une famille pauvre du coin : « Nous avons perdu toute notre ferme, et eux, ils pleurent pour une chèvre. » Ce à quoi ma grandmère a répliqué : « C’était leur ferme à eux ».


11

Les chèvres trouvent de quoi se nourrir là où les autres ruminants ne peuvent plus brouter.

Des racines lointaines La chèvre a été domestiquée à la même époque que le mouton, il y a 10 000 ans environ, au Moyen-Orient. C’est donc le plus ancien animal domestique après le chien et la vache. Le cheval a été domestiqué il y a 5 000 à 6 000 ans, la poule il y a 3 500 ans et le lapin il y a 1 500 ans. Il y a plus de 2 500 ans, la chèvre avait déjà une très grande importance agricole. Elle était très répandue dans la Rome antique, soit un demi-millénaire avant César.

Dès chèvres pour les temps difficiles… Ici, une photo de 1919.

La compagne des nomades et autres voyageurs Les chèvres sont toujours des animaux précieux, particulièrement dans de nombreuses régions d’Eurasie et en Afrique du Nord. Un de leurs grands avantages est qu’elles parviennent à trouver de quoi se nourrir dans les terres les plus pauvres et les plus hostiles. Beaucoup de nomades font de longs trajets avec leurs troupeaux de chèvres. Celles-ci sont autant une source de nourriture qu’un capital précieux, car dans ces régions, les hommes ne pourraient survivre sans elles. Dans beaucoup d’endroits, elles servent aussi d’animaux de trait et de bât. Cet usage, très répandu en Europe jusqu’au début du XXe siècle, est depuis quelque temps remis au goût du jour par quelques amateurs (voir page 66).

Extrait Mes premières chèvres - Éditions Ulmer  
Extrait Mes premières chèvres - Éditions Ulmer  

Que diriez vous d'un parfum de vie campagnarde dans votre jardin pour compenser la journée de travail? Des chèvres chez soi, c'est l'assuran...