__MAIN_TEXT__

Page 1

ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

Redécouvrez la collection Paysages d’ici et d’ailleurs.

c

Cette nouvelle édition est conforme à la Progression des apprentissages. ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

c

o

d

Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

Cahier d'apprentissage A

e Christian Gagnon Rachel Bégin

5e année du primaire

Carl Diotte

La société canadienne entre 1745 et 1820

Paysages

solution hybride pier numérique

d’ici et d’ailleurs

+

ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

c

o

d

Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

Cahier d'apprentissage B

e

5e année du primaire

Christian Gagnon Rachel Bégin Carl Diotte

La société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1905

Paysages

d’ici et d’ailleurs

Une solution hybride papier numérique

+

www.grandducenligne.com

Une solution hybride papier numérique

o

d

Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

Cahier d'apprentissage B

e

5e année du primaire

Christian Gagnon Rachel Bégin Carl Diotte

La société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1905

Paysages d’ici et d’ailleurs

+

2e www.grandducenligne.com

édition 2e édition

Elle s’accompagne • d’une version à projeter interactive. • d’un guide numérique comprenant des notes didactiques, des activités supplémentaires et des évaluations entièrement modifiables. Les exercices autocorrigés de la Classe numérique sont de parfaits compléments à la collection.

CODE PRODUIT 4554 ISBN 978-2-7655-3172-2

6

20728 45540

3

www.grandducenligne.com

2e édition


Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

Cahier d'apprentissage B

5e année du primaire

La société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1905

Paysages 2e édition Christian Gagnon Rachel Bégin Carl Diotte

4554_5B_00_Liminaires.indd 1

17-08-10 11:21


Remerciements Pour son travail de vérification scientifique en géographie lors de la première édition, l’Éditeur témoigne sa gratitude à M. Claude Miville, conseiller pédagogique, Commission scolaire des Navigateurs. Pour son travail de vérification scientifique en histoire lors de la première édition, l’Éditeur témoigne sa gratitude à M. Luc Guay, professeur, Université de Sherbrooke. Pour leurs suggestions et leurs judicieux commentaires à l’une ou l’autre des étapes du projet lors de la première édition, l’Éditeur tient à remercier les personnes suivantes : Mme Nathalie Dubois, enseignante, École l’Orée-des-bois, C.s. de Laval ; Mme Nicole Poliquin, enseignante, École Le Sentier, C.s. de Laval ; Mme Gisèle Viau, enseignante, École Le Tournesol, C.s. des Patriotes. Pour son précieux travail de recherche de textes et d’information, l’Éditeur souligne la participation de Mme Marie Sylvie Legault.

5e année du primaire

Cahier d’apprentissage B

Paysages 2e édition

© 2017, Éditions Grand Duc, une division du Groupe Éducalivres inc. 1699, boulevard Le Corbusier, bureau 350, Laval (Québec) H7S 1Z3 Téléphone : 514 334-8466 • Télécopie : 514 334-8387 www.grandducenligne.com Tous droits réservés. Photographies (d : droite, g : gauche, h : haut, b : bas, c : centre) : Page 11hg : © Musée McCord/M930.50.5.262 ; Page 11hd : © Musée McCord/M930.50.5.142 ; Pages 12bg, 17 et 34c : © Bibliothèque et Archives Canada/C-010144 ; Page 16c : © Musée McCord/M969.81 ; Pages 18hg et 60h : © Bibliothèque et Archives nationales du Québec/no de séquence : 00027266852 ; Pages 27c et 53 : © Musée McCord/I-63218 ; Page 27hd : © Musée McCord/VIEW-4030 ; Page 27hg : © Musée McCord/I-63227 ; Page 29h : © Archives de la Ville de Montréal/BM1-5P1037-2 ; Page 46cg : © Collection de la Société historique et culturelle du Marigot ; Page 46bd : © Bibliothèque et Archives Canada/C-000463 ; Page 50cd : © Bibliothèque et Archives Canada/PA-047139 ; Page 52cg : © Bibliothèque et Archives Canada/C-004256 ; Page 52bd : © Bibliothèque et Archives Canada/PA-074737 ; Page 65hg et hd : © Les entreprises Rolland inc ; Page 71 : ©Musée McCord/VIEW-5664.

Illustrations : Sébastien Gagnon, Jacques Lamontagne et Serge Rousseau. Cartes géographiques : Bertrand Lachance et Antonio Silva.

Il est illégal de reproduire cet ouvrage, en tout ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu, au préalable, l’autorisation écrite de l’Éditeur. Le respect de cette recommandation encouragera les auteurs et auteures à poursuivre leur œuvre.

CODE PRODUIT 4554 ISBN 978-2-7655-3172-2 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2017 Bibliothèque et Archives Canada, 2017

4554_5B_00_Liminaires.indd 2

Imprimé au Canada 1234567890M6543210987

17-08-10 11:21


Table des matières Paysages  

Présentation de la collection. .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

. .

.

.

V

.

Chapitre 3 La société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1900

1

Thème 1

De colonie à pays.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

. .

.

.

.

.

2

Thème 2

La révolution industrielle .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

8

Thème 3

L’essor du chemin de fer .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

14

Thème 4

De la campagne à la ville.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

20

Thème 5

La population en mouvement. .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

26

Thème 6

Vers un mélange des cultures .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

32

Révision

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

38

4554_5B_00_Liminaires.indd 3

. .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

17-08-10 11:21


Table des matières Chapitre 4 La société québécoise vers 1905

39

Thème 1

Nouveau portrait de la population .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

40

Thème 2

Les changements politiques .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

46

Thème 3

La vie quotidienne au Québec .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

52

Thème 4

Les activités agricoles et forestières ..

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

. .

.

.

58

Thème 5

Les activités industrielles et commerciales.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

. .

.

.

