Page 1

CLOUTIER    ST-LAURENT

FRANÇAIS, LANGUE D’ENSEIGNEMENT

5e secondaire

5e secondaire    Cahier d’apprentissage

La collection Nouvel épisode est spécialement conçue pour le nouveau programme de français, langue d’enseignement, destiné à l’éducation des adultes. Ce matériel répond entièrement aux exigences des définitions du domaine d’évaluation. En plus d’être simple d’utilisation, cette collection a pour mission d’accompagner l’adulte dans ses apprentissages, de soutenir sa motivation et de lui faire vivre des réussites significatives.

FRA-5201-2

FRA-5202-1

FRA-5203-2

FRA-5204-1

DÉFENDRE DES IDÉES

CONSTRUIRE UNE ARGUMENTATION

S’INITIER À LA CRITIQUE LITTÉRAIRE

EXPLORER L’UNIVERS POÉTIQUE

CODE PRODUIT 4375 ISBN 978-2-7655-2219-5

www.grandduc.com Éditions Grand Duc

Groupe Éducalivres inc. 955, rue Bergar, Laval (Québec) H7L 4Z6 Téléphone : 514 334-8466 ■ Télécopie : 514 334-8387 InfoService : 1 800 567-3671

ép iso de

Pour la 5e secondaire de la formation de base diversifiée (FBD), la collection comporte quatre cahiers :

FRANÇAIS, LANGUE D’ENSEIGNEMENT

FRA-5203-2

Reconnu et apprécié par le milieu des enseignants, Nouvel épisode propose des contextes signifiants tout en favorisant le développement des compétences et l’acquisition des connaissances.

S’initier à la critique

littéraire FRA-5203-2 ANNIE CLOUTIER HÉLÈNE ST-LAURENT Directrice de collection

5e secondaire

Cahier d’apprentissage CONFORME AU PROGRAMME DU NOUVEAU CURRICULUM


5e secondaire

FRANÇAIS, LANGUE D’ENSEIGNEMENT

Cahier d’apprentissage CONFORME AU PROGRAMME DU NOUVEAU CURRICULUM

S’initier

à la critique littéraire

FRA-5203-2

Annie Cloutier Hélène St-Laurent Directrice de collection

ÉCHÉANCIER

Durée du cours FRA-5203-2 : 50 heures

DATE DE DÉBUT DU COURS DATE DE FIN PRÉVUE SIGNATURE DE L’ÉLÈVE SIGNATURE DE L’ENSEIGNANT OU L’ENSEIGNANTE

Éditions Grand Duc

Groupe Éducalivres inc. 955, rue Bergar, Laval (Québec) H7L 4Z6 Téléphone : 514 334-8466 ■ Télécopie : 514 334-8387 InfoService : 1 800 567-3671

4375-76_NE_liminaires_R.indd 1

15-11-27 10:08


REMERCIEMENTS

Pour son travail de vérification scientifique, l’Éditeur témoigne toute sa gratitude à M. André Turcotte. Pour leurs suggestions et leurs précieux commentaires à l’une ou l’autre des étapes du projet, l’Éditeur tient à remercier les personnes suivantes : M. Marc Béland, Centre l’Escale, C. s. des Draveurs ; Mme Michèle Bélanger, Centre l’Escale, C. s. des Draveurs ; Mme Catherine Gariépy, Centre du Nouvel-Horizon, C. s. des Premières-Seigneuries ; Mme Nathalie Marcoux, Centre de formation générale des Cimes, C. s. des Laurentides ; Mme Chantal Tremblay, Centre du Nouvel-Horizon, C. s. des Premières-Seigneuries.

© 2014, Éditions Grand Duc, une division du Groupe Éducalivres inc. 955, rue Bergar, Laval (Québec) H7L 4Z6 Téléphone : 514 334-8466 n Télécopie : 514 334-8387 www.grandduc.com Tous droits réservés. CONCEPTION GRAPHIQUE (maquette intérieure et page couverture) : Gisèle H CONCEPTION GRAPHIQUE (mise en pages) : Pomme Z RÉFÉRENCES ICONOGRAPHIQUES page 29 : photo de Amin Maalouf © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons • page 29 : © Amin Maalouf, Les désorientés, Éditions Grasset et Fasquelle, 2012 • page 32 : © Lise Gauvin • page 82 : photo de Claude Le Bouthillier © Christine Bourgier, photographe • page 82 : © Claude Le Bouthillier, Les marées du Grand Dérangement, Montréal, Éditions XYZ, 2008 • page 83 : © Musée Acadien de l’Université de Moncton, Canada/Archives Charmet/The Bridgeman Art Library Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition. Il est illégal de reproduire cet ouvrage, en tout ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit, électronique, photographique, sonore, magnétique ou autre, sans avoir obtenu, au préalable, l’autorisation écrite de l’Éditeur. Le respect de cette recommandation encouragera les auteurs et auteures à poursuivre leur œuvre.

Code produit 4375 ISBN 978-2-7655-2219-5

Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014 Bibliothèque et Archives Canada, 2014

4375-76_NE_liminaires_R.indd 2

Imprimé au Canada 1234567890L3210987654

15-11-27 10:08


Table des matières Structure du cahier d’apprentissage ................................................................. V Situation d’apprentissage 1 : La critique en un clic ! .......................................... 1 Mise en situation .................................................................................................... 2 Tâche 1 : Lire et analyser les critiques de deux spectacles humoristiques ................... 3 Le point de vue et les marques de modalité ........................................................ 7 Les éléments de la communication ..................................................................... 9 Les principaux facteurs qui influent sur la communication ................................. 11 Les marques d’organisation du texte ................................................................. 13 La subordonnée complétive complément du nom ............................................. 15 Le mode des verbes dans les subordonnées complétives compléments du nom . 18 Tâche 2 : Écrire un texte à l’animateur de radio pour lui annoncer le spectacle que vous avez choisi et lui expliquer les raisons de ce choix ..................... 19 Retour sur les connaissances ................................................................................. 25 Situation d’apprentissage 2 : Des plumes critiques ......................................... Mise en situation .................................................................................................. Tâche 1 : Lire des critiques littéraires portant sur un roman de la francophonie ................................................................................. La séquence argumentative .............................................................................. Les caractéristiques de la critique littéraire ......................................................... Les marques énonciatives ................................................................................. Le ton ............................................................................................................... La subordonnée relative explicative ................................................................... L’accord de vingt, cent et mille .......................................................................... L’accord des adjectifs de couleur ....................................................................... Tâche 2 : Formuler une opinion sur une critique de roman ..................................... Retour sur les connaissances .................................................................................

