Issuu on Google+


03 : antón en flammes


Maudit sois-tu ! …

Maudit soit Mon sang et le tien ! …


Maudit vieux corbeau !

toujours à Me ronger la conscience !

ne crie pas,

tout le Monde te regarde !

désolé… c’est Que… je…

Quel enfer, pour cette pauvre adela et la petite …

… je ne Me contrôle pas, père


cette fois, tu as dépassé les bornes, antón. tu t’es condaMné, Mon fils

Et EssuiEtoi, ta cheMise est encore sale

JE nE voulais pas… … c’est pas Moi…

… c’est le feu … les flaMMes dans Ma tête !


… Mais tu l’as fait

tu ne l’as pas fait exprès, antón, je …sais

père… je… je… … les aiMe ! … je les aiMe tant !!

antón …


Qu’Est-cE QuE t’as à mE  regarder, adela… ? Qu’Est-cE QuE t’as à mE  regarder ?

je… je ne te regarde pas, antón …

si, tu Me regardes … … d’un air Méprisant …


non, antón …

c’est Moi Qui aMène l’argent, ici ! … tu crois Que je ne vous aiMe pas ?

tu Me fais peur, antón !


tais-toi ‌

taistoi !


je voulais pas leur faire de Mal, père… je ne …

sortons, viens…

je vais brûler en enfer pour ça, père… EmbrassE-moi,  fils


va les rEJoindre


adieu, antón

le lendeMain Matin…

i o u Q ! ?

voyons ce Que raconte le journal…


t hau

u ed t jet e e s ssiné , M oM assa a s.f. a h un avoir, adels, et sMois, s e n 7 c prè feMM six a le de on p.cide

d

a el

f

is ala

e

illes f et siné o e s r e è s r a M ss av a d a c les


04 : tourne la clĂŠ


“ c’ est un oiseau ! „

“ c’ est un avion ! „ “ non, c’ est Kent !! „

ça recoMMence

chaQue nuit

le MêMe rêve

encore

et encore

chaQue nuit


depuis Que tout est parti à vau l’ eau

il y a dix ans Quand j’ai raccroché la cape… … et Que j’ai tourné le dos au Monde…

… Quand j’ai dû Me borner à regarder …

… à observer aux rayons x coMMent tes cellules Mouraient…

depuis Qu’un cancer t’a eMportée, luisa fauchée il y a dix ans

… sans rien pouvoir faire


… depuis la dernière fois Que j’ai sillonné le ciel

on est diManche coMMe chaQue dernier diManche du Mois depuis cinQ ans…

… je M’apprête à rendre Ma visite de rigueur à bruce

j’irais bien en volant…

… Mais Quel besoin de voler Quand les trains vont d’un bout à l’autre du pays en un Quart d’heure ?

“ plus rapides Qu’une balle „


pardon…

c’ est vous, non ?

vous êtes… ?

hi, hi ! coMMe une rocK star une chance Que tu ne puisses pas nous voir, bruce

oui, c’est Moi

on a dû enlever nos coMbinaisons pour nous sentir enfin coMMe de vrais idiots

des clowns après les spectacle

j’ entends encore ton rire

tu te MoQuais de Mes Méthodes je te faisais rire

“ adaM bon gars „ le boy scout horMoné

coMMetu M’appelais


les taxis sont Moins rapides Que les trains, je Mets 43 Minutes pour arriver à l’asile

cette fois, il devra rester dans sa cellule durant votre visite, M. Kent. il est un peu énervé, en ce MoMent …

alors t’ es énervé, bruce ?

je ne coMprends pas pourQuoi ils s’ étonnent

t’as fait Quoi, cE mois-ci ?

commEnt sE comporterait un aigle en cage ? je vous laisse…

t’as arraché le nez d’ une infirMière d’ un coup de dent ?

le Meilleur d’ entre nous, enferMé dans l’asile Qu ’ il a reMpli pendant des années

Qu  ’attEndEnt-ils  de toi, putain !

salut, bruce

salut, adaM

très bien

toujours aussi con Que d’ habitude ?


enfin… Quelles sont lEs nouvElles de l’ extérieur ?

je t ’ en prie, bruce coMMence pas…

il paraît Que caetano a été aveuglé par un robot…

ah, oui !

c’est vrai, ça ?