64

Thème 6

Les réseaux de transport et de communication.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

70

Le territoire habité au Québec vers 1900.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

76

Les ressources économiques du Québec vers 1900.

.

.

.

.

.

.

. .

.

.

77

Révision

Cartes

4554_5B_00_Liminaires.indd 4

.

.

.

. .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

78

Glossaire. .

.

. .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

79

17-08-10 11:21


Paysages  Présentation de la collection La collection et le numérique La collection Paysages d’ici et d’ailleurs entreprend un virage numérique. Projetez-en la version interactive en classe. Profitez des avantages qu’offre la première collection hybride pour le primaire. Le cahier en version papier n’est plus le seul outil permettant à l’élève de mettre ses connaissances en pratique. Dans la Classe numérique, l’élève peut approfondir sa compréhension en faisant des exercices de consolidation à chaque thème et des révisions à chaque chapitre. L’élève doit se rendre à laclasse.grandducenligne.com et entrer le code qui se trouve au début de chaque thème ou à la fin de chaque chapitre.

La présentation du cahier Chapitre 4

La société québécoise vers 1905

Le cahier propose quatre chapitres par année.

Au début du 20e siècle, les femmes ont mené un long combat pour obtenir le droit de vote, et les ouvriers et les ouvrières ont formé des syndicats pour réclamer de meilleures conditions de travail. As-tu un esprit combatif comme ceux et celles qui ont fait changer les choses  ? Pour le savoir, réponds aux questions suivantes. Vrai ou faux ? Coche tes réponses. 1

À la maison, tu te disputes souvent le contrôle de la télécommande.

2

Tu peux discuter longtemps, très longtemps, pour faire accepter tes idées.

Vrai

Vrai

5

Tu dénonces toujours les injustices dont tu es témoin.

6

Les gens qui trichent à un jeu ou à un examen te mettent en colère.

Faux

Vrai

Vrai

Faux

Merci de ne pas photocopier

7 3

Vrai 4

© Éditions Grand Duc

Tu marchandes souvent avec tes parents pour obtenir une permission spéciale ou pour faire changer les règles.

Les chapitres s’ouvrent sur une page qui pique la curiosité des élèves.

Faux

Faux

Tu détestes qu’on décide pour toi et tu n’hésites pas à donner ton opinion. Vrai

Faux

Chaque chapitre comprend cinq ou six thèmes.

Faux

« Ce n’est pas juste » est une phrase que tu répètes sans cesse. Vrai

Faux

Chaque thème correspond à une semaine d’enseignement. Si tu obtiens une majorité de vrai, tu as un esprit combatif ; tu fonces pour obtenir ce que tu veux et ce à quoi tu as droit. Si tu obtiens une majorité de faux, tu es une personne de compromis ; tu t’adaptes facilement à toutes les situations et tu préfères te tenir loin des conflits.

Résultats La classe numérique

Thème 3

La vie quotidienne au Québec

8 a

h s

sj

zr

laclasse.grandducenligne.com

Quelles sont les caractéristiques de la vie quotidienne au Québec vers 1905 ?

La mise en situation d’un thème soulève des questions portant sur des réalités actuelles. En groupe-classe, les élèves tentent d’y apporter des réponses.

1

2

A

A

Selon les photographies, quelles étaient les conditions de vie en ville vers 1905 ?

B

À la même époque, les conditions de vie des colons étaient-elles bonnes ? Explique ta réponse.

Quelle est ta principale activité durant la semaine ?

B

Quelle était l’activité principale du dimanche matin de la plupart des Québécois et des Québécoises qui vivaient à l’époque de tes grands-parents et de tes arrière-grands-parents ?

C

Cette activité est-elle encore très populaire aujourd’hui ?

A

Jusqu’à quel âge, en moyenne, les Québécois et les Québécoises vivent-ils aujourd’hui ?

B

Les Québécois et les Québécoises vivaient-ils aussi longtemps autrefois ?

C

Explique la différence entre les deux époques.

Les conditions de travail des bûcherons au début du siècle

L’histoire en images

© Éditions Grand Duc

Merci de ne pas photocopier

Merci de ne pas photocopier

2

© Éditions Grand Duc

L’histoire en images introduit un nouveau sujet à l’aide d’illustrations, de photos, de cartes et de lignes du temps. Le récit historique est ponctué lui aussi de nombreuses illustrations et de cartes. Les événements sont racontés au moyen de textes variés.

1

Mise en situation

3

D’après toi, quelles nouveautés du début du 20e siècle ont changé la vie des gens ? Coche tes réponses. La télévision

L’apparition des magasins

Le téléphone

L’ordinateur

Les miroirs

Les appareils électriques

L’électricité

Le traîneau

Souligne sur la ligne du temps un événement qui annonce l’amélioration des conditions de vie des Canadiens et des Canadiennes.

Les conditions de vie au début du siècle

Au Québec, 42 000 automobiles roulent sur 3 200 km de route Loi interdisant le travail des enfants de moins de 14 ans

1907 Des femmes dans une manufacture de vêtements au début du siècle

52

Première Guerre mondiale

1914

1918

1920

Grippe espagnole au Québec : 14 000 morts

53

V

4554_5B_00_Liminaires.indd 5

17-08-10 11:21


Paysages  Présentation de la collection La classe numérique

8 e

Révision ■ Chapitre 4

d s

4j

3 r

laclasse.grandducenligne.com

La société québécoise vers 1905 Complète le résumé à l’aide des mots de l’encadré. industrialisation syndicats

Transport et communication

droit de vote

Grande importance des ports, du D et des chemins de fer

transport maritime

responsable agriculteurs

francophone hydroélectricité

Arrivée de l’automobile Apparition de la presse écrite et de la radio Invention du téléphone

