Page 1

v l e j a r d i n mé d i t erranéen L’espace naturel du domaine du Rayol c’est environ 13 ha sur les 20 qui composent le site. Il abrite la flore locale, le maquis méditerranéen, avec son cortège d’arbousiers, lentisques, bruyères arborescentes, et bien sûr les cistes, qui en sont les représentants les plus emblématiques. Au total ce sont près de 400 espèces dites « indigènes » que l’on peut trouver au domaine du Rayol. T h e M e d it e r r a n e a n Garden

The natural area of the domaine du Rayol extends over about 13 hectares, in the entire site’s 20 hectares. It provides a habitat for the local flora, the Mediterranean maquis with its cortege of strawberry trees, mastic trees, tree heathers, and of course rockroses, the most emblematic ambassadors. In total, nearly 400 “indigenous” species can be admired at the domaine du Rayol. ci-contre

Ce pin d’Alep à la pointe du figuier est figé au-dessus de la mer. Il contribue à la création de points de vue exceptionnels. opposite

This Aleppo pine at the Pointe du Figuier stands still above the sea. It partakes in the creation of breathtaking perspectives.

12

v jardin méditerranéen


Deux calades, réalisées par Gilles Clément, de part et d’autre de la perspective centrale, symbolisent le projet du jardin : l’une (à gauche) représente la Méditerranée, reliée aux autres continents de l’hémisphère austral, ce qui fut le cas il y a 350 millions d’années environ, lorsque ils étaient alors réunis en un continent unique, le Gondwana. L’origine de certains genres ou familles floristiques portent encore des traces de ce passé commun, comme les Protéacées, symbolisées par l’autre calade (ci-dessus), avec ce dessin de fleur de Protée, emblématique d’Afrique du Sud. Two calades (provençal for streets paved with stones laid edgewise), designed by Gilles Clément, on both sides of the central perspective, symbolise the garden’s project: one (left) represents the Mediterranean, linked to the other continents of the Austral Hemisphere, which was the case around 350 million years ago, when they were united in a single continent, named Gondwana. The origin of some floristic genres or families still hold traces of their shared past, such as the Proteaceae, symbolized by the other calade (above), with this flower pot drawing, emblematic of South Africa.

22

v jardin méditerranéen

23


Le très rare Cistus lasianthum et sa floraison d’un jaune lumineux. Comme Cistus ladanifer, il porte des macules pourpres sur les pétales. The very rare Cistus lasianthum and its bright yellow blooming. Like the Cistus ladanifer, crimson blotches ornate its petals.

Le ciste à gomme, Cistus ladanifer, s’est naturalisé au domaine du Rayol. Ce ciste, haut de 2 mètres, « pègue » particulièrement. Sa gomme, épaisse et parfumée, le protège de la chaleur et de la sécheresse.

Le ciste blanc, Cistus albidus, commun dans les garrigues et maquis méditerranéens, est ainsi appelé en raison de son duvet blanc sur les feuilles, une protection contre la sécheresse. Ses fleurs, roses, s’épanouissent au printemps.

The gum cistus, Cistus ladanifer, was naturalised at the domaine du Rayol. This 2 meters high Cistus is particularly sticky. Its gum, thick and scented, protects it from heat and drought.

The white-leaved rockrose, Cistus albidus, common in the scrublands and maquis from the Mediterranean region, is named after its white fuzzy leaves, a protection against excessive heat. Its pink flowers blossom in spring.

double-page suivante

Le mouvement dans le jardin s’exprime par le déplacement des végétaux, mais aussi par des graphismes et des reliefs heureux. Ici la pervenche (Vinca difformis) gagne les lieux frais du jardin, en compagnie de l’herbe barbue, Hyparrhenia hirta. double-page spread overleaf

Movement in the garden is expressed via vegetal motion, but also via fortunate designs and delineations. Here the Intermediate periwinkle (Vinca difformis) reaches the cooler areas of the garden, accompanied by the common thatching grass, Hyparrhenia hirta.

18

v jardin méditerranéen

19


32

v jardin mĂŠditerranĂŠen

33


vl  e s aut r e s

m é d it e r r a n n é es Canaries, Afrique du Sud, Chili, Australie, Californie… Que de noms évocateurs de pays lointains aux connotations de grands espaces, de nature insoumise… Ces paysages ont été créés au domaine il y a 20 ans et atteignent leur maturité aujourd’hui. Ils sont rehaussés par la présence de sujets bien plus âgés comme les eucalyptus, dont certains sont là depuis plus de 100 ans. T HE O T HER M EDIT ERRANEANS

The Canaries, South Africa, Chile, Australia, California… so many names reminiscent of faraway countries and wide-open spaces, wild nature… these landscapes, created at the domain twenty years ago, reach maturity today. They are enhanced by much older species such as the Eucalyptus Trees, some of which have been here since over Les dragonniers des îles Canaries a hundred years ago. (Dracaena draco) surplombent ce paysage ci-contre

canarien peuplé de vipérines, euphorbes, oseille des Canaries, sauges et centaurées. Ces deux gros sujets ont environ 30 ans. opposite

The Canary Islands dragon trees (Dracaena draco) loom over this landscape peopled with grass snakes, euphorbia, canary sorrel, sage and knapweed. These two great subjects are about thirty years old.

36

v autres méditerranées


56

v jardin du chili

57


La strate herbacée du fynbos est composée de nombreuses plantes à bulbes. Ici les chasmanthes (Chasmanthe floribunda) au printemps. Après la floraison, la plante disparaîtra sous terre, passant la saison estivale au repos. The herbaceous strata of the fynbos are composed of many bulbous plants. Here the chasmanthes (Chasmanthe floribunda) in springtime. After flowering, the plant disappears under the earth, to spend the summer season at rest. double-page suivante

Au pied d’un chêne-liège, s’épanouissent les Dietes, plante bulbeuse d’Afrique du Sud. Puis le grand Strelitzia nicolaï et Erythrine lysistemon, aux fleurs rouge corail. double-page spread overleaf

The Dietes, South African bulbous plants, flourish at the foot of a cork oak. Then, the great Strelitzia nicolaï and Erythrine lysistemon, with coral red flowers.

64

v jardin d’afrique du sud

ci-contre

Les marguerites d’Afrique du Sud fleurissent une grande partie de l’année. Au premier plan, les dimorphotécas, puis, en bleu, les félicias. opposite

The South African daisies flower most of the year. At the foreground, the dimorphothecas, then in blue, the felicias.

65

Extrait Le domaine du Rayol - Éditions Ulmer  

Le domaine du Rayol est un jardin de 20 hectares situé au pied du massif des Maures, dans le Var, sur un site d'une exceptionnelle beauté.