… tout seMble à sa place oui… y a QuelQues Mois de ça…

Mais il va Mieux… il a rencontré une fille…

et toi, adaM ?

… t’as rencontré QuelQu’un ou tu continues à pleurer cette petite garce de luisa ? je ne le supporte plus. je ne le supporte plus !

je t’interdis de l’appeler coMMe ça !

euh… désolé, bruce. je devrais pas M’énerver…

… excuse pourQuoi, adaM ? il t’arrive Quoi ?

t’as envie de libérer ta rage ?

dE réutiliser tes pouvoirs ?

sous cette façade de grand héros international, il n’y a Qu’un perdant, un lâche Qui a peur devant le Miroir, un nullard

tu dors bien, adaM ? coMbien de teMps Que t’as pas volé ?


depuis la Mort de luisa

luisa, luisa… eh oui !

à Quoi bon sauver le Monde si je n’ai pas pu sauver la personne Que j’aiMe, et bla bla bla…

Qu’Est-cE QuE t’En sais,  bon sang ? t’en a pas idée…

foutaises, adaM ! des salades Que tu t’ inventes pour supporter l’ existence sans elle !

Que les couteaux se plient en heurtant ta peau… … Que les balles rebondissent…

c’est ce Que tu crois, putain de paysan Qui s’apitoie sur son sort !

… cette putain d’invulnérabilité, tu sais pas ce Que ça signifie

chacun sa prison, ici. tu ne vaux pas Mieux Que Moi !

… Que tu ne peux rien faire…

tu crois QuE JE supporte d’être enferMé, privé de tout ce Qui donne un sens à Ma vie ?

… rien !

QuelQu’un coMMe Moi ne peut vivre ainsi !! Moi… !!

Moi !

Moi…

tu ne sais pas ce Que c’est, de vouloir Mourir et de ne pas pouvoir t’en as pas idée

… j’ai besoin Que tu Me tues, adaM


je t’en prie, adaM

Quoi ?

je veux sortir d’ici

j’en peux plus… salut, bruce

tuE-moi… je ne ManQuerai à personne

toi, t’es le grand héros

pars pas ! t’es Mon seul ami ! tirE-moi dE cEt  enfer !

… ça ne va pas, adaM ?

Quoi ?

j’ai un gros problèMe

le gouverneMent le cachera. j’ai tout planifié… … adaM l’infusion Que tu as deMandée …  EllE soignE lE mal-êtrE

gingeMbre … et Miel

dans le Mille, coMMe d’hab, sigfrido

ils le cacheront

l’uniQue aMi Qui Me reste M’a deMandé un service …

… et en particulier chez les consciences hyper dévEloppées coMMe la tienne

… je sais Que sa reQuête vient du cœur, Qu’il n’a personne d’autre Que Moi… Mais l’aider signifierait aller à l’encontre de tout ce Que je suis…


… Qu’Est-cE QuE JE fais,  sigfrido ?… Qu’Est-cE  Que je fais, bon sang ?

… je sens Que je dois l’aider, pas seuleMent pour lui… je crois Que j’en ai aussi besoin… eh bien… d’abord, je pense Que tu devrais boire ton infusion, elle va te faire un bien fou … … et ensuite… rebonjour, bruce.

… j’ai pensé à ce Que tu M’as deMandé…

… tout n’est pas forcéMent noir ou blanc…

… n’as-tu pas songé  à une troisièMe solution ?

… et je crois Que j’ai une troisièMe option


tu sais, sigfrido… j’ai fini par suivre ton conseil

parfois nous nous enferMons tEllEmEnt En nous-mêmEs…

… Que nous ne voyons pas la solution pourtant siMple à nos problèMes…

… il suffit de tourner la clé et de sortir

… parfois…

… à propos de sortir, il se fait tard et j’ai rencontré une fille …

… je ne veux pas être EEn rEtard à mon pr miEr rEndEz-vous ! depuis des années


David Rubin, Le salon de thé de l'Ours malais