Population Majoritairement A Immigration européenne Industrialisation

Industries et commerce

Arrivée en ville des gens de la campagne

Création des E et amélioration des conditions de travail

Construction accélérée de logements dans les grandes villes Insalubrité et pauvreté des quartiers ouvriers

Développement des ressources naturelles – Mines – Eau (F

Agriculture

Députés représentant le peuple Chambre d’assemblée – Gouvernement G

Développement des fermes laitières

– Partage des pouvoirs entre le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et les administrations municipales

C des fermes (tracteurs et machines)

H des femmes

Culture du blé peu à peu délaissée

Installation des premiers téléphones au Québec Électrification des villes

1870

)

Politique

Colonisation des régions éloignées – Participation des B aux travaux forestiers durant l’hiver – Terres moins productives

1880

Honoré Mercier, premier ministre du Québec (1887-1891)

1887

1900

Colonisation des régions éloignées

Droit de vote des femmes (Canada)

Droit de vote des femmes (Québec)

1921

1940

Une activité de fin de chapitre permet aux élèves de consolider leurs connaissances.

© Éditions Grand Duc

Importance de l’industrie forestière

Colonisation des régions éloignées : Saguenay–Lac-Saint-Jean, Abitibi, Gaspésie, Estrie, Outaouais, nord de Montréal

Merci de ne pas photocopier

Industrialisation

Électrification des villes

Premières automobiles au Québec

Les rubriques Observe… Cette rubrique indique les éléments d’une illustration ou d’une carte auxquels les élèves doivent porter attention.

Aujourd’hui… Cette rubrique fait découvrir aux élèves un élément du patrimoine laissé par les générations prédécentes.

Dans ta vie Axée sur l’éducation à la citoyenneté, cette rubrique soulève des questions actuelles portant sur des connaissances acquises par les élèves. Les réponses à ces questions sont discutées en groupe-classe.

Question-défi Cette rubrique propose une activité d’enrichissement et peut constituer le point de départ d’une courte recherche.

Le savais-tu ? Ces petits paragraphes font découvrir aux élèves quelques faits ou événements historiques liés au thème.

À retenir Cette rubrique résume les notions importantes abordées dans chaque thème.

VI

4554_5B_00_Liminaires.indd 6

17-08-10 11:21


Chapitre 3

La société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1900 Si tu avais accompagné les courageux colons partis à la découverte de grands espaces, dans quelle région aurais-tu choisi de t’établir  ? Pour le savoir, réponds aux questions suivantes. Vrai ou faux ? Coche tes réponses. 1

Tu aimes passer de très longs moments loin de la grande ville. Vrai  

2

Vrai   4

Faux

Les longs trajets en voiture, en train ou en avion ne t’ennuient pas du tout. Vrai  

6

Faux

L’odeur de la mer et le bruit des vagues te réconfortent.

Les randonnées en forêt t’embêtent et tu les évites à tout prix. Vrai  

7

Faux

Faux

Tu détesterais vivre sur une ferme et prendre soin des animaux. Vrai  

Faux

Si tu en avais l’occasion, tu passerais la plupart de tes temps libres sur un bateau. Vrai  

© Éditions Grand Duc

Merci de ne pas photocopier

3

Faux

Tu aimes les grands espaces parce que tu t’y sens en liberté. Vrai  

5

Faux

Si tu obtiens une majorité de vrai, tu aurais choisi de t’établir en Gaspésie ou au Lac-Saint-Jean. Si tu obtiens une majorité de faux, tu aurais choisi de t’établir dans les Laurentides ou les Cantons-de-l’Est.

Résultats

4554_5B_01_Chapitre3.indd 1

17-08-10 11:12


La classe numérique

Thème 1

De colonie à pays

d 8

st

sj

h r

laclasse.grandducenligne.com

Comment le système politique canadien a-t-il évolué entre 1820 et 1867 ?

Mise en situation 1

Quel nom donne-t-on aux édifices où les politiciens et les politiciennes du Canada se réunissent pour travailler ?

2

Dans quelle ville québécoise se trouve un de ces édifices ?

3

Quelle activité importante a lieu dans ces édifices ?

L’histoire en images N O

E S RT RRE ) (Co DE RU PE son mpa gnie de la Baie d’Hud R iviè r

Québec

es Trois-Rivières O

ed

HAUT-CANADA

v eu Fl

utao ua is

Kingston

Montréal

e

Sa

t- L in

au

t re n

TERRE-NEUVE

Île Saint-Jean N.-B.

Fredericton

N.-É.

Île du Cap-Breton OCÉAN ATLANTIQUE

Halifax

Merci de ne pas photocopier

BAS-CANADA

TE

York (ESPAGNE)

É TAT S - U N I S

Légende Frontière définie Frontière approximative

© Éditions Grand Duc

Lac Ontario

LOUISIANE

L’Amérique du Nord britannique en 1791

2

4554_5B_01_Chapitre3.indd 2

17-08-10 11:12


Encercle sur la carte de la page 2 la frontière naturelle qui séparait le Haut-Canada et le Bas-Canada. B Comment ces deux territoires se nomment-ils aujourd’hui ? A

1

  • 

•  C

Ont-ils toujours la même frontière naturelle ?

GROENLAND (DANEMARK)

N

TERRITOIRES DU NORD-OUEST O COLOMBIEBRITANNIQUE

S

Baie d’Hudson

TERRENEUVE

Merci de ne pas photocopier

Merci de ne pas photocopier

QUÉBEC Légende

Î.-P.-É.

Dominion du Canada (d’après l’A.A.N.B. de 1867)

Québec ONTARIO

Territoire britannique Colonie de la Couronne

E

ÉTATS-UNIS

Toronto

N.-B. N.-É.

OCÉAN ATLANTIQUE

© Éditions Grand Duc

© Éditions Grand Duc

Le Canada en 1867

2

D’après toi, quelle est la principale différence entre le territoire du Canada en 1791 et le territoire du Canada en 1867 ?

