Page 1


Only Skin, Nouveaux contes de la lente apocalypse Titre original : Only skin, new tales of the slow apocalypse Textes et deSsins : Sean Ford Traduit de l’anglais (U.S.A.) par Renaud CerqUeux ISBN : 978-2-87827-156-0 Dépôt légal : premier trimestrE 2013 © 2012, Sean Ford. Originally published by Secret Acres, www.secretacres.com rights arranged through Nicolas Grivel Agency © 2013 Rackham, pour l’édition française contact@editions-rackham.com www.editions-rackham.com

Achevé d’imprimer en février 2013 sur les presses de grafiche milani à segrate (italie)


…et tu n’as rien vu ?

Il a payé et dix minutes plus tard, sa voiture n’avait pas bougé. Je suis allé voir ce qui se passait et il avait disparu.

Rien …

Ne me dis pas que ça recommence.

Le labo trouvera peutêtre quelque chose. Mais les indices sont minces… …Juste le sang et quelques doigts.

…des doigts ?


Euh… des doigts, vous dites ?

Et vous venez le remplacer, c’est ça ?

Qui êtesvous ?

Salut !

C’est ça. Cassie. Cette station appartient à mon père.

Salut.

Je vous présente mon frère, Clay. Alooors… ces doigts  ?

Quelqu’un a disparu ici la nuit dernière…

Pour l’instant, on n’en sait pas plus.


Il y a eu quelques décès par ici récemment…

« Quelques » ?

Vous pensez que c’est lié à ce qui est arrivé à mon père ?

Euh… heureuse de vous avoir rencontrée.

Tout doux. On peut vivre avec des doigts en moins.

On enquête. En fait, je vais poser la question au labo surle-champ.

Je vous contacte dès qu’on a quelque chose…

Désolé. Tracy est parfois un peu…

Distante ?

Ouais.


Bon, à quelle heure tu termines ?

Ha.

Il n’y avait que ton père et moi ici… depuis sa disparition, je suis tout seul.

Mais… la station est ouverte 24h/24 !

Je ne dors pas beaucoup…

Bon sang, elle a oublié les doigts.

Euh. Je roupille quand je peux. En fait, je dormais quand ce type a disparu…

…comme à chaque disparition.

Tu tiens la boutique nuit et jour depuis deux semaines sans aide ?

À chaque fois ?

T’es dingue ?


Rentre chez toi… rentre et repose-toi.

D’accord.

Après avoir nettoyé le sang…

T’es sûr d’être en état de conduire ?

Ha bon…

J’imagine que vous allez vous installer dans la chambre de ton père ? On sera voisins.

Quoi ?

Oh, tu n’es pas au courant, ton père me loue le garage. Je dors dans le grenier.

Jusqu’à ce qu’on le trouve.

Tu parles comme si… oh…

…désolé.


T’inquiète… je…

Psst…

Hein ? Quoi ?

Écoute, à partir de ce soir, j’assure la nuit et tu essaies de te reposer un peu, d’accord ?

En fait, je ne suis pas si fatigué.

C’est un miracle que tu tiennes debout. On se revoit demain. Bonne nuit.

Cassie ?


Ce type bizarre a laissé ça sur le mur.

Beurk. Donne-moi ça !

Viens.

Et il n’est pas bizarre. Il a juste… sommeil.

Je te montre notre chambre.

Je vais les mettre dans un plastique et les congeler pour ce flic, alors ne t’avise pas de jouer avec, ok ?

La chambre est à l’arrière.


Ouah… trop classe. Le temps de trouver papa. Après, on cherchera mieux.

…Cassie ?

Tu devrais aller prendre une douche avant qu’on passe à table.

…D’accord.


…Il l’a gardé…


Bou.

Papa ?

C’est toi ?

Peutêtre.

Suis-moi.


On va où ?

Tu verras.


Hé ! Je veux savoir où on va !

J’ai froid, je suis fatigué et si Cassie nous surprend, je suis mort !

Tu te souviens de l’homme qui a disparu la nuit avant votre arrivée ?

Cassie a dit qu’on l’avait tué.

J’ai une autre théorie. Je vais te montrer…

Suis-moi.


Regarde.

C’est pas un homme, c’est un cerf.

Ce cerf a été abattu, Clay. Je pense que les créatures qui ont pris cet homme ont fait ça.

…mais regarde ces plaies. Tu imagines la force qu’il faut pour abattre un tel animal…

chut… attends… tu entends ?... oui…

Elles reviennent !


Elles nous suivent probablement depuis que nous sommes dans les bois. En fait, c’est pour ça que je t’ai demandé de me suivre.

Tes chances sont minces. Mais si tu cours, tu leur échapperas peut-être…

Je voulais savoir si elles chasseraient un humain.

Enfin, j’en doute.

Connard !

Où as-tu appris à parler comme ça ? Je devrais te manger !

Enfoiré !


Hé, qu’estce que tu fais debout ?


Petite chochotte. J’ai fait un cauchemar.

