__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

Expert en écriture

Ouellet • Lizotte

c

o

d

e

3e secondaire | Cahier d’activités Katia Ouellet Nadia Lizotte

Expert en écriture De la théorie à la pratique couvertures grammaire.indb 3

16-04-14 11:37


REMERCIEMENTS Pour son travail de vérification scientifique, l’Éditeur témoigne toute sa gratitude à M. André Turcotte. Pour leurs judicieux commentaires, remarques et suggestions, à l’une ou l’autre des étapes d’élaboration du projet, l’Éditeur tient à remercier : Mme Nancy De Ladurantaye, École Le Goéland, Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke ; Mme Mireille Fleury, Séminaire des Pères Maristes ; Mme Julie Godbout, Cité étudiante Polyno, Commission scolaire du Lac-Abitibi ; Mme Karine Marrec, Collège Français ; Mme Claude Morissette, École secondaire Monseigneur-A.-M. Parent, Commission scolaire Marie-Victorin ; Mme Suzie Roy, Commission scolaire des Monts-et-Marées. Pour sa participation à l’élaboration du concept tête-bêche, l’Éditeur tient à remercier M. Alexandre Geissmann.

Expert en écriture

De la théorie à la pratique © 2016, Éditions Grand Duc, une division du Groupe Éducalivres inc. 955, rue Bergar, Laval (Québec) H7L 4Z6 Téléphone : 514 334-8466 ■ Télécopie : 514 334-8387 www.grandduc.com Tous droits réservés. CONCEPTION ET PRODUCTION GRAPHIQUE : INFOGRAPHIE : Pige communication

Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt remboursable pour l’édition de livres – Gestion SODEC Il est illégal de reproduire cet ouvrage, en tout ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu, au préalable, l’autorisation écrite de l’Éditeur. Le respect de cette recommandation encouragera les auteurs et auteures à poursuivre leur œuvre. CODE PRODUIT 4511 ISBN 978-2-7655-3079-4 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2016 Imprimé au Canada Bibliothèque et Archives Canada, 2016 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 HLN 5 4 3 2 1 0 9 8 7 6

4511_MAJGrammaire_Sec3_LIM-F.indd 2

16-04-14 14:24


Table des matières Présentation du cahier

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

V

Je révise le contenu de mon texte Le contenu est-il adéquat ?

Critère 1 : L’adaptation à la situation de communication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Critère 2 : La cohérence du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Critère 3 : L’utilisation d’un vocabulaire approprié . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6

Je révise les phrases

Critère 4 : La construction de phrases et ponctuation appropriées Les phrases sont-elles complètes ? La phrase de base . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Les phrases sont-elles bien construites et bien ponctuées ? La phrase de type interrogatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 La phrase de type impératif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 La phrase de type exclamatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Les types de phrases : cas variés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 La phrase de forme négative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 La phrase de forme emphatique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 La phrase de forme passive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 La phrase de forme impersonnelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Les formes de phrases : cas variés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Les phrases à construction particulière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 La subordonnée complément de phrase. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 La subordonnée relative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 La subordonnée complétive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 La subordonnée complétive interrogative ou exclamative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 La virgule est-elle bien utilisée ? La juxtaposition et la coordination de mots, de groupes de mots ou de phrases . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Le complément de phrase, l’organisateur textuel et le marqueur de relation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Le complément du nom ou du pronom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 L’apostrophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Les éléments incidents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 L’effacement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Les deux-points sont-ils bien employés ? La juxtaposition à l’aide des deux-points . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Le discours rapporté direct est-il bien ponctué ? La ponctuation du discours rapporté direct . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Les groupes de mots sont-ils bien construits ? Le complément du nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 3

16-04-14 13:45


IV Table des matières Les groupes verbaux sont-ils appropriés ? Le groupe verbal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Le choix de l’auxiliaire de conjugaison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 L’harmonisation des temps verbaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48

Je révise les mots et les groupes de mots

Critère 5 : Le respect des normes relatives à l’orthographe d’usage et à l’orthographe grammaticale Ai-je uniquement accordé les mots variables ? Les mots variables et invariables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’adverbe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ai-je bien fait les accords dans le groupe du nom ? Les accords dans le groupe nominal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le nombre du nom sans déterminant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord de l’adjectif dans le groupe nominal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’adjectif participe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord de l’adjectif avec plusieurs noms juxtaposés ou coordonnés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ai-je bien utilisé les pronoms de reprise ? Le pronom de reprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ai-je bien réalisé les accords dans le groupe verbal ? L’accord du verbe avec son sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord du verbe avec un sujet comprenant un nom collectif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord du verbe avec plusieurs sujets coordonnés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les groupes nominaux sujets de personnes différentes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord de l’attribut du sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ai-je bien accordé les participes passés ? Les finales verbales homophoniques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord du participe passé sans auxiliaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord du participe passé avec être . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord du participe passé avec avoir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’accord du participe passé : révision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ai-je bien conjugué les verbes ? La conjugaison des verbes réguliers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le verbe haïr et le verbe boire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les verbes en -dre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les verbes en -tre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ai-je bien orthographié tous les mots ? Les homophones ce, se . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les homophones sont, son. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les homophones à, a, as. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les homophones c’est, s’est, ses, ces, sait, sais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les homophones ma, m’as, m’a ; ta, t’a, tas. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les homophones mais, mes, m’est. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’homophone tout. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La majuscule dans les noms propres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’apostrophe et l’élision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 4

50 51 52 53 54 55

56

58

60 62 64 66 68

70 72 74 76 78

80 81 82 83

84 85 86 87 88 89 90 92 93

16-04-14 13:45


Présentation du cahier V

Présentation du cahier

Qu’est-ce que Expert en écriture ? ¢¢ Une démarche par étapes pour vous aider à corriger votre texte. ¢¢ Un mémento qui répond aux cinq critères d’évaluation et qui est divisé en trois sections. Je révise le contenu de mon texte

L’adaptation à la situation de communication

La cohérence du texte

L’utilisation d’un vocabulaire approprié Je révise les phrases

La construction de phrases et ponctuation appropriées Je révise les mots et les groupes de mots

Le respect des normes relatives à l’orthographe d’usage et à l’orthographe grammaticale

Chaque notion est présentée sur une double-page.

La démarche « étape par étape » s’appuie sur des exemples concrets. Cette modélisation vous permet de reproduire les étapes et de vous poser les bonnes questions lors de la rédaction de vos textes.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 1

16-04-14 13:45


VI Présentation du cahier

Mode d’emploi De la théorie à la pratique De la théorie…

Pour bien réviser un texte, il faut savoir se poser les bonnes questions. C’est pour cette raison que les encadrés théoriques tiennent compte des questions que l’élève doit se poser en situation d’écriture.

… à la pratique

Pour chaque cas particulier d’une règle, un exemple est donné. Il devient donc plus facile pour l’élève d’appliquer la règle de grammaire en contexte d’écriture. Chaque encadré théorique est suivi d’exercices et d’une pratique d’écriture.

D’autres composantes

Dans le guide d’enseignement numérique, les fiches reproductibles classées sous le titre THÉORIE comprennent de la théorie et des exercices supplémentaires permettant à l’élève de répondre aux cinq critères d’évaluation d’une situation d’écriture. Le cahier et son guide d’enseignement numérique sont en phase avec la Progression des apprentissages et couvrent l’ensemble des notions au programme.

Le premier cahier hybride de grammaire au secondaire

La classe numérique

c

o

d

e

Pour l’élève qui désire s’exercer davantage : • Rends-toi à laclasse.grandducenligne.com. • Entre le c du cahier.

o

d

e

qui se trouve au-dessus d’un encadré théorique

• Fais les exercices, et mesure immédiatement tes forces et tes faiblesses.

La

Ces exercices en ligne sont un complément idéal au cahier. Exerce-toi à écrire souvent, dans différents contextes : c’est la clé pour rédiger des textes sans fautes.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 2

6

s?

en ée i b s -lliel s ctu t .. snotn-e pon ie. s r t o n é no 16-04-14 13:45

la

um


Réfère-toi à cette légende pour bien utiliser ton cahier. 3

Exercices Des mises en pratique visant la maîtrise des nouvelles connaissances.