3

4554_5B_01_Chapitre3.indd 3

17-08-10 11:12


De colonie à pays Et si on te racontait… 1

Un gouvernement sans pouvoir Cher collègue député, Malgré la création du Haut-Canada et du Bas-Canada, les tensions entre les Britanniques et nous, les Canadiens français, ne se sont pas atténuées. Nous sommes plus nombreux que les Britanniques, mais ce sont eux qui ont le vrai pouvoir. Lorsque les députés canadiens-français présentent un projet de loi qui avantagerait les francophones, les anglophones s’y opposent. Notre gouvernement n’a pas de pouvoir véritable. L’Acte constitutionnel de 1791 n’a rien changé. Il prévoyait que la Chambre d’assemblée nous permettrait de contrôler le développement du Bas-Canada, mais ce n’est pas le cas. Les députés du Bas-Canada représentent les Canadiennes et les Canadiens français, parlent en leur nom à la Chambre d’assemblée et peuvent proposer des lois. Toutefois, leurs projets de loi sont presque toujours refusés par les députés anglophones. Des solutions ont été proposées : obtenir la responsabilité ministérielle pour pouvoir gérer l’argent donné au gouvernement et créer un conseil législatif élu pour adopter des lois.

B

Quel groupe dirigeait réellement le développement du Bas-Canada ? Explique ta réponse.

C

Souligne dans le texte ce que voulaient obtenir les députés du Bas-Canada.

Le vrai pouvoir

Louis-Joseph Papineau 

Pour vraiment diriger le développement de notre territoire, il nous faudrait la responsabilité ministérielle. Les députés qui forment le Conseil exécutif seraient alors élus par l’ensemble des députés de la Chambre d’assemblée. Ils deviendraient des ministres et prendraient des décisions en t­enant compte des désirs des députés qui les auraient élus. De cette façon, les députés de la Chambre d’assemblée auraient un vrai pouvoir : ils feraient adopter des lois. Ces lois ne pourraient pas être rejetées par le gouverneur ou le Conseil législatif. Ce serait plus démocratique. Jusqu’à maintenant, les dirigeants de Londres ont refusé de nous accorder la responsabilité ministérielle.

Merci de ne pas photocopier

les députés canadiensfrançais n’étaient-ils pas satisfaits de l’Acte constitutionnel de 1791 ?

© Éditions Grand Duc

A Pourquoi

4

4554_5B_01_Chapitre3.indd 4

17-08-10 11:12


2

Décris, dans tes mots, ce qu’est la responsabilité ministérielle.

Les patriotes contre lord Russell Les membres du nouveau parti des patriotes exagèrent : ils ont dressé une liste de 92 points qui résument les plaintes et les demandes de la Chambre d’assemblée. Mais ce qu’ils réclament n’est pas réaliste ! En tant que ministre, je vais rédiger dix résolutions pour rejeter leurs demandes et les obliger à accepter le système politique actuel. Lord John Russell, ministre du Parlement britannique

Merci de ne pas photocopier

Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc

© Éditions Grand Duc

Les rébellions de 1837-1838 Les années 1837 et 1838 ont été marquées par de grands bouleversements dans le Bas-Canada. Tout a commencé quand les dirigeants de Londres ont rejeté les demandes des députés de la Chambre d’assemblée. Plusieurs députés, surtout ceux du parti des patriotes, menés par Louis-Joseph Papineau, ont alors encouragé la population à prendre les armes et à se révolter contre les Britanniques. Les dirigeants britanniques ont réagi en fermant les portes de la Chambre d’assemblée et en envoyant des milliers de soldats lutter contre les patriotes. Au bout de quelques mois, les insurgés ont été vaincus et la rébellion a pris fin. Les patriotes étaient mal organisés et n’avaient pas assez d’armes pour gagner contre les soldats britanniques. Par la suite, 99 patriotes ont été condamnés et 12 d’entre eux ont été pendus à Montréal.

3

A

Comment de nombreux Canadiens français et Canadiennes françaises ont-ils réagi en apprenant que les demandes des députés de la Chambre d’assemblée avaient été rejetées ?

B

Souligne dans le texte la conséquence de cette réaction.

Le savais-tu ? L’hymne national du Canada a été écrit par le Canadien français Adolphe-Basile Routhier en 1880. La mélodie est l’œuvre d’un autre Canadien français, Calixa Lavallée.

5

4554_5B_01_Chapitre3.indd 5

17-08-10 11:12


De colonie à pays La réaction des Britanniques Quand les patriotes ont décidé de se rebeller, j’ai ordonné la fermeture de la Chambre d’assemblée et j’ai envoyé des soldats britanniques dans toutes les régions de la colonie, en particulier autour de Montréal. Ensuite, j’ai formé un conseil spécial pour gouverner la colonie. Il n’était pas question que nous perdions le contrôle du Bas-Canada. Sir John Colborne

Souligne dans le texte la réaction du gouverneur John Colborne au moment de la rébellion des patriotes.

L’Acte d’Union de 1840

N

5 6

Nomme la métropole dont il est question dans le texte ci-dessus.

Souligne dans le texte ci-contre le nom de la colonie britannique qui n’a pas accepté le projet de confédération. B Quel nom porte aujourd’hui A

1 le Canada-Est ?

2 le Canada-Ouest ?

O

E S

T

E (C T om RR E D E R U P E R on) pag s nie de la Baie d’Hud

CANA A-UNI D Québec Montréal Toronto

É TAT S - U N I S

TERRENEUVE Î.-P.-É

N.-B. N.-É.