27 28

Situation d’apprentissage 3 : Un roman francophone .................................... Mise en situation .................................................................................................. Tâche 1 : Faire le portrait de deux écrivains francophones étrangers ....................... Tâche 2 : Choisir un roman de la francophonie et élaborer un carnet de lecture en vue de rédiger une critique littéraire ................... Les caractéristiques du roman ........................................................................... La séquence narrative ....................................................................................... Le discours indirect libre .................................................................................... La subordonnée corrélative de comparaison et de conséquence ........................ La préposition ................................................................................................... Les anglicismes et les archaïsmes ...................................................................... Les variétés de langue ....................................................................................... L’accord de demi, nu et possible ....................................................................... Retour sur les connaissances .................................................................................

53 54 55

© Éditions Grand Duc 4375-76_NE_liminaires_R.indd 3

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – Table des matières

29 30 35 37 38 39 41 43 44 51

58 61 63 65 67 70 71 73 75 77

Rappel Les termes péjoratif et mélioratif��������������������� 6

Rappel L’idée principale d’un texte���������������������� 14

Rappel Les mots difficiles ��������� 29

Rappel Effet évocateur dans le récit narratif ������ 62 Le discours rapporté indirect ������������������������� 66 Le langage populaire ���� 74

III

15-11-27 10:08


Situation d’apprentissage 4 : Rédiger une critique littéraire .......................... 79 Mise en situation .................................................................................................. 80 Tâche 1 : Lire des extraits du roman Les marées du Grand Dérangement dans l’intention d’en faire la critique ....................................................... 81 Tâche 2 : Rédiger une critique littéraire à partir des extraits du roman Les marées du Grand Dérangement ........................................ 87 Les caractéristiques de la critique littéraire ......................................................... 87 La séquence argumentative et les séquences secondaires .................................. 89 La cohérence textuelle ...................................................................................... 92 Le sens des mots approprié au contexte ............................................................ 94 Le sens des préfixes et des suffixes .................................................................... 95 Les synonymes et les antonymes ....................................................................... 96 L’orthographe des mots usuels ou non .............................................................. 98 Retour sur les connaissances ............................................................................... 105 Situation d’évaluation en aide à l’apprentissage : Double critique ............. 107 Grille de coévaluation ......................................................................................... 116 Coffret ............................................................................................................... Clé de correction d’un texte ................................................................................ Les organisateurs textuels et les marqueurs de relation   (marques linguistiques) ...................................................................................... La structure de la critique littéraire ...................................................................... Votre critique ...................................................................................................... Portrait des auteurs ............................................................................................. Fiche de prise de notes – Modèle 1 ..................................................................... Fiche de prise de notes – Modèle 2 ..................................................................... L’univers narratif des romans ............................................................................... La reprise de l’information .................................................................................. Tableau des principaux préfixes ........................................................................... Tableau des principaux suffixes ............................................................................ Les principaux homophones ................................................................................

IV

4375-76_NE_liminaires_R.indd 4

117 117 118 119 120 121 122 123 124 125 127 128 129

FRA 5203-2 – Table des matières  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


Structure du cahier d’apprentissage Le cahier du cours FRA-5203-2 S’initier à la critique littéraire est composé de quatre situations d’apprentissage qui comprennent des tâches que vous devez accomplir. NOM :

DATE :

1

SITUATION D’APPRENTISSAGE

Chaque situation d’apprentissage commence par une mise en situation inspirée d’un contexte réel et susceptible d’être familière à un ou une élève de l’éducation des adultes.

La critique en un clic ! Pour être bien informé avant d’assister à un événement culturel, il est utile de connaître l’avis des spécialistes. Aujourd’hui, avec l’accessibilité quasi illimitée aux technologies, il suffit d’un petit clic pour lire des critiques littéraires, théâtrales, culturelles ou cinématographiques. Ces textes donnent de l’information pour nous aider à faire un choix éclairé. Quelle est la dernière critique que vous avez lue ou entendue ?

Compétences disciplinaires • Lire et apprécier des textes variés • Écrire des textes variés

Au début, un tableau présente les éléments ciblés à l’intérieur de la situation d’apprentissage de même que la durée approximative de cette situation.

DGF • Santé et bien-être • Médias

Compétences transversales • Actualiser son potentiel • Exercer son jugement critique

Famille de situations • S’informer en ayant recours à une variété de textes provenant de sources diverses

SAVOIRS • Le point de vue et les marques de modalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 7 • Les éléments de la communication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 9 • Les principaux facteurs qui influent sur la communication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 11

• Les marques d’organisation du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 13 • La subordonnée complétive complément du nom . . . . . . . . . . . p . 15 • Le mode des verbes dans les subordonnées complétives compléments du nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 18

Durée approximative de la situation d’apprentissage : 12 heures © Éditions Grand Duc

Situation d’apprentissage

1

Merci de ne pas photocopier | FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

L’encadré « Déroulement de la situation d’apprentissage » présente le nombre de tâches à accomplir, chacune étant précédée d’une case à cocher.

NOM :

DATE :

RETOUR SUR LES CONNAISSANCES SA1

Maintenant que vous avez accompli les deux tâches de cette situation d’apprentissage, vérifiez ce que vous avez retenu des différents savoirs.

❶ Vrai ou faux ? a) L’émetteur d’une critique présente toujours un point de vue péjoratif sur le message qu’il transmet. b) Le point de vue de l’émetteur influe sur le message véhiculé dans une critique.

Retour sur les connaissances

c) Le récepteur peut interpréter le message à sa façon, sans être d’accord avec l’émetteur. d) Les enjeux personnels et sociaux de l’émetteur sont des facteurs qui influent sur la situation de communication.

❷ Parmi les éléments suivants, lesquels sont des marques d’organisation du texte ? Cochez les cases correspondantes. Organisateurs textuels

Un retour sur les connaissances est proposé après chaque situation d’apprentissage. Il vous permet de vérifier si vous avez bien acquis les savoirs vus dans chacune des situations.

Intention de l’émetteur Titre Paragraphe Conjonction que Le message

❸ Dans les phrases ci-dessous, a) encadrez la conjonction que ; b) soulignez les subordonnées complétives compléments du nom. 1)

L’idée que je viens d’avoir me permet de poursuivre ma rédaction.

2)

Les journalistes ont fait l’expérience qu’une bonne critique nécessite des exemples.

3)

Je comprends la nécessité que j’achète un billet pour ce spectacle.

4)

L’opinion que les rédacteurs de critiques ne sont pas crédibles m’importe peu.

