Page 1

PAYS :France

RUBRIQUE :Culture et savoirs

PAGE(S) :23

DIFFUSION :40562

SURFACE :32 %

JOURNALISTE :Gérald Rossi

PERIODICITE :Quotidien

15 mars 2018 - N°22388

Culture & Savoirs RADIO

Jean-Louis Trintignant en toute simplicité Le comédien s’est confié au printemps 2004, un an après la mort tragique de sa fille. Radio France publie en deux CD l’intégralité de ces entretiens diffusés alors sur France Culture. pendant la guerre, alors que sesparents cachaient des enfants juifs. Il dit son « caractère bagarreur » et d’autres petits faits qui forgent toute une vie. Son eux heures d’enregistrement sous le frère, quand ils furent jeunes adultes, a été très proche soleil de Nîmes (Gard), et l’on entend de lui, dit-il aussi, et il est mort à l’âge de 41 ans. « Je parfois les oiseaux chanter. En juillet n’avais pas fait le rapprochement, ma fille est aussi est 2004, France Culture, dans le cadre morte à 41 ans. C’est un âge terrible, 41 ans… », de l’émission À voix nue, diffusa poursuit-il, dans un souffle fragile. en juillet cette série d’entretiens de JeanLe parcours de comédien est le pivot Louis Trintignant avec la journaliste central. Enfant, « tous les étés on jouait Armelle Héliot, dans une réalisation DÉBUTÉE EN 1955 la même pièce, l’Arlésienne, et ma AVEC PICHINEF, de Didier Lagarde. Radio France vient mère, qui m’habillait en fille, avait rêvé DE MARCEL ICHAC, d’éditer le coffret de deux CD de ces que je joue tous les rôles de garçons » . LA CARRIÈRE entretiens. L’occasion d’écouter, pour Pour autant, le déclic qui forgea le DE TRINTIGNANT le pur plaisir, le timbre de voix de futur acteur se produit le 11décembre AU CINÉMA EST RICHE l’acteur qui raconte, se raconte, 1949, à Aix-en-Provence, avec l’Avare DE 132 FILMS. simplement. de Molière, mis en scène par Charles Dullin, qui joue Harpagon. « J’ai eu « C’est un âge terrible, 41 ans… » comme une révélation, je crois que c’est la Initialement prévu en septembre 2003, l’enredernière représentation qu’il ait donnée. » Puis gistrement a été repoussé de plusieurs mois après la Trintignant évoque son travail de comédien en 2004, mort brutale de Marie, safille, le 1er août 2003, assasautour de Guillaume Apollinaire, avec deux musiciens, sinée par le chanteur Bertrand Cantat. Avec le recul, il parle aussi de l’amour, de cinéma, des femmes, de récemment, Trintignant a déclaré : « Cequ’il pouvait la mélancolie… avec une sincérité constante et presque charnelle. Un beau moment. m’arriver de pire m’est arrivé. Jen’ai plus peur de rien. » GÉRALD ROSSI En 2004, devant le micro, il parle de son enfance LA LIGNE PURE. À VOIX NUE Éditions Radio France, 15 euros.

D

Page 65

Tous droits de reproduction réservés

Profile for Editions Radio France

Trintignant Jean-Louis. La ligne pure  

L'Humanité, Gérald Rossi (15/03/2018).

Trintignant Jean-Louis. La ligne pure  

L'Humanité, Gérald Rossi (15/03/2018).

Advertisement