OCÉAN ATLANTIQUE

Merci de ne pas photocopier

En 1838, les dirigeants de Londres ont envoyé lord Durham dans le Haut-Canada et dans le Bas-Canada. Sa mission était de faire une enquête pour comprendre les problèmes qui avaient provoqué la rébellion et trouver une solution à ces problèmes. Après deux ans d’enquête et de réflexion, lord Durham est retourné dans la métropole pour présenter son rapport aux dirigeants britanniques. La solution qu’il avait trouvée était d’unir le Haut-Canada et le Bas-Canada. Les dirigeants britanniques ont approuvé l’idée. En 1840, ils ont signé l’Acte d’Union. Ce nouvel acte ne donnait pas aux députés canadiens-français ce qu’ils voulaient le plus : la responsabilité ministérielle.

Baie d’Hudson

Le Canada-Uni en 1840

La Confédération de 1867 Le Canada-Est, le Canada-Ouest, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse se sont entendus sur 72 nouvelles résolutions afin de créer une union regroupant leurs territoires. En décembre 1866, des repré­sentants de ces colonies se sont rendus à Londres pour faire approuver leur projet par les dirigeants ­britanniques. L’Île-du-Prince-Édouard a choisi de ne pas signer cette entente. Le 1er juillet 1867, la Confédération canadienne a été créée. Ce jour-là, un nouveau pays est né : le Canada.

© Éditions Grand Duc

4

6

4554_5B_01_Chapitre3.indd 6

17-08-10 11:12


Teste tes connaissances Encercle sur la ligne du temps les trois événements les plus­importants.

1

Acte d’Union Rébellions de 1837-1838 Acte constitutionnel

1791

1834 1837 Dix résolutions de Russell

Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc

Merci de ne pas photocopier

Responsabilité ministérielle

1840 1838

Confédération canadienne

1848

1867

Quelle conséquence la Confédération canadienne de 1867 a-t-elle eue sur le territoire ?

2

© Éditions Grand Duc

92 résolutions de Papineau

Aujourd’hui… Le Canada est officiellement un pays depuis 1867. Le gouvernement fédéral à Ottawa et les gouvernements des dix provinces et des trois territoires se partagent les pouvoirs et les responsabilités. Chaque année, le 1er juillet, les Canadiens et les Canadiennes fêtent l’anniversaire de leur pays. Les célébrations du 1er juillet, à Ottawa 

À retenir Au 19e siècle, le Canada a cessé d’être une colonie pour devenir un pays. La responsabilité ministérielle a été au cœur des demandes des politiciens. Au cours de cette période, le territoire canadien s’est agrandi grâce à la réunion, en 1867, de quatre territoires. 7

4554_5B_01_Chapitre3.indd 7

17-08-10 11:12


La classe numérique

Thème 2

La révolution industrielle

8 r

k s

aj

e r

laclasse.grandducenligne.com

Comment l’industrialisation a-t-elle transformé la société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1900 ?

Mise en situation A Combien d’heures par semaine passes-tu en classe ?

1

B

Après tes études, tu travailleras pour gagner ta vie. Selon toi, combien d’heures par semaine devras-tu consacrer à ton travail ? C Crois-tu que tu pourras prendre des vacances ? A Quel métier aimerais-tu pratiquer lorsque tu seras adulte ?

2

B

Nomme quelques outils ou instruments qui pourront t’être utiles dans ton travail.

L’histoire en images N O

QUÉBEC QUÉBEC

Sa in Halifax

Fl eu ve

Québec Montréal York

t en ur a t-L

N O

ÉTATS-UNIS

OCÉAN ATLANTIQUE

Blé

Pêche

Blé

Tannerie

Construction navale

Foin

Bois

Les ressources naturelles canadiennes vers 1820

1

S

Légende LégendeBlé

Légende

E

Foin

Avoine Avoine

Bois Bois Pêche

Pêche

© Éditions Grand Duc

S

Fort Albany

Merci de ne pas photocopier

E

Ligne de chemin Chemin dede ferfer

Les ressources naturelles du Québec vers 1900

Quelle différence remarques-tu entre les ressources naturelles exploitées vers 1820 et celles exploitées vers 1900 ?

8

4554_5B_01_Chapitre3.indd 8

17-08-10 11:12


Souligne sur la ligne du temps le phénomène qui, d’après toi, explique l’évolution de l’exploitation des ressources.

2

Création d’une commission royale d’enquête sur les conditions de travail des ouvriers et des ouvrières Début de l’industrialisation à Montréal

1850

Implantation des industries autour de Montréal, dans les Cantons-de-l’Est et dans la région de Québec

1867 Confédération canadienne

1880

1886

Politique nationale (National Policy)

Situe Montréal sur la carte des ressources naturelles du Québec vers 1900. B À ton avis, pourquoi Montréal était-elle la ville la plus importante du Canada à cette époque ?

Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc

Merci de ne pas photocopier

1874

A

3

© Éditions Grand Duc

1873

Industrie

1851

1871

1881

1901

Alimentation

154

18 650

22 440

33 099

Cuir

104

14 330

21 680

20 325

47

 1 340

 2 400

12 352

Textile

La croissance de quelques industries au Québec de 1851 à 1901 (en milliers de dollars – chiffres arrondis)

Un atelier de fabrication de couvertures

4

Selon le tableau, quelle était l’industrie la plus importante au Québec au début du 20e siècle ?

