Page 1

Texte littéraire

Texte courant

Avant de commencer ma lecture Je survole le texte. Je regarde le titre, les intertitres et les illustrations. Je garde en tête l’intention de lecture. J’anticipe le contenu du texte.

Je pense à ce que je sais sur le sujet. Je précise ce que je veux apprendre en lisant ce texte. Je me prépare à chercher de l’information sur le sujet.

Pendant ma lecture Je fais une pause après les virgules, les points et les paragraphes. Je fais des liens entre les phrases. Je relis une partie du texte que je n’ai pas comprise. J’utilise le contexte ou le dictionnaire pour comprendre le sens des mots nouveaux.

Après ma lecture Je compare le contenu du texte Je vérifie si j’ai trouvé l’information avec ce que j’ai anticipé. que je cherchais. J’exprime mon opinion et mes sentiments Je compare les renseignements trouvés sur le texte. avec ceux que je connaissais. Je compare le texte avec d’autres Je cherche de nouveaux renseignements textes que j’ai lus. sur le sujet.

J’évalue ma démarche en lecture

EXTRAIT

Mes trucs en lecture


EXTRAIT

Table des matières Grammaire 1

Les lettres et les signes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 L’emploi de l’apostrophe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

2

Le système orthographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les lettres muettes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’emploi du trait d’union . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La règle du son « é » à la fin des noms . . . . . . . . . . Les constantes orthographiques . selon le genre des mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les règles de position

3

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Le dictionnaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les mots et les abréviations dans . le dictionnaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La construction d’une entrée . dans le dictionnaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

3 3 3 4

Les relations entre les mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les mots qui ont un lien de sens . . . . . . . . . . Les synonymes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les antonymes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’intensité des mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les parties d’un tout . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

6

6

7

8

8

8

8

9

9

Le sens des mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Le sens des mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Homophones aux sens éloignés . . . . . . . . . . . . . . . 10

11

11

5

Le déterminant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Le déterminant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

6

L’adjectif. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 L’adjectif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

7

Le groupe du nom. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Le groupe du nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

8

Les pronoms. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Le choix des personnes verbales . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Le pronom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Quelques sortes de pronoms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

5 6

Le nom. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Le nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Les noms propres de lieux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Les règles de formation du pluriel des noms . et des adjectifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Le genre des noms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Les règles de formation du féminin des noms . et des adjectifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

4

11

4

Les mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 La formation des mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les préfixes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les suffixes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les mots composés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Le verbe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 1 Le verbe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 1 La personne et le nombre du verbe . . . . . . . . . . . . . . 22 L’accord du verbe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

10

La préposition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Les prépositions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

11

12

Les mots invariables. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Les mots invariables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 La phrase. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Les mots qui servent à poser des questions . . . . . 24 Les types de phrases . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 La phrase de type déclaratif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

La phrase de forme positive et la phrase . de forme négative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 La phrase de type interrogatif . . . . . . . . . . . . 26 La phrase de type impératif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Les fonctions dans une phrase . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La fonction complément du nom . . . . . . . . . . La fonction sujet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La fonction prédicat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La fonction complément de phrase . . . . . . . . . . . La ponctuation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le tiret . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La majuscule et le point . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La virgule . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

27 27 28 28 29 30 30 30 3

1

Conjugaison Le verbe aimer au présent Le verbe avoir au présent Le verbe être au présent Le verbe aimer à l’imparfait Le verbe avoir à l’imparfait Le verbe être à l’imparfait

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

Le verbe finir à l’indicatif présent

. . . . . . . . . . . . . . . . . 34

Le verbe aller à l’indicatif présent

. . . . . . . . . . . . . . . . 34

L’indicatif imparfait

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35

Le verbe finir à l’indicatif imparfait

. . . . . . . . . . . . . . 35

Le verbe aller à l’indicatif imparfait

. . . . . . . . . . . . . . 35

Les verbes aimer, avoir et être à l’indicatif . futur simple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les verbes aimer, avoir et être à l’indicatif conditionnel présent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les verbes finir et aller à l’indicatif . futur simple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les verbes finir et aller à l’indicatif . conditionnel présent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le futur pro­che . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Identifier un verbe au futur pro­che . . . . . . . . . . . . . . L’infi­ni­tif pré­sent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le par­ti­cipe pré­sent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

