Page 1

20

Abies

Sapin Pinacées

Conifères bien connus, mais souvent confondus avec les épicéas. Chez les « vrais sapins », les cônes sont dressés comme des chandelles et se délitent à maturité (ne tombent pas entiers). Souvent port bien pyramidal et régulier. Une espèce est très courante en zone montagneuse. Les autres se rencontrent dans les collections et certains parcs.

A. alba, Sapin commun

A. nordmaniana, Sapin de Nordmann

EuropE

CauCasE

Grand arbre à croissance rapide et beau feuillage vert foncé. Les sujets isolés deviennent magnifiques, mais les plantations forestières trop denses sont ennuyeuses. Revers des aiguilles marqués de 2 lignes blanches caractéristiques. Écorce grise, plus ou moins craquelée chez les sujets âgés. Soleil, terre ordinaire, fraîche mais drainée (pente). (30 à 45 m x 5 à 7 m).

Belles aiguilles nombreuses, d’un beau vert émeraude, persistant longtemps (même sur des branches coupées). Croissance lente à moyenne. Soleil ou mi-ombre, sol ordinaire frais. (25 à 30 m x 5 à 6 m). En passe de supplanter l’épicéa comme arbre de Noël.

COMMENT DISTINGUER UN ABIES D’UN ÉPICÉA ? Les Abies (sapins) ont des aiguilles à extrémité arrondie non piquantes, au revers souvent marqué de blanc. Leurs cônes sont dressés sur les branches (comme des bougies) et se désagrègent à maturité. Les Picea (épicéas) ont des aiguilles étroites et piquantes et des cônes pendants, qui tombent entiers à maturité.


Abies

A. bracteata, Sapin de Californie

A. pinsapo, Sapin d’Espagne

CaliforniE (Environs dE santa luCia)

sud dE l’EuropE

Le sapin aux aiguilles les plus longues, d’un beau vert tendre. L’écorce des sujets âgés est attrayante pour sa couleur rougeâtre et ses desquamations. Soleil, sol drainé, situation pas trop sèche. (15 m x 4 m).

Aiguilles courtes, nombreuses, vert bleuté, densément réparties tout autour des rameaux. Port un peu raide dans son jeune âge, plus souple ensuite. Plein soleil (situation aérée et dégagée), sol ordinaire, calcaire, bien drainé. (15 à 25 m x 3 à 5 m).

A. concolor, Sapin blanc du Colorado amériquE du nord (Colorado, arizona, CaliforniE, utah, mExiquE)

Aiguilles assez longues, d’un très beau vert bleuté, à la bonne odeur citronnée, disposées bien à plat sur les branches. Un très bel arbre, malheureusement trop rare dans les parcs et jardins. Il existe de belles sélections à feuillage plus gris ou plus bleu. Plein soleil (situation dégagée et aérée) ; sol ordinaire, bien drainé. (10 à 15 m x 4 à 5 m).

A. koreana, Sapin de Corée CoréE

Aiguilles vert foncé et blanchâtres au-dessous. Cônes violacés, spectaculaires et nombreux, même sur les sujets assez jeunes. Port très régulier et pyramidal. Il est intéressant pendant 15 à 20 ans pour les jardins, ensuite, ses ornements sont trop hauts. Soleil. Sol ordinaire, plutôt frais. (9 à 10 m x 3 m). Très jolis cônes violets.

21


22

Acer

Érable Acéracées

Genre important répartit dans tout l’hémisphère Nord et comprenant de nombreuses espèces utilisées pour l’ornement des parcs et des jardins. Plusieurs font partie de notre flore forestière et déclinent de nombreux cultivars pour la plupart connus depuis longtemps et communs dans les vieux parcs. Le feuillage vert ou coloré est leur principal attrait, bien que certaines espèces ou variétés soient appréciées aussi pour les couleurs de leur écorce, leurs teintes d’automne, ou leur port particulier. Certains offrent une très jolie floraison souvent méconnue ou des samares (graines ailées groupées par deux) bien colorées. En général, les érables poussent vite et se transplantent facilement grâce à leur système racinaire dense et doté de nombreuses petites racines. Nous avons regroupé les espèces à la fois proches d’aspect, aux usages et conditions de culture similaires.

ÉRABLES CHAMPÊTRES Très rustiques, ils poussent vite, et préfèrent les sols argilo-calcaires.

A. campestre, Érable champêtre EuropE

Petites feuilles à 5 lobes, vert tendre au printemps, vert foncé en été et jaune d’or en automne. Croissance rapide. Sols ordinaires, neutres ou calcaires. Climats tempérés et frais. Il préfère les situations fraîches mais ventilées. S’utilise en isolé, haies ou rideaux brise-vent. Supporte le recépage. Les cultivars à feuilles colorés remplacent avantageusement les érables du Japon dans les sols calcaires. Au sud de la Loire, préférer A. monspessulanum. (6 à 10 m x 3 m à 5 m).