5)

La certitude qu’elle peut réussir lui donne confiance.

c) Cochez la case correspondant à la manipulation syntaxique qui permet de vérifier si la phrase est une subordonnée complétive complément du nom. Ajout

Encadrement

Déplacement

Remplacement

Effacement © Éditions Grand Duc

NOM :

25

Merci de ne pas photocopier | FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

DATE :

SITUATION D’ÉVALUATION EN AIDE À L’APPRENTISSAGE SAA

Durée approximative : 4 heures

Situation d’évaluation en aide à l’apprentissage (SAA) Double critique

Une fois toutes les situations d’apprentissage terminées, une situation d’évaluation en aide à l’apprentissage vous permet d’exploiter les connaissances acquises tout le long du cours. Une grille de coévaluation est proposée afin que, de concert avec votre enseignant ou votre enseignante, vous puissiez mesurer le niveau de développement de vos compétences.

MISE EN SITUATION Vous avez rédigé une critique à partir des extraits du roman Les marées du Grand Dérangement de Claude Le Bouthillier présentés aux pages 83 à 85. Dans les pages qui suivent, faites le point sur vos compétences en rédaction de critique littéraire en répondant aux questions. Ensuite, découvrez une critique littéraire portant sur les extraits du roman que vous avez analysés précédemment et comparez-la avec la vôtre.

❶ Mentionnez une de vos forces en rédaction. Expliquez votre réponse à l’aide d’un exemple.

❷ Identifiez un aspect à améliorer en rédaction. Expliquez votre réponse à l’aide d’un exemple.

© Éditions Grand Duc

107

Merci de ne pas photocopier | FRA 5203-2 – SAA Double critique

NOM :

DATE :

COFFRET Clé de correction d’un texte Utilisez la grille de correction suivante pour corriger vos textes. CONTENU DU TEXTE

À VÉRIFIER

Coffret

Je respecte le sujet tout au long de mon texte. Dans chaque paragraphe, je présente un argument fondé sur des preuves. ÉNONCIATION J’exprime mon point de vue en utilisant des marques de modalité. J’utilise un ton approprié. COHÉRENCE

À la fin du cahier, vous trouverez une section nommée « Coffret ». On y présente une clé de correction d’un texte, des tableaux synthèses de certains savoirs et différents modèles de fiches de prise de notes.

Je respecte les règles de la cohérence textuelle. ORGANISATION DU TEXTE Je sépare clairement le texte en paragraphes et j’ajoute des intertitres au besoin. J’organise mon texte en fonction de la séquence argumentative. J’utilise les séquences explicatives et descriptives comme séquences secondaires. J’utilise des organisateurs textuels et des marqueurs de relation. SYNTAXE J’exprime clairement une idée dans chaque phrase. VOCABULAIRE J’utilise un vocabulaire varié et je choisis des mots appropriés au contexte. J’utilise des synonymes et des antonymes pour éviter la redondance. ORTHOGRAPHE ET RÈGLES D’ACCORD Je cherche les mots dans le dictionnaire lorsque j’ai un doute sur leur orthographe. Je prête attention aux homophones. Je vérifie les accords dans le groupe du nom en reliant le noyau aux déterminants et aux adjectifs qui l’accompagnent. J’effectue correctement les accords dans le groupe du nom avec vingt, cent et mille, les adjectifs de couleur et les mots demi, nu et possible. Je vérifie l’accord dans le groupe verbal en reliant le verbe au sujet. Je respecte le mode et le temps des verbes, notamment dans les subordonnées. © Éditions Grand Duc

© Éditions Grand Duc 4375-76_NE_liminaires_R.indd 5

Merci de ne pas photocopier | FRA 5203-2 – Coffret

117

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – Structure du cahier d’apprentissage

V

15-11-27 10:08


Les rubriques SAVOIRS

Rappel

Cette rubrique présente des notions qui sont nécessaires à la réalisation des tâches. Elles peuvent être évaluées dans ce cours.

Cette rubrique est un rappel de notions vues dans un cours antérieur.

Exercez-vous

Cette rubrique comprend des exercices.

SAVIEZ-VOUS QUE ?

Cette rubrique présente des repères culturels liés au thème de la situation d’apprentissage.

Astuces

Cette rubrique présente des stratégies qui favorisent la réalisation des activités de lecture, d’écriture, d’écoute et de prise de parole.

Les pictogrammes

Vous devez consulter votre enseignant ou votre enseignante pour faire approuver un choix, ou pour corriger une activité ou un exercice. Ce pictogramme vous invite à faire la correction, à l’aide du corrigé, des activités ou des exercices que vous avez accomplis. Vous devez consulter un dictionnaire, une grammaire ou un guide de conjugaison. Ce pictogramme vous suggère d’utiliser un ordinateur.

À la fin de ce cours, vous serez en mesure de cerner le contenu de critiques littéraires et de dégager le point de vue de l’auteur afin de sélectionner des œuvres qui vous intéressent. Vous pourrez ensuite rédiger la critique d’un roman de votre choix. Source : Programme d’études : Français, langue d’enseignement FBD.

VI

4375-76_NE_liminaires_R.indd 6

FRA 5203-2 – Structure du cahier d’apprentissage  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SITUATION D’APPRENTISSAGE

1

La critique en un clic ! Pour être bien informé avant d’assister à un événement culturel, il est utile de connaître l’avis des spécialistes. Aujourd’hui, avec l’accessibilité quasi illimitée aux technologies, il suffit d’un petit clic pour lire des critiques littéraires, théâtrales, culturelles ou cinématographiques. Ces textes donnent de l’information pour nous aider à faire un choix éclairé. Quelle est la dernière critique que vous avez lue ou entendue ?

Compétences disciplinaires • Lire et apprécier des textes variés • Écrire des textes variés

DGF  • Santé et bien-être • Médias

Compétences transversales • Actualiser son potentiel • Exercer son jugement critique

Famille de situations  • S’informer en ayant recours à une variété de textes provenant de sources diverses

SAVOIRS • Le point de vue et les marques de modalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 7 • Les éléments de la communication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 9 • Les principaux facteurs qui influent sur la communication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 11

• Les marques d’organisation du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 13 • La subordonnée complétive complément du nom . . . . . . . . . . . . p. 15 • Le mode des verbes dans les subordonnées complétives compléments du nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 18

Durée approximative de la situation d’apprentissage : 12 heures © Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 1

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

1

15-11-27 10:07


MISE EN SITUATION SA1

Vous avez participé à un concours radiophonique et vous avez gagné des billets pour assister à un spectacle d’humour. Avant de prendre votre décision, vous consultez des critiques écrites par des journalistes qui vous permettront d’arrêter votre choix sur un spectacle. Pour obtenir vos billets, vous devez écrire un courriel à l’animateur de radio en lui faisant part des raisons qui ont motivé ce choix.