36

36

37

37 38 38 38 38

EXTRAIT

9


1

2

3

La structure des textes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Le découpage d’un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Le sujet central et ses différents aspects . . . . . . . . 39 Les cinq temps du récit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Problèmes et solutions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Les schémas et les tableaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 1 Les structures d’alternance et d’opposition . . . . . . 4 1 L’organisation et la cohérence des textes. . . . . . . . . . . . . . . . 42 L’organisation d’un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 La reprise de l’information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Les marqueurs de relation de cause . et de conséquence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Les parties d’un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Les marqueurs de relation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Les caractéristiques des textes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Les caractéristiques des personnages . . . . . . . 45 Les caractéristiques de la légende . . . . . . . . . . . . . . . 45 Les personnages, le temps et les lieux . . . . . . . . . . 46

Les caractéristiques de la fable . . . . . . . . . . . . . . . . . . La bande dessinée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’ellipse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les carac­té­ris­ti­ques du mini­ro­man . et du roman . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

47 47 48

48

4

Les éléments littéraires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Comparaison et métaphore . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Les jeux de sonorités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 L’intrigue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Mots-valises et inversions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50

5

Les textes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 1 Le choix et le développement des idées . et du vocabulaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 1 La production d’un texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52

6

Le monde du livre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Les parties d’un livre et l’organisation . des textes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Le monde du livre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53

Lexique thématique Apprendre autrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Frissons garantis ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Au pays des légendes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Du coq à l’âne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Apprentissage qui doit être acquis . à la fin de l’année scolaire.

Connaissances réutilisées

Pour une planète propre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Au-delà des mers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 Naviguons sur le Net . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60

55 56 57

Les

pictogrammes

Apprentissage qui se fait avec l’intervention . systématique de l’enseignant ou l’enseignante.

54

x A

Phrase incorrecte, non-sens

p. 38 Référence au manuel de l’élève

EXTRAIT

Connaissances liées aux textes


EXTRAIT

Grammaire 1 Les lettres et les signes L’emploi de l’apostrophe

E

p. 42

On remplace par une apostrophe les voyelles finales a et e de certains mots lorsqu’ils . sont suivis d’un mot commençant par une voyelle ou par un h muet. Tu connais déjà le cas des mots : le, la, je, ne. Les mots de, me, te et se suivent la même règle. LE , LA, JE, NE

DE, ME, TE, SE

Exemples :

Exemples :

• le – homme

• Tu me – aides beaucoup. → tu m’aides

→ l’homme • la – abeille → l’abeille • je – aime → j’aime

• Il va te – appeler.

→ t’appeler

• Il s – e habille dans les friperies. → il s’habille

L’apostrophe remplace également le e du mot ce devant les formes du verbe être. Exemple : C– e est beau !

2

→ C’est beau !

deux • Grammaire


Les lettres muettes

A

p. 41

Une lettre muette est une lettre qu’on ne prononce pas dans un mot. Les lettres muettes . ne se prononcent pas, mais elles ont tout de même un rôle à jouer. Voici un petit rappel .

EXTRAIT

2 Le système orthographique

de l’utilité des lettres muettes. Indiquer le genre féminin Fière, chère, noire

La matière étudiée, la plume cassée Indiquer le pluriel Indiquer la personne

L’emploi du trait d’union

Des activités organisées. Des mamans fières.

Les élèves, mes études, les professeurs

Les élèves suivent leurs cours. Tu aimes l’école.

Elles n’aiment pas les mathématiques.