9

4554_5B_01_Chapitre3.indd 9

17-08-10 11:12


La révolution industrielle Et si on te racontait… Les débuts de l’industrialisation Le grand mouvement d’industria­li­sation a finalement atteint le Canada et le Québec. Cette nouvelle façon de fabriquer des produits est née en Angleterre vers 1780 et s’est ensuite répandue dans plusieurs pays occidentaux, dont les États-Unis et l’Allemagne. L’indus­tria­­ lisation est apparue au Canada dans la ville la plus importante du pays, Montréal, entre 1850 et 1873. Durant cette période, quatre secteurs se sont développés : les meu­neries, le fer, le bois et le cuir. Un peu plus tard, vers 1880, de nouvelles industries se sont installées autour de Montréal, dans les Cantons-de-l’Est et dans la région de Québec : celles du textile, de la confection de vêtements, de la salaison, du raffinage du sucre et de la fabrication de matériel de chemin de fer. dans le texte les quatre secteurs les plus importants entre 1850 et 1873 à Montréal. B Dans chacun de ces secteurs, quelle ressource naturelle exploitait-on ?   3 

2 

  4 

L’ouvrier et la machine Pendant longtemps, j’ai eu un atelier où je fabriquais des produits en bois. Je comptais seulement sur la force de mes bras pour accomplir mon travail. C’était long et fatigant, mais je travaillais à mon rythme. Tout a changé avec l’arrivée du moteur à vapeur. Ce type de moteur a remplacé la force des bras. Grâce à la machine, on peut fabriquer des produits en plus grande quantité, plus rapidement et à meilleur prix. Par contre, les machines, elles, coûtent cher. La plupart des artisans et des artisanes n’ont pas les moyens de les acheter. Seuls les propriétaires de grandes entreprises peuvent s’en procurer. Alors, j’ai dû fermer mon atelier pour aller travailler dans une usine qui utilise des machines.

2

© Éditions Grand Duc

1 

Merci de ne pas photocopier

A Souligne

1

Pourquoi ce travailleur a-t-il dû fermer son atelier ?

10

4554_5B_01_Chapitre3.indd 10

17-08-10 11:12


Des secteurs en pleine croissance

3

A

Observe les illustrations.

B

Qu’est-ce qui a permis aux fabricants de chaussures de 1880 de produire 300 paires de chaussures par jour, alors que les fabricants de 1780 ne pouvaient en produire que 2 paires par jour ?

C

Selon toi, pourquoi cette publicité n’est-elle qu’en anglais ?

Des conditions de travail difficiles

Merci de ne pas photocopier

Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc

© Éditions Grand Duc

1

4

Comme tous les ouvriers, je travaille six jours sur sept, dès six heures du matin. Je suis à l’usine plus de 60 heures par semaine. Ça me laisse très peu de temps pour voir ma famille.

Je travaille à l’usine avec mon garçon de huit ans. Les patrons aiment bien engager des enfants. Leurs petites mains leur permettent de manipuler de petits outils et, grâce à leur petite taille, ils peuvent se faufiler dans les endroits où les adultes ne peuvent pas aller. Par contre, les femmes et les enfants sont moins bien payés que les hommes à l’usine.

4

2

Quel maigre salaire ! On gagne moins de dix dollars par semaine ! 3

5

Une chance qu’on est des employés qualifiés ! On est mieux payés que la plupart des ouvriers et des ouvrières.

Il faut être très prudent quand on travaille avec les machines. On peut se blesser facilement. En plus, les patrons refusent de payer pour nous protéger contre les accidents.

Pourquoi les ouvrières et les ouvriers qualifiés étaient-ils mieux payés que les autres travailleurs et travailleuses ?

11

4554_5B_01_Chapitre3.indd 11

17-08-10 11:12


La révolution industrielle Un pour tous et tous pour un !

A

Souligne dans le texte la raison pour laquelle les syndicats sont nés.

B

Selon toi, quelle était la force des syndicats ?

Un bon coup de pouce du gouvernement À partir de 1874, j’ai élaboré une Politique nationale, connue sous le nom anglais de National Policy, pour permettre à l’économie du Canada de se développer pleinement. Au cœur de cette politique, il y a l’augmentation des droits de douane sur les produits importés au Canada. Aux États-Unis, les industries sont capables de fabriquer des biens à des coûts beaucoup plus bas qu’au Canada. Avec les droits de douane, les prix des produits américains sont plus élevés que ceux des produits canadiens. La population canadienne achète donc les biens fabriqués au pays. Cela permet aux industries d’ici de croître. En plus, cela nous donne les moyens d’agrandir le réseau de chemin de fer pour transporter les ressources naturelles et les travail­leurs et les travail­leuses vers les grands centres industriels et, aussi, pour expédier les biens aux quatre coins du pays, et même aux États-Unis.

© Éditions Grand Duc

5

Merci de ne pas photocopier

Maintenant, les ouvriers et les ouvrières d’une usine peuvent s’unir pour f­ormer un syndicat. Le rôle du syndicat est de protéger et défendre les droits des travailleurs et des travailleuses. Le syndicat oblige les patrons à améliorer les conditions de travail. Par exemple, mes camarades et moi, nous avons demandé à notre patron de mieux nous payer. Il a refusé. Avec notre syndicat, nous avons décidé de déclencher une grève pour protester. Pendant une grève, tous les employés et employées cessent de travailler. C’est un moyen de forcer notre patron à accepter nos demandes.

   Sir John A. Macdonald, le premier à avoir occupé le poste de premier ministre du Canada

6

Souligne dans le texte ce qui devait permettre au Canada d’exporter ses biens.

12

4554_5B_01_Chapitre3.indd 12

17-08-10 11:12


Aujourd’hui… L’activité industrielle est encore au cœur de la société québécoise. Une nouvelle industrie a vu le jour : l’industrie des technologies.

Teste tes connaissances L’industrialisation a eu des conséquences positives et des conséquences négatives sur la population du Canada. Dans le tableau suivant, écris deux avantages et deux inconvénients de l’industrialisation.

1

Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc

© Éditions Grand Duc

Merci de ne pas photocopier

Avantages

Inconvénients

D’après toi, l’industrialisation a-t-elle favorisé le développement des villes ou celui des campagnes ? Explique ta réponse.