❶ Généralement, quelle sorte de critiques consultez-vous ? Expliquez pourquoi.

❷ Quels médias pouvez-vous consulter pour avoir accès à des critiques fiables ?

❸ Les critiques ont-elles une influence sur vos décisions ? Justifiez votre réponse.

DÉROULEMENT DE LA SITUATION D’APPRENTISSAGE Dans cette situation d’apprentissage, vous aurez deux tâches à réaliser.    TÂCHE

1 : Lire et analyser les critiques de deux spectacles humoristiques

  TÂCHE

..................................................................................

p. 3

2 : Écrire un texte à l’animateur de radio pour lui annoncer le spectacle que vous avez choisi et lui expliquer les raisons de ce choix ........................................................................................ p. 19

2

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 2

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:07


NOM :

DATE :

TÂCHE 1

LIRE ET ANALYSER LES CRITIQUES DE DEUX SPECTACLES HUMORISTIQUES Durée approximative : 6 heures

SA1

Lisez d’abord les deux critiques de spectacles humoristiques publiées dans des quotidiens québécois et répondez ensuite aux questions qui s’y rattachent.

Astuces Avant de lire la première critique, déterminez des stratégies de lecture. Anticipez son contenu en essayant de prédire le point de vue de l’énonciateur et la structure du texte. Activez vos connaissances, individuellement ou en groupe, sur ce genre de texte : le traitement du contenu, l’attitude du journaliste, le ton employé et les exemples présentés. Vous pouvez aussi survoler le texte pour déterminer le point de vue de l’énonciateur en lisant le titre. Lisez la critique suivante. CRITIQUE 1

François Massicotte fidèle à lui-même 1

(Québec)

Avec son sixième spectacle solo,

François Massicotte ne réinvente pas la roue…

des sportifs ou des aléas des déménagements,

et il ne se réinvente pas lui-même non plus.

un portrait pas très reluisant de belle-maman,

Le comique est débarqué lundi à la salle Albert-

des réflexions inspirées de la dépendance

Rousseau avec Jugez-moi, une proposition fidèle

aux « bébelles » électroniques, des voyages

à ce qu’on connaît de lui : des anecdotes à la tonne

dans le Sud…

et une généreuse portion d’autodérision. 2

3

de la rétine, une analyse des gestes disgracieux

4

Massicotte est à son meilleur lorsqu’il y va de gags

Rien de bien audacieux ni de très sophistiqué.

physiques. Ses variations sur le thème de la mal-

Massicotte offre du stand-up dans ce qui se fait

honnêteté n’ont touché leur cible qu’au moment

de plus classique : des histoires imagées, bien

où il a mimé sa technique pour se justifier lorsqu’il

ancrées dans son quotidien et servies à la bonne

se stationne dans un espace pour handicapés.

franquette. Dommage toutefois qu’il courtise sou-

Idem pour la reconstitution de ses mésaventures

vent le rire facile en allant puiser ses punchs en

culinaires. Un numéro qui a particulièrement

dessous de la ceinture. Si l’humoriste parle ample-

réjoui les spectatrices : ça rigolait aigu ! On doit

ment de sa paternité, plusieurs segments flirtent

d’ailleurs à l’une d’elles, qui l’a interrompu avec

dangereusement avec l’humour de mononcle…

un commentaire des plus pertinents, le meilleur

Tout au long du spectacle, François Massicotte passe d’un sujet à l’autre sans trop chercher de transitions harmonieuses. Quelques observations

punch de la soirée et le plus gros éclat de rire collectif. Pas certaine que ce soit flatteur pour l’humoriste.

sur le Québec, le récit d’un décollement

Source : Geneviève Bouchard, « François Massicotte fidèle à lui-même », Le Soleil, Québec, 7 octobre 2013.

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 3

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

3

15-11-27 10:08


SA1

Répondez aux questions suivantes portant sur le texte que vous venez de lire. ❶ Relevez les aspects positifs et négatifs du spectacle dans le tableau suivant. ASPECTS POSITIFS DU SPECTACLE SELON LA JOURNALISTE

ASPECTS NÉGATIFS DU SPECTACLE SELON LA JOURNALISTE

❷ Cette critique vous incite-t-elle à choisir ce spectacle ? Pourquoi ?

SAVIEZ-VOUS QUE ? Saviez-vous que l’École nationale de l’humour à Montréal accueille chaque année une vingtaine de personnes désireuses de percer comme humoristes ou comme auteurs humoristiques ? Divers cours y sont offerts : politique, humour, français. À la fin de leurs études, les élèves parcourent le Québec pour présenter une trentaine de spectacles, notamment au Festival juste pour rire ou au Grand Rire de Québec. Voici les noms de quelques diplômés de l’École nationale de l’humour bien connus du grand public : Louis-José Houde, Martin Matte, Louis Morissette, Mario Jean, Claudine Mercier, Patrick Huard, Jean-François Mercier et Laurent Paquin.

4

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 4

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

Lisez maintenant cette critique du spectacle d’André Sauvé. CRITIQUE 2

André Sauvé : Être intense J’aimerais être un peu comme ça, nous dit André Sauvé. Sauf que moi, être une vache, je me dirais tout le temps : paître ou ne pas paître ? » L’humoriste joue sur les mots, décortique ses pensées et nous mène dans son manège avec succès. 6

Dans un autre segment, André Sauvé nous guide dans la construction d’une petite cabane d’oiseau. Un projet de bricolage interminable intercalé de digressions absurdes sur une amie qui n’a pas

1

d’odorat en relation avec un Cri sourd et muet.

Le deuxième one man show d’André Sauvé continue

« Une relation qui n’avait aucun sens » conclut-il.

de polir l’image de ce sympathique névrosé. Un spectacle intense, fidèle à son personnage. 2

7

chroniques aux côtés de Marc Labrèche dans

Plus serein, André Sauvé ? Pas sur scène en tout

3600 secondes d’extase. Il recycle d’ailleurs quelques

cas. L’humoriste frisé partage avec nous pendant

blagues tirées de ces sketches viraux. Mais il sait

près de deux heures toutes ses petites névroses

mettre son doigt sur nos petites manies quoti-

et toutes les petites angoisses existentielles qui

diennes, comme celle de s’arrêter à un chiffre rond

l’assaillent quotidiennement. Une performance

quand on fait le plein de notre voiture…

intense qui n’a rien d’apaisant. 3

Son nouveau spectacle, Être, est une visite guidée

8

mieux se connaître et sur l’attente interminable

tuelle de sens. André Sauvé commence son spec-

à laquelle on est soumis quotidiennement.

tacle avec une intro assez rigolote sur ses vacances vagues finit par le rendre dingue. 4

Que voulez-vous ? Sa conscience d’être lui joue des tours et son insatiable désir de profiter du moment présent lui pourrit la vie.