¢¢ Notion grammaticale

Un encadré expliquant les principales théories « étape par étape ».

40

Les deux-points sont-ils bien employés ?

p

8

Je révise les phrases

a

laclasse.grandducenligne.com

1 une énumération

LA JUXTAPOSITION À L’AIDE DES DEUX-POINTS

De la théorie... des liens logiques entre deux phrases juxtaposées.

b) Les yeux des bébés ne contiennent pas de mélanocytes : des cellules pigmentaires responsables de la couleur des yeux.

Utiliser les deux-points pour introduire une explication. Astuce ! Il est possible de remplacer les deux-points par car ou par parce que.

C’est le temps de la moisson : la saison des récoltes.

Ex. :

Utiliser les deux-points pour introduire une définition. Astuce ! Il est possible de remplacer les deux-points par c’est-à-dire.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

des carottes, des patates et des pois. C’était un été parfait : le soleil brillait tous les jours.

3 une définition

5 une cause

a) Les bébés ont un point commun à la naissance : ils ont tous les yeux bleus.

Nous récolterons plusieurs légumes : des courgettes,

Ex. :

2 une explication

4 une conséquence

Utiliser les deux-points pour introduire une énumération.

41

Indiquez ce qui est introduit par les deux-points dans les phrases suivantes.

¢¢ Les deux-points servent à établir une énumération ou à créer Ex. :

retourne ton cahier

La classe numérique

6

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Les étapes à suivre pour écrire sans fautes.

c) L’iris des bébés est transparent : on peut en voir le bleu de la couche profonde. d) Mon enfant a les yeux bruns : les gènes commandent aux mélanocytes de déposer des pigments marron sur son iris. e) Les combinaisons génétiques sont infinies : les yeux sont de couleurs multiples. f) Les gènes responsables de la coloration des yeux s’expriment graduellement : l’enfant voit ses yeux se colorer. g) En vieillissant, leurs yeux prennent différentes couleurs : bleu, vert, brun ou pers. h) Certaines personnes souffrent d’hétérochromie : elles ont les yeux de couleurs différentes. i) L’absence complète de mélanine fait en sorte que l’on voit les vaisseaux sanguins de la rétine : la membrane tapissant le fond de l’œil. j) Les albinos ont les yeux blanc et rouge : ils ne produisent aucune mélanine.

Les fruits sont mûrs : nous les cueillerons.

Ex. :

Utiliser les deux-points pour introduire une conséquence. Astuce ! Il est possible de remplacer les deux-points par donc.

… à la pratique

Nous récolterons les fruits : ils sont mûrs.

Ex. :

Répondez à ces questions au sujet de votre passe-temps favori.

Utiliser les deux-points pour introduire une cause. Astuce !

Composez quatre phrases dans lesquelles vous aurez recours aux deux-points. 1) Quel est votre passe-temps favori ? 2) Pour quelle raison l’aimez-vous autant ?

Il est possible de remplacer les deux-points par car.

3) Comment vous sentez-vous quand vous vous y adonnez ? 4) Quel est le matériel nécessaire pour réaliser ce passe-temps ?

Astuce !

Des stratégies facilitant l’application de certaines connaissances.

La

Dans les encadrés théoriques, des erreurs fréquentes sont parfois signalées pour amener les élèves à ne pas les commettre.

m .co ne

ig nl

e uc

dd

n ra .g se as

cl

er

, es t t e ou rg n u o ti . .. co éra sées rie BookMAJ_Grammaire_3e n. es 3 annede.indb o m u o é tio

co

pie

r

ré àc

to

la

o ph

n es ? é ctu .

8 p

6

SSErreur fréquente

a

as

se

s cla

e

iqu

ér

m nu

... à la pratique Des activités favorisant le transfert des apprentissages en contexte de rédaction.

16-04-14 13:45


Le contenu est-il adéquat ?

Extrait

2

Elément évalué

De la théorie…

1 L’adaptation à la situation de communication J’ai tenu compte de l’intention de communication.

Pour mieux déterminer le but que doit poursuivre votre texte, revoyez la tâche d’écriture.

J’ai respecté le thème ou le sujet imposé.

Pour mieux maîtriser le thème ou le sujet, relisez la documentation fournie (s’il y a lieu) ou effectuez une recherche.

J’ai pris en compte le ou la destinataire.

Pour mieux tenir compte de votre destinataire, choisissez vos idées en fonction de la personne à qui votre texte est destiné. Si on n’en spécifie aucune, adressez-vous au grand public.

J’ai respecté les exigences particulières, notamment le nombre de mots requis.

• Pour aligner votre texte sur le contexte de production, relisez la consigne d’écriture.

J’ai utilisé un vocabulaire approprié à la tâche.

Choisissez un vocabulaire adapté à l’intention de communication. Pour améliorer le vocabulaire de votre texte, réalisez un champ lexical en lien avec le sujet ou le thème.

J’ai donné un titre à mon texte et j’ai ajouté des intertitres au besoin.

Pour trouver un titre original, relisez votre texte et effectuez un remue-méninges en lien avec son thème ou son sujet, et ses idées principales.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 2

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Consulte ce tableau pour t’assurer de répondre aux trois premiers critères d’évaluation d’une situation d’écriture : l’adaptation à la situation de communication, la cohérence du texte et l’utilisation d’un vocabulaire approprié.

• Pour ajouter des mots, insérez des détails supplémentaires, notamment une séquence descriptive, explicative, narrative ou dialogale. Pour enlever des mots, formulez vos idées de façon concise.

16-04-14 13:45


© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

… à la pratique

Extrait

Je révise le contenu de mon texte 3

Texte narratif

Texte explicatif

J’ai rédigé mon texte dans l’intention de raconter une histoire.

J’ai rédigé mon texte dans l’intention de démontrer les causes et les conséquences d’un phénomène.

J’ai tenu compte du thème mentionné dans la tâche d’écriture.

J’ai tenu compte du sujet mentionné dans la tâche d’écriture.

J’ai tenu compte du ou de la destinataire dans le choix de mes idées : son âge, sa connaissance du sujet, son intention.

J’ai tenu compte de la date, du lieu et du support de publication. J’ai respecté le nombre de mots requis.

J’ai utilisé un vocabulaire neutre pour présenter des informations objectives, et un vocabulaire expressif pour caractériser certains aspects des personnages ou des lieux.

J’ai utilisé un vocabulaire neutre, technique ou scientifique pour présenter des informations objectivement, sans opinion.

J’ai donné un titre évocateur à mon texte et j’ai ajouté des intertitres au besoin.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 3

16-04-14 13:45


Je révise les phrases,

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Extrait

8

les mots et les groupes de mots.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 8

16-04-14 13:45


Extrait

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

9

Lors d’une situation d’écriture, assurez-vous que votre texte répond à ces deux critères. Critère 4 : La construction de phrases et ponctuation appropriées Critère 5 : Le respect des normes relatives à l’orthographe d’usage et à l’orthographe grammaticale

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 9

16-04-14 13:45


La classe numérique

2

v

8

Extrait

Les phrases sont-elles complètes ? 

p

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... ¢¢ La phrase de base contient deux constituants obligatoires,

le sujet et le prédicat, et un constituant facultatif, le complément de phrase. Ex. :

sujet

prédicat

Ce phénomène / mérite davantage d’attention / complément de phrase

dans cette recherche.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LA PHRASE DE BASE

10

Commencer la phrase par une majuscule et la terminer par un point. S’assurer que la phrase contient les deux constituants obligatoires. • Identifier le sujet en l’encadrant par c’est… qui ou ce sont… qui.

• Identifier le prédicat. Il contient le verbe conjugué et il ne peut être ni effacé ni déplacé. Repérer le verbe conjugué en l’encadrant par ne/n’… pas. Identifier le CP en tentant de l’effacer et de le déplacer. SSErreur fréquente

Oublier un constituant obligatoire constitue une erreur.

