Page 1

andrea bruno

samedi rĂŠpit


ALORS ? ON COMMENCE ?


UN INSTANT... RAPPELLE-MOI LES RÈGLES.

ÉCOUTE BIEN. SI JE LANCE UNE PIERRE TU DEVRAS L’ESQUIVER. SI JE LANCE UNE POMME TU NE BOUGERAS PAS...

... ET TU ENCAISSERAS LE COUP. SI JE LANCE UN ÉCUREUIL, TU DEVRAS LE FRAPPER.

C’EST CLAIR ?


TU M’AS BANDÉ LES YEUX. COMMENT JE PEUX SAVOIR CE QUE TU VAS LANCER ?

T’INQUIÈTE PAS. JE VAIS L’ANNONCER.

ALLONS-Y MAINTENANT.

POOOMME !


FILS DE ... EXCUSE-MOI. JE ME SUIS TROMPÉ. JE CROYAIS QUE C’ÉTAIT UNE POMME !


andrea bruno

samedi rĂŠpit


TU VOIS CETTE PHOTO ? C’EST MOI JEUNE.

TU ÉTAIS COUREUR CYCLISTE ?

J’AI GAGNÉ ONZE COURSES COMME AMATEUR.

PAS MAL.

OUI. ET TOI, TU AS UN VÉLO ?


J’ÉTAIS UN EXCELLENT GRIMPEUR ET JE N’AVAIS PAS PEUR DANS LES DESCENTES.

UN JOUR J’AI FAIT UNE MAUVAISE CHUTE. J’AI ÉTÉ À DEUX DOIGTS D’Y RESTER.

OUI. JE LE PREND TOUS LES JOURS POUR ALLER BOSSER À LA PAPETERIE. À DIX KILOMÈTRES D’ICI.

ET COMME ÇA, TU AS ARRÊTÉ LES COURSES...

C’ÉTAIT DANS LA DESCENTE DE LA PAPETERIE.


Andrea Bruno, Samedi répit  

Dans une banlieue jadis prospère et à présent désertée ne demeurent plus que les laissés pour compte. Des gens sans travail ni espoir, se tr...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you