D

p. 37

Dans une phrase interrogative, lorsque le verbe précède le pronom personnel sujet, . on lie le verbe et le pronom à l’aide d’un trait d’union. Exemples : Les faucons sont-ils fiables dans leur travail ? La buse est-elle un gros oiseau de proie ? L’appareil de télémétrie est-il efficace pour localiser les oiseaux de proie ?

Grammaire • trois

3


E

p. 33

Observe la règle du son « é » à la fin des noms. ON ÉCRIT

-ée

À LA FIN

de la majorité des noms féminins.

de la majorité des noms masculins qui ne désignent . ni un métier ni un arbre fruitier.

EXEMPLES

EXCEPTIONS

une fée

une clé/clef

la marée

les noms en -té ou -tié

un été

un musée

un thé

un scarabée un lycée etc.

des noms féminins en -té ou -tié.

la moitié la bonté une qualité

-er

des noms de métier et d’arbres fruitiers.

une dictée, une montée, une pâtée, une portée, etc. Les noms désignant un contenu : pelletée, cuillerée, assiettée

un papetier un cerisier

F

Les constantes orthographiques selon le genre des mots

p. 33

Il existe différentes manières d’écrire les mêmes sons à la fin des mots, en fonction du genre masculin ou féminin de ces mots. Masculin

4

Féminin

ail

un gouvernail

aille

une faille

eil

le sommeil

eille

une bouteille

oir

un miroir

oire

une armoir

quatre • Grammaire

EXTRAIT

La règle du son « é » à la fin des noms


G

p. 7

Le tableau suivant présente les particularités orthographiques dans l’usage de certaines consonnes. RÈGLE

m devant b, m, p

Dans la plupart des cas, il faut écrire m au lieu de n devant les lettres . b, m et p.

EXEMPLES

emprunter, tomber. emmagasiner

EXTRAIT

Les règles de position

Exceptions : bonbon, néanmoins s entre deux voyelles

Le s, placé entre deux voyelles, se prononce comme la lettre z.

paralysé, réseau

Pour obtenir le son « s » entre deux voyelles, on écrit ss à la place de s.

puissance,. transmission

c ou ç

Le c se prononce parfois comme le son « s » et parfois comme le son « k ».

camion, centrales

Pour conserver le son « s » devant les voyelles a, o et u, on ajoute une cédille.

reçu, leçon

Le g se prononce parfois comme le son « j » et parfois comme le son « gue ».

organiser, protéger

Pour conserver le son « gue » devant les voyelles e et i, on ajoute un u.

naviguer, blogue

Pour conserver le son « j » devant a, on ajoute un e.

geai

g, gu, ge

Grammaire • cinq

5


A

EXTRAIT

Manuel de l’élève

Conjugaison Le verbe conjugué se divise en deux parties : – la partie qui se trouve au début se nomme le radical; généralement, le radical change . peu ou pas dans la conjugaison. – la partie qui est à la fin se nomme la terminaison. Les terminaisons indiquent le temps, . la personne et le nombre, et changent dans la conjugaison. Le verbe aimer au présent Les verbes qui se terminent en -er à l’infinitif sont très nombreux. Leur conjugaison est régulière. Dans le tableau ci-dessous, on distingue le radical de la terminaison.

As-tu remarqué ?

J’aime

Nous aimons

Tu aimes

Vous aimez

Il aime/Elle aime/On aime

Ils aiment/Elles aiment

Le verbe avoir au présent Il existe un seul verbe se terminant en -er qui n’a pas les mêmes terminaisons que le verbe modèle aimer. C’est le verbe aller que tu devras savoir conjuguer à . la fin de cette année.

