Issuu on Google+


Nouvelles Aventures d’un Singe de Chiffon


pour Ann-Louise


écrit et dessiné par

RACKHAM


traduction • Sylvestre Zas lettrage • Matthieu Rougé maquette • Lia Ribacchi

Tony Millionaire, Sock Monkey : Nouvelles aventures d ’un singe de chiffon

titre original : tony millionnaire’s sock monkey the collected works volumes three and four texte et illustrations © 2000, 2003, 2004 tony millionaire. all other material, unless otherwise specified, © 2004 dark horse comics, inc. tony millionaire’s sock monkey and all other prominently featured characters are trademarks of tony millionaire. all rights reserved. no portion of this publication may be reproduced or transmitted, in any form or by any means, without the express written permission of the copyright holder(s). names, characters, places, and incidents featured in this publication either are the product of the author’s imagination or are used fictitiously. any resemblance to actual persons (living or dead), events, institutions, or locales, without satiric intent, is coincidental. all rights reserved. © 2012 rackham pour l’édition française.

RACKHAM contact@editions-rackham.com www.editions-rackham.com dépôt légal: premier trimestre 2012 isbn:978-2-87827-146-1 achevé d’imprimer en février 2012 sur les presses de grafiche milani à segrate (italie)


ar un après-midi d’été à Newton Lower Falls...

sublime !


Un mausolée zoologique !

Que ces créatures sont belles ! Mais pourquoi sont-elles ici, si soigneusement disposées ?

Elles ont été chassées, Oncle Gabby ! Chassées et classées !


...apparemment par ce type ! Oh, c’est le grand-père d’Ann-Louise !

La chasse ! La meute et les cors ! Le sang des tigres dans les jungles de l’Inde ! Le plaisir des rois ! Partons, cher Oncle ! Allons à l’a-chasse !

Certes, Mr. Corbeau, nous irons à l’a-chasse mais nous sommes petits, nous ne pourrons pas giboyer à quoi que ce soit d’aussi ambitieux qu’un tigre !


Peut-être pourrions-nous chasser quelque chose à peu près de notre taille...

J’ai entendu dire que chasser le renard est assez populaire !

Pourrions-nous chasser le renard ? Il nous faudrait des chevaux et des cors en cuivre... Je n’ai jamais vu un renard !

En voilà un !

Oh, non ! Je n’aime guère son allure, ses crocs sont plutôt acérés !!


C’est le bec, mon cher, vous avez raison. nous risquons de nous faire éborgner !

Des oiseaux, peut-être ? ...Oh ! Qu’estque c’est cet organe pointu ?

J’ai entendu des histoires de serpents revêches et de tortues qui happent et mutilent !

Allons Chasser des salamandres ! Elles ont des griffes molles et la gueule recouverte de gencives lisses !

Des salamandres ! Je crois que je peux «attraper» une salamandre ! Montrezmoi une salamandre qui sortira le meilleur de moi-même !


Nous aurons besoin d’une arme... j’en ai vu quelques unes accrOchées dans un meuble...

Oui, voilà un joli instrument ! Aidezmoi à le décrocher, voulez-vous ? Il est très lourd...

WoW !

Ciel ! C’est une machine nerveuse et inconstante, Mr. Corbeau. Je crois que nous devrions chercher quelque chose de plus petit calibre... Cela fera l’affaire, Oncle Gabby !

Raffiné !


Belle pensée, Mr. Corbeau !

Oh ! Oncle Gabby ! J’espère qu’on capturera un plein seau de salamandres !

Elle le serait encore plus si on n’avait pas oublié le seau !

Chut !

Qu’estce donc ?

Regardez ! Juste derrière le tronc de cet arbre !

Allons, Mesdames, soyez raisonnables ! nous n’en demandons rien qu’une petite tasse !

...et ce jeune abeillaud, Léo Jaunejaquette, était le plus joli du pré de trèfles, ce jour-là, laissez-moi vous dire !

Un libertin... Vous ici ! Oust !


Allez-vous en !

Ces salamandres deviennent une nuisance !

S’il vous plaît !

Je ne veux qu’un morceau de sucre.

Et cette MElle Mésange qui volait sous les jacinthes avec Dodo Laguêpe, la semaine dernière... Mon dieu !

...et quand Lepivert l’a su, il était si jaloux qu’il s’est transpercé le cœur d’un coup de bec !! Tss ! Quelle histoire !

Regardez ça !

Vous pouvez le dire ! Qui sait combien de grenouillettes ces abeilles maladroites vont féconder, après s’être saoulées de vin de chèvrefeuille !