Tu veux travailler un peu avec moi ?

…ouais…

Viens, je vais te montrer…

Ok, tu sais faire du café ?

…non…


…Qu’estce qui s’est passé ?

Son état ?

Votre père a fait une mauvaise chute…

Vous n’êtes pas au courant ?

Une maladie nerveuse détruit lentement ses fonctions motrices, sa mémoire…

Il ne devrait pas vivre seul dans son état…

…même sa personnalité. Vous ne le saviez pas ?

Non… je…

…non… je… je… l’ignorais.

…Ça se traite ?

Les symptômes oui… mais il n’y a pas de remède. …je dois vous avertir que vous êtes aussi exposé à ce trouble.

Je suis désolée.


Tousse

se Tous


Je vais bien

Merde.


T’es en retard… …et rasé de près.

Ouais. J’avais besoin de changement.

Tiens donc ?

Tant mieux. C’est bon signe. Tu faisais…

Peine à voir ?

Je sais. Je sais…

Ben… ouais.

…Qu’estce qui se passe ?

Yep, un vrai tsunami sécuritaire… la sécurité à tout prix.

Une manif pour l’assemblée générale de ce soir.

Les disparitions ?


Des gens disparaissent, Albert. C’est normal, non ?

Protect our forest =  Protégez nos forêts

Quelqu’un a trouvé un lien ? Et on fait quoi s’il y en a un ? On interdit l’accès à la forêt ?

Bah. Quelques campeurs beurrés perdus dans les bois…

Tu oublies les gars de la stationservice.

more patrol = Plus de patrouilles

Je me méfie de Tracy. Ce n’est qu’un prétexte pour nous tenir à l’écart des bois…

Surtout avec le contrat forestier de Jonah sur la table.

Quoi d’autre après ça ?

Tu crois que Tracy et Jonah tuent des gens pour faire passer un contrat forestier.

Ça me semble un peu exagéré… même pour Tracy.

Ne laisse à personne l’occasion de te surprendre. …ou il en profitera.


Je voudrais un cheeseburger, des frites et un coca light.

Salade au lieu des frites, Claire !

Ne te sens pas obligé. Je t’aurais piqué une frite…

Tracy et sa bande testent les limites, ils essaient de voir ce que toute cette folie peut leur rapporter.

Bigre. Un thé, s’il te plaît.

Trop tard.

Donc, d’après toi, l’interdiction d’accès à la forêt ne sera pas temporaire ?

Tu ne crois pas que c’est juste ce qu’attendent les gens du coin ?


Hmmm…

Ses motifs ne sont pas plus dignes parce qu’elle répond aux attentes du peuple.

Quoi, alors ? On a trouvé des parties de corps.

Je crois que tout le monde veut savoir qui est responsable des disparitions.

Qui nous dit que c’est un « qui » ?

Ça pourrait être n’importe quoi. La nature qui se venge. Un saut évolutif. Peut-être…

… Qui estce ?

Qui ? Elle.


Oh, ça doit être la fille de Sam…

Je reviens vite…

… elle est venue reprendre la station avec son petit frère.

missing =  disparus


Salut, moi c’est Paul.

T’es la fille de Sam ? Tu bosses à la station ?

Salut.

Euh… ouais.

Je connaissais ton père. Je m’arrêtais souvent prendre un café chez lui.

Ouais… c’est moi. À la prochaine.

Suivant !


Elle ne t’a même pas donné son nom, je parie ?

Ma salade !

Classe. La vague de disparitionS continue dans la région… burp…

Tu sais, la Cassandre de la mythologie grecque avait le pouvoir de prédire l’avenir…

…mais personne ne croyait jamais à ses prédictions.

…donc  ?

Cassandra Cole… Cassie.

Tu te reconnais sûrement en elle.

Simple remarque…


pour le coup, j’espère que tu te trompes, Albert.

Espère tant que tu veux, mais ne viens pas pleurer quand tout ça commencera à sentir la merde… …S’il vous plaît…


Mince.

Mon portable ne capte aucun signal.

Dans le coin, c’est pas gagné…

Oui, je commence à comprendre.

Donc, mon père… est parti dans les bois ?

…on est un peu loin de tout.

…camper quelques jours.

Ouais…

Il avait besoin de faire le point.

T’as une idée de là où il a pu aller ?

Difficile à dire exactement.

Sam connaissait les bois mieux que personne. Il y allait souvent.

Personne ne s’est inquiété quand il a annoncé qu’il partait camper.


Il reste du matériel de camping ?

Je compte aller faire un tour.

Minute…

Quoi ? Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Les bois sont vastes…

…et Tracy a demandé qu’on les évite jusqu’à…

Tu veux dire que personne n’est allé à sa recherche… Héé hooo ?

Y’a quelqu’un ?

Sean Ford, Only skin, nouveaux contes de la lente apocalypse  

Dans une petite ville de l'Amérique profonde, des disparitions inexplicables se succèdent à un rythme inquiétant et la psychose gagne peu à...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you