Astuce ! La phrase de base est une phrase de type déclaratif et de forme positive, active, neutre et personnelle. La phrase de base sert de modèle pour construire les autres types et formes de phrases. 1. Référez-vous à l’encadré ci-dessus pour vérifier si chaque phrase comporte tous les constituants obligatoires. Surlignez les phrases bien construites.

Les nanotechnologies sont des procédés de manipulation de la matière à l’échelle atomique. Plusieurs applications dans le domaine médical. Les scientifiques travaillent à en développer diverses utilisations. Les nanomachines et les nanomédicaments, des exemples.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 10

16-04-14 13:45


11

Extrait

Je révise les phrases 2. Cochez les phrases qui sont incorrectement construites. Récrivez-les en ajoutant le constituant obligatoire manquant. a) Cette nanomachine peut transporter une caméra dans une veine.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

b) Un nanomédicament, une molécule pouvant agir sur un gène ou une protéine.

c) Très utile, permet d’effectuer des interventions précises dans le corps.

3. Corrigez les erreurs en récrivant ce texte de façon à ce que toutes les phrases présentent les constituants obligatoires.

Ce médecin utilise des nanomatériaux dans sa pratique. C’est-à-dire des matériaux de quelques milliardièmes de mètre. De minuscules particules pouvant circuler dans l’organisme. On s’en sert en médecine pour détecter des anomalies. Cela permet d’anticiper l’apparition d’une maladie. Avant même la manifestation de symptômes.

… à la pratique Imaginez une technologie médicale de l’avenir et décrivez-la en quelques phrases. Assurez-vous que chaque phrase contient au moins un sujet et un prédicat.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 11

16-04-14 13:45


La classe numérique

j

s

m

Extrait

Les phrases sont-elles bien construites et bien ponctuées ?

4

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie...

La phrase interrogative sert à poser une question. Pour l’analyser ¢¢ efficacement, il faut la comparer à la phrase de base et observer les particularités qui la distinguent. Ex. :

Il cachera son trésor.  Est-ce qu’il cachera son trésor ?

Ajouter le marqueur interrogatif est-ce que ou est-ce qu’ au début de la phrase. Terminer la phrase par un point d’interrogation. Ex. :

Où cachera-t-il son trésor ? Ajouter un marqueur interrogatif au début de la phrase.  quand, où, combien, comment…

Ex. :

Il veut cacher son trésor.  Veut-il cacher son trésor ?

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LA PHRASE DE TYPE INTERROGATIF

12

Inverser le sujet et le verbe conjugué si le sujet est un pronom. Relier le verbe et le pronom sujet par un trait d’union si le sujet est un pronom placé après le verbe. Ex. :

Cachera-t-il son trésor ? Entre deux voyelles, ajouter un t euphonique pour relier le verbe et le pronom sujet.

Ex. :

Je me demande s’il se cachera. Ne pas ajouter de point d’interrogation à la fin des subordonnées interrogatives indirectes.

1. Servez-vous de l’encadré ci-dessus pour encercler la lettre correspondant à chaque phrase correctement construite et ponctuée. a) b) c) d)

L’effet de serre vient d’où ? Savais-tu que l’effet de serre est un phénomène normal, essentiel et naturel ? Comment que l’atmosphère isole-elle la Terre du vide spatial ? Je me demande ce que je peux faire pour diminuer mon empreinte écologique.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 12

16-04-14 13:45


q

x

5

3

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... ¢¢ La juxtaposition et la coordination servent à lier des groupes

de même niveau syntaxique et de même fonction. Ex. :

Extrait

La classe numérique

La virgule est-elle bien utilisée ?

verbe

verbe

Il participera, mais échouera. Lier des éléments qui ont la même fonction. Placer une virgule devant certains coordonnants  car, mais, c’est-à-dire, puis, sinon… Dans les phrases très courtes, la virgule n’est pas obligatoire devant car et mais. Séparer les éléments juxtaposés par une virgule, sauf les deux derniers termes que l’on unit avec un coordonnant.  et, puis… SSErreur fréquente

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LA JUXTAPOSITION ET LA COORDINATION DE MOTS, DE GROUPES DE MOTS OU DE PHRASES

32

Placer une virgule devant les coordonnants et, ou, ni est une erreur à éviter.

Éléments juxtaposés ou coordonnés

Exemple

Sujets

Le prince, la princesse et le dragon vivent dans le château.

Prédicats

Le chevalier combattra le dragon, le tuera et reviendra au village.

Compléments du verbe

Le chevalier combattra le dragon, le nain et le gnome.

Attributs du sujet

Cette princesse semble charmante, douce et forte.

Compléments du nom

Ce prince courageux, brave et intelligent me plaît.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 32

Phrases

Je combats, je gagne, je suis couronné.

16-04-14 13:45


La classe numérique

6

p

8

a

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... ¢¢ Les deux-points servent à établir une énumération ou à créer

des liens logiques entre deux phrases juxtaposées. Ex. :

Extrait

Les deux-points sont-ils bien employés ?

Nous récolterons plusieurs légumes : des courgettes, des carottes, des patates et des pois.

Utiliser les deux-points pour introduire une énumération. Ex. :

C’était un été parfait : le soleil brillait tous les jours. Utiliser les deux-points pour introduire une explication.

Astuce ! Il est possible de remplacer les deux-points par car ou par parce que. Ex. :

C’est le temps de la moisson : la saison des récoltes.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LA JUXTAPOSITION À L’AIDE DES DEUX-POINTS

40

Utiliser les deux-points pour introduire une définition. Astuce ! Il est possible de remplacer les deux-points par c’est-à-dire. Ex. :

Les fruits sont mûrs : nous les cueillerons. Utiliser les deux-points pour introduire une conséquence.

Astuce ! Il est possible de remplacer les deux-points par donc. Ex. :

Nous récolterons les fruits : ils sont mûrs. Utiliser les deux-points pour introduire une cause.

Astuce ! Il est possible de remplacer les deux-points par car.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 40

16-04-14 13:45


La classe numérique

m

h

g

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... ¢¢ Le discours rapporté direct sert à rapporter intégralement

les paroles de quelqu’un.

Les guillemets et les deux-points Ex. :

v

Extrait

Le discours rapporté direct est-il bien ponctué ?

Il demanda : « Me faites-vous confiance ? »

Encadrer tous les discours directs par des guillemets.

S’il est placé après le verbe de parole, introduire le discours rapporté par les deux-points et y ajouter une ponctuation finale avant le guillemet fermant. La phrase incise Ex. :

« Me faites-vous confiance ? » demanda-t-il. « Je vous fais confiance », affirma-t-elle.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LA PONCTUATION DU DISCOURS RAPPORTÉ DIRECT

42

Utiliser une phrase incise pour préciser qui est l’émetteur ou l’émettrice du message. La phrase incise est précédée d’une virgule si elle est placée après le discours rapporté et que celui-ci ne se termine pas par un point d’exclamation ou d’interrogation. Si elle est à l’intérieur du discours direct, encadrer la phrase incise par deux virgules. Le tiret pour le dialogue Ex. :

Il la questionna franchement. — Me faites-vous confiance ? demanda-t-il. — Totalement, affirma-t-elle. Pour identifier le changement d’interlocuteur ou interlocutrice, utiliser le tiret au début de chaque réplique. Placer chaque réplique sur une ligne distincte.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 42

16-04-14 13:45


Pour chaque séquence de discours rapporté : a) soulignez les paroles rapportées ; b) encerclez le verbe de parole ou la phrase incise ; c) référez-vous à l’encadré de la page précédente pour ajouter correctement les deux-points, les guillemets, la virgule ou le point.

La  mère  du  Chaperon  rouge  lui  dit  Va  porter

Extrait

Je révise les phrases 43

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

des  galettes  et  un  petit  pot  de  beurre  à  ta  grand-mère Continue  ton  chemin  sans  t’arrêter,  et  n’oublie  pas  que de  méchants  loups  rôdent  dans  la  forêt  et  adorent s’en  prendre  aux  jolies  jeunes  filles

lui  conseilla-t-elle.