Liégeuse chez les jeunes sujets, l’écorce devient rugueuse et fissurée.

Les samares ont des « ailes » rouges chez les variétés à feuilles pourpres. ‘Elsrijk’, ‘Queen Elisabeth’ sont des arbres plus élancés, verts, à cime verticale et étroite, utilisés comme arbres d’alignement en Belgique, Allemagne et Pays-Bas. (6 à 10 m x 2 m à 3 m).


Acer

A. x zoeschense ‘Annae’ (A. campestre x A. cappadocicum ssp. lobelii) originE hortiColE

Feuilles plus grandes, plus anguleuses (influence de A. cappadocicum), rouge pourpré au printemps, vert sombre en été, et cuivre en automne. Port divergeant et étalé. On le trouve plutôt en buisson, à former progressivement en arbre. Soleil ou mi-ombre (éviter situations trop chaudes), tous sols. (8 à 15 m x 5 à 8 m).

‘Pulverulentum’. Feuillage lumineux crème ponctué de vert au printemps et en été. Sol toujours frais. (2,5 m à 3 m x 1,50 m à 2 m). Plus il pousse à l’ombre, plus le feuillage est blanc.

‘Postelense’. Resplendissant au printemps, avec son feuillage clair doré très clair devenant vert clair puis à nouveau jaune en automne. Bonne croissance. Mi-ombre. (4 à 5 m x 2,5 m).

Croissance rapide sur un ou plusieurs troncs. Rouge pourpre au débourrement, plus vert ensuite.

A. monspessulanum, Érable de Montpellier EuropE (sud)

Ressemble à A. campestre, mais feuilles plus petites. Samares normalement rouges. Écorce sombre. Climats méditerranéens, sols secs et rocailleux. (6 à 10 m x 3 à 4 m).

‘Carnival’ Arbre lumineux pour situations peu ensoleillées. Taille réduite. (4 m x 2,50 m). Enlever régulièrement les repousses à feuilles vertes. Feuilles bordées de blanc, rosées au printemps.

‘Royal Ruby’, ‘Red Shine’, ‘Schwerinii’ Feuillage pourpre foncé au printemps, devant vert sombre en été, puis cuivré en automne. (6 à 10 m x 3 m à 5 m). Rouges quand le feuillage devient plus vert.

À SAVOIR Toutes les variétés de Acer campestre à feuillage coloré offrent des colorations plus intenses après une taille. Elles conviennent parfaitement aux haies et bandes boisées.

23


24

ÉRABLE SYCOMORE ET FAUX PLATANE Deux érables indigènes partout présents en France et en Europe de l’Ouest, même si l’un ou l’autre domine dans des régions différentes. Plutôt des arbres de parcs ou de grand jardin car dans leur enracinement dense et peu accueillant pour les autres plantes.

A. platanoides, Érable plane, Plane EuropE (nord, CEntrE Et sud)

Feuilles larges, à lobes pointus, vert tendre puis sombre, luisantes, devenant jaune cuivré en automne. Floraison spectaculaire en avril, jaune verdâtre ou rougeâtre chez les sujets à feuilles pourpres. Tous sols, même calcaires. Soleil ou mi-ombre. (15 à 20 m x 6 m à 8 m). Les variétés sont greffées sur A. platanoides type. Fleurs vraiment très décoratives.

En avril, on remarque les planes de loin.

Intensité jaune ou orange variable selon les années.


Acer

‘Crimson King’, ‘Crimson Sentry’, ‘Royal Red’, ‘Swedleri’ . Feuilles rouge pourpre translucide au printemps, foncé en été, orange vif en automne. (8 à 15 m x 3 à 5 m).

‘Princeton Gold’ Feuilles jaune vert au printemps, jaune doré en été, cuivrées en automne. Vigoureux et lumineux. Feuillage plus beau lorsqu’on le cultive en têtard. (8 à 10 m x 3 à 5 m).

‘Drummondii’ Feuilles bordées d’une marge blanche de 1 cm. Plus beau à l’ombre ou mi-ombre et lorsqu’il est greffé « en pied ». (8 à 10 m x 3 à 5 m).

‘Columnare’. Branches ascendantes, lui donnant un port vertical, colonnaire si greffé « en pied », ou à cime étroite si greffé « en tête » (idéal pour les parkings et alignements en ville). (10 m x 2 m).

‘Globosum’. Entre-nœuds très courts, les branches forment une tête dense, globuleuse, plus ou moins régulière. (Cime : 2 à 2,50 m x 2,50 m).