5

« Les vaches n’ont pas conscience d’être des

Au moment de partir, heure de tombée oblige, André Sauvé faisait un numéro sur son désir de

dans les méandres de son cerveau en quête perpé-

ratées au bord de la mer, où même le bruit des

Ses fameuses listes rappellent ses délirantes

9

Cinq ans après son premier one man show, André Sauvé continue de nous divertir avec ses angoisses et ses circonvolutions. Si sa quête demeure anecdotique, elle finit tout de même par nous toucher parce qu’on se reconnaît tous un peu dans ses délires et dans ce désir d’être bien. Tout simplement.

vaches. Elles n’ont pas conscience de brouter. Source : Jean Siag, « André Sauvé : Être intense », La Presse, Montréal, 16 juillet 2013.

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 5

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

5

15-11-27 10:08


SA1

Répondez aux questions suivantes portant sur le texte que vous venez de lire. ❶ Quelle est l’opinion de l’auteur au sujet du spectacle d’André Sauvé ?

❷ À votre avis, à quoi servent les citations ?

❸ Selon vous, à qui ce spectacle s’adresse-t-il ?

❹ De quel type de critique s’agit-il ?   Une critique péjorative

  Une critique méliorative

Rappel Les termes péjoratif et mélioratif Le terme péjoratif signifie que l’énonciateur présente un sujet de façon défavorable. Le terme mélioratif signifie que le locuteur présente le sujet sous un jour favorable.

6

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 6

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

Les critiques sont empreintes du point de vue de l’énonciateur. Pour en apprendre davantage sur les caractéristiques qui permettent de découvrir le point de vue, lisez la rubrique suivante. SAVOIRS

Le point de vue et les marques de modalité Le tableau suivant présente les principales marques de modalité utilisées dans les critiques. MARQUES DE MODALITÉ Vocabulaire expressif

• Vocabulaire connoté mélioratif ou péjoratif, emploi d’adverbes ou de locutions de négation (ne, ni, pas, aucun, rien de bien), emploi d’adjectifs.

EXEMPLES TIRÉS DE LA CRITIQUE DU SPECTACLE DE FRANÇOIS MASSICOTTE Dommage toutefois qu’il courtise souvent le rire facile […] Rien de bien audacieux ni de très sophistiqué. Massicotte est à son meilleur lorsqu’il y va de gags physiques.

• Verbes de connaissance, […] une proposition fidèle à ce qu’on par exemple apprendre connaît de lui […] ou connaître, d’opinion, comme croire, de parole, comme avouer, de sentiment, comme déplorer. • Adverbes exprimant la certitude, l’appréciation ou la probabilité.

Si l’humoriste parle amplement de sa paternité […] […] plusieurs segments flirtent dangereusement avec l’humour de mononcle…

Figures de style et procédés Par exemple l’ironie, la litote, stylistiques liés à l’amplification l’euphémisme, l’hyperbole. et à l’atténuation

[…] des anecdotes à la tonne (hyperbole) et une généreuse portion d’autodérision (métaphore)

Pronoms

On pour montrer la distanciation et nous pour montrer l’adhésion.

On doit d’ailleurs à l’une d’elles […] le meilleur punch de la soirée et le plus gros éclat de rire collectif.

Ponctuation expressive

Par exemple les guillemets, le point d’exclamation, le point d’interrogation, les points de suspension.

[…] François Massicotte ne réinvente pas la roue… et il ne se réinvente pas lui-même non plus. (…)

Variétés de langue révélant une recherche d’effet (par exemple la distanciation, la complicité, la provocation)

Langue populaire, familière ou soutenue.

[…] des réflexions inspirées de la dépendance aux « bébelles » électroniques […] (langue familière)

Effet stylistique résultant d’une dérogation à la règle ou à l’usage Pour exprimer son point de vue, l’énonciateur peut parfois recourir à un effet stylistique qui consiste à mettre en évidence une dérogation aux règles grammaticales ou à l’usage. La journaliste Geneviève Bouchard l’utilise dans sa critique pour qualifier l’humour de François Massicotte. Exemple

[…] plusieurs segments flirtent avec l’humour de mononcle…

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 7

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

7

15-11-27 10:08


SA1

Exercez-vous Dans le texte André Sauvé : Être intense à la page 5, relevez les marques de modalité présentées dans le tableau ci-dessous. Notez que certaines marques peuvent se trouver dans plus d’une catégorie. MARQUES DE MODALITÉ

EXEMPLES TIRÉS DE LA CRITIQUE DU SPECTACLE D’ANDRÉ SAUVÉ

Vocabulaire connoté mélioratif ou péjoratif, emploi d’adverbes ou de locutions de négation (ne, ni, pas, aucun, rien de bien), emploi d’adjectifs Verbes de connaissance, d’opinion, de parole, de sentiment

Adverbes exprimant la certitude, l’appréciation ou la probabilité

Figures de style et procédés stylistiques liés à l’amplification et à l’atténuation

Pronoms on ou nous

Ponctuation expressive

Variétés de langue révélant une recherche d’effet Effet stylistique résultant d’une dérogation à la règle ou à l’usage 8

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 8

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

Une critique permet d’entrer en relation avec plusieurs personnes. C’est pourquoi elle s’inscrit dans une situation de communication. SAVOIRS

Les éléments de la communication Il y a communication lorsqu’un émetteur (énonciateur) transmet un message (écrit ou oral) portant sur un sujet connu ou inconnu : le référent. Le récepteur (destinataire) reçoit le message à un moment donné, dans un lieu donné, à l’aide d’un langage commun et d’un support, par exemple un écran, un journal ou le téléphone.

Langage Le langage est le système de signes utilisé par l’émetteur et le récepteur pour communiquer.

 Récepteur Émetteur

Le message est l’ensemble des propos transmis par l’émetteur.

Message

L’émetteur (ou énonciateur) est la personne qui produit un message.

Le récepteur (ou destinataire) est la personne qui reçoit et interprète le message, qu’il lui soit adressé directement ou non.

Référent Le référent est la réalité sur laquelle porte le message.

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 9

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

9

15-11-27 10:08


SA1

Exercez-vous ❶ Décrivez les éléments de la communication de l’une des critiques suivantes.   Critique 1 : François Massicotte fidèle à lui-même, page 3.   Critique 2 : André Sauvé : Être intense, page 5. Langage

 Émetteur (ou énonciateur)

Récepteur (ou destinataire)

Message

  Référent

❷ Vrai ou faux ? L’intention de communication, le rôle, l’attitude, les valeurs, la culture, les connaissances personnelles des destinataires et le contexte de production sont des éléments qui peuvent nous aider à dresser un portrait juste de l’émetteur (énonciateur) et du récepteur (destinataire), et à comprendre le sens du message.