2

À retenir La Politique nationale (National Policy) de Macdonald a encouragé l’industrialisation. L’industrialisation a changé les conditions de vie de la population canadienne. L’industrialisation a modifié l’aspect des grandes villes. L’industrialisation a permis à la population canadienne d’exploiter davantage les ressources naturelles. 13

4554_5B_01_Chapitre3.indd 13

17-08-10 11:12


La classe numérique

Thème 3

L’essor du chemin de fer

8 a

q s

pj

6 r

laclasse.grandducenligne.com

Quelles conséquences le développement du chemin de fer a-t-il eues au Canada et, surtout, au Québec entre 1820 et 1900 ?

Mise en situation 1

Quels moyens de transport prenez-vous, ta famille et toi, quand vous allez en voyage ?

2

Combien de personnes peuvent voyager ensemble dans un autobus ?

3

Combien de temps peut prendre un autobus pour parcourir 300 kilomètres sur une autoroute ?

4

As-tu déjà attendu à un passage à niveau ? Si oui, pourquoi ?

L’histoire en images ve eu Fl

ère

Rivi de s

Lévis

O

ua is

Richmond É T A T S - U N I S Sherbrooke

Cornwall

S Î.-P.-É.

Saint-Jean

Windsor

Pictou Truro

Le réseau ferroviaire du Canada-Est Halifax1850  vers

Saint-Andrews

Peterborough

NOUVELLEÉCOSSE N

rié Lac É

Rivièr e

E

S

Chicoutimi

OCÉAN ATLANTIQUE

Boston

Sagu ena y

Fle uv eS

O

Roberval Portland e Hu ds o n

Goderich Port Hope Toronto Lac Hamilton Ontario Niagara London Buffalo

Riviè r

dsor

E

NOUVEAUBRUNSWICK Moncton Woodstock

Québec

Ottawa Montréal CANADA-OUEST

uro n Lac H

Sarnia

O

Rivière-du-Loup

CANADA-EST

ut ao

N

t en ur a -L nt Rimouski ai

Rivière-du-Loup

QUÉBEC

Merci de ne pas photocopier

nt re au t-L

© Éditions Grand Duc

Sa in

Légende Ligne de chemin de fer

Témiscouata NOUVEAUBRUNSWICK

Québec Lévis

re Riviè

Saint-Georges

Saint-Jérôme

Hull

des Outaouais

ONTARIO

Saint-Hyacinthe Montréal

Légende

Richmond Sherbrooke ÉT AT S - U N I S

Grand Tronc Intercolonnial Canadien Pacifique Ligne de chemin de fer secondaire

Le réseau ferroviaire du Québec à la fin du 19e siècle

14

4554_5B_01_Chapitre3.indd 14

17-08-10 11:12


Glossaire

4554_5B_03_glossaire.indd 79

17-08-10 11:26


Glossaire A Accoster : en parlant d’une embarcation, se ranger contre quelque chose, contre un quai par exemple.

Conseil législatif : dans une assemblée politique, groupe de personnes qui accepte ou refuse les projets de loi.

Adapter : modifier une chose pour qu’elle convienne à une situation, à des conditions particulières. Exemple : Les maisons au Québec sont adaptées au climat froid.

Conseillers municipaux : personnes élues qui s’occupent de l’administration d’une ville.

D Défricher : enlever la végétation naturelle d’un terrain pour pouvoir le cultiver.

Agronomes : spécialistes de l’agriculture. Anglicisés : se dit des gens qui s’intègrent à la culture anglaise. Exemple : Une population anglicisée est une population qui a mis de côté sa propre culture pour adopter la culture et la langue anglaises.

Démocratie : système politique dans lequel les citoyens et les citoyennes votent pour choisir les personnes qui les représenteront.

Devise : paroles qui expriment une pensée générale. Beaucoup de pays ont une devise. Exemple : « Je me souviens » est la devise du Québec.

Avant-gardiste : qui est en avance sur son temps, qui fait quelque chose avant les autres. Exemple : Un groupe de musique est avant-gardiste quand il utilise un nouvel instrument de musique.

Droits de douane : moyen utilisé par un État pour augmenter le prix de produits étrangers afin de ne pas désavantager les mêmes produits fabriqués au pays. Exemple : Le gouvernement applique des droits de douane sur les voitures d’origine japonaise.

B Banlieue : ensemble des petites villes qui entourent une grande ville.

C Circonscription : partie d’un territoire qui est représentée par un député ou une députée. Citadins et citadines : habitants et habitantes d’une ville. Clergé : ensemble des responsables d’une Église. Conseil exécutif : dans une assemblée politique, groupe de personnes qui présente les projets de loi et fait appliquer les lois.

© Éditions Grand Duc

Aqueduc : canal qui conduit l’eau d’un endroit à un autre dans une ville.

Merci de ne pas photocopier

Député : personne élue pour représenter la population à une assemblée législative. À Québec, les députés et les députées se réunissent à l’Assemblée nationale.

E Ébénisterie : art de la fabrication de meubles en bois. Équarri : se dit du bois taillé à angles droits pour en faire des planches. Ethnique : qui se rapporte à un groupe dont les membres ont certains traits communs, comme la langue et la culture.

80

4554_5B_03_glossaire.indd 80

17-08-10 11:26


F

Féministes : personnes qui défendent les droits des femmes dans la société.

M

Ferroviaire : qui se rapporte au chemin de fer.

Matières premières : matériaux naturels qui n’ont pas encore été transformés. Exemple : Le bois et les minerais sont des matières premières.

Financer : donner de l’argent pour assurer le fonctionnement d’une entreprise, la réalisation d’un projet.

Métropole : autrefois, pays qui dirigeait des colonies. Exemple : L’Angleterre était la métropole des colonies anglaises.