C’est  promis affirma  l’enfant je  ne  m’arrêterai  pas en  chemin

Où  vous  rendez-vous ?

s’enquit  un  loup 

qu’elle  croisa  dans  la  forêt.  La  jeune  fille  sans  méfiance lui  répondit  spontanément  Je  vais  visiter  ma  grand-mère qui  est  malade

Comme  vous  êtes  gentille !  s’exclama 

la  méchante  bête  en  montrant  ses  crocs.  Le  Chaperon rouge,  se  rappelant  les  paroles  de  sa  mère,  bafouilla  Excusez-moi,  je  dois  vous  quitter,  car  ma  grand-mère m’attend  dans  sa  maison  à  la  sortie  de  la  forêt Voilà  qui  est  bien  fait pensa  le  loup je  prendrai la  place  de  la  grand-mère  et  tendrai  un  piège à  cette  charmante  victime

… à la pratique Rédigez un dialogue entre le Chaperon rouge et le loup qui se fait passer pour sa grand-mère. Utilisez le tiret pour marquer le changement d’interlocuteur ou interlocutrice. Incluez au moins une réplique contenant une phrase de type interrogatif ou exclamatif. Précisez le contexte du discours rapporté à l’aide d’au moins une phrase incise.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 43

16-04-14 13:45


La classe numérique

r

w

2

¢¢ Le complément du nom apporte une précision au nom.

Cette fonction peut être remplie par un GN, un GAdj, un GPrép ou une subordonnée.

Les bons légumes du jardin apportent des vitamines essentielles. Généralement, placer les compléments du nom après le nom. À l’occasion, placer le GAdj complément du nom avant le nom si son noyau est un adjectif qualifiant, court et fréquent.

Ex. :

f

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie...

Ex. :

Extrait

Les groupes de mots sont-ils bien construits ?

Essentielles pour la santé, les vitamines sont présentes dans plusieurs aliments.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LE COMPLÉMENT DU NOM

44

Placer une virgule après le complément du nom détaché en début de phrase. Ex. :

Les vitamines, éléments clés de notre santé, sont présentes dans plusieurs aliments. Placer entre virgules le GN ou le GAdj complément du nom placé immédiatement après le pronom ou le nom pour le détacher et le mettre en évidence.

Ex. :

Il mangea rapidement, affamé. Placer une virgule devant le complément du nom détaché placé en fin de phrase.

Astuce ! Le complément du nom peut être effacé, mais on ne peut généralement pas le déplacer.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 44

16-04-14 13:45


La classe numérique

4

x

k

r

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... ¢¢ Le groupe verbal contient obligatoirement un verbe conjugué,

et parfois des compléments, un attribut ou un modificateur. Ex. :

Extrait

Les groupes verbaux sont-ils appropriés ?

Ces héros vivent des aventures extraordinaires. Placer les expansions du groupe verbal après le verbe conjugué. Il en va de même pour l’attribut du sujet qui suit le verbe attributif.

Ex. :

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LE GROUPE VERBAL

46

Ces héros en vivent. Invincibles, ils le semblent. Placer avant le verbe le pronom qui a la fonction de CD, de CI ou d’attribut du sujet.

Ex. :

Il vit dans la honte depuis qu’on l’a malheureusement vaincu. Placer le GAdv ou le GPrép modificateur du verbe après le verbe à un temps simple, mais après le participe passé ou entre l’auxiliaire et le participe passé dans le cas des temps composés.

Ex. :

Le chevalier poursuit un adversaire. Il halète. Respecter la transitivité d’un verbe : un verbe transitif exige un complément, alors qu’un verbe intransitif n’en accepte pas.

Corrigez chaque phrase incorrectement construite en ajoutant une ou des expansions au verbe conjugué. a) Cette mère raconte

.

b) Ce père râle

.

c) Ce chien semble

.

d) Vous débutez

.

e) Cet éducateur guide

.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 46

16-04-14 13:45


3

m

4

r

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... ¢¢ Les classes de mots peuvent être divisées en deux catégories :

les mots variables et les mots invariables. Ex. :

Extrait

La classe numérique

Ai-je uniquement accordé les mots variables ?

J’ai particulièrement adoré cette histoire, car elle est très originale.

Accorder uniquement les mots variables, ceux qui varient en genre, en nombre ou en personne. Il s’agit des déterminants, des noms, des adjectifs, des pronoms et des verbes.

Ne pas accorder les mots invariables. Il s’agit des adverbes, des prépositions et des conjonctions. Pour en savoir plus, consultez la section Mes outils, Les classes de mots.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LES MOTS VARIABLES ET INVARIABLES

50

Astuce ! Pour en vérifier la classe, remplacer un mot par un autre mot de la même classe. Remplissez le tableau suivant en nommant la classe de chaque mot en caractères gras, puis en cochant si celui-ci est variable ou invariable. Classe de mots

Variable

Invariable

a) Ce conte fantastique est effrayant. b) Avant de me coucher, je lis une légende. c) Le diable existe-t-il vraiment ? d) Je ne suis pas croyant, mais ces histoires m’effraient quand même. e) Quelle morale enseigne ce conte ! f) Écoute bien cette histoire.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 50

16-04-14 13:45


9

q

2

¢¢ Le nom est le noyau du groupe nominal. Il donne son genre

et son nombre au déterminant et aux adjectifs qui font partie de son groupe. f. s.

La chevalière intrépide n’hésita pas à aller f. s.

8

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie...

Ex. :

Extrait

La classe numérique

Ai-je bien fait les accords dans le groupe du nom ?

m. s.

à la rescousse de son prince charmant. Accorder les déterminants et les adjectifs (receveurs d’accord) en genre et en nombre avec le nom qu’ils accompagnent et complètent. SSErreur fréquente

Le genre de certains noms est source d’erreur.  événement, autobus, pétale… Dans le doute, mieux vaut consulter un dictionnaire.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LES ACCORDS DANS LE GROUPE NOMINAL

52

Astuce ! Attention ! Ne pas accorder les adverbes puisqu’ils sont invariables. Dans les phrases qui suivent : a) soulignez chaque groupe du nom ; b) encerclez les noms et indiquez au-dessus de chacun son genre et son nombre ; c) corrigez les adjectifs et les déterminants mal accordés. 1) Ce voyageur assoiffé croit apercevoir un oasis fabuleux. 2) Quelle événement majeure ! 3) Bien attaché, l’ancre retient le navire à ce quai fluvial. 4) Un oriflamme coloré flotte à son mât imposant. 5) Cette pieuvre décrit un orbite avec sa tentacule allongée.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 52

16-04-14 13:45


La classe numérique

d

m

v

Extrait

Ai-je bien utilisé les pronoms de reprise ?

9

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie...

¢¢ Le pronom de reprise permet d’éviter les répétitions et d’assurer

la continuité de l’information. Il remplace un mot ou un groupe de mots nommé antécédent.

Le pronom de la �e personne m. s.

Ex. :

f. s.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LE PRONOM DE REPRISE

58

Maèva m’a donné son chandail parce qu’il ne lui fait plus. Identifier le pronom de reprise : il est généralement placé près d’un verbe. Repérer son antécédent. S’assurer que le pronom reprend le genre et le nombre de son antécédent.

Le pronom numéral Le pronom numéral reprend une information en indiquant un nombre précis. Ex. :

Le gouvernement propose de nouvelles lois, f. pl.

et quatre sont votées. À part le pronom un et ses composés (vingt-et-un…) dont la forme varie, le pronom numéral est en soi masculin ou féminin, presque toujours pluriel. Pour en savoir plus, consultez la section Mes outils, Les pronoms. Ex. :

m. pl.

On a voté cette loi. Ils n’ont pas demandé l’avis de la population. Dans cette phrase, Ils n’a aucun antécédent. Ce pronom exprime le concept sous-entendu de députés qui n’est pas présent dans la phrase précédente. On aurait dû écrire « Les députés ont voté cette loi. Ils n’ont pas demandé l’avis de la population. »

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 58

16-04-14 13:45


La classe numérique

8

x

3

Extrait

Ai-je bien réalisé les accords dans le groupe verbal ?

p

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie...