10

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 10

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

La critique d’un spectacle est une situation de communication écrite où divers facteurs peuvent intervenir. Lisez la rubrique suivante pour découvrir les principaux facteurs. SAVOIRS

Les principaux facteurs qui influent sur la communication FACTEUR

DESCRIPTION

1. L’intention de l’émetteur

Informer le destinataire, divertir en racontant une histoire, convaincre le lecteur.

2. Les caractéristiques de l’émetteur

Sa connaissance du sujet, son intérêt pour le sujet, ses valeurs, sa culture, sa célébrité, ses caractéristiques psychologiques et affectives.

3. Les caractéristiques du récepteur (ou du destinataire)

Son âge, son statut social, sa connaissance du sujet, ses valeurs, son intérêt pour le sujet, son intérêt pour l’émetteur, ses caractéristiques psychologiques et affectives.

4. L’attitude de l’émetteur ou du récepteur

Les accords ou les divergences d’opinion sur un même sujet. Les préjugés à propos du référent ou du message.

5. Les buts poursuivis selon le genre de texte

Convaincre, décrire, argumenter, critiquer, émouvoir, dénoncer.

6. Les enjeux personnels et sociaux

Les intérêts personnels ou les perspectives de changements sociaux liés au message.

7. Le contexte de production

• Durée, longueur, travail d’équipe, horaires de travail. • Lieu de la production, date de parution, type de support médiatique (Internet, journaux, magazines, manuels scolaires).

Vrai ou faux ? Le premier rôle de la critique est de juger de la qualité d’une œuvre. Vrai.

Une bonne critique contient beaucoup de jugements subjectifs non fondés. Faux.

Dans l’histoire de la critique, un homme du nom de Sainte-Beuve est considéré comme le premier véritable critique littéraire. Vrai.

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 11

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

11

15-11-27 10:08


SA1

Exercez-vous Dans le tableau suivant, indiquez les facteurs qui ont influé sur la situation de communication dans la critique 1, François Massicotte fidèle à lui-même, page 3, ou dans la critique 2, André Sauvé : Être intense, page 5. Relisez le texte choisi avant de remplir le tableau. Critique choisie : FACTEUR

DESCRIPTION

1. L’intention de l’émetteur 2. Les caractéristiques de l’émetteur

3. Les caractéristiques du récepteur (ou du destinataire)

4. L’attitude de l’émetteur et du récepteur

5. Les buts poursuivis selon le genre de texte 6. Les enjeux personnels et sociaux

7. Le contexte de production

12

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 12

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

Les critiques sont des textes qui doivent être cohérents et bien structurés afin que les lecteurs les comprennent bien. Les marques d’organisation du texte facilitent leur compréhension. Lisez la rubrique suivante pour découvrir ces marques. SAVOIRS

Les marques d’organisation du texte Le tableau suivant présente les marques d’organisation linguistiques. MARQUES LINGUISTIQUES Les organisateurs textuels

Il s’agit de mots, de groupes de mots ou de phrases qui structurent le texte. Souvent placés au début des paragraphes, ils font la transition entre les parties du texte et les éléments du discours.

Les marqueurs de relation

Il s’agit de mots ou de groupes de mots (coordonnants, subordonnants, adverbes ou prépositions) qui servent à établir des liens dans les phrases ou entre les phrases. Ils permettent d’apporter des explications, de fournir de l’information, de mettre en évidence des exemples, des causes ou des conséquences..

Le tableau suivant présente les marques non linguistiques qui servent à organiser ou à mettre en évidence certains éléments du texte. MARQUES NON LINGUISTIQUES Les paragraphes

Ils divisent le texte en sections et structurent les différentes parties du discours. Généralement, un paragraphe commence par un alinéa et est suivi d’un saut de ligne.

Les marques typographiques

La taille et la police de caractères

La taille et la police des caractères des titres et des intertitres sont souvent différentes de celles du texte.

L’italique

L’italique indique, notamment, que l’énonciateur emprunte un mot à une autre langue, qu’il veut faire ressortir une information importante, qu’il utilise un terme technique.

Les capitales

Elles servent à mettre un mot en évidence et sont aussi utilisées dans un sigle (suite d’initiales qui constitue une abréviation) ou un acronyme (sigle qui se prononce comme un seul mot).

Les marques d’énumération

Elles servent à organiser certains éléments du texte à l’aide de tirets, de puces, de lettres ou de numéros. Par exemple, les numéros sont utilisés pour les chapitres d’un roman.

Consultez le Coffret à la page 118 pour voir des exemples d’utilisation des marques d’organisation. © Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 13

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

13

15-11-27 10:08


SA1

Exercez-vous Relisez la critique intitulée François Massicotte fidèle à lui-même, page 3, et faites les exercices suivants.

❶ Inventez un autre titre pour cette critique.

❷ Inventez un sous-titre.

❸ Relevez l’idée principale de chacun des paragraphes de la critique. Paragraphe 1 :

Rappel

Paragraphe 2 :

L’idée principale d’un texte L’idée principale est une phrase qui résume l’information essentielle ou celle qui est la plus importante dans un paragraphe.

Paragraphe 3 :

Paragraphe 4 :

❹ Expliquez l’utilisation de l’italique dans les cas suivants. a) Jugez-moi : b) stand-up : c) Remplacez le terme anglais stand-up par l’équivalent français.

❺ Trouvez, dans le texte, des mots, des groupes de mots ou des phrases qui jouent le rôle d’organisateurs textuels.

14

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 14

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

Les critiques artistiques renferment parfois des phrases complexes, par exemple des subordonnées complétives. Pour être capable de reconnaître ce type de subordonnées, lisez la rubrique suivante. SAVOIRS

La subordonnée complétive complément du nom La subordonnée complétive est habituellement introduite par la conjonction que ou qu’, qui joue le rôle de subordonnant. Elle est appelée complétive parce qu’elle exerce souvent la fonction de complément. Dans cette rubrique, nous présentons la subordonnée complétive complément du nom qui remplit la fonction de complément du GN (groupe nominal). En général, le GN complété exprime une chose abstraite, par exemple la connaissance, la certitude ou le doute. Voici des exemples de GN qui peuvent introduire une subordonnée complétive : l’annonce, la nouvelle, le signe, la certitude, la chance, la crainte, la croyance, l’habitude, l’idée, l’opinion, la pensée, la peur. Voici des exemples de subordonnées complétives compléments du nom. Dans ces exemples : • le nom complété est en italique ; • la subordonnée complétive est enchâssée dans le GN et elle complète le noyau du GN (nom). Les promoteurs du spectacle ont

Exemple

GN nom (noyau)

la certitude que les auditeurs tiendront compte de son attitude non verbale.

