Page 1


ÉTROLOGIE


Michel Fieux

ÉTROLOGIE

Travaux préparatoires à une physique des interfaces, 1/3

collection et hop éditions imho


Avertissement au lecteur Tu crois prendre le mÊtro Mais c’est lui qui va te prendre


« La RATP a trois activités principales (exploitation, entretien, construction et prolongement). Mais sa mission première, c'est d'assurer le transport des voyageurs. » Le métro aujourd'hui, 1984


Londres, Chicago, Budapest, New York, Glasgow, Boston, Vienne, Paris, Wutterpal, Berlin, Kobe, Kualalumpur, Sevilla, Edmonton, Hambourg, Anvers, Nagoya, Bilbao, Prague, Yokohama, Sydney, Kharkov, Kyoto, Oslo, Belo-Horizonte, Kitakyushu, Madras, Sendai, Hanovre, Grenoble, Bangkok, Kazan, Naples, Pyongyang, Mexico, Valparaiso, Jacksonville, Bucarest, Los Angeles, Varsovie, Dallas, Rouen, Turin, Guadalajara, Tyneside, Saint Louis, Dublin, Daegu, Kiev, Marseille, Monterrey, Amsterdam, Manille, Haeffa, Baltimore, Porto Alegre, Niigata, Incheon, Volgograd, Pittsburgh, Dniepropetrova, Birmingham, Rennes, Malaga, Yerevan, Medellin, Saitama, Münich, Santiago de Chili, Istanbul, Porto, Toulouse, Nuremberg, Rhein-Ruhr, Tblissi, Toronto, Rio de Janeiro, Fortaleza, Tashkent, Brisbane, Newcastle, Helsinki, Valence, Milan, Catane, Beijing, Ulsan, Krasnoyarsk, Sapporo, Athènes, Cleveland, Brasilia, Bonn-Cologne, Nanjing, Jeonju, Adelaïde, Pékin, Dortmund, Oita, Saint Peters­bourg, Philadelphie, Lille, Detroit, Miami, Guanghzou, Sao-Paulo, Perth, Shizuoka, Shanghai, Yekaterinburg, Washington, NijniNovgorod, Almaty, San Juan, Séoul, Montréal, Ankara, Lima, Francfort, Madrid, Shenzen, Moscou, Fukuoka, Samara, Nancy, Calgari, Vancouver, Recife, Naha, Stockholm, Hong-Kong, Busan, Gênes, Caracas, Melbourne, Novossibirsk, Lyon, Daejon, Rome, Lisbonne,Tianjin, Buenos-Aires, Maracaibo, Bruxelles, Orléans, San Francisco, Baku, Ichon, Wuppertal, Strasbourg, Manchester, Atlanta, Nantes, Salzburg, Charleroi, Minsk, Osaka, Ibaraki, Calcutta, Hiroshima, Téhéran, Le Caire, Izmir, Lausanne, Gwangju, Barcelone, Tokyo, Rotterdam, Copenhague, Taipei, Sofia, Singapour, Saint-Louis, Palerme, Stuttgart, Delhi.

11


Rapidité Régularité Efficacité


Il existe un objet singulier. Parfait dans ses propriétés, nécessairement présent dans les mégapoles, condition sine qua non de leur survie, ou, si l’on préfère, figure exacte de la modernité, il en est le symbole et la possibilité même, ce que la tradition philosophique nomme : un transcendantal. Cet objet, c’est le métro.

13


J’y suis descendu, longtemps, souvent, m’y attardant plus que de raison. Un savoir ancien s’y est trouvé rajeuni, à l’occasion d’une de ces faveurs qu’accorde parfois le langage : la métrologie , ou « science de la mesure », depuis l’ori  METRON : critère rationnel gine préparée à parler d’un auquel le monde et la objet qui seul en retour pouvie humaine peuvent vait la fonder réellement, être réduits et d'après lequel il est possible congruence où je me suis plu de les évaluer. à voir une confirmation de ce qui m’est apparu lors de mes recherches, à savoir que notre monde est désormais à mesurer à l’aune du Métro, ce nouvel et unique instrument de mesure, apparu récemment et non encore décrit. Ce sera ma thèse.

14


Au cours de mes déambulations, des images se sont progressivement imposées à moi. Ces analogos sont au nombre de quatre :

un souterrain

une araignée

un automate

un labyrinthe

15


J’étais enfant. Fils de paysan. De retour d’école, mon père nous appelait dans les champs. De cette emprise, je ne lui en veux pas, j’y apprenais cette chose précieuse entre toutes que le travail, me privant de mon temps, me dépossède de moi. Mais le vertige quand, le travail fini, mon père disait dans une formule figée par l’usage : « Tu peux partir, tu as carte blanche », me rendant à moi-même et à mon indétermination.

16


Substituée à la carte blanche, la carte orange, dans le repli de ma poche, m’a délivré de cet effroi. Je suis enfin libéré de moi-même.

17


Le métro est un souterrain. 180 kilomètres de galeries pour 12 kilomètres aériens. Cet état de fait, issu non d’une nécessité mais d’un choix , assigne au M° une double mission : structurer le   « Les deux présent et fabriquer l’avenir. solutions envisagées Structurer le présent. Poches phréatiques, nappes pétrolières, veines aurifères, caves, mines, estomacs et viscères : tout dispositif de conservation d’énergie. Filet de rivière, coulée de lave, conduite d’eau, de gaz, d’électricité, lignes téléphoniques, système nerveux, réseau sanguin : circulation d’énergie. Enfouie sous l’apparence, le réservoir et sa distribution. Et maintenant, la nouvelle assignation  : conserver et faire circuler l’humain, pour fonder la ville.

suscitèrent partisans et détracteurs ardents. D'un côté, le trafic était moins onéreux, mais présentait l'inconvénient majeur d'entraîner d'interminables viaducs à travers la ville. De l'autre, le tracé souterrain contraignait les voyageurs à circuler « comme des taupes » dans de sombres souterrains froids et humides. Finalement, le métropolitain souterrain, invisible une fois mis en place, remporta la préférence. » Le M° des origines à nos jours, p. 5

Fabriquer l’avenir. Peintures rupestres des grottes, hiéroglyphes des cénotaphes, chrisme des catacombes : inscription des croyances majeures. Conspiration dans les égouts, serments dans les carrières : expérimentations des règles nouvelles. 19


  « Sur les bords de Seine comme sur les rives du Tibre, au premier siècle de notre ère comme au xxe siècle, les hommes se sont enfoncés sous terre lorsque la surface est devenue trop difficile et périlleuse. » R.Viellard, Les saints du M°, p. 38

Dissimulé dans les replis du sol, le futur en gestation . Au cœur de la ville, une bouche froide et métallique mais aux entrailles chaudes nous attend, frontière palpable d’une béance enfin dicible, d’un manque désormais comblé.

Structure cachée du présent, source invisible du futur, lèvre sèche d’un trou maintenant nommé. Nous disposons depuis un siècle d’un mot pour désigner un tel objet : l’inconscient. Lieu sombre de circulation d’énergie qui canalise le désir et guide nos conduites, le M° en est la réalisation palpable. Or, un inconscient, cela vit d’interdit et de refoulé. Questions : Du M°, quel est le refoulé ? De quel interdit vit-il ?

20


M° Incorporation visible de l’inconscient au monde

Metrologie  

Il y a un secret. Il commence ainsi : « tu croyais prendre le métro, et c’est lui qui va te prendre. » Pour en savoir plus, il faut descendr...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you