‘Charles Joly’. Feuilles découpées comme ‘Palmatifidum’, mais rouge pourpre.

‘Palmatifidum’ (= ‘Lorbergii’). Feuilles aux lobes entièrement découpés et plus ou moins superposés. Aussi élégant qu’un érable du Japon, bien plus facile à cultiver. (8 à 10 m x 3 à 5 m).

25


26

A. pseudoplatanus, Faux platane, Érable sycomore EuropE (CEntrE Et sud)

Feuilles vert cuivré, vert soutenu, puis vert foncé dès la mi-avril. Feuilles mates, aux lobes obtus, comme émoussés, abondantes, inflorescences retombantes, en avril, suivies de longues grappes de samares. Enracinement dense et abondant, asséchant le sol en été (et donc peu accueillant pour d’autres plantations). Tous types de sols (de très argileux à sablonneux), de toute nature. Supporte très bien le vent (même bord de mer). Bois clair à grain fin, facile à travailler et pouvant facilement être « maquillé » en essences plus précieuses. (25 m à 30 m x 8 m). Se sème en abondance (souvent trop).

Les grappes de fleurs s’allongent au sortir des feuilles.

La croissance rapide donne un port élancé et régulier.

Feuillage abondant = excellent brise-vue et brise-vent.


Acer

‘Atropurpureum’, ‘Spaethii’ Le revers pourpre apparaît grâce au vent. Jeunes feuilles pourpres, puis seulement revers pourpre. On obtient des sujets pratiquement semblables par semis. (10 m à 25 m x 6 m à 12 m).

‘Brillantissimum’. Jeunes feuilles rose crevette devenant vert jaune dès juin. (3 m à 4 m x 2 m).

‘Leopoldii’, ‘Simon Louis Frêres’. Feuilles irrégulièrement panachées de jaune crème, d’aspect très lumineux. Éviter les situations trop ventées ou trop sèches. (10 m à 25 m x 4 m à 6 m). Les samares roses se détachent bien du feuillage dès la fin juin.

27


28

‘Erectum’, ‘Negenia’. Branches ascendantes, formant une cime étroite si greffée sur tige, ou une colonne, si greffée « en pied ». Aspect similaire à Acer platanoides ‘Columnare’. (8 à 10 m x 3 m).

‘Nizetii’. Panachure crème irrégulière, plus ou moins fortement ombrée de rose et pourpre rose au revers, révélée lorsque la lumière passe au travers. (10 m à 25 m x 4 m à 6 m).

‘Prinz Handjery’. Jeunes feuilles rose crevette, rehaussées par le revers pourpre, devenant vert tendre en juillet. Plus vigoureux que ‘Brillantissimum’. (6 m x 3 m).

A. opalus, Érable d’Italie

A. velutinum

EuropE (CEntrE Et sud)

CauCasE

Équivalent du sycomore dans les régions plus méridionales. Floraison attrayante en avril et jolies couleurs d’automne. Parfois rencontré dans les collections. Peu sensible à la maladie des tâches noires. (9 m à 15 m x 3 m à 6 m).

Similaire à A. pseudoplatanus, mais les feuilles sont plus grandes et plus claires. Samares rose rouge chez la var. vanvolxemii. Pour collectionneurs. (8 m à 15 m x 3 m à 6 m).

Feuillaison précoce, dès mars.

Végétation un peu plus claire qu’un sycomore.

Couleurs d’automne mordorée.


Acer

ÉRABLES DU JAPON Tous ont un port élégant et préfèrent des situations abritées des vents, non desséchantes, et des sols non calcaires.

A. japonicum, Érable du Japon Japon

Fleurs attrayantes en avril, vert jaune souvent agrémenté de rouge. Feuilles en éventail, à 7 à 11 lobes peu profonds. Soleil, mi-ombre ou ombre, à l’abri du vent. Sol ordinaire, frais, non calcaire. Ht : 7 m à 9 m. On cultive peu l’espèce type, mais plutôt les cultivars suivants :

‘Vitifolium’. Floraison spectaculaire en avril. Feuilles aux lobes plus profonds. Superbe silhouette et magnifiques teintes d’automne jaune plus ou moins cuivré à orange ou rouge. (6 à 8 m x 6 à 8 m).

29

Extrait Arbres - Éditions Ulmer  

Présenter par le texte mais surtout par l 'image un maximum d'arbustes intéressants : les plus utiles, les plus séduisants, les plus accommo...

Extrait Arbres - Éditions Ulmer  

Présenter par le texte mais surtout par l 'image un maximum d'arbustes intéressants : les plus utiles, les plus séduisants, les plus accommo...