G

Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc

© Éditions Grand Duc

Merci de ne pas photocopier

Gouvernement responsable : principe selon lequel les lois adoptées par les députés et les députées ne peuvent être rejetées par un autre pouvoir.

Meuneries : établissements dans lesquels on fabrique de la farine.

Grève : arrêt de travail des employés et des employées d’une entreprise pour obtenir une amélioration de leurs conditions. Exemple : Les employés et les employées d’une entreprise peuvent faire la grève pour obtenir un meilleur salaire.

Minoritaires : qui sont les moins nombreux dans un groupe. Minots : ancienne unité de mesure. Un minot équivaut à environ 36 litres. Moderniser : adapter aux besoins d’aujourd’hui. Exemple : Une école se modernise en achetant des tablettes tactiles.

H Hectares : unité de mesure utilisée en agriculture. Un hectare équivaut à dix mille mètres carrés.

O Occidentaux : se dit de l’ensemble formé par les pays d’Amérique du Nord et par certains pays d’Europe. Exemple : Le Canada, la France et l’Italie sont des pays occidentaux.

Horticulture : culture de légumes, de fleurs ou d’arbres fruitiers ou décoratifs.

I Immigrants et immigrantes : personnes qui arrivent dans un nouveau pays pour s’y établir. Industrialisation : étape du développement économique marquée par l’arrivée des machines et la construction d’usines. L’industrialisation a permis de fabriquer des produits plus rapidement et en plus grande quantité. Insurgés : personnes ou groupe de personnes qui se révoltent ou qui protestent contre une autorité ou un pouvoir.

Manufactures : autrefois, établissements dans lesquels les produits étaient en grande partie fabriqués à la main.

P Paroisse : territoire sous la responsabilité d’un curé dans l’Église catholique. Patriotes : membres du parti des patriotes qui ont participé aux rébellions de 1837-1838. Postes de péage : endroits où on exige des frais pour l’utilisation d’une route ou d’un pont.

81

4554_5B_03_glossaire.indd 81

17-08-10 11:26


Glossaire Projet de loi : texte de loi écrit par le gouvernement et soumis au vote d’une assemblée politique.

Salubrité : caractère de ce qui est bon pour la santé. On peut parler de la salubrité d’un bâtiment ou d’une pièce. Exemple : La Ville a adopté un règlement pour assurer la salubrité des parcs.

Prospérité : situation d’un pays ou d’une société qui possède beaucoup d’argent et dont l’économie fonctionne bien.

Subventions : sommes d’argent qu’un gouvernement donne pour aider une organisation, une entreprise.

Q Qualifiés : se dit des gens qui ont les compétences pour faire un travail.

Suffragettes : femmes qui demandaient le droit de vote pour toutes les femmes du Canada au début du 20e siècle. Le mot suffrage est synonyme de vote.

Raffinage : opération qui permet d’obtenir le sucre blanc.

Superficie : surface, étendue.

R

T Tarifs douaniers : sommes d’argent qu’un gouvernement demande pour qu’une marchandise puisse entrer au pays.

Responsabilité ministérielle : principe politique selon lequel les ministres sont responsables de leurs actes devant le Parlement. Un gouvernement est dit responsable quand les lois adoptées par ses députés et ses députées ne peuvent être rejetées par un autre pouvoir. Revenus : sommes d’argent qu’une personne ou un groupe reçoit. Exemple : Le salaire est généralement la partie la plus importante du revenu d’une personne.

S Salaison : opération qui consiste à mettre du sel sur des aliments pour en assurer la conservation.

Textile : se dit d’une industrie qui fabrique des tissus. Tonnellerie : art de la fabrication des tonneaux et autres récipients en bois. Tramway : véhicule de transport sur rails, surtout utilisé dans les villes.

© Éditions Grand Duc

Résolutions : décisions prises par une personne ou un groupe de personnes. Exemple : Les élèves ont pris la résolution de garder la cour d’école propre.

Merci de ne pas photocopier

Syndicat : groupe dont la fonction est de défendre les droits des travailleurs et des travailleuses.

Rébellion : révolte contre le pouvoir de l’État ou contre toute autre autorité.

U Urbanisées : se dit de régions qui ont pris les caractéristiques d’une ville. Usine : établissement dans lequel on fabrique des produits à l’aide de machines.

82

4554_5B_03_glossaire.indd 82

17-08-10 11:26


ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

Redécouvrez la collection Paysages d’ici et d’ailleurs.

c

Cette nouvelle édition est conforme à la Progression des apprentissages. ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

c

o

d

Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

Cahier d'apprentissage A

e Christian Gagnon Rachel Bégin

5e année du primaire

Carl Diotte

La société canadienne entre 1745 et 1820

Paysages

solution hybride pier numérique

d’ici et d’ailleurs

+

ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

c

o

d

Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

Cahier d'apprentissage B

e

5e année du primaire

Christian Gagnon Rachel Bégin Carl Diotte

La société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1905

Paysages

d’ici et d’ailleurs

Une solution hybride papier numérique

+

www.grandducenligne.com

Une solution hybride papier numérique

o

d

Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté

Cahier d'apprentissage B

e

5e année du primaire

Christian Gagnon Rachel Bégin Carl Diotte

La société canadienne et la société québécoise entre 1820 et 1905

Paysages d’ici et d’ailleurs

+

2e www.grandducenligne.com

édition 2e édition

Elle s’accompagne • d’une version à projeter interactive. • d’un guide numérique comprenant des notes didactiques, des activités supplémentaires et des évaluations entièrement modifiables. Les exercices autocorrigés de la Classe numérique sont de parfaits compléments à la collection.

CODE PRODUIT 4554 ISBN 978-2-7655-3172-2

6

20728 45540

3

www.grandducenligne.com

2e édition

Profile for Éditions Grand Duc

Extrait cahier paysages 5b  

Extrait cahier paysages 5b