32

J’ai

Nous avons

Tu as

Vous avez

Il a/Elle a/On a

Ils ont/Elles ont

Le verbe être au présent Je suis

Nous sommes

Tu es

Vous êtes

Il est/Elle est/On est

Ils sont/Elles sont

trente-deux • Conjugaison


EXTRAIT

Manuel de l’élève

B L’imparfait de l’indicatif est un temps de conjugaison. On l’utilise pour indiquer qu’une action . a duré un certain temps dans le passé. Exemple : La nuit, soit il chassait les chauves-souris, soit il terrorisait les enfants. Imparfait de l’indicatif Terminaisons de tous les verbes 1 pers. sing. -ais 1re pers. pl. -ions 2e pers. sing. -ais 2e pers. pl. -iez 3e pers. sing. -ait 3e pers. pl. -aient re

As-tu remarqué ?

Le verbe aimer à l’imparfait J’aimais

Nous aimions

Tu aimais

Vous aimiez

Il aimait/Elle aimait/On aimait

Ils aimaient/Elles aimaient

Le verbe avoir à l’imparfait J’avais

Nous avions

Tu avais

Vous aviez

Il avait/Elle avait/On avait

Ils avaient/Elles avaient

Le verbe être à l’imparfait J’étais

Nous étions

Tu étais

Vous étiez

Il était/Elle était/On était

Ils étaient/Elles étaient Conjugaison • trente-trois

Dans une phrase . qui exprime une . supposition ou une hypothèse, on utilise l’imparfait après . le mot si. Exemple : Si j’étais . une sorcière, j’aurais. une collection . de balais.

33


G

Le futur pro­che Le futur pro­che est un temps de conju­gai­son. Il est formé de deux mots : le pre­mier mot . est le verbe aller à l’indi­ca­tif pré­sent, le second mot est l’infi­ni­tif du verbe principal. Exemples : Tu vas lire, nous allons oublier, vous allez voir. Identifier un verbe au futur pro­che Le futur pro­che et le futur sim­ple indi­quent tous deux qu’une action se dérou­lera dans le futur. . Pour iden­ti­fier un verbe au futur pro­che, on peut le met­tre au futur simple.

trouveras

Exemple : Tu vas trou­ver des ton­nes d’infor­ma­tions dans Internet. L’infi­ni­tif pré­sent L’infi­ni­tif est un mode du verbe. Le verbe au mode infi­ni­tif n’est pas conju­gué : il n’indi­que . ni la per­sonne ni le nombre. • Les ter­mi­nai­sons des ver­bes à l’indicatif pré­sent sont : -er, -ir, -re et -oir. Exemples : copier, préparer, finir, tenir, comprendre, dire, vouloir, pouvoir. • Pour trou­ver l’infi­ni­tif d’un verbe conju­gué, on peut trans­for­mer ce verbe au futur proche.

va aimer

Exemple : Il aimerait avoir un emploi dans une imprimerie. Le par­ti­cipe pré­sent • Le par­ti­cipe pré­sent est un mode de conju­gai­son. Il indi­que qu’une action se déroule . en même temps qu’une autre. Exemple : J’ai trouvé l’infor­ma­tion en fouillant dans Internet. • La ter­mi­nai­son des ver­bes au par­ti­cipe pré­sent est -ant ou -issant. Exemples : pré­pa­rant, tenant, vou­lant, finissant.

38

trente-huit • Conjugaison

EXTRAIT

Manuel de l’élève


EXTRAIT

Connaissances liées aux textes 1 La structure des textes Le découpage d’un texte

A

p. 33

Les auteurs utilisent différents moyens pour organiser leurs textes de manière à les rendre . plus faciles à lire. Voici les éléments de découpage d’un texte : Titre et intertitres : On donne au texte et à chaque section du texte un court titre pour avoir . un aperçu du sujet abordé. Paragraphes : Chaque paragraphe contient généralement une idée principale qu’on développe en ajoutant des précisions. L’idée principale d’un paragraphe ne peut pas être supprimée. Disposition du texte : Pour permettre au lecteur ou à la lectrice de bien comprendre le sujet, . on peut ajouter des graphiques ou des illustrations dans le texte. Légende : Une légende est une courte explication qui accompagne une image, une carte . ou un graphique.

Le sujet central et ses différents aspects

B

p. 8

Dans un texte, le sujet central présente généralement différents aspects. Par exemple, . dans un texte dont le sujet central traite d’un animal, on parlera de son habitat, . de son apparence physique, de ses habitudes alimentaires, et on présentera probablement quelques-uns de ses comportements. Connaissances liées aux textes • trente-neuf

39


p. 18

Le récit est une manière de raconter une histoire. Dans un récit, il y a parfois des éléments . fantastiques. Ces éléments sont des personnages ou des actions fictives. On divise le récit . en cinq temps.

1 Situation initiale

2 Élément déclencheur

3 Péripéties

Qui ?, Où ?, Quand ?, . C’est un début réaliste . qui pourrait être vrai.

C’est la situation qui fait démarrer l’histoire, l’événement venant . perturber le calme du début.

Ce sont les actions . des personnages pour trouver une solution.

4 Dénouement

5 Situation finale

C’est l’action . qui rétablit la solution . au problème.

Fin de l’histoire, elle indique parfois comment l’aventure a transformé . les personnages ou ce qui se passera.

Problèmes et solutions

E

p. 8

Certains textes exposent des problèmes tout en proposant des solutions pour les résoudre. . Cette relation entre un problème et sa ou ses solutions s’exprime de plusieurs manières. Par exemple, dans un texte sur la gestion des déchets, on peut aborder le sujet en présentant . le problème de la trop grande quantité de déchets pour ensuite présenter une ou plusieurs . solutions, comme le recyclage et la réutilisation des objets.

40

quarante • Connaissances liées aux textes

EXTRAIT

B

Les cinq temps du récit


E

p. 37

Les schémas et les tableaux permettent de mieux faire comprendre certaines informations . en les présentant de manière visuelle. Ils sont particulièrement utiles lorsque les textes . contiennent de nombreuses données ou expliquent des processus avec plusieurs étapes.

Les structures d’alternance et d’opposition

EXTRAIT

Les schémas et les tableaux

G

p. 42

Il existe dans les tex­tes deux sor­tes de struc­tures pour mon­trer plu­sieurs aspects d’un même ­élément : les struc­tures d’oppo­si­tion et les struc­tures d’alter­nance. La struc­ture d’oppo­si­tion . sert, par exem­ple, à pré­sen­ter deux points de vue dif­fé­rents. La struc­ture d’alter­nance pré­sente . une alter­na­tive, deux points de vue ou deux élé­ments. Ces deux struc­tures sont uti­li­sées . dans un para­gra­phe ou un texte complet. Exemples : J’aime­rais avoir un ordi­na­teur. Je n’aimerais pas avoir une console . de jeux vidéo. J’adore cla­var­der, ce n’est cepen­dant pas mon acti­vité favorite.

Connaissances liées aux textes • quarante et un

41


L’organisation d’un texte

A

p. 37

Les textes, que ce soit par exemple un article de journal, une histoire ou un témoignage, . sont organisés selon un certain ordre. Voici les différentes manières d’organiser un texte. Ordre Les événements sont présentés selon l’ordre dans lequel ils se sont produits. . chronologique C’est le cas dans un récit. Ordre séquentiel

Les étapes sont présentées dans l’ordre où elles doivent se dérouler. C’est le cas pour . des recettes ou des marches à suivre.

Ordre logique

Les événements sont présentés dans un ordre permettant de bien comprendre le sujet.. Par exemple, on présente un problème et ses solutions, une cause et ses conséquences.

La reprise de l’information

C

p. 40

Pour éviter de répéter les mêmes mots dans un texte, on les remplace par d’autres mots. Le pronom Il remplace un mot ou un groupe de mots. Exemple : Janie s’affole. Elle crie très fort contre Alex.

Le synonyme Il a un lien de sens avec le mot à remplacer. Exemple : Alex monte dans la voiture. Ce bolide roule à toute vitesse.

42

quarante-deux • Connaissances liées aux textes

EXTRAIT

2 L’organisation et la cohérence des textes


B

Les caractéristiques des personnages

p. 38

Dans les récits, les auteurs mettent en scène plusieurs personnages auxquels ils attribuent diverses caractéristiques et un rôle propre. Ils donnent des informations sur leur aspect .

EXTRAIT

3 Les caractéristiques des textes

physique, mais aussi sur leurs traits de caractère. Un trait de caractère est une manière habituelle de réagir dans une situation particulière. . Par exemple, une personne qui aime prendre soin des autres et leur faire plaisir est dite . généreuse ou altruiste. Une personne qui aime prendre des risques pourrait être qualifiée . de téméraire. Pour relever le caractère de quelqu’un, il faut donc prêter attention à sa façon . d’agir et à ses comportements. Chaque personnage joue un rôle dans l’histoire, plus ou moins important. Généralement, . l’action se déroule autour d’un personnage principal. Les personnages secondaires jouent . des rôles différents dans le déroulement de l’intrigue.

Les caractéristiques de la légende

C

p. 7

Une légende est un récit comportant quelques caractéristiques. • Le temps : le moment où se déroule l’action est plus ou moins précis. Il est difficile d’associer une date à l’événement présenté. • Les personnages historiques : des personnes ayant déjà existé sont les acteurs principaux . du récit. Dans bien des légendes, leurs noms sont mentionnés. • Les lieux et les événements : certaines légendes ­s’inspirent d’événements réels, mais qui . ont été transformés. Bien souvent, les légendes expliquent la présence ou la forme de rochers, de lacs ou d’autres éléments faisant partie du paysage. Dans nombre de légendes, les lieux où se déroulent les ­événements sont identifiables. Connaissances liées aux textes • quarante-cinq

45


• Les croyances et les valeurs : les récits des légendes s’appuient sur les croyances ou les valeurs importantes au moment de l’événement. Le Québec ayant été une province très catholique, on constate fréquemment, dans ses légendes, des références au diable ou à l’enfer.

Les personnages, le temps et les lieux

C

p. 15

Il existe plusieurs façons de présenter les personnages d’une histoire, le temps et les lieux . où elle se déroule. Les personnages Plusieurs histoires présentent des personnages semblables, mais aux caractéristiques différentes. Celles-ci concernent l’aspect physique des personnages, leurs traits de caractère, leur rôle, . leurs actions et leur importance dans l’histoire. Parfois, le loup est féroce et méchant, parfois . il est l’ami de l’homme. Le moment où se déroule l’histoire Le temps est plus ou moins précis dans les histoires. Dans les contes et les légendes, . il est généralement assez vague. Temps imprécis

Il était une fois, il y a très longtemps.

Temps moyennement précis

Au Moyen Âge, dans les années soixante.

Temps précis

Le 26 avril 1978, en décembre 1950, l’an dernier.

Les lieux Dans les contes, les lieux sont plus ou moins précis, par exemple : au château, dans la forêt, . à la plage. Dans les légendes, les lieux sont généralement nommés et il est alors possible de . les trouver sur une carte. Parfois, on ne mentionne clairement ni le temps ni le lieu. Les indices du texte servent alors à déduire ces informations.

46

quarante-six • Connaissances liées aux textes

EXTRAIT

• Les éléments merveilleux : les exploits des personnages sont parfois amplifiés, et des ­personnages merveilleux sont tirés de l’imaginaire des gens, par exemple les sorciers . ou sorcières, les animaux enchantés.


EXTRAIT

Lexique thématique A

Apprendre autrement T h è m e

1

L’école au québec

aéroport

dépasser

motivation

science

artistique

différent/différente

musicien/musicienne

statue

atmosphère

expérience

neurone

tempête

aventure

fabriquer

phoque

théâtre

caribou

habitant/habitante

réussite

traditionnel/traditionnelle

climat

mixte

s’exprimer

village

T h è m e

2

L’école dans le monde

54

aborigène

clôture

fréquenter

réserve

Afrique

cuisinier/cuisinière

géographie

scolaire

Australie

désert

international/internationale sœur

barbelé

disperser

kilomètre

tradition

blogue

entourer

pensionnaire

trimestre

chemin

fraiseraie

préciser/précision

tuteur/tutrice

cinquante-quatre • Lexique thématique


EXTRAIT

B Frissons garantis !

T h è m e

1

peur de qui ?

une caverne

fantastique

un orage

ridicule

une corne

une ficelle

un pelage

un secret

une écaille

une fillette

un personnage

un toit

un éclair

une horloge

un poil

un tonnerre

une empreinte

un monstre

une queue

une transformation

une épée

une morsure

ricaner

un voyage

T h è m e

2

peur de quoi ?

un ail

une croissance

une maladie

un poignet

une bête

un fantôme

un mammifère

une sœur

un bouquet une chauve-souris/. des chauves-souris

un frère

une membrane

un sourire

une griffe

nourrir

un vampire

une cloche

un insecte

ordinaire

une vision

une confiance

une localisation

un orteil

un voisin/une voisine Lexique thématique • cinquante-cinq

55


EXTRAIT

C

Au pays des légendes

T h è m e

1

DE BOUCHE À OREILLE

un Amérindien/ . une Amérindienne

un écureuil

mystérieux/mystérieuse

Saguenay

un bûcheron/ . une bûcheronne

l’enfer

un personnage

la sève

la construction

un événement

une qualité

le sirop

une croyance

une légende

québécois/. québécoise

le temps

un cuisinier/. une cuisinière

un lieu

une région

un travailleur/. une ­travailleuse

le diable

un mystère

un rocher

une vengeance

T h è m e

2

LES LÉGENDES URBAINES

56

une adresse

un danger

jusqu’à

une situation

attention

derrière

un message

la sueur

un centre commercial

une disparition

un mensonge

un synonyme

la communication

envers

pendant

un téléphone

la confiance

incroyable

un restaurant

une transformation

un courriel

l’intensité

une rumeur

urbain/urbaine

cinquante-six • Lexique thématique


EXTRAIT

D Du coq à l’âne T h è m e

1

FABULONS

une abeille

une fable

hiberner

un œuf

butiner

une femelle

un mâle

un ouvrier/une ouvrière

chanter

le féminin

le masculin

la prévoyance

une cigale

une fourmi

le miel

raconter

comparer

une fourmilière

une morale

un roi/une reine

une différence

une guêpe

la nourriture

une ruche

T h è m e

2

UN MÉTIER ANIMALIER

un animal/des animaux

un faucon

observer

un prédateur/. une prédatrice

animalier/animalière

la fauconnerie

un outil

protéger

une bande dessinée

la faune

la patience

un signal

un chasseur/. une chasseuse

la forêt

un pêcheur/. une pêcheuse

la ténacité

un chimpanzé

un gorille

pertinent/pertinente

un vétérinaire

enquêter

un laboratoire

un photographe

une vignette Lexique thématique • cinquante-sept

57


EXTRAIT

E

Pour une planète propre

T h è m e

1

UNE SOCIÉTÉ ÉCOLOGIQUE

du/un carton

décomposer

une ordure

réutiliser

une cause

un dépotoir

un plastique

recycler

un citoyen/une citoyenne

un déchet

une poubelle

sélectif/sélective

composter

écologique

un produit

trier

une conséquence

jetable

une quantité

du/un verre

consommer

un métal/des métaux

réduire

un vêtement

T h è m e

2

DE PRÉCIEUSES RESSOURCES NATURELLES

58

une action

électrique

une goutte

une pollution

une ampoule

l’énergie

un litre

potable

la chaleur

une éolienne

naturel/naturelle

récupérer

couler

une fibre

une pâte

une ressource

économiser

gaspiller

un papier

solaire

l’électricité

un geste

le pétrole

la Terre

cinquante-huit • Lexique thématique


EXTRAIT

F

Au-delà des mers

T h è m e

1

UN HOMME À LA MER !

une alerte

une embarcation

la météo

sombrer

une catastrophe

évacuer

un naufrage

un tremblement

une chaloupe

humide

un ouragan

tropical

chavirer

une inondation

un passager/. une passagère

un tsunami

un cyclone

la marée

le quai

une vague

dévaster

la marina

les secours

une victime

T h è m e

2

SILLONNER LES MERS

l’Amérique du Nord

la cartographie

émigrer

un nœud

un appât

cependant

une expédition

une prise

une baie

c’est-à-dire

un explorateur/. une exploratrice

le Saint-Laurent

la barre

un compas

une flotte

un sauvetage

la cale

débarquer

un gouvernail

un sauveteur/. une sauveteuse

une cargaison

embarquer

le large

la température Lexique thématique • cinquante-neuf

59


EXTRAIT

G

Naviguons sur le Net

T h è m e

1

INTERNET, LA GRANDE TOILE

une boîte aux lettres

un contact

une imprimante

un ser­veur

un bureau de poste

un destinataire/. une destinataire

une messagerie

une souris

un câble

un dis­que dur

un nœud

un symbole

un clavier

un écran

un ordinateur

la Toile

connecter

un expé­di­teur/. une expéditrice

une protection

une transmission

une connexion

héberger

un satellite

un virus

T h è m e

2

NAVIGUER EN TOUTE SÉCURITÉ

60

alerter

un commentaire

l’informatique

une publication

anonyme

une consigne

un inter­naute/. une internaute

une règle

une blague

un échange

un lien

la sécurité

une chaîne

un fichier

un logiciel

sûr/sûre

le clavardage

une icône

pirater

une tension

cliquer

une information

un plagiat

virtuel/virtuelle

soixante • Lexique thématique


Les sons consonnes

Son f j g k n s z t

Orthographe f ph j g ge g gu c ch k q qu n nn mn s ss sc c ç t z s t th

Exemples famille, réflexion, récif phare, homophone, orthographe jouer, déjà, goujat girouette, ange, pillage geai, pigeon gare, regarder guêpier, mangue calepin, scorpion, lac choriste, orchestre képi, kilomètre cinq, coq quart, loquet nager, animation année, panne automne sourire, artiste tasse, tignasse scène, science cerceau, recette, larcin garçon, reçu nation, portion zigzaguer, bizarre, fez hasard, vison titre, patin, trust thème, mathématique

Les sons voyelles

Son a é è i o u an in on un ou

Orthographe a, à, â ha ai é hé er ez ai hai e, è, ê hè, hê et, êt i, î y o, ô ho au hau eau u, û hu an, han am en em in im ain ein yn, ym on, hon om un um, hum ou

Exemples ajout, là, âme hache, déshabiller j’irai, j’aimerai édition, félin, finalité héron, héros aimer, enrôler nez glaise, plaie haie, haine examiner, élève, être hère, hêtre carnet, forêt imiter, île, canari synonyme, xylophone odeur, ôter, grotte horizon, horloge automne, jaune, faux hauteur râteau utopie, jupe, flûte humide, bahut anche, tante, hanche amputation, chambre entente, ralentir empiéter, membre invention, lutin implanter, limbes ainsi, main, poulain peindre, serein syndicat, symptôme ongle, honte ombrage, rompre jungle, défunt parfum, humble oubli, poulet, roucouler

EXTRAIT

Des sons consonnes et des sons voyelles pour t’aider à trouver un mot dans le dictionnaire

Extrait Je me souviens - 4e année  
Extrait Je me souviens - 4e année