¢¢ Le noyau du groupe nominal occupant la fonction de sujet donne

sa personne et son nombre au verbe. Il peut s’agir d’un nom ou d’un pronom. Ex. :

�e p. s. (Elle)

Cette maison abritait un fantôme.

�e p. s.

Il apparut subitement à ce visiteur. Repérer le verbe conjugué en l’encadrant par ne/n’… pas. Identifier le sujet en l’encadrant par c’est… qui ou ce sont… qui.

Déterminer la personne et le nombre du noyau du groupe occupant cette fonction. Accorder le verbe ou l’auxiliaire en personne et en nombre avec le pronom sujet ou le nom noyau du groupe nominal sujet.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

L’ACCORD DU VERBE AVEC SON SUJET

60

Astuce ! S’il est un groupe nominal, remplacer le sujet du verbe par un pronom pour vérifier sa personne et son nombre. 1. Dans ces phrases : a) repérez le verbe conjugué en l’encadrant par ne/n’… pas ; b) repérez le groupe nominal qui occupe la fonction de sujet en l’encadrant par c’est… qui ou ce sont… qui, soulignez-le et encerclez son noyau. Indiquez au-dessus de celui-ci le pronom qui peut le remplacer. 1) Les films de fantômes m’effraient depuis toujours. 2) Ce trucage bien réussi crée un personnage translucide. 3) Une âme tourmentée erre dans ce cimetière.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 60

16-04-14 13:45


t

9

u

Extrait

La classe numérique

Ai-je bien accordé les participes passés ?

e

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... Le son [e] final

¢¢ À la fin d’un verbe, le son [e] peut s’écrire de différentes façons selon

qu’il termine un participe passé, un verbe à l’infinitif ou un verbe conjugué. Ex. :

Mordre

Travailler fort est gage de succès. mordez

Vous célébrez votre réussite.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LES FINALES VERBALES HOMOPHONIQUES

70

mordu

Était-ce mérité ? Pour déterminer la finale appropriée, remplacer le verbe en [e] par un autre verbe dont la finale varie selon la personne, le mode et le temps, comme le verbe mordre. Finale

Remplacement

Conjugaison

-er

mordre

infinitif

-ez

mordez

2e pers. pl.

-é (-ée,-és,-ées)

mordu (mordue, mordus, mordues)

participe passé

-ai

mordis, mordrai

1re pers. sing. de l’indicatif passé simple ou futur simple

Accorder les participes passés selon les règles qui régissent leur accord. Complétez les mots en caractères gras en ajoutant la bonne terminaison en [e].

Savi  -vous que Neil Armstrong est le premier être humain qui a foul  le sol lunaire ? Form  de Neil Armstrong, de Buzz Aldrin et de Michael Collins, l’équipage d’Apollo �� a quitt  la Terre le �� juillet ����. Le voyage a dur  quatre jours. Armstrong et Aldrin sont ensuite mont  dans le module lunaire qui a été envoy  sur la Lune pour étudi  celle-ci. Armstrong a touch  la Lune le premier. Ser  -vous le prochain Neil Armstrong ? « Je fer  de longues études, puis je réaliser  ce voyage », a affirm  cet élève.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 70

16-04-14 13:45


t

e

m

4

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... ¢¢ Deux éléments distincts permettent de conjuguer un verbe :

le radical et la terminaison.

rêv-er : je rêv-e, tu rêv-ais, vous rêv-iez,

Ex. :

Extrait

La classe numérique

Ai-je bien conjugué les  verbes ?

ils/elles rêv-èrent…

Commencer le verbe avec le radical, soit la partie qui en exprime le sens. Généralement, le radical demeure le même dans toute la conjugaison. Certains verbes changent parfois de radical. Ajouter à la fin du verbe la terminaison qui change selon le mode, le temps, le nombre et la personne grammaticale. Pour en savoir plus, consultez la section Mes outils, La terminaison des verbes aux temps simples. Astuce !

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LA CONJUGAISON DES VERBES RÉGULIERS

80

Les verbes qui ont la même terminaison se conjuguent, la plupart du temps, de la même façon. Les verbes en -er et en -ir se conjuguent à partir de modèles. -er (sauf aller)

aimer

-ir (qui font -issant au participe présent)

finir

-ir (qui ne font pas -issant au participe présent)

partir

Remplissez le tableau suivant en donnant le radical, la terminaison et le verbe modèle de chacun des verbes à l’infinitif de la colonne de gauche. Radical

Terminaison

Verbe modèle

a) dormir b) manger c) sortir d) définir e) réussir f) remporter

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 80

16-04-14 13:45


j

2

e

n

laclasse.grandducenligne.com

De la théorie... Les homophones ¢¢ Les homophones sont des mots qui se prononcent de la même

manière, mais qui ont des sens différents. Ex. :

Extrait

La classe numérique

Ai-je bien orthographié tous les mots ?

Sophie m’a dit que ma sœur connaît son frère. Ils sont amis.

Astuce !

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

LES HOMOPHONES CE, SE

84

Il suffit souvent de remplacer un homophone par un mot ou un groupe de mots de la même classe pour savoir comment l’orthographier.

Ex. :

nous

le

Le chevalier se trouve dans ce pétrin depuis sa rencontre avec un dragon. Écrire se, s’il est possible de le remplacer par le pronom personnel nous. Se est un pronom personnel qui se place entre le sujet et le verbe. Écrire ce, s’il est possible de le remplacer par le déterminant le. Ce est un déterminant. Écrire ce, s’il est possible de le remplacer par le pronom cela. Ce est un pronom démonstratif.

À l’aide du remplacement, encerclez le bon homophone entre parenthèses.

Aux côtés d’autres Filles du roi, Marie (ce/se) trouve à bord de (ce/se) bateau qui (ce/se) présente au port de Québec. Dès son arrivée, elle (ce/se) fait remarquer par (ce/se) jeune homme, qui la choisit parmi (ce/se) grand nombre de jeunes filles (ce/se) préparant à commencer une vie meilleure dans (ce/se) nouveau pays. (Ce/Se) colon (ce/se) nomme Joseph, et c’est la première fois qu’il (ce/se) marie. C’est une situation qui arrange les deux parties, car Marie peut (ce/se) sortir de la pauvreté, et Joseph (ce/se) consacrer à une vie familiale.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 84

16-04-14 13:45


Extrait

24 Mes outils

Les terminaisons de l’indicatif présent Personne 1re pers. sing. 2e pers. sing. 3e pers. sing. 1re pers. pl. 2e pers. pl. 3e pers. pl.

Verbes en -er (sauf aller) et certains verbes en -ir -e -es -e -ons -ez -ent

Autres verbes (sauf quelques exceptions) -s -s -t -ons -ez -ent

Les terminaisons de l’indicatif imparfait Personne 1 pers. sing. 2e pers. sing. 3e pers. sing. 1re pers. pl. 2e pers. pl. 3e pers. pl. re

-ais -ais -ait -ions -iez -aient

Verbes de tous les groupes

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

La terminaison des verbes aux temps simples

Les terminaisons de l’indicatif passé simple Personne 1 pers. sing. 2e pers. sing. 3e pers. sing. 1re pers. pl. 2e pers. pl. 3e pers. pl. re

-ai -as -a -âmes -âtes -èrent

Verbes en -er

-is -is -it -îmes -îtes -irent

Verbes en -ir

Les terminaisons de l’indicatif futur simple Personne 1re pers. sing. 2e pers. sing. 3e pers. sing. 1re pers. pl. 2e pers. pl. 3e pers. pl.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 24

Verbes en -er et accueillir, cueillir, recueillir -erai -eras -era -erons -erez -eront

Autres verbes -rai -ras -ra -rons -rez -ront

16-04-14 13:45


Les signes de ponctuation de la phrase Point (.) • Se place à la fin d’une phrase déclarative. • Se place à la fin d’une phrase impérative.

La zoologie étudie les animaux. Voyons les différentes espèces.

Point d’interrogation ( ?) Se place à la fin d’une phrase interrogative. Connais-tu les amphibiens ? • • • •

Extrait

La ponctuation

Point d’exclamation ( !) Se place à la fin d’une phrase exclamative. Que d’espèces sont disparues au cours Se place à la fin d’une phrase impérative. du dernier siècle ! Se place à la fin d’une phrase déclarative. Se place à la fin d’une phrase non verbale.

Virgule (,) Isole ou encadre le groupe nominal détaché complément du nom. Isole le groupe adjectival complément du nom placé en début de phrase ou détaché en fin de phrase. Sépare des mots, des groupes de mots ou des phrases dans une énumération. Isole un complément de phrase, un organisateur textuel ou un marqueur de relation placés en début de phrase ou les encadre en milieu de phrase. Se place devant les coordonnants car, donc, mais. Isole une apostrophe placée en tête de phrase ou l’encadre en milieu de phrase. Permet d’effacer un verbe qui est répété dans deux phrases coordonnées. Isole la phrase incise placée à la fin du discours rapporté direct ou l’encadre si placée à l’intérieur.

La botanique, cette science étudiant les végétaux, me passionne. Carnivore, cette plante prend au piège des insectes. Les insectes connaissent la mort, digérés lentement. Il étudie la taxonomie, l’anatomie et la physiologie des plantes. Depuis toujours, il s’intéresse à la botanique. Il observait, dès son enfance, les fleurs dans le jardin de sa mère. Il est devenu botaniste, car son père est fleuriste. Monsieur, qu’est-ce que la photosynthèse ? Il étudie la zoologie et elle, la botanique.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

20 Mes outils

« Chaque fleur attire sa mouche », a dit Jules Renard.

Deux-points ( :) Introduisent une énumération. Cette fleur prend des teintes multiples : rouge, jaune, vert… Introduisent une explication. Cette fleur se tourne vers le soleil : elle cherche ses rayons. Introduisent une définition. Le tournesol a une réaction tropique : il pousse vers le sol. Introduisent une cause. Cette plante est inclinée : elle cherche les rayons du soleil. Introduisent une conséquence. La nuit tombe : cette fleur se referme. Introduisent une séquence de discours rapporté direct. Il s’exclame : « Regarde cette fleur ! »

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 20

16-04-14 13:45


Les manipulations syntaxiques L’addition consiste à ajouter un mot ou un groupe de mots à une phrase.

Utilités

• Transformer le type ou la forme d’une phrase. • Distinguer l’adjectif classifiant du qualifiant.

Effacement

Ex. : Tu fais tes devoirs.  Est-ce que tu fais tes devoirs ? L’effacement consiste • Distinguer les constituants obligatoires à supprimer un mot ou des constituants facultatifs. un groupe de mots dans • Repérer le noyau d’un groupe. une phrase.

Déplacement

Ex. : Mon amie Marianne étudie avec moi.  Mon amie Marianne étudie avec moi. Le déplacement consiste à changer la position d’un mot ou d’un groupe de mots dans une phrase.

• Distinguer le complément de phrase du complément du verbe. • Transformer le type d'une phrase. • Mettre en évidence un mot ou un groupe de mots.

Ex. : Je ferai ce devoir ce soir.  Ce soir, je ferai ce devoir. Remplacement

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Addition

Explication

19

Extrait

Mes outils

Le remplacement, aussi appelé substitution, consiste à remplacer un mot, un groupe de mots ou un signe de ponctuation par un autre mot, un autre groupe de mots ou un autre signe de ponctuation dans une phrase.

Encadrement

Ex. : Ce travail est ardu.  Il est ardu. L’encadrement consiste à encadrer un mot ou un groupe de mots dans une phrase par c’est… qui, ce sont… qui, c’est…que ou ce sont… que.

• Identifier la classe d’un mot. • Déterminer la fonction d’un mot ou d’un groupe de mots. • Déterminer la personne et le nombre d’un groupe sujet en le remplaçant par un pronom de conjugaison. • Transformer le type d’une phrase en remplaçant un marqueur exclamatif ou interrogatif et le signe de ponctuation.

• Reconnaître le groupe qui exerce la fonction de sujet. • Reconnaître le groupe qui exerce la fonction de complément du verbe.

Dédoublement

Ex. : Je réalise un devoir de science.  C’est un devoir de science que je réalise. Le dédoublement consiste à insérer devant un groupe de mots l’expression et cela se passe ou et cela se fait.

Repérer les groupes qui exercent la fonction de complément de phrase.

Ex. : Tu étudies chaque soir.  Tu étudies et cela se passe chaque soir.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 19

16-04-14 13:45


Les déterminants Catégorie Défini

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Ex. : Défini contracté Ex. : Indéfini Ex. : Partitif Ex. : Possessif

� personne re

� personne e

� personne e

Ex. : Démonstratif Ex. : Numéral Ex. :

Quantitatif Ex. : Interrogatif et exclamatif Ex. :

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 17

Singulier Masculin le

Pluriel

Féminin la

Masculin

Féminin

les l’ le chanteur, la trompettiste, l’artiste, les acrobates au (à + le) du (de + le) au parc, du sable, aux États-Unis un

aux (à + les) des (de + les)

une

17

Extrait

Mes outils

des, de, d’

un univers, une amitié, des valeurs du

de la de l’ du beurre, de la soupe, de l’eau

des

mon, notre

ma, notre

mes, nos

ton, votre

ta, votre

tes, vos

son, leur

sa, leur

ses, leurs

mon effort, notre terre, votre héritage ce, cet

cette

ces

ce problème, cette solution, ces résultats un

une

deux, trois, vingt-et-un, trente-trois

deux moutons, dix moineaux, une souris aucun, aucune, divers, diverses, certain, certaine, certains, certaines, pas un, pas une, différents, différentes, plus d’un, nul plus d’une, nulle tous les toutes les chaque, quelque plusieurs, quelques, beaucoup de aucun délai, divers rendez-vous, pas un retard quel

quelle quels quelles combien de (interrogatif), que de (exclamatif) Combien de joueurs manque-t-il ? Quelle idée géniale ! Que de fierté !

16-04-14 13:45


Les classes de mots Les mots variables

Extrait

Mes outils

Classe de mots

Explication

Nom

Représente une personne, un animal, un lieu, un objet, un sentiment…

• Ne peut pas être effacé. • Peut être précédé d’un déterminant. • Forme le noyau du groupe nominal (GN).  enfant, chien, Paris, balle, amour…

Sert à introduire un nom.

Précède le nom.  un, tes, beaucoup de, aucun…

Apporte une précision au nom.

• Suit généralement le nom, mais peut parfois le précéder. • Forme le noyau du groupe adjectival (GAdj).  las, effrayant, scolaire…

Exprime principalement une action, mais peut aussi exprimer un état, une opinion, une sensation, un sentiment…

• Peut être encadré par ne/n’… pas s’il est conjugué, ou précédé de ne pas s’il est à l’infinitif présent. • Ne peut pas être effacé. • Forme le noyau du groupe verbal (GV), du groupe verbal infinitif (GVinf) et du groupe verbal participe (GVpart).  manger, se trouver, croire, sentir…

Remplace généralement un mot ou un groupe de mots.

Précède généralement le verbe, mais peut aussi le suivre.  ils, la, qui, leur, celui-là…

Déterminant (Voir p. ��)

Adjectif

Verbe

Pronom

(Voir p. �� et ��)

Caractéristiques ou manipulations syntaxiques

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

16

Les mots invariables Préposition

Unit les mots entre eux en créant des liens.

• Ne peut pas être effacée. • Forme le noyau du groupe prépositionnel (GPrép).  à, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans…

Conjonction

Sert à relier des mots ou des groupes de mots de même nature ou de même fonction, ou des phrases.

• Peut être une conjonction de coordination.  mais, ou, et, donc, car, ni, or… • Peut être une conjonction de subordination. •  que, lorsque, si, bien que, quand…

Sert souvent à modifier l’adjectif, le verbe ou l’adverbe.

• Se termine généralement en -ment. • Peut prendre une autre forme que -ment.  très, trop, bien… • Forme le noyau du groupe adverbial (GAdv).  vraiment, énormément, fort, très…

(Voir p. ��)

(Voir p. ��)

Adverbe

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 16

16-04-14 13:45


C

Pratique à la situation d’écriture Première tâche d’écriture – Un texte explicatif

Mise en situation (pour le texte explicatif et le texte narratif) La revue Ado-Sciences organise un concours pour son numéro spécial sur les phénomènes météorologiques spectaculaires : tornade, foudre, tsunami, pluie diluvienne, grêle et autres merveilles de la nature sont au rendez-vous. Cette publication comportera évidemment des textes de vulgarisation scientifique, mais aussi des contes qui présenteront une explication imaginaire et ludique de ces phénomènes. À vos crayons, vous participez à ce concours ! Description de la tâche d’écriture Rédigez un texte explicatif de 350 mots qui expose de façon scientifique les causes

et les conséquences du phénomène météorologique de votre choix. Ajoutez au moins trois procédés explicatifs pour clarifier l’information. Utilisez un vocabulaire neutre. Remplissez le tableau suivant afin de vérifier votre compréhension de la tâche.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Extrait

14 De la pratique...

Intention de communication Sujet Destinataire Nombre de mots Séquence dominante Vocabulaire Autre exigence

Avant d’écrire votre texte explicatif, précisez vos idées. a) Présentez le phénomène météorologique que vous avez choisi. b) Résumez en quelques phrases les causes et les conséquences de votre phénomène. c) Nommez les procédés explicatifs auxquels vous aurez recours.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 14

16-04-14 13:45


3. Précisez vos idées en répondant aux questions suivantes.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

a) Quel phénomène vais-je vulgariser ?

b) Quelles sources crédibles pourrais-je consulter ?

13

Extrait

... à la théorie

c) Comment vais-je introduire le sujet (question, description, etc.) ?

d) Quels aspects vais-je aborder ?

e) Quels procédés explicatifs puis-je utiliser ?

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 13

16-04-14 13:45


B

Situation d’écriture guidée

1. a) Lisez la tâche d’écriture suivante. Une infirmière scolaire désire concevoir un portail de la santé sur le site Web de votre école et y publier des capsules traitant de la santé des adolescents et adolescentes. Elle propose aux élèves de �e secondaire de créer le contenu de ces capsules.

Extrait

De la pratique...

b) Pour participer à ce portail de la santé, rédigez un article de vulgarisation de 300 mots sur un phénomène lié à la santé des jeunes. Commencez votre texte en décrivant le phénomène, puis expliquez les causes et les conséquences de celui-ci en utilisant au moins cinq marqueurs de relation. Référez-vous à deux sources crédibles. 2. Répondez aux questions afin de vérifier votre compréhension de la tâche d’écriture. a) Quelle est l’intention de communication ?

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

12

b) Quel est le sujet ?

c) À qui l’article est-il destiné ?

d) Quel est le nombre de mots requis ? e) Quel type de séquence dois-je principalement utiliser ? f) Quelle autre séquence dois-je intégrer ? g) Dois-je utiliser un vocabulaire neutre ou connoté ?

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 12

16-04-14 13:45


Ai-je uniquement accordé les mots variables ? Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� et ��.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Ai-je bien fait les accords dans le groupe du nom ? Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

Ai-je bien réalisé les accords dans le groupe verbal ?

7

Extrait

... à la théorie

Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

Ai-je bien accordé les participes passés ? Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

Ai-je bien conjugué les verbes ? Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

Ai-je bien orthographié tous les mots ? Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

Transfert

Dans le but de transmettre la flamme olympique aux jeunes, le Comité olympique canadien invite les élèves de toutes les écoles à produire un texte pour expliquer pourquoi les athlètes olympiques réussissent à accomplir des exploits extraordinaires. Le meilleur texte sera publié sur le site Web de l’association.

Rédigez un texte d’environ ��� mots afin d’expliquer comment de telles performances physiques sont possibles.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 7

16-04-14 13:45


De la pratique... 

Extrait

6

20 erreurs

Les secrets des athlètes olympiques (suite) Par ailleurs, s’est aussi grâce a une volonté de fer que l’ascension vers le sommet est réalisable. En effet, le mouvement nationale

d’entraînement pour atteindre l’excellence sportif. En d’autres mots,

les athlètes doivent passer une dizaine d’année à répéter inlassablement les mêmes gestes, à faire des sacrifices, mes aussi à connaître des défaites et à subir des blessures. Par conséquent, plusieurs abandonne. Les athlètes parvenants aux Olympiques sont donc des personnes qui tiennent bons. Enfin, la capacité à géré le stress leur permettent

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

« le Sport c’est pour la vie » rapporte qu’il faut en moyenne �� ��� heures

de se démarquer. Les Olympiennes et Olympiens sont maître en focalisation, une technique antistress consistant à ce concentrer uniquement sur le but à atteindre. David Goulde, chercheur en psycologie sportive à l’Université du Michigan, a observée que la capacité à focaliser est déterminant parce qu’elle permet d’oublier les enjeux de la compétition, la foule, les adversaires, les juges… et de supporter la pression le jour J. Bref, les gens qui participent aux Jeux Olympiques on le physique de l’emploi. Ils possèdent aussi une volonté de fer et une capacité a gérer le stress. Ce sont ces caractéristiques hors du commun que le public pourront observer chez les athlètes lors des prochains jeux de Rio.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 6

16-04-14 13:45


Les phrases sont-elles complètes ?

Je repère un sujet et un prédicat dans chaque phrase. *Le sujet est sous-entendu dans la phrase impérative. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� et ��.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Les phrases sont-elles bien construites et bien ponctuées ?

Je vérifie la construction et la ponctuation de chaque phrase selon son type et ses formes. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

5

Extrait

... à la théorie

Je repère la phrase enchâssante dans laquelle chaque subordonnée est insérée. Je m’assure que chaque subordonnée est introduite par le bon subordonnant. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��. Je vérifie la construction de chaque groupe du nom et de chaque groupe du verbe. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

La virgule est-elle bien utilisée ?

Je m’assure que la virgule est employée pour juxtaposer ou détacher des mots ou des groupes de mots ; pour isoler ou encadrer les apostrophes et les éléments incidents ; pour marquer les endroits où il y a effacement du verbe. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

Les deux-points sont-ils bien employés ? Je vérifie que les deux-points servent à introduire des énumérations ou des séquences de discours rapporté direct, ou à créer des liens logiques entre deux phrases juxtaposées.

Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� et ��.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 5

16-04-14 13:45




A

Repérage d’erreurs

Extrait

De la pratique...

10 erreurs

Corrigez ce texte à l’aide des questions qui le suivent.

Les secrets des athlètes olympiques Usain Bolt, le record olympique du ��� mètres avec un temps de � secondes �� centièmes. Plusieurs coureurs voudraient bien

l’égaler, mais en sont incapables. Pourquoi les sprinteurs parviennent à accomplir de tels exploits ? Ceux accédant à la plus haute marche du podium ont généralement une physionomie une personnalité et un mental particuliers.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

4

Avant tout la génétique prédispose les individus à exceller un sport. Par exemple, certains peuvent mouvoir plus rapidement dans l’eau grâce à leurs longs membres. D’ailleurs, Florent Manaudou, Cullen Jones et César Cielo les médaillés du �� mètres nage libre aux jeux de Londres en ���� mesuraient tous plus de �,�� mètre. Cela dit, pour la championne de gymnastique minuscule Gabrielle Douglas, surnommée « l’écureuil volant », mesurer �,�� mètre lui nuit pas. Au contraire, sa petite taille lui procure souplesse et agilité parce que cela l’avantage dans son sport.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 4

16-04-14 13:45


Transfert

3

Extrait

... à la théorie

En classe, vous apprenez à rédiger des textes en utilisant un vocabulaire approprié. Vous connaissez déjà plein de notions en grammaire, en conjugaison, en syntaxe et en orthographe. Toutefois, il n’est pas toujours facile d’appliquer toutes ces connaissances en contexte de rédaction. Ce cahier vous propose un cheminement logique pour y arriver.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier © Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Voici ce que vous aurez à accomplir dans cette section du cahier.