J’ai le thé !

Tenez-vous bien ou je dis au merle de vous avaler sur-le-champ !


Je t’ai !

Dites !

Quel vacarme ! Arrêtez les plaisanteries !

ciel ! On nous a chassés !

Le fait dE POUVOIR être l’objet d’un " jeu " nE m’AVAIt jamais traversé L’esprit...

Ne vous en faites pas ! Vous allez nous tirer dessus ?

Et bien... Heum... nous avons eu des problèmes avec le fusil...

Passionnant n’est-ce pas ?


Mr. Corbeau ! Il ne faut pas trop en dire à nos proies ! Où allons nous ? Ne bousculez pas, s.v.p.

Salut !

Ne me marchez pas dessus ! Messieurs-

Dames ! Assez de querelles ! Nous sommes tous dans le même sac !

oui, Je crois que vous avez raison...

Il faut que je vous dise que nous avons capturé bien plus que des salamandres.


Bien, bien ! Voyons voir ce que nous avons capturé !

Sapristi ! Nous avons ramené tout le bazar à la maison !

C’est une sorte de panthéon ?

Charmant ! On dirait que quelqu’un a tracé mon arbre généalogique !

Mémorable !


écoutez ! Nous allons vous épingler dans ces vitrines, les Dames d’abord.

ne serait-ce pas terriblement douloureux ? Je dirais plutôt que cette expérience nous sera fatale !

Mesdames, veuillez vous aligner avec soin sur le velours que je puisse percer vos carapaces avec ces épingles.

Hem... velours...

Aïe !

Dites ! Vous croyez vraiment épingler et exposer des salamandre dans ces absurdes vitrines ? Ça fait mal !


Rendez-vous compte que nous sommes des êtres vivants et que nous n’avons aucune envie d’être tués ou exposés !

Et bien, si ça aide, je peux vous étourdir avec du chloroforme !

Ça, alors ! S’il faut se battre, et bien, nous le ferons ! Si vous nous cherchez, vous allez nous trouver. Et je pèse mes mots !


Rends-toi, serpent !

J’en ai pris une, Oncle Gabby ! vite, Vite ! Le chloroforme !

Coquin ! Pourquoi es-tu si peu disposé à rencontrer ton créateur ?

Arrêtez, cher Corbeau, ils ont raison ! Un doute tenace me hante depuis le début.

Si vous continuez de tortiller et de gigoter il me sera difficile de vous administrer le "coup de grâce" !

Nous n’avons pas le droit d’ôter la vie à ces gentilles créatures. La chasse est finie !


Si vous voulez, nous pouvons vous aider à trouver de belles fleurs pour vos vitrines !

La vie est douce, frère. Qui voudrait mourir ?

C’est ça ! Partons sur-le-champ cueillir des spécimens botaniques !

J’ai vu des roses trémières, hier ! Cueillons des muguets de mai !

Idiot ! Nous sommes en août !


Oooh ! Comme tu as grandi ! Oh, oui ! Regardez ce beau et vigoureux bonhomme.

Viens ici, toi !


Quoi ? Mince ! Tu es vivante ! Monsieur Corbeau ! Venez vite !

Qu’y a-t-il, Oncle " G " ?

écoutez ! Si vous êtes vivante faites-moi signe, chère Madame. Clignez du pistil !

Shtt !

Voilà ! Vous avez vu ? Elle a cligné. J’admet que c’était un clignement très lent, mais elle a cligné, c’est sûr !

fichtre !

ET Bien, si cligner ne signifie pas être vivant et vouloir le rester, je exactement ! ne sais pas ce que c’est ! nous ne pou-

vons pas plus zigouiller les plantes que les animaux !


N’en faites aucun cas ! Ce ne sont que des plantes !

Mais vivantes, madame !

J’espère que vous êtres conscient de la position sociale des différentes formes de vie, monsieur !

Il y a une grande différence entre la flore et la faune, croyez-moi !

La situation est désespérée ! Nous ne serons jamais de grands chasseurs ni de grands collectionneurs !


Plus tard...

Et bien, Oncle Gabby ! Notre collection de roches est magnifique.

Oui, elle est superbe. ...et nous n’avons causé de gêne à aucune créature vivante !


Au-dessus du tumulte, de la mer sauvage et agitée de notre vie...

Aaaah ,!

Non, non , non, Oh, non non ! non !

Non, non, Ah !

Dieu du ciel ! Non !

fin



Tony Millionaire, Sock Monkey, nouvelles aventures d'un singe de chiffon