Exemple

sub. complétive compl. du nom

GN nom (noyau)

Depuis la publication de cette critique, la nouvelle qu’elle se retire a fait le tour du monde artistique. sub. complétive

compl. du nom

La manipulation syntaxique qui permet de vérifier qu’il s’agit bien d’une subordonnée complétive complément du nom est le remplacement. Vous devez remplacer la subordonnée par de cela. Voici un tableau qui résume le remplacement de la subordonnée par de cela. SUBORDONNÉE COMPLÉTIVE COMPLÉMENT DU NOM

REMPLACEMENT

Les promoteurs du spectacle ont la certitude que les auditeurs tiendront compte de son attitude non verbale.

Les promoteurs du spectacle ont la certitude de cela.

Depuis la publication de cette critique, la nouvelle qu’elle se retire a fait le tour du monde artistique.

Depuis la publication de cette critique, la nouvelle de cela a fait le tour du monde artistique.

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 15

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

15

15-11-27 10:08


SA1

SAVOIRS  (SUITE)

La subordonnée complétive complément du nom (suite) Distinction entre subordonnée complétive et subordonnée relative Il faut faire la distinction entre la subordonnée complétive complément du nom introduite par la conjonction que ou qu’ et la subordonnée relative introduite par le pronom relatif que. Voyez les exemples suivants. La crainte qu’elle se fasse huer m’obsède.

Exemple

On peut remplacer la subordonnée complétive par de cela (La crainte de cela m’obsède). Dans cet exemple, que est une conjonction, qui n’a ni antécédent ni fonction syntaxique, contrairement au pronom relatif que. La crainte que tu ressens m’obsède. (Tu ressens une crainte).

Exemple

Dans cet exemple, que est un pronom relatif ayant pour antécédent le nom crainte ; il est complément direct de ressens.

Exercez-vous ❶ Dans les phrases ci-dessous, a) soulignez le nom dans le groupe nominal complété par la subordonnée complétive ; b) surlignez la subordonnée complétive complément du nom. 1)

Les lecteurs ont l’habitude qu’elle écrive des critiques virulentes.

2) L’idée 3)

que tu cesses de rédiger une chronique me désole.

Les organisateurs ont fait l’annonce que vous aurez un nouveau spectacle.

4) La

possibilité qu’on présente cette pièce japonaise au Québec me paraît faible.

5) La

certitude qu’elle peut réussir sa critique lui donne confiance.

6)

Depuis deux ans, les jeunes ont la certitude que tu publieras un roman au cours de l’été.

7) La

peur que les critiques nuisent à ton spectacle freine ton inspiration.

16

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 16

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

❷ Dans les phrases ci-dessous, a) encadrez la conjonction que ou sa variante ; b) soulignez la subordonnée complétive complément du nom ; c) surlignez le GN complété par la subordonnée complétive complément du nom. 1)

La possibilité qu’on fasse de cette pièce japonaise un succès au Québec me paraît faible.

2)

Le sentiment qu’il soit impuissant devant les critiques tenaille cet auteur.

3)

L’idée que je viens de trouver me permet de poursuivre ma rédaction.

4)

Depuis un an, la croyance qu’elle déçoive ses lecteurs avec la parution d’un nouveau roman la tourmente.

5)

Plusieurs critiques ont publié la nouvelle que cette humoriste allait devenir chanteuse.

❸ a) Dans la critique suivante, soulignez les subordonnées complétives compléments du nom et encadrez la subordonnée relative. L’idée que tu as énoncée est fausse. Je n’ai jamais dit à qui que ce soit que cette pièce de théâtre était médiocre. Il est sûr que certains éléments du décor choquent par leur extravagance. Toutefois, le metteur en scène a su agencer les couleurs harmonieusement. De plus, les artistes ont la chance que les spectateurs voient leur création sur scène. Pourtant, la peur qu’ils fassent fausse route m’a tourmenté pendant un certain temps.

b) Expliquez ce qui permet de distinguer la subordonnée relative des subordonnées complétives compléments du nom.

❹ Écrivez deux subordonnées complétives complément du nom à l’aide des GN suivants : l’annonce, la nouvelle, le signe, la certitude, la chance, la crainte, la croyance, l’habitude, l’idée, l’opinion, la pensée, la peur. • 

• 

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 17

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

17

15-11-27 10:08


SA1

Lorsque vous composez des phrases contenant des subordonnées complétives compléments du nom, vous devez prêter une attention particulière au mode des verbes. Lisez la rubrique suivante pour en apprendre davantage sur cette question. SAVOIRS

Le mode des verbes dans les subordonnées complétives compléments du nom Le mode du verbe dans la subordonnée complétive dépend du contexte. MODE DES VERBES DANS LES SUBORDONNÉES COMPLÉTIVES COMPLÉMENTS DU NOM Indicatif

Ce mode est employé pour exprimer un fait réel. Exemple

Subjonctif

Les organisateurs ont fait l’annonce qu’il y aura un nouveau spectacle.

Ce mode est employé pour exprimer un fait possible. Exemple

L’idée que tu ne puisses pas terminer ta chronique me désole.

Exercez-vous ❶ Rédigez une phrase contenant une subordonnée complétive complément du nom. Utilisez le mode indicatif pour exprimer un fait réel.

❷ Rédigez une phrase contenant une subordonnée complétive complément du nom. Utilisez le mode subjonctif pour exprimer un fait possible.

18

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 18

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

TÂCHE 2

DATE :

ÉCRIRE UN TEXTE À L’ANIMATEUR DE RADIO POUR LUI ANNONCER LE SPECTACLE QUE VOUS AVEZ CHOISI ET LUI EXPLIQUER LES RAISONS DE CE CHOIX

Durée approximative : 6 heures

SA1

Une critique plutôt négative, comme celle du spectacle de François Massicotte, montre que la journaliste n’apprécie pas ce type d’humour. Pourtant, cet humoriste en est à son sixième spectacle, ce qui prouve que plusieurs personnes aiment son humour. Toutefois, on peut penser que les spectateurs qui aiment ce spectacle n’apprécieront guère celui d’André Sauvé et vice versa. Après avoir lu la critique du spectacle de François Massicotte à la page 3, et celle du spectacle d’André Sauvé à la page 5, vous écrivez un courriel à l’animateur de radio pour obtenir vos billets. Dans votre message, vous précisez le spectacle que vous avez choisi et vous expliquez les raisons de ce choix. Basez-vous sur la critique du spectacle choisi et donnez deux exemples tirés de cet article pour appuyer vos propos. Avant d’établir votre plan à la page suivante, notez vos impressions ou votre intérêt pour les spectacles humoristiques de Francois Massicotte et d’André Sauvé.