A

Repérer et corriger les erreurs qui se sont glissées dans un texte explicatif et un texte narratif. Une activité supplémentaire vous est proposée : composer un texte dont le sujet et la structure s’inspirent du texte corrigé.

B

Rédiger un texte sur un sujet précis. Des questions vous aideront à bien en structurer le contenu.

C

Rédiger un texte explicatif et un texte narratif, puis procéder à leur correction en profondeur. Des situations d’écriture vous sont suggérées.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 3

16-04-14 13:45


De la pratique...

Démarche

Je révise les phrases, les mots et les groupes de mots

Extrait

2

2. Je souligne chaque nom. Je le relie au déterminant et à l’adjectif receveurs d’accord. Je fais les accords nécessaires. 3. J’encercle chaque verbe. Je le relie à son donneur d’accord (noyau du GN sujet ou pronom sujet). Je l’accorde correctement. *Je porte une attention particulière aux finales verbales en [e]. 4. J’encadre chaque participe passé. J’identifie son auxiliaire, s’il y a lieu. Je fais les accords nécessaires.

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier © Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

1. Je m’assure que chaque phrase est bien construite selon son type et ses formes. Je vérifie qu’elle se termine par un point (. ? !).

5. J’inscris une étoile au-dessus des mots qui sont des homophones. Je détermine leur classe de mots. Je les orthographie correctement. 6. J’inscris deux étoiles au-dessus des mots dont je veux vérifier l’orthographe. Je cherche ces mots dans un dictionnaire. Je les orthographie correctement.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 2

16-04-14 13:45


Les situations d’écriture proposées suivent une progression :

A

modelées

B

C

guidées

autonomes

Extrait

Réfère-toi à cette légende pour bien utiliser ton cahier.

retourne ton cahier 4

De la pratique...

A

... à la théorie

Repérage d’erreurs

10 erreurs

Les phrases sont-elles complètes ?

Je repère un sujet et un prédicat dans chaque phrase. *Le sujet est sous-entendu dans la phrase impérative.

Corrigez ce texte à l’aide des questions qui le suivent.

Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� et ��.

Les secrets des athlètes olympiques

Les phrases sont-elles bien construites et bien ponctuées ?

à accomplir de tels exploits ? Ceux accédant à la plus haute marche du podium ont généralement une physionomie une personnalité et un mental particuliers. Avant tout la génétique prédispose les individus à exceller un sport. Par exemple, certains peuvent mouvoir plus rapidement dans l’eau grâce à leurs longs membres. D’ailleurs, Florent Manaudou, Cullen Jones et César Cielo les médaillés du �� mètres nage libre aux jeux de Londres en ���� mesuraient tous plus de �,�� mètre. Cela dit, pour la championne de gymnastique minuscule Gabrielle Douglas, surnommée « l’écureuil volant », mesurer �,�� mètre lui nuit pas. Au contraire, sa petite taille lui procure souplesse et agilité parce que

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

l’égaler, mais en sont incapables. Pourquoi les sprinteurs parviennent

© Éditions Grand Duc – Merci de ne pas photocopier

Usain Bolt, le record olympique du ��� mètres avec un temps de � secondes �� centièmes. Plusieurs coureurs voudraient bien

5

Je vérifie la construction et la ponctuation de chaque phrase selon son type et ses formes. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��. Je repère la phrase enchâssante dans laquelle chaque subordonnée est insérée. Je m’assure que chaque subordonnée est introduite par le bon subordonnant. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��. Je vérifie la construction de chaque groupe du nom et de chaque groupe du verbe. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

La virgule est-elle bien utilisée ?

Je m’assure que la virgule est employée pour juxtaposer ou détacher des mots ou des groupes de mots ; pour isoler ou encadrer les apostrophes et les éléments incidents ; pour marquer les endroits où il y a effacement du verbe. Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� à ��.

Les deux-points sont-ils bien employés ? Je vérifie que les deux-points servent à introduire des énumérations ou des séquences de discours rapporté direct, ou à créer des liens logiques entre deux phrases juxtaposées.

Si vous éprouvez des difficultés, consultez les pages �� et ��.

cela l’avantage dans son sport.

La section Mes outils présente des tableaux-synthèses que l’élève peut facilement consulter dans le but d’améliorer la qualité de ses textes.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 5

16-04-14 13:45


Mode d’emploi De la pratique à la théorie À partir de textes comprenant des erreurs, l’élève apprend à appliquer les grandes règles de grammaire du français. Il lui est ainsi plus facile d’en faire le transfert dans ses productions écrites. De la pratique… les textes comprenant des erreurs sont présentés de ce côté du cahier.

Extrait

IV Présentation du cahier

retourne ton cahier

… à la théorie chaque erreur renvoie à des encadrés théoriques et à des exercices regroupés de l’autre côté du cahier.

D’autres composantes

Dans le guide d’enseignement numérique, les fiches reproductibles classées sous le titre PRATIQUE proposent : • des activités supplémentaires pour l’élève qui souhaite s’exercer davantage; • des textes à réviser contenant des erreurs ciblées visant la consolidation des connaissances. Des grilles d’évaluation liées aux pratiques d’écriture du cahier sont offertes pour communiquer à l’élève ses résultats et lui fournir une rétroaction constructive.

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 4

16-04-14 13:45


Extrait

Table des matières

Démarche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Transfert . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

A Repérage d’erreurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4

B Situation d’écriture guidée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

12

C Pratique à la situation d’écriture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

14

Mes outils

Les classes de mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les déterminants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les groupes de mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les manipulations syntaxiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La ponctuation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les prépositions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les conjonctions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les pronoms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La terminaison des verbes aux temps simples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 3

16 17 18 19 20 21 21 22 24

16-04-14 13:45


Pour son travail de vérification scientifique, l’Éditeur témoigne toute sa gratitude à M. André Turcotte. Pour leurs judicieux commentaires, remarques et suggestions, à l’une ou l’autre des étapes d’élaboration du projet, l’Éditeur tient à remercier : Mme Nancy De Ladurantaye, École Le Goéland, Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke ; Mme Mireille Fleury, Séminaire des Pères Maristes ; Mme Julie Godbout, Cité étudiante Polyno, Commission scolaire du Lac-Abitibi ; Mme Karine Marrec, Collège Français ; Mme Claude Morissette, École secondaire Monseigneur-A.-M. Parent, Commission scolaire Marie-Victorin ; Mme Suzie Roy, Commission scolaire des Monts-et-Marées. Pour sa participation à l’élaboration du concept tête-bêche, l’Éditeur tient à remercier M. Alexandre Geissmann.

Extrait

REMERCIEMENTS

Expert en écriture

De la pratique à la théorie © 2016, Éditions Grand Duc, une division du Groupe Éducalivres inc. 955, rue Bergar, Laval (Québec) H7L 4Z6 Téléphone : 514 334-8466 ■ Télécopie : 514 334-8387 www.grandduc.com Tous droits réservés. CONCEPTION ET PRODUCTION GRAPHIQUES : INFOGRAPHIE : Pige communication

Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt remboursable pour l’édition de livres – Gestion SODEC Il est illégal de reproduire cet ouvrage, en tout ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit, électronique, mécanique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu, au préalable, l’autorisation écrite de l’Éditeur. Le respect de cette recommandation encouragera les auteurs et auteures à poursuivre leur œuvre. CODE PRODUIT 4511 ISBN 978-2-7655-3079-4 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2016 Imprimé au Canada Bibliothèque et Archives Canada, 2016 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 HLN 5 4 3 2 1 0 9 8 7 6

BookMAJ_Grammaire_3e anne e.indb 2

16-04-14 13:45


couvertures grammaire.indb 1

16-04-14 11:37

c

o

d

e

3e secondaire | Cahier d’activités

Expert en écriture

Extrait

ACCÈS AU NUMÉRIQUE AVEC

Katia Ouellet Nadia Lizotte

Ouellet • Lizotte

Expert en écriture De la pratique à la théorie

CODE PRODUIT 4511 ISBN 978-2-7655-3079-4

6

20728 45110

8

Profile for Éditions Grand Duc

Feuilleteur expert en ecriture sec 3  

Feuilleteur expert en ecriture sec 3  

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded