Page 8

J'arrive pas à croire que tu me fasses ça, Shellie. Après tout ce qu'on A vécu ensemble... ça doit tout de même compter pour toi.

Ah, ouais. Ça compte même beaucoup. Toutes les nuits passées avec de la glace sur la figure, à cause de tes coups. Tous les pourboires en moins à cause des clients pas trop chauds pour flirter avec une serveuse à la gueule enflée et couverte de bleus.

Et si y veulent pas flirter , y vous commandent rien à boire. Et si y vous commandent rien à boire, y vous donnent pas d'pourboires. ET sans pourboires, une serveuse peut pas pay er son loy er. Pas avec son salaire de base, ça non. J'ai failli perdre cet appart À CAUSE’ de ce QU’ON A “VÉCU ENSEMBLE”.

ET DE TOUTE FAÇON, SE FAIRE TABASSER, C'EST PAS VRAIMENT L'IDÉE QUE J'ME FAIS DU MEILLEUR MOYEN DE PASSER SON TEMPS. ET SI TU PEUX PAS COMPRENDRE ÇA, C'EST CLAIR COMME LE NEZ AU MILIEU DE LA FIGURE QUE T'ES COMPLÈTEMENT CINGLÉ.

J E SAIS QUE TU ES EN COLÈRE. ET JE TE PARDONNE, MÊME SI TU NE ME L'AS PAS DEMAN DÉ. TU ES PERSUADÉE QUE TOUT CE QUE TU M'AS DIT EST VRAI. JE LE SAIS. C'EST POUR ÇA QU'ON DOIT DISCUTER TOUS LES DEUX. C'EST POUR TON BIEN. CE QUE TU AS PU IMAGINER SUR MOI, JE VEUX BIEN L'OUBLIER. S'IL TE PLAÎT, MON BÉBÉ... IL NE TE RESTE DONC PAS DE PETITE PLACE POUR LE DOUTE ?... POUR L'AMOUR ?

Frank Miller, Le grand carnage (Sin City 3)  

Le protagoniste de Le grand carnage est à nouveau Dwight Mc Carthy, le personnage central de J’ai tué pour elle. Le récit, toujours un polar...