Notes

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 19

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

19

15-11-27 10:08


SA1

Établissement du plan

Introduction

Présentation du spectacle choisi et mise en contexte de votre courriel

Développement

PLAN DU TEXTE

Première raison de votre choix

Explication

Deuxième raison de votre choix

Conclusion

Explication

Rappel des deux critères d’appréciation

Ouverture (remarque, souhait, commentaire, suggestion) 20

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 20

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

Rédaction du brouillon En tenant compte de votre plan, vous rédigez un texte de plus de 300 mots pour présenter le spectacle de votre choix.

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 21

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

21

15-11-27 10:08


SA1

22

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 22

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

SA1

Révision et correction • Avant de rédiger la version définitive, révisez votre texte à l’aide de la clé de correction d’un texte à la page 117 du Coffret. • Consultez un dictionnaire pour vérifier le sens des mots s’il y a lieu.

Rédaction au propre Une fois le travail de révision et de correction terminé, rédigez votre texte au propre. Utilisez les lignes suivantes ou un logiciel de traitement de texte.

© Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 23

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

23

15-11-27 10:08


SA1

24

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 24

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


NOM :

DATE :

RETOUR SUR LES CONNAISSANCES SA1

Maintenant que vous avez accompli les deux tâches de cette situation d’apprentissage, vérifiez ce que vous avez retenu des différents savoirs.

❶ Vrai ou faux ? a) L’émetteur d’une critique présente toujours un point de vue péjoratif sur le message qu’il transmet. b) Le point de vue de l’émetteur influe sur le message véhiculé dans une critique. c) Le récepteur peut interpréter le message à sa façon, sans être d’accord avec l’émetteur. d) Les enjeux personnels et sociaux de l’émetteur sont des facteurs qui influent sur la situation de communication.

❷ Parmi les éléments suivants, lesquels sont des marques d’organisation du texte ? Cochez les cases correspondantes.   Organisateurs textuels   Intention de l’émetteur   Titre  Paragraphe  Conjonction que   Le message

❸ Dans les phrases ci-dessous, a) encadrez la conjonction que ; b) soulignez les subordonnées complétives compléments du nom. 1) L’idée

que je viens d’avoir me permet de poursuivre ma rédaction.

2)

Les journalistes ont fait l’expérience qu’une bonne critique nécessite des exemples.

3)

Je comprends la nécessité que j’achète un billet pour ce spectacle.

4) L’opinion 5)

que les rédacteurs de critiques ne sont pas crédibles m’importe peu.

La certitude qu’elle peut réussir lui donne confiance.

c) Cochez la case correspondant à la manipulation syntaxique qui permet de vérifier si la phrase est une subordonnée complétive complément du nom.  Ajout

 Encadrement

  Déplacement

  Remplacement

  Effacement © Éditions Grand Duc 4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 25

Merci de ne pas photocopier  |  FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !

25

15-11-27 10:08


SA1

❹ Quelle différence y a-t-il entre une subordonnée complétive complément du nom et une subordonnée relative ?

❺ Quel est le mode du verbe utilisé dans la subordonnée complétive complément du nom pour exprimer… a) un fait possible ? b) un fait réel ?

❻ Dans les phrases suivantes, a) encadrez la marque de modalité ; b) précisez si cette marque est un élément de vocabulaire expressif, une figure de style, un pronom, une ponctuation expressive ou une variété de langue. 1)

Cet humoriste hors pair nous permet de voyager dans le temps.

2)

Il est vrai que nous demeurons subjugués du début à la fin.

3)

Quel beau spectacle solo !

4)

Ses anecdotes apportent un vent de fraîcheur qui apaise l’âme.

5)

Une mise en scène impeccable dans un style convivial.

❼ Dans quel but un énonciateur déroge-t-il à la règle ou à l’usage ? Encerclez la lettre correspondant à la bonne réponse. a) Pour exprimer son point de vue. b) Pour créer de la confusion. c) Pour se démarquer de ses collègues. 26

4375_FRA_5203-2_SA1_p1-26_R.indd 26

FRA 5203-2 – SA1 La critique en un clic !  |  Merci de ne pas photocopier

© Éditions Grand Duc 15-11-27 10:08


ST-LAURENT

FRANÇAIS, LANGUE D’ENSEIGNEMENT

CLOUTIER 

5e secondaire

Cahier d’apprentissage

La collection Nouvel épisode est spécialement conçue pour le nouveau programme de français, langue d’enseignement, destiné à l’éducation des adultes. Ce matériel répond entièrement aux exigences des définitions du domaine d’évaluation.

5e secondaire 

En plus d’être simple d’utilisation, cette collection a pour mission d’accompagner l’adulte dans ses apprentissages, de soutenir sa motivation et de lui faire vivre des réussites significatives.

FRA-5201-2

FRA-5202-1

FRA-5203-2

FRA-5204-1

DÉFENDRE DES IDÉES

CONSTRUIRE UNE ARGUMENTATION

S’INITIER À LA CRITIQUE LITTÉRAIRE

EXPLORER L’UNIVERS POÉTIQUE

CODE PRODUIT 4375 ISBN 978-2-7655-2219-5

www.grandduc.com Éditions Grand Duc

Groupe Éducalivres inc. 955, rue Bergar, Laval (Québec) H7L 4Z6 Téléphone : 514 334-8466 ■ Télécopie : 514 334-8387 InfoService : 1 800 567-3671

ép iso de

Pour la 5e secondaire de la formation de base diversifiée (FBD), la collection comporte quatre cahiers :

FRANÇAIS, LANGUE D’ENSEIGNEMENT

FRA-5203-2

Reconnu et apprécié par le milieu des enseignants, Nouvel épisode propose des contextes signifiants tout en favorisant le développement des compétences et l’acquisition des connaissances.

S’initier à la critique

littéraire FRA-5203-2 ANNIE CLOUTIER HÉLÈNE ST-LAURENT Directrice de collection

5e secondaire

Cahier d’apprentissage CONFORME AU PROGRAMME DU NOUVEAU CURRICULUM

Profile for Éditions Grand Duc

Feuilleteur nouvel episode5 initier critique litteraire  

Feuilleteur nouvel episode5 initier critique litteraire  

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded