Page 1


Principaux collaborateurs Comite de reÂdaction Henri Blocher Jean-Claude Dubs Mario Echtler { Jean-Claude Verrecchia Coordonnateur Didier Fougeras ReÂdacteurs permanents David Eyer Hiary Rakotoson Illustration Annie Vallotton Graphisme Sylvia Barbu Correction Corinne Hauchecorne FrancËoise ThaÈder SpeÂcialistes consulteÂs Jean-NoeÈl Aletti Jean-Marc Babut

Dominique BartheÂlemy { FrancËois Bassin Samuel BeÂneÂtreau Kees de Blois Jacques Briend Jacques Chopineau Elian Cuvillier Christiane Dieterle Jean-Marc Droin Ruth B. Edwards Paul Ellingworth Daniel Furter Carl-A. Keller Jean-Claude Ingelaere I. Howard Jones Jean-Daniel Kaestli Andre LaCocque Pierre Le Fort Richard Lehmann Andre LelieÁvre Charles L'Eplattenier Marc LuÈthi Daniel Lys Jean-Daniel Macchi Alphonse Maillot { Jean Margain Jean-Claude Margot Robert Martin-Achard

Alfred Marx Roland Meyer Alan Millard Violaine Monsarrat Jean-Paul Morley Emile Nicole Jules-Marcel Nicole { Dany Nocquet Isabelle Olekhnovitch Rene PeÂter-Contesse Jacques Pons Pierre Prigent Pierre Reymond { Philippe de Robert Thomas RoÈmer Sylvain Romerowski Pierre Sandevoir Bernard Sauvagnat Francis Schmidt Marc Schoeni Jean-Louis Simonet Jean-Pierre Sternberger Brian Tidiman Jean-Marcel Vincent FrancËois Vouga Rene Vuilleumier Guy Wagner Claude WieÂner

Nous remercions les speÂcialistes consulteÂs de l'aide apporteÂe. Toute erreur qui subsisterait serait naturellement du fait de l'eÂditeur.


Pour la traduction, les introductions, les notes, l'index et la concordance : # 2002 SocieÂte biblique francËaise 5 avenue des Erables, 95400 Villiers-le-Bel, France Pour les eÂcrits intertestamentaires : # 1999 Gallimard La Bible. Ecrits intertestamentaires Edition publieÂe sous la direction d'Andre Dupont-Sommer et Marc Philonenko BibliotheÁque de la PleÂiade Pour les apocryphes chreÂtiens : # 1999 Gallimard # 1999 AELAC et Editions Brepols Ecrits apocryphes chreÂtiens Edition sous la direction de FrancËois Bovon et Pierre Geoltrain BibliotheÁque de la PleÂiade Pour les cartes couleur : # 1963, 1978 et 1997 Deutsche Bibelgesellschaft, Stuttgart Edition Karl Elliger, reÂvision Siegfried Mittmann, reÂalisation graphique Deutsche Bibelgesellschaft, Stuttgart et Kartographisches Institut Helmut Fuchs, Leonberg Pour les photos satellites : # RéHR Productions & C.N.E.S. The Holy Land Satellite Atlas, 2 vol. Photocomposition : Compos-Juliot, Paris, France Logotype « Nouvelle Bible Segond » et couverture : BD Consultant, Grenoble, France Tous droits de reproduction, traduction et adaptation reÂserveÂs, pour tous les pays. EPS ± 1250 SEN063C SEN063 EPS ± 1250 SEN065 EPS ± 500 SEN067GB

ISBN 2 85300 170 9 ISBN 2 85300 172 5 ISBN 2 85300 174 1 ISBN 2 85300 169 5

Imprime aux Pays-Bas par Jongbloed 2005


EsaõÈe INTRODUCTION Avec ses 66 chapitres, le rouleau d'EsaõÈe constitue le portail monumental par lequel on acceÁde au grand ensemble des propheÁtes eÂcrivains, ceux que la tradition heÂbraõÈque appelle les « derniers propheÁtes ». Ceux-ci exerceront une influence deÂterminante dans l'eÂlaboration de la foi d'IsraeÈl et, par voie de conseÂquence, dans la conception que les chreÂtiens eux-meÃmes pourront se faire de leur situation devant Dieu. Le nom d'EsaõÈe (aussi transcrit IsaõÈe, sous l'influence de la Bible latine ; heÂbreu Yesha`yahou) constitue aÁ lui seul tout un programme : il signifie « YHWH (le SEIGNEUR) sauve (ou libeÁre) ». Il est aÁ lire en filigrane dans toutes les pages de l'úuvre, quels que soient les temps et les circonstances auxquels s'applique la propheÂtie. Le rouleau d'EsaõÈe porte en effet sur trois peÂriodes bien distinctes. La premieÁre est celle du propheÁte, autour de 740-700 av. J.-C. La seconde, deux sieÁcles plus tard, transporte le lecteur aÁ Babylone vers la fin de l'exil. La troisieÁme enfin projette l'espeÂrance vers l'accomplissement dernier eÂvoque dans la description des cieux nouveaux et de la terre nouvelle (65.17). La tradition biblique ne s'est pas preÂoccupeÂe, comme le font sans cesse les modernes, de proceÂder aÁ une redistribution de ces propheÂties dans le temps. Ce fait est deÂjaÁ clairement atteste par le Siracide , lorsqu'il eÂcrit (vers 180 av. J.-C.) au sujet d'EsaõÈe : Sous une puissante inspiration il vit la fin des temps et consola les affligeÂs de Sion. Jusqu'aÁ l'eÂternite il annoncËa l'avenir et les choses ca$

cheÂes avant qu'elles n'arrivent (48.24s). De meÃme, le grand rouleau d'EsaõÈe retrouve en deux exemplaires (1QIsa et 1QIsb) dans la ceÂleÁbre bibliotheÁque de la communaute de QumraÃn , au nordouest de la mer Morte, ne marque aucune transition entre la partie de l'ouvrage relative aÁ la peÂriode jeÂrusaleÂmite (chap. 1±39) et les deux suivantes. La seule ceÂsure importante qui ait eÂte releveÂe (trois lignes reÂgleÂes, mais laisseÂes en blanc) se trouve, dans le manuscrit « a », entre les chapitres 33 et 34, au bas de la 27e colonne d'un volume qui en compte 54. La raison de ce blanc est sans doute mateÂrielle plutoÃt que litteÂraire. Ces manuscrits, qui remontent au IIe sieÁcle av. J.-C., suggeÁrent que le livre d'EsaõÈe constituait un recueil unique deÁs le IIIe sieÁcle au moins. Le quatrieÁme eÂvangile met la meÃme reÂalite en eÂvidence lorsque, sous la meÃme et unique rubrique de parole du propheÁte EsaõÈe (Jn 12.38s), il cite d'affileÂe le chapitre 53 (le serviteur souffrant) et le chapitre 6 (vocation du propheÁte). $

Le temps d'EsaõÈe : chapitres 1±39 L'essentiel de ce que nous savons de la personnalite du propheÁte se trouve dans ses propres eÂcrits. C'est un citadin de JeÂrusalem qui connaõÃt admirablement sa ville. Tout au long de sa vie, il a eÂte meÃle aux grandes deÂcisions politiques. La tradition des Talmuds en fait d'ailleurs le cousin germain du roi Ozias. Quatre reÁgnes sont citeÂs au deÂbut du livre pour deÂterminer le cadre chronologique de l'activite $

du propheÁte : Ozias (781-740), Jotam (740-736), Achaz (736-716) et EzeÂchias (716-687). Le reÁgne d'Ozias1, roi de Juda, avait eÂte marque par d'importants succeÁs, aussi bien sur le plan de la prospeÂrite eÂconomique que sur ceux de l'organisation administrative et de la politique militaire. Mettant aÁ profit plusieurs deÂcennies de paix, Ozias avait su redonner aÁ Juda une prospeÂrite comparable aÁ celle des jours de Salomon. Son fils Jotam, qui assura la reÂgence lorsque Ozias fut tombe malade, et qui lui succeÂda, conduisit une politique analogue. Le cadre de l'action d'EsaõÈe se situe dans la JeÂrusalem opulente issue de ces deux reÁgnes : Son pays est rempli d'argent et d'or, infinis sont ses treÂsors, constatet-il (2.7). C'est alors que se deÂclenche la guerre syro-eÂphraõÈmite. Elle avait eÂte fomenteÂe par le roi de Damas, un certain RetsõÃn, qui avait fait alliance avec le roi d'IsraeÈl, PeÂqah de Samarie, dans l'espoir de secouer le joug de l'empire assyrien, notamment en cessant de payer le tribut. Pour reÂussir cette entreprise, il eÂtait, pensait-on, utile d'obliger Juda aÁ se rallier aÁ la coalition (cf. 2Ch 26). Jotam s'y eÂtait refuseÂ, et c'est peut-eÃtre au moment de sa mort (ou aÁ la faveur d'une mise aÁ l'eÂcart anteÂrieure) que RetsõÃn et PeÂqah tentent un coup de force : ils deÂcident de deÂposer le roi Achaz, qui avait tout juste vingt ans au moment de son accession au troÃne, pour placer un de leurs partisans sur le troÃne de David (voir 7.6n). RetsõÃn et PeÂqah mettent donc le sieÁge devant JeÂrusalem. C'est aÁ ce moment que nous

La Bible l'appelle Azaria en 2R 14.21 ; 15.1,6-8,17,23,27, mais Ozias en 2R 15.13,30,32,34 ; Es 1.1 ; 6.1+ ; Os 1.1 ; Am 1.1 ; 2Ch 26. Les annales de Tiglath-PileÂser disent Az-ri-ya-a-ou.

1


EÂSAIÈE ± Introduction trouvons EsaõÈe adjurant le jeune roi de faire confiance au SEIGNEUR (YHWH) au lieu de mettre son espeÂrance dans les expeÂditions militaires et les combinaisons politiques (7.1-9). Les sources ne nous permettent pas de savoir quelle fut l'attitude d'Achaz. En tout cas il ne se rallia pas aÁ la coalition et ne fut pas destitueÂ. On pense parfois que pour contrer la pression syroeÂphraõÈmite il fit alleÂgeance au monarque assyrien. En tout eÂtat de cause, celui-ci intervient vers 732, deÂtruisant Damas et annexant une partie importante d'IsraeÈl. Juda, quant aÁ lui, s'en sortira assez bien en preÂservant son autonomie. Au milieu de ces intrigues, la parole du propheÁte apparaõÃt comme la voix de la conscience d'IsraeÈl. C'est aÁ ce moment qu'EsaõÈe reÂdige le reÂcit des circonstances de sa vocation, dans le temple, en un hymne eÂclatant ouÁ l'affirmation absolue de la saintete et de la souverainete universelle de Dieu reÂsonne comme un deÂfi (6.1-10). Le Dieu d'EsaõÈe est en effet le Saint d'IsraeÈl : cette expression caracteÂristique de l'ensemble du livre (cf. aussi Ps 78.41 ; 89.11) reviendra souvent, avec diverses nuances, dans ses trois parties (1.4+ ; 41.14 etc. ; 60.9,14). Elle rappelle tout d'abord, solennellement, que Dieu a des droits sur son peuple et revendique sa fideÂliteÂ. L'appel pressant du propheÁte en faveur de la foi, qui affermit plus solidement que les fortifications de la ville (7.9), l'annonce perseÂveÂrante de sa confiance en Dieu (cf. le « reste qui subsistera » en 6.13 ; 7.3n ; 10.19-22, etc.), l'attente explicite d'un enfant messianique (cf. 7.14 ; 9.5s ; 11.1ss), tous ces messages raniment l'espeÂrance nationale. En 721, au bout d'un sieÁge de trois ans, Samarie est tombeÂe. C'en est fait du royaume du Nord, dont l'eÂlite est emmeneÂe dans un exil dont nous ne savons rien. Seul le royaume de Juda reste eÂpargne par la tourmente. Le roi EzeÂchias preÂside maintenant aÁ ses destineÂes. EzeÂchias est connu pour sa reÂforme religieuse qui vise, entre autres, aÁ eÂvacuer du temple l'idolaÃtrie. Le lourd tribut qu'il faut payer chaque anneÂe au suzerain $

de Ninive entretient dans la contreÂe un esprit de reÂbellion propice aÁ toutes les aventures. On sait qu'EsaõÈe a toujours proÃne la non-intervention et la confiance placeÂe dans le SEIGNEUR (YHWH), non dans les calculs politiques. EzeÂchias cependant poursuit les travaux de son grand-peÁre Ozias ; il exeÂcute dans JeÂrusalem de grands ouvrages de fortification et surtout un prodigieux travail de percement de la colline pour mettre la source hors de porteÂe des eÂventuels assaillants (voir « L'inscription de Siloe », p. 595). Entre 713 et 711 EzeÂchias cherche des appuis en Egypte pour se libeÂrer de la pression assyrienne. EsaõÈe tente alors de faire obstacle aÁ l'alliance militaire proposeÂe par le monarque nubien d'Egypte, Shabaka : on trouve de belles lignes aÁ ce sujet en 31.1-3. Il va jusqu'aÁ ridiculiser les ambassadeurs eÂgyptiens. Pour deÂpeindre le sort qui attendait ces fiers parlementaires, EsaõÈe n'heÂsite pas aÁ se promener dans la ville pieds nus et le derrieÁre nu, c'estaÁ-dire dans la tenue humiliante reÂserveÂe aÁ l'eÂpoque aux prisonniers de guerre (chap. 20). Mais lorsqu'en 703 MerodakBaladaÃn, roi de Babylone, vient aÁ son tour exciter aÁ la reÂbellion contre Ninive (chap. 39), Juda se reÂvolte et bascule dans la guerre. Le pays est ravage par SennacheÂrib. Seule JeÂrusalem, miraculeusement, reÂsiste au sieÁge. Les chapitres 36 aÁ 38 (qui ne sont pas entieÁrement identiques aux annales de 2 Rois et de 2 Chroniques) montrent que, dans la dernieÁre peÂriode de sa vie, le roi EzeÂchias suivit plus eÂtroitement le conseil d'EsaõÈe et eut un comportement de croyant exemplaire face aÁ l'adversiteÂ. Pourtant l'exil menace aÁ l'horizon (39.5-8). Les messages appelant aÁ la justice sociale, aÁ la responsabilite et aÁ l'espeÂrance malgre tout sont groupeÂs dans cette premieÁre partie de la manieÁre suivante : 1±12 Reproches adresseÂs au peuple de Dieu, qui opprime les pauvres tout en pratiquant un culte formaliste ; annonce de la catastrophe prochaine, mais aussi de la venue d'un Sauveur, l'Emmanuel ou Immanou-El, « Dieu avec

857

13±23

24±27 28±35 36±39

nous » (7.14 ; cf. 9.5 ; 11.1-5). PropheÂties sur les nations : Babylone, l'Assyrie, la Philistie, Moab, Damas, l'Egypte, etc. L'Apocalypse d'EsaõÈe (sur ce terme, cf. p. 19, 1092). Contre l'alliance avec l'Egypte. IntermeÁde historique (cf. 2R 18±20) sur le reÁgne d'EzeÂchias.

La consolation d'IsraeÈl : chapitres 40±55 La seconde partie de la propheÂtie console les JudeÂens installeÂs aÁ Babylone depuis la chute de JeÂrusalem en 587/6 av. J.-C. Que deviendrait le reste d'IsraeÈl (46.3) s'il demeurait incapable de discerner l'action du SEIGNEUR (YHWH) dans les grands bouleversements qui modifieront aÁ ce moment l'eÂquilibre des forces ? Car du fin fond du royaume de Perse se leÁve un jeune conqueÂrant aÁ qui tout reÂussit et qui va peÂneÂtrer dans Babylone sans combat. Les gens du pays l'acclameront comme un sauveur, l'eÂlu de Mardouk (le dieu local), appele par celui-ci aÁ remplacer le dernier roi de Babylone, Nabonide, qui ne gouÃtait gueÁre la religion de la capitale et s'eÂtait abstenu d'y paraõÃtre depuis plusieurs anneÂes. Nous sommes en septembre (Tishri ) 539. Si le SEIGNEUR (YHWH) ne disait mot, alors les exileÂs de Juda se noieraient probablement dans les foules qui acclament le nouveau maõÃtre. Mais Cyrus Ð tel est son nom Ð a pour principe de libeÂrer tous les captifs et de s'en faire des partisans en leur accordant la possibilite de pratiquer leur culte et de retourner dans leur pays d'origine. En vue de ce contexte favorable, Dieu parle aÁ nouveau. Dans les chapitres 40±55 du rouleau d'EsaõÈe se deÂveloppe avec force l'affirmation du destin particulier d'IsraeÈl, appele maintenant aÁ entreprendre un nouvel exode dans une marche de la foi au travers du deÂsert qui aboutit aÁ JeÂrusalem et au troÃne royal du SEIGNEUR : Dans le deÂsert, frayez le chemin du SEIGNEUR... JeÂrusalem, toi qui portes la bonne nouvelle... dis aux villes de Juda : Vo-


858 tre Dieu est laÁ ! Le Seigneur DIEU vient avec force (40.3,9s ; cf. 43.16-23 ; 48.21). Il est manifeste que le peuple de Dieu, courbe depuis quarante ans dans la servitude, a besoin d'eÃtre raffermi dans sa foi au Dieu de l'univers entier, qui reÁgne toujours et partout. Avec des accents pleins de ferveur et de sollicitude, la propheÂtie marteÁle : le SEIGNEUR (YHWH) est le Saint d'IsraeÈl, le Tout-Autre (41.14,16,20 etc.) ; mais il est aussi l'unique Dieu veÂritable (43.10-13), le CreÂateur qui a facËonne la terre, les arbres, les cieux, son peuple et tous les peuples (40.26,28 ; 42.5 ; 43.1, etc.). Les exileÂs ne doivent pas s'en laisser conter au sujet des idoles articuleÂes, tailleÂes dans le bois, que l'on promeÁne dans les rues de Babylone (44.9ss ; 46). Le SEIGNEUR (YHWH), qui est le maõÃtre de l'histoire, se sert des monarques et des peuples comme il le veut. On s'en eÂtait deÂjaÁ rendu compte dans le cas de l'Assyrie (10.5ss). Voici aujourd'hui le tour de Cyrus, qui est le berger du

EÂSAIÈE ± Introduction SEIGNEUR, son « messie », celui qui a recËu l'onction du seul vrai Dieu (44.28 ; 45.1). Quatre poeÁmes eÂmergent de cet ensemble, poeÁmes qu'une tradition bien eÂtablie, mais non contraignante, deÂsigne comme les chants du serviteur du SEI signe GNEUR. Cette expression de le plus souvent le peuple d'IsraeÈl (41.8s ; 44.1 etc.). On y a parfois vu une deÂsignation de Cyrus ou d'un anti-Cyrus. En quatre endroits pourtant, il est question d'un personnage mysteÂrieux, aÁ la forte personnaliteÂ, injustement perseÂcuteÂ, mis aÁ mort, et cependant vivant au-delaÁ de son supplice (cf. 42.1-7 ; 49.1-9 ; 50.4-11 ; 52.13±53.12). Beaucoup plus tard, les premiers chreÂtiens n'ont pas heÂsite aÁ reconnaõÃtre en lui JeÂsus-Christ (Mt 12.15-21 ; Lc 1.32 ; 24.27 ; Jn 12.37-41 ; Ac 8.32-35 ; 1P 2.21-25). $

Les derniers chapitres : 56±66 La collection de messages propheÂtiques qui sert de conclusion au rouleau d'EsaõÈe est d'une grande beauteÂ. Ce sont les paro-

les d'un pasteur qui exhorte son troupeau aÁ la repentance, l'invitant aÁ fuir l'idolaÃtrie (57) ou l'hypocrisie (58). Ce sont de graves avertissements aÁ l'endroit de ceux qui perseÂveÁrent dans la faussete (59 ; 65±66), mais aussi les expressions les plus deÂbordantes de compassion et de consolation assorties de promesses de bonheur pour qui accepte l'alliance du Saint d'IsraeÈl (56 ; 57 ; 60 ; 63 ; 66). On sent vibrer la communaute de la foi au travers de ces pages bruÃlantes ouÁ le patheÂtique le dispute au sublime. Rien d'eÂtonnant si le culte de l'Eglise chreÂtienne se plaõÃt aÁ reprendre telles prieÁres, confessions des fautes, supplications ou promesses de graÃce eÂparses dans ces pages. JeÂsus deÂjaÁ les connaissait et les aimait. Dans l'Evangile selon Luc, il confeÁre une destineÂe hors du commun au chapitre 61 : Le souffle du Seigneur DIEU est sur moi, car le SEI re l'onction (= il GNEUR m'a confe m'a fait « messie »). Il m'a envoye pour porter une bonne nouvelle aux pauvres... (cf. Lc 4.16-21).


EsaõÈe PREMIEÁRE PARTIE

1

Vision d'EsaõÈe, fils d'Amots, qu'il eut sur Juda et JeÂrusalem, aux jours d'Ozias, de Jotam, d'Achaz, d'EzeÂchias, rois de Juda. IsraeÈl s'est reÂvolte contre le SEIGNEUR Ciel, Âecoute ! Terre, preÃte l'oreille ! Ð c'est le SEIGNEUR qui parle. J'ai Âeduque et Âeleve des fils, mais ils se sont reÂvolteÂs contre moi. Le búuf connaõÃt son proprieÂtaire, Á ses maõÃtres le l'aÃne connaõÃt la mangeoire ou nourrissent ; IsraeÈl, lui, ne connaõÃt rien, mon peuple ne comprend rien.

2

3

Plus rien d'intact en Juda Quel malheur pour cette nation peÂcheresse, pour ce peuple charge de fautes, pour cette engeance mauvaise, pour ces fils pervertis ! Ils ont abandonne le SEIGNEUR,

4

1

2

Vision 2.1 ; Ab 1+. Ð Le nom d'EsaõÈe (qui a aussi eÂte transcrit IsaõÈe, heÂbreu Yesha`yahou), signifie YHWH (le SEIGNEUR) sauve (meÃme racine heÂbraõÈque que JosueÂ, OseÂe ou JeÂsus). Autres personnages du meÃme nom : Esd 8.7,19 ; Ne 11.7 ; 1Ch 25.3,15 ; 26.25 ; cf. Mt 1.21n. Ð Amots (ne pas confondre avec le propheÁte Amos, dont le nom est treÁs diffeÂrent en heÂbreu) n'est connu que comme peÁre d'EsaõÈe. Ð aux jours d'Ozias (6.1n ; ou Azaria, cf. 2R 15.1 ; 2Ch 26.1)... d'EzeÂchias (2R 18.1±20.21), c.-aÁ-d. approximativement entre 740 et 687 av. J.-C. Ciel (ou cieux, Gn 1.1n) / Terre, pris aÁ teÂmoin : Dt 30.19 ; 31.28 ; 32.1 (cf. Mi 1.2) ; Ps 50.4. Ð c'est le SEIGNEUR qui parle (ou qui a parleÂ) : cf. 22.25 ; 24.3 ; 25.8 ; 1R 14.11n. Ð des fils 63.8 ; cf. Ex 4.22 ; Jr 3.19 ; 31.20 ; Os 2.1 ; 11.1 ; voir aussi Dt 21.18ss. l'aÃne... : litt. l'aÃne, la mangeoire (traduction traditionnelle la creÁche) de ses maõÃtres (heÂbreu ba`al ). Quel malheur v. 24n ; 5.8+ ; cf. 30.1,9. Ð Voir peÂche . Ð engeance : le mot heÂbreu est le plus souvent traduit par descendance ou descendants (cf. 6.13n ; Gn 3.15n). Ð pervertis Gn 6.12 ; autre traduction destructeurs. Ð abandonne Dt 28.20 ; Jr 1.16. Ð bafoue 5.24 ; 52.5 ; 60.14n. Ð le Saint d'IsraeÈl : pour ce nom de Dieu caracteÂristique du livre d'EsaõÈe, voir 5.19,24 ; 10.20 ; 12.6 ; 17.7 ; 29.19 ; 30.11,15 ; 31.1 ; 37.23 ; 41.14,20 ; 47.4 ; 49.7 ; 54.5 ; 60.9,14 ; 2R 19.22 ; Jr 50.29 ; 51.5 ; Os 11.9 ; Ps 71.22 ; 78.41 ; 89.19 ; cf. Lv 19.2 ; Es 6.3 ; 8.13 ; Ha 1.12. Ð Ils ont deÂserte : litt. ils se sont eÂloigneÂs (meÃme forme verbale en Ez 14.5) en arrieÁre ; cette proposition est omise par LXX . Cf. Pr 13.1,24 ; 23.13s ; 29.15. Ð OuÁ (autre traduction pourquoi) donc vous frapper encore : litt. sur quoi serez-vous encore frappeÂs ; cf. Jr 5.3. Ð subversion ou apostasie ; cf. 31.6 ; 59.13 ; Dt 13.6n. Ð Toute la teÃte / tout le cúur : autre traduction toute teÃte / tout cúur. Os 5.13. Ð rien n'est en bon eÂtat Ps 38.4,8. Ð panseÂes... huile : cf. Jr 8.22 ; Lc 10.34. 5.9 ; 6.11 ; 17.9 ; allusion probable aÁ l'invasion assyrienne (cf. 36±37). Ð comme une destruction d'eÂtrangers : expression obscure ; certains comprennent une destruction causeÂe par des eÂtrangers, d'autres une destruction qui atteint des eÂtrangers ; d'autres encore modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire 1

$

$

3

$

4

$

$

$

5

$

6 7

5

6

7

8

9

ils ont bafoue le Saint d'IsraeÈl. Ils ont deÂserteÂ... Á donc vous frapper encore, Ou quand vous ajoutez Áa la subversion ? Toute la teÃte est malade, tout le cúur est souffrant. Depuis les pieds jusqu'aÁ la teÃte, rien n'est en bon Âetat ; blessures, meurtrissures, plaies vives n'ont Âete ni panseÂes, ni bandeÂes, ni adoucies par l'huile. Votre pays est deÂvasteÂ, vos villes sont incendieÂes, des Âetrangers deÂvorent votre terre devant vous. C'est une deÂvastation comme une destruction d'eÂtrangers. Et Sion la belle est resteÂe comme une hutte dans une vigne, comme une cabane dans un champ de concombres, comme une ville preÂserveÂe ! Si le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes ne nous avait laisse des survivants,

comme la destruction de Sodome. Sur le terme traduit par destruction, voir Gn 19.21+,29. Á -d. JeÂrusalem 8 Cf. 30.17. Ð Sion la belle : litt. la fille de Sion, c.-a elle-meÃme, personnifieÂe poeÂtiquement comme une jeune fille ; de meÃme 16.1 ; 37.22 ; 52.2 ; 62.11 ; cf. 10.30n,32n ; 23.10,12 ; 47.1,5 ; Jr 4.11n,31n ; Mi 1.13n ; So 3.14n ; Za 2.11n ; Ps 9.15n ; 45.13n ; 137.8n ; Lm 1.6n. Ð une hutte : cf. Am 9.11n. Ð dans une vigne : cf. 5.2n. Ð cabane 24.20. Ð preÂserveÂe : des versions anciennes ont lu assieÂgeÂe, ce qui correspond aÁ une autre vocalisation du texte heÂbreu. 9 Si le SEIGNEUR... : autre traduction sans le SEIGNEUR... qui nous a laisseÂ... ; formule treÁs proche en Ps 94.17 ; 124.1ns. Ð le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes (voir nom ) v. 24 ; 3.1 ; 6.3,5 ; 10.16,23s ; 19.4 ; 31.4 ; 44.6+ ; ce titre, freÂquent dans les PropheÁtes (voir l'introduction aÁ l'Ancien Testament, p. 15), faisait peut-eÃtre aÁ l'origine reÂfeÂrence aux armeÂes d'IsraeÈl (Ex 12.41 ; 1S 1.3,11 ; 4.4 ; 2S 6.2,18 ; Ps 24.7ss ; cf. Ex 15.3 ; Nb 10.35 ; Jos 3±4 ; 1S 17.45). Il a pu prendre par la suite une signification astrale (les eÂtoiles eÂtant appeleÂes l'armeÂe du ciel, Dt 4.19 ; 17.13 ; Es 40.26 ; 45.12 ; Jr 8.2 ; mais cette deÂsignation s'applique aussi aÁ des eÃtres ceÂlestes concËus comme personnels 1R 22.19 ; Ps 148.2), voire eÂvoquer, de facËon plus geÂneÂrale encore, la multitude des creÂatures (Gn 2.1 ; Ps 103.20ss) ; LXX l'a ici transcrit en grec (le Seigneur SabaoÃth, cf. Jc 5.4n), ailleurs elle le traduit par le Seigneur des puissances (2S 6.2), par le Seigneur tout-puissant ou le Seigneur, le Tout-Puissant (cf. Ap 1.8n). Ð des survivants ou des rescapeÂs ; sur l'ideÂe du reste, qui correspond aÁ la conscience qu'a la communaute d'avoir eÂchappe ou surveÂcu aÁ des malheurs anteÂrieurs, voir 4.2s ; 6.13 ; 10.20-22 ; 11.11,16 (16.14 ; 17.3 ; 21.17) ; 28.5 ; 37.4,31s ; Jr 23.3 ; 31.7 ; 50.20 ; Ez 5.3+ ; 6.8s ; 11.13 ; Am 3.12 ; 5.3,15 ; Mi 2.12 ; 4.6s ; 5.2,6 ; So 2.7,9 ; 3.12s ; Ag 1.12 ; Za 8.6-11 ; 13.8s ; 14.2 ; Ne 1.2 ; Rm 9.29. Ð nous serions vite devenus... : autres traductions nous serions presque devenus ; ou, en rattachant le terme aÁ ce qui preÂceÁde : si le SEIGNEUR ne nous avait laisse quelques survivants, nous serions devenus... Ð Sodome / Gomorrhe v. 10+ ; 3.9 ; 13.19 ; voir Gn 18.20±19.28 ; Dt 29.22 ; Jr 23.14 ; 49.18 ; 50.40 ; Ez 16.46-50 ; Am 4.11 ; So 2.9 ; Lm 4.6 ; Mt 10.15// ; 2P 2.6. $


EÂSAIÈE 1

860

nous serions vite devenus comme Sodome, nous ressemblerions Áa Gomorrhe.

10

11

12

13

14

15

16

17

10

Un culte qui fait horreur aÁ Dieu Ecoutez la parole du SEIGNEUR, chefs de Sodome ! PreÃte l'oreille Áa la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe ! Qu'ai-je Áa faire de la multitude de vos sacrifices ? dit le SEIGNEUR. Je suis rassasie des holocaustes de beÂliers et de la graisse des beÃtes grasses ; je ne prends pas plaisir au sang des taureaux, des agneaux et des boucs. Quand vous venez pour paraõÃtre en ma preÂsence, qui vous demande de fouler les cours de mon temple ? Cessez d'apporter des offrandes inutiles : l'encens est pour moi une abomination ; quant aux nouvelles lunes, aux sabbats et aux convocations, je ne supporte pas le mal avec les assembleÂes solennelles. Je deÂteste vos nouvelles lunes et vos rencontres festives, elles me peÁsent ; je suis las de les supporter. Quand vous tendez les mains, je ferme les yeux pour ne pas vous voir ; quand bien meÃme vous multipliez les prieÁres, je n'entends pas : vos mains sont pleines de sang. Lavez-vous, purifiez-vous, Ãtez de ma vue vos agissements mauvais, o cessez de faire du mal. Apprenez Áa faire du bien, cherchez l'eÂquiteÂ, Sodome / Gomorrhe v. 9+. L'apostrophe s'adresse aÁ JeÂrusalem ; voir aussi Dt 32.32 ; Jr 23.14 ; Lm 4.6. Ð loi ou enseignement, en heÂbreu tora : cf. 2.3 ; 8.16,23 ; Jb 22.22n. 1S 15.22 ; Jr 6.20 ; 7.22 ; Os 6.6 ; Am 5.21-25 ; Mi 6.6-8 ; Ps 50.8. Ð Voir sacrifices . Ð beÃtes grasses : cf. 11.6 ; Ez 39.18 ; Am 5.22. pour paraõÃtre en ma preÂsence : litt. pour eÃtre vus de ma face (cf. 16.12n). Un ms heÂbreu et une version ancienne portent pour voir ma face. Ð qui vous demande : litt. qui recherche cela de vos mains. Ð les cours de mon temple : litt. mes cours. Cf. Ex 23.14ss ; voir aussi Ps 50.8ss ; Pr 15.8 ; 21.3 ; Ec 4.17. Ð nouvelles lunes Nb 28.11. Ð Voir sabbat . Ð convocations : cf. 4.5 ; Lv 23.3ss. Ð mal ou malfaisance, meÃme terme en 10.1 ; 29.20 ; 31.2n ; 32.6 ; 41.29n ; 55.7 ; 58.9 ; 59.4ss ; 66.3n ; Jr 4.14s ; cf. Nb 23.21n ; Os 4.15n ; Am 5.5n. Ð assembleÂes solennelles Lv 23.36n ; Dt 16.8n ; Jr 9.1n ; Am 5.21. Je deÂteste : autre traduction mon aÃme deÂteste (cf. Gn 1.20n). Ð rencontres festives : cf. 33.20. Ð je suis las Jr 15.6. vous tendez les mains (pour prier) 1R 8.22n ; Ps 28.2+ ; cf. Ec 5.1 ; Mt 6.7. Ð je ferme : litt. je cache. Ð de sang : le mot heÂbreu est au pluriel ; cette formule deÂsigne geÂneÂralement l'effusion et la dette de sang lieÂes au meurtre ; 59.3 ; voir aussi 4.4 ; Gn 4.10 ; Dt 19.10 ; cf. Ps 9.13 ; 24.4 ; Pr 6.16ss. Cf. Ps 51.9ss. Ð Voir pur . Ð agissements mauvais Dt 28.20n ; Jr 4.4+. cherchez l'eÂquite ou le droit, cf. v. 21,27 ; cf. 16.5n. Ð redressez l'oppresseur : des versions anciennes ont lu : rendez le bonheur aÁ l'opprimeÂ, ce qui correspond aÁ une vocalisation diffeÂrente du texte heÂbreu. Ð rendez justice et eÂquite correspondent aÁ des termes apparenteÂs en heÂbreu. Ð orphelin / veuve v. 23 ; 9.16 ; 10.2 ; Ex 22.21 ; Jr 7.6 ; 22.3 ; Ez 22.7 ; Ps 82.3+ ; 146.9+ ; Jb 22.9+. argumentons ou discutons ; meÃme forme verbale en Jb 23.7. On pourrait aussi comprendre reÂconcilions-nous. Cf. Mi 6.2. Ð eÂcarlate / cramoisi : c'est l'association de ces deux termes qui est

redressez l'oppresseur, rendez justice Áa l'orphelin, deÂfendez la veuve. 18

19

20

21

22 23

24

25

$

11

19

$

12

13

20 21

$

14 15

22 23

24

$

16 17

$

$

18

25

Venez, je vous prie, et argumentons, dit le SEIGNEUR. Quand vos peÂcheÂs seraient comme l'eÂcarlate, ils deviendraient blancs comme la neige ; quand ils seraient rouges comme le cramoisi, ils deviendraient comme la laine. Si vous voulez Âecouter, vous mangerez ce qu'il y a de meilleur dans le pays ; mais si vous refusez, si vous Ãetes rebelles, vous serez deÂvoreÂs par l'eÂpeÂe Ð c'est la bouche du SEIGNEUR qui parle. Dieu purifiera JeÂrusalem Comment ! La cite fideÁle est devenue une prostitueÂe ! Elle Âetait remplie d'eÂquiteÂ, la justice y seÂjournait, et maintenant ce sont des meurtriers ! Ton argent s'est change en scories, ton vin a Âete coupe d'eau. Tes chefs sont rebelles et complices des voleurs, tous aiment les pots-de-vin et courent apreÁs les reÂcompenses ; ils ne font pas droit Áa l'orphelin, et la cause de la veuve ne les preÂoccupe pas. A cause de cela, Ð deÂclaration du Seigneur, du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, l'Indomptable d'IsraeÈl Ð malheur ! Je tirerai satisfaction de mes adversaires, et je me vengerai de mes ennemis. J'eÂtendrai de nouveau la main sur toi, traduite par eÂcarlate en Ex 25.4n. Ð ils deviendraient... : autre traduction possible deviendraient-ils... ? Ð blancs comme la neige Ps 51.9. ce qu'il y a de meilleur... : litt. le bon du pays ; cf. Jr 2.7 ; voir aussi Esd 9.12. l'eÂpeÂe Lv 26.6,25 ; Dt 32.42 ; 2S 2.26 ; Jr 2.30. Ð la bouche... : cf. 34.16n ; 40.5 ; 58.14. Comment : voir 14.4n ; Am 5.1. Ð fideÁle ou suÃre, stable ; il s'agit de JeÂrusalem ; cf. v. 26. Ð prostitueÂe : cf. 23.15-18 ; Ez 16.15-43 ; 23.22-49 ; Os 1.2 ; 2.4-15 ; 3.3. Ð eÂquite ou droit, cf. v. 17+ ; 5.7 ; Ps 89.15 ; 97.2. Ð seÂjournait : litt. passait la nuit ou logeait. scories : cf. Ez 22.18. Ð vin : cf. 5.1-7. chefs / rebelles Os 9.15. Ð pots-de-vin / reÂcompenses 5.23 ; 33.15 ; Ex 23.7-8+. Ð orphelin / veuve v. 17+. Ð ne les preÂoccupe pas : litt. ne vient pas vers eux. Ð Cf. 3.15+. du Seigneur... : litt. du Seigneur (heÂbreu ha-'adoÃn) YHWH des ArmeÂes, v. 9n. Ð l'Indomptable d'IsraeÈl : cf. 10.13 ; 46.12 ; 49.26+ ; Gn 49.24n. Ð malheur ! la meÃme interjection est traduite par quel malheur pour au v. 4. Ð Je tirerai satisfaction : cf. Gn 27.42n ; Ez 5.13n. L'heÂbreu joue sur une assonance entre les verbes traduits respectivement par Je tirerai satisfaction et je me vengerai (ces verbes sont proches par le sens comme par la forme). J'eÂtendrai de nouveau : voir v. 26n. Ð comme avec de la potasse : le terme correspondant est traduit par lessive en Jb 9.30 (terme apparente en Jr 2.22n ; Ml 3.2) ; une autre acception du meÃme mot, ou un homonyme, eÂvoque la purete en Ps 18.21,25 ; Jb 22.30. On utilisait un meÂlange de potasse et de soude pour le lavage des meÂtaux ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire dans une fournaise. Ð toutes tes parcelles de plomb : un mot treÁs proche deÂsigne l'eÂtain (Ez 22.18-20 ; 27.12). On peut aussi comprendre, plus simplement, tes deÂchets. Cf. Jr 6.29.


EÂSAIÈE 1±2

je passerai au creuset tes scories, comme avec de la potasse, et j'enleÁverai toutes tes parcelles de plomb. Je te donnerai de nouveau des juges comme par le passeÂ, et des conseillers comme au deÂbut. ApreÁs cela, on t'appellera « Ville de la justice », « Cite fideÁle ».

26

Sion sera libeÂreÂe par l'eÂquiteÂ, ceux qui y reviendront, par la justice. Mais le deÂsastre atteindra les reÂvolteÂs comme les peÂcheurs, ceux qui abandonnent le SEIGNEUR disparaõÃtront.

27 28

Alors on aura honte des teÂreÂbinthes, objets de vos deÂsirs, et vous rougirez des jardins que vous vous Ãetes choisis ; car vous serez comme un teÂreÂbinthe au feuillage fleÂtri, comme un jardin qui n'a pas d'eau. Le puissant sera comme de l'eÂtoupe, et son action comme une Âetincelle ; Ãleront tous les deux ensemble, ils bru il n'y aura personne pour Âeteindre.

29

30

31

Toutes les nations afflueront aÁ JeÂrusalem 2 Paroles d'EsaõÈe, fils d'Amots, ce qu'il a vu au sujet de Juda et de JeÂrusalem. 2 Dans la suite des temps, la montagne de la maison du SEIGNEUR sera Âetablie au sommet des montagnes ; elle s'eÂleÁvera au-dessus des collines, 26

Je te donnerai de nouveau... : litt. je ferai revenir (le meÃme verbe a eÂte traduit par j'eÂtendrai de nouveau au v. 25) tes juges comme par le passeÂ, c.-aÁ-d. je ferai revenir tes juges d'autrefois ou je ferai redevenir tes juges comme ils eÂtaient autrefois. Ð Ville de la justice 54.14 ; cf. Jr 33.16n. Ð Cite fideÁle v. 21 ; cf. 60.14 ; Ap 2.17 ; 3.12. eÂquite / justice 5.7,16 ; 9.6 ; 28.17 ; 32.16 ; 33.5 ; 58.2 ; 59.9. Ð ceux qui y reviendront : certains comprennent les gens de Sion (c.aÁ-d. JeÂrusalem) qui reviendront (au SEIGNEUR, c.-aÁ-d. qui se convertiront). LXX ses captifs (ceux de JeÂrusalem) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire ses habitants, cf. v. 26 ; 6.7 ; 10.20-22. les reÂvolteÂs comme les peÂcheurs : litt. reÂvolteÂs et peÂcheurs ensemble ; tournure particulieÁrement freÂquente chez EsaõÈe, cf. v. 31 ; 9.20 ; 10.8 (autant de) ; 11.6s,14 ; 18.6 ; 22.3 ; 27.4 ; 31.3 ; 40.5 ; 41.1,19s,23 ; 42.14 ; 43.17,26 ; 44.11 ; 45.8,21 ; 52.8s ; 60.13. on aura honte : autre traduction ils auront honte. Ð teÂreÂbinthes : arbres associeÂs aux pratiques idolaÃtriques du culte cananeÂen de la feÂcondite : 57.5 ; Os 4.12s ; cf. Jr 2.20,23 ; Ez 6.13+. Ð jardins (eÂgalement consacreÂs aÁ l'idolaÃtrie) : cf. 17.10 ; 65.3 ; 66.17. fleÂtri 64.5 ; Ps 1.3+. Cf. 5.24 ; 9.4,17s ; 10.16s ; 26.11 ; 29.6 ; 30.27,30,33 ; 33.11. Ð personne pour eÂteindre Jr 4.4 ; 21.12 ; Am 5.6. $

27

$

28

29

30 31

2

3

4

5

6

7

8

9

10

3

et toutes les nations y afflueront. Une multitude de peuples s'y rendra ; ils diront : Venez, montons Áa la montagne du SEIGNEUR, Áa la maison du Dieu de Jacob ! Il nous enseignera ses voies, et nous suivrons ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, de JeÂrusalem la parole du SEIGNEUR. Il sera juge entre les nations, il sera l'arbitre d'une multitude de peuples. De leurs ÂepeÂes ils forgeront des socs de charrue, de leurs lances des serpes : une nation ne leÁvera plus l'eÂpeÂe contre une autre, et on n'apprendra plus la guerre. Maison de Jacob, venez, marchons Áa la lumieÁre du SEIGNEUR ! Le jour du SEIGNEUR, jour du jugement Car tu as deÂlaisse ton peuple, la maison de Jacob, parce qu'il est rempli des pratiques de l'Orient, de gens qui cherchent des preÂsages, comme les Philistins, parce qu'il s'accorde avec les Âetrangers ; son pays est rempli d'argent et d'or, infinis sont ses treÂsors, son pays est rempli de chevaux, infini le nombre de ses chars. Son pays est rempli de faux dieux ; on se prosterne devant l'úuvre de ses mains, devant ce que ses doigts ont fait. L'eÃtre humain est courbeÂ, l'homme est abaisseÂ, ne leur pardonne pas ! Entre dans les rochers et cache-toi dans la poussieÁre, 16.16 ; Ps 122.4. montons... Za 8.3 ; Ps 24.3. Ð Dieu de Jacob Ps 46.8 ; 75.10 ; 76.7 ; 84.9. Ð Sion 4.5 ; 8.18 ; 14.32 ; 28.16 ; 33.5. Ð sortira : autre traduction s'imposera ; cf. 42.1nss ; 51.4. Ð loi 1.10n. juge / arbitre : cf. 11.3s ; 16.5. Ð eÂpeÂes / socs de charrue / lances / serpes : cf. Jl 4.10. Ð plus la guerre Os 2.20 ; Za 9.10 ; Ps 46.10. Maison de Jacob : l'expression deÂsigne le plus souvent les deux royaumes (8.17 ; 10.20 ; 14.1 ; 29.22). Ð marchons aÁ la lumieÁre 10.17 ; 60.1,3 ; Ps 56.14 ; 119.105 ; Pr 6.23 ; Jn 12.35s. il est rempli : litt. ils sont remplis, mais les pronoms des v. 7s sont au singulier. Ð des pratiques de l'Orient : litt. de l'Orient, c.-aÁ-d., vraisemblablement, de pratiques cultuelles venues de MeÂsopotamie. Ð de gens qui cherchent des preÂsages : c.-aÁ-d. de devins ou de magiciens ; meÃme racine heÂbraõÈque en 57.3 ; Lv 19.26n ; Dt 18.10 ; Jr 27.9 ; Mi 5.11. Le terme est apparente au mot pour nueÂe ou nuage, peut-eÃtre aÁ cause de l'observation divinatoire du ciel. Ð il s'accorde avec les eÂtrangers : litt. ils frappent (des mains) parmi des enfants d'eÂtrangers (si l'on identifie le verbe aÁ celui de Jb 27.23n) ; on peut y voir un geste d'alliance, ou un applaudissement aux coutumes eÂtrangeÁres. On pourrait encore traduire, par rapprochement avec un verbe de meÃme forme en 1R 20.10 (suffire) : ils abondent en enfants d'eÂtrangers. chevaux / chars 31.1 ; Dt 17.16 ; Os 14.4 ; Am 2.15 ; 4.10 ; Ps 20.8. faux dieux : le terme heÂbreu eÂvoque le neÂant ou l'inconsistance, et il rappelle par sa forme le mot traduit par dieu ; de meÃme aux v. 18,20 ; 10.10s ; 19.1,3 ; 31.7 ; Lv 19.4n ; Ha 2.18 ; Ps 96.5 ; 97.7 ; le meÃme terme est traduit par neÂant en Jb 13.4. Ð l'úuvre de ses mains : cf. 17.8. courbe / abaisse v. 11,17 ; 5.15 ; cf. 23.9. Le verbe traduit par est courbe est traduit par renverser en 25.12 ; 26.5 ; par eÃtre bas en 29.4 ; cf. 60.14. Ð ne leur pardonne pas : autre traduction ne les releÁve pas ; cf. Gn 50.17n ; Ps 99.8n. Entre dans les rochers v. 19,21 ; cf. Os 10.8 ; Lc 23.30 ; Ap 6.15s. Ð la frayeur du SEIGNEUR : c.-aÁ-d. la frayeur que le SEIGNEUR inspire ; voir crainte . Ð eÂclat de sa majeste v. 19,21 ; 24.14n ; Ps 21.6 ; 104.1. $

4 5

6

$

Paroles... : autres traductions ce qu'a vu EsaõÈe... ; les paroles qu'a vues EsaõÈe... ; le verbe est apparente au terme traduit par vision en 1.1. 2 Mi 4.1-3. Ð Dans la suite des temps : litt. dans la suite (ou aÁ la fin) des jours ; meÃme expression en Gn 49.1 ; Nb 24.14 ; Dt 4.30 ; 31.29 ; Jr 23.20 ; 30.24 ; 48.47 ; 49.39 ; Ez 38.16 ; Os 3.5 ; Mi 4.1 ; Dn 2.28 (eÂquivalent arameÂen) ; 10.14. Ð la montagne de la maison du SEIGNEUR : le mont Sion (2.3+) sur lequel est baÃti le temple de JeÂrusalem. Cf. 6.1 ; 11.9 ; 24.23 ; 25.6 ; 27.13 ; 56.7 ; 65.25 ; Ez 20.40+ ; Za 14.4 ; Ps 2.6 ; 15.1 ; 48.2. Ð montagnes / collines : cf. v. 14 ; 65.7+. Ð toutes les nations 25.6 ; 60.3 ; 66.18-20 ; Jr 3.17 ; Za 8.20-22 ; 14.16s ; Ps 72.11 ; 86.9 ; Ap 15.4. Ð y afflueront : cf. Dt

861

7 8

1

9

10

$


EÂSAIÈE 2±3

862

loin de la frayeur du SEIGNEUR, de l'eÂclat de sa majesteÂ. Les yeux hautains de l'eÃtre humain seront abaisseÂs, la supeÂriorite des hommes sera courbeÂe : le SEIGNEUR seul sera Âeleve en ce jour-laÁ. Car c'est un jour pour le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, contre tout ce qui est hautain et orgueilleux, contre ce qui s'eÂleÁve et doit Ãetre abaisse ; contre tous les ceÁdres du Liban, hauts et ÂeleveÂs, et contre tous les cheÃnes du BashaÃn, contre toutes les hautes montagnes et contre toutes les collines ÂeleveÂes ; contre toutes les hautes tours et contre toutes les murailles fortifieÂes ; contre tous les bateaux de Tarsis et contre tous les navires preÂcieux. La hauteur de l'eÃtre humain sera courbeÂe, la supeÂriorite des hommes sera abaisseÂe : le SEIGNEUR seul sera Âeleve ce jour-laÁ.

11

12

13 14 15 16 17

Tous les faux dieux seront balayeÂs. On entrera dans les grottes des rochers et dans les profondeurs de la poussieÁre, loin de la frayeur du SEIGNEUR, de l'eÂclat de sa majesteÂ, quand il se leÁvera pour Âepouvanter la terre. En ce jour-laÁ, l'eÃtre humain jettera aux rats et aux chauves-souris ses faux dieux d'argent et ses faux dieux d'or, qu'il s'eÂtait faits pour se prosterner devant eux ; on entrera dans les creux des rochers et dans les fentes des rocs, loin de la frayeur du SEIGNEUR, de l'eÂclat de sa majesteÂ, quand il se leÁvera pour Âepouvanter la terre.

18 19

20

21

11 12 13

14 16

17 18

19

20

21 22

3

Les yeux hautains... 5.15 ; cf. 37.29 ; Lc 1.51. Ð abaisseÂs / courbeÂe v. 9+. Ð la supeÂriorite : litt. l'eÂleÂvation, de meÃme au v. 17. jour 13.6 ; Jl 1.15+ ; Am 5.18. ceÁdres du Liban (10.34n) / cheÃnes du BashaÃn (en Transjordanie) : cf. Ez 27.5s ; Za 11.1s. Ð hauts et eÂleveÂs : meÃme expression heÂbraõÈque pour le troÃne de Dieu en 6.1 (treÁs eÂleveÂ). montagnes / collines : cf. v. 2 ; 65.7+. Tarsis : port et colonie pheÂnicienne (23.7n) de la peÂninsule ibeÂrique qui constituait, aÁ l'eÂpoque, la limite des voyages au long cours (voir 66.19 ; Gn 10.4 ; 1R 10.22 ; 22.49 ; Jon 1.3 ; Ps 72.10). Par extension les bateaux de Tarsis deÂsignent l'ensemble des vaisseaux au long cours, quelle que soit leur destination (23.1,14 ; 60.9 ; cf. Ps 48.8). Ð navires : sens probable d'un terme heÂbreu qui n'apparaõÃt qu'ici. courbeÂe / abaisseÂe v. 9+. Ð le SEIGNEUR seul sera eÂleve 2S 22.3 ; Ps 46.8 (meÃme racine heÂbraõÈque pour haute retraite). V. 8n. Ð seront balayeÂs : autre traduction passeront ; meÃme verbe (ou homonymes) en 8.8 ; 9.9 (remplacer) ; 21.1 ; 24.5 (alteÂrer) ; 40.31 (renouveler) ; 41.1 ; Jb 4.15n. On entrera : autre traduction ils entreront ; cf. v. 10+. Ð l'eÂclat de sa majeste v. 10+. Ð quand il se leÁvera 14.22 ; 33.10 ; Nb 10.35 ; Ps 7.7 ; 9.20 ; 12.6 ; 68.2 ; 82.8 ; 102.14. rats : litt. creuseurs de trous ; autre traduction taupes. Ð ses faux dieux (2.8n) d'argent... cf. 30.22n ; 31.7. Ð devant eux : sous-entendu dans le texte. V. 10+. Ð creux / fentes : cf. Ex 33.22 ; Jg 15.8,11. Ce v. ne figure pas dans LXX . Ð qui n'a qu'un souffle... ou dont le (seul) souffle est dans ses narines ; cf. Gn 2.7n ; Jb 7.7+.

22

3

2

3

4 5

6

7

8

9

2

Le Seigneur... des ArmeÂes 1.9n,24n. Ð toute ressource et tout appui : les deux termes heÂbreux, qui sont apparenteÂs, deÂsignent peut-eÃtre au sens propre un baÃton d'appui ou un sceptre, signes

L'anarchie dans le royaume de Juda Le Seigneur, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, Âecarte de JeÂrusalem et de Juda toute ressource et tout appui, toute ressource de pain et toute ressource d'eau, le heÂros et l'homme de guerre, le juge et le propheÁte, le devin et l'ancien, le chef de cinquante et le notable, le conseiller, l'artisan habile et l'expert en occultisme. Je leur donnerai des jeunes gens pour chefs, des gamins les domineront. Parmi le peuple, l'un pressera l'autre et chacun son prochain ; le jeune homme importunera le vieillard, le vulgaire importunera l'honorable. Alors un homme saisira son freÁre dans la maison paternelle : Tu as un manteau, sois notre chef ! Prends cette masse treÂbuchante ! Ce jour-laÁ, l'autre s'eÂcriera : Je ne suis pas meÂdecin, et dans ma maison il n'y a ni pain ni manteau ; ne me nommez pas chef du peuple ! Car JeÂrusalem treÂbuche, Juda s'effondre, parce que leur langue et leurs agissements sont dirigeÂs contre le SEIGNEUR ; ils se rebellent devant sa gloire. Leur audace teÂmoigne contre eux ; leur peÂcheÂ, ils le montrent, comme Sodome, d'autorite (mot de la meÃme famille en Ex 21.19 ; Nb 21.18 [canne]). devin : cf. 44.25 ; Dt 18.10-14 ; Jos 13.22 ; 1S 6.2 ; ce terme deÂsigne parfois des propheÁtes : Jr 27.9 ; 29.8 ; Mi 3.5-7 ; Za 10.2. Ð ancien Ex 3.16,18 ; Dt 25.5-10 ; 2S 5.3 ; 1R 21.8. chef de cinquante : cf. 2R 1.9-13. Ð notable : litt. eÂleve de face ; de meÃme en 9.14 ; 2R 5.1 ; Jb 22.8n. Ð l'artisan habile : litt. le sage des artisans ; certains traduisent l'habile magicien ; cf. 40.20 ; Ex 28.3n. Ð en occultisme : le meÃme terme est traduit par amulettes au v. 20 ; il semble eÂvoquer un chuchotement en 26.16n ; ailleurs il deÂcrit plus particulieÁrement la pratique des charmeurs de serpent (Jr 8.17 ; Ps 58.6 ; Ec 10.11). V. 12 ; Ec 10.16. Ð gamins : traduction incertaine. Le meÃme mot est traduit par infortune en 66.4n. Certains pensent qu'il deÂsigne ici des tyrans, des faibles ou des caprices. 9.18 ; Jg 7.22 ; 1S 14.20 ; Mi 7.5s ; Mt 10.21. Ð pressera ou opprimera, autre forme du meÃme verbe au v. 12 (oppresseurs) ; 9.3 ; 14.2,4 ; 53.7n ; 58.3 ; 60.17 ; cf. Ex 3.7n. Ð importunera : autres traductions traitera avec insolence ; attaquera ; meÃme verbe en Pr 6.3. Ð vulgaire / honorable : les termes correspondants pourraient deÂsigner, au sens concret, ce qui est leÂger ou lourd ; au sens figureÂ, ce qui est meÂprisable ou honorable (voir gloire ). maison paternelle : l'expression est parfois traduite par famille. Ð masse treÂbuchante : cf. Jr 6.21. l'autre s'eÂcriera : litt. il eÂleÁvera (la voix) pour dire. leurs agissements ou leurs actes, meÃme terme au v. 10 ; 1.16 ; cf. Jr 4.4+ ; Ps 77.12n. Ð sont dirigeÂs... : litt. (sont) vers YHWH pour se rebeller (contre) les yeux de sa gloire ; on pourrait aussi traduire pour braver son regard glorieux. Leur audace : litt. la direction (?) de leur face, ce qui pourrait signifier l'expression de leur visage (cf. Jr 3.3), les faveurs dont ils beÂneÂficient, ou encore leur partialite ; cf. Pr 24.23n ; 28.21n. Ð $

3

4

5

$

6 7 8

$

1

Laissez donc l'eÃtre humain, qui n'a qu'un souffle dans les narines : quelle valeur a-t-il ?

9


EÂSAIÈE 3±4

10 11

12

13 14

15

16

ils ne le cachent pas. Quel malheur pour eux ! Car ils se preÂparent un malheur. Dites : Le juste est en bonne voie, il jouira du fruit de ses actes. Quel malheur pour le meÂchant ! Cela ira mal pour lui, car il lui sera fait ce que ses mains ont preÂpareÂ. Mon peuple a pour oppresseurs des gamins, et des femmes le dominent ; mon peuple, tes guides t'eÂgarent, ils effacent le chemin que tu suis. Le proceÁs des dirigeants d'IsraeÈl Le SEIGNEUR se leÁve pour accuser, il est debout pour juger les peuples. Le SEIGNEUR entre en jugement avec les anciens de son peuple et avec ses chefs : Vous avez deÂvore la vigne ! Ce sont les biens dont vous avez deÂpouille le pauvre qui remplissent vos maisons ! Pourquoi donc Âecrasez-vous mon peuple, pourquoi broyez-vous la face des pauvres ? Ð deÂclaration du Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes. Contre les belles dames de JeÂrusalem Le SEIGNEUR dit : Parce que les filles de Sion sont hautaines, parce qu'elles marchent le cou tendu et les regards effronteÂs, parce qu'elles vont Áa petits pas et qu'elles font reÂsonner les anneaux de leurs pieds, teÂmoigne contre eux : cf. Jr 14.7 ; Os 5.5 ; 1Tm 5.24. Ð Voir peÂche . Ð comme Sodome 1.9-10+. Dites... : certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire heureux le juste , car il est bon. Ð il jouira... : litt. ils (c.-aÁ-d., probablement, les justes) mangeront le fruit de leurs agissements (v. 8n) ; cf. Ps 128.2 ; Pr 1.31 ; 12.14 ; Ga 6.7. Cela ira mal pour lui : litt. mauvais, mot qui peut eÂvoquer le mal commis comme le malheur subi. Ð ce que ses mains ont preÂpare (cf. v. 9) ou selon ce que meÂritent les úuvres de ses mains ; cf. 59.18+. oppresseurs v. 5n. Ð gamins v. 4+ ; en modifiant le texte d'apreÁs des versions anciennes, on pourrait aussi traduire : ses oppresseurs le grappillent. Ð femmes : cf. 1R 15.13 ; voir aussi Na 3.1. Des versions anciennes ont lu exacteurs ou creÂanciers au lieu de femmes. Ð t'eÂgarent : cf. 9.15 ; Jr 23.13 ; Os 4.12 ; Mi 3.5. Ð ils effacent le chemin que tu suis : litt. ils engloutissent (ou ils rendent confus, ils brouillent cf. 9.15n ; 19.3n ; 28.7n ; Ps 107.27n) le chemin de tes sentiers. 41.1+ ; Jr 2.9 ; Os 4.1 ; Mi 6.1 ; Ps 50.4. deÂvore : on pourrait aussi traduire bruÃle (cf. 4.4n ; 5.5n) ; d'autres comprennent vous avez brouteÂ, cf. Ex 22.4n. Ð la vigne : cf. 5.17. Ð Ce sont... : litt. ce qui a eÂte vole au pauvre (est) dans vos maisons Am 2.6-8 ; Mi 2.1s. 1.23 ; 5.23 ; 10.1s ; cf. 11.4 ; 16.5 ; Lv 19.13 ; Am 5.7,10-15 ; 6.12 ; 8.46 ; Pr 22.22s. les filles de Sion : il s'agit des femmes de JeÂrusalem ou, plus particulieÁrement, de celles de la cour royale (le palais, comme le temple, eÂtait situe sur le mont Sion). Cf. Ez 16.50 ; So 3.11. Ð elles font reÂsonner les anneaux : cette expression traduit un seul verbe heÂbreu, de la meÃme racine que le mot traduit par anneaux au v. 18. Seigneur / SEIGNEUR : heÂbreu 'AdonaõÈ / YHWH, cf. Ex 3.15n. Ð chauve ou galeux ; le mot heÂbreu correspondant n'apparaõÃt qu'ici. Ð leur front : terme rare qui n'apparaõÃt qu'ici et en 1R 7.50 (gonds). On a aussi compris leur sexe ; cf. 47.3 ; Jr 13.26 ; Ez 16.37.

17

18 19 20 21 22 23 24

4

3

18

$

11

12

13 14

15 16

17

Les veuves de JeÂrusalem Tes hommes tomberont par l'eÂpeÂe, tes heÂros Áa la guerre. Ses portes geÂmiront et seront dans le deuil ; deÂpouilleÂe, elle s'assieÂra par terre. Sept femmes saisiront en ce jour-laÁ un seul homme pour lui dire : Nous mangerons notre propre pain, et nous nous veÃtirons de notre propre manteau ; fais-nous seulement porter ton nom ! EnleÁve notre deÂshonneur !

26

$

10

le Seigneur rendra chauve le craÃne des filles de Sion, le SEIGNEUR deÂnudera leur front. En ce jour-laÁ, le Seigneur oÃtera toute parure : les anneaux, les filets et les croissants ; | les pendants d'oreilles, les bracelets et les voiles ; | les coiffes d'apparat, les chaõÃnettes de cheville et les ceintures, les boõÃtes de senteur et les amulettes ; | les bagues Áa cachet et les anneaux de nez ; | les veÃtements de feÃte et les larges tuniques, les manteaux et les reÂticules, | les miroirs et les sous-veÃtements, les turbans et les mantilles. Au lieu d'essences odorifeÂrantes, ce sera l'infection ; au lieu de ceinture, une corde ; au lieu d'une coiffure arrangeÂe, une tonsure ; au lieu d'un manteau de luxe, un sac pour pagne ; une marque fleÂtrissante au lieu de beauteÂ.

25

2

20

22 23 24

863

Les rescapeÂs d'IsraeÈl En ce jour-laÁ, le germe du SEIGNEUR deviendra beaute et gloire, et le fruit du pays deviendra orgueil et splendeur pour les rescapeÂs d'IsraeÈl. | Alors celui qui restera Áa Sion et celui qui sera laisse Áa toute parure : litt. (la) parure ; autre traduction la splendeur. Ð Il est difficile de deÂfinir avec preÂcision chacun des eÂleÂments de cette eÂnumeÂration. Les anneaux (ou grelots, selon certains) eÂtaient probablement porteÂs aux chevilles (v. 16n). Ð filets ou soleils. Ð croissants ou miroirs. coiffes d'apparat : cf. 61.3n. Ð boõÃtes de senteur : litt. maisons de l'aÃme. Ce dernier mot (cf. Gn 1.20n) peut eÃtre pris au sens de respiration, d'ouÁ parfum, ou bien au sens de vie (cf. 1S 25.29), auquel cas l'expression deÂsignerait des talismans destineÂs aÁ proteÂger leurs porteuses. Ð amulettes v. 3n. veÃtements de feÃte : meÃme terme en Za 3.4. Ð reÂticules : peuteÃtre des bourses ou des sacs aÁ main (cf. 2R 5.23). miroirs : terme rare qui est proche de la racine signifiant deÂvoiler ; voir aussi 8.1n. Ð sous-veÃtements : cf. Jg 14.12n. ceinture / pagne : les deux termes heÂbreux sont apparenteÂs. Ð un sac : signe de deuil. Ð marque fleÂtrissante : litt. bruÃlure. Il s'agit vraisemblablement de la marque au fer rouge que l'on infligeait aux esclaves et aux captifs ; d'apreÁs un ms de QumraÃn , certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire la honte. tomberont par l'eÂpeÂe 2S 1.12 ; Os 14.1. Ð tes heÂros : litt. ta bravoure. Ses portes : litt. ses ouvertures, ses entreÂes ; il s'agit des portes de JeÂrusalem et, par extension, de tous ceux qui se reÂunissent aux portes de la ville ; cf. Dt 16.18n ; Lm 1.4 ; 2.9. Ð elle s'assieÂra par terre : cf. 47.1 ; Jb 2.13 ; Esd 9.3. $

25 26

4

pain / manteau : cf. Ex 21.10. Ð fais-nous seulement porter ton nom : litt. que ton nom soit seulement proclame sur nous (cf. 2S 12.28n). Ð EnleÁve notre deÂshonneur : autre traduction lave les outrages que nous subissons ; cf. 54.1 ; Gn 30.23n ; Lc 1.25. à me terme heÂbreu en 61.11 ; Jr 2 le germe : cf. 6.12s ; 11.1 ; 53.2 ; me 23.5 ; 33.15 ; Za 3.8 ; 6.12 (titre messianique). Ð rescapeÂs d'IsraeÈl 10.20 ; 37.31. 3 restera 1.9+. Ð saints 1.4n ; cf. Ex 19.5. Ð inscrits pour obtenir (le verbe est sous-entendu dans le texte) la vie : cf. Ex 32.32+. Ð aÁ JeÂrusalem Ps 87.6 ; cf. Ez 13.9n. 1

$

$


EÂSAIÈE 4±5

864

JeÂrusalem seront appeleÂs saints, tous ceux qui seront inscrits pour obtenir la vie Áa JeÂrusalem. | ApreÁs que le Seigneur aura lave les ordures des filles de Sion et nettoye JeÂrusalem du sang qui est en son sein, par un souffle d'eÂquite et par un souffle de destruction, | le SEIGNEUR creÂera, sur toute l'eÂtendue du mont Sion et sur ses assembleÂes convoqueÂes, une nueÂe et de la fumeÂe pendant le jour, et la clarte d'un feu flamboyant pendant la nuit ; car tout ce qui est glorieux sera mis Áa couvert. | Il y aura une hutte pour faire de l'ombre pendant la chaleur du jour, pour servir d'abri et de cachette pendant l'averse et la pluie violentes.

4

5

6

5 2

3

4

La vigne du SEIGNEUR Laissez-moi, je vous prie, chanter pour mon ami le chant de mon bien-aime pour sa vigne. Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile. Il en travailla la terre, oÃta les pierres et y planta un ceÂpage de choix ; il baÃtit une tour au milieu d'elle, il y creusa aussi une cuve. Il espeÂrait qu'elle produirait des raisins, mais elle a produit des fruits puants ! Maintenant, habitants de JeÂrusalem, hommes de Juda, soyez juges, je vous prie, entre moi et ma vigne ! Qu'y avait-il encore Áa faire Áa ma vigne que je n'aie pas fait pour elle ? Pourquoi, quand j'espeÂrais qu'elle produirait des raisins, a-t-elle produit des fruits puants ? Maintenant laissez-moi, je vous prie, vous faire savoir ce que je ferai Áa ma vigne. J'en arracherai la haie, pour qu'elle soit deÂvoreÂe ; Ãture, j'ouvrirai des breÁches dans sa clo

5

filles de Sion 3.16ss ; l'expression deÂsigne peut-eÃtre ici l'ensemble de la population de JeÂrusalem. Ð nettoye 2Ch 4.6n. Ð du sang : litt. des sangs (voir 1.15n). Ð souffle ou esprit , vent. Ð d'eÂquite ou de droit, de jugement ; cf. 28.6. Ð destruction : terme de la meÃme racine que le verbe traduit par deÂvorer (3.14n) ou eÂliminer (Dt 13.6n) ; autre traduction incendie (6.13n). 5 Cf. 6.3s ; 24.23. Ð une nueÂe... : autre traduction une nueÂe pendant le jour et de la fumeÂe avec la clarte d'un feu flamboyant (cf. Os 7.6 ; Lm 2.3) pendant la nuit ; voir Ex 13.21+. Ð tout ce qui est glorieux... : litt. sur toute gloire un dais (le dernier mot deÂsigne habituellement la chambre nuptiale, cf. Jl 2.16 ; Ps 19.6) ; autre traduction sur toutes choses la gloire (du SEIGNEUR) sera un dais. 6 une hutte : cf. 25.4 ; 32.2 ; Jon 4.5 ; Ps 14.6 ; 18.12 ; 27.5n ; 76.3 ; 91.2. 4

$

pour qu'elle soit fouleÂe aux pieds. Je la reÂduirai en ruine : elle ne sera plus tailleÂe, ni sarcleÂe ; les ronces et les Âepines y croõÃtront. Je donnerai mes ordres aux nuages, afin qu'ils ne laissent plus tomber de pluie sur elle. Or la vigne du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, c'est la maison d'IsraeÈl, et les hommes de Juda, c'est le plant qu'il cheÂrissait. Il espeÂrait l'eÂquiteÂ, et voici le crime ! Ð la justice, et voici les cris des victimes !

6

7

Ceux qui provoquent la coleÁre du SEIGNEUR Quel malheur pour ceux qui ajoutent maison Áa maison et qui joignent champ Áa champ, jusqu'aÁ ce qu'il n'y ait plus d'espace ! Il n'y a de place que pour vous seuls dans le pays ! Voici le serment du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, tel que je l'ai entendu : Sans faute, ces maisons nombreuses seront deÂvasteÂes, ces grandes et belles maisons n'auront plus d'habitants. MeÃme dix arpents de vigne ne produiront qu'un bath, et un homer de semence ne produira qu'un Âepha.

8

9

10

Quel malheur pour ceux qui se leÁvent de bon matin afin de rechercher l'alcool, pour ceux qui traõÃnent au creÂpuscule, ÂechauffeÂs par le vin ! Ãte La lyre et le luth, le tambourin, la flu et le vin animent leurs banquets ;

11

12

6

$

7

$

5

1 vigne v. 7 ; voir aussi 3.14 ; 27.2-5 ; Gn 49.11 ; Nb 13.23s ; Dt 8.8 ; 1R 5.5 ; Jr 2.21 ; 5.10 ; 6.9 ; 8.13 ; 12.10 ; Ez 15.1-8 ; 17.6-10 ; 19.10-14 ; Os 9.10 ; 10.1 ; Ps 80.9-17 ; Mt 20.1ss ; 21.33ss ; Jn 15.1-8 ; cf. Ct 1.614 ; 2.15 ; 8.12. Ð un coteau fertile : litt. une corne, un fils d'huile (ou de graisse).  breu ainsi traduit (soreq) 2 un ceÂpage de choix : le terme he eÂvoque un rouge clair ; il s'agit peut-eÃtre ici (et en Jr 2.21) du nom propre d'un ceÂpage renomme (cf. Jg 16.4) ; autres termes proches en Gn 49.11 (cep de qualiteÂ) ; Es 16.8 . Ð tour de surveillance, aÁ cause des animaux et des voleurs (cf. la cabane de 1.8). Ð fruits puants : autre traduction des fruits sauvages ; la racine heÂbraõÈque correspondante eÂvoque souvent une mauvaise odeur, cf. Gn 34.30n ; voir aussi Dt 32.32. 3 habitants... : litt. habitant de JeÂrusalem et homme de Juda.  voreÂe 3.14n ; cf. Os 2.14 ; Ps 80.13. 5 de

ruine : le mot heÂbreu n'apparaõÃt qu'ici et sa traduction est incertaine. Ð sarcleÂe : meÃme verbe en 7.25. Ð ronces / eÂpines 7.2325 ; 9.17 ; 10.17 ; 27.4n ; 32.13 ; Os 10.8 ; Mi 7.4 ; cf. Gn 3.18 (autres termes heÂbreux). Ð pluie Dt 11.14 ; 28.23s ; Am 4.7. vigne / IsraeÈl v. 1+. Ð les hommes : au singulier dans l'heÂbreu. Ð qu'il cheÂrissait : litt. de ses deÂlices ; meÃme terme en Jr 31.20 ; Ps 119.24,77,92,143,174 ; Pr 8.30s. Ð l'eÂquite (ou le droit, heÂbreu mishpath, cf. 1.17,21), le crime (mispah : le terme heÂbreu n'apparaõÃt qu'ici dans l'A.T. ; on l'a aussi traduit par compliciteÂ), la justice (tsedaqa), les cris des victimes ou les cris de miseÁre (tse`aqa : Ex 3.7,9 ; Ps 9.13) : double alliteÂration en heÂbreu. Quel malheur pour... 1.4 ; 5.11,18,20,21,22 ; 10.1,5. Ð maison aÁ maison... : le texte deÂnonce les grands proprieÂtaires qui eÂtendent leurs exploitations aux deÂpens des petits, sans doute contraints aÁ vendre leurs terres aÁ cause de difficulteÂs eÂconomiques ; cf. 1R 21.1-16 ; Mi 2.2 ; voir aussi Lv 25.23-28 ; Dt 1.8 ; 15.1-11. Voici le serment... : litt. aÁ mes oreilles YHWH des ArmeÂes. L'expression correspondant aÁ Sans faute (litt. sinon, sous-entendu : que je sois maudit, que tel malheur m'arrive) est caracteÂristique des formules de serment (le mot correspondant aÁ serment ne figure pas expresseÂment dans le texte heÂbreu ; cf. 14.24n ; 22.14n) ; elle est parfois aussi traduite par aÁ coup suÃr (cf. Jr 15.11 ; Ez 5.11 ; 20.33). Ð deÂvasteÂes 1.7+ ; cf. Am 3.15. Cf. Lv 26.20 ; Dt 28.38. Ð dix arpents... un bath : c.-aÁ-d. une quarantaine de litres de vin pour environ deux hectares et demi de vigne. Ð homer / eÂpha : on ne recueillera qu'un dixieÁme de ce qu'on a semeÂ. Voir mesures . 22.13 ; 28.1 ; 56.12 ; Am 6.4-6 ; Pr 23.30 ; Ec 10.16. Ð l'alcool v. 22 ; 24.9 ; 28.7 ; 29.9 ; 56.12 ; Lv 10.9n. animent : sous-entendu dans le texte. Ð ils n'apercËoivent pas l'action du SEIGNEUR : cf. v. 19 ; 10.12 ; 22.11 ; 28.21 ; 31.1 ; 45.11 ; $

8

9

10

$

11 12


EÂSAIÈE 5

13

14

15

16

17

18

19

20

13

mais ils n'apercËoivent pas l'action du SEIGNEUR, ils ne voient pas l'úuvre de ses mains. C'est pourquoi mon peuple est exileÂ, parce qu'il n'a pas de connaissance ; sa gloire, ce sont des gens affameÂs, et sa multitude est desseÂcheÂe par la soif. C'est pourquoi le seÂjour des morts ouvre tout grand son gosier, il ouvre sa bouche sans limite ; l'eÂlite comme la multitude de la ville y descendent, son vacarme et sa liesse. L'eÃtre humain est courbeÂ, l'homme est abaisseÂ, et les yeux des gens hautains sont abaisseÂs. Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes s'eÂleÁve par l'eÂquiteÂ, le Dieu saint montre sa saintete par la justice. Des moutons seront laÁ comme sur leur paÃturage, et des Âetrangers deÂvoreront les possessions ruineÂes des riches. Quel malheur pour ceux qui tirent le mal avec les liens de l'illusion, le peÂche comme avec les chaõÃnes d'un chariot, et qui disent : Qu'il se haÃte, qu'il fasse vite son úuvre, afin que nous voyions ! Que les projets du Saint d'IsraeÈl viennent Áa se reÂaliser, et nous saurons ! Quel malheur pour ceux qui disent le mauvais bon et le bon mauvais, qui font des teÂneÁbres une lumieÁre et de la lumieÁre des teÂneÁbres,

cf. Ps 28.5. est exile : autre traduction sera exileÂ. Ð parce qu'il n'a pas de connaissance : autre traduction sans le savoir ; cf. Os 4.1,6 ; Jb 36.12n. Ð sa gloire : autres traductions sa noblesse, son eÂlite. Ð ce sont des gens affameÂs : d'apreÁs deux mss heÂbreux et des versions anciennes, on pourrait lire (ce sont) des morts de faim ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire sera affaiblie par la faim. Ð soif : cf. Am 8.13. seÂjour des morts 14.9n. Ð gosier : sur le terme ainsi traduit, voir Gn 1.20n ; Ex 15.9n ; Ha 2.5n. Ð l'eÂlite comme la multitude de la ville : litt. son eÂlite et sa multitude ; les possessifs (qui s'accordent avec le possesseur en heÂbreu) sont au feÂminin, ce qui correspond aÁ la facËon heÂbraõÈque de deÂsigner les villes. Ð sa liesse : litt. celui qui s'amuse ; autre traduction l'eÂlite comme la multitude de la ville descendent, son vacarme et celui qui s'y amuse. courbe / abaisse 2.9+. Ð les yeux : voir 2.11n. s'eÂleÁve ou est eÂleve ; un terme apparente est traduit par hautains au v. 15. Ð Dieu : heÂbreu 'El, cf. Gn 21.33n. Ð saint 1.4+. Ð montre sa saintete ou est proclame saint, traduction traditionnelle se sanctifie (ou est sanctifieÂ) ; cf. 8.13 ; 29.22s ; Lv 10.3 ; Nb 20.13 ; Ez 20.41+ ; 36.23. Ð justice 10.22 ; 30.18n. Des moutons seront laÁ... 17.2 ; 32.14. Ð riches : litt. gras. L'ensemble de la proposition est obscur ; on pourrait aussi comprendre : des beÃtes grasses se nourriront sur les ruines (ouÁ elles eÂtaient) eÂtrangeÁres ; dans les ruines ouÁ eÂtaient les beÃtes grasses, des nomades se nourriront ; des troupeaux en transhumance brouteront les ruines deÂserteÂes par les riches ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire des chevreaux engraisseÂs brouteront sur les ruines. Certains voient dans ces expressions des allusions aÁ des pratiques magiques. Ð liens 2S 22.6 ; Ps 119.61 ; Pr 5.22. Ð Voir peÂche . projets... : le mot heÂbreu (au singulier dans le texte) est aussi

qui font de l'amertume une douceur et de la douceur une amertume ! 21

Quel malheur pour ceux qui se croient sages et qui se consideÁrent comme intelligents !

22

Quel malheur pour ceux qui sont vaillants quand il s'agit de boire du vin, pour les heÂros de la preÂparation de l'alcool ! Ils acquittent le coupable pour un pot-de-vin et retirent au juste sa justice !

23

24

25

26

27

$

14

15 16

20 21

$

22

23

24

$

17

18

$

19

865

C'est pourquoi, comme une langue de feu deÂvore le chaume et comme le foin livre aux flammes se consume, ainsi leur racine sera comme la pourriture, et leur fleur se dissipera comme la poussieÁre ; car ils ont rejete la loi du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes et bafoue la parole du Saint d'IsraeÈl. C'est pourquoi le SEIGNEUR se met en coleÁre contre son peuple, il Âetend la main sur lui et il le frappe ; les montagnes tremblent, les cadavres sont comme des balayures dans les rues. Malgre tout cela, sa coleÁre ne s'en retourne pas, sa main est encore Âetendue. Un envahisseur que rien n'arreÃte Il dresse une bannieÁre pour les peuples lointains ; il en siffle un des extreÂmiteÂs de la terre, et il arrive vite, avec rapiditeÂ. Chez lui personne n'est ÂepuiseÂ, personne ne treÂbuche ;

rendu ailleurs, selon le contexte, par conseil ou plan ; cf. 8.10 ; 11.2 ; 14.26s ; 19.3,11,17 ; 25.1 ; 28.29 ; 30.1 ; 36.5 ; 40.13 ; 44.26 ; 46.10s ; 47.13 ; Ps 106.13+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4n. Ð viennent aÁ se reÂaliser : litt. s'approche et vienne ; cf. Jr 17.15 ; 2P 3.3s. Ð et nous saurons : autre traduction et nous le connaõÃtrons ; cf. 9.8 ; 28.9s ; 30.11. Cf. 7.15 ; Am 5.7 ; Mi 3.2 ; Pr 17.15. qui se croient sages... : litt. (qui sont) sages aÁ leurs yeux et intelligents devant leur face ; cf. 29.14 ; Pr 3.7 ; 26.12 ; 28.11 ; Rm 11.25 ; 12.16. de la preÂparation... : litt. pour meÂlanger les boissons alcooliseÂes ; le meÃme terme est traduit par alcool au v. 11 ; voir 19.14n ; Lv 10.9n ; Pr 9.2n. acquittent le coupable : autre traduction deÂclarent juste (ou justifient) le meÂchant ; cf. Dt 25.1n ; Jb 9.20n. Ð pot-de-vin 1.23 ; Ex 23.8+. chaume 33.11 ; 40.24 ; 47.14. Ð rejete : autre traduction meÂpriseÂ. Ð la loi du SEIGNEUR 30.9. Ð bafoue 1.4. C'est pourquoi 9.16+. Ð les montagnes tremblent Ha 3.6 ; Ps 18.8. Ð les cadavres 14.19s ; 34.3 ; 66.24 ; Dt 28.26 ; Jr 7.33 ; 8.1 ; 25.33 ; 31.40 ; 36.30s. Ð Malgre tout cela (litt. en tout cela)... 9.11,16,20 ; 10.4 ; Os 7.10 ; cf. Am 4.6-11 (autre formule heÂbraõÈque). Ð sa main est encore eÂtendue : cf. 14.26s ; 23.11 ; 30.30 ; Ex 6.6 ; 7.5 ; Dt 4.34 ; 5.15 ; Jr 6.12+ ; Ez 6.14 ; So 1.4 ; Ps 136.12 ; voir aussi Jr 4.8. une bannieÁre 11.10,12 ; 13.2 ; 18.3 ; 30.17 ; 49.22 ; 62.10 ; Jr 4.6 ; le mot heÂbreu est diversement traduit selon le contexte ; cf. 33.23 (voiles) ; Nb 21.8 (perche) ; Ez 27.7 (pavillon). Ð L'expression peuples lointains deÂsigne vraisemblablement l'Assyrie ; cf. 7.20 ; 8.4,7 ; 10.5 ; 14.25 ; 19.23 ; 20.1 ; 30.31 ; 31.8 ; 36±37. Ð siffle 7.18 ; cf. Jr 5.15 ; Za 10.8. ne sommeille ni ne dort 56.10 ; Na 3.18 ; meÃme vers au sujet de Dieu en Ps 121.4. $

$

25

26

27


EÂSAIÈE 5±7

866

aucun ne sommeille ni ne dort ; aucun n'a la ceinture de ses reins deÂtacheÂe, ni la lanieÁre de ses sandales rompue. Ses fleÁches sont aiguiseÂes et tous ses arcs bandeÂs ; les sabots de ses chevaux sont comme de la pierre, les roues de ses chars comme un ouragan. Son rugissement est comme celui d'une lionne ; il rugit comme les jeunes lions, il gronde, Ãr, il saisit sa proie, il l'emporte en lieu su et personne ne vient la deÂlivrer.

28

29

En ce jour-laÁ, il y aura sur lui un grondement comme le grondement de la mer ; on regardera le pays : ce seront les teÂneÁbres, l'angoisse, la lumieÁre sera enteÂneÂbreÂe par les orages.

30

6 2

3

4 5

EsaõÈe devient propheÁte du SEIGNEUR L'anneÂe de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un troÃne treÁs Âeleve ; le bas de son veÃtement remplissait le temple. | Des seraphim se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes : deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les jambes, et deux dont ils se servaient pour voler. | Ils s'appelaient l'un l'autre et disaient : Saint, saint, saint est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes ! Toute la terre est remplie de sa gloire ! Les soubassements des seuils freÂmissaient Áa la voix de celui qui appelait, et la Maison se remplit de fumeÂe. | Alors je dis : Quel malheur pour moi ! Je suis perdu, car je suis un homme aux leÁvres impures, j'habite au milieu d'un peuple aux leÁvres impures, et mes yeux ont vu le Roi, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes !

Ses fleÁches sont aiguiseÂes : cf. Ps 45.6. Ð sabots / roues 36.8 ; cf. Jr 47.3. 29 lionne / jeunes lions Jr 2.15 ; Os 5.14 ; Am 3.8 ; cf. Na 2.12-14 (comme symbole de l'Assyrie). 30 sur lui ou contre lui. Il peut s'agir du peuple d'Israe È l, ou encore du peuple assyrien qui sera puni aÁ son tour (cf. 10.12 ; 30.31). Ð teÂneÁbres / angoisse 8.22 ; Jl 2.2 ; Am 5.18 ; So 1.15. Ð par les (litt. ses) orages : le possessif renvoie peut-eÃtre au mot traduit par grondement ; le mot heÂbreu rendu par orages ne se rencontre qu'ici, et sa traduction est incertaine (autre possibilite brouillard ). Le verbe correspondant apparaõÃt en Dt 32.2 (se deÂverser [comme la pluie]) ; 33.28 (distiller [la roseÂe]). 28

6

L'anneÂe... & 740 av. J.-C. Ð mort du roi Ozias 1.1 ; 2Ch 26.2123. Ð troÃne 1R 22.19 ; Ap 4.2. Ð treÁs eÂleve : meÃmes termes heÂbreux en 2.13n ; 52.13 ; 57.15n. Ð le temple : heÂbreu heÂkal ; ce mot deÂsigne normalement le lieu eÂgalement dit sacre ou saint, par opposition au devir, le Secret, eÂgalement appele treÁs-sacre ou saint des saints ; l'ensemble est souvent deÂsigne par le mot maison (cf. 1R 6.1-38). Ð Cf. Am 9.1.  notre mot seÂraphin, vient du 2 seraphim : ce nom, qui a donne verbe heÂbreu saraph, qui signifie bruÃler. Dans le Pentateuque, il qualifie des serpents venimeux du deÂsert dont la morsure bruÃlait (Nb 21.6,8 ; Dt 8.15 ; cf. 2R 18.4). Ce nom ne reÂapparaõÃt que dans EsaõÈe (14.29 ; 30.6 [dragon (volant)]). Ici, les seraphim apparaissent comme des eÃtres surnaturels, heÂrauts de YHWH consideÂre comme roi (v. 5). Ð six ailes : cf. Ez 1.11. Ð les jambes : autre traduction les pieds ; certains voient dans cette expression un eupheÂmisme pour les organes sexuels, de meÃme en 7.20 (cf. Ex 4.25n). 3 Ils s'appelaient... : autre traduction ils se criaient l'un aÁ l'autre (cf. v. 4). Ð Saint ... : cf. 1.4n ; 57.15 ; Ap 4.8. Ð Toute la terre... : litt. pleÂnitude de toute la terre sa gloire ; cf. 8.8n ; Nb 14.21 ; Ps 24.1+ ; 57.6,12 ; 72.19 ; 108.6 ; Jr 23.23 ; voir aussi Ps 29.9. 1

6 7

8 9

10

11

12

13

Un message du SEIGNEUR pour le roi Achaz 7 Aux jours d'Achaz, fils de Jotam, fils d'Ozias, roi de Juda, RetsõÃn, roi d'Aram, alla faire la guerre Áa 4

5

$

soubassements : le meÃme mot heÂbreu signifie coudeÂes ; traduction incertaine. Ð seuils Am 9.1. Ð Cf. 4.5 ; Ex 19.16-19 ; 20.18 ; 40.34 ; 1R 8.10 ; Ps 18.8-14 ; 29 ; 68.9,34 ; 77.18s ; Jb 37.2-4. Quel malheur pour moi 24.16. Ð Je suis perdu ou je suis reÂduit au silence. Ð impures : voir pur . Ð mes yeux ont vu Ex 3.6n ; 33.20 ; Jg 6.22 ; 13.22 ; 1R 19.13 ; Jb 42.5. Ð le Roi : cf. v. 1. une braise : le mot heÂbreu correspondant est traduit par pierre chaude en 1R 19.6. Ð l'autel : sans doute l'autel des parfums, le seul aÁ eÃtre situe aÁ l'inteÂrieur ; l'autel des sacrifices se trouvait dans la cour (Ex 40.5-8). Ð Cf. Ap 8.5. Cf. Nb 31.21-23. Ð bouche : cf. Jr 1.9 ; Ez 2.8 ; Dn 10.16. Ð ton peÂche est expie : cf. 22.14 ; Ex 29.36s ; Lv 16 ; Jr 18.23. Cf. 40.6 ; 1R 22.20. Ð le Seigneur : litt. la voix du Seigneur. ce peuple : cf. v. 10 ; 8.6,11s ; 9.15 ; 28.11,14 ; 29.13s. Ð n'apprendrez : autre traduction ne saurez. Ð Cf. 43.8 ; les v. 9s sont citeÂs plusieurs fois dans le N.T. d'apreÁs LXX : Mt 13.14s ; Mc 4.12 ; Lc 8.9 ; Jn 12.40 ; Ac 28.26s. Engourdis : litt. engraisse ; cf. 1.5 ; 29.9-12 ; Jr 1.10 ; 5.21 ; Ez 2.3-10 ; 3.4 ; Za 7.11 ; Jc 5.5. Ð Voir cúur . Ð rends-le dur d'oreille : litt. alourdis ses oreilles. Ð revienne 1.27n. Ð Cf. Ex 7.3n. Jusqu'aÁ quand Ha 1.2 ; Ps 6.4+ ; cf. Ex 32.11-13 ; Dt 9.26-29. Ð saccageÂe / deÂvasteÂe 1.7+. et que le pays... : litt. et que l'abandonneÂe (ou l'abandon ; le meÃme terme apparaõÃt en 54.6 ; Jr 4.29 ; So 2.4 ; il est traduit par deÂlaisseÂe en Es 60.15 ; 62.4) s'accroisse au sein du pays ; cf. 7.16. un dixieÁme : cf. 1S 11.8 ; 2S 19.44 ; 1R 11.31s. Ð incendie 4.4n. Ð teÂreÂbinthe 1.29n. Ð cheÃne 2.13. Ð leur souche (sur ce mot, cf. 19.19n ; 2S 18.18 [pierre leveÂe])... : la dernieÁre phrase est absente de nombreux mss. Ð descendance : le meÃme mot peut aussi avoir le sens de semence ; cf. Gn 3.15n. Ð sainte ou sacreÂe. $

6

7

$

8 9

$

$

Mais l'un des seraphim vola vers moi, tenant Áa la main une braise qu'il avait prise sur l'autel, avec des pincettes. | Il toucha ma bouche et dit : Ceci a touche tes leÁvres : ta faute est enleveÂe, ton peÂche est expieÂ. J'entendis le Seigneur qui disait : Qui enverrai-je ? Qui ira pour nous ? Je reÂpondis : Je suis laÁ, envoiemoi ! | Il dit alors : Va dire Áa ce peuple : Ecoutez toujours, mais vous ne comprendrez rien ! Regardez toujours, mais vous n'apprendrez rien ! Engourdis le cúur de ce peuple, rends-le dur d'oreille et ferme-lui les yeux, de peur qu'il ne voie de ses yeux, qu'il n'entende de ses oreilles, que son cúur ne comprenne, qu'il ne revienne et ne soit gueÂri. Je dis : Jusqu'aÁ quand, Seigneur ? Et il reÂpondit : Jusqu'aÁ ce que les villes soient saccageÂes, sans habitants, les maisons sans hommes, et la terre saccageÂe, deÂvasteÂe ; jusqu'aÁ ce que le SEIGNEUR ait Âeloigne les hommes et que le pays soit tout Áa fait abandonneÂ. S'il y reste encore un dixieÁme des habitants, il repassera par l'incendie ; mais, comme le teÂreÂbinthe et le cheÃne conservent leur souche quand ils sont abattus, sa souche donnera une descendance sainte.

$

$

10

$

11 12

13

7

1 Voir v. 6n ; 2R 15.37n ; 16.5n-9 ; cf. 2Ch 28.5-7. Vers 735 av. J.-C., Aram (= la Syrie) et IsraeÈl (le royaume du Nord, nomme aussi EphraõÈm dans la suite) entendaient contraindre Achaz, roi de


EÂSAIÈE 7

2

3

4

5 6

7 8

9

2

JeÂrusalem avec PeÂqah, fils de Remalia, roi d'IsraeÈl, mais il ne put engager le combat contre elle. | On dit Áa la maison de David : Aram occupe EphraõÈm. Le cúur d'Achaz et le cúur de son peuple se mirent Áa 10-11 freÂmir comme les arbres de la foreÃt sous le vent. Alors le SEIGNEUR dit Áa EsaõÈe : Sors, je te prie, Áa la rencontre d'Achaz, toi et SheÂar-Yashoub, ton fils, 12 vers l'extreÂmite de l'aqueduc du reÂservoir supeÂrieur, sur la route du Champ du Teinturier. | Tu 13 lui diras : Sois tranquille, n'aie pas peur, que ton cúur ne mollisse pas devant ces deux bouts de tisons fu- 14 mants, devant la coleÁre ardente de RetsõÃn, d'Aram et du fils de Remalia ! | Puisque Aram Ð avec EphraõÈm et le fils de Remalia Ð projette de te faire 15 du mal, en disant : | « Partons Áa l'attaque de Juda, nous Âepouvanterons la ville, nous la battrons en breÁche jusqu'aÁ ce qu'elle se rende, et nous instal- 16 lerons un roi au milieu d'elle, le fils de TabeÂel », ainsi parle le Seigneur DIEU : 17 Cela ne tiendra pas, cela n'aura pas lieu. Car la teÃte d'Aram, c'est Damas, et la teÃte de Damas, c'est RetsõÃn. Ð Encore soixante-cinq ans, EphraõÈm, briseÂ, ne 18 sera plus un peuple. Ð La teÃte d'EphraõÈm, c'est Samarie, et la teÃte de Samarie, c'est le fils de Remalia. Si vous n'avez pas foi, vous ne tiendrez pas !

Un enfant va naõÃtre qu'on nommera Emmanuel Le SEIGNEUR dit encore Áa Achaz : | Demande un signe au SEIGNEUR, ton Dieu, soit dans les profondeurs du seÂjour des morts, soit dans les lieux les plus ÂeleveÂs. | Achaz reÂpondit : Je ne demanderai rien, je ne provoquerai pas le SEIGNEUR. EsaõÈe dit alors : Ecoutez, je vous prie, maison de David ! Ne vous suffit-il pas de lasser la patience des hommes, que vous lassiez encore celle de mon Dieu ? | C'est pourquoi le Seigneur lui-meÃme vous donnera un signe : la jeune fille est enceinte, elle mettra au monde un fils et l'appellera du nom d'Immanou-El (« Dieu est avec nous »). | Il se nourrira de lait fermente et de miel quand il saura rejeter ce qui est mauvais et choisir ce qui est bon. Mais avant que l'enfant sache rejeter ce qui est mauvais et choisir ce qui est bon, la terre des deux rois qui t'eÂpouvantent sera abandonneÂe. Le SEIGNEUR fera venir sur toi, sur ton peuple et sur ta famille, des jours tels qu'il n'y en a pas eu depuis Á EphraõÈm s'est Âeloigne de Juda Ð le roi le jour ou d'Assyrie. En ce jour-laÁ, le SEIGNEUR sifflera les mouches qui sont aux extreÂmiteÂs des bras du Nil, en Egypte, et les abeilles qui sont en Assyrie ;

Juda, aÁ s'allier avec eux contre l'Assyrie. Ð Remalia : heÂbreu Remalyahou, de meÃme aux v. 4s,9 ; 8.6 ; 2R 15.25ss ; 16.1,5 ; 2Ch 28.6. la maison de David : la famille royale, de meÃme au v. 13 ; cf. 2S 7.8-16 ; Ps 89.20-38 ; 132.11s. Ð occupe : litt. s'est pose sur ; meÃme verbe au v. 19 (se poseront) ; autre traduction (selon l'interpreÂtation de LXX ) : Aram s'est appuye sur EphraõÈm (voir v. 1n) (alliance militaire). Ð Le cúur d'Achaz : litt. son cúur. Ð comme les arbres : cf. 6.13. SheÂar-Yashoub signifie un reste reviendra (sur ce verbe, voir 1.27n) ; cf. 10.20-22 ; sur les noms symboliques des enfants, cf. 7.14 ; 8.1-3,18 ; Os 1.4-9. Ð ton fils : cf. 2R 16.3. Ð l'aqueduc du reÂservoir supeÂrieur : quelques anneÂes plus tard, le roi EzeÂchias fera percer un tunnel qui mettra l'approvisionnement en eau potable aÁ l'abri d'assieÂgeants eÂventuels (2R 20.20). A l'eÂpoque, il est probable que le roi Achaz surveillait des travaux de protection entrepris en vue du sieÁge. Cf. 36.2 ; 2R 18.17+. Sois tranquille : litt. garde-toi et sois calme ; cf. 8.12 ; 30.15. Ð que ton cúur ... : cf. Dt 20.3,8. Ð bouts : litt. queues. Ð tisons (cf. Am 4.11 ; Za 3.2) fumants : c.-aÁ-d. preÁs de s'eÂteindre, cf. 42.3 ; 43.17 ; 2S 14.7 ; Jr 25.10 ; Jb 18.5s ; voir par opposition 2R 8.19. nous eÂpouvanterons la ville : l'heÂbreu a simplement nous l'eÂpouvanterons, avec un pronom objet feÂminin (5.14n) ; sur le verbe heÂbreu correspondant (aussi v. 16n), voir Nb 22.3n. Ð nous la battrons en breÁche jusqu'aÁ ce qu'elle se rende : litt. nous la percerons vers nous. Ð le fils de TabeÂel : personnage inconnu. Le nom arameÂen TabeÂel se preÂsente ici sous une forme leÂgeÁrement diffeÂrente de celle qui apparaõÃt en Esd 4.7n, peuteÃtre pour lui donner par deÂrision le sens de bon aÁ rien ; il se retrouve dans une lettre adresseÂe aÁ Tiglath-PileÂser III (745-726), ouÁ il deÂsigne une famille. Les rois d'Aram (= Syrie) et d'IsraeÈl semblent avoir complote de deÂtroÃner Achaz pour le remplacer par un personnage de leur choix. La deÂsignation fils de semble avoir eÂte courante pour des hauts fonctionnaires aÁ charge heÂreÂditaire ; comparer v. 5 avec 1R 4.8ss ; 2R 15.25. 8.10 ; 28.18 ; Ps 33.10. Cf. 2Ch 28.23. Ð soixante-cinq ans : ce deÂlai pourrait deÂsigner l'exil eÂvoque en Esd 4.2n, sous Asarhaddon (680-669 av. J.-C.) ; voir aussi 2R 17.24 ; Esd 4.10. Ð brise : le verbe heÂbreu correspondant peut aussi avoir le sens de terrifier (8.9 ; 9.3 ; 20.5 ; 30.31 ; 31.4,9 ; 51.6ns). Voir Samaritains . Ð vous n'avez pas foi et vous ne tiendrez pas traduisent deux formes du meÃme verbe (apparente au mot amen ; cf. 2Ch 20.20n). Autre traduction si vous ne tenez pas ferme, vous ne tiendrez pas ; cf. Ha 2.4n. Des versions anciennes ont lu deux verbes diffeÂrents : si vous n'avez pas de foi, vous ne

comprendrez pas. signe v. 14 ; 8.18 ; 20.3 ; 37.30 ; 38.7s,21s ; 66.19 ; cf. Jg 6.36-40 ; 1R 13.3-5 ; Jr 44.29s ; Mt 16.1-4. Ð soit dans les profondeurs du seÂjour des morts, d'apreÁs plusieurs versions anciennes (cf. Jb 11.8). Le texte heÂbreu traditionnel porte, litt., approfondis la demande ou eÂleÁve-la en haut (cf. Dt 33.13). Le verbe correspondant aÁ demander et le mot sheol, traduit par seÂjour des morts, sont apparenteÂs en heÂbreu. je ne provoquerai pas le SEIGNEUR ou je ne mettrai pas le SEIÁ l'eÂpreuve. Cf. Ex 17.2,7n ; Dt 6.16 ; Ps 78.18. GNEUR a maison de David v. 2n. Ð lasser la patience des hommes : allusion possible aux partisans du fils de TabeÂel (cf. v. 6 ; 8.6n). la jeune fille : le texte heÂbreu n'emploie pas le terme technique pour vierge, mais un autre mot qui dans l'A.T. deÂsigne une jeune fille nubile ou, selon certains, une jeune femme jusqu'aÁ la naissance de son premier enfant ; cf. Gn 24.43 ; Ex 2.8 ; Ps 68.26 ; Pr 30.19 ; Ct 1.3+. Mt 1.23 cite ce texte d'apreÁs LXX , qui a employe le mot grec pour vierge. Ici l'expression la jeune fille pourrait viser, en particulier, la princesse appeleÂe aÁ enfanter l'heÂritier de la couronne, soit au temps du propheÁte, soit dans un temps de salut aÁ venir. Ð est ou va eÃtre enceinte. Ð et (elle) l'appellera... (cf. Gn 16.11 ; 29.32-35 ; 30.24 ; 35.18 ; 1S 4.21 ; Lc 1.31) ; texte heÂbreu incertain ; on pourrait aussi lire, avec la plupart des mss de LXX, tu l'appelleras (cf. 8.3). Autres variantes il l'appellera ou on l'appellera (QumraÃn ), vous l'appellerez (mss de LXX et Vg ). Ð Immanou-El signifie Dieu (heÂbreu 'El, voir Gn 21.33n) (est) avec nous ; c'est de la transcription en grec dans LXX que nous vient la forme Emmanuel ; cf. 8.8,10 ; 9.5s ; 41.10 ; Nb 23.21 ; Dt 2.7 ; Am 5.14 ; Ps 46.8,12. lait fermente / miel v. 21-22n ; cf. Gn 18.8n. Ð quand il saura (cf. v. 16) : autres traductions jusqu'aÁ ce qu'il sache ; pour savoir (meÃme verbe que celui qui est rendu par connaõÃtre dans l'expression comparable de Gn 2.9n). avant que l'enfant sache 8.4. Ð qui t'eÂpouvantent : autre traduction que tu as en horreur ; cf. v. 6+. Ð abandonneÂe v. 23-25 ; 6.12 ; 17.1-3 ; 2R 15.29 ; 16.9. ta famille : litt. la maison de ton peÁre. Ð EphraõÈm s'est eÂloigne de Juda 1R 12 ; cf. Es 8.23. Ð le roi d'Assyrie : cf. v. 20 ; 8.7s ; 36.1. sifflera : cf. 5.26. Ð les mouches / les abeilles : litt. la mouche / l'abeille. Ð des bras du Nil ou du delta du Nil (litt. des Nils, cf. Ex 7.19n), en Egypte : cf. 19.6. Ð abeilles Dt 1.44 ; Ps 118.12. Ð Certains, prenant en bonne part le vocabulaire des v. 17-19 (cf. Jg 14.8 ; Za 10.8), y voient deÂjaÁ l'annonce du retour aÁ la vie pastorale paisible et prospeÁre deÂcrite aux v. 21s. Voir cependant le v. 20.

11

$

$

3

$

4

12 13 14

$

$

6

$

$

15

$

7 8

9

867

$

16

17

18


EÂSAIÈE 7±8

868

elles viendront et se poseront toutes dans les pentes abruptes des oueds et dans les fentes des rochers, sur tous les buissons et sur tous les paÃturages. En ce jour-laÁ, le Seigneur rasera avec un rasoir loue au-delaÁ du Fleuve Ð avec le roi d'Assyrie Ð la teÃte et le poil des jambes ; il enleÁvera aussi la barbe. En ce jour-laÁ, chacun aura une geÂnisse pour tout gros beÂtail et deux teÃtes de petit beÂtail. Il y aura une telle abondance de lait qu'on se nourrira de lait fermente ; oui, c'est de lait fermente et de miel que se nourrira quiconque sera reste dans le pays. En ce jour-laÁ, Á il y a mille ceps de vigne valant mille tout lieu ou sicles d'argent sera livre aux ronces et aux Âepines. On n'y entrera qu'avec les fleÁches et l'arc, car tout le pays ne sera que ronces et Âepines. Quant Áa tous les coteaux qu'on sarclait au sarcloir, tu ne t'y risqueras plus, par crainte des ronces et des Âepines : on y laÃchera les búufs, le mouton et la cheÁvre y pieÂtineront.

19

20

21

22

23

24 25

Un fils d'EsaõÈe au nom symbolique Le SEIGNEUR me dit : Prends une grande ta8 blette et Âecris dessus, d'une manieÁre intelligible : 19 20

21 22

23

se poseront v. 2n. Ð oueds : cf. 57.5 ; Gn 26.17n. rasera : meÂtaphore eÂvoquant sans doute aÁ la fois l'invasion qui deÂtruit toute culture, le traitement inflige aux prisonniers de guerre et un signe de deuil (cf. 3.24 ; 15.2 ; Jr 48.37 ; Ez 5.1 ; 7.18 ; Am 8.10 ; Mi 1.16 ; Jb 1.20 ; voir aussi 2S 10.4). Ð au-delaÁ du Fleuve (l'Euphrate, cf. Gn 10.21n ; 31.21n), expression courante pour deÂsigner la MeÂsopotamie. Ð des jambes : cf. 6.2n. V. 25 ; 11.6. lait fermente v. 15. Ð miel v. 15,18n ; cf. Ex 3.8+ ; Dt 32.13. On peut aussi comprendre qu'aÁ la suite des invasions, la culture est abandonneÂe au profit de l'eÂlevage. Ð quiconque sera reste 1.9+. mille sicles : s'il s'agit de l'unite de poids, environ 10 kg (voir mesures , poids et monnaies) ; cf. Ct 8.11. Ð ronces / eÂpines 5.6+. On n'y entrera... : autre traduction il n'y entrera. Ð fleÁches / arc 5.28. 17.2 ; 27.10 ; 32.14 ; Ez 25.5 ; So 2.6s. Ð les coteaux : litt. les montagnes. Ð Les termes correspondant aÁ sarclait (cf. 5.6) et aÁ sarcloir sont aussi apparenteÂs en heÂbreu.

2 3

4

5 6

7

8

9

4

25

8

tablette : le meÃme mot heÂbreu est traduit par miroirs en 3.23. Certains, le rapprochant ici d'une autre racine, pensent qu'il deÂsigne un sceau (cylindrique) destine aÁ l'usage de l'enfant aÁ naõÃtre. Ð eÂcris : cf. 30.8 ; Jr 30.2 ; 36.2 ; Ha 2.2. Ð d'une manieÁre intelligible : litt. avec un burin (meÃme terme en Ex 32.4n) d'homme. Expression obscure, qui suggeÁre un support de pierre ou d'argile. Ð Maher-Shalal-Hash-Baz signifie vite au butin, en haÃte au pillage ou prompt butin, proche pillage ; c'est le nom de 8.3n, preÂceÂde ici de la preÂposition correspondant aÁ aÁ ou de, ce qui conviendrait aÁ un sceau utilise pour authentifier des documents ou pour marquer la proprieÂte ; cf. 10.2n,6n.  breu et des versions an2 Je fis teÂmoigner pour moi : un ms he ciennes ont lu l'impeÂratif : fais teÂmoigner. Ð des teÂmoins Dt 19.15. Ð Urie, le preÃtre 2R 16.10s ; cf. Jos 17.4 ; 1S 23.9 ; 2S 15.27 ; 1R 1.7s ; 4.2 ; 2R 11.10-12. Ð Zacharie pourrait eÃtre le grand-peÁre maternel d'EzeÂchias, c.-aÁ-d. le beau-peÁre d'Achaz 2R 18.2 ; 2Ch 29.1. Ð YebeÂreÂkia : heÂbreu YebeÂreÂkyahou. 3 Je m'eÂtais approche : eupheÂmisme eÂvoquant des relations 1

$

L'invasion assyrienne Le SEIGNEUR me dit encore : Parce que ce peuple a rejete les eaux de Siloe qui coulent doucement et qu'il s'est reÂjoui au sujet de RetsõÃn et du fils de Remalia, voilaÁ pourquoi le Seigneur fait monter contre eux les eaux puissantes, les grandes eaux du fleuve Ð le roi d'Assyrie et toute sa gloire. Partout il deÂbordera de son lit et il s'en ira par-dessus toutes ses rives ; il balaiera Juda, il deÂferlera et submergera, il montera jusqu'au cou. Le deÂploiement de ses ailes remplira l'eÂtendue de ton pays, Immanou-El ! Dieu est avec nous Poussez une clameur, peuples ; vous serez terrifieÂs ! sexuelles. Ð la propheÂtesse : la femme du propheÁte (cf. Os 1.1-9) ; ailleurs ce terme deÂsigne des femmes propheÁtes (Ex 15.20 ; Jg 4.4 ; 2R 22.14 ; Ne 6.14 ; 2Ch 34.22). Ð MaherShalal-Hash-Baz v. 1n. avant que l'enfant... : cf. 7.16. Ð Papa ! Maman ! ou PeÁre ! MeÁre ! (Gn 22.7n etc.), litt. mon peÁre et ma meÁre. Ð richesses : le mot heÂbreu correspondant signifie aussi force ou armeÂe ; de meÃme en 10.14 ; 60.5. Ð Voir Samaritains . Ð Cf. 7.20 ; 10.9 ; 17.1-3. ce peuple 6.9+. Ð a rejete : autres traductions a meÂprise ; a renonce (aux) ; cf. Jb 7.16n. Ð les eaux de Siloe : reÂfeÂrence au systeÁme qui alimentait JeÂrusalem en eau potable aÁ partir de la source de GuihoÃn (cf. 12.3 ; 1R 8.38 ; Jr 2.13) avant le canal d'EzeÂchias (2R 20.20 ; 2Ch 32.30). Le nom Siloe peut signifier envoye ou canal (cf. Ne 3.15n ; Jn 9.7-11). Symbole de l'eau vivifiante par opposition aÁ l'eau deÂvastatrice (v. 7). Ð doucement : cf. 30.15 ; Ez 47.1-12. Ð il s'est reÂjoui... : il y avait probablement une faction aÁ JeÂrusalem en faveur du reÂgime qu'EphraõÈm voulait instaurer en la personne du fils de TabeÂel (cf. 7.1-9,13). Certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire il tombe en deÂfaillance (comme en 10.18). contre eux ou sur eux, au-dessus d'eux. Ð fleuve 7.20n ; cf. 17.1214 ; Jr 46.7 ; 47.2 ; 51.42 ; Dn 9.26 ; 11.10,40. Ð sa gloire : autre traduction sa noblesse. Ð de son lit : cf. Ps 18.16n. il balaiera : cf. 2.18n ; 21.1. Ð deÂferlera ou inondera, 10.22+. Ð jusqu'au cou 30.28. Ð deÂploiement de ses ailes : cf. Jr 48.40s ; 49.22 ; Os 8.1. Ð remplira l'eÂtendue de ton pays : l'expression rappelle celle de 6.3 (toute la terre est remplie...) ; c'est le meÃme mot heÂbreu qui est traduit tantoÃt par terre, tantoÃt par pays. Cf. 10.28-32 ; 36.1. Ð Immanou-El : cf. v. 10n ; 7.14n. Sur l'ensemble, cf. Ps 48 ; 76 ; 110. Ð Poussez une clameur : traduction incertaine ; on pourrait aussi comprendre soyez malheureux ; LXX a lu Sachez(-le), ce qui correspondrait aÁ une leÂgeÁre modification du texte heÂbreu. Ð au plus lointain de la terre ou du pays (v. 8n) cf. 10.3 ; 17.13 ; 30.27 ; Ps 2.8 ; 46.7,11. Ð PreÂparezvous au combat (litt. ceignez-vous, cf. 45.5) ; vous serez terrifieÂs (le verbe correspondant est rendu par brise en 7.8 ; autre forme du meÃme verbe heÂbreu en deÂbut de v.) : ces deux verbes sont reÂpeÂteÂs deux fois dans les principaux mss. $

6

$

24

Maher-Shalal-Hash-Baz (« Vite au butin, en haÃte au pillage ! ») | Je fis teÂmoigner pour moi des Ãrs : Urie, le preÃtre, et Zacharie, fils de teÂmoins su YebeÂreÂkia. | Je m'eÂtais approche de la propheÂtesse ; elle fut enceinte et mit au monde un fils. Le SEIGNEUR me dit : Appelle-le du nom de MaherShalal-Hash-Baz (« Vite au butin, en haÃte au pillage ! ») ; | car, avant que l'enfant sache dire : « Papa ! Maman ! », on emportera les richesses de Damas et le butin de Samarie devant le roi d'Assyrie.

7

$

8

9

$


EÂSAIÈE 8

10

11

12

13

14

15

10

11

12

13 14

15 16

PreÃtez l'oreille, vous tous, au plus lointain de la terre ! PreÂparez-vous au combat ; vous serez terrifieÂs ! PreÂparez-vous au combat ; vous serez terrifieÂs ! Faites un projet ; il Âechouera ! Dites une parole ; elle ne tiendra pas ! Car Dieu est avec nous.

18

17

18

C'est le SEIGNEUR que vous devez craindre Car ainsi m'a parle le SEIGNEUR quand sa main m'a saisi, quand il m'a instruit pour que je ne suive pas la voie de ce peuple : Vous n'appellerez pas conspiration tout ce que ce peuple appelle conspiration ; vous ne craindrez pas ce qu'il craint, vous ne le redouterez pas. C'est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes que vous devez reconnaõÃtre pour saint, c'est lui que vous devez craindre, c'est lui que vous devez redouter. Alors il sera un sanctuaire, mais aussi une pierre de malheur, un rocher qui cause la chute, pour les deux maisons d'IsraeÈl, un filet et un pieÁge pour les habitants de JeÂrusalem. Beaucoup y treÂbucheront ; ils tomberont et se briseront, ils seront pris au pieÁge et captureÂs.

projet ou dessein, cf. 5.19n ; Ps 33.10s ; Pr 21.30. Ð parole : cf. Os 10.4. Ð ne tiendra pas 7.7+. Ð Dieu est avec nous : heÂbreu `immanou 'el, cf. v. 8 ; 7.14n ; voir aussi Rm 8.31. quand sa main m'a saisi : litt. dans le saisissement (ou le renforcement) de la main, expression ambigueÈ ; cf. 41.13 ; 42.6 ; 51.18 ; Ex 3.19 ; 14.31 ; 1R 18.46 ; 2R 3.15 ; Ez 3.14. Ð ce peuple 6.9+. Ð Cf. Jr 15.17 ; 20.7 ; Ez 2.8. Vous : cf. 8.16. Ð conspiration : meÃme terme en 2S 15.12 ; 1R 16.20 ; 2R 11.14 ; 12.21 ; 14.19 ; 15.15,30 ; 17.4 ; verbe de la meÃme racine en Ps 31.14 ; Ne 4.2 (se liguer) ; cf. Am 7.10. Ð vous ne craindrez pas 7.2,4+. Ð vous ne le redouterez pas : litt. vous ne redouterez pas. Texte cite d'apreÁs LXX en 1P 3.14s. Ð reconnaõÃtre pour saint : traduction traditionnelle sanctifier 5.16+ ; cf. 29.22s. sanctuaire Ez 11.16 ; Ap 21.22. Ð pierre de malheur (mot habituellement traduit par fleÂau, cf. Ex 12.13 ; 30.12 ; Nb 8.19+ ; terme apparente pour heurter en Ps 91.12 ; Pr 3.23 ; LXX pierre d'achoppement) / rocher qui cause la chute : cf. Es 28.16 ; ces deux expressions (cf. 57.14n) n'apparaissent qu'ici dans l'A.T. ; cf. Jr 6.21n ; Ez 3.20n ; 7.19n ; Ps 119.165 ; voir Lc 2.34 ; Rm 9.32s ; 1P 2.6-8. Sur le renversement de l'image habituellement positive de la pierre et du rocher (17.10+ ; Gn 49.24 ; Dt 32.4,15,18,30,31 ; 1S 7.12 ; 2S 22.2), cf. 31.1. Ð les deux maisons : sans doute Samarie et JeÂrusalem. Ð filet Ez 12.13+ ; Ps 9.16+. Cf. 28.13 ; Mt 21.44//. Conserve : meÃme verbe en Dt 14.25 ; Ez 5.3 (serrer). Ð ce teÂmoignage ou cette attestation ; cf. v. 2,20 ; 30.8 ; meÃme terme Rt 4.7. Ð scelle 29.11 (cacheteÂ) ; 1R 21.8 ; Jr 32.11,14 ; Dn 12.4. Ð cette loi : autre traduction cet enseignement, litt. une loi ou un enseignement, en heÂbreu tora ; cf. 1.10n ; Pr 1.8n. J'attends le SEIGNEUR 30.18 ; 64.3 ; Ps 33.20. Ð qui se deÂtourne de... : litt. qui cache sa face aÁ... ; cf. 54.8+. Ð maison de Jacob 2.5+. Ð j'ai mis en lui mon espeÂrance He 2.13. Moi-meÃme... He 2.13. Ð enfants 7.3 ; 8.1-4 ; cf. 59.21 ; Jr 16.1-8 ; Ez 24.15-24 ; Os 1±3. Ð signes 7.11n. Ð preÂsages ou prodiges, voir Ez 12.6+. Ð Sion 2.2-3+ ; Ps 132.13. $

$

17

16

19

20

21

22

23

19

869

Attente et espeÂrance du propheÁte Conserve ce teÂmoignage, scelle cette loi parmi mes disciples. J'attends le SEIGNEUR, qui se deÂtourne de la maison de Jacob ; j'ai mis en lui mon espeÂrance. Moi-meÃme et les enfants que le SEIGNEUR m'a donneÂs, nous sommes des signes et des preÂsages en IsraeÈl de la part du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes qui demeure au mont Sion. Si l'on vous dit : Consultez les spirites et les meÂdiums, qui chuchotent et murmurent ! Un peuple ne consulte-t-il pas ses dieux ? Ne s'adresse-t-on pas aux morts pour les vivants ? A la loi et au teÂmoignage ! Si on ne parle pas ainsi, c'est qu'il n'y aura pas d'aurore pour le peuple. Il traversera le pays accable et affame ; et, quand il aura faim, il s'irritera, maudira son roi et son Dieu, il se tournera vers le haut. Puis il regardera vers la terre : ce sera la deÂtresse, l'obscurite et de sombres angoisses ; il sera repousse dans d'eÂpaisses teÂneÁbres. Le Prince de la paix Mais les teÂneÁbres ne reÂgneront pas toujours Á il y a maintenant des angoisses. sur la terre ou

Si l'on vous dit : on heÂsite sur l'eÂtendue de la citation ; celle-ci pourrait s'arreÃter au milieu du v. ou se poursuivre jusqu'aÁ la fin, voire jusqu'au premier vers du v. 20. Ð chuchotent : meÃme verbe en 10.14 (pousser un peÂpiement) ; 38.14 (pousser des petits cris). Ð murmurent : meÃme verbe en 38.14 (geÂmir). Ð Un peuple... : LXX un peuple ne (va-t-il) pas vers son Dieu ? Pourquoi cherchent-ils les morts pour les vivants ? (Cf. Dt 18.14s ; 1S 28.9). On pourrait aussi traduire : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? (Gn 1.1n ; 3.5n ; cf. 1S 28.13 ; 2R 1.3) ; doit-on s'adresser aux morts pour des vivants ? Cf. Lv 19.31 ; 20.6,27 ; Dt 18.11 ; 1S 28.3ss ; 2R 21.6 ; 23.24. A la loi... : on pourrait aussi rattacher ce vers au v. 19 pour lire afin d'en recevoir enseignement et avertissement ; cf. v. 16n. Ð Si on ne parle pas ainsi... : autre traduction sans faute (formule de serment) c'est ainsi qu'on parlera (ou qu'il faut parler) ; cf. 5.9n. Ð c'est qu'il n'y aura pas... : litt. pas pour lui d'aurore ou de conjuration (cf. 47.11n). le pays : sous-entendu dans le texte. Ð maudira... : cf. Ex 22.27 ; 1R 21.10 ; voir beÂneÂdiction . Ð son Dieu ou ses dieux (cf. v. 19n). vers la terre : cf. 5.30 ; 51.6. Ð il sera repousse dans d'eÂpaisses teÂneÁbres : autre traduction et d'eÂpaisses teÂneÁbres sans cesse reculeÂes ; meÃme racine en 16.3s (reÂfugieÂs) ; 27.13 (disperseÂs) ; Dt 30.4 et 2S 14.13 (banni). Ð Cf. Mi 3.6 ; Rm 2.9. Mais les teÂneÁbres... angoisses : interpreÂtation traditionnelle d'un vers dont le sens reste obscur. Autre traduction il ne s'en tirera pas, celui qui connaõÃt ces angoisses. Des versions anciennes (grec et arameÂen) ont lu : il ne sera pas abandonneÂ, celui qui est dans l'angoisse. La plupart des traducteurs modernes modifient le texte heÂbreu traditionnel. On pourrait traduire l'heÂbreu en reÂfeÂrence au roi d'Assyrie (7.20 ; 8.4,7) : car il n'est pas fatigueÂ, celui qui cause sa deÂtresse, en rattachant le membre de phrase au paragraphe preÂceÂdent. Ð Les territoires deÂsigneÂs par ce v., au nord du royaume d'IsraeÈl, ont eÂte envahis et soumis par les Assyriens (vers 732 ; cf. 2R 15.29) : la route de la mer eÂtait probablement la grande route qui reliait l'Egypte aÁ la Syrie en longeant le littoral meÂditerraneÂen. $

20

$

21

$

22

23


EÂSAIÈE 8±9

870

9 2

3

4

5

6

Si le passe a reÂduit Áa peu de chose le pays de Zabulon et le pays de Nephtali, l'avenir donnera de la gloire Áa la route de la mer, Áa l'autre coÃte du Jourdain, au territoire des nations. Le peuple qui marche dans les teÂneÁbres a vu une grande lumieÁre ; sur ceux qui habitent le pays de l'ombre de mort une lumieÁre a brilleÂ. Tu as rendu la nation nombreuse, tu l'as combleÂe de joie. Ils se reÂjouissent devant toi de la joie des moissons, de l'alleÂgresse qui reÁgne au partage du butin. Car le joug qui pesait sur elle, la trique qui frappait son dos, le baÃton de son oppresseur, tu les as briseÂs comme au jour de MadiaÃn. Toutes les bottes qui pieÂtinaient dans la bataille et tous les manteaux rouleÂs dans le sang seront livreÂs aux flammes, pour Ãetre deÂvoreÂs par le feu. Car un enfant nous est neÂ, un fils nous a Âete donneÂ. Il a la souverainete sur son Âepaule ; on l'appelle du nom de Conseiller Âetonnant, Dieu-HeÂros, PeÁre Âeternel, Prince de paix.

l'affermir et le soutenir par l'eÂquite et par la justice, deÁs maintenant et pour toujours : voilaÁ ce que fera la passion jalouse du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. 7 8

9

10

11

12

13

Etendre la souveraineteÂ, Ãne de David et Áa accorder une paix sans fin au tro son royaume,

14

L'expression l'autre coÃte du Jourdain, souvent traduite Transjordanie (Nb 22.1n ; 32.19n ; Dt 1.1n), deÂsigne ici la reÂgion souvent disputeÂe de Galaad (Gn 31.21n ; 2S 2.9 ; 1R 22.3-6 ; 2R 10.32s) ; territoire (ou circonscription) des nations (ou non-Juifs , paõÈens), en heÂbreu gelil haggoyim, a donne le nom propre GalileÂe (Jos 20.7 ; 21.32 ; 1R 9.11 ; 2R 15.29 ; Mt 4.15). Ð Voir gloire . $

$

9 2

3

4

 neÁbres 8.22s ; 13.9s ; 42.7 ; 49.9 ; 59.9 ; Ps 107.10,14 ; 1 Mt 4.16. Ð te Jb 10.21s ; 15.22-24 ; 38.17. Ð lumieÁre 58.8-10 ; 60.1s,20 ; 2S 23.3s ; Mi 7.8 ; Ps 27.1 ; 72.5,17 ; 110.3 ; cf. Lc 1.78s ; Ep 5.14. Ð l'ombre de mort ou l'obscurite profonde, cf. Jb 3.5n. nation nombreuse : cf. 26.15. Ð tu l'as combleÂe de joie : litt. tu lui a agrandi la joie, d'apreÁs une lecture traditionnelle. Autre lecture traditionnelle tu n'a pas agrandi la joie (variante d'une lettre). Ð joie : cf. 1R 1.40 ; 2R 11.14 ; Ps 132.9. Ð joie des moissons Ps 4.8. Ð de l'alleÂgresse... : litt. comme ils sont (ou on est) dans l'alleÂgresse quand ils partagent (ou on partage) le butin. le joug qui pesait sur elle : litt. le joug de son fardeau (cf. 10.27 ; 14.25 ; Lv 26.13 ; Dt 28.48). Ð trique : le mot heÂbreu correspondant est synonyme de celui qui est traduit ici par baÃton (eÂgalement sceptre 11.4 ; baguette 28.27 ; fleÁches Ha 3.9,14) ; les deux termes sont souvent rendus de la meÃme manieÁre 10.5,15,24,26 ; 14.5,29 ; 30.31s ; Ex 21.20 ; Pr 10.13. Au lieu de la trique qui frappait son dos (litt. le baÃton de son eÂpaule), certains lisent ici le mot au pluriel et comprennent les barres de joug, comme en Jr 27.2 ; 28.10. Ð son oppresseur 3.5n ; cf. Ex 3.7n ; 5.6n ; Jb 3.18n. Ð au jour de MadiaÃn 10.26n ; allusion probable aÁ la victoire de GeÂdeÂon (Jg 6±8 ; noter particulieÁrement 6.35 ; 7.2 ; Ps 83.10-12). bottes : d'apreÁs Syr ; le mot est inconnu par ailleurs ; il est apparente au verbe traduit par pieÂtinaient, lequel n'apparaõÃt eÂgalement qu'ici. Ð la bataille : traduction incertaine ; on pourrait aussi comprendre qui faisaient trembler la terre ; le meÃme mot est traduit par tremblement de terre en 29.6 ; voir Ez 3.12n. Ð le sang : au pluriel dans l'heÂbreu (cf. 1.15n). Ð livreÂs aux flammes... : cf. 2.4 ; 11.6-9 ; Ez 39.9 ; Os 2.20 ; Za 9.10 ; Ps 46.10 ; 76.4 ; voir aussi Dt 13.17 ; Jos 10.24. un enfant nous est ne : cf. 7.14 ; 2S 7.14 ; Ps 2.7 ; 89.27s ; 110.3 ; Lc

5

Le peuple n'est pas revenu Áa celui qui le frappait, il n'a pas cherche le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. Aussi, le SEIGNEUR retranchera d'IsraeÈl la teÃte et la queue, la branche de palmier et le roseau, en un seul jour. Ð L'ancien et le notable, c'est la teÃte, et le propheÁte qui enseigne le mensonge, c'est la queue. Ð

2.11. Ð un fils / donne : cf. Jn 3.16. Ð sur son eÂpaule 22.22. Ð on l'appelle : cf. 2S 7.9 ; 1R 1.47 ; Ps 72.17. Ð Conseiller eÂtonnant ou merveilleux (25.1 ; 29.14) : ces deux mots ne forment vraisemblablement qu'un seul titre ; d'autres y voient deux titres distincts : Etonnant (ou Merveilleux), Conseiller ; cf. 5.19n ; 11.2 ; 28.29n ; cf. Jg 13.18n. Ð Dieu-HeÂros ou Dieu vaillant, heÂbreu 'ElGibbor, meÃme formule en 10.21 ; cf. 11.2 ; 42.13 ; Dt 10.17 ; Jr 20.11 ; 32.18 ; Ps 24.8 ; Ne 9.32 ; voir aussi Ez 32.21 ; Dn 11.3 ; autre traduction force de heÂros ; cf. Ps 45.7 ; sur 'El, voir aussi Gn 21.33n. Ð PeÁre 22.21 ; Gn 45.8 ; 1S 24.12 ; Jb 29.16. Ð PeÁre eÂternel : cf. 45.17 ; 47.7 ; 57.15 ; Ps 21.5-7 ; d'autres comprennent PeÁre du butin, c.-aÁ-d. conqueÂrant victorieux. Ð paix v. 6 ; 11.6-9 ; Jg 6.24 ; Mi 5.4 ; Za 9.10 ; Ps 72.3,7. Etendre la souverainete : texte incertain ; autre traduction une vaste domination, une paix sans fin... ; cf. 2.3s ; 2S 7.16 ; Ps 21.5 ; 61.6s ; 89.5,29s,37s ; 110.2 ; 132.12. Ð troÃne / eÂquite / justice : cf. 16.5 ; Ps 89.15 ; 97.2 ; Pr 16.12 ; 20.28 ; 25.5. Voir aussi Es 1.17,26s ; 2.4 ; 11.3-5 ; 32.1,16s ; Jr 23.5 ; 33.15. Ð passion jalouse ou zeÁle 26.11 ; 37.32 ; 42.13 ; 59.17 ; 63.15 ; cf. Ex 20.5n ; Ez 5.13 ; Jl 2.18 ; Na 1.2n ; Za 1.14. envoie une parole (ou un eÂveÂnement) : cf. 55.10s ; Jr 23.29 ; Os 6.5 ; Ps 147.15,18. Ð Jacob deÂsigne ici le royaume du Nord, cf. 2.5+. le saura : autres traductions en aura connaissance ; en fera l'expeÂrience ; cf. 5.19 ; Os 9.7. Ð Samarie : capitale du royaume du Nord. Ð preÂsomption : litt. grandeur de cúur ; voir aussi 10.12n ; cf. 2.6-21 ; 28.1 ; Os 7.10 ; Am 6.13 ; Pr 16.18. Cf. Jr 22.14s ; Ml 1.4. contre eux : litt. contre lui. Ð les adversaires de RetsõÃn : certains mss portent les princes de RetsõÃn (cf. 7.1n,16). Ð il armera : sens incertain : autre traduction il aiguillonnera, de meÃme en 19.2. ArameÂens 7.1. Ð est / ouest ou devant / derrieÁre (voir Jb 18.20n). Ð Philistins : voir Am 1.6-8. Ð Malgre tout... 5.25+. Cf. 31.1 ; Jr 5.3 ; Os 7.10 ; So 1.6. teÃte / queue : cf. v. 12. Ð branche / roseau : cf. 19.15 ; Dt 28.13,44. ancien / notable / propheÁte 3.2-3n ; cf. 28.7 ; 30.10 ; Jr 14.14 ; Lm 2.14. Ð qui enseigne le mensonge ou maõÃtre en mensonge ; cf. Ha 2.18. $

6

$

7 8

$

$

9 10

$

$

La coleÁre du SEIGNEUR contre son peuple Le Seigneur envoie une parole contre Jacob : elle tombe sur IsraeÈl. Tout le peuple le saura, EphraõÈm et les habitants de Samarie qui disent avec orgueil et preÂsomption : Des briques sont tombeÂes, nous baÃtirons en pierres de taille ; des sycomores ont Âete coupeÂs, nous les remplacerons par des ceÁdres. Le SEIGNEUR fera triompher contre eux les adversaires de RetsõÃn ; il armera leurs ennemis, les ArameÂens Áa l'est, les Philistins Áa l'ouest, et ils deÂvoreront IsraeÈl Áa pleine bouche. Malgre tout cela, sa coleÁre ne s'en retourne pas, sa main est encore Âetendue.

11 12 13 14

$

$


EÂSAIÈE 9±10 15 16

17

18

19

20

10 2

3

15 16

Les guides de ce peuple l'eÂgarent, ceux qui se laissent guider sont engloutis. C'est pourquoi le Seigneur ne se reÂjouira pas de leurs jeunes gens, il n'aura pas compassion de leurs orphelins et de leurs veuves ; car ce sont tous des impies, des mauvais, toute bouche profeÁre la folie. Malgre tout cela, sa coleÁre ne s'en retourne pas, sa main est encore Âetendue. Ãle comme un feu Car la meÂchancete bru qui deÂvore ronces et Âepines, il embrase les taillis de la foreÃt, qui se dissipent en volutes de fumeÂe. Par la fureur du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes le pays est embraseÂ, et le peuple est comme deÂvore par le feu. Personne n'eÂpargne son freÁre. On taille Áa droite et on a faim ; on deÂvore Áa gauche et on n'est pas rassasie ; chacun deÂvore la chair de son bras. Manasse deÂvore EphraõÈm, EphraõÈm deÂvore Manasse ; ensemble ils fondent sur Juda. Malgre tout cela, sa coleÁre ne s'en retourne pas, sa main est encore Âetendue. Quel malheur pour ceux qui promulguent des deÂcrets malfaisants, qui Âecrivent des arreÃts oppressifs, refusant aux faibles la justice, deÂpouillant de leur droit les pauvres de mon peuple, faisant des veuves leur butin et pillant les orphelins ! Á vous allez rendre des Que ferez-vous le jour ou comptes, Á la tourmente arrivera de loin ? le jour ou Vers qui fuirez-vous pour trouver du secours, Á laisserez-vous votre gloire ? et ou guides / eÂgarent / engloutis (autres traductions embrouilleÂs ; dans la confusion, 3.12n) : cf. Jr 14.16. C'est pourquoi : cf. 5.25 ; Am 4.12. Ð ne se reÂjouira pas de : certains modifient leÂgeÁrement le texte heÂbreu traditionnel pour lire ne sera pas cleÂment envers. Un ms de QumraÃn porte n'eÂpargnera pas. Ð jeunes gens 13.18 ; 31.8 ; Am 4.10. Ð orphelins / veuves : cf. 1.17+ ; 10.2. Ð impies 10.16 ; 24.5n ; 33.14 ; Jb 8.13+ ; Pr 11.9. Ð la folie 32.6 ; Gn 34.7n. feu / foreÃt : cf. 1.31 ; 5.24 ; 10.17-19 ; 33.11s ; Dt 32.22 ; Jr 21.14n ; Ez 21.1-4 ; Os 7.6s ; Am 5.6 ; Ps 83.15 ; Jb 31.12 ; Jc 3.6. Ð ronces / eÂpines 5.6+. Ð taillis : 10.34 ; mot de sens incertain, traduit par buisson en Gn 22.13. embrase : d'apreÁs certaines versions anciennes ; d'autres versions ont lu eÂbranle ; le texte heÂbreu traditionnel est obscur. Ð Personne n'eÂpargne son freÁre 3.5+. On taille : autre traduction il taille (meÃme possibilite dans la suite). Ð droite / gauche ou sud / nord (positions respectives d'EphraõÈm et de ManasseÂ, voir v. 20). Ð de son bras : des versions anciennes ont lu de son prochain ; cf. 49.26. deÂvore : sous-entendu dans le texte. Ð EphraõÈm / Manasse : les deux tribus principales du royaume du Nord, eÂtroitement associeÂes (Gn 41.50-52 ; Dt 33.13-17) et souvent rivales (cf. Gn 48.14 ; Jg 6.35 ; 8.1). Sur la guerre civile dans le royaume du Nord, voir 2R 15.16-31 ; 17.1-6 ; Os 6.7-11 ; 7.7 ; 10.3s ; 13.9-11. Ð sur Juda 7.1n.

4

5

6

7

8 9

10

11

12

13

18

19

20

10

 crets malfaisants : litt. 1 Quel malheur v. 5 ; 5.8-24 ; 29.15. Ð de deÂcrets d'injustice ; cf. 1.13+ ; voir aussi 29.21 ; 59.4 ; Ps 94.20.  pouillant... : cf. Ec 5.7n. Ð 2 justice / pauvres : cf. 3.14-15+. Ð de veuves / orphelins 1.17+. Ð butin : heÂbreu shalal, cf. 8.1,3. Ð pillant : meÃme racine en 8.1,3 (Baz). Á vous allez 3 Que ferez-vous Jr 5.31 ; Jb 31.14. Ð le jour (2.12) ou rendre des comptes : autre traduction au jour du chaÃtiment ; cf. $

Il ne reste qu'aÁ se courber avec les deÂtenus et Áa tomber avec ceux qui sont tueÂs. Malgre tout cela, sa coleÁre ne s'en retourne pas, sa main est encore Âetendue. Quel malheur pour l'Assyrie et pour son roi ! Quel malheur pour l'Assyrien, le baÃton de ma coleÁre ! La trique dans sa main, c'est ma fureur. Je le laÃche contre une nation impie, je le deÂpeÃche contre le peuple qui provoque ma coleÁre, pour qu'il amasse du butin en se livrant au pillage, pour qu'il le foule aux pieds comme la boue des rues. Mais il n'en juge pas ainsi, et ce n'est pas ainsi qu'il le pense ; car il songe Áa deÂtruire, Áa retrancher des nations nombreuses ; car il dit : Mes princes ne sont-ils pas autant de rois ? N'en a-t-il pas Âete de Kalno comme de Karkemish ? Ou encore de Hamath comme d'Arpad ? Ou encore de Samarie comme de Damas ? De meÃme que ma main a su trouver les royaumes des faux dieux, dont les statues deÂpassaient celles de JeÂrusalem et de Samarie, de meÃme ce que j'ai fait Áa Samarie et Áa ses faux dieux, ne le ferai-je pas Áa JeÂrusalem et Áa ses idoles ? Mais alors, quand le Seigneur aura accompli toute son úuvre au mont Sion, Áa JeÂrusalem, je ferai rendre des comptes au roi d'Assyrie pour le fruit de son cúur preÂsomptueux et pour l'arrogance de ses regards hautains. | Car il a dit : Jr 6.15n. Ð Vers qui fuirez-vous 20.6 ; 24.18 ; 30.16s. Ð votre gloire : autre traduction votre richesse ; cf. 5.13n ; 61.6 ; voir aussi Gn 31.1n ; Jg 18.21n. Ð Cf. 2.7-21 ; So 1.18. Il ne reste qu'aÁ se courber : litt. sans qu'il se courbe. Cf. Jr 15.2 ; Lm 3.28-30. Assyrien v. 24-27 ; 14.24-27 ; 30.27-33 ; 37.22-35. Ð baÃton / trique (v. 15,24 ; 9.3n), instrument de Dieu, 5.26-30 ; 7.18,20 ; 8.7 ; cf. 13.5 ; 30.27 ; 36.10 ; 37.26 ; Jr 51.20-23 ; ici la traduction est incertaine ; en modifiant l'ordre des mots on pourrait comprendre le baÃton de ma coleÁre, la trique de ma fureur est dans sa (litt. leur) main. deÂpeÃche : cf. Ps 42.9n. Ð le peuple qui provoque ma coleÁre : litt. le peuple de ma coleÁre ; cf. 1.4 ; Jr 7.29. Ð amasse du butin / se livrant au pillage : heÂbreu shelol shalal / boz baz : cf. 8.1-4 ; 10.2. Ð comme la boue 41.25 ; 2S 22.43. Mi 4.11s. Ð qu'il le pense : litt. que son cúur le pense. Ð il songe... : litt. pour deÂtruire est son cúur ; cf. 63.4. Ð nombreuses : litt. pas un peu ou pas en petit nombre. il dit... : 36.18-20. Ð princes / rois 36.9. Ð autant de 1.28n. Villes syriennes (aÁ l'exception de Samarie , capitale de l'IsraeÈl du Nord) conquises par les rois assyriens Tiglath-PileÂser III et Sargon II entre 742 (Hamath) et 717 av. J.-C. (Karkemish) environ. L'eÂnumeÂration, par couples, suit une progression du nord au sud qui accentue la menace sur JeÂrusalem. Cf. 36.19 ; 37.13. Ð Kalno Gn 10.10. Ð Samarie / Damas 8.4. faux dieux 2.8n. faux dieux / idoles : cf. 37.12 ; Lv 19.4. son úuvre 5.12+. Ð je ferai rendre des comptes ou j'interviendrai contre ; cf. 13.11 ; 23.17n ; 24.21-22n ; 26.14,16n,21 ; 27.1,3n ; 29.6. Ð au roi d'Assyrie... cúur preÂsomptueux : litt. le fruit de la grandeur de cúur du roi d'Assyrie (cf. 9.8n). Ð pour l'arrogance... : litt. pour la parure (ou la splendeur, cf. 13.19) de l'eÂleÂvation de ses yeux (cf. 37.23). Ð Cf. 2.12 ; 33.1. $

4

$

17

871

5

6

7

8 9

10 11 12

$

$


EÂSAIÈE 10

872

14

15

16

17

18

19

13

14 15

16

C'est par la force de ma main que j'ai agi, c'est par ma sagesse, car je suis intelligent ; j'ai bouscule les frontieÁres des peuples, je les ai deÂpouilleÂs de leurs treÂsors et, comme un indomptable, j'ai fait descendre ceux qui Âetaient installeÂs. Ma main a su trouver, comme au nid, la richesse des peuples, et, comme on ramasse des úufs abandonneÂs, j'ai ramasse toute la terre : nul n'a remue l'aile, ni ouvert le bec, ni pousse un peÂpiement. La hache se vante-t-elle aux deÂpens de celui qui s'en sert ? La scie se grandit-elle aux deÂpens de celui qui la manie ? Comme si le baÃton maniait celui qui le souleÁve, comme si la trique soulevait celui qui n'est pas en bois ! C'est pourquoi le Seigneur, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, enverra le deÂpeÂrissement parmi ses hommes corpulents. Et, parmi ses nobles, s'allumera un embrasement, tel l'embrasement d'un feu. La lumieÁre d'IsraeÈl deviendra un feu, et son Saint une flamme Ãlera et deÂvorera ses Âepines et ses ronces qui bru en un seul jour ; qui aneÂantira, corps et Ãame, la gloire de sa foreÃt et de son verger. Il en sera comme d'un malade qui tombe en deÂfaillance. Le reste des arbres de sa foreÃt feront un compte qu'un enfant pourrait inscrire.

par la force... : cf. Dt 8.17. Ð par ma sagesse 5.21. Ð bouscule les frontieÁres Dt 32.8 ; Ps 74.17 ; cf. 2R 17.6,24. Ð comme un indomptable... : autre traduction j'ai fait descendre ceux qui eÂtaient installeÂs comme un indomptable (cf. 1.24+). Au lieu de ceux qui eÂtaient installeÂs en maõÃtres, certains comprennent les habitants, le meÃme verbe heÂbreu signifiant eÃtre installe ou assis (comme roi, ou comme juge) et habiter. Ð Cf. 37.24s. richesse 8.4n. Ð pousse un peÂpiement 8.19n. hache / scie 14.8 ; 37.24 ; cf. 29.16 ; 45.9. Ð se vante-t-elle : le meÃme verbe est traduit par montrer sa splendeur en 44.23 ; 49.3 ; 60.21 ; 61.3. Ð baÃton / trique v. 5+. le Seigneur... des ArmeÂes v. 33 ; 1.24n. Ð deÂpeÂrissement Ps 106.15. Ð ses hommes corpulents : litt. ses corpulents. Ð parmi ses nobles : autre traduction sous sa gloire ; cf. v. 3n ; 5.13n. Ð feu 9.1,4 ; 26.11 ; cf. 1.31+ ; 31.9. Saint v. 20 ; 1.4+. Ð eÂpines / ronces 5.6+. Ð en un seul jour 9.13 ; cf. 27.4 ; 37.36. aneÂantira : un terme apparente est traduit par destruction au v. 22. Ð corps et aÃme : litt. depuis l'aÃme (cf. Gn 1.20n) jusqu'aÁ la chair . Ð foreÃt / verger 29.17+ ; cf. 2.12s ; 9.17. Ð comme d'un malade qui tombe en deÂfaillance : le sujet et le verbe sont de la meÃme racine, de sens incertain (voir 8.6n) ; cf. Ps 39.4. reste v. 20s ; 1.9+. s'appuyer sur celui qui les frappait : cf. 9.12 ; il s'agit sans doute ici de l'Assyrie 2R 16.7ss ; Os 5.13 ; 2Ch 28.16ss. Ð loyaute Os 4.1n. Ð Saint d'IsraeÈl v. 17. Un reste (1.9+) reviendra (1.27n) : heÂbreu she'ar yashouv, nom du fils d'EsaõÈe (7.3n), de meÃme au v. 22 ; voir aussi 1.27n. Ð Dieu-HeÂros 9.5n. Rm 9.27. Ð comme le sable... 48.19 ; Gn 22.17 ; Os 2.1 ; Ha 1.9. Ð seul un reste reviendra v. 21n. Ð destruction... deÂcideÂe 14.24+ ; 28.22 ; Dn 5.28n ; 9.27 ; Rm 9.28n. Ð un deÂferlement ou une inondation 8.8 ; 28.2n,15-18 ; 30.28. Ð Voir justice . Rm 9.28. n'aie pas peur de l'Assyrien 37.6. Ð trique / baÃton v. 5+ ; cf.

20

21 22

23

24

25 26

27

28 29

30

25

26

$

17 18

27

$

$

19 20

22

$

23 24

Le SEIGNEUR se tournera contre l'Assyrie A cause de cela, ainsi parle le Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes : Mon peuple, toi qui habites en Sion, n'aie pas peur de l'Assyrien ! Il te frappe de la trique, il leÁve sur toi son baÃton, comme le faisait l'Egypte. | Mais encore un peu de temps, et la fureur cessera ; ma coleÁre sera leur ruine. | Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes brandira le fouet contre lui, comme Áa la deÂfaite de MadiaÃn au rocher d'Oreb ; son baÃton est sur la mer, il l'eÂleÁve comme en Egypte. | En ce jour-laÁ, son fardeau sera oÃte de ton Âepaule et son joug de ton cou ; tu seras si gras que le joug ceÂdera. Guerre eÂclair aux environs de JeÂrusalem Il arrive Áa Ayyath, traverse MigroÃn, laisse son Âequipement Áa Mikmas. Ils passent le deÂfile РNotre campement est Áa GueÂba ! Ð Rama tremble, GuibeÂa de Sau Èl prend la fuite. Eclate en sanglots, Bath-Gallim.

v. 26+. Ð comme le faisait l'Egypte : autre traduction sur le chemin de l'Egypte ; de meÃme au v. 26 ; cf. 52.4 ; Ex 5.14-16. la fureur... : autres traductions ma fureur et ma coleÁre, qui voulaient leur ruine, cesseront ; ma fureur et ma coleÁre extermineront jusqu'aÁ leur ruine. Des mss portent un mot qu'on pourrait traduire par extermination au lieu de ruine, ce qui repreÂsente une variante d'une lettre en heÂbreu. Certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour traduire la fureur cessera, et ma coleÁre sera compleÁtement assouvie, ou ... et ma coleÁre contre la terre sera assouvie. Voir 31.8s ; 37.36. brandira : litt. eÂveillera ; cf. 13.17n ; 14.9 ; 2S 23.18. Ð deÂfaite : le mot heÂbreu correspondant est parfois traduit par coup, cf. 1S 4.10n. Ð MadiaÃn 9.3n. Ð rocher d'Oreb Jg 7.25 ; Ps 83.12. Ð baÃton / comme en Egypte v. 24n ; 11.11,15s ; 30.31s ; cf. Ex 14.16. son fardeau... : cf. 9.3n ; 14.25. Ð tu seras si gras... : litt. le joug sera deÂtruit aÁ cause de la graisse (symbole d'abondance, cf. Gn 27.39n ; 45.18n) ; autres traductions le joug ceÂdera sous la pression de la graisse ou le joug ceÂdera devant l'abondance ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire l'ennemi monte aÁ Samarie ou le destructeur s'avance du coÃte de RimmoÃn ; LXX le joug qui eÂtait sur vos eÂpaules sera deÂtruit. Jusqu'au v. 32, description d'une armeÂe qui progresse par eÂtapes vers JeÂrusalem. Les localiteÂs citeÂes se situent au nord de la capitale, aÁ une quinzaine de kilomeÁtres pour les plus eÂloigneÂes et dans les faubourgs meÃmes pour les plus proches. Cf. 5.26 ; Mi 1.10-12. Ð Ayyath : probablement AõÈ (Gn 12.8 ; Jos 7.2 ; Esd 2.28) ou Avvim (Jos 18.23) ; cf. Ne 11.31. Ð MigroÃn 1S 14.2. Ð Mikmas ou Mikmash ; 1S 13.2ss Ils passent : LXX il passe. Ð le deÂfile 1S 13.23 ; 14.4. Ð GueÂba Jos 18.24 ; 1S 13.3 ; 14.5 ; 2S 5.25 ; 1R 15.22 ; 2R 23.8 ; Esd 2.26. Ð Rama Jos 18.25 ; Jg 19.13 ; 1S 1.19 ; 7.17 ; 1R 15.17,22. Ð GuibeÂa de SauÈl Jos 15.57 ; 18.28 ; 1S 10.26 ; 14.2 ; 15.34. Bath-Gallim : litt. fille de Gallim ; cf. v. 32n ; 1S 25.44 (?). Ð LaõÈsha (Lionne) n'est pas aÁ confondre avec la LaõÈsh de Jg 18.7, dans la tribu de Dan. Ð Anatoth (Jos 21.18 ; Jr 1.1 ; 11.21 ; 23 ; $

28

$

21

Un reste reviendra En ce jour-laÁ, le reste d'IsraeÈl et les rescapeÂs de la maison de Jacob cesseront de s'appuyer sur celui qui les frappait ; ils s'appuieront avec loyaute sur le SEIGNEUR, le Saint d'IsraeÈl. | Un reste reviendra, le reste de Jacob, au Dieu-HeÂros. | Quand IsraeÈl, ton peuple, serait comme le sable de la mer, seul un reste reviendra. La destruction est deÂcideÂe, c'est un deÂferlement de justice. | Car cette destruction qui est deÂcideÂe, le Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes l'exeÂcute dans tout le pays.

29

30

$


EÂSAIÈE 10±11

PreÃte attention, LaõÈsha ! Pauvre Anatoth ! MadmeÂna se disperse, les habitants de GueÂbim cherchent un refuge. Aujourd'hui meÃme une halte Áa Nob, et il agite sa main contre la montagne de Sion la belle, la colline de JeÂrusalem.

31 32

La puissante foreÃt abattue Le Seigneur, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, brise les rameaux avec violence : les plus hautes cimes sont coupeÂes, les plus ÂeleveÂs sont jeteÂs bas. Il abat par le fer les taillis de la foreÃt, et le Liban tombe sous le Magnifique.

33

34

Un nouveau David Alors un rameau sortira du tronc de JesseÂ, un rejeton de ses racines sera feÂcond. Le souffle du SEIGNEUR reposera sur lui : souffle de sagesse et d'intelligence, souffle de conseil et de vaillance, souffle de connaissance et de crainte du SEIGNEUR. Il respirera la crainte du SEIGNEUR ; il ne jugera pas sur l'apparence, il n'arbitrera pas sur un ouõÈ-dire. Il jugera les pauvres avec justice, il arbitrera avec droiture en faveur des affligeÂs du pays ; il frappera la terre du sceptre de sa bouche, et du souffle de ses leÁvres il fera mourir le meÂchant. La justice sera la ceinture de ses reins, et la probiteÂ, la ceinture de ses hanches.

11 2

3

4

5

31 32

33 34

11

32.7s). Le mot traduit par Pauvre (`aniya) fait aussi assonance avec ce nom de lieu. MadmeÂna (probablement pas la Madmanna de Jos 15.31, au sud) / GueÂbim (Citernes) : localiteÂs inconnues. Nob 2S 21.2 ; 22.9,19 : aujourd'hui le mont Scopus, au nord du mont des Oliviers, d'ouÁ l'on domine JeÂrusalem. Ð il agite... : cf. 11.15 ; 13.2 ; 19.16 ; 30.28n,32n ; Jb 31.21. Ð Sion la belle : litt. la fille de Sion ou, selon une autre lecture traditionnelle, la maison de Sion ; cf. v. 30n ; voir 1.8n. les plus hautes cimes ou ceux qui sont de haute stature. taillis 9.17n. Ð le Liban... : LXX le Liban et ses hauteurs (ou splendeurs, autre lecture du terme rendu par Magnifique) tombent, allusion probable aux foreÃts de ceÁdres qui couvraient la chaõÃne montagneuse du Liban dans l'Antiquite ; cf. v. 18s ; 2.13+ ; 29.17 ; 33.9 ; 35.2 ; 37.24 ; Na 1.4. $

tronc ou souche (cf. 6.13, autre terme heÂbreu ; meÃme mot 40.24 ; Jb 14.7-9). Ð Jesse (nom eÂgalement transcrit IsaõÈ), peÁre de David v. 10 ; 1S 16.1. Ð rejeton : heÂbreu neÂtseÁr, de meÃme en 60.21 ; ce terme a eÂte rapproche du mot nazoreÂen (voir Mt 2.23n). Ð Cf. 4.2+ ; 37.31 ; 53.2 ; Ap 22.16. 2 Cf. 9.5 ; 28.6 ; 42.1 ; 59.21 ; 61.1 ; 1S 16.13s ; 2S 23.2 ; Pr 8.12-16 ; Jn 1.32-34 ; 3.34 ; Ac 10.38. Ð souffle ou Esprit ; cf. v. 3n. Ð conseil ou reÂflexion, deÂcision 5.19n ; 9.5n ; les termes rendus ici par conseil et vaillance sont traduits respectivement par plan et force en 36.5. Ð connaissance 1.3+ ; cf. Col 2.2s. Ð crainte du SEIGNEUR Pr 1.7. 3 Il respirera : traduction incertaine ; le terme est apparente au mot traduit par souffle au v. 2. LXX un esprit de crainte de Dieu le remplira, ou l'esprit le remplira de la crainte de Dieu. Ð l'apparence / un ouõÈ-dire : litt. ce qui paraõÃt aÁ ses yeux / ce qu'entendent ses oreilles. Ð arbitrera (comme en 2.4, de meÃme au v. 4) ou punira. Ð Cf. 9.6 ; 32.1-5 ; 1S 16.7 ; 2S 14.17 ; 1R 3.16-28 ; Jr 23.5 ; Ps 72.1-7 ; Jn 2.24s.

6

7

8

9

10

11

12

4

5 6

Le loup seÂjournera avec le mouton Le loup seÂjournera avec le mouton, la pantheÁre se couchera avec le chevreau ; le taurillon, le jeune lion et les beÃtes grasses seront ensemble, et un petit garcËon les conduira. La vache et l'ourse auront un meÃme paÃturage, leurs petits une meÃme couche ; le lion, comme le búuf, mangera de la paille. Le nourrisson s'eÂbattra sur l'antre de la vipeÁre, et l'enfant sevre mettra sa main dans le trou de l'aspic. Il ne se fera aucun mal, il n'y aura aucune destruction, dans toute ma montagne sacreÂe ; car la connaissance du SEIGNEUR remplira la terre comme les eaux recouvrent la mer. Le retour des bannis d'IsraeÈl En ce jour-laÁ, la racine de Jesse se tiendra laÁ comme une bannieÁre pour les peuples ; les nations la chercheront, et son lieu de repos sera glorieux. En ce jour-laÁ, le Seigneur Âetendra une seconde fois la main pour racheter le reste de son peuple, ceux qui seront resteÂs en Assyrie et en Egypte, Áa Patros et Áa Koush, en Elam, Áa ShineÂar, Áa Hamath et dans les Ãõles de la mer. Il dressera une bannieÁre pour les nations ; il rassemblera les bannis d'IsraeÈl

pauvres / affligeÂs 29.19s ; Ps 9.13n ; 72.2,4,12s. Ð Voir justice . Ð pays et terre traduisent un meÃme mot heÂbreu. Ð du sceptre de sa bouche : autre traduction du baÃton (9.3n) de sa bouche ; cf. 9.7 ; Os 6.5 ; Ap 2.16. Ð souffle (ou esprit) v. 2-3n ; cf. 2Th 2.8. Cf. Ep 6.14. seÂjournera : le verbe correspondant est apparente au substantif rendu habituellement par immigreÂ, cf. Ex 12.48n. Ð se couchera : meÃme terme au v. 7 ; 13.20s ; 14.30 ; 17.2 ; 27.10 ; 54.11 ; mot apparente en 35.7 ; 65.10 ; voir Gn 4.7n. Ð le taurillon ou le veau ; LXX le veau, le taureau et le lion paõÃtront ensemble ; cf. 1.28n. auront un meÃme paÃturage : litt. paõÃtront. Ð une meÃme couche : litt. se coucheront ensemble (comme au v. 6). trou : le sens du mot heÂbreu est incertain. Ð Sur l'ensemble, cf. 35.9 ; 65.25 ; Gn 1.26,30 ; 2.19 ; 3.15 ; 9.2 ; Lv 26.6 ; Ez 34.25,28 ; Os 2.20 ; Jb 5.22s ; Mc 1.13. aucun mal / aucune destruction... 65.25 ; cf. 2.2-4 ; Ps 101.8. Ð montagne sacreÂe ou montagne sainte 2.2+ ; cf. 27.13 ; 56.7 ; cf. Za 8.3. Ð la connaissance... : cf. 19.21 ; Jr 31.33s ; Ha 2.14 ; Ps 33.5. Ð la terre ou le pays ; cf. 12.5. Rm 15.12. Ð racine de Jesse : cf. v. 1. Ð bannieÁre v. 12 ; 5.26+ ; cf. 49.22. Ð peuples / nations 2.2s. Ð glorieux 4.5s. eÂtendra : le verbe heÂbreu ainsi traduit signifie habituellement ajouter ou continuer, recommencer ; le texte fait ici reÂfeÂrence aÁ l'Exode ; cf. v. 16 ; 10.26 ; 43.16-19 ; 48.20s ; Ex 3.20 ; Jr 23.7s. Ð Patros : la Haute-Egypte (Gn 10.14n ; Jr 44.1 ; Ez 29.14 ; 30.14). Ð Koush ou la Nubie ; 18.1n ; 20.3-5 ; Gn 2.13n. Ð Elam : la reÂgion de Suse, dans l'actuel Iran (21.2 ; Gn 10.22n). Ð ShineÂar ou Babylone (Gn 10.10n ; 11.9n ; Dn 1.2). Ð Hamath en Syrie (10.9 ; 2R 17.24). Ð õÃles 20.6n ; 23.2,6 ; 24.15 ; 40.15 ; 41.1,5 ; 42.4,10,12,15 ; 49.1 ; 51.5 ; 59.18 ; 60.9 ; 66.19 ; cf. Gn 10.5n ; Est 10.1. bannieÁre v. 10. Ð disperseÂs : contrairement au paralleÁle bannis, le terme heÂbreu est au feÂminin ; certains comprennent les hommes et les femmes exileÂs, d'autres interpreÁtent les humains et les choses disperseÂes (en heÂbreu le feÂminin tient parfois lieu de $

$

7 8

9

$

1

10

$

11

$

$

873

$

12


EÂSAIÈE 11±13

874

13

14

15

16

12

2

3

4

13

14

15

et il recueillera les disperseÂs de Juda des quatre coins de la terre. La jalousie d'EphraõÈm disparaõÃtra, et les ennemis de Juda seront retrancheÂs ; EphraõÈm ne sera plus jaloux de Juda, et Juda ne sera plus hostile Áa EphraõÈm. Ils fondront sur l'eÂpaule des Philistins Áa l'Occident, ils pilleront ensemble les fils de l'Orient, Edom et Moab subiront leur emprise, et les Ammonites leur seront soumis. Le SEIGNEUR frappera d'anatheÁme le golfe de la mer d'Egypte : il agitera sa main sur le Fleuve en soufflant avec Âenergie ; il le frappera pour le partager en sept canaux, on y marchera en sandales. Il y aura une route pour le reste de son peuple qui sera reste en Assyrie, comme il y en eut une pour IsraeÈl, Á il monta d'Egypte. le jour ou Louange au Dieu sauveur Tu diras en ce jour-laÁ : Je te ceÂleÁbre, SEIGNEUR : tu as Âete en coleÁre contre moi, mais ta coleÁre s'en est retourneÂe, tu m'as consoleÂ. C'est le Dieu de mon salut ; j'ai confiance, rien ne m'effraie. Car le SEIGNEUR (Yah), le SEIGNEUR (YHWH), est ma force et ma puissance, il est mon salut. Vous puiserez de l'eau gaiement aux sources du salut.

12

6

13 2

3

4

5

6 7 8

En ce jour-laÁ, vous direz : CeÂleÂbrez le SEIGNEUR, invoquez son nom, neutre). Ð coins : le mot signifie eÂgalement ailes. Ð Cf. 43.5s ; 49.12,22 ; 56.8 ; 60.4 ; 66.20 ; Ps 147.2. Cf. 7.1-9,17 ; 9.20 ; voir aussi Jr 3.18 ; 23.5s ; 31.6 ; Ez 34.23 ; 37.1528 ; Os 2.2 ; 3.5 ; Am 9.11. Ð jalousie : autre traduction passion jalouse ; cf. 9.6+. Philistins 14.28-32 ; So 2.5-7. Ð fils de l'Orient : cf. Gn 29.1n. Ð Edom / Moab 15±16 ; 21.11s ; 25.10-12 ; 34.5-15. Ð subiront leur emprise : litt. l'envoi de leur main. Ð leur seront soumis : le meÃme terme, ou un homonyme, deÂsigne la garde personnelle d'un roi en 1S 22.14n. Ð Cf. 2S 5.17-25 ; 8.1s,12-14 ; 12.26-31 ; Am 9.11s ; Ab 19s ; Ps 60.10. frappera d'anatheÁme 34.2+ ; voir beÂneÂdiction , maleÂdiction ; LXX desseÂchera. Ð agitera : voir 10.32+ ; cf. Ex 14.16,21,26s ; 15.12. Ð le Fleuve : probablement l'Euphrate, comme en 7.20 ; 8.7. Ð en soufflant avec eÂnergie : litt. dans l'ardeur (terme de sens incertain) de son souffle ; cf. Ex 15.8. Ð pour le partager : sous-entendu dans le texte. Ð canaux / sandales : les termes heÂbreux correspondants font assonance ; cf. Ex 14.22,29 ; 15.19. Ð on y marchera : litt. il fera cheminer. Cf. 19.23 ; 35.8 ; 40.3s ; 42.15s ; 43.19 ; 49.11 ; 51.10 ; 57.14 ; 62.10. Ð Assyrie / Egypte v. 11 ; 7.18 ; 10.24-26 ; 27.13 ; cf. Os 9.3 ; 11.5,11. Ð monta Gn 12.10n.

Contre Babylone Sentence sur Babylone ; ce qu'a vu EsaõÈe, fils d'Amots. Sur une montagne nue dressez une bannieÁre, Âelevez la voix vers eux, agitez la main, et qu'ils franchissent les portes des nobles ! J'ai donne des ordres Áa ceux qui me sont consacreÂs, j'ai aussi appele les heÂros de ma coleÁre, ceux qui exultent de mon triomphe. Tumulte dans les montagnes, comme celui d'un peuple nombreux ! Vacarme des royaumes, des nations rassembleÂes ! Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes passe en revue l'armeÂe pour la guerre. Ils viennent d'un pays lointain, des extreÂmiteÂs du ciel ; le SEIGNEUR et les armes de sa fureur vont causer des douleurs Áa tout le pays. Hurlez, car le jour du SEIGNEUR est proche : il vient comme un ravage du Puissant. C'est pourquoi toutes les mains tombent, le cúur de tout homme fond. Ils sont saisis d'eÂpouvante ; douleurs et spasmes s'emparent d'eux ; ils se tordent comme une femme qui accouche ; ils se regardent les uns les autres avec stupeur ; leurs visages sont enflammeÂs.

hauts faits Ps 9.12n. Ð rappelez... : autre traduction eÂvoquez-le, car son nom est sublime (litt. eÂleveÂ). 5 Chantez : sur ce verbe, qui rappelle le mot traduit par puissance au v. 2n, cf. Ps 7.18n. Ð connues par toute la terre 11.9. 6 cris de joie... 52.8s ; 54.1. Ð Saint d'Israe È l 1.4+ ; cf. Os 11.9. $

$

$

13

$

$

16

5

faites connaõÃtre parmi les peuples ses hauts faits, rappelez combien son nom est sublime ! Chantez le SEIGNEUR, car il a fait des choses magnifiques. Qu'elles soient connues par toute la terre ! Triomphe et pousse des cris de joie, habitante de Sion ! Car il est grand en ton sein, le Saint d'IsraeÈl !

1 Tu diras en ce jour-laÁ 25.9 ; 26.1 ; 27.2 ; cf. 52.6 ; Za 12.3+. Ð 10.25 (cf. 5.25+) ; Jr 33.10s ; Ps 118.21. Dieu (heÂbreu 'El, cf. Gn 21.33n) de mon salut : cf. 43.3+ ; Ps 27.1. Ð le SEIGNEUR... : cf. 26.4 ; voir aussi 38.11n. Ð est ma force et ma puissance ou mon chant : cf. v. 5n ; 51.3 ; Ex 15.2n ; Ps 118.14. 3 Cf. 8.6 ; 55.1 ; Jg 5.11 ; Jr 2.13 ; 17.13 ; Ez 47.1 ; Jl 4.18 ; Za 14.8 ; Ps 36.9s ; Jn 4.14 ; 9.11. D'apreÁs la tradition juive, les expressions des v. 2s appartenaient au rituel de la feÃte de la ReÂcolte (Ex 23.16) ou feÃte des Huttes (Lv 23.34). 4 invoquez ou proclamez ; cf. Ps 105.1 ; 148.13 ; Jn 17.6. Ð ses

2

3 4

5 6

2

7

à me mot est traduit par fardeau en 1 Sentence (ou oracle) : le me 22.25n ; il apparente aÁ un verbe qui peut signifier porter (quelque chose), mais aussi eÂlever (la voix) (cf. 3.7) ; de meÃme en 15.1 ; 17.1 ; 30.6 ; Na 1.1 ; Ha 1.1 ; Za 9.1 ; 12.1 ; Ml 1.1 ; Lm 2.14. Cf. Jr 23.33n-40. Ð Babylone 21.1-10 ; 39 ; 47 ; 48.14,20 ; Jr 50±51 ; Ap 17±18. Ð EsaõÈe, fils d'Amots 1.1n. bannieÁre 5.26+. Ð agitez 10.32+. Ð les portes des nobles : allusion possible aÁ l'une des portes de Babylone ou au nom meÃme de la ville, au sens de porte des dieux (cf. Gn 11.9n). Ð Sur l'ensemble, cf. Dt 23.10-15 ; 1S 13.9 ; 21.6 ; Jr 22.7 ; 51.28 ; Jl 4.9. consacreÂs : voir saint . Ð les heÂros : autre traduction les guerriers. Ð ceux qui exultent... : cf. So 3.11n. Cf. Ps 2.1. Ð Tumulte : autre traduction bruit d'une multitude. Ð comme celui... : certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire vacarme d'un peuple nombreux. les armes de sa fureur Jr 50.25n ; Rm 9.21n,22. Hurlez Jl 1.5-13. Ð jour du SEIGNEUR 2.11-12+. Ð un ravage : heÂbreu shod ; le terme fait assonance avec le nom divin traduit par Puissant (heÂbreu ShaddaõÈ, voir Gn 17.1n) ; de meÃme en Jl 1.15. toutes les mains tombent : autre traduction tous sont deÂcourageÂs ; cf. Ez 7.17n. Ð Voir cúur . Ð fond : cf. 14.31n ; 19.1 ; Jos 2.11n. Ð Cf. Jr 6.24 ; Ez 7.17. comme une femme... 21.3 ; 26.17 ; 42.14 ; Ps 48.7. Ð se regardent... stupeur : Gn 43.33n ; cf. Ha 1.5 ; Jb 26.11. Ð leurs visages sont enflammeÂs : litt. leurs visages sont des visages de flamme, caracteÂrisant la honte ou la fieÁvre (cf. Jb 16.16). $

$

8


EÂSAIÈE 13±14 9

10

11

12

13

14

15 16

17

18

9 10

11

Le jour du SEIGNEUR arrive, jour cruel, jour de fureur et de coleÁre ardente ; il reÂduira la terre en un lieu deÂvasteÂ, il en fera disparaõÃtre les peÂcheurs. Car les Âetoiles du ciel et leurs constellations ne feront plus briller leur lumieÁre, le soleil s'obscurcira deÁs son lever, et la lune ne fera plus luire sa lumieÁre. Je ferai rendre des comptes au monde pour le mal, et aux meÂchants pour leurs fautes ; je ferai cesser l'orgueil des gens arrogants, je rabaisserai le triomphe des brutes. Je rendrai les hommes plus rares que l'or fin, Je rendrai les humains plus rares que l'or d'Ophir. C'est pourquoi j'agiterai le ciel, et la terre tremblera sur sa base, par la fureur du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, par le jour de sa coleÁre ardente. Alors comme une gazelle effaroucheÂe, comme le petit beÂtail qui n'a personne pour le rassembler, chacun s'en retournera vers son peuple, chacun fuira vers son pays ; tous ceux qu'on trouvera seront transperceÂs, tous ceux qu'on saisira tomberont par l'eÂpeÂe. Leurs enfants seront jeteÂs Áa terre sous leurs yeux, leurs maisons seront mises Áa sac et leurs femmes violeÂes. Je suscite contre eux les MeÁdes, qui ne pensent pas Áa l'argent et Áa qui l'or ne plaõÃt pas. Leurs arcs jetteront les jeunes gens Áa terre ; ils seront sans compassion pour le fruit du ventre maternel : leur úil sera sans pitie pour les fils.

Jr 4.7 ; 18.16. Ð la terre ou le pays. Ð Voir peÂche . constellations : litt. fous, stupides. Au singulier, ce nom deÂsigne probablement la constellation d'Orion en Am 5.8 ; Jb 9.9n ; 38.31. Il faut sans doute voir dans son emploi ici une pointe contre le culte des astres. Ð Cf. Jr 4.23 ; Am 5.18 ; So 1.15 ; Mt 24.29//. Je ferai rendre des comptes... : autre traduction je chaÃtierai le monde ; voir Jr 6.15n. Ð le mal : le mot correspondant peut aussi deÂsigner le malheur. Ð meÂchants : voir justice . Ð triomphe : cf. v. 3 ; le mot heÂbreu, aussi traduit ailleurs par suffisance (16.6) est un synonyme du mot rendu ici par orgueil (9.8). Ð brutes 25.4 ; 29.5 ; Ps 54.5. Je rendrai... : la phrase pourrait aussi signifier les hommes me seront plus preÂcieux que... Ð l'or : ce terme traduit ici deux mots heÂbreux diffeÂrents. Ð Ophir Gn 10.29n ; 1R 9.28 ; Jb 22.24. la terre ou le pays. Ð sur sa base : cf. Jb 9.6n. comme le petit beÂtail... ou comme un troupeau ; cf. 1R 22.17 ; Ez 34.5 ; Mt 9.36//+. Ð chacun... vers son pays : deÂmembrement de l'empire babylonien, cf. 47.15 ; Jr 51.9,44 ; Na 2.9. enfants... 2R 8.12 ; Ps 137.9. Ð violeÂes ou emmeneÂes captives (dans un harem) ; Dt 28.30 ; Za 14.2. Je suscite : litt. j'eÂveille ; cf. 10.26n ; 41.2,25 ; 45.13 ; Jr 6.22+ ; Ez 23.22. Ð MeÁdes : peuple voisin des Perses, qui s'est associe aÁ ces derniers pour deÂmanteler la puissance babylonienne au VIe s. av. J.-C. apreÁs avoir eÂte l'allie de Babylone contre l'Assyrie (VIIe s. av. J.-C.) ; cf. 21.2n ; Jr 51.11n,27ns. Leurs arcs : litt. des arcs. Ð aÁ terre : sous-entendu dans le texte. le plus beau... : autre traduction l'ornement des royaumes. Ð la splendeur (autres traductions la parure, l'arrogance, cf. 10.12n) orgueilleuse : cf. 4.2. Ð ChaldeÂens 23.13n. Ð comme... de Sodome et de Gomorrhe : cf. 1.9+, formule identique en Jr 50.40 ; Am 4.11. $

$

12

13 14

16 17

18 19

Il en sera pour Babylone, le plus beau des royaumes, la splendeur orgueilleuse des ChaldeÂens, comme lors de la destruction divine de Sodome et de Gomorrhe. Elle ne sera plus jamais habiteÂe, on n'y demeurera plus, de geÂneÂration en geÂneÂration. Le BeÂdouin n'y dressera pas sa tente, les bergers n'y feront pas coucher leurs beÃtes ; ce sont les habitants du deÂsert qui s'y coucheront ; les hiboux rempliront ses maisons, les autruches y demeureront et les boucs y bondiront. Les hyeÁnes entonneront leur complainte dans ses palais, et les chacals dans ses demeures luxueuses. Son temps est preÁs d'arriver, et ses jours ne se prolongeront pas.

19

20

21

22

14 2

3 4

875

Le SEIGNEUR aura compassion de Jacob Car le SEIGNEUR aura compassion de Jacob, il choisira encore IsraeÈl ; il leur accordera le repos sur leur terre ; les immigreÂs se joindront Áa eux et ils s'uniront Áa la maison de Jacob. | Des peuples les prendront et les conduiront vers leur lieu ; la maison d'IsraeÈl en fera son patrimoine sur la terre du SEIGNEUR, elle les gardera comme serviteurs et servantes. Ils retiendront captifs ceux qui les avaient faits captifs et ils domineront sur leurs oppresseurs. La fin du roi de Babylone Á le SEIGNEUR t'aura accorde le Alors, le jour ou repos, apreÁs tes peines et tes agitations, et apreÁs le dur esclavage qui te fut imposeÂ, | alors tu prononceras ce poeÁme contre le roi de Babylone et tu diras :

Le BeÂdouin ou l'Arabe 21.13n ; meÃme terme en Jr 3.2 ; Ne 2.19 ; 4.1 ; 6.1 ; 2Ch 17.11 ; 21.16 ; 22.1 ; 26.7.  sert 23.13n ; 34.14 ; Jr 50.39 ; Ps 72.9 ; 74.14 ; il 21 habitants du de s'agit peut-eÃtre d'animaux (cf. 14.23 ; 27.10 ; 32.14 ; 34.11 ; Jr 10.22 ; So 2.4 ; beaucoup traduisent chats sauvages) ou de deÂmons. Ð les boucs : litt. les poilus (Lv 16.5,10 ; 17.7n). Le terme deÂsigne probablement ici une espeÁce de deÂmon censeÂe hanter le deÂsert (cf. les satyres de la mythologie greÂco-romaine). Cf. Ap 18.2n. Á nes : traduction incertaine (cf. 23.13 ; 34.14 ; Jr 50.39) ; certains 22 hye preÂfeÁrent chacals, d'autres rapprochent le mot correspondant d'un terme apparente rendu par faucon en Lv 11.14 ; Dt 14.13 ; Jb 28.7, d'autres encore pensent qu'il deÂsigne ici une sorte de deÂmon. Ð palais : on modifie leÂgeÁrement le texte heÂbreu traditionnel (ses veuves ?) avec plusieurs versions anciennes. Ð Son temps Jr 27.7 ; Ez 22.4. 20

14

il leur accordera le repos : autre traduction il les reÂtablira ; cf. v. 3 ; voir aussi Ex 33.14 ; Dt 12.10 ; Jos 1.13 ; 22.4 ; 23.1 ; 2S 7.1 ; Jr 30.10 etc. Ð sur leur terre : litt. sur leur sol ; cf. v. 2 ; Gn 2.5n ; voir Ez 37.14. Ð les immigreÂs : cf. 11.10-12 ; 49.22 ; 56.3-7 ; 60.4 ; 66.20 ; Ex 12.48n ; Za 2.15. Ð maison de Jacob 2.5n. 2 elle les gardera : sous-entendu dans le texte. Ð oppresseurs 3.5n ; cf. 60.14 ; voir aussi 61.5+. 3 repos : cf. v. 1n. Ð dur esclavage : cf. Ex 1.14. à me mot heÂbreu peut eÃtre traduit par maxime, 4 poeÁme : le me fable, etc. ; le verbe apparente est traduit par eÃtre semblable au v. 10 ; cf. Nb 21.27 ; 23.7+ ; Mi 2.4 ; Ha 2.6 (voir aussi Jr 38.22) ; cf. Pr 1.1n. Ð Comment !... : introduction classique aux poeÁmes funeÁbres, de meÃme au v. 12 ; cf. 1.21 ; Jr 48.17 ; Ez 26.17 ; Lm 1.1n. Ð n'est plus : litt. a cesseÂ, comme dans la suite du verset. C'est le verbe heÂbreu qui a donne le mot sabbat (cf. Gn 2.2n). Ð tyran1

$


EÂSAIÈE 14

876

5 6

7 8

9

10

11

12

13

14

Comment ! L'oppresseur n'est plus ! La tyrannie a cesse ! Le SEIGNEUR a brise le baÃton des meÂchants, le sceptre des dominateurs. Celui qui, dans sa fureur, frappait les peuples par des coups incessants ; celui qui, dans sa coleÁre, dominait sur les nations est poursuivi sans meÂnagement. Tout le pays jouit du repos et de la tranquillite ; on Âeclate en cris de joie. Les cypreÁs meÃme, les ceÁdres du Liban se reÂjouissent Áa ton sujet : Depuis que tu es tombeÂ, Ãcheron ne monte plus contre nous. le bu Le seÂjour des morts, en bas, s'agite pour t'accueillir Áa ton arriveÂe ; il Âeveille pour toi les ombres, tous les guides de la terre, il fait lever de leurs troÃnes tous les rois des nations. Tous te disent : Toi aussi, tu es sans force comme nous, tu es devenu semblable Áa nous ! On a fait descendre ton orgueil au seÂjour des morts, avec le son de tes luths ; sous toi s'eÂtend la vermine, et les vers sont ta couverture. Comment ! Tu es tombe du ciel, astre brillant, fils de l'aurore ! Tu as Âete abattu, toi qui domptais des nations ! Tu te disais : Je monterai au ciel, Ãne au-dessus des Âetoiles de j'eÂleÁverai mon tro Dieu, je m'assieÂrai sur la montagne de la Rencontre, au plus profond du nord ; je monterai sur les hauteurs des nuages,

nie : sens incertain ; en modifiant une lettre du texte heÂbreu traditionnel avec un ms de QumraÃn , on obtient un mot de la racine rhv (cf. 30.7n ; 51.9n), que l'on peut traduire agitation, assaut ou arrogance. baÃton / sceptre 9.3n ; cf. v. 29. est poursuivi : Syr a lu poursuivant, ce qui correspondrait aÁ un changement de voyelles du texte heÂbreu. repos : cf. v. 1n. Ð cris de joie 44.23 ; 55.12 ; Ap 18.20. Les rois d'Assyrie et de Babylonie pratiquaient des coupes de cypreÁs sur l'Amanus et de ceÁdres au Liban ; cf. 37.24 ; Ha 2.17. Ð tombe : litt. coucheÂ. pour t'accueillir aÁ ton arriveÂe : autre traduction pour annoncer ton arriveÂe. Ð ombres : heÂbreu repha'im, nom donne aux eÃtres affaiblis censeÂs peupler le seÂjour des morts ; voir aussi 17.5n ; 26.14,19. Ð guides : le mot deÂsigne habituellement les boucs qui conduisent le troupeau ; cf. 34.6 ; Ez 34.17 ; 39.18 ; Za 10.3. Cf. 5.14 ; 16.6. astre brillant : le terme heÂbreu, qui n'apparaõÃt qu'ici, est proche d'un mot arabe qui deÂsigne la nouvelle lune ; LXX eÂtoile du matin, cf. Ap 22.16 ; Vg Lucifer, c.-aÁ-d. le porte-lumieÁre (cf. Ez 28.212 ; Lc 10.18). Il s'agit peut-eÃtre d'une eÂtoile particulieÁre (probablement VeÂnus, eÂtoile du matin) auquel le roi de Babylone eÂtait assimileÂ. Ð Voir fils . au ciel Ps 139.8. Ð Dieu : heÂbreu 'El (cf. Gn 21.33n ; Ps 82.1n) : il s'agit peut-eÃtre ici du dieu cananeÂen ou pheÂnicien 'El ; cf. Ez 28.2. Ð sur (ou dans) la montagne de la Rencontre (meÃme terme qu'en Ex 27.21), au plus profond du nord : les dieux de l'Orient sieÁgent souvent sur une montagne (cf. l'Olympe des Grecs) ; les PheÂniciens situaient la montagne des dieux au mont

15

16

17

18

19

20

21

22

23

$

5 6 7 8

9

14

$

15 16 17 18 19

$

11 12

$

$

20 21

$

13

22

23

je serai semblable au TreÁs-Haut. Mais on t'a fait descendre au seÂjour des morts, au plus profond du gouffre. Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, ils te consideÁrent attentivement : Est-ce laÁ cet homme qui agitait la terre, qui faisait trembler les royaumes, qui reÂduisait le monde en deÂsert, qui rasait ses villes et ne relaÃchait pas ses prisonniers ? Tous les rois des nations, oui, tous, se sont coucheÂs dans la gloire, chacun dans sa maison. Mais toi, tu as Âete jete hors de ta tombe comme un rameau abominable, comme la deÂpouille des gens tueÂs Áa coups d'eÂpeÂe et preÂcipiteÂs sur les pierres du gouffre, comme un cadavre pieÂtineÂ. Tu n'es pas reÂuni Áa eux dans le tombeau, car tu as deÂtruit ton pays, tu as tue ton peuple : on ne mentionnera plus jamais l'engeance mauvaise. PreÂparez le massacre des fils Áa cause de la faute de leurs peÁres ! Qu'ils ne se releÁvent pas pour conqueÂrir la terre et remplir le monde d'hostiliteÂs. Je me dresserai contre eux, Ð deÂclaration du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes Ð je retrancherai le nom et le reste de Babylone, sa progeÂniture et sa posteÂrite РdeÂclaration du SEIGNEUR. J'en ferai le domaine du heÂrisson et un mareÂcage, et je la balaierai avec le balai de la destruction, Ð deÂclaration du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes.

TsaphoÃn (c'est le meÃme mot, tsaphoÃn, qui est traduit ici par nord ; cf. Ps 48.3n) ; celui-ci est identifie avec le mont Kasios ou Casius de l'Antiquite greÂco-romaine, aujourd'hui le djebel elAqra` (1 759 m), qui domine la MeÂditerraneÂe. je monterai / je serai semblable : cf. Gn 3.5,22 ; 11.4ss ; Ez 28.2,6,9 ; Dn 11.36 ; 2Th 2.4. Ð TreÁs-Haut : heÂbreu 'ElyoÃn : c'est peut-eÃtre ici le nom d'une divinite pheÂnicienne ; cf. Gn 14.18n. Ez 32.23. ils te consideÁrent attentivement ou ils reÂfleÂchissent aÁ ton sujet. ne relaÃchait pas ses prisonniers : litt. et qui n'ouvrait pas (aÁ) ses prisonniers vers la maison ; cf. Jr 50.33. sa maison : c.-aÁ-d. son tombeau ; cf. 22.16. un rameau (le meÃme terme est traduit par rejeton en 11.1, en heÂbreu neÂtseÁr, ouÁ certains voient une allusion au nom de Nabuchodonosor, en heÂbreu Neboukadnetsar) ; LXX une ordure ; une modification du texte heÂbreu traditionnel permettrait de lire un avorton (cf. Jb 3.11-16). Ð comme la deÂpouille... : texte obscur, litt. veÃtu (?) de tueÂs transperceÂs (par) l'eÂpeÂe descendant sur les pierres d'un gouffre. Cf. 5.25+. Ð l'engeance mauvaise : cf. 1.4n. des fils : litt. de ses fils. Ð conqueÂrir : ou, selon la traduction habituelle du verbe correspondant, prendre possession de. Ð d'hostiliteÂs : autre traduction de villes (cf. Gn 10.10-12 ; 11.4ss). Je me dresserai ou je me leÁverai 2.19+ ; Ps 12.6. Ð nom / reste (cf. 1.9+), progeÂniture / posteÂrite : heÂbreu shem / she'ar, nõÃn / neÂked (cf. Gn 21.23 ; Jb 18.19), double alliteÂration. heÂrisson : traduction incertaine ; le mot heÂbreu, qui signifie celui qui s'enroule (cf. 38.12) se contracte, pourrait aussi deÂsigner le butor qui heÂrisse son plumage.


EÂSAIÈE 14±15

24

25

26 27

28 29

30

31

32

24 25 26 27 28 29 30

31

Le SEIGNEUR brisera l'Assyrie Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes l'a jure : Sans faute, il en sera selon mon intention, ce que j'ai projete tiendra : je briserai l'Assyrien dans mon pays, je le pieÂtinerai sur mes montagnes ; ÃteÂ, son joug leur sera o et son fardeau sera oÃte de leur Âepaule. VoilaÁ le projet forme contre toute la terre, voilaÁ la main Âetendue contre toutes les nations. Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes a forme ce projet : qui lui fera Âechec ? Sa main est Âetendue : qui la deÂtournera ? Contre les Philistins L'anneÂe de la mort du roi Achaz, il y eut cette sentence : Ne te reÂjouis pas, Philistie tout entieÁre, de ce que le baÃton qui te frappait est brise ! Car de la souche du serpent sortira un aspic, et son rejeton sera un dragon volant. Alors les premiers-neÂs des faibles pourront paõÃtre, et les pauvres se coucheront en seÂcurite ; mais je ferai mourir de faim ta souche, et ce qui restera de toi sera tueÂ. Hurle, oà porte ! Pousse des cris, ville ! DeÂfaille, Philistie tout entieÁre ! Car du nord vient une fumeÂe, et personne ne s'eÂcarte des rangs. Que reÂpondra-t-on aux messagers de la nation ? Ð Que c'est le SEIGNEUR qui fonde Sion, et que les pauvres de son peuple y trouvent un abri.

Sans faute... : litt. sinon..., formule elliptique de serment ; cf. 5.9n. Ð Cf. 10.22s ; 28.22 ; 40.8 ; Pr 19.21. l'Assyrien 10.5+. Ð joug 10.27. Ð son fardeau 9.3n. Ð leur eÂpaule : litt. son eÂpaule. le projet forme 5.19n ; cf. 19.12,17 ; 23.8s. Ð main eÂtendue : cf. 5.25+. Ð contre : litt. sur. Dn 4.32. Ð deÂtournera : autre traduction brisera. L'anneÂe... & 716 av. J.-C. ; cf. 2R 16.20. Ð sentence 13.1n. baÃton v. 5 ; 10.5+. Ð souche ou racine ; cf. 11.1,10. Ð dragon : heÂbreu saraph ; cf. 6.2n ; Am 5.19. les premiers-neÂs des faibles : certains modifient le texte heÂbreu pour lire les faibles pourront paõÃtre dans ma prairie, autre traduction les plus faibles ; cf. v. 32 ; Mt 5.3. porte : il s'agit de la porte de la ville (cf. 3.6 ; Rt 3.11). Ð DeÂfaille : litt. fonds, autre verbe de meÃme sens en 19.1 ; cf. Jos 2.11 ; 5.1 ; 7.5. Ð du nord : cf. v. 13 ; Jr 1.14+. Ð des rangs : litt. de ses rangs (ceux de l'envahisseur).

15

2

3

4

5

6

7

8

3

4

5

15

 sur le plateau fer1 Sentence 13.1n. Ð Moab : le royaume situe tile, aÁ l'est de la mer Morte. D'apreÁs la reÂpartition geÂographique des villes citeÂes dans ce chapitre qui ont pu eÃtre identifieÂes, ce chant funeÁbre semble deÂcrire une invasion venue de l'est, qui aurait disperse la population aÁ la fois vers le nord et vers le sud ; cf. 25.10s ; Nb 21.27-30 ; Jr 48 ; Ez 25.8-11 ; Am 2.1-3 ; So 2.811. Ð Ar-Moab (Nb 21.15,28), aÁ environ 15 km au nord-est de QirMoab, la capitale politique (cf. ses autres noms en 16.7,11 ; Jr 48.31), les deux villes principales au sud de l'Arnon. Ð est reÂduite au silence : autres traductions est perdue ; a peÂri ; cf. 6.5n. 2 On monte ou il monte. Ð Bayith, c.-aÁ-d. la maison ou le temple (cf. 6.1n ; il s'agit probablement ici du temple de Kemosh, le dieu national). Des versions anciennes ont lu la fille de DiboÃn, comme en Jr 48.18, ce qui supposerait une variante d'une lettre dans le texte heÂbreu. Ð DiboÃn : capitale religieuse, aÁ 5 km au nord de l'Arnon (Nb 21.30). Ð aux hauts lieux ou sur les hauteurs 16.12 ; cf. Nb 21.19n. Ð Nebo : aÁ une trentaine de kilomeÁtres $

6 7

8

877

Contre Moab Sentence sur Moab. En une nuit elle a Âete ravageÂe ! Ar-Moab est reÂduite au silence. En une nuit elle a Âete ravageÂe ! Qir-Moab est reÂduite au silence. On monte Áa Bayith et Áa DiboÃn, aux hauts lieux, pour pleurer ; Moab hurle sur Nebo et sur Medba : toutes les teÃtes sont raseÂes, toutes les barbes sont coupeÂes. Dans ses rues, on a mis un sac pour pagne ; sur ses toits en terrasse et sur ses places, chacun hurle et fond en larmes. HeshboÃn et EleÂale crient, on les entend jusqu'aÁ Yahats ; c'est pourquoi les hommes armeÂs de Moab poussent des cris, Moab vacille. Mon cúur crie sur Moab : il y a des fugitifs jusqu'aÁ Tsoar Ð Eglath-Shelishiya. Car ils montent, en pleurant, la monteÂe de Louhith, sur le chemin de HoronaõÈm ils font retentir des cris de deÂsastre ; car les eaux de Nimrim sont taries, car l'herbe est desseÂcheÂe, le gazon est deÂtruit, la verdure n'est plus. C'est pourquoi ils ramassent ce qui leur reste et emportent leurs reÂserves au-delaÁ de l'oued des Saules. Car le territoire de Moab est recouvert de cris ; ses hurlements retentissent jusqu'aÁ EglaõÈm,

au nord de DiboÃn (cf. Nb 32.3,38 ; Dt 34.1 ; Jr 48.1n,22 ; 1Ch 5.8). Ð Medba : actuellement Madaba, preÁs du mont Nebo (Nb 21.30 ; Jos 13.9,16ss). Ð teÃtes raseÂes... : cf. 7.20n. on a mis... : litt. ils ont ceint le sac, geste de tristesse ou de deuil, cf. 3.24 ; voir aussi 22.12 ; Jon 3.6,8. Ð en terrasse : sous-entendu dans le texte, cf. Dt 22.8n. Ð fond... : litt. descend dans les larmes ; cf. Jr 9.17 ; Lm 1.16 ; 3.48. HeshboÃn : aÁ 6 km au nord-nord-est de Nebo (Nb 21.25 ; Ct 7.5). Ð EleÂale : aÁ 3 km au nord-nord-est de HeshboÃn (Nb 32.3,37). Ð Yahats : bien plus au sud, aÁ 4 km au nord-est de DiboÃn, peut-eÃtre aÁ la frontieÁre (Nb 21.23). Ð poussent des cris : autre traduction lancent des acclamations (guerrieÁres) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire tremblent. Ð Moab vacille : litt. son aÃme (cf. Gn 1.20n) tremble pour lui ; autre traduction leur aÃme est sans courage. Mon cúur : LXX le cúur de Moab. Ð Tsoar Gn 13.10 ; 14.2 ; 19.30. Ð Eglath-Shelishiya signifie geÂnisse de trois ans ou troisieÁme geÂnisse (cf. Jr 48.34). On peut y voir un simple qualificatif de Tsoar, mais aussi une allusion au culte du veau ou taurillon (cf. 1R 12.28s ; Os 8.6). Ð ils montent... : cf. Jr 48.5n. Ð Louhith et HoronaõÈm ne sont pas identifieÂes avec certitude ; elles eÂtaient sans doute situeÂes sur une route de montagne, aÁ une quinzaine de kilomeÁtres au sud-ouest de Qir-Moab. Ð sur le chemin... : autre traduction un cri deÂchirant reÂveille le chemin de HoronaõÈm. Ð cris de deÂsastre ou cris de destruction. Nimrim : oasis au sud-est de la mer Morte ; cf. Jr 48.34. Ð taries... : cf. 2R 3.25. ils ramassent ce qui leur reste : litt. il fait un reste. Ð emportent... : traduction incertaine ; autre possibilite : on leur enleÁve leur garde (c.-aÁ-d. le controÃle du territoire) sur l'oued des Saules (cf. Lv 23.40n ; Jb 40.22). Ce cours d'eau n'est pas identifie avec certitude. Certains pensent aÁ un affluent du Jourdain, tout au nord de Moab, d'autres l'identifient avec le ZeÂred (cf. Dt 2.13n). le territoire... : autre traduction les frontieÁres de Moab sont entoureÂes de cris. Ð EglaõÈm : aÁ l'extreÂmite nord de la mer Morte, $

$


EÂSAIÈE 15±17

878

9

16 2

3

4

5

6

7

ses hurlements retentissent jusqu'aÁ BeÂer-Elim. Les eaux de DimoÃn sont pleines de sang ; j'enverrai sur DimoÃn de nouveaux malheurs, un lion contre les rescapeÂs de Moab, contre ce qui reste sur la terre. Les reÂfugieÂs de Moab Envoyez un jeune beÂlier Áa celui qui est maõÃtre du pays, de SeÂla, par le deÂsert, Áa la montagne de Sion la belle. Tel un oiseau fugitif, telle une nicheÂe disperseÂe, telles seront les filles de Moab, aux gueÂs de l'Arnon : Tiens conseil, prends une deÂcision, Âetends en plein midi ton ombre comme la nuit, cache les reÂfugieÂs, ne trahis pas le fugitif ! Que mes reÂfugieÂs seÂjournent en immigreÂs chez toi, Moab ! Sois pour eux une cachette devant celui qui ravage tout ! Car c'est la fin de celui qui pressure ; le ravage s'acheÁve, celui qui pieÂtine disparaõÃt du pays. Ãne s'affermira par la fideÂliteÂ. Le tro Sur lui, dans la tente de David, sera assis un homme loyal, un juge cherchant l'eÂquite et prompt Áa rendre la justice. Lamentation sur Moab Nous avons appris l'orgueil de Moab, Ð un orgueil extreÃme Ð sa suffisance et son orgueil, son emportement et ses vantardises inutiles. C'est pourquoi Moab hurle sur Moab, chacun hurle ; vous geÂmissez sur les ruines de Qir-HareÂseth,

selon Ez 47.10. Ð BeÂer-Elim : aÁ la frontieÁre nord-est de Moab (cf. Nb 21.16). Ã n (assonance avec dam, sang ). Un ms de QumraÃn ainsi 9 Dimo que Vg portent DiboÃn, comme au v. 2 ; cf. Jr 48.2n. Ð de nouveaux malheurs : litt. des suppleÂments. Ð lion : cf. 2R 17.25 ; Am 1.2 ; 3.8. Ð la terre : litt. le sol ; cf. Gn 2.5n. $

10

11

12

13 14

2 3

4

5

6 7

$

C'est pourquoi mes entrailles freÂmissent pour Moab, comme une lyre, mon cúur pour Qir-HareÁs. Moab paraõÃt, il se fatigue sur le haut lieu. Il arrive Áa son sanctuaire pour prier et ne peut rien obtenir. Telle est la parole que le SEIGNEUR a prononceÂe depuis longtemps au sujet de Moab. | Et maintenant le SEIGNEUR prononce ces mots : Dans trois ans, comme les anneÂes d'un salarieÂ, la gloire de Moab sera meÂpriseÂe. Malgre toute la grande multitude, le reste sera reÂduit Áa treÁs peu de chose, et sans importance. Contre Damas Sentence sur Damas. Damas ne sera plus une ville, ce ne sera plus qu'un monceau de ruines.

17

$

 lier... : cf. 2R 3.4. Ð SeÂla (Roche) : cf. Jg 1 Envoyez un jeune be 1.36n ; 2R 14.7. Ð Sion la belle : litt. la fille de Sion ; cf. 1.8n. Arnon : principal cours d'eau de Moab (Nb 21.13,26-28 ; Jos 12.2 ; 13.9,16). Tiens / prends : d'apreÁs une ancienne traduction de lecture ; autre texte donnez / prenez. Ð deÂcision 28.7 ; Ex 21.22n. Ð eÂtends : on peut comprendre les phrases suivantes (peut-eÃtre meÃme jusqu'au v. 5) comme une requeÃte de Moab au roi de Juda (cf. v. 1). Ð ne trahis pas : litt. ne deÂvoile pas ou n'expose pas ; le verbe correspondant peut aussi avoir le sens d'exiler. Que mes reÂfugieÂs... : plusieurs mss heÂbreux et des versions anciennes ont lu : que les reÂfugieÂs de Moab seÂjournent en immigreÂs (cf. Ex 12.48n) chez toi, ce qui correspondrait aÁ une vocalisation diffeÂrente du texte heÂbreu traditionnel. Cf. Dt 10.18. Ð celui qui ravage tout : litt. le ravageur ; probablement le roi d'Assyrie ; cf. 21.2 ; 33.1 ; Ab 5n. 9.1-6 ; 11.3s ; 2S 7.13 ; Jr 23.5 ; 33.15 ; Pr 25.5 ; Lc 1.33. Ð sera assis : position du roi (troÃne) et du juge. Ð un homme loyal : litt. en loyaute ou en veÂriteÂ. Ð cherchant l'eÂquite : litt. qui recherche le droit ; cf. 1.17. Voir Jr 48.29-33 et les notes ; So 2.8. vous geÂmissez : d'apreÁs un ms et Tg , certains modifient le texte pour lire ils geÂmissent ou on geÂmit, ou encore l'impeÂratif geÂmis-

C'est pourquoi je pleurerai la vigne de Sibma comme Yazer la pleure ; je t'abreuverai de mes larmes, HeshboÃn, EleÂaleÂ, car sur ta reÂcolte et sur ta moisson les cris de la vendange sont tombeÂs. La joie et l'alleÂgresse ont disparu du verger ; dans les vignes, plus de cris de joie, plus d'acclamations ! Le vendangeur ne foule plus le raisin dans les cuves ; j'ai fait cesser les cris de vendange.

9

$

16

profondeÂment abattus. Car le pays de HeshboÃn deÂpeÂrit ; les maõÃtres des nations ont frappe les ceps de qualite de la vigne de Sibma, qui s'eÂtendaient jusqu'aÁ Yazer, qui s'eÂgaraient dans le deÂsert : ses sarments se prolongeaient et deÂpassaient la mer.

8

8

9

10 11 12

sez. Ð les ruines : sens incertain. Le meÃme mot, au feÂminin, est traduit par gaÃteaux de raisins en 2S 6.19 ; Os 3.1 (cf. Jr 44.19) ; Ct 2.5 ; 1Ch 16.3. Cf. les vignes au verset suivant. Ð Qir-HareÂseth = Qir-Moab ; cf. 15.1n ; Jr 48.31n. le pays : autres traductions les campagnes, les champs. Ð HeshboÃn 15.4n. Ð ceps de qualite 5.2n. Ð Sibma : entre HeshboÃn et Nebo (Nb 32.3,38 ; Jos 13.19 ; Jr 48.32). Ð Yazer : au nord de HeshboÃn (Nb 21.32 ; 32.1 ; Jos 13.25 ; 21.39 ; 2S 24.5). Ð s'eÂgaraient : cf. 28.7n. Ð la mer Morte. comme Yazer la pleure : litt. avec les larmes de Yazer. Ð EleÂale 15.4n. Ð les cris de la vendange : heÂbreu heÂdaÃd, sans doute une onomatopeÂe (de meÃme au v. 10) ; cf. Jr 25.30+ ; sur l'image aÁ double sens de la vendange, voir 24.7-13 ; 63.1-6. cris de vendange v. 9n ; Jr 48.33n. mon cúur : litt. mon inteÂrieur. Ð Qir-HareÁs = Qir-Moab (15.1n) ; Qir-HareÂseth (v. 7) ; voir aussi Jr 48.31n. paraõÃt : litt. est vu, cf. 1.12n ; Ex 23.15n. Ð sur le haut lieu : autres traductions preÁs du haut lieu ; sur la hauteur 15.2. Ð sanctuaire : LXX traduit ici le mot heÂbreu, deÂrive de la racine eÂvoquant l'ideÂe de saint ou sacreÂ, par un terme grec qui signifie litt. fait par la main (de l'homme) et que l'on retrouve en Ac 7.48+. comme les anneÂes d'un salarie ou d'un mercenaire : il faut suÃrement comprendre pas un jour de plus ; 21.16 ; Lv 25.50. Ð toute la grande multitude : autres traductions l'abondance consideÂrable ; le puissant tumulte. Ð Cf. 10.25 ; 29.17. $

$

$

$

14

17

Sentence 13.1n. Ð Damas : capitale de la Syrie (10.9n ; sur sa chute, voir 2R 16.9). La suite (v. 3ss) concerne le royaume israeÂlite du Nord, allie aÁ Damas contre l'Assyrie et contre Juda (7.1n).

1


EÂSAIÈE 17±18 2

3

4 5

6

7 8

9

2

Les villes d'AroeÈr sont abandonneÂes, elles sont livreÂes aux troupeaux ; les beÃtes s'y couchent, et il n'y a personne pour les troubler. C'en est fait de la forteresse d'EphraõÈm et du royaume de Damas et du reste d'Aram. Il en sera comme de la gloire des IsraeÂlites, Ð deÂclaration du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. Ce qui restera du royaume d'IsraeÈl En ce jour-laÁ, la gloire de Jacob s'affaiblira, et la graisse de sa chair disparaõÃtra. Il en sera comme lorsqu'on rassemble la moisson sur pied, et que le bras du moissonneur moissonne les Âepis ; comme lorsqu'on glane les Âepis dans la valleÂe des RephaõÈtes. Il en restera un grappillage, comme au gaulage de l'olivier, deux ou trois baies en haut de la cime, quatre ou cinq dans ses branches Áa fruits, Ð deÂclaration du SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl. La fin de l'idolaÃtrie En ce jour-laÁ, l'homme portera ses regards vers son creÂateur, ses yeux se tourneront vers le Saint d'IsraeÈl. | Ses regards ne se porteront plus vers les autels, úuvre de ses mains, et il ne regardera plus ce que ses doigts ont fait, les poteaux cultuels (les asheÂras) et les brasiers Áa encens. En ce jour-laÁ, ses villes fortes seront abandonneÂes comme les bois et la cime des montagnes

Les villes d'AroeÈr (cf. Jos 13.16,25 ; Jg 11.26 ; 2S 24.5 ouÁ ce nom est rattache aÁ Moab) sont abandonneÂes : LXX a lu : elle a eÂte abandonneÂe pour toujours. Ð aux troupeaux : cf. 7.25+. Ð personne pour les troubler cf. Jr 7.33 ; 30.10 ; Ez 34.28. forteresse d'EphraõÈm : Aram s'interposait entre la pousseÂe assyrienne et le royaume israeÂlite du Nord (voir aussi v. 1n ; 7.1-9,17). Voir gloire . Ð Jacob : il s'agit ici du royaume du Nord. Ð disparaõÃtra : litt. deviendra maigre. lorsqu'on rassemble... : avec une leÂgeÁre modification du texte heÂbreu on pourrait lire lorsque le moissonneur rassemble (le bleÂ) sur pied. Ð le bras du moissonneur : litt. son bras. Ð valleÂe des RephaõÈtes (ou des Ombres, cf. 14.9n) : preÁs de JeÂrusalem, probablement aÁ l'ouest. grappillage / gaulage 24.13. son creÂateur : litt. celui qui le fait ; cf. 27.11n ; 43.7+ ; 51.13. Ð se tourneront : litt. regarderont, meÃme verbe au v. 8. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. 2.8. Ð les poteaux cultuels (les asheÂras) (Jg 3.7n) / brasiers aÁ encens 27.9 ; Lv 26.30n ; 2R 23.4-15 ; Ez 6.4,6 ; 2Ch 14.4 ; 34.4,7. comme les bois et la cime des montagnes : autre traduction comme la ramure et la cime des arbres (des montagnes eÂtant sous-entendu dans le texte heÂbreu) ; LXX les Amorites et les Hivites (cf. la conqueÃte de Canaan, Jos 9.7 ; 11.3). Ð tout sera deÂvaste : litt. ce sera une deÂvastation. tu as oublieÂ... 51.13 ; Dt 8.11 ; Jr 2.32+ ; Ez 22.12. Ð Dieu de ton salut : 12.2 ; 43.3+. Ð du Rocher de ta force : litt. de ta forteresse (meÃme mot heÂbreu dans villes fortes au v. 9) 26.4 ; 30.29 ; 44.8 ; cf. Dt 32.4+ ; Ps 18.3,32 ; 28.3 ; 31.3s ; 71.3. Ð plantations d'agreÂment : cf. 1.29n. Il faut peut-eÃtre voir ici une allusion aux alliances eÂtrangeÁres (v. 11). le matin meÃme : autre traduction deÁs le lendemain. Ð La moisson a disparu... : texte incertain, que la traduction modifie leÂgeÁrement d'apreÁs Vg ; d'autres comprennent la moisson est en tas au jour ouÁ on la recueille, mais le mal... Ð incurable Jr $

3 4 5

6 7

$

$

8 9

$

10

11

$

10

11

12

13

14

18

879

abandonneÂes devant les IsraeÂlites, et tout sera deÂvasteÂ. Car tu as oublie le Dieu de ton salut, tu ne t'es pas souvenu du Rocher de ta force. C'est pourquoi tu as fait des plantations d'agreÂment, tu as mis dans la terre des pousses ÂetrangeÁres ; Á tu les as planteÂes, tu les as vues pousser, le jour ou le matin meÃme ta semence a donne des fleurs. La moisson a disparu au jour de la maladie, et le mal est incurable. Les envahisseurs chasseÂs en une nuit Malheur ! Le tumulte d'une multitude de peuples qui grondent comme grondent les mers, le mugissement de peuplades qui mugissent comme mugissent des eaux puissantes, des peuplades qui mugissent comme mugissent de grandes eaux, il les rabroue, et elles fuient au loin, chasseÂes comme de la menue paille dans les montagnes au souffle du vent, comme les balles de chardons rouleÂes par l'ouragan. Quand vient le soir, c'est l'eÂpouvante ; avant le matin, ils ne sont plus ! VoilaÁ la part de ceux qui nous deÂpouillent, le lot de ceux qui nous pillent. Avertissements aux ambassadeurs de Koush Á bruissent des ailes, HolaÁ ! pays ou au-delaÁ des fleuves de Koush !

15.18 ; Mi 1.9. Cf. 8.9s ; 28.2 ; 51.9 ; Ez 38.9 ; Ps 104.6 ; Jb 38.11. Ð Malheur ! 1.24n. Ð Les termes heÂbreux traduits par tumulte et grondent sont apparenteÂs ; le premier peut aussi deÂcrire une multitude ou une foule (5.13s ; 29.5,7s ; 31.4 etc.), auquel cas il est aÁ peu preÁs synonyme du mot traduit ici par multitude (2.3s ; 52.14s etc.), lequel signifie nombreux, grand, abondant (p. ex. dans les grandes eaux du v. 13). 13 rabroue : cf. 30.17 ; 50.2 ; 51.20 ; 54.9 ; 66.15 ; Jr 29.27 ; Na 1.4 ; Ml 2.3 ; 3.11 ; Ps 9.6+ ; Pr 13.1n ; voir aussi Mc 1.25n. Ð comme de la menue paille : voir Jr 15.7n ; Ps 1.4n ; on battait et on vannait le grain sur des lieux eÂleveÂs pour profiter de l'action du vent. Ð les balles de chardons : autre traduction un tourbillon de poussieÁre, litt. une roue. Le terme heÂbreu deÂsigne vraisemblablement une sorte de chardon de forme spheÂrique qui, une fois sec, est coupe de ses racines et roule par le vent (de meÃme en Ps 83.14) ; voir aussi Es 40.24 ; Jr 13.24 ; Jb 27.21. 14 soir / matin : cf. 29.7 ; 33.2 ; 37.36 ; Ex 14.14,27 ; Ps 30.6 ; 46.6 ; 73.18-20. Ð la part / le lot (ou le sort) : cf. 34.17 ; 57.6 ; Lv 16.8n. 12

18

Á te s'adresse aÁ Koush (voir 11.11+ ; cf. So 1 Ce discours du prophe 2.10 ; 3.10), c.-aÁ-d. aÁ la dynastie koushite (ou nubienne) qui reÂgnait alors sur l'Egypte (cf. 19.2n ; 37.9). Il invite les ambassadeurs d'Egypte aÁ rentrer dans leur pays (v. 2). EsaõÈe s'opposait aÁ une alliance entre l'Egypte et Juda, afin qu'il apparaisse que la puissance de Dieu suffisait aÁ repousser les Assyriens (v. 4-6 ; cf. 20.5s ; 30.1-7 ; 31.1-3 ; 36.4-6). Ð HolaÁ ! autre traduction malheur ! cf. 1.4,24n ; 17.12 ; meÃme traduction en 55.1 ; Za 2.10s. Ð ouÁ bruissent des ailes : allusion aux moustiques du Nil ou aÁ d'autres insectes (criquets ou sauterelles), ou encore aÁ l'embleÁme dynastique du scarabeÂe ? Autre traduction qu'ombragent les ailes, allusion possible au dieu soleil, protecteur de l'Egypte, repreÂsente par un disque aux ailes eÂtendues. D'autres ont compris pays des bateaux aÁ deux voiles.


880 2

3

4

5

6

7

Toi qui envoies sur la mer des Âemissaires, dans des embarcations de jonc, sur les eaux ! Allez, messagers rapides, vers une nation ÂelanceÂe et luisante, vers un peuple redoutable depuis qu'il existe, une nation puissante qui Âecrase tout et dont le pays est sillonne de fleuves. Vous tous, habitants du monde, vous qui demeurez sur la terre, quand on dressera la bannieÁre sur les montagnes, vous regarderez ; quand on sonnera de la trompe, vous Âecouterez. Car ainsi m'a parle le SEIGNEUR : Je reste tranquille et je contemple, immobile comme la chaleur des blancs rayons de lumieÁre, comme un nuage de roseÂe dans la chaleur de la moisson. Alors, avant la reÂcolte, quand la floraison est acheveÂe, Ãrit, quand la fleur devient un raisin qui mu il coupe les pampres avec des serpes, il enleÁve, il tranche les pampres... Ils seront tous ensemble abandonneÂs aux oiseaux de proie des montagnes et aux beÃtes sauvages de la terre ; les oiseaux de proie y passeront l'eÂteÂ, et toutes les beÃtes sauvages y passeront l'hiver. En ce temps-laÁ, des offrandes seront apporteÂes au SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes par un peuple Âelance et luisant, par un peuple redoutable depuis qu'il existe, une nation puissante qui Âecrase tout et dont le pays est sillonne de fleuves ; elles seront Á reÂside le nom du SEIGNEUR apporteÂes au lieu ou (YHWH) des ArmeÂes, au mont Sion. Contre l'Egypte Sentence sur l'Egypte. Le SEIGNEUR (YHWH) est monte sur un nuage rapide, il arrive en Egypte. Les faux dieux de l'Egypte freÂmissent devant lui,

19

2

3

4 5 6

7

EÂSAIÈE 18±19

embarcations : l'heÂbreu emploie un terme vague qui deÂsigne toute sorte de chose selon le contexte (instrument, objet, affaire). Ð de jonc : cf. Ex 2.3. Ð une nation eÂlanceÂe et luisante : autre traduction la nation aux corps eÂlanceÂs et luisants. Ð depuis qu'il existe : litt. depuis lui et plus loin ; autre traduction de loin comme de preÁs ; de meÃme au v. 7. Ð puissante... : sens incertain. Autre traduction qui attend, lieÂe au cordeau ou qui balbutie (l'expression du texte heÂbreu traditionnel, qaw-qaw, ressemble aÁ la formule rendue par d. a.-da en 28.10n ; cf. 34.11n). bannieÁre 5.26+. Ð trompe : autre signal de guerre : cf. Jos 6.4s ; Jg 3.27 ; 6.34 ; 7.18 ; 1S 13.3 ; 2S 18.16 ; 20.1,22 ; Jr 42.14 ; Os 5.8 ; Am 2.2. immobile ou laÁ ouÁ je demeure, aÁ mon poste ; cf. 57.15 ; 1R 8.39 ; Ps 33.14 ; 2Ch 6.30. Ð roseÂe 26.19+. Cf. Jr 5.10. Ils seront... : il s'agit vraisemblablement des Assyriens dont la deÂfaite ne devra rien aux Koushites. Ð beÃtes sauvages de la terre : litt. aux beÃtes de la terre ; la meÃme expression est traduite simplement par beÃtes sauvages aÁ la fin du v. Cf. Gn 1.24n. offrandes : cf. 2.2-4 ; 19.21-25 ; 45.14 ; 60 ; 62 ; So 3.10 ; Ps 68.30 ; 76.12 ; 87.4. Ð un peuple eÂlanceÂ... v. 2n. Ð elles seront apporteÂes : sous-entendu dans le texte. Ð au lieu ouÁ reÂside le nom : litt. au lieu du nom ; cf. Dt 12.5 ; 26.2.

2

3

4

5 6

7

8

9 10

11

3

4 5 6

7 9

Sentence 13.1n. Ð monte (comme sur un cheval ou sur un char) sur un nuage rapide (litt. leÂger) : cf. Dt 33.26 ; Na 1.3 ; Ps 18.10 ; 68.5. Ð faux dieux v. 3 ; 2.8n. Ð fond : litt. fond en son sein (cf. v. 3n,14n,24n). 2 J'armerai : cf. 9.10n. Ð royaume contre royaume Mt 24.7// ; description des luttes intestines qui, entre 716 et 712 av. J.-C. envi-

Les eaux de la mer tariront, le fleuve deviendra sec et aride ; les fleuves seront infects, les bras du Nil, en Egypte, se reÂduiront et s'asseÂcheront, les roseaux et les joncs se fleÂtriront : ce sera le deÂnuement le long du Nil, Áa l'embouchure du Nil ! Tout ce qui aura Âete seme preÁs du Nil se desseÂchera, sera emporte par le vent et disparaõÃtra. Les peÃcheurs geÂmiront, tous ceux qui jettent l'hamecËon dans le Nil seront en deuil ; ceux qui lancent des filets sur les eaux deÂpeÂriront. Ceux qui travaillent le lin auront honte, peigneuses et tisserands paÃliront. Les soutiens du pays seront ÂecraseÂs, tous les travailleurs salarieÂs seront attristeÂs. Les princes de TsoaÃn sont vraiment des imbeÂciles, les sages conseillers du pharaon forment un conseil d'abrutis. Comment osez-vous dire au pharaon : ron (c.-aÁ-d. au deÂbut du reÁgne d'EzeÂchias), ont ouvert la voie aÁ la domination koushite sur l'Egypte (cf. v. 3 ; 18.1n). esprit : le mot heÂbreu correspondant peut eÃtre traduit par souffle (cf. Ha 1.11n) ; certains le comprennent ici au sens de courage, d'intelligence. Ð disparaõÃtra : litt. sera vide de son sein (cf. v. 1n), meÃme verbe en 24.1,3 ; cf. Jr 19.7n. Ð j'engloutirai : autres traductions je rendrai confus, j'embrouillerai (cf. 3.12n). Ð ses projets : autre traduction possible son conseil ; cf. v. 11,17 ; 5.19n ; 11.2. Ð faux dieux v. 1. Ð esprits des morts : autre traduction augures. Ð spirites / meÂdiums 8.19 ; cf. Gn 41.8 ; Ex 7.11,22 ; 8.3,14 ; Lv 19.31 ; 1S 28.3. Cf. Ez 29.18-19+. Ð livrerai Gn 9.2n. Ð du Seigneur... : cf. 1.24n. Cf. Ez 30.12. les bras du Nil, en Egypte 7.18n ; le mot heÂbreu pour Egypte se preÂsente ici sous une forme inhabituelle qui eÂvoque peut-eÃtre l'ideÂe d'oppression ; de meÃme en 37.25. Ð roseaux / joncs... Ex 10.19 ; Jb 8.11. ce sera le deÂnuement : autre traduction les herbes. Traduction incertaine, de meÃme au v. 10. Pour la fin la traduction suit un ms de QumraÃn ; autre texte heÂbreu traditionnel ceux qui travaillent le lin peigne auront honte, les tisseurs d'eÂtoffes blanches. Les soutiens du pays : litt. ses soutiens ; LXX les tisserands. Certains pensent que le verset deÂsigne les fabricants de bieÁre. Ð attristeÂs ou deÂcourageÂs. TsoaÃn : la Tanis des Grecs, ville de l'est du delta du Nil (v. 13 ; 30.4 ; Nb 13.22n ; Ez 30.14 ; Ps 78.12n,43). Ð sages conseillers Gn 41.8 ; 1R 5.9s ; Ac 7.22. Ð conseil v. 3n. Ð fils des rois du temps jadis : on pourrait aussi comprendre cette formule comme un titre donne au pharaon ; autre traduction fils des rois d'Orient. $

$

$

19

le cúur de l'Egypte fond. J'armerai l'Egypte contre l'Egypte : chacun se battra contre son freÁre et contre son ami, ville contre ville, royaume contre royaume. L'esprit de l'Egypte disparaõÃtra, et j'engloutirai ses projets ; on consultera les faux dieux et les esprits des morts, les spirites et les meÂdiums. Je livrerai l'Egypte Áa des maõÃtres durs, un roi cruel dominera sur eux Ð deÂclaration du Seigneur, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes.

10

1

11

$

$


EÂSAIÈE 19±20

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

13

14

15 16 17

18

Je suis fils des sages, fils des rois du temps jadis ! Á sont-ils donc, tes sages ? Ou Qu'ils te disent tout, et qu'on sache quel est le projet que le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes a forme contre l'Egypte ! Les princes de TsoaÃn sont fous, les princes de Noph sont dans l'illusion, les chefs de ses tribus Âegarent l'Egypte ; le SEIGNEUR a preÂpare pour elle un souffle de vertige, pour Âegarer l'Egypte dans tous ses actes, comme un homme ivre s'eÂgare dans son vomissement. Et l'Egypte sera hors d'eÂtat de faire ce que font la teÃte et la queue, la branche de palmier et le roseau. L'avenir de l'Egypte En ce jour-laÁ, l'Egypte sera comme des femmes : elle tremblera, elle sera effrayeÂe en voyant s'agiter la main du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, quand il l'agitera contre elle. | La terre de Juda sera l'eÂpouvante de l'Egypte : chaque fois qu'on l'eÂvoquera devant elle, elle sera effrayeÂe, Áa cause du projet que le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes a forme contre elle. En ce jour-laÁ, il y aura cinq villes en Egypte qui parleront la langue de Canaan et qui preÃteront serment par le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : l'une d'elles sera appeleÂe Ir-HeÂreÁs. | En ce jour-laÁ, il y aura un autel pour le SEIGNEUR au milieu de l'Egypte, et une pierre leveÂe pour le SEIGNEUR preÁs de la frontieÁre. | Ce sera pour le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes un signe et un teÂmoignage en Egypte : quand ils crieront vers le SEIGNEUR (YHWH) Áa cause des oppresseurs, il leur enverra un sauveur et prendra leur parti pour les deÂlivrer. | Le SEIGNEUR (YHWH) sera

Noph : la Memphis des Grecs, ancienne capitale de la BasseEgypte, aÁ quelques kilomeÁtres au sud du Caire ; cf. Jr 2.16 ; 46.14 ; Ez 30.13,16. Ð les chefs : litt. l'angle (ou les angles, selon des versions anciennes) ; cf. 28.16 ; Jg 20.2n ; Za 10.4n. preÂpare : litt. meÃleÂ, comme pour la preÂparation d'une boisson alcooliseÂe, cf. 5.22n. Ð pour elle : litt. en son sein, cf. v 1n. Ð comme un homme ivre : cf. 28.7 ; Jr 48.26. teÃte / queue... 9.13n. comme des femmes Na 3.13. Ð s'agiter / l'agitera 10.32+. La terre ou le sol, cf. Gn 2.5n. Ð l'eÂpouvante : le terme heÂbreu correspondant n'apparaõÃt qu'ici. Ð chaque fois... : autre traduction quiconque l'eÂvoquera aura peur. Ð projet 5.19n ; 14.26+. cinq (cf. Gn 41.34n) villes : il s'agit sans doute de colonies juives comme celle d'EleÂphantine, en Haute-Egypte, qui est connue par de nombreux documents retrouveÂs sur place ; cf. Jr 44.1 ; voir aussi Dt 23.8. Ð la langue de Canaan : en l'occurrence l'heÂbreu ; cf. Gn 9.18n. Ð preÃteront serment 45.23. Ð Ir-HeÂreÁs : litt. ville de destruction ou ville de deÂmolition (on pourrait traduire ville raseÂe). Certains mss heÂbreux, dont le principal ms de QumraÃn , ont une leÂgeÁre variante qui permet de lire ville du Soleil (cf. Jr 43.13n, autre mot heÂbreu), eÂquivalent du grec HeÂliopolis. Au lieu de HeÂreÁs, LXX transcrit le mot heÂbreu signifiant justice (cf. Es 1.26). autel : cf. Dt 12.1-14. Ð une pierre leveÂe : cf. Gn 28.18 ; 35.14 ; Dt 16.22 ; 2R 3.2 ; Os 3.4. Le terme heÂbreu est treÁs proche de celui qui est rendu par souche en 6.13. signe 7.11n ; 8.18. Ð quand ils crieront... : cf. Ex 2.23 ; Jg 2.16-18. Ð prendra leur parti : le verbe signifie deÂfendre une cause, faire un proceÁs, contester (cf. Mi 6.2 ; Ps 35.1) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire et un deÂfenseur. sera connu : autre traduction se fera connaõÃtre. Ð des Egyp$

22

23

24 25

20 2

3

4

5 6

22

23

24 25

20 2

20

21

connu des Egyptiens ; les Egyptiens connaõÃtront le SEIGNEUR (YHWH) en ce jour-laÁ. Ils le serviront par des sacrifices et des offrandes, ils feront des vúux au SEIGNEUR (YHWH) et s'en acquitteront. | Ainsi le SEIGNEUR (YHWH) frappera les Egyptiens : il frappera, mais il gueÂrira ; ils reviendront au SEIGNEUR (YHWH), qui se laissera fleÂchir et les gueÂrira. En ce jour-laÁ, il y aura une route d'Egypte en Assyrie : les Assyriens iront en Egypte, et les Egyptiens en Assyrie, et les Egyptiens serviront avec les Assyriens. | En ce jour-laÁ, IsraeÈl sera un troisieÁme, avec l'Egypte et l'Assyrie, Áa Ãetre une beÂneÂdiction sur la terre, | que le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes beÂnira, en disant : BeÂnis soient l'Egypte, mon peuple, l'Assyrie, úuvre de mes mains, et IsraeÈl, mon patrimoine ! Sans chaussures et sans veÃtements L'anneÂe de son arriveÂe Áa Ashdod, le geÂneÂral en chef envoye par Sargon, roi d'Assyrie, fit la guerre Áa Ashdod et la prit. | En ce temps-laÁ le SEIGNEUR avait parle par l'intermeÂdiaire d'EsaõÈe, fils d'Amots, en disant : Va, deÂtache le sac de tes reins et oÃte tes sandales de tes pieds. Il fit ainsi. Il marcha nu et deÂchausseÂ. Le SEIGNEUR dit : De meÃme qu'EsaõÈe, mon serviteur, a marche nu et deÂchausse Рce sera pour trois ans un signe et un preÂsage pour l'Egypte et pour Koush Ð | de meÃme le roi d'Assyrie emmeÁnera les captifs Âegyptiens et les exileÂs koushites, les jeunes et les vieux, nus et deÂchausseÂs, les fesses deÂcouvertes. Honte pour l'Egypte ! | Ainsi ils seront terrifieÂs et honteux Áa cause de Koush, leur espoir, et de l'Egypte, leur splendeur ; | les habitants de cette Ãte diront en ce jour-laÁ : VoilaÁ bien notre espoir, co notre refuge pour Ãetre secourus, pour Ãetre deÂlivreÂs du roi d'Assyrie ! Comment pourrions-nous Âechapper ?

tiens : autre traduction de l'Egypte, cf. v. 1s,14,22s. Ð connaõÃtront : cf. 11.9+ ; Ez 6.14+. frappera / gueÂrira : cf. 1.6 ; 30.26 ; Dt 32.39+ ; le verbe correspondant aÁ frapper peut eÂvoquer un fleÂau (Ex 7.27n) ou une deÂfaite militaire (Lv 26.17n). Ð reviendront : cf. 1.27n ; 18.7 ; voir aussi Ez 29.13-16. Ð se laissera fleÂchir Gn 25.21n. les Egyptiens serviront (sous-entendu probable : serviront le SEIGNEUR) avec les Assyriens : LXX a compris : Les Egyptiens serviront les Assyriens (c.-aÁ-d. seront soumis aux Assyriens), ce qui est une autre traduction possible du meÃme texte heÂbreu (cf. Ex 3.12n). beÂneÂdiction : cf. Gn 12.2s ; Za 8.13. Ð sur la terre : litt. au sein de la terre (ou dans le pays, meÃme expression en 7.22 ; 24.13). peuple / patrimoine Dt 9.26,29 ; 32.9 ; Ps 28.9. Ð Cf. Ps 87. $

 e de 1 Ashdod : l'une des cinq villes de Philistie (Am 1.6) ; allie l'Egypte, elle avait essaye d'engager Juda dans une coalition contre l'Assyrie. Sargon II la fit attaquer et la prit en 711 av. J.-C. Ð geÂneÂral en chef : litt. tartaÃn, titre assyrien (2R 18.17n). EsaõÈe, fils d'Amots 1.1n. Ð deÂtache le sac : signe de deuil ou veÃtement distinctif du propheÁte . Sur ce type d'action symbolique, cf. 8.1-4 ; 1R 11.29-31 ; Jr 13.1-7 ; Ez 12.1-15 ; Os 1±3. Ð nu et deÂchausse : cf. 1S 19.24 ; Mi 1.8. signe / preÂsage 8.18n. Ð Koush ou la Nubie ; cf. 11.11 ; 18.1n ; Gn 2.13n. les fesses deÂcouvertes ; cf. 2S 10.4. Ð Honte ou nuditeÂ. leur espoir : litt. leur regard, de meÃme au v. 6 ; cf. 31.3. Ð leur splendeur : autre traduction leur parure. de cette coÃte : litt. de cette Ãõle, cf. 11.11+ ; Gn 10.5n ; il s'agit ici de la Philistie ; mais la lecËon vise surtout Juda, dans l'arrieÁre-pays. Ð espoir v. 5n. $

$

19

881

3 4 5 6


EÂSAIÈE 21

882

4

5

6

7

8

9

Sargon II (721-705 av. J.-C. ; cf. Es 20.1). D'apreÁs un deÂtail d'un bas-relief du palais de Sargon aÁ Dour-SharroukeÃn (Khorsabad, en Irak).

Elle est tombeÂe, Babylone Sentence sur le deÂsert de la mer. Comme les ouragans qui balaient le NeÂguev, il arrive du deÂsert, d'un pays redoutable. Une vision terrible m'apparaõÃt : le traõÃtre trahit, le ravageur ravage. Pars Áa l'attaque, Elam ! AssieÁge, MeÂdie ! Je fais cesser tous les soupirs. C'est pourquoi mes reins sont remplis de souffrance ; des douleurs s'emparent de moi, comme les douleurs d'une femme qui accouche ; les spasmes m'empeÃchent d'entendre,

21 2

3

21

Sentence 13.1n. Ð le deÂsert de la mer : deÂsignation probable de la Basse-MeÂsopotamie (Babylonie, voir 13.1+), entoureÂe par le golfe Persique, le Tigre et l'Euphrate ; LXX vision du deÂsert ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire sentence venant du deÂsert ; un grondement vient du deÂsert. Ð balaient : cf. 2.18n. Ð deÂsert / redoutable 30.6 ; Dt 1.19 ; 8.15 ; Jr 2.6. terrible : litt. dure. Ð m'apparaõÃt : autres traductions m'est rapporteÂe ; m'est reÂveÂleÂe. Ð traõÃtre : Elam (11.11n) et la MeÂdie (13.17n), peuples de l'empire perse, avaient eÂte allieÂs de Babylone avant de se retourner contre elle ; cf. 24.16 ; 33.1. 16.11 ; cf. 13.8. le creÂpuscule... : cf. Jb 7.13s. Ð s'est changeÂ... : autre traduction il (Dieu) l'a changeÂ. Ð tremblement ou frayeur, deÂroute. Cf. Dn 5. Ð la garde veille : autre traduction on deÂploie les tapis ; cette proposition est omise par LXX . Ð Oignez d'huile : le verbe a ailleurs le sens d'oindre d'huile ou de donner l'onction (61.1) ; il est apparente au mot traditionnellement transcrit messie (45.1n). Les boucliers de cuir eÂtaient graisseÂs pour que les fleÁches glissent dessus au lieu d'y peÂneÂtrer (2S 1.21n). Cf. v. 11s ; 52.8 ; 56.10 ; Ez 33 ; Ha 2.1. des chars, selon le sens habituel du terme heÂbreu qui sera traduit plus loin par colonnes. Autre traduction possible une cava-

3 4 5

11

12

1

$

2

10

8

Car ainsi m'a parle le Seigneur : va, place le guetteur ; qu'il annonce ce qu'il voit. Il voit des chars, des chevaux deux Áa deux, des colonnes d'aÃnes, des colonnes de chameaux ; et il Âetait attentif, treÁs attentif. Puis il cria comme un lion : Seigneur, le jour je me tiens constamment sur la tour de guet, et toutes les nuits je suis debout Áa mon poste de garde. Des chars arrivent, avec des hommes ; des chevaux, deux Áa deux ! Alors il dit : Elle est tombeÂe, elle est tombeÂe, Babylone ! Toutes les statues de ses dieux, il les a briseÂes Áa terre ! Vous qui avez Âete battus comme du grain sur mon aire, ce que j'ai appris du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, Dieu d'IsraeÈl, je vous l'ai dit. Garde, ouÁ en est la nuit ? Sentence sur Douma. On me crie de SeÂir : Á en est la nuit ? Garde, ou Á en est la nuit ? Garde, ou Le garde reÂpond : Le matin vient, et la nuit aussi. Si vous voulez interroger, interrogez ! Revenez, oui, venez !

lerie. Ð des chevaux : le terme heÂbreu deÂsigne habituellement l'attelage d'un char ou son eÂquipage ; cf. Ez 26.7n,10 ; Os 1.7n. il cria comme un lion : sens incertain ; les mots du texte heÂbreu traditionnel se traduiraient plus naturellement un lion cria, mais cela n'est gueÁre satisfaisant dans ce contexte. Un ms de QumraÃn porte le voyant (ou celui qui regardait) cria. Des chars... v. 7n. Ð Elle est tombeÂe Jr 51.8 ; Ap 18.2. Ð il les a briseÂes : le sujet n'est pas exprime (Dieu ou l'ennemi de Babylone). Plusieurs versions anciennes ont lu le passif : elles (les statues) ont eÂte briseÂes. Vous qui... : litt. ma battue, fils de mon aire ; cf. 28.27 ; 41.15 ; Jr 51.33 ; Am 1.3 ; Mi 4.13 ; Ha 3.12. Ð ce que j'ai appris : cf. 28.22. Sentence 13.1n. Ð On situe geÂneÂralement Douma en Arabie (Gn 25.14 ; 1Ch 1.30), non loin de SeÂir ou Edom (Gn 14.6 ; 32.4 ; Dt 2.4), au sud-est de la mer Morte. Douma signifie aussi silence (Ps 94.17 ; 115.17), d'ouÁ la traduction possible sentence silencieuse. LXX a traduit IdumeÂe, nom plus reÂcent d'Edom. Ð Garde 62.6 ; cf. v. 6 ; Ez 33.2,6 ; Ps 130.6. matin / nuit : cf. 17.14 ; 37.36 ; Ps 30.6 ; 46.6 ; Rm 13.12 ; d'autres comprennent : le matin vient, mais il fait encore nuit. Ð Les verbes pour interroger(z) et venez sont en arameÂen dans le texte. Ð Revenez : cf. 1.27n. $

9

10 11

$

$

6 7

l'eÂpouvante m'empeÃche de voir. Mon cúur est ÂegareÂ, un freÂmissement me remplit d'effroi ; le creÂpuscule que je deÂsirais s'est change pour moi en un tremblement. On dresse la table, la garde veille, on mange, on boit... Debout, princes ! Oignez d'huile le bouclier !

$

$

12


EÂSAIÈE 21±22

13

14

15

16 17

Contre l'Arabie Sentence contre l'Arabie. Vous passerez la nuit dans les broussailles de l'Arabie, caravanes de DedaÃn ! Portez de l'eau Áa ceux qui ont soif ; les habitants du pays de TeÂma vont au-devant des fugitifs avec du pain. Car ils fuient devant les ÂepeÂes, devant l'eÂpeÂe tireÂe, devant l'arc tendu, devant les malheurs de la guerre. Car ainsi m'a parle le Seigneur : Encore une anneÂe comme les anneÂes d'un salarieÂ, et toute la gloire de QeÂdar disparaõÃtra. | Il ne restera qu'un petit nombre de vaillants archers, fils de QeÂdar Ð c'est le SEIÈl, qui parle. GNEUR, le Dieu d'Israe Avertissement aÁ JeÂrusalem Sentence sur la valleÂe de la vision. Pourquoi donc es-tu monteÂe avec tout ton peuple sur les toits en terrasse, ville bruyante, pleine de tumulte, cite en liesse ? Tes victimes ne sont pas victimes de l'eÂpeÂe, elles ne mourront pas en combattant. Tes capitaines, tous ensemble, prennent la fuite ; ils sont faits prisonniers par les archers. Tes habitants, tous ensemble, sont faits prisonniers, tandis qu'ils s'enfuient au loin. C'est pourquoi je dis : DeÂtournez de moi les regards, laissez-moi pleurer ameÁrement ; ne me pressez pas de me consoler du ravage de la belle, de mon peuple. Car c'est un jour de panique, d'eÂcrasement et de consternation, pour le Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes, dans la valleÂe de la vision :

22 2

3

4

5

13

14 15 16

17

22

Sentence 13.1n. Ð l'Arabie : le terme pourrait aussi s'appliquer aÁ toute reÂgion aride ouÁ seÂjournent des nomades (cf. 13.20). Ð broussailles : le terme est souvent traduit par foreÃt. Ð de DedaÃn : litt. des Dedanites, peuple nomade, cf. Gn 10.7 ; 25.2s ; Jr 25.23 ; 49.8 ; Ez 25.13 ; 27.15,20 ; 38.13. TeÂma : oasis au nord-ouest de la peÂninsule arabique ; cf. Gn 25.15 ; 1Ch 1.30. les malheurs : litt. le poids. anneÂes d'un salarie 16.14n. Ð QeÂdar : autre tribu nomade (42.11 ; 60.7 ; Gn 25.13n ; Jr 2.10 ; Ez 27.21 ; Ps 120.5) ; elle s'eÂtait mise au service des envahisseurs (cf. Jr 49.28-33). Cf. 1.9+.

Sentence 13.1n. Ð valleÂe de la vision : LXX valleÂe de Sion. L'expression deÂsigne probablement l'une des valleÂes que domine JeÂrusalem (celle-ci eÂtant aÁ l'eÂvidence le principal objet de l'oracle) ; peut-eÃtre la valleÂe de Hinnom, nom assez proche par la graphie et qui a donne le mot geÂhenne (cf. 66.24n ; Mt 5.22n). Ð en terrasse : sous-entendu dans le texte, cf. Dt 22.8n. 2 cite en liesse 23.7 ; 32.13 ; So 2.15. 3 par les archers : litt. par l'arc ; on pourrait aussi traduire sans avoir tire aÁ l'arc. Ð Tes habitants : litt. tous tes trouveÂs, ce qui peut signifier ceux qui se trouvent en toi, ou bien ceux des tiens qui sont atteints. Ð tandis qu'ils s'enfuient... : autre traduction ils fuient de loin. 4 laissez-moi pleurer : cf. 16.9 ; Jr 8.23 ; 9.17 ; 13.17 ; 14.17 ; 16.5. Ð de la belle, de mon peuple : litt. de la fille de mon peuple, cf. 1.8n ; Jr 4.11n. 1

6

7

8

9

10

11

12

13

14

5

6

7 8

9

$

11

12 13 14

883

murs deÂmanteleÂs, appels au secours vers la montagne. Elam porte le carquois : des chars de combattants, des attelages s'avancent ; Qir met Áa nu le bouclier. Tes plus belles valleÂes sont remplies de chars, et les attelages prennent position Áa la porte de la ville, il oÃte la couverture de Juda. En ce jour-laÁ, tu tournes tes regards vers les armes de la Maison de la ForeÃt. Vous voyez les breÁches nombreuses faites Áa la Ville de David, vous faites provision d'eau dans le reÂservoir infeÂrieur, vous comptez les maisons de JeÂrusalem et vous deÂmolissez les maisons pour fortifier la muraille. Vous faites un bassin entre les deux murs, pour les eaux de l'ancien reÂservoir. Mais vous ne tournez pas vos regards vers celui qui fait cela, vous ne voyez pas celui qui le facËonne depuis longtemps. Le Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes a appeleÂ, en ce jour-laÁ, Áa pleurer et Áa se lamenter, Áa se raser la teÃte et Áa mettre un sac pour pagne ; et voici de la gaiete et de la joie ! On tue du gros beÂtail, on immole du petit beÂtail. On mange de la viande, on boit du vin : Mangeons et buvons, car demain nous mourrons ! Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes me l'a reÂveÂle : Cette faute ne sera jamais expieÂe pour vous jusqu'aÁ votre mort, dit le Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes.

panique / eÂcrasement / consternation : heÂbreu mehouma / mevousa / mevouka : cf. 24.17n ; Za 14.13n. Ð pour le Seigneur : autre traduction de la part du Seigneur. Ð valleÂe de la vision v. 1n. Elam (11.11n), ici encore allie de l'Assyrie (cf. 21.2n) ; voir Jr 49.35n. Ð Qir ou Qour en MeÂsopotamie, associeÂe aux ArameÂens en 2R 16.9 ; Am 1.5n ; 9.7. Tes plus belles valleÂes : litt. le choix de tes valleÂes. couverture : ici au sens tactique (protection), ou deÂjaÁ au sens de voile (cause d'aveuglement), comme en 25.7 (terme apparenteÂ). Ð Maison de la ForeÃt : baÃtiment royal utilise comme arsenal (1R 7.2-6 ; 10.16s) ; voir aussi 32.19+. Ville de David : JeÂrusalem, plus preÂciseÂment la vieille ville, c.aÁ-d. l'ancienne JeÂbus (2S 5.6s). Ð dans le reÂservoir infeÂrieur : cf. 7.3n. bassin entre les deux murs : il s'agit peut-eÃtre du reÂservoir de Siloe ; dans ce cas, ce v. ferait allusion aux travaux d'EzeÂchias (2Ch 32.4,30 ; voir « L'inscription de Siloe », p. 595). Ð vous ne voyez pas 5.12+. Ð qui le facËonne (ou qui le preÂpare ; cf. 27.11 ; 37.26 ; 43.1+) depuis longtemps (litt. de loin) : cf. 25.1. raser (la teÃte sous-entendu dans le texte) / sac : signes de deuil ou de grande tristesse. Mangeons et buvons... : cf. 5.11 ; 56.12 ; Ec 2.24 : 3.12 ; 5.17 ; 8.15 ; 9.7-9 ; 11.8 ; 1Co 15.32. Le SEIGNEUR / le Seigneur : heÂbreu YHWH / 'AdonaõÈ, cf. Ex 3.15n et noms divins. Ð me l'a reÂveÂle : litt. l'a deÂvoile aÁ mes oreilles. Ð Cette faute... : litt. si cette faute est expieÂe ..., formule elliptique de serment (voir 5.9n), comme en 1S 3.14. $

$


EÂSAIÈE 22±23

884

15

16

17 18

19 20

21

22

23

15

16

17

18

19

20 21 22 23

24

Avertissement aÁ l'intendant Shebna Ainsi parle le Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes : Va trouver ce courtisan, Shebna, l'intendant de la maison : Qu'est-ce qui t'appartient ici, et qui as-tu pour toi ici, que tu creuses ici un tombeau ? On se creuse un tombeau sur la hauteur, on se taille une demeure dans le roc ! Le SEIGNEUR te jettera au loin, il te baÃillonnera, il te fera rouler comme une balle, sur une vaste terre ; laÁ tu mourras, laÁ seront tes chars glorieux, toi, l'ignominie de la maison de ton maõÃtre ! Je te chasserai de ton poste. Il t'arrachera de ta fonction. En ce jour-laÁ, j'appellerai Eliaqim, fils de Hilqiya, mon serviteur ; je le reveÃtirai de ta tunique, je le ceindrai de ton Âecharpe, et je remettrai ton pouvoir entre ses mains ; il sera un peÁre pour les habitants de JeÂrusalem et pour la maison de Juda. Je mettrai sur son Âepaule la clef de la maison de David : quand il aura ouvert, personne ne pourra fermer ; quand il aura fermeÂ, personne ne pourra ouvrir. Je l'enfoncerai comme un piquet dans un lieu Ãr, su et il sera un troÃne glorieux pour sa famille. courtisan : litt. utile, neÂcessaire ; le mot ne se trouve qu'ici pour qualifier un homme. Ð Shebna et Eliaqim v. 20 ; 36.3,22 ; 37.2 ; 2R 18.18,26,37 ; 19.2. Ð intendant de la maison ou gouverneur du palais, litt. qui est sur la maison, comme en 1R 4.6n ; cf. Gn 39.4+ ; 41.40n. De nombreux personnages importants de JeÂrusalem se faisaient tailler des tombeaux dans le roc sur les hauteurs avoisinantes. te jettera au loin : litt. te jettera d'un jet (d')homme (vaillant). On pourrait aussi comprendre le mot comme une apostrophe aÁ Shebna : oà homme (vaillant) ! vaste : litt. large des deux mains, cf. 33.21 ; Gn 34.21n ; Ps 104.25n ; Ne 9.4n. Ð tu mourras : cf. Jr 28.16 ; Am 7.17. Ð chars : 2.7+. Ð l'ignominie : le terme heÂbreu correspondant est eÂgalement traduit par meÂpris ; verbe apparente en 3.5 ; 16.14 ; cf. Pr 3.35+. Je te chasserai : cf. Pr 10.3n. Ð Il t'arrachera : probablement le SEIGNEUR t'arrachera ; certains comprennent on t'arrachera ou ton maõÃtre t'arrachera ; d'autres modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire je t'arracherai... Ð ta fonction : meÃme terme en 1R 10.5 ; 1Ch 23.28 ; 2Ch 35.15. Eliaqim (cf. v. 15n) signifie Dieu suscite. Ð mon serviteur : cf. Jr 25.9 ; 27.6 ; 43.10. tunique / eÂcharpe : cf. Lv 8.7. Ð un peÁre 9.5+. sur son eÂpaule 9.5. Ð clef : cf. Mt 16.19 ; Ap 1.18 ; 3.7. Ð maison de David : ici le palais royal ; cf. 7.2. un piquet : cf. Za 4.10 ; Esd 9.8n. Ici le mot deÂsigne probablement une cheville (meÃme mot en Ez 15.3n) aÁ laquelle on suspendait la vaisselle qui ne devait pas traõÃner aÁ terre (cf. v. 24). Ð suÃr ou solide, meÃme racine heÂbraõÈque que veÂrite ou fideÂliteÂ, racine d'ouÁ vient aussi le mot amen (cf. Dt 27.15n). Tout ce qui... : autre traduction toute sa famille (litt. la maison de son peÁre) y sera suspendue de tout son poids. En heÂbreu le meÃme mot signifie poids et gloire . Ð branches principales et rameaux secondaires : traduction incertaine. Ð bassines : Ct 7.3. le fardeau (ou la charge) : le meÃme mot est rendu par sentence en 13.1n. Ð deÂtruit : litt. coupe ou retrancheÂ. Ð c'est le SEIGNEUR... 1.2n. $

25

24

25

23

2

3

4

5

6 7

23

2

Tout ce qui fait la gloire de sa famille y sera suspendu, branches principales et rameaux secondaires, toute la petite vaisselle, depuis les bassines jusqu'aux jarres. | En ce jour-laÁ Ð deÂclaration du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes Ð le piquet enÃr sera retireÂ, il sera abattu et fonce dans un lieu su ceÂdera, et le fardeau qui Âetait sur lui sera deÂtruit Ð c'est le SEIGNEUR qui parle. Contre Tyr Sentence sur Tyr. Hurlez, bateaux de Tarsis, car elle a Âete ravageÂe ! Plus de maisons ! Plus d'entreÂe ! C'est depuis Chypre que cela leur fut reÂveÂleÂ. Soyez muets d'effroi, habitants de l'õÃle, que comblaient les marchands de Sidon, parcourant la mer ! Sur les grandes eaux, les ceÂreÂales du Shihor, la moisson du Nil, faisaient ses revenus ; elle Âetait le marche des nations. Aie honte, Sidon ! Car ainsi parle la mer, la forteresse de la mer : Je n'ai pas eu de douleurs, je n'ai pas accoucheÂ, je n'ai pas fait grandir de jeunes gens, ni Âeleve de jeunes filles. Quand la nouvelle arrivera en Egypte, on tremblera Ð comme pour Tyr. Passez vers Tarsis, hurlez, habitants de l'õÃle, est-ce laÁ votre ville en liesse ? Son origine remontait aux jours de jadis, 1 Sentence 13.1n. Ð Tyr et Sidon (v. 2) : importantes villes pheÂniciennes sur la coÃte meÂditerraneÂenne, au nord du royaume d'IsraeÈl ; cf. Jos 19.29 ; 2S 5.11 ; 1R 7.13 ; Jr 25.22 ; 27.3 ; Ez 26±28 ; Os 9.13 ; Jl 4.4 ; Am 1.9s ; Za 9.2ss. Ð bateaux de Tarsis 2.16n ; voir aussi v. 7n. Ð ravageÂe v. 14 ; 15.1. Ð Plus de maisons ! certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire car leur maison a eÂte ravageÂe. Ð Plus d'entreÂe ! si l'on rattache le mot heÂbreu correspondant aÁ ce qui suit, on peut comprendre : c'est en arrivant de Chypre (voir Gn 10.4n) que cela leur fut reÂveÂleÂ. Ð Cf. v. 14-15n. Soyez muets d'effroi Am 5.13 ; Lm 2.10. Ð habitants de l'õÃle : Tyr eÂtait baÃtie sur une õÃle ; voir cependant 11.11+ ; Gn 10.5n. Ð que comblaient les marchands de Sidon, parcourant la mer : un ms de QumraÃn porte marchands de Sidon, tes envoyeÂs qui parcourent la mer. les ceÂreÂales : litt. la semence ; certains comprennent les semailles, d'autres la progeÂniture, c.-aÁ-d. les poissons. Ð Shihor : ce nom est peut-eÃtre aÁ lire ici comme une autre deÂsignation du Nil ; ailleurs il semble en eÃtre distingue ; cf. Jos 13.3n ; 19.26 ; Jr 2.18n. Ð faisaient ses revenus : autre traduction devenaient ses reÂcoltes. Ð le marche des nations : cf. Ez 27.12-25. Peut-eÃtre ce verset fait-il allusion au roÃle de la divinite de la mer dans la mythologie pheÂnicienne. Ð jeunes filles : litt. vierges. arrivera : sous-entendu dans le texte. Ð comme pour Tyr : litt. comme la nouvelle de Tyr ; on a vu dans ce v. des allusions historiques aÁ la prise de Sidon par ArtaxerxeÁs III (343 av. J.-C.) et aÁ la prise de Tyr par Alexandre le Grand, deux eÂveÂnements qui ont eÂte suivis de campagnes victorieuses des conqueÂrants contre l'Egypte. Cf. Jr 4.19 ; 51.29 ; Ez 30.16. est-ce laÁ... : litt. est-ce cela pour vous la liesse ? cf. 22.2. Ð Les termes correspondant aÁ origine et aÁ jadis sont apparenteÂs ; cf. 51.9 ; Mi 7.20 ; Ps 44.2. L'antiquite de Tyr eÂtait proverbiale. Ð l'emmenaient (autre traduction l'emmeÁnent) seÂjourner au loin : le verbe correspondant aÁ seÂjourner eÂvoque habituellement le seÂjour de l'immigreÂ, cf. Ex 12.48n ; les PheÂniciens avaient fonde des colonies en Afrique (Carthage), en Espagne (Tarsis), etc. $

3

4 5

7


EÂSAIÈE 23±24

8

9

10 11

12

13

14 15

16

8

9 10

11

12 13

et ses pieds l'emmenaient seÂjourner au loin. Qui a forme ce projet contre Tyr, la dispensatrice des couronnes, elle dont les marchands Âetaient des princes, dont les commercËants Âetaient honoreÂs de toute la terre ? C'est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes qui a forme ce projet, pour profaner l'orgueil de toute beauteÂ, pour reÂduire Áa peu de chose tout ce qui est honore sur la terre. Traverse ton pays, pareille au Nil, Tarsis la belle : plus de joug ! Le SEIGNEUR a Âetendu la main sur la mer ; il a fait trembler les royaumes ; il a ordonneÂ, en ce qui concerne Canaan, de deÂtruire ses places fortes. Il a dit : Tu ne continueras plus Áa t'amuser, Sidon jolie, toi qui as Âete violenteÂe ! LeÁve-toi, passe vers Chypre ! MeÃme laÁ, il n'y aura pas de repos pour toi. Voici le pays des ChaldeÂens, qui n'eÂtaient pas un peuple ; les Assyriens l'ont destine aux habitants du deÂsert ; ils ÂeleÁvent des tours de garde ; ils deÂmanteÁlent les palais de Tyr, ils en font des monceaux de ruines. Hurlez, bateaux de Tarsis ! Car votre forteresse est ravageÂe ! En ce jour-laÁ, Tyr tombera dans l'oubli soixantedix ans, ce que durent les jours d'un roi. Au bout de soixante-dix ans, il en sera de Tyr comme de la prostitueÂe dont parle la chanson : Prends une cithare, fais le tour de la ville, prostitueÂe qu'on oublie ! Ap 18.23. Ð projet 5.19n ; 14.26+. Ð couronnes : sans doute celles des princes des colonies pheÂniciennes. Ð commercËants ou CananeÂens ; cf. v. 11 ; Ez 16.29n ; Os 12.8n ; So 1.11n ; Za 14.21 ; Jb 40.30 ; Pr 31.24. Voir aussi Gn 10.15n ; Ez 28.18 ; Ne 13.16. pour profaner (ou pour transpercer, cf. Ez 9.7n) l'orgueil de toute beaute (ou de tout ornement) : cf. 2.9+ ; Ez 28 ; Jb 22.29 ; Pr 6.17. Traverse : un ms de QumraÃn et LXX ont lu sers, ce qui pourrait signifier travaille ta terre au lieu de traverse ton pays ; on a aussi interpreÂte le texte heÂbreu traditionnel comme suit : reÂpands-toi dans ton pays comme le Nil... il n'y a plus de digue. Ð Tarsis la belle : litt. fille de Tarsis l'interpellation s'adresse vraisemblablement aÁ Tarsis elle-meÃme (v. 7n, cf. v. 12n ; 1.8n) ; certains pensent cependant qu'elle est destineÂe aÁ Tyr en tant que celle-ci deÂpendait de ses relations avec Tarsis. Ð joug : traduction incertaine (digue ?). Le meÃme mot est traduit par ceinture en Ps 109.19. Certains y voient une reÂfeÂrence aux deux ports qui encadraient Tyr, au nord et au sud. LXX bateaux. eÂtendu la main : 5.25+. Ð en ce qui concerne Canaan : autre traduction, moins probable dans ce contexte, aÁ Canaan ; le terme vise sans doute ici les PheÂniciens et leur puissance commerciale (cf. v. 8n) ; Gn 9.18n. Sidon jolie : litt. vierge de la fille de Sidon ; cf. v. 10n ; 37.22 ; 65.22. Ð Chypre v. 1+. Les ChaldeÂens (13.19 ; 43.14) ou Babyloniens de Basse-MeÂsopotamie ont eÂte battus par les Assyriens de Haute-MeÂsopotamie en 703 av. J.-C. Ils ont toutefois continue leur lutte contre l'heÂgeÂmonie assyrienne jusqu'aÁ reprendre le pouvoir aÁ Babylone (625 av. J.-C.) pour fonder l'empire neÂo-babylonien, qui a domine toute la reÂgion avant de tomber devant les conqueÂrants perses (539 av. J.-C.). Il est donc difficile de savoir aÁ quel eÂveÂnement historique se reÂfeÁre ce verset, dont le sens est par ailleurs passablement obscur. Ð habitants du deÂsert : voir 13.21n. Il pourrait s'agir ici de nomades (cf. Ps 72.9). Ð ils deÂmanteÁlent : cf. Jr

17

18

Joue bien, multiplie tes chants, pour qu'on se souvienne de toi ! Au bout de soixante-dix ans, le SEIGNEUR interviendra Áa Tyr, et elle retournera Áa son salaire impur ; elle se prostituera avec tous les royaumes du monde, sur toute la terre. | Mais son gain et son salaire impur seront consacreÂs au SEIGNEUR ; ils ne seront ni entasseÂs ni conserveÂs : son gain sera pour ceux qui habitent devant le SEIGNEUR une nourriture qui rassasie et des veÃtements somptueux. Bouleversement et deuil sur la terre Le SEIGNEUR vide la terre et la deÂpeuple, il en bouleverse la surface, il en disperse les habitants : il en est du preÃtre comme du peuple, du maõÃtre comme du serviteur, de la maõÃtresse comme de la servante, du vendeur comme de l'acheteur, du preÃteur comme de l'emprunteur, du creÂancier comme du deÂbiteur. La terre est compleÁtement videÂe, totalement pilleÂe Ð c'est le SEIGNEUR qui parle.

24 2

3

La terre est dans le deuil, ÂepuiseÂe, le monde Âepuise deÂpeÂrit, ils deÂpeÂrissent, les gens haut placeÂs de la terre. La terre a Âete profaneÂe par ses habitants ; car ils passaient outre aux lois, alteÂraient les prescriptions, ils rompaient l'alliance perpeÂtuelle. C'est pourquoi la maleÂdiction deÂvore la terre, ses habitants doivent faire reÂparation ; c'est pourquoi les habitants de la terre sont consumeÂs, et il ne reste qu'un petit nombre d'hommes.

4

5

6

14 15

$

16 17

885

51.58 ; autre traduction ils deÂnudent (Es 32.11). Ð les palais de Tyr : litt. ses palais. Cf. v. 1. soixante-dix ans : cf. Jr 25.11 ; 29.10 ; Za 1.12 ; 7.5 ; Dn 9.2 ; 2Ch 36.21. Si l'ensemble de l'oracle se rapporte aÁ la soumission de Tyr aÁ Nabuchodonosor en 572 av. J.-C., la fin de cette peÂriode pourrait correspondre au reÂtablissement de la flotte pheÂnicienne sous l'empire perse. Ð prostitueÂe : cf. 1.21 ; Ap 17.5 ; 18.3,11-13. qu'on se souvienne de toi : autre traduction qu'on pense aÁ toi. interviendra aÁ ou visitera ; cf. 24.22n ; Jr 6.15n. Ð impur : voir pur . Ð sur toute la terre : litt. sur la face du sol ; cf. Gn 2.5n. gain / salaire : voir 45.14 ; 60.4-14 ; Za 14.14 ; cf. Dt 23.19 ; Os 2.14 ; 9.1. Ð consacreÂs : voir saint . $

18

$

24

vide (19.3 ) la terre ou le pays ; cf. Na 2.3n,11. Cf. 3.2s ; Os 4.9. c'est le SEIGNEUR... : cf. 1.2n ; 14.26. 33.9 ; Os 4.3. Ð les gens haut placeÂs... : litt. la hauteur du peuple de la terre (ou du pays). Avec d'autres voyelles, certains lisent : la hauteur (c.-aÁ-d. le ciel, cf. v. 18,21, en haut) avec la terre. Voir aussi 26.5.  e : terme apparente au mot pour impie en 9.16+ ; cf. 32.6 ; 5 profane Nb 35.33 ; Jr 3.1+ss ; Mi 4.11 ; Ps 106.38 ; Dn 11.32. Ð par : litt. sous. Ð Voir loi . Ð l'alliance perpeÂtuelle ou eÂternelle ; autre traduction l'alliance d'autrefois ; cf. 55.3 ; 61.8 ; Jr 32.40 ; 50.5 ; Ez 16.60 ; 37.26 ; il s'agit en tout cas ici d'une alliance deÂjaÁ conclue, soit pour toute la terre (cf. Gn 9.16), soit pour IsraeÈl (Gn 17.7,13,19 ; Ex 31.16 ; Lv 24.8 ; Ps 105.10 ; 1Ch 16.17) ; cf. He 13.20.  breu correspondant, cf. Lv 5.1n ; 6 la maleÂdiction : sur le terme he Nb 5.21n ; 1R 8.31n. Ð doivent faire reÂparation : autres traductions doivent payer, sont coupables, sont condamneÂs ; cf. Lv 5.6n. Ð consumeÂs : litt. bruÃleÂs (meÃme verbe en Ez 15.5 ; 24.10s) ; cf. Lv 26.15s. 1

n

2 3 4

$

$


EÂSAIÈE 24±25

886 7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

7 9 10

11 12 13 14

15 16

Le vin est en deuil, la vigne deÂpeÂrit ; tous ceux qui avaient le cúur joyeux soupirent. La gaiete des tambourins a cesseÂ, le vacarme de la liesse a pris fin, la gaiete de la lyre a cesseÂ. On ne boit plus de vin en chantant, l'alcool est amer au buveur. La ville du chaos est deÂmolie. Toutes les maisons sont fermeÂes, on n'y entre plus. On crie dans les rues, parce que le vin manque, toute joie s'est assombrie, la gaiete du pays est exileÂe. Il ne reste que deÂvastation dans la ville, et les portes abattues sont en ruine. Car il en est dans le pays, au milieu des peuples, comme lors du gaulage de l'olivier, comme lors du grappillage quand la vendange est acheveÂe. Une joie preÂmatureÂe Mais ceux-ci ÂeleÁvent la voix, ils poussent des cris de joie ; de l'ouest ils poussent des cris d'alleÂgresse pour la majeste du SEIGNEUR. Glorifiez donc le SEIGNEUR Á brille la lumieÁre, dans les lieux ou le nom du SEIGNEUR (YHWH), le Dieu d'IsraeÈl, dans les Ãõles de la mer ! Depuis les extreÂmiteÂs de la terre nous entendons des chants : « Honneur au juste ! » Mais moi, je dis : Je suis perdu ! Je suis perdu ! Quel malheur pour moi ! Des traõÃtres trahissent ; trahison ! Des traõÃtres trahissent.

16.9s ; 32.12. Ð vin : autre traduction vin nouveau, cf. Gn 27.28n. 5.11+ ; Am 6.5-7. ville du chaos ou ville deÂserte, ville du neÂant ; le terme heÂbreu tohou (cf. 29.21, sans fondement ; 34.11 ; 40.17,23 ; 45.18s ; 49.4 ; 59.4 ; Gn 1.2n) s'applique souvent aux idoles (cf. Es 41.29 ; 44.9 ; voir aussi 1S 12.21, neÂant). On ne peut identifier avec certitude la ville dont il est question ici : cf. 16.7-10 ; 21.9 ; 25.2 ; 26.1,5 ; 32.14 ; Ap 17.5. parce que le vin manque : litt. sur le vin. Ð du pays (celui qui a pour capitale la ville du v. 10 ?) ou de la terre ; cf. v. 1n. Cf. Jr 51.58. Ð deÂvastation 1.7+. 17.6. ceux-ci : probablement le reste sauve d'IsraeÈl ; cf. 12.6. Ð de l'ouest : litt. de la mer ; cf. Gn 12.8n. Ð pour la majeste : le terme heÂbreu a habituellement le sens d'orgueil ou de fierte ; cf. 2.10,19,21 ; 60.15 ; voir aussi Ex 15.7 ; Mi 5.3 ; Ps 47.5n. dans les lieux ouÁ brille la lumieÁre : litt. dans les lumieÁres (du soleil levant ou couchant ?). Ð õÃles 11.11+. les extreÂmiteÂs : litt. l'aile ; cf. 11.12n. Ð Honneur : le mot est habituellement traduit par ornement ou beaute ; cf. 4.2 ; 13.19 ; 23.9 ; 28.1,4,5n. Ð Le juste peut eÃtre Dieu (45.21 ; cf. Ps 7.10,12 ; 11.7 ; 116.5 ; 119.137 ; 129.4 ; 145.17) ou IsraeÈl (26.2 ; 60.21 ; Ps 14.5 ; 97.11 ; 112.6) ; voir aussi Ha 2.4. Ð Je suis perdu : le terme heÂbreu n'apparaõÃt qu'ici. Certains comprennent : je connais le secret. Ð Quel malheur pour moi ! 6.5. Ð traõÃtres / trahissent / trahison : cf. 21.2n ; 33.1n. Jr 48.43s. Ð frayeur / fosse / filet : heÂbreu pahad / pahath / pah. Sur l'assonance, cf. 22.5n ; Lm 3.47. Ð habitant de la terre ou du pays : cf. v. 1n,5s ; 26.21. Cf. Am 5.19. Ð feneÃtres (cf. 60.8n) d'en haut : cf. Gn 7.11n. Ð les

17 18

19

20

21

22

23

25 2

19 20

18

Fin des empires, deÂbut du reÁgne de Dieu En ce jour-laÁ, le SEIGNEUR fera rendre des comptes en haut Áa l'armeÂe d'en haut, et sur la terre aux rois de la terre. On les reÂunira comme des prisonniers dans un cachot, ils seront enfermeÂs dans une forteresse, et, apreÁs un grand nombre de jours, ils rendront des comptes. La lune rougit, le soleil a honte ; car le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes est roi au mont Sion, Áa JeÂrusalem, et la gloire est en face de ses anciens. Le SEIGNEUR, refuge pour le faible SEIGNEUR, tu es mon Dieu ; je t'exalterai, je ceÂleÂbrerai ton nom, car tu as reÂalise des projets Âetonnants, depuis longtemps fermes et solides. Car tu as reÂduit la ville en un tas de pierres, la cite forte en un monceau de ruines ; le palais des Âetrangers a disparu de la ville,

fondations... Ps 18.8,16 ; 82.5. LXX la terre est accableÂe de deÂtresse, la terre est dans la perplexite ; cf. Lc 24.25n. titube / branlante 10.29. Ð comme une cabane : litt. comme la cabane ; cf. 1.8. Ð sa transgression peÁse Ps 38.5 ; voir peÂche . Ð elle tombe... Am 5.2. fera rendre des comptes : le verbe est parfois traduit par visiter, intervenir ; voir v. 22n. Ð l'armeÂe d'en haut : cette expression deÂsigne aussi bien les astres (v. 23 ; cf. Gn 2.1 ; Dt 4.19) que les personnages surnaturels des religions orientales (cf. Jd 13). Voir aussi 14.12-15 ; Ps 2.2. cachot : cf. Gn 40.15 ; Ex 12.29 ; Jr 37.11. Ð enfermeÂs : cf. 2P 2.4 ; Jd 6. Ð rendront des comptes (comme au v. 21n) : le verbe peut eÃtre pris en mauvaise part (cf. 10.3n,12n ; 13.4n,11n ; 26.14,21 ; 27.13) ou en bonne part (23.17 ; 26.16n ; 34.16), meÃme au sens de faire graÃce (Jr 6.15n). La lune / le soleil : litt. la blanche / la chaude (comme en 30.26n ; Jb 30.28 ; Ct 6.10) ; cf. v. 21. Ð rougit : de honte, cf. 1.29 ; 33.9 ; 54.4. Ð est roi (Ps 93.1+) au mont Sion Mi 4.7. Ð la gloire pourrait deÂsigner Dieu lui-meÃme ; autre traduction il y a (ou il y aura) de la gloire en face de ses anciens ; cf. 4.5 ; 60.1-3 ; cf. Ex 24.9s ; Ap 4.2-4 ; 19.4-6. $

$

21

22

23

$

$

17

La frayeur, la fosse et le filet sont sur toi, habitant de la terre ! Celui qui fuit le bruit de la frayeur tombe dans la fosse, et celui qui monte de la fosse est pris au filet ; car les feneÃtres d'en haut s'ouvrent, et les fondations de la terre tremblent. La terre se fissure, la terre craque, la terre vacille, la terre titube comme titube l'ivrogne, elle est branlante comme une cabane ; sa transgression peÁse sur elle, elle tombe et ne se releÁve plus.

25

 : litt. fait. 1 je t'exalterai 12.1,4 ; Ps 118.28. Ð Voir nom . Ð reÂalise Ð projets eÂtonnants ou conseils admirables 5.19n ; 9.5 ; 28.29. Ð depuis longtemps 22.11+. Ð fermes / solides : termes heÂbreux apparenteÂs au mot amen (cf. 7.9n).  / palais : cf. 23.1 ; 32.13s. Ð eÂtrangers 1.7 ; 2 ville 24.10n. Ð cite 29.5 ; Jr 51.51 ; Ez 7.21 ; 11.9 ; Ab 11 ; Lm 5.2. Ð a disparu : sousentendu dans le texte. Ð jamais il ne sera rebaÃti 13.20. $


EÂSAIÈE 25±26

3 4

5

6

7

8

9

10

3

jamais il ne sera rebaÃti. C'est pourquoi le peuple puissant te glorifie, la ville des nations brutales te craint. Car tu as Âete une forteresse pour le faible, une forteresse pour le pauvre dans la deÂtresse, un abri contre l'averse violente, un ombrage contre la chaleur ; car le souffle des brutes est comme la pluie battant un mur. Comme tu domptes la chaleur sur un lieu desseÂcheÂ, tu as dompte le vacarme des Âetrangers ; comme la chaleur est ÂetouffeÂe par l'ombre d'un nuage, ainsi l'a Âete le chant des brutes. Un banquet pour tous les peuples Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes fera pour tous les peuples, dans cette montagne, un banquet de mets succulents, un banquet de vins vieux, de mets succulents, pleins de moelle, de vins vieux, clarifieÂs. Dans cette montagne, il aneÂantira le voile qui voile tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations ; il aneÂantira la mort pour toujours ; le Seigneur DIEU essuiera les larmes de tous les visages ; il fera disparaõÃtre de toute la terre le deÂshonneur de son peuple Ð c'est le SEIGNEUR qui parle. Humiliation de Moab En ce jour-laÁ on dira : C'est lui, notre Dieu ! Nous avons mis notre espeÂrance en lui et il nous a sauveÂs. C'est le SEIGNEUR, en qui nous avons espeÂre : soyons dans l'alleÂgresse, reÂjouissons-nous de son salut ! Car la main du SEIGNEUR repose sur cette montagne ; 24.15s,21. Ð nations brutales : cf. Ez 28.7 ; 30.11 ; 31.12 ; 32.12. Ð Voir crainte . une forteresse (ou un refuge, cf. 27.5n ; 30.2ns) pour le faible... : cf. 26.1,6 ; 29.19s. Ð abri / ombrage 4.6. Ð comme la pluie battant un mur : certains modifient leÂgeÁrement le texte heÂbreu pour lire comme la pluie du froid. 24.8n. Ð est eÂtouffeÂe : sous-entendu dans le texte. pour tous les peuples 2.2+. Ð dans cette montagne v. 10 ; 24.23 ; 27.13. Ð banquet 55.1ss ; Ex 24.11 ; cf. Dt 16.13-15 ; 1S 9.13 ; Pr 9.25 ; Ne 8.10-12. Voir aussi Mt 8.11 ; 22.2-10 ; 26.29 ; Lc 14.15-24 ; Ap 19.9,17. Ð mets succulents : litt. graisses ; cf. Lv 3.3n. Ð pleins : sous-entendu dans le texte. Ð vins vieux, clarifieÂs : traduction approximative ; il s'agit de vins qui sont resteÂs longtemps sur leur lie (cf. Jr 48.11 ; So 1.12n). voile de deuil (v. 8 ; cf. 2S 15.30 ; 19.5 ; Jr 14.3s ; Est 6.12), peuteÃtre aussi symbole d'aveuglement ou de meÂconnaissance de Dieu (cf. 29.10-12 ; 1R 19.13 ; Lc 2.32n ; 2Co 3.13-18). il aneÂantira (cf. v. 7) la mort 26.19 ; 1Co 15.54 (citation d'apreÁs une version grecque). Ð essuiera les larmes Ps 116.8 ; Ap 7.17 ; 21.4. Ð le deÂshonneur : autre traduction les outrages que subit son peuple. Ð c'est le SEIGNEUR... 1.2n. En ce jour-laÁ on dira 12.1+. Ð alleÂgresse 1P 1.8. sur cette montagne v. 6. Ð Moab : cf. 15.1+ ±16.14. Ð foule Mi 7.10. Ð paille / fumier : heÂbreu matbeÂn / madmeÂna : le terme heÂbreu joue probablement sur le nom d'une ville moabite ; cf. Jr 48.2. Ð mare aÁ fumier : litt. les eaux du fumier. Autre lecture traditionnelle, avec des versions anciennes, dans le $

4

5 6

7

8

9 10

11

12

26 2

3

4

5

6

7 8

887

et Moab est foule sur place, comme la paille est fouleÂe dans une mare Áa fumier ; au milieu de cette mare il tend les mains, comme le nageur les tend pour nager ; mais le SEIGNEUR abaisse son orgueil, en meÃme temps que les pieÁges de ses mains. Il renverse, il abaisse les fortifications ÂeleveÂes de tes murs, il leur fait toucher terre, il les abat dans la poussieÁre. Chant : Nous avons une ville forte En ce jour-laÁ, dans le pays de Juda, on chantera : Nous avons une ville forte ; il nous donne le salut pour murailles et pour rempart. Ouvrez les portes, pour qu'entre la nation juste qui garde la probiteÂ. A celui qui est ferme dans ses dispositions, tu assures la paix, la paix, parce qu'il met sa confiance en toi. Mettez votre confiance dans le SEIGNEUR pour toujours, car c'est dans le SEIGNEUR (Yah), le SEIGNEUR (YHWH), qu'est le rocher de tous les temps. Il a renverse ceux qui habitaient la hauteur, il a abaisse la ville ÂeleveÂe ; il l'a abaisseÂe jusqu'aÁ terre, il lui a fait toucher la poussieÁre. Elle est fouleÂe aux pieds, par les pieds des pauvres, sous les pas des faibles. PrieÁre : Nous espeÂrons en toi, SEIGNEUR Le sentier du juste, c'est la droiture ; toi qui es droit, tu aplanis la route du juste. Aussi, sur le sentier de tes jugements, SEIGNEUR, nous t'espeÂrons. Evoquer ton nom, tel est notre plus profond deÂsir.

fumier. au milieu de cette mare : litt. en son sein. Ð le SEIGNEUR abaisse (litt. il abaisse ; cf. 2.9+) son orgueil 6.6 ; Jr 48.29. 12 Texte et traduction incertains ; cf. v. 2 ; 26.5. Ð il les abat... : litt. jusque dans la poussieÁre. 11

26 2 3

1 En ce jour-laÁ 12.1+. Ð il nous donne le salut... : on peut comprendre : il a installe des murailles et un rempart (cf. 2S 20.15) pour le salut ; cf. 60.18. Ps 24.3s ; 118.19s. Ð Voir justice . Ð la probite : autre traduction la fideÂliteÂ. Autre traduction ferme dans tes dispositions, tu assures une paix parfaite (aÁ la nation, v. 2 ; cf. 1R 5.26) parce qu'elle met sa confiance en toi. confiance Ps 4.6+. Ð le SEIGNEUR (Yah), le SEIGNEUR (YHWH) : voir 12.2n. Ð le rocher 17.10+. Ð de tous les temps ou eÂternel (ainsi LXX ) ; litt. des aÃges (traduction traditionnelle des sieÁcles). hauteur cf. 24.4n. Ð abaisseÂe... : cf. 25.2,12 ; voir aussi Jr 49.16 ; 50.31s ; Ab 3s ; Pr 16.5,18. fouleÂe 25.10. toi qui es droit... : autre traduction tu aplanis le droit chemin du juste ; cf. Pr 5.21. jugements, ici probablement au sens d'interventions disciplinaires, de meÃme au v. 9. Ð nous t'espeÂrons 25.9. Ð Evoquer... : litt. pour ton nom et ton eÂvocation (ou ton souvenir ; cf. v. 14 ; Ex 3.15n), deÂsir de l'eÃtre ; voir aussi v. 13s ; sur le terme correspondant aÁ eÃtre, voir Gn 1.20n. $

$

4

$

5 6 7

$

8

$


EÂSAIÈE 26±27

888 9

10

11

12

13

14

15

16

17

9

Oui, je te deÂsire pendant la nuit, au plus profond de moi je te cherche, car, lorsque tes jugements s'exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice. Si l'on fait graÃce au meÂchant, il n'apprend pas la justice ; il agit injustement au pays de la droiture et il n'a pas Âegard Áa la majeste du SEIGNEUR. SEIGNEUR, ta main est si haute qu'ils ne l'apercËoivent pas. Ils verront ta passion jalouse pour le peuple et ils en seront honteux ; ainsi un feu deÂvorera tes ennemis. SEIGNEUR, tu nous assignes la paix ; toutes nos úuvres, en effet, c'est toi qui les accomplis pour nous. SEIGNEUR (YHWH), notre Dieu, d'autres seigneurs, Áa part toi, ont domine sur nous ; mais c'est par toi seul que nous Âevoquons ton nom. Les morts ne revivront pas, les ombres ne se releÁveront pas ; ainsi tu es intervenu, tu les as deÂtruits, tu as fait disparaõÃtre tout souvenir d'eux ! Tu as augmente la nation, SEIGNEUR ! Tu as augmente la nation, tu t'es glorifie ; tu as recule toutes les limites du pays. SEIGNEUR, ils t'ont chercheÂ, quand ils Âetaient dans la deÂtresse ; ils ont Âepanche leurs chuchotements : ta correction Âetait sur eux. Comme une femme enceinte qui est preÁs d'accoucher souffre et crie dans ses douleurs, ainsi sommes-nous devant toi, SEIGNEUR !

Oui, je te deÂsire... : litt. mon eÃtre (cf. Gn 1.20n) te deÂsire... mon esprit au dedans de moi te cherche Ps 42.2 ; 63.2 ; 77.3. Ð jugements v. 8n. Ð s'exercent : sous-entendu dans le texte. Ð justice 51.5. Si l'on fait graÃce ... Ec 8.11. Ð pays de la droiture : l'expression deÂsigne probablement IsraeÈl. Ð il n'a pas eÂgard aÁ : litt. il ne voit pas ; cf. 5.12. ta passion jalouse pour le peuple : litt. la passion jalouse du peuple ; cf. 9.6+. Ð un feu deÂvorera tes ennemis : litt. le feu de (c.-aÁ-d. destine aÁ) tes ennemis les deÂvorera ; cf. 30.27. toutes nos úuvres... : cf. Ps 90.17 ; Ph 2.13. seigneurs : les souverains eÂtrangers et peut-eÃtre leurs dieux (cf. 25.8). Le terme ainsi traduit rappelle le mot 'AdonaõÈ, lecture traditionnelle en heÂbreu du nom rendu par SEIGNEUR (dans le texte : YHWH, cf. Ex 3.15n). Le verbe traduit par domine est apparente au nom pour Baal . Ð nous eÂvoquons : verbe apparente au mot rendu par souvenir (v. 8n,14) ; de meÃme en 48.1 ; cf. 49.1 ; voir aussi Ex 23.13 ; Jos 23.7. Cf. v. 19. Ð ombres : cf. 14.9n. Ð souvenir ou eÂvocation ; cf. v. 8. tu t'es glorifie : autre traduction tu as eÂte glorifie cf. Ex 14.4,17 ; Ez 28.22. Ð recule toutes les limites : cf. Ez 47.15-20. ils t'ont (autre texte nous t'avons) cherche : litt. ils t'ont visite ; cf. 10.12+ ; 24.22n. Ð leurs (sous-entendu dans le texte) chuchotements : sur ce sens, cf. 2S 12.19 ; Ps 41.8 ; le mot correspondant est parfois employe pour des incantations magiques (Es 3.3n). Ð correction ou instruction, lecËon ; cf. 53.5 ; Jr 5.3+ ; Pr 1.2n. Cf. 13.8 ; Mt 24.8 ; Jn 16.21. 37.3 ; cf. 33.11+. Ð venus aÁ la vie : litt. tombeÂs, expression treÁs concreÁte pour deÂcrire la naissance ; cf. v. 19. Que tes morts revivent : cf. v. 14 ; 25.8 ; Ez 37 ; Dn 12.2 ; Mt 11.5// ; 1Co 15.12-56 ; voir reÂsurrection . Ð mes cadavres : le mot est au $

10

11

12 13

$

$

14 15 16

17 18 19

$

$

18

19

20

21

27

2

3

Nous avons concËu, nous avons souffert, et quand nous accouchons, ce n'est que du vent : nous n'avons pas produit d'actes salutaires pour la terre, et les habitants du monde ne sont pas venus Áa la vie. Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se releÁvent ! ReÂveillez-vous et poussez des cris de joie, vous qui demeurez dans la poussieÁre ! Car ta roseÂe est une roseÂe de lumieÁre, et la terre redonnera le jour aux ombres. Va, mon peuple, entre dans tes appartements et ferme tes portes sur toi ; cache-toi pour quelques instants jusqu'aÁ ce que la fureur soit passeÂe. Car le SEIGNEUR sort de son lieu afin de faire rendre des comptes aux habitants de la terre pour leur faute ; la terre exposera son sang, elle ne couvrira plus ses tueÂs. Victoire sur LeÂviathan En ce jour-laÁ, le SEIGNEUR fera rendre des comptes, avec son ÂepeÂe aceÂreÂe, grande et puissante, Áa LeÂviathan, le serpent fuyard, Áa LeÂviathan, le serpent tortueux, et il tuera le dragon qui est dans la mer. Le SEIGNEUR et sa vigne En ce jour-laÁ, entonnez un chúur pour la vigne au vin capiteux : moi, le SEIGNEUR (YHWH), j'en suis le gardien, je l'arrose Áa chaque instant ; de peur qu'on ne l'attaque, nuit et jour je la garde.

singulier en heÂbreu. Il faut toutefois, probablement, le prendre comme un collectif puisque le verbe traduit par se releÁvent est au pluriel. Syr leurs cadavres. Ð ta roseÂe : cf. 18.4 ; Os 4.6 ; voir aussi Gn 27.28 ; Ps 133.3 ; Pr 19.12. Ð lumieÁre : le terme heÂbreu est au pluriel : l'image est-elle celle des eÂclairs (cf. Jb 36.32 ; 37.3,11,15) ou simplement celle de l'aurore (meÃme mot en Jg 19.26 ; Ne 8.3 ; cf. Os 6.3 ; Ps 110.3) ? Sur l'association lumieÁre / vie, voir Ps 36.9s ; 56.14 ; Jb 33.28,30. Ð redonnera le jour : litt. fera tomber ; cf. v. 18n. 20 entre... : cf. Gn 7.16 ; Ex 12.22s ; 2R 4.4s,21,33 ; Mt 6.6. Ð tes appartements : litt. tes pieÁces ou tes chambres. Ð quelques instants 10.25 ; Mt 24.22 ; LXX a ici l'expression grecque rendue par un peu Ð bien peu ! en He 10.37. 21 de son lieu : cf. Jr 4.7n ; Ez 3.12n ; Mi 1.3. Ð faire rendre des comptes : le meÃme verbe a eÂte traduit par intervenir v. 14, de meÃme en 27.1,3. Cf. 10.12+ ; 24.22n. Ð sang : comme en 1.15n. Ð ne couvrira plus : voir Gn 4.10n ; Ps 106.38 ; Jb 16.18. $

$

$

27

à me 1 fera rendre des comptes... aÁ ou interviendra... contre ; le me verbe est traduit par attaquer au v. 3 ; cf. 10.12+ ; 26.21n. Ð eÂpeÂe 31.8 ; 34.5+ ; 66.16. Ð LeÂviathan... Jb 3.8n ; les meÃmes qualificatifs (serpent fuyard... serpent tortueux) sont donneÂs dans un texte d'Ougarit aÁ un monstre marin vaincu par Baal dans le reÂcit de la creÂation du monde. Ð le dragon (ainsi LXX ) ou le monstre marin ; cf. 51.9ns ; Gn 1.21n ; Jr 51.34 ; Ps 74.13s ; Jb 7.12 ; voir aussi Ap 12 ; 20±21. 2 En ce jour-laÁ... 12.1+ ; cf. 26.1-6. Ð vigne : cf. 5.1-7. Ð vin capiteux : cf. Dt 32.14n. Á re modification du texte heÂbreu traditionnel 3 de peur... : une leÂge permettrait de lire de peur que son feuillage ne se perde. Ð atn taque : cf. v. 1 . $

$

$


EÂSAIÈE 27±28 4

5

6

7

8

9

10

11

12

4 5

6 7

Il n'y a pas en moi de coleÁre. Ah ! si je pouvais combattre des ronces et des Âepines ! Je marcherais sur elles, Ãlerais toutes ensemble, je les bru Áa moins qu'on ne me prenne pour refuge, qu'on ne fasse la paix avec moi, qu'on ne fasse avec moi la paix ! Dans l'avenir, que Jacob prenne racine : IsraeÈl poussera des bourgeons et des fleurs et remplira le monde de ses produits. Le pardon pour les descendants de Jacob L'a-t-il frappe comme il a frappe ceux qui le frappaient ? L'a-t-il tue comme il a tue ceux qu'il tue ? C'est en la poussant, en la renvoyant, que tu as mene son proceÁs : il les a chasseÂs par son souffle violent, un jour de vent d'est. C'est ainsi que la faute de Jacob est expieÂe, et voici la conseÂquence du pardon de son peÂche : il rend toutes les pierres des autels pareilles Áa des pierres de chaux reÂduites en poussieÁre ; les poteaux cultuels (les asheÂras) et les brasiers Áa encens ne se releÁveront plus. Car la ville forte est solitaire, c'est un domaine deÂlaisse et abandonne comme le deÂsert ; le taurillon vient y paõÃtre, il s'y couche et il en acheÁve les branchages. Quand les rameaux se desseÁchent, on les brise ; des femmes viennent y mettre le feu. Car ce n'est pas un peuple intelligent : aussi celui qui le fait n'a pas compassion de lui, celui qui le facËonne ne lui fait pas graÃce.

ronces (heÂbreu shamir : certains y ont vu une allusion au nom de Samarie ; cf. v. 10n) / eÂpines : voir 5.6+. refuge : litt. forteresse ; cf. 25.4n ; Ps 46.2. Ð la paix : cf. 9.5s ; 26.3-12. Certains ont vu dans ce mot reÂpeÂte une allusion au nom de JeÂrusalem, qui peut eÂvoquer l'ideÂe de paix (cf. Gn 14.18n). 11.1 ; cf. 14.1 ; Os 14.6-8. Texte difficile ; le il deÂsigne peut-eÃtre Dieu ; cf. 10.24-26 ; 30.31-33. Ð L'a-t-il frappe : certains, d'apreÁs LXX , modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire a-t-il eÂte frappeÂ. Ð ceux qu'il tue : un ms de QumraÃn a lu ceux qui le tuaient, ce qui correspond aÁ une leÂgeÁre modification du texte heÂbreu traditionnel. en la poussant : LXX en bataillant. Le terme heÂbreu est mal connu ; parce qu'il rappelle le nom d'une mesure (seÂa), on a souvent traduit avec mesure, dans un sens opposeÂ. Il s'agit plus probablement d'une onomatopeÂe correspondant au cri lance par des charretiers ou des bergers pour faire avancer les beÃtes. Le reÂfeÂrent feÂminin (en heÂbreu, le possessif correspondant aÁ son proceÁs est au feÂminin) pourrait eÃtre la ville de 24.10n. Ð souffle 40.6-8. Ð vent d'est Ez 17.10. Voir expiation et peÂche . Ð autels Dt 7.5 ; 2R 23.4,15. Ð poteaux cultuels... / brasiers aÁ encens 17.8+. ville forte : cf. 25.2. Il s'agit probablement ici de Samarie (cf. 7.25 ; Os 3.4s). Ð le taurillon (ou le veau) vient y paõÃtre : cf. 5.17. feu 1.30s ; 10.17 ; cf. Jn 15.6. Ð ce n'est pas un peuple intelligent Dt 32.6 ; Os 4.6. Ð fait / facËonne 43.1,7+. Ð n'a pas compassion : cf. Os 1.6. $

$

$

8

9 10 11

$

depuis le cours du Fleuve jusqu'aÁ l'oued d'Egypte ; et vous serez ramasseÂs un par un, IsraeÂlites ! 13

28

2

3

4

5

6

Le retour des exileÂs En ce jour-laÁ, le SEIGNEUR secouera les arbres,

889

En ce jour-laÁ, on sonnera d'une grande trompe ; alors viendront ceux qui Âetaient perdus en Assyrie, ceux qui Âetaient disperseÂs en Egypte ; ils se prosterneront devant le SEIGNEUR Áa la montagne sacreÂe, Áa JeÂrusalem. TempeÃte destructrice sur Samarie Quel malheur pour la couronne orgueilleuse des ivrognes d'EphraõÈm, pour la fleur faneÂe, ornement de sa splendeur, en haut de la valleÂe fertile, pour ceux qui sont assommeÂs par le vin ! Arrive un homme fort et courageux pour le Seigneur, comme une averse de greÃle, une tempeÃte destructrice, comme une pluie qui preÂcipite des torrents impeÂtueux ; il fait tomber Áa terre avec violence. Elle sera fouleÂe aux pieds, la couronne orgueilleuse des ivrognes d'EphraõÈm ; et la fleur faneÂe, ornement de sa splendeur, en haut de la valleÂe fertile, sera comme une figue preÂcoce qu'on apercËoit avant la reÂcolte : Áa peine dans la main, aussito Ãt avaleÂe. En ce jour-laÁ, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes sera une couronne de beaute et un diadeÁme de splendeur pour le reste de son peuple. Il sera un souffle d'eÂquite sur celui qui est assis pour juger, et la vaillance pour ceux qui repoussent la guerre jusqu'aux portes de la ville.

secouera les arbres : litt. secouera ou fera le battage (du grain) ; cf. 24.13. Ð Fleuve : l'Euphrate (cf. Gn 31.21n). Sur les frontieÁres ici deÂcrites, cf. Gn 15.18 ; Nb 34.1-12 ; 1R 8.65 ; 2R 24.7. Ð ramasseÂs ou glaneÂs, cf. 17.5. 13 trompe 18.3n ; comme signal de rassemblement pour le culte, voir Ex 19.16,19 ; 20.18 ; Lv 25.9 ; Nb 10.2,10 ; 2S 6.15 ; 1R 1.34,39,41 ; Jl 2.15 ; Ps 47.6 ; 98.6 ; 150.3 ; cf. Jl 2.1 ; So 1.16 ; Mt 24.31 ; 1Co 15.52 ; 1Th 4.16 ; Ap 11.15. Ð Assyrie / Egypte Os 11.11. Ð montagne 2.2+. Ð sacreÂe ou sainte 11.9. 12

$

28

1 ivrognes 5.11s,22s ; cf. Os 4.11,18 ; 7.5-7 ; Am 6.4-10 ; Mi 2.11. Ð EphraõÈm : cf. 7.1n. Ð splendeur : autre traduction parure (v. 4s). Ð fertile : litt. des huiles. La description s'applique aÁ Samarie , sur une colline qui domine une plaine fertile (cf. Am 4.1). homme fort... : il s'agit du roi d'Assyrie (cf. 5.26-29 ; 8.4,7s). Ð destructrice : autre traduction d'aiguilles ; cf. Dt 32.24n ; Os 13.14n. Ð une pluie... : litt. une pluie d'eaux puissantes qui inondent ou qui deÂferlent ; cf. v. 15ss ; 8.8 ; 10.22. Ð avec violence : litt. avec la main. Ð Cf. Jg 5.4s ; Ha 3.3-10 ; Ps 68.8s. comme une figue preÂcoce : cf. Os 9.10s ; Mi 7.1n ; Na 3.12 ; Mt 24.32. beaute : le meÃme terme est traduit par ornement aux v. 1,4. Ð reste 1.9+. souffle ou esprit 11.2-5. Ð eÂquite et juger traduisent ici un meÃme mot heÂbreu, eÂgalement rendu ailleurs par droit ou reÁgle. Ð assis : position habituelle du juge. Ð ceux qui repoussent la guerre (c.-aÁ-d. l'ennemi) : cf. 1.26 ; 32.16. $

2

4

$

5 6

$


EÂSAIÈE 28

890

7

8

9

10

11

12

13

14 15

7

9

Les ivrognes qui se moquent du propheÁte Mais ceux-laÁ sont griseÂs par le vin, ils se fourvoient sous l'effet de l'alcool ; preÃtre et propheÁte sont griseÂs par l'alcool, ils sont engloutis par le vin, ils se fourvoient sous l'effet de l'alcool ; ils sont griseÂs par leurs visions, ils vacillent dans leurs deÂcisions. Toutes les tables sont pleines de vomissements, d'ordures ; il n'y a plus de place. Ð A qui veut-il enseigner la connaissance ? A qui veut-il faire comprendre la lecËon ? Est-ce Áa des enfants qui viennent d'eÃtre sevreÂs, qui viennent de quitter le sein de leur meÁre ? B. a.-ba, b. a.-ba, d. a.-da, d. a.-da, un peu par-ci, un peu par-laÁ. Ð Eh bien, c'est par des leÁvres balbutiantes, dans une autre langue, qu'il parlera Áa ce peuple. Il leur avait dit : Voici le repos ! Laissez se reposer celui qui est Âepuise ! Voici la treÃve ! Mais ils n'ont pas voulu Âecouter. Et pour eux la parole du SEIGNEUR sera : B. a.-ba, b. a.-ba, d. a.-da, d. a.-da, un peu par-ci, un peu par-laÁ, afin qu'en marchant ils treÂbuchent Áa la renverse et se brisent, qu'ils soient pris au pieÁge et captureÂs. La pierre angulaire Ecoutez donc la parole du SEIGNEUR, insolents, vous qui dominez sur ce peuple de JeÂrusalem ! Vous dites : Nous avons conclu une alliance avec la mort, nous avons fait un pacte avec le seÂjour des morts ; Cf. v. 1+. Ð sont griseÂs Pr 5.19s ; 20.1. Ð se fourvoient : autre traduction titubent ; le meÃme verbe est habituellement traduit par errer, s'eÂgarer. Ð alcool 5.11+ ; Lv 10.9n. Ð ils sont engloutis... : autre traduction ils sont dans la confusion aÁ cause du vin ; ils sont embrouilleÂs par le vin ; cf. 3.12n. Ð deÂcisions : cf. 16.3+ ; voir Dt 17.8-13. Les v. 9s sont vraisemblablement aÁ mettre dans la bouche des interlocuteurs du propheÁte ; cf. Jr 6.10 ; Os 9.8. Ð la lecËon : litt. ce qui est entendu. Ð des enfants... : litt. sevreÂs de lait, arracheÂs aux seins. B. a.-ba... : heÂbreu tsaw laÃtsaÃw, tsaw laÃtsaÃw, qaw laqaw, qaw laqaw, ze'eÂr sham, ze'eÂr sham, succession de syllabes deÂpourvues de sens apparent ; on a conjecture : ordre sur ordre, ordre sur ordre, reÁgle sur reÁgle... (cf. v. 17 ; 18.2n ; Ps 19.5n). La phrase peut aussi bien eÂvoquer des balbutiements d'ivrognes (v. 7), un b. a.-ba scolaire (v. 9) ou la sonorite d'une langue eÂtrangeÁre (v. 11) ; dans la bouche des interlocuteurs d'EsaõÈe, elle sert sans doute aÁ tourner en deÂrision les discours du propheÁte. Cf. 33.19 ; 1Co 14.21. le repos : autre traduction le lieu de repos ; cf. 7.4 ; 8.6 ; 30.15 ; 32.17 ; Jos 1.15 ; 11.23 ; Jr 6.16 ; Ps 95.11 ; He 3.11. Ð pas voulu eÂcouter 30.9. B. a.-ba... v. 10n. Ð ils treÂbuchent... : cf. 8.15. qui dominez sur : autre traduction qui racontez des fables aÁ ; cf. 3.1-4. alliance avec la mort : cf. 8.19 ; il faut peut-eÃtre voir ici une allusion aÁ l'alliance d'EzeÂchias avec l'Egypte (cf. 30.1). Ð pacte : d'apreÁs des versions anciennes ; l'heÂbreu a un mot qui signifie

quand le deÂferlement destructeur passera, il ne nous atteindra pas, car nous avons le mensonge pour abri et la faussete pour cachette. 16

17

18

19

20

21

22

11 12

13 14 15

Votre alliance avec la mort sera annuleÂe, votre pacte avec le seÂjour des morts ne tiendra pas ; quand le deÂferlement destructeur passera, il vous Âecrasera. Chaque fois qu'il passera, il vous saisira ; car il passera tous les matins, et le jour et la nuit, et son bruit seul donnera l'eÂpouvante. Le lit sera trop court pour qu'on puisse s'y Âetendre, et la couverture trop Âetroite pour qu'on puisse s'en couvrir. Avertissement aux railleurs Car le SEIGNEUR se leÁvera comme au mont Peratsim, il s'agitera comme dans la valleÂe de Gabaon, pour faire son úuvre, son úuvre Âetrange, pour accomplir son travail, son travail extraordinaire. Maintenant, ne vous montrez pas insolents, de peur que vos liens ne soient resserreÂs ; car la destruction de tout le pays est deÂcideÂe ; je l'ai appris du Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes. habituellement visionnaire (homonyme ?) ; autre mot de la meÃme racine au v. 18. Ð Voir seÂjour des morts. Ð le deÂferlement destructeur passera ou submergera : cf. v. 17s ; 8.7s ; 10.22. Ð mensonge / faussete 30.10-12. Ð la fausseteÂ... : litt. dans la faussete nous nous sommes cacheÂs. Cf. 6.13n ; 8.13s ; Ps 118.22 ; Mt 21.42// ; Rm 9.33 ; 10.11 ; 1P 2.6. Ð J'ai mis, d'apreÁs des versions anciennes et plusieurs mss heÂbreux ; le texte heÂbreu traditionnel porte il a mis. Ð eÂprouveÂe : le mot pourrait aussi deÂsigner une varieÂte de granit. Ð pierre angulaire 19.13n. Ð solidement fondeÂe : litt. fondation fondeÂe, le substantif et le verbe correspondants eÂtant apparenteÂs au verbe rendu par mis pour fondement. Ð qui la prendra pour appui : autre traduction qui mettra sa foi en elle. Ð n'aura pas aÁ se haÃter (pour fuir ?) : LXX n'aura pas honte. eÂquite / justice 1.27. Ð reÁgle (ou cordeau ; heÂbreu qaw, cf. v. 10n) / niveau 34.11n ; 2R 21.13. Ð deÂferleront : cf. v. 2n,15,18. Cf. v. 15. Ð annuleÂe : le meÃme verbe est habituellement employe pour l'expiation des peÂcheÂs ; cf. 47.11 (conjurer). son bruit seul... : autre traduction il n'y aura qu'eÂpouvante aÁ en faire comprendre (meÃme verbe au v. 9) la nouvelle. Le mot ici traduit par bruit ou nouvelle est celui qui a eÂte rendu par lecËon au v. 9n. Peratsim / Gabaon 2S 5.17-25 ; 1Ch 14.8-16 ; cf. Jos 10. Ð son úuvre 10.12+. Ð eÂtrange / extraordinaire : les deux mots heÂbreux correspondants peuvent aussi signifier eÂtranger(s) ; cf. 29.14. la destruction... : autre traduction j'ai appris (cf. 21.10) que la destruction de tout le pays a eÂte deÂcideÂe (10.22+) par le Seigneur. $

16

$

10

A cause de cela, ainsi parle le Seigneur DIEU : J'ai mis pour fondement en Sion une pierre, une pierre ÂeprouveÂe, une pierre angulaire de prix, solidement fondeÂe ; celui qui la prendra pour appui n'aura pas Áa se haÃter. J'ai place l'eÂquite comme reÁgle, et la justice comme niveau ; la greÃle emportera l'abri du mensonge, les eaux deÂferleront sur toute cachette.

$

17 18

$

$

19

21

22


EÂSAIÈE 28±29

Deux illustrations agricoles PreÃtez l'oreille, Âecoutez-moi ! PreÃtez attention, Âecoutez ma parole ! Celui qui laboure pour semer laboure-t-il sans cesse ? Ouvre-t-il et herse-t-il sa terre sans cesse ? N'est-ce pas qu'apreÁs en avoir aplani la surface, il reÂpand de la nigelle et jette du cumin, il met le froment par rangeÂes, l'orge Áa une place marqueÂe et l'eÂpeautre sur les bords ? Son Dieu l'a instruit de la reÁgle Áa suivre, il la lui a enseigneÂe. On ne foule pas la nigelle avec la herse, et la roue du chariot ne passe pas sur le cumin ; mais on bat la nigelle avec le baÃton et le cumin avec la baguette. On doit broyer le ble pour avoir du pain ; on ne le bat pas continuellement ; si l'on y pousse la roue de son chariot et son attelage, il n'est pas broyeÂ. Cela aussi vient du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes ; ses projets sont Âetonnants, ses ressources sont grandes !

23 24

25

26 27

28

29

JeÂrusalem assieÂgeÂe, puis deÂlivreÂe Quel malheur pour Ariel, Ariel, la cite contre laquelle David a dresse son camp ! Ajoutez anneÂe Áa anneÂe, laissez les feÃtes accomplir leur cycle, et je reÂduirai Ariel ; il y aura des plaintes et des geÂmissements ; et la ville sera pour moi comme un foyer sacrificiel (ariel). Je dresserai mon camp tout autour de toi, je te cernerai par des postes armeÂs, j'eÂleÁverai contre toi des ouvrages de sieÁge. Tu seras abaisseÂe, ta parole viendra de la terre, tes paroles seront plus basses que la poussieÁre ; ta voix sortira de terre comme celle d'un spectre,

29 2

3

4

23 24

25

26 27 28 29

29

eÂcoutez-moi : autre traduction eÂcoutez ma voix. Les v. 24-28 font allusion aÁ des techniques agricoles et aÁ des varieÂteÂs de ceÂreÂales qui n'ont pas toutes eÂte identifieÂes avec certitude. L'ideÂe qui s'en deÂgage est que Dieu connaõÃt les siens et les traite avec mesure, selon leurs besoins particuliers et pour accomplir ses desseins aÁ leur eÂgard (cf. Jr 10.24). Cf. Os 2.23-25. Ð sa terre : litt. son sol ; cf. Gn 2.5n. Ð sans cesse : litt. tout le jour. Les mots traduits par nigelle et cumin (heÂbreu kammoÃn) ne se rencontrent qu'ici ; cf. v. 27. Ð par rangeÂes / aÁ une place marqueÂe : sens incertain ; les mots heÂbreux correspondants pourraient aussi deÂsigner d'autres ceÂreÂales. la reÁgle aÁ suivre : le mot heÂbreu correspondant est souvent rendu par droit ou eÂquiteÂ. Cf. Jb 35.11+. la herse 41.15 ; Am 1.3. Ð baÃton / baguette : cf. 9.3n. le ble pour avoir : sous-entendu dans le texte. Cela aussi vient du SEIGNEUR 41.20 ; Ps 118.23. Ð ses projets... : litt. il a rendu eÂtonnant (ou merveilleux) le projet (ou le conseil, cf. 9.5 ; Rm 11.33), il a fait grandir la ressource (ou la raison ; sur le terme correspondant, cf. Jb 5.12n ; Pr 2.7n). Ariel : l'eÂtymologie de ce nom, qui deÂsigne ici JeÂrusalem, est incertaine : ville de Dieu, montagne de Dieu ou encore lion de Dieu (cf. Gn 49.8-10 ; Am 1.2) ; cf. v. 2n. Ð cite contre laquelle David (37.35) a dresse son camp : c.-aÁ-d. cite qu'il a assieÂgeÂe, ou 1

891

Labourage et semailles (cf. Es 28.24ss), aÁ l'aide d'une charrue aÁ semoir tireÂe par deux búufs aÁ bosse. D'apreÁs l'impression d'un sceau (5,4 cm) sur une tablette d'argile aÁ Nippour, au sud-est de Babylone (XIVe-XIIIe s. av. J.-C.).

et c'est de la poussieÁre que tu chuchoteras ta parole. 5

6

7

La multitude de tes ennemis sera comme une fine poussieÁre, cette multitude de brutes sera comme la menue paille qui vole, et cela tout Áa coup, en un instant. Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes interviendra chez toi avec le tonnerre, un tremblement de terre et un grand bruit, avec l'ouragan et la tempeÃte, et avec un feu flamboyant qui deÂvore. Et comme il en est d'un reÃve, d'une vision nocturne, ainsi en sera-t-il de la multitude des nations qui combattront Ariel, de tous ceux qui l'attaqueront, elle et sa forteresse, et qui voudront la reÂduire. cite ouÁ il a eÂlu domicile (contre laquelle est sous-entendu dans le texte) ; cf. 2S 5.6-9. Ð anneÂe aÁ anneÂe : certains comprennent encore une anneÂe (cf. 32.10). Ð feÃtes Lv 23.4-37 ; voir calendrier . plaintes / geÂmissements 33.7-9 ; les deux termes font assonance en heÂbreu ; on les retrouve en Lm 2.5. Ð comme un foyer sacrificiel... v. 1n ; le mot ariel deÂsigne aussi le foyer de l'autel (Ez 43.15ns) ; voir aussi 30.33 ; 31.9. tout autour de toi : LXX a lu contre toi, comme David (cf. v. 1n), ce qui correspond aÁ une leÂgeÁre variante graphique de l'heÂbreu ; cf. Ez 24.2-14. spectre : cf. 2.11,17 ; 8.19 ; 1S 28.14. ennemis 1.7. Ð poussieÁre / paille 17.13s. Ð tout aÁ coup... : cf. 30.13 ; ce dernier membre de phrase pourrait aussi eÃtre rattache au v. 6 : tout aÁ coup, en un instant, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes interviendra... Cf. 30.27,30 ; 66.15 ; Ex 19.18 ; 1R 19.11s ; Ps 50.1 ; Jb 38.1. Ð interviendra chez toi ou pour toi, cf. 10.12+ ; 24.22n ; autre traduction tu seras visiteÂ(e) par le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. Ð tremblement de terre 9.4n. Ð un feu... deÂvore : litt. une flamme d'un feu deÂvorant ; cf. 9.17n ; 30.30. reÃve Ps 73.20 ; Jb 20.8. Ð la multitude... : litt. la multitude de toutes les nations, de meÃme au v. 8 ; sur la deÂlivrance de la menace assyrienne, cf. 31.4s ; 36±37. Ð elle et sa forteresse : autre traduction de la forteresse baÃtie contre elle (et de ceux qui voudront...). $

2

3

4 5

6

7

$


EÂSAIÈE 29

892 8

9

10

11

12

13

14

15

8 9

10

Alors, comme celui qui a faim reÃve qu'il mange, puis s'eÂveille, le gosier vide, et comme celui qui a soif reÃve qu'il boit, puis s'eÂveille, Âepuise et le gosier assoiffe ; ainsi en sera-t-il de la multitude des nations qui combattront le mont Sion. Un peuple incapable de comprendre Attardez-vous et soyez stupeÂfaits ! Fermez les yeux et devenez aveugles ! Ils sont ivres, mais ce n'est pas de vin ; ils titubent, mais ce n'est pas sous l'effet de l'alcool. Car le SEIGNEUR a reÂpandu sur vous un souffle de torpeur, il a ferme vos yeux (les propheÁtes), il a voile vos teÃtes (les visionnaires). Toute cette vision est pour vous comme les mots d'un livre cachete que l'on donne Áa un homme qui sait lire, en disant : « Lis donc cela, je te prie ! » et qui reÂpond : « Je ne peux pas, car il est cacheteÂ. » | Ou comme un livre que l'on donne Áa un homme qui ne sait pas lire, en disant : « Lis donc cela, je te prie ! » et qui reÂpond : « Je ne sais pas lire. » Le Seigneur dit : Ainsi, quand ce peuple s'approche de moi, il me glorifie de la bouche et des leÁvres, mais son cúur est loin de moi, et la crainte qu'il a de moi n'est qu'un commandement appris des hommes. C'est pourquoi je continue Áa Âetonner ce peuple en lui donnant sujet d'eÂtonnement sur sujet d'eÂtonnement ; la sagesse des sages s'y perdra, et l'intelligence des intelligents ira se cacher. Quel malheur pour ceux qui se terrent loin du SEIGNEUR afin de cacher leurs projets ! Leurs úuvres se font dans les teÂneÁbres, et ils disent : Qui nous voit ? Qui nous connaõÃt ?

gosier : il s'agit du meÃme mot heÂbreu traditionnellement traduit par aÃme ; cf. 32.6 ; 55.2 ; 56.11 ; Gn 1.20n. Attardez-vous et soyez stupeÂfaits : les deux verbes heÂbreux correspondants font assonance, de meÃme que ceux du vers suivant. Ð Fermez les yeux... : litt. collez-vous, collez ; les verbes correspondants sont apparenteÂs. Cf. 6.9s ; 32.3. Ð ivres, mais... pas de vin 51.21 ; cf. 28.7+. souffle ou esprit (meÃme terme au v. 24). Ð torpeur ou profond sommeil, cf. Gn 2.21+ ; 2R 6.18 ; Rm 11.8. Ð propheÁtes / visionnaires Mi 3.6s. Ð voile : litt. couvert. livre cachete 8.16 ; Jr 32.9-14 ; cf. Ap 5.1-5. Cf. Ac 8.30s. 1.11-15 ; Ps 78.36s ; Mt 15.8-9// ; Col 2.22. Ð s'approche de moi : litt. s'approche. Ð Voir cúur et crainte . Ð un commandement... : autre traduction un commandement humain, une lecËon apprise. 5.21 ; 9.5n ; 1Co 1.19. Ð je continue : la traduction suppose une leÂgeÁre modification de la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu, litt. me voici Ð il continue... Ð ira se cacher : autre traduction se deÂrobera, meÃme verbe au v. 15. Cf. 30.1s ; Jb 34.21s ; Jn 3.19s. Ð se terrent : litt. vont profond, cf. 31.6 ; Jr 49.8,30. 45.9 ; 64.7 ; Jr 18.6+ ; Rm 9.20. Ð perversite : le terme heÂbreu correspondant n'apparaõÃt qu'ici et en Ez 16.34, avec le sens de faire le contraire. Ð l'ouvrage / l'ouvrier : litt. la chose faite / celui qui la fait. Ð pour que le pot dise... : autre traduction pour que l'objet facËonne dise de celui qui l'a facËonneÂ. verger / foreÃt 10.18 ; cf. 32.15. Ð Le mot heÂbreu pour verger (kar$

14

15 16

17

17

18

19

20

21

22

23

24

18

19

$

$

11 12 13

16

$

20 21

22

23

Quelle perversite que la voÃtre ! Le potier doit-il Ãetre consideÂre comme l'argile, pour que l'ouvrage dise de l'ouvrier : Il ne m'a pas fait ? Ð pour que le pot dise de son potier : Il n'a pas d'intelligence ? Le grand renversement de situation Ne s'en faut-il pas d'un bref instant pour que le Liban se change en verger, et que le verger soit consideÂre comme une foreÃt ? En ce jour-laÁ, les sourds entendront les paroles du livre ; de l'obscurite et des teÂneÁbres, les yeux des aveugles verront. Les affligeÂs auront dans le SEIGNEUR une joie deÂbordante, et les plus pauvres des humains feront du Saint d'IsraeÈl leur alleÂgresse. Car la brute ne sera plus, l'insolent aura disparu, Ãt pour faire du tous ceux qui se tenaient Áa l'affu mal seront retrancheÂs Ð ceux qui condamnaient l'homme en justice, qui tendaient des pieÁges Áa celui qui accusait Áa la porte de la ville, et qui Âecartaient le juste sans motif. A cause de cela, voici ce que dit le SEIGNEUR Áa la maison de Jacob, lui qui a libeÂre Abraham : Maintenant Jacob n'aura plus honte, maintenant son visage ne paÃlira plus. Car, lorsque ses enfants verront au milieu d'eux l'úuvre de mes mains, ils reconnaõÃtront mon nom pour sacre ; ils reconnaõÃtront la saintete du Saint de Jacob et ils redouteront le Dieu d'IsraeÈl ; ceux dont l'esprit s'eÂgarait connaõÃtront l'intelligence, et ceux qui meÂdisent recevront l'instruction.

mel ) deÂsigne aussi la chaõÃne du Carmel, juste au sud des monts du Liban, aÁ la limite septentrionale d'IsraeÈl. sourds / aveugles : voir v. 9-12,24 ; 6.10 ; cf. 32.3s ; 35.5 ; 42.7,1619 ; 43.8 ; Mt 11.5//. Ð livre v. 11s ; voir aussi 30.8 ; 34.16n. Ð de l'obscuriteÂ... : autre traduction sortant de l'obscuriteÂ... affligeÂs / pauvres 11.4 ; 41.17 ; Mt 5.3s. Ð dans le SEIGNEUR ou graÃce au SEIGNEUR. Ð deÂbordante : autre traduction grandissante. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. brute v. 5 ; 13.11+. Ð insolent 28.14,22. Ð du mal 1.13+. condamnaient : litt. faisaient (ou deÂclaraient) peÂcheur . Ð en justice : litt. dans (ou par) une parole ou une affaire (cf. 1.23 ; 5.23 ; 10.1s). On pourrait aussi traduire pour un mot. Ð qui accusait... : cf. Am 5.10. Ð sans motif : heÂbreu tohou, cf. 24.10n. voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. 28.16 ; 30.12,15). Ð aÁ la maison... : en modifiant leÂgeÁrement la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu, certains lisent ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu (heÂbreu 'El ) de la maison de Jacob. Ð libeÂre 35.10 ; 51.11. Ð Abraham 41.8 ; 51.2 ; 63.16. Ð plus honte 45.17. lorsque ses enfants... : autre traduction lorsqu'il (Jacob) verra ses enfants Ð úuvre de mes mains (cf. 5.12+) Ð en son sein... Cf. 49.21 ; 54.1. Ð ils reconnaõÃtront... pour sacre et ils reconnaõÃtront la saintete traduisent un meÃme verbe heÂbreu (traduction traditionnelle sanctifier, 5.16+ ; 8.13), apparente au terme pour Saint (1.4+). Ð Voir nom . V. 18. Ð connaõÃtront l'intelligence : cf. Jb 38.4 ; Pr 1.2 ; 4.1 ; 17.27 ; 2Ch 2.11n. Ð ceux qui meÂdisent : cf. Pr 16.28 ; 18.8 ; 26.20,22 ; voir aussi v. 8 ; 30.9. $

$

24

$


EÂSAIÈE 30

Une politique que Dieu condamne Quel malheur pour les fils rebelles ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ils s'engagent dans des projets qui ne viennent pas de moi, ils concluent des traiteÂs que je n'ai pas inspireÂs, pour accumuler peÂche sur peÂche ! Ils descendent en Egypte sans m'interroger, pour se reÂfugier dans la forteresse du pharaon et chercher un abri Áa l'ombre de l'Egypte ! La forteresse du pharaon tournera Áa votre honte ; l'abri Áa l'ombre de l'Egypte, Áa votre confusion. DeÂjaÁ ses princes sont Áa TsoaÃn, et ses messagers ont atteint HaneÁs. Tous seront honteux au sujet d'un peuple qui ne leur sera pas une aide, ni pour les secourir, ni pour les aider, mais qui fera leur honte et leur deÂshonneur.

30

2

3 4 5

Ceux qui vont acheter l'aide de l'Egypte Sentence sur les beÃtes du NeÂguev. A travers une terre de deÂtresse et de deÂsarroi, Á viennent la lionne et le lion, d'ou le cobra et le dragon volant, ils portent Áa dos d'aÃnes leurs richesses, et sur la bosse des chameaux leurs treÂsors Áa un peuple qui ne leur sera d'aucune aide ! Car le secours de l'Egypte n'est que futilite et neÂant ; c'est pourquoi je l'ai appeleÂe « Rahav au repos ».

6

7

Un peuple qui ne veut pas eÂcouter Viens maintenant, Âecris cela devant eux sur une tablette, et grave-le dans un livre ; ce sera, pour l'avenir, un teÂmoin perpeÂtuel. Car c'est un peuple rebelle, ce sont des fils reneÂgats, des fils qui ne veulent pas Âecouter la loi du SEIGNEUR,

8

9

30

fils rebelles v. 9 ; 1.2,4 ; Ez 2.5. Ð traiteÂs : le mot qui apparaõÃt ici signifie, au sens propre, ce qui est meÂlange (allusion aux libations qui accompagnent la conclusion d'une alliance ?) ou fondu (certains y voient une allusion aÁ une steÁle eÂrigeÂe en teÂmoignage de l'alliance ; cf. notre mot alliage). Cf. v. 2n ; 28.15 ; 29.15. Ð que je n'ai pas inspireÂs : litt. pas (par) mon souffle (ou mon esprit ). Ils descendent... : litt. ceux qui vont pour descendre en Egypte ; cf. Gn 12.10n ; sur l'alliance judeÂo-eÂgyptienne contre l'Assyrie, voir 18.1+ ; Ez 31.6. Ð sans m'interroger : litt. et ils n'interrogent pas ma bouche ; autre traduction sans me consulter. Ð la forteresse ou le refuge, le terme heÂbreu est apparente au verbe traduit par se reÂfugier ; cf. 25.4n. ses princes : ceux de Juda. Ð TsoaÃn 19.11n. Ð HaneÁs : en grec HeÂrakleÂopolis, aÁ une centaine de kilomeÁtres au sud du Caire. V. 3. Sentence 13.1n. Ð Il fallait traverser le NeÂguev (21.1) pour se rendre en Egypte. Ð deÂtresse / deÂsarroi 8.22. Ð dragon : cf. 6.2n ; 14.29. Rahav au repos ou Rahav immobile : traduction incertaine, qui suppose une leÂgeÁre modification de la lecture traditionnelle ; autre possibilite : ils ne sont que Rahav qui a cesse d'eÃtre, c.-aÁ-d. ils ne sont plus que l'ombre de Rahav. Rahav (cf. 14.4n) est le nom d'un monstre marin fabuleux, ici symbole de l'Egypte ; cf. 51.9ss ; Ps 87.4n ; 89.11 ; Jb 9.13n ; 26.12. Il eÂvoque l'ideÂe d'agitation et fait contraste avec celle de repos (ou cessation). La tablette d'argile ou de pierre eÂtait utiliseÂe concurremment avec le livre, rouleau de papyrus ou de cuir. On peut compren-

10

11

12

13

14

15

16

17

1

$

2

4 5 6

7

8

9 10

11 12 13 14 15

893

qui disent aux voyants : Ne voyez pas ! Ð et aux visionnaires : N'ayez pas pour nous de visions exactes, parlez-nous avec complaisance, ayez des visions chimeÂriques ! DeÂtournez-vous du chemin, Âecartez-vous du sentier, oÃtez de notre preÂsence le Saint d'IsraeÈl ! A cause de cela, ainsi parle le Saint d'IsraeÈl : Puisque vous rejetez cette parole, que vous mettez votre confiance dans la violence et dans les deÂtours, et que vous les prenez pour appuis, cette faute sera pour vous comme une breÁche menacËante qui fait un renflement dans une muraille ÂeleveÂe Ð en un instant, tout Áa coup, elle s'eÂcroule. On la brise comme on brise la jarre des potiers ; on la met en pieÁces, on ne l'eÂpargne pas, et ses deÂbris ne laissent pas un morceau pour prendre du feu au foyer ou pour puiser de l'eau Áa la citerne. Le salut par la confiance Car ainsi parle le Seigneur DIEU, le Saint d'IsraeÈl : C'est en faisant demi-tour et en vous reposant que vous seriez sauveÂs, c'est dans la tranquillite et la confiance que serait votre force. Mais vous ne l'avez pas voulu ! Vous avez dit : « Non ! nous fuirons Áa cheval ! » C'est pourquoi vous fuirez. Ð « Nous monterons des coursiers rapides ! » C'est pourquoi vos poursuivants seront rapides. Comme un seul homme, mille fuiront quand un seul les rabrouera ; quand cinq vous rabroueront, vous fuirez, jusqu'aÁ ce que vous restiez comme un maÃt au sommet de la montagne, comme une bannieÁre sur la colline. dre qu'il s'agit ici d'une reÂdaction en deux exemplaires, comme en Jr 32.9-14. Voir aussi 8.1s,16 ; Jr 36.2 ; Ha 2.2. Ð pour l'avenir : litt. pour un jour d'apreÁs. Ð un teÂmoin perpeÂtuel : avec une leÂgeÁre modification du texte heÂbreu traditionnel, d'apreÁs des versions anciennes et deux mss heÂbreux ; autre traduction pour toujours, aÁ jamais. V. 1. Ð reneÂgats : autre traduction menteurs. Ð la loi du SEIGNEUR 5.24. Ne voyez pas : cf. 29.10 ; Jr 11.21 ; Am 2.12. Ð parlez-nous : autres traductions dites-nous des choses enjoÃleuses ; flattez-nous ; cf. Ps 5.10n ; 36.3n ; Pr 2.16n ; voir aussi 2Tm 4.3. DeÂtournez-vous... Jb 21.14. Ð oÃtez : litt. faites cesser. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. 28.15. Ð rejetez : autre traduction meÂprisez. Cf. Ez 13.10-16. Ð elle s'eÂcroule : litt. son brisement ou son deÂsastre, cf. v. 26n. Jr 19.10-11+. Ð citerne : le meÃme terme heÂbreu est traduit par lagune en Ez 47.11. en faisant demi-tour : autre traduction en revenant, cf. 1.27n ; ce qui implique l'ideÂe d'un changement ; l'expression pourrait aussi suggeÂrer le retour de l'ambassade envoyeÂe en Egypte (v. 2). Ð en vous reposant : cf. 28.12+. Ð tranquillite 7.4 ; 8.6 ; 32.17. Ð pas voulu Mt 23.37. vous fuirez 22.3. Comme un seul homme, mille : litt. mille-un ; on pourrait aussi traduire plus de mille ou un millier ; cf. Dt 32.30. Ð bannieÁre 5.26n ; cf. 1.8. $

$

$

16 17


EÂSAIÈE 30

894

18

19

20

21

22

23

18

19

20

Le SEIGNEUR attend l'heure de vous faire graÃce C'est pourquoi le SEIGNEUR attend pour vous faire graÃce, c'est pourquoi il s'eÂleÁvera pour avoir compassion de vous. Car le SEIGNEUR est un Dieu d'eÂquite ; heureux tous ceux qui l'attendent ! Car un peuple habitera encore Áa Sion, Áa JeÂrusalem, tu ne pleureras plus ! Il te fera graÃce quand tu crieras ; deÁs qu'il aura entendu, il te reÂpondra. Le Seigneur vous donnera du pain dans la deÂtresse et de l'eau dans l'oppression ; ton MaõÃtre ne se tiendra plus Áa l'eÂcart : tu verras ton MaõÃtre de tes propres yeux. Tes oreilles entendront derrieÁre toi cette parole : Voici le chemin, suivez-le, quand vous irez Áa droite ou quand vous irez Áa gauche. Vous tiendrez pour impurs l'argent qui recouvre vos statues, et l'or dont sont plaqueÂes vos idoles de meÂtal fondu ; tu en disseÂmineras les deÂbris comme une souillure. « Hors d'ici ! », leur diras-tu. Il reÂpandra la pluie sur la semence Alors il reÂpandra la pluie sur la semence que tu auras mise en terre, et le pain que produira la terre sera substantiel et nourrissant ; en ce jour-laÁ tes troupeaux iront paõÃtre dans de vastes preÂs. C'est pourquoi : autres traductions ainsi, cependant. Ð un Dieu d'eÂquite : litt. un Dieu de droit ; cf. 5.16 ; Os 2.21 ; Ps 36.6s ; 48.1012 ; 88.12s. Ð heureux... 32.20 ; 56.2 ; Ps 1.1+. Ð ceux qui l'attendent 8.17 ; cf. 12.2 ; 25.9 ; 26.8 ; 33.2 ; 40.31 ; 49.23 ; 51.5 ; 64.3n ; Ps 25.3 ; 31.25 ; Pr 16.20. un peuple habitera... : des versions arameÂennes ont lu ces mots comme une interpellation : peuple de Sion, qui habites aÁ JeÂrusalem, ce qui pourrait correspondre aÁ une vocalisation diffeÂrente du meÃme texte heÂbreu. Cf. 37.35. Ð tu ne pleureras plus 12.1 ; 25.8. Ð deÁs qu'il aura entendu 65.24. du pain... : litt. du pain de deÂtresse et de l'eau d'oppression ; une expression comparable s'applique au reÂgime d'un prisonnier, cf. 1R 22.27n. Ð ton MaõÃtre ou celui qui te donne l'enseignement (de la racine heÂbraõÈque correspondante vient le mot heÂbreu tora, habituellement traduit par loi , voir aussi Jl 2.23n) : litt. ceux qui te donnent l'enseignement, pluriel qui peut eÃtre interpreÂte soit comme signifiant tes maõÃtres, soit comme un pluriel d'excellence deÂsignant Dieu ; c'est cette dernieÁre option qui semble le mieux convenir au contexte, puisque le verbe principal est au singulier (ne se tiendra plus aÁ l'eÂcart, cf. Jr 31.34). Cf. Jr 6.16. Ð quand vous irez aÁ droite : la forme verbale ainsi traduite est identique aÁ celle, deÂriveÂe d'une autre racine heÂbraõÈque, qui est rendue par ne pas tenir en 7.9n ; autre traduction que vous alliez aÁ droite ou aÁ gauche. argent / or : cf. 2.20 ; 27.9. Ð souillure : le terme deÂsigne les reÁgles de la femme en Lv 12.2 ; voir pur , impur. Ð Hors d'ici ! ou, en rattachant le mot aÁ une autre racine heÂbraõÈque : ordure ! terre : litt. sol, de meÃme au v. 24 ; cf. Gn 2.5n. Ð substantiel et nourrissant : litt. gras et huileux ; cf. 25.6 ; Lv 26.3-5. fourrage sale ou fermenteÂ. Certains pensent aÁ une preÂparation speÂciale faite aÁ partir d'herbes acides, comme l'oseille. Ð vanne (terme apparente pour van) : le meÃme verbe est traduit par disseÂminer au v. 22. Ð fourche : le mot n'apparaõÃt qu'ici ; il est pro-

24

25

26

27

28

29

30

25 26

27

28

$

21

22

29

24

L'Assyrie frappeÂe aÁ son tour Le nom du SEIGNEUR vient de loin ; sa coleÁre est ardente, lourde de menaces ; ses leÁvres sont pleines de fureur, et sa langue est comme un feu deÂvorant ; son souffle est comme un torrent impeÂtueux et qui monte jusqu'au cou ; il passera les nations au crible de la destruction ; c'est un mors trompeur entre les maÃchoires des peuples. Vous chanterez Á l'on ceÂleÁbre la feÃte, comme la nuit ou vous aurez le cúur joyeux Ãte, comme celui qui marche au son de la flu pour vous rendre Áa la montagne du SEIGNEUR, vers le Rocher d'IsraeÈl. Le SEIGNEUR fera retentir sa voix Âeclatante, il montrera son bras bablement deÂrive de celui qui signifie souffle ou vent. montagne / colline : anciens lieux d'idolaÃtrie (57.7 ; 2R 17.10 ; Jr 3.6). Ð chute des tours : cf. 2.12-15 ; 26.5. 9.10. Ð lune / soleil 24.23n ; cf. 13.9s ; Jl 2.10. Ð pansera / gueÂrira 1.6 ; 19.22+. Ð la blessure : litt. la brisure ou le brisement, meÃme terme au v. 13n ; le terme deÂsigne une fracture en Lv 21.19 ; 24.20 ; cf. Jr 4.6n ; 6.14n. nom : cf. 59.19n ; Dt 12.5 ; 1R 8.29. Ð lourde de menaces : traduction incertaine ; le mot heÂbreu, qui n'apparaõÃt qu'ici, rappelle celui qui a eÂte traduit par sentence en 13.1n ; il eÂvoque peut-eÃtre l'image d'une nueÂe d'orage menacËante (cf. 17.13). Ð feu deÂvorant v. 30 ; 10.17 ; 29.6 ; 33.14 ; Dt 9.3. son souffle ou son Esprit . Ð torrent (v. 33) ou oued, cf. 15.7 ; 27.12 ; 34.9 ; Gn 26.17n ; Jb 6.15n. Ð impeÂtueux ou qui deÂferle, qui inonde 8.7s ; 10.22n ; cf. 59.19n ; 66.12 ; Jr 47.2. Ð crible : le sens du terme ainsi rendu n'est pas connu avec certitude ; il est deÂrive du verbe traduit par agiter ou secouer en 10.32+. On pourrait aussi, dans la ligne de la fin du v., penser aux guides que l'on secoue pour mener un attelage et traduire : il deÂtournera les nations (de JeÂrusalem) au moyen des reÃnes de la destruction. Le mot traduit par destruction est rendu par inutile en 1.13. Ð mors 37.29. ceÂleÁbre : litt. consacre ou sanctifie (voir saint ). Ð la feÃte : la PaÃque (Ex 12.8-11) ou la feÃte d'automne (1R 8.2,65 ; Ez 45.25) ; voir calendrier . Ð le cúur joyeux : litt. joie du cúur. Ð comme celui qui marche... : allusion au peÁlerinage aÁ JeÂrusalem, au cours duquel on chantait les psaumes des monteÂes (Ps 120±134 ; cf. 81 ; 84 ; 122). Ð Rocher 17.10. voix : le tonnerre, Ex 9.23n ; Ps 29.4 ; Jb 37.2n. Ð rage : cf. Pr 19.3n. Ð feu... deÂvore v. 27 ; 29.6n. Ð pluie battante : terme de sens incertain, deÂrive d'un verbe qui signifie briser en eÂparpillant (cf. 27.9 reÂduire en poussieÁre ; 33.3 disperser). Ð pierres de greÃle 28.2 ; cf. Jos 10.11. $

$

$

$

$

23

Les búufs et les Ãanes qui labourent la terre mangeront un fourrage saleÂ, vanne avec la fourche et le van. Sur toute haute montagne et sur toute colline ÂeleveÂe, il y aura des canaux, des cours d'eau, au jour de la grande tuerie, Áa la chute des tours. La lumieÁre de la lune sera comme la lumieÁre du soleil, et la lumieÁre du soleil sera sept fois plus grande Ð comme la lumieÁre de sept jours Ð Á le SEIGNEUR pansera la blessure de son le jour ou peuple et gueÂrira la plaie de ses coups.

30

$


EÂSAIÈE 30±31

895

L'Egypte dans la Bible L'Egypte dans la geÂneÂalogie des peuples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Gn 10.6ss Abraham en Egypte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Gn 12.10-20 ; cf. 16.1ss Joseph et Jacob en Egypte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Gn 37±50 Les IsraeÂlites esclaves en Egypte et libeÂreÂs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ex 1±15 Alliances politico-commerciales avec Salomon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 3.1 ; 7.8 ; 9.16,24 ; 11.1 La sagesse des Egyptiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1R 5.10 ; Ac 7.22 Hadad, prince d'Edom, accueilli par le pharaon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 11.14-22 JeÂroboam accueilli par le pharaon Shishaq . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 11.40 ; 12.2s Le pharaon Shishaq pille JeÂrusalem et le temple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 14.25s OseÂe, roi d'IsraeÈl, recherche l'appui du pharaon So contre l'Assyrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 17.4 EzeÂchias, roi de Juda, recherche l'appui de l'Egypte contre l'Assyrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 18.4 Le pharaon NeÂko emmeÁne captif Joachaz, roi de Juda, et installe JoõÈaqim . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 23.34 Destruction de TheÁbes, capitale de la Haute-Egypte, par les Assyriens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Na 3.8ss Josias, roi de Juda, meurt en cherchant aÁ barrer la route au pharaon NeÂko . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 23.29s Le propheÁte Urie s'enfuit en Egypte, ouÁ il est assassine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr 26.21-23 Le pharaon NeÂko battu par Babylone aÁ Karkemish . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr 46.2 SeÂdeÂcias, roi de Juda, recherche l'appui du pharaon Hophra contre Babylone . . . . . . . Jr 37.5ss ; 44.30 ; Ez 17.11ss JeÂreÂmie et un groupe de reÂfugieÂs judeÂens en Egypte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr 41±44 ; cf. 2R 25.26 Oracles sur l'Egypte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Es 19±20 ; 30±31 ; Jr 46 ; Ez 29±32 Le roi du sud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Dn 11 Joseph, Marie et l'enfant JeÂsus s'enfuient en Egypte pour eÂchapper aÁ HeÂrode . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Mt 2.13-15 La grande ville qui est appeleÂe, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, laÁ meÃme ouÁ leur Seigneur a eÂte crucifie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ap 11.8 Voir aussi « L'Egypte et les Egyptiens », p. 90.

qui s'abat dans la rage de sa coleÁre, dans un feu flamboyant qui deÂvore, dans une pluie battante, une averse violente et des pierres de greÃle. 31

32

33

Alors, Áa la voix du SEIGNEUR, l'Assyrien sera terrifieÂ. Il frappera de son baÃton. A chaque coup de trique qui lui est destine et que le SEIGNEUR fera tomber sur lui, on entendra les tambourins et les cithares ; le SEIGNEUR agitera sa main pour le combattre. Ãcher est preÂpareÂ, DeÂjaÁ un bu il est installe pour le roi, il est profond, il est vaste ; Ãcher, c'est du feu et du bois en abondance ; son bu le souffle du SEIGNEUR l'enflamme, comme un torrent de soufre.

voix v. 30n. Ð Assyrien / baÃton (cf. trique v. 32 ; 9.3n) 10.24-26. Ð Il frappera... : sans doute le SEIGNEUR.  : litt. de sa correction, d'apreÁs certains mss ; 32 qui lui est destine les autres portent du fondement (?), terme dont la graphie est treÁs voisine en heÂbreu. Ð tambourins (Ex 15.20 ; Jg 11.34) / cithares : cf. 5.12 ; 24.8 ; Gn 31.27 ; 2S 6.5 ; Ps 81.3 ; 149.3 ; Jb 21.12. Ð le SEIGNEUR agitera... : traduction incertaine, litt. dans des combats d'agitation il combattra contre eux (ou contre elle ?) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire avec des tambourins et des cithares, avec des danses rituelles il combattra contre lui. Sur le verbe traduit par agiter, cf. 10.32+ ; voir aussi 14.24-27 ; Lv 7.30n. 33 DeÂjaÁ : autre traduction depuis longtemps ; litt. depuis hier. Ð un buÃcher : heÂbreu tophteÂ, peut-eÃtre une variante de topheth, qui deÂsigne le lieu ouÁ l'on a perpeÂtre des sacrifices humains, dans

31

2

3

L'Egypte n'est pas divine, mais humaine Quel malheur pour ceux qui descendent en Egypte afin d'y trouver du secours, qui s'appuient sur des chevaux, qui mettent leur confiance dans des chars, parce qu'ils sont nombreux, et dans des attelages, parce qu'ils sont treÁs forts, mais qui ne regardent pas vers le Saint d'IsraeÈl et ne cherchent pas le SEIGNEUR ! Lui aussi, cependant, il est sage pour faire venir le malheur ; il ne retire pas ses paroles ; il se dresse contre la maison des mauvais et contre le secours des malfaisants. L'Egypte n'est pas divine, mais humaine ; ses chevaux ne sont pas souffle, mais chair. Quand le SEIGNEUR Âetendra la main,

la valleÂe de Hinnom (2R 23.10 ; Jr 7.31 ; 19.6,13). De meÃme, le roi (heÂbreu meÂlek) pourrait eÃtre ici un eÂquivalent de Moloch ou Molech (cf. Lv 18.21 ; 20.2-5). Ð son buÃcher : autre mot qu'au deÂbut du v., rare (ici et en Ez 24.9) et diversement compris par les traducteurs ; il semble eÂvoquer un foyer circulaire. Ð soufre Gn 19.24 ; Ez 38.22.

31

31

1 descendent en Egypte 18.1+ ; 30.2+. Ð chevaux / chars 2.7+. Ð attelages 36.9. Ð ne regardent pas 5.12+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. Lui aussi... sage : cf. 5.21 ; 19.11s ; 29.14s. Ð malfaisants : litt. faiseurs d'injustice (1.13+) ; meÃme formule en Os 6.8n ; Ps 5.6+ ; Jb 31.3 ; 34.8,22 ; Pr 10.29 ; 21.15. Â breu 'adam) et 3 pas divine, mais humaine : litt. homme (he pas dieu ('el, cf. Gn 21.33n) ; cf. Ez 28.2n ; voir aussi Ps 146.3. Ð souffle ou esprit ; cf. Ps 104.29s. Ð eÂtendra la main 5.25+. Ð $

2

$


EÂSAIÈE 31±32

896

celui qui porte secours treÂbuchera, celui qui est secouru tombera, et, tous ensemble, ils disparaõÃtront. Le SEIGNEUR proteÂgera JeÂrusalem Car ainsi m'a parle le SEIGNEUR : Comme le lion, comme le jeune lion gronde sur sa proie et, malgre tous les bergers appeleÂs contre lui, n'est ni terrifie par leurs cris, ni intimide par leur multitude, ainsi le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes descendra pour combattre sur le mont Sion et sur sa colline. Comme les oiseaux deÂploient leurs ailes, ainsi le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes Âetendra sa protection sur JeÂrusalem ; il proteÂgera et deÂlivrera, il Âepargnera et sauvegardera.

4

5

6 7

Revenez Áa celui qui est la cible de votre subversion profonde, IsraeÂlites ! | En ce jour-laÁ, chacun rejettera ses faux dieux d'argent et ses faux dieux d'or, ceux que vos mains peÂcheresses vous ont faits. L'Assyrien tombera sous une ÂepeÂe qui n'est pas celle d'un homme, une ÂepeÂe qui n'est pas celle d'un Ãetre humain le deÂvorera ; il s'enfuira pour Âechapper Áa l'eÂpeÂe, et ses jeunes gens seront astreints Áa la corveÂe. Son Rocher s'enfuira, effrayeÂ, et ses chefs seront terrifieÂs devant la bannieÁre Ð deÂclaration du SEIGNEUR, qui a un feu dans Sion, une fournaise dans JeÂrusalem.

8

9

La justice reÂgnera enfin Alors le roi reÂgnera pour la justice. Quant aux princes, ils gouverneront pour l'eÂquiteÂ. Chacun sera comme un abri contre le vent et une cachette contre l'averse violente,

32 2

4

5

6

7

disparaõÃtront 1.28 ; 10.18 ; 29.20. Les Egyptiens ont eÂte battus en 701 av. J.-C. aÁ ElteqeÂ, aÁ environ 40 km aÁ l'ouest de JeÂrusalem. lion Os 5.14 ; Am 1.2 ; 3.8. Ð bergers : cf. Jr 6.3 ; 12.10. Ð appeleÂs contre lui : cf. Ez 19.4n. Ð leurs cris : litt. leur voix. Ð intimide : le meÃme verbe est traduit par dompter en Jg 16.5s,19. Ð leur multitude : autre traduction leur tumulte. Ð sur le mont Sion 29.5-8 ; 36±37. Comme les oiseaux... : autre traduction comme les oiseaux qui volent (au-dessus de leur couveÂe pour la proteÂger) ; cf. Dt 32.11 ; Ps 17.8 ; 91.4. Ð proteÂgera 37.35. Ð eÂpargnera : c'est du verbe heÂbreu correspondant que vient le nom de la PaÃque (Ex 12.11n). Litt. revenez aÁ celui contre qui (ou ce contre quoi) ils ont (ou on a) approfondi (la) subversion, cf. 1.5n. Autre traduction revenez (1.27n) aÁ celui contre qui les IsraeÂlites se sont rendus coupables d'une grave subversion ; cf. 1.2-4. 2.20n ; 17.7s ; 30.22. Ð rejettera : autre traduction meÂprisera. Ð peÂcheresses : le terme correspondant est absent de plusieurs versions anciennes. eÂpeÂe 27.1+. Son Rocher : peut-eÃtre le roi des Assyriens (cf. 32.1s) ou plutoÃt leur dieu (cf. 17.10). Autre traduction d'effroi (voir Jr 20.3n), il fuira son rocher. Ð devant (ou en quittant) la bannieÁre 5.26+. Ð feu / fournaise 4.5 ; 10.17 ; 33.14 ; cf. 1R 11.36.

3

4

5

6

7

8

9

10

11

32 2 3

roi / justice 9.6 ; 11.4 ; Jr 23.5s. Ð princes / eÂquite (le meÃme terme est traduit par droit au v. 7) ; cf. v. 16 ; 1.21-27 ; 28.6. abri 16.4 ; 25.4. 29.18+. Ð ceux qui voient : le mot heÂbreu correspondant est tra1

Car le fou profeÁre la folie, et son cúur trame le mal : Il se livre Áa la profanation et divague contre le SEIGNEUR, il laisse vide le gosier de l'affameÂ, il empeÃche l'assoiffe de boire. Les armes du fourbe sont pernicieuses ; il projette des intrigues pour perdre les affligeÂs par des paroles mensongeÁres, meÃme quand le deÂsheÂrite est dans son droit. Mais celui qui est noble fait de nobles projets et il s'en tient Áa ses nobles projets. Avertissement aux femmes de JeÂrusalem Femmes satisfaites, Âecoutez-moi ! Filles confiantes, preÃtez l'oreille Áa ma parole ! Dans un an et quelques jours, vous tremblerez, vous qui Ãetes confiantes ; car la vendange sera acheveÂe, et la reÂcolte n'arrivera pas. Soyez dans l'effroi, vous qui Ãetes satisfaites ! Tremblez, vous qui Ãetes confiantes ! DeÂshabillez-vous, deÂnudez-vous et mettez un pagne sur vos reins ! duit par voyants en 30.10 ; cf. 29.10. Ð ne seront plus hagards : litt. ne regarderont plus. La version latine (Vg ) suggeÁre une leÂgeÁre modification du texte heÂbreu traditionnel, qui permettrait de lire ne seront plus colleÂs. Voir cúur . Ð comprendre : litt. connaõÃtre. Ð ceux qui balbutient 28.10s. fourbe : le terme heÂbreu est mal connu. On peut aussi le traduire par avare (de meÃme au v. 7), et comprendre magnanime au sens de geÂneÂreux. Ð Cf. 5.20. le fou profeÁre... 9.16+ ; Pr 15.2. Ð trame le mal : litt. fait le mal ; un ms de QumraÃn et des versions anciennes portent meÂdite le mal, c.-aÁ-d. preÂpare des plans malfaisants. Ð la profanation ou l'impieÂteÂ, cf. 24.5n. Ð gosier : cf. 29.8+ ; Gn 1.20n. Ð affame / assoiffe Mt 5.6. Les armes du fourbe (cf. v. 5n) : litt. le fourbe, ses instruments (heÂbreu keÂlaõÈ keÂlaõÈw, assonance qu'on pourrait imiter en traduisant le fourbi du fourbe) sont mauvais (ou maleÂfiques) ; cf. Mi 2.1. Ð affligeÂs ou pauvres ; cf. Ps 9.13n. Ð est dans son droit : litt. parle droit ; cf. 29.20s. Femmes 3.16-24. Ð satisfaites / confiantes : cf. v. 18 ; Am 6.1 ; voir Ps 123.4n. Ð eÂcoutez-moi : litt. levez-vous et eÂcoutez ma voix. un an et quelques jours : cf. 29.1n. Ð vous tremblerez : autre traduction vous serez bouleverseÂes ; meÃme verbe v. 11. Ð la vendange sera acheveÂe : autre traduction la vendange aura disparu. mettez un pagne sur vos reins : litt. ceignez vos reins ; d'autres comprennent ceignez le sac ; cf. 3.24 ; 15.3 ; 20.2 ; 22.12 ; 37.1s ; Gn 3.7 ; Jr 4.8 ; 6.26 ; Jl 1.13n ; Mi 1.8,11. $

4 5

6

$

$

7

$

8 9

comme des canaux d'irrigation dans un lieu desseÂcheÂ, comme l'ombre d'un roc massif dans une terre ÂepuiseÂe. Les yeux de ceux qui voient ne seront plus hagards, et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives. Le cúur des hommes leÂgers sera intelligent pour comprendre, la langue de ceux qui balbutient parlera vite et nettement. On ne donnera plus au fou le nom de noble, ni au fourbe celui de magnanime.

9

10

$

11


EÂSAIÈE 32±33 12

13

14

15

16 17

18

19 20

33

12 13 14 15

16 17

18

19

20

On se lamente, en se frappant la poitrine, sur la beaute des champs et la feÂcondite des vignes. Sur la terre de mon peuple croissent les Âepines et les ronces, meÃme dans toutes les maisons de gaiete de la cite en liesse. Car le palais est deÂlaisseÂ, la ville tumultueuse est abandonneÂe ; l'Ophel et la Tour deviendront pour toujours des grottes ; ils feront la gaiete des Ãanes sauvages et la paÃture des troupeaux... L'úuvre de la justice sera la paix ... jusqu'aÁ ce qu'un souffle soit deÂverse sur nous d'en haut, que le deÂsert se change en verger, et que le verger soit consideÂre comme une foreÃt. Alors l'eÂquite demeurera dans le deÂsert, et la justice habitera dans le verger. L'úuvre de la justice sera la paix, et l'ouvrage de la justice, la tranquillite et la seÂcurite pour toujours. Mon peuple habitera dans un domaine de paix, dans des demeures de confiance, dans des lieux de repos tranquilles. Mais la foreÃt sera preÂcipiteÂe sous la greÃle et la ville abaisseÂe au plus bas. Heureux Ãetes-vous, vous qui semez partout le long des eaux laissant aller le búuf et l'aÃne ! Quel malheur pour toi qui ravages ! Quel malheur pour toi qui ravages et qui n'as pas Âete ravageÂ, qui trahis et qui n'a pas Âete trahi ! Quand tu auras fini de ravager, tu seras ravage ;

en se frappant la poitrine : litt. sur les seins ; cf. Lc 23.48. Ð champs / vignes 16.9 ; 28.1. la terre : litt. le sol ; cf. Gn 2.5n. Ð ronces 5.6+. Ð cite en liesse 22.2+. palais 25.2+. Ð ville... abandonneÂe : cf. 24.10s. Ð Ophel / Tour : cf. Mi 4.8n ; Ne 3.26n. Ð troupeaux 7.25. un souffle : autres traductions le Souffle ; l'Esprit ; 11.2 ; 44.3n ; Ez 37.9s ; Jl 3.1s. Ð soit deÂverse : en heÂbreu yeÂ`areÂ, terme qui n'apparaõÃt qu'ici dans ce sens et qui fait assonance avec le mot rendu par foreÃt (ya`ar). Ð deÂsert / verger / foreÃt 29.17+ ; cf. 35.1s,6 ; 41.18s ; 43.19s ; 51.3. V. 1,15. justice / paix : cf. 9.6 ; Ps 72.2s ; Jc 3.18. Ð l'ouvrage : autre traduction le service, le travail. Ð tranquillite / seÂcurite : cf. 30.15 ; 33.15s. Cf. 28.12+ ; Jr 23.6. Ð confiance : autre traduction seÂcuriteÂ. Ð des lieux de repos : cf. 11.10 ; 28.12. Ð tranquilles : le meÃme terme est traduit par satisfaites aux v. 9,11 ; de meÃme en 33.20. la foreÃt : sur ses divers sens symboliques, voir v. 15 ; 7.2 ; 9.17s ; 10.18s,33s ; 22.8. Ð la ville v. 14. Ð L'ensemble du v. est construit sur un jeu d'assonances. Heureux 30.18+. Ð laissant aller... : litt. deÂliant le pied du búuf et de l'aÃne. Sur le búuf et l'aÃne, cf. 1.3 ; voir aussi 7.25.

2

3

4

5

6

7 8

9

10

3 4 5 6

$

$

quand tu auras acheve de trahir, on te trahira. SEIGNEUR, fais-nous graÃce ! Nous mettons en toi notre espeÂrance. Sois leur force chaque matin et aussi notre salut au temps de la deÂtresse ! En entendant le tumulte, les peuples fuient ; quand tu te leÁves, les nations se dispersent. On ramasse votre butin comme ramasse le criquet ; on s'y rue comme une rueÂe de sauterelles. Le SEIGNEUR est ÂeleveÂ, car il demeure en haut ; il remplit Sion d'eÂquite et de justice. Ãrete ; Tes jours seront en su la sagesse et la connaissance sont une richesse qui sauve ; la crainte du SEIGNEUR, c'est laÁ son treÂsor. L'intervention du SEIGNEUR Des heÂros poussent des cris au dehors ; les messagers de paix pleurent ameÁrement. Les routes restent deÂsertes : plus de passants sur le sentier. Il a rompu l'alliance, il meÂprise les villes, il n'a de respect pour personne. Le pays est en deuil, il deÂpeÂrit ; le Liban rougit et se fleÂtrit ; ÃtieÁre est comme une plaine aride ; la plaine co BashaÃn et Carmel secouent leur feuillage. Maintenant je me leÁverai, dit le SEIGNEUR, maintenant je me dresserai,

Cf. v. 10 ; 17.13 ; Nb 10.35 ; Ps 68.2. Ð En entendant le tumulte : litt. au bruit du tumulte ou de la multitude ; cf. 13.4n. butin v. 24 ; 9.2. eÂleve v. 16 ; 2.11,17 ; 57.15. Ð eÂquite / justice 1.27 ; 32.1. En deÂcoupant diffeÂremment les phrases, on pourrait lire Il (le SEIGNEUR) sera la suÃrete (le mot heÂbreu est parfois traduit par probiteÂ, fideÂliteÂ, constance, cf. 7.9n ; 22.23n) de tes jours (litt. de tes temps), richesse de salut ; sagesse, connaissance et crainte du SEIGNEUR (11.2s ; Ps 111.10 ; Pr 2.4), c'est laÁ son treÂsor (le possessif renvoie aÁ un sujet masculin, le peuple ou le SEIGNEUR ; sur le changement de personne, cf. v. 2n). heÂros : sens incertain ; en s'appuyant sur une variante preÂsente dans certains mss on pourrait lire les gens d'Ariel (cf. 29.1s,7). Des versions anciennes et un ms de QumraÃn ont lu je leur apparaõÃtrai. Reste la possibilite d'y voir le nom propre d'un conqueÂrant et de traduire : Voici EreÂlam : on crie... Les routes restent deÂsertes ou sont deÂvasteÂes 13.9 ; cf. 34.10 ; Jg 5.6. Ð rompu l'alliance 24.5 ; peut-eÃtre ici un traite politique. Ð les villes : un ms de QumraÃn porte les teÂmoins. Le pays est en deuil 24.4. Ð il deÂpeÂrit : autre traduction il est deÂshonoreÂ, cf. 54.4 ; meÃme verbe en 16.8 ; 19.8 ; 24.4,7. Ð Liban 2.13 (avec le BashaÃn, en Transjordanie, cf. Ez 39.18 ; Am 4.1 ; Ps 22.13 ; 68.16) ; 10.34 ; 14.8 ; 29.17n (Carmel = verger, Na 1.4) ; 37.24 : 60.13 : montagnes boiseÂes aux temps bibliques. Ð rougit de honte, cf. 24.23+. Ð plaine coÃtieÁre : heÂbreu sharoÃn, nom de la plaine fertile le long de la MeÂditerraneÂe, au sud du Carmel (35.2 ; 65.10 ; Jos 12.18n ; Ct 2.1 ; 1Ch 27.29 ; voir aussi 5.16n). Ð plaine aride : heÂbreu `arava, nom qui deÂsigne souvent la reÂgion deÂsertique qui s'eÂtend de la mer Morte au golfe d'Aqaba (cf. 35.1,6ns ; Dt 1.1n ; Jos 8.14n). Ð leur feuillage : sous-entendu dans le texte. 2.19+ ; Ps 12.6. $

$

7

$

$

8

$

9

33

1 Cf. 21.2 ; voir aussi 16.4 ; 24.16 ; Jr 30.16 ; Ha 2.8. Ces paroles s'adressent de toute eÂvidence aÁ l'Assyrie 10.24-27 ; 30.31s. 2 Nous mettons en toi notre espeÂrance 30.18+. Ð leur force : litt. leur bras. Certaines versions anciennes portent notre bras, mais les changements de personne sont freÂquents dans la poeÂsie heÂbraõÈque (cf. v. 6). Cf. 12.2s ; 26.1 ; Ps 46.2. Ð au temps de la deÂtresse Ps 77.3+.

897

10


EÂSAIÈE 33±34

898

11

12

13 14

15

16

17 18

19

11 12 13 14

15

16 17 18

maintenant je serai ÂeleveÂ. Vous avez concËu du foin, vous mettez au monde de la paille ; votre souffle, c'est un feu qui vous deÂvorera. Les peuples seront des fours Áa chaux, des Âepines coupeÂes Ãlent dans le feu. qui bru Vous qui Ãetes loin, Âecoutez ce que j'ai fait ! Et vous qui Ãetes proches, Âeprouvez ma puissance ! Les peÂcheurs sont effrayeÂs dans Sion, un frisson saisit les impies : Qui de nous pourra seÂjourner aupreÁs d'un feu deÂvorant ? Qui de nous pourra seÂjourner aupreÁs de brasiers inextinguibles ? Celui qui marche avec justice et qui parle avec droiture, qui rejette le gain de l'extorsion, qui secoue les mains pour ne pas recevoir de potde-vin, qui ferme l'oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires et qui se bande les yeux pour ne pas voir ce qui est mauvais, celui-laÁ demeurera dans les hauteurs ; des rocs fortifieÂs seront sa citadelle ; le pain lui sera donneÂ, et l'eau lui sera assureÂe. JeÂrusalem deÂlivreÂe Tes yeux verront le roi dans sa beauteÂ, ils contempleront le pays dans toute son Âetendue. Tu songeras Áa tes terreurs : Á est le secreÂtaire, ou Á est le percepteur ? Ou Á est celui qui inspectait les tours ? Ou Tu ne verras plus le peuple arrogant, le peuple au langage impeÂneÂtrable, Áa la langue balbutiante qu'on ne comprend pas.

Vous avez concËu... 26.18+ ; 59.4 ; Ps 7.15. Ð feu 1.31 ; 9.17-20 ; 10.16. 10.16s. loin 49.1. Ð proche 57.19. frisson : cf. Ex 15.15 ; Ps 2.11+. Ð impies 9.16+. Ð Qui de nous... : autre traduction qui, pour nous, pourra seÂjourner... : cf. Ps 15 ; 24.3-6 ; voir aussi Ez 18.5-9 ; Ps 34.13-15 ; 118.19s. Ð seÂjourner : le verbe correspondant est apparente au substantif habituellement traduit par immigreÂ, cf. Ex 12.48n. Ð feu deÂvorant 30.27+ ; cf. 4.5 ; 31.9. Ð inextinguibles : litt. perpeÂtuels. avec justice ou dans ce qui est fait pour la justice, le terme heÂbreu est au pluriel comme en 45.24 ; 64.5 ; Ez 3.20+ ; Mi 6.5 ; Ps 103.6n ; Dn 9.16,18 (de meÃme pour droiture). Ð pot-de-vin 1.23+ ; Ex 23.8+ ; Ps 15.5. Ð propos sanguinaires : litt. sangs, cf. 1.15n. Ð ne pas voir (autre traduction ne pas prendre plaisir aÁ voir, cf. Ab 12n ; Ps 22.18n) ce qui est mauvais : cf. 1.10-16. dans les hauteurs : cf. Ab 3. Ð des rocs... ou sa citadelle sera sur des rochers fortifieÂs. Ð pain / eau 32.6. roi / beaute Ez 28.12 ; Ps 45.3. Ð pays / eÂtendue : cf. 26.15. Tu songeras... : litt. ton cúur murmurera (ou meÂditera) la terreur, cf. Jos 1.8n. Ð secreÂtaire... : le mot heÂbreu correspondant est aussi traduit par scribe ; il est apparente au verbe traduit ici par inspectait, litt. comptait. Il s'agit ici des fonctionnaires de l'occupant assyrien (cf. 10.24-27 ; 37.1-6), ou de ceux de la deÂfense judeÂenne (cf. 22.8-11 ; 36.12 ; 2Ch 32.1-7). arrogant ou enrageÂ, sens incertain. Ð au langage impeÂneÂtrable : litt. profonds de leÁvre (loin) d'entendre, c.-aÁ-d. trop obscur pour eÃtre compris ; cf. 28.10s ; Ez 3.5s. Ð balbutiante : la racine heÂbraõÈque correspondante peut aussi eÂvoquer la moquerie, cf. 37.22.

19

21

22

23

24

Le jugement d'Edom Approchez, nations, pour entendre ! Peuples, preÃtez attention ! Que la terre Âecoute, avec tout ce qui s'y trouve, le monde, avec tout ce qu'il produit ! Car la coleÁre du SEIGNEUR va fondre sur toutes les nations, et sa fureur sur toute leur armeÂe : il les frappe d'anatheÁme, il les livre au carnage. Les victimes sont jeteÂes, leurs cadavres exhalent leur puanteur, et leur sang fait fondre les montagnes. Toute l'armeÂe du ciel tombe en pourriture ; le ciel est roule comme un livre,

34 2

3

4

20

21

$

22

23 24

$

$

Regarde Sion, la cite de nos rencontres festives ! Tes yeux verront JeÂrusalem, domaine tranquille, tente qui ne sera plus deÂmonteÂe, dont les piquets ne seront jamais enleveÂs et dont les cordages ne seront pas deÂtacheÂs. C'est laÁ, vraiment, que le SEIGNEUR est magnifique pour nous : Il nous tient lieu de fleuves, de vastes rivieÁres, Á ne peÂneÁtrent pas les bateaux Áa rames, ou et que ne traverse aucun navire magnifique. Car le SEIGNEUR est notre juge, le SEIGNEUR est notre commandant, le SEIGNEUR est notre roi : c'est lui qui nous sauve. Tes cordages sont relaÃcheÂs ; ils ne maintiennent plus la solidite du maÃt et ne tendent plus les voiles. Alors on partage un immense butin ; les boiteux meÃme prennent part au pillage ; aucun de ceux qui demeurent laÁ ne dit : Je suis malade ! Le peuple qui habite laÁ voit sa faute pardonneÂe.

20

34

domaine tranquille 32.18n ; Ps 46.6. Ð tente 54.2 ; Jr 10.20 ; ici, allusion probable aÁ la Demeure, le sanctuaire du deÂsert (cf. Ex 26 ; Nb 1.51 ; 10.17 ; 2S 6±7) ; le mot traduit par rencontres festives rappelle aussi la tente de la Rencontre (Ex 27.21n ; 29.4ss ; cf. Gn 1.14n ; Ps 48 ; 122). le SEIGNEUR est magnifique 12.6. Ð Il nous tient lieu de : litt. (c'est) un lieu de ; cf. 12.3 ; Ez 47.1-12 ; Ps 46.5-12. Ð fleuves / rivieÁres : les mots heÂbreux ainsi traduits deÂsignent habituellement l'Euphrate (Assyrie) et le Nil (Egypte). Ð vastes 22.18n. Ð bateaux / navire : probablement ceux des puissances eÂtrangeÁres (cf. Nb 24.24). juge 2.4 ; Ps 50.6. Ð commandant : autre traduction leÂgislateur (autre forme du verbe traduit par promulguer en 10.1) ; cf. Jg 5.9n,14n. Ð roi 6.5 ; Ps 93.1. Ð nous sauve ou nous sauvera v. 2 ; 12.2 ; 25.9. maÃt 30.17. Ð voiles : le meÃme mot heÂbreu est traduit par bannieÁre en 5.26n. Ð butin v. 4. Ð boiteux 35.6 ; cf. 2S 5.6. malade / faute 38.17 ; Ps 32.1-4 ; 103.3. Ð laÁ : litt. en elle, probablement aÁ JeÂrusalem. Ð pardonneÂe : autres traductions enleveÂe ; prise en charge, cf. Mi 7.17s ; Ps 32.1n.

1.2 ; 41.1 ; 49.1 ; Mi 1.2. 24.21 ; 30.27s. Ð la coleÁre : cf. Nb 1.53n ; 2Ch 19.2n. Ð va fondre : sous-entendu dans le texte. Ð anatheÁme v. 5 ; 1.15 ; 37.11 ; cf. Dt 2.34n ; Jos 6.17.  s. Ð fait fondre les 3 5.25+. Ð Les victimes : litt. leurs transperce montagnes : cf. Mi 1.4 ; Ps 68.3 ; 97.5.  e du ciel 24.21n,23. Ð roule comme un livre (c.-aÁ-d. un 4 l'arme rouleau de papyrus ou de parchemin) Ap 6.12-14 ; cf. Ps 102.26s ; He 1.10-12. 2

1


EÂSAIÈE 34±35

et toute son armeÂe se fleÂtrit comme se fleÂtrissent les feuilles de la vigne, comme les feuilles fleÂtries du figuier. 5

6

7

8

9

10

11

12

13

5

Car mon ÂepeÂe s'est abreuveÂe dans le ciel ; elle descend sur Edom, sur le peuple que j'ai frappe d'anatheÁme, pour le jugement. L'eÂpeÂe du SEIGNEUR est pleine de sang, enduite de graisse, du sang des jeunes beÂliers et des boucs, de la graisse des rognons des beÂliers ; car il y a un sacrifice pour le SEIGNEUR Áa Botsra et un grand carnage en Edom. Les aurochs tombent avec eux et les búufs avec les taureaux ; leur terre s'abreuve de sang, et leur poussieÁre est impreÂgneÂe de graisse. Car c'est un jour de vengeance pour le SEIGNEUR, une anneÂe de repreÂsailles pour la cause de Sion. Les oueds d'Edom seront changeÂs en goudron et sa poussieÁre en soufre ; Ãle. sa terre sera comme du goudron qui bru Elle ne s'eÂteindra ni la nuit, ni le jour, la fumeÂe s'en ÂeleÁvera toujours ; elle restera en ruine de geÂneÂration en geÂneÂration, Áa tout jamais personne n'y passera. Le peÂlican et le heÂrisson en prendront possession. La chouette et le corbeau y demeureront. On y tendra le cordeau du chaos et le niveau du vide. Ses notables ne seront plus laÁ pour proclamer un roi, tous ses princes ne seront plus. Les Âepines pousseront dans ses palais, les orties et les ajoncs dans ses forteresses ; ce sera le domaine des chacals, un emplacement pour les autruches. eÂpeÂe 27.1+ ; personnifieÂe : Ez 21.13-22 ; cf. Gn 3.24 ; Jr 12.12 ; 46.10. Ð s'est abreuveÂe (comme au v. 7) : autres traductions s'est enivreÂe ; s'est rassasieÂe. Un ms de QumraÃn porte est apparue. Ð Edom : au sud d'IsraeÈl ; cf. 63.1-6 ; Jr 49.7-22 ; Ez 25.12-14 ; 35.1±36.5 ; Jl 4.19 ; Am 1.11s ; Ab 1-14 ; Ml 1.2-5 ; Ps 137.7 ; Lm 4.21-22. Ð que j'ai frappe d'anatheÁme : litt. de mon anatheÁme ; cf. v. 2+. sang / graisse 2S 1.22. Ð jeunes beÂliers et beÂliers sont deux mots diffeÂrents en heÂbreu ; cf. 2R 3.4+. Ð boucs : cf. 14.9n. Ð graisse des rognons Lv 3.4. Ð sacrifice / carnage : heÂbreu zeÂvah / teÂvah ; cf. Jr 46.10 ; Ez 39.17-20 ; So 1.7. Ð Botsra : ville importante d'Edom, qui en fut un temps capitale 63.1 ; cf. Gn 36.33 ; Jr 49.13,22 ; Am 1.12. aurochs Ps 92.11+. Ð taureaux : le meÃme mot est traduit par puissant en 10.13. vengeance voir 63.4n (au sujet d'Edom) ; cf. 35.4 ; 59.18 ; 61.2 ; 66.6 ; Jr 50.28 ; 51.6,11. Les oueds d'Edom : litt. ses oueds (cf. v. 9 ; 15.7 ; 27.12 ; 30.28 ; Gn 26.17n ; Jb 6.15n), voir 1.9s ; Gn 19.23-29 ; Dt 29.22. 66.24 ; Ap 14.11 ; 19.3. Ð personne n'y passera 33.8 ; 60.15. 13.20-22 ; 14.23 ; 23.13 ; So 2.14n ; Ps 102.17n. Ð cordeau (heÂbreu qaw, comme en 28.10n) / niveau (litt. les pierres, peut-eÃtre des anceÃtres du fil aÁ plomb). Instruments de construction (Za 1.16), ici associeÂs paradoxalement aÁ chaos / vide, heÂbreu tohou (Es 24.10n) / bohou, cf. Gn 1.2n ; voir aussi 2R 21.13 ; Am 7.7-9. notables Jr 27.20 ; 39.6 ; Ec 10.17 ; Ne 2.16+. Ð proclamer un roi, litt. la royaute ; cf. Gn 36.31-43. 25.2 ; 23.13. Ð domaine des chacals : cf. 35.7. Ð un emplace$

6

7 8 9 10 11

12 13

$

899

Les habitants du deÂsert y rencontreront les hyeÁnes, et les boucs s'y appelleront les uns les autres ; laÁ le spectre de la nuit seÂjournera tranquille, il trouvera son lieu de repos ; laÁ le serpent fera son nid, deÂposera ses úufs, les couvera et recueillera ses petits Áa son ombre ; laÁ se rassembleront les milans, les uns avec les autres. Cherchez le livre du SEIGNEUR et lisez ! Aucun d'eux ne fera deÂfaut ; les uns comme les autres, aucun ne manquera ; car sa bouche l'a ordonneÂ, c'est son souffle qui les rassemblera. C'est lui qui a tire au sort pour eux, c'est sa main qui leur a partage cette terre au cordeau. Ils en prendront possession pour toujours, ils y demeureront de geÂneÂration en geÂneÂration.

14

15

16

17

La voie sacreÂe Le deÂsert et le pays desseÂche s'eÂgayeront ; la plaine aride tressaillira d'alleÂgresse et fleurira comme le narcisse ; elle se couvrira de fleurs et tressaillira avec chants d'alleÂgresse et cris de joie ; la gloire du Liban lui sera donneÂe, la magnificence du Carmel et de la plaine coÃtieÁre. Ils verront la gloire du SEIGNEUR, la magnificence de notre Dieu.

35 2

Rendez fortes les mains faibles, affermissez les genoux qui font treÂbucher ; dites Áa ceux dont le cúur palpite : Soyez forts, n'ayez pas peur : il est laÁ, votre Dieu ! La vengeance viendra, la reÂtribution de Dieu ; il viendra lui-meÃme vous sauver.

3 4

Alors les yeux des aveugles seront dessilleÂs, les oreilles des sourds s'ouvriront ;

5

ment : d'apreÁs un ms de QumraÃn et des versions anciennes ; de l'herbe, selon le texte heÂbreu traditionnel. habitants du deÂsert / hyeÁnes 13.21n,22n. Ð le spectre de la nuit : heÂbreu lilith, nom propre d'un deÂmon femelle chez les Babyloniens, proche du mot heÂbreu pour nuit (layla). 15 le serpent : traduction incertaine. Ð ses petits : sous-entendu dans le texte. à me verbe en 8.19 ; 65.1. Ð le livre du 16 Cherchez ou consultez, me SEIGNEUR : sans doute un recueil de propheÂties ; cf. 29.18 ; voir aussi Ap 20.12. Ð les uns comme les autres : meÃme formule qu'au v. 15 (les uns avec les autres) : les v. 16s s'appliquent probablement aÁ toutes les beÃtes sauvages eÂnumeÂreÂes preÂceÂdemment. Ð sa bouche : d'apreÁs quelques mss heÂbreux, dont un ms de QumraÃn ; d'autres (et LXX ) portent la bouche du SEIGNEUR ; texte heÂbreu traditionnel ma bouche ; certains interpreÁtent : par ma bouche, il l'a ordonne ; cf. 1.20. Ð son souffle ou son Esprit .  au sort, pour attribuer un lot ; cf. 17.14+ ; Jos 14.2. Ð cordeau 17 tire v. 11n. 14

$

$

35

32.15+ ; 41.18s. Ð plaine aride v. 6n ; 33.9n. fleurs Ct 2.1. Ð gloire ... 60.13. Ð Liban / Carmel / plaine coÃtieÁre 33.9n. Ð verront la gloire 40.5 ; Ex 16.10 ; 33.18. à mes verbes en Jos 3 Rendez fortes / affermissez v. 4 ; 40.29s ; me 1.6 (sois fort et courageux) ; cf. He 12.12. 4 n'ayez pas peur 7.4 ; voir crainte . Ð il est laÁ, votre Dieu ! 40.10. Ð vengeance 34.8+. Ð reÂtribution : le meÃme terme heÂbreu est aussi traduit ce que (chacun) meÂrite 59.18+. 5 29.18+ ; Mt 11.5s//. 2

1

$

$


EÂSAIÈE 35±36

900

9

10

L'impur n'y passera pas ; elle sera pour ceux qui la suivront, et les imbeÂciles ne s'y Âegareront pas ; laÁ il n'y aura pas de lion ; les animaux voraces n'y viendront pas, on ne les y trouvera pas ; laÁ marcheront des gens reÂdimeÂs ; ainsi ceux que le SEIGNEUR a libeÂreÂs reviendront. Ils arriveront Áa Sion avec des cris de joie, une joie perpeÂtuelle couronnera leur teÃte ; la gaiete et la joie viendront Áa leur rencontre, le chagrin et les geÂmissements s'enfuiront. SennacheÂrib menace JeÂrusalem 2R 18.13-37

36 2

3 4

5

Portrait d'un dignitaire assyrien. D'apreÁs un deÂtail d'une fresque polychrome du palais du gouverneur aÁ Tell-Barsip, au sud de Babylone. 6

7

8

alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet poussera des cris de joie. Car de l'eau jaillira dans le deÂsert, des torrents dans la plaine aride. Le lieu torride se changera en Âetang et la terre de la soif en fontaines ; Á se couchaient les chacals, dans le domaine ou il y aura place pour les roseaux et les joncs. Il y aura laÁ un chemin frayeÂ, une voie ; on l'appellera « Voie sacreÂe ».

boiteux 33.23 ; Mt 11.5//. Ð muet : cf. 32.4 ; Mc 7.32n,37. Ð eau / torrents (ou oueds cf. 34.9+) 41.18 ; 43.20 ; 44.3. Ð plaine aride : heÂbreu `arava ; cf. 33.9n ; v. 1 ; Dt 1.1n. 7 lieu torride : autre traduction chaleur torride ; cf. 49.10. Ð fontaines 41.18. Ð ouÁ se couchaient : meÃme terme en 65.10 ; voir Pr 24.15n. Ð chacals 34.11-15 ; 43.20. Ð il y aura place pour : autre traduction l'herbe deviendra (roseaux et joncs) ; cf. 34.13n. 8 chemin / voie 11.16+ ; 40.3s ; 62.10-12. Ð Voie sacreÂe ou Voie de la saintete . Ð L'impur... : autre traduction il n'y passera personne (ou rien) d'impur 52.1 ; voir pur , impur. Ð elle sera... : texte incertain, litt. lui pour eux allant (le) chemin ; le pronom lui peut deÂsigner soit le chemin, soit Dieu : en rattachant ces mots aÁ ce qui suit dans l'heÂbreu, on pourrait lire lui-meÃme fera la route pour eux, c.-aÁ-d. Dieu lui-meÃme leur ouvrira la voie. Ð imbeÂciles : on pourrait comprendre sur ce chemin, meÃme les imbeÂciles ne s'eÂgareront pas ou bien les imbeÂciles ne viendront pas s'eÂgarer sur ce chemin.  s ou beÂneÂficiaires d'une reÂdemption , deÂlivreÂs (cf. v. 10) ; 9 reÂdime voir aussi 41.14+ ; 43.1 ; 44.6,22ss ; 48.20 ; 51.10 ; 52.3,9 ; 62.12 ; 63.4,9 ; Ex 6.6+ ; Rt 2.20n. 6

6

7

8

9

10

36 2

$

$

$

3 4 5

6 7 8 9

La quatorzieÁme anneÂe du roi EzeÂchias, SennacheÂrib, roi d'Assyrie, attaqua toutes les villes fortes de Juda et les prit. | Le roi d'Assyrie envoya de Lakish Áa JeÂrusalem, vers le roi EzeÂchias, le chef d'intendance, avec une puissante armeÂe. Celui-ci se placËa Áa l'aqueduc du reÂservoir supeÂrieur, sur la route du Champ du Teinturier. Alors Eliaqim, fils de Hilqiya, l'intendant de la maison, sortit vers lui avec Shebna, le scribe, et Yoah, fils d'Asaph, l'archiviste. | Le chef d'intendance leur dit : Dites, je vous prie, Áa EzeÂchias : Ainsi parle le grand roi, le roi d'Assyrie : En quoi donc as-tu place ta confiance ? | Je te le dis, ce sont des paroles en l'air qui te tiennent lieu de plan et de force pour la guerre ! Et maintenant, en qui donc as-tu mis ta confiance, pour te rebeller contre moi ? | Tu as mis ta confiance dans le soutien de l'Egypte, ce roseau casse qui peÂneÁtre et transperce la main de quiconque s'appuie dessus : tel est le pharaon, le roi d'Egypte, pour tous ceux qui mettent leur confiance en lui. | Peut-eÃtre me diras-tu : « C'est dans le SEIGNEUR (YHWH), notre Dieu, que nous avons mis notre confiance. » Mais n'est-ce pas justement ses hauts lieux et ses autels qu'EzeÂchias a supprimeÂs, en disant Áa Juda et Áa JeÂrusalem : « C'est devant cet autel que vous vous prosternerez ! » | Maintenant fais, je te prie, un pari avec mon maõÃtre, le roi d'Assyrie : je te donnerai deux mille chevaux, si tu peux trouver des cavaliers pour les monter. | Comment repousserais-tu un seul gouverneur d'entre les moindres hommes de mon maõÃtre ? C'est dans l'Egypte que

51.11 ; Ps 30.12 ; Ap 21.4. Ð ceux que le SEIGNEUR a libeÂreÂs : cf. 62.12. Ð reviendront 1.27n ; 27.13. Ð joie 61.3. Ð couronnera : litt. (sera) sur. 1 Les chap. 36±39 reproduisent avec peu de changements 2R 18.13,17±20.19. SennacheÂrib a reÂgne de 704 aÁ 681 av. J.-C. Il a envahi Juda en 701. Cf. 7.17-20 ; 8.7s. Ð Lakish 2R 14.19n. Ð chef d'intendance ou Rab-Shaqe 2R 18.17n. Ð aqueduc... Champ du Teinturier 7.3n ; 22.11. Eliaqim / Shebna 22.15nss ; 37.2. Ð Voir scribe . 10.8-15. Je te le dis : certains mss, dont un ms de QumraÃn , suivent 2R 18.20 : tu as dit. Ð paroles en l'air : litt. parole de leÁvres. Ð plan 5.19n. Ð confiance 2R 18.19. Ð te rebeller 2R 18.7. soutien : le meÃme mot a eÂte traduit par appui en 3.1. Ð Egypte 18.1+ ; cf. 30.2s,7 ; 37.9. EzeÂchias... 2R 18.3s. pari ou deÂfi. hommes 10.8. Ð chars / attelages 31.1. $

$


EÂSAIÈE 36±37

10

11

12

13 14 15

16

17

18

19

20

21 22

10 11

12

13 15 16 17

19

tu mets ta confiance en ce qui concerne les chars EzeÂchias consulte le propheÁte EsaõÈe et les attelages ! | D'ailleurs, est-ce indeÂpen2R 19.1-7 damment du SEIGNEUR (YHWH) que j'ai attaque ce pays pour le deÂtruire ? C'est le SEIGNEUR 37 Lorsque le roi EzeÂchias eut entendu cela, il deÂ(YHWH) qui m'a dit : « Attaque ce pays et chira ses veÃtements, se couvrit d'un sac et se rendit Áa la maison du SEIGNEUR. deÂtruis-le. » 2 Il envoya Eliaqim, l'intendant de la maison, Eliaqim, Shebna et Yoah dirent au chef d'intenShebna, le scribe, et les anciens des preÃtres, dance : S'il te plaõÃt, parle-nous en arameÂen, nous le couverts d'un sac, chez EsaõÈe, fils d'Amots, le comprenons ; ne nous parle pas en judeÂen, en preÂ3 prophe Áte. | Ils lui dirent : Ainsi parle EzeÂchias : sence du peuple qui est sur la muraille. | Le chef d'intendance reÂpondit : Est-ce Áa ton maõÃtre et Áa toi Ce jour est un jour de deÂtresse, de chaÃtiment et que mon maõÃtre m'a envoye dire cela ? N'est-ce pas d'opprobre ; des fils sont preÃts Áa sortir du ventre Áa ces hommes qui sont assis sur la muraille, eux qui de leur meÁre, et il n'y a plus de force pour les mettre 4 au monde. | Peut-e Ãtre le SEIGNEUR, ton Dieu, mangent leurs excreÂments et boivent leur urine entendra-t-il les paroles du chef d'intendance, que avec vous ? le roi d'Assyrie, son maõÃtre, a envoye pour outrager le Puis le chef d'intendance se redressa et cria Áa Dieu vivant ; peut-eÃtre le chaÃtiera-t-il pour ces pleine voix, en judeÂen : Ecoutez les paroles du paroles que le SEIGNEUR, ton Dieu, a entendues. grand roi, du roi d'Assyrie ! | Ainsi parle le roi : Qu'EzeÂchias ne vous trompe pas, car il ne pourra EleÁve une prieÁre pour le reste qui subsiste encore. 5 pas vous deÂlivrer. | Qu'EzeÂchias ne vous ameÁne pas Les gens de la cour du roi EzeÂchias alleÁrent donc Áa mettre votre confiance dans le SEIGNEUR 6 aupreÁs d'EsaõÈe. | EsaõÈe leur dit : Voici ce que vous (YHWH), en disant : « Le SEIGNEUR (YHWH) direz Áa votre maõÃtre : Ainsi parle le SEIGNEUR : nous deÂlivrera ! Cette ville ne sera pas livreÂe au N'aie pas peur des paroles que tu as entendues, roi d'Assyrie ! » | N'eÂcoutez pas EzeÂchias ; car ainsi de ces injures que les serviteurs du roi d'Assyrie 7 ont profe ÂreÂes contre moi. | J'envoie sur lui un parle le roi d'Assyrie : Faites la paix avec moi, souffle : sur une nouvelle qu'il recevra, il retourrendez-vous Áa moi ! Chacun de vous mangera de nera dans son pays, et je le ferai tomber par l'eÂpeÂe sa vigne et de son figuier, chacun boira de l'eau de dans son pays. sa citerne, | jusqu'aÁ ce que je vienne et que je vous Ãtre, dans un pays emmeÁne dans un pays comme le vo Nouvelles menaces de SennacheÂrib de ble et de vin, un pays de pain et de vignes. 2R 19.8-13 ; 2Ch 32.16-19 Qu'EzeÂchias ne vous entraõÃne pas en disant : « Le 8 Le chef d'intendance s'en retourna trouver le roi SEIGNEUR (YHWH) nous deÂlivrera ! » Les dieux des nations ont-ils deÂlivre chacun son pays de la d'Assyrie qui attaquait Libna Ð en effet, il avait 9 appris que le roi avait quitte Á sont les dieux de  Lakish. | Alors le roi main du roi d'Assyrie ? | Ou Á sont les dieux de SeHamath et d'Arpad ? Ou d'Assyrie recËut une nouvelle au sujet de Tirhaqa, pharvaõÈm ? Ont-ils deÂlivre Samarie de ma main ? | roi de Koush : « Il s'est mis en campagne pour te Parmi tous les dieux de ces pays, lequel d'entre faire la guerre. » DeÁs qu'il eut entendu cela, il eneux a deÂlivre son pays de ma main, pour que le 10 voya des messagers Áa EzeÂchias, en disant : | Vous parlerez ainsi Áa EzeÂchias, roi de Juda : Que ton SEIGNEUR (YHWH) deÂlivre JeÂrusalem de ma main ? Dieu, en qui tu mets ta confiance, ne te trompe Ils gardeÁrent le silence ; ils ne lui reÂpondirent pas pas en disant : « JeÂrusalem ne sera pas livreÂe au roi un mot, car le roi avait donne cet ordre : « Vous ne 11 d'Assyrie ! » | Tu as toi-meÃme appris ce qu'ont fait les rois d'Assyrie Áa tous les pays : ils les ont frappeÂs lui reÂpondrez pas. » | Eliaqim, fils de Hilqiya, l'intendant de la maison, Shebna, le scribe, et Yoah, fils 12 d'anatheÁme ; et toi, tu serais deÂlivre ! | Les dieux des nations que mes peÁres ont deÂtruites les ont-ils deÂlid'Asaph, l'archiviste, vinrent trouver EzeÂchias, les vreÂes, GozaÃn, HarraÃn, ReÂtseph, et les fils d'Eden veÃtements deÂchireÂs, et lui rapporteÁrent les paroles 13 qui sont Á Á sont le roi de Hamath, le a Telassar ? | Ou du chef d'intendance.

10.5+. arameÂen : aÁ l'eÂpoque, langue diplomatique pratiqueÂe seulement par l'eÂlite. Elle deviendra langue populaire des Juifs aÁ partir du Ve s. av. J.-C. Ð en judeÂen ou en langue juive, c.-aÁ-d. en heÂbreu. Ð en preÂsence : litt. aux oreilles. excreÂments / urine : une note traditionnelle indique en marge du texte les deux eupheÂmismes correspondants : leur eÂvacuation et l'eau de leurs pieds. grand roi... v. 4. V. 7 ; 37.10. la paix : 2R 18.31n. Ð rendez-vous aÁ moi : litt. sortez vers moi. Ð vigne / figuier : cf. Os 2.14+. 2R 18.32 ajoute aÁ la fin du v. un pays d'oliviers aÁ huile et de miel ; ainsi vous vivrez, vous ne mourrez pas. N'eÂcoutez donc pas EzeÂchias... Cf. Dt 7.13 ; 11.14 ; 12.17 ; 14.23 ; Os 2.10,24. Hamath / Arpad 10.9n / SepharvaõÈm 2R 17.24 ; 2R 18.34 ajoute HeÂna et Ivva (cf. 37.13). Ð Samarie 10.11. veÃtements deÂchireÂs : signe de deuil, de meÃme en 37.1 ; cf. Gn 37.29,34 ; 44.13 ; Jos 7.6 ; 2S 1.11.

37 2 3 4

6 7 8

$

$

22

901

9

10 11 12

veÃtements / sac 36.22n. Ð maison du SEIGNEUR v. 14. Cf. 2R 22.12-14. Ð Eliaqim / Shebna 36.3+. Ð EsaõÈe... 1.1n. sont preÃts aÁ sortir du ventre de leur meÁre : litt. sont venus jusqu'aÁ la brisure (ou aÁ la breÁche) ; cf. 26.18 ; 66.9 ; Os 13.13n. outrager : autres traductions deÂshonorer, deÂfier v. 23s ; 36.18-20 ; 1S 17.10n ; 2R 19.4n. Ð le Dieu vivant Dt 5.26+ ; Os 2.1. Ð reste v. 31s ; 1.8-9+ ; 10.21s. Ð qui subsiste encore : litt. qui est trouveÂ. N'aie pas peur... 7.4 ; 10.24 ; 41.10-14 ; voir crainte . V. 9,29,34,37s ; cf. 31.8. Ð souffle : voir esprit . Libna / Lakish : cf. 36.1s ; Jos 10.29-33 ; 2R 8.22n ; 18.13s. Ð que le roi... : litt. qu'il avait quitte Lakish ; autre traduction son deÂpart de Lakish. nouvelle v. 7+. Ð Koush ou la Nubie ; voir 18.1n ; cf. 7.18 ; 36.6 ; Gn 2.13n. Ð Il s'est mis en campagne : litt. il est sorti ; cf. 40.26 ; 42.13 ; Am 5.3n. Ð il envoya : 2R 19.9 : il envoya de nouveau. 36.14-19. anatheÁme 34.2+ ; Dt 2.34n. Les dieux 10.10s. Ð GozaÃn... : villes de MeÂsopotamie ; voir 2R 19.12n. 1

$

$


EÂSAIÈE 37

902

roi d'Arpad et le roi de la ville de SepharvaõÈm, de HeÂna et d'Ivva ? PrieÁre d'EzeÂchias

26

2R 19.14-19

14 15 16

17

18 19

20

je tarirai avec mes pieds tous les bras du Nil en Egypte. »

EzeÂchias prit la lettre de la main des messagers, la lut et monta Áa la maison du SEIGNEUR ; EzeÂchias la deÂploya devant le SEIGNEUR. | EzeÂchias pria le SEIGNEUR ; il dit : | SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, Dieu d'IsraeÈl, qui es assis sur les keroubim, c'est toi seul qui es Dieu pour tous les royaumes de la terre, c'est toi qui as fait le ciel et la terre. | SEIGNEUR, tends l'oreille et entends ! SEIGNEUR, ouvre les yeux et vois ! Ecoute toutes les paroles que SennacheÂrib a envoyeÂes pour outrager le Dieu vivant ! | Il est vrai, SEIGNEUR, que les rois d'Assyrie ont reÂduit en ruines tous les pays et leur propre pays, | en jetant leurs dieux au feu Ð en fait, ceux-laÁ n'eÂtaient pas des dieux, mais l'úuvre de mains humaines, du bois et de la pierre Ð et ils les ont aneÂantis. | Maintenant, SEIGNEUR, notre Dieu, sauve-nous de la main de SennacheÂrib ; que tous les royaumes de la terre sachent ainsi que, toi seul, tu es le SEIGNEUR (YHWH) !

27

28

29

EsaõÈe transmet la reÂponse de Dieu

Le signe donne aÁ EzeÂchias

2R 19.20-28

21

22

23

24

25

13 14 16 17 18

2R 19.29-31

Alors EsaõÈe, fils d'Amots, fit dire Áa EzeÂchias : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl, Áa qui tu as adresse ta prieÁre au sujet de SennacheÂrib, roi d'Assyrie. | Voici la parole que le SEIGNEUR a prononceÂe contre lui : Elle te meÂprise, elle se moque de toi, Sion la jolie ; elle hoche la teÃte derrieÁre toi, JeÂrusalem la belle. Qui as-tu outrage et injurie ? Contre qui as-tu Âeleve la voix ? Tu as leve les yeux en haut, sur le Saint d'IsraeÈl ! Par l'intermeÂdiaire de tes gens, tu as outrage le Seigneur et tu as dit : « Avec la multitude de mes chars, moi, je suis monte tout en haut des montagnes, au plus profond du Liban ; je coupe les plus ÂeleveÂs de ses ceÁdres, les plus beaux de ses cypreÁs, et j'atteins sa dernieÁre cime, ses plus Âepaisses foreÃts ; j'ai creuse et j'ai bu de l'eau, 10.9 ; 36.19n. Ð la ville ou LaõÈr ; cf. 2R 19.13n. la lettre : au pluriel dans le texte ; on pourrait traduire les documents. Ð maison du SEIGNEUR v. 1. keroubim Ex 25.18n,22+ ; Ps 80.2. Ð fait le ciel... Gn 1.1 ; 2.4. Dn 9.18. Ð entends et Ecoute traduisent le meÃme verbe heÂbreu. les pays... : litt. les pays et leurs pays ; quelques mss portent les nations et leurs pays (cf. 2R 19.17n). Un ms de QumraÃn omet la preÂcision et leur propre pays. 2.8 ; 40.20 ; 44.13-17 ; cf. Dt 4.28 ; 28.36,64 ; Jr 1.16 ; 2.27s ; 3.9 ; 44.8 ; Ez 20.32 ; Os 14.4 ; Ps 115.4-7. de la main de SennacheÂrib : litt. de sa main. Ð sachent 1R 8.60. V. 15 ; 38.5. Sion la jolie / JeÂrusalem la belle : litt. la vierge de la fille de Sion / la fille de JeÂrusalem ; cf. 1.8n. les yeux en haut 10.12. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4n. Liban 33.9+. Ð ses plus eÂpaisses foreÃts : litt. la foreÃt de son verger ; cf. 29.17n ; 2R 19.23n.

30

31

32

20 21 22 23 24

$

Voici le signe pour toi : on mangera cette anneÂe le produit du grain tombeÂ, et la suivante ce qui pousse de soi-meÃme. Mais la troisieÁme anneÂe, semez, moissonnez, plantez des vignes et mangez-en le fruit. Les rescapeÂs de la maison de Juda qui seront resteÂs produiront encore des racines vers le bas et porteront du fruit vers le haut. Car de JeÂrusalem sortira un reste et du mont Sion des rescapeÂs. VoilaÁ ce que fera la passion jalouse du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. La fin de SennacheÂrib

2R 19.32-37 ; 2Ch 32.21-22 33

25 26 27

$

19

N'as-tu pas appris que j'ai fait ces choses depuis longtemps, que deÁs les jours de jadis je les ai facËonneÂes ? Maintenant, je les fais venir, et toi, tu n'as plus qu'aÁ transformer les villes fortes en tas de ruines. Leurs habitants sont impuissants, ils sont terrifieÂs et honteux ; ils sont comme l'herbe des champs et la tendre verdure, comme le gazon des toits en terrasse et le champ avant qu'il y pousse des tiges. Mais je sais quand tu t'assieds, quand tu pars en campagne et quand tu en reviens, et quand tu t'agites contre moi. Parce que tu t'agites contre moi et que ta suffisance est monteÂe Áa mes oreilles, je mettrai ma boucle Áa tes narines et mon mors Áa tes leÁvres, et je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.

28 29 30 31 32 33

A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR au sujet du roi d'Assyrie : Il n'entrera pas dans cette ville, il n'y tirera pas de fleÁche, il ne lui opposera pas de bouclier Cf. 11.15 ; Na 1.4. Ð de l'eau : 2R 19.24 et un ms de QumraÃn ajoutent eÂtrangeÁre. Ð les bras du Nil 7.18n ; 19.6n. depuis longtemps 22.11. Ð et toi, tu n'as plus qu'aÁ... : certains comprennent : ce sera pour transformer... impuissants : litt. courts de main ; cf. 50.2+. Ð en terrasse : sousentendu dans le texte, cf. Dt 22.8n. Ð et le champ... : quelques mss lisent ici le meÃme texte qu'en 2R 19.26n, ce qui repreÂsente une variante d'une seule lettre. Un ms de QumraÃn porte (comme) le ble desseÂche par le vent d'est. Un ms de QumraÃn ajoute au deÂbut du v. : quand tu te leÁves ; cf. Ps 139.2. Ð quand tu pars en campagne... : cf. 2R 19.27n. boucle / mors 30.28 ; Ez 19.4,9 ; 38.4 ; Ps 32.9. Ð retourner par le chemin v. 7+. signe 7.11+. Ð pour toi : EzeÂchias. racines 11.1. reste / rescapeÂs v. 4 ; 10.21. Ð passion jalouse... 9.6+. 33.20. Ð remblai Jr 6.6 ; Ez 4.2 ; 26.8. $


EÂSAIÈE 37±38

34

35 36

37 38

et il n'eÂleÁvera pas de remblai contre elle. Il s'en retournera par le chemin par lequel il est venu, et il n'entrera pas dans cette ville Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Je proteÂgerai cette ville pour la sauver, Áa cause de moi et Áa cause de David, mon serviteur. Le messager du SEIGNEUR sortit et abattit dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes ; quand on se leva, de bon matin, c'eÂtaient tous des cadavres, des morts ! | Alors SennacheÂrib, roi d'Assyrie, s'en retourna habiter Áa Ninive. | Alors qu'il Âetait prosterne dans la maison de Nisrok, son dieu, ses fils AdrammeÂlek et SareÂtser le tueÁrent d'un coup d'eÂpeÂe et s'enfuirent au pays d'Ararat. Son fils Asarhaddon devint roi Áa sa place.

9 10

11

12

Maladie et gueÂrison d'EzeÂchias 2R 20.1-11

38 2 3

4-5

6 7 8

En ces jours-laÁ, EzeÂchias fut atteint d'une maladie mortelle. EsaõÈe, fils d'Amots, le propheÁte, vint lui dire : Ainsi parle le SEIGNEUR : Donne tes ordres Áa ta maison, car tu vas mourir ; tu ne vivras plus. EzeÂchias tourna son visage vers le mur et pria le SEIGNEUR. | Il disait : S'il te plaõÃt, SEIGNEUR, souviens-toi, je t'en prie, que j'ai marche devant toi avec loyaute et d'un cúur entier, et que j'ai fait ce qui te plaõÃt ! Et EzeÂchias se mit Áa pleurer abondamment. Alors la parole du SEIGNEUR parvint Áa EsaõÈe : | Va dire Áa EzeÂchias : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu de David, ton peÁre : J'ai entendu ta prieÁre, j'ai vu tes larmes. J'ajoute quinze anneÂes Áa ta vie. | Je te deÂlivrerai, ainsi que cette ville, de la main du roi d'Assyrie ; je proteÂgerai cette ville. | Voici quel sera pour toi, de la part du SEIGNEUR, le signe que le SEIGNEUR fera ce qu'il a dit : | Je fais revenir de dix degreÂs en arrieÁre, avec le soleil, l'ombre des degreÂs qui est descendue sur les degreÂs d'Achaz. Et le soleil Á il Âetait revint de dix degreÂs sur les degreÂs ou descendu.

retournera par le chemin... v. 7+. Je proteÂgerai... 30.19 ; 31.5 ; 38.6. Ð aÁ cause de moi : cf. 60.14 ; Ps 46.5 ; 48.9 ; 87.3 ; 101.8. Ð David 29.1 ; 2S 5.7,9 ; 7.16. Â but du v. : cette nuit-laÁ. Ð messager (ou 36 2R 19.35 ajoute au de ange ) : cf. Gn 19.13 ; Ex 12.23 ; 2S 24.16. Ð on se leva : autre traduction ils se leveÁrent. Ð de bon matin 17.14. 37 s'en retourna... : cf. 2R 19.36n. Ð Ninive : capitale de l'Assyrie. 38 Cf. 14.9s. Ð Ararat Gn 8.4n. Ð Asarhaddon Esd 4.2n.

13

14

15

16

17

34 35

$

38 3 4 5 6 7 8

9

1 EsaõÈe, fils d'Amots 1.1+. Ð Donne tes ordres... : cf. 2S 17.23. Ð ta maison : cf. 7.2. Voir cúur . Cf. 2R 20.4s, plus deÂtailleÂ. ton peÁre, c.-aÁ-d. ton anceÃtre. Ð larmes Jr 9.17 ; Ps 39.13 ; 56.9. Ð aÁ ta vie : litt. aÁ tes jours. 37.35+. le signe 7.11+ ; 37.30 ; cf. v. 21s, qui preÂceÁdent dans le texte paralleÁle (2R 20.7-11). degreÂs d'un cadran solaire ou d'un escalier : un ms de QumraÃn porte les degreÂs de la chambre aÁ l'eÂtage (Jg 3.20n), ce qui peÁse en faveur de la seconde hypotheÁse. Ð Achaz 1.1 ; 7.1. Ecrit : le mot heÂbreu ressemble aÁ celui qui est traduit par hymne dans la suscription des Ps 16 ; 56±60. LXX prieÁre. Ce poeÁme (v. 9-20) ne figure pas dans le texte de 2R 20. Sur l'ensemble, cf. Ps 6 ; 30 ; Jon 2. quand mes jours sont en repos : autres traductions au milieu de mes jours ; dans l'aneÂantissement de mes jours. LXX aÁ l'apogeÂe de mes jours. Ð Je suis priveÂ... : en rattachant le verbe aÁ ce qui preÂceÁde, certains traduisent je suis assigne aux portes du seÂjour des morts pour le reste... Ð Cf. Jb 17.11-13. le SEIGNEUR (Yah) : cf. 12.2+. Ð sur la terre des vivants Ps 27.13+. $

$

11

PrieÁre d'EzeÂchias apreÁs sa gueÂrison Ecrit d'EzeÂchias, roi de Juda, lorsqu'il fut malade et surveÂcut Áa sa maladie. Je me disais : quand mes jours sont en repos, je dois m'en aller aux portes du seÂjour des morts. Je suis prive du reste de mes anneÂes ! Je disais : Je ne verrai plus le SEIGNEUR (Yah), le SEIGNEUR (Yah), sur la terre des vivants ; je ne contemplerai plus aucun Ãetre humain parmi les habitants du monde ! Ma demeure est enleveÂe et exileÂe loin de moi, comme une tente de berger ; comme un tisserand j'enroule ma vie. Il m'arrache du meÂtier. Du jour Áa la nuit tu m'auras acheve ! Je me suis contenu jusqu'au matin ; comme un lion, il brisait tous mes os, du jour Áa la nuit tu m'auras acheve ! Je poussais des petits cris comme une hirondelle en voltigeant, je geÂmissais comme la colombe ; miseÂrable, je levais les yeux en haut : Seigneur, je suis oppresseÂ, sois mon garant ! Que dirai-je ? Il m'a reÂpondu, et c'est lui-meÃme qui a agi. Je marcherai humblement pendant toutes mes anneÂes, Áa cause de mon amertume. Seigneur, c'est par tes bonteÂs que l'on vit, c'est par elles que je respire encore ; tu me reÂtablis, tu me rends Áa la vie. Mon amertume s'est changeÂe en paix. Toi, tu t'es Âepris de moi au point de me retirer de la fosse du neÂant, Ð du monde : litt. de la cessation. L'expression pourrait deÂsigner le seÂjour des morts (cf. Ec 9.5s). C'est en intervertissant deux lettres qu'on obtient la lecËon du monde (meÃme mot qu'en Ps 17.14 ; 49.2). Cf. Jb 6.9n ; 7.6 ; Ec 12.6 ; voir aussi Ps 90.5s ; Jb 14.2. Ð Ma demeure : autre traduction mon existence (le mot est habituellement traduit par geÂneÂration ). Ð j'enroule (ou je tranche) ma vie : comme un tisserand une eÂtoffe termineÂe ; certains modifient leÂgeÁrement le texte pour lire tu enroules ou tu tranches ; cf. Jr 51.13n ; Ez 7.25n. Ð du meÂtier ou de la miseÁre. Je me suis contenu... : un ms de QumraÃn porte avant le matin je serai reÂduit aÁ neÂant. Tg je crie (comme un lion). Ð lion 31.4 ; Jb 10.16. Ð brisait tous mes os Ps 51.10. Je poussais des petits cris 8.19n. Ð en voltigeant : autre traduction plaintive. Certains voient dans le mot heÂbreu en question le nom d'un deuxieÁme oiseau. Ð colombe 59.11 ; Ez 7.16 ; Na 2.8. Ð je levais les yeux en haut Ps 121.1 ; 123.1s. Ð Seigneur ou, selon certains mss SEIGNEUR (YHWH). Ð sois mon garant Jb 17.3. Il m'a reÂpondu : autres traductions et (que) me dira-t-il ? ou pour qu'il me reÂponde. Tg comment parlerai-je et que lui dirai-je ? ou comment parlerai-je ? J'ai dit : ... Ð Je marcherai humblement : litt. je traõÃnerai, je deÂambulerai. Texte heÂbreu obscur. Litt. (le) Seigneur sur eux, ils vivront et pour tout ce qui est en elles (ou en cela) vie de mon esprit (ou de mon souffle) ; cf. Ps 36.10. Ð tu me reÂtablis... Os 6.1s ; Ps 30.3s. amertume s'est changeÂe : jeu d'assonance, en heÂbreu, mar... mar. Ð paix He 12.11. Ð tu t'es eÂpris... : autres traductions en t'attachant aÁ ma vie tu l'as arracheÂe de la fosse... ; tu t'es attache aÁ me retirer... (ou aÁ retirer ma vie) ; sur les termes correspondants aÁ moi et aÁ vie, cf. Gn 1.20n. MeÃme verbe en Dt 7.7+. Ð tu as $

13

$

$

10

12

903

$

$

14

15

16

$

17

$


EÂSAIÈE 38±40

904

18

19

20

21 22

car tu as rejete derrieÁre ton dos tous mes peÂcheÂs. Car ce n'est pas le seÂjour des morts qui te ceÂleÂbrera, ce n'est pas la mort qui te louera ; ceux qui descendent dans le gouffre n'espeÁrent plus rien de ta loyauteÂ. Le vivant, le vivant, c'est celui-laÁ qui te ceÂleÁbre, comme moi aujourd'hui ; le peÁre fait connaõÃtre aux fils ta loyauteÂ. Le SEIGNEUR m'a sauve ! Nous ferons reÂsonner mes instruments, tous les jours de notre vie, Áa la maison du SEIGNEUR. EsaõÈe avait dit : Qu'on apporte un gaÃteau de figues seÁches et qu'on l'applique sur l'ulceÁre ; et EzeÂchias vivra. | EzeÂchias avait dit : Quel est le signe que je monterai Áa la maison du SEIGNEUR ? EzeÂchias recËoit les eÂmissaires de Babylone

2

3

4

5 6

7

2R 20.12-19

39

En ce temps-laÁ, Merodak-BaladaÃn, fils de BaladaÃn, roi de Babylone, envoya une lettre et un preÂsent Áa EzeÂchias, parce qu'il avait appris sa maladie

8

et son reÂtablissement. | EzeÂchias s'en reÂjouit ; il montra aux envoyeÂs ses deÂpoÃts, l'argent et l'or, les essences odorifeÂrantes et les parfums, tout son arsenal et tout ce qui se trouvait dans ses treÂsors : il n'y eut rien qu'EzeÂchias ne leur fõÃt voir dans sa maison et dans tous ses domaines. EsaõÈe, le propheÁte, vint ensuite trouver le roi EzeÂchias et lui dit : Qu'ont dit ces hommes-laÁ ? Á venaient-ils ? EzeÂchias reÂpondit : Ils sont veD'ou nus d'un pays lointain, de Babylone, pour me voir. | EsaõÈe dit encore : Qu'ont-ils vu dans ta maison ? EzeÂchias reÂpondit : Ils ont vu tout ce qui est dans ma maison : il n'y a rien dans mes treÂsors que je ne leur aie fait voir. | Alors EsaõÈe dit Áa EzeÂchias : Ecoute la parole du SEIGNEUR (YHWH) des Á l'on emportera Áa ArmeÂes ! | Les jours viennent ou Babylone tout ce qui est dans ta maison, tout ce que tes peÁres ont amasse jusqu'aÁ ce jour ; il n'en restera rien, dit le SEIGNEUR. | On prendra de tes fils, qui seront sortis de toi, que tu auras engendreÂs, et ils seront eunuques dans le palais du roi de Babylone. EzeÂchias reÂpondit Áa EsaõÈe : La parole du SEIGNEUR, que tu as prononceÂe, est bonne ; car, ajouta-t-il, il y aura paix et seÂcurite pendant ma vie.

DEUXIEÁME PARTIE Consolez mon peuple 40 Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. 2 Parlez au cúur de Je Ârusalem, criez-lui que son combat est termineÂ, qu'elle s'est acquitteÂe de sa faute, qu'elle a deÂjaÁ recËu du SEIGNEUR le double de ce qu'elle meÂritait pour tous ses peÂcheÂs. 3 Quelqu'un crie : Dans le deÂsert,

rejeteÂ... mes peÂcheÂs : cf. 33.24 ; voir aussi 1R 14.9 ; Ez 23.35 ; Ne 9.26. Ps 6.6 ; 30.10 ; 88.6,11-13 ; 115.17s ; Ec 9.10. Cf. Baruch 2.17 : « Ce ne sont pas les morts dans l'HadeÁs, eux dont le souffle fut retire des entrailles, qui rendront gloire et justice au Seigneur. » Ð n'espeÁrent : meÃme verbe en Ps 104.27 ; 119.166 ; 145.15 ; 146.5. Ð ta loyaute ou ta veÂrite ; de meÃme au v. 19. Ps 119.175 ; 146.2. Ð peÁre / fils Dt 4.9 ; Ps 78.3-7. m'a sauve : litt. pour me sauver, ce qui pourrait aussi justifier d'autres traductions : puisque tu m'as sauveÂ, nous ferons... ; sauve-moi, et nous ferons... Cf. 12.2. Ð mes instruments (Ps 33.3) ou mes meÂlodies. Le grec a partout la premieÁre personne du singulier, le syriaque la premieÁre du pluriel. Ð aÁ (litt. sur ou preÁs de) la maison du SEIGNEUR 37.1. 2R 20.7. Ð et EzeÂchias vivra : litt. et il vivra. 2R 20.8. Ð signe v. 7. $

18

19 20

21 22

39 2 3

4 6 7

$

Babylone, aÁ l'eÂpoque en reÂvolte contre les Assyriens. Ð preÂsent : cf. 2S 8.9s. Ð reÂtablissement : le terme heÂbreu est treÁs proche du nom d'EzeÂchias, qui apparaõÃt dans le texte paralleÁle (2R 20.12) et signifie YHWH fortifie. il montra aux envoyeÂs : litt. il leur montra ; cf. Jr 9.23. Ð parfums Ps 133.2n ; Ec 7.1n. 10.20 ; 30.1,7 ; 31.1-3 (alliances politiques avec les eÂtrangers). Ð EsaõÈe... vint 7.3. Ð D'ouÁ venaient-ils : le texte heÂbreu preÂcise vers toi (meÃme tournure traduite preÂceÂdemment par vint... trouver et plus loin par venus... pour me voir). EsaõÈe dit encore : litt. il dit. Ð treÂsors 2.7 ; 3.16-24. 2R 24.13 ; Jr 20.5 ; 27.21s. tes fils : au sens de descendants : allusion aux deux exils de 597

4

5

et 587/6 av. J.-C. (2R 24.12,14-16 ; 25.7,11,22 ; Jr 52.28-30). Ð palais : le meÃme mot est traduit par temple en 6.1n. Â : le mot heÂbreu a aussi le sens de loyauteÂ. 8 seÂcurite

40 2

3

1

$

frayez le chemin du SEIGNEUR ! Aplanissez une route pour notre Dieu dans la plaine aride ! Que toute valleÂe soit ÂeleveÂe, que toute montagne et toute colline soient abaisseÂes ! Que les reliefs se changent en terrain plat et les escarpements en vallons ! Alors la gloire du SEIGNEUR se deÂvoilera, et tous la verront ensemble Ð c'est la bouche du SEIGNEUR qui parle.

1 Consolez 49.13 ; 51.3,12 ; 52.9 ; 61.2 ; cf. Lm 1.2,9,16-21 ; 2.13. Les chapitres qui suivent se rapportent au reÂtablissement d'IsraeÈl apreÁs l'exil aÁ Babylone (tombeÂe en 539 av. J.-C.). Parlez au cúur : cf. Gn 34.3n ; 50.21 ; Jg 19.3 ; Os 2.16 ; Rt 2.13. Ð JeÂrusalem 52.8s. Ð son combat : le mot heÂbreu correspondant est traduit par service (militaire) en Jb 14.14n : temps d'eÂpreuve. Ð qu'elle s'est acquitteÂe de sa faute ou qu'elle a purge sa peine ; meÃme expression en Lv 26.41n,43n. Ð du SEIGNEUR : litt. de la main de YHWH. Ð le double de : autre traduction largement ; cf. 61.7+ ; Ez 21.19 ; voir aussi Ex 22.3,6,8 ; Jr 16.18+. Quelqu'un crie : litt. une voix crie ou voix de celui qui crie (cf. v. 6n). Ð Les mots deÂsert et plaine aride (cf. Dt 1.1n) deÂcrivent ici le chemin que les exileÂs prendront pour revenir de Babylone aÁ JeÂrusalem, Dieu eÂtant aÁ leur teÃte (reÂminiscence de l'exode d'Egypte). LXX semble rattacher Dans le deÂsert au deÂbut du v. et comprendre quelqu'un crie dans le deÂsert (les mots correspondant aÁ dans la plaine aride en sont absents) ; cf. 11.16+ ; 43.19 ; 49.11 ; 57.14 ; 62.10 ; Ml 3.1 ; Mt 3.3// ; Lc 1.76 ; Jn 1.23. Cf. 45.2,13. Ð vallons : le terme heÂbreu correspondant est habituellement traduit par valleÂe, c'est un synonyme de celui qui apparaõÃt au deÂbut du v. gloire 58.8 ; 60.1s. Ð se deÂvoilera ou se reÂveÂlera ; sera deÂvoileÂe. Ð tous : litt. toute chair , cf. v. 6n (expression quasi identique) ; 49.26 ; 66.16,23 ; Jr 32.27. Ð ensemble 1.28n ; cf. 41.19,20,23 ; 52.8s. Ð c'est la bouche... 1.20+ ; autre traduction tous verront... que la bouche du SEIGNEUR a parleÂ. $

$

4

5

$

$


EÂSAIÈE 40 6

7

8

9

10

11

12

13

6

Quelqu'un dit : Crie ! On reÂpond : Que crierai-je ? Ð Toute chair est de l'herbe, tout son Âeclat est comme la fleur des champs. L'herbe se desseÁche, la fleur se fane quand le souffle du SEIGNEUR passe dessus. Vraiment, le peuple est de l'herbe : l'herbe se desseÁche, la fleur se fane ; mais la parole de notre Dieu subsistera toujours. La bonne nouvelle Monte sur une haute montagne, Sion, toi qui portes la bonne nouvelle ; ÂeleÁve ta voix avec force, JeÂrusalem, toi qui portes la bonne nouvelle ; ÂeleÁve ta voix, n'aie pas peur, dis aux villes de Juda : Votre Dieu est laÁ ! Le Seigneur DIEU vient avec force, son bras lui assure la domination ; il a avec lui son salaire, sa reÂtribution le preÂceÁde. Comme un berger, il fera paõÃtre son troupeau, de son bras il rassemblera des agneaux et les portera sur son sein ; il conduira les brebis qui allaitent. A qui comparer le SEIGNEUR ? Qui a mesure les eaux dans le creux de sa main, fixe les dimensions du ciel avec la paume, jauge dans une mesure toute la poussieÁre de la terre ? Qui a pese les montagnes au crochet et les collines Áa la balance ? Qui a fixe une mesure au souffle du SEIGNEUR, qui lui donne des conseils ? Quelqu'un dit : cf. v. 3n. Ð On reÂpond : litt. il dit ; un ms de QumraÃn et LXX ont la premieÁre personne : je dis. Ð Toute chair (c.aÁ-d. tout homme, ou tout eÃtre vivant ; litt. toute la chair) est de l'herbe : cf. v. 23s ; 51.12 ; Ps 90.5s ; 103.15 ; Jc 1.10s ; 1P 1.24. Ð eÂclat : le meÃme mot est traduit le plus souvent par fideÂlite ; il faut peut-eÃtre l'entendre ici au sens de permanence ou de constance, d'ouÁ deÂrive son acception habituelle ; cf. 54.8-10 ; 55.3 ; 63.7 ; Ps 143.12 ; voir aussi Jb 10.12n. souffle ou vent, voir esprit . Ð le peuple 42.5s ; 49.8. Ð Ce v. ne figure pas dans LXX ; en guise de v. 7, elle porte la premieÁre partie du v. 8, qui preÂsente donc un texte plus court. Ps 119.89 ; 1P 1.25. Ð subsistera toujours : autre traduction se reÂalise toujours. Sion / JeÂrusalem, toi qui portes la bonne nouvelle : autre traduction toi (feÂminin) qui annonces le bonheur aÁ Sion... aÁ JeÂrusalem. LXX a utilise le verbe apparente au mot qui a donne eÂvangile ; cf. 41.27 ; 52.7 ; 60.6 ; 61.1 ; Ps 68.12. Ð Votre Dieu est laÁ : litt. voici votre Dieu ; 35.4 ; 52.6-8 ; 58.9 ; 65.1 ; cf. Za 9.9. son bras : cf. 33.2n ; 51.5,9 ; 52.10 ; 53.1 ; 59.16 ; 62.8 ; 63.5,12 ; Ex 6.6 ; Ps 77.16 ; 89.11,14. Ð son salaire / sa reÂtribution (autre traduction son úuvre) : cf. 62.11 ; voir aussi 59.18+ (autre mot) ; Jr 31.16s ; Ap 22.12. Comme un berger : cf. Gn 33.12-14 ; Jr 31.10 ; Ez 34.11ss ; Ps 23.1 ; 80.2 ; Lc 15.3-7 ; Jn 10. Ð sur son sein Nb 11.11s. Qui a mesureÂ... : cf. Jb 38.4±39.30 ; Pr 30.4 ; Siracide 1.2s : « Le sable des mers, les gouttes de la pluie, les jours de l'eÂterniteÂ, qui les deÂnombrera ? La hauteur du ciel, la largeur de la terre, la profondeur de l'abõÃme, qui les explorera ? » Ð les eaux : un ms de QumraÃn ajoute de la mer. Ð jauge dans une mesure ou fait tenir dans un tiers de mesure ; cf. Ps 80.6n. Ð toute : sousentendu dans le texte. au souffle ou aÁ l'Esprit . Ð qui lui donne des conseils : autre traduction qui lui fait connaõÃtre l'homme de ses projets, meÃme for-

14

15

16

17 18 19

20

21

22

23 24

8 9

10

11 12

14 15

$

$

16 18

19 20

$

Toutes les nations sont comme rien devant lui ; elles comptent moins pour lui que neÂant et chaos. A qui voulez-vous comparer Dieu ? Que preÂsenterez-vous qui lui ressemble ? C'est un artisan qui fond la statue, et c'est un orfeÁvre qui la couvre d'or et y soude des chaõÃnettes d'argent. Celui qui est trop pauvre pour cette offrande choisit un bois qui reÂsiste Áa la vermoulure ; il cherche un artisan habile pour dresser une statue qui ne vacille pas. Ne le savez-vous pas ? Ne l'entendez-vous pas ? Ne vous l'a-t-on pas annonce deÁs le commencement ? N'avez-vous pas compris ce que sont les fondations de la terre ? C'est lui qui habite au-dessus du cercle de la terre, dont les habitants sont comme des criquets ; il deÂploie le ciel comme une Âetoffe leÂgeÁre, il l'eÂtend comme une tente pour y habiter. C'est lui qui reÂduit les princes Áa rien et qui rameÁne au chaos les juges de la terre ; ils ne sont pas meÃme planteÂs, mule en 46.11n ouÁ il s'agit de Cyrus (44.28n). LXX qui a connu la penseÂe du Seigneur, qui a eÂte son conseiller pour l'instruire ? Cf. Rm 11.34 ; 1Co 2.16. Jb 21.22. Ð eÂquite : le meÃme terme est traduit par droit au v. 27. poussieÁre sur une balance : cf. Ps 62.10 ; Sagesse 11.22s : « Le monde entier est devant toi comme le poids infime qui deÂseÂquilibre une balance, comme la goutte de roseÂe matinale qui descend vers le sol. Mais tu as pitie de tous parce que tu peux tout. » Ð õÃles 11.11+. Cf. Ps 50.10ss. Ð Le Liban 33.9+. Ð holocauste : voir sacrifices . Cf. v. 25 ; 44.7n ; 46.5 ; Ex 20.4s ; Dt 3.24 ; 4.15s ; Jr 10.6 ; 49.19 ; Ac 17.29. Les termes correspondant aÁ comparer et aÁ ressemble (meÃme mot pour ressemblance en Gn 1.26) sont de la meÃme racine en heÂbreu. Ð Dieu : heÂbreu 'El, de meÃme en 42.5 ; 43.10,12 ; 44.10,15,17 ; 45.14s,20ss ; 46.6,9 ; cf. Gn 21.33n. 41.6s ; 44.9-20 ; 46.6s ; Jr 2.27s ; 10.1-16 ; 51.17s ; Ps 115.4-8 ; 135.1518. Ð couvre : cf. 42.5n. Celui qui est trop pauvre... : sens incertain, obtenu par rapprochement avec un terme ressemblant (Dt 8.9, rationner ; Ec 4.13 ; 9.15s). On pourrait aussi comprendre : l'homme expert en offrande, ou encore on choisit du muÃrier d'offrande (bois qui reÂsiste...) ; le terme traduit par offrande est rendu par preÂleÁvement dans les textes de loi (Ex 25.2n), mais il pourrait avoir un autre sens (úuvre d'art ?). Ð habile : le mot heÂbreu est habituellement traduit par sage, cf. 3.3n. Ð qui ne vacille pas : cf. 41.7 ; 54.10. deÁs le commencement 41.4,26 ; 48.16 ; cf. 45.21+ ; 46.10n. Ð ce que sont (sous-entendu dans le texte) les fondations : cf. 44.24. habite : autre traduction est assis. Ð cercle de la terre, probablement repreÂsenteÂe comme un disque ; cf. Jb 22.14 ; 26.10 ; Pr 8.27. Ð criquets Nb 13.33. Ð ciel / tente : cf. 42.5 ; 44.24 ; 45.12 ; Ps 104.2+. Jb 34.18-20. 17.13 ; 41.2s. $

$

$

$

21 22

$

13

Avec qui a-t-il tenu conseil, pour mieux comprendre quelque chose ? Qui lui a appris le sentier de l'eÂquite ? Qui lui a appris la connaissance ? Qui lui a fait connaõÃtre le chemin de l'intelligence ? Les nations sont comme une goutte qui tombe d'un seau, elles comptent comme la poussieÁre sur une balance ; les Ãõles sont comme une fine poussieÁre qui s'envole. Ãcher, Le Liban ne suffit pas au bu et ses animaux ne suffisent pas Áa l'holocauste.

$

$

7

905

23 24


EÂSAIÈE 40±41

906

pas meÃme semeÂs, leur tronc n'a pas meÃme de racine en terre ; qu'il souffle sur eux, et ils se desseÁchent, une tempeÃte les emporte comme le chaume. 25

26

27

28

29

30 31

2

A qui me comparerez-vous, pour que je lui ressemble ? dit le Saint. Levez les yeux en haut et regardez ! Qui a creÂÂe ces choses ? C'est celui qui fait sortir leur armeÂe au complet. Il les appelle toutes par leur nom, par son grand pouvoir et par sa force puissante : il n'y en a pas une qui fasse deÂfaut. De la force aÁ celui qui est eÂpuise Pourquoi dis-tu, Jacob, pourquoi reÂpeÁtes-tu, IsraeÈl : Ma destineÂe est cacheÂe au SEIGNEUR, mon droit passe inapercËu de mon Dieu ? Ne le sais-tu pas ? Ne l'as-tu pas entendu ? C'est le SEIGNEUR (YHWH), le Dieu de peÂrenniteÂ, qui creÂe les extreÂmiteÂs de la terre ; il ne s'eÂpuise ni ne se fatigue ; son intelligence est insondable. Il donne de la force Áa celui qui est Âepuise et il augmente la vigueur de celui qui est Áa bout de ressources. Les adolescents s'eÂpuisent, ils se fatiguent, les jeunes gens finissent par treÂbucher ; mais ceux qui espeÁrent le SEIGNEUR renouvellent leur force. Ils prennent leur essor comme les aigles ; ils courent et ne se fatiguent pas, ils marchent et ne s'eÂpuisent pas. Le vrai Dieu et les idoles

3 4

5

6 7

8

9

10

41 Iles, faites silence pour m'eÂcouter !

Que les peuples renouvellent leur force,

25 26

V. 18+. Ð le Saint : cf. 1.4n ; Ha 3.3 ; Jb 6.10. ces choses : litt. ceux-laÁ ou celles-laÁ. Ð Il les appelle : cf. 41.4 ; Ps 147.4 ; cf. Gn 1.14-19 ; Baruch 3.24s : « Les eÂtoiles ont brille en leurs veilles et se sont reÂjouies ; il les a appeleÂes, et elles ont reÂpondu : Nous voici ! Elles ont brille avec alleÂgresse pour leur CreÂateur. » reÂpeÁtes-tu : litt. parles-tu. Ð Ma destineÂe : litt. ma voie, mon chemin. Ð mon droit 49.4. Dieu de peÂrennite : cf. Gn 21.33. Ð insondable cf. 45.15 ; 55.8 ; Rm 11.33. eÂpuise 50.4. ceux qui espeÁrent 30.18+. Ð leur : sous-entendu dans le texte. Ð Ils prennent leur essor : litt. ils font monter leurs ailerons ; autres traductions possibles ils eÂtendent les ailes ; ils renouvellent leur plumage ; meÃme terme en Ez 17.3n ; Ps 55.7. Ð comme les aigles 2S 1.23 ; Ps 103.5. $

3

$

27 28 29 31

41

1 Iles 11.11+ ; 40.15. Ð pour m'eÂcouter : litt. vers moi. Ð renouvellent leur force 40.31. Ð Comparaissons : le meÃme verbe est traduit par s'approcher au v. 5 et par preÂsenter au v. 21. Ð jugement v. 21-24 ; 3.13 ; 43.9-13,26 ; 44.7s.  : litt. eÂveille ; cf. v. 25 ; 10.26n ; 13.17 ; 45.13. Ð justice ... : 2 suscite le terme heÂbreu peut aussi avoir le sens de victoire ; cf. v. 10,25 ; 44.28 ; 45.1-5,8,13,24s ; 46.13 ; 51.5ss ; 54.17. Ð sur ses pas : cf. Gn 30.30n. Ð Son eÂpeÂe... : certains traduisent : qui rend son eÂpeÂe (multiple) comme la poussieÁre (cf. Gn 13.16) et son arc (c.-aÁ-d. ses fleÁches) comme le chaume... (voir cependant 40.24). Ou encore, d'apreÁs LXX : Il reÂduit leur eÂpeÂe en poussieÁre, leur arc en un chaume...

4

5 6

7 8

$

$

qu'ils s'avancent et qu'ils parlent ! Comparaissons ensemble au jugement. Qui a suscite de l'orient celui que la justice appelle sur ses pas ? Qui lui a livre des nations et abaisse des rois ? Son ÂepeÂe les reÂduit en poussieÁre, son arc fait d'eux du chaume que le vent emporte. Il les poursuit, il passe, victorieux, sur un sentier que ses pieds n'avaient jamais fouleÂ. Qui a agi, qui a fait ? C'est celui qui convoque les geÂneÂrations deÁs le commencement. Moi, le SEIGNEUR (YHWH), je suis le premier, et, avec les derniers, c'est encore moi. Les Ãõles le voient, elles ont peur. Les extreÂmiteÂs de la terre tremblent. Tous s'approchent, ils viennent. Ils s'entraident, et chacun dit Áa son freÁre : Sois fort ! L'artisan encourage le fondeur ; celui qui polit au marteau encourage celui qui frappe sur l'enclume ; il dit de la soudure : Elle est bonne ! Et il fixe l'idole avec des clous, pour qu'elle ne vacille pas. N'aie pas peur, je viens aÁ ton secours Mais toi, IsraeÈl, mon serviteur, Jacob, que j'ai choisi, descendance d'Abraham, mon ami ! Toi, que j'ai saisi des extreÂmiteÂs de la terre et que j'ai appele de ses confins, Áa qui j'ai dit : Tu es mon serviteur, je te choisis et je ne te rejette pas ! N'aie pas peur, car je suis avec toi ; ne jette pas des regards inquiets, victorieux ou sain et sauf, litt. (en) paix. Ð que ses pieds... : litt. avec ses pieds il n'entre pas ; d'ouÁ autre traduction que ses pieds ne touchent pas (cf. Dn 8.5). qui convoque : litt. qui appelle (aÁ la vie), cf. 40.26. Ð deÁs le commencement 40.21+. Ð premier... v. 27n ; 44.6 ; 48.12 ; Ap 1.17 ; 22.13. Ð c'est encore moi (encore eÂtant sous-entendu dans le texte) : litt. moi, lui ou c'est moi qui suis lui, ce qui peut signifier c'est moi, je suis moi ou je suis le meÃme ; formules analogues 43.10,13,25 ; 46.4 ; 48.12 ; 52.6 (voir aussi 37.16 ; 43.11 ; 48.15 ; 51.12) ; Dt 32.39n ; Ps 102.28n ; LXX a traduit moi, je suis, comme en Jn 8.24n ; cf. Ex 3.14n. õÃles v. 1. Ð Tous s'approchent : litt. ils s'approchent ou ils se preÂsentent. Sois fort ! une forme du verbe correspondant est traduite par encourager, fixer au v. 7, et une autre forme encore par saisir aux v. 9,13. 40.19+,20. Ð marteau : autre terme en 44.12. Ð l'idole : sousentendu dans le texte. IsraeÈl, mon serviteur v. 9 ; 43.10 ; 44.1s,21 ; 45.4 ; 48.20 ; voir aussi 42.1+ ; cf. Jr 30.10 ; Ps 136.22 ; Lc 1.54. Ð descendance d'Abraham 51.2 ; Mt 3.9// ; He 2.16. Ð mon ami : litt. celui qui m'aime. LXX mon bien-aimeÂ. Cf. 2Ch 20.7 ; Jc 2.23. saisi v. 6n. Ð de ses confins : ou, d'apreÁs un autre sens du terme heÂbreu (qui signifie aussi angles, coins, jointures), parmi ses nobles. N'aie pas peur v. 13 ; 37.6+ ; 43.1 ; 44.2 ; 54.4. Ð je suis avec toi 7.14+ ; cf. Ex 3.12. Ð ne jette pas des regards inquiets : le meÃme verbe est traduit par voir au v. 23n. Ð ma main droite victorieuse : litt. la (main) droite de ma justice (cf. v. 2n). $

9

10

$


EÂSAIÈE 41

11

12

13

14

15

16

17

18

19

11

12 13 14

car je suis ton Dieu ; je te rends fort, je viens Áa ton secours, je te soutiens de ma main droite victorieuse. Ils seront honteux et confus, tous ceux qui sont faÃcheÂs contre toi ; ils seront reÂduits Áa rien, ils disparaõÃtront, ceux qui te cherchent querelle. Tu les chercheras et tu ne les trouveras plus, tes adversaires ; ils seront reÂduits Áa rien, au neÂant, ceux qui te faisaient la guerre. Car je suis le SEIGNEUR (YHWH), ton Dieu, celui qui saisit ta main droite, qui te dit : N'aie pas peur, je viens Áa ton secours. N'aie pas peur, Jacob, toi qui n'es plus qu'un ver, IsraeÈl, toi qui es une larve ; je viens Áa ton secours, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð moi, ton reÂdempteur, le Saint d'IsraeÈl. J'ai fait de toi une herse aiguiseÂe, toute neuve, garnie de pointes ; tu Âecraseras, tu broieras les montagnes et tu rendras les collines semblables Áa de la menue paille, tu les vanneras, le vent les emportera, et une tempeÃte les dispersera. Mais toi, tu te reÂjouiras dans le SEIGNEUR, tu mettras ta fierte dans le Saint d'IsraeÈl. Les pauvres et les deÂsheÂriteÂs cherchent de l'eau, et il n'y en a pas ; leur langue est desseÂcheÂe par la soif. Moi, le SEIGNEUR (YHWH), je leur reÂpondrai ; moi, le Dieu d'IsraeÈl, je ne les abandonnerai pas. Je ferai jaillir des fleuves le long des pistes, des sources au milieu des valleÂes ; je changerai le deÂsert en Âetang et la terre desseÂcheÂe en sources ; je mettrai dans le deÂsert le ceÁdre, l'acacia, le myrte et l'olivier ; je placerai dans la plaine aride honteux / confus 42.17 ; 45.16s ; 54.4. Ð ceux qui te cherchent querelle ou ceux qui t'accusent ; cf. 49.25n ; voir aussi Jr 15.10 ; Jb 31.35n. tes adversaires ou ceux qui t'en veulent. V. 10. Jacob... : litt. ver de Jacob ; on pourrait aussi comprendre Jacob qui n'es plus que vers ; cf. 14.11 ; 66.24 ; Ex 16.20 ; Dt 28.39 ; Jon 4.7 ; Ps 22.7 ; Jb 25.6. Ð IsraeÈl... : on lit, litt. larve d'IsraeÈl, avec une leÂgeÁre modification du texte heÂbreu traditionnel qui porte hommes d'IsraeÈl ; d'autres modifient le texte diffeÂremment, de facËon aÁ lire morts d'IsraeÈl ou vermine d'IsraeÈl (c.-aÁ-d. IsraeÈl couvert de vermine), comme en 14.11. Ð ton reÂdempteur ou celui qui te reÂdime, celui qui te reprend, voire celui qui te libeÁre ; cf. 35.9n ; de meÃme en 43.14 ; 44.6,24 ; 47.4 ; 48.17 ; 49.7,26 ; 54.5,8 ; 59.20 ; 60.16 ; 63.16 ; sur la signification de la reÂdemption suggeÂreÂe par ce terme, cf. Ex 6.6+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4n. herse 28.27+. tu les vanneras : autre traduction tu les disseÂmineras (meÃme verbe en 30.22,24n ; Jr 4.11n) ; cf. Mt 3.12. Ð tu mettras ta fierte : litt. tu te loueras, de meÃme en 45.25 ; cf. Ps 34.3 ; 105.3. 35.6-7+ ; Ps 107.35. Ð le long des pistes ouÁ passent les caravanes, dans le deÂsert ; autre traduction possible sur les creÃtes deÂnudeÂes ; cf. 49.9 ; Nb 23.3n ; Jr 3.2n.

20

21

22

23

24

25

26

27

28

19 20 21 22

24 25

Les faux dieux pris en deÂfaut PreÂsentez votre cause, dit le SEIGNEUR ; produisez vos preuves, dit le roi de Jacob. Qu'ils les produisent. Et qu'ils nous annoncent ce qui doit arriver. Le passeÂ, dites-nous ce qu'il a ÂeteÂ, et nous y reÂfleÂchirons pour en connaõÃtre la suite ; ou bien, faites-nous entendre l'avenir. Annoncez ce qui est encore Áa venir, et nous saurons que vous Ãetes des dieux ; faites seulement quelque chose de bien ou de mal, pour que nous ouvrions les yeux et que nous le voyions tous ensemble. Vous Ãetes moins que rien, et votre action est moins connue que le neÂant ; c'est une abomination que de vous choisir. Je l'ai suscite du nord, et il est venu. Depuis le levant, il invoque mon nom ; il pieÂtine les dirigeants comme de la boue, comme de l'argile que foule un potier. Qui l'a annonce deÁs le commencement, pour que nous le sachions Ð longtemps Áa l'avance, pour que nous disions : C'est juste ! Personne ne l'annonce, personne ne le fait entendre, et personne n'entend vos paroles. Le premier arrive Áa Sion dit : Ils sont laÁ ! A JeÂrusalem, je donne un porteur de bonne nouvelle. Je regarde, et il n'y a personne, personne parmi eux qui puisse donner un conseil : plaine aride : heÂbreu `arava ; cf. 33.9n. qu'ils voient... sachent... 49.23+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. cause / preuves v. 1. Ð roi 43.15 ; 44.6. Ð Jacob v. 8,14. qu'ils nous annoncent v. 2 ; 42.9 ; 43.9,12 ; 44.7s ; 48.3. Ð Le passe : autre traduction les premiers eÂveÂnements 42.9 ; 43.9,18 ; 46.9 ; 48.3 ; 65.16s. Ð nous y reÂfleÂchirons : litt. nous y mettrons nos cúurs ; cf. 42.25n ; 57.1,11. nous ouvrions les yeux : meÃme verbe que v. 10n, peut-eÃtre avec la meÃme connotation d'inquieÂtude. Le verbe traduit par voyions pourrait aussi eÃtre lu craignions. abomination 44.19+. susciteÂ... v. 2n. Ð il invoque mon nom : certains, s'appuyant sur LXX d'une part et sur un ms de QumraÃn d'autre part, modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire il s'entend appeler par son nom (cf. 45.3,4). Ð il pieÂtine : sens obtenu par modification du texte heÂbreu traditionnel, qui porte il vient. annonce v. 22+. Ð deÁs le commencement 40.21+. Le premier arriveÂ... : traduction incertaine ; certains identifient Dieu au premier (cf. v. 4) et modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire voici aÁ Sion celui qui, le premier, a parleÂ. Ð porteur de bonne nouvelle : cf. 40.9n. personne : litt. pas d'homme ; cf. 47.3n ; 50.2 ; 59.16 ; 63.5 ; 66.4 ; Ec 7.28. Ð qui puisse donner un conseil 40.13. $

$

18

le cypreÁs, l'orme et le buis, tous ensemble ; afin qu'ils voient et qu'ils sachent, qu'ils observent et comprennent tous ensemble que c'est la main du SEIGNEUR qui a fait tout cela, que c'est le Saint d'IsraeÈl qui l'a creÂÂe.

$

23

$

15 16

907

26 27

28

$


EÂSAIÈE 41±42

908

Les « chants du serviteur » dans le Nouveau Testament CITATIONS

ALLUSIONS POSSIBLES

Es 42.1-9

Mt 12.18-21

Mt 11.5 ; Lc 1.79 ; 2.30,32 ; 3.22// ; 9.35 ; 23.35 ; Ac 17.24s ; 26.18

Es 49.1-7

Ac 13.47

Lc 2.32 ; Ac 1.8 ; Ga 1.15 ; Ep 6.17 ; Ph 1.16 ; He 4.12 ; Ap 1.16 ; 2.12 ; 7.4 ; 19.15

Es 50.4-11

Mt 5.39 ; 26.67 ; 27.30 ; Mc 10.34 ; Rm 8.33 ; He 1.11 ; 1P 3.13

Es 52.13±53.12

29

Mt 8.17 ; Lc 22.37 ; Jn 12.38 ; Ac 8.32s ; Rm 10.16 ; 15.21 ; 1P 2.22-25 ; Ap 14.5

Mt 12.29 ; 13.16 ; 26.28 ; Mc 9.12 ; 10.45// ; 14.24,49,61// ; 15.27// ; Lc 11.22 ; 23.34 ; 24.25 ; Jn 1.29 ; 3.14 ; Ac 3.13 ; Rm 4.24s ; 5.1,15,19 ; 1Co 2.9 ; 15.3 ; Ph 2.7 ; He 9.28 ; 1Jn 3.5 ; Ap 5.6,9

je les aurais interrogeÂs, et ils m'auraient reÂpondu ! Eux tous ne sont rien, leurs úuvres ne sont que neÂant ; leurs idoles, souffle et chaos.

6

Le serviteur du SEIGNEUR

42 Voici mon serviteur, que je soutiens, 2

3

4

5

29

7

celui que j'ai choisi et que j'agreÂe. J'ai mis sur lui mon souffle ; il imposera l'eÂquite aux nations. Il ne criera pas, il n'eÂleÁvera pas la voix, il ne se fera pas entendre dans les rues. Il ne brisera pas le roseau qui ploie, il n'eÂteindra pas la meÁche qui vacille ; il imposera loyalement l'eÂquiteÂ. Il ne vacillera pas, il ne ploiera pas, jusqu'aÁ ce qu'il ait installe l'eÂquite sur la terre ; les Ãõles attendent sa loi.

8

9

10

Ainsi parle Dieu, le SEIGNEUR, celui qui creÂe le ciel et qui le deÂploie, celui qui Âetale la terre et ses productions, celui qui donne la respiration Áa ceux qui la peuplent et le souffle Áa ceux qui la parcourent : rien : c'est clairement le sens d'apreÁs un ms de QumraÃn et Syr , qui ont ici le meÃme mot qu'au v. 24 ; le texte heÂbreu traditionnel pourrait aussi se traduire : ils sont tous malfaisants (d'un terme geÂneÂralement traduit par mal, cf. 1.13+) ; voir cependant Am 5.5n ; Za 10.2n. Ð souffle (ou vent) et chaos (24.10n) : cf. Gn 1.2n.

11

$

42

1 Mt 12.18-21. Ð mon serviteur : cf. 20.3 ; 41.8+ ; voir aussi 49.3 ; 50.10 ; 52.13±53.11. Ð que je soutiens 41.10 ; Ps 41.13 ; 63.9. Ð celui que j'ai choisi ou mon eÂlu (41.9 ; 43.20 ; 45.4 ; voir 48.10n)... : cf. Mt 3.17// ; 17.5// ; Lc 23.35. Ð mon souffle ou mon Esprit 11.2+ ; 59.21 ; 61.1. Ð il imposera : litt. il fera sortir l'eÂquite (ou le droit) pour les nations ; de meÃme au v. 3 ; cf. Ha 1.4n ; d'autres comprennent il reÂveÂlera l'eÂquite aux nations (voir aussi Ps 17.2n ; 37.6n). 3 roseau 1R 14.15 ; 2R 18.21 ; Ez 29.6. Ð qui ploie v. 4n ; cf. 58.5-6n. Ð meÁche 43.17. Ð qui vacille : cf. v. 4 ; 61.3. Ð loyalement : autre traduction selon la veÂriteÂ. Á rement le texte heÂbreu tradi4 il ne ploiera pas : en modifiant leÂge tionnel pour lire ici le meÃme verbe qu'au v. 3 ; habituellement ce verbe est traduit par eÂcraser (58.6 ; Dt 28.33 ; 1S 12.3s ; Os 5.11 ; Am 4.1) ou casser (pour un roseau, en 36.6 ; 2R 18.21 ; Ez 29.7 ; voir aussi Ec 12.6). Ici le texte heÂbreu pourrait signifier il ne courra pas (?). Certains interpreÁtent il ne s'esquivera pas. Ð

5

6

$

Moi, le SEIGNEUR (YHWH), je t'ai appele pour la justice et je te prends par la main, je te preÂserve pour faire de toi l'alliance du peuple, la lumieÁre des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles, pour faire sortir de la forteresse le prisonnier et de la maison de deÂtention les habitants des teÂneÁbres. Je suis le SEIGNEUR (YHWH), c'est laÁ mon nom ; et je ne donnerai pas ma gloire Áa un autre ni mon honneur aux statues. Le passe est arrive : je vous annonce du nouveau ; avant que cela ne germe, je vous le fais entendre. Le SEIGNEUR intervient Chantez pour le SEIGNEUR un chant nouveau, Chantez sa louange depuis les extreÂmiteÂs de la terre, vous qui voyagez sur la mer et vous qui la remplissez, les Ãõles et leurs habitants ! Que le deÂsert et ses villes ÂeleÁvent la voix, Á habite QeÂdar ! ainsi que les villages ou õÃles 11.11+ ; 51.4. Cf. 44.24-28 ; 45.12s ; 48.13s. Ð Dieu : heÂbreu 'El, cf. 40.18n. Ð ciel / deÂploie 40.22. Ð eÂtale : le verbe correspondant est traduit par couvrir (d'or) en 40.19 ; mot de la meÃme racine que l'eÂtendue de Gn 1.6n. Ð productions 44.3 ; 48.19 ; 61.9 ; 65.23. Ð la respiration (Gn 2.7n) / le souffle : les deux termes heÂbreux sont synonymes et peuvent aussi signifier esprit. pour la justice ou selon la justice ; cf. 41.2. Ð je te preÂserve (cf. 48.6n) : certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire je te forme (formes verbales treÁs proches en heÂbreu), de meÃme en 49.8. Plusieurs versions anciennes ont lu au passe : je t'ai preÂserve (ou formeÂ), j'ai fait de toi l'alliance du peuple (40.7+) ; cf. Mt 26.28. Ð lumieÁre des nations 49.6 ; 51.4 ; Lc 2.32 ; Jn 8.12. Ps 107.10-14 ; Mt 11.5// ; Lc 1.79 ; Jn 9 ; Ac 26.18. 48.11. Ð le SEIGNEUR (YHWH) : cf. Ex 3.15n. Ð Voir gloire . Ð mon honneur : autre traduction ma louange. passe / annonce 41.22+. Ð est arrive : autre traduction s'est reÂaliseÂ. Ð du nouveau 43.19 ; 48.6. Ð germe 43.19 ; 44.4 ; 45.8 ; 55.10 ; 58.8 ; 61.11. chant nouveau v. 9 ; Ps 33.3 ; 40.4 ; 96.1 ; 98.1 ; 144.9 ; 149.1 ; Ap 5.9 ; 14.3. Ð voyagez : litt. descendez ; cf. Ps 107.23-30. Ð qui la remplissez Gn 1.20-22 ; Ps 24.1n ; 96.11 ; 98.7. Ð õÃles 11.11+. QeÂdar 21.16n. Ð SeÂla 16.1n. Ð montagnes... 44.23+. $

$

7 8 9

10

11

$


EÂSAIÈE 42±43

12 13

14

15

16

17

18 19

20

21

12 13

14 15 16

17 18 19 20 21 22 24

Que les habitants de SeÂla poussent des cris de joie ! Que du sommet des montagnes ils lancent des cris de triomphe ! Qu'on rende gloire au SEIGNEUR et que dans les Ãõles on dise sa louange ! Le SEIGNEUR sort comme un heÂros, il Âeveille sa passion jalouse comme un homme de guerre ; il lance des acclamations guerrieÁres, il pousse des cris, il triomphe de ses ennemis. Depuis toujours je garde le silence, je me tais, je me contiens ; comme une femme en travail je geÂmis, je suffoque et je suis haletant. Je ferai des montagnes et des collines un deÂsert, j'en desseÂcherai toute la verdure ; je changerai les fleuves en Ãõles et je desseÂcherai les Âetangs. Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu'ils ne connaissaient pas ; je les conduirai par des sentiers qu'ils ne connaissaient pas. Je changerai devant eux les teÂneÁbres en lumieÁre et le sol accidente en terrain plat ; c'est bien cela que je ferai, et je ne les abandonnerai pas. Ils reculeront, ils auront honte, ceux qui mettent leur confiance dans des statues, ceux qui disent Áa des idoles de meÂtal fondu : Vous Ãetes nos dieux !

22

23 24

25

909

Et voilaÁ un peuple pille et deÂpouille ! On les a tous pris au pieÁge dans des fosses, cacheÂs dans des maisons de deÂtention ; ils ont Âete pilleÂs, et il n'y a personne pour les deÂlivrer ! ils sont deÂpouilleÂs, et il n'y a personne pour dire : Restitue ! Qui parmi vous preÃtera l'oreille Áa cela ? Qui preÃtera attention, pour Âecouter Áa l'avenir ? Qui a livre Jacob Áa ceux qui le deÂpouillent, et IsraeÈl aux pillards ? N'est-ce pas le SEIGNEUR, contre qui nous avons peÂche ? Ils n'ont pas voulu suivre ses voies et ils n'ont pas Âecoute sa loi. Aussi a-t-il verse sur IsraeÈl l'ardeur de sa coleÁre et la violence de la guerre ; celle-ci l'a embrase de toutes parts, et il n'a rien compris ; elle l'a deÂvoreÂ, et il n'a pas reÂfleÂchi.

Le Saint d'IsraeÈl, sauveur de son peuple Maintenant, ainsi parle le SEIGNEUR, 43 à Jacob, celui qui te creÂe, o celui qui te facËonne, oà IsraeÈl : N'aie pas peur, car j'ai assure ta reÂdemption. Je t'ai appele par ton nom : tu es Áa moi ! 2 Si tu traverses les eaux, Un peuple qui n'a pas voulu entendre je serai avec toi ; si tu passes les fleuves, Sourds, Âecoutez ! ils ne t'emporteront pas ; Aveugles, regardez et voyez ! si tu marches dans le feu, Qui est aveugle, sinon mon serviteur ? Ãleras pas, tu ne te bru Qui est sourd comme le messager que j'envoie ? et les flammes ne te deÂvoreront pas. Qui est aveugle comme celui qui a trouve la paix, aveugle comme le serviteur du SEIGNEUR ? 3 Car je suis le SEIGNEUR (YHWH), ton Dieu, Tu as vu beaucoup de choses, le Saint d'IsraeÈl, ton Sauveur ; mais tu n'y as pas pris garde ; je donne l'Egypte en rancËon pour toi, on a ouvert les oreilles, Koush et Seba Áa ta place. mais on n'a pas entendu. 4 Du fait que tu as du prix Á a mes yeux, Le SEIGNEUR a pris plaisir, Áa cause de sa justice, Áa rendre la loi grande et magnifique. du fait que tu es glorifie et que je t'aime,

on dise : le meÃme verbe est traduit par annoncer au v. 9. sort 37.9n ; Jg 5.4 ; Ps 68.8. Ð heÂros 9.5n. Ð il eÂveille 41.2n. Ð passion jalouse 9.6+. Ð guerrieÁres : sous-entendu dans le texte ; cf. 15.4. garde le silence 57.11 ; 62.1,6 ; 64.11 ; 65.6. Ð comme une femme... 13.8+. Cf. 41.18 ; Ps 107.33. aveugles v. 18+. Ð je les conduirai Ex 13.21. Ð teÂneÁbres en lumieÁre Ex 14.20. Ð et je ne les abandonnerai pas : autre traduction et je ne manquerai pas de le faire. 41.11+. Sourds / Aveugles 29.18+ ; voir en particulier v. 20 ; 6.9s ; 43.8 ; 44.18 ; voir aussi Mt 11.5. celui qui a trouve la paix : le mot heÂbreu peut signifier reÂtribue (cf. Pr 11.31), accompli (Ps 65.2) ou pacifie ; cf. 54.10. V. 18+. Ð on n'a pas entendu : litt. il n'entend pas ou il n'eÂcoute pas. aÁ cause de sa justice : cf. 43.25+. Ð rendre la loi grande... v. 4,6 ; Dt 4.1-8. dans des fosses : en modifiant leÂgeÁrement la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu, qui porte les jeunes gens. livre 43.28 ; 47.6. Ð sa loi 5.24 ; 30.9. $

$

$

25

sur IsraeÈl : litt. sur lui. Ð il n'a rien compris : autre traduction il ne l'a pas su. Ð deÂvore 43.2. Ð il n'a pas reÂfleÂchi ou il n'y a pas fait attention ; litt. il n'a pas mis sur son cúur ; cf. 46.8 ; 47.2 ; 57.1,11 ; Jr 12.11. $

43

1 creÂe v. 7,15 ; 40.26,28 ; 42.5 ; cf. Gn 1.1n ; Dt 32.6,15. Ð facËonne v. 7,10,21 ; 22.11 ; 27.11 ; 37.26 ; 42.6n ; 44.2,21,24 ; 45.7,11 ; 46.11 ; 49.5 ; 54.17n ; cf. Gn 2.7n. Ð N'aie pas peur 41.10+. Ð j'ai assure ta reÂdemption 35.9n ; 41.14n. Ð appele (41.4n) par ton nom 41.9 ; cf. Gn 2.19n. 2 Ps 66.12. Ð Si tu traverses les eaux : cf. v. 16 ; Ex 14. Ð si tu passes : sous-entendu dans le texte. Ð dans le feu 48.10 ; cf. Nb 11.13 ; 1Co 3.15. Ð deÂvoreront 42.25. 3 Cf. 45.14 ; 52.3. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. Ð Sauveur v. 11 ; 12.2 ; 17.10 ; 45.15,21 ; 49.26 ; 60.16 ; 62.11 ; 63.8 ; Ex 15.2 ; Jr 3.23 ; 14.8 ; Za 9.16 ; Ps 25.5 ; 51.16 ; 65.6 ; 79.9 ; 85.5 ; 106.21 ; 118.14 ; 1Tm 1.1. Ð je donne... : probablement au conqueÂrant perse : c'est Cambyse qui fera la conqueÃte de l'Egypte en 525 av. J.-C. Ð rancËon Ex 21.30n ; Nb 35.31ns. Ð Koush ou la Nubie ; cf. 11.11n ; 18.1n ; Gn 2.13n. Ð Seba Gn 10.7n, reÂgion correspondant vraisemblablement au nord du Soudan.  : autres traductions honoreÂ, consideÂreÂ. 4 glorifie $

$

$


EÂSAIÈE 43

910

7

8

9

10

11 12

13

Personnage aileÂ, sur un monument de Pasargades, en Iran. Une inscription lui attribue le nom de Cyrus (cf. Es 43.14n).

14

je donne des hommes Áa ta place et des peuples pour ta vie. 5

6

5

6 7

N'aie pas peur, car je suis avec toi ; de l'orient je rameÁnerai ta descendance et de l'occident je te rassemblerai. Je dirai au nord : Donne ! et au sud : Ne retiens pas ! Fais venir mes fils de loin et mes filles des extreÂmiteÂs de la terre,

15

16

17

N'aie pas peur / je suis avec toi 41.10+ ; Jr 46.28. Ð orient / occident : cf. 41.9 ; 49.12 ; Za 8.7 ; Ps 107.3 ; Jn 11.52. Ð je te rassemblerai 40.11. Fais venir : autre traduction rameÁne. Ð des extreÂmiteÂs : litt. de l'extreÂmiteÂ. de mon nom : autre traduction par mon nom. Ð pour ma gloire : cf. Jn 11.4 ; 17 ; Ep 1.6,12,14. Ð creÂe / facËonne v. 1+. Ð fait 17.7 ; 27.11 ; 37.16 ; 44.2 ; 51.13 ; 54.5 ; cf. Gn 1.7,16 ; 2.3,4 ; Dt 32.6. 42.18+. les nations se rassemblent 41.1+. Ð annonce / ce qui s'est passe 41.22+. Ð teÂmoins : cf. v. 10. Ð se justifier : autre traduction prouver leur innocence ; cf. 43.26 ; 45.25 ; 50.8s. mes teÂmoins v. 9,12 ; 44.8 ; Ac 1.8. Ð mon serviteur, celui que j'ai choisi : en comprenant mon serviteur... comme une apposition au mot teÂmoins, deÂsignant eÂgalement l'ensemble d'IsraeÈl (cf. 41.8+) ; autre traduction vous, et mon serviteur... ; Syr a lu mes serviteurs. Ð choisi : cf. 42.1n. Ð c'est moi : voir 41.4n ; cf. Jn 8.28. Ð Dieu : heÂbreu 'El, de meÃme au v. 12 ; cf. 40.18n ; Gn 21.33n. C'est moi, moi seul... v. 25 ; 48.15 ; 51.12 ; Dt 32.39 ; Os 12.10. Ð

12

13

14

$

10

$

11

Hors le SEIGNEUR, pas de sauveur Qu'on fasse sortir le peuple qui est aveugle bien qu'il ait des yeux, et ceux qui sont sourds bien qu'ils aient des oreilles. Que toutes les nations se rassemblent, que les peuples s'amassent ! Qui d'entre eux a annonce cela ? Qui d'entre eux nous avait appris ce qui s'est passe ? Qu'ils produisent leurs teÂmoins pour se justifier ! Qu'on les entende pour pouvoir dire : C'est vrai ! Vous Ãetes mes teÂmoins, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð mon serviteur, celui que j'ai choisi, afin que vous sachiez, que vous me croyiez et que vous compreniez que c'est moi : avant moi aucun Dieu n'a Âete facËonneÂ, et apreÁs moi il n'y en aura pas. C'est moi, moi seul, qui suis le SEIGNEUR (YHWH), hors de moi il n'y a pas de sauveur. C'est moi qui ai annonceÂ, sauve et dit, ce n'est pas un Âetranger parmi vous ; vous Ãetes donc mes teÂmoins, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð c'est moi qui suis Dieu. Depuis ce jour c'est moi, et personne ne deÂlivre de ma main ; j'agirai : qui s'y opposera ? Un nouveau chemin dans le deÂsert Ainsi parle le SEIGNEUR, votre reÂdempteur, le Saint d'IsraeÈl : C'est pour vous que j'ai envoye quelqu'un contre Babylone. Je les ferai couler, tous ces fuyards, ces ChaldeÂens, dans les vaisseaux de leur triomphe. Je suis le SEIGNEUR (YHWH), votre Saint, le creÂateur d'IsraeÈl, votre roi. Ainsi parle le SEIGNEUR, qui trace une route dans la mer et un sentier dans les eaux puissantes, qui met en campagne des chars et des chevaux, hors de moi (44.6+) il n'y a pas de sauveur 45.21. annonce 41.22+. Ð dit : litt. fait entendre. Ð un eÂtranger : il faut sans doute comprendre un dieu eÂtranger ; cf. Jr 2.25 ; Dt 32.16 ; Ps 44.21. Ð mes teÂmoins v. 10+. Depuis ce jour : litt. deÁs le jour, ce qui pourrait aussi signifier deÁs aujourd'hui, deÂsormais ; LXX depuis le commencement ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire depuis toujours, ou depuis toujours et jusqu'aÁ aujourd'hui. Ð c'est moi : cf. 41.4n. Ð personne ne deÂlivre... Dt 32.29 ; Jb 10.7 ; 11.10 ; 23.13. votre reÂdempteur 41.14+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. Ð quelqu'un : sous-entendu dans le texte ; peut-eÃtre Cyrus (44.28n). On pourrait aussi suppleÂer un compleÂment plus geÂneÂral, par exemple une expeÂdition. Ð Je les ferai couler... : texte obscur et traduction conjecturale ; certains modifient leÂgeÁrement le texte pour comprendre je ferai tomber tous les verrous, et les ChaldeÂens (23.13n) se lamenteront aÁ grands cris. votre Saint v. 14. Ð creÂateur v. 1+. Ð roi 41.21+. route dans la mer : cf. v. 2 ; 51.10 ; Ex 14.21s. qui met en campagne : litt. qui fait sortir ; cf. 37.9n ; 40.26 ; 42.13. Ð chars / chevaux... : cf. Ex 14.23±15.10. Ð tous ensemble : selon une lecture traditionnelle, cette formule (voir 1.28n) pourrait $

$

8 9

quiconque est appele de mon nom, et que pour ma gloire j'ai creÂÂe, facËonne et fait.

15 16 17

$

$


EÂSAIÈE 43±44

18 19

20

21

22 23

24

25

26

27

18 19

une armeÂe, de vaillants guerriers, tous ensemble. Ils se couchent, ils ne se releÁvent plus, ils se sont Âeteints, ils se sont consumeÂs comme une meÁche. Ne vous rappelez pas le passeÂ, et ne consideÂrez plus ce qui est ancien. Je fais du nouveau, deÁs maintenant cela germe ; ne le savez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le deÂsert et des fleuves dans la terre aride. Les animaux sauvages me glorifieront, les chacals comme les autruches, car je mets de l'eau dans le deÂsert, des fleuves dans la terre aride, pour faire boire mon peuple, celui que j'ai choisi. Le peuple que je me suis facËonne dira ma louange. Le SEIGNEUR fait un proceÁs aÁ son peuple Ce n'est pas moi que tu as invoqueÂ, Jacob ! Tu t'es fatigue de moi, IsraeÈl ! Tu ne m'as pas offert le mouton ou la cheÁvre de tes holocaustes. Tes sacrifices n'eÂtaient pas Áa ma gloire ; je ne t'ai pas astreint Áa un service d'offrandes, et je ne t'ai pas fatigue pour de l'encens. Tu n'as pas achete pour moi Áa prix d'argent du roseau aromatique et tu ne m'as pas rassasie de la graisse de tes sacrifices ; mais tu m'as astreint Áa l'esclavage par tes peÂcheÂs, tu m'as fatigue par tes fautes. C'est moi, moi seul, qui de moi-meÃme efface tes transgressions ; je ne me souviendrai plus de tes peÂcheÂs. Rappelle-toi Áa mon souvenir, entrons ensemble en jugement, parle toi-meÃme, pour te justifier. Ton premier peÁre a peÂcheÂ, aussi se rattacher aÁ ce qui suit : tous ensemble ils se couchent... Ð meÁche 42.3. le passe 41.22+ ; cf. 46.9 ; 65.17 ; voir aussi Jr 23.7s. du nouveau : cf. 2Co 5.17 ; Ap 21.5. Ð germe 42.9. Ð savez-vous pas : autre traduction reconnaõÃtrez-vous pas. Ð chemin / deÂsert 40.3+. Ð des fleuves... 41.18+ ; un ms de QumraÃn a ici des sentiers. Les animaux sauvages : litt. l'animal de la campagne (ou des champs), cf. Gn 3.14n. Ð chacals / autruches 34.13. Ð eau / deÂsert 35.6 ; 48.21+. Ð fleuves v. 19n. Ð choisi 42.1. facËonne v. 1+. Ð dira (litt. racontera) ma louange 1P 2.9. as invoque : certains entendent ici ce verbe (litt. appeler) au sens d'inviter aÁ un repas (cf. 1R 1.9s,19), comme si IsraeÈl avait voulu faire de Dieu son oblige en lui offrant le culte du temple (cf. 1.1115 ; Ml 3.14 ; Ps 50.7ss). Jr 6.20. Ð le mouton ou la cheÁvre : c.-aÁ-d. la teÃte de petit beÂtail. Ð astreint aÁ un service : meÃme forme verbale au v. 24 astreint aÁ l'esclavage. Ð l'encens Ex 30.34n. rassasie : litt. abreuveÂ, cf. Jr 31.14n. Ð tu m'as fatigue ou tu m'as lasseÂ. C'est moi... v. 11+ ; 41.4n. Ð de moi-meÃme : autre traduction aÁ cause de moi ; cf. 42.21 ; 48.9. Ð transgressions : le terme heÂbreu vient du verbe traduit par se reÂvolter au v. 27. Rappelle-toi aÁ mon souvenir : litt. fais-moi souvenir ou eÂvoquemoi ; meÃme verbe au v. 25. Ð parle : litt. raconte. Ð Voir justice . Ton premier peÁre : Jacob (Gn 25.26 ; 27.36 ; Jr 9.3 ; Os 12.3s) ; cf. 48.8. Ð tes interpreÁtes : vraisemblablement les preÃtres et les propheÁtes . $

20

21 22

23

24 25

26

28

$

$

et tes interpreÁtes se sont reÂvolteÂs contre moi. J'ai profane les princes du sanctuaire j'ai livre Jacob Áa l'anatheÁme, IsraeÈl aux injures. IsraeÈl, n'aie pas peur

44 Ecoute maintenant, Jacob, mon serviteur ! 2

3

4 5

6

7

8

28

44 2

3

IsraeÈl, que j'ai choisi ! Ainsi parle le SEIGNEUR, celui qui te fait et qui te facËonne depuis le ventre de ta meÁre, celui qui est ton secours : N'aie pas peur, Jacob, mon serviteur, Yeshouroun : je t'ai choisi. Car je verserai de l'eau sur le sol alteÂre et des ruisseaux sur la terre desseÂcheÂe ; je verserai mon souffle sur ta descendance et ma beÂneÂdiction sur ta progeÂniture. Ils germeront au beau milieu de l'herbe, comme les saules preÁs des cours d'eau. Celui-ci dira : J'appartiens au SEIGNEUR ! Celui-laÁ se reÂclamera du nom de Jacob. Cet autre Âecrira sur sa main : « Appartenant au SEIGNEUR », et il se parera du nom d'IsraeÈl. Ceux qui facËonnent des statues Ainsi parle le SEIGNEUR, le roi d'IsraeÈl, son reÂdempteur, le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Je suis le premier et je suis le dernier, en dehors de moi il n'y a pas de Dieu. Qui est comme moi ? Qu'il crie ! Qu'il l'annonce et m'expose tout ce qui s'est passe depuis que j'ai fonde le peuple d'autrefois ! Et qu'ils annoncent aussi ce qui est Áa venir, ce qui doit encore arriver ! Ne soyez pas effrayeÂs, ne tremblez pas ; ne te l'ai-je pas fait entendre et annonce depuis toujours ? Vous Ãetes mes teÂmoins : y a-t-il un autre Dieu en dehors de moi ? J'ai profane : cf. 23.9 ; 47.6 ; 53.5n ; 56.2 ; Ez 28.16 ; Ps 89.35-40. Ð princes (ou chefs) du sanctuaire : cf. 1Ch 24.5. Ð anatheÁme 34.2+ ; Jr 25.9. serviteur 41.8+. Ð que j'ai choisi : cf. 42.1n. fait 43.7+. Ð facËonne v. 9 ; 43.1+. Ð de ta meÁre : sous-entendu dans le texte ; cf. v. 24 ; 46.3 ; 49.1,5 ; Jr 1.5 ; Ga 1.15. Ð N'aie pas peur 41.10+. Ð Yeshouroun (le redresseÂ), cf. 42.19. Le meÃme terme deÂsigne eÂgalement IsraeÈl en Dt 32.15 ; 33.5,26. je verserai... : cf. 32.15 (autre verbe heÂbreu) ; 42.1+ ; Ez 39.29 ; Jl 3.1 ; Za 12.10. Ð eau (Jn 4.14) / souffle (ou esprit ) Jn 3.5 ; 7.3739. Ð Voir beÂneÂdiction . Ils germeront : autre traduction ils pousseront ; cf. 42.9. Ð preÁs des cours d'eau 30.25 ; Jr 17.8 ; Ps 1.3. Voir nom . Ð sur sa main : cf. 49.16 ; Lv 19.28 ; Dt 6.8. Ð se parera : cf. 45.4n. roi 41.21+. Ð son reÂdempteur 41.14n. Ð le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes 1.9,24+ ; 45.13 ; 47.4 ; 48.2 ; 51.15 ; 54.5 ; Ex 3.15n. Ð premier / dernier 41.4+. Ð en dehors de moi... v. 8 ; 43.11 ; 45.6,21. Qui est comme moi... : autre traduction qui comme moi criera ? On a aussi compris qui clamera qu'il est comme moi ? qui peut appeler (les choses aÁ l'existence) comme moi ? cf. 40.18+. Ð annonce 41.22+. Ð tout ce qui s'est passe : sous-entendu probable dans le texte. Ð le peuple d'autrefois : autres traductions le peuple qui subsiste toujours ; les premiers humains. effrayeÂs : 48.11 ; cf. 41.10+. Ð depuis toujours : litt. depuis lors (cf. le peuple d'eÂternite du v. 7) ; 45.21 ; 48.3,5,7. Ð teÂmoins 43.10+. Ð un autre Dieu... v. 6+. Ð Rocher 17.10+. 1

$

$

4 5 6

7

$

27

911

8

$

$


912

EÂSAIÈE 44

Il n'y a pas d'autre Rocher, je n'en connais pas. 9

10

11

12

13

14

15

16

9

10 12

13

14

15

Ceux qui facËonnent des statues, eux tous, se reÂduisent au chaos, et leurs úuvres les plus cheÁres ne servent Áa rien ; ils sont leurs teÂmoins, elles n'ont ni la vue, ni la connaissance, aussi seront-ils honteux. Qui facËonne un dieu ou fond une statue, pour n'en retirer aucune utilite ? Tous ses compagnons seront honteux ; les ciseleurs eux-meÃmes ne sont que des humains ; qu'ils se rassemblent tous, qu'ils se preÂsentent, et tous ensemble ils seront effrayeÂs et honteux. Le forgeron, comme pour une hache, travaille avec des braises et il facËonne Áa coups de marteau ; il travaille d'un bras vigoureux ; mais a-t-il faim, le voilaÁ sans force ; ne boit-il pas d'eau, le voilaÁ ÂepuiseÂ. Le menuisier tend le cordeau, il la dessine Áa la craie, il la forme au ciseau, il la dessine au compas ; il la fait sur le modeÁle d'un homme, il lui donne l'apparence d'un Ãetre humain, pour qu'elle habite dans une maison. Il coupe des ceÁdres, il prend des rouvres et des cheÃnes qu'il a laisseÂs grandir parmi les arbres de la foreÃt ; il plante des pins, et la pluie les fait croõÃtre. L'homme s'en sert pour faire du feu, il les prend pour se chauffer. D'une part, il en allume pour cuire du pain, d'autre part il fabrique un dieu, il se prosterne ; il en fait une statue, devant laquelle il fait des reÂveÂrences. Il jette au feu la moitie de son bois, avec cette moitie il va pouvoir manger de la viande, statues 40.19+. Ð leurs úuvres les plus cheÁres : autre traduction les úuvres qu'ils veÂneÁrent. Ð ne servent aÁ rien ou ne sont d'aucun profit, cf. 47.12 ; 48.17 ; 57.12. Ð ils sont leurs teÂmoins : autre traduction, d'apreÁs une note du texte heÂbreu traditionnel : leurs teÂmoins n'ont ni la vue... un dieu : heÂbreu 'el, de meÃme aux v. 15,17 ; 40.18n ; cf. Gn 21.33n. Le forgeron : litt. l'artisan du fer. Les versions grecque et syriaque ont lu l'artisan aiguise le fer pour la hache (comme pour est sous-entendu dans le texte). Ð facËonne / travaille : sousentendu l'idole ; cf. v. 15n. Ð sans force / eÂpuise 40.26,29. Le menuisier : litt. l'artisan du bois ; cf. 40.20n. Ð aÁ la craie : traduction incertaine. Ð l'apparence : autre traduction la splendeur (cf. v. 23). Ð qu'elle habite dans une maison : autre traduction qu'elle soit installeÂe (ou assise) dans un temple. Il coupe des ceÁdres (2.13) : la construction de l'heÂbreu permettrait de rattacher ces mots aÁ ce qui preÂceÁde (la construction de la maison du v. 14, cf. 1R 5.19s), plutoÃt qu'aÁ ce qui suit (la fabrication de l'idole proprement dite). Ð rouvres : identification incertaine. Ð qu'il a laisseÂs grandir : litt. il les fortifie pour lui. il fabrique : le meÃme verbe est traduit par travailler au v. 12. Ð

17

18

19

20

21

22

23

24

16 17 18 19

20 21

Ãti et se rassasie ; il cuit un ro il se chauffe aussi et dit : Ah ! ah ! je me chauffe, je vois les flammes ! Et avec le reste il fait un dieu, sa statue, il fait des reÂveÂrences devant elle, il se prosterne, il l'invoque et s'eÂcrie : DeÂlivre-moi, car tu es mon dieu ! Ils n'ont ni connaissance ni intelligence ; leurs yeux sont boucheÂs, de sorte qu'ils ne voient pas, et leur cúur, de sorte qu'ils n'ont pas de bon sens. Il ne reÂfleÂchit pas et il n'a ni connaissance ni d'intelligence pour dire : J'en ai jete une moitie au feu, j'ai cuit du pain sur les braises, Ãti de la viande et je l'ai mangeÂe ; j'ai ro et avec le reste je ferais une abomination ! Je ferais des reÂveÂrences devant un morceau de bois ! Il se repaõÃt de cendres ; son cúur abuse l'eÂgare, il ne le deÂlivrera pas ; il ne dira pas : N'y a-t-il pas un mensonge dans ma main droite ? Le creÂateur du monde est maõÃtre de l'histoire Souviens-toi de cela, Jacob, IsraeÈl, car tu es mon serviteur ; je t'ai facËonne pour que tu sois mon serviteur ; IsraeÈl, je ne t'oublierai pas. J'ai efface tes transgressions comme un nuage et tes peÂcheÂs comme une nueÂe. Reviens Áa moi, car j'ai assure ta reÂdemption. Ciel, pousse des cris de joie, car le SEIGNEUR a agi ! Profondeurs de la terre, lancez des acclamations ! Montagnes, Âeclatez en cris de joie ! Vous aussi, foreÃts, avec tous vos arbres ! Car le SEIGNEUR a assure la reÂdemption de Jacob, il montre sa splendeur en IsraeÈl. Ainsi parle le SEIGNEUR, ton reÂdempteur, celui qui te facËonne depuis le ventre de ta meÁre : Moi, le SEIGNEUR (YHWH), je fais tout ; seul, je deÂploie le ciel, fait des reÂveÂrences : meÃme verbe heÂbreu aux v. 17,19 ; 46.6. avec cette moitie : les versions grecque et syriaque ont lu sur ses braises. Ð Ah ! ah ! Ez 25.3+ ; Ps 35.21n. 45.20. 41.20 ; 42.18+. Il ne reÂfleÂchit pas : litt. il ne fait pas revenir vers son cúur ; cf. 46.8 ; Lm 3.21n ; Rm 1.21-23. Ð une abomination 41.24 ; cf. Dt 7.25s. Il se repaõÃt... : autre traduction il s'attache aÁ la cendre. mon serviteur 41.8+. Ð facËonne 43.1+. Ð je ne t'oublierai pas : litt. tu ne seras pas oublie de moi (construction inhabituelle en heÂbreu). Des versions anciennes ont lu tu ne m'oublieras pas, un ms de QumraÃn : tu ne me deÂcevras pas. efface 43.25. Ð nuage Lm 3.44. Ð Reviens 1.27n ; cf. Jr 31.18 ; Lm 5.21. Ð j'ai assure ta reÂdemption 35.9n ; 41.14n. Cf. 42.10-12 ; 49.13 ; 55.12 ; Ps 96.12 ; 148.1-9. Ð Ciel ou cieux, cf. 1.1+ ; Gn 1.1n. ton reÂdempteur 41.14+. Ð depuis le ventre de ta meÁre v. 2n. Ð par moi-meÃme... : ou, selon certains mss heÂbreux et des versions anciennes, j'eÂtale la terre (cf. 42.5n), qui (est) avec moi ? Cf. 45.7. $

$

22

$

23 24


EÂSAIÈE 44±45

par moi-meÃme j'eÂtale la terre. Je deÂjoue les signes des vantards et je fais perdre la teÃte aux devins ; je fais reculer les sages et je rends leur connaissance stupide. 26 Je re Âalise la parole de mon serviteur et je meÁne Áa bien les projets de mes messagers. Je dis de JeÂrusalem : Elle sera habiteÂe, et des villes de Juda : Elles seront rebaÃties, et je releÁverai leurs ruines. 27 Je dis Á a l'eau profonde : DesseÁche-toi ; je tarirai tes fleuves. 28 Je dis de Cyrus : C'est mon berger ! Il comblera tous mes deÂsirs, en disant de JeÂrusalem : Qu'elle soit rebaÃtie ! et du temple : Qu'il soit fonde ! 45 Voici ce que dit le SEIGNEUR Áa l'homme qui a recËu son onction, Ð Áa Cyrus, que j'ai saisi par la main droite, pour terrasser devant lui des nations, pour deÂtacher la ceinture des rois, pour ouvrir devant lui les deux battants, et que les portes des villes ne soient plus fermeÂes : 2 Je marcherai moi-me Ãme devant toi, j'aplanirai les pentes, je briserai les battants de bronze et je casserai les verrous de fer. 3 Je te donnerai des tre Âsors enfouis, des richesses cacheÂes, afin que tu saches que c'est moi, le SEIGNEUR (YHWH), qui t'appelle par ton nom, et que je suis le Dieu d'IsraeÈl. 4 A cause de Jacob, mon serviteur, d'IsraeÈl, celui que j'ai choisi, je t'ai appele par ton nom ; je t'ai pare d'un titre, sans que tu me connaisses.

5

25

Cf. 1Co 1.20. Ð des vantards : c.-aÁ-d. des devins ; autres traductions des bavards ; mensongers ; cf. 16.6 ; Jr 50.36n. Ð rends... stupide : cf. 2S 15.31. 26 Je reÂalise : litt. faisant se lever ou faisant tenir debout ; autre traduction je confirme, cf. Dt 8.18n ; 1R 8.20n. Ð je meÁne aÁ bien v. 28+. Ð les projets (litt. le projet ou le conseil, 5.19n) de mes messagers (ou de mes anges ), cf. Ml 1.1n ; 2.7+. Á re mention expresse du nom du conqueÂrant 28 Cyrus : premie perse ; voir cependant 40.13n ; 41.1-5,25±42.9 ; 43.14n ; voir aussi 45.1-13 ; 46.8-13 ; 48.12-16. Ð berger : titre royal ; cf. 40.11+. Ð Il comblera v. 26 ; cf. 48.14. Ð JeÂrusalem / temple Esd 1.1-5 ; 2Ch 36.22s.

6

7

8

9

10

11

12

13

25

3 4

5

$

7 8

$

45

Voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 11,14,18 ; 44.24). Ð l'homme qui a recËu son onction , litt. son oint ; heÂbreu mashiah, grec (LXX ) khristos, d'ouÁ vient le mot Christ (cf. 61.1 ; Ps 2.2n) ; deÂsignation du roi (cf. 2S 5.3), du preÃtre (Ex 29.7 ; Lv 5.3ss), et meÃme d'un propheÁte d'apreÁs 1R 19.16. Il est exceptionnel que ce titre soit donne aÁ un souverain non israeÂlite ; c'est le cas ici en raison de la libeÂration accordeÂe par Cyrus aux JudeÂens exileÂs aÁ Babylone (cf. 44.26-28). Ð que j'ai saisi par la main 41.13 ; 42.6. Ð terrasser... des nations 41.2 ; Ps 2 ; 110. Ð deÂtacher la ceinture : litt. ouvrir (meÃme verbe qu'au vers suivant, dans le sens de relaÃcher) les reins ; cf. v. 5 ; 1R 20.11n ; Ez 21.11n ; Jb 12.21. Ð des villes : sous-entendu dans le texte ; cf. Dt 16.18n. 2 Je marcherai... devant toi : cf. 49.10 ; 52.12. Ð j'aplanirai tes pen-

9

1

$

$

10 11

$

$

Je suis le SEIGNEUR (YHWH), et il n'y en a pas d'autre, Áa part moi il n'y a pas de Dieu ; je t'ai preÂpare au combat, sans que tu me connaisses, afin que l'on sache, du soleil levant au couchant, qu'en dehors de moi il n'y a que neÂant : je suis le SEIGNEUR (YHWH), et il n'y en a pas d'autre. Je facËonne la lumieÁre et je creÂe les teÂneÁbres, je fais la paix et je creÂe le malheur ; c'est moi, le SEIGNEUR (YHWH), qui fais tout cela. Que le ciel distille d'en haut, que les nueÂes laissent couler la justice ! Que la terre s'ouvre pour que le salut y soit feÂcond, et qu'en meÃme temps la justice y germe ! C'est moi, le SEIGNEUR (YHWH), qui ai creÂÂe cela. Quel malheur pour qui cherche querelle Áa celui qui l'a facËonneÂ, alors qu'il n'est qu'un vase parmi les vases de terre ! L'argile peut-elle dire Áa celui qui la facËonne : Que fais-tu ? et : Ton action ne vaut rien ! Quel malheur pour celui qui dit Áa un peÁre : Pourquoi engendres-tu ? Ð et Áa une femme : Pourquoi accouches-tu ? Ainsi parle le SEIGNEUR, le Saint d'IsraeÈl, celui qui le facËonne : Veut-on m'interroger sur ce qui est Áa venir, me donner des ordres sur mes fils et sur l'úuvre de mes mains ? C'est moi qui ai fait la terre et qui sur elle ai creÂÂe l'homme ; ce sont mes propres mains qui ont deÂploye le ciel, et c'est moi qui commande toute son armeÂe. C'est moi qui l'ai suscite pour la justice, tes : cf. v. 13 ; 40.3s. Ð battants / verrous Ps 107.16n. enfouis : litt. des teÂneÁbres. Ð t'appelle par ton nom 41.25n. mon serviteur 41.8+. Ð choisi 42.1+ ; 44.1. Ð pare d'un titre : meÃme verbe heÂbreu en 44.5 ; sur le titre donne aÁ Cyrus, cf. v. 1n ; 44.28n. pas d'autre v. 14 ; 64.3. Ð preÂpare au combat : litt. ceint, cf. v. 1 ; 8.9n. 41.23 ; Jb 2.10 ; Ec 7.14 ; Lm 3.38 ; cf. Dt 32.39. Ð je fais la paix : meÃme expression en 27.5 ; Jb 25.2. Cf. 61.11 ; Os 2.23s ; Ps 85.12. Ð justice / salut 46.13 ; 51.5-8 ; 56.1 ; 59.17 ; 62.1. 29.16+ ; Rm 9.20. Ð qui l'a facËonne : le meÃme terme peut deÂsigner le potier ; cf. 43.1+. Ð ne vaut rien : litt. pas de mains pour lui ; autre traduction et ton action (peut-elle dire) : Il n'a pas de mains ! cf. v. 11 ; voir aussi 10.15. peÁre 64.7. Saint d'IsraeÈl 1.4+. Ð facËonne 43.1+. Ð Veut-on m'interroger : litt. interrogez-moi (ou demandez-moi), meÃme verbe en 41.28 ; 58.2 ; 65.1. Ð ce qui est aÁ venir : meÃme mot en 44.7. Certains le modifient leÂgeÁrement ici pour lire des signes, de sorte qu'on puisse traduire : demandez-moi des signes au sujet de mes fils , donnez-moi des ordres sur l'úuvre de mes mains ! (cf. v. 9n). 42.5n ; 51.13. l'ai suscite : il s'agit probablement de Cyrus ; cf. v. 1 ; 41.2n. Ð pour la justice : autres traductions selon la justice ; pour la victoire ; cf. 42.6 ; 41.2. Ð j'aplanirai... v. 2 ; 40.3s. Ð il rebaÃtira ma $

$

$

$

12 13

913


914

EÂSAIÈE 45

Cyrus aÁ Babylone On a retrouve aÁ Babylone, sur un cylindre d'argile eÂcrit en caracteÁres cuneÂiformes, un texte qui preÂsente Cyrus, ses conqueÃtes et sa politique du point de vue du clerge de Mardouk, dieu de Babylone (cf. 2R 18.25n). En voici quelques extraits : Mardouk, le grand Seigneur, le gardien de ses gens, regarda avec joie ses bonnes actions et son cúur droit [ceux de Kurash = Cyrus]. Il lui ordonna d'aller vers Babylone, sa propre ville. Il lui fit prendre la route de Babylone, allant sans cesse aÁ ses coÃteÂs comme un ami et un compagnon, tandis que s'avancËaient aÁ ses coÃteÂs, ceintes de leurs armes, ses troupes aussi vastes que les eaux d'un fleuve. Il le fit entrer aÁ Babylone sans bataille ni combat ; il deÂlivra de l'oppression Babylone, sa propre ville ; il lui livra Nabouna'id [Nabonide], un roi qui ne le craignait pas. Toute la population de Babylone, tout le pays de Sumer et d'Akkad, les princes et les gouverneurs s'agenouilleÁrent devant lui et lui baiseÁrent les pieds ; ils se reÂjouirent de l'avoir pour roi : leurs visages brillaient. Ils ne cessaient de beÂnir le Seigneur [Mardouk] et de lui rendre graÃce, aÁ lui qui, par son appui, avait fait revivre les dieux morts et avait sauve tous les dieux de la neÂcessite et de la tribulation ; ils ceÂleÂbraient son nom. Moi, Kurash, le roi de l'univers, le grand roi, le roi fort, roi de Babylone, roi du pays de Sumer et d'Akkad, roi des quatre contreÂes du monde, fils de Kambuzia [Cambyse], le grand roi, roi de la ville d'AnshaÃn... que Bel et Nabou [NeÂbo, cf. Es 46.1n] se plurent aÁ voir reÂgner, dont ils deÂsireÁrent qu'il fuÃt roi pour le contentement de leur cúur Ð lorsque j'entrai pacifiquement dans Babylone, j'eÂtablis dans l'alleÂgresse et la jubilation le sieÁge de la souverainete dans le palais du prince. Mardouk, le grand Seigneur, s'eÂtait acquis en moi un cúur large qui aime Babylone... chaque jour je veille aÁ ce qu'il soit craint. Mes vastes troupes s'avanceÁrent en paix dans Babylone ; aÁ tout le pays de Sumer et d'Akkad je n'imposai personne qui inspiraÃt de la crainte ; je veillai sans cesse au bien-eÃtre de la ville de Babylone et de tous ses sanctuaires. Quant aux citoyens de Babylone... qui, contrairement aÁ la volonte divine, avaient eÂte soumis aÁ un joug qui n'eÂtait pas fait pour eux, je leur accordai de se reposer de leur fatigue, je fis deÂnouer les liens de leurs fardeaux. Mardouk, le grand Seigneur, se reÂjouit de mes bonnes actions. Avec fideÂlite il me beÂnit, moi, Kurash, le roi qui le craint, ainsi que Kambuzia, le fils issu de ma chair, et toutes mes troupes. (...) Depuis les villes de Ninua [Ninive], d'Assour et de ShoushaÃn [Suse], d'AgadeÂ, le pays d'Eshnounna, les villes de ZambaÃn, de MeÂtournou et de Der jusqu'au territoire du pays de Qouti, aux localiteÂs sacreÂes au-delaÁ du Tigre dont les fondations sont poseÂes depuis toujours, je ramenai aÁ leur place les dieux qui y avaient habite et je les installai en une demeure perpeÂtuelle ; je rassemblai tous leurs hommes et je les ramenai aÁ leurs localiteÂs. Quant aux dieux du pays de Sumer et d'Akkad que Nabouna'id avait introduits aÁ Babylone, aÁ la coleÁre du Seigneur des dieux, je leur fis habiter dans leurs logis, sur l'ordre de Mardouk, le grand Seigneur, une demeure agreÂable, dans le bien-eÃtre. Que tous les dieux que j'ai fait rentrer dans leurs sanctuaires parlent chaque jour devant Bel et Nabou du prolongement de mes jours ; qu'ils prononcent des paroles en ma faveur...

et j'aplanirai toutes ses voies ; il rebaÃtira ma ville et il laissera partir mes exileÂs sans indemniteÂs ni preÂsents, dit le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. 14

Ainsi parle le SEIGNEUR : Le produit du travail de l'Egypte, les profits de Koush et ceux des SabeÂens, hommes de haute taille, passeront chez toi et seront Áa toi. Ces peuples marcheront derrieÁre toi,

ville 44.26,28. Ð sans indemniteÂs (ou prix d'achat) ni preÂsents (ou pots-de-vin) 52.3 ; cf. 55.1. 14 Le produit du travail : litt. la fatigue ; cf. Gn 31.42n. Ð Egypte / Koush (11.11+ ; cf. Gn 2.13n) / SabeÂens 43.3n. Ð Ces peuples : sous-entendu dans le texte. Ð derrieÁre toi ou apreÁs toi ; on pourrait aussi comprendre que ces peuples s'en vont en exil aÁ la place d'IsraeÈl, pour servir la Perse. Ð se prosterneront 60.14+.

15 16

ils passeront enchaõÃneÂs, ils se prosterneront devant toi et t'adresseront leur prieÁre : C'est chez toi seulement qu'est Dieu, et il n'y en a pas d'autre, les dieux sont neÂant ! Vraiment tu es un Dieu qui se cache, Dieu d'IsraeÈl, Sauveur ! Ils sont tous honteux et confus, ils s'en vont tous dans la confusion, les ciseleurs d'idoles.

Ð chez toi seulement : cf. 2R 5.15. Ð Dieu : heÂbreu 'El, de meÃme au v. 15 (un Dieu qui se cache), 20 (dieu), 21 (un Dieu juste), 22 ; voir 40.18n ; Gn 21.33n. Ð il n'y en a pas d'autre v. 5. Ð les dieux : heÂbreu 'elohim, meÃme terme au v. 15 pour le Dieu d'IsraeÈl ; cf. Gn 1.1n. Â breu 'El, cf. Gn 21.33n. Ð qui se cache : cf. v. 19+. 15 un Dieu : he 16 41.11+.


EÂSAIÈE 45±46 17

18

19

20

21

22

23

17 18 19 20 21

22 23

24

25

Quant Áa IsraeÈl, c'est par le SEIGNEUR qu'il obtient le salut pour toujours. Jamais, plus jamais vous ne serez honteux ni confus. Car ainsi parle le SEIGNEUR, celui qui creÂe le ciel, lui, le Dieu qui facËonne la terre et la forme, lui qui l'affermit, qui ne l'a pas creÂÂee chaos, mais qui l'a facËonneÂe pour qu'elle soit habiteÂe : Je suis le SEIGNEUR (YHWH), et il n'y en a pas d'autre. Ce n'est pas en cachette que j'ai parleÂ, dans un lieu teÂneÂbreux de la terre. Je n'ai pas dit aux descendants de Jacob : Cherchez-moi dans le chaos ! Moi, le SEIGNEUR (YHWH), je dis ce qui est juste, je proclame ce qui est droit. Rassemblez-vous et venez, approchez ensemble, rescapeÂs des nations ! Ils n'ont pas de connaissance, ceux qui portent le bois de leur statue et qui interceÁdent aupreÁs d'un dieu qui ne peut les sauver. Annoncez-le et preÂsentez vos arguments ! Qu'ils tiennent conseil tous ensemble ! Qui a fait entendre cela deÁs le temps jadis et depuis lors l'a annonce ? N'est-ce pas moi, le SEIGNEUR (YHWH) ? A part moi, il n'y a pas de Dieu ; de Dieu juste et sauveur, Áa part moi, il n'y en a aucun. Tournez-vous vers moi et soyez sauveÂs, vous tous, aux extreÂmiteÂs de la terre ! Car je suis Dieu, et il n'y en a pas d'autre. Je le jure par moi-meÃme Ð de ma bouche sort ce qui est juste, une parole qui ne sera pas reÂvoqueÂe : Tout genou fleÂchira devant moi, toute langue preÃtera serment par moi.

le salut ou la victoire. chaos : heÂbreu tohou, de meÃme au v. 19n ; cf. 24.10n ; 34.11n ; 49.4 ; Gn 1.2n. en cachette : cf. v. 15 ; 48.16 ; Jn 18.20 ; Ac 26.26. Ð chaos v. 18+. rescapeÂs des nations : cf. 66.19. Ð interceÁdent 44.17. Ð dieu 44.10n. Ð ne peut les sauver 46.7 ; 47.15. Annoncez-le 41.22+. Ð vos arguments : sous-entendu dans le texte. Ð deÁs le temps jadis 46.10. Ð depuis lors 44.8n. Ð A part moi... 44.6+ ; Mc 12.32. Ð pas de Dieu... sauveur 43.11. Cf. 49.6 ; 52.10 ; Ps 98.3. Ð vous tous... : autre traduction vous, toutes les extreÂmiteÂs de la terre. Je le jure par moi-meÃme : cf. 49.18 ; 54.9 ; 62.8 ; Gn 22.16+ ; Dt 32.40 ; Jr 22.5+. Ð parole qui ne sera pas reÂvoqueÂe 55.11. Ð Tout genou fleÂchira Rm 14.11 ; Ph 2.10s. Ð preÃtera serment 19.18 ; 2Ch 15.14. dira-t-on de moi... autre traduction dira-t-on, reÂsident pour moi... Ð la justice : le terme heÂbreu est au pluriel, forme qui eÂvoque habituellement des actes de justice (cf. 64.5, ce que nous faisons pour la justice) ou des victoires ; cf. 33.15+. Ð aÁ lui viendront : selon de nombreux mss heÂbreux (y compris un ms de QumraÃn) et des versions anciennes. Texte heÂbreu traditionnel : il viendra vers lui (Dieu vers IsraeÈl ?). Ils seront honteux... justifieÂs : cf. 43.9n. Ð mettront leur fierte : cf. 41.16n. $

24

25

915

Dans le SEIGNEUR seul, dira-t-on de moi, reÂsident la justice et la force ; Áa lui viendront, honteux, tous ceux qui se sont faÃcheÂs contre lui. Par le SEIGNEUR seront justifieÂs tous les descendants d'IsraeÈl, en lui ils mettront leur fierteÂ. Les dieux qu'on porte, le Dieu qui porte

46 Bel s'agenouille,

2

3

4

5

6

7

46

2 3

4 5 6

7

Nebo se courbe ; on met leurs idoles sur des animaux, sur des beÃtes ; vous les portiez, et les voilaÁ chargeÂs, devenus un fardeau pour l'animal Âepuise ! Ensemble ils se sont courbeÂs, ils se sont agenouilleÂs, ils ne peuvent libeÂrer le fardeau et ils s'en vont eux-meÃmes en captiviteÂ.

Ecoutez-moi, maison de Jacob, et vous tous, reste de la maison d'IsraeÈl, vous que je prends Áa ma charge depuis le ventre de votre meÁre, que je porte depuis le sein maternel ! Jusqu'aÁ votre vieillesse, c'est moi ; jusqu'au temps des cheveux blancs je vous soutiendrai ; je l'ai fait et je veux encore porter, soutenir et libeÂrer. A qui me comparerez-vous et me rendrez-vous Âegal ? A qui me ferez-vous ressembler, pour que nous soyons semblables ? Ils versent l'or de leur bourse et peÁsent l'argent Áa la balance ; ils paient un orfeÁvre, pour qu'il en fasse un dieu, et ils font des reÂveÂrences et se prosternent. Ils le portent, ils le soutiennent avec l'eÂpaule, ils le deÂposent Áa sa place. Il ne bouge pas de son lieu ! MeÃme si l'on crie vers lui,

Bel : ce mot qui, comme Baal , signifie seigneur ou maõÃtre, eÂtait utilise comme un autre nom du dieu supreÃme de Babylone, Mardouk (cf. Jr 50.2 ; 51.44). Ð Nebo ou Nabou, fils du preÂceÂdent, dieu de la sagesse, de l'eÂloquence et de l'eÂcriture, dont le nom se retrouve dans celui de Nabuchodonosor (en heÂbreu Neboukadnetsar). Ð sur des beÃtes : aÁ Babylone, on transportait solennellement les idoles (cf. v. 7 ; 45.20) le jour du nouvel an. La procession est ici interrompue par l'invasion (cf. v. 2). Ð vous les portiez : cf. v. 3s. Ð l'animal : sous-entendu dans le texte. en captivite : cf. 2S 5.21 ; Jr 43.12 ; 48.7 ; 49.3n. reste 1.9+ ; cf. Am 5.15. Ð depuis le ventre... 44.2n. Ð porte : cf. v. 1n. Ð depuis le sein maternel : autre traduction depuis votre naissance. Ps 71.17s. 40.18+. aÁ la balance : litt. au roseau, terme deÂsignant vraisemblablement le fleÂau de la balance. Ð un dieu 40.18n. Ð font des reÂveÂrences 44.15+. aÁ sa place : l'expression peut eÃtre prise au sens concret, mais elle peut aussi signifier, au figureÂ, au lieu de lui (c.-aÁ-d. au lieu que ce soit lui qui porte... cf. 55.13 ; 60.15 ; 61.3,7) ; voir aussi 1S 5.1ss. Ð MeÃme si l'on crie : cf. 1R 18.26-29 ; Ps 115.6. Ð ne sauve pas 45.20+. 1

$


EÂSAIÈE 46±47

916

il ne reÂpond pas, il ne sauve pas de la deÂtresse. 8

9

10

11

12 13

Souvenez-vous de cela, et soyez des hommes ! ReÂfleÂchissez-y, transgresseurs ! Souvenez-vous du lointain passe ; car je suis Dieu, et il n'y en a pas d'autre, je suis Dieu, et rien n'est semblable Áa moi. J'annonce deÁs le commencement ce qui vient par la suite et deÁs le temps jadis ce qui n'est pas encore fait. Je dis : Mes projets se reÂaliseront, et je ferai tout ce que je deÂsire. J'appelle de l'orient un oiseau de proie, d'un pays lointain l'homme de mes projets. Ce que j'ai dit, je le fais arriver ; ce que j'ai facËonneÂ, je le fais. Ecoutez-moi, hommes au cúur indomptable, vous qui Ãetes loin de la justice ! Je fais approcher ma justice Ð elle n'est pas loin Ð et mon salut Ð il ne tardera pas. Je mettrai le salut en Sion, pour IsraeÈl, ma splendeur.

La ruine prochaine de Babylone Descends, assieds-toi dans la poussieÁre, Babylone 47 jolie ! Ãne, Assieds-toi Áa terre, sans tro fille des ChaldeÂens ! On ne t'appellera plus « DeÂlicate et ChoyeÂe ». 2 Prends le moulin et mouds de la farine ; retire ton voile,

8

9 10

11

12 13

47

Souvenez-vous 44.21. Ð soyez des hommes : traduction incertaine d'un verbe qui n'apparaõÃt qu'ici ; autres traductions soyez fermes, ou ranimez votre ardeur. Ð ReÂfleÂchissez-y : cf. 42.25n ; 44.19n. Ð transgresseurs : autre traduction reÂvolteÂs. lointain passe 41.22+ ; cf. 43.18. Ð Dieu traduit successivement ici les mots heÂbreux 'El (40.18n ; Gn 21.33n) et 'Elohim (Gn 1.1n). deÁs le commencement : cf. 40.21+ ; c'est ici le terme de Gn 1.1n. Ð deÁs le temps jadis 45.21. Ð Mes projets : cf. v. 11 ; 5.19n ; Ps 33.11. Ð ce que je deÂsire 44.28. de l'orient 41.2,25. Ð d'un pays lointain ou d'une terre lointaine. Ð de mes projets : cf. 5.19n ; 40.13n. Ð ce que j'ai facËonneÂ... : autre traduction ce que j'ai preÂpareÂ, je l'exeÂcute ; cf. 43.1+. hommes... : litt. indomptables de cúur ; cf. 1.24+ ; 49.26+ ; Gn 49.24n ; Ps 76.6. approcher 51.5 ; cf. 50.8 ; 55.6 ; 56.1. Ð justice / salut 45.8+. Ð pour IsraeÈl... : autre traduction aÁ IsraeÈl je donnerai ma splendeur.

3

4

5

6

7

8

9

10

4

Babylone jolie (litt. vierge de la fille de Babylone ; cf. 1.8n) endeuilleÂe et deÂchue ; cf. 13.1+,19 ; 48.14-20 ; Lm 1.1. Ð ChaldeÂens v. 5 ; 23.13n. Ð On ne t'appellera plus v. 5 ; cf. 51.22 ; 52.1. Ð DeÂlicate et ChoyeÂe (ou RaffineÂe) : meÃmes termes heÂbreux en Dt 28.54,56.  crit les gestes habituels des esclaves. Ð 2 L'ensemble du verset de le moulin : Nb 11.8n. Ð retire : le meÃme verbe est traduit plus loin au v. 2 par deÂcouvre, au v. 3 par exposer. Il a aussi, souvent, le sens d'exiler. Ð voile : meÃme terme en Ct 4.1,3 ; 6.7. Ð fleuves : cf. Ps 137.1. 3 Ta nudite (Lm 1.8) sera exposeÂe (v. 2n) : cf. Ez 16.36s. Ð J'aurai : litt. je prendrai. Ð vengeance 34.8+. Ð je ne me laisserai arreÃter

Assieds-toi en silence et va dans les teÂneÁbres, fille des ChaldeÂens ! On ne t'appellera plus « Souveraine des royaumes ». Je m'eÂtais irrite contre mon peuple, j'avais profane mon patrimoine et je te les avais livreÂs ; tu n'as pas eu de compassion pour eux, tu as fait peser lourdement ton joug sur le vieillard. Tu disais : Je serai toujours souveraine ! Tu n'as pas reÂfleÂchi Áa tout cela, tu n'as pas songe Áa la suite. Ecoute maintenant ceci, voluptueuse, qui es assise en toute seÂcurite et qui te dis : Moi, et rien que moi ! Je ne serai jamais veuve, je ne connaõÃtrai pas la privation d'enfants ! Ces deux choses t'arriveront en un instant, le meÃme jour : la privation d'enfants et le veuvage ; elles fondront sur toi dans toute leur rigueur malgre la multitude de tes sortileÁges, malgre la puissance de tes pratiques magiques. Tu mettais ta confiance dans le mal que tu faisais, tu disais : Personne ne me voit !

par personne : texte obscur ; on pourrait comprendre je ne rencontrerai personne (pour me faire obstacle) ou je n'accepterai l'intercession de personne ; autres traductions possibles : je n'aurai pas recours aÁ un homme, je n'eÂpargnerai personne ; ou encore, en modifiant leÂgeÁrement le texte heÂbreu traditionnel : personne n'interceÂdera ou personne n'interviendra (53.12 ; 59.16). reÂdempteur 41.14n. Ð le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes 44.6+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4n. fille des ChaldeÂens v. 1n. Ð On ne t'appellera plus v. 1. Cf. 10.6s. Ð Je m'eÂtais irrite 54.8ns ; 57.16s ; 60.10 ; 64.4,8. Ð profane 43.28n. Ð mon patrimoine 58.14 ; 63.17 ; Dt 4.20 ; 32.9. Ð livreÂs 42.24+. Ð ton joug Jr 27.8,11. Ð le vieillard : cf. Lm 1.19 ; 2.21. toujours souveraine Ap 18.7. Ð pas reÂfleÂchi 42.25n. Ð tu n'as pas songe aÁ : autre traduction tu ne t'es pas souvenue de. Ð la suite : litt. sa suite (ou la suite de cela) ; autres traductions l'avenir ; la fin ; cf. Lm 1.9n. voluptueuse : autre terme heÂbreu qu'en v. 1n. Ð Moi, et rien que moi v. 10 ; cf. 46.9 ; So 2.15. Ð jamais veuve : cf. 54.1-6 ; Lm 1.1 ; Ap 18.7. Ces deux choses... 51.19. Ð le meÃme jour Ap 18.8. Ð dans toute leur rigueur : le terme heÂbreu eÂvoque l'ideÂe de totalite ou d'inteÂgralite ; cf. 1R 22.34n. Ð pratiques magiques : litt. liens, de meÃme au v. 12 ; meÃme racine que l'expression jeter des sorts en Dt 18.11 ; cf. Dn 2.2 ; Ap 18.23. le mal que tu faisais : litt. ton mal (v. 11n) ; un ms de QumraÃn a lu ta connaissance. Ð Personne ne me voit Ez 8.12 ; Ps 10.11. Ð la teÃte : sous-entendu dans le texte. Ð Moi... v. 9+. $

$

5 6

$

$

releÁve le bas de ta robe, deÂcouvre tes cuisses, traverse les fleuves ! Ta nudite sera exposeÂe, on verra ton deÂshonneur. J'aurai ma vengeance, je ne me laisserai arreÃter par personne. Notre reÂdempteur a pour nom le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes ; c'est le Saint d'IsraeÈl.

7

1

8

9

10

$


EÂSAIÈE 47±48

11

12

13

14

15

Ta sagesse et ta connaissance t'ont tourne la teÃte, et tu te disais : Moi, et rien que moi ! Un malheur viendra sur toi, sans que tu en connaisses l'aurore ; la calamite tombera sur toi, sans que tu puisses la conjurer ; la tourmente viendra sur toi Áa l'improviste, sans que tu le saches. Reste donc au milieu de tes pratiques magiques et de la multitude de tes sortileÁges, pour lesquels tu t'es fatigueÂe depuis ta jeunesse ! Peut-eÃtre pourras-tu en tirer profit, peut-eÃtre parviendras-tu Áa inspirer de la terreur ! Tu t'es fatigueÂe Áa force de demander conseil : qu'ils se leÁvent donc et qu'ils te sauvent, ceux qui quadrillent le ciel, qui observent les Âetoiles, qui annoncent, d'apreÁs les nouvelles lunes, ce qui doit t'arriver ! Ils seront comme de la paille : Ãlera ; un feu les bru ils n'eÂchapperont pas aux flammes : ce n'est pas de la braise pour leur pain, un brasier devant lequel on s'assied. VoilaÁ ce que deviendront ceux pour lesquels tu te fatiguais. Ceux avec qui tu as commerce depuis ta jeunesse Ãte : erreront chacun de son co pour toi, pas de sauveur !

Appel, reproches, promesses aÁ IsraeÈl Ecoutez, maison de Jacob, 48 vous qui portez le nom d'IsraeÈl et qui Ãetes sortis des eaux de Juda ; vous qui preÃtez serment par le nom du SEIGNEUR et qui Âevoquez le Dieu d'IsraeÈl, mais sans loyaute ni justice ! 2 Car ils tirent leur nom de la ville sacre Âe et ils s'appuient sur le Dieu d'IsraeÈl dont le nom est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes.

11

malheur : le meÃme mot heÂbreu est traduit par mal au v. 10. Ð sans que tu en connaisses l'aurore (au sens d'origine ou d'issue) : autre traduction sans que tu saches le conjurer (cf. 8.20n), en paralleÁle avec l'autre verbe rendu par conjurer qui est habituellement traduit par faire l'expiation (annuler en 28.18). Ð aÁ l'improviste : autre traduction tout aÁ coup (cf. 29.5 ; 30.13 ; 48.3). Les chroniques babyloniennes soulignent que Babylone a eÂte prise sans combat (cf. Dn 5.30). pratiques magiques v. 9n. Ð tirer profit 44.9+. de demander conseil : litt. de conseils 5.19n. Ð qu'ils se leÁvent... 57.13 ; Dt 32.28 ; Jr 2.28. Ð quadrillent : les astrologues babyloniens divisaient le ciel en zones d'eÂtude pour lire l'avenir d'apreÁs la position des astres. ils n'eÂchapperont pas : litt. ils ne deÂlivreront pas leur aÃme ; cf. Gn 1.20n. Ð aux flammes : litt. aÁ la main de la flamme ; cf. 44.16ss. pas de sauveur 45.20+. $

12 13

14 15

48

des eaux : peut-eÃtre celles de l'accouchement. Tg de la semence de Juda. Ð Juda 40.9 ; 44.26 ; 65.9. Ð preÃtez serment... 19.18 ; 65.16 ; Dt 6.13 ; 10.20 ; Jr 4.2. Ð eÂvoquez : cf. 26.13n. Ð sans loyaute ni justice : 29.13 ; cf. Jr 5.2 ; Za 8.8.  e (ou sainte ) 52.1. Ð ils s'appuient Ps 71.6. Ð le SEI2 ville sacre  es 44.6+. GNEUR (YHWH) des Arme  ... 3 Depuis longtemps (litt. depuis lors, cf. 45.21) j'avais annonce 41.22+. Ð ce qui s'est passe ou le passeÂ, les eÂveÂnements du passeÂ. Ð c'est arrive 44.8 ; 45.21.

3

4

5

6

7

8

9

10

11

4

5 6

7

8 9

$

1

10

$

$

11

917

Depuis longtemps j'avais annonce ce qui s'est passe ; c'est sorti de ma bouche, et je l'ai fait entendre ; tout Áa coup j'ai agi, et c'est arriveÂ. Sachant que tu es reÂtif, que ta nuque est une barre de fer et que tu as un front de bronze, je te l'ai annonce deÁs longtemps, je te l'ai fait entendre avant que cela n'arrive, afin que tu ne dises pas : C'est mon idole qui l'a fait, c'est ma statue ou mon image de meÂtal fondu qui l'a ordonneÂ. Tu entends ! Regarde tout cela ! Et vous, ne l'annoncerez-vous pas ? Je te fais entendre des choses nouvelles, deÁs maintenant, des choses tenues en reÂserve, que tu ne connaissais pas. Ce n'est pas depuis longtemps qu'elles sont creÂÂees, mais maintenant ; jusqu'aÁ ce jour, tu n'en avais rien entendu, pour que tu ne dises pas : Eh ! je le savais ! Tu n'as rien entendu, tu n'as rien su, ton oreille n'a rien percËu Áa l'avance. Car je savais que tu n'es qu'un traõÃtre, et que depuis le ventre de ta meÁre on t'appelle « ReÂvolte ». A cause de mon nom, je suspends ma coleÁre ; Áa cause de la louange qui m'est due, je me contiens envers toi, pour ne pas te retrancher. Je t'ai fait fondre, mais ce n'est pas pour de l'argent ; je t'ai Âeprouve au creuset de l'affliction. De moi-meÃme, de moi-meÃme, j'agirai.

reÂtif : litt. dur, raide ; le texte joue sur les composants de l'expression habituellement traduite par eÃtre, se montrer reÂtif, litt. avoir la nuque raide ; cf. Ex 32.9n ; Dt 9.6,13 ; 2R 17.14 ; Jr 7.26. Ð une barre : litt. un nerf, un tendon. Cf. Jr 44.18. Tu entends... : autre traduction tu as entendu ; vois (aÁ preÂsent) toute la chose (c.-aÁ-d. la parole accomplie) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire tu as entendu et vu tout cela ou tout cela, tu l'as entendu. Ð choses nouvelles 42.9+. Ð tenues en reÂserve : le verbe heÂbreu correspondant est traduit par preÂserver en 42.6n. Ð que tu ne connaissais pas : cf. Jr 33.3. jusqu'aÁ ce jour : litt. aÁ la face du jour ; on pourrait aussi rattacher cette expression aÁ ce qui preÂceÁde et comprendre elles sont creÂeÂes... en plein jour. n'a rien percËu : litt. n'a pas eÂte ouverte. Ð traõÃtre Jr 5.11 ; Os 5.7. Ð depuis le ventre de ta meÁre 44.2n. Ð ReÂvolte : cf. 43.27 ; 46.8. A cause de mon nom : cf. v. 11 ; 43.25+ ; voir aussi Ex 32.11-14 ; 34.6 ; Ez 36.22. Ð je me contiens : litt. je me muselle. pas pour de l'argent : autre traduction pas dans l'argent, ce qui ferait allusion aÁ un proceÂde de raffinage du plomb par l'argent (cf. Jr 6.27-30). Ð eÂprouve : le verbe correspondant peut eÃtre traduit par choisir (cf. 42.1n), ici au sens de seÂparer des scories (cf. Za 13.9). De moi-meÃme ou aÁ cause de moi ; cf. v. 9. Ð me laisserais-je profaner : d'apreÁs un ms de QumraÃn , Syr et Vg . Le texte heÂbreu traditionnel porte serait-il profane ; d'apreÁs LXX , certains le $

$

$

$

$


EÂSAIÈE 48±49

918

Comment me laisserais-je profaner ! Je ne donnerai pas ma gloire Áa un autre. 12

13

14

15

16

17

18

19

20

Ecoute-moi, Jacob, IsraeÈl, toi que j'ai appele ! C'est moi ! C'est moi qui suis le premier, c'est aussi moi qui suis le dernier. C'est ma main qui fonde la terre, c'est ma main droite qui a tendu le ciel : je les appelle, et ensemble ils se preÂsentent. Vous tous, rassemblez-vous, Âecoutez ! Qui d'entre eux a annonce cela ? Celui que le SEIGNEUR aime fera ce qu'il deÂsire Áa l'encontre de Babylone, et son bras s'abattra sur les ChaldeÂens. C'est moi, moi seul, qui ai parleÂ, et je l'ai appele ; je l'ai fait venir, et son úuvre reÂussira. Approchez-vous de moi, Âecoutez ! DeÁs le commencement, je n'ai pas parle en cachette, deÁs l'origine de ces choses, j'eÂtais laÁ. Et maintenant, le Seigneur DIEU m'a envoyeÂ, avec son souffle.

15 16 17 18 19

20

22

Il n'y a pas de paix, dit le SEIGNEUR, pour les meÂchants.

Le serviteur du SEIGNEUR, lumieÁre des nations  Iles, e coutez-moi ! 49 Peuples lointains, preÃtez attention ! Le SEIGNEUR m'a appele depuis le ventre maternel, il a Âevoque mon nom depuis les entrailles de ma meÁre. 2 Il a rendu ma bouche semblable Á a une ÂepeÂe aceÂreÂe, il m'a couvert de l'ombre de sa main ; il a fait de moi une fleÁche aigueÈ, il m'a cache dans son carquois. 3 Et il m'a dit : Tu es mon serviteur, Israe Èl, c'est en toi que je montre ma splendeur. 4 Mais moi, j'ai dit : C'est pour rien que je me suis fatigueÂ, Ainsi parle le SEIGNEUR, ton reÂdempteur, c'est pour le chaos, la futiliteÂ, que j'ai Âepuise ma le Saint d'IsraeÈl : force ; Moi, le SEIGNEUR (YHWH), ton Dieu, assureÂment, mon droit est aupreÁs du SEIGNEUR et ma reÂcompense aupreÁs de mon Dieu. je t'instruis pour ton profit, 5 Maintenant le SEIGNEUR parle, Á tu marches. je te conduis dans la voie ou lui qui me facËonne depuis le ventre de ma meÁre Oh ! si tu preÃtais attention Áa mes commandements ! pour que je sois son serviteur, Ta paix serait comme un fleuve pour ramener Áa lui Jacob, et ta justice comme les flots de la mer ; pour qu'IsraeÈl soit rassemble aupreÁs de lui ; ta descendance serait comme le sable, je suis glorifie aux yeux du SEIGNEUR, ta progeÂniture comme les grains de sable ; car mon Dieu a Âete ma force. son nom ne serait pas retrancheÂ, il ne disparaõÃtrait 6 Il a dit : C'est peu de chose que tu sois mon servipas de devant moi. teur pour relever les tribus de Jacob Sortez de Babylone, et pour ramener les restes d'IsraeÈl : fuyez d'entre les ChaldeÂens ! j'ai fait de toi la lumieÁre des nations, Avec des cris de joie pour que mon salut parvienne annoncez-le, faites-le entendre ; jusqu'aux extreÂmiteÂs de la terre. propagez-le jusqu'aux extreÂmiteÂs de la terre, modifient pour lire comment mon nom serait-il profane ? Cf. 52.5 ; Ez 20.9,14 ; 36.22s. Ð ma gloire aÁ un autre 42.8. C'est moi 41.4n. Ð premier / dernier 41.4+. 42.5s ; 45.12. Qui d'entre eux : peut-eÃtre les astres, consulteÂs par l'astrologie babylonienne ; de nombreux mss portent qui d'entre vous. Ð annonce 41.22+. Ð Celui que le SEIGNEUR aime : Cyrus (44.26±45.1) ; cf. 53.10. Ð Babylone 47.1ss. Ð s'abattra sur : sous-entendu dans le texte (?) ; au lieu de et son bras LXX a lu et (sur) sa descendance, les ChaldeÂens, ce qui correspondrait aÁ une variante mineure du texte heÂbreu traditionnel. son úuvre (litt. sa voie, son chemin)... : autre traduction son voyage aboutira, cf. Gn 24.21 ; cf. Dt 28.29n. en cachette 45.19+. Ð avec son souffle ou avec son Esprit 42.1 ; 61.1 ; Mi 3.8. ton reÂdempteur 41.14n. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. Oh ! si... : cf. Ps 81.14-17. Ð Ta paix... : cf. v. 22 ; 66.12. descendance (44.3) / sable 10.22+ ; cf. Gn 22.17. Ð ta progeÂniture : litt. la progeÂniture de tes entrailles. Ð son nom : LXX ton nom ; cf. 66.22 ; 1S 24.22 ; Ps 37.38. Ð il ne disparaõÃtrait pas... : autre traduction il ne serait pas deÂtruit devant moi. Sortez de Babylone v. 14 ; 52.11 ; cf. Jr 51.6 ; Ap 18.4. Ð propagezle : litt. faites-le sortir ; cf. Ps 126.1s. Ð jusqu'aux extreÂmiteÂs : litt. jusqu'aÁ l'extreÂmiteÂ. Ð assure la reÂdemption 41.14n. Ð son serviteur 41.8+. $

12 13 14

21

dites : le SEIGNEUR a assure la reÂdemption de Jacob, son serviteur ! Ils n'auront pas soif Á il les conduira : dans les lieux desseÂcheÂs ou il fera jaillir pour eux l'eau du rocher, il fendra le rocher, et l'eau coulera.

21 22

49

43.20 ; 49.10 ; cf. Ex 17.1-7 ; Ps 78.15s. V. 17 ; 57.21 ; cf. 59.8.  : cf. 42.1-6. Ð depuis le ventre... 1 Iles 11.11+ ; 41.1. Ð m'a appele v. 5 ; 44.2n. Ð il a eÂvoque : litt. il a fait meÂmoire, le verbe heÂbreu est traduit par invoquer en 26.13n ; 48.1. Ð Voir nom . bouche / eÂpeÂe : cf. He 4.12 ; Ap 1.16 ; 19.13n. Ð il m'a couvert... 51.16. Ð dissimule : cf. Dt 32.34. mon serviteur 41.8+ ; cf. v. 5. Ð ma splendeur : cf. 44.23. pour rien... : cf. 65.23 ; Jr 51.58. Ð le chaos 45.18n. Ð mon droit... : cf. 40.27. depuis le ventre de ma meÁre v. 1. Ð ramener : ici la mission du serviteur le distingue d'IsraeÈl ; cf. v. 3 ; Mt 23.37 ; Jn 11.52. Ð pour qu'IsraeÈl soit rassemble aupreÁs de lui : d'apreÁs une lecture traditionnelle du texte heÂbreu, un ms de QumraÃn et des versions anciennes ; autre lecture pour qu'IsraeÈl ne soit pas rassembleÂ. D'apreÁs Syr , certains modifient le texte heÂbreu traditionnel de facËon aÁ lire pour que j'assemble... Ð glorifie : cf. 43.4. Ac 13.47. Ð relever les tribus de Jacob : Siracide 48.10 applique cette expression au retour d'Elie. Ð les restes : litt. les preÂserveÂs ; une autre forme du meÃme verbe est traduite par proteÂger au v. 8. Ð lumieÁre des nations 42.6+. Ð pour que mon salut parvienne : autre traduction pour que tu sois mon salut. Ð jusqu'aux extreÂmiteÂs : litt. jusqu'aÁ l'extreÂmite ; cf. 45.22+. $

2 3 4 5

$

$

$

$

$

6

$


EÂSAIÈE 49

7

8

9

10

11

12

13

14

7

La deÂlivrance des exileÂs Voici ce que dit le SEIGNEUR, le reÂdempteur, le Saint d'IsraeÈl, Áa celui dont la vie est meÂpriseÂe, celui que la nation a en abomination, l'esclave des dominateurs : des rois le verront et ils se leÁveront, des princes et ils se prosterneront, Áa cause du SEIGNEUR, qui est digne de confiance, du Saint d'IsraeÈl, qui t'a choisi. Ainsi parle le SEIGNEUR : Au temps de la faveur je t'ai reÂpondu et au jour du salut je t'ai secouru ; je te preÂserve pour faire de toi l'alliance du peuple, pour relever le pays et pour distribuer les patrimoines deÂvasteÂs ; pour dire aux prisonniers : Sortez ! et Áa ceux qui sont dans les teÂneÁbres : Paraissez ! Ils pourront paõÃtre sur les chemins et ils trouveront des paÃturages sur toutes les pistes. Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif ; la chaleur torride et le soleil ne les feront plus souffrir ; car celui qui a compassion d'eux sera leur guide, et il les conduira vers des sources. Je transformerai toutes mes montagnes en chemins, et mes routes seront rehausseÂes. Ils sont laÁ, ils arrivent de loin, ils arrivent, les uns du nord et de l'ouest, les autres du pays de Sinim. Ciel, pousse des cris de joie ! Terre, sois dans l'alleÂgresse ! Montagnes, Âeclatez en cris de joie ! Car le SEIGNEUR console son peuple, il a compassion de ses pauvres.

15

16 17

18

19

20

21

22

23

JeÂrusalem rebaÃtie et repeupleÂe Sion disait : Le SEIGNEUR m'a abandonneÂe, le Seigneur m'a oublieÂe ! Voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 8,22,25). Ð le reÂdempteur ... : litt. le reÂdempteur (41.14n) d'IsraeÈl, son Saint (cf. 1.4+). Ð celui dont la vie (sur le mot correspondant, voir Gn 1.20n) est meÂpriseÂe : traduction d'apreÁs un ms de QumraÃn et plusieurs versions anciennes (53.3+). Le texte heÂbreu traditionnel pourrait aussi eÃtre lu, avec LXX , celui qui meÂprise sa vie. Ð que la nation... : traduction d'apreÁs des versions anciennes. HeÂbreu celui qui a la nation (ou, peut-eÃtre, les non-Juifs , les paõÈens) en abomination. Ð l'esclave : le meÃme mot a eÂte traduit par serviteur dans les v. preÂceÂdents, cf. 42.1+. Ð des rois le verront... v. 23 ; 52.15. Au temps de la faveur : cf. 61.2 ; 2Co 6.2. Ð je te preÂserve (ou je te facËonne ; cf. v. 6n)... 42.6n. Ð peuple 40.7+. Sortez 42.7 ; 48.20. Ð Paraissez : litt. soyez deÂcouverts (cf. 47.2n). Ð sur les chemins : LXX sur tous les chemins. Ð pistes 41.18n. Ap 7.16. Ð faim / soif : cf. Jn 4.14 ; 7.35. Ð chaleur torride 35.7n. Ð ne les feront plus souffrir : litt. ne les frapperont pas. Ð sources 41.17s. 40.3+. Cf. 43.5+. Ð de l'ouest : litt. de la mer. Ð Sinim : pays non identifieÂ. LXX le pays des Perses. Certains, s'appuyant sur un ms de QumraÃn, modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire SyeÁne (c.-aÁ-d. Assouan, en Haute-Egypte), comme en Ez 29.10 ; 30.6. Ciel... Terre... Montagnes... 44.23+. Ð console 40.1+. Cf. 40.27 ; 54.6 ; 60.15 ; Os 11.8 ; Ps 89.39-52 ; Lm 5.22. Ð Le SEI$

15

$

$

16 17

$

$

8 9 10

11 12

13 14

919

Une femme oublie-t-elle son nourrisson ? N'a-t-elle pas compassion du fils qui est sorti de son ventre ? Quand elle l'oublierait, moi je ne t'oublierais pas. Je t'ai graveÂe sur mes mains ; tes murs sont constamment devant moi. Tes fils accourent ; ceux qui t'ont raseÂe et reÂduite en ruines sortiront de toi. LeÁve les yeux et regarde tout autour : tous se rassemblent, ils viennent vers toi. Par ma vie, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð tu les reveÃtiras tous comme une parure. Tu les attacheras Áa toi, Áa la manieÁre d'une marieÂe. Oui, tes ruines, tes lieux deÂvasteÂs, cette terre de deÂcombres, tes habitants y seront deÂsormais Áa l'eÂtroit ; et ceux qui te deÂvoraient s'eÂloigneront. Ils te le reÂpeÂteront, ces fils dont tu avais Âete priveÂe : L'espace est trop Âetroit pour moi ; fais-moi de la place, pour que je puisse m'installer. Et tu te diras : Qui me les a donneÂs ? Car j'eÂtais priveÂe d'enfants, j'eÂtais steÂrile. J'eÂtais exileÂe, reÂpudieÂe : qui les a ÂeleveÂs ? J'eÂtais resteÂe seule : Á Âetaient-ils ? ceux-ci, ou Ainsi parle le Seigneur DIEU : Je leÁverai ma main vers les nations, j'eÂleÁverai ma bannieÁre vers les peuples ; ils rameÁneront tes fils dans leurs bras, ils porteront tes filles sur leurs Âepaules. Des rois seront tes nourriciers, et leurs princesses tes nourrices ; ils se prosterneront devant toi, face contre terre, et ils leÂcheront la poussieÁre de tes pieds ;  breu YHWH / 'AdonaõÈ, cf. Ex 3.15n. GNEUR / le Seigneur : he fils qui est sorti de son ventre : cf. Pr 31.2 ; voir aussi Gn 15.4n ; Jb 19.17. Ð Quand elle l'oublierait : litt. quand elles l'oublieraient. Ð je ne t'oublierais pas 44.21n ; cf. Jr 31.20. sur mes mains : cf. 44.5. Tes fils : des versions anciennes ont lu tes baÃtisseurs, comme un ms de QumraÃn , ce qui correspond aÁ une autre vocalisation des meÃmes consonnes heÂbraõÈques ; cf. v. 20 ; 60.4 ; 62.5n. LeÁve les yeux... 60.4. Ð Par ma vie : litt. je suis vivant, formule de serment ; cf. 45.23 ; Os 4.15. ceux qui te deÂvoraient : cf. Jr 51.34. Ils te le reÂpeÂteront : litt. ils diront encore aÁ tes oreilles. Ð dont tu avais eÂte priveÂe : autre traduction que tu avais perdus ; cf. 47.9 ; Lm 1.5 ; 2.21. Ð L'espace... 54.2. steÂrile 54.1. Ð eÂleveÂs 1.2 ; cf. 66.8. bannieÁre 5.26+ ; 11.10-12. Ð rameÁneront tes fils 60.9. Ð dans leurs bras : litt. dans le sein, terme heÂbreu rare qui deÂsigne sans doute la poche formeÂe par un pan de veÃtement releve (cf. Ne 5.13). Voir encore Es 60.4 (autre terme) ; Baruch 5.6 : « Ils sortirent de tes portes aÁ pied, pousseÂs par des ennemis, mais Dieu les fit revenir vers toi, porteÂs glorieusement comme sur un troÃne royal. » nourriciers / nourrices 60.16. Ð se prosterneront v. 7 ; 60.14+. Ð tu sauras 41.20 ; 43.10 ; 45.6 ; Ez 6.7+. Ð ceux qui m'espeÁrent ou qui mettent en moi leur espeÂrance 30.18+ ; cf. 51.5+. $

18 19 20

21 22

$

23


EÂSAIÈE 49±51

920

ainsi tu sauras que je suis le SEIGNEUR (YHWH), et ceux qui m'espeÁrent ne seront pas honteux. 24 25

26

50

2

3

4

Le butin du guerrier lui sera-t-il repris ? La capture du juste Âechappera-t-elle ? En effet, ainsi parle le SEIGNEUR : la capture du guerrier sera reprise, et le butin de la brute Âechappera ; j'attaquerai ceux qui t'attaquent et je sauverai tes fils. Ceux qui t'exploitent, je leur ferai manger leur propre chair ; ils s'enivreront de leur sang comme de vin nouveau ; ainsi tous sauront que je suis le SEIGNEUR (YHWH), ton Sauveur, ton reÂdempteur, l'Indomptable de Jacob. Dieu a les moyens de sauver son peuple Ainsi parle le SEIGNEUR : Á est l'attestation de rupture Ou avec laquelle j'ai reÂpudie votre meÁre ? Ou bien, auquel de mes creÂanciers vous ai-je vendus ? C'est Áa cause de vos fautes que vous avez Âete vendus et c'est Áa cause de vos transgressions que votre meÁre a Âete reÂpudieÂe. Je suis venu : pourquoi n'y avait-il personne ? J'ai appele : pourquoi personne n'a-t-il reÂpondu ? Mon bras est-il donc trop court pour libeÂrer ? N'ai-je pas assez de force pour deÂlivrer ? Quand je rabroue la mer, je la desseÁche ; je reÂduis les fleuves en deÂsert ; leurs poissons pourrissent, faute d'eau, ils meurent de soif. Je reveÃts le ciel d'obscurite et je fais d'un sac sa couverture. Le serviteur du SEIGNEUR Le Seigneur DIEU m'a donne le langage des disciples, pour que je sache soutenir par une parole celui qui est Âepuise ;

5

6

7

8

9

10

11

$

5 6

$

$

 pudiation ; cf. 49.14 ; 54.4-8 ; Dt 1 l'attestation de rupture ou de re 24.1ss ; Jr 3.8 ; Os 2.4 ; Mt 19.7. Ð votre meÁre : cf. 49.20-22 ; 66.712. Ð vendus 52.3 ; Ps 44.13 ; cf. Ex 21.7. Ð aÁ cause de vos fautes : cf. 40.2 ; 42.24. ReÂpudiation et vente (pour l'esclavage) eÂvoquent l'exil, conseÂquence de la rupture de l'alliance. 2 personne : cf. 41.28+ ; voir aussi 65.12 ; 66.4 ; Jr 7.13 ; 35.17. Ð Mon bras (ou ma main)... trop court(e) : cf. 37.27n ; 59.1 ; Nb 11.23. Ð Quand je rabroue... 17.13+ ; 51.20. Ð la mer... 44.27 ; 51.10 ; Ex 14.26 ; Na 1.4 ; Ps 106.9. Ð pourrissent : litt. puent, cf. Ex 7.18-21. 3 Ex 10.21-23. Ð sac : veÃtement de deuil ; cf. 58.5 ; Ap 6.12.  ... : cf. 49.1ss. Ð le langage (litt. la langue) des disci4 m'a donne ples : c.-aÁ-d., sans doute, un langage aÁ la fois approprie aÁ celui qui est aÁ l'eÂcoute de Dieu (le propheÁte comme disciple) et approprie aÁ ceux qui l'entendront (les disciples du propheÁte) ; cf. $

54.13. Ð soutenir : LXX reÂpondre aÁ. Ð eÂpuise 40.29. Ð Autre traduction ... pour que je sache soutenir celui qui est eÂpuise ; il fait surgir une parole ; chaque matin il me fait dresser l'oreille. rebelle 63.10 ; cf. Ph 2.8 ; He 5.8. Ð je ne me suis pas deÂrobe : autre traduction je n'ai pas deÂvie ; cf. Ps 53.4n. Cf. Lm 3.30 ; Mt 5.39 ; 26.67// ; 27.30//. Ð je ne me suis pas deÂtourne : litt. je n'ai pas cache ma face aux insultes... ; le terme heÂbreu correspondant aÁ insultes est apparente au verbe traduit par eÃtre confus au v. 7 (cf. 30.3 ; 45.16 ; Ez 16.27n ; 34.29 ; 36.67n,15). visage / granit (ou silex, Dt 8.15n) : Jr 1.18 ; Ez 3.7-9 ; cf. Lc 9.51n. Cf. Jb 13.18s ; Rm 8.31-34. Ð justifie : cf. 43.9n. Ð proche 46.13+ ; 55.6. Ð Qui s'oppose aÁ mon droit : litt. qui est le maõÃtre (ba`al ) de mon droit ? qui me condamnera ? autre traduction qui me deÂclarera meÂchant ? meÃme formule en 54.17 ; cf. Dt 25.1n ; Jb 9.20n ; voir aussi Jn 8.46. Ð mites 51.8 ; Os 5.12 ; Jb 13.28. Voir crainte . Ð en eÂcoutant : LXX qu'il eÂcoute ; cf. Ex 23.21 ; Dt 4.30. Ð teÂneÁbres / clarte 42.7 ; 49.9 ; cf. Jn 12.35. Ð Voir nom . vous qui vous armez... : litt. vous qui ceignez ; certaines versions anciennes ont compris qui attisez. Ð vous vous coucherez : cf. 43.17. $

$

50

Qui parmi vous craint le SEIGNEUR, en Âecoutant son serviteur ? Quiconque marche dans les teÂneÁbres et manque de clarteÂ, qu'il mette sa confiance dans le nom du SEIGNEUR et qu'il s'appuie sur son Dieu ! Vous tous qui allumez un feu, vous qui vous armez de projectiles incendiaires, allez dans votre feu, dans la fournaise, avec les projectiles incendiaires que vous avez enflammeÂs ! C'est par ma main que cela vous est arrive ; c'est pour la souffrance que vous vous coucherez !

Un salut qui n'a pas de fin Ecoutez-moi, 51 vous qui poursuivez la justice,

du guerrier : cf. Mt 12.29. Ð juste : un ms de QumraÃn et plusieurs versions anciennes lisent ici brute, comme au v. 25. 25 la capture du guerrier... Jr 31.11 ; Mc 3.27+//. Ð j'attaquerai : le verbe correspondant est aussi traduit par accuser, chercher querelle ; cf. 41.11n ; cf. Ps 35.1n ; autre traduction celui qui te prend aÁ partie, c'est moi qui le prendrai aÁ partie. 26 leur propre chair : cf. 9.19. Ð ils s'enivreront de leur sang 63.6 ; cf. Ap 16.4-6. Ð tous : litt. toute chair . Ð Sauveur 43.3+. Ð reÂdempteur 41.14n. Ð Indomptable de Jacob 60.16 ; cf. 1.24 ; 46.12 ; Gn 49.24n. 24

chaque matin, il Âeveille, il Âeveille mon oreille, pour que j'eÂcoute Áa la manieÁre des disciples. Le Seigneur DIEU m'a ouvert l'oreille, et moi, je ne me suis pas rebelle et je ne me suis pas deÂrobeÂ. J'ai livre mon dos Áa ceux qui me frappaient et mes joues Áa ceux qui m'arrachaient la barbe ; je ne me suis pas deÂtourne des insultes et des crachats. Mais le Seigneur DIEU m'a secouru ; c'est pourquoi je n'ai pas Âete confus, c'est pourquoi j'ai rendu mon visage semblable Áa du granit, sachant que je n'aurais pas honte. Celui qui me justifie est proche : qui veut m'accuser ? Comparaissons ensemble ! Qui s'oppose Áa mon droit ? Qu'il s'avance vers moi ! Le Seigneur DIEU viendra Áa mon secours : qui me condamnera ? Ils tomberont tous en lambeaux comme un veÃtement, les mites les deÂvoreront.

7 8

$

$

9

10

$

$

11

51

Cf. Mt 27.60//. Ð poursuivez la justice So 2.3 ; Mt 5.6 ; 6.33. Ð rocher cf. 17.10+ ; Dt 32.18. Ð creux : terme apparente aÁ celui qui deÂsigne la femme en Gn 1.27 ; cf. v. 2 Ð trancheÂe ou citerne.

1

$


EÂSAIÈE 51

2

3

4

5

6

7

8

9

2

qui cherchez le SEIGNEUR ! Portez les regards sur le rocher Á vous avez Âete tailleÂs, d'ou sur le creux de la trancheÂe Á vous avez Âete tireÂs. d'ou Portez les regards sur Abraham, votre peÁre, et sur Sara qui vous a mis au monde ; car quand il Âetait seul je l'ai appeleÂ, puis je l'ai beÂni et multiplieÂ. Ainsi le SEIGNEUR console Sion, il console toutes ses ruines ; il rendra son deÂsert semblable Áa l'Eden et sa plaine aride au jardin du SEIGNEUR. On trouvera en elle la gaiete et la joie, la louange et le chant des psaumes. PreÃte attention Áa moi, mon peuple ! preÃte l'oreille, ma nation ! Car de moi sortira la loi ; je ferai jaillir mon jugement pour qu'il soit la lumieÁre des peuples. Ma justice est proche, mon salut va paraõÃtre et mes bras jugeront les peuples ; les Ãõles mettent leur espeÂrance en moi, elles attendent mon bras. Levez les yeux vers le ciel, puis regardez sur la terre, en bas. Car le ciel se dissipera comme une fumeÂe, la terre tombera en lambeaux comme un veÃtement, et ses habitants mourront comme des mouches ; mais mon salut durera toujours, et ma justice ne sera pas briseÂe. Ecoutez-moi, vous qui connaissez la justice, peuple qui as ma loi dans ton cúur ! Ne craignez pas les outrages des hommes et ne soyez pas terrifieÂs par leurs injures. Car les mites les deÂvoreront comme un veÃtement, la teigne les deÂvorera comme de la laine ; mais ma justice durera toujours, et mon salut, de geÂneÂration en geÂneÂration. Eveille-toi, bras du SEIGNEUR ! Eveille-toi, Âeveille-toi ! ReveÃts-toi de force, bras du SEIGNEUR ! Eveille-toi, comme aux jours de jadis, Abraham, votre peÁre : cf. 63.16 ; Rm 4.11s. Ð Sara Gn 17.14ss. Ð il eÂtait seul Ez 33.24+. Ð beÂni / multiplie Gn 12.2+. console 40.1+. Ð deÂsert 41.18+. Ð Eden Gn 2.8+ ; cf. Ap 2.7 ; 22.2. Ð plaine aride 33.9n. Ð gaiete / joie : cf. Jr 33.11 ; Ps 51.10. Ð la louange ou l'action de graÃces, terme habituellement traduit par reconnaissance (cf. Lv 7.12n ; Jr 17.26 ; Ps 26.7n). Ð le chant des psaumes : meÃme terme en 12.2+ ; voir Ps 7.18n. attention 42.23. Ð peuple / nation : quelques mss portent peuples... nations. Ð de moi sortira la loi : cf. 2.3n ; 42.1nss. Ð je ferai jaillir... : traduction incertaine. En rattachant le dernier mot heÂbreu du v. au v. 5, on pourrait comprendre mon jugement (ou mon eÂquite ; mon droit ; cf. 42.1,3) sortira (ou s'imposera) comme lumieÁre des peuples (42.6+). Soudain je fais approcher ma justice (ou soudain ma justice est proche). Ma justice est proche 46.13+. Ð va paraõÃtre : litt. est sorti (cf. v. 4). Ð õÃles 11.11+ ; cf. 42.4. Ð bras v. 9+. Cf. 8.21s ; Ps 102.26s ; Mt 5.18 ; 24.35 ; 2P 3.7-12. Ð ses habitants... mouches : cf. 40.22. Ð ne sera pas briseÂe : le meÃme verbe, dans un sens diffeÂrent, est traduit par eÃtre terrifie au v. 7. ma loi dans ton cúur Dt 30.14 ; Jr 31.33. Ð les outrages : le meÃme mot est traduit par deÂshonneur en 4.1n ; 30.5 ; 47.3 ; cf. So 2.8. mites 50.9+. Eveille-toi... v. 17 ; 52.1 ; cf. Jg 5.12. Ð bras du SEIGNEUR v. 5 ;

10

11

12

13

14

15

16

17

18

$

3

4

5 6

7

8 9

$

$

10

921

au temps des geÂneÂrations d'autrefois ! N'est-ce pas toi qui abattis Rahav, qui transpercËas le dragon ? N'est-ce pas toi qui mis la mer Áa sec, les eaux du grand abõÃme, qui frayas dans les profondeurs de la mer un chemin pour le passage des gens reÂdimeÂs ? Ainsi ceux que le SEIGNEUR a libeÂreÂs reviendront, ils arriveront Áa Sion avec des cris de joie, une joie perpeÂtuelle couronnera leur teÃte ; la gaiete et la joie viendront Áa leur rencontre, le chagrin et les geÂmissements s'enfuiront. C'est moi, moi seul, qui vous console. Qui es-tu, pour avoir peur de l'homme mortel, de l'eÃtre humain, dont le sort est celui de l'herbe ? Tu oublierais le SEIGNEUR, celui qui te fait, qui deÂploie le ciel et fonde la terre ! Tu serais dans une frayeur continuelle, constante, devant la fureur de l'oppresseur, comme lorsqu'il s'appreÃte Áa deÂtruire ! Á donc est la fureur de l'oppresseur ? Ou BientoÃt celui qui est courbe dans un cachot sera Âelargi ; il ne mourra pas dans la fosse, et il ne manquera pas de pain. Je suis le SEIGNEUR, ton Dieu, qui agite la mer et fais gronder ses flots. Ð Son nom, c'est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. Ð J'ai mis mes paroles dans ta bouche et je t'ai couvert de l'ombre de ma main, en Âetendant un ciel et en fondant une terre, en disant Áa Sion : Tu es mon peuple ! Le SEIGNEUR va relever JeÂrusalem Eveille-toi, Âeveille-toi ! LeÁve-toi, JeÂrusalem, toi qui as bu de la main du SEIGNEUR la coupe de sa fureur, toi qui as bu, qui as vide jusqu'au fond la coupe d'eÂtourdissement ! De tous les fils qu'elle a mis au monde, il n'y en a aucun pour la conduire ; de tous les fils qu'elle a ÂeleveÂs, il n'y en a aucun pour la prendre par la main. 40.10+. Ð Rahav : cf. 30.7n ; Ps 89.11n ; Jb 9.13n ; 26.12. Ð le dragon : comme en 27.1+ ; une forme leÂgeÁrement diffeÂrente du meÃme terme deÂsigne le pharaon en Ez 29.3n. mer 50.2+ ; dans ce contexte cf. Jb 7.12n ; 38.8. Ð abõÃme 63.13 ; Gn 1.2. Ici comme au v. 9 la victoire du SEIGNEUR sur l'Egypte est associeÂe aÁ son úuvre creÂatrice ; voir eÂgalement 27.1 ; Ps 89.10s ; 104.7. Ð un chemin 43.16 ; Ex 14.21s. Ð gens reÂdimeÂs ou deÂlivreÂs, beÂneÂficiaires d'une reÂdemption ; cf. 35.9n. 35.10. C'est moi, moi seul (41.4n ; 43.25), qui vous console 40.1+. Ð de l'eÃtre humain ou de l'homme ; cf. Gn 1.26n. Ð herbe 40.6+. Tu oublierais : cf. Dt 32.15. Ð qui te fait 43.7+. Ð qui deÂploie le ciel... 42.5n ; cf. Za 12.1. Ð constante : cf. 52.5 ; Jb 15.20. dans un cachot : sous-entendu dans le texte. Ð fosse Ps 16.10. ton Dieu 55.5 ; 60.9. Ð qui agite : autres traductions qui fend ; qui apaise ; cf. Jr 31.35 ; Jb 26.12. Ð le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes 44.6+. mes paroles dans ta bouche 59.21 ; Dt 18.18+ ; Jr 1.9. Ð je t'ai couvert... 49.2. Eveille-toi v. 9+. Ð la coupe de sa fureur : cf. 42.25 ; Jr 25.15-29 ; 49.12 ; Ez 23.31-34 ; Ps 75.9 ; Lm 4.21. Ð qui as videÂ... : litt. qui as suce le calice de la coupe (de meÃme au v. 22) d'eÂtourdissement ; cf. Ps 60.5 ; Ap 14.10. De tous les fils 49.21s ; 60.4. Ð la conduire : cf. 40.11 ; 49.10. $

11 12 13 14 15

16 17

18


EÂSAIÈE 51±52

922 19

20

21 22

23

Ces deux choses te sont arriveÂes : qui te plaindra ? Le ravage et le deÂsastre, la famine et l'eÂpeÂe. Qui suis-je pour te consoler ? Tes fils en deÂfaillance gisaient Áa tous les coins de rues, comme une antilope dans un filet, chargeÂs de la fureur du SEIGNEUR, rabroueÂs par ton Dieu.

5

6

Ecoute, je te prie, malheureuse, toi qui es ivre Ð mais ce n'est pas de vin ! Ainsi parle ton Seigneur, le SEIGNEUR (YHWH), ton Dieu, qui deÂfend la cause de son peuple : Je prends de ta main la coupe d'eÂtourdissement, le fond de la coupe de ma fureur ; tu ne le boiras plus ! Je la mettrai dans la main de ceux qui te causaient du chagrin, qui te disaient : Courbe-toi, que nous passions ! Tu leur offrais ton dos comme le sol, comme la rue est offerte aux passants.

7

8

9

Le retour du SEIGNEUR aÁ JeÂrusalem

52 Eveille-toi, Âeveille-toi !

2

3

4

19

10

ReveÃts-toi de ta force, Sion ! ReveÃts tes habits de splendeur, JeÂrusalem, ville sacreÂe ! Car il n'entrera plus chez toi ni incirconcis, ni impur. Secoue ta poussieÁre, releÁve-toi, assieds-toi, JeÂrusalem ! DeÂtache les liens de ton cou, Sion la belle, toi qui es captive !

11

12

Car ainsi parle le SEIGNEUR : c'est pour rien que vous avez Âete vendus, et ce n'est pas Áa prix d'argent que vous serez reÂdimeÂs. Car ainsi parle le Seigneur DIEU : D'abord mon peuple descendit en Egypte pour y seÂjourner en immigreÂ. Ces deux choses 47.9. Ð qui te plaindra ? Jr 15.5n. Ð ravage / deÂsastre 59.7 ; 60.18 ; cf. Jr 4.6n. Ð Qui suis-je pour te consoler ? Un ms de QumraÃn et des versions anciennes portent qui te consolera ? Lm 1.2,9,16s. aÁ tous les coins de rues Lm 2.19 ; 4.1. Ð rabroueÂs 50.2. malheureuse : autres traductions pauvre (fille) ; humilieÂe 54.11 ; cf. 14.32 ; 32.17 ; 48.10 ; 49.13. Ð ivre... 29.9. V. 17. Courbe-toi... : allusion aÁ une pratique d'humiliation des vaincus, sans doute semblable aÁ celle que deÂcrit Jos 10.24.

13

22 23

52

Eveille-toi 51.9+. Ð ville sacreÂe (ou sainte ) 48.2. Ð n'entrera plus : cf. 47.1+. Ð incirconcis Ez 44.9 ; voir aussi circoncision ; pur , impur.  breu 2 Secoue ta poussieÁre : cf. 47.1. Ð assieds-toi : le terme he ainsi traduit est treÁs semblable aÁ celui qui a eÂte rendu par captive aÁ la fin du v. ; certains modifient leÂgeÁrement le texte heÂbreu traditionnel pour lire deux fois le meÃme mot et traduisent : JeÂrusalem, toi qui es captive... Sion la belle (litt. fille de Sion, cf. 1.8n) toi qui es captive. Cf. 49.25 ; Jr 48.46. Á prix d'argent... reÂdimeÂs ou 3 pour rien... vendus 45.13+. Ð pas a racheteÂs, repris ; autre traduction ... qu'aura lieu votre reÂdemption ; cf. 41.14n ; 1P 1.18. 4 descendit en Egypte Gn 12.10n ; 46±47. Ð seÂjourner en immigre : cf. Ex 12.48n. Ð l'Assyrien l'opprima 10.24. Ð pour rien : autre

6

7 8

$

1

$

$

$

Qu'ils sont beaux, sur les montagnes, les pas de celui qui porte la bonne nouvelle, qui proclame la paix, de celui qui porte l'heureuse nouvelle, qui proclame le salut, qui dit Áa Sion : Ton Dieu est roi ! C'est la voix de tes guetteurs : ils ÂeleÁvent la voix, tous ensemble ils poussent des cris de joie ; car c'est face Áa face qu'ils voient le SEIGNEUR revenir Áa Sion. Eclatez en cris de joie, toutes ensemble, ruines de JeÂrusalem ! Car le SEIGNEUR console son peuple, il assure la reÂdemption de JeÂrusalem. Le SEIGNEUR a mis Áa nu son bras saint sous les yeux de toutes les nations ; et toutes les extreÂmiteÂs de la terre verront le salut de notre Dieu. Partez, partez, sortez de laÁ ! Ne touchez rien d'impur ! Sortez du milieu d'elle ! Purifiez-vous, vous qui portez les ustensiles du SEIGNEUR ! Ne sortez pas dans la preÂcipitation, ne partez pas en fuyant ; car le SEIGNEUR marche devant vous, et le Dieu d'IsraeÈl sera ton arrieÁre-garde. Le serviteur du SEIGNEUR meÂprise et justifie Mon serviteur prospeÂrera ; il s'eÂleÁvera, il montera, il sera treÁs haut placeÂ. traduction aÁ la fin ; LXX violemment. pour rien v. 3. Ð pris 53.8n. Ð constamment (51.13+) mon nom est bafoue 48.11 ; Ez 36.20-22 ; Rm 2.24. connaõÃtra (49.23+) mon nom : cf. 50.10 ; Ez 39.7 ; Jn 17.6,26. Ð en ce jour-laÁ : cf. 12.1+. Ð c'est moi qui parle : autre traduction c'est moi qui dis : Je suis laÁ ! cf. 40.9+ ; 41.4n. Cf. 40.9n ; Na 2.1n ; Rm 10.15 ; Ap 14.6. Ð les pas : litt. les pieds. Ð Ton Dieu est roi Ps 93.1+. guetteurs : cf. 21.6+ ; 56.10 ; Jr 6.17 ; Ez 3.17 ; Ha 2.1. Ð face aÁ face : meÃme expression heÂbraõÈque (litt. úil aÁ úil ) en Nb 14.14. Ð revenir aÁ Sion : cf. Ez 11.22s ; 43.1-5 ; avec l'exil de son peuple, Dieu avait deÂserte sa montagne sainte. console 40.1+. Ð assure la reÂdemption 41.14n. son bras saint ou le bras de sa saintete 40.5+,10+ ; 45.22+ ; cf. Ps 98.1-4. 48.20+ ; 2Co 6.17 ; Ap 18.4. Ð d'elle : de Babylone. Ð les ustensiles (ou les reÂcipients, cf. 66.20) du SEIGNEUR : les objets sacreÂs du temple que les Babyloniens avaient emporteÂs ; cf. 2R 25.1315 ; Esd 1.7-11. preÂcipitation : cf. Ex 12.11,33s ; Dt 16.3. Ð en fuyant Ex 14.5. Ð devant vous (45.2+) / arrieÁre-garde 58.8 ; cf. Ex 14.19. Mon serviteur 42.1+ ; 49.5. Ð prospeÂrera : le verbe heÂbreu peut signifier comprendre, agir avec sagesse, ou reÂussir ; cf. Jr 23.5. Ð haut place : meÃmes termes qu'en 2.13n ; voir 6.1+ ; 57.15 ; Jn 12.32 ; Ac 3.13 ; Ph 2.9. $

5

$

20 21

Puis l'Assyrien l'opprima pour rien. Et maintenant, qu'ai-je Áa faire Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð quand mon peuple, pour rien, a Âete pris ? Ceux qui le dominent hurlent Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et constamment mon nom est bafoueÂ. C'est pourquoi mon peuple connaõÃtra mon nom ; c'est pourquoi il saura, en ce jour-laÁ, que c'est moi qui parle : je suis laÁ !

9 10 11

$

$

12 13


EÂSAIÈE 52±53 14

15

De meÃme qu'une multitude est atterreÂe Áa cause de toi, Ð tant son aspect, deÂfigureÂ, n'eÂtait plus celui d'un homme, son apparence n'eÂtait plus celle des Ãetres humains Ð de meÃme il purifiera par l'aspersion une multitude de nations. Devant lui des rois fermeront la bouche ; car ils verront ce qui ne leur avait pas Âete raconteÂ, ils comprendront ce qu'ils n'avaient pas entendu.

6

7

53 Qui a cru ce qui nous Âetait annonce ? 2

3

4

5

Le bras du SEIGNEUR, pour qui s'est-il deÂvoile ? Il s'est Âeleve devant lui comme un rejeton, comme une racine qui sort d'une terre assoiffeÂe ; il n'avait ni apparence, ni Âeclat pour que nous le regardions, et son aspect n'avait rien pour nous attirer. MeÂprise et abandonne des hommes, homme de douleur et habitue Áa la souffrance, semblable Áa celui de qui on se deÂtourne, il Âetait meÂpriseÂ, nous ne l'avons pas estimeÂ. En fait, ce sont nos souffrances qu'il a porteÂes, c'est de nos douleurs qu'il s'eÂtait charge ; et nous, nous le pensions atteint d'un fleÂau, frappe par Dieu et affligeÂ. Or il Âetait transperce Áa cause de nos transgressions,

atterreÂe : ou deÂvasteÂe ; cf. 49.7 ; 53.2s. Ð aÁ cause de toi : deux mss heÂbreux et des versions anciennes ont ici la troisieÁme personne : aÁ cause de lui... Ð deÂfigure : le terme heÂbreu semble deÂriver d'une racine qui signifie pervertir, corrompre, abõÃmer, deÂtruire ; certains le rattachent aÁ une autre racine, qui signifie oindre, consacrer par l'onction (celle qui a donne messie) et traduisent : de meÃme son onction paraõÃtra plus que celle d'un homme, sa distinction plus que celle des eÃtres humains (litt. fils d'homme ; cf. Gn 1.26n). Voir aussi Ps 22.7 ; Jn 19.5.  breu eÂvoque peut-eÃtre 15 il purifiera par l'aspersion : le verbe he une aspersion rituelle, comme celles des rites de purification ; n voir Lv 4.6 ,17 etc. ; Nb 19.17-22 (cf. Ex 24.8 ouÁ apparaõÃt un autre verbe) ; d'autres traduisent il dispersera, il fera sursauter (cf. Es 41.15 ; 45.14,16) ; LXX une multitude de nations s'eÂtonneront aÁ son sujet (cf. Mi 7.16). Ð des rois 49.7. Ð fermeront la bouche : le verbe traduit par fermer signifie litteÂralement rassembler les coins (d'un sac) ; il s'agit ici d'un signe de soumission ou d'eÂtonnement (cf. Jb 29.9s). Ð ce qu'ils n'avaient pas entendu 64.3 ; Rm 15.21.

8

9

10

14

6

7

$

$

8

$

53 2

3

ce qui nous eÂtait annonce : autres traductions ce qui nous eÂtait raconte ; ce que nous racontions ; LXX ce qu'on a entendu de nous ; Jn 12.38 ; Rm 10.16. Ð bras 40.10+ ; 52.10. Ð pour qui... : autre traduction aÁ qui s'est-il reÂveÂle ? Cf. 40.5 ; 56.1. devant lui : probablement devant le SEIGNEUR ; certains comprennent devant lui-meÃme, au sens de livre aÁ lui-meÃme. Ð rejeton : ce terme heÂbreu, diffeÂrent de celui qui est traduit par le meÃme mot francËais en 11.1n, signifie litt. nourrisson (Nb 11.12) ; terme apparente en Jb 14.7 ; 15.30. Ð racine 11.1,10 ; 37.31. Ð ni apparence... 52.14. MeÂprise 49.7 ; Ps 22.7 ; Mc 9.12. Ð habitue aÁ : litt. connu de, d'apreÁs le texte heÂbreu traditionnel ; connaissant, d'apreÁs un ms de QumraÃn et des versions anciennes. Ð souffrance : le mot ainsi traduit (de meÃme aux v. 4,10) est habituellement rendu par maladie (cf. 1.5 ; 38.9). Ð on se deÂtourne : litt. on cache la face. ce sont nos souffrances (ou nos maladies, v. 3n) qu'il a porteÂes... : cf. Ez 4.4 ; Mt 8.17 ; He 2.10. Ð pensions : le meÃme verbe est traduit par estimer au v. 3. transperce : cf. Za 12.10 (autre verbe) ; certains, s'appuyant sur Tg , modifient la vocalisation du texte et lisent profaneÂ, traite en profane (comme en 43.28n) ; cf. Ez 9.7n ; voir aussi 2Co 5.21 ; Ga 3.13. Ð la correction (le meÃme mot peut eÃtre traduit par instruction, lecËon, cf. 26.16+ ; Pr 1.2n)... : litt. la correction de notre 1

$

4

5

$

9

923

Âecrase Áa cause de nos fautes ; la correction qui nous vaut la paix est tombeÂe sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous avons Âete gueÂris. Nous Âetions tous errants comme du petit beÂtail, chacun suivait sa propre voie ; et le SEIGNEUR a fait venir sur lui notre faute Áa tous. MaltraiteÂ, affligeÂ, il n'a pas ouvert la bouche ; semblable au mouton qu'on meÁne Áa l'abattoir, Áa une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n'a pas ouvert la bouche. Il a Âete pris par la violence et le jugement ; dans sa geÂneÂration, qui s'est soucie de ce qu'il Âetait exclu de la terre des vivants, Áa cause des transgressions de mon peuple, qui ont Âete un fleÂau pour lui ? On a mis sa tombe parmi celles des meÂchants, son seÂpulcre avec celui du riche, bien qu'il n'ait pas commis de violence et qu'il n'y ait pas eu de tromperie dans sa bouche. Le SEIGNEUR a voulu l'eÂcraser par la souffrance ; si tu as fait de lui un sacrifice de reÂparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours, et la volonte du SEIGNEUR se reÂalisera par lui. paix (eÂtait) sur lui ; cf. Rm 4.25 ; 1Co 15.3 ; Ep 2.14,17. Ð par ses meurtrissures... 1P 2.24. du petit beÂtail (moutons et cheÁvres) ou comme un troupeau ; cf. Nb 27.17 ; 1R 22.17 ; Jr 10.21 ; 50.6 ; Ez 34.5 ; Na 3.18 ; Za 13.7 ; Mt 9.36// ; 1P 2.25. Ð a fait venir... : autre traduction lui a fait subir la peine que nous meÂritions tous ; le meÃme verbe revient au v. 12 avec le sens d'intervenir ou d'interceÂder. Ac 8.32s. Ð Maltraite ou presseÂ, opprimeÂ, cf. 3.5+ ; Ex 3.7n. Ð pas ouvert la bouche Ps 38.14-16 ; Mt 26.63 ; 27.12-13// ; Jn 19.9. Ð semblable au mouton... Ex 12.3-6 ; Jr 11.19 ; Jn 1.29 ; 1P 1.19. Le mot heÂbreu traduit ici par mouton deÂsigne plus exactement une teÃte de petit beÂtail, c.-aÁ.-d. un mouton ou une cheÁvre. pris : cf. 52.5 ; Gn 5.24+ ; Mt 9.15. Ð dans sa geÂneÂration ... : autre traduction qui s'est soucie de sa geÂneÂration (ou de son existence, de sa demeure ; cf. 38.12n) ? Car il a eÂte exclu... Ð exclu : le meÃme verbe est traduit par tailler en 9.19 ; cf. Ps 88.6 ; Lm 3.54n ; 2Ch 26.21. Ð terre des vivants 38.11 ; Ps 27.13+. Ð de mon peuple : un ms de QumraÃn porte de son peuple (cf. 40.7+). Ð pour lui : pour le serviteur de 52.13, plus probablement que pour le peuple. Certains, s'appuyant sur LXX, modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire il a eÂte frappe aÁ mort (cf. v. 12). On a mis : litt. il a mis ; un ms de QumraÃn porte le pluriel, qui correspond plus naturellement aÁ l'indeÂfini on. Ð son seÂpulcre : d'apreÁs un ms de QumraÃn, on aurait ici le meÃme mot qu'en Ez 43.7 (hauts lieux ou tumulus servant de seÂpulture ; voir aussi Jb 27.15n). Le texte heÂbreu traditionnel porte parmi (?) ses morts (cf. Lm 3.6 ; Baruch 3.4 : « Ecoute la prieÁre des morts d'IsraeÈl, des fils de ceux qui ont peÂche contre toi. ») Ð avec celui du riche : cf. Mt 27.57-60//. Ð pas commis... Ps 44.18-22 ; 1P 2.22 ; 1Jn 3.5. Ð et qu'il n'y ait pas eu de tromperie... So 3.13 (autre terme pour mensonge, terme apparente pour [langue] trompeuse) ; Ap 14.5. Le SEIGNEUR... : autres traductions quant au SEIGNEUR, il a pris plaisir aÁ l'eÂcraser ; le SEIGNEUR a pris plaisir en celui qu'il avait eÂcraseÂ. Ð par la souffrance : litt. il a fait souffrir ou il a rendu malade ; cf. v. 4. Ð si tu as fait... : autre traduction si tu as livre sa vie en sacrifice ... ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire s'il s'est livre en sacrifice... ou si sa vie a eÂte livreÂe... Ð sacrifice de reÂparation : cf. Lv 5.6n,15s ; 6.10 ; 19.21 ; cf. Rm 3.25 ; 8.3 ; He 2.17 ; 1Jn 2.2. Ð la volonte (autre traduction le bon plaisir) du SEIGNEUR se reÂalisera (litt. reÂussira, cf. 48.15 ; 54.17n) 44.26 ; 46.10 ; 48.14 ; Mt 6.10// ; 26.42// ; Jn 4.34. Ð par lui : litt. par (ou dans) sa main. $

$

$

10

$


EÂSAIÈE 53±54

924 11

12

A cause de ses tourments, il verra, il sera rassasie par sa connaissance ; mon serviteur, le juste, apportera la justice Áa la multitude et il se chargera de leurs fautes. C'est pourquoi je lui donnerai une part avec la multitude ; il partagera le butin avec les puissants, parce qu'il s'est livre lui-meÃme Áa la mort et qu'il a Âete compte parmi les transgresseurs Ð alors qu'il a porte le peÂche d'une multitude et qu'il est intervenu pour les transgresseurs.

5

6

7

JeÂrusalem, l'eÂpouse du SEIGNEUR

54 Pousse des cris de joie, femme steÂrile,

2

3

4

toi qui n'as pas accouche ! Eclate en cris de joie et triomphe, toi qui n'as pas connu les douleurs de l'accouchement ! Car les fils de la deÂlaisseÂe seront plus nombreux que les fils de la femme marieÂe, dit le SEIGNEUR. Agrandis l'espace de ta tente ; qu'on deÂploie les toiles de tes demeures : ne les meÂnage pas ! Allonge tes cordages, affermis tes piquets ! Car tu t'eÂtendras Áa droite et Áa gauche ; tes descendants prendront possession des nations et peupleront des villes deÂvasteÂes. N'aie pas peur, car tu ne seras pas honteuse ; ne sois pas confuse, car tu n'auras pas Áa rougir ; oui, tu oublieras la honte de ta jeunesse et tu ne te souviendras plus

A cause de ses tourments ou de sa peine, de son oppression (59.4 ; Gn 41.51) ; autres traductions depuis, apreÁs au prix de ses tourments... Ð il verra (cf. v. 10) : les mss de QumraÃn et LXX ont lu : il verra la lumieÁre. Ð il sera rassasie : l'expression peut eÂvoquer la longeÂviteÂ, cf. Gn 25.8. Ð mon serviteur (42.1+), le juste, apportera la justice : cf. Dn 12.3n ; Ac 3.13s ; 7.52 ; Rm 3.26 ; 5.18 ; 1P 3.18.  breu signifie aussi 12 la multitude (litt. les nombreux) : le terme he grand ; on pourrait donc comprendre je lui donnerai sa part avec les grands ; reÂciproquement, l'expression les puissants peut deÂsigner un grand nombre ; cf. 54.1ss ; 60.22 ; Gn 18.18 ; Nb 14.12 ; meÃmes termes en Am 5.12 (multitude / nombreux) ; Pr 7.26 (beaucoup / forts) ; voir aussi Ps 2.8 ; 35.18 ; Jn 12.32. Ð butin Lc 11.21s. Ð il s'est livre lui-meÃme : litt. il a deÂnude (ou deÂpouilleÂ) son eÃtre (ou son aÃme, sa vie, cf. Gn 1.20n) (jusqu')aÁ la mort ; cf. Ph 2.7s. Ð il a eÂte compteÂ... Lc 22.37. Ð il a porte le peÂche (ou il a pardonne le peÂcheÂ) d'une multitude (ou de beaucoup) : cf. Mt 20.28// ; 26.28// ; Jn 1.29 ; Rm 8.34 ; He 9.28. Ð il est intervenu ou il a interceÂde ; meÃme verbe v. 6n ; 59.16 Jr 15.11n ; Lc 23.34 ; He 7.25.

8

9

10

11

11

5

confuse ; il a eÂte rendu par confus en 33.9. Ð jeunesse et veuvage (47.8) deÂsignent peut-eÃtre respectivement l'esclavage en Egypte et l'exil aÁ Babylone. celui qui te fait 43.7+. Ð ton eÂpoux : cf. 50.1 ; cf. Os 2.18n. Ð le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes 44.6+. Ð reÂdempteur v. 4 ; 41.14n. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. femme abandonneÂe 49.14+. Ð Voir esprit . Ð La compagne... : autre traduction (comme) une compagne de jeunesse rejeteÂe ; cf. 41.9 ; Jr 3.1 ; Ml 2.14-16 ; Pr 5.18. Ps 30.6. Ð je te recueillerai : autre traduction je te rassemblerai (cf. 40.11 ; 43.5). irritation / compassion 47.6 ; 60.10 ; le terme correspondant aÁ irritation (ou coleÁre, cf. 34.2+) fait assonance avec celui qui est rendu par deÂbordement. Ð je m'eÂtais deÂtourne de toi : litt. je t'avais cache ma face ; cf. 8.17 ; 50.6 ; 59.2 ; 64.6 ; voir aussi 53.3 ; Dt 31.17s ; 32.20 ; Ez 39.23s ; Ps 13.2+. Ð avec fideÂlite (v. 10 ; voir 40.6n), pour toujours ou avec une fideÂlite perpeÂtuelle ; cf. 51.6,8 ; Jr 31.3 ; Ps 136. Ð ton reÂdempteur v. 4. comme aux jours : de nombreux mss heÂbreux et LXX ont lu comme (pour) les eaux ; cf. Gn 8.21s ; 9.8-16 ; Jr 31.35-37. Quand les montagnes... 63.19 ; Mi 1.4 ; Ha 3.6,10 ; Ps 18.8 ; 46.3s. Ð ma fideÂlite : cf. v. 8n. Ð alliance de paix Ez 34.25 ; 37.26 ; cf. Jr 31.31ss. Malheureuse 51.21n ; cf. 53.4. Ð personne ne console 51.3. Ð stuc : litt. fard (cf. 2R 9.30 ; Jr 4.30 ; Jb 42.14n). Certains pensent qu'il s'agit d'antimoine, meÂtal qui entre dans la composition de certaines peintures. Ð fondations de lapis-lazuli... : cf. Ex 24.10n ; voir aussi Ez 28.13s ; Ap 21.10-21 ; Tobit 13.17 : « Les portes de JeÂrusalem seront baÃties en saphir et en eÂmeraude ; en pierres preÂcieuses seront tous ses murs. Les tours de JeÂrusalem seront baÃties en or, et leurs deÂfenses en or pur. Les rues de JeÂrusalem seront paveÂes d'escarboucles et de pierres d'Ophir. » $

6

7 8

$

 laisseÂe 60.15 ; 62.4,12 ; 1 Ga 4.27. Ð steÂrile 1S 2.5 ; Ps 113.9. Ð de le terme heÂbreu correspondant s'applique geÂneÂralement aÁ une reÂgion deÂvasteÂe, ici aÁ JeÂrusalem ; cf. 49.18s (lieux deÂvasteÂs). Ð nombreux : cf. 53.10-12. 2 espace 49.19-21. Ð tente 33.20+.  tendras : autres traductions tu t'accroõÃtras ou, plus litt., tu 3 tu t'e eÂclateras, tu exploseras ; cf. Gn 28.14n ; 30.30,43n. Ð possession des nations 45.14 ; 60.3-16 ; cf. 52.15 ; 55.5 ; Gn 22.17s. Ð villes deÂvasteÂes 44.26 ; 49.19. 4 N'aie pas peur 41.10+. Ð honteuse / confuse 41.11+. Ð tu n'auras pas aÁ rougir : autre terme que celui qui a eÂte traduit ici par

La JeÂrusalem des temps futurs Malheureuse, battue par la tempeÃte, toi que personne ne console ! Je garnis tes pierres de stuc, et je te donne des fondations de lapis-lazuli ;

$

$

54

du deÂshonneur de ton veuvage. Car celui qui te fait, c'est ton Âepoux, Ð son nom, c'est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes Ð ton reÂdempteur, c'est le Saint d'IsraeÈl. Il est appele Dieu de toute la terre ; car le SEIGNEUR te rappelle comme une femme abandonneÂe dont l'esprit est affligeÂ. La compagne de jeunesse peut-elle Ãetre rejeteÂe ? Ð dit ton Dieu. Un court instant, je t'avais abandonneÂe, mais avec une grande compassion je te recueillerai ; dans un deÂbordement d'irritation, un instant je m'eÂtais deÂtourne de toi ; mais avec fideÂliteÂ, pour toujours, j'aurai compassion de toi, dit ton reÂdempteur, le SEIGNEUR. Il en sera pour moi comme aux jours de Noe : j'avais jure que les eaux de Noe ne se reÂpandraient plus sur la terre ; je jure de meÃme de ne plus m'irriter contre toi et de ne plus te rabrouer. Quand les montagnes s'en iraient, quand les collines vacilleraient, ma fideÂlite envers toi ne s'en ira pas, et mon alliance de paix ne vacillera pas, dit le SEIGNEUR, qui a compassion de toi.

9 10

$

$

$

11

$

$


EÂSAIÈE 54±55 12

13 14

15

16

17

je ferai tes creÂneaux de rubis, tes portes d'escarboucles et toute ton enceinte de pierres preÂcieuses. Tous tes fils seront disciples du SEIGNEUR, et la paix de tes fils sera abondante. Tu seras affermie par la justice ; tiens-toi loin de l'oppression Ð tu n'auras plus peur Ð et de la terreur Ð elle n'approchera plus de toi. Si l'on t'attaque, cela ne viendra pas de moi ; quiconque t'attaquera tombera Áa cause de toi. Moi, j'ai creÂÂe le forgeron qui souffle sur les braises pour fabriquer une arme de sa facËon ; mais j'ai creÂÂe aussi le destructeur pour le briser. Toute arme forgeÂe contre toi sera sans effet ; et toute langue qui s'eÂleÁvera en justice contre toi, tu la condamneras. VoilaÁ le patrimoine des serviteurs du SEIGNEUR, la justice qui leur vient de moi Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

Vous tous qui avez soif, venez Á Hola ! vous tous qui avez soif ! 55 Venez vers l'eau, meÃme celui qui n'a pas d'argent ! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer ! 2 Pourquoi pesez-vous de l'argent pour ce qui n'est pas du pain ? Pourquoi vous fatiguez-vous pour ce qui ne rassasie pas ? Ecoutez-moi donc et mangez ce qui est bon, et vous vous deÂlecterez de mets succulents. 3 Tendez l'oreille et venez Á a moi ; Âecoutez, et vous vivrez ; 12

13

4 5

6

7

8

9

10

11

12

Cf. v. 11n. Ð ton enceinte : le terme est habituellement traduit par territoire, frontieÁre, limite. Ð pierres preÂcieuses : litt. pierres de plaisir. tes fils 49.20-22. Ð disciples du SEIGNEUR : cf. 50.4 ; Jr 31.34 ; Jn 6.45. Ð paix ou prospeÂrite ; cf. Ps 119.165n. affermie : cf. 45.18. Ð justice : cf. 1.26-27. Ð tiens-toi loin : certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire tu seras loin. Ð tu n'auras plus peur... : cf. Ps 91 ; 121. Cf. 8.12. Ð aÁ cause de toi : litt. sur toi ; cf. Lc 20.18. une arme : cf. v. 17. Autres traductions un objet, un instrument. Ð le destructeur : cf. 41.25. Ð le (sous-entendu dans le texte) briser : litt. ruiner, aneÂantir ; cf. 51.13. Cf. Jb 5.17-26. Ð Toute arme 8.9ss ; 37.33-37. Ð forgeÂe ou preÂpareÂe : le meÃme terme est traduit par facËonner en 43.1+. Ð sera sans effet : litt. ne reÂussira pas, cf. 48.15. Ð justice : ici, le meÃme mot que celui souvent traduit par droit. Ð tu la condamneras ou tu la convaincras de meÂchancete : cf. 50.9n. Ð serviteurs du SEIGNEUR : cf. 41.8+ (unique mention au pluriel dans les chapitres 40±55).

2

3

$

14

15 16

17

55

$

à tre le cri d'un vendeur ambu1 HolaÁ ! cf. 18.1n ; ce v. imite peut-e lant. Ð qui avez soif... eau : cf. 41.17 ; Jr 2.13 ; Mt 5.6 ; Jn 4.7-14 ; 7.37 ; Ap 21.6 ; 22.17. Ð achetez : le verbe heÂbreu s'applique habituellement aÁ l'achat de ceÂreÂales (Gn 41.56s) ; LXX porte simplement achetez et buvez. Ð mangez : cf. Dt 8.3 ; Mt 4.4//. Ð vin / lait Jl 4.18 ; cf. Ex 3.7s ; Pr 9.2,5 ; 1P 2.2. Ð sans argent... 45.13+.

5

925

je conclurai pour vous une alliance perpeÂtuelle, Ãre. celle de la fideÂlite envers David, qui est su J'ai fait de lui un teÂmoin pour les peuples, un chef qui commande aux peuples. Tu appelleras une nation que tu ne connais pas, et une nation qui ne te connaõÃt pas accourra vers toi, Áa cause du SEIGNEUR, ton Dieu, du Saint d'IsraeÈl, qui te donne de la splendeur. Cherchez le SEIGNEUR pendant qu'il se laisse trouver ; invoquez-le pendant qu'il est proche. Que le meÂchant abandonne sa voie, et l'homme malfaisant ses penseÂes ; qu'il revienne au SEIGNEUR, qui aura compassion de lui, Ð Áa notre Dieu, qui pardonne abondamment. Car mes penseÂes ne sont pas vos penseÂes, vos voies ne sont pas mes voies Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Autant le ciel est Âeleve au-dessus de la terre, autant mes voies sont ÂeleveÂes au-dessus de vos voies et mes penseÂes au-dessus de vos penseÂes. Comme la pluie et la neige descendent du ciel et n'y reviennent pas sans avoir abreuve la terre, sans l'avoir feÂcondeÂe et fait germer, sans avoir donne de la semence au semeur et du pain Áa celui qui a faim, ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche : elle ne revient pas Áa moi sans effet, sans avoir fait ce que je deÂsire, sans avoir reÂalise ce pour quoi je l'ai envoyeÂe. Oui, vous sortirez dans la joie et vous serez conduits dans la paix ; les montagnes et les collines Âeclateront en cris de joie devant vous, ne rassasie pas : cf. Jn 6.27,35. Ð vous vous deÂlecterez... : litt. votre gosier (cf. 29.8+ ; Gn 1.20n) se deÂlectera de graisse ; cf. 25.6 ; Ps 36.9s ; Jb 36.16n ; Pr 9.3-6. vous vivrez Dt 8.1 ; 30.15-20 ; Ez 20.11,21. Ð alliance perpeÂtuelle 24.5n ; cf. 54.10+. Ð celle de la fideÂliteÂ... : litt. des fideÂliteÂs (cf. 54.8n,10 ; Ps 89.2n) de David, qui sont suÃres, ce qui pourrait aussi deÂsigner la fideÂlite de David envers Dieu, comme en 2Ch 6.42 ; voir cependant Ps 89.50 ; Ac 13.34. une nation... : cf. 2.2-4 ; 49.7 ; 54.3 ; Ps 18.44. Ð ton Dieu 51.15+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. Ð splendeur 44.23 ; 49.3 ; 60.9. Cherchez le SEIGNEUR Am 5.4 ; So 2.3 ; Ps 9.11+. Ð pendant qu'il (autre traduction puisqu'il, de meÃme dans la suite) se laisse trouver : cf. 45.19 ; 65.1 ; Jr 29.12-14. Ð pendant qu'il est proche : cf. 46.13+ ; Dt 4.7 ; Ps 145.18. meÂchant : voir justice . Ð ses penseÂes ou ses plans, de meÃme dans la suite. Ð qu'il revienne 1.27n ; cf. Jr 18.11 ; 31.18 ; Ez 33.11 ; Lm 5.21 ; 2Ch 7.14 ; Lc 15.20. Cf. Jr 29.11 ; Jb 11.7-9. Autre traduction car vos penseÂes ne sont pas mes penseÂes, mes voies ne sont pas vos voies. ciel / terre Ps 103.11s. Ð mes penseÂes... Ps 92.6 ; Rm 11.33. Cf. Dt 32.2+ ; Ps 65.10s ; 104.13-15 ; 2Co 9.10. Ð aÁ celui qui a faim (litt. qui mange) : LXX aÁ manger. ma parole : cf. 45.23 ; Jr 29.10 ; Ps 33.6,9 ; Jn 1.1ss. Ð sans effet : litt. aÁ vide, cf. Dt 16.16n (les mains vides). Ð fait / reÂalise (autre traduction reÂussi) : cf. 53.10n ; Jn 19.30. vous sortirez : de l'exil aÁ Babylone. Ð joie 35.10 ; 51.3,11. Ð paix 52.12. Ð montagnes... 44.23+. Ð battront des mains 47.2. $

$

6

7

8 9 10 11

$

12

$

$


EÂSAIÈE 55±57

926

13

et tous les arbres des champs battront des mains. Au lieu des buissons poussera le cypreÁs, au lieu de l'ortie poussera le myrte ;

ce sera pour le SEIGNEUR un nom, un signe perpeÂtuel, qui ne sera pas retrancheÂ.

TROISIEÁME PARTIE Une maison de prieÁre pour tous les peuples Ainsi parle le SEIGNEUR : 56 Veillez Áa l'eÂquiteÂ, agissez selon la justice ; car mon salut est preÁs d'arriver, ma justice est sur le point de se deÂvoiler. 2 Heureux l'homme qui fait cela, l'eÃtre humain qui s'y tient, observant le sabbat, pour ne pas le profaner, et gardant sa main de toute action mauvaise ! 3 Que l'e Âtranger qui s'attache au SEIGNEUR ne dise pas : Le SEIGNEUR me seÂparera de son peuple ! Que l'eunuque ne dise pas : Je suis un arbre sec ! 4 Car voici ce que dit le SEIGNEUR aux eunuques qui observent mes sabbats, qui choisissent ce Áa quoi je prends plaisir et qui demeurent fermes dans mon alliance : 5 Je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un monument et un nom meilleurs que des fils et des filles ; je leur donnerai un nom pour toujours, il ne sera jamais retrancheÂ. 6 Quant aux  etrangers qui s'attacheront au SEIGNEUR afin d'officier pour lui, qui aimeront le nom du SEIGNEUR au point de devenir ses serviteurs, tous ceux qui observeront le sabbat en se gardant de le profaner, et qui demeureront fermes dans mon alliance, 7 je les ame Ánerai dans ma montagne sacreÂe et je les reÂjouirai dans ma maison de prieÁre ;

13

56 2

8

9 10

11

12

et personne ne reÂfleÂchit ; les hommes fideÁles sont ensevelis, et personne ne comprend que le juste est enseveli pour Âechapper au malheur.

$

1

$

6 7

$

3

$

4

5

8 9 10

$

$

Des chefs indignes Vous tous, animaux sauvages, venez manger, vous tous, animaux de la foreÃt ! Ses guetteurs sont tous aveugles, ils ne savent rien ; ce sont tous des chiens muets, incapables d'aboyer ; ils ont des reÃveries, se tiennent coucheÂs, aiment Áa sommeiller. Ce sont des chiens voraces, qui ne savent pas Ãetre rassasieÂs. Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre. Tous suivent leur propre voie, chacun selon son inteÂreÃt, exclusivement : « Venez, je vais chercher du vin, nous nous enivrerons d'alcool ! Nous en ferons autant demain : il en reste en grande abondance ! »

57 Le juste disparaõÃt,

41.19 ; cf. Gn 3.18. Ð un nom : autre traduction une renommeÂe ; cf. 56.5n ; 63.12 ; Jr 32.30s. Veillez aÁ : autres traductions gardez ; observez ; cf. Ps 106.3. Ð eÂquite / justice 1.27+ ; 28.17 ; Jr 22.3 ; Am 5.24. Ð preÁs d'arriver... cf. 46.13+. Ð de se deÂvoiler ou de se reÂveÂler, cf. 40.5 ; 53.1 ; Ps 98.2. Heureux... 30.18+. Ð eÃtre humain 51.12n. Ð observant (aussi v. 1,4,6) et gardant traduisent un meÃme verbe heÂbreu. Ð sabbat 58.13 ; Ex 20.8 ; Am 8.5. Ð profaner v. 4,6 ; cf. 43.28+. l'eÂtranger : il ne s'agit pas ici de l'immigre mais de l'eÂtranger de passage, ailleurs exclu du culte et des avantages de la loi ; voir v. 6 ; cf. 43.12 ; 60.10 ; 61.5 ; 62.8 ; 65.5 ; Ex 12.43 ; Dt 14.21 ; 15.3 ; 23.4-9,21 ; Ez 44.7-9 ; Ne 9.2. Ð qui s'attache : de la meÃme racine heÂbraõÈque est tire le nom leÂvite (cf. Gn 29.34n) ; de meÃme au v. 6. Ð l'eunuque cf. Lv 21.20 ; Dt 23.2. Cf. Mt 19.12 ; Sagesse 3.14 : « Heureux aussi (comme la femme steÂrile) l'eunuque, dont la main n'a pas fait de mal et qui n'a pas nourri des penseÂes mauvaises contre le Seigneur : il recevra pour sa fideÂlite une graÃce de choix et une part plus deÂlicieuse dans le Temple du Seigneur. » Ð voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 1 ; 7.15). Ð qui choisissent ce aÁ quoi je prends plaisir : cf. 65.12 ; 66.4. un monument : litt. une main, cf. 57.8n ; voir aussi 1S 15.12 ; 2S 18.18n (cas d'un homme sans heÂritier). On pourrait eÂgalement comprendre une place (le meÃme mot est rendu par endroit en Dt 23.13) ou une part (partie en Gn 47.24). Ð un nom : autre tra-

leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agreÂÂes sur mon autel ; car ma maison sera appeleÂe « Maison de prieÁre pour tous les peuples ». DeÂclaration du Seigneur DIEU, qui rassemble les bannis d'IsraeÈl : J'en rassemblerai d'autres avec les siens deÂjaÁ rassembleÂs.

11

12

57

duction une renommeÂe ; on pourrait aussi comprendre un monument aÁ leur nom. Ð meilleurs que des fils... cf. 1S 1.8 ; Sagesse 4.1 : « Mieux vaut ne pas avoir d'enfant et posseÂder la vertu qui laisse un souvenir riche d'immortaliteÂ. » Ð un nom pour toujours... : cf. 55.13 ; Ps 112.6 ; Ap 3.5. eÂtrangers v. 3n ; 1R 8.41-43. Ð sabbat... v. 2+. montagne sacreÂe ou sainte 11.9+ ; cf. Ps 15. Ð sacrifices ... agreÂeÂs 60.7 ; Ex 28.38n ; Lv 1.3+. Ð ma maison sera appeleÂe... Mt 21.13//. Ð pour tous les peuples : autre traduction par tous les peuples. rassemble les bannis 11.12 ; Ps 147.2. Ð J'en rassemblerai d'autres 66.18 ; Jn 10.16. Cf. Jr 12.9 ; Ez 39.17-20 ; Ps 80.14. Ð animaux sauvages (ou des champs de la campagne) : cf. 43.20n. guetteurs : cf. 21.6 ; 52.8 ; Jr 6.17 ; Ez 3.17 ; 33.17. Ð chiens muets : cf. 2S 16.9. Ð ils ont des reÃveries : traduction incertaine ; le terme heÂbreu n'apparaõÃt qu'ici dans l'A.T. voraces : litt. forts de gosier ou de deÂsir ; sur le terme heÂbreu correspondant, cf. 29.8+ ; Gn 1.20n. Ð bergers Jr 23.1 ; Ez 34.2. Ð leur propre voie : cf. 53.6 ; 57.17 ; Jr 6.13. 5.11 ; 28.7. Ce v. ne figure pas dans LXX . Ð alcool 5.11+ ; Lv 10.9n. $

$

$

Â1 Cf. 53.8 ; Mi 7.2 ; Ps 12.2. Ð Voir justice . Ð personne ne reÂfle chit ou personne n'y fait attention ; cf. v. 11 ; 42.25n. Ð hommes n fideÁles : litt. hommes de fideÂliteÂ, comme en Pr 20.6 ; cf. 54.8 ,10. Ð pour eÂchapper au malheur : litt. de devant le mal (cf. 39.8 ; 2Ch 34.27s), ce qui pourrait aussi signifier aÁ cause du mal. $


EÂSAIÈE 57 2

3

4

5

6

7

8

9

2

3

4

5

6

7 8

Il entrera dans la paix, il reposera sur son lit, celui qui suit le droit chemin. Le SEIGNEUR avertit les idolaÃtres Mais vous, approchez ici, fils de la femme qui cherche des preÂsages, descendance adulteÁre, qui se prostitue ! De qui vous moquez-vous ? Contre qui ouvrez-vous grand la bouche et tirez-vous la langue ? N'eÃtes-vous pas des enfants reÂvolteÂs, une geÂneÂration de mensonge, s'enflammant preÁs des teÂreÂbinthes, sous tout arbre verdoyant, Âegorgeant les enfants dans les oueds, sous les fentes des rochers ? C'est dans les pierres polies de l'oued qu'est ta part, voilaÁ, voilaÁ ton lot ; c'est pour elles que tu verses des libations, que tu fais des offrandes en holocauste ; puis-je me consoler de tout cela ? C'est sur une montagne haute et ÂeleveÂe que tu dresses ton lit ; c'est aussi laÁ que tu montes pour offrir des sacrifices. DerrieÁre la porte et ses montants tu mets ton Âevocation ; car, loin de moi, tu t'exposes, tu montes sur ton lit et tu y fais de la place, tu pactises avec des hommes, tu aimes coucher avec eux, tu les regardes. Tu fais le voyage aupreÁs du roi avec de l'huile, tu prodigues tes parfums, tu envoies au loin tes Âemissaires, tu les fais s'enfoncer Il entrera dans la paix : autre traduction la paix arrive. Ð il reposera... : litt. ils reposeront sur leurs lits ; le vocabulaire de ce v. eÂvoque vraisemblablement la mort ; cf. Ez 32.25 ; Jb 3.13,17 ; 2Ch 16.14. approchez : autre traduction preÂsentez-vous. Ð cherche des preÂsages 2.6n ; cf. Ml 3.5. Ð descendance adulteÁre, qui se prostitue : autre traduction descendance de l'adulteÁre et de la prostitueÂe ; cf. Jr 3.9 ; Ez 16 ; Os 2.4. De qui et Contre qui (cf. 37.23) traduisent la meÃme locution heÂbraõÈque. Ð vous moquez-vous ou vous amusez-vous. Ð ouvrez-vous grand la bouche : signe d'hostilite Ps 35.21 ; Lm 2.16. Ð enfants reÂvolteÂs 1.4. Allusions aÁ des pratiques cananeÂennes. Ð teÂreÂbinthes 1.29n ; autre traduction pour des dieux, heÂbreu 'eÂlim, pluriel de 'el (40.18n), terme aÁ peu preÁs homonyme de celui qui deÂsigne les teÂreÂbinthes. Ð arbre verdoyant Dt 12.2 ; 1R 14.23 ; 2R 17.10 ; Jr 2.20 ; Ez 6.13. Ð eÂgorgeant les enfants : cf. Lv 18.21 ; Dt 12.31 ; Jr 7.31 ; Ez 16.21. Ð oueds : cf. 15.7 ; 27.12 ; 30.28 ; 34.9 ; Gn 26.17n ; Jb 6.15n. pierres polies et part traduisent le meÃme mot heÂbreu pris dans deux acceptions diffeÂrentes ; dans le second cas, la pierre repreÂsente sans doute le sort jete dans le choix d'une divinite tuteÂlaire (d'ouÁ la traduction part, en paralleÁle avec lot, cf. 17.14+ ; Ps 16.5) ; dans le premier, les pierres deÂsignent soit le lit des torrents d'hiver ouÁ la divinite eÂtait censeÂe demeurer (comme dans les lieux eÂvoqueÂs au v. 5), soit des steÁles dresseÂes (symboles phalliques, comme peut-eÃtre dans la suite et en 2R 17.10s). haute et eÂleveÂe : cf. v. 15n. Ð tu dresses ton lit : sous-entendu : pour t'y prostituer (v. 3+). montants : cf. Ex 12.7 ; Dt 6.9 ; Ez 41.21. Ð ton eÂvocation : autre traduction ton souvenir (cf. v. 11) ; il s'agit peut-eÃtre ici d'un embleÁme ou d'une steÁle eÂrotique ; cf. Ex 12.14n. Ð tu t'exposes... : autre traduction tu exposes ton lit, tu y montes... Ð tu y fais de

10

11

12

13

14

15

$

9

927

jusqu'au seÂjour des morts. A force de marcher tu te fatigues et tu ne dis pas : J'y renonce ! Tu trouves encore de la vigueur : aussi tu n'es pas abattue. De qui donc t'inquieÂtais-tu, qui craignais-tu, pour mentir, pour ne pas te souvenir de moi, pour ne pas reÂfleÂchir ? Est-ce que je ne garde pas le silence, et ce depuis toujours ? Aussi, moi, tu ne me crains pas. Je vais annoncer ta justice et tes úuvres, elles ne te profiteront pas. Quand tu crieras, que ton attirail te deÂlivre ! Tout cela, un vent l'enleÁvera, un souffle le prendra. Mais celui qui trouve en moi un abri aura le pays pour patrimoine, il entrera en possession de ma montagne sacreÂe. Le SEIGNEUR va gueÂrir son peuple Il dira : Frayez, frayez, preÂparez un chemin, enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple ! Car ainsi parle celui qui est haut placeÂ, ÂeleveÂ, qui demeure Áa jamais et dont le nom est sacre : C'est dans une hauteur sacreÂe que je demeure, et avec celui qui est Âecrase et dont l'esprit est abaisseÂ, afin de ranimer l'esprit abaisse et de ranimer le cúur ÂecraseÂ. la place : litt. tu eÂlargis ta couche. Ð tu pactises avec des hommes : traduction incertaine, litt. tu tranches (cf. Gn 15.17-18n) d'eux pour toi ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour traduire tu acheÁtes (des hommes). Ð coucher avec eux : litt. leur lit. Ð tu les regardes : litt. tu as regarde (la) main, terme qui pourrait deÂsigner ici une steÁle (l'eÂvocation ? cf. 56.5n) ou, par eupheÂmisme, le sexe des hommes eÂvoqueÂs preÂceÂdemment. roi : heÂbreu meÂlek : il s'agit peut-eÃtre ici d'un dieu ; cf. Lv 18.21n ; 20.2-5 ; 1R 11.7 ; Jr 32.35. Ð huile Mi 6.7. Ð parfums : cf. Ex 30.35. Ð Voir seÂjour des morts. J'y renonce : formule analogue en Jr 2.25 (la cause est perdue) ; 18.12 (c'est sans espoir). Ð de la vigueur : litt. la vie de ta main. ne pas te souvenir de moi : cf. v. 8n. Ð reÂfleÂchir v. 1+. Ð silence 42.14+. Ð Voir crainte . annoncer ta justice : expression ironique. ton attirail : le mot heÂbreu correspondant vient de la racine signifiant regrouper, rassembler (comme 40.11+) ; il s'agit probablement d'un terme meÂprisant pour deÂsigner les idoles. Ð te deÂlivre Jg 10.14 ; Jr 2.28. Ð trouve... un abri : meÃme verbe en Ps 7.2+ ; 36.8 ; 57.2 ; 61.5. Ð aura le pays (ou la terre) pour patrimoine 60.21 ; 65.9 ; Ps 37.9,11,29,34 ; Mt 5.5. Ð ma montagne sacreÂe 11.9+ ; 56.7. Frayez 40.3+ ; 62.10. Ð obstacle : le meÃme terme a eÂte traduit qui cause la chute en 8.14n. celui qui est haut placeÂ, eÂleve : comme en 2.13n ; 6.1 ; 52.13 ; voir aussi 57.7 (autre terme pour haute). Ð dont le nom est sacre : autre traduction dont le nom est « Le Saint ». Ð une hauteur sacreÂe : autres traductions un lieu eÂleve et saint ; dans la hauteur et la sainteteÂ. Ð celui qui est eÂcraseÂ... abaisse 53.5,10 ; 66.2 ; Ps 34.19 ; 51.19 ; 138.6 ; Pr 29.23. Ð dont l'esprit est abaisse : litt. l'abaisse d'esprit ou de souffle, cf. Mt 5.3. Ð ranimer : litt. faire vivre. Ð l'esprit abaisse / le cúur eÂcrase : litt. l'esprit des abaisseÂs / le cúur des eÂcraseÂs. $

10 11

$

12 13

14 15

$

$

$

$


EÂSAIÈE 57±58

928 16

17

18

19

20

21

Je n'accuserai pas toujours, je ne serai pas irrite Áa jamais, car devant moi deÂfaillirait l'esprit, le souffle des Ãetres que j'ai faits. A cause de son avidite coupable, je me suis irrite et je l'ai frappeÂ, je me suis cache dans mon irritation ; mais il a suivi, rebelle, la voie de son cúur. J'ai vu ses voies, mais je le gueÂrirai ; je le conduirai et je le comblerai de consolations, lui et ceux qui meÁnent deuil sur lui. Je creÂe le fruit des leÁvres. Paix, paix Áa celui qui est loin comme Áa celui qui est proche ! dit le SEIGNEUR. Je les gueÂrirai ! Mais les meÂchants sont comme la mer agiteÂe, qui ne peut rester tranquille : ses eaux agitent la vase et le limon.

5

6

7

Il n'y a pas de paix, dit mon Dieu, pour les meÂchants.

Le jeuÃne que le SEIGNEUR preÂconise Á Crie a plein gosier, 58 ne te retiens pas ! EleÁve la voix comme une trompe, dis Áa mon peuple sa transgression, Áa la maison de Jacob ses peÂcheÂs ! 2 Jour apre Ás jour ils me cherchent, ils deÂsirent connaõÃtre mes voies, comme une nation qui aurait agi selon la justice et qui n'aurait pas abandonne l'eÂquite de son Dieu ; ils me demandent des jugements justes, ils deÂsirent s'approcher de Dieu. 3 Pourquoi jeu Ãnons-nous ?

16

4

Je n'accuserai pas toujours 54.7-9 ; 60.10 ; Jr 3.5,12 ; Ps 103.9. Ð irrite 47.6+. Ð car : autre traduction quand. Ð l'esprit... : litt. l'esprit (terme souvent traduit par souffle) et les souffles (ou haleines, meÃme terme en Gn 2.7n) que j'ai faits (Es 42.5). 56.11. Ð son avidite coupable : litt. la faute de son aviditeÂ. Ð la voie de son cúur Jr 3.17 ; 7.24. je le gueÂrirai Jr 3.22 ; Os 6.1. Ð je le conduirai : LXX je l'ai consoleÂ, cf. 40.1+. Ð je le comblerai : le verbe heÂbreu correspondant peut eÂvoquer une reÂcompense, un chaÃtiment ou une compensation pour un tort subi. Ð deuil v. 19n ; cf. 60.20 ; 61.2s ; 66.10. le fruit des leÁvres : expression deÂsignant la louange ; cf. Os 14.3 ; He 13.15. Autre traduction pour ceux qui menaient deuil sur lui (v. 18) je creÂe le fruit des leÁvres. Ð Paix ... Ep 2.17. Ð loin / proche 33.13 ; cf. Jr 25.26 ; Ez 6.12 ; 22.5 ; Ac 2.39. Ð Je les gueÂrirai : litt. je le gueÂrirai. 48.22+.

8

9

10

$

17 18

19

4

$

58

1 dis ou annonce... Mi 3.8. ils me cherchent 55.6+. Ð justice / eÂquite (autre traduction droit ; c'est le meÃme terme heÂbreu, au pluriel, qui est rendu par jugements) 56.1+. Ð de son Dieu : autre traduction de ses dieux. Ð s'approcher de Dieu : litt. l'approche (ou la proximiteÂ) de Dieu ; meÃme expression en Ps 73.28 ; autre traduction se preÂsenter devant Dieu (cf. Lv 1.2n) ; cf. Am 5.18-20. à nons-nous ? cf. Za 7 ; Ml 3.14 ; Mt 6.16-18. Ð Tu ne le 3 Pourquoi jeu 2

$

Ãne que je preÂconise, n'est-ce pas plutoÃt ceci : Le jeu deÂtacher les chaõÃnes de la meÂchanceteÂ, deÂnouer les liens du joug, renvoyer libres ceux qu'on Âecrase, et rompre tout joug ? Ne s'agit-il pas de partager ton pain avec celui qui a faim et de ramener Áa la maison les pauvres sans abri ? De couvrir celui que tu vois nu, et de ne pas t'esquiver devant celui qui est ta propre chair ? Alors ta lumieÁre poindrait comme l'aurore, et tu te reÂtablirais bien vite ; ta justice marcherait devant toi, et la gloire du SEIGNEUR serait ton arrieÁre-garde. Alors tu appellerais, et le SEIGNEUR reÂpondrait ; tu appellerais au secours, et il dirait : Je suis laÁ ! Si tu Âeloignes du milieu de toi le joug, les gestes menacËants et les discours malfaisants, si tu offres Áa l'affameÂ

vois pas : cf. 59.1. Ð nous privons-nous : litt. humilier (ou affliger) notre eÃtre (cf. Gn 1.20n) ; voir aussi v. 5 ; Lv 16.29nss ; 23.27 ; Nb 29.7. Ð aÁ vos propres affaires : autre traduction aÁ vos penchants ; meÃme terme au v. 13n. Ð vous pressez ou vous maltraitez, vous opprimez ; cf. 3.5 ; 53.7 ; Ex 3.7n. Quand vous jeuÃnez... : litt. vous jeuÃnez pour la querelle et la brouille, pour frapper meÂchamment du poing. Au lieu de meÂchamment, LXX a lu le pauvre ; cf. 1.15. preÂconise : le verbe heÂbreu correspondant (aussi au v. 6) est souvent traduit par choisir. Ð se prive v. 3n. Ð sac / cendre Jr 6.26 ; Est 4.3 ; Dn 9.3 ; Mt 11.21. Ð agreÂe : le meÃme mot est rendu par faveur en 49.8 ; 60.10 ; 61.2. Le jeuÃne que je preÂconise (v. 5n) : cf. 1.11 ; Am 5.21. Ð deÂtacher... Dt 15.12-15 ; Jr 34.8ss. Ð chaõÃnes de la meÂchancete : LXX liens de l'injustice, comme en Ac 8.23. Ð ceux qu'on eÂcrase : le verbe correspondant est rendu par ployer en 42.3. partager... Ez 18.5-9 ; Jb 31.16-20 ; Mt 25.34-40. Ð De couvrir... : litt. quand tu vois (un homme) nu, couvre-le. Ð ne pas t'esquiver Dt 22.1n. tu te reÂtablirais : litt. ta chair nouvelle germera (cf. 42.9), image de la cicatrisation d'une plaie ; cf. Jr 8.21-22n ; 30.17 ; 33.6. Ð devant / arrieÁre-garde 52.12n. Ð Voir gloire . appellerais / reÂpondrait 65.24 ; Jr 33.3 ; Ps 91.15. Ð Je suis laÁ ! 52.6 ; cf. 40.9+. Ð les gestes menacËants ou accusateurs, litt. l'envoi du doigt ; cf. Pr 6.13. Ð malfaisants ou favorisant l'injustice ; cf. 1.13n ; 31.2n ; 59.4. $

5

6

$

21

Tu ne le vois pas ! Pourquoi nous privons-nous ? Tu ne le sais pas ! Á vous jeu Ãnez, Le jour ou vous vaquez Áa vos propres affaires et vous pressez tous vos ouvriers. Ãnez, ce ne sont que querelles et Quand vous jeu brouilles, meÂchants coups de poing ; Ãnez pas comme le veut ce jour, vous ne jeu pour Ãetre entendus d'en haut. Ãne que je preÂconise, Est-ce laÁ le jeu Á l'homme se prive ? un jour ou S'agit-il de courber la teÃte comme un roseau, de se coucher sur le sac et la cendre ? Ãne, Est-ce laÁ ce que tu appelles un jeu un jour agreÂÂe du SEIGNEUR ?

7

8

$

9


EÂSAIÈE 58±59

11

12

13

14

ce que tu deÂsires toi-meÃme, si tu rassasies l'affligeÂ, ta lumieÁre se leÁvera dans les teÂneÁbres, et ton obscurite sera comme le midi. Le SEIGNEUR te conduira constamment, il te rassasiera dans les lieux arides et redonnera de la vigueur Áa tout ton corps. Tu seras comme un jardin abreuveÂ, comme un point d'eau dont l'eau ne deÂËcoit pas. GraÃce Áa toi, on rebaÃtira sur les ruines d'autrefois, tu releÁveras les fondations des geÂneÂrations passeÂes ; on t'appellera « Celui qui reÂpare les breÁches », « Celui qui restaure les sentiers, pour rendre le pays habitable ». Le sabbat qui plaõÃt au SEIGNEUR Si tu te gardes de pieÂtiner le sabbat, de t'occuper de tes propres affaires en mon jour sacreÂ, si tu appelles « deÂlices » le sabbat, « glorieux » le jour sacre du SEIGNEUR, si tu le glorifies en ne suivant pas tes propres voies, en ne vaquant pas Áa tes propres affaires ni Áa tes discours, alors tu feras du SEIGNEUR tes deÂlices, et je te ferai circuler sur les hauteurs du pays, je te nourrirai du patrimoine de Jacob, ton peÁre Ð c'est la bouche du SEIGNEUR qui parle.

on concËoit l'oppression, et on met au monde le mal. 5

6

7

8

9

10

Les fautes qui vous seÂparent du SEIGNEUR

59 Non, le bras du SEIGNEUR n'est pas trop court pour 2

3

4

10

11

12 13

sauver, son oreille n'est pas trop dure pour entendre. Ce sont vos fautes qui vous seÂparent de votre Dieu, ce sont vos peÂcheÂs qui le deÂtournent de vous, qui l'empeÃchent de vous entendre. Car vos mains sont souilleÂes de sang vos doigts de fautes ; vos leÁvres profeÁrent le mensonge, votre langue murmure l'injustice. Personne ne porte plainte avec justice, personne n'entre en jugement avec probite ; on met sa confiance dans le chaos, et on tient des discours d'illusion ;

ce que tu deÂsires toi-meÃme / l'afflige : litt. ton eÃtre / l'eÃtre de l'afflige ou ton gosier..., ton appeÂtit... ; cf. Gn 1.20n. Ð ta lumieÁre... Ps 37.6 ; Jb 11.17 ; Mt 5.14 ; Jn 8.12. il te rassasiera : autre traduction il rassasiera ton aÃme (cf. Gn 1.20n). Ð redonnera de la vigueur : traduction incertaine ; d'autres formes du meÃme verbe sont traduites par deÂlivrer (Ps 6.5 ; 7.5 ; 18.20 etc.). Ð tout ton corps : litt. tes os. Ð comme un point d'eau Jn 4.14. Ð ne deÂcËoit pas : cf. Jb 6.15-20 ; Jc 3.11 ; 2P 2.17. GraÃce aÁ toi ou aÁ partir de toi. Ð on rebaÃtira 44.26-28 ; 61.4. Ð ruines 64.10. Ð pour rendre... : litt. pour habiter. Si tu te gardes... : litt. si tu fais revenir du sabbat ton pied ; l'expression pourrait signifier simplement si, le jour du sabbat, tu te retiens. Ð sabbat 56.2+ ; cf. Ez 20.12-24. Ð jour sacre Ex 31.15 ; voir saint . Ð en ne vaquant pas... : cf. v. 3n. du SEIGNEUR tes deÂlices Ps 37.4 ; Jb 22.26. Ð je te ferai circuler : litt. je te ferai chevaucher ou je t'emmeÁnerai en char. Ð sur les hauteurs... Dt 32.12s ; cf. Am 4.13 ; Mi 1.3. Ð la bouche du SEIGNEUR 1.20 ; 40.5.

11

12

13

3 4 5 7 8 9

$

$

14

59

le bras (ou la main)... trop court(e) 50.2+. Ð dure : litt. lourde ; cf. 58.3 ; Za 7.11.  che . Ð le deÂtournent... : litt. 2 vos fautes : cf. 50.1 ; Jr 5.25 ; voir pe vous ont cache la face, (l'empeÃchant) d'entendre (ou d'eÂcouter) 54.8+.

10

11 12

Ils font Âeclore des úufs d'aspic et tissent des toiles d'araigneÂe. Celui qui mange de leurs úufs en meurt ; et, si l'on en brise un, il en Âeclot un cobra. Leurs toiles ne suffisent pas Áa faire un veÃtement, ils ne peuvent se couvrir de leurs úuvres ; leurs úuvres sont des úuvres malfaisantes, des actes de violence sont dans leurs mains. Leurs pieds courent au mal, ils ont haÃte de reÂpandre du sang innocent ; leurs penseÂes sont malfaisantes, ravage et deÂsastre sont sur leurs routes. Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, il n'y a pas d'eÂquite sur leurs traces ; ils se font des sentiers tortueux : quiconque y marche ne connaõÃt pas la paix. Le peuple de Dieu reconnaõÃt ses fautes C'est pourquoi l'eÂquite reste loin de nous, la justice ne nous atteint pas ; nous espeÂrions la lumieÁre, et ce sont les teÂneÁbres Ð la clarteÂ, et nous marchons dans l'obscuriteÂ. Nous taÃtonnons comme des aveugles le long d'un mur, nous taÃtonnons comme des gens sans yeux ; nous treÂbuchons Áa midi comme au creÂpuscule, au milieu de l'abondance nous sommes comme les morts. Nous grognons tous comme des ours, nous geÂmissons comme des colombes ; nous espeÂrions l'eÂquiteÂ, mais rien ! Ð le salut, mais il est loin de nous ! Car nos transgressions sont nombreuses devant toi, et nos peÂcheÂs teÂmoignent contre nous ; nos transgressions sont avec nous, et nous connaissons nos fautes : reÂvoltes et trahisons envers le SEIGNEUR, reculs loin de notre Dieu ; paroles de violence et de subversion, sang 1.15 ; Lm 4.14. Ð fautes : litt. faute. Ð leÁvres... Jb 27.4. Ð profeÁrent le mensonge Jr 9.4 ; 14.4s ; 29.23 ; Mi 6.12 ; Za 13.3. Voir justice . Ð concËoit l'oppression... : cf. Jb 15.35 ; Ps 7.15 ; Jc 1.15. Ð le mal ou la malfaisance ; cf. v. 6s. aspic 11.8 ; 14.29 ; Jr 8.17 ; Pr 23.32 ; cf. Ps 58.5s ; Mt 3.7//. Ð toiles d'araigneÂe Jb 8.14. Leurs pieds... sang Pr 1.16 ; Rm 3.15-17. Ð ravage / deÂsastre 51.19+. chemin de la paix Lc 1.79. Ð sentiers tortueux Pr 2.15 ; 10.9. Ð pas la paix 48.22+. eÂquite (autre traduction droit ) / justice 56.1+ ; ce sont ici des dons de Dieu, comme le salut ou la paix donneÂs par Dieu. Ð lumieÁre / teÂneÁbres Am 5.18-20 ; Jb 30.26. aveugles Dt 28.29 ; So 1.17 ; cf. Jr 13.16. Ð l'abondance : traduction incertaine, obtenue par rapprochement du mot heÂbreu avec la racine qui signifie gras, prospeÁre. geÂmissons : le meÃme verbe est traduit par murmurer au v. 3, par meÂditer au v. 13 ; cf. 38.14+. Ð nous espeÂrions... Jr 8.15. transgressions : le meÃme mot heÂbreu est traduit par reÂvolte au v. 20. Ð nos peÂcheÂs teÂmoignent contre nous Jr 14.7. Ð nous connaissons nos fautes Ps 51.5. reÂvoltes 48.8+. Ð trahisons ou reniements, mensonges, dissimulations ; cf. 30.9 ; Jos 24.27 ; Jr 5.12 ; 7.9. Ð subversion 1.5n. Ð Voir cúur . $

$

$

$

$

1

$

929

13

$


EÂSAIÈE 59±60

930

14

15

16

17

18

19

20

21

14 15

16

17

18 19

20

paroles mensongeÁres concËues et meÂditeÂes dans le cúur, de sorte que l'eÂquite recule, que la justice se tient ÂeloigneÂe ; la loyaute treÂbuche sur la place publique, la droiture ne peut acceÂder. La loyaute a disparu, et celui qui s'eÂloigne du mal est une proie.

de ta descendance, dit le SEIGNEUR, deÁs maintenant et pour toujours.

Un reÂdempteur vient pour Sion Le SEIGNEUR voit qu'il n'y a plus d'eÂquiteÂ, et cela lui deÂplaõÃt. Il voit qu'il n'y a pas un seul homme ; il est atterreÂ, parce que personne n'intervient. Alors son bras lui assure la victoire, sa justice lui sert d'appui. Il se reveÃt de la justice comme d'une cuirasse, il met sur sa teÃte le casque du salut ; comme d'une tunique il se reveÃt de veÃtements de vengeance, il s'enveloppe de passion jalouse comme d'un manteau. Il paiera de retour chacun comme il le meÂrite : la fureur Áa ses adversaires, Áa ses ennemis ce qu'ils meÂritent ; il paiera de retour les Ãõles comme elles le meÂritent. On craindra le nom du SEIGNEUR depuis le couchant et sa gloire depuis le levant ; quand l'adversaire viendra comme un fleuve, le souffle du SEIGNEUR le mettra en fuite. Un reÂdempteur vient pour Sion, pour les gens de Jacob qui reviennent de leur reÂvolte Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Quant Áa moi, telle est mon alliance avec eux, dit le SEIGNEUR : mon souffle, qui est sur toi, et mes paroles, que j'ai mises dans ta bouche, ne seront pas retireÂs de ta bouche, ni de la bouche de ta descendance, ni de la bouche de la descendance Cf. Ps 55.10-12. Ð loyaute ou veÂriteÂ, de meÃme au v. 15. s'eÂloigne du mal : cf. Jb 1.1,8,17. Ð est une proie : autres traductions se fait piller ; se fait deÂpouiller. Ð qu'il n'y a plus d'eÂquiteÂ... : litt. (c'est) mauvais aÁ ses yeux car (ou quand ) il n'y a pas d'eÂquite (ou de droit). pas un seul homme 41.28+. Ð n'intervient : autre traduction n'interceÁde, cf. 53.12n. Ð son bras 40.10+ ; cf. 63.5. Ð lui assure la victoire : litt. sauve pour lui, expression analogue Ps 98.1. Ep 6.11-17 ; 1Th 5.8. Ð justice / salut 45.8+. Ð il met : sousentendu dans le texte. Ð comme d'une tunique : les mots correspondants sont absents de certaines versions anciennes ; cf. 61.10. Ð passion jalouse 9.6n ; 63.15. Il paiera : meÃme formule en 66.6 ; cf. 3.11 ; 35.4 ; voir aussi 40.10+. Ð õÃles 11.11+ ; 41.1. On craindra : de nombreux mss portent ici on verra (les deux formes sont treÁs proches en heÂbreu) ; cf. 30.27 ; 33.3 ; Ps 102.16. Ð depuis le couchant... 24.14s ; 45.6 ; Ml 1.11 ; Mt 8.11. Ð quand l'adversaire viendra... : traduction incertaine ; autre possibilite : car il vient comme un fleuve resserreÂ, pousse par le souffle du SEIGNEUR (cf. 30.28). Rm 11.26s. Ð reÂdempteur 41.14n. Ð pour les gens... : litt. pour ceux qui reviennent de la reÂvolte (ou de la transgression) en Jacob ; LXX et il eÂcartera les impieÂteÂs de Jacob. mon souffle ou mon Esprit 11.2+ ; 42.1 ; 61.1 ; cf. 2S 23.2. Ð mes paroles 51.16. Ð descendance : cf. 8.18.

La gloire du SEIGNEUR sur JeÂrusalem Á Le ve-toi, brille : ta lumieÁre arrive, 60 la gloire du SEIGNEUR se leÁve sur toi. 2 Certes, les te ÂneÁbres couvrent la terre et une obscurite Âepaisse recouvre les peuples ; mais sur toi le SEIGNEUR se leÁve, sur toi sa gloire apparaõÃt. 3 Des nations marcheront Á a ta lumieÁre et des rois Áa la clarte de ton aurore. 4

5

6

7

8

2 3

$

4 5

$

6

$

$

21

60

$

LeÁve-toi 51.17 ; 52.2 ; heÂbreu qoumi (cf. Mc 5.41), forme feÂminine, de meÃme dans la suite : le discours s'adresse aÁ JeÂrusalem personnifieÂe comme une femme (40.9 ; 49.14-21). Ð brille : verbe apparente au mot traduit par lumieÁre 2.5+ ; cf. 58.8-10. Ð gloire

7

1

$

8

JeÂrusalem attire tous les peuples du monde LeÁve les yeux et regarde tout autour : tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi ; tes fils arrivent de loin, tes filles sont porteÂes sur la hanche. Lorsque tu le verras, tu seras radieuse, ton cúur bondira, il sera au large, quand l'abondance de la mer se tournera vers toi, quand les ressources des nations viendront vers toi. Tu seras couverte d'une foule de chameaux, de dromadaires de MadiaÃn et d'Epha ; ils viendront tous de Saba ; ils porteront de l'or et de l'encens et annonceront, comme une bonne nouvelle, les louanges du SEIGNEUR. Les troupeaux de QeÂdar se rassembleront tous chez toi ; les beÂliers de Nebayoth seront pour ton office ; ils seront offerts en holocauste sur mon autel et seront agreÂÂes, et je ferai resplendir la maison de ma splendeur. Qui sont ceux-laÁ qui volent comme un nuage, comme des colombes vers les feneÃtres de leur colombier ? 58.8 ; 59.19 ; Ex 13.21+ ; Ap 21.11. Ð se leÁve : autre verbe qu'au deÂbut du v. C'est celui qui deÂcrit habituellement le lever d'un astre, de meÃme au v. 2 ; Gn 32.32 ; Dt 33.2 ; 2S 23.4 ; Ml 3.20 ; cf. Mt 2.2,9 ; Lc 1.78s. teÂneÁbres... : cf. 8.22±9.1. Ð obscurite eÂpaisse Ex 20.21n. Ð se leÁve v. 1n. Ð sur toi sa gloire Ex 24.16. nations / lumieÁre 2.2-5 ; 42.6+ ; cf. 66.18 ; Ap 21.24 ; Tobit 13.13 : « Une vive lumieÁre brillera jusqu'aux confins de la terre. Des nations lointaines en grand nombre et des habitants de toutes les extreÂmiteÂs de la terre viendront vers ton saint nom, les mains pleines d'offrandes pour le Roi du ciel. » 49.18,22. Ð porteÂes ou tenues, autre verbe en 66.12 ; cf. Pr 8.30n. Ð sur la hanche ou sur le coÃteÂ, de meÃme en 66.12. bondira ou tremblera ; la racine correspondante eÂvoque habituellement la frayeur (cf. 2.10 etc. ; 44.8,11 ; 51.13). Ð quand : autre traduction car. Ð abondance : le terme peut eÂgalement signifier tumulte (ou grondement, mugissement ; freÂmissement en 63.15) ou multitude. Ð ressources ou armeÂes ; meÃme terme en 8.4n(richesses) ; cf. v. 11,17 ; Dt 33.19 ; Ag 2.7-9 ; Ap 21.24. MadiaÃn 9.3n ; cf. Gn 25.2n. Ð Epha : clan arabe apparente aÁ MadiaÃn ; cf. Gn 25.4+. Ð Saba (heÂbreu Sheva', aÁ distinguer de Seba en 43.3 et 45.14), en Arabie du sud (Gn 10.7n) ; cf. 1R 10 ; Jr 6.20 ; Ps 72.10,15. Ð or / encens (Ex 30.34n) : cf. Mt 2.11. Ð bonne nouvelle 40.9n. QeÂdar 21.16+. Ð Nebayoth Gn 25.13n. Ð seront pour ton office : autres traductions seront aÁ ton service ; officieront pour toi ; cf. v. 10 ; 61.6 ; voir aussi Dt 10.8n. Ð agreÂeÂs 56.6s. Qui sont ceux-laÁ : cf. 49.21. Ð comme des colombes Os 11.11. Ð les feneÃtres de leur colombier : litt. leurs feneÃtres ; meÃme terme en 24.18 ; Gn 7.11n. $


EÂSAIÈE 60

931

Des Nubiens viennent apporter leurs preÂsents en Egypte (cf. Es 60) : des anneaux d'or, des reÂcipients de poudre d'or (?), une peau de pantheÁre, une jeune girafe. D'apreÁs une fresque dans un tombeau eÂgyptien.

9

10

11

12 13

14

9

Car les Ãõles mettent leur espeÂrance en moi, et les bateaux de Tarsis sont en teÃte, pour ramener de loin tes fils, avec leur argent et leur or, Áa cause du nom du SEIGNEUR, ton Dieu, du Saint d'IsraeÈl, qui te donne de la splendeur. Des Âetrangers rebaÃtiront tes murailles, leurs rois te serviront ; car si, dans mon irritation, je t'ai frappeÂe, dans ma faveur j'ai compassion de toi. Tes portes seront constamment ouvertes, elles ne seront fermeÂes ni le jour ni la nuit, afin de laisser entrer chez toi les ressources des nations, leurs rois avec leur suite. Ð Car la nation et le royaume qui ne te serviront pas disparaõÃtront ; les nations seront ruineÂes. Ð La gloire du Liban viendra chez toi, le cypreÁs, l'orme et le buis, tous ensemble, pour donner de la splendeur au lieu de mon sanctuaire ; Á reposent mes pieds. je glorifierai le lieu ou Tes oppresseurs viendront vers toi, courbeÂs ; tous ceux qui te meÂprisaient se prosterneront Áa tes pieds.

õÃles 11.11+ ; cf. 51.5. Ð bateaux de Tarsis 2.16n. Ð ramener... tes fils 49.22. Ð Voir nom . Ð ton Dieu 51.15+. Ð Saint d'IsraeÈl 1.4+. Ð te donne de la splendeur v. 21+ ; 55.5. Des eÂtrangers : litt. des fils d'eÂtranger ; 56.3n,6. Ð te serviront : le verbe peut deÂsigner le service d'un auxiliaire ; dans un contexte cultuel, il est habituellement traduit par officier. Ð irritation / faveur 54.7s. Ap 21.25s. Ð ressources v. 5n. Cf. Za 14.17-19. gloire du Liban 35.2 ; cf. 33.9n ; 1R 5.20,23. Ð le cypreÁs... 41.19. Ð le lieu... : litt. le lieu de mes pieds ; cf. 66.1 ; Ez 43.7 ; Ps 99.5 ; Lm 2.1 ; 1Ch 28.2 : selon les textes l'expression deÂsigne JeÂrusalem, le temple ou le coffre sacreÂ. $

10

11 12 13

Ils t'appelleront « Ville du SEIGNEUR (YHWH) », « Sion du Saint d'IsraeÈl ». 15

16

17

18

14

$

$

15

16

$

$

Alors que tu es deÂlaisseÂe, deÂtesteÂe, sans un passant, je ferai de toi un sujet d'orgueil pour toujours, un sujet de gaiete de geÂneÂration en geÂneÂration. Tu suceras le lait des nations, tu suceras la mamelle des rois ; ainsi tu sauras que je suis le SEIGNEUR (YHWH), ton Sauveur, ton reÂdempteur, l'Indomptable de Jacob. Au lieu du bronze je ferai venir de l'or, au lieu du fer je ferai venir de l'argent ; au lieu du bois, du bronze ; au lieu des pierres, du fer ; pour te surveiller, je mettrai la paix, et pour te presser, la justice. On n'entendra plus parler de violence dans ton pays, ni de ravage ou de deÂsastre dans ton territoire ; tu donneras Áa tes murailles le nom de « Salut » et Áa tes portes celui de « Louange ».

45.14 ; 49.23 ; cf. Ap 3.9. Ð Tes oppresseurs : litt. les fils de tes oppresseurs ; autre traduction ceux qui abusaient de toi ; cf. 51.21n ; Gn 34.2n. Ð te meÂprisaient ou te bafouaient ; cf. 1.4 ; 52.5. Ð Ville du SEIGNEUR : cf. 1.26 ; Ez 48.35 ; Ps 87.3. deÂlaisseÂe 54.1+. Ð sans un passant : meÃme expression heÂbraõÈque qu'en 34.10. Ð sujet d'orgueil : cf. 24.14n ; Am 6.8 ; 8.7 ; Na 2.3. Ð gaiete Ps 48.3. Tu suceras ou tu teÂteras ; une autre forme du meÃme verbe est traduite par allaiter en 66.11s ; cf. 49.23 ; Dt 32.13n. Ð reÂdempteur 41.14n. Ð Indomptable de Jacob 49.26+. bronze / or : cf. 1R 14.26s. Ð te presser 60.17+. ravage / deÂsastre 51.19+. Ð murailles / portes : cf. Ap 21.12,14. Ð Salut 59.17. Ð Louange 62.7. $

17 18


EÂSAIÈE 60±61

932 19

20

21

22

Tu n'auras plus le soleil pour lumieÁre pendant le jour, ce ne sera plus la lune qui t'eÂclairera de sa clarte ; c'est le SEIGNEUR qui sera ta lumieÁre pour toujours, c'est ton Dieu qui sera ta splendeur. Ton soleil ne se couchera plus, et ta lune ne se retirera plus ; car c'est le SEIGNEUR qui sera ta lumieÁre pour toujours. Les jours de ton deuil seront termineÂs. Il n'y aura plus que des justes parmi ton peuple, ils prendront possession du pays pour toujours ; c'est le rejeton que j'ai planteÂ, l'úuvre de mes mains, pour montrer ma splendeur. Le plus petit deviendra une phratrie et le moindre, une nation forte. Moi, le SEIGNEUR (YHWH), je haÃterai cela en son temps.

L'envoye du SEIGNEUR et sa mission 61 Le souffle du Seigneur DIEU est sur moi, car le SEIGNEUR m'a confeÂre l'onction. Il m'a envoye porter une bonne nouvelle aux pauvres, panser ceux qui ont le cúur briseÂ, proclamer aux captifs leur libeÂration et aux prisonniers leur Âelargissement, 2 proclamer pour le SEIGNEUR une anne Âe de faveur et pour notre Dieu un jour de vengeance ; consoler tous ceux qui sont dans le deuil, 3 re Âtablir les gens de Sion qui sont dans le deuil, mettre sur leur teÃte une parure splendide au lieu de la cendre, une huile de gaiete au lieu du deuil, un veÃtement de louange au lieu d'un esprit qui vacille, afin qu'on les appelle « TeÂreÂbinthes de la justice », « Plantation du SEIGNEUR (YHWH) », pour montrer sa splendeur.

Za 14.6+,7 ; Ap 21.23 ; 22.5. Ð sera ta lumieÁre pour toujours : autres traductions sera toujours ta lumieÁre ; sera pour toi une lumieÁre eÂternelle. 21 Il n'y aura plus... : litt. ton peuple, eux tous, des justes ; cf. 54.13s. Ð ils prendront possession du pays (ou de la terre) 57.13+ ; Ps 37.29. Ð rejeton : comme en 11.1n. Ð que j'ai plante 61.3. Ð úuvre de mes mains : cf. 43.1,7 ; Ex 15.17 ; 2S 7.10. Ð splendeur v. 7,9 ; 61.3. 22 une phratrie ou un millier, un contingent ; cf. Mi 5.1n. Ð nation forte 53.12n.

4

5

6

7

8

9

10

11

19

$

61

Lc 4.18s. Ð Le souffle (ou l'Esprit , meÃme terme au v. 3)... sur moi 11.2+ ; 42.1+. Ð onction 45.1n ; cf. Ac 10.38. Ð bonne nouvelle (40.9n) / pauvres Mt 11.5//. Ð cúur brise 57.15. Ð proclamer... libeÂration : cf. 58.6 ; Lv 25.10. Ð eÂlargissement : litt. ouverture des yeux ; les prisonniers vont passer de l'obscurite du cachot aÁ la lumieÁre. LXX aux aveugles le recouvrement de la vue. 2 anneÂe... : cf. 34.8 ; voir aussi Ex 21.2 ; Lv 25.10 ; Dt 15.12 ; Jr 34.816 ; Ez 46.17. Ð faveur 49.8+ ; 58.5n. Ð jour de vengeance 63.4. Ð consoler 40.1+. Ð deuil 57.18+. 3 reÂtablir les gens de Sion... : litt. mettre aux endeuilleÂs de Sion, leur donner une parure... ; LXX porte un seul verbe (pour donner aux endeuilleÂs de Sion de la gloire...). Ð parure splendide / cendre (cf. 58.5) : les deux mots correspondants font assonance en heÂbreu ; le premier d'entre eux (aussi au v. 10), qui est apparente au verbe traduit plus loin par montrer sa splendeur, est traduit

4 5 6

$

1

$

Ils rebaÃtiront les ruines d'autrefois, ils releÁveront les lieux deÂvasteÂs du passe ; ils restaureront des villes deÂsertes, deÂvasteÂes de geÂneÂration en geÂneÂration. Des Âetrangers seront laÁ pour faire paõÃtre votre petit beÂtail, des gens d'autres nations seront vos laboureurs et vos vignerons. Mais vous, on vous appellera « PreÃtres du SEIGNEUR (YHWH) », on vous dira « Officiants de notre Dieu » ; vous mangerez les ressources des nations et vous vous ornerez de leur gloire. Au lieu de votre honte, vous aurez double mesure ; au lieu de la confusion, ils pousseront des cris de joie en voyant leur part ; ils auront ainsi une double possession dans leur pays, et leur joie sera perpeÂtuelle. Car moi, le SEIGNEUR (YHWH), j'aime l'eÂquiteÂ, je deÂteste la spoliation avec la perversite ; je les reÂcompenserai loyalement et je conclurai pour eux une alliance perpeÂtuelle. Leur descendance sera connue parmi les nations et leur progeÂniture au milieu des peuples ; tous ceux qui les verront reconnaõÃtront qu'ils sont une descendance beÂnie du SEIGNEUR. Chant de reconnaissance Je trouverai la gaiete dans le SEIGNEUR, je serai plein d'alleÂgresse en mon Dieu ; car il m'a reveÃtu des veÃtements du salut, il m'a couvert du manteau de la justice, comme le marieÂ, tel un preÃtre, se coiffe d'une parure splendide, comme la marieÂe s'orne de ses atours. En effet, comme la terre fait sortir son germe, et comme un jardin fait germer ses semences, ainsi le Seigneur DIEU fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

par coiffe d'apparat en 3.20 ; il deÂsigne les parures des tiares des preÃtres en Ex 39.28 et, sans doute, ces tiares elles-meÃmes en Ez 24.17,23 ; 44.18 (parure). Ð huile de gaiete : cf. Ps 45.8. Ð veÃtement (en opposition avec les veÃtements deÂchireÂs du deuil, 58.5) : cf. v. 10 ; 52.1. Ð qui vacille : cf. 42.3s. Ð Plantation / splendeur 60.21. Ils rebaÃtiront... 58.12 ; Ez 36.10. Ð du passe ou des anciens, c.aÁ-d. infligeÂs aux anceÃtres. eÂtrangers et gens d'autres nations traduisent deux formules synonymes en heÂbreu ; 56.3n ; cf. 14.2 ; 60.10. PreÃtres : cf. Ex 19.6 ; 1P 2.5 ; Ap 1.6. Ð Officiants 60.7+. Ð ressources 60.5n. Ð nations / gloire 66.12. double : cf. 40.2n (autre terme heÂbreu) ; Za 9.12 ; Jb 42.10. Ð ils pousseront des cris de joie : texte obscur. j'aime l'eÂquite Ps 37.28. Ð la perversite : d'apreÁs plusieurs mss heÂbreux et des versions anciennes. Le texte heÂbreu traditionnel porte l'holocauste (les deux mots ne diffeÁrent en heÂbreu que par leur vocalisation). Ð alliance perpeÂtuelle 24.5n ; 55.3. descendance beÂnie 65.23. Je trouverai la gaieteÂ... : ces paroles peuvent eÃtre celles du propheÁte ou celles de Sion ; cf. 41.16. Ð je serai ou tout mon eÃtre sera ; cf. 1S 2.1 ; Lc 1.46. Ð veÃtements du salut / manteau de la justice : cf. 59.17. Ð tel un preÃtre , se coiffe : ces mots traduisent un seul verbe heÂbreu qui signifie habituellement exercer le sacerdoce, faire office de preÃtre. Ð parure splendide v. 3n ; cf. Ct 3.11. Ð comme la marieÂe s'orne 49.18 ; Ap 19.8 ; 21.2. germe : cf. 42.9+ ; 45.8. $

$

7

$

8

$

$

9 10

$

$

$

11

$


EÂSAIÈE 62±63

JeÂrusalem retrouve le SEIGNEUR, son eÂpoux 62 A cause de Sion je ne me tairai pas, Áa cause de JeÂrusalem, je ne me tiendrai pas tranquille jusqu'aÁ ce que sa justice s'impose, comme une clarteÂ, et son salut, comme un flambeau qui s'allume. 2 Alors les nations verront ta justice et tous les rois ta gloire ; et on t'appellera d'un nom nouveau que la bouche du SEIGNEUR deÂsignera. 3 Tu seras une couronne de splendeur dans la main du SEIGNEUR, un turban royal dans la paume de ton Dieu. 4 On ne te dira plus « De ÂlaisseÂe », on ne dira plus ta terre « DeÂvastation » ; mais on t'appellera « Mon plaisir est en elle », et on appellera ta terre « L'EpouseÂe » ; car le SEIGNEUR prend plaisir en toi, et ta terre sera ÂepouseÂe. 5 Comme un jeune homme  epouse une jeune fille, ainsi tes fils t'eÂpouseront ; et comme la marieÂe fait la gaiete du marieÂ, ainsi tu feras la gaiete de ton Dieu. 6

7

8

62

Sur tes murs, JeÂrusalem, j'ai poste des gardes ; de jour comme de nuit, ils ne se tairont pas. Vous qui Âevoquez le SEIGNEUR, pas de reÂpit pour vous ! Ne lui laissez aucun reÂpit, jusqu'aÁ ce qu'il reÂtablisse JeÂrusalem et en fasse un sujet de louange sur la terre. Le SEIGNEUR l'a jure par sa main droite et par son bras puissant : Je ne donnerai plus ton ble Áa tes ennemis pour qu'ils le mangent, et les Âetrangers ne boiront plus le vin je ne me tairai pas : cf. 42.14+. Ð sa justice / son salut (aÁ elle) : les pronoms de l'heÂbreu renvoient aÁ Sion ou JeÂrusalem, personnifieÂe comme une femme ; LXX ma justice / mon salut. Ð s'impose : litt. sorte, cf. 42.1nss ; 51.4s. Ð comme une clarte : litt. comme la clarte ; cf. 60.1,3. nations / rois 60.3,11. Ð Voir justice et gloire . Ð nom nouveau : cf. v. 4,12 ; 65.15 ; Ap 2.17 ; 3.12. Ð deÂsignera : le verbe heÂbreu correspondant est aussi traduit par percer ; il a peut-eÃtre ici la nuance particulieÁre de pointer ou de fixer ; cf. Gn 30.28. couronne de splendeur : meÃme expression en Jr 13.18 ; Ez 16.12 ; 23.42 ; Pr 4.9 ; 16.31. DeÂlaisseÂe 54.1+ ; cf. 60.15. Ð DeÂvastation cf. 49.8. Ð Mon plaisir est en elle ou « Je prends plaisir en elle », « Elle me plaõÃt » (cf. Gn 34.19 ; Nb 14.8n), heÂbreu Hephtsi-bah, cf. 2R 21.1n. Ð eÂpouseÂe 54.5-8. une jeune fille : litt. une vierge. Ð tes fils : certains modifient la vocalisation pour lire tes baÃtisseurs (cf. 49.17n). Ð t'eÂpouseront 49.18. Ð marie 61.10. murs 49.16. Ð gardes 21.11 ; cf. 21.6-8 ; 52.8. Ð qui eÂvoquez... : autres traductions qui rappelez le souvenir du SEIGNEUR ; qui eÂvoquez le nom du SEIGNEUR (YHWH) ; ou bien qui appelez le SEIGNEUR aÁ se souvenir (cf. v. 7 ; 43.26 ; 49.14s). Ð reÂpit : autre traduction silence (meÃme terme au v. 7). Ne lui laissez aucun reÂpit : cf. Lc 11.5-13 ; 18.1-8. Ð louange 60.18 ; 61.11. jure 45.23+. Ð droite 41.10. Ð bras 40.11+ ; 51.9. Ð ton ble aÁ tes ennemis Dt 28.30-35 ; Ne 5.15. Ð vin : autre traduction vin nouveau, cf. Gn 27.28n. ceux qui auront reÂcolteÂ... 65.21s ; Am 9.14. 1

$

2

3 4

5

6

$

$

7 8

9

$

9

10

11

12

933

pour lequel tu t'es fatigueÂe ; mais ceux qui auront reÂcolte le ble le mangeront et loueront le SEIGNEUR, et ceux qui auront vendange boiront le vin dans les cours de mon sanctuaire. Passez, passez les portes ! PreÂparez un chemin pour le peuple ! Frayez, frayez la route, oÃtez les pierres ! Elevez une bannieÁre au-dessus des peuples ! Le SEIGNEUR le fait entendre aux extreÂmiteÂs de la terre : Dites Áa Sion la belle : Ton salut arrive ; il a avec lui son salaire, sa reÂtribution le preÂceÁde. On les appellera « Peuple saint », « ReÂdimeÂs du SEIGNEUR » ; et toi, on t'appellera « ChercheÂe », « Ville non deÂlaisseÂe ». Le SEIGNEUR venge son peuple

63 Qui est celui-ci qui vient d'Edom,

2

3

4

de Botsra, en veÃtements de couleur vive, en habits Âeclatants, et se redressant avec fierte dans la pleÂnitude de sa force ? Ð C'est moi, qui parle avec justice, qui ai le pouvoir de sauver. Ð Pourquoi tes habits sont-ils rouges et tes veÃtements comme les veÃtements de celui qui foule au pressoir ? Ð J'ai Âete seul Áa fouler Áa la cuve, et aucun homme d'entre tous les peuples n'eÂtait avec moi ; je les ai fouleÂs aux pieds dans ma coleÁre, je les ai ÂecraseÂs dans ma fureur ; mes veÃtements ont Âete aspergeÂs de leur sang, j'ai tache tous mes habits. Car je songeais Áa un jour de vengeance,

PreÂparez / Frayez 40.3+. Ð oÃtez les pierres : cf. 5.2 ; certains comprennent pavez de pierres. Ð bannieÁre 5.26+ ; cf. 11.12 ; 49.22. 11 Cf. Za 9.9 ; Mt 21.5. Ð Sion la belle : litt. la fille de Sion ; cf. 1.8n. Ð Ton salut : comme en 45.8. Plusieurs versions anciennes ont traduit ton sauveur ; cf. 43.3+. Ð il a avec lui son salaire... : cf. 40.10. 12 On les appellera v. 2+. Ð Peuple saint ou sacreÂ, ou Peuple du saint, de la saintete ; cf. 61.6 ; Ex 19.6. Ð ReÂdimeÂs ou RacheteÂs ; cf. 35.10 ; voir aussi 41.14n ; 63.4n ; Ps 107.2. Ð ChercheÂe : cf. Jr 30.17. 10

$

63

 but du chapitre se preÂsente comme un dialogue entre le 1 Le de propheÁte (ou les gardes de 62.6) et Dieu. Ð Edom 34.5+. Ð Botsra 34.6n. Ð qui ai le pouvoir de sauver : litt. grand pour sauver. Des versions anciennes ont lu qui dispute (ou qui combat) pour sauver, ce qui repreÂsente une diffeÂrence d'une voyelle en heÂbreu ; cf. 49.25n.  breu 'adom ; le texte joue sur le nom 2 habits... rouges (he d'Edom) : cf. Ap 19.13. Ð pressoir : image du jugement divin ; cf. Jr 25.30 ; Jl 4.13 ; Lm 1.15 ; Ap 14.19s ; 19.12-15.  s : cf. 3 cuve : cf. Ag 2.16n. Ð aucun homme 41.28+. Ð asperge 52.15n ouÁ le meÃme verbe est traduit purifier par l'aspersion. Ð leur sang : litt. leur jus, cf. v. 6n. Ð j'ai tache : la racine de ce verbe est identique aÁ celle d'ouÁ vient le mot reÂdemption au v. 4. 4 je songeais : litt. (eÂtait) dans mon cúur ; cf. 10.7n. Ð jour de vengeance 61.2 ; cf. 34.8. Ð de ma reÂdemption ou de mes reÂdimeÂs, cf. 62.12 ; compte tenu de la diversite des sens de cette famille de mots (voir 41.14n) on pourrait aussi traduire de mes $

$

$


EÂSAIÈE 63

934

5

6

7

8

9

10

11

5

6

7

8

et l'anneÂe de ma reÂdemption est venue. Je regardais, et personne pour m'aider ; j'eÂtais atterreÂ, et personne pour me soutenir. Alors mon bras m'a assure la victoire, ma fureur m'a servi d'appui. J'ai foule des peuples dans ma coleÁre, je les ai rendus ivres dans ma fureur et j'ai reÂpandu leur sang sur la terre.

12

13

Rappel des bienfaits du SEIGNEUR J'eÂvoquerai ce que le SEIGNEUR a fait dans sa fideÂliteÂ, ses actes dignes de louange, Áa cause de tout le bien que le SEIGNEUR nous a fait, de sa grande bonte envers la maison d'IsraeÈl, du bien qu'il leur a fait selon sa compassion et sa grande fideÂliteÂ. Il avait dit : Vraiment ils sont mon peuple, ce sont des fils qui ne mentent pas ! Et il a Âete pour eux un sauveur. Dans toutes leurs deÂtresses Ð qui Âetaient pour lui une deÂtresse Ð le messager qui est devant lui les a sauveÂs ; dans son amour et sa magnanimiteÂ, il a lui-meÃme assure leur reÂdemption, il les a soutenus et porteÂs, tous les jours d'autrefois. Mais ils ont Âete rebelles, ils ont attriste son souffle sacreÂ. Alors il s'est change Áa leur Âegard en ennemi ; il les a lui-meÃme combattus. Alors son peuple se souvint des jours d'autrefois, des jours de MoõÈse : repreÂsailles (autre terme qu'en 34.8). personne v. 3. Ð soutenir et appui correspondent aÁ deux formes du meÃme verbe heÂbreu. Ð mon bras (40.10+) m'a assure la victoire... : cf. 59.16n. rendus ivres 49.26+. Ð sang : meÃme mot qu'au v. 3n ; certains lui donnent ici le sens d'un homonyme, habituellement traduit par majeste ou eÂterniteÂ. ce que le SEIGNEUR a fait dans sa fideÂlite : litt. les fideÂliteÂs de YHWH ; cf. Ps 89.2. Ð ses actes dignes de louange : litt. les louanges de YHWH. Ð le bien... Ps 13.6. Ð sa compassion et sa grande fideÂlite ou, plus litteÂralement, ses compassions et ses grandes fideÂliteÂs (cf. le deÂbut du v.). peuple / fils : cf. v. 16 ; 64.7 ; Ex 4.22s ; 5.1 ; Dt 14.1s ; Jr 3.14,19,22 ; 31.9,20 ; Os 1.9 ; 2.1 ; 11.1 ; Sagesse 18.13 : « Ils (les Egyptiens) reconnurent... que ce peuple eÂtait fils de Dieu. » Ð qui ne mentent pas : autres traductions qui ne trompent pas ; qui ne deÂcËoivent pas ; qui ne trahissent pas. Ð sauveur 43.3+. Dans toutes leurs deÂtresses 1S 26.24 ; 2S 4.9 ; 1R 1.29 ; Ps 54.9. Ð qui eÂtaient pour lui... : d'apreÁs une lecture traditionnelle ; une autre lecture traditionnelle suppose une neÂgation, qu'on pourrait traduire : ce ne fut pas un ennemi (mot treÁs voisin de celui qui a eÂte traduit par deÂtresse). LXX semble avoir lu le texte heÂbreu diffeÂremment pour traduire ce n'est pas un eÂmissaire ni un ange (= messager), mais le Seigneur lui-meÃme qui les a sauveÂs (cf. Ex 33.2,14ns ; Lm 4.16n). Ð son amour Jr 31.3 ; Os 3.1 ; 11.1 ; Ml 1.2. Ð sa magnanimite : autre traduction parce qu'il voulait les eÂpargner ; le meÃme terme qualifie en Gn 19.16 l'attitude de YHWH envers Loth, qu'il veut eÂpargner ; cf. Ml 3.17. Ð Voir reÂdemption . Ð soutenus / porteÂs 46.3s ; Dt 1.31 ; cf. Ml 3.17. rebelles Nb 20.10. Ð attriste son souffle (ou son Esprit ) sacre (ou saint ). On pourrait aussi comprendre l'Esprit de sa saintete ; cf. Ep 4.30. Ð il les a lui-meÃme combattus : autre traduction il leur a lui-meÃme fait la guerre. les bergers : LXX a lu le singulier et une tournure un peu diffeÂ-

14

15

16

17

18

19

12

13 14 15

$

16

17

$

18

$

10

$

$

11

rente pour traduire : celui qui a fait monter... le berger des brebis ; cf. He 13.20 ; voir aussi Nb 27.15-20 ; Ps 77.21. Ð en eux : litt. en son sein. Ð son souffle sacre v. 10n ; cf. 11.2+ ; Nb 11.17. son bras splendide : litt. le bras de sa splendeur ; cf. v. 14s ; 40.10+. Ð qui fendait les eaux Ex 14.16. Ð un nom : cf. v. 14 ; 55.13 ; Jr 32.20 ; Dn 9.15 ; Ne 9.10. abõÃmes 51.10. valleÂe : le mot heÂbreu est deÂrive du verbe traduit par fendre au v. 12. Ð tu as conduit... Ps 77.21. Ð un nom splendide v. 12n. Regarde du ciel, et vois Ps 80.15. Ð ta reÂsidence sacreÂe et splendide : litt. la reÂsidence (meÃme terme en 1R 8.13// ; Ps 49.15) de ta saintete et de ta splendeur ; cf. 64.10. Ð passion jalouse 59.17+. Ð ta vaillance : d'apreÁs un ms de QumraÃn ; le texte heÂbreu traditionnel a le pluriel, qu'il faudrait traduire tes hauts faits (Ps 20.7 ; 71.16 ; 145.4,12 ; 150.2). Le mot est de la meÃme famille que puissant en 9.5n. Ð le freÂmissement de tes entrailles... description d'une vive eÂmotion, souvent associeÂe aÁ la notion de compassion ; cf. v. 7 ; Jr 31.20. Ð se refuse aÁ moi : litt. se contiennent envers moi, meÃme verbe en 42.14 ; 64.11n. Pourtant : autre traduction car. Ð notre PeÁre v. 8+ ; Dt 32.6 ; Mt 6.9// ; 23.9. Ð Abraham / IsraeÈl (= Jacob) 41.8 ; 51.2. Ð distingueÂs : litt. connus ; cf. Ex 33.12 ; Jr 1.5+. Ð depuis toujours... : cf. 41.14n. Pourquoi Ha 1.3,13. Ð tes voies 64.4. Ð nous fais-tu refuser... : litt. endurcis-tu notre cúur contre la crainte de toi ; meÃme verbe heÂbreu en Jb 39.16 ; cf. Ex 4.21+. Ð Reviens Ps 80.15 ; 90.13. Ð les tribus... : litt. les tribus de ton patrimoine 47.6+. Ton peuple saint ou sacre (cf. v. 10s,15). Ð du pays : sousentendu dans le texte. Ð foule ton sanctuaire : 64.10 ; cf. Lc 21.24. ceux que tu ne gouvernes pas : autre traduction ceux sur qui tu ne domines pas. Ð sur qui ton nom... : cf. Dt 28.10 ; Jr 14.9. Ð Si seulement... : certaines eÂditions font commencer ici le chapitre 64, qui comporte de ce fait un verset de plus. Ð tu deÂchirais le ciel : cf. 40.22 ; voir aussi Mt 3.16// ; 27.51//. Ð montagnes 54.10+. Ð crouleraient : cf. 64.2 ; Jg 5.5n. $

$

$

PrieÁre : Si tu deÂchirais le ciel Regarde du ciel, et vois de ta reÂsidence sacreÂe et splendide : Á sont ta passion jalouse et ta vaillance ? ou Ta compassion, le freÂmissement de tes entrailles, tout cela se refuse Áa moi. Pourtant c'est toi qui es notre PeÁre : ce n'est pas Abraham qui nous a distingueÂs, ce n'est pas IsraeÈl qui nous a reconnus ; c'est toi, SEIGNEUR, qui es notre PeÁre. « Notre ReÂdempteur », tel est ton nom depuis toujours. Pourquoi, SEIGNEUR, nous fais-tu errer loin de tes voies ? Pourquoi nous fais-tu refuser obstineÂment de te craindre ? Reviens, Áa cause de nous, tes serviteurs, pour les tribus qui constituent ton patrimoine ! Ton peuple saint n'a pris possession du pays que pour peu de temps ; nos ennemis ont foule ton sanctuaire. Nous sommes depuis toujours

$

$

9

Á est celui qui les a fait monter de la mer, Ou avec les bergers de son troupeau ? Á est celui qui mettait en eux son souffle sacre ? Ou Celui qui, Áa la droite de MoõÈse, avancËait son bras splendide, qui fendait les eaux devant eux, afin de se faire un nom pour toujours ; qui les faisait avancer Áa travers les abõÃmes, comme un cheval dans le deÂsert, sans qu'ils treÂbuchent. Comme la beÃte qui descend dans la valleÂe, le souffle du SEIGNEUR les a meneÂs au repos. C'est ainsi que tu as conduit ton peuple pour te faire un nom splendide.

19

$

$


EÂSAIÈE 63±65

comme ceux que tu ne gouvernes pas, sur qui ton nom n'est pas proclameÂ...

8

Si seulement tu deÂchirais le ciel, si tu descendais, les montagnes crouleraient devant toi ; 64 comme s'allume un feu de forge, comme s'eÂvapore l'eau qui bouillonne ; tes ennemis connaõÃtraient ton nom, et les nations trembleraient devant toi. 2 Lorsque tu fis des choses redoutables, que nous n'espeÂrions pas, tu descendis, et les montagnes crouleÁrent devant toi. 3

4

5

6

7

64

2 3

4

Jamais on n'a appris ni entendu dire, jamais l'úil n'a vu qu'aucun dieu, Áa part toi, agisse ainsi pour celui qui l'attend. Tu allais Áa la rencontre de celui qui Âetait content d'agir selon la justice, de ceux qui se souvenaient de tes voies, par qui, de tout temps, nous Âetions sauveÂs ; mais tu t'es irrite parce que nous avons peÂche ; nous sommes tous devenus comme impurs, et tout ce que nous faisons pour la justice est comme un veÃtement souille ; nous sommes tous fleÂtris comme des feuilles mortes, et nos fautes nous emportent comme le vent. Il n'y a personne qui invoque ton nom, qui s'eÂveille pour s'attacher Áa toi. Car tu t'es deÂtourne de nous, et tu nous as laisseÂs fondre Áa cause de nos fautes. Pourtant, SEIGNEUR, tu es notre PeÁre ; nous sommes l'argile, tu es notre potier :  breu n'apparaõÃt qu'ici et sa traduction est in1 forge : le terme he certaine. Certains le rendent par taillis ou broussailles (cf. 10.16s). Ð s'eÂvapore : sous-entendu dans le texte. Ð tes ennemis connaõÃtraient ton nom : litt. (si tu descendais...) pour faire connaõÃtre ton nom aÁ tes ennemis. les montagnes crouleÁrent 63.19. Jamais on n'a appris... : cf. Dt 4.32ss ; 1Co 2.9. Ð aucun dieu 45.5+ ; cf. Dt 4.34 ; 2S 7.23. Ð agisse ainsi : autre traduction agisse cf. 45.20 ; 46.7. Ð celui qui l'attend 30.18+. Texte obscur, rendu diversement par les versions anciennes ; cf. v. 8. Au lieu de Tu allais aÁ la rencontre de (ou tu intervenais pour), certains traduisent tu as surpris ; au lieu de par qui, par lesquelles (voies) ; cf. 63.17 ; Jr 6.16 ; 18.15. Mot aÁ mot, les deux derniers vers se lisent ainsi : Voici, toi tu t'es irrite (47.6+) et nous avons peÂche ; par eux perpeÂtuellement et nous avons eÂte sauveÂs. comme impurs : autres traductions comme l'impur ; comme un objet impur ; Lv 13.45 ; voir pur , impur. Ð tout ce que nous faisons... : autres traductions toute notre justice ; tous nos actes de justice ; toutes nos victoires. Ð souille : litt. de reÁgles (cf. Lv 12.2n ; 15.19-33 ; Ez 36.17 ; Lm 1.8,17). Ð fleÂtris... : cf. 1.30 ; 34.4 ; 40.6-8. Ð comme le vent 57.13. personne : cf. 41.28+ ; Ps 14.1-3. Ð qui invoque ton nom : cf. 65.1n. Ð tu t'es deÂtourne de nous : litt. tu nous as cache ta face ; cf. 54.8+. Ð tu nous as laisseÂs fondre... : litt. tu nous as fait fondre (ou mollir) dans la main de nos fautes, image qui est peuteÃtre aÁ opposer aÁ celle du potier divin au v. 7. Pourtant : litt. maintenant. Ð notre PeÁre 63.8+,16 ; cf. Ps 103.13s. Ð potier 29.16+ ; 43.1+ ; cf. Gn 2.7n ; Ps 103.14. ne te souviens pas Ps 25.7 ; 130.3. Ð ton peuple : cf. 63.8+. 44.26-28. $

5

$

9

10

11

7 8 9

nous sommes tous l'úuvre de tes mains. Ne t'irrite pas Áa l'extreÃme, SEIGNEUR, ne te souviens pas toujours de la faute ; regarde, s'il te plaõÃt : nous sommes tous ton peuple. Tes villes sacreÂes sont devenues un deÂsert ; Sion est devenue un deÂsert, JeÂrusalem un lieu deÂvasteÂ. Notre maison sacreÂe et splendide, Á nos peÁres ceÂleÂbraient tes louanges, ou est devenue la proie des flammes ; tout ce que nous avions de preÂcieux a Âete ruineÂ. Devant tout cela, SEIGNEUR, te contiendras-tu ? Vas-tu te taire et nous affliger Áa l'exceÁs ?

Le peuple rebelle et les serviteurs de Dieu Je 65 me suis laisse rechercher par ceux qui ne demandaient rien, je me suis laisse trouver par ceux qui ne me cherchaient pas ; j'ai dit : Je suis laÁ, je suis laÁ ! Áa une nation qui n'invoquait pas mon nom. 2 J'ai tendu mes mains sans cesse vers un peuple re Âtif qui suit une voie mauvaise au gre de ses penseÂes, 3 vers un peuple qui constamment me contrarie en face, sacrifiant dans les jardins et offrant de l'encens sur les briques ; 4 qui habite au milieu des tombeaux et passe la nuit dans les cavernes, qui mange de la viande de porc et qui a dans ses reÂcipients des mets impropres ; 5 qui dit : Ecarte-toi, ne t'approche pas de moi, car je te consacrerais... Tout cela, c'est une fumeÂe dans mes narines, Ãle sans cesse. un feu qui bru 6 C'est inscrit devant moi : Ãr, je ne me tairai pas, mais, Áa coup su Notre maison sacreÂe et splendide : autre traduction la maison de notre saintete et de notre splendeur ; il s'agit du temple , cf. 63.15. Ð la proie des flammes Jr 52.13 ; 2Ch 36.19. Ð preÂcieux / ruine Lm 1.10 ; 2.4. à me verbe en 63.15n. Ð Vas11 Cf. Za 1.12. Ð te contiendras-tu ? me tu te taire 42.14+. 10

$

65

2 3

4

$

6

935

Rm 10.20. Ð qui n'invoquait pas mon nom : cette traduction, qui suit plusieurs versions anciennes, suppose une modification de la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu traditionnel qui porte (litt.) qui n'eÂtait pas appele de mon nom (ou par mon nom) ; cf. 43.7 ; 64.6. Rm 10.21. Ð sans cesse : litt. tout le jour. Ð mauvaise : litt. pas bonne ; cf. Ps 36.5+. me contrarie Dt 32.21 ; Os 12.15. Ð jardins 1.29+ ; 66.17. Ð briques : il s'agissait sans doute de petites plaques ouÁ l'on faisait bruÃler de l'encens pour les idoles ; cf. Jr 19.13 ; 32.29. au milieu des tombeaux : sans doute pour communiquer avec les morts ; cf. 8.19 ; Lv 19.31 ; Dt 18.11 ; voir aussi Mc 5.2s. Ð les cavernes : d'apreÁs LXX ; le mot heÂbreu signifie probablement lieux secrets (propres aÁ l'occultisme). Ð porc 66.3,17 ; Lv 11.7 ; Dt 14.8 ; cf. Mc 5.11-16. Ð des mets : traduction incertaine ; les teÂmoins du texte heÂsitent sur le mot qu'il faut lire ici. Ð impropres Lv 7.18n. Ecarte-toi : litt. approche-toi (synonyme dans la suite) de toi. Ð je te consacrerais (on est consacre au contact d'une chose sacreÂe ; voir saint ) : cf. 66.17 ; Ez 44.19 ; 46.20. Ð une fumeÂe dans mes narines, c.-aÁ-d. un sujet d'irritation ; cf. Dt 32.22 ; Jr 17.4 ; Ps 18.9. inscrit : cf. Jr 17.1. Ð je ne me tairai pas 42.14+. Ð je reÂglerai... mes comptes : le meÃme verbe a aussi eÂte traduit par l'expres$

1

$

$

5

$

6


936

7

8

9

10

11

12

13

7

8

9 10 11

12

EÂSAIÈE 65

je reÂglerai directement mes comptes avec eux. A la fois pour vos fautes et pour celles de vos peÁres, dit le SEIGNEUR, eux qui ont offert de l'encens sur les montagnes et qui m'ont outrage sur les collines ; je mesurerai leur reÂtribution pour le passeÂ, je reÂglerai directement mes comptes avec eux. Ainsi parle le SEIGNEUR : Quand il se trouve du jus dans une grappe, on dit : Ne la deÂtruis pas, car il y a laÁ une beÂneÂdiction ! J'agirai de meÃme, Áa cause de mes serviteurs, afin de ne pas tout deÂtruire. Je ferai sortir de Jacob une descendance et de Juda le possesseur de mes montagnes ; ceux que j'ai choisis en prendront possession, et mes serviteurs y demeureront. La plaine coÃtieÁre sera le domaine du petit beÂtail, Á se couche le gros et la valleÂe d'Akor, l'endroit ou beÂtail Ð pour mon peuple qui m'a chercheÂ. Mais vous qui abandonnez le SEIGNEUR, qui oubliez ma montagne sacreÂe, qui dressez une table pour Gad et remplissez une coupe pour Meni, je vous destine Áa l'eÂpeÂe, et vous fleÂchirez tous le genou pour Ãetre ÂegorgeÂs ; car j'ai appeleÂ, et vous n'avez pas reÂpondu ; j'ai parleÂ, et vous n'avez pas Âecoute ; mais vous avez fait ce qui me deÂplaisait et vous avez choisi ce Áa quoi je ne prends aucun plaisir. A cause de cela, ainsi parle le Seigneur DIEU : Mes serviteurs mangeront, mais vous, vous aurez faim ; mes serviteurs boiront, sion faire payer ; cf. Jr 32.18. Ð directement : litt. sur leur sein, expression deÂsignant au sens propre le pli du veÃtement ouÁ l'on serrait ses biens ; cf. Pr 21.14 ; Rt 3.15 ; Lc 6.38 ; au sens figureÂ, voir Jr 32.18 ; Ps 79.12. vos fautes / celles de vos peÁres Lv 26.39s ; Jr 3.25. Ð montagnes / collines : cf. 2.2,14 ; 57.6 ; Dt 12.2 ; Jr 2.20 ; 3.2,6 ; Ez 6.13 ; 20.28 ; Os 4.13. Ð outrage : autre traduction deÂshonoreÂ. Ð pour le passe : certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire sur leur teÃte, qui serait une expression paralleÁle aÁ sur leur sein traduite ici par directement (v. 6n). D'autres, aÁ la suite de LXX, proposent de supprimer cette expression. Ð je reÂglerai... : texte heÂbreu incertain, litt. sur (leur sein), qui invite aÁ une reprise de la fin du v. 6. du jus : le terme est habituellement traduit par vin, cf. Gn 27.28n. Ð grappe : c'est le theÁme du reste (1.8-9+) applique aÁ l'image de la vigne (5.1-7). Ð Ne la deÂtruis pas : cf. Ps 57.1n. en prendront possession : de la terre, ou du pays ? Cf. 57.13 ; 60.21. La plaine coÃtieÁre 33.9n. Ð valleÂe d'Akor : au nord-ouest de la mer Morte, preÁs de JeÂricho ; cf. Jos 7.24-26 ; 15.7 ; Os 2.17n. Gad : Chance ou Bonheur (cf. Gn 30.11n), ici nom d'une divinite familieÁre aÁ qui l'on offrait des aliments sur une table ; cf. Jos 11.17n. Ð une coupe : litt. un meÂlange, probablement de vin, de miel et d'eÂpices ; meÃme mot en Pr 23.30 (vins parfumeÂs), apparente aÁ celui qui est traduit par preÂparation en Es 5.22n, ici il s'applique aÁ une libation rituelle ; cf. 57.6. Ð Meni : Partage ou Destin ; cf. Dn 5.25s. je vous destine : le verbe heÂbreu rappelle le nom de Meni au v. 11. Ð j'ai appeleÂ... 50.2+ ; Pr 1.24. Ð ce qui me deÂplaisait : litt. ce qui (est) mauvais aÁ mes yeux ; cf. 66.4 ; 1R 11.6n. Ð vous avez

14

15

16

17

18

19

20

21

13 14

mais vous, vous aurez soif ; mes serviteurs se reÂjouiront, mais vous, vous serez honteux ; mes serviteurs pousseront des cris de joie, le cúur content, mais vous, vous crierez dans la douleur de votre cúur et vous hurlerez, l'esprit briseÂ. Vous laisserez votre nom comme une maleÂdiction Áa ceux que j'ai choisis : « Qu'ainsi le Seigneur DIEU te fasse mourir ! » Mais ses serviteurs, il les appellera d'un autre nom. Quiconque se beÂnira dans le pays se beÂnira par le Dieu de l'Amen, et quiconque preÃtera serment dans le pays preÃtera serment par le Dieu de l'Amen ; car les deÂtresses passeÂes seront oublieÂes, elles seront cacheÂes Áa mes regards. Car je creÂe un ciel nouveau et une terre nouvelle ; on ne se souviendra plus du passeÂ, il ne viendra plus au cúur. Egayez-vous plutoÃt et soyez pour toujours dans l'alleÂgresse Áa cause de ce que je creÂe ; car je creÂe JeÂrusalem pour l'alleÂgresse et son peuple pour la gaieteÂ. Je ferai de JeÂrusalem mon alleÂgresse et de mon peuple ma gaiete ; on n'y entendra plus de pleurs ni de cris. Il n'y aura plus laÁ de nourrisson vivant quelques jours seulement, ni de vieillard qui n'accomplisse pas ses jours ; car le plus jeune mourra Áa cent ans, le peÂcheur qui mourra Áa cent ans sera consideÂre comme maudit. Ils baÃtiront des maisons et les habiteront ; choisi... : cf. 56.4+. Cf. Dt 28.47s. le cúur content : litt. du bien (ou bonheur) du cúur. Ð vous crierez... Mt 25.34,41. Ð Voir esprit . Qu'ainsi... : litt. que le Seigneur DIEU te fasse mourir, sousentendu comme un tel : le sort de ceux que l'oracle condamne sera tel que leur nom servira d'exemple dans les formules de maleÂdiction (litt. serment). Cf. Jr 29.22 ; Ps 102.9n. Ð ses serviteurs... : LXX aÁ mes serviteurs un autre nom (voir v. 16) sera donne ; cf. 62.2. se beÂnira : cf. Gn 12.3n ; 22.18. Ð Dieu de l'Amen : le mot heÂbreu amen signifie qu'il en soit ainsi ! (Nb 5.22 ; Dt 27.15nss etc.). Il deÂrive d'une racine eÂvoquant la fermete et la fiabilite ; certains modifient la vocalisation traditionnelle pour lire le Dieu fideÁle (autre mot de la meÃme racine) ; cf. 2Co 1.20 ; Ap 3.14. Ð deÂtresses passeÂes... Ap 21.4. Ð cacheÂes : cf. Jr 16.17. ciel nouveau / terre nouvelle 51.6,16 ; 66.22 ; 2Co 5.17 ; 2P 3.13 ; Ap 21.1. Ð il ne viendra (litt. ne montera) plus au cúur , c.-aÁ-d. aÁ la penseÂe ; cf. 43.18s ; Jr 3.16 (meÃme expression). 62.5. pleurs / cris Ap 21.4. de nourrisson vivant... : litt. de nourrisson de jours. Ð le peÂcheur ... : litt. le peÂcheur aÁ cent ans sera maudit. L'ideÂe semble eÃtre la suivante : vivre cent ans ne sera rien ; la mort d'un centenaire sera consideÂreÂe comme une mort preÂcoce, signe de maleÂdiction, par opposition aÁ la longeÂvite des justes (cf. Gn 25.8). Au lieu de peÂcheur, on peut traduire : celui qui n'atteindra pas cent ans... ; cf. Za 8.4. 62.8s ; cf. Lv 26.16 ; Dt 28.30-33,38-44 ; Jr 29.5 ; 31.5 ; Ez 37.26 ; Am 5.11 ; 9.14 ; Mi 6.14s ; So 1.13. $

15

16

17

$

$

18 19 20

$

21


EÂSAIÈE 65±66

22

23

24

25

ils planteront des vergers et en mangeront le fruit. Ils ne baÃtiront pas des maisons pour qu'un autre les habite, ils ne planteront pas pour qu'un autre mange ; car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et ceux que j'ai choisis jouiront de l'úuvre de leurs mains. Ils ne se fatigueront pas pour rien et n'auront pas des enfants pour l'eÂpouvante. Car ils formeront la descendance des beÂnis du SEIGNEUR, et leur progeÂniture sera avec eux. Avant qu'ils m'invoquent, moi, je reÂpondrai ; ils parleront encore que moi, je les aurai deÂjaÁ entendus. Le loup et l'agneau auront un meÃme paÃturage, le lion, comme le búuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussieÁre pour nourriture. Il ne se fera aucun mal, il n'y aura aucune destruction dans toute ma montagne sacreÂe, dit le SEIGNEUR.

Vrais et faux adorateurs Ainsi parle le SEIGNEUR : 66 Ãne, Le ciel est mon tro la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me baÃtir, quel serait le lieu de mon repos ? 2 Toutes ces choses, c'est ma main qui les a faites, c'est ainsi qu'elles sont toutes venues Áa l'existence Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Voici sur qui je porterai mes regards : sur le pauvre qui a l'esprit abattu, qui tremble Áa ma parole. 3

Celui qui immole un taureau abat un homme ; celui qui sacrifie un mouton ou une cheÁvre brise la nuque Áa un chien ; celui qui preÂsente une offrande offre du sang de porc ; celui qui offre de l'encens en Âevocation

Ils ne se fatigueront pas pour rien : cf. 49.4 ; Jr 51.58. Ð descendance des beÂnis 61.9. Â s. 24 V. 12. Ð entendus ou exauce Á re Gn 3.14. Ð nourriture : le mot est 25 11.7-9. Ð serpent / poussie aussi traduit par pain.

4

5

6

7

8

9

10

23

66

à ne : cf. 57.15 ; Ps 11.4+. Ð mar1 Mt 5.34s ; Ac 7.49s. Ð ciel / tro chepied 60.13. Ð maison 1R 8.27 ; cf. Ag 1. Ð mon repos Ps 132.13s. 2 Toutes ces choses... Ps 24.1 ; 50.10s. Ð elles sont toutes venues aÁ l'existence : LXX elles sont aÁ moi. Ð le pauvre ou l'humilie ; cf. 57.15. Ð qui tremble... v. 5 ; cf. Esd 9.4 ; 10.3 ; meÃme verbe en 2R 4.13n.  crit probablement l'association du meilleur et du pire 3 Ce v. de dans le culte. Ð abat un homme : cf. 57.5. Ð brise la nuque : cf. Ex 13.13 ; 34.20 ; Dt 21.4,6 ; Os 10.2n. Ð chien Lv 11.7 ; Dt 14.6. Ð offre (du sang...) : le verbe est ici sous-entendu dans le texte. Ð porc 65.4. Ð offre de l'encens (Ex 30.34n) en eÂvocation ou en souvenir, terme apparente aÁ celui qui deÂsigne la partie de l'offrande faite en eÂvocation ; cf. Lv 2.2n ; 24.7. Ð beÂnit le mal ou une chose nuisible, un neÂant ; l'expression pourrait signifier adore une idole (cf. 41.29). Ð se complaisent dans : litt. ont

4

5

6

$

937

beÂnit le mal ; tous ceux-laÁ se complaisent dans leurs voies, et ils prennent plaisir Áa leurs horreurs. Moi aussi, je me complairai dans leur infortune et je ferai venir sur eux ce qui causait leur effroi, parce que j'ai appeleÂ, et que personne n'a reÂpondu ; parce que j'ai parleÂ, et qu'ils n'ont pas Âecoute ; mais ils ont fait ce qui me deÂplaisait, et ils ont choisi ce Áa quoi je ne prends aucun plaisir. Le SEIGNEUR apporte reÂconfort et jugement Ecoutez la parole du SEIGNEUR, vous qui tremblez Áa sa parole : Voici ce que disent vos freÁres, qui vous deÂtestent et vous repoussent Áa cause de mon nom : « Que le SEIGNEUR montre sa gloire, et que nous voyions votre joie ! » Mais ce sont eux qui auront honte. Un vacarme vient de la ville, des cris sortent du temple. C'est le SEIGNEUR qui rend Áa ses ennemis ce qu'ils meÂritent. Avant d'eÃtre en travail, elle a accouche ; avant que les douleurs ne lui viennent, elle a donne le jour Áa un fils. Qui a jamais entendu rien de tel ? Qui a jamais rien vu de semblable ? Un pays peut-il naõÃtre en un seul jour ? Une nation peut-elle Ãetre mise au monde d'un seul coup ? A peine en travail, Sion a mis au monde ses fils ! Ferais-je, moi, que le ventre d'une meÁre s'ouvre, pour ne pas la faire accoucher ? dit le SEIGNEUR. Moi qui fais accoucher, empeÃcherais-je de naõÃtre ? dit ton Dieu. ReÂjouissez-vous avec JeÂrusalem, faites d'elle le sujet de votre alleÂgresse, vous tous qui l'aimez ; partagez sa gaieteÂ, choisi, de meÃme au v. 4 : je choisirai leur infortune et ils ont choisi ce aÁ quoi je ne prends aucun plaisir ; cf. 56.4. Ð leurs voies 55.8. infortune : voir 3.4n ; le mot heÂbreu semble deÂsigner ici un pouvoir ou un sort cruel et arbitraire. Ð j'ai appeleÂ... 50.2+ ; 65.12. Ð personne 41.28+. Ð ils ont choisi... 56.4+. tremblez v. 2+. Ð vous repoussent : ce verbe rare deÂsignera plus tard dans le judaõÈsme l'exclusion rituelle. Ð Que le SEIGNEUR montre... : cf. 5.19 ; Jr 17.15 ; 2P 3.4. Ð honte 65.13. Un vacarme... : litt. un bruit de vacarme de la ville, un bruit du temple , la voix du SEIGNEUR ; le terme heÂbreu correspondant aÁ bruit signifie eÂgalement voix ; cf. Gn 2.8n ; Jr 25.30 ; Ap 16.17-19. Ð ce qu'ils meÂritent 59.18n. elle deÂsigne Sion ou JeÂrusalem repeupleÂe v. 8 ; cf. 49.20-22 ; 50.1. Ð a donne le jour aÁ un fils : litt. a libeÂre un maÃle ; cf. Ap 12.5. Qui a jamais entendu... 64.3. Ð naõÃtre : en heÂbreu, meÃme verbe (aÁ la forme passive) que eÃtre en travail au v. 7 (forme active). le ventre d'une meÁre : sous-entendu dans le texte, litt. ferais-je la breÁche, et ne ferais-je pas accoucher ? cf. 37.3+. Ð de naõÃtre : sous-entendu dans le texte. Cf. 61.3 ; 65.18s ; voir aussi Mt 5.4 ; Jn 16.20. $

7

8 9

$

10


EÂSAIÈE 66

938

11

12

13

14

15

16

17

11

12

13 14

15 16 17

18

vous tous qui menez deuil sur elle, afin que vous soyez allaiteÂs et rassasieÂs par son sein qui console, afin que vous savouriez avec deÂlices la surabondance de sa gloire. Car ainsi parle le SEIGNEUR : Je dirige vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent impeÂtueux. Vous serez allaiteÂs ; vous serez porteÂs sur la hanche et caresseÂs sur les genoux. Comme un homme que sa meÁre console, ainsi, moi, je vous consolerai ; vous serez consoleÂs Áa JeÂrusalem. Vous verrez cela, et votre cúur s'eÂgayera, et vos os reprendront de la vigueur comme l'herbe ; la main du SEIGNEUR se fera connaõÃtre Áa ses serviteurs, et sa fureur Áa ses ennemis. Car le SEIGNEUR arrive dans le feu, et ses chars sont comme un ouragan, pour satisfaire sa coleÁre avec ardeur et rabrouer avec un feu flamboyant. C'est par le feu que le SEIGNEUR entre en jugement, C'est par son ÂepeÂe qu'il entre en jugement avec tous ; nombreuses sont les victimes du SEIGNEUR. Ceux qui se consacrent et se purifient pour aller dans les jardins, au milieu desquels ils vont l'un apreÁs l'autre, qui mangent de la viande de porc, des horreurs, des souris, allaiteÂs 60.16n. Ð son sein qui console : litt. le sein de ses consolations ; cf. 40.1+. Ð savouriez : verbe rare et traduction incertaine. Ð surabondance : le mot pourrait aussi signifier mamelle. la paix comme un fleuve 48.18. Ð gloire des nations 60.13 ; 61.6. Ð torrent impeÂtueux 30.28n. Ð allaiteÂs 60.16. Ð sur la hanche 60.4n. Cf. 49.15 ; voir aussi 40.1+. Ð aÁ JeÂrusalem : autres traductions au sujet de JeÂrusalem, aÁ cause de JeÂrusalem. verrez / cúur 60.5. Ð vos os : cf. Ez 37. Ð reprendront de la vigueur : litt. pousseront ou fleuriront. Ð main du SEIGNEUR : cf. 59.1. Ð aÁ ses serviteurs : 65.8,13-15. Cf. 2Th 1.8-12. Ð feu 64.1. Ð chars / ouragan 5.28 ; Jr 4.13. Cf. Jr 25.30-33 ; Ez 21.1-22. Ð tous : litt. toute chair ; cf. v. 23+. se consacrent 65.5. Ð Voir pur . Ð jardins 1.29+ ; 65.3. Ð au milieu desquels ils vont l'un apreÁs l'autre : litt. derrieÁre un au milieu, expression qui deÂsigne peut-eÃtre le preÃtre du culte idolaÃtrique ; cf. Ez 8.11. Ð porc 65.4+. Ð souris Lv 11.29 ; 1S 6.4,11,18. je connais : le verbe n'eÂtant pas exprime en heÂbreu, certains comprennent, en bonne part, je serai leurs úuvres et leurs penseÂes ; d'autres modifient l'ordre du texte et rattachent au v. 17 pour lire leurs úuvres et leurs penseÂes peÂriront, Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Moi je suis venu pour rassembler... Ð Le temps : $

ceux-laÁ finiront tous ensemble Ð deÂclaration du SEIGNEUR. 18

19

20

21 22

23

24

19

$

$

$

$

20 21 22 23 24

Le grand rassemblement final Moi, je connais leurs úuvres et leurs penseÂes. Le temps est venu de rassembler toutes les nations et toutes les langues ; elles viendront et verront ma gloire. | Je mettrai un signe parmi elles ; j'enverrai certains de leurs rescapeÂs vers les nations, Áa Tarsis, Áa Poul et Áa Loud, Ð les tireurs Áa l'arc Ð Áa Toubal et en GreÁce, aux Ãõles lointaines qui jamais n'ont entendu parler de moi et qui n'ont pas vu ma gloire ; et ils diront ma gloire parmi les nations. | Ils ameÁneront tous vos freÁres d'entre toutes les nations en offrande au SEIGNEUR, sur des chevaux, des chars et des chariots couverts, sur des mulets et des dromadaires, Áa ma montagne sacreÂe, Áa JeÂrusalem, dit le SEIGNEUR, comme les IsraeÂlites apportent leur offrande, dans un reÂcipient pur, Áa la maison du SEIGNEUR. | Et je prendrai aussi parmi eux des preÃtres, des leÂvites, dit le SEIGNEUR. En effet, comme le ciel nouveau et la terre nouvelle que je fais subsisteront devant moi, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð ainsi subsisteront votre descendance et votre nom. De nouvelle lune en nouvelle lune et de sabbat en sabbat, tous viendront se prosterner devant moi, dit le SEIGNEUR. Et quand ils sortiront, ils pourront voir les cadavres des hommes qui se sont reÂvolteÂs contre moi ; car leur ver ne mourra pas, et leur feu ne s'eÂteindra pas ; ils seront pour tous un sujet d'horreur. sous-entendu dans le texte. Ð toutes les nations 2.2+. Ð verront ma gloire 40.5 ; 60.1-3. signe 7.11+. Ð rescapeÂs / nations 45.20. Ð Tarsis 2.16n. Ð Poul : des versions anciennes ont lu Pouth (probablement la Libye), comme en Gn 10.6n ; Ez 27.10+. Ð Loud : probablement la Lydie, Gn 10.22n. Ð Toubal (probablement en Anatolie, dans l'actuelle Turquie) et la GreÁce ou Ionie (heÂbreu YawaÃn) ; cf. Gn 10.2n. Ð õÃles 11.11+. Ð ils diront ou ils raconteront, ils feront connaõÃtre. 14.2 ; 49.22 ; 60.4,9. Ð des dromadaires : autre traduction possible des palanquins. Cf. 56.3-7 et, par opposition, Esd 2.62 ; Ne 7.64. 65.17+. tous : litt. toute chair ; cf. v. 16,24 ; 40.5 ; Ps 65.3. quand ils sortiront : sous-entendu du temple ; cette preÂcision deÂsigne peut-eÃtre la valleÂe de Hinnom ou geÂhenne ; cf. 22.1n ; Jr 7.31s ; Mt 5.22n. Ð ver / feu : cf. Mc 9.48 ; Ac 12.23 ; Judith 16.17 : « Malheur aux nations qui se dressent contre ma race. Le Seigneur tout-puissant s'en vengera au jour du jugement, en mettant le feu et les vers dans leurs chairs, et ils pleureront de douleur eÂternellement. » Siracide 7.17 : « La punition de l'impie, c'est le feu et les vers. » Ð tous v. 23n. Ð un sujet d'horreur : meÃme terme en Dn 12.2. $

$

$


JeÂreÂmie INTRODUCTION Un propheÁte deÂfaitiste... La famille de JeÂreÂmie, de ligneÂe sacerdotale (1.1), eÂtait fixeÂe aÁ Anatoth, sur le territoire de Benjamin, aÁ environ cinq kilomeÁtres au nord-est de JeÂrusalem. Elle appartenait sans doute aÁ la ligneÂe des grands preÃtres Eli et Abiathar, qui avait eÂte eÂcarteÂe du culte de JeÂrusalem aÁ l'aveÁnement de Salomon (1R 2.26s ; cf. 1S 2.27-36 ; 3.11-14). D'aucuns croient deviner des eÂchos de cette disgraÃce familiale dans les deÂmeÃleÂs de JeÂreÂmie avec les preÃtres du temple de JeÂrusalem (chap. 20). L'hypotheÁse la plus plausible situe la naissance de JeÂreÂmie entre les anneÂes 650 et 645 av. J.-C. Sa vocation au ministeÁre propheÂtique date de l'anneÂe 627/6 (1.2) ; il a alors une vingtaine d'anneÂes. JeÂreÂmie est toujours laÁ quarante ans plus tard, au moment de la prise de JeÂrusalem. Dans les anneÂes qui suivent la catastrophe, la Bible le laisse en Egypte (chap. 43). Selon une tradition juive, il y serait mort lapide par des compatriotes aÁ qui il reprochait leur idolaÃtrie (cf. He 11.37). Le message de JeÂreÂmie se reÂfeÁre constamment aÁ l'actualite nationale et internationale. Dieu le fait propheÁte pour les nations (1.5). C'est dire que JeÂreÂmie va devoir interpreÂter cette actualite dans le cadre du dessein de Dieu pour son peuple et pour le monde, et que son message aura des implications politiques : la conversion aÁ laquelle JeÂreÂmie appelle son peuple infideÁle ne se cantonne pas dans le domaine « religieux ». Or du point de vue politique, preÂciseÂment, il en reÂsulte un message scandaleux qui le fait apparaõÃtre comme un collaborateur de l'ennemi babylonien, un deÂfaitiste qui sape le moral des troupes (37.11-15 ; 38.4).

... pour une eÂpoque troubleÂe Soixante-dix ou quatre-vingts ans avant la naissance du propheÁte, le royaume du Nord, IsraeÈl, est devenu province assyrienne. Une partie de la population a eÂte exileÂe et remplaceÂe par des colons d'origine non israeÂlite (2R 17). Ces eÂveÂnements sont encore treÁs preÂsents pour JeÂreÂmie, qui est ne aÁ la lisieÁre du royaume du Nord (3.6 etc.). Le sort du royaume de Juda se joue entre ses redoutables voisins : au « nord » l'Assyrie (qui va rapidement disparaõÃtre de la sceÁne internationale, vers 610) et la Babylonie (qui renaõÃt aÁ l'eÂpoque ouÁ deÂbute le ministeÁre de JeÂreÂmie) ; au sud-ouest, l'Egypte. En 640, aÁ JeÂrusalem, le roi AmoÃn, qui menait une politique pro-assyrienne, est assassineÂ. A la faveur du deÂclin rapide de l'Assyrie, son jeune successeur Josias adopte bientoÃt une attitude plus indeÂpendante. Il reÂcupeÁre meÃme une partie de l'ancien royaume d'IsraeÈl (2R 23.15,19). Le reÂcit de la fameuse deÂcouverte du livre de la loi dans le temple, vers 622 (2R 22.8-20), marque le deÂbut d'une reÂforme religieuse. Mais en voulant s'opposer aÁ un raid eÂgyptien visant aÁ contrecarrer l'expansion babylonienne, Josias est tue aÁ Meguiddo en 609. Son fils Shalloum (ou Joachaz) est deÂtroÃne au bout de quelques semaines par le pharaon NeÂko II et exile en Egypte, ouÁ il meurt. Les Egyptiens mettent sur le troÃne de JeÂrusalem un autre fils de Josias, Eliaqim (2R 23.34), plus connu sous le nom de JoõÈaqim qui lui est impose par le pharaon en signe de vassaliteÂ. Mais les eÂveÂnements se preÂcipitent : Ete 605 : les troupes eÂgyptiennes resteÂes en Syrie sont deÂfaites par Nabuchodonosor aÁ Karke-

mish (Jr 46.2) ; JoõÈaqim doit bientoÃt faire alleÂgeance aÁ Babylone (2R 24.1). 601 : les Babyloniens sont repousseÂs par l'Egypte, qui s'empare de Gaza (Jr 47.1). JoõÈaqim en profite pour secouer le joug babylonien. Nabuchodonosor reÂagit en envoyant d'abord des bandes armeÂes (2R 24.2), puis une veÂritable expeÂdition, contre JeÂrusalem. DeÂcembre 598 : JoõÈaqim meurt et son fils JoõÈakõÃn lui succeÁde (2R 24.6 ; Jr 22.19 ; 36.30). Mi-mars 597 : JoõÈakõÃn doit capituler devant Nabuchodonosor, qui l'emmeÁne prisonnier aÁ Babylone avec sa meÁre et toute sa cour (2R 24.12). Sur le troÃne de JeÂrusalem, Babylone place alors un troisieÁme fils de Josias, Mattania, fils de la meÃme reine-meÁre que Joachaz (2R 23.31 ; 24.18 ; voir « L'apreÁs-Josias », p. 943), en lui donnant le nom de SeÂdeÂcias. Celui-ci preÃte serment de fideÂlite aÁ Nabuchodonosor (Ez 17.12-14 ; 2Ch 36.13). Mais il ne sait pas reÂsister aux pressions de son entourage, qui regarde vers l'Egypte. Il rompt donc son traite de vassalite avec Babylone (2R 24.20 ; Jr 52.3). DeÂcembre 589 : sieÁge de JeÂrusalem. Celui-ci durera jusqu'aÁ l'assaut final, au deÂbut de l'eÂte 587. SeÂdeÂcias s'enfuit de nuit, mais il est rattrape et captureÂ. A Ribla (Syrie), on exeÂcute ses fils devant lui avant de lui crever les yeux et de l'exiler aÁ Babylone, ouÁ il mourra (2R 25 ; Jr 39 ; 52). AouÃt 587 (ou 586) : le temple est pilleÂ, la ville incendieÂe, ses murailles deÂmanteleÂes et l'eÂlite de sa population deÂporteÂe. Le pays est alors confie aÁ Guedalia, un petit-fils du ShaphaÃn qui avait eÂte haut fonctionnaire sous Josias. JeÂreÂmie est place sous sa protection. Mais Guedalia est assassineÂ. Malgre les objurgations de JeÂreÂmie, nombreux


JEÂREÂMIE ± Introduction

940 sont ceux qui vont chercher refuge en Egypte ; ils entraõÃnent le propheÁte avec eux (Jr 40±44). Un livre-puzzle Le ministeÁre de JeÂreÂmie et le contenu de son livre se reÂpartissent en quatre phases : 1) Sous le reÁgne de Josias, il semble surtout s'adresser aÁ ce qui reste de l'IsraeÈl du Nord (chap. 2±6). C'est probablement aÁ la fin de cette eÂpoque que JeÂreÂmie vient vivre aÁ JeÂrusalem, ouÁ il se lie aÁ la famille de ShaphaÃn. 2) Sous le reÁgne de JoõÈaqim, il annonce le jugement prochain sur Juda, JeÂrusalem et le temple (chapitres 7±20. Voir aussi chap. 26 et 36). 3) Au reÁgne de SeÂdeÂcias se rapportent la poleÂmique contre les faux propheÁtes (27±29), l'interpellation des responsables politiques (34±35), et des reÂcits biographiques, par exemple l'eÂpisode de la citerne (37±39). 4) Au lendemain de la deÂbaÃcle de 587/6 se situent le gouverne-

ment de Guedalia, son assassinat et la fuite en Egypte qui s'ensuit (40±44). En dehors de ces grands repeÁres, l'organisation du livre tel que nous l'a transmis la tradition heÂbraõÈque (voir « Les eÂditions anciennes du livre de JeÂreÂmie », p. 979) ne correspond pas aÁ l'ordre chronologique (cf. les notices comme 25.1 ; 26.1 ; 27.1 ou encore 34.1s ; 35.1 ; 36.1). Le second rouleau reÂdige par Baruch sous la dicteÂe de JeÂreÂmie, vers 604, constitue certainement le noyau de l'ouvrage (voir 36.32). Mais les diverses tentatives pour le reconstituer ne convainquent gueÁre. Baruch, fideÁle secreÂtaire du propheÁte, est peut-eÃtre aussi l'auteur de certains passages biographiques, en particulier ceux qui parlent de JeÂreÂmie aÁ la troisieÁme personne. Le livre de JeÂreÂmie apparaõÃt ainsi comme une mosaõÈque de morceaux divers, parfois regroupeÂs en petits ensembles comme le livret sur les rois de Juda

(21.11±23.8), sur les propheÁtes (23.9-40) ou encore sur l'IsraeÈl renouvele (30±31). Ces uniteÂs ont pu eÃtre compileÂes deÁs avant l'exil par un groupe de fideÁles proches de la foi du DeuteÂronome, comme le suggeÁrent les nombreux points de contact formels entre les deux livres, aussi bien dans les passages de transition que dans les sections principales (voir ci-dessous l'encadre « JeÂreÂmie et le DeuteÂronome : quelques similitudes »). Quand l'espeÂrance point aÁ travers la douleur JeÂreÂmie est certainement le propheÁte dont on connaõÃt le mieux la personne et la vie. Le lecteur deÂcouvrira un homme d'une extreÃme sensibiliteÂ, profondeÂment lie aÁ son peuple autant qu'indeÂfectiblement fideÁle aÁ Dieu : deux attachements qui vont, en l'occurrence, se reÂveÂler difficilement compatibles. Certes, graÃce aÁ Josias, le temple est officiellement au centre

JeÂreÂmie et le DeuteÂronome : quelques similitudes JEÂREÂMIE

DEUTEÂRONOME

1.7,9 . . . . . . . . . . . . . . Tu diras tout ce que je t'ordonnerai... J'ai mis mes paroles dans ta bouche. . . . . . . . . . . 18.15ss 2.5 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Quelle injustice vos peÁres ont-ils trouveÂe en moi ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32.4 2.11s . . . . . . . . . . . . . . Une nation change-t-elle de dieux ? Ð pourtant ce ne sont pas des dieux !. . . . . . . . . . . . . . 32.17 2.20 (cf. 3.6,13 ; 17.2) . . . . . . . . . . . . .sur toute colline eÂleveÂe et sous tout arbre verdoyant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12.2s 2.21 . . . . . Comment as-tu pu te changer pour moi en boutures deÂgeÂneÂreÂes d'une vigne eÂtrangeÁre ?. . .32.32s 2.25 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Moi, j'aime les eÂtrangers, je veux les suivre ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32.16 2.27s .. . . OuÁ sont donc tes dieux, ceux que tu t'es faits ? Qu'ils se leÁvent, s'ils peuvent te sauver ! . . 32.37s 3.1 . . . . Lorsqu'un homme reÂpudie sa femme et qu'elle le quitte pour un autre, reviendra-t-il aÁ elle ? . . . 24.4 4.4 (cf. 6.10 ; 9.24s) . Faites-vous circoncire pour le SEIGNEUR ; oÃtez le preÂpuce de votre cúur. . . . . . . . 10.16 ; 30.6 5.15ss . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je fais venir de loin une nation contre vous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28.49ss 5.28 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ils sont devenus gras . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32.15 7.6 (cf. 22.3) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . l'immigreÂ, l'orphelin et la veuve. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14.29 etc. 7.9 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . voler, assassiner, commettre l'adulteÁre, faire de faux serments . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5.7ss 7.23 . . . . . . Ecoutez-moi ! Alors je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple Suivez bien la voie que je vous prescris, afin que vous soyez heureux. . . . . . . . . . . 5.33 (cf. 27.9 ; 29.12) 7.33 (cf. 16.4 ; 19.7 ; 34.20) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les cadavres de ce peuple seront la paÃture des oiseaux du ciel et des beÃtes de la terre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28.26 8.19 . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pourquoi m'ont-ils irrite par leurs statues, par des futiliteÂs eÂtrangeÁres ?. . . . . . . . . . . . . . . . . 32.21 10.16 . . . . . . . . . . .Celui qui est la part de Jacob... IsraeÈl est la tribu qui constitue son patrimoine . . . . . . . . . . . . . 32.9 11.3ss . . . . . . . . . . . . . . . . . . Maudit soit l'homme qui n'eÂcoute pas les paroles de cette alliance. . . . . . . . . . . . . . . . . 27.15ss 11.4s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le jour ouÁ je les ai fait sortir de l'Egypte, du creuset aÁ fondre le fer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4.20 13.11 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . mon peuple, mon nom, ma louange et ma splendeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26.19 15.4 (cf. 24.9 ; 29.18 ; 34.17) . . J'en ferai un sujet de terreur pour tous les royaumes de la terre . . . . . . . . . . . . . . . . 28.25 15.14 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Car le feu de ma coleÁre s'est allume ; il bruÃle contre vous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32.22 19.9 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je leur ferai manger la chair de leurs fils et la chair de leurs filles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28.53 21.5 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je vous combattrai moi-meÃme, d'une main eÂtendue, d'un bras fort. . . . 4.34 ; 26.8 ; 29.27 28.14 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . J'ai mis un joug de fer sur le cou de toutes ces nations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28.48 30.21 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Son prince sera issu de lui . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17.15 31.2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Il a trouve graÃce dans le deÂsert . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32.10 32.41 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je serai content de leur faire du bien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28.63 ; 30.9


JEÂREÂMIE ± Introduction de la vie religieuse, mais la reÂforme royale n'a pas change les cúurs. Dans l'esprit paganise de la plupart (voir 44.17ss), le temple n'est gueÁre plus qu'un objet magique, une sorte de feÂtiche (7.4) : beaucoup s'imaginent que le SEIGNEUR (YHWH) devra sauver la ville pour empeÃcher la profanation de son sanctuaire. JeÂreÂmie sait qu'une telle attitude meÁne droit aÁ la catastrophe. Il se sait charge d'en avertir son peuple et de l'appeler instamment aÁ une vraie conversion, aÁ la circoncision du cúur, theÁme caracteÂristique du DeuteÂronome (Jr 4.4 ; 9.24s ; voir Dt 10.16 ; 30.6). Pour l'IsraeÈl d'alors, celleci doit se traduire par un sinceÁre retour aÁ Dieu, ce qui entraõÃne que soit humblement accepte le jugement : le peuple de Dieu, qui n'a pas voulu se soumettre au joug leÂger, devra se soumettre au joug pesant (Jr 28). Ce message est trop blessant pour l'orgueil national et pour l'image que le peuple se fait de

son Dieu. JeÂreÂmie est peu eÂcouteÂ. A plusieurs reprises, il se plaint aÁ Dieu, parfois en termes vifs, de la situation dans laquelle il se trouve enfermeÂ. C'est ce qu'on appelle traditionnellement « les confessions de JeÂreÂmie », qui ici et laÁ font penser aÁ la plainte de Job. En fait, dans la moitie des cas le propheÁte dialogue avec Dieu, et la reÂponse divine est parfois rude (12.1-4 ; 15.10-21 ; 17.1418 ; 20.7-18). HaõÈ de tous, JeÂreÂmie connaõÃt l'eÂpreuve terrible de la solitude. Dans les moments difficiles cependant Dieu lui garde quelques amis suÃrs comme les fils (26.24 ; 29.3 ; 36.10,12,25) ou le petit-fils (39.14) de ShaphaÃn. JeÂreÂmie n'avait pas recËu mandat seulement d'arracher et d'abattre, mais aussi de baÃtir et de planter (voir 1.10). Par-delaÁ le jugement, le livre de JeÂreÂmie annonce l'alliance nouvelle que Dieu conclura avec son peuple (30±31). Cette nouvelle alliance Ð les mots seront un jour tra$

941 duits « Nouveau Testament » Ð se caracteÂrisera par l'inteÂriorite du lien aÁ Dieu, l'inscription de sa loi dans le cúur, la connaissance intime de Dieu par tous et le pardon des offenses (31.31-34). L'espeÂrance s'exprime aussi dans les reÂcits : alors que tout annonce la fin prochaine de JeÂrusalem, JeÂreÂmie racheÁte un champ de famille dont un de ses cousins est oblige de se deÂfaire (32). Ce signe qui paraõÃt fou sous l'imminence du deÂsastre parle plus fort que les autres gestes significatifs associeÂs aÁ la preÂdication de JeÂreÂmie : la ceinture cacheÂe (13), la visite au potier (18), la cruche casseÂe (19), le joug sur le cou (28), l'entrevue avec les ReÂkabites (35), etc. (voir « Les paroles-gestes des propheÁtes », p. 1035). Cependant l'image qui s'impose est celle de la souffrance endureÂe par le propheÁte au service de Dieu. Ce n'est sans doute pas pour rien que JeÂsus parut aÁ certains comme une reÂapparition du propheÁte d'Anatoth (Mt 16.14).


JeÂreÂmie 1 2 3

4 5

6 7

1

Paroles de JeÂreÂmie, fils de Hilqiya, l'un des preÃtres d'Anatoth, au pays de Benjamin. La parole du SEIGNEUR lui parvint aux jours de Josias, fils d'AmoÃn, roi de Juda, la treizieÁme anneÂe de son reÁgne ; | elle lui parvint encore aux jours de JoõÈaqim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu'aÁ la fin de la onzieÁme anneÂe de SeÂdeÂcias, fils de Josias, roi de Juda Ð jusqu'aÁ l'exil de JeÂrusalem, au cinquieÁme mois. Dieu appelle JeÂreÂmie aÁ devenir son propheÁte La parole du SEIGNEUR me parvint : Avant que je ne te facËonne dans le ventre de ta meÁre, je t'avais distingue ; avant que tu ne sortes de son sein, je t'avais consacre : je t'avais fait propheÁte pour les nations. Je reÂpondis : Ah ! Seigneur DIEU, je ne saurais pas parler, je suis trop jeune ! Mais le SEIGNEUR me dit : Ne dis pas : « Je suis trop jeune. » Car tu iras vers tous ceux Áa qui je t'enverrai,  breu a aussi le sens d'eÂveÂnements ; il se 1 Paroles : le mot he rapporte aussi bien aÁ l'histoire du propheÁte qu'aÁ ses oracles proprement dits (cf. 51.64). Ð JeÂreÂmie : heÂbreu Yirmeyahou, qui signifie sans doute YHWH eÂleÁve ou, selon certains, YHWH ouvre (le sein) ; cf. v. 5 ; sur la terminaison yahou, correspondant au nom divin YHWH inclus dans le nom de la personne, cf. Jg 17.1n. Ð Hilqiya : heÂbreu Hilqiyahou ; cf. 2R 22.4. Ð Anatoth (11.21-23 ; 32.7), au pays de Benjamin (cf. 31.15n ; Jos 21.17s), aÁ 5 km au nord de JeÂrusalem, est le lieu de reÂsidence du clan sacerdotal d'Abiathar, qui a eÂte exclu du service au temple (1R 2.26). lui parvint : litt. fut vers lui ; meÃme formule en 14.1 ; 46.1 ; 47.1 ; 49.34 ; tournure presque identique v. 4,11,13 ; 2.1 etc. ; cf. Lc 3.1s. Ð Josias (& 640-609 av. J.-C.) ; heÂbreu Yo'shiyahou ; cf. 3.6 ; 36.2 ; cf. 22.10n,15ns ; 2R 21.24±23.30 ; So 1.1. Ð la treizieÁme anneÂe & 628/7 av. J.-C. ; cf. 25.3. JoõÈaqim, second fils de Josias (609-598, cf. 22.10n-12 ; voir aussi 21.11n ; 22.13-19 ; 25.1 ; 26.1,21 ; 36.1 ; 2R 23.34±24.6). Ð SeÂdeÂcias ou Mattania, demi-freÁre de JoõÈaqim, succeÁde aÁ son neveu JoõÈakõÃn ou Konias (13.18n ; 22.24-30 ; 37.1 ; 52.31-34), fils de JoõÈaqim, en 597 (2R 24.6-17) ; il sera le dernier roi de JeÂrusalem de 597 aÁ 587/6 av. J.-C. (sa onzieÁme anneÂe). Sur SeÂdeÂcias, cf. 21.1-10 ; 24.8 ; 28.1 ; 37.1±39.2 ; 51.59 ; voir aussi 2R 24.17±25.7. Ð cinquieÁme mois 52.12-15 ; 2R 25.8ss. V. 2n. Avant : cf. 13.16 ; Es 42.9 ; 48.5 ; 66.7 ; Ps 39.14 ; 90.2 ; Pr 8.22ss. Ð que je ne te facËonne 10.16 ; 51.19 ; cf. 18.6 ; Gn 2.7n ; Es 43.1 ; 44.2,21,24 ; 49.1,5 ; Ps 22.10 ; 33.15 ; 104.30 ; 139.13-16 ; Jb 10.8-12 ; dans les mss heÂbreux traditionnels, l'orthographe du verbe heÂbreu traduit par former rappelle un mot habituellement traduit par rocher ; certains en modifient la vocalisation traditionnelle pour lire que je te convoque ou que je te preÂserve (cf. Es 42.6n) ; cf. Sagesse 7.1 : « Je suis moi aussi (Salomon) un homme mortel, eÂgal aÁ tous, descendant du premier qui fut modele de terre. Dans le ventre d'une meÁre, j'ai eÂte sculpte en chair. » Ð de ta meÁre : sous-entendu dans le texte. Ð je t'avais distingue ou choisi, litt. connu ; cf. Gn 18.19 ; Ex 33.12 ; Os 13.5 ; Am 3.2 ; Jn 10.27 ; Rm 8.29. Ð consacre ou sanctifieÂ, c.-aÁ-d. mis aÁ part pour et par le Dieu saint ; cf. 2.3 ; 12.3 ; 23.9 ; 25.30 ; 31.23 ; 50.29 ; 51.5 ; Lv 20.26 ; voir aussi Jg 13.5 ; Lc 1.15,35,41 ; Jn 10.36 ; 17.17,19 ; Ga 1.15 ; Ep 1.4. Ð propheÁte pour les nations v. 10+ ; Es 42.1 ; Ap 10.11.

8

9 10

11 12 13

14

6

$

2

3

4 5

7 8

$

La branche d'amandier et la marmite bouillonnante La parole du SEIGNEUR me parvint : Que vois-tu, JeÂreÂmie ? Je reÂpondis : Je vois une branche d'amandier Ð de l' « arbre-veilleur ». | Et le SEIGNEUR me dit : Tu as bien vu ; car je veille sur ma parole pour l'accomplir. | La parole du SEIGNEUR me parvint une deuxieÁme fois : Que vois-tu ? Je reÂpondis : Je vois une marmite qui bouillonne du coÃte du nord. Et le SEIGNEUR me dit : C'est du nord que le malheur deÂferlera sur tous les habitants du pays. Ah ! Seigneur DIEU 14.13 ; Ez 4.14 ; 21.5. Ð je ne saurais pas parler : cf. Ex 4.10-12. Ð je suis trop jeune : litt. je suis un jeune homme ; le terme heÂbreu peut s'appliquer aÁ un nourrisson (Ex 2.6) comme aÁ un homme jeune (1S 14.1). Selon certains, JeÂreÂmie veut seulement dire qu'il n'a pas encore trente ans, l'aÃge de participer aÁ la vie publique (cf. Lc 3.23) ; voir aussi Jg 6.14s ; 1S 3.18-20 ; 1R 3.7 ; Jb 32.4-8. Es 6.8ss ; Ez 2.3ss ; cf. Ac 18.9s ; 26.17. N'aie pas peur d'eux Jos 1.9. Ð je suis avec toi v. 19 ; 15.20 ; 30.11 ; Gn 26.24 ; 28.15 ; Ex 3.12 ; Dt 2.7 ; Jg 6.12 ; Es 7.14n ; 41.10 ; So 3.14-18 ; Mt 28.20. Ð te deÂlivrer : cf. 39.17s ; voir aussi 11.20 ; 45.5. Ð deÂclaration... : la formule correspondante est particulieÁrement freÂquente dans le texte heÂbreu de JeÂreÂmie (preÁs de la moitie des occurrences de toute la Bible) ; LXX l'omet souvent. 5.14 ; 15.19 ; cf. Ex 4.12,15 ; Dt 18.18ss ; Es 6.5-8 ; 51.16 ; Ez 2.8±3.3 ; Dn 10.16. je te donne... autorite sur : la meÃme expression heÂbraõÈque est aussi traduite par assigner aÁ (15.3), nommer intendant de (cf. Gn 39.4 ; 40.4n). Ð les nations (v. 7+), y compris Juda ; cf. 5.929 ; 7.28 ; 9.8 etc. ; voir aussi 25.15-38 ; 27.1-11 ; 44.30 ; 46±51 ; Ac 9.15. Ð deÂraciner... 12.14-17 ; 18.7 ; 24.6 ; 31.28 ; 42.10 ; 45.4 ; cf. 52.14. Ð baÃtir / planter : cf. 2.21 ; 11.17 ; 12.16n ; 18.9 ; 31.4 ; 32.41 ; 1Co 3.6,10 ; 2Co 10.8. Que vois-tu v. 13 ; 24.3 ; Am 7.8 ; 8.2. Ð arbre-veilleur : le mot shaqeÂd, litt. qui veille ou qui s'eÂveille, est le nom heÂbreu de l'amandier, qui est le premier arbre aÁ fleurir au printemps (cf. Nb 17.23) ; il rappelle le verbe traduit par veiller au v. 12. je veille (heÂbreu shoqeÂd v. 11n ; 5.6n ; cf. 31.28 ; Dn 9.14) sur ma parole... : cf. 31.28 ; 44.27 ; Dn 9.14 ; voir aussi Jr 23.29 ; 44.28s ; 51.62-64 ; Jos 23.14 ; 1S 3.19 ; Es 55.10s ; Ez 12.25 ; Ha 2.3 ; Mt 5.18 ; 2P 3.9. Que vois-tu ? v. 11+. Ð du coÃte du nord : litt. et sa face (est) en face du nord ; cf. v. 14n. du nord : bien que l'Assyrie et la Babylonie soient plutoÃt aÁ l'est du royaume d'IsraeÈl, les envahisseurs meÂsopotamiens contournaient toujours le deÂsert et arrivaient par le nord ; cf. 3.12+ ; 4.6 ; 6.1,22 ; 10.22 ; 13.20 ; 15.12 ; 25.9 ; 46.10,20 ; 47.2 ; 50.3,41 ; 51.48 ; voir aussi Es 14.13n,31 ; Ez 38.14-16 ; Jl 2.20. Ð deÂferlera : litt. s'ouvre ; LXX semble avoir lu le meÃme verbe que celui qui est traduit par bouillonne au v. 13 ; certains ont compris l'image d'une marmite sur un foyer avec une ouverture au nord pour attiser le feu. Ð pays : le meÃme mot est aussi traduit par terre. $

9 10

11

12

13

$

$

et tu diras tout ce que je t'ordonnerai. N'aie pas peur d'eux, car je suis avec toi pour te deÂlivrer Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Alors le SEIGNEUR Âetendit la main et toucha ma bouche ; puis le SEIGNEUR me dit : J'ai mis mes paroles dans ta bouche. | Regarde, je te donne en ce jour autorite sur les nations et sur les royaumes pour deÂraciner, pour deÂmolir, pour faire disparaõÃtre, pour raser, mais aussi pour baÃtir et pour planter.

14

$


JEÂREÂMIE 1

943

L'apreÁs-Josias Zeboudda (eÂpouse)

**

(2R 23.36)

Josias

**

640-609 (2R 22±23)

(2R 23.31 ; 24.18 ; Jr 52.1)

1 Joachaz

3 mois, fin 609 (2R 23.31-35 ; cf. 2Ch 36.1-4)

2 Eliaqim = JoõÈaqim 609-598 (2R 23.34-36)

3 JoõÈakõÃn

(appele parfois JeÂkonia ou Konia et dans les textes babyloniens Ya'oukõÃn ou Ya'ouy) 3 mois et 10 jours, fin 598 deÂbut 597 (2R 24.8ss)

Hamoutal (eÂpouse)

4 Mattania = SeÂdeÂcias 597-586 (2R 24.17s)

5 Guedalia

roturier (petit-fils de ShaphaÃn, secreÂtaire de Josias) gouverneur aÁ Mitspa durant 7 mois, 587-586 (2R 25.22-24)

6 IsmaeÈl

7 En exil, le meÃme JoõÈakõÃn est reÂhabilite aÁ l'initiative de son suzerain Evil-Merodak, roi de Babylone 561-? (2R 25.27-30)

putschiste de sang royal 586-? (2R 25.25 ; Jr 40.8±41.18)

8 Zorobabel

(« Engendre aÁ Babylone ») petit-fils de JoõÈakõÃn (1Ch 3.17-19) gouverneur de JeÂrusalem apreÁs le retour de l'exil reconstruit le temple deÁs 520 (Ag 1.1)

15

16

Oui, j'appelle tous les clans des royaumes du nord Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ils viendront, et chacun d'eux placera son troÃne Áa l'entreÂe des portes de JeÂrusalem, devant ses murailles, tout autour, et devant toutes les villes de Juda. Je prononcerai mes jugements contre eux Áa cause de tout le mal qu'ils font : ils m'ont abandonneÂ, ils offrent de l'encens Áa d'autres dieux, ils se prosternent devant l'úuvre de leurs mains.

les clans ou les familles ; meÃme mot en 2.4 ; 8.3 ; 10.25 ; 15.3n ; 25.9 ; 31.1 ; 33.24 ; Gn 10.5ss ; cf. 12.3n ; Es 5.26. Ð son troÃne ou son sieÁge ; cf. 39.3 ; 43.10. 16 jugements 4.12+. Ð le mal qu'ils font : litt. leur mal. Ð abandonne 2.13+. Ð encens : cf. 7.9 ; 11.12,17 ; 18.15 ; 19.4,13 ; 32.29 ; 33.18 ; 44.3,5,17s ; cf. 2R 22.17 ; Os 2.15 ; 4.13 ; 11.2. Ð d'autres dieux 7.6+. Ð l'úuvre de leurs mains 25.6+ ; Es 2.8 ; Ac 7.41.  pare 17 tu passeras une ceinture... : c'est le geste de celui qui se pre au combat ou aÁ une entreprise difficile ; on pourrait aussi traduire tiens-toi preÃt ; cf. (expressions diverses dans les textes) 1R 18.46 ; 2R 4.29 ; 9.1 ; Es 5.27 ; Jb 38.3 ; 40.7 ; Lc 12.35 ; voir aussi 2R 1.8. Ð Ne sois pas terrifie : cf. 10.2 ; 30.10 ; Mt 10.28. Ð de 15

17

18

19

Quant Áa toi, tu passeras une ceinture Áa tes reins, tu te leÁveras et tu leur diras tout ce que, moi, je t'ordonnerai. Ne sois pas terrifie par eux, de peur que je ne te terrifie devant eux. Moi, aujourd'hui, j'ai fait de toi une ville forte, une colonne de fer, une muraille de bronze, face Áa tout le pays : devant les rois de Juda et ses princes, ses preÃtres et le peuple du pays. Ils te feront la guerre, mais ils ne l'emporteront pas sur toi, car je suis avec toi Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð pour te deÂlivrer.

peur que... : cf. Es 7.9 ; Mt 13.12. 15.20 ; cf. Es 50.7 ; Ez 3.8 ; Mi 3.8. Ð rois... 2.26+. Ð peuple du pays : l'expression semble ici deÂsigner, en particulier, les proprieÂtaires terriens de Juda et (peut-eÃtre) la bourgeoisie de JeÂrusalem ; elle s'applique souvent aÁ l'assembleÂe des hommes libres d'une communaute dans l'exercice de leurs droits civiques ; cf. 34.19 ; 37.2 ; 44.21 ; 52.25 ; Gn 23.7n ; Lv 20.2,4 ; Nb 14.9 ; 2R 11.14ss ; 21.24 ; 23.30 ; voir aussi 14.21 ; elle a quelquefois un sens manifestement plus large, englobant tous les nationaux (Lv 4.27 ; 2R 24.14 ; Ag 2.4 ; Za 7.5 ; Dn 9.6) ; voir aussi, dans un sens diffeÂrent, Esd 3.3n. 19 je suis avec toi... v. 8+. 18


JEÂREÂMIE 2

944

De la source d'eau claire aux citernes crevasseÂes La parole du SEIGNEUR me parvint : | Va, crie Áa 2 JeÂrusalem : Ainsi parle le SEIGNEUR : Je me souviens de ta fideÂlite de jeune fille, de ton amour de jeune marieÂe, quand tu me suivais au deÂsert, Á rien ne pousse. sur une terre ou 3 IsraeÈl Âetait un bien sacre pour le SEIGNEUR, les preÂmices de sa reÂcolte ; tous ceux qui en mangeaient se mettaient en tort, et le malheur fondait sur eux Ð deÂclaration du SEIGNEUR. 4 5

6

7

2 2

3

4 5

Ecoutez la parole du SEIGNEUR, maison de Jacob, vous tous, clans de la maison d'IsraeÈl ! | Ainsi parle le SEIGNEUR : Quelle injustice vos peÁres ont-ils trouveÂe en moi pour s'eÂloigner de moi, pour suivre ce qui est futile et se rendre eux-meÃmes futiles ? Á est le SEIGNEUR, Ils n'ont pas dit : Ou qui nous a fait monter d'Egypte, qui nous a conduits dans le deÂsert, dans une terre de plaines arides et de fosses, dans une terre de seÂcheresse et d'ombre de mort, Á personne ne passe dans une terre par ou Á n'habite aucun Ãetre humain ? et ou Je vous ai fait entrer dans un pays de vergers pour que vous en mangiez le fruit et que vous jouissiez de ses biens ; mais quand vous Ãetes venus, vous avez rendu mon pays impur

1.2n. Ð Ce v. et le deÂbut du v. 2 sont absents de LXX . crie 3.12. Ð aÁ JeÂrusalem : litt. aux oreilles de JeÂrusalem. Ð ta fideÂlite (ou ton attachement, cf. 16.5 ; 31.3 ; 33.11 ; certains lui voient ici le sens de charme ; cf. Es 40.6) de jeune fille... au deÂsert (Dt 2.7 ; 8.2-4) : cf. Ez 16.60 ; Os 2.16ss ; Ap 2.4 ; voir aussi Ez 20.13 ; Am 5.25 ; Ps 78.40 ; 95.10 ; 106.14. Ð ouÁ rien ne pousse : litt. qu'on n'ensemence pas ou qui n'est pas ensemenceÂe. un bien sacre ou saint 1.5n ; cf. 11.15 ; 31.40 ; voir aussi Ex 19.5+. Ð les preÂmices : cf. Ex 23.6 ; Lv 23.10 ; Dt 26.2s ; voir aussi Ex 4.22. Ð qui en mangeaient : cf. 10.25 ; 12.14 ; 30.16,20 ; 50.7. Ð se mettaient en tort : cf. 50.7 ; 51.5n ; autre traduction devaient faire reÂparation ; cf. Lv 5.6n ; voir Gn 12.3,17 ; 20.3,7 ; 35.5 ; Nb 22±24 ; Ps 105.14s ; voir aussi Es 10.5-19 ; 47.6ss ; Za 1.15. Ecoutez... 7.2 ; 10.1 ; Ez 6.3 ; Os 4.1. Ð Jacob / IsraeÈl 5.20 ; Gn 32.29 ; cf. Nb 23.21,23 ; 24.5 ; Dt 33.10 ; Es 2.5 ; 41.21. Ð clans 1.15n. Quelle injustice Mi 6.3 ; cf. Dt 32.4s ; Es 1.1s ; Jb 34.10 ; voir justice . Ð ce qui est futile / eux-meÃmes futiles (8.19n ; meÃme terme qu'en Ec 1.2n) : cf. 2R 17.15 ; Os 9.10 ; Ps 115.8 ; 135.18 (voir 2Co 3.18) ; voir aussi Ac 14.15. OuÁ est le SEIGNEUR... v. 8 ; cf. 2R 2.14 ; Es 63.11 ; Jb 35.10. Ð qui nous a fait monter... 7.22 ; 16.14 ; Gn 12.10n ; Dt 20.1 ; Ez 20.9 ; Am 2.10. Ð qui nous a conduits Dt 32.10-12. Ð terre de plaines arides... Dt 1.1n ; 8.15. Ð d'ombre de mort : autre traduction d'obscurite profonde ; LXX a lu steÂrile ; cf. 13.16 ; Jb 3.5n. de vergers : litt. du verger (le meÃme mot heÂbreu deÂsigne le Carmel en 4.26) Dt 8.7-9 ; 32.13-18. Ð pour que vous en mangiez... : litt. pour manger son fruit et son bien. Ð rendu mon pays impur : cf. 3.1,9 ; 23.15 ; Es 24.5 ; Ps 106.38s ; voir pur . Cf. 5.5 ; Mi 3.11. Ð preÃtres / speÂcialistes de la loi ou de l'instruction divine, de meÃme 6.19 ; 9.12 ; 16.11 ; 18.18 ; 26.4 ; 31.33 ; 32.23 ; 44.10 ; cf. Lv 10.11 ; Nb 27.21 ; Dt 31.9-13 ; 33.10,12 ; 1S 14.36ss ; 2R 12.3n ; Ez 7.26 ; Os 4.6 ; Ml 2.7 ; cf. Lc 11.52. Ð OuÁ est le SEIGNEUR v. 6+. Ð bergers 3.15 ; 6.3 ; 10.21 ; 12.10 ; 23.1-6 ; 50.6 ; Ez 34.2n. Ð propheÁtes 5.13,31 ; 6.13 ; 8.10 ; 14.13-15 ; 23.9-40 ; 27.9,14-18,28 ; 29.8s,15 ; 37.9. Ð parlent ou, plus litteÂralement, parlent ou agissent en propheÁtes ; le verbe heÂbreu correspondant, apparente au nom traduit par propheÁtes , est tradition-

7

10

11

12

13

14

15

$

$

8

9

$

1

$

6

8

$

Un peuple qui a abandonne le SEIGNEUR IsraeÈl est-il un esclave, achete ou ne dans la maison ? Pourquoi est-il livre au pillage ? Contre lui les jeunes lions rugissent, ils font retentir leur voix et seÁment la deÂvastation dans son pays ; ses villes incendieÂes n'ont plus d'habitants.

nellement rendu par propheÂtiser, mais il n'eÂvoque pas neÂcessairement une annonce de l'avenir ; on le retrouve, diversement traduit, en 5.31 ; 11.21 ; 14.14nss ; 19.14 ; 20.1,6 ; 23.13-32 ; 25.13,30 ; 26.9,20n ; 27.10,14ss ; 28.6ss ; 29.9,21,26s,31 ; 32.3 ; 37.19 ; Ez 4.7n ; Jl 3.1n ; Am 2.12 ; 3.8+ ; Za 13.3n ; il eÂvoque une action accomplie ou une parole prononceÂe au nom de la diviniteÂ, aÁ l'origine dans un eÂtat extatique (Nb 11.25nss ; 1S 10.5). Ð par le Baal 23.13 ; cf. 1R 18. Ð aucune valeur : cf. v. 11 ; 16.19 ; 1S 12.21 ; Es 30.5 ; 44.9. j'accuse v. 29,35 ; Es 43.26. Ð les fils de vos fils : quelques mss et Vg ont lu simplement vos fils ; cf. Ex 20.5. Chypre : l'heÂbreu Kittim deÂsigne aussi, plus geÂneÂralement, les õÃles de la MeÂditerraneÂe et les rivages lointains, aÁ l'ouest ; cf. Gn 10.4n ; Nb 24.24. Ð des messagers : sous-entendu dans le texte. Ð QeÂdar : tribu nomade d'Arabie, aÁ l'est ; cf. 49.28 ; Gn 25.13n ; Es 21.16n. Ð et regardez : cf. 18.13. pas des dieux 5.7 ; 16.20 ; 2R 19.18 ; Es 41.23 ; 42.17 ; Ga 4.8 ; Sagesse 15.17 : « Mortel, il (l'idolaÃtre) ne peut produire de ses mains impies qu'une úuvre morte ; encore vaut-il mieux que les objets de son adoration : lui, il a recËu la vie, mais eux ne l'auront jamais. » Lettre de JeÂreÂmie 14 : « Ce ne sont pas des dieux ; ne les craignez donc pas ! » (aussi v. 22,28,39,44,56,64,68). Ð sa gloire : autre lecture traditionnelle ma gloire, c.-aÁ-d. mon eÃtre ou ma vie meÃme : cf. Ps 7.6+ ; Jb 19.9 ; 29.20 ; Lm 2.11n ; 2Co 3.18 ; Col 1.11 ; 1P 4.14 ; voir aussi Os 4.7 ; Ps 106.20 ; Rm 1.23. Ð aucune valeur v. 8+. Cf. Es 1.2n. doublement : cf. 16.18n ; Os 10.10. Ð ils m'ont abandonne v. 17,19 ; 1.16 ; 5.7,19 ; 15.6 ; 16.11 ; 17.13 ; 2Ch 12.5. Ð source d'eau vive : cf. 14.8n ; 17.13 ; Ps 36.9s ; Jn 4.10nss ; Baruch 3.12 : « Tu (IsraeÈl) as deÂlaisse la source de la Sagesse. » Ð des citernes : cf. 14.3 ; 2R 20.20 ; Es 22.11. achete (le terme correspondant est sous-entendu dans le texte) ou ne dans la maison : cf. Gn 14.14 ; 17.12s,23,27 ; Lv 22.11 ; voir aussi Ex 21.4. jeunes lions 4.7 ; 5.6 ; 12.8 ; 49.19 ; 50.44 ; 51.38 ; Es 5.29 ; 31.4 ; Na 2.12. Ð deÂvastation : cf. 9.10+ ; Es 1.7. $

9

$

10

11

$

$

$

12 13

$

$

et vous avez fait de mon patrimoine une abomination. Á est le SEIGNEUR ? Les preÃtres ne disent pas : Ou Les speÂcialistes de la loi ne me connaissent pas, les bergers se sont reÂvolteÂs contre moi, les propheÁtes parlent par le Baal, ils suivent ceux qui n'ont aucune valeur. C'est pourquoi je vous accuse encore, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð j'accuse aussi les fils de vos fils. Passez donc vers les Ãõles de Chypre et regardez ! Envoyez des messagers Áa QeÂdar, observez bien et regardez s'il y a rien de semblable ! Une nation change-t-elle de dieux ? Ð pourtant ce ne sont pas des dieux ! Mon peuple, lui, a Âechange sa gloire contre ce qui n'a aucune valeur ! Sois-en atterreÂ, ciel ! FreÂmis et desseÁche-toi Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Car mon peuple a doublement mal agi : ils m'ont abandonneÂ, moi, la source d'eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevasseÂes, qui ne retiennent pas l'eau.

$

14

15


JEÂREÂMIE 2 16 17

18

19

20

21

22

16

17

MeÃme les fils de Noph et de TahpanheÁs te tondent le craÃne. Cela ne t'arrive-t-il pas parce que tu as abandonne le SEIGNEUR, ton Dieu, Á il te conduisait sur le chemin ? au temps ou Et maintenant, que fais-tu sur le chemin de l'Egypte ? Vas-tu boire l'eau du Shihor ? Que fais-tu sur le chemin d'Assyrie ? Vas-tu boire l'eau du Fleuve ? Que ton mal te corrige, que tes infideÂliteÂs te chaÃtient ! Vois bien comme c'est mauvais et amer d'abandonner le SEIGNEUR, ton Dieu, de n'eÂprouver aucune frayeur devant moi ! Ð deÂclaration du Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes. Un peuple reÂvolte et idolaÃtre Depuis longtemps tu as brise ton joug, rompu tes liens ; tu as dit : Je ne servirai plus ! Sur toute colline ÂeleveÂe et sous tout arbre verdoyant tu t'eÂtends, prostitueÂe ! Moi, je t'avais planteÂe comme un ceÂpage de choix, Ãre ; un plant d'une qualite tout Áa fait su comment as-tu pu te changer pour moi en boutures deÂgeÂneÂreÂes d'une vigne ÂetrangeÁre ? MeÃme si tu te lavais avec de la soude, avec de la lessive, tant et plus, Noph ou Memphis, TahpanheÁs ou Daphne : villes du delta du Nil ; cf. 43.7,9 ; 44.1 ; 46.14 ; Es 19.13n ; Ez 30.13,16,18 ; voir aussi 2R 23.29-35. Ð te tondent ou te broutent le craÃne, sens possible (cf. 6.3 ; 12.10) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire te deÂfoncent le craÃne ; cf. 48.45 ; Es 3.17. Cela ne t'arrive-t-il pas... : litt. n'est-ce pas cela que tu te fais en abandonnant le SEIGNEUR v. 13+ ; cf. 5.25. Ð il te conduisait v. 6 ; la dernieÁre partie du v. est absente de LXX . Contre la recherche de l'appui politique de l'Egypte et de l'Assyrie ; cf. v. 36 ; Es 18.1n ; 20.5s ; 30.1ss ; 31.1ss ; Ez 29.16 ; Os 5.13 ; 7.11 ; 8.9 ; 12.2 ; 14.4. Ð Shihor : transcription d'un nom eÂgyptien qui signifie eÂtang d'Horus et deÂsigne soit le bras oriental du Nil, soit l'un des lacs aÁ l'est du delta ; ici il pourrait eÃtre pris comme un synonyme poeÂtique du Nil lui-meÃme ; cf. Jos 13.3 ; 19.26 ; Es 23.3 ; 1Ch 13.5. Ð du Fleuve (c.-aÁ-d. l'Euphrate) Gn 15.18 ; 31.21n ; Dt 1.7 ; Jos 1.4 ; Es 7.20n ; 8.7. Que ton mal (terme qui peut eÂvoquer le mal commis comme le malheur subi) te corrige (ou t'instruise) : cf. 6.19+ ; 14.16 ; Nb 14.34 ; Ez 4.4n ; Ps 7.15-17 ; 107.17 ; Sagesse 4.20 : « Leurs crimes se dresseront contre eux pour les accuser. » 11.16 : « On est puni par ouÁ l'on a peÂcheÂ. » Ð Vois bien : litt. sache et vois ou reconnais et regarde ; cf. v. 23 ; 5.1 ; 11.18 ; 12.3 ; 1R 20.7n. Ð abandonner le SEIGNEUR v. 13+. Ð frayeur ou, plus litteÂralement, tremblement ; cf. 5.22 ; 32.40 ; Dt 4.10+ ; Os 3.5 ; Jb 28.28 ; Pr 1.7+. Ð du Seigneur DIEU (YHWH) des ArmeÂes (heÂbreu tseva'oth) : formule leÂgeÁrement diffeÂrente en 5.14 (YHWH Dieu des ArmeÂes) ; cf. 10.16 ; 1S 1.3n. Depuis longtemps ou depuis toujours ; cf. 8.5 ; 13.23 ; Ez 20 ; 23 ; Ac 7.51. Ð tu as briseÂ, d'apreÁs LXX ; la vocalisation traditionnelle de l'heÂbreu pourrait se traduire j'ai briseÂ. Ð joug / liens : cf. 5.5 ; 11.10 ; 27.2ss ; 1R 12.4 ; Os 10.11 ; Mt 11.30. Ð tu as dit : la forme verbale suppose un sujet feÂminin. Ð Je ne servirai plus ou je ne serai plus esclave, expression qui peut aussi eÃtre comprise au sens religieux (servir Dieu = lui rendre un culte) autre tradition de lecture : je ne passerai pas (outre), c.-aÁ-d. je ne transgresserai pas, je ne serai pas infideÁle ; cf. 22.21. Ð colline / arbre : allusion aux cultes pratiqueÂs sur les hauts lieux ; cf. 3.6,13 ; 17.2 ; Dt 12.2+ ; Es 1.29n ; 57.5 ; Ez 6.13+. Ð prostitueÂe 3.14 ; 5.7 ; 13.27 ; Es 57.3 ; Ez 16 ; 23 ; voir Os 1.2n. ceÂpage de choix : heÂbreu soreÂq, comme en Es 5.2n ; cf. 5.1+ ; Ps 80.9s ; Jn 15.1. Ð d'une qualite tout aÁ fait suÃre : litt. toute se$

18

19

$

20

23

24

25

26

27

28

22

ta faute resterait marqueÂe devant moi Ð deÂclaration du Seigneur DIEU. Comment peux-tu dire : Je ne me suis pas rendue impure, je n'ai pas suivi les Baals ! Regarde ton chemin dans la valleÂe, reconnais ce que tu as fait, chamelle leÂgeÁre qui vagabonde ! Anesse sauvage, habitueÂe du deÂsert, haletante dans l'ardeur de son deÂsir, qui pourra reÂfreÂner son rut ? Tous ceux qui la cherchent n'ont pas Áa s'eÂpuiser ; ils la trouvent pendant son mois. ArreÃte-toi, sans quoi tu finiras nu-pieds et le gosier sec ! Mais tu dis : A quoi bon ! Moi, j'aime les Âetrangers, je veux les suivre ! Comme un voleur a honte lorsqu'il est deÂcouvert, ainsi la maison d'IsraeÈl se couvre de honte Ð eux, leurs rois, leurs princes, leurs preÃtres et leurs propheÁtes, eux qui disent Áa un morceau de bois : Tu es mon peÁre ! et Áa une pierre : Tu m'as engendre ! Car ils ne m'ont pas preÂsente leur face, mais leur dos ; et quand ils sont dans le malheur, ils disent : LeÁve-toi, sauve-nous ! Á sont donc tes dieux, ceux que tu t'es faits ? Ð Ou Qu'ils se leÁvent, s'ils peuvent te sauver au temps du malheur ! Car tu as autant de dieux que de villes, oà Juda ! mence de loyauteÂ, c.-aÁ-d. suÃre ; le meÃme terme est traduit par veÂrite 4.2. Ð vigne eÂtrangeÁre : cf. Dt 32.32. si tu te lavais... : cf. Es 1.16-18 ; Jb 9.30. Ð soude : cf. Pr 25.20. Ð lessive ou potasse ; il s'agissait sans doute d'un deÂtergent assez caustique, obtenu aÁ partir de cendre veÂgeÂtale meÂlangeÂe aÁ de l'huile ; terme apparente Es 1.25n ; Jb 9.30. Ð faute : voir peÂche . Ð resterait marqueÂe 17.1+ ; cf. Ps 16.1n. impure : voir pur . Ð ton chemin : cf. v. 36. Ð la valleÂe : peuteÃtre celle de Hinnom, au sud et aÁ l'ouest de JeÂrusalem : sur ce qui s'y pratiquait, cf. 7.31s ; 19.6 ; 32.35 ; 2R 23.10. Ð leÂgeÁre : le terme eÂvoque geÂneÂralement la rapidite (cf. 4.13 ; 46.6 ; Es 18.2 ; Am 2.14s) ; aÁ cette ideÂe s'ajoute ici celle d'un comportement fantasque et inconstant. Anesse sauvage 14.6 ; Os 8.9. Ð haletante... : litt. elle respire le vent. Ð son deÂsir : litt. le deÂsir de son eÃtre ou de sa vie ; le terme heÂbreu peut avoir ici le sens d'aspiration, voire de gorge (cf. v. 25) ; cf. Gn 1.20n. Ð pendant son mois : il faut probablement comprendre pendant qu'elle est en chaleur. Cf. Dt 32.16 ; Ez 16.32 ; 23 ; Os 5.7 ; Ps 44.21 ; 81.10. Ð ArreÃte-toi... : litt. retiens ton pied de la nudite et ton gosier de la soif (cf. 31.16) ; on peut voir ici, outre l'appel (ironique ?) aÁ revenir de la conduite preÂceÂdemment deÂcrite, une menace de l'exil qui en sera la conseÂquence. Ð A quoi bon : traduction incertaine ; on peut comprendre, ou bien peu m'importe, ou bien c'est sans espoir, 18.12 ; cf. 22.21 ; Es 57.10n. Ð eÂtrangers : le terme peut deÂsigner aussi bien les dieux des autres nations que ces nations elles-meÃmes, les allieÂs du moment comme les futurs envahisseurs cf. 3.13 ; 5.19n ; 8.19 ; 30.8 ; 51.2,51 ; voir aussi 19.4n ; 22.20n ; le terme a parfois le sens de profane (Nb 1.51n), ce qui pourrait suggeÂrer ici l'ideÂe d'une union rituellement illeÂgitime. voleur : cf. Ex 22.1. Ð se couvre de honte 6.15. Ð leurs rois... v. 8 ; 1.18 ; 4.9 ; 5.5 ; 32.32. aÁ un morceau de bois / aÁ une pierre : litt. au bois / aÁ la pierre ; cf. 3.9 ; il s'agit peut-eÃtre des steÁles et des poteaux cultuels ou asheÂras (Dt 7.5+ ; Jg 3.7n). Ð mon peÁre : cf. 3.4 ; Dt 32.6,18 ; Es 63.16 ; Ml 2.10s. Ð leur dos : litt. leur nuque ; cf. 18.17n ; 32.33 ; voir aussi Ex 23.27n. Ð LeÁve-toi, sauve-nous ! cf. Os 6.1s ; Ps 3.8. OuÁ... : cf. 10.8,14 ; 11.12 ; 16.20 ; Dt 32.37s ; Jg 10.14 ; 1R 18.26ss ; Es 57.13 ; Os 14.4. Ð autant de dieux que de villes... : LXX ajoute et ils ont offert autant (d'encens) au Baal qu'il y a de rues dans JeÂrusalem ; 11.13 ; cf. Es 2.8 ; Os 8.11 ; voir aussi Dt 12.5. $

23

24

25

$

26 27

$

21

945

28

$

$


JEÂREÂMIE 2±3

946

29

30

31

32

33

34

35

29 30

Dieu se plaint de son peuple infideÁle De quoi m'accuseriez-vous ? Vous vous Ãetes tous reÂvolteÂs contre moi Ð deÂclaration du SEIGNEUR. C'est inutilement que j'ai frappe vos fils ; ils n'ont pas voulu recevoir l'instruction ; votre ÂepeÂe a deÂvore vos propheÁtes, comme un lion destructeur. Eh ! vous, gens de cette geÂneÂration, consideÂrez la parole du SEIGNEUR ! Ai-je Âete pour IsraeÈl un deÂsert, ou un pays de teÂneÁbres ? Pourquoi mon peuple dit-il : Á nous voulons, Nous allons ou nous ne voulons pas revenir Áa toi ! Ð La jeune fille oublie-t-elle sa parure, la marieÂe sa ceinture ? Mon peuple, lui, m'a oublie depuis des jours sans nombre. Comme tu as bien su faire ton chemin pour rechercher l'amour ! MeÃme aux pires des femmes tu donnerais des lecËons ! Jusque sur les pans de ton veÃtement on retrouve le sang des pauvres, des innocents que tu n'as pas surpris en flagrant deÂlit d'effraction : voilaÁ ce qui te perd. Et tu dis : Je suis innocente ! Que sa coleÁre se deÂtourne de moi ! Ð Eh bien, j'entre en jugement avec toi, puisque tu dis : Je n'ai pas peÂche ! m'accuseriez-vous v. 9+. ils n'ont pas voulu : LXX vous n'avez pas voulu ; sur l'instruction ou la correction, cf. v. 19 ; 5.3+. Ð votre eÂpeÂe : LXX l'eÂpeÂe ; cf. Es 1.20. Ð vos propheÁtes : cf. 26.20-24 ; 1R 19.10 ; Ne 9.26 ; Mt 23.35. consideÂrez : litt. voyez ; le verbe est souvent employe pour les visions propheÂtiques (cf. Am 1.1). Ð Nous allons ouÁ nous voulons ou nous sommes libres ; nous sommes des vagabonds ; traduction incertaine ; cf. v. 20 ; 14.10 ; 52.3 ; Gn 27.40. jeune fille : litt. vierge. Ð ceinture : comme en Es 3.20. Ð m'a oublie 3.21 ; 13.25 ; 18.15 ; Dt 8.19 ; 32.18 ; Es 17.10+. ton chemin et ta voie (22.21, litt. tes voies) traduisent un meÃme mot heÂbreu (cf. v. 23,36 ; 3.13n,21 ; 4.18), freÂquemment employe pour deÂsigner meÂtaphoriquement la conduite. Ð l'amour : certains, d'apreÁs LXX, modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire l'amour illicite (litt. pas ainsi, cf. 8.6n ; 23.10). Ð MeÃme aux pires des femmes tu donnerais des lecËons : traduction incertaine ; on pourrait aussi comprendre tu t'es exerceÂe aÁ faire le mal (cf. 13.23). sur les pans de ton veÃtement : LXX sur tes mains, cf. Es 1.15. Ð le sang , litt. des eÃtres des pauvres innocents ; sur le mot heÂbreu neÂphesh, qui correspond ici aÁ eÃtres, voir Gn 1.20n ; cf. Lm 4.14. Ð que tu n'as pas surpris (ou que je n'ai pas surpris, d'apreÁs LXX et Vg ) en flagrant deÂlit d'effraction ou en cours d'effraction, comme en Ex 22.1 (c.-aÁ-d. cette loi ne peut eÃtre invoqueÂe comme excuse par les meurtriers). Ð voilaÁ ce qui te perd : texte obscur, litt. parce que (c'est) sur (ou aÁ cause de) tous ceux-laÁ (?) ; certains rattachent ce vers au v. 35 et traduisent et en plus de tout cela (35) tu dis... ; d'autres modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire ton joug est une maleÂdiction ou tous ceux-laÁ sont pour toi une maleÂdiction. Que sa coleÁre se deÂtourne : autre traduction aÁ coup suÃr, sa coleÁre s'est deÂtourneÂe ; cf. 3.5. Ð j'entre en jugement : cf. v. 9+. Ð Je n'ai pas peÂche : sur ce verbe, cf. Pr 8.35-36n. Pourquoi couvrir tant de distance ou pourquoi t'en vas-tu si loin ; certaines versions anciennes supposent une vocalisation leÂgeÁrement diffeÂrente des consonnes de l'heÂbreu, qu'on pourrait $

$

31

32 33

34

36

37

3

2

3

4

5

3

Et maintenant, n'est-ce pas, tu cries vers moi : PeÁre ! Toi, l'intime de ma jeunesse ! Gardera-t-il rancune pour toujours ? Tiendra-t-il rigueur Áa jamais ? Ð VoilaÁ ce que tu disais,

 breu le v. commence par la formule qui introduit 1 En he habituellement le discours direct dans un reÂcit et qui est simplement rendue, en 1.4 p. ex., par deux points (:). Certains pensent qu'il portait aÁ l'origine la parole du SEIGNEUR me parvint : ... Ð reviendra-t-il... : LXX reviendra-t-elle vers lui ? Cette femmelaÁ (au lieu de Ce pays ou cette terre ; cf. v. 2 ; 2.7+) n'en seraitelle pas... Dt 24.1-4 ; cf. Os 3.1-3. Ð profane v. 2,9 ; 23.11n,15 ; Nb 35.33 ; Es 24.5n ; Mi 4.11. Ð prostitueÂe 2.20+. Ð tu reviendrais (meÃme verbe que retourner) v. 12 ; 4.1 ; cf. Lc 15.18ss. les pistes des caravanes, dans le deÂsert ; autres traductions possible les creÃtes, les coteaux peleÂs ; cf. v. 21 ; 4.11 ; 7.29 ; 12.12 ; 14.6 ; Nb 23.3n ; Es 41.18n ; 49.9. Ð profite de toi : le verbe est aussi traduit par violer Dt 28.30 ; Es 13.16 ; Za 14.2. Ð au bord des chemins : cf. Gn 38.14 ; Ez 16.15,25 ; Pr 7.12. Ð le BeÂdouin : autre traduction l'Arabe ; cf. Es 13.20n ; LXX le corbeau. Ð le pays ou la terre ; cf. v. 1n. pluie 5.24s ; 14.4 ; Dt 28.24 ; Am 4.7. Ð tu n'acceptais pas d'eÃtre confuse (v. 25 ; 14.3 ; 20.11 ; 22.22 ; 23.40 ; 31.19 ; 51.51) ; cf. 6.15 ; 8.12 ; voir aussi Ez 16.27n. Et maintenant : litt. aÁ partir de maintenant ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire tu m'appelles « Ma demeure ». Ð PeÁre ! (litt. mon peÁre) v. 19 ; cf. 2.27 ; Ex 4.22 ; Dt 32.6 ; Os 2.1 ; 11.1 ; Ml 1.6. Ð l'intime (ou le confident ; le meÃme terme est traduit par confiant en 11.19) de ma jeunesse : cf. Pr 2.17 ; voir aussi Mi 7.5 ; Ps 55.14. Gardera-t-il... : cf. v. 12 ; cf. 2.35 ; Es 57.16 ; 64.8 ; meÃme expression en Lv 19.18 ; Na 1.2 ; Ps 103.9. Ð ce que tu disais : cf. Os 6.1nss ; en modifiant la vocalisation traditionnelle on pourrait $

2

$

3

4

$

36

Une prostitueÂe obstineÂe Lorsqu'un homme reÂpudie sa femme et qu'elle le quitte pour un autre, reviendra-t-il Áa elle ? Ce pays-laÁ n'en serait-il pas profane ? Et toi qui t'es prostitueÂe avec une multitude de compagnons, tu reviendrais Áa moi ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. LeÁve tes yeux vers les pistes, et regarde : Á n'a-t-on pas profite de toi ? Ou Tu t'es assise pour eux au bord des chemins, comme le BeÂdouin dans le deÂsert, et tu as profane le pays par ta prostitution et par le mal que tu as fait. Aussi les ondeÂes ont-elles Âete retenues, il n'y a pas eu de pluie printanieÁre ; mais tu avais le front d'une prostitueÂe, tu n'acceptais pas d'eÃtre confuse.

traduire : Pourquoi agir aÁ la leÂgeÁre, te rendre vile (cf. 15.19), ou meÂprisable (Lm 1.8). Ð Egypte / Assyrie v. 18n. Ð honte 48.13 ; Es 30.3. 37 les mains sur la teÃte : signe d'humiliation (2S 13.19) ; certains voient ici une allusion aÁ l'exil (attitude imposeÂe aux prisonniers). Ð rejette : autre traduction meÂprise. Ð tu ne reÂussiras pas : autres traductions tu ne seras pas victorieuse ; tu ne prospeÂreras pas.

$

35

Pourquoi couvrir tant de distance pour changer ton chemin ? Tu auras aussi honte de l'Egypte, comme tu as eu honte de l'Assyrie. De laÁ aussi tu sortiras, les mains sur la teÃte, car le SEIGNEUR rejette ceux Áa qui tu te fies : tu ne reÂussiras pas avec eux.

5


JEÂREÂMIE 3

tout en faisant du mal ; et tu as reÂussi !

6

7

8

9 10

11 12

13

6 7 8

IsraeÈl l'infideÁle et Juda la traõÃtresse Le SEIGNEUR me dit, aux jours du roi Josias : Astu vu ce qu'a fait IsraeÈl l'infideÁle ? Elle est alleÂe sur toute montagne ÂeleveÂe et sous tout arbre verdoyant, et laÁ elle s'est prostitueÂe. | Je me suis dit : ApreÁs avoir fait tout cela, elle reviendra Áa moi. Mais elle n'est pas revenue. Et sa súur, Juda la traõÃtresse, l'a vu. | Quoique j'aie reÂpudie IsraeÈl l'infideÁle Áa cause de tous ses adulteÁres et que je lui aie donne son attestation de rupture, j'ai vu que sa súur, Juda la traõÃtresse, n'a pas eu de crainte et qu'elle est alleÂe se prostituer elle aussi. | Par sa prostitution bruyante, IsraeÈl a profane le pays, elle a commis l'adulteÁre avec la pierre et le bois. | Pourtant malgre tout cela sa súur, Juda la traõÃtresse, n'est pas revenue vers moi de tout son cúur ; c'eÂtait faux Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Le SEIGNEUR me dit : IsraeÈl l'infideÁle est plus juste que Juda la traõÃtresse. | Va, crie ces paroles vers le nord : Reviens, IsraeÈl l'infideÁle ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Je n'aurai plus pour vous un visage seÂveÁre ; car je suis fideÁle, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð je ne garde pas rancune pour toujours. Reconnais seulement ta faute : c'est contre le SEIGNEUR, ton Dieu, que tu t'es reÂvolteÂe. Tu t'es prodigueÂe aux Âetrangers comprendre ainsi tu as parle et tu as agi, tu as fait du mal et tu as reÂussi (meÃme verbe 20.7 tu l'as emporteÂ). Josias 1.2n. Ð IsraeÈl deÂsigne ici le royaume du Nord (v. 8n,11s) ; cf. Ez 16 ; 23. Ð Elle est alleÂe... 2.20n. elle reviendra 31.21 ; cf. v. 12+ ; Es 1.27n ; 30.15 ; 31.6. Ð Cf. Na 3.6 ; Lc 13.1-5. j'aie reÂpudie (cf. v. 1) : allusion aÁ la chute de Samarie (722/1 av. J.-C.), capitale du royaume du Nord (v. 6n), et aÁ l'exil de sa population (2R 17) ; cf. Es 50.1+. Ð j'ai vu : texte incertain ; plusieurs teÂmoins anciens (un ms heÂbreu, des mss de LXX , Syr ) ont lu quoiqu'elle ait vu que j'avais reÂpudie IsraeÈl l'inconstante... Juda la traõÃtresse n'a pas eu de crainte . Par sa prostitution bruyante : traduction incertaine (litt. par la voix [ou le bruit] de sa prostitution) ; des versions anciennes ont compris par la leÂgeÁrete de sa prostitution, ce qui correspondrait aÁ une autre racine heÂbraõÈque. Ð IsraeÈl (litt. elle) a profane le pays : avec une modification de la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu. D'apreÁs des versions anciennes, la lecture traditionnelle pourrait signifier le pays (ou la terre) a eÂte profane ou elle (IsraeÈl) s'est profaneÂe avec son pays (sa terre) ; cf. v. 1+. Ð pierre / bois 2.27n. de tout son cúur 24.7 ; 29.13 ; 32.41. Ð c'eÂtait faux : cf. v. 4s ; 2.23,27,35 ; 8.8 ; 13.25+ ; Os 61nss ; 7.13. est plus juste que : autre traduction s'est justifieÂe plus que ; cf. Ez 16.51. vers le nord v. 6n,18+ ; voir aussi 1.14n ; le texte heÂbreu ajoute et tu diras. Ð Reviens / l'infideÁle : heÂbreu shouva meshouva, termes apparenteÂs et en assonance, v. 7,11,14n ; 4.1 ; 8.4n ; 11.18 ; cf. Dt 30.2-10 ; Es 31.6 ; Os 14.2 ; Za 1.3. Ð Je n'aurai plus... : litt. je ne ferai pas tomber mon visage contre vous ; cf. Gn 4.5ns ; Jb 29.24n. Ð je ne garde pas... v. 5n ; cf. Lm 3.31. Reconnais... : cf. Lv 26.40 ; Pr 28.13. Ð Tu t'es prodigueÂe : litt. tu as disperse tes voies, expression qui peut signifier tu as gaspille tes forces ; cf. Pr 31.3. Ð eÂtrangers 2.25n. Ð sous tout arbre... 2.20n. Ð vous ne m'avez pas eÂcoute : LXX tu ne m'as pas eÂcoute ; cf. v. 25+. Les mots heÂbreux pour Revenez (heÂbreu shouvou) et rebelles (shovavim) sont apparenteÂs, de meÃme au v. 22 (cf. v. 12n) ; cf. 2Ch 29.6. Ð Voir fils . Ð qui suis votre maõÃtre : le verbe heÂbreu $

sous tout arbre verdoyant, et vous ne m'avez pas Âecoute РdeÂclaration du SEIGNEUR. 14

15 16

17

18

19

10 11

15 16

12

13

14

$

Le retour du peuple rebelle Moi, je me disais : Comme je voudrais te compter parmi les fils et te donner un pays de deÂlices, le plus beau patrimoine des nations ! Je me disais : Tu m'appelleras « PeÁre », et tu ne te deÂtourneras pas de moi. est apparente au nom Baal , que le SEIGNEUR semble ici revendiquer pour lui seul (cf. Os 2.18ns). Ð je vous rameÁnerai 23.3. Ð Sion : c.-aÁ-d. JeÂrusalem. des bergers 2.8+ ; 23.4 ; cf. Ez 34.23 ; Ep 4.11. Ð selon mon cúur : cf. 1S 2.35. vous vous multiplierez... 23.3 ; cf. 29.6 ; 30.19+ ; Gn 1.22+ ; Dt 6.3 ; Es 54.1 ; Ez 36.11 ; Za 10.8 ; Ac 6.7. Ð Le coffre de l'alliance (Ex 25.10n) n'a plus eÂte mentionne depuis 1R 8.4 ; cf. Ap 2.17n ; 11.19. Ð il ne viendra (litt. montera) plus au cúur, c.-aÁ-d. aÁ la penseÂe ; meÃme expression en 7.31 ; 19.5 ; 32.35 ; 51.50 ; sur l'ensemble, cf. Es 43.18 ; 65.17 ; 1Co 2.9. Ð on ne remarquera plus son absence : le verbe heÂbreu est parfois traduit par visiter ; il eÂvoque sans doute ici une inspection ou un inventaire qui pourrait signaler l'absence du Coffre. TroÃne du SEIGNEUR : cette expression s'appliquait traditionnellement au coffre de l'alliance (v. 16) surmonte des keroubim ; cf. 2R 19.15 ; Ez 43.7 ; Ap 22.3 ; voir aussi Jr 14.21+. Ð toutes les nations : cf. 12.14-16 ; Es 2.2+ ; 60.14. Ð se dirigeront vers elle : autre traduction mettront leur espeÂrance en elle. Ð au nom du SEI rusalem : cette preÂcision est GNEUR 7.10 ; Dt 12.5,11,21. Ð vers Je omise par LXX . Ð l'obstination : autres traductions l'assurance ou la volonte ; expression analogue 7.24 ; 9.13 ; 11.8 ; 13.10 ; 16.12 ; 18.12 ; 23.17 ; Dt 29.18 ; cf. Es 65.2 ; Ps 81.13 ; voir aussi cúur . marchera avec : certains comprennent marchera sur les traces de ; sur la reÂunion de Juda et IsraeÈl, cf. 23.6 ; 31.6 ; 50.4 ; Es 11.13 ; Ez 37.16-28 ; Os 2.2 ; Za 9.13 ; 10.6. Ð du pays du nord v. 12+ ; 1.14n ; 16.15 ; 23.8 ; 31.8. Ð au pays... 7.7. Comme je voudrais : litt. Comment ! Je voudrais... Ð te compter (le texte heÂbreu traditionnel suppose un reÂfeÂrent feÂminin) parmi les fils : cf. Dt 32.5s ; Es 1.2n ; l'eÂpouse ou les filles n'avaient habituellement pas droit au patrimoine reÂserve aux fils (cf. Nb 27.4,7). Ð et te donner : autre traduction alors je t'ai donneÂ... Ð un pays de deÂlices... : cf. 12.10 ; Ml 3.12 ; Ps 106.24+ ; voir aussi Ex 3.8+ ; Ez 20.6 ; Dn 8.9 ; 11.16. Ð le plus beau patrimoine : texte incertain ; litt. un patrimoine, l'ornement des ornements ; on pourrait lire aussi un patrimoine, la plus belle des armeÂes des nations ; cf. Am 6.1. Ð Tu m'appelleras / tu ne te deÂtourneras pas : autre lecture traditionnelle vous m'appellerez / vous ne vous deÂtournerez pas. Ð PeÁre v. 4n ; 2.27 ; Es 63.16. $

$

17

$

$

$

$

Rassemblement universel aÁ JeÂrusalem Revenez, fils rebelles, Ð deÂclaration du SEIÃtre. Je GNEUR Ð car c'est moi qui suis votre maõ vous prendrai, un d'une ville, deux d'un clan, et je vous rameÁnerai Áa Sion. | Je vous donnerai des bergers selon mon cúur ; ils vous feront paõÃtre avec intelligence et bon sens. | Lorsque vous vous multiplierez et que vous deviendrez feÂconds dans le pays, en ces jours-laÁ, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð on ne parlera plus du coffre de l'alliance du SEIGNEUR ; il ne viendra plus au cúur ; on ne s'en souviendra plus, on ne remarquera plus son absence, et on n'en fera pas d'autre. | En ce temps-laÁ, on appellera JeÂrusalem « TroÃne du SEIGNEUR » ; toutes les nations se dirigeront vers elle, au nom du SEIGNEUR, vers JeÂrusalem, et elles ne suivront plus l'obstination de leur cúur mauvais. En ces jours-laÁ, la maison de Juda marchera avec la maison d'IsraeÈl ; puis elles viendront ensemble du pays du nord au pays que j'ai donne pour patrimoine Áa vos peÁres.

$

$

9

947

$

18

19

$


JEÂREÂMIE 3±4

948 20

21

22

23

24

25

4 2

20 21

22

Mais, comme une femme qui trahit son compagnon, ainsi vous m'avez trahi, maison d'IsraeÈl ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Sur les pistes du deÂsert on entend une rumeur : ce sont les pleurs, les supplications des IsraeÂlites ; car ils ont rendu leur chemin tortueux, ils ont oublie le SEIGNEUR, leur Dieu. Revenez, fils rebelles, je vous gueÂrirai de vos infideÂliteÂs. Ð Nous sommes laÁ, nous venons Áa toi, car tu es le SEIGNEUR (YHWH), notre Dieu. Vraiment, les collines et le tumulte des montagnes ne sont que mensonge ; vraiment, c'est dans le SEIGNEUR, notre Dieu, qu'est le salut d'IsraeÈl. Depuis notre jeunesse, la Honte a deÂvore le produit du travail de nos peÁres : leur petit beÂtail et leur gros beÂtail, leurs fils et leurs filles. Couchons donc dans notre honte, et que notre confusion nous recouvre ! Car nous avons peÂche contre le SEIGNEUR, notre Dieu, nous et nos peÁres, depuis notre jeunesse jusqu'aÁ ce jour ; nous n'avons pas Âecoute le SEIGNEUR, notre Dieu. IsraeÈl, si tu reviens, si tu reviens Áa moi, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð Ãtes tes horreurs de ma preÂsence, si tu o si tu n'es plus vagabond, si tu jures : « Par la vie du SEIGNEUR (YHWH) ! »

trahit v. 7n ; 5.11. les pistes (du deÂsert eÂtant sous-entendu) : cf. v. 2n ; de meÃme 7.29 ; 14.6 ; voir aussi 4.11 ; 12.12 ouÁ se trouve l'expression compleÁte. Ð les pleurs... : on pourrait aussi comprendre des pleurs, des supplications pour les fils d'IsraeÈl 31.9,15,18 ; 50.4. Ð ils ont rendu leur chemin tortueux, c.-aÁ-d. ils se sont deÂvoyeÂs ou fourvoyeÂs ; cf. v. 13n. Ð ils ont oublie 2.32+. Revenez / rebelles / infideÂliteÂs : cf. v. 12n,14n. Ð gueÂrirai 30.17 ; 33.6 ; Es 30.26 ; Os 14.5. Ð nous venons aÁ toi : texte incertain ; LXX nous sommes tes serviteurs, Syr nous sommes aÁ toi. les collines... : traduction incertaine, d'apreÁs LXX ; le mot traduit par tumulte signifie eÂgalement multitude. Avec une leÂgeÁre modification du texte heÂbreu traditionnel, on pourrait aussi comprendre c'est pour le mensonge qu'on revient des collines et du tumulte des montagnes (cf. 4.1). En tout cas le texte fait probablement allusion aux feÃtes des cultes idolaÃtriques 2.20n ; cf. Ex 32.6,18 ; Nb 25.1-3 ; 1R 18.26-29 ; Es 65.7 ; Ez 6.2n ; 36.1ss. Ð dans le SEIGNEUR... le salut Ps 3.9 ; cf. Es 43.3 ; 45.17. la Honte : appellation souvent donneÂe aux idoles et aux dieux eÂtrangers (notamment Baal) pour eÂviter de prononcer leur nom 11.13 ; cf. Os 2.19 ; 9.10. Ð a deÂvoreÂ... Dt 28.33. Ð le produit du travail : litt. la fatigue ; cf. 20.5. notre honte v. 24n ; 22.22 ; Ps 44.16 ; Esd 9.6s. Ð nous avons peÂche 8.14 ; 14.7,20. Ð nous et nos peÁres Lv 26.40. Ð depuis notre jeunesse 22.21 ; 31.19 ; 32.30. Ð pas eÂcoute le SEIGNEUR (litt. la voix de YHWH)... v. 13 ; 7.26+ ; 22.21 ; 2R 18.12. $

23

24

25

4

5

6

7

8

Á moi : autre traduction si tu reviens, 1 si tu reviens, si tu reviens a c'est aÁ moi que tu devras revenir (3.12n ; Jl 2.12). Ð horreurs : il s'agit de toute eÂvidence des faux dieux ; cf. 3.24n ; 7.30 ; 13.27 ; 16.18 ; 32.34 ; Dt 29.16 ; 2R 23.13,24 ; Ez 5.11 ; Os 9.10. Ð de ma preÂsence : litt. de ma face ; certains modifient le texte pour lire de ta bouche ; cf. Ex 20.3n. Ð si tu n'es plus vagabond : autre traduction tu ne seras plus vagabond. 2 Par la vie du SEIGNEUR ! ou par YHWH qui est vivant ! formule de

Cri d'alarme en Juda Faites cette annonce en Juda, faites-la entendre Áa JeÂrusalem, dites-le ! Sonnez de la trompe dans le pays ! Criez Áa pleine voix et dites : Rassemblez-vous, et allons dans les villes fortes ! Dressez une bannieÁre vers Sion, fuyez, ne vous arreÃtez pas ! Car je fais venir du nord un malheur et un grand deÂsastre. Le lion s'eÂlance de son taillis, le destructeur des nations est en marche, il sort de chez lui pour reÂduire ton pays en un lieu deÂvaste ; tes villes seront des champs de ruines, elles n'auront plus d'habitants. A cause de cela, mettez un sac pour pagne, lamentez-vous, hurlez ! Car la coleÁre ardente du SEIGNEUR ne se deÂtourne pas de nous.

serment ; cf. 5.2 ; 12.16 ; 16.14s ; 23.7s ; 38.16 ; 44.26 ; 45.18 ; Dt 6.13 ; Jg 8.19 ; Mt 5.33ss. Ð loyaute : terme apparente aÁ probite en 5.1+ ; cf. 10.10. Ð eÂquite 9.23+. Ð Voir justice . Ð se beÂniront par lui ou se beÂniront en lui, comme en Gn 22.18 (voir 12.3n) ; cf. Es 65.16. Ð tireront de lui leur fierte : litt. se loueront de lui, de meÃme 9.22s ; 49.4 ; cf. Mt 5.16. voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. 2.2,5 ; 4.27). Ð aÁ JeÂrusalem : certains mss heÂbreux et des versions anciennes ont lu aux habitants de JeÂrusalem, comme au v. 4 ; 11.2. Ð DeÂfrichez... : cf. Os 10.12 ; Mt 13.22//. Cf. 13.10. Ð Voir circoncision . Ð oÃtez le preÂpuce de votre cúur : litt. oÃtez les preÂpuces (ou le preÂpuce, selon les mss) de vos cúurs, c.-aÁ-d. conformez vos deÂcisions (ou conformez-vous inteÂrieurement) aÁ la volonte de Dieu ; cf. 6.10 ; 9.24s ; Lv 26.41 ; Dt 10.16 ; 30.6 ; Rm 2.29 ; Ph 3.2. Ð de peur que... 7.20+ ; 21.12 ; Am 5.6 ; Na 1.2,6. Ð vos agissements mauvais : litt. le mal (ou la meÂchanceteÂ) de vos agissements ; meÃme terme au v. 18 ; 7.3,5 ; 11.18 ; 17.10 ; 18.11 ; 21.12,14 ; 23.2,22 ; 25.5 ; 26.3,13 ; 32.19 ; 35.15 ; 44.22 ; Dt 28.20 ; Jg 2.19 ; 1S 25.3 ; Ez 36.31 ; Os 4.9+ ; Mi 2.7+ ; Za 1.4,6 ; Ps 28.4+ ; 77.12n ; Pr 20.11n ; Ne 9.35. trompe v. 19,21 ; 6.1,17 ; 42.14 ; 51.27 ; Es 27.13n ; Jl 2.1. Ð Criez aÁ pleine voix : litt. criez ! remplissez ! ; certains ont compris criez : Rassemblement ! (cf. 12.6n). Ð villes fortes 8.14 ; cf. Za 9.12. vers Sion : cf. 6.1ss. Ð du nord 1.14n. Ð deÂsastre : litt. brisement ; le terme peut eÃtre aussi traduit par fracas ; cf. v. 20 ; 6.1 ; 8.21 ; 10.19 ; 14.17 ; 30.12 ; 48.3 ; 50.22 ; il est rendu par blessure en 6.14n ; Es 30.26n. lion 2.15+. Ð s'eÂlance : litt. monte. Ð de chez lui : litt. de son lieu ; cf. 25.38n ; Es 26.21. Ð lieu deÂvaste 6.8 ; cf. Es 6.11. Ð seront des champs de ruines : le verbe heÂbreu correspondant est apparente au mot traduit par ruines en Es 37.26 ; cf. Ps 9.7. Ð plus d'habitants v. 29. sac 6.26 ; 48.37 ; 49.3 ; Es 15.3 ; 22.12 ; Ez 7.18. Ð lamentez-vous : cf. 6.26 ; 16.4nss ; 22.18 ; 25.33. Ð coleÁre ardente v. 26 ; 12.13 ; 25.37 ; cf. Es 5.25 ; Na 1.6. $

3

$

$

4

3

dans la loyauteÂ, l'eÂquite et la justice, alors les nations se beÂniront par lui et tireront de lui leur fierteÂ. Car voici ce que dit le SEIGNEUR aux hommes de Juda et Áa JeÂrusalem : DeÂfrichez-vous un champ nouveau, ne semez pas parmi les Âepines. Faites-vous circoncire pour le SEIGNEUR ; oÃtez le preÂpuce de votre cúur, hommes de Juda et habitants de JeÂrusalem, de peur que ma fureur n'eÂclate comme un feu et ne deÂvore, sans qu'il y ait personne pour Âeteindre, Áa cause de vos agissements mauvais.

4

$

$

5

6

7

8

$


JEÂREÂMIE 4 9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

9

10

11

12

13

14 15

16

En ce jour-laÁ Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð le roi et les princes perdront courage, les preÃtres seront atterreÂs, et les propheÁtes stupeÂfaits. Je dis : Ah ! Seigneur DIEU, tu as donc trompe ce peuple et JeÂrusalem, en disant : « Tout ira bien pour vous ! » alors que l'eÂpeÂe est deÂjaÁ sous la gorge. En ce temps-laÁ, on dira Áa ce peuple et Áa JeÂrusalem : Ãlant souffle sur les pistes du deÂsert, Un vent bru sur le chemin de la belle, de mon peuple ; ce n'est pas pour vanner ni pour nettoyer. C'est un vent impeÂtueux qui vient de laÁ-bas sur mon ordre. Maintenant, c'est moi qui vais prononcer des jugements contre eux. Il monte comme les nuages ! Ses chars sont comme un ouragan, ses chevaux sont plus rapides que des aigles. Quel malheur pour nous ! Nous voilaÁ ravageÂs ! Lave ton cúur de ce qui est mauvais, JeÂrusalem, afin que tu sois sauveÂe ! Jusqu'aÁ quand feras-tu reposer en ton sein des penseÂes malfaisantes ? Car depuis Dan un bruit l'annonce, une rumeur funeste depuis la reÂgion montagneuse d'EphraõÈm. Rappelez ceci aux nations, faites-le connaõÃtre Áa JeÂrusalem : des assieÂgeants viennent d'un pays lointain ; ils font retentir leur voix contre les villes de Juda. Comme ceux qui gardent un champ, ils entourent JeÂrusalem, car elle s'est rebelleÂe contre moi Ð deÂclaration du SEIGNEUR. VoilaÁ ce que t'ont valu ta voie et tes agissements :

le roi et les princes... : litt. deÂfaillira le cúur du roi et le cúur des princes 2.26+. Ð seront atterreÂs : autre traduction seront deÂvasteÂs ; au v. 27, le terme heÂbreu traduit par sera deÂvaste est apparente aÁ celui qui est rendu ici par seront atterreÂs ; cf. 1R 9.8n. Tout ira bien pour vous : autre traduction il y aura la paix pour vous ; cf. 6.14+ ; 12.12 ; 14.13 ; 16.5 ; 23.17 ; 28.6 ; 29.7 ; 30.5 ; 33.6,9n ; 38.4n. Ð l'eÂpeÂe est deÂjaÁ sous la gorge : autre traduction l'eÂpeÂe nous arrache la vie. Un vent bruÃlant : cf. 51.1 ; Es 21.1 ; Os 13.15. Ð pistes (3.2n) du deÂsert 12.12. Ð de la belle, de mon peuple : litt. de la fille de mon peuple : l'expression deÂsigne le peuple lui-meÃme, personnifie comme une jeune fille ; cf. v. 31n ; de meÃme 6.26 ; 8.11,19,21-23 ; 9.6 ; 14.17 ; Es 22.4n. Ð vanner 15.7n ; une autre forme du meÃme verbe est traduite par disseÂminer en 31.10 ; 49.32+. impeÂtueux : litt. plein. Ð de laÁ-bas : litt. de ceux-laÁ ou de celleslaÁ, deÂsignant peut-eÃtre les pistes du deÂsert ; certains modifient la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu pour lire c'est un vent charge de maleÂdiction qui vient jusqu'aÁ moi. Ð sur mon ordre : autre traduction jusqu'aÁ moi. Ð jugements 1.16 ; 12.1 ; 39.5 ; 52.9 ; Ez 5.8 ; Ps 105.5. comme les nuages Ez 38.9 ; Na 1.3. Ð Ses chars : cf. Ex 15.4,19 ; Es 5.28 ; 66.15 ; Na 2.5. Ð ses chevaux Ha 1.8. Ð plus rapides que des aigles Lm 4.19 ; cf. Es 30.16. Lave ton cúur : cf. 2.22 ; 13.27+ ; Es 1.16 ; Ez 18.31 ; Jc 4.8. Ð des penseÂes malfaisantes : cf. v. 15 ; Es 59.7. Dan, aÁ la frontieÁre nord d'IsraeÈl (cf. 1.14n) ; voir 8.16 ; Gn 14.14 ; Jos 19.47 ; Jg 18 ; 20.1. Ð une rumeur funeste ou de malheur ; cf. Nb 23.21n ; Es 1.13n. Ð la reÂgion montagneuse d'EphraõÈm, au centre du pays, toujours au nord mais plus preÁs de Juda. des assieÂgeants : le mot signifie habituellement gardes (31.6), gardiens ou guetteurs ; autre traduction possible des eÂclaireurs ;

949

c'est laÁ ton mal ; oui, c'est amer, cela peÂneÁtre jusqu'aÁ ton cúur. 19

20

21

22

23

24

25

26

$

JeÂreÂmie malade du deÂsastre qu'il preÂvoit Mes entrailles ! Mes entrailles ! Je souffre de toutes les fibres de mon cúur ! Mon cúur freÂmit, je ne peux pas garder le silence ; car j'entends le son de la trompe, les acclamations de la guerre. On annonce deÂsastre sur deÂsastre : tout le pays est ravage ; mes tentes sont ravageÂes tout Áa coup, mes abris de toile en un instant. Jusqu'aÁ quand verrai-je la bannieÁre, et entendrai-je le son de la trompe ? Ce que Dieu pense de son peuple Vraiment, mon peuple est un peuple imbeÂcile, il ne me connaõÃt pas ; ce sont des fils stupides, deÂpourvus d'intelligence ; ils sont sages pour faire du mal, mais ils ne savent rien faire de bon. Retour au chaos et au vide Je regarde la terre : c'est un chaos, elle est vide ; quant au ciel, sa lumieÁre n'est plus. Je regarde les montagnes : elles tremblent ; toutes les collines chancellent. Je regarde : l'homme n'est plus ; et tous les oiseaux du ciel ont pris la fuite. Je regarde : le Carmel est un deÂsert ;

certains, d'apreÁs LXX , modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire des ennemis ; d'autres rattachent le terme aÁ une autre racine pour lui donner le sens de braillards. Il s'agit en tout cas de l'armeÂe d'invasion triomphante. Ð d'un pays lointain ou d'une terre lointaine ; cf. 5.15. ils entourent JeÂrusalem : litt. ils sont sur elle de partout. Cf. 2.17,19 ; Ps 107.17. Ð ta voie ou, selon certains mss heÂbreux et des versions anciennes, tes voies ; cf. 2.33 ; 3.13,21. Ð ton mal : ou bien les conseÂquences du mal que tu as fait, ou bien ton malheur. Ð oui, c'est amer... : certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire ta reÂbellion atteint jusqu'au fond de ton cúur. Mes entrailles Ha 3.16 ; Lm 1.20. Ð Je souffre : cf. 13.17 ; 14.17 ; 2R 8.11. Ð fibres : litt. parois. Ð j'entends : le texte heÂbreu traditionnel pourrait eÃtre traduit j'entends, mon aÃme (ou mon eÃtre, ma vie ; cf. Gn 1.20n). LXX lit mon aÃme entend (autre facËon de dire j'entends), ce qui correspond aussi aÁ une autre lecture traditionnelle de l'heÂbreu. Ð trompe v. 5+. Ð les acclamations de la guerre 49.2+. deÂsastre v. 6n ; cf. Ez 7.26. Ð mes tentes 10.20 ; 49.29. Ð tout aÁ coup : le meÃme terme est traduit par aÁ l'improviste en 6.26 ; 18.22 ; cf. 15.8 ; 51.8. V. 5s. stupides 5.21 ; 8.7 ; Dt 32.28 ; Es 1.3 ; 27.11 ; Os 4.6 ; Ps 82.5 ; Lc 24.25. Ð sages (autre traduction experts) / mal / bon : cf. 9.11 ; Os 14.10 ; Am 3.10 ; 5.14s ; Ps 34.13-15 ; 107.43 ; 1Co 14.20. V. 28 ; 13.16. Ð la terre ou le pays ; cf. v. 16 ; 3.1n. Ð chaos / vide : comme en Gn 1.2n ; cf. Es 50.3 ; Mt 27.45ss//. Jg 5.5 ; Es 5.25 ; 54.10 ; Na 1.5 ; Ha 3.6 ; Ps 46.3s. 9.9 ; 12.4 ; 50.3 ; Os 4.3 ; So 1.3. Carmel 2.7n ; cf. Lv 26.33s ; Ps 107.34. Ð devant et aÁ cause de traduisent une meÃme locution en heÂbreu. Ð coleÁre ardente v. 8+. $

$

17 18

19

$

20

21 22

23 24 25 26


JEÂREÂMIE 4±5

950

et toutes ses villes sont deÂmolies devant le SEIGNEUR, Áa cause de sa coleÁre ardente. 27

28

29

30

31

5

27 28

29

Car ainsi parle le SEIGNEUR : Tout le pays sera deÂvaste Рmais je n'exterminerai pas. A cause de cela, la terre est en deuil, et le ciel, en haut, s'assombrit ; car je l'ai dit, je l'ai deÂcideÂ, je ne le regrette pas, je ne reviens pas laÁ-dessus. JeÂrusalem face aux meurtriers Au bruit des chars et des archers, toute la ville est en fuite ; on entre dans les taillis, on monte sur les rochers ; toute la ville est abandonneÂe, plus personne n'y habite. Et toi, ravageÂe, que vas-tu faire ? Te reveÃtiras-tu d'eÂcarlate, te pareras-tu d'ornements d'or, Âelargiras-tu tes yeux avec du fard ? C'est inutilement que tu t'embellirais ; tes amants te rejettent, ils en veulent Áa ta vie. Car j'entends des cris comme ceux d'une femme en travail, des cris de deÂtresse comme ceux d'une femme qui accouche pour la premieÁre fois. C'est la voix de Sion la belle : elle soupire, elle tend les mains : Quel malheur pour moi ! Je succombe sous les coups des tueurs. Corruption geÂneÂrale aÁ JeÂrusalem Parcourez les rues de JeÂrusalem, regardez, je vous prie, informez-vous ; cherchez sur les places s'il s'y trouve un homme,

je n'exterminerai pas : cf. 5.10,18 ; 30.11 ; Lv 26.44 ; Es 27.7 ; Ez 20.17 ; Am 9.8s ; Ps 118.18 ; 1Co 10.13. la terre ou le pays. Ð en deuil 12.4 ; 14.2 ; 23.10 ; Es 24.4 ; 50.3 ; Os 4.3 ; Jl 1.10. Ð je ne le regrette pas : cf. 18.8+ ; Gn 6.6s ; 8.21 ; Nb 23.19 ; Am 1.3,6. chars : litt. attelage(s) ou eÂquipage(s) de char(s). Autre traduction cavaliers. Ð toute la ville : LXX a lu la premieÁre fois tout le pays, la deuxieÁme fois toute ville. Ð sur les rochers : cf. Ap 6.15. Ð plus personne n'y habite v. 7. ravageÂe : LXX omet le terme correspondant (cf. v. 13,20). Ð eÂlargiras-tu : litt. deÂchireras-tu. Ð fard : cf. 2R 9.30 ; Jb 42.14. Ð tes amants : litt. ceux qui se sont pris de passion, comme en Ez 23.5 ; voir aussi Jr 22.20,22 ; Os 2.7,9. Ð te rejettent : autre traduction te meÂprisent : cf. 30.14 ; Ez 16.37 ; 23.22 ; Lm 1.2,19. femme en travail 6.24 ; 13.21 ; 22.23 ; 30.6 ; 48.41 ; 49.22 ; 50.43 ; Es 26.17 ; 42.14 ; Mi 4.9s. Ð Sion la belle : litt. la fille de Sion (cf. v. 11n), c.-aÁ-d. JeÂrusalem personnifieÂe ; de meÃme 6.2,23 ; cf. 46.11n,19n,24n ; 48.18n ; 50.42n ; 51.33n ; voir Es 1.8n. Ð tend les mains : geste de prieÁre ou de supplication. Ð Je succombe : autres traductions je m'eÂpuise, je suis aÁ bout de souffle.

2

3

4

5

6

7

8

$

30

31

4 5

6

Je disais : Ce ne sont que de petites gens, ils agissent comme des fous parce qu'ils ne connaissent pas la voie du SEIGNEUR, l'eÂquite de leur Dieu. Je m'en irai plutoÃt vers les grands et je leur parlerai ; car eux, ils connaissent la voie du SEIGNEUR, l'eÂquite de leur Dieu ; mais eux aussi, tous ensemble, ont brise le joug, rompu les liens. C'est pourquoi le lion des broussailles les attaque, le loup des plaines arides les ravage, la pantheÁre est aux aguets devant leurs villes ; tous ceux qui en sortiront seront deÂchiqueteÂs ; car leurs transgressions sont nombreuses, leurs infideÂliteÂs se sont multiplieÂes. Est-ce pour cela que je te pardonnerais ? Tes fils m'ont abandonneÂ, et ils font des serments par ce qui n'est pas Dieu. Je les avais rassasieÂs et ils commettent l'adulteÁre, ils hantent la maison de la prostitueÂe. Ce sont des chevaux sauvages bien nourris, chacun d'eux hennit apreÁs la femme de son prochain.

le texte. Ð probite v. 1n. Ð frappeÂs... 2.30 ; 3.3 ; Am 4.6-11. Ð extermineÂs : autres traductions deÂtruits ; consumeÂs ; cf. v. 10. Ð refuseÂ... l'instruction 5.5n ; 6.8 ; 7.28 ; 17.23 ; 30.14 ; 32.33 ; 35.13 ; sur le mot correspondant aÁ instruction ou correction ; cf. 10.24n ; Es 26.16n ; 53.5n ; Ez 5.15 ; Os 5.2 ; So 3.2,7 ; voir aussi Pr 1.2n. Ð durci : litt. fortifie ; cf. Es 48.4 ; 50.7 ; Ez 3.8. Ð Ils ont refuse de revenir ou de se convertir, 2.31 ; 3.1,12+ ; 8.5 ; 15.7 ; Es 1.27+. Cf. v. 21. Ð ils ne connaissent pas 8.7 ; 9.23+ ; Es 1.3. Ð l'eÂquite : autre traduction le droit. Cf. 2.8 ; 6.28 ; Es 1.23 ; Mi 3.1. Ð joug 2.20n. Ð liens : le mot heÂbreu rappelle celui qui a eÂte traduit par instruction au v. 3 ; cf. 2.20 ; Ps 2.3. lion (2.15+) / loup : cf. Ez 22.27 ; Os 13.7. Ð broussailles 12.8. Ð attaque : litt. frappe. Ð plaines arides Dt 1.1n. Ð est aux aguets : litt. veille, comme en 1.12n. Ð leurs transgressions ou leurs reÂvoltes ; cf. 30.15 ; voir peÂche . pardonnerais v. 1. Ð abandonne 2.13+. Ð serments (4.2n) : le mot heÂbreu fait assonance avec celui qui est traduit par rassasieÂs. Ð pas Dieu 2.11+ ; cf. Ex 23.13. Ð adulteÁre 9.1+. Ð ils hantent : traduction incertaine ; autres possibiliteÂs ils s'attroupent dans, ou ils se font des incisions comme en 16.6 ; cf. 41.5 ; 47.5 ; Dt 14.1 ; 1R 18.28 ; Za 13.6 ; autre texte, d'apreÁs certains mss et LXX : ils freÂquentent la maison... Ð prostitueÂe Os 1.2n. Cf. 8.6 ; 13.27 ; Ez 22.11 ; 23.20. Ð sauvages : autres traductions en rut, non castreÂs, ou encore de MeÂshek (cf. Ez 27.13s ; 38.3s). Ð bien nourris : autre traduction possible, d'apreÁs une autre lecture traditionnelle : bien membreÂs. $

7

5

 quite / 1 Cf. 6.27 ; Gn 11.5ss ; 18.16-21 ; Ez 9 ; Ps 14.2 ; Lc 18.8. Ð e probite (ou fideÂliteÂ) : cf. 4.2n ; 7.28 ; 9.23 ; 22.13 ; Mi 6.8 ; 7.2 ; Mt 23.23. Ð alors je pardonnerai aÁ la ville : litt. et je lui pardonnerai (aÁ elle), cf. Gn 18.22-33 ; Es 53 ; Ez 22.30. 2 Par la vie du SEIGNEUR 4.2n. Ð faux serments : cf. 7.9 ; Lv 19.12. 3 ne cherchent-ils ou ne voient-ils, le verbe est sous-entendu dans

s'il y en a un qui agisse selon l'eÂquiteÂ, qui recherche la probite Рalors je pardonnerai Áa la ville. MeÃme quand ils disent : « Par la vie du SEIGNEUR ! », ils font de faux serments. SEIGNEUR, tes yeux ne cherchent-ils pas la probite ? Tu les as frappeÂs, et ils n'en souffrent pas ; tu les as extermineÂs, et ils ont refuse de recevoir l'instruction ; ils ont durci leur visage plus qu'un roc. Ils ont refuse de revenir.

$

8


JEÂREÂMIE 5 9

10

11

12

13

14

15

16 17

9

10

11 12

13

A de telles gens, ne ferais-je pas rendre des comptes ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ne me vengerais-je pas d'une pareille nation ? Montez sur ses murailles et deÂtruisez Ð mais n'exterminez pas ! Enlevez ses sarments, car ils n'appartiennent pas au SEIGNEUR ! Car la maison d'IsraeÈl et la maison de Juda m'ont tout Áa fait trahi Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ils renient le SEIGNEUR, ils disent : Il n'est rien ! Le malheur ne viendra pas sur nous, nous ne verrons ni l'eÂpeÂe ni la famine ! Les propheÁtes seront emporteÂs par le souffle : il n'y a pas de parole en eux. Qu'ainsi il leur soit fait ! A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu des ArmeÂes : Puisque vous avez prononce cette parole, je mets mes paroles dans ta bouche comme un feu, et ce peuple sera le bois que ce feu deÂvorera. Je fais venir de loin une nation contre vous, maison d'IsraeÈl Ð deÂclaration du SEIGNEUR. C'est une nation forte, c'est une nation qui est depuis toujours, une nation dont tu ne connais pas la langue, et dont tu ne comprendras pas ce qu'elle dit. Son carquois est comme une tombe ouverte : ce sont tous des guerriers. Elle deÂvorera ta moisson et ton pain, ils deÂvoreront tes fils et tes filles, elle deÂvorera ton petit beÂtail et ton gros beÂtail, elle deÂvorera ta vigne et ton figuier, elle deÂmanteÁlera par l'eÂpeÂe tes villes fortes, dans lesquelles tu mets ta confiance. A de telles gens : autre traduction pour de telles choses ; cf. v. 29 ; 9.8n. Ð ne ferais-je pas rendre des comptes ou n'interviendrais-je pas, cf. 6.15n. Ð Ne me vengerais-je pas : litt. mon eÃtre (ou ma vie, mon aÃme ; cf. Gn 1.20n) ne se vengera-t-il pas, de meÃme en 5.29 ; 9.8 ; cf. 50.15+ ; voir aussi 11.22 ; 21.14 ; 46.25. 39.8ss. Ð n'exterminez pas 4.27+. Ð ses sarments : comme en Es 18.5 ; cf. Jn 15.2 ; LXX a traduit en sens contraire : preÂservez ses sarments, car ils appartiennent au SEIGNEUR. trahi 3.20+ ; cf. Es 24.16. Ils renient ou ils usent de tromperie envers ; cf. Jos 24.27 ; Es 59.13. Ð Il n'est rien : litt. pas lui ! ou pas cela ! Autres traductions possibles : il ne compte pas, il est sans importance, il n'existe pas ; cf. So 1.12 ; Ps 10.4 ; 14.1. Ð Le malheur ne viendra pas 23.17 ; Es 28.15 ; Am 9.10 ; Mi 311. Ð eÂpeÂe / famine 11.22 ; 14.13 ; 18.21 ; cf. 14.12+. Les propheÁtes ... : litt. les propheÁtes seront pour un souffle. Le mot correspondant aÁ souffle peut deÂsigner l'esprit ou le vent ; on peut voir ici une ironie sur l'inspiration des propheÁtes ; cf. Jb 6.26 ; 15.2. Ð il n'y a pas de parole en eux : LXX il n'y avait pas en eux de parole du Seigneur. Ð Qu'ainsi il leur soit fait : sens incertain : la phrase appelle sur les propheÁtes, ou bien une maleÂdiction sous-entendue comme dans certaines formules de serment (Rt 1.17), ou bien l'accomplissement de leurs propres menaces. Autre traduction qu'ils soient traiteÂs en conseÂquence ! Certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire que (la parole du Seigneur) soit pour eux une bruÃlure ! le SEIGNEUR... 2.19n. Ð je mets... : autre traduction je fais de mes paroles qui sont dans ta bouche (1.9+) un feu, 20.9 ; 23.29 ; Es 10.17 ; Ap 11.5. 6.22 ; Dt 28.49-52 ; Es 5.26-29 ; 28.11 ; Ha 1.6-11. Ð forte : autre traduction ancienne (le meÃme mot est traduit par ineÂpuisable en

18 19

20 21

22

23 24

25

26

27

28

16 17

18 19

20 21

15

Mais meÃme en ces jours-laÁ Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð je ne vous exterminerai pas. | S'ils disent alors : Pourquoi le SEIGNEUR, notre Dieu, nous fait-il tout cela ? Tu leur reÂpondras : Comme vous m'avez abandonne pour servir des dieux Âetrangers dans votre pays, ainsi vous servirez des Âetrangers dans un pays qui n'est pas le vo Ãtre. Quand l'autorite de Dieu n'est plus reconnue Annoncez ceci Áa la maison de Jacob, faites-le entendre en Juda : Ecoute, je te prie, peuple stupide, deÂraisonnable ! Ils ont des yeux et ne voient pas, ils ont des oreilles et n'entendent pas. Ne me craindrez-vous pas ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ne tremblerez-vous pas devant moi qui ai donne Áa la mer le sable pour frontieÁre, comme une limite permanente qu'elle ne passera pas ? Ses flots s'agitent, mais ils sont impuissants ; ils grondent, mais ils ne passent pas. Mais ce peuple a le cúur indocile et rebelle ; ils se retirent et s'en vont. Ils ne se disent pas : Craignons le SEIGNEUR, notre Dieu, qui donne la pluie en son temps, la pluie d'automne et la pluie de printemps, et qui nous garde les semaines fixeÂes pour la moisson. Ce sont vos fautes qui ont tout perturbeÂ, ce sont vos peÂcheÂs qui vous privent de ces biens. Car il se trouve des meÂchants dans mon peuple ; ils Âepient comme celui qui pose des pieÁges, ils tendent un filet et prennent des hommes. Comme une cage est remplie d'oiseaux, leurs maisons sont remplies de tromperie ; c'est ainsi qu'ils deviennent puissants et riches. Ils sont devenus gras, resplendissants, 49.19 ; 50.44). Ps 5.10. Ð guerriers ou heÂros. 6.12 ; Lv 26.16 ; Dt 28.30,33 ; Am 5.11 ; Mi 6.15 ; Ha 3.17 ; cf. Es 65.22 ; 62.8s. Ð ils deÂvoreront ou on deÂvorera ; un autre ms porte elle deÂvorera. V. 10 ; 4.27+. S'ils disent : litt., selon le texte heÂbreu traditionnel, si vous dites. Ð Pourquoi 13.22 ; 16.10s ; 22.8s ; Dt 29.23-27 ; 1R 9.8s ; 2Ch 7.21s. Ð abandonne 2.13+. Ð dieux eÂtrangers : litt. dieux d'eÂtranger ; cf. 2.25n ; 16.13+ ; Dt 28.47s. Jacob / Juda : cf. 2.4+. Cf. v. 4,23 ; 8.7 ; Es 6.9s ; 43.8 ; Ez 12.2 ; Mt 13.13-15// ; Mc 8.18. Ð deÂraisonnable : litt. sans cúur , au sens de sans intelligence ; cf. Pr 6.32n. craindrez / tremblerez : cf. v. 24 ; 2.19n ; 10.7 ; Ap 14.7. Ð aÁ la mer le sable pour frontieÁre Ps 104.9 ; Pr 8.29 ; Jb 38.8-11 ; 4 Esdras 4.17 : le sable s'eÂleva et les contint (les flots). Ð qu'elle ne passera pas : autre traduction qui ne passera pas. Ð grondent 6.23. V. 21 ; 2.31 ; 6.28 ; Dt 31.27 ; Os 11.7. Ils ne se disent pas : litt. ils ne disent pas dans leur cúur. Ð qui donne la pluie : cf. 3.3+ ; 10.13 ; Jl 2.23 ; Za 10.1 ; Ac 14.17. Ð d'automne / de printemps : cf. Dt 11.14+ ; Jc 5.7. Ð fixeÂes : litt. prescrites ; cf. 31.35 ; 33.25. Cf. 2.17 ; 3.3 ; 14.1-7 ; Gn 3.17-19 ; Es 59.2. Ð qui ont tout perturbe : litt. qui ont deÂtourne ces choses ; certains modifient la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu pour lire qui provoquent la maleÂdiction ; cf. 4.12n. Ð Voir peÂche . Cf. Ps 10.9 ; Pr 1.11. Ils sont devenus gras, resplendissants (ou luisants) : ce vers est absent de LXX ; cf. Dt 32.15 ; Ps 73.3-12 ; 119.70. Ð ils deÂpassent $

22

$

$

14

951

$

$

23 24

25

$

26 28

$


JEÂREÂMIE 5±6

952

ils deÂpassent toute mesure dans le mal ; ils ne rendent pas la justice, ils ne rendent pas justice Áa l'orphelin, et ils prospeÁrent ; ils ne respectent pas le droit des pauvres. A de telles gens, ne ferais-je pas rendre des comptes ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ne me vengerais-je pas d'une pareille nation ? Ce qui se passe dans le pays est atterrant, terrible : les propheÁtes parlent mensongeÁrement, les preÃtres exercent leur pouvoir Áa leur guise, et mon peuple aime qu'il en soit ainsi ! Mais que ferez-vous pour l'avenir du pays ?

29

30 31

Un grand deÂsastre menace JeÂrusalem Fuyez de JeÂrusalem, fils de Benjamin ! Sonnez de la trompe Áa Teqoa, dressez une bannieÁre Áa Beth-KeÂrem ! Car depuis le nord vous guette un malheur, un grand deÂsastre. Sion la belle, si jolie, si choyeÂe, je la reÂduis au silence ! Vers elle marchent des bergers avec leurs troupeaux ; ils plantent leurs tentes contre elle, tout autour ; chacun en fait brouter sa part. Consacrez une armeÂe pour lui faire la guerre ! Attaquons en plein midi ! Quel malheur pour nous ! Le jour baisse, les ombres du soir s'allongent. Attaquons de nuit ! DeÂtruisons ses palais !

6

2 3

4

5

toute mesure... : traduction incertaine ; quelques-uns modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire ils soutiennent le mal (ou le mauvais) dans son proceÁs. Ð orphelin / pauvres 7.6+ ; Es 1.23 ; Ml 3.5. Ð ils prospeÁrent : autre traduction ils reÂussissent. 29 V. 9n. 30 18.13 ; 23.14 ; Os 6.10. Á re31 6.13 ; 14.14+ ; 23.11 ; Mi 3.11 ; So 3.4 ; Lm 4.13. Ð mensonge ment : on pourrait aussi comprendre : par le Mensonge, c.-aÁ-d. par le Baal ; cf. 2.8 ; 3.24n ; 10.14 ; 13.25+ ; 16.19 ; 20.6 ; 23.13. Ð exercent leur pouvoir... : traduction incertaine, litt. prennent (ou dominent) sur leurs mains (cf. Jg 14.9) ; on a aussi compris profitent de leur fonction pour s'enrichir ou bien renoncent aÁ leur conseÂcration. Ð mon peuple aime 14.10 ; cf. Mi 2.11 ; Lc 6.26 ; Jn 3.19. Ð pour l'avenir du pays (litt. son avenir) : autres traductions quand le pays arrivera aÁ sa fin, ou quand tout cela prendra fin ; cf. Es 10.3 ; Os 9.5.

6

7

8

9

10

11

6

2

3 4

5

Fuyez : cf. 4.5-6 ; Lc 21.21. Ð Sonnez (heÂbreu tiqe'ou) fait assonance avec Teqoa, nom d'une bourgade aÁ quelques kilomeÁtres au sud de JeÂrusalem (Am 1.1n). Ð Beth-KeÂrem : localisation incertaine (Ne 3.14). Ð depuis le nord 1.14n. Ð vous guette : litt. se penche, meÃme verbe Ps 85.12. Ð deÂsastre 4.6n. Verset obscur : certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire n'es-tu pas semblable aÁ un beau paÃturage, Sion la belle (litt. fille de Sion, 4.31n) ? ; cf. 4.3. Ð choyeÂe Dt 28.54+. Ð je la reÂduis au silence ou je la fais peÂrir. 12.10 ; cf. 2.8+. Consacrez... : litt. consacrez une guerre contre elle (les preÂparatifs de guerre comportaient une preÂparation rituelle) ; cf. 12.3 ; 22.7 ; 51.27 ; Es 13.3 ; Jl 4.9n ; Mi 3.5n ; voir aussi Dt 20 ; 1S 7.8s. Ð en plein midi : cf. Jos 10.12-14. Ð Le jour baisse Ps 90.9. de nuit Jg 7.9,15. Ð ses palais : cf. 9.20 ; 17.27 ; 49.27 ; voir aussi 39.8.

Un peuple qui refuse d'eÂcouter Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : On grappillera, comme une vigne, le reste d'IsraeÈl. Portes-y de nouveau la main, comme le vendangeur sur les ceps. A qui m'adresser ? Qui prendre Áa teÂmoin pour qu'ils Âecoutent ? Leur oreille n'est pas circoncise, et ils sont incapables de preÃter attention ; la parole du SEIGNEUR est pour eux un deÂshonneur, ils n'y prennent aucun plaisir. Je suis plein de la fureur du SEIGNEUR, je suis las de la contenir. Ð ReÂpands-la sur l'enfant dans la rue comme sur le conseil secret des jeunes gens !

Coupez du bois : cf. Dt 20.19s ; Es 29.3 ; Lc 19.43. Ð eÂlevez un remblai servant aÁ s'eÂlever aÁ la hauteur des remparts 32.24 ; 33.4 ; 2S 20.15 ; 2R 19.32 ; Dn 11.15. Ð C'est la ville qui doit rendre des comptes : traduction incertaine ; on lit ici une forme inhabituelle (au masculin) du verbe heÂbreu pour visiter ou intervenir (contre) ; cf. v. 15n. D'autres comprennent c'est la ville qui doit eÃtre livreÂe. Certains, d'apreÁs LXX , modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire malheureuse la ville de deÂbauche, ou quel malheur pour la ville du mensonge ; cf. Na 3.1. renouvelle : traduction incertaine ; les uns pensent que le verbe heÂbreu correspondant signifie faire sourdre ou faire jaillir, comme s'il s'agissait d'une source ; les autres lui donnent le sens de conserver au frais ; cf. v. 29 ; 4.14 ; 17.1+. Ð violence / ravage 20.8 ; cf. Ps 55.10. Ð aÁ mes regards : litt. sur (ou contre) ma face. Ð plaies : autres traductions coups ; fleÂaux. l'instruction ou la correction 5.3+. Ð que je ne me deÂtache : litt. que mon eÃtre (cf. Gn 1.20n) ne se deÂtache ; le meÃme verbe est traduit par se deÂmettre en Gn 32.26 ; de meÃme en Ez 23.17s ; cf. Os 9.12. Ð lieu deÂvaste 4.7. Cf. 2.21+ ; Dt 24.21. Ð le reste 11.23+ ; Es 1.9+. Ð sur les ceps : des versions anciennes ont compris aux paniers. Qui prendre aÁ teÂmoin : autres traductions devant qui teÂmoigner ? ou qui conjurer ? cf. 11.7n ; 29.23 ; Es 28.9. Ð pour qu'ils eÂcoutent : autre traduction pour qu'on eÂcoute. Ð Leur oreille n'est pas circoncise : l'expression signifie sans doute leur oreille est inapte aÁ entendre, c.-aÁ-d. ils sont incapables d'obeÂir ; l'incirconcision eÂvoque par ailleurs l'impurete rituelle et la nonappartenance au peuple de l'alliance ; cf. 4.4+ ; voir aussi 7.26+ ; Ac 7.51. Ð un deÂshonneur : autre traduction un outrage ; meÃme terme en 15.15 ; 20.8 ; 24.9+ ; 31.19 ; 51.51. Je suis plein... 20.9. Ð sur l'enfant... 9.20+. Ð le conseil secret ou, plus simplement, le groupe ; meÃme terme en 15.17 ; 23.18,22. Ð charge : litt. plein. $

$

6

Avertissement solennel Car ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Coupez du bois, Âelevez un remblai contre JeÂrusalem ! C'est la ville qui doit rendre des comptes ; tout n'est qu'oppression en son sein. Comme un puits renouvelle son eau, ainsi elle renouvelle son mal ; on n'entend en son sein que violence et ravage ; constamment Áa mes regards s'offrent douleurs et plaies. RecËois l'instruction, JeÂrusalem, de peur que je ne me deÂtache de toi, que je ne te reÂduise en un lieu deÂvasteÂ, en un pays inhabitable !

7

8

1

9 10

$

11


JEÂREÂMIE 6

953

Un feu attise par des soufflets actionneÂs avec le pied (cf. Jr 6.29). DeÂtail d'une fresque du tombeau de Rekh-mi-Reà aÁ Louqsor (TheÁbes), en Haute-Egypte (XV e s. av. J.-C.).

12

13

14

15

16

Car l'homme et la femme seront pris, le vieillard et celui qui est charge de jours. Leurs maisons passeront Áa d'autres, Ð les champs et les femmes aussi Ð quand j'eÂtendrai la main sur les habitants du pays Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Car du plus petit d'entre eux jusqu'au plus grand, tous sont Ãapres au gain ; depuis le propheÁte jusqu'au preÃtre, tous pratiquent le mensonge. Ils soignent Áa la leÂgeÁre la blessure de mon peuple : « Tout ira bien, tout ira bien ! », disent-ils, et rien ne va ! Ils se sont couverts de honte par les abominations qu'ils ont commises, mais la honte ne les atteint meÃme pas, ils ne savent meÃme pas Ãetre confus. C'est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, Á je leur ferai rendre ils treÂbucheront au temps ou des comptes, dit le SEIGNEUR. Ainsi parle le SEIGNEUR : Placez-vous sur les chemins et regardez ! Informez-vous des sentiers d'autrefois : Á donc est le bon chemin ? Suivez-le, Ou et vous trouverez la tranquillite !

18

19

20

21

22

5.17+ ; 8.10-12. Ð j'eÂtendrai la main 15.6 ; 51.25 ; Es 5.25+. du plus petit... : c.-aÁ-d. tous sans exception, de meÃme en 8.10 ; 31.34 ; 42.1,8 ; 44.10,12 ; cf. 16.6 ; Gn 19.11n. Ð aÃpres au gain 5.27s ; Es 56.11 ; Ez 22.27 ; Ha 2.9. Ð propheÁte / preÃtre 5.31+ ; 14.14. Ð pratiquent le mensonge : cf. 8.10 ; 2S 18.13n. à me mot heÂbreu est rendu par deÂsas14 blessure ou fracture, le me tre en 4.6n, de meÃme en 8.11,21 ; cf. Es 30.26n. Ð Tout ira bien... : autres traductions tout va bien ! que tout aille bien ! ou, plus litteÂralement, paix ! paix ! Ð et il n'y a pas de paix ; 4.10n ; cf. 8.11,15 ; 14.19 ; 15.5n ; 43.12 ; Ez 7.25 ; 13.10,16 ; Mi 3.5 ; 1Th 5.3. Á je 15 eÃtre confus 3.3. Ð ils treÂbucheront 8.12 ; 23.12. Ð au temps ou leur ferai rendre des comptes ou au temps ouÁ j'interviendrai contre eux ; au temps ouÁ je m'occuperai d'eux ; le meÃme terme (parfois traduit par visiter) eÂvoque souvent un chaÃtiment (cf. 5.9+ ; 8.12n ; 21.14 ; 49.8 ; 50.21n,27,31 ; 51.18), mais il peut aussi avoir un sens positif (15.15 ; 27.22 ; 29.10 ; 32.5) ; l'heÂbreu joue parfois sur ce double sens, voir 23.2n ; Es 24.21-22n ; Ez 9.1 ; Os 1.4+ ; Am 3.2+ ; Mi 7.4 ; So 1.9+ ; Ps 8.5n ; Lc 19.44n. 16 Cf. Lc 14.28. Ð Informez-vous : litt. demandez. Ð sentiers d'autrefois ou de toujours ; cf. 18.15 ; Ps 139.24n ; Siracide 8.9 : « Ne t'eÂcarte pas des reÂcits des vieillards, car eux-meÃmes les ont appris de leurs peÁres. » Ð Suivez-le Es 30.21. Ð la tranquillite : autre traduction le repos de vos aÃmes ; cf. Es 28.12 ; Mt 11.29. 12 13

$

17

17

$

$

18

Mais ils reÂpondent : Nous ne le suivrons pas ! J'ai suscite pour vous des guetteurs : preÃtez attention au son de la trompe ! Mais ils reÂpondent : Nous ne preÃterons pas attention. Ecoutez donc, nations ! Et toi, communauteÂ, sache ce qui se passe chez eux ! Ecoute, terre ! C'est moi qui fais venir sur ce peuple le malheur, fruit de ses penseÂes ; car ils n'ont pas preÃte attention Áa mes paroles ; quant Áa ma loi, ils l'ont rejeteÂe. Qu'ai-je besoin de l'encens qui vient de Saba, du roseau aromatique d'un pays lointain ? Vos holocaustes ne sont pas agreÂÂes, vos sacrifices ne me sont pas doux. A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Je mets devant ce peuple des obstacles, contre lesquels treÂbucheront ensemble peÁres et fils, voisins et amis Ð et ils disparaõÃtront. Le deÂvastateur est en route Ainsi parle le SEIGNEUR : Un peuple vient du pays du nord, une grande nation s'eÂveille des confins de la terre.

Ð Nous ne le suivrons pas 2.31. pour vous : quelques mss portent pour eux. Ð guetteurs : cf. Nb 23.3,14 ; Es 21.6-12 ; 52.8 ; 62.6 ; Ez 3.16-21 ; 33.1-9 ; Os 9.8 ; Ha 2.1. Ð trompe 4.5+ ; 42.14. Ð ne preÃterons pas attention v. 10 ; 44.16. Ecoutez donc, nations ! Es 34.1 ; Mi 1.2. Ð Et toi, communauteÂ... texte obscur ; LXX et ceux qui font paõÃtre leurs troupeaux (?) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire et sachez bien ce que je vais faire contre eux. Ecoute, terre (ou pays) Dt 32.1 ; Es 1.2. Ð C'est moi qui fais venir 11.11 ; 19.3 ; 45.5. Ð fruit de ses penseÂes ou de ses plans 2.19+ ; 18.12n ; Pr 1.30s ; Ga 6.7. Ð Voir loi . Ð rejeteÂe : autre traduction meÂpriseÂe. Cf. 7.21s ; 14.12 ; Es 1.11 ; Os 9.4 ; Am 5.22ss ; Ps 50.8-15 ; 51.18 ; He 10.5s. Ð encens Ex 30.34n ; Lv 16.13 ; Es 43.23s. Ð de Saba Gn 10.7n ; Es 60.6n. obstacles ou causes de chute ; le terme heÂbreu est apparente au verbe rendu ailleurs par treÂbucher ; cf. Es 8.14n ; Ez 3.20n ; 7.19n ; 1P 2.6-8. Cf. 50.9n,41-43 ; Ez 23.23s. Ð du nord 1.14n. Ð s'eÂveille : cf. 25.32 ; 51.1,11 ; Es 13.17n ; Ez 23.22. Ð des confins de la terre 25.32 ; 31.8 ; 50.41 ; la meÃme expression est traduite du plus profond (du nord) en Ez 38.6,15 etc. $

19

$

20

21

22


JEÂREÂMIE 6±7

954 23

24

25

26

27

28

29

23

Ils brandissent l'arc et le javelot ; ils sont cruels, sans compassion ; ils grondent comme la mer ; ils sont monteÂs sur des chevaux, ils sont rangeÂs comme un seul homme pour le combat contre toi, Sion la belle ! Ð Nous avons entendu la nouvelle, et nous avons perdu courage ; la deÂtresse nous a saisis, des douleurs comme celles d'une femme qui accouche. Ne sortez pas dans la campagne, n'allez pas sur les chemins ; car l'ennemi s'y trouve avec son ÂepeÂe, l'effroi de tous coÃteÂs ! O belle, mon peuple, mets un sac pour pagne et roule-toi dans la cendre, prends le deuil comme pour un fils unique, reÂpands-toi en lamentations ameÁres ! Car celui qui ravage tout arrive sur nous Áa l'improviste. Des rebelles inveÂteÂreÂs Je t'ai place en observateur au sein de mon peuple, pour que tu le mettes Áa l'eÂpreuve, pour que tu connaisses et que tu Âeprouves leur voie. Ce sont tous des rebelles inveÂteÂreÂs, des calomniateurs, du bronze et du fer ; ce sont tous des destructeurs. Ãlant, Le soufflet est bru ils grondent comme la mer 5.22 ; 51.55 ; Es 17.12 ; Dn 7.2. Ð comme un seul homme : LXX comme le feu ; on pourrait aussi comprendre comme des hommes, c.-aÁ-d. des cavaliers en rangs serreÂs comme des fantassins (cf. 2R 18.23). Ð Sion la belle : litt. fille de Sion 4.31n. nous avons perdu courage : litt. nos mains sont faibles (ou tombent) ; cf. 38.4n ; 47.3 ; 50.43 ; Es 13.7 ; Ez 7.17. Ð la deÂtresse... 49.24. Ð femme qui accouche 4.31+ ; cf. Es 13.8 ; Mi 4.9s. car l'ennemi s'y trouve... : litt. car l'ennemi a une eÂpeÂe. Ð effroi de tous coÃteÂs : heÂbreu magor-missaviv ; cf. 20.3nss,10 ; 46.5 ; 49.29 ; Ps 31.14 ; Lm 2.22. O belle, mon peuple : litt. fille de mon peuple, cf. 4.11n ; voir aussi Es 22.4. Ð sac 4.8+ ; cf. Es 22.12 ; Lm 2.10. Ð roule-toi dans la cendre : cf. 25.34 ; Ez 27.30s ; Jon 3.5s ; Est 4.1 ; Mt 11.21. Ð comme pour un fils unique Am 8.10 ; Za 12.10. Ð lamentations : cf. 4.8n. Ð celui qui ravage tout 12.12 ; 15.8 ; 48.8,18,32 ; 51.56 ; cf. Na 2.2. observateur : traduction incertaine ; le meÃme terme heÂbreu est geÂneÂralement traduit par ville forte (cf. 1.18 ; 4.5), mais il semble avoir ici un sens diffeÂrent ; certains traduisent essayeur de meÂtaux ; cf. 5.17 ; 8.14. Ð pour que tu le mettes aÁ l'eÂpreuve (v. 2830) : cf. 5.1ss ; sur le verbe heÂbreu correspondant, aussi traduit par eÂprouver ou sonder, voir 9.6 ; 11.20 ; 12.3 ; 17.10 ; 20.12 ; cf. Za 13.9 ; Ps 7.10n ; 17.3 ; 26.2 ; 139.23 ; Jb 7.18n ; 23.10. des rebelles inveÂteÂreÂs : litt. des rebelles qui se retirent (les deux termes heÂbreux sont presque identiques ; cf. 5.23) ; certains, d'apreÁs plusieurs versions anciennes, modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire des princes rebelles ou des chefs de rebelles (cf. Es 1.23-25). Ð calomniateurs 9.3+. Ð du bronze et du fer : cf. 15.12 ; Dt 28.23. Ð destructeurs : autre traduction pervertis. les scories : litt. les mauvais ; cf. v. 7 ; 13.23 ; 17.1+ ; Pr 27.22. Cf. Es 1.22. Ð rejete / rejeteÂs : autre traduction meÂprisable / meÂpriseÂs.

30

Illusoire confiance dans le temple Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie de la part du 7 2 SEIGNEUR : | Tiens-toi Á a la porte de la maison du SEIGNEUR pour y proclamer cette parole : Ecoutez la parole du SEIGNEUR, vous tous, gens de Juda qui entrez par ces portes pour vous prosterner devant le 3 SEIGNEUR ! | Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : ReÂformez vos voies et vos agissements, et je vous laisserai demeurer en ce 4 lieu. | Ne mettez pas votre confiance dans les paroles mensongeÁres : « C'est ici le temple du SEIGNEUR, le temple du SEIGNEUR, le temple du 5 SEIGNEUR ! » | Si vous re Âformez vos voies et vos agissements, si vous agissez selon l'eÂquite les uns 6 envers les autres, | si vous n'opprimez pas l'immigreÂ, l'orphelin et la veuve, si vous ne reÂpandez pas en ce lieu de sang innocent, si vous ne suivez pas 7 d'autres dieux, pour votre malheur, | alors je vous laisserai demeurer en ce lieu, dans le pays que j'ai donne Áa vos peÁres depuis toujours et pour toujours. | 8 Mais vous mettez votre confiance dans des paroles 9 mensonge Áres, qui ne servent Áa rien. | Pourriez-vous donc voler, assassiner, commettre l'adulteÁre, faire de faux serments, offrir de l'encens au Baal, suivre 10 d'autres dieux que vous ne connaissez pas, | puis venir vous tenir debout devant moi dans cette maison sur laquelle mon nom est invoqueÂ, et dire : Nous sommes deÂlivreÂs ! Ð pour commettre 11 toutes ces abominations ? | Est-elle Á a vos yeux une 2

$

24

25

26

27

28

29 30

7

 but du 1 11.1+ ; cf. les v. suivants avec le chap. 26. РCe v. et le de v. 2 sont absents de LXX . $

le plomb disparaõÃt au feu... C'est inutilement qu'on s'obstine Áa Âepurer, les scories ne se deÂtachent pas. On les appelle « Argent rejete », car le SEIGNEUR les a rejeteÂs.

3

4

la maison du SEIGNEUR, c.-aÁ-d. le temple de JeÂrusalem ; cf. 19.14 ; 26.2. Ð cette parole : le texte heÂbreu ajoute tu diras. Ð qui entrez par ces portes 17.20. ReÂformez : litt. rendez bons, de meÃme en 18.11 ; 26.13 ; 35.15. Ð je vous laisserai demeurer : certaines versions anciennes ont lu je demeurerai avec vous, qui correspondrait en heÂbreu aÁ une autre vocalisation des meÃmes consonnes ; de meÃme au v. 7 ; cf. Am 5.14. Ð ce lieu : le temple ; cf. Dt 12.5. paroles mensongeÁres v. 8 ; cf. 13.25 ; Ex 5.9 ; Es 59.13. Ð C'est ici : litt. ils (sont) ; ce pluriel a eÂte parfois interpreÂteÂ, soit des diffeÂrents baÃtiments du temple (cf. Ps 73.17 ; 84.2), soit comme une abreÂviation de l'expression heÂbraõÈque pour ce lieu (v. 3) ; Syr vous (eÃtes). Ð le temple du SEIGNEUR : l'expression n'apparaõÃt que deux fois dans LXX, trois dans le texte heÂbreu traditionnel (cf. 22.29n ; Es 6.1,3). 5.1. Ð les uns envers les autres : litt. entre un homme et son compagnon ; on pourrait aussi comprendre si vous arbitrez eÂquitablement (ou selon le droit) entre les gens. immigre / orphelin / veuve 5.28 ; 22.3 ; Za 7.10. Ð de sang innocent : c.-aÁ-d. le sang des innocents ; cf. v. 31 ; 2.34 ; 19.4s ; 22.3,17 ; 26.15 ; Dt 19.10,13 ; 2R 21.16 ; Ps 106.38. Ð ne suivez pas d'autres dieux v. 9+ ; 1.16 ; 11.10 ; 13.10 ; 16.11 ; 25.6 ; 35.15 ; 44.3 ; cf. Dt 6.14n. je vous laisserai demeurer v. 3n. Ð dans le pays... 3.18 ; cf. Am 9.15. Ð depuis toujours et pour toujours : cf. 17.25 ; Ps 41.14 ; 106.48 ; 1Ch 16.36. V. 4 ; cf. 13.25 ; Es 59.13. Cf. Ex 20 ; Dt 5 ; Os 4.2. Ð offrir de l'encens (1.16+) au Baal 11.17. Ð d'autres dieux (v. 6+) que vous ne connaissez pas : cf. 9.15+ ; voir aussi 19.4 ; 44.3 ; Dt 28.64 ; 32.17. vous tenir... devant moi : cf. 15.19+ ; 35.19 ; 1R 17.1 ; Mi 6.6 ; Ne 9.2. Ð cette maison (v. 2n) sur laquelle mon nom est invoque v. 11,14,30 ; cf. 14.9 ; 15.16 ; 25.29 ; 32.34 ; 34.15 ; Dt 12.11 ; 14.23 ; 16.2,6,11 ; 26.2 ; 28.10 ; 1R 8.43 ; Am 9.12 ; Ne 1.9 ; voir aussi Ps 15 ; 24.3-6. Ð deÂlivreÂs (1.8,19) de la menace des ennemis. Cf. 6.20 ; 11.15 ; Mt 21.13// ; Jn 2.16. Ð je l'ai vu : cf. Ez 8.12 ; Ps 139.12. $

$

5

6

7

8 9

10

$

$

$

11


JEÂREÂMIE 7

12

13

14

15

16 17 18

19 20

12

13

14 15

16

caverne de bandits, cette maison sur laquelle mon nom est invoque ? Cela, je l'ai vu moi-meÃme ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | Allez plutoÃt, je vous Á j'avais d'abord prie, vers mon lieu Áa Silo, laÁ ou fait demeurer mon nom. Voyez comment je l'ai traite Áa cause du mal qu'avait fait IsraeÈl, mon peuple. | Et maintenant, puisque vous avez fait tout cela, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð puisque je vous ai parle et reparleÂ, inlassablement, et que vous n'avez pas ÂecouteÂ, puisque je vous ai appeleÂs et que vous n'avez pas reÂpondu, | je traiterai la maison sur laquelle mon nom est invoque et en laquelle vous mettez votre confiance, et le lieu que je vous ai donneÂ, Áa vous et Áa vos peÁres, de la meÃme manieÁre que j'ai traite Silo. | Je vous rejetterai loin de moi, comme j'ai rejete tous vos freÁres, toute la descendance d'EphraõÈm. Le SEIGNEUR refuse d'eÂcouter Quant Áa toi, ne prie pas pour ce peuple, n'eÂleÁve pour eux ni cri ni prieÁre, n'interceÁde pas aupreÁs de moi, car je ne t'entendrai pas. | Ne vois-tu pas ce qu'ils font dans les villes de Juda et dans les rues de JeÂrusalem ? | Les fils ramassent du bois, les peÁres allument le feu, les femmes peÂtrissent la paÃte pour faire des gaÃteaux Áa la reine du ciel. On veut me contrarier en reÂpandant des libations pour d'autres dieux. | Est-ce moi qu'ils contrarient ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. N'est-ce pas plutoÃt eux-meÃmes, pour leur propre honte ? | A cause de cela, ainsi parle le Seigneur DIEU : Ma coleÁre, ma fureur, se reÂpand sur ce lieu, sur les humains et sur les beÃtes, sur les arbres des champs et sur le fruit de la terre ; Ãlera sans plus s'eÂteindre. elle bru

Le sanctuaire (= lieu) de Silo n'existait plus aÁ l'eÂpoque de JeÂreÂmie ; la ville semble avoir eÂte deÂtruite plusieurs sieÁcles auparavant par les Philistins ; cf. 1.1 ; voir aussi v. 14 ; 26.6,9 ; 1S 1.2428 ; 3.21 ; 4.3,10-22 ; Ps 78.56-67. Ð du mal... : litt. du mal de mon peuple IsraeÈl. je vous ai parle et reparleÂ... : litt. je vous ai parle et je me suis (re)leve de bon matin pour vous parler, expression qui indique probablement la reÂpeÂtition ou l'empressement ; cf. v. 25+s ; 11.7 ; 25.3 ; 26.5 ; 29.19 ; 32.33 ; 35.14,17 ; 36.31 ; 37.2 ; Es 50.2 ; 65.12 ; 66.4 ; So 3.7n ; Pr 1.24 ; voir aussi 2S 15.2 ; Jb 1.5 ; Pr 27.14. V. 10+,12n ; cf. Mt 24.2//. Je vous rejetterai... 23.39 ; 1R 9.7. Ð EphraõÈm ou le royaume du Nord, tombe en 722/1 av. J.-C. ; cf. 2R 17 ; voir aussi 31.9+ ; Os 4.17n. 11.14 ; 14.11 ; cf. 15.1,11n ; 18.20 ; 27.18 ; 37.3ss ; 42.4 ; Ex 32.11 ; Dt 9.14 ; 1R 13.6 ; 2R 19.4 ; Ez 9.8 ; Am 7.2,5 ; Dn 9.15-19 ; 1Jn 5.16. Cf. 2 MaccabeÂes 15.14 (ouÁ la vision ceÂleste d'un vieillard priant les mains tendues est assortie de ce commentaire) : « Cet homme est l'ami de ses freÁres, qui prie beaucoup pour le peuple et pour toute la ville sainte, JeÂreÂmie, le PropheÁte de Dieu. » des gaÃteaux : le mot heÂbreu correspondant n'apparaõÃt qu'ici et en 44.19n ; cf. Os 3.1n. Ð la reine du ciel (44.17) est sans doute la deÂesse meÂsopotamienne Ishtar (= AstarteÂ), identifieÂe aÁ VeÂnus (la deÂesse et la planeÁte qui la repreÂsentait) ; certains mss lisent ici l'úuvre du ciel, LXX l'armeÂe du ciel (cf. 8.2+). Ð On veut me contrarier... : autre traduction on me contrarie, litt. on reÂpand des libations pour d'autres dieux afin de me contrarier (ou de sorte qu'on me contrarie) ; cf. 8.19 ; 25.6 ; 32.29 ; 44.3,8 ; Dt 31.29 ; 2Ch 34.25. 11.17. Ð pour leur propre honte : litt. pour la honte de leurs visages ; cf. 2S 19.6 ; Es 29.22 ; Ps 44.16. coleÁre / fureur 32.31 ; 33.5 ; 36.7 ; 42.18 ; 44.6. Ð ce lieu v. 3n. Ð sur les humains... 36.29. Ð les arbres... 21.14. Ð sans plus s'eÂteindre 4.4+ ; 17.27 ; 2R 22.17 ; cf. 22.7 ; Lm 4.11. 6.20+. Ð mangez-en la viande : contrairement aÁ la reÁgle sur les holocaustes, qui eÂtaient inteÂgralement reÂserveÂs aÁ Dieu et de-

21 22

23

24

25

26

27 28

29

30

$

19 20

21

La nation qui n'eÂcoute pas son Dieu Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Ajoutez vos holocaustes Áa vos sacrifices, et mangez-en la viande ! | Car je n'ai rien dit Áa Á vos peÁres, je ne leur ai donne aucun ordre, le jour ou je les ai fait sortir d'Egypte, au sujet des holocaustes et des sacrifices. | Voici plutoÃt l'ordre que je leur ai donne : Ecoutez-moi ! Alors je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple. Suivez bien la voie que je vous prescris, afin que vous soyez heureux. Mais ils n'ont pas ÂecouteÂ, ils n'ont pas tendu l'oreille ; ils ont suivi les conseils, l'obstination de leur cúur mauvais. Ils ne sont pas alleÂs en avant, Á vos peÁres ont mais en arrieÁre. | Depuis le jour ou quitte l'Egypte jusqu'aÁ ce jour, je vous ai envoye tous mes serviteurs, les propheÁtes ; je les ai envoyeÂs chaque jour, inlassablement. | Mais eux ne m'ont pas ÂecouteÂ, ils n'ont pas tendu l'oreille ; ils se sont montreÂs reÂtifs, ils sont devenus plus mauvais que leurs peÁres. | Si tu leur dis tout cela, ils ne t'eÂcouteront pas ; si tu cries vers eux, ils ne te reÂpondront pas. | Alors dis-leur : C'est ici la nation qui n'eÂcoute pas le SEIGNEUR, son Dieu, et qui ne veut pas recevoir l'instruction ; la probite a disparu, elle s'est retireÂe de leur bouche. La valleÂe de la Tuerie Coupe ta chevelure de nazir et jette-la ! Sur les pistes du deÂsert entonne une complainte ! Car le SEIGNEUR rejette et deÂlaisse la geÂneÂration qui a provoque sa coleÁre. Car les JudeÂens ont fait ce qui me deÂplaisait Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ils ont place leurs horreurs dans la maison sur laquelle mon nom est invoqueÂ,

vaient donc eÃtre entieÁrement consumeÂs (Lv 1.3n) ; cf. Am 4.4s ; voir aussi sacrifices . Cf. 2.2,6 ; Es 1.11 ; Os 6.6 ; Am 5.25 ; Mi 6.6-8 ; Ac 7.42s. 11.4,7 ; 42.3 ; Ex 19.5 ; Lv 26.12 ; Dt 5.33 ; 6.3 ; 26.17. Ð je leur ai donne et je vous prescris traduisent un meÃme verbe heÂbreu. Ð Sur la formule de l'alliance, votre Dieu / mon peuple, cf. 11.4 ; 24.7 ; 30.22 ; 31.1,33 ; 32.38 ; Ex 6.7 ; Lv 26.12 ; Dt 29.12 ; 2R 11.17 ; Ez 11.20+ ; Os 2.25 ; Za 8.8 ; 13.9 ; 2Co 6.16. Ð heureux Dt 4.40n. pas eÂcouteÂ... v. 26n. Ð l'obstination... 3.17n ; cf. 8.6 ; 9.13s ; 11.7s ; Es 65.2 ; Ps 81.12s. Ð Ils ne sont pas alleÂs... : autre traduction ils ont tourne le dos au lieu de faire face. Depuis le jour... 2.20 ; 2R 21.15. Ð je vous ai envoye (cf. v. 13+) tous mes serviteurs, les propheÁtes 25.4 ; 26.5 ; 29.19 ; 35.15 ; 2Ch 24.19 ; 36.15s ; Mt 21.34 ; 23.34// ; Ap 10.7. Ð inlassablement v. 13n. pas eÂcoute (ou pas obeÂi, le meÃme verbe pouvant avoir les deux sens) ; cf. v. 24 ; 6.10n ; 9.12 ; 11.8 ; 13.10 ; 16.12 ; 22.21 ; 34.14 ; 35.15 ; 2R 17.14. Ð ils se sont montreÂs reÂtifs : litt. ils ont raidi leur nuque, de meÃme 17.23 ; 19.15 ; Ex 32.9n ; Dt 10.16 ; Es 48.4 ; Ac 7.51. Ð plus mauvais que leurs peÁres 16.12. 1.17. n'eÂcoute pas le SEIGNEUR (litt. la voix de YHWH ; cf. 3.25n) 42.13,21. Ð ne veut pas recevoir l'instruction 5.3+ ; cf. Mt 21.4345. Ð probite 5.1n. Ð elle s'est retireÂe : litt. elle a eÂte retrancheÂe. ta chevelure de nazir : litt. ton nazireÂat (l'expression heÂbraõÈque, au feÂminin, s'adresse aÁ Sion ; cf. 1.5n ; 2.3n) ; sur ce terme, voir Nb 6.5,9 ; Jg 13.5,7 ; 16.17 ; 1S 1.11 ; voir aussi Mi 1.16 ; Jb 1.20. Ð Sur les pistes... : cf. 3.2n,21n ; autre traduction fais monter une complainte jusque sur les sommets. Ð rejette : autre traduction meÂprise. Ð Voir geÂneÂration . Ð qui a provoqueÂ... : litt. de sa coleÁre (autre terme heÂbreu que celui qui est traduit par coleÁre au v. 20) ; cf. Es 10.6. JudeÂens : litt. fils de Juda, de meÃme 32.30 ; 50.4,33 ; cf. 32.12n. Ð leurs horreurs (4.1n) dans la maison... (v. 10+) : cf. 23.11 ; 32.34 ; 2Ch 29.16. Ð maison sur laquelle mon nom est invoque v. 10+. Ð impure : voir pur . $

22 23

24

25

$

26

$

18

955

27 28

29

$

30

$

$

$


JEÂREÂMIE 7±8

956

la rendant ainsi impure. | Ils ont baÃti des hauts lieux, le topheth qui est dans la valleÂe du Fils de Hinnom, pour jeter au feu leurs fils et leurs filles, chose que je n'avais pas ordonneÂe et qui ne 32 m'e Âtait pas venue au cúur. | C'est pourquoi les Á jours viennent Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð ou l'on ne dira plus « le topheth » et « la valleÂe du Fils de Hinnom », mais « la valleÂe de la Tuerie » ; et on ensevelira les morts au topheth, faute de place. 33 Les cadavres de ce peuple seront la pa Ãture des oiseaux du ciel et des beÃtes de la terre ; et il n'y 34 aura personne pour les troubler. | Je ferai taire dans les villes de Juda et dans les rues de JeÂrusalem les chants de gaiete et les chants de joie, les chants du marie et les chants de la marieÂe : le pays sera une ruine. 8 En ce temps-laÁ Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð on retirera de leurs tombes les ossements des rois de Juda, les ossements de ses princes, les ossements des preÃtres, les ossements des propheÁtes et les os2 sements des habitants de Je Ârusalem. | On les exposera au soleil, Áa la lune et Áa toute l'armeÂe du ciel, qu'ils ont aimeÂs, qu'ils ont servis, qu'ils ont suivis, qu'ils ont chercheÂs, et devant lesquels ils se sont prosterneÂs. On ne les reÂunira pas, on ne les ensevelira pas ; ils deviendront du fumier sur la terre. 3 La mort sera pre ÂfeÂrable Áa la vie pour tout le reste de Á je les aurai ce peuple mauvais, dans tous les lieux ou bannis Ð deÂclaration du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. 31

Une obstination incompreÂhensible Tu leur diras : Ainsi parle le SEIGNEUR : Tombe-t-on sans se relever ? Se deÂtourne-t-on sans revenir ? Pourquoi donc ce peuple de JeÂrusalem se montre-t-il rebelle par une continuelle infideÂlite ?

4

5

19.5-7. Ð Ils ont baÃti ou ils baÃtissent. Ð des hauts lieux : certaines versions anciennes portent le haut lieu ; cf. 1R 3.2 ; Ez 6.3+. Ð le topheth : ce nom signifiait sans doute aÁ l'origine foyer ou buÃcher (voir Es 30.33n) ; il porte ici les voyelles du mot heÂbreu qui signifie honte (cf. 3.24n) ; voir 2R 23.10 ; voir aussi Jb 17.6n ouÁ le meÃme mot, ou un homonyme, semble avoir le sens de crachat. Ð la valleÂe (2.23n) du Fils de Hinnom (aussi en 32.35), au sud et aÁ l'ouest de la vieille ville de JeÂrusalem ; l'expression heÂbraõÈque pour valleÂe de Hinnom (Ne 11.30) a eÂte transcrite geÂhenne (Mt 5.22n). Ð pour jeter au feu : cf. 22.3 ; Lv 18.21 ; Dt 12.31 ; 18.10 ; 2R 16.3 ; 17.7 ; 21.6 ; Ez 16.36 ; 20.25s,31. Ð venue au cúur : cf. 3.16n ; Ez 20.25. 32 les jours viennent 9.24 ; 16.14 etc. ; cf. Am 4.2+. Ð on ensevelira les morts (litt. on ensevelira), acte de profanation ; cf. 8.1-2+ ; 19.11 ; 2R 23.8 ; Ez 6.5. 33 15.3 ; 16.4 ; 19.7 ; 34.20 ; cf. 12.9 ; Dt 28.26 ; 2S 21.10 ; Ez 29.5 ; Ps 79.2s. 34 16.9 ; cf. 25.10s ; 33.10s ; Es 24.8 ; Os 2.13 ; Ap 18.23. Ð taire : litt. cesser. Ð chants : litt. voix ou bruit.

6

7

8

9

10

11

31

4 5

6

$

8

Cf. 7.32n ; 1R 13.22 ; Ps 53.6. l'armeÂe du ciel... : cf. 7.18n ; 19.13 ; Dt 4.19 ; 17.3 ; 2R 17.16 ; 21.3-5 ; Es 24.21 ; 34.4 ; So 1.5 ; Ac 7.42. Ð chercheÂs : autre traduction consulteÂs. Ð On ne les reÂunira pas : autre traduction on ne les enterrera pas. Ð du fumier sur la terre : litt. du fumier sur la face du sol, cf. 9.21 ; 16.4 ; 25.33 ; Gn 2.5n ; voir aussi Jr 14.16 ; 22.18s ; 36.30 ; 2R 9.37 ; Ps 83.11. Â rable aÁ la vie Jon 4.3 ; Jb 3.21 ; 7.15 ; Ap 9.6. Ð 3 La mort sera preÂfe le reste : litt. le reste, (ceux) qui resteront ; le texte heÂbreu traditionnel reÂpeÁte ceux qui resteront avant dans tous les lieux... ; cette reÂpeÂtition est absente d'un ms heÂbreu et de plusieurs ver2

7

1

8

Ils persistent dans la tromperie, ils refusent de revenir. Je suis attentif, j'eÂcoute : ils ne parlent pas comme ils devraient ; aucun ne regrette son mal et ne dit : Qu'ai-je fait ? Chacun poursuit sa course, comme un cheval qui s'eÂlance au combat. MeÃme la cigogne dans le ciel connaõÃt sa saison ; la tourterelle, l'hirondelle et la grue observent le temps de leur retour ; mon peuple, lui, ne connaõÃt pas la reÁgle du SEIGNEUR. Les scribes ont falsifie la loi du SEIGNEUR Comment pouvez-vous dire : Nous sommes sages, la loi du SEIGNEUR est avec nous ! C'est bien pour le mensonge que s'est mis Áa l'úuvre le stylet mensonger des scribes ! Les sages se sont couverts de honte ; ils sont terrifieÂs, ils sont pris ; ils ont rejete la parole du SEIGNEUR, et quelle sagesse ont-ils ? Tous agissent dans le mensonge C'est pourquoi je donnerai leurs femmes Áa d'autres, leurs champs Áa ceux qui les deÂposseÂderont. Car, du plus petit jusqu'au plus grand, tous sont Ãapres au gain ; depuis le propheÁte jusqu'au preÃtre tous pratiquent le mensonge. Ils soignent Áa la leÂgeÁre la blessure de la belle, de mon peuple ; « Tout ira bien, tout ira bien ! », disent-ils, et rien ne va !

sions anciennes. Ð ce peuple : cf. 1.15n. Tombe-t-on... : cf. Rm 11.11. Ð Se deÂtourne et revenir traduisent un meÃme verbe heÂbreu (cf. 3.12n). de JeÂrusalem : LXX et un ms heÂbreu omettent cette preÂcision. Ð rebelle / infideÂlite : les termes heÂbreux (au feÂminin) rappellent le verbe traduit par se deÂtourner (v. 4n) et revenir ; voir aussi 2.31 ; 5.3n. ils ne parlent pas... : autres traductions ils ne parlent pas ainsi ; ils ne disent pas le bien ; expression analogue en 23.10 (ce qui ne devrait pas se faire, en paralleÁle avec ce qui est mauvais), en 48.30 (inutile) et en 2R 17.9. Ð regrette son mal : l'expression heÂbraõÈque est presque identique aÁ celle qui est rendue par regretter le malheur en Jl 2.13 ; Jon 4.2. Ð Qu'ai-je fait ? cf. 2.23. Ð poursuit sa course : litt. tous se sont deÂtourneÂs (cf. v. 4n) dans leur course ou aÁ leur greÂ, d'apreÁs une autre lecËon traditionnelle ; cf. 7.24. Ð comme un cheval : cf. 5.8+. L'identification preÂcise des oiseaux citeÂs ici est incertaine, mais la comparaison porte de toute eÂvidence sur la reÂgularite (ideÂe associeÂe au mot heÂbreu traduit par reÁgle, qui peut signifier coutume, mais aussi droit, eÂquiteÂ) de leurs migrations ; cf. 4.2,22 ; 5.4 ; 6.10 ; 9.23 ; Es 1.3. Nous sommes sages : cf. Dt 4.6. Ð Voir loi . Ð le stylet mensonger... : cf. 31.33 ; Es 10.1 ; sur le terme traduit par stylet, voir 17.1 ; Ps 45.2 ; Jb 19.24n. Ð Voir scribe . rejete : autre traduction meÂpriseÂ. Ð quelle sagesse : litt. la sagesse de quoi Jb 5.13 ; Rm 1.22 ; 1Co 1.19s,27. 6.12-15. Ð qui les deÂposseÂderont : autre traduction qui en prendront possession. Ð Car, du plus petit jusqu'au plus grand... : LXX omet cette portion de texte (jusqu'aÁ la fin du v. 12). blessure 6.14n. Ð de la belle, de mon peuple : litt. de la fille de mon peuple, de meÃme aux v. 19,21ss ; voir 4.11n. Ð Tout ira bien 6.14n. $

$

$

9 10

$

11


JEÂREÂMIE 8 12

13

14

15

16

17

18

12 13

14

Ils se sont couverts de honte par les abominations qu'ils ont commises, mais la honte ne les atteint meÃme pas, ils ne savent meÃme pas Ãetre confus. C'est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, Á ils rendront des ils treÂbucheront au temps ou comptes, dit le SEIGNEUR. Une attente deÂcËue Je les faucherai jusqu'au dernier Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Plus de raisins Áa la vigne, plus de figues au figuier, les feuilles se fleÂtriront ; ce que je leur avais donneÂ, ils l'ont galvaudeÂ. Pourquoi restons-nous assis ? Rassemblez-vous et allons dans les villes fortes, pour y peÂrir ! Car le SEIGNEUR, notre Dieu, nous fait peÂrir ; il nous fait boire de l'eau empoisonneÂe, parce que nous avons peÂche contre le SEIGNEUR. On espeÂrait que tout irait bien, mais il n'y a rien de bon ; un temps de gueÂrison, mais c'est l'effroi ! Ãte de Dan, On entend ses chevaux s'eÂbrouer du co au hennissement de ses Âetalons toute la terre tremble ; ils viennent, ils deÂvorent le pays avec tout ce qui s'y trouve, la ville avec tous ceux qui l'habitent. Car j'envoie parmi vous des serpents, des aspics, contre lesquels il n'y a pas de charme ; ils vous mordront Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Le chagrin de JeÂreÂmie Je voudrais surmonter mon tourment ; mon cúur souffre au dedans de moi.

au temps... : cf. 6.15n ; voir aussi 10.15 ; 11.23 ; 23.12 ; 46.21 ; 48.44 ; 50.27 ; Os 9.7 ; Mi 7.4. Je les faucherai jusqu'au dernier : par deux termes qui font assonance, le texte heÂbreu semble eÂvoquer aÁ la fois l'ideÂe de reÂcolte et celle d'extermination. Certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire je reÂcolterai leur reÂcolte (terme apparente pour ensevelir au v. 2 ; cf. 9.21n) ; cf. So 1.2s. Ð Plus de raisins... Ha 3.17 ; Mt 21.19//. Ð les feuilles... : cf. 17.8 ; Es 1.30. Ð ce que je leur avais donneÂ... : on pourrait aussi comprendre : ce que je leur avais donne leur eÂchappera, passera aÁ d'autres ou encore je leur ai envoye (des ennemis) qui les pieÂtineront. dans les villes fortes : cf. 4.5+. Ð de l'eau empoisonneÂe 9.14 ; 23.15 ; Lm 3.15,19 ; Ap 8.11. Ð Voir peÂche . 14.13,19 ; Ez 7.25. Ð On espeÂrait... : autre traduction on espeÂrait la paix. s'eÂbrouer : meÃme terme en Jb 39.20 ; autre traduction hennir (auquel cas on aurait affaire aÁ un synonyme au vers suivant). Ð Dan 4.15n. Ð hennissement : meÃme terme en 13.27. Ð la terre ou le pays. Ð ils deÂvorent : cf. 2.3 ; 10.25 ; 30.16 ; Ps 14.4. Ð le pays avec tout ce qui s'y trouve 47.2 ; dans d'autres contextes la meÃme expression signifie la terre avec tout ce qui s'y trouve (Ps 24.1+). Ð la ville avec tous ceux qui l'habitent 46.8. des serpents... : cf. Nb 21.6 ; Dt 32.24 ; Es 59.5. Ð pas de charme : cf. Ps 58.6 ; Ec 10.11 ; voir aussi Es 3.3n. $

15 16

17

957

Des scribes eÂgyptiens (cf. Jr 8.8). DeÂtail d'une fresque du tombeau d'Horemheb (& 1319-1307 av. J.-C.). 19

20 21

22

23

18

19

20 21

22

23

J'entends les appels au secours de la belle, de mon peuple, depuis un pays lointain : Le SEIGNEUR n'est-il plus Áa Sion ? Son roi n'y est-il plus ? Ð Pourquoi m'ont-ils contrarie par leurs statues, par des futiliteÂs ÂetrangeÁres ? Ð La moisson est passeÂe, l'eÂte est fini, et nous ne sommes pas sauveÂs ! Je suis brise par la blessure de la belle, de mon peuple, je suis sombre, la deÂvastation me saisit. N'y a-t-il plus de baume au Galaad ? N'y a-t-il plus de meÂdecin laÁ-bas ? Pourquoi la belle, mon peuple, ne se reÂtablit-elle pas ? Ah ! si ma teÃte Âetait fontaine, et mes yeux source de larmes ! Je pleurerais jour et nuit les victimes pour la belle, mon peuple !

Je voudrais surmonter : texte obscur : LXX a lu sans remeÁde, en rattachant l'expression au v. 17 (ils vous mordront). Ð au dedans de moi : litt. sur moi ; cf. Es 1.5 ; Lm 1.22 ; 5.17. J'entends : litt. voici. Ð de la belle, de mon peuple v. 11n. Ð Le SEIGNEUR... Dt 31.17. Ð Son roi... Mi 4.9. Ð contrarieÂ... 7.18+ ; Dt 32.16. Ð futiliteÂs (2.5+) : le terme s'applique ici aux idoles, cf. 10.3,8,15 ; 14.22 ; 16.19 ; 51.18 ; Dt 32.21 ; 1R 16.13,26 ; Jon 2.9 ; Ps 31.7 ; Ac 14.15. Ð eÂtrangeÁres 2.25n. Cf. v. 13 ; 6.4. brise par la blessure : le verbe et son compleÂment sont apparenteÂs en heÂbreu ; cf. 6.14n ; 8.11 ; voir 10.19. Ð la deÂvastation ou l'atterrement ; cf. 5.30. La reÂgion de Galaad, en Transjordanie du Nord, eÂtait connue pour ses aromates, notamment son baume qui servait aÁ soigner les plaies 46.11 ; cf. 51.8 ; Gn 37.25 ; 43.11. Ð ne se reÂtablit-elle pas : le terme heÂbreu deÂsigne au propre la chair nouvelle qui se forme lors de la cicatrisation ; la meÃme image apparaõÃt en 30.17 ; 33.6 ; Es 58.8 ; Ne 4.1n ; autre traduction pourquoi la plaie de mon peuple ne peut-elle se cicatriser ? Certaines versions font commencer ici le chapitre 9, dont la numeÂrotation est deÂcaleÂe en conseÂquence. Ð fontaine : litt. eau. Ð Je pleurerais : cf. 9.17 ; 13.17 ; 14.17 ; 2S 1.24 ; 2R 8.11s ; Es 22.4 ; Lm 1.16 ; 2.18 ; 3.48 ; Lc 19.41. Ð les victimes... : litt. les victimes de la fille de mon peuple, c.-aÁ-d. les victimes parmi mon peuple. $


JEÂREÂMIE 9

958

Le mensonge seÂvit partout Ah ! si j'avais au deÂsert un campement comme les voyageurs ! J'abandonnerais mon peuple, je m'en Âeloignerais, car ce sont tous des adulteÁres, c'est une bande de traõÃtres. Ils ont la langue tendue comme un arc pour la faussete ; ce n'est pas par la probite qu'ils se sont rendus puissants dans le pays ; car ils vont de mal en mal et ils ne me connaissent pas Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Que chacun se garde de son ami, et qu'on ne se fie Áa aucun de ses freÁres ; car tout freÁre est un perfide supplanteur, et tout ami reÂpand des calomnies. Ils essaient de se tromper les uns les autres et ils ne disent pas la veÂrite ; ils exercent leur langue Áa profeÂrer le mensonge, ils se fatiguent Áa commettre des fautes. Ton sieÁge est au sein de la tromperie ; c'est par tromperie qu'ils refusent de me connaõÃtre Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

9

2

3

4

5

A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Je vais les Âepurer et les Âeprouver. En effet, comment agir Áa l'eÂgard de la belle, de mon peuple ? Leur langue est une fleÁche affileÂe, ils ne parlent que pour tromper ; avec leur bouche ils tiennent un discours de paix Áa leur prochain, mais au fond d'eux-meÃmes, ils lui tendent des pieÁges. A de telles gens, ne ferais-je pas rendre des comptes pour cela ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ne me vengerais-je pas d'une pareille nation ?

6

7

8

9

2

Cf. Es 59.15 ; Os 4.1s ; Ps 5.7 ; 12.3-5 ; 34.14 ; Pr 12.19,22. Ð si j'avais au deÂsert... : cf. 1S 22.1 ; 1R 19.3s ; Ps 55.7-9. Ð des adulteÁres 5.7s ; 23.10,14 ; 29.23. Ð une bande : litt. une assembleÂe ; c'est le terme heÂbreu traduit par assembleÂe solennelle en Lv 23.36n ; Nb 29.35n ; Dt 16.8 ; cf. Es 1.13. la langue... v. 7 ; 18.18 ; cf. Ps 57.5 ; 64.4. Ð pour la faussete : traduction incertaine ; LXX rattache l'expression aÁ ce qui suit : c'est le mensonge, et non la fideÂliteÂ, qui est puissante dans le pays ; cf. 3.10+ ; 13.25+. Ð par la probite ou pour la probite (5.1n). Ð ils vont : litt. ils sortent. Ð de mal en mal : autre traduction de mauvaise action en mauvaise action. Ð ils ne me connaissent pas v. 23 ; Os 4.1. 12.6 ; Mi 7.5 ; Ps 41.10. Ð est un perfide supplanteur : heÂbreu `aqov ya`qov ; le texte joue sur le nom de Jacob ; cf. Gn 25.26n. Ð calomnies 6.28 ; cf. Ps 50.20. Cf. Ps 12.3-5 ; 120.2-7. Ð ils se fatiguent... : certains rattachent aÁ cette phrase le deÂbut du v. suivant (voir v. 5n), ce qui pourrait donner ici le sens ils commettent des fautes, ils sont trop fatigueÂs pour revenir ; cf. 8.5 ; voir peÂche . Ton sieÁge : d'apreÁs LXX et Tg , certains rattachent au v. 4 le deÂbut du mot ainsi traduit, qui aurait alors le sens de revenir, et lisent le reste du v. comme suit : oppression sur oppression, tromperie sur tromperie ; ils refusent de me connaõÃtre ; voir v. 3n ; cf. Jn 3.11. Cf. 6.27+ss. Ð de la belle, de mon peuple : litt. de la fille de mon peuple ; cf. 4.11n ; LXX aÁ l'eÂgard de la meÂchancete de la fille de

9

10

11

12

13 14

15

16

17

1

7

4

$

5

6

$

Le SEIGNEUR dit : C'est parce qu'ils ont abandonne ma loi que j'avais mise devant eux, parce qu'ils ne m'ont pas Âecoute et qu'ils ne l'ont pas suivie, | parce qu'ils ont suivi l'obstination de leur cúur, ainsi que les Baals, comme leurs peÁres le leur ont appris. | A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je vais nourrir ce peuple d'absinthe et je lui ferai boire de l'eau empoisonneÂe. | Je les disperserai parmi des nations que n'ont connues ni eux ni leurs peÁres, et j'enverrai l'eÂpeÂe derrieÁre eux, jusqu'aÁ ce que je les aie extermineÂs. Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : ReÂfleÂchissez ! Appelez les pleureuses, et qu'elles viennent ! Envoyez chercher les femmes habiles, et qu'elles viennent ! Qu'elles se haÃtent ! Qu'elles poussent des geÂmissements sur nous ! Que nos yeux fondent en larmes, que des ruisseaux s'eÂcoulent de nos paupieÁres !

mon peuple. Cf. v. 2+ss. Ð affileÂe : autre lecture traditionnelle meurtrieÁre. Ð ils tiennent un discours (litt. ils parlent) de paix : cf. 4.10n ; Ps 28.3 ; Pr 26.23ss ; Mt 26.49. pour cela : traduction incertaine ; d'autres comprennent par des chaÃtiments (cf. 27.8 ; 44.13) ; autre traduction pour de telles choses, ne leur ferais-je pas rendre des comptes ? Cf. 5.9n. je veux pleurer... : litt. j'eÂleÁverai (LXX eÂlevez) pleurs et geÂmissements ; cf. v. 17s ; 8.23+. Ð personne n'y passe v. 11. Ð depuis les oiseaux... 4.25+ ; cf. 50.3. Cf. 2.15 ; 10.22 ; 26.18 ; 34.22 ; 44.2 ; 51.37 ; Es 25.2 ; Mi 3.12 ; Ap 18.2. Ð repaire 10.22 ; 49.33 ; 51.37 ; Na 2.12 ; le meÃme terme est traduit par seÂjour en 25.30 ; cf. Dt 26.15n. Quel est l'homme sage Dt 32.29 ; Os 14.10 ; Ps 107.43. Ð Pourquoi... : cf. 3.3+. abandonne ma loi 2.8n ; 32.23. Ð pas eÂcoute 7.26+ ; autre traduction parce qu'ils n'ont pas eÂcoute ma voix et qu'ils ne l'ont pas suivie. obstination... 3.17n. Ð Voir Baals . eau empoisonneÂe 8.14+ ; cf. Ap 8.11. disperserai 10.21 ; 13.24 ; 18.17 ; 23.1s ; 25.34 ; 30.11 ; 40.15 ; cf. Lv 26.33. Ð que n'ont connues... 15.14 ; 16.13 ; 17.4 ; cf. 7.9+. Ð j'enverrai... 49.37. pleureuses : cf. v. 19 ; Ez 32.16 ; Am 5.16 ; Ec 12.5 ; 2Ch 35.25. Ð habiles : autre traduction sages ; cf. 2S 14.2n. 8.23+ ; cf. Ps 119.136 ; Lm 3.48. $

8

$

3

Le temps des pleurs Sur les montagnes je veux pleurer et geÂmir, sur les paÃturages du deÂsert prononcer une complainte ; ÃleÂs, car ils sont bru personne n'y passe, on n'y entend plus les troupeaux ; depuis les oiseaux du ciel jusqu'aux beÃtes, tout s'en est alleÂ. Je ferai de JeÂrusalem un tas de pierres, un repaire de chacals, et des villes de Juda un lieu deÂvasteÂ, sans habitants. Quel est l'homme sage qui comprend cela ? Qu'il le dise, celui Áa qui la bouche du SEIGNEUR a parle ! Pourquoi le pays est-il perdu, Ãle comme un deÂsert ou Á personne ne passe ? bru

9

10

11 12

13 14 15

16 17

$

$

$


JEÂREÂMIE 9±10 18

19

20

21

22

23

24 25

18

19 20 21

22

23

Car des geÂmissements se font entendre de Sion : Comment ! Nous voilaÁ ravageÂs ! Nous sommes couverts de honte, car nous avons abandonne le pays ; on a renverse nos demeures. Femmes, Âecoutez donc la parole du SEIGNEUR, et que votre oreille saisisse ce que dit sa bouche ! Apprenez Áa vos filles Áa geÂmir, apprenez-vous des complaintes les unes aux autres ! Car la mort est monteÂe par nos feneÃtres, elle a peÂneÂtre dans nos palais, elle retranche les enfants des rues, les jeunes gens des places. Dis : Telle est la deÂclaration du SEIGNEUR : Les cadavres humains tomberont comme du fumier dans les champs et comme une gerbe derrieÁre le moissonneur : personne ne la recueille ! La vraie sagesse : connaõÃtre le SEIGNEUR Ainsi parle le SEIGNEUR : Que le sage ne tire pas fierte de sa sagesse, que l'homme vaillant ne tire pas fierte de sa vaillance, que le riche ne tire pas fierte de sa richesse ! Mais que celui qui fait le fier soit fier d'avoir du bon sens et de me connaõÃtre, de savoir que je suis le SEIGNEUR (YHWH) et que j'agis sur la terre avec fideÂliteÂ, Âequite et justice ; car c'est Áa cela que je prends plaisir Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Contre les preÂtendus circoncis Les jours viennent Ð deÂclaration du SEIGNEUR Á je ferai rendre des comptes Áa tous les Ð ou circoncis : | Áa l'Egypte, Áa Juda, Áa Edom, aux des geÂmissements : litt. la voix (ou le bruit) de geÂmissements. Ð ravageÂs 4.13. Ð on a renverseÂ... : LXX a lu nous avons rejete nos demeures ; cette lecËon suppose un texte heÂbreu leÂgeÁrement diffeÂrent, qu'on pourrait aussi vocaliser de facËon aÁ lire nous sommes rejeteÂs de nos demeures. Cf. v. 16+ ; Es 32.9 ; Lc 23.28. monteÂe par nos feneÃtres : cf. Jl 2.9. Ð palais 6.5+. Ð les enfants... 6.11 ; cf. Dt 32.25 ; Lm 1.20. Dis : ... deÂclaration du SEIGNEUR : cette introduction est absente de LXX. Ð du fumier... 8.2+ ; cf. Es 5.25. Ð comme une gerbe : cf. Jb 5.26. Ð ne la recueille : le meÃme verbe est traduit par ensevelir en 8.2 etc. ; il a aussi le sens de reÂcolter (8.13n). ne tire pas fierte : litt. ne se loue pas, de meÃme dans la suite ; cf. 4.2n ; Pr 3.5 ; 21.30 ; Ec 9.11. Ð vaillant ou heÂros ; cf. 14.9 ; 20.11 ; 26.21 ; 32.18 ; 46.6,12 etc. d'avoir du bon sens... : autre traduction de me comprendre et de me connaõÃtre. Ð me connaõÃtre 5.4+ ; 16.21 ; 22.16 ; 24.7 ; Es 49.23 ; Ps 34.3 ; Jn 17.3 ; 1Co 1.31 ; 2Co 10.17 ; cf. Siracide 10.22 : « Le proseÂlyte, l'eÂtranger, le pauvre, leur fierteÂ, c'est la crainte du Seigneur. » Ð sur la terre ou dans le pays. Ð fideÂlite / eÂquite / justice (4.2) : cf. 16.5 ; 22.13+,15 ; 23.5 ; 31.3 ; 32.18 ; 33.15 ; So 3.5 ; Ps 140.13 ; Lm 1.18 ; Esd 9.15. je ferai rendre... 6.15n. Ð circoncis : litt. circoncis dans le preÂpuce ; certains comprennent tous les circoncis qui gardent leur preÂpuce, c.-aÁ-d. tous les (preÂtendus) circoncis qui sont (en fait) incirconcis ; cf. v. 25n ; voir aussi Rm 2.29 ; 1Co 7.19 ; Ga 5.6 ; 6.15 ; Col 2.11. Les peuples mentionneÂs dans ce v. pratiquaient vraisemblablement diverses formes de circoncision (v. 24n ; Gn 17.23-25 ; Ez 32.29) ; certains pensent qu'ils tentaient aÁ l'eÂpoque de JeÂreÂmie de former une coalition contre les Babyloniens (incirconcis) ; cf.

Ammonites, Áa Moab, Áa tous ceux qui se rasent les tempes et qui habitent dans le deÂsert ; car toutes les nations sont incirconcises, et toute la maison d'IsraeÈl est incirconcise de cúur.

10 2

3

4

5

24

25

Le Dieu vivant face aux idoles Ecoutez la parole que le SEIGNEUR prononce contre vous, maison d'IsraeÈl ! | Ainsi parle le SEIGNEUR : Ne cherchez pas Áa apprendre les pratiques des nations, et ne soyez pas terrifieÂs par les signes du ciel comme le sont les nations. Car les prescriptions des peuples ne sont que futilite : on coupe du bois dans la foreÃt, la main de l'artisan le travaille au ciseau ; on l'embellit avec de l'argent et de l'or, on le fixe avec des clous, au marteau, pour qu'il ne vacille pas. Ils sont comme un palmier d'argent marteleÂ, ils ne parlent pas ; il faut les porter, car ils ne peuvent pas faire un pas ! N'ayez pas peur d'eux, car ils ne sauraient faire aucun mal, de meÃme qu'ils sont incapables de faire aucun bien. Ð Nul n'est semblable Áa toi, SEIGNEUR ; tu es grand, et ton nom est grand par sa puissance. Qui ne te craindrait, roi des nations ? Ã, Cela t'est du car parmi tous les sages des nations et dans tous leurs royaumes nul n'est semblable Áa toi.

6

7

Tous, sans exception, sont abrutis et stupides. L'instruction des futiliteÂs, ce n'est que du bois !

8

25.19,21 ; 46 ; 48±49 ; voir aussi Es 18.1n ; Am 1.11,13 ; 2.1. Ð ceux qui se rasent les tempes : allusion probable aÁ des coutumes arabes 25.23 ; 49.32 ; cf. Lv 19.27 ; 21.5 ouÁ le mot traduit ici par tempes deÂsigne les bords de la barbe ou de la chevelure. Ð incirconcise de cúur 4.4+. $

10 2 3

4 5

$

$

959

2.4+. les pratiques : litt. la voie ; cf. 12.16 ; Rm 12.2. Ð signes du ciel : cf. Gn 1.14n. futilite v. 8,15 ; 2.5+ ; 8.19n. Ð on coupe du bois... : cf. Es 40.19s ; 44.9-20. Ð la main de l'artisan le travaille : litt. ouvrage des mains de l'artisan ; cf. v. 9 ; 25.6+. Es 41.7. comme un palmier d'argent martele : traduction incertaine, autre traduction ils sont comme un arbre deÂcore ; des versions anciennes ont compris comme une colonne massive ; l'heÂbreu pourrait aussi signifier comme un eÂpouvantail dans un champ de concombres (meÃme image, semble-t-il, dans la Lettre de JeÂreÂmie 69) ; cf. Es 1.8. Ð ne parlent pas : cf. Ps 83.2 ; 115.4-7. Ð aucun mal / aucun bien : cf. Es 41.23 ; So 1.12 ; voir aussi Ha 2.18. Les v. 6-10 sont absents de LXX . Ð Nul n'est semblable aÁ toi : l'heÂbreu preÂsente ici et au v. 7 une forme inhabituelle qu'on pourrait aussi traduire y a-t-il donc (quelqu'un qui soit) comme toi ou comment donc pourrait-on eÃtre comme toi ? cf. 49.19 ; Dt 3.24 ; Es 40.18n ; Ps 86.8-10. Ð par sa puissance : litt. par la puissance. Qui ne te craindrait : cf. 5.22+ ; Ap 15.3s. Ð parmi tous les sages... Rm 16.27. Tous, sans exception : litt. tous ensemble. Ð abrutis / stupides : cf. v. 14 ; Za 10.2. Ð L'instruction... : traduction incertaine ; cf. 5.3n. Ð futiliteÂs / bois v. 3+ss. 1

$

6

$

7 8

$

$


JEÂREÂMIE 10

960 9

10

11

12

13

14

15

16

9

10

11

12 13

14

On apporte de Tarsis des lames d'argent et d'Ouphaz de l'or ; l'artisan les travaille, les mains de l'orfeÁvre les ciseÁlent ; on les habille de pourpre violette et rouge : ce ne sont que des úuvres d'art. Mais le SEIGNEUR (YHWH) est Dieu en veÂriteÂ, il est le Dieu vivant et le roi de toujours. La terre tremble devant sa coleÁre, les nations ne supportent pas sa fureur. Vous leur direz : Les dieux qui n'ont pas fait le ciel et la terre disparaõÃtront de la terre et de dessous le ciel. Il fait la terre par sa puissance, il met en place le monde par sa sagesse, il a deÂploye le ciel par son intelligence. Lorsqu'il fait entendre sa voix, les eaux s'amassent dans le ciel ; il fait monter les nuages des extreÂmiteÂs de la terre, il produit les Âeclairs pour la pluie, il fait sortir le vent de ses reÂserves. Ils sont tous trop abrutis pour savoir, tout orfeÁvre est honteux de sa statue ; car ses idoles ne sont que mensonge, il n'y a pas de souffle en elles. Elles ne sont que futiliteÂ, úuvre ridicule ; elles disparaõÃtront Á ils rendront des comptes. au temps ou Celui qui est la part de Jacob n'est pas comme elles, car c'est lui qui facËonne tout ; IsraeÈl est la tribu qui constitue son patrimoine. Son nom, c'est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. Tarsis Gn 10.4n ; Jon 1.3n. Ð Ouphaz Dn 10.5n ; plusieurs versions anciennes ont lu Ophir (1R 10.11 ; Ps 45.10). Ð l'artisan les travaille : litt. ouvrage (ou úuvre) de l'artisan ; cf. v. 3. Ð pourpre violette et rouge : cf. Ex 25.4n. Ð d'art : litt. de sages ; cf. v. 7. le SEIGNEUR (YHWH) est Dieu en veÂrite : autre traduction le SEI rite ; cf. 4.2n. Ð Dieu vivant Dt 5.26+. Ð roi GNEUR Dieu est (la) ve de toujours ou d'eÂternite ; cf. Gn 21.33 ; Es 40.28 ; Mi 4.7 ; Ps 93.1 ; 1Tm 1.17 ; Ap 15.3n. Ð La terre (ou le pays) tremble Ps 18.8. Ð sa coleÁre 50.13+. Ð ne supportent pas sa fureur Na 1.6. Ce v. est en arameÂen dans le texte, peut-eÃtre pour signaler une proclamation solennelle aÁ l'adresse des nations (c'est la langue internationale de l'eÂpoque) ; cf. Es 2.18 ; Na 1.14. Ð fait et disparaõÃtront font assonance en heÂbreu. 51.15-19 ; cf. 27.5+ ; Es 44.24 ; 45.18. Ð sagesse / intelligence : cf. Ps 104.24 ; 136.5 ; Pr 3.19. Lorsqu'il fait entendre sa voix : traduction incertaine ; LXX omet ces mots, qui deÂcrivent de toute eÂvidence le tonnerre (Ps 29). Ð les eaux s'amassent : litt. multitude (ou tumulte) des eaux. Ð il fait monter... Ps 135.7 ; 147.8 ; Jb 38.34s. Ð des extreÂmiteÂs : litt. de l'extreÂmiteÂ. Ð le vent : le meÃme mot heÂbreu est traduit par souffle au v. 14 ; LXX la lumieÁre. Ð ses reÂserves ou ses treÂsors, cf. Dt 28.12 ; Ps 33.7 ; Jb 38.22n. Ils sont tous : litt. tout homme (est). Ð trop abrutis pour savoir : autres traductions abrutis, sans connaissance ; abrutis par (leur) connaissance ; cf. Jb 12.17 ; Rm 1.22 ; 1Co 1.20. Ð honteux Es 2.20 ; 42.17 ; 45.16. Ð ses idoles : litt. ce qu'il a coule ou fondu. Ð souffle ou esprit ; cf. v. 13n. futilite v. 3+. Ð au temps... 6.15n. Celui qui est la part de Jacob : litt. la part de Jacob ; Ps 16.5 ; cf. Nb 18.20 ; Dt 10.9. Ð facËonne 1.5n. Ð la tribu... : litt. la tribu de son patrimoine ; cf. 12.7s ; 50.11 ; Dt 4.20 ; 32.9 ; Za 2.16 ; Ps 28.9. Ð Son nom ... 32.18 ; 33.2 ; 46.18 ; 48.15 ; 50.34 ; 51.19,57 ; cf.

17 18

19

20

21

22

23

24

17

18

19 20

$

Un bruit ! Il approche ! Un grand tremblement arrive du pays du nord pour reÂduire les villes de Juda en un lieu deÂvasteÂ, en un repaire de chacals. PrieÁre de JeÂreÂmie pour son peuple Je sais, SEIGNEUR, qu'aÁ l'eÃtre humain n'appartient pas sa voie ; il n'appartient pas Áa l'homme qui marche de diriger ses pas. Corrige-moi, SEIGNEUR, mais avec Âequite ! 16.21 ; Ex 15.3 ; Es 48.2 ; 51.15 ; 54.5 ; Am 4.13. Ramasse : la forme verbale de l'heÂbreu suppose un sujet feÂminin ; cf. 46.19 ; Ez 12.3. Ð tes affaires : traduction incertaine ; le mot heÂbreu rappelle le nom de Canaan ; cf. Ez 16.29n ; Os 12.8n ; voir aussi Gn 9.18n. Ð par terre : litt. de la terre ou du pays. Ð en eÂtat de sieÁge : autre traduction dans la deÂtresse (cf. Dt 28.53n). je lance... : cf. 16.13 ; 22.26,28 ; 1S 25.29. Ð afin qu'ils n'eÂchappent pas : texte obscur et traduction incertaine, litt. pour qu'ils trouvent ; plusieurs versions anciennes ont lu pour qu'ils soient trouveÂs, c.-aÁ-d. jugeÂs ou chaÃtieÂs ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire pour qu'ils sortent ; d'autres interpreÁtent : pour qu'ils trouvent (le chaÃtiment de) leur faute (cf. Gn 44.16), ou encore pour qu'ils me trouvent. D'autres encore pensent que le texte fait allusion au tir aÁ mitraille ouÁ l'on rassemble des projectiles que l'on tire ensemble, et traduisent donc je les enserrerai pour qu'ils atteignent le but. briseÂe : cf. 4.6n ; 6.14n ; 8.21. Ð Ma plaie... : cf. 14.17,19 ; 15.18 ; 30.12. 4.20+ ; cf. Am 9.11. Ð ils ne sont plus : traduction incertaine, litt. ils sont sortis de moi (cf. v. 18n) ; LXX ainsi que mon troupeau. bergers 2.8+. Ð pas de bon sens ou pas de succeÁs. Ð leurs troupeaux sont disperseÂs 23.1 ; 50.6 ; 1R 22.17 ; Es 53.6 ; Ez 34.5s ; Mc 6.34// ; 1P 2.25. tremblement : le terme correspondant peut deÂsigner un tremblement de terre (cf. v. 10, ouÁ un verbe apparente est traduit par trembler) ou un grondement (ainsi en 47.3). Ð du pays du nord 1.14n. Ð pour reÂduire... 9.10+. Cf. Ps 31.16 ; 37.23 ; Pr 16.1,9 ; 20.24 ; Dn 5.23. Corrige-moi (ou instruis-moi, 2.19 ; 5.3+) ; LXX corrige-nous, de meÃme tu ne nous reÂduises... ; cf. 30.11 ; 31.18 ; 46.28. Ð mais avec eÂquite : litt. seulement selon le droit, ce qui peut aussi $

21

22

$

15 16

Le deÂsastre est imminent Ramasse tes affaires par terre, toi qui es en Âetat de sieÁge ! Car ainsi parle le SEIGNEUR : Cette fois, je lance comme avec une fronde les habitants du pays ; je vais les serrer de preÁs, afin qu'ils n'eÂchappent pas. Ð Quel malheur pour moi ! je suis briseÂe ! Ma plaie est douloureuse ! Et moi qui disais : « C'est laÁ mon mal, je le supporterai ! » Ma tente est ravageÂe, tous mes cordages sont rompus ; mes fils m'ont quitteÂe, ils ne sont plus ; il n'y a plus personne pour dresser de nouveau ma tente, pour relever mes abris de toile. Car les bergers sont abrutis, ils ne cherchent pas le SEIGNEUR. C'est pour cela qu'ils n'ont pas de bon sens et que tous leurs troupeaux sont disperseÂs.

23 24

$


JEÂREÂMIE 10±11

Non pas dans ta coleÁre, de peur que tu ne me reÂduises Áa rien. ReÂpands ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, sur les peuples qui n'invoquent pas ton nom ! Car ils deÂvorent Jacob, ils le deÂvorent, ils l'exterminent, ils deÂvastent son domaine.

25

9 10

11

L'alliance trahie Áa JeÂreÂmie de la part du Parole qui parvint 11 2 SEIGNEUR : | Ecoutez les paroles de cette alliance, et dites-les aux hommes de Juda et aux habitants de 3 Je Ârusalem ! | Tu leur diras : Ainsi parle le SEIÈl : Maudit soit l'homme GNEUR, le Dieu d'Israe 4 qui n'e Âcoute pas les paroles de cette alliance | que Á je les ai fait j'ai institueÂe pour vos peÁres, le jour ou sortir de l'Egypte, du creuset Áa fondre le fer, en disant : Ecoutez-moi et faites tout ce que je vous ordonnerai ; alors vous, vous serez mon peuple, et 5 moi, je serai votre Dieu. | Alors je re Âaliserai le serment que j'ai fait Áa vos peÁres, en leur jurant de leur donner un pays ruissellant de lait et de miel Ð voilaÁ pourquoi il en est ainsi en ce jour. Et je 6 re Âpondis : Qu'il en soit ainsi, SEIGNEUR ! | Le SEIGNEUR me dit : Crie toutes ces paroles dans les villes de Juda et dans les rues de JeÂrusalem, dis : Ecoutez les paroles de cette alliance et mettez-les en 7 pratique ! | Car j'ai averti vos pe Áres depuis le jour Á je les ai fait monter d'Egypte jusqu'aÁ ce jour ; ou inlassablement, je les ai avertis en disant : Ecoutez8 moi ! | Mais ils n'ont pas  ecouteÂ, ils n'ont pas tendu l'oreille. Chacun d'eux a suivi l'obstination de son cúur mauvais. Alors j'ai reÂalise contre eux toutes les paroles de cette alliance, que je leur avais orsignifier avec mesure ; tournure analogue en 30.11 ; cf. Ps 6.2 ; 38.2 ; 99.8 ; 118.18 ; 143.2 ; Jb 33.19-30 ; Sagesse 12.20s : « Si tu as puni les ennemis de tes enfants et des hommes voueÂs aÁ la mort avec un tel souci d'indulgence, en leur donnant le temps et l'occasion de renoncer au mal, avec combien plus de preÂcautions as-tu juge tes fils, apreÁs avoir offert aÁ leurs peÁres des serments et des alliances aux promesses magnifiques. » 25 sur les nations : cf. 2.3+ ; Ps 79.6s ; voir aussi Ez 25 ; Jl 42 ; Na 1.2 ; Ap 16.1 ; 2 MaccabeÂes 6.14 : « Pour chaÃtier les autres nations, le souverain MaõÃtre attend en effet avec longanimite qu'elles arrivent aÁ combler la mesure de leurs iniquiteÂs ; mais ce n'est pas ainsi qu'il a juge juste d'agir avec nous. » Ð qui ne te connaissent pas 1Th 4.5 ; 2Th 1.8. Ð peuples 1.15n. Ð Jacob 2.4+. Ð ils le deÂvorent (une seule fois dans LXX, voir 8.16+) fait assonance en heÂbreu avec ils l'exterminent. Ð son domaine 25.30 ; 31.23n ; 33.12 ; Ps 79.7.

12

13

14

15

16

17

$

$

11 2

3 4

5

6

7.1 ; 44.1. V. 6. Ð alliance : cf. Ex 19.5 ; 2R 23.3. Ð dites-les : plusieurs versions anciennes ont lu : tu les diras. Ð ... habitants de JeÂrusalem 17.20. Maudit soit... Dt 27.15ss,26 ; Ga 3.10 ; voir beÂneÂdiction . j'ai institueÂe et je vous ordonnerai traduisent un meÃme verbe heÂbreu ; cf. Jos 7.11+. Ð du creuset aÁ fondre le fer (cf. 6.27-30) : meÃme expression heÂbraõÈque qu'en Dt 4.20+. Ð Ecoutez-moi : litt. eÂcoutez ma voix ; 7.23+ ; cf. Mt 7.24 ; Jn 10.27. Ð faites tout... ou faites exactement comme je vous l'ordonnerai ; cf. Nb 1.54+. le serment Dt 1.8+ ; cf. Lc 1.73. Ð lait / miel 32.22 ; Ex 3.8n ; Dt 11.9+ ; 26.15 ; Ez 20.6,15 ; Ps 105.8-11. Ð voilaÁ pourquoi... : cf. 25.18+ ; Dt 2.30n. Ð Qu'il en soit ainsi ou Amen ; cf. Dt 27.15n. V. 2s. Ð Crie 2.2. Ð toutes : le mot correspondant est absent de LXX et de plusieurs mss heÂbreux. Cf. 7.13n,23-26 ; 35.15 ; 1S 8.8. Ð j'ai averti : autres traductions j'ai pris aÁ teÂmoin, j'ai adjure ; cf. 6.10n ; 42.19. Ð monter d'Egypte

8 9 10 11 12 13 14

15

donne de mettre en pratique et qu'ils n'ont pas mises en pratique. | Le SEIGNEUR me dit : Il y a une conspiration chez les hommes de Juda et les habitants de JeÂrusalem. | Ils sont retourneÂs aux fautes de leurs premiers peÁres, qui ont refuse d'eÂcouter mes paroles, et ils ont suivi d'autres dieux pour les servir. La maison d'IsraeÈl et la maison de Juda ont rompu mon alliance, celle que j'avais conclue avec leurs peÁres. A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Je fais venir sur eux un malheur dont ils ne pourront se sortir. Ils crieront vers moi, mais je ne les entendrai pas. | Les villes de Juda et les habitants de JeÂrusalem iront crier vers les dieux auxquels ils offrent de l'encens, mais ceux-ci ne pourront pas les sauver au temps de leur malheur. | Car tu as autant de dieux que de villes, Juda ! Tu as dispose autant d'autels de la Honte que tu as de rues, JeÂrusalem Ð des autels pour offrir de l'encens au Baal ! | Quant Áa toi, ne prie pas pour ce peuple, n'eÂleÁve pour eux ni cri, ni Á ils m'inprieÁre : je ne les entends pas au temps ou voquent Áa cause de leur malheur. Le SEIGNEUR fait abattre son olivier Qu'est-ce que ma bien-aimeÂe a encore Áa faire dans ma maison ? Elle travaille Áa ses nombreuses intrigues ! Qu'on enleÁve de chez toi la viande sacreÂe, car c'est quand tu fais du mal que tu exultes ! Olivier verdoyant, remarquable par la beaute de son fruit, tel est le nom que t'avait donne le SEIGNEUR. Dans un grand fracas, il y met le feu, et ses rameaux ne vaudront plus rien. Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, qui t'a planteÂe, appelle sur toi le malheur, Áa cause du mal que la 2.6+ ; Gn 12.10n. Ð LXX omet ce v. et preÂsente un v. 8 court : Mais ils ne l'ont pas mis en pratique. pas eÂcoute 7.26n ; cf. 2R 22.16. Ð obstination... 3.17n. Ð j'ai reÂalise contre eux : litt. j'ai fait venir sur eux. Il y a ou, plus litteÂralement, on a trouveÂ, expression analogue en 2R 17.4 (deÂcouvrir). fautes : voir peÂche . Ð ils ont suivi... 7.6+ ; cf. 13.10. Ð rompu mon alliance... 14.21 ; 31.32 ; 33.20 ; Dt 31.16,20. Je fais venir... v. 23 ; 6.19 ; 19.3 ; 23.12 ; 1R 14.10. Ð je ne les entendrai pas : autre traduction je ne les eÂcouterai pas. 1.16+. Ð ne pourront pas les sauver 2.28+. autant de dieux... 2.28. Ð la Honte : cf. 3.24n. Ð Baal : cf. 19.5. ne prie pas 7.16+. Ð je ne les entends pas : autre traduction je ne les eÂcoute pas. Ð aÁ cause de : la meÃme preÂposition a eÂte traduite par pour dans le deÂbut du v. ; de nombreux mss heÂbreux et des versions anciennes portent au temps de leur malheur. Texte obscur et traduction conjecturale. Ð ma bien-aimeÂe : d'apreÁs LXX (comme en 12.7 ; Ap 20.9) ; le texte heÂbreu traditionnel a ici un masculin (mon bien-aimeÂ), mais la suite (Elle travaille...) suppose un anteÂceÂdent feÂminin, cf. v. 17 ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire tes chaudrons (comme en 1S 2.14 ; 2Ch 35.13), en rapport avec la viande sacreÂe (ou viande du sanctuaire) offerte dans la maison du SEIGNEUR (7.21n ; cf. Es 1.11ss). Ð Elle travaille aÁ ses nombreuses intrigues : ou bien nombreux sont ceux qui travaillent aÁ leurs intrigues ; d'apreÁs LXX, certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour traduire, par exemple, la fin du v. comme suit : ses intrigues. Sont-ce les vúux (ou les beÃtes grasses) et la viande sacreÂe qui eÂloigneront de toi ton malheur (autre sens possible du mot traduit par mal ) ? Alors tu pourrais exulter ! cf. 7.11 ; Pr 2.14. Ð sacreÂe : voir saint . Olivier verdoyant Os 14.7 ; Ps 52.10. Ð Dans un grand fracas : autre traduction au bruit d'une grande foule, expression que certains rattachent au v. 15 (tu exultes). qui t'a planteÂe : sur le feÂminin ; cf. v. 15n ; 2.21 ; 12.2. Ð en me $

$

$

1

$

$

$

16

$

7

961

17


JEÂREÂMIE 11±12

962

maison d'IsraeÈl et la maison de Juda se sont fait Áa elles-meÃmes en me contrariant, en offrant de l'encens au Baal. 18 19

20

21

22

23

12

2

JeÂreÂmie menace par sa propre famille Le SEIGNEUR me l'a fait savoir, et je l'ai su. Alors tu m'as fait voir leurs agissements. | J'eÂtais comme un mouton confiant qu'on meÁne Áa l'abattoir : je ne savais pas qu'ils preÂparaient des plans contre moi : « DeÂtruisons l'arbre avec son fruit ! Retranchons-le de la terre des vivants, et qu'on ne se souvienne plus de son nom ! » Mais le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes est un juge juste, il sonde les reins et le cúur. Que je voie ta vengeance contre eux, car c'est Áa toi que j'ai confie ma cause ! A cause de cela, voici ce que dit le SEIGNEUR contre les gens d'Anatoth qui en veulent Áa ta vie et qui disent : Ne parle pas en propheÁte au nom du SEIa mort ! | A cause de GNEUR, sinon nous te mettrons Á cela, ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Je leur ferai rendre des comptes : les jeunes gens mourront par l'eÂpeÂe, leurs fils et leurs filles mourront par la famine. | Il n'y aura d'eux aucun reste : je ferai venir le malheur sur les gens d'Anatoth, l'anÁ ils vont rendre des comptes. neÂe ou Tu es trop juste, SEIGNEUR, pour que je t'accuse ; je veux neÂanmoins te parler d'eÂquite : pourquoi la voie des meÂchants est-elle celle de la reÂussite ? Pourquoi vivent-ils tranquillement, tous ceux qui trahissent ? Tu les as planteÂs et ils ont pris racine ;

contrariant ou afin de me contrarier ; cf. 25.7. Ð en offrant de l'encens (1.16+) au Baal 7.9. Confessions de JeÂreÂmie : 11.18±12.6 ; 15.10,15-21 ; 17.14-18 ; 18.1823 ; 20.7-18. Ð Le SEIGNEUR me l'a fait savoir : cf. 1R 14.5ss. comme un mouton : cf. 51.40 ; Es 53.7 ; Jn 1.29 ; Ap 5.6. Ð confiant : le mot heÂbreu correspondant est souvent rendu par intime (cf. 3.4) ; il pourrait deÂsigner ici un animal familier. Ð des plans... : cf. 18.18 ; voir aussi 29.11 ; Ps 56.6ss. Ð l'arbre (cf. 12.2 ; 17.8) avec son fruit (litt. dans son pain) : sens incertain (LXX et Vg ont compris mettons du bois dans son pain) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire dans sa vigueur (cf. Dt 34.7) ou par son adversaire ; cf. Dt 20.19. Ð Retranchons-le... Ps 52.7 ; 109.13 ; Es 53.8. 20.12. Ð juge juste 2Tm 4.8 ; 1P 2.23. Ð sonde les reins (cf. 12.2n) et le cúur 16.17+ ; 17.10 ; 20.12 ; Ps 7.10 ; 26.2 ; 1Ch 28.9 ; Ap 2.23 ; cf. 1S 16.7 ; 1R 8.39 ; Ps 139.23 ; Rm 8.27 ; 1Th 2.4. Ð vengeance : meÃme terme en 20.10,12 ; 46.10 ; 50.15+ ; cf. 9.8 ; 10.25. Ð j'ai confie (litt. deÂvoileÂ, reÂveÂleÂ) ma cause : cf. 15.11 ; 17.16 ; Dt 32.35 ; Ps 37.5 ; 55.23 ; Rm 12.19 ; 1P 2.23 ; 4.19. voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 22). Ð Anatoth 1.1n. Ð qui en veulent aÁ ta vie : litt. qui cherchent ta vie (LXX ma vie), de meÃme en 19.7,9 ; 21.7,9 etc. Ð Ne parle pas en propheÁte au nom ... 2.8n ; cf. Es 30.10 ; Am 2.12 ; 7.13. Ð sinon... : litt. et tu ne mourras pas de notre main. A cause de cela... : cette phrase est omise par LXX. Ð Je leur ferai rendre des comptes 6.15n. Ð eÂpeÂe / famine 5.12+. aucun reste : cf. 4.25+ ; 42.17 ; 44.14 ; voir aussi 6.9 ; 23.3 ; 31.7 ; 40.11 ; 50.20 ; Es 1.9+. Ð je ferai venir... v. 11+ ; cf. 23.12. Ð l'anneÂe ouÁ... : cf. 6.15n ; 23.12 ; 48.44.

3

4

5

6

7

8

9

$

18 19

$

20

2

3

4

5

$

6

$

23

12

1 Tu es trop juste... pour que je... : autres traductions tu juste... meÃme si je... ou tu apparaõÃtrais juste... si je... ; cf. 119.137 ; Lm 1.18 ; Esd 9.15. Ð d'eÂquite : autres traductions droit ; de jugement(s). Ð pourquoi... 15.18 ; 20.18 ; Ha 1.3,13 ;

es Ps de Ml

Dieu abandonne son temple et son peuple J'ai abandonne ma maison, j'ai deÂlaisse mon patrimoine, j'ai livre Áa mes ennemis celle que je cheÂris. Mon patrimoine est devenu pour moi comme un lion dans les broussailles ; il a fait retentir sa voix contre moi ; c'est pourquoi j'en suis venu Áa le deÂtester. Mon patrimoine est-il donc pour moi un oiseau de proie tache de sang,

3.15 ; Ps 10.1+ ; 73.3-12 ; Jb 12.6 ; 21.7. Ð reÂussite : autres traductions victoire ; prospeÂriteÂ. planteÂs : cf. 11.17. Ð proche (cf. 23.23), dans leur bouche... : cf. 9.7 ; Es 29.13 ; Ps 62.5 ; Mc 7.6. Ð des profondeurs de leur eÃtre : litt. de leurs reins ; cf. 11.20+. sondes mon cúur 11.20+ ; Ps 139. Ð ReÂserve-les... 10.25+. Ð des moutons : litt. du petit beÂtail ; cf. 11.19. Ð consacre-les ou sanctifie-les, mets-les aÁ part (voir saint ) ; cf. 1.5. Ð jour de la tuerie : cf. Jc 5.5. en deuil 4.28+. Ð du mal... : litt. du mal de ses habitants ; cf. 5.25. Ð beÃtes / oiseaux 4.25+. Ð Il ne voit pas... : LXX Dieu ne verra pas nos chemins. te mesurer aÁ ou rivaliser avec ; cf. 22.15n. Ð un pays paisible : litt. un pays de paix, ce qui peut aussi signifier un pays prospeÁre ; cf. 4.10n ; 25.37. Ð dans les fourreÂs... : le terme heÂbreu suggeÁre une eÂleÂvation, concreÁte ou morale (orgueil en 13.9) ; ici comme en 49.19 ; 50.44 il eÂvoque la veÂgeÂtation luxuriante des rives du Jourdain, qui abritait des beÃtes sauvages (cf. v. 8 ; voir aussi Za 11.3). D'autres ont compris lors de la crue. 9.3+ ; Lc 21.16 ; cf. Ps 27.10. Ð ta propre famille : litt. la maison de ton peÁre. Ð aÁ pleine voix : traduction incertaine ; le mot heÂbreu signifie habituellement plein (cf. 4.5n) ; on a aussi compris ils ameutent les gens derrieÁre toi ou ils crient derrieÁre toi : Ivrogne ! (cf. 13.12ss ; 1S 1.12-15 ; Mc 3.21 ; Ac 2.13). Ð Ne les crois pas Pr 26.25. ma maison : sur les diffeÂrents sens possibles de la meÂtaphore, cf. 7.2n ; Os 8.1n ; Za 9.8 ; 1Co 3.9 ; voir aussi Lc 13.35. Ð mon patrimoine : le mot est feÂminin en heÂbreu ; les v. 9s sont au feÂminin dans le texte ; cf. 10.16+ ; Ps 78.62 ; voir aussi Os 11.8s. Ð livre Gn 9.2n. Ð celle que je cheÂris : cf. 11.15n. Cf. v. 5n. Ð broussailles 5.6. tache de sang : traduction incertaine ; on traduit souvent bigarre ; en modifiant le texte heÂbreu traditionnel, on a aussi compris : Est-ce pour moi que l'hyeÁne lorgne sur mon patrimoine, que les oiseaux de proie... Ð rassemblez 7.33+ ; Es 56.9 ; $

$

22

Jusqu'aÁ quand le pays sera-t-il en deuil, et l'herbe de toute la campagne desseÂcheÂe ? A cause du mal que font ses habitants, les beÃtes et les oiseaux disparaissent, car ils ont dit : Il ne voit pas notre avenir ! Ð Si tu cours avec des hommes Áa pied et qu'ils te fatiguent, comment pourras-tu te mesurer Áa des chevaux ? Et si tu n'es en seÂcurite que dans un pays paisible, que feras-tu dans les fourreÂs du Jourdain ? Car ce sont tes freÁres eux-meÃmes, ta propre famille, qui te trahissent ; ils crient eux-meÃmes Áa pleine voix derrieÁre toi. Ne les crois pas, quand ils auront de bonnes paroles pour toi.

$

$

21

ils progressent, ils portent du fruit ; tu es proche, dans leur bouche, mais tu es loin des profondeurs de leur Ãetre. Toi, SEIGNEUR, tu me connais, tu me vois ; tu sondes mon cúur : il est avec toi. ReÂserve-les comme des moutons pour l'abattoir et consacre-les pour le jour de la tuerie !

7

8 9

$


JEÂREÂMIE 12±13

10

11

12

13

14

15

16

17

10

11

12

pour que les oiseaux de proie soient tout autour de lui ? Allez, rassemblez tous les animaux sauvages, faites-les venir Áa la cureÂe ! Une multitude de bergers ravage ma vigne ; ils foulent ma parcelle ; ils font de la parcelle de mes deÂlices un deÂsert, un lieu deÂvasteÂ. On l'a reÂduit en un lieu deÂvaste ; il est en deuil, il est deÂvaste devant moi. Tout le pays est deÂvasteÂ, car personne n'a reÂfleÂchi. Sur toutes les pistes du deÂsert arrivent ceux qui ravagent tout, car l'eÂpeÂe du SEIGNEUR deÂvore le pays d'une extreÂmite Áa l'autre ; il n'y a de paix pour personne. Ils ont seme du froment et ils moissonnent des Âepines, ils se sont donne du mal sans profit. Ayez honte de vos reÂcoltes, Áa cause de la coleÁre ardente du SEIGNEUR ! Le SEIGNEUR et les voisins d'IsraeÈl Voici ce que dit le SEIGNEUR contre tous mes mauvais voisins, qui touchent au patrimoine que j'ai donne en partage Áa IsraeÈl, mon peuple : Je les deÂracinerai de leur terre et j'arracherai la maison de Juda du milieu d'eux. | Mais apreÁs que je les aurai deÂracineÂs, j'aurai de nouveau compassion d'eux et je les rameÁnerai chacun dans son patrimoine, chacun dans son pays. | Et s'ils apprennent les pratiques de mon peuple, s'ils font serment par mon nom Ð par la vie du SEIGNEUR (YHWH) ! Ð comme ils ont appris Áa mon peuple Áa faire serment par le Baal, alors ils seront Âetablis au milieu de mon peuple. | Mais s'ils n'eÂcoutent rien, je deÂracinerai une telle nation, je la deÂracinerai, je la ferai disparaõÃtre Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

cf. Lc 17.37. Ð tous les animaux sauvages : litt. tout animal de la campagne (ou des champs), cf. Gn 3.14n. bergers 6.3. Ð ma vigne 2.21. Ð parcelle ou part ; cf. 10.16+. Ð de mes deÂlices 3.19. Ð un deÂsert, un lieu deÂvaste ou un deÂsert deÂvaste ; meÃme expression en Jl 2.3 ; 4.19. On l'a reÂduit ou il a eÂte reÂduit ; plusieurs versions anciennes ont lu le pluriel (ils l'ont reÂduit). Ð personne n'a reÂfleÂchi Es 42.25n ; 57.1. pistes (3.2n) du deÂsert 4.11. Ð ceux qui ravagent 6.26+. Ð eÂpeÂe 46.10+ ; cf. 5.12+ ; Es 34.5. Ð il n'y a de paix ... : cf. 4.10n. Ð personne : litt. toute (ou aucune) chair . semeÂ... : cf. Gn 3.17-19 ; Dt 28.38 ; Ag 1.6. Ð coleÁre ardente 4.8+. Voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. 11.22 ; 13.9). Ð qui touchent... 2.3+. Ð Je les deÂracinerai 1.10+ ; cf. 10.25. Ð leur terre : litt. leur sol ; cf. Gn 2.5n. Cf. 3.17 ; 16.15,19-21 ; 23.23 ; 24.6 ; 46.26 ; 48.47 ; 49.6,26 ; 1R 8.41, 50 ; Es 19.16-25 ; Ez 29.14 ; Am 9.7 ; Ac 15.16s ; voir aussi Jr 29.14. s'ils apprennent... : cf. 10.2n. Ð s'ils font serment... : cf. Es 19.18 ; 65.16. Ð par la vie du SEIGNEUR (YHWH) : c'est la formule de serment habituelle (4.2n) ; ici le nom du Dieu d'IsraeÈl, YHWH, qui est habituellement rendu par SEIGNEUR, est oppose aÁ Baal ; cf. Ex 3.15n. Ð eÂtablis : litt. baÃtis (1.10+), ce qui peut signifier ils prospeÂreront (Ml 3.15n), ou bien ils auront des fils (voir Gn 16.2n). Cf. v. 14+ ; voir aussi Es 60.12 ; Lc 13.3.

13 2

3 4 5 6 7

8-9

10

11

12

13

3 4

$

$

13 14

15 16

$

5 6 7

9

10

$

17

13

1 Gestes propheÂtiques : voir aussi 19.10s ; 27±28 ; 32 ; 43.8-13 ; 51.59-64. Ð une ceinture de lin : cf. Ex 28.39 ; Ez 9.2. Ð pas dans l'eau : selon certains, en s'abstenant de la laver JeÂreÂmie favori-

11

963

JeÂreÂmie et la ceinture de lin Ainsi m'a parle le SEIGNEUR : Va t'acheter une ceinture de lin ; tu la passeras Áa tes reins, mais tu ne la mettras pas dans l'eau. | J'achetai la ceinture selon la parole du SEIGNEUR, et je la passai Áa mes reins. La parole du SEIGNEUR me parvint une deuxieÁme fois : | Prends la ceinture que tu as acheteÂe et que tu as sur les reins ; va vers l'Euphrate et, laÁ, cache-la dans la fente d'un rocher. | J'allai et je la cachai preÁs de l'Euphrate, comme le SEIGNEUR me l'avait ordonneÂ. | Longtemps apreÁs, le SEIGNEUR me dit : Va vers l'Euphrate et laÁ, prends la ceinture que je t'avais ordonne d'y cacher. | J'allai vers l'Euphrate, Á je l'avais je fouillai et je repris la ceinture au lieu ou cacheÂe ; mais la ceinture Âetait abõÃmeÂe, elle n'eÂtait plus bonne Áa rien. La parole du SEIGNEUR me parvint : | Ainsi parle le SEIGNEUR : C'est de la meÃme manieÁre que je deÂtruirai l'orgueil de Juda, le grand orgueil de JeÂrusalem. | Ce peuple mauvais qui refuse d'eÂcouter mes paroles, qui va selon l'obstination de son cúur et qui suit d'autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux, qu'il devienne comme cette ceinture, qui n'est plus bonne Áa rien ! | En effet, comme un homme attache une ceinture Áa ses reins, ainsi je m'eÂtais attache toute la maison d'IsraeÈl et toute la maison de Juda Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð pour qu'elles soient mon peuple, mon nom, ma louange et ma splendeur. Mais ils n'ont pas ÂecouteÂ. Le vin de la coleÁre de Dieu Tu leur diras cette parole : Ainsi parle le SEIÈl : Toutes les outres sont GNEUR, le Dieu d'Israe faites pour Ãetre remplies de vin. Et ils te diront : Ne savons-nous pas que toutes les outres sont faites pour Ãetre remplies de vin ? | Alors tu leur diras :

serait sa deÂteÂrioration ; selon d'autres, au contraire, c'est en humidifiant la ceinture que JeÂreÂmie aurait favorise sa deÂteÂrioration, et celle-ci ne devait pas lui eÃtre imputable. Cf. 1.2n. va : litt. leÁve-toi, va, de meÃme au v. 6. Ð vers l'Euphrate : heÂbreu perath, nom habituel du fleuve de Babylone, objet du message du propheÁte ; une version ancienne a traduit vers Phara ; certains pensent qu'il s'agirait ici d'un torrent (le Ouadi Fara) qui passait preÁs du village de Para (Jos 18.23), aÁ quelques kilomeÁtres au nord-est d'Anatoth. Ce lieu serait alors pris par le propheÁte comme embleÁme de Babylone ; cf. 2.18 ; voir aussi 51.63. preÁs de l'Euphrate : litt. dans l'Euphrate (ou aÁ Parah ; cf. v. 4n). Longtemps apreÁs : litt. aÁ la fin de jours nombreux ; cf. Gn 4.3n ; 1R 17.7n. Ð Va : cf. v. 4n. eÂtait abõÃmeÂe ou pourrie ; cf. 18.4n. Ð plus bonne aÁ rien : l'expression est deÂriveÂe d'un terme traduit ailleurs par reÂussir (cf. 12.1) ; cf. v. 10. je deÂtruirai : autre forme du verbe heÂbreu traduit par eÂtait abõÃmeÂe au v. 7 ; de meÃme au v. 14. Ð orgueil 12.5n ; cf. Lv 26.19 ; Es 3.16-26. 11.10 ; 16.11. Ð refuse d'eÂcouter 7.26n. Ð obstination 3.17n. Ð qui suit... 7.6+. Ð bonne aÁ rien v. 7n ; cf. Ez 15.5. comme un homme... : litt. comme la ceinture s'attache (meÃme verbe en Gn 2.24 ; 34.3) aux reins d'un homme ; cf. Jb 40.2 ; voir aussi Dt 4.4 ; 10.20 ; 11.22 ; 13.5 ; 30.20 ; 2R 18.6s ; Ps 63.9 ; 119.31 ; 1Co 6.17. Ð mon peuple : cf. 7.23+. Ð nom : autre traduction renom. Ð louange / splendeur (ou parure ; cf. v. 20) : cf. 33.9 ; voir aussi Dt 26.19 ; So 3.20. Tu leur diras... : LXX tu diras aÁ ce peuple : Toutes... Ð outres ou cruches. $

12

$


964

JEÂREÂMIE 13

17

18

19

20

Un Nubien tenant un leÂopard (cf. Jr 13.23 n), pour l'offrir au pharaon Thoutmosis III (& 1479-1425). DeÂtail d'une fresque du tombeau de Rekh-mi-Reà aÁ Louqsor (TheÁbes), en Haute-Egypte.

14

15

16

13 14 15 16

17

18

19

Ainsi parle le SEIGNEUR : C'est d'ivresse que je remplis tous les habitants de ce pays, les rois qui sont assis sur le troÃne de David, les preÃtres, les propheÁtes et tous les habitants de JeÂrusalem. | Je vais les mettre en pieÁces les uns contre les autres, peÁres et fils ensemble Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Je n'eÂpargnerai personne, je n'aurai aucune pitieÂ, je n'aurai aucune compassion ; rien ne m'empeÃchera de les deÂtruire. Ecouter avant qu'il ne soit trop tard Ecoutez, preÃtez l'oreille ! Ne soyez plus hautains ! Ð c'est le SEIGNEUR qui parle. Donnez gloire au SEIGNEUR, votre Dieu, avant qu'il ne fasse venir les teÂneÁbres, avant que vos pieds ne viennent se heurter aux montagnes du creÂpuscule ; alors vous espeÂrerez la lumieÁre, et il la changera en ombre de mort, C'est d'ivresse que je remplis... : cf. 12.6n ; voir 25.15-29 ; 49.12 ; 51.39 ; Es 51.17 : Ez 23.32 ; Na 3.11 ; Ha 2.16 ; Lm 4.21 ; Ap 16. Je n'eÂpargnerai personne... 21.7 ; 51.3 ; cf. 15.5. Ð deÂtruire v. 9n. Ecoutez 7.26n ; cf. Es 1.2n,10 ; 28.23. Donnez gloire... : l'expression peut signifier aussi reconnaissez vos torts devant le SEIGNEUR ; cf. Jos 7.19 ; Jn 9.24. Ð avant... les teÂneÁbres (cf. 4.23) Ec 12.1s ; Jn 9.4 ; 11.9s ; 12.35 ; Ap 14.7 ; voir aussi Es 5.30 ; 8.22 ; Am 8.9. Ð ombre de mort 2.6 ; Jb 3.5+. je pleurerai 8.23+. Ð votre : sous-entendu dans le texte. Ð orgueil : terme apparente au v. 9, cf. Jb 22.29 ; 33.17. Ð mes yeux fondront en larmes 14.17 ; Ps 119.136. roi : probablement JoõÈakõÃn (1.3n). Ð la grande dame : litt. la puissante ; autre traduction la reine-meÁre ; de meÃme en 29.2 ; cf. 22.26 ; 2R 24.8,12,15 ; voir aussi 1R 2.19 ; 15.13 ; meÃme terme en Gn 16.4,8s etc. (maõÃtresse) ; 1R 11.19 ; 15.13 ; 2R 10.13 ; Es 47.5,7 (souveraine). Ð asseyez-vous par terre : litt. abaissez-vous, asseyez-vous. Ð votre couvre-chef : traduction incertaine ; des versions anciennes ont lu de votre teÃte. Ð votre couronne de splendeur : autre traduction la couronne de votre splendeur ; cf. Es 62.3n ; Ez 21.26 ; Lm 5.16. du NeÂguev, au sud de Juda, alors que l'ennemi vient du nord (v. 20) : c'est dire que tout Juda est envahi.

21

22

23

24

25

26

20 21

22

23 24 25

26

il en fera une obscurite Âepaisse. Si vous n'eÂcoutez pas, je pleurerai en secret Áa cause de votre orgueil ; je verserai des larmes, mes yeux fondront en larmes, parce que le troupeau du SEIGNEUR sera emmene captif. Le peuple infideÁle deÂshonore et disperse РDis au roi et Áa la grande dame : asseyez-vous par terre ! Car il est tombeÂ, votre couvre-chef, votre couronne de splendeur. Les villes du NeÂguev ont Âete fermeÂes, il n'y a personne pour ouvrir. Tout Juda est exileÂ, il est exile tout entier. LeÁve les yeux et regarde ceux qui viennent du nord. Á est le troupeau qui t'a Âete donneÂ, Ou le petit beÂtail qui faisait ta splendeur ? Que diras-tu quand on te fera rendre des comptes ? C'est toi-meÃme qui leur as appris Áa profiter de ton intimite Áa tes deÂpens. Les douleurs ne te saisiront-elles pas, comme celles d'une femme qui accouche ? Si tu te dis : Pourquoi cela m'arrive-t-il ? C'est Áa cause de la multitude de tes fautes qu'on a releve le bas de ta robe et que tes talons sont violemment meurtris. Un Koushite peut-il changer sa peau, un leÂopard ses taches ? Et vous, pourriez-vous faire du bien, vous qui Ãetes exerceÂs Áa faire du mal ? Je les disperserai, comme la paille emporteÂe par le vent du deÂsert. VoilaÁ ton lot, la part qui t'est mesureÂe par moi Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð parce que tu m'as oublie et que tu as mis ta confiance dans le mensonge. Je releÁverai le bas de ta robe sur ton visage, du nord 1.14n. on te fera rendre des comptes ou on interviendra ; LXX ils interviendront ; cf. 6.15n ; d'autres modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire quand ils (les moutons) viendront aÁ manquer (cf. 23.4n). Ð aÁ profiter... : texte obscur et traduction conjecturale (cf. 3.4) ; d'autres comprennent aÁ se comporter en maõÃtres aÁ ton eÂgard ; cf. 2R 16.7 ; 20.12-19. Ð Les douleurs... 4.31+. Pourquoi 5.19+. Ð le bas... : de ta robe sous-entendu dans le texte ; cf. v. 26 ; Es 47.2s ; Ez 16.37 ; Ha 2.16 ; Lm 1.8s ; Ap 17.16. Ð tes talons... : il s'agit peut-eÃtre d'un eupheÂmisme pour deÂcrire un viol. Un Koushite ou un Nubien ; LXX un Ethiopien (38.7ss ; Gn 2.13n), c.-aÁ-d. un Noir ; cf. 6.29 ; 17.1+ ; Ps 55.20 ; Mt 12.34. disperserai 9.15+ ; cf. 18.17. Ð comme la paille Ps 1.4+ ; 83.14. ton lot ou ton sort ; cf. Lv 16.8n ; Es 57.6. Ð qui t'est mesureÂe par moi : LXX de tes reÂbellions ; cf. Jb 20.29 ; 27.13. Ð tu m'as oublie 2.32+. Ð tu as mis ta confiance dans le mensonge (voir 5.31n) : expression analogue en 28.15 ; 29.31 ; voir aussi 3.10+ ; 6.13 ; 7.4,8s ; 8.8,10 ; 9.1s ; 10.14 ; 14.14 ; 16.19 ; 20.6 ; 23.25s,32 ; 27.10,14s ; 29.9,21,23. V. 22+. Ð ton ignominie : le terme heÂbreu correspondant est eÂgalement traduit par meÂpris ; cf. Os 4.7 ; Na 3.5. $


JEÂREÂMIE 13±14

on verra ton ignominie. J'ai vu tes adulteÁres et tes hennissements, ta prostitution infaÃme sur les collines et dans la campagne, j'ai vu tes horreurs. Quel malheur pour toi, JeÂrusalem, qui n'es pas pure ! Combien de temps tarderas-tu encore ?

27

9

PrieÁre de JeÂreÂmie lors d'une seÂcheresse 14 Parole du SEIGNEUR qui parvint Áa JeÂreÂmie Áa l'occasion de la seÂcheresse : 2 Juda est en deuil, ses villes deÂpeÂrissent ; elles s'assombrissent, leurs portes abattues, et les cris de JeÂrusalem s'eÂleÁvent. 3 Les princes envoient les petits chercher de l'eau ; ils vont aux citernes, ne trouvent pas d'eau et reviennent avec leurs cruches vides ; dans leur honte et leur confusion ils se voilent la teÃte. 4 A cause de la terre crevasseÂe, parce qu'il n'y a plus de pluie dans le pays, les laboureurs, dans leur honte, se voilent la teÃte. 5 MeÃme la biche dans la campagne met bas et abandonne sa porteÂe, parce qu'il n'y a pas de verdure. 6 Les Ãanes sauvages se tiennent sur les pistes du deÂsert, haletant comme des chacals ; leurs yeux s'eÂpuisent Áa chercher l'herbe qui n'est plus. Ð Si nos fautes nous accusent, agis Áa cause de ton nom, SEIGNEUR ! Car nos infideÂliteÂs sont nombreuses, et c'est contre toi que nous avons peÂcheÂ. Toi, l'espeÂrance d'IsraeÈl, son Sauveur au temps de la deÂtresse,

7

8

27

10

11 12

13

14

15

16

adulteÁres / hennissements 5.8+ ; voir aussi 8.16n. Ð prostitution... 2.20+. Ð horreurs 4.1n. Ð n'es pas pure 4.14+ ; Ez 24.13 ; Os 8.5. Ð Combien de temps tarderas-tu encore ? texte obscur ; plusieurs versions anciennes ont compris qui ne te purifies pas derrieÁre moi (ou aÁ ma suite), pour combien de temps encore ? $

14 2

3

Cf. 1.2+. deuil 4.28+. Ð ses villes... : litt. ses portes (de villes) deÂpeÂrissent (ou sont deÂlabreÂes, comme en Lm 2.8), s'assombrissent aÁ terre ; cf. 15.7 ; Es 3.26 ; Lm 1.4. Les princes : meÃme terme 25.34ss ; 30.21 ; il peut aussi prendre le sens de magnifique, brave. Ð aux citernes... : cf. 2.13+. Ð ils se voilent la teÃte en signe de deuil et de confusion, cf. v. 4 ; 2S 15.30 ; Est 6.12+ ; la fin du v. est absente de LXX . de la terre Gn 2.5n. Ð plus de pluie 3.3+. Ð les laboureurs... Jl 1.11. Cf. Jb 39.1-4. aÃnes sauvages 2.24+. Ð pistes du deÂsert 3.2n,21n. Ð leurs yeux s'eÂpuisent Ps 69.4+ ; Jb 11.20+. Ð aÁ chercher l'herbe... : litt. car il n'y a pas d'herbe. nos fautes v. 20 ; voir aussi 5.25+. Ð aÁ cause de ton nom v. 21 ; Es 48.9 ; Ez 20.9 ; 36.22 ; Ps 25.11 ; Dn 9.19. Ð nous avons peÂche 3.25+. l'espeÂrance d'IsraeÈl : le mot traduit par espeÂrance peut aussi deÂsigner une reÂserve d'eau (Ex 7.19 ; Es 22.11) ; cf. 17.13 ; 50.7 ; Es 33.2 ; Esd 10.2 ; 1Ch 29.15 ; voir aussi Jr 2.13+. Ð Sauveur (Es 43.3+) au temps de la deÂtresse 15.11 ; Ps 77.3. Ð un immigre : cf. 7.6 ; Ex 12.48n. un heÂros (cf. 20.11n) qui ne peut sauver : cf. So 3.17. Ð parmi nous Ex 29.45 ; cf. Jn 1.26. Ð ton nom est invoque 7.10+ ; cf.

5 6

7

11 12

9

Dieu refuse d'exaucer la prieÁre de JeÂreÂmie Ainsi parle le SEIGNEUR Áa ce peuple : Vraiment, ils aiment vagabonder, ils ne restent pas en place ; le SEIGNEUR ne les agreÂe pas ; maintenant il se souvient de leur faute, il leur fait rendre des comptes pour leurs peÂcheÂs. | Et le SEIGNEUR me dit : Ne prie pas pour le bien de ce peuple. | S'ils Ãnent, je n'entendrai pas leurs cris de deÂtresse ; jeu s'ils offrent des holocaustes et des offrandes, je ne les agreÂerai pas : je veux les exterminer par l'eÂpeÂe, par la famine et par la peste. | Je reÂpondis : Ah ! Seigneur DIEU, les propheÁtes leur disent : Vous ne verrez pas d'eÂpeÂe, vous n'aurez pas de famine ; mais je vous donnerai en ce lieu une paix veÂritable. | Le SEIGNEUR me dit : C'est le mensonge que les propheÁtes annoncent en mon nom ; je ne les ai pas envoyeÂs, je ne leur ai pas donne d'ordre, je ne leur ai pas parle ; c'est par des visions mensongeÁres, de la divination, de l'idolaÃtrie et des tromperies de leur cúur qu'ils font les propheÁtes pour vous. | A cause de cela, voici ce que dit le SEIGNEUR contre les propheÁtes qui parlent en mon nom, sans que je les aie envoyeÂs, en disant qu'il n'y aura dans ce pays ni ÂepeÂe ni famine : Ces propheÁtes seront extermineÂs par l'eÂpeÂe et par la famine. | Quant aux gens du peuple pour qui ils parlent en propheÁtes, ils seront jeteÂs dans les rues de JeÂrusalem par la famine et l'eÂpeÂe ; il n'y aura personne pour les ensevelir, ni eux, ni leurs femmes, ni leurs fils, ni leurs filles ; je ferai retomber sur eux le mal qu'ils font. 15.16 ; Dt 28.10 ; Es 43.7 ; Jc 2.7. Ð ne nous laisse pas : litt. ne nous deÂpose pas ; on pourrait traduire ne nous laisse pas tomber ; on trouve un emploi analogue du meÃme verbe, rendu par livrer, en Ps 119.121. Cf. 2.31. Ð ils ne restent pas en place : litt. ils ne retiennent pas leurs pieds. Ð il se souvient... Os 8.13 ; 9.9. Ð fait rendre des comptes... : cf. 6.15n. Ð Voir peÂche . 7.16+. jeuÃnent... : cf. Jl 1.13-14+ ; 2.15-17 ; Ps 69. Ð je n'entendrai pas ou je n'eÂcouterai pas. Ð holocaustes... 6.20+ ; voir sacrifices . Ð eÂpeÂe... famine (5.12+) et... peste : cf. 15.2 ; 21.7,9 ; 24.10 ; 27.8,13 ; 28.8n ; 29.17s ; 34.17 ; 38.2 ; 42.17 ; 44.13 ; Lv 26.25s ; Ez 5.12+ ; Ap 6.8. Ah ! Seigneur DIEU ! 1.6+. Ð les propheÁtes leur disent... : cf. 4.10+ ; 5.31+ ; 1R 22.12 ; voir aussi Gn 3.4. Ð une paix ou une prospeÂrite (v. 19n ; 4.10n) veÂritable : quelques mss heÂbreux et des versions anciennes ont lu paix et loyaute (ou stabiliteÂ, seÂcuriteÂ) ; cf. 33.6. mensonge 13.6s,25+ ; cf. Mt 24.5//. Ð annoncent : le verbe heÂbreu correspondant est traduit par parler (en mon nom ) au v. 15, parler en propheÁte au v. 16 ; voir 2.8n ; une autre forme du meÃme verbe est rendue par font les propheÁtes ; cf. Nb 11.25n. Ð pas envoyeÂs... 23.16,21,25s,32 ; 27.15 ; 28.15 ; 29.9,23,31 ; Lm 2.14 ; cf. Mt 7.22s. Ð Voir cúur . voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. 13.9,12s ; 15.2). Ð contre (ou sur) les propheÁtes 23.31 ; Ez 13.3. Quant aux gens du peuple... : c.-aÁ-d. leurs cadavres ; cf. 8.2+. Ð je ferai retomber : litt. je verserai. Ð le mal qu'ils font : litt. leur mal ; cf. 2.19+ ; 6.19+. $

13

$

$

14

$

$

$

8

pourquoi serais-tu comme un immigre dans le pays, comme un voyageur qui fait un deÂtour pour passer la nuit ? Pourquoi serais-tu comme un homme deÂconcerteÂ, comme un heÂros qui ne peut sauver ? Tu es pourtant parmi nous, SEIGNEUR, et ton nom est invoque sur nous ; ne nous laisse pas !

$

1

$

4

10

965

$

15

16


JEÂREÂMIE 14±15

966

JeÂreÂmie confesse les fautes de son peuple Tu leur diras cette parole : Mes yeux fondent en larmes nuit et jour, sans reÂpit ; car la jolie fille, mon peuple, a Âete frappeÂe d'un grand deÂsastre, d'un coup treÁs douloureux. Si je sors dans la campagne, je trouve des victimes de l'eÂpeÂe ; si j'entre dans la ville, des gens ÂepuiseÂs par la faim ; meÃme le propheÁte et le preÃtre parcourent le pays et sont priveÂs de connaissance.

17

18

As-tu donc rejete Juda, as-tu de l'aversion pour Sion ? Pourquoi nous frappes-tu sans qu'il y ait pour nous de gueÂrison ? Nous espeÂrions que tout irait bien, mais il n'y a rien de bon ; un temps de gueÂrison, mais c'est l'effroi ! SEIGNEUR, nous connaissons notre meÂchanceteÂ, la faute de nos peÁres ; car nous avons peÂche contre toi. A cause de ton nom, ne meÂprise pas, Ãne de ta gloire ! ne rabaisse pas le tro Souviens-toi ! Ne romps pas ton alliance avec nous ! Parmi les futiliteÂs des nations, en est-il qui fassent pleuvoir ? Est-ce le ciel qui donne les ondeÂes ? N'est-ce pas toi, SEIGNEUR, notre Dieu ? C'est en toi que nous mettons notre espeÂrance, car c'est toi qui as fait tout cela.

19

20

21

22

Condamnation du peuple de Dieu 15 Le SEIGNEUR me dit : Quand MoõÈse et Samuel se tiendraient devant moi, je resterai insensible Áa

17

Mes yeux... 8.23+ ; cf. 4.19 ; 13.17. Ð la jolie fille, mon peuple : litt. la vierge de la fille de mon peuple ; le terme correspondant aÁ vierge est omis par LXX ; voir aussi 4.11n ; 18.13 ; 31.4,21 ; 46.11 ; Es 37.22. Ð deÂsastre ou blessure 4.6n. Ð coup ou plaie, fleÂau 6.7 ; 10.19+. V. 12 ; 5.12+. Ð campagne / eÂpeÂe Ez 7.15. Ð parcourent le pays : certains comprennent errent vers le pays (des morts). As-tu donc rejete : autre traduction meÂprises-tu donc ; cf. Lm 5.22. Ð as-tu de l'aversion ou ton cúur est-il deÂgouÃte ; cf. 12.8. Ð gueÂrison 15.18+. Ð Nous espeÂrions... : autre traduction nous espeÂrions la paix ; cf. v. 13 ; 8.15n. connaissons ou reconnaissons v. 7 ; Lv 26.40 ; Dn 9.4-19. A cause de ton nom v. 7+. Ð ne meÂprise pas 23.17 ; 33.24 ; Jl 2.17. Ð rabaisse Dt 32.15n ; Mi 7.6 ; Na 3.6. Ð le troÃne de ta gloire 17.12 ; cf. 3.17n. Ð Ne romps pas ton alliance : cf. 11.10+. les futiliteÂs, c.-aÁ-d. les idoles 8.19n. Ð le ciel, habituellement consideÂre comme la demeure des dieux, ici comme une simple partie de la creÂation qui ne peut d'elle-meÃme provoquer les ondeÂes. Ð c'est toi qui as fait... 5.22-24 ; Es 66.2 ; Jb 5.10 ; Ac 14.17. $

18 19

2

3

4

5

6

7

8

9

4

5

$

$

20 21

$

$

22

15

6

$

Quand MoõÈse et Samuel... : cf. 7.16+ ; Ex 32.11-14 ; 34.8s ; Nb 11.2 ; 1S 7.8-10 ; 12.19,23 ; Ps 99.6 ; 106.23 ; voir aussi Ez 14.14-16. Ð je resterai insensible... : litt. mon eÃtre (ou ma vie, mon aÃme ; cf. Gn 1.20n) ne sera pas avec le peuple ; cf. 14.19. Ð qu'il s'en aille : litt. qu'ils sortent. Á irons-nous ? litt. ouÁ sortirons-nous ? v. 1n. Ð mort (ou peste ; 2 Ou cf. 18.21n) / eÂpeÂe / famine : cf. 14.12+ ; 43.11 ; Za 11.9 ; Ap 13.9s. 3 Je leur assignerai... : cf. 1.10n ; autre traduction, moins probable je leur ferai rendre des comptes (par) quatre... ; 6.15n ; 27.8 (meÃme verbe, mais construction diffeÂrente). Ð quatre espeÁces

7

1

8 9

l'eÂgard de ce peuple. Chasse-le de ma vue, qu'il Á irons-nous ? s'en aille ! | S'ils te disent alors : Ou Tu leur reÂpondras : Ainsi parle le SEIGNEUR : Qui est destine Áa la mort, Áa la mort ! Qui est destine Áa l'eÂpeÂe, Áa l'eÂpeÂe ! Qui est destine Áa la famine, Áa la famine ! Qui est destine Áa la captiviteÂ, en captivite ! Je leur assignerai quatre espeÁces de fleÂaux Ð deÂclaration du SEIGNEUR : l'eÂpeÂe pour tuer, les chiens pour laceÂrer, les oiseaux du ciel et les beÃtes de la terre pour deÂvorer et deÂtruire. | J'en ferai un sujet de terreur pour tous les royaumes de la terre, Áa cause de ManasseÂ, fils d'EzeÂchias, roi de Juda, Áa cause de tout ce qu'il a fait dans JeÂrusalem. Je suis las d'avoir du regret Qui donc voudrait t'eÂpargner, JeÂrusalem, qui te plaindrait ? Qui ferait un deÂtour pour demander comment tu vas ? Tu m'as deÂlaisseÂ, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð tu es retourneÂe en arrieÁre ; alors j'eÂtends la main sur toi et je te deÂtruis, je suis las d'avoir du regret. Je les vanne aux portes du pays, je tue leurs enfants ; je fais disparaõÃtre mon peuple, qui n'est pas revenu de ses voies. Par moi, ses veuves sont plus nombreuses que le sable de la mer : j'ameÁne sur eux, sur la meÁre du jeune homme, celui qui ravage tout, en plein midi ; je fais tout Áa coup tomber sur elle l'agitation et l'eÂpouvante. Celle qui avait mis au monde sept fils deÂpeÂrit, elle rend l'aÃme ; son soleil se couche quand il fait encore jour ; elle a honte, elle rougit.

(litt. clans ou familles, cf. 1.15n ; Gn 8.19n) de fleÂaux Ez 14.21+ ; Ap 6.8. Ð laceÂrer ou traõÃner ; cf. 22.19 ; 49.20 ; 50.45. un sujet de terreur... 24.9 ; 29.18 ; 34.17 ; cf. Dt 28.25n ; 2Ch 29.8 ; voir aussi Na 3.6. Ð aÁ cause de Manasse 2R 21.1-18 ; 23.26 ; 24.3s ; cf. Jr 16.10-13 ; 31.29s. Qui donc voudrait t'eÂpargner : cf. 13.14+. Ð te plaindrait : le verbe heÂbreu eÂvoque un mouvement (en 18.16 un hochement de teÃte en signe de frayeur, de deÂrision ou de reÂprobation, voir aussi 48.27), ici en signe de compassion ; de meÃme en 16.5 ; 22.10 ; Jb 2.11n ; cf. Es 51.19 ; Na 3.7 ; Ps 69.21 (un signe de pitieÂ). Ð pour demander (homonyme du mot pour seÂjour des morts en heÂbreu) comment tu vas : litt. s'(il y a) paix aÁ toi, allusion aÁ la salutation courante en IsraeÈl ; cf. Ps 122.6-8. deÂlaisse : comme en 7.29 ; 12.7 ; le meÃme verbe est traduit ailleurs par rejeter (23.33,39). Ð retourneÂe en arrieÁre : cf. Jos 22.16 ; So 1.6. Ð j'eÂtends la main 6.12+. Ð d'avoir du regret : autres traductions d'avoir pitie ; de renoncer (au mal que je projetais) ; cf. 44.22 ; Dt 32.36n ; voir Am 7.3,6,8. Je les vanne : cette opeÂration qui consistait aÁ jeter en l'air le ble battu pour que le vent emporte la balle (c.-aÁ-d. l'enveloppe du grain) sert ici d'image du jugement divin qui va se traduire, pour JeÂrusalem, par la deÂfaite et l'exil ; autre traduction je les disseÂmine, cf. 4.11n ; 49.32+ ; 51.2 ; Es 17.13n ; 41.15s ; Ez 5.10 ; Ps 1.4n. Ð aux portes du pays : cf. 14.2n ; Na 3.13 ; les aires de battage eÂtaient souvent situeÂes aux portes des villes, cf. 1R 22.10 ; Rt 3.2n. Ð n'est pas revenu... 5.3+. plus nombreuses que le sable : cf. 33.22 ; Gn 22.17 ; Jos 11.4 ; Ps 78.27 ; Jb 6.3. Ð celui qui ravage tout 6.26+. Ð en plein midi 6.4. sept fils 1S 2.5. Ð son soleil se couche... Am 8.9 ; cf. Mt 27.45. Ð Ceux qui restent : litt. leur reste.


JEÂREÂMIE 15±16

Ceux qui restent, je les livre Áa l'eÂpeÂe devant leurs ennemis Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

10

11

12 13

14

15

16

10

JeÂreÂmie se plaint, Dieu l'affermit Quel malheur pour moi, ma meÁre, que tu m'aies fait naõÃtre, moi, un homme de querelle et de dispute pour tout le pays ! Je n'emprunte ni ne preÃte, et pourtant tous me maudissent. Ð Le SEIGNEUR dit : Ãr, je t'ai affranchi pour ton bien ; A coup su Áa coup su Ãr, je suis intervenu pour toi, au temps du malheur, au temps de la deÂtresse. Peut-on briser le fer, le fer du nord et le bronze ? Tes biens et tes treÂsors, je les livre en butin, non pas pour un paiement, mais Áa cause de tous tes peÂcheÂs, sur tout ton territoire. Je te fais passer avec ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas, car le feu de ma coleÁre s'est allume ; Ãle contre vous. il bru Ð Toi, tu sais ! SEIGNEUR, souviens-toi de moi, interviens pour moi, venge-moi de mes perseÂcuteurs ! Ne me prends pas, toi qui es patient ! Reconnais que je supporte les outrages Áa cause de toi. Tes paroles se trouvaient laÁ 11.18+. Ð Quel malheur... 20.14 ; Jb 3.3. Ð un homme (ou un sujet) de querelle : cf. Es 41.11 ; Jb 31.35n. Ð maudissent : voir beÂneÂdiction . Texte obscur. Ð Le SEIGNEUR dit : LXX a lu qu'il en soit ainsi, Seigneur ! Ð je t'ai affranchi : traduction incertaine ; on a aussi compris je te laisserai sans faute un reste, je t'ai arme ou, dans la bouche de JeÂreÂmie : je t'ai servi sans faute pour le bien (du peuple ?) ; cf. 17.16n ; 18.20. Ð je suis intervenu pour toi : autres traductions j'ai frappe (les ennemis ?) pour toi ; j'ai interceÂde pour toi (ou aupreÁs de toi ) ; cf. les emplois du meÃme verbe en 36.25 ; Es 53.6n,12n ; 59.16. Par ailleurs, certains ont traduit les expressions heÂbraõÈques rendues ici par des formules de serment (avec l'emploi de l'expression aÁ coup suÃr ; cf. Es 5.9n, sans faute), par des tournures interro-neÂgatives (ne t'avais-je pas affranchi...). Ð temps de la deÂtresse 14.8. Autre traduction Le fer brisera-t-il le fer du nord (cf. 1.14n) et le bronze ? cf. v. 20 ; 1.18 ; 28.13s ; Ps 2.9. Cf. 17.3s. Ð non pas pour un paiement : d'apreÁs LXX, certains comprennent : en paiement (de tous tes peÂcheÂs) ; cf. 2.19+ ; Es 45.13 ; 50.1 ; 52.3 ; 55.1 ; Ps 44.13. Ð mais... : autre traduction (ils ne serviront) ni pour tous tes peÂcheÂs , ni pour ton territoire. Je te fais passer avec... : autre traduction je fais passer (sur toi ?) ton ennemi ; plusieurs mss heÂbreux et des versions anciennes ont lu je te rends esclave de ton ennemi, comme en 17.4 (une seule lettre distingue les deux expressions en heÂbreu). Ð que tu ne connais pas 9.15+. Ð de ma coleÁre ou dans mes narines ; cf. Dt 32.22 ; Ps 18.9. Ð il bruÃle contre vous : certains mss portent il bruÃlera pour toujours, comme en 17.4. Toi, tu sais ! SEIGNEUR : les mots correspondants sont absents de certains mss de LXX ; certains les deÂplacent aÁ la fin du v. 11. Ð interviens 6.15n. Ð mes perseÂcuteurs ou ceux qui me poursuivent, 17.18 ; 20.11 ; Ps 7.2n ; 35.3. Ð Ne me prends pas : autres tra-

12 13

18

15

A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Si tu reviens, je te rameÁnerai et tu te tiendras Áa ton poste devant moi ; si tu seÂpares le preÂcieux du vil, tu seras comme ma propre bouche. C'est Áa eux de revenir Áa toi, ce n'est pas Áa toi de revenir Áa eux. Je ferai de toi, pour ce peuple, un mur de bronze fortifie ; ils te feront la guerre, mais ils ne l'emporteront pas sur toi, car je suis avec toi pour te sauver et te deÂlivrer Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Je te deÂlivrerai de la main des mauvais, je te libeÂrerai de la main des brutes.

19

20

21

CeÂlibat et solitude de JeÂreÂmie La parole du SEIGNEUR me parvint : | Tu ne 16 prendras pas de femme, tu n'auras en ce lieu ni 3 fils ni filles. | Car voici ce que dit le SEIGNEUR contre les fils et les filles qui naõÃtront en ce lieu, contre leurs meÁres, qui les auront mis au monde, et contre leurs peÁres, qui les auront engendreÂs dans ce

$

16

ductions ne m'enleÁve pas, ne me laisse pas enlever (c.-aÁ-d. tuer) ; cf. Gn 5.24 ; Es 52.5 ; 53.8. Ð toi qui es patient... : certains comprennent aÁ cause de ta patience ; cf. 10.25+ ; 17.15 ; Ex 34.6. Ð Reconnais : autre traduction sache. Ð je supporte les outrages ou le deÂshonneur 6.10n ; Ps 69.8. Tes paroles... : autre traduction quand j'ai trouve tes paroles, je les ai deÂvoreÂes cf. v. 19 ; 1.9 ; Ez 2.8±3.3 ; voir aussi Ps 19.8-11 ; 119.103,131 ; Jn 4.34 ; He 6.4s ; 1P 2.2s. Ð ta parole ou, selon une autre lecture traditionnelle, tes paroles (comme au deÂbut du v.). Ð joie de mon cúur : cf. Ps 19.9 ; 119.111 ; Ct 3.11. Ð ton nom ... 7.10+ ; cf. 14.9. Cf. 16.8 ; Ps 1.1 ; 26.4s. Ð le conseil secret 6.11n ; 23.18,22. Ð des rieurs : autre traduction de ceux qui se divertissent. plaie 10.19+. Ð incurable 14.19 ; 30.13-15 ; 46.11 ; 51.9 ; Mi 1.9. Ð Serais-tu ou tu es. Ð source trompeuse ou mensongeÁre ; autres traductions tromperie, mensonge (meÃme terme en Mi 1.14) ; cf. 2.13 ; 20.7 ; Jb 6.15-20 ; 24.19. Si tu reviens... je te rameÁnerai traduisent deux formes du meÃme verbe heÂbreu, cf. 3.12n ; 4.1 ; 11.18+ ; 31.18. Ð tu te tiendras... : litt. tu te tiendras devant moi ; autre traduction tu seras aÁ nouveau aÁ mon service ; cf. 7.10+ ; 18.20 ; 1R 17.1 ; Ps 106.23. Ð si tu seÂpares : litt. si tu fais sortir, ce qui pourrait signifier si tu exprimes ce qui est preÂcieux plutoÃt que ce qui est vil ; cf. Dt 8.3. Ð comme ma propre bouche : cf. v. 16 ; 1.9+ ; Ex 4.16 ; 1R 17.24 ; 2Ch 36.12. 1.8,18s. 20.13 ; cf. 26.24 ; 36.26 ; 38.13 ; 39.17 ; Jb 5.15. Ð de la main : l'expression correspondante traduit ici deux termes heÂbreux approximativement synonymes. $

17 18

19

$

14

et je les ai deÂvoreÂes ; ta parole a fait la gaiete et la joie de mon cúur, car ton nom est invoque sur moi, SEIGNEUR (YHWH), Dieu des ArmeÂes ! Je ne me suis pas assis dans le conseil secret des rieurs, pour m'y amuser ; ta main me contraint Áa m'asseoir solitaire, car tu m'as rempli de fureur. Pourquoi ma souffrance est-elle continuelle ? Pourquoi ma plaie est-elle incurable, pourquoi refuse-t-elle de se gueÂrir ? Serais-tu vraiment pour moi comme une source trompeuse, comme une eau Áa laquelle on ne peut pas se fier ?

17

$

11

967

20 21

16 2 3

$

1.2n. Cf. Ez 24.16ss ; Mt 19.12 ; 1Co 7.26ss. voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 5,9). 1


JEÂREÂMIE 16

968 4

5

6

7

8 9

10

11

12

13

4

5

pays : | Ils mourront de maladie ; on ne se lamentera pas sur eux, on ne les ensevelira pas ; ils deviendront du fumier sur la terre. Ils seront extermineÂs par l'eÂpeÂe et par la famine, et leurs cadavres seront la paÃture des oiseaux du ciel et des beÃtes de la terre. | Car ainsi parle le SEIGNEUR : N'entre pas dans une maison de rite funeÂraire, ne va pas te lamenter, ne les plains pas : j'ai retire Áa ce peuple ma paix, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð ma fideÂlite et ma compassion. | Grands et petits mourront dans ce pays ; on ne les ensevelira pas ; on ne se lamentera pas sur eux, on ne se fera pas d'incisions et on ne se rasera pas pour eux. | On ne rompra pas le pain pour consoler celui qui porte le deuil d'un mort, et on n'offrira pas la coupe de consolation, meÃme pour son peÁre ou pour sa meÁre. | N'entre pas non plus dans une maison de banquet pour t'asseoir avec eux, pour manger et boire. | Car ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je fais taire en ce lieu, sous vos yeux et en votre temps, les chants de gaiete et les chants de joie, les chants du marie et les chants de la marieÂe. Lorsque tu annonceras tout cela Áa ce peuple, et qu'ils te diront : Pourquoi le SEIGNEUR a-t-il deÂcreÂte contre nous tout ce grand malheur ? Quelle est notre faute ? Quel est le peÂche que nous avons commis contre le SEIGNEUR, notre Dieu ? | Alors tu leur reÂpondras : C'est que vos peÁres m'ont abandonne РdeÂclaration du SEIGNEUR (YHWH). Ils ont suivi d'autres dieux, ils les ont servis et se sont prosterneÂs devant eux ; mais moi, ils m'ont abandonneÂ, et ils n'ont pas observe ma loi. | Et vous, vous avez fait encore plus de mal que vos peÁres ; chacun de vous suit l'obstination de son cúur mauvais, sans m'eÂcouter. | Je vous jetterai de ce pays dans un pays que vous n'avez pas connu, ni vous, ni vos peÁres ; laÁ, vous servirez d'autres dieux jour et nuit, car je ne vous accorderai plus de reÂmission.

de maladie... : litt. de morts de maladies ; cf. 14.12+,18 ; Dt 29.21 ; Ps 103.3 ; le meÃme mot est traduit par souffrances 2Ch 21.19. Ð on ne se lamentera pas... v. 6 ; 4.8+. Ð du fumier... 8.2+. Ð des oiseaux... 7.33+. Cf. Ez 24.15-27. Ð rite funeÂraire : terme rare et traduction incertaine ; un mot treÁs proche est traduit par banquets en Am 6.7. Ð ne les plains pas 15.5n. Ð j'ai retire aÁ : litt. j'ai recueilli de, c.-aÁ-d. je lui ai repris. Ð paix / fideÂlite / compassion : cf. 4.10n ; 9.23+ ; 13.14+ ; voir aussi 31.3 ; 33.11 ; Nb 6.26 ; Es 54.10 ; Os 2.21. 22.18s ; 47.5 ; cf. Dt 14.1 ; Ez 24.23. Autre texte, selon d'autres mss : Pour eux on ne rompra pas... on ne leur offrira pas... Ð le pain : cf. Ez 24.17n. Ð on n'offrira pas : litt. on ne leur (lui, selon LXX ) fera pas boire ; cf. Pr 31.6. maison de banquet Ec 7.2 ; cf. Est 1.3n. Ð pour t'asseoir cf. 15.17. 7.34+. Ð en votre temps : litt. en vos jours. 5.19+ ; cf. Es 58.3. Ð tout cela : autre traduction toutes ces paroles. Ð Voir peÂche . abandonne 2.13+ ; cf. 13.10. Ð Ils ont suivi... 7.6+. Ð observe ma loi : autre traduction garde (ou retenu) mon instruction 2.8n. encore plus de mal... 7.26. Ð obstination... 3.17n. jetterai : cf. 10.18+ ; 22.26. Ð pas connu 9.15+. Ð vous servirez : la meÃme expression peut signifier eÃtre esclave (17.4) ; cf. 5.19 ; Dt 4.28 ; 28.64. Ð reÂmission : le mot heÂbreu correspondant n'apparaõÃt qu'ici dans l'A.T. ; c'est un deÂrive du terme habituellement traduit par graÃce. 23.7s. Ð Par la vie du SEIGNEUR 4.2n. Ð monter d'Egypte 2.6+ ; Gn 12.10n. du pays du nord 1.14n ; 3.18+. Ð Je les rameÁnerai... 12.15+. Ð sur

14

15

16

17

18

19

20 21

16

17

$

6 7

18

$

11

$

12 13

14 15

Le seul vrai Dieu enfin reconnu par tous Ð SEIGNEUR, ma force, ma forteresse, mon refuge au jour de la deÂtresse ! Les nations viendront Áa toi des extreÂmiteÂs de la terre ; elles diront : Nos peÁres n'ont recËu que le mensonge pour patrimoine, une futilite qui ne sert Áa rien. L'eÃtre humain peut-il se faire des dieux, alors que ce ne sont pas des dieux ? C'est pourquoi je leur fais connaõÃtre, cette fois-ci je leur ferai connaõÃtre la vigueur de ma main ; ainsi ils sauront que mon nom est le SEIGNEUR (YHWH).

leur terre : litt. sur leur sol ; cf. Gn 2.5n. peÃcheurs / chasseurs : cf. Ez 12.13+ ; 29.4 ; Am 4.2 ; Ha 1.14-17 ; voir aussi Mc 1.17//. Ð sur toutes les montagnes Lm 4.19. Ð dans les fentes des rochers 4.29 ; Es 2.10 ; 7.19. Cf. 11.20+ ; 32.19 ; Os 7.2 ; Ps 90.8 ; 139 ; Siracide 17.15,19s : « Leurs voies sont devant lui (le Seigneur) en tout temps, elles n'eÂchapperont pas aÁ ses yeux... Toutes leurs actions sont devant lui comme le soleil, ses regards observent continuellement leurs voies. Leurs injustices ne lui eÂchappent pas, tous leurs peÂcheÂs sont devant le Seigneur. » 23.19 : « (L'homme infideÁle) ignore que les yeux du Seigneur sont infiniment plus lumineux que le soleil, qu'ils observent toutes les deÂmarches des hommes et peÂneÁtrent les plus secrets recoins. » Ð dissimuleÂe... : cf. Es 65.16. Tout d'abord : cette preÂcision (cf. v. 14s) est omise par LXX . Ð je les paierai de retour... : litt. je leur rendrai (meÃme verbe 18.20 ; 25.14 ; 32.18s ; 50.29 ; 51.6,24,56) au double ; des versions anciennes ont compris je reÂtribuerai leur double faute ; cf. v. 11s ; 2.13+ ; voir aussi 17.18 ; Ex 22.3ss ; Es 40.2+ ; Ap 18.6. Ð profane mon pays : cf. 2.7 ; Lv 18.24-30 ; Ez 36.18. Ð des cadavres... Lv 26.30. Ð horreurs 4.1n. Ð abominations Es 44.19. SEIGNEUR, ma force... : cf. Ps 18.2s ; 28.7. Ð Les nations viendront 3.17+ ; cf. 12.16 ; 1R 8.43. Ð mensonge 5.31n ; 13.25+. Ð futilite 8.19n. Ð ne sert aÁ rien 2.8+. ce ne sont pas des dieux : cette proposition vise ou bien les dieux eux-meÃmes, ou bien les hommes qui les fabriquent ; cf. 2.11+,28. Cf. 9.23 ; 10.16+ ; 31.35 ; Ez 5.13+ ; Ps 83.19. Ð la vigueur de ma main : litt. ma main et ma puissance. Ð Voir nom . $

$

$

8 9 10

Le grand retour C'est pourquoi les jours viennent Ð deÂclaration Á on ne dira plus : « Par la vie du SEIGNEUR Ð ou du SEIGNEUR, qui a fait monter d'Egypte les IsraeÂlites ! », | mais : « Par la vie du SEIGNEUR, qui a fait monter les IsraeÂlites du pays du nord et de Á il les avait bannis ! » Je les rameÁtous les pays ou nerai sur leur terre, celle que j'ai donneÂe Áa leurs peÁres. J'envoie une multitude de peÃcheurs, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et ils les peÃcheront ; et apreÁs cela j'enverrai une multitude de chasseurs, et ils les chasseront sur toutes les montagnes et sur toutes les collines, jusque dans les fentes des rochers. | Car j'ai les yeux sur toutes leurs voies, elles ne me sont pas cacheÂes ; leur faute ne peut Ãetre dissimuleÂe Áa mes regards. | Tout d'abord, je les paierai de retour, au double de leur faute et de leur peÂcheÂ, parce qu'ils ont profane mon pays, parce qu'ils ont rempli mon patrimoine des cadavres de leurs horreurs et de leurs abominations.

19

20

21

$

$


JEÂREÂMIE 17

Le peÂche ineffacËable du peuple de Juda Le peÂche de Juda est Âecrit avec un stylet de fer, avec une pointe de diamant ; il est grave sur la tablette de leur cúur, sur les cornes de leurs autels. Ainsi leurs fils se souviendront de leurs autels, de leurs poteaux cultuels (leurs asheÂras) preÁs des arbres verdoyants, sur les collines ÂeleveÂes. Dans les montagnes, dans la campagne, tes biens, tous tes treÂsors, je les livre en butin, ainsi que tes hauts lieux, Áa cause de ton peÂcheÂ, dans tout ton territoire. Tu laÃcheras, de toi-meÃme, le patrimoine que je t'avais donne ; je te rendrai esclave de ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas ; car vous avez allume le feu de ma coleÁre, Ãlera pour toujours. et il bru

17 2

3

4

Fausse et vraie seÂcurite Ainsi parle le SEIGNEUR : Maudit soit l'homme qui met sa confiance dans un Ãetre humain, qui prend la chair pour appui, et dont le cúur se deÂtourne du SEIGNEUR ! Il est comme un geneÂvrier dans la plaine aride, et ne voit pas arriver le bonheur ; ÃleÂs du deÂsert, il demeure dans les lieux bru sur une terre saleÂe et sans habitants. BeÂni soit l'homme qui met sa confiance dans le SEIGNEUR, celui dont le SEIGNEUR est l'assurance ! Il est comme un arbre plante preÁs des eaux, qui Âetend ses racines vers le cours d'eau : il ne voit pas venir la chaleur

5

6

7

8

17

2 3

4

5

LXX omet les v. 1-4 ; cf. 2.22 ; 6.7,29 ; 13.23. Ð Voir peÂche . Ð avec un stylet de fer 8.8 ; Jb 19.24n. Ð la tablette de leur cúur cf. 31.33 ; Dt 6.4-9 ; Ez 36.25-27 ; Pr 3.3 ; 7.3 ; 2Co 3.3. Ð les cornes (Ex 27.2n ; 1R 1.50n) de leurs autels (ou de vos autels, selon certains mss) 11.13. 2.20+ ; cf. Dt 7.5+ ; Jg 3.7n ; Ez 6.13+. Cf. 15.13s. Ð Dans les montagnes (autre traduction le montagnard ), dans la campagne : expression obscure ; certains y voient une allusion suppleÂmentaire (suite de l'eÂnumeÂration du v. 2) aux cultes de la nature (une version ancienne a lu les montagnes), d'autres modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire, p. ex., la montagne de la contestation est deÂvasteÂe (?). Ð hauts lieux 48.35 ; Ez 6.3+. Tu laÃcheras, de toi-meÃme : traduction incertaine, suggeÂreÂe par des versions anciennes ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire ta main laÃchera, expression proche de celle qui est traduite par tu feras remise en Dt 15.3n ; quoi qu'il en soit, on peut voir dans l'emploi du meÃme verbe une allusion aÁ la loi (non appliqueÂe, d'ouÁ le chaÃtiment) de la remise sabbatique ; voir Dt 15.1ss ; cf. Lv 26.34s ; Jr 34.8-22. Ð je te rendrai esclave... : cf. 15.14n ; 16.13n. Cf. Dt 30.15-20 ; Ps 1 ; Pr 4.18s ; 12.28 ; 15.24. Ð Ainsi parle le SEI neÂdicGNEUR : LXX omet cette introduction. Ð Maudit : voir be tion . Ð met sa confiance... 2.37 ; Es 30.15 ; 31.1 ; Ps 146.3-5. Ð appui : litt. bras ; cf. 2Ch 32.8. Ð Cf. Instruction d'AmeÂneÂmope 6.1ss : « L'impulsif est dans le temple comme un arbre qui pousse en rase campagne. Au bout d'un temps il perd son feuillage ; il finira au chantier naval, ou bien on le flottera loin de son lieu et il aura les flammes pour linceul. Mais l'homme vraiment silencieux se tient aÁ part. Il est comme un arbre qui pousse dans un jardin, qui fleurit et produit double reÂcolte. Il se tient devant son maõÃtre, son fruit est doux, son ombre est agreÂable, et il $

1

et son feuillage reste verdoyant ; dans l'anneÂe de la seÂcheresse, il est sans inquieÂtude et il ne cesse de porter du fruit. 9

10

11

12

13

14

15

16

$

$

$

6

7 8

9 10 11

Le cúur est tortueux par-dessus tout et il est incurable : qui peut le connaõÃtre ? Moi, le SEIGNEUR (YHWH), j'examine le cúur, je sonde les reins, pour donner Áa chacun selon ses voies, selon le fruit de ses agissements. Comme une perdrix qui couve ce qu'elle n'a pas pondu, tel est celui qui acquiert des richesses injustement ; au milieu de ses jours il doit les quitter, et son avenir est celui d'un fou. Ð Il est un troÃne glorieux, en haut depuis le commencement : c'est le lieu de notre sanctuaire. SEIGNEUR, espeÂrance d'IsraeÈl, tous ceux qui t'abandonnent auront honte. Ceux qui s'eÂcartent de moi seront inscrits dans la terre, car ils abandonnent la source d'eau vive, le SEIGNEUR ! Ð GueÂris-moi, SEIGNEUR, et je serai gueÂri ; sauve-moi, et je serai sauve ; car ma louange, c'est toi ! Ils me disent : Á est la parole du SEIGNEUR ? Ou Qu'elle arrive donc ! Quant Áa moi, je n'ai pas refuse d'eÃtre berger Áa ta suite ; je n'ai pas deÂsire ce jour de douleur, tu le sais : ce qui sort de mes leÁvres est devant toi. finit dans le jardin. » geneÂvrier (48.6) et plaine aride (cf. Dt 1.1n) font assonance en heÂbreu. Ð ne voit pas... Ps 34.13. Ð deÂsert... Ps 107.33ss ; Jb 39.6 ; cf. Lc 8.6. Ps 84.13 ; Pr 16.20 ; cf. Es 30.18. Ð met sa confiance et assurance traduisent ici deux termes apparenteÂs ; Ps 4.6+,9. comme un arbre... : cf. Nb 24.6 ; Es 44.4 ; Ez 47.12 ; Ps 1.3 ; Jb 29.19. Ð il ne voit pas venir : autre lecture traditionnelle il ne craint pas la venue de. Cf. Gn 6.5. cúur / reins 11.20+ ; cf. Jb 34.21s ; He 4.12s. Ð aÁ chacun selon ses voies 25.14 ; 32.19 ; Ez 7.3+ ; Os 12.3+ ; Ap 2.23+. qui couve ce qu'elle n'a pas pondu : on pourrait aussi comprendre qui couve, mais qui ne meÁne pas aÁ terme ; cf. Es 32.6 ; Ps 39.7 ; 55.24 ; Pr 28.8 ; Lc 12.16-21. Ð Voir justice . troÃne glorieux : cf. 14.21+ ; Es 6.1 ; Ap 11.19. espeÂrance d'IsraeÈl 14.8n. Ð abandonnent / source d'eau vive 2.13+. Ð de moi : Vg de toi. Ð dans la terre ou dans le pays, expression qui deÂsigne vraisemblablement le seÂjour des morts ; cf. Jon 2.7n ; Lc 10.20 ; d'autres modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire seront retrancheÂs du pays ou seront saisis de confusion dans le pays. Cf. 11.18+ ; 31.18. Ð GueÂris Ps 6.3 ; 103.3 ; 147.3 ; cf. 2R 5.3. Ð ma louange Dt 10.21n ; Ps 71.6. Cf. Es 5.19 ; Ez 12.27 ; Am 5.18 ; 2P 3.3s. je n'ai pas refuseÂ... : phrase obscure, diversement comprise par les versions anciennes ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire je ne me suis pas empresse de te suivre comme un compagnon ou je n'ai pas abonde aÁ ta suite dans le sens du malheur ; l'ideÂe serait alors paralleÁle aÁ je n'ai pas deÂsireÂ... : cf. 18.20 ; voir aussi 8.18-22 ; 13.17 ; 14.17 ; 15.11n ; 20.8. Ð ce qui sort... : cf. Dt 23.23s ; Ps 66.13s ; voir aussi 2Co 2.17 ; 1Th 2.10. $

$

12 13

$

$

$

14

$

$

969

15 16


JEÂREÂMIE 17±18

970

Ne sois pas pour moi une terreur, toi, mon abri au jour du malheur ! Que mes perseÂcuteurs aient honte, mais que, moi, je n'aie pas honte ! qu'ils soient terrifieÂs, mais que, moi, je ne sois pas terrifie ! Fais venir sur eux le jour du malheur, frappe-les d'un double deÂsastre !

17 18

19

20

21

22

23 24

25

26

17 18 19

27

Appel aÁ respecter le jour du sabbat Ainsi m'a parle le SEIGNEUR : Va, et tiens-toi Áa la porte des gens du peuple, par laquelle les rois de Juda entrent et sortent, et Áa toutes les portes de JeÂrusalem. | Tu leur diras : Ecoutez la parole du SEIGNEUR, roi de Juda et tout Juda, et vous tous, habitants de JeÂrusalem, qui entrez par ces portes ! Ainsi parle le SEIGNEUR : Prenez garde Áa vousmeÃmes ; ne portez pas de fardeau le jour du sabbat et n'en introduisez pas par les portes de JeÂrusalem. Ne sortez pas de fardeau de votre maison le jour du sabbat et ne faites aucun ouvrage ; faites du sabbat un jour sacreÂ, comme je l'ai ordonne Áa vos peÁres. Ils n'ont pas ÂecouteÂ, ils n'ont pas tendu l'oreille ; ils se sont montreÂs reÂtifs, refusant d'eÂcouter et de recevoir l'instruction. | Si vous m'eÂcoutez vraiment, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð si vous n'introduisez pas de fardeau par les portes de cette ville le jour du sabbat, si vous faites du sabbat un jour sacreÂ, si vous ne faites aucun travail ce jour-laÁ, alors entreront par les portes de cette ville des rois Ãne de David, et des princes ; ils seront assis sur le tro ils monteront sur des chars et des chevaux, eux et leurs princes, les hommes de Juda et les habitants de JeÂrusalem, et cette ville sera habiteÂe pour toujours. | On viendra des villes de Juda et des environs de JeÂrusalem, du pays de Benjamin, du Bas-Pays, de la montagne et du NeÂguev, pour Cf. 1.17. Que mes perseÂcuteurs... : cf. 11.20 ; 12.3 ; 15.15 ; 18.21-23 ; 20.11s ; Ps 35.4. Ð double 16.18n. Ð deÂsastre 4.6n. la porte des gens (litt. des fils ) du peuple : peut-eÃtre la principale porte du temple (cf. 7.2) ouÁ passaient les laõÈcs (cf. 2Ch 35.5,7,12s). Ð entrent et sortent : cf. Dt 28.6n. Cf. 19.3 ; 21.11 ; 22.2. sabbat : cf. Ne 10.32 ; 13.15-22 ; voir aussi Ex 16.23 ; 20.8-11 ; Es 56.2ss ; 58.13 ; Ez 20.12-13+. sacre : voir saint . pas eÂcouteÂ... 7.26n. Ð reÂtifs 7.26n. Ð instruction 5.3+. 22.4. Ð habiteÂe pour toujours : cf. 7.7 ; Jl 4.20. Cf. 32.44 ; 33.13. Ð la montagne est sans doute la partie centrale de la JudeÂe, par opposition au Bas-Pays (heÂbreu shepheÂla), et au NeÂguev, au sud. Ð l'encens Ex 30.34n. Ð sacrifices de reconnaissance 30.19n ; 33.11 ; cf. Lv 7.12n ; Ps 26.7n ; 2Ch 29.31 ; sur l'ensemble, voir aussi 1R 8.64. le feu aux portes... 37.8 ; 39.8 ; 52.13 ; Ez 16.41. Ð il deÂvorera les palais... 6.5 ; Am 2.5. Ð ne s'eÂteindra plus 7.20+.

18 2 3 4

5 6

7 8 9 10 11

12

4

$

$

20 21 22 23 25 26

6

$

$

$

27

18

Cf. Mt 27.10 ; Siracide 38.32-34 (aÁ propos du potier [v. 11n] et d'autres artisans, consideÂreÂs comme infeÂrieurs aux scribes) : « Sans eux il ne se baÃtit pas de ville, on n'y habiterait pas, on n'y circulerait pas, mais au conseil du peuple on ne demandera pas leur avis et dans l'assembleÂe ils n'acceÂderont pas aux places d'honneur... ils ne comprennent pas les dispositions du droit et ils ne font briller ni l'instruction ni le droit. On ne les trouvera pas occupeÂs par des proverbes, mais ils affermiront la creÂation eÂternelle et leur prieÁre concerne leur meÂtier. » Ð Descends : litt. LeÁve-toi et descends. Ã me mot, dans un autre sens, en Ex 3 tour : litt. les deux pierres (me 1.16n) ; cf. Siracide 38.29s : « Ainsi en est-il du potier assis aÁ son travail et faisant tourner le tour avec ses pieds... Avec son bras il facËonne l'argile et avec ses pieds il fait fleÂchir sa reÂsistance. » 2

7 8

$

9 10

11

12

apporter des holocaustes, des sacrifices, des offrandes et de l'encens, pour apporter des sacrifices de reconnaissance Áa la maison du SEIGNEUR. | Mais si vous ne m'eÂcoutez pas, si vous ne faites pas du sabbat un jour sacre en ne portant aucun fardeau, en n'entrant pas par les portes de JeÂrusalem le jour du sabbat, alors je mettrai le feu aux portes de la ville, il deÂvorera les palais de JeÂrusalem et ne s'eÂteindra plus. JeÂreÂmie chez le potier Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEIÁ, je te ferai GNEUR : | Descends chez le potier ; la entendre mes paroles. | Je descendis chez le potier ; il faisait un ouvrage sur le tour. | La poterie qu'il faisait fut manqueÂe, comme il arrive avec l'argile dans la main du potier. Il en refit une autre poterie, telle qu'il lui plut de la faire. | La parole du SEIGNEUR me parvint : | Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d'IsraeÈl ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Comme l'argile dans la main du potier, ainsi vous Ãetes dans ma main, maison d'IsraeÈl ! | TantoÃt je parle, Áa propos d'une nation ou d'un royaume, de deÂraciner, de deÂmolir et de faire disparaõÃtre ; | mais si cette nation contre laquelle j'ai parle revient du mal qu'elle a fait, je renonce au mal que je pensais lui faire. | Et tantoÃt je parle, Áa propos d'une nation ou d'un royaume, de baÃtir et de planter ; | mais si cette nation fait ce qui me deÂplaõÃt, sans m'eÂcouter, je renonce au bien que j'avais parle de lui faire. | Maintenant, je te prie, dis aux hommes de Juda et aux habitants de JeÂrusalem : Ainsi parle le SEIGNEUR : Je facËonne un malheur pour vous, je preÂpare un plan contre vous. Que chacun de vous revienne de sa voie mauvaise ! ReÂformez vos voies et vos agissements ! | Mais ils disent : A quoi bon ? Nous suivrons nos penseÂes, chacun de nous agira selon l'obstination de son cúur mauvais. comme il arrive... : d'apreÁs quelques mss ; l'autre lecËon pourrait signifier : la poterie qu'il faisait avec l'argile fut manqueÂe (litt. s'abõÃma, comme en 13.7n) dans la main du potier. Ð telle qu'il lui plut... : litt. selon qu'il eÂtait droit (c.-aÁ-d. correct) aux yeux du potier. Cf. Gn 2.7n ; Es 29.16 ; 45.9 ; 64.7 ; Jb 10.8s ; Rm 9.19-21 ; Siracide 33.10-14 : « Les hommes aussi sont tous tireÂs du sol et c'est de la terre qu'Adam fut creÂeÂ. Le Seigneur pourtant, dans sa grande sagesse, les a distingueÂs et les a fait marcher dans des voies diffeÂrentes. Il a beÂni et exalte certains d'entre eux, il a consacre certains autres et se les est attacheÂs. Il en a maudit et abaisse d'autres, il les a renverseÂs de leur position. Comme l'argile qui se trouve dans la main du potier peut eÃtre facËonneÂe selon son bon plaisir, ainsi sont les hommes entre les mains de leur auteur qui les reÂtribuera selon son jugement. En face du mal, il y a le bien, et en face de la mort, la vie : ainsi, face aÁ l'homme pieux se trouve le peÂcheur. » TantoÃt : le mot heÂbreu peut aussi signifier soudain ou tout aÁ coup, de meÃme au v. 9 (cf. 4.20). Ð deÂraciner... 1.10+. mal : le meÃme terme est traduit par malheur au v. 11+. Ð je renonce... : autre traduction je regrette le mal... ; cf. v. 10 ; 4.28+ ; 26.3,13,19 ; 42.10 ; Ez 18.21s ; Jl 2.13 ; Jon 3.10 ; voir aussi Nb 23.19+. V. 7n ; cf. 1.10+. Cf. v. 8+ ; Gn 6.6s. Ð cette nation : sous-entendu dans le texte. Ð ce qui me deÂplaõÃt : litt. ce qui (est) mauvais aÁ mes yeux ; cf. 1R 11.6n. hommes de Juda... 32.32. Ð Je facËonne ou je preÂpare ; le verbe heÂbreu correspondant est identique au mot pour potier. Ð Que chacun de vous revienne (3.12n) de sa voie mauvaise 23.22 ; 25.5 ; 35.15 ; 2R 17.13 ; Za 1.4 ; cf. Ac 3.19 ; Rm 2.4. Ð ReÂformez 7.3n. A quoi bon ? 2.25n. Ð nos penseÂes ou nos plans ; cf. v. 18. Ð obstination... 3.17n.


JEÂREÂMIE 18±19

13

14

15

16

17

18

19 20

13 14

15

IsraeÈl a oublie son Dieu A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Faites votre enqueÃte parmi les nations, je vous prie : qui a jamais entendu pareilles choses ? IsraeÈl la jolie a commis d'horribles exceÁs. Abandonne-t-on ce qui sort du rocher en pleine campagne, ou la neige du Liban ? Se deÂfait-on de l'eau fraõÃche qui vient de loin ? Cependant mon peuple m'a oublieÂ. Ils offrent de l'encens inutilement ; on les a fait treÂbucher dans leurs voies, dans les routes d'autrefois, pour qu'ils suivent des sentiers et des voies non frayeÂs. Ils ont reÂduit leur pays en un lieu deÂvasteÂ, en un objet de sifflement d'horreur, pour toujours ; tous ceux qui y passent sont atterreÂs Ãt ils hochent la teÃte. et de deÂgou Pareil au vent d'est, je les disperserai devant l'ennemi ; ce n'est pas de face que je les verrai, mais de dos, Á la catastrophe s'abattra sur eux. au jour ou Complot contre JeÂreÂmie ; prieÁre du propheÁte Ils ont dit : Venez, preÂparons un plan contre JeÂreÂmie ! Car la loi ne fera pas deÂfaut au preÃtre, ni le conseil au sage, ni la parole au propheÁte. Venez, frappons-le par la langue, et ne preÃtons pas attention Áa toutes ses paroles ! Ð PreÃte attention Áa moi, SEIGNEUR, entends ce que disent mes adversaires ! Rendra-t-on le mal pour le bien ? Car ils ont creuse une fosse pour m'oÃter la vie.

Faites votre enqueÃte... : cf. 2.10s. Ð IsraeÈl la jolie : litt. la vierge d'IsraeÈl ; cf. 14.17+. Ð horribles exceÁs 5.30. Texte obscur, diversement rendu par les versions anciennes ; la traduction est conjecturale ; avec quelques modifications textuelles, on a aussi compris : Les silex disparaissent-ils des champs, la neige du Liban ? Les villes sont-elles deÂracineÂes par les eaux, la cite par les flots ? Ð de loin : litt. eÂtrangeÁre ou des eÂtrangers. oublie 2.32+. Ð offrent de l'encens 1.16+. Ð inutilement : meÃme expression 2.30 ; 4.30 ; 6.29 ; 46.11 ; le sens est peut-eÃtre ici aux idoles (deÂcrites par meÂpris comme du neÂant ; cf. 2.8,11). Ð on les a fait treÂbucher : LXX semble avoir lu ils ont treÂbuche ; cf. v. 23 ; 6.15,21. Ð routes d'autrefois 6.16n. lieu deÂvaste et sont atterreÂs traduisent deux termes heÂbreux apparenteÂs ; cf. 1R 9.8n. Ð Le sifflement exprime sans doute une horreur (terme sous-entendu dans le texte) accompagneÂe de crainte superstitieuse ; de meÃme en 19.8 ; 25.9,18 ; 29.18 ; 51.37 ; cf. 49.17 ; 50.13 ; 1R 9.8 ; Ez 27.36 ; Mi 6.16 ; So 2.15 ; Jb 27.23 ; Lm 2.15s ; 2Ch 29.8 ; voir aussi Lv 26.32 ; Jr 44.22 ; signification analogue pour l'expression de deÂgouÃt ils hochent la teÃte (litt. ils hochent la teÃte) : cf. 15.5n ; 48.27 ; Ps 22.8 ; 44.15 ; Mt 27.39. Le vent d'est est celui du deÂsert, porteur de seÂcheresse et de destruction ; cf. 4.11 ; 13.24 ; Jb 27.21 ; 38.24+. Ð disperserai 9.15+. Ð devant : litt. en face de, comme dans la suite. Ð ce n'est pas de face... : c.-aÁ-d. je les mettrai en fuite ; cf. Ex 23.27n ; des versions anciennes ont lu je leur ferai voir le dos..., c.-aÁ-d. je leur tournerai le dos ; cf. 2.27+. Ð au jour... : litt. au jour de leur catastrophe. 11.18+. Ð preÂparons un plan : cf. Ps 83.4. Ð loi / preÃtre : cf. 2.8n ; Lm 2.9s. Ð ne fera pas deÂfaut au : autre traduction ne disparaõÃtra pas faute de ; cf. Ez 7.26. Ð conseil : le meÃme terme est traduit par projet au v. 23 ; cf. Es 5.19n. Ð par la langue : cf.

21

22

23

17

18

$

$

Souviens-toi que je me suis tenu devant toi pour parler en leur faveur et deÂtourner d'eux ta fureur. A cause de cela, livre leurs fils Áa la famine, preÂcipite-les sur le tranchant de l'eÂpeÂe ; que leurs femmes soient priveÂes d'enfants et deviennent veuves, et que leurs maris soient atteints par la mort ; que leurs jeunes gens soient frappeÂs par l'eÂpeÂe pendant la guerre ! Qu'on entende des cris sortir de leurs maisons, quand tu feras venir contre eux, Áa l'improviste, une troupe armeÂe ! Car ils ont creuse une fosse pour me prendre, ils ont cache des filets sous mes pieds. Et toi, SEIGNEUR, tu connais tous les projets meurtriers qu'ils forment contre moi. Ne fais pas l'expiation sur leur faute, n'efface pas leur peÂche de devant toi ! Qu'ils treÂbuchent devant toi ! Agis contre eux au temps de ta coleÁre !

La cruche briseÂe Ainsi parle le SEIGNEUR : Va acheter une cruche 19 chez un potier, et prends avec toi des anciens du 2 peuple et des anciens des pre Ãtres. | Sors vers la valleÂe du Fils de Hinnom, qui est Áa l'entreÂe de la porte des Tessons ; et laÁ, tu crieras les paroles que je 3 te dirai. | Tu diras : Ecoutez la parole du SEIGNEUR, rois de Juda, et vous, habitants de JeÂrusalem ! Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je fais venir sur ce lieu un tel malheur que quiconque en entendra parler en restera abasourdi. 4 Car ils m'ont abandonne Â, ils ont rendu ce lieu meÂconnaissable, ils y ont offert de l'encens Áa d'autres dieux, que ne connaissaient ni eux, ni leurs peÁres, ni les rois de Juda, et ils ont rempli ce lieu du

19 20

21

$

16

971

22 23

9.2,7 ; d'apreÁs des versions anciennes, certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire frappons-le au moyen de sa propre langue, preÃtons attention aÁ toutes ses paroles ; cf. Lc 11.53s. Cf. Ps 5.3. le mal pour le bien Ps 35.12. Ð pour m'oÃter la vie : cf. v. 22. Ð devant toi 15.19+ ; cf. 15.1. Ð parler en leur faveur : cf. 7.16+ ; 17.16n. Ð deÂtourner d'eux ta fureur : cf. Ps 106.30. 17.18+. Ð livre leurs fils... : cf. 6.11 ; 11.22 ; Es 9.16 ; Ps 63.11+ ; 109.13. Ð preÂcipite-les... : le verbe signifie habituellement faire couler, verser (cf. Mi 1.6 ; Ps 75.9) ; autre traduction livre-les au pouvoir de l'eÂpeÂe, cf. Ez 35.5 ; Ps 63.11. Ð leurs femmes... Ps 109.9. Ð par la mort : le terme deÂsigne parfois la peste ; cf. 14.12+ ; 15.2+ ; voir aussi 9.20. une fosse v. 20. Ð des filets Ps 9.16 ; 140.6. tu connais 12.3 ; cf. Ha 1.13 ; Ps 35.22. Ð Ne fais pas l'expiation : autre traduction ne pardonne pas ; cf. Ps 109.14 ; Ne 3.37 ; 6.14. Ð Voir peÂche . Ð treÂbuchent v. 15+ ; cf. Ez 21.20n. $

$

19

1 Ainsi parle le SEIGNEUR : LXX alors le Seigneur m'a dit. Ð potier 18.2ss. Ð prends avec toi : d'apreÁs des versions anciennes ; les mots correspondants sont absents du texte heÂbreu traditionnel. Ð des anciens n'est pas reÂpeÂte dans LXX. 2 valleÂe du Fils de Hinnom : cf. 7.31n. Ð La porte des Tessons (cf. v. 10s) a souvent eÂte identifieÂe aÁ la porte du Fumier (Ne 2.13 ; 3.13s ; 12.31) ; son emplacement preÂcis nous est cependant inconnu. Ð tu crieras 2.2. 3 Ecoutez la parole... 17.20+. Ð Je fais venir... 6.19+. Ð en restera abasourdi : litt. ses oreilles tinteront ; cf. 1S 3.11n ; 2R 21.12.  2.13+ ; cf. 22.9. Ð meÂconnaissable : litt. eÂtranger ; cf. 4 abandonne 2.25n ; le meÃme verbe est traduit par se meÂprendre en Dt 32.27. Ð offert de l'encens... 1.16+. Ð que ne connaissaient... 7.9+. Ð sang des innocents 7.6+. $

$

$

$


JEÂREÂMIE 19±20

972 5

6

7

8

9

10 11

12

13

14

15

5

sang des innocents. | Ils ont baÃti les hauts lieux du Baal pour jeter au feu leurs fils en holocaustes au Baal, chose que je n'avais pas ordonneÂe, dont je n'avais pas parle et qui ne m'eÂtait pas venue au cúur. | C'est pourquoi les jours viennent Ð deÂclaÁ ce lieu ne sera plus ration du SEIGNEUR Ð ou appele « topheth » et « valleÂe du Fils de Hinnom », mais « valleÂe de la Tuerie ». | En ce lieu j'aneÂantirai les projets de Juda et de JeÂrusalem. Quant Áa eux, je les ferai tomber par l'eÂpeÂe devant leurs ennemis, par la main de ceux qui en veulent Áa leur vie ; je donnerai leurs cadavres en paÃture aux oiseaux du ciel et aux beÃtes de la terre. | Je reÂduirai cette ville en un lieu deÂvasteÂ, en un objet de sifflement d'horreur. Tous ceux qui passeront preÁs d'elle seront atterreÂs et siffleront d'horreur Áa cause de toutes ses plaies. Je leur ferai manger la chair de leurs fils et la chair de leurs filles ; chacun d'eux mangera la chair de Á les son prochain, dans la deÂtresse et le deÂsarroi ou reÂduiront leurs ennemis et ceux qui en veulent Áa leur vie. | Tu briseras ensuite la cruche, sous les yeux des hommes qui seront alleÂs avec toi, et tu leur diras : | Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : C'est ainsi que je briserai ce peuple et cette ville, comme on brise une poterie qui ne peut plus Ãetre reÂpareÂe. Et on ensevelira meÃme au topheth, faute de place pour ensevelir. | C'est ainsi que je ferai Áa ce lieu Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et Áa ses habitants ; je rendrai cette ville semblable Áa un topheth. | Les maisons de JeÂrusalem et les maisons des rois de Juda seront impures comme le lieu du topheth, toutes ces maisons sur les toits en terrasse desquelles on offrait de l'encens Áa toute l'armeÂe du ciel et on reÂpandait des libations pour d'autres dieux. Á le SEIGNEUR l'avait JeÂreÂmie revint du topheth, ou envoye parler en propheÁte. Puis il se tint dans la cour de la maison du SEIGNEUR et il dit Áa tout le peuple : | Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des 7.31-33. Ð Voir hauts lieux. Ð Baal : cf. 11.13 ; 2R 17.2s ; Ps 106.38. Ð venue au cúur 3.16n. 7.31ns. j'aneÂantirai (litt. je rendrai vide) les projets (autre traduction le conseil ) : cf. Es 19.3n. Ð par l'eÂpeÂe... Lv 26.17. Ð qui en veulent... 11.21n. Ð aux oiseaux... 7.33+. 18.16n. Ð ses plaies ou ses fleÂaux, cf. 6.7 ; 10.19+. Lv 26.29 ; 2R 6.29 ; Ez 5.10. Ð deÂtresse / deÂsarroi : heÂbreu matsor / matsoq, assonance ; le premier terme peut aussi deÂsigner le sieÁge (d'une ville), le second est apparente au verbe traduit par reÂduiront, comme en Dt 28.53n,55,57. 13.1+. Cf. 13.12-14 ; 48.38 ; Es 30.14 ; Ps 2.9 ; Lm 4.2. Ð qui ne peut plus : autre traduction de sorte qu'elle ne peut plus. Ð eÃtre reÂpareÂe : le verbe correspondant est traduit par gueÂrir en 17.14. Ð on ensevelira... 7.31n. aÁ un topheth : autre traduction au topheth ; cf. 7.31n. impures : voir pur . Ð en terrasse : sous-entendu dans le texte ; cf. Dt 22.8n ; voir aussi Jr 32.29 ; Dt 22.8 ; So 1.5. Ð on offrait de l'encens 1.16+. Ð armeÂe du ciel 8.2+. Voir propheÁte . Ð dans la cour... 26.2 ; cf. 7.2. toutes les villes... 49.13+. Ð le malheur que j'ai annonce 36.31. Ð reÂtifs 7.26n. $

ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je fais venir, sur cette ville et sur toutes les villes qui en deÂpendent, tout le malheur que j'ai annonce contre elle, parce qu'ils se sont montreÂs reÂtifs, refusant d'eÂcouter mes paroles.

20 2

3

4

5

6

7

8

$

$

6 7

8 9

10 11

12 13

14 15

3

4

38.4-6 ; Mt 21.35 ; He 11.36. Ð porte Haute de Benjamin : peuteÃtre une porte du temple (dans la maison du SEIGNEUR) situeÂe en face de la porte de la ville mentionneÂe en 37.13 ; 38.7, c.-aÁ-d. probablement au nord ou nord-est ; cf. 26.10+ ; comparer avec 2R 15.35 ; Ez 9.2 ; 2Ch 23.20 ; 27.3. Le nom de Pashhour (v. 1n) pourrait eÃtre interpreÂteÂ, d'apreÁs l'arameÂen, sois feÂcond de tous coÃteÂs, d'ouÁ peut-eÃtre son changement en Magor-Missabib ou effroi de tous coÃteÂs (v. 10) ; meÃme expression en 6.25n. Outre l'Effroi (v. 4) ou l'eÂpouvante (Es 31.9), le terme heÂbreu magor peut eÂvoquer, par homonymie, la condition de l'immigre (Gn 17.8 ; Ex 12.48n ; cf. v. 6) et peut-eÃtre l'assaut d'un ennemi (v. 5). Je te livre... : autre traduction je fais de toi un effroi (v. 3n) pour toi-meÃme (preÂcision absente dans LXX ) et pour tous tes amis ; cf. Ps 31.12. Ð roi de Babylone 25.1 ; 46.2 ; cf. 1.14n ; 2Ch 33.11. Cf. 2R 20.17 ; 21.14 ; 24.13 ; Es 39.6. Pashhour a probablement eÂte exile en 597, aÁ l'issue du premier sieÁge de JeÂrusalem (2R 24.14) ; en effet, il semble qu'apreÁs cette date quelqu'un d'autre a occupe sa fonction au temple (29.1s,25s). Ð parle en propheÁte par le mensonge 5.31n. Confessions de JeÂreÂmie 11.18+ ; cf. 15.16-18. Ð dupe : cf. 1.7 ; 4.10 ; le meÃme verbe, qui apparaõÃt aussi au v. 10, peut eÂgalement avoir le sens de seÂduire ; cf. Ex 22.15 ; Jg 14.15 ; 16.5 ; 2S 3.25 ; 1R 22.2022 ; Ez 14.9 ; Os 2.16. Ð tu m'as saisi : autre traduction tu as eÂte plus fort que moi ; cf. Dt 22.25 ; 2S 13.14. Ð sans cesse : litt. tout le jour. Ð deÂrision : cf. 15.17 ; 48.26 ; Ez 23.32 ; Ps 44.14 ; Lm 3.14 ; Sagesse 5.4 (confession des impies devant le juste glorifieÂ) : « C'est lui que jadis nous tournions en ridicule et dont nous faisions un objet de sarcasme. InsenseÂs, nous avons juge sa vie une pure folie et sa mort deÂshonorante. » Cf. v. 18 ; 6.7,10n ; 15.10,15. Ð toutes les fois... : autre traduction toutes les fois que je parle, que je crie, que je proclame « Vio$

$

5 6

$

7

20

1 Pashhour (v. 3n,6), fils d'Immer (Esd 2.37 ; 1Ch 9.12 ; 24.14) aÁ ne pas confondre avec celui de 21.1+. Ð inspecteur : le meÃme mot heÂbreu est traduit par preÂpose en 52.25. Ð prononcer... 19.14n ; 2.8n.  breu vient d'une 2 entraves 29.26 ; 2Ch 16.10n ; parce que le mot he racine qui signifie habituellement renverser ou courber, certains pensent qu'il s'agissait d'une sorte de pilori ; sur les mauvais traitements subis par JeÂreÂmie, cf. 26.7-11 ; 36.26 ; 37.11-16 ;

JeÂreÂmie avoue aÁ Dieu qu'il n'en peut plus Tu m'as dupeÂ, SEIGNEUR, et je me suis laisse duper ; tu m'as saisi, et tu l'as emporteÂ. Je suis sans cesse en butte Áa la deÂrision, tout le monde se moque de moi. Car toutes les fois que je parle, je crie,

$

$

$

JeÂreÂmie mis aux entraves Pashhour, fils d'Immer, le preÃtre, inspecteur en chef de la maison du SEIGNEUR, entendit JeÂreÂmie prononcer ces paroles en propheÁte. | Pashhour frappa JeÂreÂmie, le propheÁte, et le mit aux entraves Áa la porte Haute de Benjamin, dans la maison du SEIGNEUR. | Le lendemain, Pashhour fit sortir JeÂreÂmie des entraves. Alors JeÂreÂmie lui dit : Ce n'est pas du nom de Pashhour que le SEIGNEUR t'a appeleÂ, mais du nom de Magor-Missabib (« Effroi de tous coÃteÂs »). | Car ainsi parle le SEIGNEUR : Je te livre Áa l'effroi, toi et tous tes amis ; ils tomberont par l'eÂpeÂe de leurs ennemis, et tes yeux le verront. Je livrerai aussi tout Juda au roi de Babylone, qui les exilera Áa Babylone et les tuera d'un coup d'eÂpeÂe. | Je livrerai toutes les reÂserves de cette ville, tout le produit de son travail, tout ce qu'elle a de preÂcieux, je livrerai tous les treÂsors des rois de Juda Áa leurs ennemis, qui en feront leur butin ; ils les prendront et les emporteront Áa Babylone. | Quant Áa toi, Pashhour, et Áa tous ceux qui habitent dans ta maison, vous irez en captivite ; tu iras Áa Babylone : c'est laÁ que tu mourras, c'est laÁ que tu seras enseveli, toi et tous tes amis pour lesquels tu as parle en propheÁte par le mensonge.

$

8


JEÂREÂMIE 20±21

9

10

11

12

13

9

je proclame : « Violence et ravage ! » La parole du SEIGNEUR m'expose sans cesse aux outrages et aux railleries. Si je dis : « Je ne l'eÂvoquerai plus, je ne parlerai plus en son nom », c'est dans mon cúur comme un feu deÂvorant, enferme dans mes os ; je me fatigue Áa le contenir, et je n'y parviens pas. Le propheÁte s'en remet aÁ Dieu Car j'apprends les mauvais propos d'une multitude : ÃteÂs ! Effroi de tous co Annoncez ! AnnoncËons-le ! Ð Tous mes amis m'observent pour voir si je vais chanceler : Peut-eÃtre se laissera-t-il duper, et nous l'emporterons sur lui, nous nous vengerons de lui ! Mais le SEIGNEUR est avec moi comme un heÂros brutal ; c'est pourquoi mes perseÂcuteurs treÂbucheront et ne l'emporteront pas. Ils auront bien honte de n'avoir pas reÂussi : ce sera une confusion pour toujours ; on ne l'oubliera pas. Le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes sonde le juste, il voit les reins et les cúurs. Que je voie ta vengeance contre eux, car c'est Áa toi que j'ai confie ma cause ! Chantez pour le SEIGNEUR, louez le SEIGNEUR ! Car il deÂlivre le pauvre de la main des mauvais.

lence et ravage », la parole du SEIGNEUR m'expose... Ð La parole... : autre traduction la parole du SEIGNEUR m'est parvenue (cf. 1.2n) pour le deÂshonneur et les railleries. Je ne l'eÂvoquerai plus : autre traduction je ne me souviendrai plus de lui. Ð je ne parlerai plus : cf. Jon 1.3. Ð Voir cúur . Ð feu 5.14+ ; cf. 6.11 ; Am 3.8 ; Ps 39.3s ; Jb 32.18s ; 1Co 9.16. Cf. Ps 31.14. Ð Effroi de tous coÃteÂs v. 3n ; il s'agit probablement d'une reprise ironique des propos de JeÂreÂmie par ses adversaires ; on a aussi compris qu'ici JeÂreÂmie parle des menaces qu'il subit, de meÃme dans la suite. Ð Annoncez ! AnnoncËons-le : meÃme verbe 4.5 ; 5.20 etc. ; autre traduction deÂnoncez et nous le deÂnoncerons ! Ð Tous mes amis : litt. tout homme de ma paix, expression analogue aÁ celle de 38.22 ; Ab 7 ; Ps 41.10. Ð si je vais chanceler : cf. Ps 35.15 ; 56.7 ; 71.10 ; Mc 3.2. Ð duper / nous l'emporterons sur lui : cf. v. 7. comme un heÂros (ou un guerrier) brutal : cf. 32.18 ; Ex 15.3 ; Es 42.13. Ð mes perseÂcuteurs... 17.18+ ; Ps 40.15. Ð confusion pour toujours ou eÂternelle 23.40. sonde (ou eÂprouve) le juste : quelques mss heÂbreux et plusieurs versions anciennes portent sonde avec justice , tournure analogue aÁ est un juge juste en 11.20n ; cf. 2Ch 16.9. Ð les reins et les cúurs 11.20+. Chantez Ps 96.1. Ð louez Ps 106.1 ; 148.1. Ð le pauvre : autre traduction la vie du pauvre ; cf. 15.21+ ; 39.17 ; Ps 97.10 ; Jb 5.15. 15.10+ ; cf. Jb 3.3. Maudit : voir beÂneÂdiction . Ð celui : litt. l'homme ; certains modifient la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu pour lire celui au sujet de qui on porta... villes... deÂtruites 49.18 ; 50.40 ; Gn 19.21+ ; cf. Es 1.8s ; Am 4.11. Ð sans regret ou sans pitieÂ. Ð Qu'il entende des cris 18.22. Ð acclamations (guerrieÁres sous-entendu dans le texte) 49.2+. $

10

11

12

$

14

15

16

17

18

21 2

3 4

5 6

14 15

16

JeÂreÂmie regrette d'eÃtre ne Á je suis ne ! Maudit soit le jour ou Á ma meÁre m'a mis au monde, qu'il ne Le jour ou soit pas beÂni ! Maudit soit celui qui porta Áa mon peÁre la bonne nouvelle : « Un fils, un maÃle, est ne de toi ! » et qui le combla de joie ! Que celui-laÁ soit comme les villes que le SEIGNEUR a deÂtruites sans regret ! Qu'il entende des cris deÁs le matin, et des acclamations guerrieÁres Áa l'heure de midi ! Que ne m'a-t-il fait mourir depuis le ventre de ma meÁre ? Ma meÁre aurait Âete ma tombe et sa grossesse n'aurait jamais atteint son terme. Pourquoi suis-je sorti du ventre de ma meÁre si je dois voir l'oppression et la douleur et achever mes jours dans la honte ? Une reÂponse du SEIGNEUR au roi SeÂdeÂcias Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEIÂdeÂcias lui envoya Pashhour, GNEUR, lorsque le roi Se fils de Malkiya, et Sophonie, fils de MaaseÂya, le preÃtre, pour lui dire : | Consulte le SEIGNEUR pour nous, je te prie, car Nabuchodonosor, roi de Babylone, nous fait la guerre ; peut-eÃtre le SEIGNEUR fera-t-il pour nous un de ses actes Âetonnants, afin qu'il s'eÂloigne de nous. JeÂreÂmie leur reÂpondit : Vous direz Áa SeÂdeÂcias : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl : Je deÂtourne les armes avec lesquelles vous combattez le roi de Babylone et les ChaldeÂens qui vous assieÁgent ; je les rassemblerai contre l'inteÂrieur de cette ville. | Et je vous combattrai moi-meÃme, d'une main Âetendue, d'un bras fort, avec coleÁre, avec fureur, avec une grande irritation. | Je frapperai les habi-

Jb 3.11 ; 10.18s ; cf. 4 Esdras 5.35 : « Pourquoi, Seigneur ? Pourquoi suis-je ne ? Pourquoi le sein maternel n'a-t-il pas eÂte ma tombe ? Je n'aurais pas vu la miseÁre de Jacob et la deÂtresse des enfants d'IsraeÈl. » 18 Pourquoi suis-je sorti... Jb 3.10,20 ; 10.18. Ð achever mes jours Ps 31.10s. $

17

21 2

 deÂcias 1.3n. Ð Pashhour, fils de Malkiya 38.1 ; 1 Parole 1.2n. Ð Se cf. 20.1n. Ð Sophonie... : cf. 29.25 ; 37.3 ; 52.24. Consulte 37.7 ; cf. 2R 22.13. Ð Nabuchodonosor, roi de Babylone (605-562 av. J.-C.) ; son nom est ici orthographie Nevoukadretsar (au lieu de Nevoukadnetsar, forme usuelle en heÂbreu), ce qui correspond aÁ sa forme babylonienne Nabou-Koudourrou-Outsour, « (le dieu) Nebo proteÁge le fils (ou la frontieÁre) ». La forme Nabuchodonosor, plus connue en francËais, nous vient de la traduction grecque (LXX ) ; cf. 24.1 ; 27.8 ; 28.3 ; 29.1 ; 34.1 ; 35.11 ; 37.1 ; 39.1 ; 43.10 ; 52.4. Ð fera-t-il... : litt. nous fera-t-il selon toutes ses choses eÂtonnantes ; cf. Ps 86.10 ; 105.2,5. Ð afin qu'il s'eÂloigne 34.21n ; cf. 2R 19.35s. Cf. 27.12ss ; 32.1ss ; 37.5ss. les armes : litt. les instruments de guerre qui sont dans vos mains. Ð qui vous assieÁgent : le texte heÂbreu preÂcise de l'exteÂrieur de la muraille ; l'expression peut s'appliquer aux assieÂgeants, mais aussi aÁ l'orientation des armes des deÂfenseurs (les armes tourneÂes vers l'exteÂrieur, je les rassemblerai aÁ l'inteÂrieur). Ð je les rassemblerai (les ChaldeÂens ou Babyloniens, cf. Es 23.13n ; Ez 11.24n ; ou les armes) : cf. 39.3. Ð contre l'inteÂrieur : autre traduction aÁ l'inteÂrieur. je vous combattrai... Es 63.10 ; cf. Lm 2.4 ; Ap 2.16. Ð main eÂtendue... : cf. 27.5 ; 32.17,21 ; Dt 4.34+ ; Es 62.8 ; Ez 20.33 ; Ps 89.11. Ð coleÁre / fureur / irritation 32.37 ; 50.13+ ; Dt 29.27. $

3 4

$

13

973

$

5


JEÂREÂMIE 21±22

974

7

8 9

10

11 12

13

14

6 7

8

9 10 11 12

tants de cette ville, les humains et les beÃtes ; ils mourront d'une peste affreuse. | ApreÁs cela Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð je livrerai SeÂdeÂcias, roi de Juda, les gens de sa cour, le peuple et ceux qui dans cette ville auront surveÂcu Áa la peste, Áa l'eÂpeÂe et Áa la famine ; je les livrerai Áa Nabuchodonosor, roi de Babylone, Áa leurs ennemis, Áa ceux qui en veulent Áa leur vie ; il les passera au fil de l'eÂpeÂe, il n'aura aucune pitie pour eux, il n'eÂpargnera personne et il n'aura pas de compassion. Quant Áa ce peuple, tu lui diras : Ainsi parle le SEIGNEUR : Je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort. | Celui qui restera dans cette ville mourra par l'eÂpeÂe, par la famine ou par la peste ; mais celui qui sortira pour se rendre aux ChaldeÂens qui vous assieÁgent vivra, et sa vie sera son butin. | Car je me tourne vers cette ville, non pas pour son bonheur, mais pour son malheur Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Elle sera livreÂe au roi de Babylone, qui y mettra le feu. Message aÁ la famille royale de Juda A la maison du roi de Juda : Ecoutez la parole du SEIGNEUR ! Maison de David, ainsi parle le SEIGNEUR : Jugez avec Âequite deÁs le matin, deÂlivrez de la main de l'oppresseur celui qu'on deÂpouille, de peur que ma fureur n'eÂclate comme un feu et Ãle, ne bru sans qu'il y ait personne pour Âeteindre, Áa cause de vos agissements mauvais. Je m'oppose Áa toi, habitante de la valleÂe, du rocher du plateau, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð Áa vous qui dites : Qui descendra contre nous ? Qui entrera dans nos repaires ? Je vous ferai rendre des comptes

affreuse : litt. grande. je livrerai... 22.25 ; 24.8s ; 34.20s ; 44.30. Ð SeÂdeÂcias : cf. 32.5 ; 34.5 ; voir aussi Lc 21.24. Ð le peuple et ceux... : quelques mss heÂbreux et des versions anciennes ont lu le peuple de ceux... Ð auront surveÂcu aÁ : litt. seront resteÂs de. Ð qui en veulent aÁ leur vie 11.21n. Ð aucune pitieÂ... 13.14+. Cf. 17.5+ss ; Dt 30.15+ss ; Siracide 15.17 : « Aux hommes sont proposeÂes la vie et la mort : aÁ chacun sera donne selon son choix. » 38.2,17. Ð eÂpeÂe / famine / peste 14.12+. Ð sa vie sera son butin 38.2 ; 39.18 ; 45.5. je me tourne vers ou contre... : cf. 39.16 ; 44.11n ; Lv 20.3 ; Ez 14.8 ; Am 9.4. Ð Elle sera livreÂe... 32.3,28 ; 34.2 ; 38.3,18. la maison du roi de Juda : l'oracle qui commence ici (jusqu'aÁ 22.9) s'adresse peut-eÃtre aÁ JoõÈaqim (1.3n), comme 22.13-19. deÁs le matin ou chaque matin, c.-aÁ-d. avec empressement ou toujours. Ð deÂlivrez de la main de l'oppresseur... 22.3,13 ; Ps 82.4 ; Jb 5.15 ; Pr 24.11. Ð de peur que... 4.4n. Ð personne pour eÂteindre 7.20+. Ð aÁ cause... : le dernier vers est absent de LXX ; cf. 23.2. Je m'oppose aÁ toi : litt. me voici contre toi ; cf. 23.30ss ; 50.31 ; 51.25 ; Ez 26.3 ; 29.8 ; Na 2.14 ; 3.5. Ð habitante de (ou toi qui troÃnes sur) la valleÂe / rocher du plateau : ces expressions deÂsignent soit la ville de JeÂrusalem par rapport aux valleÂes environnantes, soit plus preÂciseÂment le palais royal en contrebas du temple (d'ouÁ peut-eÃtre l'expression Qui descendra, 22.1+) ; cf. 22.6s ; 49.4 ; Ab 3. Ð Qui descendra... : certains, en modifiant la vocalisation traditionnelle de l'heÂbreu, lisent qui nous terrifiera ? cf.

selon le fruit de vos agissements Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Je mettrai le feu Áa la foreÃt, et il deÂvorera tous les alentours.

22 2

3

4

5

6

7

8 9

14

Jb 21.13n. Je vous ferai rendre des comptes 5.9+ ; 6.15n. Ð selon le fruit... 17.10+. Ð la foreÃt / les alentours litt. sa foreÃt / ses alentours, le possessif se reÂfeÂrant aÁ un feÂminin, sans doute l'habitante du v. 13 ; sur le terme foreÃt, qui peut deÂsigner le palais royal, cf. 22.6s ; 1R 7.2ss ; 10.17,21 ; Es 9.17+ ; 22.8n.

$

22 2 3 4 5

6

$

13

Contre la famille royale de Juda Ainsi parle le SEIGNEUR : Descends Áa la maison du roi de Juda, et laÁ prononce cette parole. | Tu diras : Ecoute la parole du SEIGNEUR, roi de Juda, qui es assis sur le troÃne de David, toi, les gens de ta cour et ton peuple, qui entrez par ces portes ! | Ainsi parle le SEIGNEUR : Agissez selon l'eÂquite et la justice ; deÂlivrez de la main de l'oppresseur celui qu'on deÂpouille ; n'exploitez pas l'immigreÂ, l'orphelin et la veuve ; n'usez pas de violence et ne reÂpandez pas de sang innocent en ce lieu. | Car si vraiment vous Ãne agissez selon cette parole, les rois assis sur le tro de David entreront par les portes de cette maison, monteÂs sur des chars et sur des chevaux, eux, les gens de leur cour et leur peuple. | Mais si vous n'eÂcoutez pas ces paroles, je le jure par moimeÃme, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð cette maison deviendra une ruine. Car voici ce que dit le SEIGNEUR contre la maison du roi de Juda : Tu es pour moi un Galaad, un sommet du Liban ; pourtant, sans faute, je ferai de toi un deÂsert, une ville sans habitants. Je consacre contre toi des destructeurs, chacun avec ses armes ; ils couperont tes plus beaux ceÁdres et les feront tomber dans le feu. Une multitude de nations passera preÁs de cette ville ; les gens se diront l'un Áa l'autre : Pourquoi le SEIGNEUR a-t-il ainsi traite cette grande ville ? | Et l'on reÂpondra : Parce qu'ils ont abandonne l'alliance du SEIGNEUR (YHWH), leur Dieu, parce qu'ils se sont prosterneÂs devant d'autres dieux et les ont servis.

$

7 8 9

Cf. 21.11n. Ð Descends : cf. 21.13n ; 26.10 ; 36.12 ; 2R 11.19 ; 20.5. Cf. 7.2 ; 17.20 ; 34.4. V. 16s ; 7.6+ ; 21.12+ ; Es 1.17 ; Mt 23.23. Ð sang innocent 7.6+. 17.25. Ð eux... : d'apreÁs LXX ; l'heÂbreu a le singulier lui, les gens de sa cour et son peuple ; cf. v. 2. je le jure par moi-meÃme cf. 44.26 ; 49.13 ; 51.14n ; Gn 22.16+ ; Es 45.23 ; 62.8 ; Am 4.2 ; 6.8 ; 8.7 ; Ps 89.36,50 ; He 6.13. Ð cette maison... 9.10 ; Mt 23.38//. voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 1,3) ; de meÃme aux v. 11,18. Ð Galaad / Liban : reÂgions connues en particulier pour leurs foreÃts, respectivement au nord-est et au nord du pays d'IsraeÈl ; cf. v. 23 ; 21.14 ; 2S 18.6-9 ; 1R 5.22s ; voir aussi Za 10.10. Ð sans faute ou aÁ coup suÃr, formule de serment, cf. 15.11n ; Es 5.9n. Ð une ville : litt. des villes. Je consacre ou je sanctifie, 6.4n ; cf. Es 13.3. Ð ceÁdres v. 15,23 ; Es 37.24. Ð dans le feu 21.14. passera... 19.8. Ð Pourquoi... 5.19+. Ð cette grande ville : cf. Ap 18.18. ils ont abandonne 2.13+ ; cf. 19.4. Ð Voir alliance . Ð ils se sont prosterneÂs... 13.10. 1

$

$

$


JEÂREÂMIE 22

10

11

12

13

14

15

16

17

18

10

12 13

Sur Shalloum, successeur de Josias Ne pleurez pas celui qui est mort, ne le plaignez pas ; pleurez, pleurez celui qui s'en va, car il ne reviendra plus, il ne reverra plus le pays de ses origines. Car voici ce que dit le SEIGNEUR contre Shalloum, fils de Josias, roi de Juda, qui Âetait devenu roi Áa la place de Josias, son peÁre, et qui a quitte ce lieu : Il Á n'y reviendra plus, | mais il mourra dans le lieu ou on l'a exile ; il ne reverra plus ce pays. Contre JoõÈaqim, deuxieÁme successeur de Josias Quel malheur pour celui qui baÃtit sa maison aux deÂpens de la justice, et ses chambres Áa l'eÂtage aux deÂpens de l'eÂquite ! Qui fait travailler son prochain pour rien, sans lui donner sa paye ; qui dit : « Je baÃtirai pour moi une maison de vastes dimensions avec des chambres spacieuses Áa l'eÂtage », et qui y fait percer des feneÃtres, la lambrisse de ceÁdre et l'enduit de couleur rouge ! Es-tu roi parce que tu as la passion du ceÁdre ? Ton peÁre ne mangeait-il pas, ne buvait-il pas ? Mais il agissait selon l'eÂquite et la justice, Ð alors tout allait bien pour lui Ð il jugeait la cause du pauvre et du deÂsheÂriteÂ, Ð alors tout allait bien. N'est-ce pas cela, me connaõÃtre ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Mais tu n'as des yeux et un cúur que pour ton inteÂreÃt, pour reÂpandre le sang de l'innocent, pour exercer oppression et brutaliteÂ. A cause de cela, voici ce que dit le SEIGNEUR contre JoõÈaqim, fils de Josias, roi de Juda : celui qui est mort : autre traduction pour un mort, cf. Dt 26.14. Il y a sans doute ici une allusion aÁ Josias, tue aÁ Meguiddo en 609 av. J.-C. (1.2n ; 2R 23.29s) ; cf. 2Ch 35.24s. Ð celui qui s'en va : Shalloum (v. 11s ; 1Ch 3.15), alias Joachaz, fils de Josias, exile par NeÂko (cf. 1.3n ; 2R 23.30ss ; Ez 19.4). Ð de ses origines ou de sa parenteÂ, de sa famille ; de meÃme en 46.16 ; cf. Gn 11.28n. 2R 23.34. Message adresse aÁ JoõÈaqim (v. 18), cf. 1.3n. Ð baÃtit sa maison : cf. v. 14s ; 36.22 ; Mi 3.10 ; Ha 2.12 ; Siracide 21.8 : « Celui qui baÃtit sa maison avec l'argent d'autrui, c'est comme s'il ramassait les pierres pour son propre tombeau. » Ð justice / eÂquite : cf. v. 15 ; 9.23+ ; 23.5 ; 33.15 ; Ps 72.2-4 ; Pr 16.12s ; 29.4,14. Ð chambres aÁ l'eÂtage Jg 3.20n. Ð sans lui donner sa paye Lv 19.13 ; Dt 24.14s ; Jc 5.4 ; cf. Jb 7.2n. Cf. Lc 12.18. Ð lambrisse de ceÁdre : cf. v. 6s ; 1R 77. Ð l'enduit : le verbe heÂbreu est geÂneÂralement rendu par confeÂrer (ou recevoir) l'onction . Ð couleur rouge : cf. Ez 23.14. tu as la passion du ceÁdre : litt. tu rivalises de ceÁdre, le meÃme verbe est traduit par se mesurer aÁ en 12.5 ; LXX tu rivalises avec Achaz ; cf. 2R 16.18 ; Es 7. Ð Ton peÁre : probablement Josias (1.2n) ; 2Ch 34±35 ; Siracide 49.1-3 : « Le souvenir de Josias est un meÂlange aromatique... Dans toutes les bouches il est comme du miel, comme une musique dans un banquet arrose de vin. Il suivit la voie droite en convertissant le peuple et il supprima les horreurs impies. Il dirigea son cúur vers le Seigneur, en des jours impies il fortifia la pieÂteÂ. » V. 3+,13. Ð me connaõÃtre 9.5,22-23+ ; Os 6.6. Ez 22.13,27. Ð des yeux et un cúur ... Ez 33.31 ; Ps 119.36 ; 2P 2.14. Ð le sang de l'innocent 7.6+ ; cf. 26.15,23. Ð oppression : cf. 6.6. JoõÈaqim v. 13n ; 1.3n ; LXX commence l'oracle par malheur aÁ cet

19

20

21

22

23

24

25 26 27 28

19 20

$

$

14

$

15

$

16 17

On ne fera pas pour lui la lamentation « Quel malheur, mon freÁre ! Quel malheur, ma súur ! » ; on ne fera pas pour lui la lamentation « Quel malheur, Seigneur ! Quel malheur, Majeste ! ». Il aura la seÂpulture d'un Ãane, il sera traõÃne et jete hors des portes de JeÂrusalem. Honte et deÂshonneur pour JeÂrusalem Monte au Liban et crie ! Fais retentir ta voix sur le BashaÃn ! Crie du haut des Abarim ! Car tous ceux qui t'aimaient sont briseÂs. Je t'ai parle dans le temps de ton insouciance ; tu disais : Je n'eÂcouterai pas. Telle est ta voie depuis ta jeunesse ; tu ne m'as pas ÂecouteÂ. Tous tes bergers seront la paÃture du vent, et ceux qui t'aiment iront en captivite ; c'est alors que tu seras honteuse et confuse Áa cause de tout le mal que tu as fait. Toi qui habites au Liban, qui as ton nid dans les ceÁdres, combien tu geÂmiras quand les douleurs t'atteindront, les convulsions, comme celles d'une femme qui accouche ! Sur Konia, fils de JoõÈaqim Par ma vie Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð quand bien meÃme Konia, fils de JoõÈaqim, roi de Juda, serait le sceau Áa ma main droite, je l'arracherais de laÁ ! | Je te livrerai Áa ceux qui en veulent Áa ta vie, Áa ceux qui t'effraient : Áa Nabuchodonosor, roi de Babylone, et aux ChaldeÂens. | Je vous jetterai, toi et ta meÁre qui t'a mis au monde, dans cet autre pays Á vous n'eÃtes pas neÂs, et laÁ vous mourrez ; | ils ne ou Á ils deÂsireront reviendront jamais dans le pays ou tant revenir. | Ð Est-il donc un pantin meÂprisable homme-laÁ ! Ð lamentation 4.8 ; 16.4ss ; Ps 78.64. Ð Quel malheur 34.5 ; 1R 13.30. Ð Majeste : le terme correspondant est habituellement traduit par eÂclat (Ps 8.2n). 36.30 ; cf. 8.1s ; 2R 24.6 ; 2Ch 36.6-8 ; voir aussi Es 14.19s. Ð traõÃne : cf. 15.3n ; 2S 17.13. Monte... : les ordres s'adressent aÁ un sujet feÂminin, probablement JeÂrusalem personnifieÂe (cf. 2.2s ; Ez 16). Ð Abarim : nom des hauts-plateaux aÁ l'est de la mer Morte, Nb 27.12n (cf. les monts du Liban, au nord, et du BashaÃn, au nord-est, cf. Es 2.13+) ; des versions anciennes ont lu le mot diffeÂremment (LXX d'au-delaÁ de la mer ; Vg aux passants, cf. 49.32n). Ð ceux qui t'aimaient : cf. 2.25n ; 4.30n (autre terme) ; il s'agit sans doute ici (et au v. 22) des nations allieÂes aÁ Juda contre Babylone, voir aussi 30.14 ; Ez 16.33,36s ; 23.5,9,22 ; Lm 1.19. ta voie ; cf. 2.20+,25+,33,36 ; 3.13,21 ; 10.23. Ð depuis ta jeunesse 3.25+. tes bergers 2.8+ ; 23.1ss. Ð ceux qui t'aiment v. 20n. Ð honteuse / confuse 31.19. Ð aÁ cause de tout le mal que tu as fait 7.12. Liban / ceÁdres : cf. v. 6s,14s. Ð femme qui accouche 4.31+. Par ma vie cf. v. 5 ; 4.2n ; Rm 14.11. Ð Konia (en heÂbreu Konyahou, 37.1 ; cf. 24.1n), alias JeÂkonia ou JeÂchonias (27.20 ; 29.2), identifie aÁ JoõÈakõÃn (52.31ss), fils de JoõÈaqim (v. 18) ; cf. 1.3n. Ð le sceau Ag 2.23n. Ð je l'arracherais... : litt. je t'arracherais. 21.7+. Ð qui en veulent... 11.21n. Je vous jetterai v. 28 ; 10.18+ ; 16.13. Ð ta meÁre : cf. 13.18n ; 2R 24.15. Ð laÁ vous mourrez Es 22.18. ils ne reviendront jamais : cf. 28.4. Ð ouÁ ils deÂsireront tant revenir : litt. ouÁ ils porteront leur eÃtre (ou leur deÂsir, 2.24n) pour y revenir ; cf. 44.14. un pantin : autre traduction une potiche ; le terme pourrait deÂsigner une poterie ou un autre ustensile, comme le terme traduit $

21 22 23 24

25 26 27

$

$

18

975

28

$


JEÂREÂMIE 22±23

976

29 30

23 2

3

4

5

6

7

8

et disloqueÂ, ce Konia ? Est-ce un objet dont personne ne veut plus ? Pourquoi sont-ils jeteÂs, lui et ses descendants, lanceÂs dans un pays qu'ils ne connaissent pas ? | Ð Terre, terre, terre, Âecoute la parole du SEIGNEUR ! | Ainsi parle le SEIGNEUR : Inscrivez cet homme comme prive d'enfants, comme un homme qui ne reÂussira rien durant ses jours, car aucun de ses descendants ne reÂussira Áa s'asseoir sur le troÃne de David pour gouverner Juda. Les mauvais dirigeants et le roi sauveur Quel malheur pour les bergers qui perdent et dispersent le troupeau que je fais paõÃtre ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | A cause de cela, voici ce que dit le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl, contre les bergers qui font paõÃtre mon peuple : Vous avez disperse mon troupeau, vous avez chasse les beÃtes, vous ne vous en Ãetes pas occupeÂs. Eh bien, moi, je vais m'occuper de vous Áa cause de vos agissements mauvais Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | Je rassemblerai moi-meÃme ce qui reste de mon troupeau, de Á je les ai bannis ; je les rameÁnerai tous les pays ou dans leur domaine ; ils seront feÂconds et se multiplieront. | Je nommerai Áa leur teÃte des bergers qui les feront paõÃtre ; ils n'auront plus peur, ils ne seront plus terrifieÂs, et il n'en manquera plus Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Les jours viennent Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð Á je susciterai Áa David un germe juste ; ou il reÂgnera en roi et prospeÂrera, il agira dans le pays selon l'eÂquite et la justice. En ses jours, Juda sera sauveÂ, IsraeÈl demeurera en seÂcurite ; et voici le nom dont on l'appellera : AdonaõÈ-TsidqeÂnou (« YHWH est notre justice »). C'est pourquoi les jours viennent Ð deÂclaration Á on ne dira plus : « Par la vie du du SEIGNEUR Ð ou SEIGNEUR, qui a fait monter d'Egypte les IsraeÂlites ! » | mais : « Par la vie du SEIGNEUR, qui a

plus loin par objet. Ð disloque : une autre forme du meÃme verbe est traduite par mettre en pieÁces en 13.14 ; 51.20ss ; faire eÂclater en 48.12. Ð ce Konia : litt. cet homme Konyahou. Ð dont personne ne veut plus : litt. en qui l'on ne prend pas plaisir ; cf. 19.11+ ; 48.38 ; Os 8.8 ; Ps 31.13. Ð jeteÂs v. 26+. 29 Terre ou pays (deux fois au lieu de trois dans LXX ; cf. 7.4n) ; cf. 29.20 ; Dt 32.1 ; Es 1.2. 30 Cf. 36.30 ; 1Ch 3.17-24. Ð comme un homme... ses jours : cette portion de texte est omise par LXX.

fait monter les descendants de la maison d'IsraeÈl du Á je les avais pays du nord et de tous les pays ou bannis, et qui les en a rameneÂs ! » Et ils habiteront sur leur terre. 9

10

11

12

13

14

2

3

4 5

1 Quel malheur pour les bergers 2.8+ ; cf. 10.21+ ; 50.6 ; Ez 34.2ss. Ð troupeau : le mot heÂbreu ainsi traduit deÂsigne habituellement un troupeau de petit beÂtail (moutons et cheÁvres). Ez 34.8-10. Ð voici ce que dit : la formule correspondante (aussi au v. 15) est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 16,38). Ð chasse : le meÃme verbe est traduit ailleurs par bannir (v. 3,8,12n ; 24.9 ; 50.17n). Ð vous ne vous en eÃtes pas occupeÂs / je vais m'occuper de vous : le texte joue sur les deux sens, positif et neÂgatif, du meÃme verbe heÂbreu, habituellement traduit par intervenir pour ou faire rendre des comptes aÁ, chaÃtier ; cf. v. 34 ; 6.15n. Ð aÁ cause de vos agissements... v. 22 ; 4.4n ; 21.12. Je rassemblerai... : cf. 29.10-14 ; 31.8,10,27s ; 33.7 ; 50.4 ; cf. Dt 30.3s ; Es 11.12+ ; Ez 11.17+ ; 34.11-16. Ð je les rameÁnerai : cf. 24.6 ; 27.22 ; 30.3 ; 32.37 ; 50.19. Ð feÂconds et se multiplieront 3.16+ ; cf. 30.19. des bergers 3.15. Ð plus peur 30.10. Ð il n'en manquera plus : autre sens du verbe heÂbreu traduit au v. 2n par s'occuper de. 33.14ss. Ð un germe : cf. Es 4.2 ; Za 3.8n ; 6.12 ; Lc 1.78n ; voir

Des propheÁtes pires que ceux de Samarie Chez les propheÁtes de Samarie j'ai vu des choses choquantes : ils ont fait les propheÁtes par le Baal, ils ont Âegare IsraeÈl, mon peuple. Mais chez les propheÁtes de JeÂrusalem j'ai vu des choses horribles : ils sont adulteÁres, ils suivent le mensonge ; ils encouragent les mauvais,

aussi 2S 7.12 ; Ez 34.23. Ð il reÂgnera... : cf. Es 32.1 ; Mi 5.3. Ð eÂquite / justice : cf. 9.23+ ; 22.13+ ; 2S 8.15 ; Es 9.6. seÂcurite 32.37 ; Dt 33.28. Ð AdonaõÈ (pour YHWH ; cf. Gn 22.14n) / TsidqeÂnou signifie YHWH est notre justice ; on peut y voir une allusion au nom de SeÂdeÂcias, heÂbreu Tsidqiyahou, « Ma justice, c'est YHWH » ; cf. 9.23+ ; 33.16n ; Ml 3.20 ; Rm 1.17 ; 10.4 ; 1Co 1.30 ; 2Co 5.21 ; Ph 3.9. 16.14s. du pays du nord 1.14n ; 3.18 ; Es 43.6. Ð je les avais bannis : LXX il les avait bannis ; cf. v. 2n. Ð sur leur terre 16.15 ; Gn 2.5n. Aux propheÁtes 2.8+. Ð Voir cúur . Ð mes os freÂmissent ou s'affaiblissent Ps 6.3s ; voir aussi Gn 1.2n. Ð comme un homme ivre... Es 29.9. Ð aÁ cause de ses paroles sacreÂes ou saintes ; cf. 5.14+ ; 20.8s ; Dn 10.8. adulteÁre v. 14 ; 9.1+. Ð en deuil 4.28+. Ð aÁ cause de la maleÂdiction (ou de l'adjuration, 29.18n) : quelques mss heÂbreux et des versions anciennes ont lu aÁ cause de ceux-laÁ. Ð courage : litt. puissance. Ð pour ce qui ne devrait pas se faire ou pour ce qui ne se doit pas, ce qui ne convient pas ; cf. 8.6n. PropheÁtes et preÃtres 5.31+. Ð profanation ou impieÂte ; cf. v. 15 ; 3.1+ss ; Es 9.16 ; 10.6 ; 33.14. Ð dans ma maison 7.30. leur chemin sera glissant... : cf. Ps 35.6 ; 73.18. Ð ils seront pousseÂs : autre traduction du verbe rendu au v. 2n par chasser et ailleurs par bannir. Ð l'anneÂe... 11.23+. Samarie, terme de comparaison (v. 14) ; cf. 3.11 ; 18.13. Ð par le Baal 2.8+. choses horribles 5.30+. Ð adulteÁres v. 10. Ð ils suivent ou ils marchent dans, cf. Ps 1.1n. Ð mensonge 13.25+. Ð ils encoura$

6

$

$

23

Des propheÁtes indignes Aux propheÁtes : Mon cúur est brise au dedans de moi, tous mes os freÂmissent ; je suis comme un homme ivre, comme quelqu'un qui est emporte par le vin, Áa cause du SEIGNEUR, Áa cause de ses paroles sacreÂes. Car le pays est rempli d'adulteÁre ; le pays est en deuil Áa cause de la maleÂdiction, les paÃturages du deÂsert sont desseÂcheÂs. Ð Ils courent au mal, ils n'ont de courage que pour ce qui ne devrait pas se faire. PropheÁtes et preÃtres se livrent Áa la profanation ; meÃme dans ma maison j'ai trouve le mal qu'ils font Ð deÂclaration du SEIGNEUR. C'est pourquoi leur chemin sera glissant et obscur, ils seront pousseÂs et ils tomberont ; car je ferai venir sur eux le malheur, Á ils vont rendre des comptes, l'anneÂe ou Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

7 8 9

$

$

$

10

11 12

13

$

$

14

$


JEÂREÂMIE 23

à faire entendre mes paroles Áa mon ils auraient du peuple et les ramener de leur voie mauvaise, de leurs agissements mauvais.

de sorte qu'aucun ne revient de son mal ; ils sont tous Áa mes yeux comme Sodome, et les habitants de JeÂrusalem comme Gomorrhe. 15

16

17

18

19

20

21

22

15 16

A cause de cela, voici ce que dit le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes contre les propheÁtes : Je vais les nourrir d'absinthe et leur faire boire de l'eau empoisonneÂe ; car c'est par les propheÁtes de JeÂrusalem que la profanation s'est reÂpandue dans tout le pays. Des propheÁtes au service du mensonge Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : N'eÂcoutez pas les paroles des propheÁtes qui parlent en propheÁtes pour vous ! Ils vous abusent par des discours futiles ; ils ne racontent pas ce qui vient de la bouche du SEIGNEUR, mais les visions de leur propre cúur. Ils osent dire Áa ceux qui me meÂprisent : Le SEIGNEUR a dit : Tout ira bien pour vous ! Et ils disent Áa quiconque suit l'obstination de son cúur : Il ne t'arrivera aucun malheur ! Ð Qui donc a assiste au conseil secret du SEIGNEUR pour voir, pour entendre sa parole ? Qui a preÃte attention Áa sa parole, qui l'a entendue ? C'est la tempeÃte du SEIGNEUR : la fureur se deÂchaõÃne, la tempeÃte tournoie, elle tournoie sur la teÃte des meÂchants. La coleÁre du SEIGNEUR ne s'en retournera pas, jusqu'aÁ ce qu'il ait accompli et reÂalise les projets de son cúur. Dans la suite des temps vous en aurez l'intelligence. Je n'ai pas envoye ces propheÁtes, et ils ont couru ; je ne leur ai pas parleÂ, et ils ont parle en propheÁtes. S'ils avaient assiste Áa mon conseil secret, gent les... : litt. ils fortifient les mains des... ; autre traduction ils preÃtent main-forte aux... Ez 13.22. Ð Sodome / Gomorrhe 49.18+ ; Dt 32.32 ; Es 1.9s. Ð les habitants de JeÂrusalem : litt. ses habitants (aÁ elle). absinthe 9.14+. Ð eau empoisonneÂe 8.14+. Ð profanation v. 11+. Ð dans tout le pays : cf. 2.7 ; 3.2. N'eÂcoutez pas 27.9 ; 29.8. Ð qui parlent en propheÁtes pour vous 2.8n ; le verbe heÂbreu correspondant est traduit par annoncer aux v. 25s,32 ; ici l'expression correspondante est absente de LXX ; cf. 14.13-14+. Ð Ils vous abusent... : autre traduction ils vous font devenir futiles (cf. 2.5n). aÁ ceux qui me meÂprisent : le verbe correspondant est rendu par bafouer en Es 1.4+ ; LXX aÁ ceux qui meÂprisent la parole du Seigneur : vous aurez la paix (= Tout ira bien pour vous ; cf. 4.10n) ; Dt 29.18. Ð l'obstination... 3.17n. Ð aucun malheur 5.12+. au conseil secret du SEIGNEUR (v. 22), ouÁ il arreÃte ses projets (cf. 6.11n ; meÃme terme, dans un sens comparable, en Ez 13.9 ; Am 3.7) ; cf. 15.1,19 ; 18.20 ; voir aussi Gn 11.5-7 ; 18.17,23-32 ; 1R 22.19-22 ; Es 6 ; Am 3.7 ; 7.1-6 ; Jb 1.6 ; 2.1 ; 15.8 ; Jn 15.15 ; Rm 11.34 ; 1Co 2.16. Ð sa parole : d'apreÁs une lecture traditionnelle de l'heÂbreu. Autre lecture traditionnelle sa parole... ma parole. 30.23s. Ð la tempeÃte 4.11 ; 22.22 ; 25.32 ; Es 29.6 ; Na 1.3 ; Ps 50.3. Ð se deÂchaõÃne : litt. sort. 30.24. Ð reÂalise : litt. dresse ou susciteÂ. Ð Dans la suite (ou aÁ la fin) des temps 48.47 ; Gn 49.1n ; Es 2.2n ; cf. Jn 13.7,36 ; voir aussi He 1.2+.

23

24

25 26 27

28

29 30

31 32

21 22 23

24

$

18

19 20

Le SEIGNEUR preÂsent dans tout l'univers Ne suis-je Dieu que de preÁs ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ne suis-je pas aussi Dieu de loin ? Quelqu'un peut-il se cacher dans une cachette sans que je le voie ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Est-ce que je ne remplis pas le ciel et la terre ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Les propheÁtes qui racontent des reÃves mensongers J'ai entendu ce que disent les propheÁtes qui annoncent le mensonge en mon nom, en disant : J'ai fait un reÃve ! J'ai fait un reÃve ! | Jusqu'aÁ quand ces propheÁtes songeront-ils Áa annoncer le mensonge, Áa annoncer la tromperie de leur cúur ? | Ils veulent faire oublier mon nom Áa mon peuple par les reÃves qu'ils se racontent l'un Áa l'autre, comme leurs peÁres ont oublie mon nom pour le Baal. | Que le propheÁte qui a un reÃve raconte ce reÃve, et que celui qui a ma parole dise vraiment ma parole ! Qu'est-ce que la paille a Áa faire avec le ble ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ma parole n'est-elle pas comme un feu Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et comme un marteau qui fait Âeclater le roc ? | C'est pourquoi je m'oppose Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð aux propheÁtes qui se volent mes paroles l'un Áa l'autre ! Je m'oppose Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð aux propheÁtes qui, de leur propre langue, fabriquent une deÂclaration divine ! | Je m'oppose Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð aux propheÁtes qui annoncent des reÃves mensongers, qui les racontent et qui Âegarent mon peuple par leurs mensonges et leur teÂmeÂriteÂ, alors que, moi, je ne les ai pas envoyeÂs, je ne leur ai pas donne d'ordre, et ils ne sont d'aucune utilite Áa ce peuple Ð deÂclaration du SEIGNEUR. V. 16+,32. mon conseil secret v. 18n. Ð les ramener 18.11+. de preÁs / de loin : cf. 12.2 ; Dt 30.11-14 ; 2R 5.26 ; Ps 139.2ss ; Ac 17.27 ; certains ont compris l'expression dans un sens temporel (Dieu du moment / de toujours) ; cf. Dt 32.17. Cf. Am 9.2s ; Ps 139.7-12. Ð je ne remplis... : cf. Es 6.3 ; Ac 7.49 ; Ep 1.23 ; Sagesse 1.7 : « L'Esprit du Seigneur remplit la terre et, comme il contient l'univers, il a la connaissance de chaque son. Aussi celui qui parle meÂchamment ne passera-t-il pas inapercËu... » 14.14+. Texte obscur et traduction incertaine. Ð ces propheÁtes songeront-ils... : litt. y aura-t-il dans le cúur des propheÁtes... ; cf. Ez 13.2. oublier mon nom : cf. 2.13+ ; Ml 3.16. Ð Voir Baal . reÃve : cf. Nb 12.6. Ð vraiment : autre traduction loyalement. Ð paille / ble : cf. Mt 3.12+. comme un feu 5.14+ ; cf. He 4.12. Ð un marteau : cf. 50.23 ; meÃme terme en Es 41.7. je m'oppose : cf. 21.13n ; Ez 13.8s ; voir aussi Jr 14.15. qui, de leur propre langue... : litt. qui prennent leur langue pour faire une deÂclaration (ou un oracle). aux propheÁtes... : autre traduction aÁ ceux qui annoncent en propheÁtes des reÃves... (2.8n) ; LXX aux propheÁtes qui annoncent... Ð qui eÂgarent mon peuple Mi 3.5. Ð teÂmeÂrite : cf. So 3.4n. Ð pas envoyeÂs v. 21. Ð d'aucune utilite 7.8. $

$

17

977

25 26

$

$

27 28 29 30 31 32

$

$

$


JEÂREÂMIE 23±25

978

33

34

35 36

37 38

39

40

La parole du SEIGNEUR est-elle une « sentence » ? Si ce peuple, un propheÁte ou un preÃtre te demande : « Quelle est la sentence, la charge du SEIGNEUR ? », tu leur diras : « La charge, c'est vous, et je vais m'en deÂbarrasser ! » Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | Quant au propheÁte, au preÃtre, ou Áa celui du peuple qui dira : « Sentence du SEIGNEUR ! », je lui ferai rendre des comptes, Áa lui et Áa sa maison. Vous direz, chacun Áa son prochain, chacun Áa son freÁre : « Qu'a reÂpondu le SEIGNEUR ? Qu'a dit le SEIGNEUR ? » | Mais vous n'eÂvoquerez plus la « sentence du SEIGNEUR » ; la sentence sera pour chacun sa propre parole, puisque vous tordez les paroles du Dieu vivant, du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, notre Dieu ! | Tu diras au propheÁte : « Que t'a reÂpondu le SEIGNEUR ? Qu'a dit le SEIGNEUR ? » | Et si vous dites encore : « Sentence du SEIGNEUR ! » Ð alors, ainsi parle le SEIGNEUR : Parce que vous dites cette parole : « Sentence du SEIGNEUR ! », quoique je vous aie fait dire : Vous ne direz pas : « Sentence du SEIGNEUR ! » | Ð Áa cause de cela, je vous oublierai, je me deÂbarrasserai de vous et de la ville que je vous avais donneÂe, Áa vous et Áa vos peÁres ; je vous couvrirai pour toujours de deÂshonneur, d'une confusion qu'on n'oubliera jamais.

Les deux corbeilles de figues EIGNEUR me fit voir deux corbeilles de figues Le S 24 poseÂes devant le temple du SEIGNEUR, apreÁs que Nabuchodonosor, roi de Babylone, eut exile de JeÂrusalem et conduit Áa Babylone JeÂkonia, fils de JoõÈaqim, roi de Juda, les princes de Juda, les char2 pentiers et les serruriers. | L'une des corbeilles contenait de treÁs bonnes figues, comme les figues preÂcoces de la premieÁre reÂcolte, et l'autre corbeille de treÁs mauvaises figues, qu'on ne pouvait manger 3 tant elles  etaient mauvaises. | Le SEIGNEUR me dit : Que vois-tu, JeÂreÂmie ? Je reÂpondis : Des figues. Les bonnes figues sont treÁs bonnes, et les mauvaises sont treÁs mauvaises ; on ne peut les manger tant elles sont mauvaises.

33

la sentence, la charge ou l'oracle (Lm 2.14n) ; le mot heÂbreu peut aussi avoir le sens de fardeau (cf. v. 39n). Sur son emploi dans le langage des propheÁtes , cf. Es 13.1n. celui du peuple : litt. le peuple. vous n'eÂvoquerez plus : cf. 20.9 ; LXX vous ne nommerez plus. Ð tordez : le meÃme verbe heÂbreu est rendu ailleurs par bouleverser (20.16n) ou renverser (20.2n) ; cf. Mt 15.6//. Ð Dieu vivant 10.10+. je vous oublierai : autre verbe qu'au v. 40 (synonyme) ; plusieurs mss heÂbreux et des versions anciennes lisent ici le verbe apparente au mot rendu par sentence ou charge au v. 33n ; on peut comprendre je vous souleÁverai et je vous rejetterai loin de moi. qu'on n'oubliera jamais : litt. eÂternelle, qu'on n'oubliera pas 20.11. $

34 36

39

40

24

4-5

6 7

8

9

10

Vingt-trois anneÂes d'activite propheÂtique 25 Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie au sujet de tout le peuple de Juda, la quatrieÁme anneÂe de JoõÈaqim, fils de Josias, roi de Juda Ð c'eÂtait la premieÁre anneÂe de 2 Nabuchodonosor, roi de Babylone, Ð | parole que JeÂreÂmie prononcËa sur tout le peuple de Juda et devant tous les habitants de JeÂrusalem : 3 Depuis la treizieÁme anneÂe de Josias, fils d'AmoÃn, roi de Juda, jusqu'aÁ ce jour, voilaÁ vingt-trois ans que la parole du SEIGNEUR m'est parvenue ; je vous la dis, inlassablement, je vous 4 la dis, et vous n'e Âcoutez pas. | Le SEIGNEUR vous a envoye tous ses serviteurs, les propheÁtes, il les a envoyeÂs Áa nouveau, inlassablement ; et vous n'avez pas ÂecouteÂ, vous n'avez pas tendu l'oreille 5 pour  ecouter. | Ils disaient : Que chacun de vous revienne, je vous prie, de sa voie mauvaise et de ses agissements mauvais, et vous resterez sur la terre que le SEIGNEUR vous a donneÂe, Áa vous et Áa

6 7

$

corbeilles de figues... devant le temple : cf. Dt 26.2ss ; Am 8.1. Ð apreÁs que Nabuchodonosor... 21.2n ; 29.1s ; 2R 24.10-16. Ð JeÂkonia : heÂbreu YeÂkonyahou ; cf. 22.24n,28. 2 bonnes v. 5n-7. Ð figues preÂcoces Mi 7.1n. Ð mauvaises v. 8-10 ; 29.16s ; cf. Lc 13.1-6. 3 Cf. 1.11+. à me terme a aussi eÂte tra5 favorablement : litt. pour le bien, le me duit par bonnes (ici et au v. 2) et par bonheur au v. 6 ; cf. 29.11 ; 2R 25.22-30 ; voir aussi Es 53 ; Ps 118.22. Ð que j'ai envoyeÂs 29.20. 1

$

La parole du SEIGNEUR me parvint : | Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl : Comme ces bonnes figues, ainsi je regarderai favorablement les exileÂs de Juda que j'ai envoyeÂs de ce lieu dans le pays des ChaldeÂens. | Je veillerai Áa leur bonheur, et je les rameÁnerai dans ce pays ; je les baÃtirai, je ne raserai pas ; je les planterai, je ne deÂracinerai pas. | Je leur donnerai un cúur pour qu'ils sachent que je suis le SEIGNEUR (YHWH). Ils seront mon peuple, et moi, je serai leur Dieu, s'ils reviennent Áa moi de tout leur cúur. | Quant aux mauvaises figues qu'on ne peut manger tant elles sont mauvaises, ainsi parle le SEIGNEUR : C'est ainsi que je traiterai SeÂdeÂcias, roi de Juda, ses princes et le reste de JeÂrusalem, ceux qui sont resteÂs dans ce pays et ceux qui habitent en Egypte. | Je ferai d'eux un sujet de terreur, un malheur, pour tous les royaumes de la terre, un sujet d'outrage, de fable, de raillerie et de maleÂdicÁ je les bannirai. | J'ention dans tous les lieux ou verrai parmi eux l'eÂpeÂe, la famine et la peste, jusqu'aÁ ce qu'ils aient disparu de la terre que je leur avais donneÂe, ainsi qu'aÁ leurs peÁres.

8 9

Je veillerai... : cf. Gn 44.21n ; Am 9.4. Ð je les rameÁnerai 23.3+. Ð je les baÃtirai... 1.10+ ; 42.10 ; Am 9.15. un cúur 32.39 ; cf. 31.33. Ð pour qu'ils sachent... : cf. 9.23+. Ð Ils seront mon peuple... 7.23+. Ð s'ils reviennent : autre traduction parce qu'ils reviendront. mauvaises figues v. 2+. Ð SeÂdeÂcias 1.3n ; 21.7. Ð en Egypte : cf. 44.27. un sujet de terreur 15.4+ ; 29.18. Ð un malheur : le meÃme terme a eÂte traduit par mauvais au v. 2 ; cette preÂcision est omise par LXX . Ð outrage : cf. 6.10n. Ð fable / raillerie : cf. 1R 9.7+. Ð maleÂdiction : pour le sens, cf. 29.22 ; voir aussi 25.18 ; 26.6 ; 29.18 ; 42.18 ; 44.8,12,22 ; 49.13 ; Nb 5.21 ; Es 43.28. eÂpeÂe / famine / peste 14.12+. Ð jusqu'aÁ ce qu'ils aient disparu : cf. 25.5. $

$

10

25 2 3 4 5

Á me anneÂe de JoõÈa1 qui parvint litt. qui fut sur ; cf. 1.2n. Ð quatrie qim (2R 23.36) / premieÁre anneÂe de Nabuchodonosor : 605/4 av. J.-C. ; cf. 36.1 ; 45.1 ; 46.2 ; Dn 1.1. devant : autre traduction concernant. Depuis la treizieÁme anneÂe (1.2n)... jusqu'aÁ ce jour 36.2. Ð inlassablement... vous n'eÂcoutez pas 7.13n. eÂcouter ou obeÂir ; cf. 7.25-26+ ; 35.8n,14. revienne... 18.11+ ; le verbe heÂbreu (shouvou) fait assonance avec celui qui est traduit par vous resterez (shevou). Ð agissements mauvais 4.4n. Ð la terre : litt. le sol, cf. Gn 2.5n.


JEÂREÂMIE 25

979

Les eÂditions anciennes du livre de JeÂreÂmie Les auteurs de la Septante, la premieÁre traduction grecque des Ecritures heÂbraõÈques (voir LXX$), n'avaient probablement pas sous les yeux le texte de JeÂreÂmie tel qu'il nous est parvenu dans la Bible juive traditionnelle, mais une eÂdition sensiblement plus courte (d'un huitieÁme environ) et organiseÂe de facËon assez diffeÂrente. Dans la Septante, en effet, les oracles sur les nations (chap. 46±51 dans le texte heÂbreu traditionnel) s'enchaõÃnent directement aÁ 25.13 (voir la note), dans un ordre diffeÂrent. Le passage correspondant aÁ 25.15-38 y constitue la conclusion des oracles sur les nations. Fait digne de remarque, dans la quatrieÁme grotte de QumraÃn$ on a trouve deux manuscrits heÂbreux correspondant aux deux eÂditions : le premier (4QJra) est conforme au texte heÂbreu traditionnel ; le second (4QJrb) est plus court et dispose dans le meÃme ordre que la Septante. C'est dire que l'histoire textuelle du livre de JeÂreÂmie est complexe. La preÂsente traduction suit le texte heÂbreu traditionnel, comme toutes les versions courantes en francËais ; l'agencement de l'eÂdition suivie par le texte grec est le suivant : NUMEÂROTATION TRADITIONNELLE DE L'HEÂBREU

CONTENU

NUMEÂROTATION TRADITIONNELLE DE LA SEPTANTE

49.34-39 46 50±51 47 49.7-22 49.1-5 49.28-33 49.23-27 48 25.15-38 (26±43) 44 45

Sur Elam Sur l'Egypte Sur Babylone Sur la Philistie Sur Edom Sur Ammon Sur les royaumes arabes Sur Damas Sur Moab La coupe tendue aux nations

25.14-20 26 27±28 29 30.1-16 30.17-21 30.23-28 30.29-33 31 32.15-38 (33±50) 51.1-30 51.31-35

Contre les Juifs en Egypte Message pour Baruch

Si le texte de la Septante est plus court, c'est entre autres parce qu'il omet une bonne partie des reÂpeÂtitions propres au texte long que suit la preÂsente eÂdition. Dans celui-ci on peut relever les doublets suivants (reprises aÁ l'identique ou approximatives ; les reÂfeÂrences en italiques gras signalent les passages qui n'ont pas de correspondance dans la Septante). 6.12-15 6.22-24 7.1-15 10.12-16

6

7

8 9

8.10-12 50.41-43 26.1-6 51.15-19

15.13-14 16.14-15 23.5-6 23.19-20

vos peÁres, depuis toujours et pour toujours. | Ne suivez pas d'autres dieux pour les servir et pour vous prosterner devant eux ; ne me contrariez pas par l'úuvre de vos mains, et je ne vous ferai aucun mal. | Mais vous ne m'avez pas ÂecouteÂ, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð de sorte que vous m'avez contrarie par l'úuvre de vos mains, pour votre malheur. | A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Parce que vous n'avez pas Âecoute mes paroles, | j'envoie chercher tous les peuples du nord Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et Nabuchodonosor, roi de Ba-

Ne suivez pas... 7.6+. Ð l'úuvre (ou l'ouvrage) de vos mains v. 7,14 ; 1.16+ ; 10.3n ; 32.30 ; 44.8.  ou afin de me contrarier 7 de sorte que vous m'avez contrarie 7.18n. 9 tous les peuples du nord 1.14n,15n. Ð Nabuchodonosor (21.2n)... mon serviteur 27.6 ; 43.10. Ð les frapper d'anatheÁme 50.21,26 ; 51.3 ; Dt 2.34n ; Es 34.2 ; Mi 4.13n ; Za 14.11n. Ð lieu deÂvaste : cf. v. 11,18,38 ; le meÃme mot heÂbreu a aussi eÂte traduit par sujet (ou objet) d'atterrement ; cf. 29.18 ; 44.12,22. Ð sifflement 18.16n. Ð des ruines pour toujours : cf. v. 11 ; 49.13 ; LXX une honte pour 6

$

17.3-4 23.7-8 33.15-16 30.23-24

10

11

30.10-11 31.35-37 39.4-10 49.19-21

46.27-28 33.20-26 52.7-16 50.44-46

bylone, mon serviteur ; je les ferai venir contre ce pays, contre ses habitants et contre toutes ces nations qui l'entourent, afin de les frapper d'anatheÁme, de les reÂduire en un lieu deÂvaste et d'en faire un objet de sifflement d'horreur, des ruines pour toujours. | Je ferai disparaõÃtre de chez eux les chants de gaiete et les chants de joie, les chants du marie et les chants de la marieÂe, le bruit du moulin et la lumieÁre de la lampe. | Tout ce pays deviendra un champ de ruines, un lieu deÂvasteÂ, et ces nations seront soumises au roi de Babylone pendant soixante-dix ans.

toujours ; cf. 23.40. chants et bruit traduisent le meÃme mot heÂbreu, ailleurs traduit par voix ; cf. 7.34n. Ð moulin Nb 11.8n.  vaste v. 9n ; cf. 44.6,22. Ð ces nations seront soumises 11 lieu de (litt. serviront) 27.7 ; 28.14 ; LXX ils serviront (ou ils seront esclaves) parmi les nations. Ð soixante-dix ans : cf. v. 9 ; 29.10 ; voir aussi Za 1.12n ; Ps 90.10 ; Dn 9.2+ ; 2Ch 36.21 ; Lettre de JeÂreÂmie 2 : « Une fois arriveÂs aÁ Babylone, vous y serez pour de treÁs nombreuses anneÂes, pour une longue peÂriode, jusqu'aÁ sept geÂneÂrations. » 10

$


JEÂREÂMIE 25

980 12

13

14

15

16 17 18

19 20

21 22 23 24 25 26

12 13

Mais lorsque ces soixante-dix ans seront accomplis, je ferai rendre des comptes au roi de Babylone et Áa cette nation pour leurs fautes Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð ainsi qu'au pays des ChaldeÂens, que je reÂduirai pour toujours en un lieu deÂvasteÂ. | Je ferai venir sur ce pays tout ce que j'ai dit sur lui, tout ce qui est Âecrit dans ce livre Ð ce que JeÂreÂmie a annonce en propheÁte sur toutes les nations. | Car des nations puissantes et de grands rois les soumettront, eux aussi, et je les paierai de retour selon leurs actions et selon l'úuvre de leurs mains. La coupe de vin, symbole du jugement Car ainsi m'a parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl : Prends de ma main cette coupe remplie du vin de la fureur et fais-la boire Áa toutes les nations vers lesquelles je t'envoie. | Qu'elles boivent, titubent et perdent la teÃte Áa la vue de l'eÂpeÂe que j'envoie parmi elles. | Je pris la coupe de la main du SEIa toutes les nations vers GNEUR et je la fis boire Á lesquelles le SEIGNEUR m'envoyait : | Áa JeÂrusalem et aux villes de Juda, Áa ses rois et Áa ses princes, pour en faire un champ de ruines, un lieu deÂvasteÂ, un objet de sifflement d'horreur et de maleÂdiction, Ð voilaÁ pourquoi il en est ainsi en ce jour Ð | au pharaon, le roi d'Egypte, aux gens de sa cour, Áa ses princes et Áa tout son peuple ; | Áa toute la population meÃleÂe, Áa tous les rois du pays d'Outs, Áa tous les rois du pays des Ãn, Áa Gaza, Áa EqroÃn et Áa ce qui Philistins, Áa Ashqelo reste d'Ashdod ; | Áa Edom, Áa Moab et aux Ammonites ; | Áa tous les rois de Tyr, Áa tous les rois de Sidon et aux rois de l'õÃle qui est au-delaÁ de la mer ; | Áa DedaÃn, Áa TeÂma, Áa Bouz et Áa tous ceux qui se rasent les tempes ; | Áa tous les rois d'Arabie, et Áa tous les rois de la population meÃleÂe qui demeure dans le deÂsert ; | Áa tous les rois de Zimri, Áa tous les rois d'Elam et Áa tous les rois de MeÂdie ; | Áa tous les rois je ferai rendre des comptes ou j'interviendrai contre (6.15n) : cf. 36.31 ; 51.24,62. Je ferai venir... : cf. 11.8. Ð ce que JeÂreÂmie a annonce en propheÁte (v. 30 ; 2.8n) sur (ou contre) toutes les nations : dans LXX ces mots servent d'introduction aux propheÂties sur les nations correspondant aux chapitres 46±51 du texte heÂbreu et de la preÂsente traduction ; cf. 1.5. Ce v. est omis par LXX. Ð des nations puissantes... 27.7. Ð je les paierai de retour... 16.18n ; 50.29+ ; cf. 17.10+ ; Es 59.18 ; 66.6. de la fureur : cette explicitation est omise dans LXX ; cf. 13.13+ ; 49.12 ; 51.7,39 ; Es 29.9 ; 51.17+ ; Ez 23.32-34 ; Ab 16 ; Na 3.11 ; Ha 2.16 ; Ps 60.5 ; 75.9 ; Lm 4.21 ; Mc 14.36// ; Ap 14.10. V. 27 ; 50.35-37 ; Ez 23.32 ; Ab 16 ; Na 3.11. 24.9+. Ð sifflement 18.16n. Ð maleÂdiction : voir beÂneÂdiction . Ð voilaÁ pourquoi... 11.5 ; 32.20n ; 44.6,22s ; Dt 2.30n. 46.2-28 ; Es 19±20 ; Ez 29±30. la population meÃleÂe (cf. 50.37 ; Ex 12.38n) : certains comprennent l'Occident, de meÃme au v. 24 ; le mot heÂbreu ressemble aÁ celui qui deÂsigne le soir, il rappelle par ailleurs le nom de l'Arabie ; il peut aussi avoir le sens de meÂtis (cf. Ne 13.3n). Ð Outs Gn 10.23n. Ð AshqeloÃn... : avec Gath, les principales villes des Philistins 47.1-7 ; Am 1.6ss. Cf. 27.3n. Tyr / Sidon Es 23.1n. Ð l'õÃle... : ou bien Chypre, ou bien d'une facËon plus geÂneÂrale les Ãõles et les reÂgions coÃtieÁres de la MeÂditerraneÂe ; cf. 2.10n. DedaÃn 49.8 ; Gn 10.7+. Ð TeÂma Gn 25.15n ; Es 21.14n. Ð Bouz Gn 22.21n. Ð ceux qui se rasent... 9.25n. Arabie v. 13n ; cf. 49.28ss ; Es 21.13-17. Zimri : reÂgion non identifieÂe ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire soit un Gimri qui deÂsignerait les CimmeÂ$

14 15

16 18 19 20

21 22

23 24 25

27

28

29

30

31

32

33

26

$

27 28 29

30

du nord, proches ou ÂeloigneÂs les uns des autres, et Áa tous les royaumes qui sont sur la terre. Et le roi de SheÂshak boira apreÁs eux. | Ð Tu leur diras : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Buvez, enivrez-vous et vomissez, et tombez sans vous relever Áa la vue de l'eÂpeÂe que j'envoie parmi vous ! | Et s'ils refusent de prendre de ta main la coupe pour boire, tu leur diras : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Buvez, buvez ! Car c'est par la ville sur laquelle mon nom est invoque que j'inaugure le malheur ; et vous, vous seriez innocenteÂs ? Vous ne serez pas innocenteÂs ! Car j'appelle l'eÂpeÂe sur tous les habitants de la terre Ð deÂclaration du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. | Et toi, tu leur annonceras tout cela en propheÁte ; tu leur diras : Le SEIGNEUR rugit d'en haut ; de son seÂjour sacre il fait retentir sa voix ; il pousse des rugissements au-dessus de son domaine ; il pousse un cri de vendange, comme ceux qui foulent au pressoir, contre tous les habitants de la terre. Un vacarme se reÂpand jusqu'aux extreÂmiteÂs de la terre, car le SEIGNEUR a un litige avec les nations ; il entre en jugement contre tous ; il livre les meÂchants Áa l'eÂpeÂe Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Un malheur va de nation en nation, une grande tempeÃte s'eÂveille des confins de la terre. Les victimes du SEIGNEUR seront en ce jour-laÁ d'une extreÂmite de la terre Áa l'autre ; ceux-laÁ, on ne se lamentera pas sur eux, on ne les reÂunira pas, on ne les ensevelira pas ; ils deviendront du fumier sur la terre. riens (associeÂs aÁ la MeÂdie en Gn 10.2n ; Es 13.17n), soit un Zimki qui serait le cryptogramme (selon le proceÂde du v. 26n) d'Elam (49.34-39 ; Gn 10.22n ; Es 11.11n). qui sont sur la terre : litt. de la terre (omis par LXX) qui sont sur la face du sol ; cf. Gn 2.5n. Ð SheÂshak : peut-eÃtre un cryptogramme de Babel ou Babylone, selon un code (dit athbash) remplacËant la premieÁre lettre de l'alphabet heÂbreu par la dernieÁre, la deuxieÁme par l'avant-dernieÁre, etc. ; cf. 51.1n,41 ; d'autres y voient une deÂformation du nom de Shamash-shoum-oukõÃn, fils d'Asarhaddon et freÁre d'Assourbanipal, qui a eÂte le vice-roi assyrien de Babylone au milieu du VIIe s. av. J.-C. Celui-ci s'est reÂvolte contre son freÁre, qui a en conseÂquence assieÂgeÂ, pris et incendie Babylone. Voir aussi 50±51 ; Es 13.1±14.23 ; 21.1-10. Ð boira apreÁs eux : cf. Na 3.11. V. 16+ ; 48.26. Ð sans vous relever : cf. 51.39+,64. 49.12. sur laquelle mon nom ... 7.10+ ; cf. 1P 4.17. Ð innocenteÂs 49.12. Ð l'eÂpeÂe v. 38n ; 47.6s ; Ez 38.21. Ð de la terre ou du pays, de meÃme dans la suite. tout cela : autre traduction toutes ces paroles. Ð Le SEIGNEUR rugit : cf. 2.15+ ; Os 11.10 ; Jl 4.16 ; Am 12 ; Ap 10.3. Ð sacre : voir saint . Ð au-dessus : autre traduction contre. Ð son domaine 10.25n. Ð un cri de vendange, comme ceux qui foulent : cf. 48.33 ; 51.14 ; Es 16.9ns ; Ap 14.18. jusqu'aux extreÂmiteÂs : litt. jusqu'aÁ l'extreÂmite ; cf. Es 48.20 ; Ps 46.10. Ð un litige... : cf. Es 3.13 ; Os 4.1 ; Mi 6.1s ; Ps 50.6. Ð tous : litt. toute chair. va : litt. sort. Ð tempeÃte 23.19+. Ð s'eÂveille : cf. 6.22+. Les victimes du SEIGNEUR ou ceux que le SEIGNEUR tuera, 51.4+ ; cf. Es 66.16 ; Ez 21.19n ; So 2.12. Ð on ne se lamentera pas : cf. 4.8 ; 16.4ss. Ð du fumier... 8.2+ ; cf. Es 66.16. $

$

31

32 33


JEÂREÂMIE 25±26

Hurlez, bergers, criez ! Roulez-vous par terre, princes des troupeaux ! Á vous allez Ãetre ÂegorCar les jours sont arriveÂs ou geÂs et disperseÂs. Vous tomberez comme un objet de valeur. Plus de refuge pour les bergers ! Ãr pour les princes des troupeaux ! Plus de lieu su Entendez les cris des bergers, le hurlement des princes des troupeaux, Á ils faisaient car le SEIGNEUR ravage le lieu ou paõÃtre. Les paÃturages prospeÁres sont silencieux Áa cause de la coleÁre ardente du SEIGNEUR. Il a abandonne sa demeure comme un jeune lion sa tanieÁre ; car leur pays est devenu un lieu deÂvaste par la fureur du destructeur, Áa cause de sa coleÁre ardente.

34

35 36

37 38

JeÂreÂmie menace de mort Au commencement du reÁgne de JoõÈaqim, fils de 26 Josias, roi de Juda, cette parole parvint de la part du SEIGNEUR : 2 Ainsi parle le SEIGNEUR : Tiens-toi dans la cour de la maison du SEIGNEUR et dis Áa ceux qui, de toutes les villes de Juda, viennent se prosterner dans la maison du SEIGNEUR toutes les paroles que je t'ordonne de leur dire ; n'en retranche pas 3 un mot. | Peut-e Ãtre Âecouteront-ils et reviendrontils, chacun de sa voie mauvaise ; alors je renoncerai au mal que je pensais leur faire Áa cause de leurs 4 agissements mauvais. | Tu leur diras : Ainsi parle le SEIGNEUR : Si vous ne m'eÂcoutez pas pour suivre ma 5 loi que j'ai mise devant vous, | pour  ecouter les paroles de mes serviteurs, les propheÁtes, que je vous envoie, que je vous ai envoyeÂs, inlassablement, 6 et que vous n'avez pas  ecouteÂs, | alors je traiterai cette maison comme Silo et je ferai de cette ville un objet de maleÂdiction pour toutes les nations de la terre.

34

35 36 37 38

26

Hurlez 6.26 ; cf. Za 11.3. Ð bergers 2.8+ ; 6.3. Ð princes 14.3n. Ð les jours : litt. vos jours sont accomplis pour l'eÂgorgement. Ð un objet : LXX des beÂliers (de choix). Plus de refuge : litt. le refuge peÂrira, c.-aÁ-d. fera deÂfaut aux bergers Am 2.14 ; 9.1. Entendez les cris : litt. voix (ou bruit, son) du cri. Ð bergers v. 34+. prospeÁres : litt. de la paix. Ð silencieux : autre traduction aneÂantis ; cf. Ps 94.17. Ð coleÁre ardente 4.8+. Il a abandonneÂ... : sens incertain ; quelques-uns modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire le jeune lion a quitte sa tanieÁre ; cf. 4.7. Ð sa tanieÁre Ps 10.9+. Ð par la fureur du destructeur : traduction conjecturale ; le mot rendu par destructeur (aussi 46.16 ; 50.16) est sans doute un homonyme de celui qui est habituellement rendu par colombe ; autre traduction, d'apreÁs des versions anciennes : par l'eÂpeÂe cruelle ou par l'eÂpeÂe de l'oppression (le meÃme terme est traduit par exploiter en 22.3 ; cf. So 3.1 tyrannique).

7 8

9

10

11

12

13

14 15

16

17 18

5 6

Au commencement (comme en Gn 1.1 ) du reÁgne : l'expression deÂsigne probablement l'anneÂe d'accession ; cf. 27.1 ; 28.1 ; 49.34. Ð JoõÈaqim 1.3n. Ð parvint 1.2n ; certaines versions anciennes ajoutent aÁ JeÂreÂmie. 2 7.2+. Ð n'en retranche pas un mot : cf. Ap 22.19. 3 V. 13,19 ; 18.8+,11+. Ð Peut-eÃtre : cf. 36.3 ; Ex 32.20 ; Am 5.15 ; So 2.3 ; Lc 20.13. Ð je renoncerai... : autre traduction je regretterai le mal... Ð agissements mauvais 4.4n. 4 Cf. Dt 28.15. Ð Voir loi . $

Les preÃtres, les propheÁtes et tout le peuple entendirent JeÂreÂmie prononcer ces paroles dans la maison du SEIGNEUR. | Et comme JeÂreÂmie achevait de dire tout ce que le SEIGNEUR lui avait ordonne de dire Áa tout le peuple, les preÃtres, les propheÁtes et tout le peuple se saisirent de lui en disant : Tu mourras ! | Pourquoi parles-tu en propheÁte au nom du SEIGNEUR, en disant : « Cette maison sera comme Silo, cette ville sera reÂduite en ruines, elle n'aura plus d'habitants ! » Tout le peuple se rassembla autour de JeÂreÂmie dans la maison du SEIGNEUR. Lorsque les princes de Juda l'apprirent, ils monteÁrent de la maison du roi Áa la maison du SEIGNEUR et s'assirent Áa l'entreÂe de la porte Neuve de la maison du SEIGNEUR. | Alors les preÃtres et les propheÁtes parleÁrent ainsi aux princes et Áa tout le peuple : Cet homme meÂrite la peine de mort, car il a parle en propheÁte contre cette ville, comme vous l'avez entendu. | JeÂreÂmie dit Áa tous les princes et Áa tout le peuple : C'est le SEIGNEUR qui m'a envoye annoncer en propheÁte Áa cette maison et Áa cette ville tout ce que vous avez entendu. | Maintenant, reÂformez vos voies et vos agissements ; Âecoutez le SEIGNEUR, votre Dieu, et le SEIGNEUR renoncera au mal qu'il a deÂcreÂte contre vous. | Quant Áa moi, je suis entre vos mains ; faites-moi ce qui vous plaira et ce qui vous conviendra. | Seulement sachez bien que, si vous me mettez Áa mort, vous vous chargez du sang innocent, vous, cette ville et ses habitants ; car le SEIGNEUR m'a vraiment envoye vers vous pour vous dire toutes ces paroles. Les princes et tout le peuple dirent aux preÃtres et aux propheÁtes : Cet homme ne meÂrite pas la peine de mort, car c'est au nom du SEIGNEUR, notre Dieu, qu'il nous a parleÂ. | Et quelques-uns des anciens du pays dirent Áa toute l'assembleÂe du peuple : | MicheÂe de MoreÂsheth parlait en propheÁte aux jours d'EzeÂchias, roi de Juda, et il disait Áa tout le peuple de Juda : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Sion sera laboureÂe comme un champ,

7.13n,25s. comme Silo v. 9 ; 7.12n,14 ; cf. Lc 21.6,20-22. Ð maleÂdiction 24.9+ ; voir beÂneÂdiction . preÃtres / propheÁtes 2.8+. lui avait ordonneÂ, d'apreÁs des versions anciennes ; texte heÂbreu traditionnel avait ordonneÂ. Ð Tu mourras, comme en Gn 2.17n ; cf. v. 19n. V. 6+. Ð se rassembla : le verbe eÂvoque habituellement l'assembleÂe cultuelle (cf. v. 17 ; 31.8 ; 44.15 ; 50.9). ils monteÁrent... 21.13n ; 22.1+. Ð la porte Neuve de la maison du SEIGNEUR (le terme correspondant aÁ de la maison est omis dans certains mss) ; cf. 36.10 ; c'est peut-eÃtre celle dont la construction est mentionneÂe en 2R 15.35 ; voir aussi Jr 20.2n. Sur le jugement aÁ la porte, voir aussi 39.3 ; Dt 16.18n. Cf. 38.4 ; Mt 26.66//. Ð Cet homme... : litt. jugement de mort pour cet homme, de meÃme au v. 16. Ð vous l'avez entendu : litt. vous l'avez entendu de vos oreilles. aÁ tous les princes : LXX aux princes. Ð le SEIGNEUR qui m'a envoye v. 15 ; 1.7. Ð tout ce que vous avez entendu : litt. toutes les paroles que vous avez entendues. reÂformez 7.3n. Ð eÂcoutez le SEIGNEUR : litt. la voix de YHWH ; cf. 3.25n. Ð le SEIGNEUR renoncera... v. 3n ; 18.8+. Jos 9.25n. sang innocent 7.6+. Ð vraiment envoye 28.9. Ð vous dire : litt. dire aÁ vos oreilles. dirent : litt. se leveÁrent et dirent. MicheÂe de MoreÂsheth Mi 1.1. Ð EzeÂchias 2R 18.1ss. Ð Sion sera laboureÂe... 9.10+ ; Mi 3.12n. Ð de la Maison, c.-aÁ-d. du temple . $

7 8

9 10

11

12

n

1

981

13 14 15 17 18

$

$

$

$

$


JEÂREÂMIE 26±27

982

Quelques propheÁtes de la Bible OseÂe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Os 1.1 Jonas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 14.25 ; cf. Jon 1.1 MicheÂe de MoreÂsheth . . . . . . . . . . . . . . . . Mi ; cf. Jr 26.18 EsaõÈe . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 19±20 ; 2Ch 26.22 ; 32.32 ; Es Oded . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 28.9ss Sophonie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . So Nahum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Na Habacuc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ha Houlda. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 22.14 JeÂreÂmie . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr ; cf. Dn 9.2 ; 2Ch 36.12,21s Urie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr 26.20 Hanania . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr 28.1ss Shemaya de NeÂheÂlam . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr 29.1ss,31 HanaÃn . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jr 35.4 Abdias . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ab EzeÂchiel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ez Daniel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Dn ; cf. Mt 24.15 JoeÈl . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jl AggeÂe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ag ; cf. Esd 5.1 ; 6.14 Zacharie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Za ; cf. Esd 5.1 ; 6.14 Malachie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ml

Abraham . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Gn 20.7 ; cf. Ps 105.15 MoõÈse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nb 12 ; Dt 18.15ss Miriam. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ex 15.20 DeÂbora . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jg 4.4 un propheÁte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Jg 6.8 un homme de Dieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1S 2.27 Samuel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1S 3.20 ; 9.9 SauÈl . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1S 10.6-13 ; 18.10 ; 19.23s Gad . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1S 22.5 ; 2S 24.11 Nathan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2S 7 ; 12 ; 1R 1.10ss David . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Ac 2.30 ; cf. 2S 23.2 ; 2Ch 8.14 Asaph . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1Ch 25.2 Yedoutoun . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1Ch 25.3 HeÂmaÃn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1Ch 25.5 YeÂeÂdo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 9.29 Ahiya . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 11.29ss ; 14.2ss Shemaya . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 12.22ss Iddo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 12.15 ; 13.22 un homme de Dieu . . . . . . . . . . . . 1R 13.1ss ; 2R 23.17s un vieux propheÁte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 13.11ss Azaria . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 15.1ss Hanani . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 16.7ss JeÂhu, fils de Hanani . . . . . . . . . . . . 1R 16.7 ; 2Ch 19.2ss Elie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 17±2R 2 ; Ml 3.23 ; 2Ch 21.12 EliseÂe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 19.19 ; 2R 2.1±13.25 un propheÁte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 20.13ss deux propheÁtes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 20.35ss MicheÂe, fils de Yimla . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1R 22.8ss ElieÂzer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 20.37ss un jeune propheÁte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2R 9.1ss un homme de Dieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 25.7ss un propheÁte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2Ch 25.15ss Amos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Am 1.1

19

20

21

JeÂrusalem deviendra un monceau de pierres, et la montagne de la Maison deviendra une hauteur couverte de broussailles. EzeÂchias, roi de Juda, et tout Juda l'ont-ils mis Áa mort ? N'a-t-il pas craint le SEIGNEUR ? N'a-t-il pas cherche Áa apaiser le SEIGNEUR ? Alors le SEIGNEUR a renonce au mal qu'il avait deÂcreÂte contre eux. Et nous, nous nous ferions un si grand mal Áa nousmeÃmes ? JoõÈaqim fait exeÂcuter le propheÁte Urie Il y eut aussi un homme qui faisait le propheÁte au nom du SEIGNEUR : Urie, fils de Shemaya, de Qiriath-YeÂarim. Il parla en propheÁte contre cette ville et contre ce pays par des paroles tout Áa fait semblables Áa celles de JeÂreÂmie. | Le roi JoõÈaqim,

Ð hauteur : le terme est eÂgalement traduit par haut lieu. Ð broussailles ou foreÃt ; cf. 21.14 ; Ez 34.25. Á celle du v. 8n. Ð craint 5.22. 19 mis aÁ mort : tournure analogue a Ð cherche aÁ apaiser : litt. adouci la face de ; cf. Ex 32.11+. Ð le SEIGNEUR a renonce v. 3,13+. Ð nous nous ferions... : cf. 44.7 ; Ac 5.39. Á te et parla en propheÁte traduisent deux formes 20 faisait le prophe du meÃme verbe ; cf. 2.8n. Ð Urie : heÂbreu Ouriyahou. Ð Shemaya : heÂbreu Shemayahou. Ð Qiriath-YeÂarim ou Qiriath-Baal, preÁs de JeÂrusalem Jos 9.17 ; 15.60 ; 18.14 ; 1S 6.21. 21 JoõÈaqim v. 1 ; 1.3n ; 22.13nss. Sur l'ensemble du reÂcit, cf. 1.17 ; voir $

$

$

Jean le Baptiseur . . . . . . . . . . . . . . Mc 3// ; cf. Mt 11.2ss// JeÂsus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Mt 21.11 ; Mc 6.4// ; Lc 24.19 Agabos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 11.28 ; 21.10 Barnabe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 13.1 SymeÂon Niger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 13.1 Lucius . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 13.1 ManaeÈn . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 13.1 Saul (Paul) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 13.1 Judas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 15.32 Silas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 15.32 les filles de Philippe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ac 21.8s

22 23

24

tous ses vaillants hommes et tous ses princes entendirent ses paroles, et le roi chercha Áa le faire mettre Áa mort. L'ayant appris, Urie eut peur, et il s'enfuit pour se rendre en Egypte. | Le roi JoõÈaqim envoya des hommes en Egypte Ð Elnathan, fils d'Akbor, et des hommes avec lui, en Egypte. | Ils firent sortir Urie d'Egypte et l'ameneÁrent au roi JoõÈaqim, qui le tua d'un coup d'eÂpeÂe et jeta son cadavre sur les tombes des gens du peuple. Cependant Ahiqam, fils de ShaphaÃn, proteÂgea JeÂreÂmie et empeÃcha qu'il soit livre au peuple pour Ãetre mis Áa mort.

Appel aÁ la soumission Au commencement du reÁgne de JoõÈaqim, fils de 27 Josias, roi de Juda, cette parole parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEIGNEUR : aussi Mt 2.13 ; 21.36 ; Lc 13.31-33 ; 22.2// ; He 11.37. Elnathan : cf. 36.12,25. Ð Akbor 2R 22.12,14. Cf. 22.17. Ð les tombes des gens du peuple : peut-eÃtre une fosse commune ; il s'agit en tout cas d'une seÂpulture deÂshonorante ; cf. 22.18s. 24 Ahiqam... : litt. la main d'Ahiqam, fils de ShaphaÃn (cf. 29.3 ; 36.10-13 ; 39.14 ; 40.5ss ; 2R 22.8-14)... fut avec JeÂreÂmie. 22 23

27

Á la place de JoõÈaqim, 1 26.1n ; cf. 28.1n ; ce v. est omis par LXX ; a certains mss heÂbreux et les versions syriaque et arabe portent n SeÂdeÂcias (cf. v. 3,12 ; 1.3 ). $


JEÂREÂMIE 27±28 2 3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

2

3

5

6

7 8

9

Ainsi m'a parle le SEIGNEUR : Fais-toi des liens et des barres de joug et mets-les sur ton cou. | Tu en enverras au roi d'Edom, au roi de Moab, au roi des Ammonites, au roi de Tyr et au roi de Sidon, par l'intermeÂdiaire des messagers qui sont venus Áa JeÂrusalem aupreÁs de SeÂdeÂcias, roi de Juda ; | et Áa qui tu donneras mes ordres pour leurs maõÃtres, en disant : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Voici ce que vous direz Áa vos maõÃtres : | C'est moi qui ai fait la terre, les humains et les beÃtes qui sont sur la terre par ma grande puissance, par mon bras Âetendu, et je donne la terre Áa qui me convient. | Maintenant, moi, j'ai livre tous ces pays Áa Nabuchodonosor, roi de Babylone, mon serviteur ; je lui ai meÃme livre les animaux sauvages, pour qu'ils lui soient soumis. | Toutes les nations lui seront soumises, Áa lui, Áa son fils et Áa son petit-fils, jusqu'aÁ ce que le temps de son pays vienne aussi et que des nations puissantes et de grands rois le soumettent. | Si une nation, si un royaume ne se soumet pas Áa Nabuchodonosor, roi de Babylone, et ne livre pas son cou au joug du roi de Babylone, je ferai rendre des comptes Áa cette nation par l'eÂpeÂe, par la famine et par la peste Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð jusqu'aÁ ce que je l'aie totalement deÂtruite par sa main. | Quant Áa vous, n'eÂcoutez pas vos propheÁtes, vos devins, vos propres reÃves, vos chercheurs de preÂsages, vos sorciers, eux qui vous disent : « Vous ne serez pas soumis au roi de Babylone ! » | Car c'est le mensonge qu'ils vous annoncent en propheÁtes, afin de vous Âeloigner de votre terre, pour que je vous bannisse et que vous disparaissiez. | Mais Áa la nation qui placera son cou sous le joug du roi de Babylone et qui se soumettra Áa lui, j'accorderai le repos sur sa terre, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð pour qu'elle la cultive et qu'elle s'y installe. C'est exactement ce que j'ai dit Áa SeÂdeÂcias, roi de Juda : Placez votre cou sous le joug du roi de Babylone, soumettez-vous Áa lui et Áa son peuple, et vous vivrez ! | Pourquoi devriez-vous mourir, toi et ton peuple, par l'eÂpeÂe, par la famine et par la peste, Cf. 13.1+ ; Es 20.3. Ð barres de joug : le mot qui apparaõÃt ici, et qui sera simplement traduit par barre en 28.10,12s, peut s'appliquer aÁ une pieÁce de bois utiliseÂe par des humains, en particulier des esclaves, pour porter de lourdes charges ; le mot qui deÂsigne habituellement le joug de l'animal figure en 2.20n ; 5.5 ; 27.8,11s ; 28.2,4,11,14 ; 30.8 ; les deux termes sont associeÂs en Lv 26.13 ; celui qui est traduit ici par barre (de joug) est rendu par joug en Es 58.6,9 ; Ez 30.18 ; 34.27 ; un terme treÁs proche est traduit par brancard en Nb 4.10,12, par perche en Nb 13.23 et par joug en Na 1.13. Tu en enverras : litt. tu les enverras ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire tu enverras des messagers. Ð Edom... : il s'agit des nations ligueÂes avec Juda contre Babylone ; cf. 25.21+,22+. Cf. 10.12 ; 21.5+ ; 32.17,21 ; 51.15 ; Es 45.12. Ð la terre ou le pays. Ð me convient : litt. est droit aÁ mes yeux ; cf. Dn 4.14 ; on pourrait aussi comprendre aÁ qui il me convient de la donner. 25.9+ ; 28.14 ; cf. Dn 2.38+. Ð j'ai livre : le meÃme verbe est traduit par donner au v. 5, de meÃme au v. 8 ; cf. v. 11n ; Gn 9.2n. Ð pour qu'ils lui soient soumis : on aurait aussi pu traduire pour qu'ils le servent, de meÃme aux versets suivants. Absent de LXX. Ð Cf. 25.11 ; Ha 2.5. Ð jusqu'aÁ ce que... 25.14,26. V. 13 ; 21.9. Ð ferai rendre des comptes... : cf. 6.15n ; 15.3n. Ð eÂpeÂe / famine / peste 14.12+. Ð totalement deÂtruite par sa main ou, d'apreÁs certaines versions anciennes, livreÂe dans sa main (c.-aÁ-d. jusqu'aÁ ce que je la lui aie livreÂe) ; cf. 24.10. V. 14 ; 23.16+,17 ; Ez 13.2-23. Ð vos propres reÃves : des versions

14

15

16

17

18

19

20

21

22

983

comme le SEIGNEUR l'a dit Áa la nation qui ne se soumettra pas au roi de Babylone ? | N'eÂcoutez pas les paroles des propheÁtes qui vous disent : « Vous n'aurez pas Áa vous soumettre au roi de Babylone ! » Car c'est le mensonge qu'ils vous annoncent en propheÁtes ! | Je ne les ai pas envoyeÂs Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et c'est pour mentir qu'ils parlent en mon nom, afin que je vous bannisse et que vous disparaissiez, vous et les propheÁtes qui vous parlent en propheÁtes. J'ai dit aux preÃtres et Áa tout ce peuple : Ainsi parle le SEIGNEUR : N'eÂcoutez pas les paroles de vos propheÁtes qui vous annoncent : « Les objets de la maison du SEIGNEUR seront rapporteÂs de Babylone, bientoÃt maintenant ! », car c'est le mensonge qu'ils vous annoncent en propheÁtes. | Ne les Âecoutez pas, soumettez-vous au roi de Babylone, et vous vivrez. Pourquoi cette ville deviendrait-elle une ruine ? S'ils sont propheÁtes et si la parole du SEIGNEUR est avec eux, qu'ils interceÁdent donc aupreÁs du SEIÂes pour que les objets GNEUR (YHWH) des Arme qui sont resteÂs dans la maison du SEIGNEUR, dans la maison du roi de Juda et dans JeÂrusalem, ne s'en aillent pas Áa Babylone. | Car voici ce que dit le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes au sujet des colonnes, de la Mer, des bases, et des autres objets qui sont resteÂs dans cette ville, | qui n'ont pas Âete pris par Nabuchodonosor, roi de Babylone, lorsqu'il exila de JeÂrusalem Áa Babylone JeÂkonia, fils de JoõÈaqim, roi de Juda, et tous les notables de Juda et de JeÂrusalem ; | voici ce que dit le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl, contre les objets qui sont resteÂs dans la maison du SEIGNEUR, dans la maison du roi de Juda et dans JeÂrusalem : | Ils seront emporteÂs Áa Babylone et ils y resteront jusÁ j'interviendrai pour eux, Ð deÂclaraqu'au jour ou Á je les ferai monter et tion du SEIGNEUR Ð ou revenir en ce lieu.

JeÂreÂmie et le propheÁte Hanania 28 La meÃme anneÂe, au commencement du reÁgne de SeÂdeÂcias, roi de Juda, le cinquieÁme mois de la qua-

10 11

12 13 14 15

16 17 18 19

20 21 22

28

anciennes ont lu vos reÃveurs ou vos faiseurs de reÃves ; cf. 23.28. Ð chercheurs de preÂsages Lv 19.26n ; Es 2.6n. V. 15 ; cf. 13.25+. Ð de votre terre : litt. de dessus votre sol ; cf. v. 11 ; Gn 2.5n. placera son cou... : c.-aÁ-d. se soumettra volontairement, de meÃme au v. 12. Ð se soumettra / cultive : ces deux verbes traduisent deux sens distincts du meÃme verbe heÂbreu (litt. servir le roi / servir la terre ; cf. v. 6n). Ð sa terre (litt. son sol, cf. v. 10n) : cf. 42.12. aÁ SeÂdeÂcias 21.3ss ; 32.1ss ; 37.6ss ; cf. 38.17 ; 40.9. V. 8 ; ce v. est omis par LXX. V. 9s. 14.14+. Ð qu'ils parlent et parlent en propheÁtes traduisent un meÃme verbe heÂbreu, eÂgalement rendu par annoncer en propheÁtes ; cf. v. 10,14,16 ; voir 2.8n. V. 9 ; cf. 28.3s ; 2R 24.13-16. une ruine 9.10+ ; ce v. est omis par LXX. qu'ils interceÁdent : cf. 7.16+ ; 15.1. Cf. 1R 7.15-40. Ð voici ce que dit : la formule correspondante (aussi v. 21) est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 16). JeÂkonia 22.24n. Sur l'ensemble, cf. 28.3s ; 52.17ss ; 2R 25.13-15. Ce v. est omis par LXX. j'interviendrai pour eux 6.15n. Ð je les ferai monter... cf. 23.3+ ; Esd 1.7-11 ; 7.19. 1

La meÃme anneÂe : cf. 27.1n ; LXX n'a que l'indication de la qua$


JEÂREÂMIE 28±29

984

2

3

4

5 6

7 8

9

10 11

12 13

2 3 4 5 6

trieÁme anneÂe, Hanania, fils d'Azzour, le propheÁte de Gabaon, me dit dans la maison du SEIGNEUR, sous les yeux des preÃtres et de tout le peuple : | Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je brise le joug du roi de Babylone ! Encore deux anneÂes, et je rameÁne en ce lieu tous les objets de la maison du SEIGNEUR, que Nabuchodonosor, roi de Babylone, a pris de ce lieu et qu'il a emporteÂs Áa Babylone. | Et je rameÁne en ce lieu Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð JeÂkonia, fils de JoõÈaqim, roi de Juda, et tous les exileÂs de Juda qui sont alleÂs Áa Babylone, car je briserai le joug du roi de Babylone. Le propheÁte JeÂreÂmie reÂpondit au propheÁte Hanania, sous les yeux des preÃtres et de tout le peuple qui se tenaient dans la maison du SEIGNEUR. | Le propheÁte JeÂreÂmie dit : Qu'il en soit ainsi ! Que le SEIGNEUR fasse ainsi ! Que le SEIGNEUR reÂalise les paroles que tu as dites en propheÁte, et qu'il rameÁne de Babylone en ce lieu les objets de la maison du SEIGNEUR et tous les exileÂs ! | Seulement Âecoute, je te prie, cette parole que je te dis, Áa toi et Áa tout le peuple : | Les propheÁtes qui ont paru avant moi et avant toi, depuis toujours, ont annonce contre de nombreux pays et de grands royaumes la guerre, le malheur et la peste ; | mais si un propheÁte annonce que tout ira bien, c'est quand viendra ce qu'il a annonce qu'il sera reconnu comme un propheÁte vraiment envoye par le SEIGNEUR. Alors le propheÁte Hanania prit la barre de dessus le cou du propheÁte JeÂreÂmie et il la brisa ; | et Hanania dit sous les yeux de tout le peuple : Ainsi parle le SEIGNEUR : C'est ainsi que, dans deux anneÂes, je briserai le joug que Nabuchodonosor, roi de Babylone, fait peser sur toutes les nations. Et le propheÁte JeÂreÂmie passa son chemin. ApreÁs que le propheÁte Hanania eut brise la barre qui Âetait sur le cou du propheÁte JeÂreÂmie, la parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie : | Va, tu diras Áa Hanania : Ainsi parle le SEIGNEUR : Tu peux briser

trieÁme anneÂe ; cf. 51.59, dont le cinquieÁme mois correspondrait aÁ juillet-aouÃt 594 av. J.-C. Ð Hanania... le propheÁte, aÁ ne pas confondre avec ceux de 36.12 et 37.13. Ð Gabaon, aÁ 5 km environ d'Anatoth, 1.1n ; 1R 3.4. Cf. 27.2+. Cf. 27.19-22. JeÂkonia : cf. 22.24n ; 27.20 ; 2R 24.12-16. Cf. Mt 10.19. Qu'il en soit ainsi ! Dt 27.15n ; 1R 1.36. Ð Que le SEIGNEUR fasse ainsi 17.16 ; 20.8. Ð reÂalise : autre traduction confirme. Ð que tu as dites en propheÁte ou que tu as propheÂtiseÂes ; meÃme verbe traduit par annoncer v. 8s ; cf. 2.8n ; 26.12n. aÁ toi et aÁ tout le peuple : litt. aÁ tes oreilles et aux oreilles de tout le peuple. 26.18,20 ; cf. Am 1.3ss. Ð malheur : certains mss portent famine ; cf. 14.12+. que tout ira bien ou la paix ; cf. 4.10n ; 6.14. Ð quand viendra... Dt 18.22. Voir « Le propheÁte de malheur peut-il eÃtre un faux propheÁte ? », p. 1155. la barre 27.2. Cf. 11.18 ; 42.4,7s. tu les remplaceras : LXX je les remplacerai. joug de fer Dt 28.48. Ð pour qu'elles se soumettent... 27.6. pas envoye 14.14+. Ð mettre sa confiance dans un mensonge 13.25n ; 29.31. renvoie de la terre Gn 2.5n ; 3.23. Ð subversion 29.32 ; Dt 13.6n ; cf. 18.20. $

7 8 9

10 12 13 14 15 16

14

15

16

17

des barres de bois, tu les remplaceras par des barres de fer. | Car ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : J'ai mis un joug de fer sur le cou de toutes ces nations, pour qu'elles se soumettent Áa Nabuchodonosor, roi de Babylone, et elles se soumettront Áa lui ; je lui ai meÃme livre les animaux sauvages. Et le propheÁte JeÂreÂmie dit au propheÁte Hanania : Ecoute, je te prie, Hanania ! Le SEIGNEUR ne t'a pas envoyeÂ, et toi, tu incites ce peuple Áa mettre sa confiance dans un mensonge. | A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Je te renvoie de la terre ; tu mourras cette anneÂe ; car tu as appele Áa la subversion contre le SEIGNEUR. | Le propheÁte Hanania mourut cette anneÂe-laÁ, au septieÁme mois.

Lettre de JeÂreÂmie aux premiers exileÂs Voici les termes de la lettre que JeÂreÂmie, le pro29 pheÁte, envoya de JeÂrusalem au reste des anciens qui avaient Âete exileÂs, aux preÃtres, aux propheÁtes et Áa tout le peuple que Nabuchodonosor avait exileÂs de 2 Je Ârusalem Áa Babylone, | apreÁs que le roi JeÂkonia, la grande dame, les hauts fonctionnaires, les princes de Juda et de JeÂrusalem, les charpentiers et les 3 serruriers furent sortis de Je Ârusalem. | Il la remit Áa EleÂasa, fils de ShaphaÃn, et Áa Guemaria, fils de Hilqiya, que SeÂdeÂcias, roi de Juda, avait envoyeÂs Áa Babylone aupreÁs de Nabuchodonosor, roi de Babylone. Elle disait : 4 Voici ce que dit le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl, Áa tous les exileÂs, ceux que j'ai 5 exile Âs de JeÂrusalem Áa Babylone : | BaÃtissez des maisons et habitez-les ; plantez des jardins et mangez6 en le fruit. | Mariez-vous et engendrez des fils et des filles ; mariez vos fils et donnez vos filles en mariage, pour qu'elles mettent au monde des fils et des Á vous Ãetes et ne dimifilles ; multipliez-vous laÁ ou 7 nuez pas. | Recherchez la paix de la ville ou Á je vous ai exileÂs et interceÂdez pour elle aupreÁs du SEIÂpendra de la sienne. GNEUR, car votre paix de

17

29 2

3 4

5 6 7

septieÁme mois : cf. v. 1n. La Lettre de JeÂreÂmie qui accompagne le livre de Baruch se preÂsente d'une manieÁre analogue, mais aÁ l'intention de la dernieÁre vague d'exileÂs (587/6 av. J.-C.). Il s'agit ici de l'exil preÂceÂdent (597) ; cf. v. 2 et 24.1+ ; 28.1-4 ; 52.28. JeÂkonia 22.24n. Ð grande dame 13.18n. Ð hauts fonctionnaires ou eunuques, de meÃme en 34.19 ; 38.7 ; 41.16 ; 52.25 ; cf. Gn 37.36n ; Est 1.10n. ShaphaÃn 26.24+. Ð Hilqiya : cf. 2R 22.4-20. V. 20. Ð Voici ce que dit : la formule correspondante (aussi v. 16,31) est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 8,10,17). V. 28 ; cf. Es 65.21 ; Am 9.14. en mariage : litt. aÁ des hommes ; cf. 27.7. Ð multipliez-vous / ne diminuez pas cf. 3.16+ ; 30.19 ; Gn 1.28 ; 9.1,7. Recherchez la paix (ou le bien-eÃtre, la prospeÂriteÂ, 4.10n) : cf. Dt 23.7 ; Esd 9.12 ; voir aussi Ps 34.15 (autre verbe). Ð de la ville : LXX du pays. Ð votre paix deÂpendra de la sienne : litt. dans sa paix il y aura paix pour vous ; cf. Esd 6.10+ ; 1Tm 2.1s ; Baruch 1.11s : « Priez pour la vie de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et celle de son fils Baltasar (= Belshatsar), afin que leurs jours soient comme les jours du ciel sur la terre. Alors le Seigneur nous donnera la force et illuminera nos yeux ; nous vivrons aÁ l'ombre de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et aÁ l'ombre de son fils Baltasar, nous les servirons pendant de nombreux jours et nous trouverons graÃce devant eux. » $

1

$

$

$


JEÂREÂMIE 29 8

9 10

11

12 13 14

15 16

17

18

19

8 9

Car ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Ne vous laissez pas tromper par vos propheÁtes, ceux qui sont parmi vous, ni par vos devins ; ne preÃtez pas attention aux reÃves que vous faites ! | Car c'est mensongeÁrement qu'ils vous parlent en propheÁtes en mon nom. Je ne les ai pas envoyeÂs Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | Mais ainsi parle le SEIGNEUR : DeÁs que soixante-dix ans seront ÂecouleÂs pour Babylone, j'interviendrai pour vous et je reÂaliserai Áa votre Âegard ma bonne parole en vous ramenant en ce lieu. | Je connais, moi, les plans que je preÂpare Áa votre intention Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð non pas des plans de malheur, mais des plans de paix, afin de vous donner un avenir et un espoir. | Alors, vous m'invoquerez, et vous pourrez partir ; vous me prierez, et je vous entendrai. Vous me rechercherez et vous me trouverez, car vous me chercherez de tout votre cúur. | Je me laisserai trouver par vous Ð deÂclaration du SEIÂtablirai votre situation ; je vous GNEUR Ð et je re rassemblerai de toutes les nations et de tous les Á je vous ai bannis, Ð deÂclaration du SEIlieux ou Ánerai en ce lieu d'ou Á je GNEUR Ð et je vous rame vous ai exileÂs. Cependant vous dites : le SEIGNEUR nous a suscite des propheÁtes Áa Babylone ! Voici ce que dit le SEIGNEUR au roi installe sur le troÃne de David, Áa tout le peuple installe dans cette ville, Áa vos freÁres qui ne sont pas alleÂs avec vous en exil ; | ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : J'envoie parmi eux l'eÂpeÂe, la famine et la peste, et je les rendrai semblables Áa des figues ÂeclateÂes qui ne peuvent Ãetre mangeÂes tant elles sont mauvaises. | Je les poursuivrai avec l'eÂpeÂe, la famine et la peste, je ferai d'eux un sujet de terreur pour tous les royaumes de la terre, une formule d'adjuration, un sujet d'atterrement, de sifflement Á je d'horreur et d'outrage parmi toutes les nations ou les bannirai, | parce qu'ils n'ont pas Âecoute mes

ne preÃtez pas attention : litt. n'eÂcoutez pas ; cf. 23.16+ ; 27.9n ; Mt 7.15 ; 24.4//. mensongeÁrement... v. 31 ; 5.31n ; 13.25+. Ð parlent en propheÁtes 2.8n. Ð pas envoyeÂs 14.14+ ; 28.15. eÂcouleÂs : litt. remplis ou accomplis 25.11+ ; cf. Dn 9.2. Ð j'interviendrai pour vous 6.15n ; cf. 27.22. Ð je reÂaliserai ou je confirmerai ; cf. 23.20. Ð ma bonne parole ou ma parole de bonheur ; cf. 33.14. Cf. 24.5 ; 33.6. Ð les plans ou les penseÂes ; cf. 18.12n ; Es 55.7nss. Ð paix v. 7n. Ð avenir et un espoir 31.17. 33.3 ; Mc 11.24. Ð vous pourrez partir : litt. vous irez, sens incertain (expression omise par LXX et Syr ). Dt 4.29 ; Es 55.6 ; Am 5.4 ; 1Ch 28.9 ; 2Ch 15.2-4 ; Mt 7.7s// ; cf. Sagesse 6.12-16 : « La Sagesse... se laisse voir aiseÂment par ceux qui l'aiment et trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance ceux qui la deÂsirent, en se faisant connaõÃtre la premieÁre. Quiconque part toÃt vers elle ne se fatiguera pas : il la trouvera assise aÁ sa porte... Car, de son coÃteÂ, elle circule en queÃte de ceux qui sont dignes d'elle, elle leur apparaõÃt avec bienveillance sur leurs sentiers et, dans chacune de leurs penseÂes, elle vient aÁ leur rencontre. » Ð vous me trouverez : litt. vous trouverez. Ð Voir cúur . je reÂtablirai (le meÃme verbe est traduit ailleurs par revenir, ramener ; cf. 3.12n ; 23.3n) votre situation : l'expression correspondante, ouÁ le verbe et le compleÂment font assonance, revient en 30.3,18 ; 31.23 ; 32.44 ; 33.7,11,26 ; 48.47n ; 49.6,39 ; Dt 30.3n ; Ez 16.53 ; 29.14 ; 39.25 ; Os 6.11 ; Jl 4.1 ; Am 9.14 ; Ps 14.7 ; 53.7 ; 85.2 ; cf. Jb 42.10 ; Lm 2.14n. V. 21-23.

20

21

22

23

24-25

26

27 28

17 18

$

10

11 12

19 20 22 23

eÂpeÂe / famine / peste 14.12+. Ð figues eÂclateÂes (autres traductions mauvaises, pourries) cf. 24.1-10. un sujet de terreur... 15.4+. Ð une formule d'adjuration : autre traduction un sujet de maleÂdiction ; meÃme terme en 42.18 ; 44.12 ; il eÂvoque une maleÂdiction (voir beÂneÂdiction , maleÂdiction) conditionnelle, censeÂe s'accomplir en cas de transgression, de reÂvolte, de parjure ou de trahison ; cette maleÂdiction conditionnelle fait partie inteÂgrante du serment et de l'alliance . En l'occurrence, le sort des infideÁles sera si terrible qu'il servira de reÂfeÂrence en matieÁre de maleÂdiction ; cf. v. 22 ; 23.10n ; 24.9n ; sur le terme heÂbreu correspondant, voir Gn 24.41n ; Lv 5.1n ; Nb 5.21nss ; Dt 29.11n. Ð sifflement 18.16n. 7.13n,25+. Ð vous n'avez pas eÂcoute ou, d'apreÁs certains mss grecs et Syr, ils n'ont pas eÂcoute ; cf. Dt 18.19. Cf. v. 1,4 ; 31.10. une maleÂdiction : cf. v. 18 ; 24.9n ; Es 65.15. une folie en IsraeÈl Gn 34.7n. Ð adulteÁre 9.1+ ; 23.10. Ð le mensonge : le terme correspondant est absent de LXX, qui porte ils ont parle en mon nom ... ; cf. Es 59.3+. Ð pas donne d'ordre : cf. 14.14+. Ð j'en suis teÂmoin : cf. 15.15. Texte incertain ; les versions anciennes ont d'importantes variantes. Ð Shemaya : heÂbreu Shemayahou ; cf. v. 31ss. Sophonie 21.1+. Ð les autres preÃtres : litt. les preÃtres. Cf. 20.2,6n. Ð que tu exerces une surveillance : autre forme du terme traduit par inspecteur en 20.1 ; 52.25. donc : autre traduction maintenant. Ð rabroue ou seÂvi contre ; cf. Gn 37.10 ; Rt 2.16 ; voir aussi Es 17.13+. Ð JeÂreÂmie l'Anatotite 1.1n. V. 1-5. $

24

$

15

Contre Shemaya, propheÁte en exil Tu diras Áa Shemaya de NeÂheÂlam : | Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Tu as envoye en ton nom Áa tout le peuple de JeÂrusalem, Áa Sophonie, fils de MaaseÂya, le preÃtre, et Áa tous les autres preÃtres, des lettres ainsi concËues : | Le SEIGNEUR t'a fait preÃtre Áa la place de JoõÈada, le preÃtre, afin que tu exerces une surveillance dans la maison du SEIGNEUR et que tu fasses mettre aux entraves et au carcan tout homme qui deÂlire et fait le propheÁte. | Pourquoi donc n'as-tu pas rabroue JeÂreÂmie l'Anatotite, qui fait le propheÁte parmi vous, | qui nous a meÃme envoyeÂ, Áa Babylone, le message suivant : Ce sera long ! BaÃtissez des maisons et habitez-les ; plantez des jardins et mangez-en le fruit !

$

$

14

paroles, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð eux Áa qui j'ai envoye mes serviteurs, les propheÁtes, Áa qui je les ai envoyeÂs, inlassablement ; vous n'avez pas Âecoute РdeÂclaration du SEIGNEUR. Mais vous tous, exileÂs, vous que j'ai envoyeÂs de JeÂrusalem Áa Babylone, Âecoutez la parole du SEIGNEUR ! Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl, au sujet d'Achab, fils de Qolaya, et au sujet de SeÂdeÂcias, fils de MaaseÂya, qui vous annoncent en propheÁtes le mensonge en mon nom : Je les livre Áa Nabuchodonosor, roi de Babylone, et il les fera abattre sous vos yeux. | On tirera d'eux une maleÂdiction pour tous les exileÂs de Juda qui sont Áa Babylone, en disant : Que le SEIGNEUR te traite comme SeÂdeÂcias et comme Achab, que le roi de Babylone a fait roÃtir au feu ! | Car ils ont commis une folie en IsraeÈl, en se rendant coupables d'adulteÁre avec la femme de leur prochain, et ils ont profeÂre le mensonge en mon nom, alors que je ne leur avais pas donne d'ordre. Je le sais et j'en suis teÂmoin Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

$

$

13

985

25 26 27

28

$


JEÂREÂMIE 29±30

986 29 30 31

32

30 2 3

4 5

6

7

8

9

Sophonie, le preÃtre, lut cette lettre Áa JeÂreÂmie, le propheÁte. | Et la parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie : | Fais dire Áa tous les exileÂs : Voici ce que dit le SEIGNEUR au sujet de Shemaya de NeÂheÂlam : Parce que Shemaya vous parle en propheÁte sans que je l'aie envoyeÂ, et qu'il vous incite Áa mettre votre confiance dans un mensonge, | ainsi parle le SEIGNEUR : Je vais faire rendre des comptes Áa Shemaya de NeÂheÂlam et Áa ses descendants ; aucun des siens n'habitera au milieu de ce peuple, et il ne verra pas le bien que je ferai Áa mon peuple, Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð car il a appele Áa la subversion contre le SEIGNEUR. De l'angoisse au salut Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEIGNEUR : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl : Ecris dans un livre toutes les paroles que je t'ai dites. | Les Á je jours viennent Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð ou reÂtablirai la situation de mon peuple, IsraeÈl et Juda, dit le SEIGNEUR ; je les rameÁnerai dans le pays que j'ai donne Áa leurs peÁres, et ils en prendront possession. Et voici les paroles que le SEIGNEUR a prononceÂes sur IsraeÈl et sur Juda : Ainsi parle le SEIGNEUR : Nous entendons un bruit de deÂroute ; c'est la frayeur, il n'y a plus de paix. Informez-vous, je vous prie, voyez si un maÃle accouche ! Pourquoi ai-je vu tous les hommes les mains sur les reins, comme une femme en travail ? Pourquoi tous les visages sont-ils devenus livides ? Malheur ! Ce jour est grand, aucun autre n'est comme lui. C'est un temps de deÂtresse pour Jacob ; mais il en sortira sauveÂ. En ce jour-laÁ Ð deÂclaration du SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes Ð je briserai le joug qu'il fait peser sur ton cou, j'arracherai tes liens, et des Âetrangers ne t'asserviront plus. | Ils serviront le

aÁ JeÂreÂmie : litt. aux oreilles de JeÂreÂmie ; autre traduction en preÂsence de JeÂreÂmie ; cf. 36.6n. 30 1.2n. 31 Cf. v. 9 ; 13.25+ ; 14.14+ ; 28.15. Ð parle en propheÁte 2.8n. 32 il ne verra pas (comme en Ps 22.18n) le bien (ou le bonheur) ; cf. 17.6. Ð deÂclaration... : la fin du v. est omise par LXX . Ð subversion 28.16+ ; Dt 13.6n.

10

11

12

13

14

15

16

29

$

9 10

$

30 2 3 5

1.2n ; 21.1. 36.2n ; 51.60 ; Es 8.1 ; 30.8. je reÂtablirai... v. 18 ; 29.14n. Ð dans le pays... 12.15+ ; 16.15 ; Za 10.10. Cf. 8.15. Ð un bruit : autre traduction des cris. Ð deÂroute : le verbe apparente est traduit par troubler au v. 10. Ð il n'y a plus de paix ou plus rien ne va (4.10n). Informez-vous : litt. demandez ; 18.13. Ð comme une femme en travail 4.31+ ; cf. Es 21.3. Malheur ! l'interjection correspondante (aussi en 47.6) est ici absente de LXX ; elle est traduite par quel malheur pour en 22.13,18 ; 23.1 ; 34.5 ; 48.1 ; 50.27 ; cf. Es 1.24n. Ð Ce jour est grand : cf. Jl 2.11 ; So 1.14. Ð aucun autre : cf. Dn 12.1 ; Ap 16.18. Ð temps de deÂtresse 14.8. Ð Jacob 2.4+. ton cou... : LXX leur cou... leurs liens... ne les asserviront plus ; cf. 2.20 ; 28.11 ; Lv 26.13 ; Es 9.3 ; 10.27 ; 14.25 ; Ez 34.27 ; Na 1.13 ; Ps 107.14. Ð ne t'asserviront plus : ou ne te soumettront plus $

6 7

$

8

11

1

12 13 14

SEIGNEUR, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai. Et toi, Jacob, mon serviteur, n'aie pas peur ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Ne sois pas terrifieÂ, IsraeÈl ! Car je te sauve de la terre lointaine Á elle est captive ; et ta descendance du pays ou Jacob reviendra, il jouira du calme et de la tranquilliteÂ, et il n'y aura personne pour le troubler. Car je suis avec toi Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð pour te sauver ; j'exterminerai toutes les nations parmi lesquelles je t'ai disperseÂ, mais toi, je ne t'exterminerai pas ; cependant je te corrigerai avec ÂequiteÂ, je ne t'innocenterai pas. Plaie et gueÂrison Ainsi parle le SEIGNEUR : Ton deÂsastre est incurable, ta plaie est douloureuse. Personne ne deÂfend ta cause, personne ne bande ta plaie ; de remeÁde efficace, il n'en est pas pour toi. Tous ceux qui t'aimaient t'oublient, ils ne te cherchent plus ; car je t'ai frappeÂe comme frappe un ennemi, je t'ai inflige une correction cruelle Áa cause de la multitude de tes fautes, du grand nombre de tes peÂcheÂs. Pourquoi crier sur ton deÂsastre, sur ta douleur incurable ? C'est Áa cause de la multitude de tes fautes, du grand nombre de tes peÂcheÂs que je t'ai fait cela. C'est pourquoi tous ceux qui te deÂvorent seront deÂvoreÂs ; tous tes adversaires, tous, iront en captivite ; ceux qui te saccagent seront saccageÂs, et je livrerai au pillage tous ceux qui te pillent. (cf. 25.14) ; le meÃme verbe est traduit par servir au v. 9. Ils serviront : cf. Ex 3.12 ; Lc 1.74. Ð et David... 23.5s ; Ez 34.23 ; 37.24 ; Os 3.5. Cf. 42.11 ; 46.27s ; Es 43.1,5s,13s ; 44.2. Ð Ne sois pas terrifie 1.17. Ð de la terre lointaine : litt. du lointain. Ð personne pour le troubler ou pour le faire trembler ; cf. Lv 26.6 ; Ez 34.28 ; Mi 4.4 ; So 3.13 ; Jb 11.19. je suis avec toi 1.8+. Ð j'exterminerai : cf. Na 1.9. Ð disperse 9.15+. Ð je ne t'exterminerai pas... 4.27+ ; cf. Am 9.8-9+. Ð je te corrigerai... : cf. 10.24n. Ð t'innocenterai pas : cf. Ex 34.7 ; Nb 14.18 ; Na 1.3 ; Ps 99.8. deÂsastre ou fracture, de meÃme au v. 15 ; voir 4.6n ; 6.14n. Ð incurable 15.18+. Ð plaie 10.19+. Ð Cf. Es 1.6 ; Na 3.19. Cf. Ez 30.21. ceux qui t'aimaient : cf. 22.20n ; Lm 1.2,19. Ð comme frappe un ennemi Jb 19.11. Ð une correction cruelle 5.3+. Ð aÁ cause de la multitude... : cf. 5.6 ; 7.12. Ð du grand nombre : autre traduction de la gravite ; meÃme possibilite au v. 15. Ð Voir peÂche . Pourquoi crier : autres traductions pourquoi te plaindre... ? comme tu cries... ! L'ensemble du v. est absent de LXX ; cf. v. 12,14. ceux qui te deÂvorent : cf. 2.3 ; 10.25+. Ð tous tes adversaires, tous : un ms heÂbreu et plusieurs versions anciennes omettent la reÂpeÂtition. Ð en captivite : cf. Es 20.4 ; Na 3.10. Ð saccagent / pillent : cf. Es 33.1 ; Na 2.11n. $

15

$

16


JEÂREÂMIE 30±31

Car je te reÂtablirai, je te gueÂrirai de tes plaies Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

17

les projets de son cúur. Dans la suite des temps vous en aurez l'intelligence.

ReÂinstallation d'IsraeÈl dans son pays 31 En ce temps-laÁ Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð je serai le Dieu de tous les clans d'IsraeÈl, et eux, ils 2 seront mon peuple. | Ainsi parle le SEIGNEUR : Il a trouve graÃce dans le deÂsert, le peuple qui a surveÂcu Áa l'eÂpeÂe ; IsraeÈl marche vers la tranquilliteÂ. 3 Ð De loin le SEIGNEUR m'est apparu : Je t'aime d'un amour Âeternel ; c'est pourquoi je te conserve ma fideÂliteÂ. 4 Je te rebaÃtirai, et tu seras rebaÃtie, Du milieu d'eux s'eÂleÁvera la louange et le rire ; IsraeÈl jolie ! je les multiplierai, Tu auras encore tes tambourins pour parure et ils ne diminueront pas ; et tu sortiras au milieu des danses et des rires. je leur donnerai du poids, 5 Tu planteras encore des vignes et ils ne seront pas amoindris. dans les montagnes de Samarie ; Ses fils seront comme au temps jadis, les planteurs profiteront de ce qu'ils ont planteÂ. sa communaute se maintiendra devant moi, 6 Car il est un jour et je ferai rendre des comptes Áa tous ses oppresÁ les gardes crient dans la reÂgion montagneuse ou seurs. d'EphraõÈm : Son prince sera issu de lui, Montons Áa Sion son chef sortira de son propre sein ; vers le SEIGNEUR, notre Dieu ! je le ferai approcher, et il s'avancera vers moi ; 7 Car ainsi parle le SEIGNEUR : qui donc prendrait de lui-meÃme le risque Poussez des cris de joie pour Jacob, de s'avancer vers moi ? Âeclatez d'alleÂgresse en teÃte des nations ! Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Vous serez mon peuple, Faites-vous entendre, louez, dites : et moi, je serai votre Dieu. SEIGNEUR, sauve ton peuple, le reste d'IsraeÈl ! La tempeÃte du SEIGNEUR 8 Ð Je les rameÁne du pays du nord, C'est la tempeÃte du SEIGNEUR : je les rassemble des confins de la terre ; la fureur se deÂchaõÃne, parmi eux sont l'aveugle et le boiteux, la tempeÃte fait rage, la femme enceinte comme la femme en travail ; elle tournoie sur la teÃte des meÂchants. c'est une grande assembleÂe qui revient ici. 9 La coleÁre ardente du SEIGNEUR ne s'en retourIls arrivent en pleurant, nera pas, et je les conduis dans leurs supplications ; jusqu'aÁ ce qu'il ait accompli et reÂalise je les meÁne vers des cours d'eau, Renouveau du peuple de Dieu Puisqu'ils t'appellent « Bannie » Ð c'est Sion Ð « Celle que personne ne cherche », ainsi parle le SEIGNEUR : Je reÂtablis la situation des tentes de Jacob, j'ai compassion de ses demeures ; la ville sera rebaÃtie sur ses ruines, le palais sera de nouveau Áa sa place.

18

19

20

21

22

23

24

17

je te reÂtablirai : cf. 8.22n ; 33.6 ; voir aussi Es 30.26. Ð Bannie 23.2n ; cf. Es 54.6. Ð c'est Sion : LXX c'est notre butin. Je reÂtablis v. 3 ; 29.14n ; cf. 31.4 ; Am 9.11. Ð sur ses ruines : litt. sur son tell, terme qui deÂsigne encore, en archeÂologie, une colline artificielle composeÂe de plusieurs couches de ruines reÂsultant de destructions et de reconstructions successives ; de meÃme en 49.2 (tertre). Ð sera de nouveau aÁ sa place : autre traduction sera reconstruit selon son plan. louange ou action de graÃces, le meÃme terme est rendu par reconnaissance en 17.26+ ; cf. Es 51.3n ; Ps 26.7n ; Ne 12.31n. Ð le rire : litt. la voix (ou le bruit) de ceux qui s'amusent, ou de ceux qui jouent de la musique. Ð je les multiplierai 3.16+ ; 29.6 ; cf. Lv 26.9 ; Ez 36.11,37 ; 37.26. Ð je leur donnerai du poids : autre traduction je les glorifierai . comme au temps jadis : cf. Es 1.26. Ð je ferai rendre des comptes... 6.15n ; cf. 2.3+ ; 25.12. prince 14.3n. Ð issu de lui : cf. Dt 17.15 ; Za 10.4. Ð son chef : autres traductions celui qui le dominera ou qui le gouvernera ; meÃme terme en 51.46. Ð je le ferai approcher : cf. Ps 65.5 ; Dn 7.13. Ð qui... : litt. quel est celui qui engagerait son propre cúur, ce qui signifie probablement qui risquerait sa vie ? cf. Ex 33.20 ; Jg 6.22s ; 13.22 ; Es 6.5 ; voir aussi Nb 8.19 ; Est 4.11. 7.23+. la fureur : absent de LXX ; cf. 23.19-20n. Voir cúur . $

18

19

3

4

$

20 21

22 23 24

31 2

987

$

5

$

6 7

8

$

je serai le Dieu... 7.23+ ; 31.33. Ð clans 1.15n ; cf. Ap 21.3. Il a trouve graÃce ou faveur (Pr 12.2) : LXX j'ai trouve (le peuple ?) chaud dans le deÂsert ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire il l'a trouve campe dans le deÂsert ; cf. Dt 1

$

$

32.10 ; Os 2.16. Ð IsraeÈl marche : en modifiant les voyelles de la lecture traditionnelle on pourrait aussi comprendre : Il (Dieu) a conduit IsraeÈl ; sur l'ensemble cf. 2.6s. Ð la tranquillite : litt. sa tranquillite ou son repos ; cf. 50.34. De loin... : on pourrait aussi comprendre autrefois le SEIGNEUR s'est montreÂ... Ð m'est apparu : LXX lui est apparu. Ð amour / fideÂlite (ou bienveillance, attachement ) : cf. 2.2n ; 33.11 ; Dt 4.37+ ; Es 43.4 ; Ml 1.2. Ð eÂternel ou perpeÂtuel. Ð je te conserve ma fideÂlite Ps 36.11 ; 109.12 ; certains comprennent je t'ai attireÂe par la fideÂlite ; cf. Os 11.4. Je te rebaÃtirai... : cf. v. 18 ; voir aussi 1.10+ ; 12.16n ; 30.18s ; Gn 2.22n. Ð IsraeÈl jolie : litt. vierge d'IsraeÈl ; cf. v. 21 ; 14.17+ ; 18.13. Ð tambourins Ex 15.20 ; Jg 11.34 ; 1S 18.6 ; Ez 28.13n ; Ps 149.3. Ð des danses et des rires : litt. de la danse de ceux qui s'amusent ; autre traduction des danses et de la musique ; cf. 30.19. Tu planteras 1.10+ ; cf. Dt 28.30 ; Es 65.21s ; Am 5.11 ; 9.13. Ð Voir Samaritains . Cf. 4.15s ; 50.4s ; Es 2.2s ; 27.13 ; Ps 122.1. Ð Montons : litt. levezvous, montons. en teÃte des nations : autres traductions pour le chef des nations, pour la premieÁre des nations ; cf. Am 6.1n (terme apparenteÂ). Ð SEIGNEUR, sauve : cf. Ps 28.9 ; Mt 21.9n// ; LXX le Seigneur a sauve son peuple. Ð le reste d'IsraeÈl 11.23+. Je les rameÁne 23.3+. Ð du pays du nord 1.14n ; 3.18. Ð aveugle / boiteux 2S 5.6,8 ; Es 35.5s ; Mi 4.6s ; So 3.19. Ð la femme enceinte... 4.31+. Ils arrivent (LXX ils eÂtaient partis) en pleurant ; cf. 50.4s ; Ps 126.1-6. Ð leurs supplications : cf. 3.21 ; LXX la consolation (cf. 16.7). Ð vers des cours d'eau : le terme traduit ici par cours d'eau est traduit par oued au v. 40 ; cf. Dt 8.7 ; 10.7 ; voir aussi

9


JEÂREÂMIE 31

988

Á ils ne peuvent treÂbupar un chemin tout droit ou cher ; car je suis un PeÁre pour IsraeÈl, et EphraõÈm est mon premier-neÂ. 10

11 12

13

14

15

16

10

11

12

13

Le deuil change en gaiete Nations, Âecoutez la parole du SEIGNEUR, et proclamez-la dans les Ãõles lointaines ! Dites : Celui qui a disseÂmine IsraeÈl le rassemblera et il le gardera comme un berger son troupeau. Car le SEIGNEUR libeÁre Jacob, il le reprend Áa un plus fort que lui. Ils viendront et pousseront des cris de joie sur la hauteur de Sion ; ils afflueront vers les biens du SEIGNEUR, le bleÂ, le vin, l'huile, le petit beÂtail et le gros beÂtail ; leur vie sera comme un jardin abreuveÂ, et ils ne deÂpeÂriront plus. Alors la jeune fille se reÂjouira dans la danse, jeunes gens et vieillards se reÂjouiront ensemble ; je changerai leur deuil en gaiete et je les consolerai ; je les reÂjouirai apreÁs leurs tourments. Je gorgerai les preÃtres de graisse, et mon peuple sera rassasie de mes biens Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Il y a de l'espeÂrance pour ton avenir Ainsi parle le SEIGNEUR : On entend des cris Áa Rama, des sanglots amers ; c'est Rachel qui pleure ses fils ; elle refuse de se laisser consoler au sujet de ses fils, car ils ne sont plus. Ainsi parle le SEIGNEUR : Cesse de sangloter, seÁche tes larmes ; Es 49.10. Ð un chemin tout droit ou tout plat Ps 107.7. Ð je suis un PeÁre... : cf. Ex 4.22 ; Dt 32.6 ; Os 11.1-3 ; 2Co 6.18. Ð EphraõÈm 7.15n ; 31.18,20 ; voir aussi 1Ch 5.1s (Joseph est le peÁre d'EphraõÈm). õÃles lointaines 2.10n ; cf. Es 49.1. Ð Celui qui a disseÂmineÂ... 4.11n ; 15.7n. Ð rassemblera (23.3)... comme un berger Es 40.11 ; Ez 34.12s ; Ps 23. libeÁre / reprend ou reÂdime, assure la reÂdemption de ; cf. Ex 6.6+ ; Es 35.9n ; 41.14 ; 51.10s. Ð un plus fort Es 49.25 ; Ps 35.10 ; Jb 5.15 ; cf. Mc 3.27//. sur la hauteur de Sion : cf. Es 2.2 ; Ez 20.40. Ð les biens (ou la bonteÂ) du SEIGNEUR : cf. 29.32 ; Os 3.5 ; Ps 65.12. Ð vin : autre traduction vin nouveau, cf. Gn 27.28n. Ð leur vie ou leur eÃtre, en heÂbreu leur neÂphesh ; cf. 2.24n. Ð comme un jardin abreuve Es 58.11. Cf. Ps 148.12. Ð la jeune fille : litt. la vierge, meÃme terme aux v. 4,21. Ð se reÂjouiront : dans le texte heÂbreu traditionnel le verbe est sous-entendu ; LXX a lu seront heureux, ce qui correspondrait en heÂbreu aÁ une autre vocalisation du mot traduit par ensemble (cf. comme v. 8,24). Ð je changerai leur deuil... Es 35.10 ; 61.3 ; Ps 30.12 ; 126.5. Je gorgerai... : litt. j'abreuverai (v. 12,25) de graisse le gosier (ou l'appeÂtit ; cf. Gn 1.20n ; Pr 6.30n) des preÃtres ; cf. 31.25 ; Ps 36.9. Ð de graisse ou de viandes grasses ; la graisse eÂtait consideÂreÂe comme la meilleure part (Lv 3.3n). Mt 2.18. Ð Rama en Benjamin (Jos 18.25 ; Jg 4.5), aÁ quelques kilomeÁtres au nord de JeÂrusalem, premieÁre eÂtape sur la route de l'exil (40.1ss) ; au lieu de aÁ Rama certains comprennent sur la hauteur, selon le sens du nom ; cf. 3.21 ; 9.9 ; 22.20 ; Jg 11.37s ; 1S 22.6n. Ð Rachel, meÁre de Benjamin (1.1n ; 6.1 ; cf. 1S 10.2) et grand-meÁre, par Joseph, d'EphraõÈm (v. 9,18,20) et de Manasse $

17

18

19

20

21

22

23

16 17 18 19

$

15

J'entends EphraõÈm qui se plaint : Tu m'as corrigeÂ, et j'ai Âete corrigeÂ, comme un taurillon qui n'est pas dresse ; rameÁne-moi, et je reviendrai, car tu es le SEIGNEUR (YHWH), mon Dieu. ApreÁs m'eÃtre deÂtourneÂ, j'ai eu du regret ; et apreÁs avoir Âete connu, Ãt je me frappe la cuisse, de deÂgou je suis honteux et confus, car je porte le deÂshonneur de ma jeunesse. Ð EphraõÈm est-il donc pour moi un fils cheÂri, un enfant choye ? Plus je parle de lui, plus son souvenir est vivace en moi ; c'est pourquoi mes entrailles freÂmissent pour lui. Oui, j'ai compassion de lui Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Reviens, IsraeÈl ! Dresse tes signaux, place tes poteaux, prends garde Áa la route, Áa la voie que tu suis... Reviens, IsraeÈl jolie, reviens dans ces villes qui sont Áa toi ! Jusqu'aÁ quand seras-tu errante, fille rebelle ? Car le SEIGNEUR creÂe une chose nouvelle sur la terre. La femme recherche l'homme ! ReÂtablissement de Juda Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Voici encore ce que l'on dira au pays (cf. 1.1n ; Gn 30.23s ; 35.15-18 ; 41.51s). Ð ils ne sont plus : litt. il n'est plus, ce qui signifie peut-eÃtre il n'y en a plus un seul. Cesse... : litt. retiens ta voix des sanglots et tes yeux des larmes : cf. Ap 7.17 ; 21.4. Ð une reÂcompense 2Ch 15.7 ; cf. Ap 14.13. 29.11. EphraõÈm v. 9+. Ð qui se plaint 3.21 ; 15.5n. Ð j'ai eÂte corrige : cf. 5.3+ ; 10.24n. Ð rameÁne-moi... : cf. 15.19+ ; 17.14 ; Ps 80.4 ; Lm 5.21. ApreÁs m'eÃtre deÂtourne : on pourrait aussi comprendre apreÁs eÃtre revenu ; LXX apreÁs ma captiviteÂ. Ð j'ai eu du regret : autre traduction j'ai eÂte console ; j'ai eÂte satisfait ; j'ai eu pitie ; j'ai change d'avis. Ð avoir eÂte connu : autre traduction m'eÃtre connu moimeÃme ; certains modifient la vocalisation traditionnelle du texte heÂbreu pour lire apreÁs avoir eÂte informeÂ. Ð de deÂgouÃt (sousentendu dans le texte) je me frappe la cuisse Ez 21.17. Ð le deÂshonneur de ma jeunesse 22.21s ; 32.30. Cf. v. 3,9 ; Es 49.15 ; 63.9 ; Os 11.8s ; Lm 3.32 ; Mt 3.17// ; Lc 15.11-32. Ð je parle de lui : autre traduction je parle contre lui. Ð son souvenir est vivace en moi ou je dois faire mention de lui, comme en 20.9. prends garde : litt. mets ton cúur . Ð que tu suis : une autre lecture traditionnelle pourrait signifier que je suis. Ð IsraeÈl jolie v. 4n. errante : le terme heÂbreu a peut-eÃtre une connotation de stupidite ; cf. 4.22. Ð creÂe une chose nouvelle : cf. Es 41.20 ; 43.19 ; 48.6s ; 2Co 5.17. Ð sur la terre ou dans le pays. Ð La femme... : litt. une femelle entoure (ou assieÁge, peut-eÃtre au sens de circonvient) un homme. Certains comprennent que deÂsormais c'est IsraeÈl qui fera la cour aÁ son Dieu, c.-aÁ-d. qui le recherchera avec ferveur ; cf. 30.6 ; Dt 32.10. reÂtabli leur situation 29.14n. Ð domaine de la justice ou juste domaine 50.7 ; cf. 10.25n ; Ex 15.13. Ð montagne de la saintete $

20

$

14

car il y aura une reÂcompense pour tes actions Ð deÂclaration du SEIGNEUR : ils reviendront du pays de l'ennemi. Il y a de l'espoir pour ton avenir Ð deÂclaration du SEIGNEUR : tes fils reviendront dans leur territoire.

21

22

23

$

$

$


JEÂREÂMIE 31

989

Les principales alliances de Dieu dans l'Ancien Testament ALLIANCE

REÂFEÂRENCES

CONTENU

Avec NoeÂ

Gn 9.8-17 ; cf. 6.18

Dieu promet de ne plus deÂtruire la l'arc-en-ciel vie sur la terre par un deÂluge

Avec Abraham

Gn 15.9-21 ; cf. Ps 105.9

Dieu promet le pays aÁ Abraham et aÁ ses descendants

Avec Abraham

Gn 17

Dieu promet aÁ Abraham des des- la circoncision cendants et le pays, si Abraham et ses descendants lui restent fideÁles

Avec IsraeÈl (au SinaõÈ)

Ex 19±24 ; cf. 34.10ss ; Dt 4±5 ; 9 ; Jos 23.16 ; 24.25 ; Jr 11.2ss ; Ez 16.8,59ss ; Esd 10.3 ; 2Ch 34.30ss

Dieu promet protection et beÂneÂ- le sabbat ? diction au peuple, si celui-ci ob- (Ex 31.16) serve sa loi

Avec PhineÂas

Nb 25.10-13 ; cf. Jr 33.20s ; Ml 2.4s,8 ; Ne 13.29

Dieu promet aÁ la famille du preÃtre PhineÂas un sacerdoce perpeÂtuel

Avec David

2S 7.5-16 ; cf. 23.4 ; Es 55.3 ; Jr 33.20s ; Ps 89.4ss

Dieu promet au roi David une dynastie perpeÂtuelle

L'alliance nouvelle

Jr 31.31-34 ; cf. 32.40 ; Ez 16.59ss ; 37.26

Dieu promet aÁ IsraeÈl le pardon de ses fautes et se propose d'inscrire sa loi dans le cúur de chacun

SIGNE

La deÂcouverte de nombreux textes de traiteÂs politiques du Moyen-Orient ancien a conduit plusieurs auteurs aÁ distinguer deux cateÂgories d'alliance entre supeÂrieur et infeÂrieur : 1) concession royale : cession de terre ou de quelque autre beÂneÂfice qu'un souverain accorde aÁ un serviteur ou aÁ un sujet fideÁle, en reÂcompense d'un acte exceptionnel. Cette concession est normalement perpeÂtuelle et inconditionnelle, mais dans certains cas les descendants du beÂneÂficiaire initial ne sont admis aÁ en profiter que s'ils imitent la fideÂlite de leur anceÃtre (cf. 1S 8.14 ; 22.7 ; 27.6 ; Est 8.1). 2) pacte de vassalite : protocole deÂfinissant les relations entre un suzerain et ses vassaux. Le suzerain y revendique une souverainete absolue et exige de son vassal une fideÂlite indeÂfectible : le vassal doit « aimer » et « servir » son suzerain. Le suzerain promet de proteÂger le royaume et la dynastie de son vassal, aÁ condition que celui-ci reste fideÁle. Le vassal fait solennellement alleÂgeance au suzerain et se deÂclare preÃt aÁ le servir sans reÂserve. Il promet de ne faire appel aÁ aucune autre protection que la sienne. Le vassal appelle son suzerain « seigneur » (« maõÃtre ») ou « peÁre », se consideÂrant comme son « serviteur » ou son « fils » (cf. Jos 9.6,8 ; Ez 17.13-18 ; Os 12.1). Les alliances divines de la Bible peuvent correspondre aÁ ces deux types d'alliance : ainsi les alliances avec Abraham (surtout en Gn 15) ou David semblent concËues sur le modeÁle de la concession royale, tandis que l'alliance avec IsraeÈl au SinaõÈ, en particulier dans le DeuteÂronome, rappelle plutoÃt les pactes de vassaliteÂ. Toutefois il est difficile de tracer une frontieÁre nette entre les deux cateÂgories. A coÃte de ces alliances entre supeÂrieur et infeÂrieur, il y a aussi des alliances entre pairs qui scellent une amitie ou une relation de respect mutuel. Les contractants s'y consideÁrent comme des « freÁres » (cf. Gn 31.43ss ; 1S 18.3 ; 20.8 ; 23.18 ; 1R 5.26). Les promesses incluses dans les alliances conditionnelles sont assorties de maleÂdictions potentielles. On demande aux dieux d'eÃtre teÂmoins de l'alliance et de reÂaliser les maleÂdictions en cas de violation de ses clauses.

24 25 26

24

de Juda et dans ses villes, quand j'aurai reÂtabli leur situation : Que le SEIGNEUR te beÂnisse, domaine de la justice, montagne de la saintete ! | LaÁ s'eÂtabliront Juda et toutes ses villes, les laboureurs comme ceux qui transhument le troupeau. | Car j'abreuve celui qui est ÂepuiseÂ, et je rassasie tous ceux qui deÂpeÂrissent. | Ð LaÁ-dessus je me suis reÂveille et

ou montagne sacreÂe, montagne du sanctuaire ; cf. Es 2.2+ ; Ez 20.40+ ; Ps 2.6+. LaÁ s'eÂtabliront... : certains comprennent ils s'y eÂtabliront, dans Juda et dans toutes ses villes... Ð les laboureurs (14.4) comme ceux... : sans doute les plus pauvres, seÂdentaires ou nomades.

j'ai ouvert les yeux ; mon sommeil m'avait Âete bien doux ! 27

Dieu vigilant pour baÃtir et pour planter Les jours viennent Ð deÂclaration du SEIÁ j'ensemencerai la maison d'IsraeÈl et GNEUR Ð ou la maison de Juda d'une semence d'humains et

Cf. Es 28.12 ; 40.30s ; Ps 36.9 ; 107.9 ; Mt 11.28 ; Jn 4.14s. Ð celui qui est eÂpuise / tous ceux qui deÂpeÂrissent : litt. l'eÃtre eÂpuise / tout eÃtre deÂpeÂrissant, cf. v. 12n.  ; cf. Za 4.1s. 26 j'ai ouvert les yeux : litt. j'ai regarde 27 Cf. 30.19 ; Ez 36.11,37s ; Os 2.25. 25


JEÂREÂMIE 31±32

990 28

29

30

31 32

33

34

35

36

37

28 29 30 31 32 33

34

d'une semence de beÃtes. | Et comme j'ai veille sur eux pour deÂraciner, pour deÂmolir, pour raser, pour faire disparaõÃtre et pour mettre Áa mal, ainsi je veillerai sur eux pour baÃtir et pour planter Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | En ces jours-laÁ, on ne dira plus : « Les peÁres ont mange des raisins verts, et ce sont les fils qui ont mal aux dents. » Chacun mourra pour sa propre faute : tout homme qui mange des raisins verts, c'est lui-meÃme qui aura mal aux dents. La nouvelle alliance Les jours viennent Ð deÂclaration du SEIÁ je conclurai avec la maison d'IsraeÈl GNEUR Ð ou et la maison de Juda une alliance nouvelle, | non pas comme l'alliance que j'ai conclue avec leurs peÁres, Á je les ai saisis par la main pour les faire le jour ou sortir d'Egypte, alliance qu'ils ont rompue, bien que je sois leur maõÃtre Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | Mais voici l'alliance que je conclurai avec la maison d'IsraeÈl, apreÁs ces jours-laÁ Ð deÂclaration du SEIGNEUR : Je mettrai ma loi au dedans d'eux, je l'eÂcrirai sur leur cúur ; je serai leur Dieu, et eux, ils seront mon peuple. | Celui-ci n'instruira plus son prochain, ni celui-laÁ son freÁre, en disant : « Connaissez le SEIGNEUR ! » Car tous me connaõÃtront, depuis le plus petit d'entre eux jusqu'au plus grand Ð deÂclaration du SEIGNEUR. Je pardonnerai leur faute, je ne me souviendrai plus de leur peÂcheÂ.

38

39 40

j'ai veille 1.11n-12n. Ð pour deÂraciner... 1.10+ ; cf. 32.42. Cf. Ez 18.2s ; voir aussi Ex 20.5 ; 34.7. pour : autres traductions dans ; par ; aÁ cause de ; cf. 32.18 ; voir aussi Dt 24.16 ; 2R 14.6 ; Ez 3.18n ; 18.4,20. He 8.8-13 ; 10.16s. Ð une alliance (cf. Es 55.3 ; Os 2.20) nouvelle v. 22 ; Es 42.9 ; Lc 22.20 ; 1Co 11.25 ; 2Co 3.6 ; He 9.15. rompue 11.10+ ; cf. Dt 29.24. Ð leur maõÃtre ou leur eÂpoux, leur mari, selon les sens possibles de l'heÂbreu ba'al ; cf. 3.14n. Voir loi . Ð je l'eÂcrirai sur leur cúur : cf. 17.1+ ; Dt 5.22 ; 6.6 ; Rm 2.15 ; 2Co 3.3 ; voir aussi Es 51.7 ; Rm 8.2 ; 1Jn 3.9. Ð je serai leur Dieu... 7.23+ ; cf. 31.1 ; Za 13.9. n'instruira plus : cf. Mt 23.8 ; 1Jn 2.20,27. Ð tous me connaõÃtront : cf. 9.23+ ; 24.7 ; Es 11.9 ; 54.13 ; Lc 1.77 ; Jn 6.45. Ð depuis le plus petit... : cf. 5.4s ; 6.11,13. Ð Je pardonnerai... 50.20 ; 1R 8.50 ; Es 43.25 ; Rm 11.27. Ð Voir peÂche . Dans LXX les v. 35-37 se preÂsentent dans un ordre diffeÂrent (v. 36,37,35). Ð Cf. Gn 1.16 ; Am 5.8 ; Ps 136.7-9 ; 148.2-6. Ð les prescriptions ou les lois , meÃme mot au v. 36 et en 33.25 (le terme est absent de LXX) ; certains comprennent les phases de la lune... Ð qui agite la mer... Es 51.15n ; Jb 26.12n. Ð dont le nom ... 10.16+. Cf. 33.25s. Ð pour toujours : litt. tous les jours. Cf. Es 40.12-16 ; Pr 30.4. Ð toute la descendance : LXX la descendance ; cf. Rm 11.2. Cf. Za 14.9s. Ð tour de HananeÂel, probablement sur l'enceinte de JeÂrusalem, au nord Ne 3.1 ; 12.39. Ð porte de l'Angle, aÁ

39 40

$

$

$

32 2 3 4 5

$

38

l'ouest ou au nord-ouest 2R 14.13 ; 2Ch 25.23 ; 26.9. Gareb et Goath, lieux non identifieÂs. la valleÂe des cadavres : cf. 2.23n ; 7.31ns. Ð cendres grasses : comme en Lv 1.16 ; cf. 1R 13.3n. Ð les terrasses : traduction incertaine ; cf. l'emploi du meÃme mot (selon l'une des lectures traditionnelles) en Dt 32.32 (terroir) ; 2R 23.4 (terrains, dans un contexte comparable) ; Es 16.8 (campagnes). Ð l'oued CeÂdron, aÁ l'est de JeÂrusalem. Ð porte des Chevaux : cf. 2R 11.16 ; Ne 3.28. Ð consacreÂes au SEIGNEUR : cf. Ez 45.1 ; Jl 4.17 ; Za 14.20s ; voir saint . Ð deÂracine / rase : cf. 1.10+ ; 12.14-17 ; 18.7,14 ; Am 9.15. $

$

$

36 37

La nouvelle JeÂrusalem Les jours viennent Ð deÂclaration du SEIÁ la ville sera rebaÃtie pour le SEIGNEUR, GNEUR Ð ou depuis la tour de HananeÂel jusqu'aÁ la porte de l'Angle. | Le cordeau d'arpentage se tendra encore en ligne droite jusqu'aÁ la colline de Gareb, puis tournera vers Goath. | Toute la valleÂe des cadavres et des cendres grasses, et toutes les terrasses jusqu'aÁ l'oued CeÂdron, jusqu'aÁ l'angle de la porte des Chevaux, Áa l'est, seront consacreÂes au SEIGNEUR ; rien n'y sera jamais plus deÂracine ni raseÂ.

JeÂreÂmie racheÁte le champ de son oncle Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEI32 Áme anneÂe de SeÂdeÂcias, roi de Juda. GNEUR, la dixie C'eÂtait la dix-huitieÁme anneÂe de Nabuchodonosor. 2 L'armeÂe du roi de Babylone assieÂgeait alors JeÂrusalem, et JeÂreÂmie, le propheÁte, Âetait deÂtenu dans la cour de la garde, dans la maison du roi de Juda. 3 Se ÂdeÂcias, roi de Juda, l'avait fait placer en deÂtention, en disant : Pourquoi annonces-tu en propheÁte : Ainsi parle le SEIGNEUR : Je livre cette 4 ville au roi de Babylone, et il la prendra ; | Se ÂdeÂcias, Ordre de la nature roi de Juda, n'eÂchappera pas aux ChaldeÂens ; il sera et fideÂlite de Dieu livre au roi de Babylone, il lui parlera et le verra face 5 Á Á il Ainsi parle le SEIGNEUR, a face ; | on emmeÁnera SeÂdeÂcias Áa Babylone, ou celui qui donne le soleil pour Âeclairer le jour, restera jusqu'aÁ ce que j'intervienne pour lui Ð deÂles prescriptions de la lune et des Âetoiles pour claration du SEIGNEUR. Si vous faites la guerre aux Âeclairer la nuit, ChaldeÂens, vous ne vaincrez pas. 6 JeÂreÂmie dit : La parole du SEIGNEUR me parvint : celui qui agite la mer et fait gronder ses flots, 7 Haname Âel, fils de ton oncle Shalloum, vient te lui dont le nom est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : trouver pour te dire : AcheÁte mon champ qui est Áa Anatoth, car tu as le droit de reÂdemption pour Si ces prescriptions venaient Áa cesser devant moi 8 l'acheter. | Haname Âel, fils de mon oncle, vint me Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð la descendance d'IsraeÈl aussi cesserait trouver Ð selon la parole du SEIGNEUR dans la cour de la garde Ð et il me dit : AcheÁte, je te prie, mon pour toujours d'eÃtre une nation devant moi. champ qui est Áa Anatoth, au pays de Benjamin, car Ainsi parle le SEIGNEUR :

$

35

Si le ciel, en haut, pouvait Ãetre mesureÂ, si les fondations de la terre, en bas, pouvaient Ãetre sondeÂes, alors je rejetterais toute la descendance d'IsraeÈl, Áa cause de tout ce qu'ils ont fait Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

Parole... 1.2n ; 30.1. Ð dixieÁme anneÂe de SeÂdeÂcias (1.3n) : c.-aÁ-d. en 588/7 av. J.-C. ; cf. v. 2 ; 21.3s ; 25.1 ; 37.5s ; 39.1. Ð dixhuitieÁme anneÂe... 52.29. assieÂgeait 34.1 ; 52.4 ; 2R 25.1 ; Ez 24.2. Ð eÂtait deÂtenu... v. 8,12 ; 33.1 ; 37.15,20s ; 38.6,13,28 ; 39.14s ; Ne 3.25. en propheÁte 2.8n. Ð Je livre cette ville... 21.10 ; 38.3. il lui parlera... litt. sa bouche parlera avec sa bouche et ses yeux verront ses yeux ; cf. 21.7 ; 34.2s ; 2R 25.6. on emmeÁnera : litt. il (le roi de Babylone) emmeÁnera. Ð que j'intervienne pour lui : on pourrait aussi comprendre contre lui (cf. 6.15n) ; voir cependant 27.22 ; 34.5 ; la fin du v. est absente de LXX . Ð vous ne vaincrez pas : cf. 37.9s ; 2Ch 13.12. Cf. 13.1+. aÁ Anatoth 1.1n ; 11.21. Ð droit (ou devoir) de reÂdemption : cf. Lv 25.25 ; Rt 2.20n ; 4.4 ; voir aussi Ex 6.6+. Ð Cf. Mt 27.10. 1

$

$

6 7

$


JEÂREÂMIE 32

9 10 11 12

13 14

15

16

17 18

19

20

21

9 10 11

12

13 14 15 17 18

tu as le droit de possession et de reÂdemption ; acheÁte-le ! Je reconnus que c'eÂtait la parole du 22 SEIGNEUR. | J'achetai Áa HanameÂel, fils de mon oncle, le champ qui est Áa Anatoth, et je lui pesai 23 l'argent, dix-sept sicles d'argent. | J'eÂcrivis un contrat que je scellai, je pris des teÂmoins et je pesai l'argent dans une balance. | Je pris ensuite le contrat d'achat, celui qui Âetait scelleÂ, avec l'acte et les clauses, ainsi que celui qui Âetait ouvert, | et je remis 24 le contrat d'achat Áa Baruch, fils de NeÂriya, fils de MahseÂya, Áa la vue de HanameÂel, fils de mon oncle, Áa la vue des teÂmoins qui avaient signe le contrat d'achat, et Áa la vue de tous les JudeÂens qui Âetaient 25 dans la cour de la garde. | Et je donnai en leur preÂsence cet ordre Áa Baruch : | Ainsi parle le SEIÂes, le Dieu d'IsraeÈl : GNEUR (YHWH) des Arme Prends ces contrats, ce contrat d'achat, celui qui est scelle et ce contrat qui est ouvert, et mets-les 26-27 dans un reÂcipient de terre, pour qu'ils se conservent longtemps. | Car ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) 28 des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : On acheÁtera encore des maisons, des champs et des vignes dans ce pays. ApreÁs avoir remis le contrat d'achat Áa Baruch, fils 29 de NeÂriya, j'adressai cette prieÁre au SEIGNEUR : La prieÁre de JeÂreÂmie Ah ! Seigneur DIEU, c'est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande puissance, par ton bras Âetendu : rien n'est Âetonnant de ta part. | Tu agis avec fideÂlite jusqu'aÁ la millieÁme geÂneÂration ; pour la faute des peÁres, tu paies de retour leurs fils apreÁs eux, directement. Tu es le Dieu grand et vaillant, dont le nom est le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes. | Tes projets sont grands et tes hauts faits magnifiques ; tu as les yeux ouverts sur toutes les voies des Ãetres humains, pour donner Áa chacun selon ses voies, selon le fruit de ses agissements. | Tu as fait paraõÃtre des signes et des prodiges en Egypte, jusqu'aÁ ce jour, en IsraeÈl et dans l'humaniteÂ, et tu t'es fait un nom Ð voilaÁ pourquoi il en est ainsi en ce jour. | Tu as fait sortir d'Egypte IsraeÈl, ton peuple, avec des signes et des

dix-sept sicles & 165 g ; voir mesures , poids et monnaies. un contrat : litt. dans le livre ; cf. v. 44. Le contrat eÂtait probablement eÂcrit en deux exemplaires, l'un roule et scelle ou cachete (cf. Ap 5.1), donc tenu aÁ l'abri de toute alteÂration pour servir de teÂmoin en cas de deÂsaccord, l'autre ouvert pour la consultation courante (cf. v. 14). Ð avec l'acte et les clauses : litt. le commandement et les prescriptions, mots absents de LXX. Baruch : secreÂtaire (ou scribe ) de JeÂreÂmie v. 16 ; 36.4-32 ; 43.3 ; 45.1ss. Ð fils de NeÂriya... : cf. 51.59. Ð les JudeÂens : autre traduction les Juifs ; meÃme terme en 34.9 ; 38.19 ; 40.11s ; 41.3 ; 43.9 ; 44.1 ; 52.28ss (identique au nom propre Yehoudi, 36.14ss) ; cf. 2R 16.6n. en leur preÂsence : litt. sous leurs yeux. V. 11n. V. 43s. Cf. v. 21 ; 27.5. Ð rien n'est eÂtonnant... v. 27 ; Gn 18.14 ; Za 8.6 ; Mt 19.26. tu paies de retour (16.18n)... directement : litt. dans le sein (ou le giron) de leurs fils ; cf. 31.29s ; Ex 20.5s ; 34.7, Es 65.6ns. Ð le Dieu : heÂbreu 'El ; cf. Gn 21.33n. Ð et vaillant : autre traduction le HeÂros 20.11 ; cf. Dt 10.17 ; Es 9.5 ; 10.21 ; Ps 24.8,10. Ð dont le nom ... 10.16+. Tes projets... : litt. grand en conseil (cf. Es 5.19n ; 9.5) et abondant en hauts faits (cf. Ps 9.12 ; 66.5 ; 77.13) : voir Es 28.29. Ð tu as les yeux ouverts 16.17 ; cf. 11.20+ ; Pr 5.21. Ð pour donner aÁ chacun... 17.10+. $

31

32

33

34

20 21

prodiges, d'une main forte, d'un bras Âetendu, en inspirant une grande crainte. | Tu leur as donne ce pays que tu avais jure Áa leurs peÁres de leur donner, un pays ruisselant de lait et de miel. | Ils sont venus et ils en ont pris possession. Mais ils ne t'ont pas ÂecouteÂ, ils n'ont pas suivi ta loi, ils n'ont pas fait tout ce que tu leur avais ordonne de faire. Et c'est alors que tu as fait venir sur eux tout ce malheur ! On ÂeleÁve des remblais pour prendre la ville ; la ville sera livreÂe aux ChaldeÂens qui l'attaquent, vaincue par l'eÂpeÂe, par la famine et par la peste. La parole que tu as prononceÂe est arriveÂe, et tu le vois. NeÂanmoins, Seigneur DIEU, tu m'as dit : AcheÁte un champ pour de l'argent, prends des teÂmoins... Et la ville est livreÂe aux ChaldeÂens ! La reÂponse du SEIGNEUR aÁ JeÂreÂmie La parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie : | Je suis le SEIGNEUR (YHWH), le Dieu de tous. Y a-t-il rien qui soit Âetonnant de ma part ? | A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Je livre cette ville aux ChaldeÂens et Áa Nabuchodonosor, roi de Babylone, et il la prendra. | Les ChaldeÂens qui attaquent cette ville vont entrer, ils mettront le feu Áa cette ville et la Ãleront, avec les maisons sur les toits en terrasse bru desquelles on m'a contrarie en offrant de l'encens au Baal et en reÂpandant des libations pour d'autres dieux. | Car les IsraeÂlites et les JudeÂens n'ont fait, depuis leur jeunesse, que ce qui me deÂplaisait ; les IsraeÂlites n'ont fait que me contrarier par l'úuvre de leurs mains Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | Car elle est pour moi une cause de coleÁre et de fureur, Á on l'a baÃtie jusqu'aÁ ce cette ville, depuis le jour ou jour, Áa tel point que je vais l'eÂcarter de ma vue, | tant les IsraeÂlites et les JudeÂens m'ont contrarie par tout le mal qu'ils ont fait, eux, leurs rois, leurs princes, leurs preÃtres et leurs propheÁtes, les hommes de Juda et les habitants de JeÂrusalem. | Ils ne m'ont pas preÂsente leur face, mais leur dos ; j'ai eu beau les instruire, inlassablement, ils n'ont pas Âecoute de facËon Áa recevoir la lecËon. | Ils ont place leurs hor-

Ps 78.43 ; Ac 7.36. Ð voilaÁ pourquoi... : autre traduction le nom que tu as en ce jour ; cf. 25.18+ ; Ne 9.10. Cf. v. 17+ ; Dt 26.8. Ð en inspirant... : litt. avec une grande crainte . 11.5+. 7.26+ ; Ne 9.30. Ð ta loi 2.8n ; autre lecture traditionnelle tes lois ou tes enseignements ; cf. Dn 9.10n. On eÂleÁve... : litt. des remblais viennent ; cf. 6.6n ; voir aussi 14.12+ ; 21.7 ; 33.3s. V. 7ss. parvint aÁ JeÂreÂmie : LXX me parvint ; cf. 1.2n. Dieu de tous : litt. Dieu de toute chair ; cf. Nb 16.22. Ð eÂtonnant v. 17+. V. 3+. sur les toits... : cf. 19.13n. Ð on m'a contrarieÂ... 7.18n. Ð Voir Baal . les IsraeÂlites et les JudeÂens : litt. les fils d'IsraeÈl et les fils de Juda ; cf. v. 12n ; 7.30+. Ð depuis leur jeunesse 3.25+. Ð me contrarier par l'úuvre de leurs mains 25.6+ ; cette dernieÁre proposition est omise par LXX. coleÁre / fureur 7.20+. Ð depuis le jour... : cf. 2.20n ; Ez 16.3-5,45. Ð je vais l'eÂcarter : cf. 2R 17.18,23 ; 23.27. leurs rois, leurs princes... 2.26+. Ð hommes de Juda... 4.4. face / dos 2.27+ ; 15.6. Ð j'ai eu beau... : d'apreÁs des versions anciennes ; dans le texte heÂbreu traditionnel le sujet du verbe n'est pas speÂcifie : litt. les instruire, inlassablement (7.13n) instruire. Ð recevoir la lecËon 5.3+. $

22 23 24

$

$

19

30

991

25 26 27 28 29

$

$

$

30

31 32 33

$


JEÂREÂMIE 32±33

992

35

36

37

38 39

40

41 42

43 44

34

reurs dans la maison sur laquelle mon nom est invoqueÂ, la rendant ainsi impure. | Ils ont baÃti les hauts lieux du Baal dans la valleÂe du Fils de Hinnom, pour faire passer au Molek leurs fils et leurs filles, chose que je ne leur avais pas ordonneÂe et qui ne m'eÂtait pas venue au cúur : commettre une telle abomination pour faire peÂcher Juda ! A cause de cela, maintenant, voici ce que dit le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl, au sujet de cette ville dont vous dites : « Elle sera livreÂe au roi de Babylone, vaincue par l'eÂpeÂe, par la famine et par la peste » : Á je les Je les rassemblerai de tous les pays ou ai bannis dans ma coleÁre, dans ma fureur et dans ma grande irritation ; je les rameÁnerai en ce lieu et je les y ferai habiter en seÂcuriteÂ. | Ils seront mon peuple, et moi, je serai leur Dieu. | Je leur donnerai un meÃme cúur et une meÃme voie, afin qu'ils me craignent toujours, pour leur bonheur et celui de leurs fils apreÁs eux. | Je conclurai pour eux une alliance perpeÂtuelle, je ne me deÂtournerai plus d'eux, je leur ferai du bien, et je mettrai ma crainte dans leur cúur, afin qu'ils ne s'eÂcartent pas de moi. | Je serai content de leur faire du bien ; je les planterai solidement dans ce pays, de tout mon cúur et de toute mon Ãame. | Car ainsi parle le SEIGNEUR : de meÃme que j'ai fait venir sur ce peuple tout ce grand malheur, de meÃme je ferai venir sur eux tout le bien dont je parle Áa leur sujet. | On acheÁtera des champs dans ce pays dont vous dites : C'est un lieu deÂvasteÂ, il n'y a plus laÁ ni humains ni beÃtes, il est livre aux ChaldeÂens. | On acheÁtera des champs pour de l'argent, on Âecrira des contrats, on les scellera, on prendra des teÂmoins, au pays de Benjamin et dans les environs de JeÂrusalem, dans les villes de Juda, dans les villes de la montagne, dans les villes du BasPays et dans les villes du NeÂguev, car je reÂtablirai leur situation Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

7.30s. Ð leurs horreurs 4.1n ; 16.18. Ð sur laquelle mon nom ... 7.10+. Ð impure : voir pur . 7.31n. Ð Molek Lv 18.21n ; 2R 23.10. vous dites : LXX tu dis ; cf. v. 3+,43n. Je les rassemblerai 23.3+. Ð de tous les pays 16.15. Ð dans ma coleÁre... v. 31 ; 21.5. Ð en seÂcurite 23.6+. 7.23+. un meÃme cúur... : litt. un cúur unique et un chemin unique ; au lieu d'unique LXX a lu autre et Syr nouveau ; cf. 17.9 ; 24.7 ; 31.33 ; Ez 11.19+. une alliance perpeÂtuelle ou eÂternelle 50.5 ; cf. 31.31+ ; Es 24.5n ; 55.3 ; Ez 16.40 ; He 13.20. Ð je ne me deÂtournerai... : litt. je ne reviendrai plus de derrieÁre eux. Ð je leur ferai du bien : cf. 29.11,32. Ð ma crainte ... : c.-aÁ-d. je ferai en sorte qu'ils me craignent, 2.19+. Je serai content... : cf. Dt 28.63 ; Es 65.19 ; So 3.17 ; Lc 15.7. Ð je les planterai 1.10+ ; 2.21 ; 24.6 ; Am 9.15. Ð solidement : autre traduction en veÂriteÂ. Cf. 31.28. V. 15. Ð dont vous dites : LXX dont tu dis ; cf. v. 36n ; 33.10. contrats v. 10-11n. Ð au pays de Benjamin... 1.1n ; 31.15n. Ð la montagne 17.26n. Ð Bas-Pays : heÂbreu shepheÂla. Ð je reÂtablirai leur situation 29.14n. $

33 2 3 4

5

6 7 8

9

10

11

4

$

35 36 37 38 39

5

$

40

$

6

$

41

42 43 44

33

deÂtenu (32.2+ ; 36.5n) dans la cour de la garde 37.21+. qui fait ces choses : litt. qui la fait... qui la facËonne (JeÂrusalem ? cf. v. 10s) ; LXX qui fait la terre ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire qui fait ce qui est, qui facËonne ce qui vient... ; cf. Es 41.23 ; 44.7 ; 45.11. Ð son nom ... 10.16+ ; cf. Am 5.8 ; 9.6. Â es ou 3 Invoque-moi 29.12 ; Es 30.19 ; Ps 50.15. Ð des choses cache inaccessibles ; cf. Es 48.6.

Texte et traduction incertains. Ð des rois : LXX et Vg ont lu le singulier. Ð pour faire des remblais... : litt. pour des remblais et pour l'eÂpeÂe (?) ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire sur les remblais et sur les ruines, ou bien pour baÃtir des merlons et des creÂneaux (5) afin de combattre les ChaldeÂens... ; cf. 32.24 ; Es 22.10. Cf. 7.20+ ; Dt 31.17. Ð quand on est alle : preÂcision absente de LXX (v. 4n). Ð pour remplir ces maisons : litt. pour les remplir, anteÂceÂdent incertain. Ð en me deÂtournant de... : litt. en cachant ma face aÁ... ; cf. Ps 13.2+. Je la (la ville) reÂtablirai : litt. je lui accorderai reÂtablissement (8.22n) et gueÂrison 3.22+ ; 30.17. Ð une source abondante : le mot heÂbreu, mal connu, signifie selon certains l'abondance, selon d'autres le parfum. Ð de paix et de loyaute ou de paix veÂritable ; cf. v. 9 ; 14.13n ; voir aussi 4.10n. Je reÂtablirai v. 11,26 ; 29.14n. Ð IsraeÈl : certains mss grecs portent JeÂrusalem. purifierai Ez 36.25. Ð pardonnerai 31.34. Ð Voir peÂche . Cette ville sera : autre traduction ce sera (cf. v. 8 ; Ps 79.9). Ð un sujet : litt. un nom ; on pourrait aussi comprendre un nom joyeux. Ð louange / splendeur 13.11n. Ð pour eux : le compleÂment correspondant est absent d'un ms heÂbreu et de LXX. Ð elles seront effrayeÂes... : certains comprennent, dans un sens positif : elles s'eÂmerveilleront, elles freÂmiront ; cf. Es 60.5n ; mais le sens des verbes heÂbreux correspondants est habituellement neÂgatif. Ð de toute la paix ou de tout le bien v. 6n. Ð que je fais pour elle : un ms et plusieurs versions anciennes ont lu pour eux. V. 12 ; 32.43n. Ð deÂvasteÂes ou deÂsertes. Cf. 7.34n ; Es 51.3. Ð CeÂleÂbrez le SEIGNEUR... Ps 106.1 ; 107.1 ; 136 ; 2Ch 5.13. Ð sacrifices de reconnaissance 17.26+. Ð je reÂtablirai v. 7+. $

$

7 8 9

1

2

$

$

Les villes reconstruites La parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie une deuxieÁme fois, pendant qu'il Âetait encore deÂtenu dans la cour de la garde : Ainsi parle le SEIGNEUR, qui fait ces choses, le SEIGNEUR, qui les facËonne et les met en place Ð son nom, c'est le SEIGNEUR (YHWH) : | Invoque-moi, et je te reÂpondrai ; je t'annoncerai de grandes choses, des choses cacheÂes, que tu ne connais pas. | Car ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl, sur les maisons de cette ville et sur les maisons des rois de Juda, qui ont Âete deÂmolies pour faire des remblais militaires, | quand on est alle combattre les ChaldeÂens pour remplir ces maisons des cadavres des hommes que j'ai abattus dans ma coleÁre et dans ma fureur, en me deÂtournant de cette ville Áa cause du mal qu'ils avaient fait : | Je la reÂtablirai, je les gueÂrirai et je leur ouvrirai une source abondante de paix et de loyauteÂ. | Je reÂtablirai la situation de Juda et d'IsraeÈl, je les rebaÃtirai comme par le passeÂ. Je les purifierai de toute la faute par laquelle ils ont peÂche contre moi. Je leur pardonnerai toutes les fautes par lesquelles ils ont peÂche contre moi, par lesquelles ils se sont reÂvolteÂs contre moi. | Cette ville sera pour moi un sujet de gaieteÂ, une louange et une splendeur parmi toutes les nations de la terre qui apprendront tout le bonheur que je fais pour eux ; elles seront effrayeÂes, elles trembleront de tout le bonheur, de toute la paix que je fais pour elle. Ainsi parle le SEIGNEUR : En ce lieu dont vous dites : Il est reÂduit en ruines, il n'y a plus laÁ ni humains ni beÃtes Ð dans les villes de Juda et dans Á il n'y a les rues de JeÂrusalem, qui sont deÂvasteÂes, ou plus ni humains, ni habitants, ni beÃtes, on entendra de nouveau | les chants de gaiete et les chants de joie, les chants du marie et les chants de la marieÂe, les chants de ceux qui disent : « CeÂleÂbrez le SEI-

10 11

$

$

$


JEÂREÂMIE 33±34

(YHWH) des ArmeÂes, car le SEIGNEUR est bon, car sa fideÂlite est pour toujours ! », de ceux qui 23-24 offrent des sacrifices de reconnaissance dans la maison du SEIGNEUR. Car je reÂtablirai la situation du pays, comme par le passeÂ, dit le SEIGNEUR. Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes : Á il n'y a plus 25 Dans ce lieu reÂduit en ruines, ou ni humains ni beÃtes, et dans toutes ses villes, il y aura un domaine pour les bergers qui y feront 26 coucher leur petit beÂtail. | Dans les villes de la montagne, dans les villes du Bas-Pays, dans les villes du NeÂguev, au pays de Benjamin, aux environs de JeÂrusalem et dans les villes de Juda, on fera encore deÂfiler le petit beÂtail pour le compter, dit le SEIGNEUR. GNEUR

12

13

14

15 16

17 18

19-20

21

22

12 13

Renouveau de la dynastie de David Les jours viennent Ð deÂclaration du SEIÁ je reÂaliserai la parole de bonheur GNEUR Ð ou que j'ai dite sur la maison d'IsraeÈl et sur la maison de Juda. | En ces jours-laÁ, en ce temps-laÁ, je ferai germer pour David un germe de justice ; il agira dans le pays selon l'eÂquite et la justice. | En ces jours-laÁ Juda sera sauveÂ, JeÂrusalem demeurera en seÂcurite ; et voici comment on l'appellera : « Le SEIGNEUR est notre justice. » | Car ainsi parle le SEIGNEUR : David aura toujours un successeur assis Ãne de la maison d'IsraeÈl ; | les preÃtressur le tro leÂvites auront toujours devant moi des successeurs pour offrir des holocaustes, faire fumer des offrandes et faire des sacrifices. Une alliance irreÂvocable La parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie : | Ainsi parle le SEIGNEUR : Si vous pouviez rompre mon alliance avec le jour et mon alliance avec la nuit, de telle sorte que le jour et la nuit n'arrivent plus en leur temps, | alors elle pourrait aussi Ãetre rompue, mon alliance avec David, mon serviteur, de telle Ãne, et sorte qu'il n'ait pas de fils reÂgnant sur son tro avec les leÂvites, les preÃtres qui officient pour moi. De meÃme qu'on ne peut compter l'armeÂe du ciel, ni mesurer le sable de la mer, de meÃme je multiplierai les descendants de David, mon serviteur, et les

domaine 10.25+. 17.26n ; 32.44. Ð on fera encore... : litt. le petit beÂtail passera encore aux mains de celui qui le compte ; Tg : le peuple se ralliera aÁ la parole du Messie. Les v. 14-26 sont absents de LXX . Ð la parole de bonheur ou la bonne parole ; cf. 29.10. 23.5s. JeÂrusalem demeurera en seÂcuriteÂ... : cf. Za 14.11. Ð on l'appellera (elle, pronom feÂminin en heÂbreu, contre le masculin en 23.6n) : le nom est ici donne aÁ JeÂrusalem ; voir aussi Es 1.26+ ; Os 2.1 ; Za 8.3 ; Mt 5.48 ; Baruch 5.4 : « Il te donnera ce nom pour toujours : Paix-de-Justice et Gloire-de-PieÂteÂ. » David aura toujours... : litt. il ne sera pas retranche aÁ David d'homme assis sur le troÃne..., tournure analogue au v. 18 comme en 1R 2.4n ; 8.25 ; 9.5 ; 2Ch 6.16 ; cf. 2S 17.16. Litt. et aux preÃtres -leÂvites il ne sera pas retranche d'homme de devant moi offrant holocauste, faisant fumer offrande et faisant sacrifice tous les jours ; v. 17n,21 ; cf. Dt 17.9n. rompre mon alliance : cf. v. 25s ; 11.10+ ; 14.21 ; voir aussi 31.35s. avec David : cf. 2S 23.5 ; Ps 89.4s,29s,35ss. Ð les leÂvites , les preÃtres ... cf. v. 18 ; Nb 25.12-13+ ; Dt 17.9n ; Ml 2.4-6. Ð qui officient pour moi Nb 18.7. le sable de la mer 15.8 ; cf. Gn 22.17 ; Es 10.22+. Ð je multiplierai... 3.16+ ; 30.19. $

14 15 16

$

993

leÂvites qui officient pour moi. La parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie : | Ne vois-tu pas de quoi parle ce peuple ? Ils disent : Les deux clans que le SEIGNEUR avait choisis, il les a rejeteÂs. Ainsi ils meÂprisent mon peuple ; pour eux, ce n'est meÃme plus une nation. Ainsi parle le SEIGNEUR : Si je n'avais pas fait mon alliance avec le jour et la nuit, si je n'avais pas Âetabli les lois du ciel et de la terre, | alors je pourrais rejeter la descendance de Jacob et de David, mon serviteur, et ne plus prendre dans sa descendance ceux qui gouverneront la descendance d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Je reÂtablirai leur situation, car j'ai compassion d'eux.

JeÂreÂmie annonce au roi SeÂdeÂcias le sort qui l'attend Áa JeÂreÂmie de la part du SEIParole qui parvint 34 GNEUR, pendant que Nabuchodonosor, roi de Babylone, avec toute son armeÂe, tous les royaumes des pays qu'il dirigeait et tous les peuples, faisait la guerre contre JeÂrusalem et contre toutes les villes qui en deÂpendaient : 2 Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl : Va, parle Áa SeÂdeÂcias, roi de Juda ; tu lui diras : Ainsi parle le SEIGNEUR : Je livre cette ville au roi de 3 Babylone, et il y mettra le feu. | Et toi, tu ne lui Âechapperas pas, mais tu seras bel et bien pris et livre Áa lui ; tes yeux verront les yeux du roi de Babylone, il te parlera face Áa face, et tu iras Áa Babylone. 4 Seulement  ecoute la parole du SEIGNEUR, SeÂdeÂcias, roi de Juda ! Ainsi parle le SEIGNEUR sur toi : Tu ne 5 mourras pas par l'e ÂpeÂe. | Tu mourras en paix ; et comme on a fait un feu pour tes peÁres, les anciens rois qui t'ont preÂceÂdeÂ, ainsi on en fera aussi pour toi, et on entonnera sur toi la lamentation : « Quel malheur, seigneur ! » Car j'ai prononce cette parole Ð deÂclaration du SEIGNEUR. 6 JeÂreÂmie, le propheÁte, dit toutes ces paroles Áa 7 Se ÂdeÂcias, roi de Juda, Áa JeÂrusalem. | Et l'armeÂe du roi de Babylone combattait contre JeÂrusalem et toutes les autres villes de Juda, contre Lakish et AzeÂqa, car c'eÂtaient laÁ les seules villes fortifieÂes qui restaient parmi les villes de Juda.

Les deux clans 1.15n ; il s'agit ou bien des familles de David et de LeÂvi (cf. v. 17s ; Za 12.12s), ou bien d'IsraeÈl et de Juda (50.4 ; Es 8.14 ; Ez 35.10 ; 37.15-19). Ð il les a rejeteÂs : autre traduction il les meÂprise. 25 Si je n'avais pas fait... : litt. s'il n'y avait mon alliance du jour et de la nuit ; certains modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire si je n'avais pas creÂe le jour et la nuit ; cf. v. 20s. Ð lois 31.35n. 26 Je reÂtablirai leur situation v. 7 ; 29.14n. Ð compassion 31.20. 24

$

$

$

17

18

$

34 2 3 5

$

20 21

$

$

$

22

7

1 Parole... 1.2n. Ð pendant que Nabuchodonosor... 32.1n-2+. Ð les villes qui en deÂpendaient : litt. ses villes ; cf. v. 7 ; 49.13 ; 2R 25.1. 21.7,10+ ; 38.14-23. 32.4n ; 52.8s ; 2R 25.5s. Tu mourras en paix : cf. 14.13s ; 21.7n ; 32.5 ; 38.17 ; Ez 12.12s. Ð comme on a fait un feu... pour toi : litt. comme les feux de tes peÁres... ainsi on bruÃlera pour toi ; il s'agit vraisemblablement d'offrandes de parfums ; d'ouÁ la traduction de certains : comme on a bruÃle des parfums pour tes peÁres... ainsi on en bruÃlera pour toi ; cf. 2Ch 16.14n ; 21.19s. Ð lamentation : cf. 22.18n. toutes (omis par LXX ) les autres villes de Juda v. 1+. Ð Lakish Jos 10.31-35 ; 2R 14.19 ; 18.14,17 ; Ne 11.30. Ð AzeÂqa Jos 10.10 ; 15.35 ; 1S 17.1 ; Ne 11.30. Ð villes fortifieÂes : cf. 4.5. $

$


JEÂREÂMIE 34±35

994

8

9

10

11

12 13

14

15

16

17

18

9 10 13 14 15

16

17 18

Les esclaves libeÂreÂs de nouveau asservis Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEIÁs que le roi SeÂdeÂcias eut conclu une GNEUR, apre alliance avec tout le peuple de JeÂrusalem, pour leur proclamer la libeÂration, | afin que chacun renvoie libres ses esclaves et ses servantes heÂbreux, et que personne ne tienne plus en esclavage son freÁre judeÂen. | Tous les princes et tout le peuple, qui avaient contracte l'alliance, accepteÁrent de renvoyer libres leurs esclaves et leurs servantes, de ne plus les tenir en esclavage ; ils accepteÁrent et les renvoyeÁrent. | Mais ensuite ils revinrent sur leur deÂcision ; ils rameneÁrent les esclaves et les servantes qu'ils avaient renvoyeÂs libres et ils les forceÁrent Áa redevenir esclaves et servantes. Alors la parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie, de la part du SEIGNEUR : | Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl : J'ai conclu une alliance avec vos Á je les ai fait sortir de l'Egypte, peÁres, le jour ou de la maison des esclaves ; je leur ai dit : | Au bout de sept ans, chacun de vous renverra libre son freÁre heÂbreu, celui qui se vend Áa toi ; il te servira six ans, puis tu le renverras libre de chez toi. Mais vos peÁres ne m'ont pas ÂecouteÂ, ils n'ont pas tendu l'oreille. Vous, vous Âetiez revenus aujourd'hui, vous aviez fait ce qui me convenait : chacun de vous avait proclame la libeÂration de son prochain, vous aviez conclu une alliance devant moi, dans la maison sur laquelle mon nom est invoqueÂ. | Mais vous Ãetes revenus sur votre deÂcision et vous avez profane mon nom ; vous avez ramene les esclaves et les servantes que vous aviez renvoyeÂs libres et rendus Áa eux-meÃmes, et vous les avez forceÂs Áa redevenir vos esclaves et vos servantes. A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Vous ne m'avez pas ÂecouteÂ, chacun de vous n'a pas proclame la libeÂration de son freÁre, de son prochain. Je proclame contre vous Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð une libeÂration pour l'eÂpeÂe, pour la peste et pour la famine, et je ferai de vous un sujet de terreur pour tous les royaumes de la terre. | Je livrerai les hommes qui ont passe outre Áa mon alliance, qui n'ont

Cf. Ne 5.8 ; 2Ch 28.10. Ð ses esclaves et ses servantes : autre traduction ses esclaves, hommes et femmes ; cf. Gn 12.16n. avaient contracte : litt. eÂtaient entreÂs dans l'alliance ; cf. Ez 16.8n. Ð accepteÁrent : litt. eÂcouteÁrent ; cf. v. 17. Cf. Dt 29.24. Ð maison des esclaves : cf. Ex 13.3+. Ex 21.2-6 ; Dt 15.12-17 ; voir aussi Lv 25.40s ; Ez 46.17. Ð aÁ toi : Dt 1.8n ; 15.12. Ð pas eÂcoute 7.26n. vous eÂtiez revenus ou vous vous eÂtiez convertis ; cf. v. 10s,16 ; 3.12n ; Es 1.26-27n. Ð ce qui me convenait : litt. ce qui (eÂtait) droit aÁ mes yeux. Ð dans la maison... 7.10+. vous avez profane mon nom : en l'occurrence, en violant un serment prononce au nom du SEIGNEUR ; cf. v. 15 ; Lv 18.21 ; 19.12 ; 21.6 ; 22.2,32 ; Ez 20.39 ; 36.20ss ; Am 2.7 ; Ml 1.12. Ð et rendus aÁ eux-meÃmes : autre traduction selon leur deÂsir ; cf. v. 10s ; expression analogue Dt 21.14 (ouÁ elle voudra). eÂcoute ou obeÂi ; cf. v. 10. Ð eÂpeÂe / peste / famine 14.12+. Ð sujet de terreur 15.4+. ont passe outre et en passant traduisent deux sens d'un meÃme verbe heÂbreu ; pareillement, un autre verbe est rendu aÁ la fois par qu'ils avaient conclue et en coupant ; sur le rite d'alliance eÂvoque ici, cf. Gn 15.10,17n ; le texte pourrait aussi eÃtre compris comme suit : je rendrai les hommes... comme le taurillon qu'ils ont coupe en deux en passant... Ð qui n'ont pas reÂalise : cf. Gn 6.18n. Ð les paroles de l'alliance : cf. 11.2ss. $

19

20

21

22

35 2 3 4

5 6

7

8

9

pas reÂalise les paroles de l'alliance qu'ils avaient conclue devant moi, en coupant un taurillon en deux et en passant entre ses morceaux. | Les princes de Juda et les princes de JeÂrusalem, les hauts fonctionnaires, les preÃtres, et tout le peuple du pays, qui sont passeÂs entre les morceaux du taurillon, | je les livrerai Áa leurs ennemis, Áa ceux qui en veulent Áa leur vie, et leurs cadavres seront la paÃture des oiseaux du ciel et des beÃtes de la terre. | Je livrerai SeÂdeÂcias, roi de Juda, et ses princes Áa leurs ennemis, Áa ceux qui en veulent Áa leur vie, Áa l'armeÂe du roi de Babylone, qui s'eÂloigne de vous. | Je donnerai un ordre Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et je les rameÁnerai contre cette ville ; ils combattront contre elle, ils la prendront et y mettront le feu. Et je ferai des villes de Juda un lieu deÂvasteÂ, sans habitants. L'exemple des ReÂkabites Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie, de la part du SEIÈaqim, fils de Josias, roi de GNEUR, aux jours de Joõ Juda : | Va Áa la maison des ReÂkabites et parle-leur ; tu les conduiras Áa la maison du SEIGNEUR, dans une des salles, et tu leur offriras du vin. | Je pris Yaazania, fils de JeÂreÂmie, fils de Habatsinia, ses freÁres, tous ses fils et toute la maison des ReÂkabites, | et je les conduisis Áa la maison du SEIGNEUR, dans la salle des fils de HanaÃn, fils de Yigdalia, l'homme de Dieu, preÁs de la salle des princes, au-dessus de la salle de MaaseÂya, fils de Shalloum, gardien du seuil. | Je mis devant les gens de la maison des ReÂkabites des vases pleins de vin et des coupes, et je leur dis : Buvez du vin ! | Mais ils reÂpondirent : Nous ne boirons pas de vin, car Jonadab, fils de ReÂkab, notre peÁre, nous a donne cet ordre : « Vous ne boirez jamais de vin, ni vous, ni vos fils, | vous ne baÃtirez pas de maisons, vous ne seÁmerez aucune semence, vous ne planterez pas de vignes et vous n'en posseÂderez pas ; mais vous habiterez sous des tentes toute votre vie, pour que vous viviez longÁ vous seÂjournez en immigreÂs. » temps sur la terre ou Nous obeÂissons Áa tout ce que nous a ordonne Jonadab, fils de ReÂkab, notre peÁre : nous ne buvons pas de vin pendant tous nos jours, nous, nos femmes, nos fils et nos filles ; | nous ne baÃtissons pas de

hauts fonctionnaires 29.2n ; cf. Ac 8.27n. Ð peuple du pays 1.18n. ceux qui en veulent... : voir 11.21n, de meÃme pour le v. 21. Ð leurs cadavres... 7.33+. à me qu'en 21 21.7+. Ð qui s'eÂloigne de vous : cette expression (la me 21.2 ; 37.5nss) signifie probablement qui vient de lever (provisoirement) le sieÁge de JeÂrusalem.  vaste 9.10+. 22 32.24+. Ð un lieu de 19 20

35 2

$

4

5 6

7 8

JoõÈaqim 1.3n ; 25.1. ReÂkabites : sur cette communaute nomade ou semi-nomade aÁ la tradition treÁs stricte (v. 6-8), cf. 2R 10.15-23 ; Ne 3.14 ; 1Ch 2.55. des fils de HanaÃn ou, d'apreÁs un ms heÂbreu et certaines versions anciennes, du fils de YohanaÃn. Ð Yigdalia : heÂbreu Yigdalyahou. Ð l'homme de Dieu 2R 1.9n. Ð salle de MaaseÂya (heÂbreu Ma`aseÂyahou) ou office de MaaseÂya. Ð gardien du seuil 52.24 ; 2R 12.10n. les gens : litt. les fils . pas de vin : la vigne est souvent l'embleÁme de la vie seÂdentaire ; cf. v. 7 ; voir aussi Nb 6.3s. Ð Jonadab, fils de ReÂkab 2R 10.15ss. sur la terre : litt. sur la face du sol, cf. Gn 2.5n. Ð seÂjournez en immigreÂs : cf. Ex 12.48n ; voir aussi He 11.13 ; 1P 2.11. Nous obeÂissons... : litt. nous avons eÂcoute la voix de Jonadab... quant aÁ tout ce qu'il nous a ordonne ; cf. v. 10,13ss. 1

$


JEÂREÂMIE 35±36

10

11

12 13

14

15

16 17

18

19

maisons pour y habiter, nous ne posseÂdons ni vignes, ni champs, ni terres ensemenceÂes ; | nous habitons sous des tentes, nous obeÂissons Áa Jonadab, notre peÁre, en faisant exactement ce qu'il nous a ordonneÂ. | Lorsque Nabuchodonosor, roi de Babylone, a envahi ce pays, nous avons dit : Allons, rendons-nous Áa JeÂrusalem, fuyons l'armeÂe des ChaldeÂens et l'armeÂe d'Aram ! C'est ainsi que nous habitons Áa JeÂrusalem. Alors la parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Va, tu diras aux hommes de Juda et aux habitants de JeÂrusalem : Ne recevrez-vous pas l'instruction ? N'eÂcouterez-vous pas mes paroles ? Ð deÂclaration du SEIGNEUR. | On respecte les paroles de Jonadab, fils de ReÂkab, qui a ordonne Áa ses fils de ne pas boire de vin : ils n'en boivent pas, jusqu'aÁ ce jour ; ils ont obeÂi au commandement de leur peÁre. Et moi, je vous ai parle et reparleÂ, inlassablement, et vous ne m'avez pas ÂecouteÂ. | Je vous ai envoye tous mes serviteurs, les propheÁtes, je les ai envoyeÂs, inlassablement, pour vous dire : « Que chacun de vous revienne, je vous prie, de sa voie mauvaise ; reÂformez vos agissements, ne suivez pas d'autres dieux pour les servir, et vous resterez sur la terre que je vous ai donneÂe, Áa vous et Áa vos peÁres. » Mais vous n'avez pas tendu l'oreille, vous ne m'avez pas ÂecouteÂ. | Les fils de Jonadab, fils de ReÂkab, eux, respectent le commandement que leur a donne leur peÁre, et ce peuple ne m'eÂcoute pas ! | A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je fais venir sur Juda et sur tous les habitants de JeÂrusalem tout le malheur que j'ai annonce contre eux, parce que je leur ai parle et qu'ils n'ont pas ÂecouteÂ, parce que je les ai appeleÂs et qu'ils n'ont pas reÂpondu. Et JeÂreÂmie dit Áa la maison des ReÂkabites : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Puisque vous avez obeÂi au commandement de Jonadab, votre peÁre, puisque vous avez observe tous ses commandements et fait exactement ce qu'il vous a ordonneÂ, | Áa cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Jonadab, fils de ReÂkab, aura toujours des descendants qui se tiendront devant moi.

36 2

3

4

5 6

7

8

9

10

11 12

nous obeÂissons v. 8n. fuyons : litt. de devant. Ð ChaldeÂens 21.4n. Ð d'Aram (ou de Syrie) : il s'agit sans doute de troupes syriennes associeÂes aux forces babyloniennes ; cf. 2R 24.2 ; LXX a lu d'Assyrie, Syr d'Edom. l'instruction 5.3+. Ð N'eÂcouterez-vous pas v. 8n ; 7.26n. On respecte ou on exeÂcute, on reÂalise ; litt. on maintient. Ð obeÂi et eÂcoute traduisent un meÃme verbe heÂbreu ; cf. v. 8n. Ð inlassablement 7.13n. 7.25s. Ð revienne... 18.11+. Ð ne suivez pas... 7.6+. Ð la terre : cf. v. 7 ; Gn 2.5n. Ð pas eÂcoute 7.26+ ; 25.4n. des descendants : autre traduction des successeurs ; litt. il ne sera pas retranche aÁ Jonadab fils de ReÂkab d'homme se tenant devant moi tous les jours ; formule analogue en 33.17ns ; 1R 2.4n. Ð se tiendront devant moi : autre traduction qui seront aÁ mon service ; cf. 7.10+ ; 15.19.

5

La quatrieÁme anneÂe... : 605/4 av. J.-C. ; cf. 1.3n ; 25.1 ; 35.1 ; 45.1. livre-rouleau : cf. 30.2+ ; meÃme expression Ez 2.9. Ð sur IsraeÈl : cf. 3.6-13 ; 30.1ss ; LXX sur JeÂrusalem ; cf. 25.2. Ð Josias 1.2n. 3 Cf. v. 7 ; 8.8 ; 26.3+. Ð prendra-t-elle garde aÁ : litt. entendra-t-elle. 4 Baruch v. 18,32 ; 32.12n. Ð sous la dicteÂe : litt. de la bouche, de meÃme dans la suite.

10

10 11

$

13 14

15 19

36

1

$

6

7 8 9

2

$

995

Le rouleau bruÃle La quatrieÁme anneÂe de JoõÈaqim, fils de Josias, roi de Juda, cette parole parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEIGNEUR : Prends un livre-rouleau ; tu y Âecriras toutes les paroles que je t'ai dites sur IsraeÈl, sur Juda et sur Á je t'ai parleÂ, toutes les nations depuis le jour ou depuis les jours de Josias, jusqu'aÁ ce jour. | Peut-eÃtre la maison de Juda prendra-t-elle garde Áa tout le mal que je me preÂpare Áa lui faire, de sorte que chacun d'eux reviendra de sa voie mauvaise ; alors je pardonnerai leur faute et leur peÂcheÂ. JeÂreÂmie appela Baruch, fils de NeÂriya ; sous la dicteÂe de JeÂreÂmie, Baruch Âecrivit dans un livrerouleau toutes les paroles que le SEIGNEUR avait dites Áa JeÂreÂmie. | Puis JeÂreÂmie donna cet ordre Áa Baruch : Puisque je suis retenu et que je ne peux aller Áa la maison du SEIGNEUR, | tu iras toi-meÃme et tu liras dans le rouleau que tu as Âecrit sous ma dicteÂe les paroles du SEIGNEUR ; tu les liras au peuple, Ãne ; dans la maison du SEIGNEUR, un jour de jeu tu les liras aussi Áa tous les gens de Juda qui seront venus de leurs villes. | Peut-eÃtre leur supplication parviendra-t-elle devant le SEIGNEUR et reviendront-ils, chacun de sa voie mauvaise ; car grande est la coleÁre, la fureur que le SEIGNEUR a exprimeÂe envers ce peuple. | Baruch, fils de NeÂriya, fit exactement ce que lui avait ordonne JeÂreÂmie, le propheÁte ; il lut dans le livre les paroles du SEIGNEUR, dans la maison du SEIGNEUR. La cinquieÁme anneÂe de JoõÈaqim, fils de Josias, roi Ãne de Juda, le neuvieÁme mois, on proclama un jeu devant le SEIGNEUR pour tout le peuple de JeÂrusalem et pour tout le peuple venu des villes de Juda Áa JeÂrusalem. | Baruch lut dans le livre les paroles de JeÂreÂmie. Il les lut dans la maison du SEIGNEUR, dans la salle de Guemaria, fils de ShaphaÃn, le scribe, dans la cour supeÂrieure, Áa l'entreÂe de la porte Neuve de la maison du SEIGNEUR ; il les lut Áa tout le peuple. MicheÂe, fils de Guemaria, fils de ShaphaÃn, entendit toutes les paroles du SEIGNEUR contenues dans le livre | et descendit Áa la maison du roi, dans la salle Á Âetaient installeÂs tous les princes, Elidu scribe, ou shama, le scribe, Delaya, fils de Shemaya, Elna-

retenu : le mot heÂbreu correspondant est rendu par deÂtenu en 33.1 ; 39.15, mais ici le propheÁte semble libre (v. 19,26) ; peut-eÃtre lui avait-on interdit l'acceÁs au temple (cf. 20.1-6) ; cf. l'emploi de la meÃme expression en 1Ch 12.1 ; voir aussi Ne 6.10n. au peuple : litt. aux oreilles du peuple, de meÃme dans la suite et en 29.29. Ð un jour de jeuÃne : peut-eÃtre l'expression visait-elle dans un premier temps le jour de l'expiation, au deÂbut de l'automne (Lv 16.6n,29n) ; mais l'exeÂcution de l'ordre aura lieu plus tard (v. 9ss). En tout cas il s'agit d'un rassemblement solennel. Peut-eÃtre v. 3+. Ð parviendra-t-elle : litt. tombera-t-elle, de meÃme en 38.26 ; 42.2,9 ; cf. Dn 9.18n. Ð coleÁre / fureur 7.20+. L'exeÂcution de cette mission est rapporteÂe avec plus de deÂtails dans les v. suivants. cinquieÁme anneÂe / neuvieÁme mois : novembre-deÂcembre 604 av. J.-C. (cf. v. 1) ; certains, d'apreÁs LXX, modifient le texte heÂbreu traditionnel pour lire la huitieÁme anneÂe (601). Ð jeuÃne 2Ch 20.3s. la salle de Guemaria (heÂbreu Guemaryahou) ou l'office de Guemaria ; cf. v. 12,20s. Ð Guemaria, fils de ShaphaÃn : cf. v. 11,19,25 ; 26.24n ; voir scribe . Ð cour supeÂrieure... : cf. 2R 21.5 ; 2Ch 20.5. eÂtaient installeÂs : autres traductions eÂtaient assis ; sieÂgeaient. Ð Elnathan 26.22. Ð Hanania : heÂbreu Hananyahou. $

12


JEÂREÂMIE 36±37

996

13 14

15 16

17 18 19

20 21

22 23

24

25

26

27

28

14 15 16 17 18 20 22 23 24 25 26 28 29 30

than, fils d'Akbor, Guemaria, fils de ShaphaÃn, SeÂparoles qui Âetaient dans le premier rouleau qu'a Ãle JoõÈaqim, roi de Juda. | Et contre JoõÈaqim, deÂcias, fils de Hanania, et tous les autres princes. | 29 bru MicheÂe leur rapporta toutes les paroles qu'il avait roi de Juda, tu diras : Ainsi parle le SEIGNEUR : Ãle ce rouleau, en disant : « Pourentendues, lorsque Baruch lisait le livre au peuple. C'est toi qui as bru Alors tous les princes envoyeÁrent Áa Baruch Yequoi y as-tu Âecrit ces paroles : ``Le roi de Babylone houdi, fils de Netania, fils de SheÂleÂmia, fils de viendra sans faute, il deÂtruira ce pays et il en fera Koushi, pour lui dire : Prends le rouleau que tu disparaõÃtre les humains et les beÃtes.'' » as lu au peuple, et viens ! Baruch, fils de NeÂriya, prit 30 A cause de cela, voici ce que dit le SEIGNEUR contre JoõÈaqim, roi de Juda : Aucun des siens ne le rouleau et se rendit aupreÁs d'eux. | Ils lui dirent : Ãne de David ; son cadavre sera Assieds-toi, je t'en prie, et lis-le-nous. Baruch le s'assieÂra sur le tro leur lut. | Lorsqu'ils eurent entendu toutes ces expose Áa la chaleur pendant le jour et au froid paroles, ils se regardeÁrent avec frayeur les uns les 31 pendant la nuit. | Je leur ferai rendre des comptes pour leurs fautes, Áa lui, Áa sa descendance et aux gens autres et dirent Áa Baruch : Nous allons rapporter de sa cour, et je ferai venir sur eux, sur les habitants toutes ces paroles au roi. | Ils interrogeÁrent alors Baruch : Dis-nous, je te prie, comment tu as Âecrit de JeÂrusalem et sur les hommes de Juda tout le toutes ces paroles sous sa dicteÂe. | Baruch leur malheur que je leur ai annonce Рbien qu'ils reÂpondit : Il m'a dicte toutes ces paroles, et je les n'aient pas ÂecouteÂ. Âecrivais dans ce livre avec de l'encre. | Les princes 32 JeÂreÂmie prit un autre rouleau et le donna Áa Badirent Áa Baruch : Va, cache-toi, ainsi que JeÂreÂmie, et ruch, fils de NeÂriya, le scribe. Baruch y Âecrivit, sous Á vous Ãetes. que personne ne sache ou la dicteÂe de JeÂreÂmie, toutes les paroles du livre Ãle au feu JoõÈaqim, roi de Juda. Beaucoup Ils alleÁrent ensuite Áa la cour vers le roi, laissant le qu'avait bru livre en deÂpoÃt dans la salle d'Elishama, le scribe, et d'autres paroles semblables y furent encore ajouils en rapporteÁrent toutes les paroles au roi. | Le roi teÂes. envoya Yehoudi prendre le rouleau. Yehoudi le prit Le roi SeÂdeÂcias fait consulter JeÂreÂmie dans la salle d'Elishama, le scribe, et il le lut au roi et Áa tous les princes qui se tenaient aupreÁs du roi. 37 Le roi SeÂdeÂcias, fils de Josias, devint roi Áa la place Le roi Âetait assis dans la maison d'hiver Ð c'eÂtait de Konia, fils de JoõÈaqim ; Nabuchodonosor, roi de Ãlait devant au neuvieÁme mois Ð et un brasero bru Babylone, l'investit de la royaute sur le pays de 2 Juda. | Ni lui, ni les gens de sa cour, ni le peuple lui. | A mesure que Yehoudi lisait trois ou quatre colonnes, le roi les deÂcoupait avec le canif du scribe du pays n'eÂcouteÁrent les paroles que le SEIGNEUR prononcËa par l'intermeÂdiaire de JeÂreÂmie, le proet les jetait dans le feu du brasero, jusqu'aÁ ce que pheÁte. tout le rouleau soit consumeÂ. | Ainsi le roi et tous les 3 gens de sa cour qui entendirent toutes ces paroles Le roi SeÂdeÂcias envoya Yehoukal, fils de SheÂleÂne furent pas effrayeÂs et ne deÂchireÁrent pas leurs mia, et Sophonie, fils de MaaseÂya, le preÃtre, dire Áa veÃtements. | Pourtant Elnathan, Delaya et GuemaJeÂreÂmie, le propheÁte : S'il te plaõÃt, prie pour nous le ria Âetaient intervenus aupreÁs du roi pour qu'on ne SEIGNEUR, notre Dieu. 4 Ãle pas le rouleau ; mais il ne les avait pas Or JeÂreÂmie allait et venait au milieu du peuple ; bru 5 on ne l'avait pas encore mis en prison. | L'arme Âe du ÂecouteÂs. | Le roi ordonna Áa YerahmeÂel, fils du roi, Áa Seraya, fils d'Azriel, et Áa SheÂleÂmia, fils d'Abpharaon sortit d'Egypte ; ayant appris cette noudeÂel, d'arreÃter Baruch, le scribe, et JeÂreÂmie, le provelle, les ChaldeÂens qui assieÂgeaient JeÂrusalem s'en ÂeloigneÁrent. pheÁte. Mais le SEIGNEUR les cacha. 6 Alors la parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie, le Contre le roi 7 prophe Áte : | Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsLa parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie, apreÁs raeÈl : Vous direz au roi de Juda qui vous a envoyeÂs Ãle le rouleau avec les paroles que que le roi eut bru me consulter : L'armeÂe du pharaon qui sortait vous 8 secourir retourne dans son pays, en Egypte ; | et les Baruch avait Âecrites sous la dicteÂe de JeÂreÂmie : ChaldeÂens reviendront, ils s'attaqueront Áa cette Prends un autre rouleau, et tu y Âecriras toutes les

SheÂleÂmia : heÂbreu SheÂleÂmyahou. Ð Koushi : ce nom pourrait signifier Nubien ; cf. 13.23 ; 38.7ss. Ð NeÂriya : heÂbreu NeÂriyahou. lis-le-nous... le leur lut : litt. lis-le aÁ nos oreilles... le lut aÁ leurs oreilles, v. 6n. avec frayeur : cf. v. 24. Ð aÁ Baruch : omis par LXX. sous sa dicteÂe (v. 4n) : omis par LXX. Il m'a dicteÂ... : litt. de sa bouche il proclamait. au roi : litt. aux oreilles du roi. un brasero : versions anciennes le feu d'un brasero. le roi... : litt. il les deÂcoupait. Ð canif : le meÃme mot est traduit ailleurs par rasoir Nb 6.5 ; 8.7 ; Es 7.20 ; Ez 5.1 ; Ps 52.4. Cf. v. 16 ; 2.19+ ; Es 37.1. eÂtaient intervenus : cf. Es 53.12n. fils du roi : certains pensent qu'il s'agit ici d'une fonction ou d'un titre de noblesse ; cf. 38.6 ; 1R 22.26. Cf. Ex 34.1. les humain et les beÃtes 4.25+ ; 7.20. voici ce que dit : la formule correspondante est habituellement traduite par ainsi parle (p. ex. v. 29). Ð Aucun des siens ne s'assieÂra ou ne sera assis ; cf. 22.30+ aÁ propos de JoõÈakõÃn, fils de

JoõÈaqim, qui n'a reÂgne que trois mois. Ð son cadavre sera exposeÂ... 8.2 ; cf. 22.18s. Je leur ferai rendre des comptes... : cf. 6.15n ; 25.12n. Ð le malheur... 19.15. Ð bien qu'ils n'aient pas eÂcoute : cf. 7.26n ; 35.17. 32 V. 2,28. 31

37 2 3

$

5

7 8

 cias 1.3n ; 2R 24.17 ; 2Ch 36.10. Ð Konia 22.24n. Ð Nabu1 SeÂde chodonosor 21.2n. le peuple du pays 1.18n. Ð n'eÂcouteÁrent... 7.13+,26+ ; cf. 2Ch 36.12. Sophonie 21.1+. Ð S'il te plaõÃt : le terme correspondant est habituellement traduit par je te prie, je t'en prie ; mais il est distinct du verbe rendu ici par prier. Ð prie : cf. 7.16+ ; 42.2 ; 1S 7.8 ; 1R 13.6 ; 2R 19.4. L'armeÂe du pharaon Hophra ; cf. 44.30n ; Ez 17.11-21. Ð s'en eÂloigneÁrent : litt. s'eÂloigneÁrent de JeÂrusalem ; cf. 34.21n ; expression analogue v. 9,11 ; cf. 21.3+ss. me consulter 21.2+. les ChaldeÂens reviendront 32.24 ; 34.22. Ð y mettront le feu 17.27+.


JEÂREÂMIE 37±38 9

10

11 12 13

14

15

16

17

18

19 20

21

9 10 12

13 16 17 18 19 20 21

ville, ils la prendront et y mettront le feu. | Ainsi parle le SEIGNEUR : Ne vous faites pas d'illusion, en disant : « Les ChaldeÂens s'en iront loin de nous ! » Car ils ne s'en iront pas. | MeÃme si vous battiez toute l'armeÂe des ChaldeÂens qui vous font la guerre, s'il ne restait d'eux que des hommes transperceÂs, chacun d'eux se releÁverait dans sa tente pour mettre le feu Áa cette ville. JeÂreÂmie accuse de trahison Pendant que l'armeÂe des ChaldeÂens s'eÂtait ÂeloigneÂe de JeÂrusalem Áa cause de l'armeÂe du pharaon, JeÂreÂmie voulut sortir de JeÂrusalem pour aller au pays de Benjamin et pour y recevoir sa part d'heÂritage au milieu de son peuple. | Lorsqu'il fut Áa la porte de Benjamin, le commandant de la garde, nomme Yiriya, fils de SheÂleÂmia, fils de Hanania, se trouvait laÁ ; il arreÃta JeÂreÂmie, le propheÁte, en disant : Tu te rends aux ChaldeÂens ! | JeÂreÂmie reÂpondit : C'est faux ! Je ne me rends pas aux ChaldeÂens ! Mais Yiriya ne l'eÂcouta pas ; il arreÃta JeÂreÂmie et le conduisit aux princes. | Les princes, irriteÂs contre JeÂreÂmie, le frappeÁrent et l'incarceÂreÁrent dans la maison de Jonathan, le scribe ; car ils en avaient fait une maison de deÂtention. | C'est ainsi que JeÂreÂmie entra au cachot, dans une cellule ; JeÂreÂmie y resta longtemps. SeÂdeÂcias consulte secreÁtement JeÂreÂmie Le roi SeÂdeÂcias l'envoya chercher ; chez lui, le roi l'interrogea secreÁtement : Y a-t-il une parole de la part du SEIGNEUR ? JeÂreÂmie reÂpondit : Oui ! Et il dit : Tu seras livre au roi de Babylone ! | JeÂreÂmie dit encore au roi SeÂdeÂcias : En quoi ai-je peÂche contre toi, contre les gens de ta cour et contre ce peuple, pour que vous m'ayez mis dans cette maison de Á sont vos propheÁtes qui vous deÂtention ? | Et ou annoncËaient : Le roi de Babylone ne viendra pas contre vous ni contre ce pays ! | Maintenant, oà roi, mon seigneur, entends, je te prie ! Que ma supplication parvienne devant toi ! Ne me fais pas retourner dans la maison de Jonathan, le scribe, de peur que je n'y meure ! | Le roi SeÂdeÂcias ordonna que JeÂreÂmie soit deÂtenu dans la cour de la garde et qu'on lui donne chaque jour un pain rond de la rue des boulangers, jusqu'aÁ Âepuisement de tout le pain de la ville. Ainsi JeÂreÂmie resta dans la cour de la garde.

Ne vous faites pas d'illusion : autre traduction ne vous trompez pas vous-meÃmes. Cf. Lc 19.40. Ð des hommes transperceÂs : on peut comprendre des blesseÂs ou des morts. pour y recevoir (aÁ Anatoth, en Benjamin) sa part... : texte et traduction incertains ; on a aussi compris pour s'eÂchapper de laÁ (JeÂrusalem), du milieu du peuple, pour prendre sa part au milieu du peuple ou bien afin d'y reÂgler un partage au milieu des siens ; cf. 32.7ss. Ð de son peuple : litt. du peuple. porte de Benjamin 38.7. au cachot, dans une cellule... : litt. dans la maison de la fosse (ou citerne, comme en 38.6ss), dans la pieÁce vouÃteÂe ; cf. Ex 12.29. Cf. 38.14. En quoi ai-je peÂche contre toi : meÃme expression en Gn 20.9. Voir propheÁte . Que ma supplication parvienne 36.7n ; cf. 38.26. pain : cf. 38.9 ; voir Ex 29.23n. Ð dans la cour de la garde 33.1 ; 38.6,13,28 ; voir aussi 32.2+. $

$

997

JeÂreÂmie jete dans une citerne 38 Shephatia, fils de MattaÃn, Guedalia, fils de Pashhour, Youkal, fils de SheÂleÂmia et Pashhour, fils de Malkiya, entendirent ce que JeÂreÂmie disait Áa tout le 2 peuple, Á a savoir : | « Ainsi parle le SEIGNEUR : Celui qui restera dans cette ville mourra par l'eÂpeÂe, par la famine ou par la peste ; mais celui qui sortira pour se rendre aux ChaldeÂens gardera la vie, sa vie sera 3 son butin, et il vivra. | Ainsi parle le SEIGNEUR : Cette ville sera vraiment livreÂe Áa l'armeÂe du roi de Babylone, qui la prendra. » 4 Les princes dirent au roi : S'il te plaõÃt, que cet homme soit mis Áa mort ! C'est lui qui deÂcourage les hommes de guerre restant dans cette ville, ainsi que tout le peuple, en leur tenant de tels discours ; cet homme ne cherche pas le bien de ce peuple, mais 5 son malheur. | Le roi Se ÂdeÂcias reÂpondit : Le voici, il est entre vos mains : le roi ne peut rien contre vous. 6 Alors ils prirent Je ÂreÂmie et le jeteÁrent dans la citerne de Malkiya, fils du roi, laquelle se trouvait dans la cour de la garde ; ils descendirent JeÂreÂmie avec des cordes. Il n'y avait pas d'eau dans la citerne, mais il y avait de la boue ; et JeÂreÂmie s'enfoncËa dans la boue. 7 Ebed-MeÂlek, le Koushite, haut fonctionnaire qui Âetait dans la maison du roi, apprit qu'on avait mis JeÂreÂmie dans la citerne. Le roi Âetait assis Áa la porte 8 de Benjamin. | Ebed-Me Âlek sortit de la maison du 9 roi et dit au roi : | O roi, mon seigneur, ces hommes ont mal agi en tout ce qu'ils ont fait Áa JeÂreÂmie, le propheÁte, en le jetant dans la citerne ; il y mourra de 10 faim, car il n'y a plus de pain dans la ville. | Le roi donna cet ordre Áa Ebed-MeÂlek, le Koushite : Prends ici trente hommes, et tu feras remonter de la citerne JeÂreÂmie, le propheÁte, avant qu'il ne 11 meure. | Ebed-Me Âlek prit les hommes et se rendit Áa la maison du roi, dans un lieu au-dessous du treÂsor ; il en sortit des lambeaux de veÃtements useÂs et les descendit Áa JeÂreÂmie dans la citerne, avec des 12 cordes. | Ebed-Me Âlek, le Koushite, dit Áa JeÂreÂmie : Je t'en prie, mets ces lambeaux useÂs et ces haillons sous tes aisselles, Áa l'endroit des cordes. JeÂreÂmie fit 13 ainsi. | Ils tire Árent JeÂreÂmie avec les cordes et le firent remonter de la citerne. JeÂreÂmie resta dans la cour de la garde.

38 2 3 4

 leÂmia : cf. 37.3. Ð Pashhour... 21.1+. 1 Youkal, fils de She Cf. v. 17 ; 21.9 ; 27.12s. Ð eÂpeÂe / famine / peste 14.12+. Ð ChaldeÂens 21.4n. 21.10+. Cf. 26.11. Ð deÂcourage : litt. affaiblit les mains ; cf. 6.24+ ; Esd 4.4n. Ð le bien ou la paix ; cf. 4.10n ; 14.13. le roi... : LXX le roi ne pouvait rien contre eux ; cf. Dn 6.15+ss. citerne 37.16n,20s ; cf. 32.2+. Ð Malkiya : heÂbreu Malkiyahou. Ð fils du roi : cf. 36.26n ; SeÂdeÂcias devait avoir environ trente ans aÁ l'eÂpoque (2R 24.18). Ð dans la boue Ps 69.3. Ebed-MeÂlek signifie serviteur du roi. Ð Koushite ou Nubien ; cf. 13.23n. Ð haut fonctionnaire 29.2n. Ð eÂtait assis : position du roi et du juge. Ð porte de Benjamin 37.13. 37.20 ; 52.6. Prends : litt. prends dans ta main, c.-aÁ-d. avec toi ou sous tes ordres ; de meÃme au v. 11. Ð trente : un ms heÂbreu porte trois. des lambeaux... : termes rares et traduction incertaine. Cf. v. 28 ; 37.21. $

5 6

$

$

7

9 10 11 13


JEÂREÂMIE 38±39

998

14

15 16

17

18

19

20

21 22

23

24 25

26

14 15 16 17 18 19 20 21 22

23

26 28

39

DernieÁre entrevue de SeÂdeÂcias et de JeÂreÂmie Le roi SeÂdeÂcias envoya chercher JeÂreÂmie, le propheÁte, et le fit venir aupreÁs de lui dans la troisieÁme entreÂe de la maison du SEIGNEUR. Le roi dit Áa JeÂreÂmie : Je veux te demander quelque chose ; ne me cache rien ! | JeÂreÂmie reÂpondit Áa SeÂdeÂcias : Si je te le dis, ne me feras-tu pas mettre Áa mort ? Et si je te donne un conseil, tu ne m'eÂcouteras pas ! | Le roi SeÂdeÂcias fit en secret ce serment Áa JeÂreÂmie : Par la vie du SEIGNEUR, qui nous a faits, je ne te ferai pas mettre Áa mort, et je ne te livrerai pas Áa ces hommes qui en veulent Áa ta vie. | JeÂreÂmie dit alors Áa SeÂdeÂcias : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Si tu sors au-devant des princes du roi de Babylone, tu auras la vie sauve, et cette ville ne sera pas deÂtruite par le feu ; tu vivras, toi et ta maison. | Mais si tu ne sors pas au-devant des princes du roi de Babylone, cette ville sera livreÂe aux ChaldeÂens, qui y mettront le feu ; et toi, tu ne lui Âechapperas pas. | Le roi SeÂdeÂcias dit Áa JeÂreÂmie : Je suis inquiet Áa cause des JudeÂens qui se sont rendus aux ChaldeÂens ; je crains qu'on ne me livre Áa eux, et qu'ils ne me brutalisent. | JeÂreÂmie reÂpondit : On ne te livrera pas. Ecoute le SEIGNEUR, je te prie, en ce que je te dis ; tu t'en trouveras bien et tu auras la vie sauve. | Mais si tu refuses de sortir, voici la parole que le SEIGNEUR m'a reÂveÂleÂe : | Toutes les femmes qui sont resteÂes dans la maison du roi de Juda seront meneÂes aux princes du roi de Babylone, et elles diront : Ils t'ont entraõÃne et ils l'ont emporte sur toi, tes amis. Quand tes pieds se sont enfonceÂs dans la boue, ils ont reculeÂ. Toutes tes femmes et tes fils seront meneÂs aux ChaldeÂens ; et toi, tu ne lui Âechapperas pas, tu seras pris par le roi de Babylone, qui mettra le feu Áa cette ville. | SeÂdeÂcias dit Áa JeÂreÂmie : Que personne ne sache rien de ces paroles, et tu ne mourras pas. | Si les princes apprennent que je t'ai parle et s'ils viennent te dire : « Rapporte-nous, s'il te plaõÃt, ce que tu as dit au roi et ce que le roi t'a dit ; ne nous cache rien, et nous ne te ferons pas mettre Áa mort », tu leur reÂpondras : « J'ai fait parvenir ma supplica-

Cf. 37.17. Cf. Lc 22.67. Par la vie du SEIGNEUR 4.2n. Ð qui nous a faits ou qui nous a donne cette vie (heÂbreu neÂphesh, cf. 2.24n). tu auras la vie sauve v. 20 ; cf. v. 2+. V. 3,23. Cf. 1S 31.4. Cf. 42.6. m'a reÂveÂleÂe : litt. m'a fait voir. Cf. Ab 7. Ð tes amis : litt. les hommes de ta paix, ce qui peut aussi signifier tes proches ; cf. 20.10n. Ð dans la boue : cf. v. 6 (autre terme en heÂbreu). V. 18. Ð qui mettra le feu aÁ cette ville : d'apreÁs Vg ; LXX et cette ville sera deÂtruite par le feu, texte heÂbreu traditionnel et tu bruÃleras cette ville par le feu, c.-aÁ-d., peut-eÃtre, tu seras la cause de sa destruction. J'ai fait parvenir 36.7n ; 37.20. Ð maison de Jonathan 37.20. V. 13+ ; 39.14s. Ð Et lorsque JeÂrusalem fut prise... : la phrase reste en suspens. $

27

28

La prise de JeÂrusalem 2R 25.1-21 ; cf. Jr 52

39 La neuvieÁme anneÂe de SeÂdeÂcias, roi de Juda, le dixieÁme mois, Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint avec toute son armeÂe devant JeÂrusalem et 2 l'assie Âgea. | La onzieÁme anneÂe de SeÂdeÂcias, le neuvieÁme jour du quatrieÁme mois, une breÁche fut ou3 verte dans la ville. | Alors tous les princes du roi de Babylone vinrent s'asseoir Áa la porte du Milieu : Nergal-SareÂtser, Samgar-Nebou, Sarsekim, chef des hauts fonctionnaires, Nergal-SareÂtser, chef des mages, et tous les autres princes du roi de 4 Babylone. | De Ás qu'ils les eurent vus, SeÂdeÂcias, roi de Juda, et tous les hommes de guerre s'enfuirent et sortirent de la ville, de nuit, par le chemin du Jardin du Roi, par la porte entre les deux murs ; ils 5 sortirent par le chemin de la plaine aride. | Mais l'armeÂe des ChaldeÂens les poursuivit et rattrapa SeÂdeÂcias dans la plaine aride de JeÂricho. Ils le prirent et le firent monter Áa Ribla, au pays de Hamath, devant Nabuchodonosor, roi de Babylone ; et celui-ci prononcËa des jugements contre 6 lui. | Le roi de Babylone fit  egorger les fils de SeÂdeÂcias sous ses yeux, Áa Ribla. Le roi de Babylone 7 fit aussi  egorger tous les notables de Juda. | Puis il fit crever les yeux de SeÂdeÂcias et le fit attacher avec des entraves de bronze, pour l'emmener Áa 8 Babylone. | Les Chalde Âens mirent le feu Áa la maison du roi et aux maisons du peuple, et ils deÂmolirent 9 les murailles de Je Ârusalem. | Quant au reste du peuple, ceux qui Âetaient resteÂs dans la ville, ceux qui s'eÂtaient rendus Áa lui Ð le reste du peuple, ceux qui Âetaient resteÂs Ð NebouzaradaÃn, chef des gar10 des, les exila. | Mais les petites gens du peuple, ceux qui n'avaient rien, NebouzaradaÃn, chef des gardes,

3

4

$

Á me mois : probable1 Cf. 52.4-16 ; 2R 25.1-12 et les notes. Ð dixie ment deÂcembre-janvier 589/8 av. J.-C. Ð Nabuchodonosor 21.2n. 2 le neuvieÁme jour du quatrieÁme mois : probablement fin juin

tion devant le roi, pour qu'il ne me renvoie pas dans la maison de Jonathan, de peur que je n'y meure. » Tous les princes vinrent trouver JeÂreÂmie et l'interrogeÁrent. Il leur reÂpondit exactement comme le roi le lui avait ordonneÂ. Ils se retireÁrent en silence, car la chose ne s'eÂtait pas divulgueÂe. JeÂreÂmie resta dans la cour de la garde jusqu'au jour de la prise de JeÂrusalem. Et lorsque JeÂrusalem fut prise...

5

7

8 9 10

587 av. J.-C. vinrent s'asseoir : position du juge ; 1.15+ ; cf. 26.10. Ð SamgarNebou : par rapprochement avec des documents babyloniens on pourrait deÂcomposer ce nom diffeÂremment et lire NergalSareÂtser, (prince) de Samgar (la ville de Sin-Magir), NebouSarsekim, chef des hauts fonctionnaires (ou Rab-Saris, chef des eunuques 29.2n ; sur ce titre, cf. v. 13 ; Dn 1.3). Ð chef des mages : traduction conjecturale d'un autre titre babylonien (Rab-Mag). Les v. 4-13 sont absents de LXX . Ð Jardin du Roi : cf. Ne 3.15 ; SeÂdeÂcias prend le chemin du sud (la plaine aride : heÂbreu `arava ; cf. Dt 1.1n), aÁ l'oppose de l'envahisseur babylonien (1.14n). Cf. 44.30. Ð rattrapa : le terme heÂbreu est habituellement traduit par atteindre ; cf. 42.16 ; Es 59.9. Ð Ribla sur l'Oronte, aÁ environ 80 km au sud de Hamath, dans le nord de la Syrie ; cf. 52.9. crever les yeux : des bas-reliefs assyriens montrent Sargon crevant les yeux de prisonniers ; cf. Ez 12.13. Ð l'emmener aÁ Babylone 32.5. aux maisons : litt. aÁ la maison ; cf. 6.5 ; 17.27 ; 52.13. le reste du peuple... : au lieu de cette reÂpeÂtition, 52.15 porte le reste des artisans. Ð NebouzaradaÃn : cf. 41.10 ; 52.12,30. 40.7+. $


JEÂREÂMIE 39±40

leur permit de rester au pays de Juda et il leur donna en ce jour-laÁ des vignes et des champs. 11 12 13

14

15 16

17 18

JeÂreÂmie est libeÂre Nabuchodonosor, roi de Babylone, avait donne cet ordre au sujet de JeÂreÂmie par l'intermeÂdiaire de NebouzaradaÃn, chef des gardes : | Prends-le, veille sur lui, ne lui fais aucun mal, mais agis Áa son Âegard comme il te dira. | NebouzaradaÃn, chef des gardes, NeboushazbaÃn, chef des hauts fonctionnaires, Nergal-SareÂtser, chef des mages, et tous les chefs du roi de Babylone | envoyeÁrent prendre JeÂreÂmie dans la cour de la garde et le remirent Áa Guedalia, fils d'Ahiqam, fils de ShaphaÃn, pour qu'il l'emmeÁne chez lui. Et il resta au milieu du peuple. Ebed-MeÂlek aura la vie sauve La parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie, pendant qu'il Âetait deÂtenu dans la cour de la garde : | Va, parle Áa Ebed-MeÂlek, le Koushite ; tu lui diras : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je fais venir sur cette ville ce que j'ai prononceÂ, non pas pour son bonheur, mais pour son malheur ; cela arrivera en ce jour-laÁ devant toi. Mais en ce jour-laÁ je te deÂlivrerai Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð et tu ne seras pas livre aux hommes qui t'effraient. | Je te ferai Âechapper, et tu ne tomberas pas par l'eÂpeÂe ; ta vie sera ton butin, parce que tu as mis ta confiance en moi Ð deÂclaration du SEIGNEUR.

JeÂreÂmie s'installe aupreÁs de Guedalia Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie de la part du SEI40 Ás que NebouzaradaÃn, chef des gardes, GNEUR, apre l'eut renvoye de Rama. Quand il le fit prendre, JeÂreÂmie Âetait lie de chaõÃnes au milieu de tous les exileÂs de JeÂrusalem et de Juda, ceux qu'on exilait Áa Babylone. 2 Le chef des gardes fit prendre JeÂreÂmie et lui dit : Le SEIGNEUR, ton Dieu, avait annonce ce malheur 3 contre ce lieu. | Le SEIGNEUR a fait venir ce qu'il avait annonceÂ, il l'a fait parce que vous avez peÂche contre le SEIGNEUR et que vous ne l'avez pas ÂecouteÂ. 4 Ce qu'il avait annonce  vous est donc arriveÂ. | Aujourd'hui meÃme, je t'affranchis des chaõÃnes que tu as aux mains ; s'il te plaõÃt de venir avec moi Áa Babylone, viens, je veillerai sur toi ; s'il ne te plaõÃt pas de venir avec moi Áa Babylone, ne viens pas ;

12 13 14

15 16 17 18

40 3 4

Cf. 40.4. Cf. v. 3n. dans la cour de la garde v. 15 ; 37.21+. Ð Guedalia (ou Guedaliahou, selon les passages), fils d'Ahiqam... : cf. 26.24+ ; voir aussi 40.5s ; 2R 25.22. Ð pour qu'il l'emmeÁne chez lui : litt. pour le faire sortir vers la maison ; cf. 37.4. Cf. 28.12s. 38.7nss. Ð non pas pour son bonheur... : autre traduction non pas pour le bien, mais pour le mal 21.10. Cf. 20.13 ; Ps 37.40. ta vie sera ton butin 21.9n. Parole... 1.1n-2n. Ð de Rama 31.15n ; cf. 39.13s. Cf. Za 1.6 ; Lm 2.17. Ð Voir peÂche . 39.12. Ð aux mains, selon certains mss heÂbreux et des versions anciennes ; aÁ la main, selon le texte heÂbreu traditionnel. Ð s'il te plaõÃt / ne te plaõÃt pas litt. s'il est bon / mauvais aÁ tes yeux. Ð je veillerai sur toi Gn 44.21n. Ð ne viens pas : litt. cesse, c.-aÁ-d.

5

6

Á il te plaõÃt et regarde, tout le pays est devant toi, va ou Á il te convient d'aller. | Ð Et, comme il n'avait pas ou encore reÂpondu : Retourne, ajouta-t-il, vers Guedalia, fils d'Ahiqam, fils de ShaphaÃn, que le roi de Babylone a nomme Áa la teÃte des villes de Juda, et reste avec lui au milieu du peuple ; ou bien va Á il te convient d'aller. Le chef des gardes partout ou lui donna des vivres et des preÂsents, et il le renvoya. JeÂreÂmie alla trouver Guedalia, fils d'Ahiqam, au Mitspa, et il resta avec lui au milieu du peuple qui Âetait reste dans le pays. Les JudeÂens se regroupent autour de Guedalia Cf. 2R 25.22-26

7

8

9

10

11

12

13

5

6 7

1

$

999

8

Tous les officiers qui Âetaient dans les campagnes apprirent, eux et leurs hommes, que le roi de Babylone avait nomme Áa la teÃte du pays Guedalia, fils d'Ahiqam, et qu'il lui avait confie des hommes, des femmes et leurs familles, les petites gens du pays, ceux qu'on n'avait pas exileÂs Áa Babylone. | Ils se rendirent aupreÁs de Guedalia, au Mitspa : c'eÂtaient IsmaeÈl, fils de Netania, YohanaÃn et Jonathan, fils de QareÂah, Seraya, fils de Tanhoumeth, les fils d'EphaõÈ le Netophatite et Yezania, fils du Maakatite, eux et leurs hommes. | Guedalia, fils d'Ahiqam, fils de ShaphaÃn, leur fit un serment, Áa eux et Áa leurs hommes ; il leur dit : N'ayez pas peur de vous soumettre aux ChaldeÂens ; restez dans le pays, soumettez-vous au roi de Babylone, et vous vous en trouverez bien. | Quant Áa moi, je reste au Mitspa, pour me tenir Áa la disposition des ChaldeÂens qui viendront vers nous ; vous, recueillez le vin, les fruits d'eÂte et l'huile, mettez-les dans vos reÂcipients, et restez dans les villes que vous occupez. De meÃme tous les JudeÂens qui Âetaient en Moab, chez les Ammonites, en Edom et dans tous les pays apprirent que le roi de Babylone avait laisse un reste en Juda et qu'il avait nomme Áa leur teÃte Guedalia, fils d'Ahiqam, fils de ShaphaÃn. | Et tous les Á ils avaient Âete JudeÂens revinrent de tous les lieux ou bannis ; ils se rendirent dans le pays de Juda vers Guedalia, au Mitspa, et ils recueillirent une grande abondance de vin et de fruits d'eÂteÂ. L'assassinat de Guedalia YohanaÃn, fils de QareÂah, et tous les chefs de l'armeÂe qui Âetaient dans les campagnes vinrent

abstiens-toi. Ð le pays (ou la terre) est devant toi... : cf. Gn 13.9 ; 20.15. Ð ouÁ il te plaõÃt et ouÁ il te convient d'aller : litt. ouÁ il sera bon et droit aÁ tes yeux d'aller. Et, comme il n'avait pas encore reÂpondu... : texte et traduction incertains ; autre traduction, d'apreÁs des versions anciennes : et s'il ne te convient pas de rester (avec moi), retourne vers Guedalia ; cf. 39.14+ ; 2R 25.22ss. au Mitspa, au nord de JeÂrusalem, non loin de Rama ; cf. Jg 20.1,3 ; 21.1,5 ; 1S 7.5-7 ; 1R 15.22 ; 2R 25.23 ; Ne 3.7. 39.10 ; 2R 24.14 ; 25.12. Ð nomme aÁ la teÃte du et confie traduisent deux constructions diffeÂrentes du meÃme verbe heÂbreu. Ð des hommes, des femmes... : autre traduction des hommes, des femmes, des enfants, et ceux... ; cf. Gn 34.29n. Netania : heÂbreu Netanyahou. Ð et Jonathan : omis par quelques mss heÂbreux et par LXX . Ð Yezania : heÂbreu Yezanyahou. Cf. 27.12. aÁ la disposition des ChaldeÂens (21.4n) : litt. devant les ChaldeÂens. Moab 48.1n. Ð un reste : cf. v. 15 ; 11.23+ ; 42.15. $

9 10 11


JEÂREÂMIE 40±42

1000

aupreÁs de Guedalia, au Mitspa, | et ils lui dirent : Sais-tu bien que Baalis, roi des Ammonites, a envoye IsmaeÈl, fils de Netania, pour t'abattre ? Mais 15 Guedalia, fils d'Ahiqam, ne les crut pas. | Et YohanaÃn, fils de QareÂah, dit secreÁtement Áa Guedalia, au Mitspa : Laisse-moi, je te prie, aller abattre IsmaeÈl, fils de Netania. Personne ne le saura. Pourquoi t'abattrait-il ? Pourquoi tous les gens de Juda qui sont rassembleÂs aupreÁs de toi seraient-ils disperseÂs, 16 et le reste de Juda serait-il perdu ? | Guedalia, fils d'Ahiqam, reÂpondit Áa YohanaÃn, fils de QareÂah : Ne fais pas cela ; ce que tu dis sur IsmaeÈl est faux. 41 Mais, au septieÁme mois, IsmaeÈl, fils de Netania, fils d'Elishama, de la descendance royale, arriva avec des grands du roi et dix hommes aupreÁs de Guedalia, fils d'Ahiqam, au Mitspa. Ils mangeÁrent 2 ensemble au Mitspa. | Alors Ismae Èl, fils de Netania, et les dix hommes qui Âetaient avec lui, tueÁrent d'un coup d'eÂpeÂe Guedalia, fils d'Ahiqam, fils de ShaphaÃn. Ainsi il mit Áa mort celui que le roi de Baby3 lone avait nomme  Áa la teÃte du pays. | IsmaeÈl tua encore tous les JudeÂens qui Âetaient aupreÁs de Guedalia au Mitspa, et les ChaldeÂens, les hommes de guerre, qui se trouvaient laÁ. 14

4 5

6

7

8

9

14

41

IsmaeÈl assassine quatre-vingts peÁlerins Le deuxieÁme jour apreÁs l'assassinat de Guedalia Ð personne n'en savait encore rien Ð | arriveÁrent de Sichem, de Silo et de Samarie quatre-vingts hommes qui avaient la barbe raseÂe et les veÃtements deÂchireÂs, et qui s'eÂtaient fait des incisions ; ils avaient en main des offrandes et de l'encens, pour les preÂsenter Áa la maison du SEIGNEUR. | IsmaeÈl, fils de Netania, sortit du Mitspa Áa leur rencontre ; il marchait en pleurant. Lorsqu'il les atteignit, il leur dit : Venez chez Guedalia, fils d'Ahiqam. | Mais quand ils arriveÁrent dans la ville, IsmaeÈl, fils de Netania, les Âegorgea et les jeta dans la citerne, avec l'aide des hommes qui Âetaient avec lui. | Mais il se trouva parmi eux dix hommes qui dirent Áa IsmaeÈl : Ne nous mets pas Áa mort, car nous avons des provisions cacheÂes dans les champs, du froment, de l'orge, de l'huile et du miel. Alors il renoncËa Áa les mettre Áa mort avec leurs freÁres. | La

Baalis (ce nom a eÂte retrouve sur un sceau ammonite datant aÁ peu preÁs de cette eÂpoque), roi des Ammonites en Transjordanie ; cf. v. 11. Ð IsmaeÈl v. 8 ; 41.1ss. septieÁme mois : septembre-octobre (cf. 2R 25.25 ; Za 7.5n ; 8.19). Ð de la descendance royale : litt. de descendance de royauteÂ. Ð des grands du roi : expression absente de LXX . V. 18 ; 40.5,7. Ð tueÁrent d'un coup d'eÂpeÂe : litt. se leveÁrent et frappeÁrent de l'eÂpeÂe. JudeÂens ou Juifs . Ð aupreÁs de Guedalia : litt. avec lui, avec Guedalia ; le nom propre est omis par LXX. Ð ChaldeÂens 21.4n. Voir Samaritains . Ð encens Ex 30.34n. Ð aÁ la maison du SEI rusalem, ou bien GNEUR : ou bien sur les ruines du temple de Je dans un autre sanctuaire au Mitspa ; cf. Baruch 1.10 (lettre des exileÂs aÁ ceux qui seraient resteÂs aÁ JeÂrusalem apreÁs la destruction du temple) : « Voici, nous vous avons envoye de l'argent ; avec cette somme, achetez des victimes en vue des holocaustes et des sacrifices pour les peÂcheÂs, achetez de l'encens ; faites des offrandes, preÂsentez des sacrifices sur l'autel du Seigneur notre Dieu. » il marchait : LXX ils marchaient ; cf. Siracide 12.16 : « L'ennemi peut avoir les larmes aux yeux, mais s'il en trouve l'occasion, il sera insatiable de sang. »

10

11 12 13

14

15 16

17

18

42 2

7 8 9

1

$

2 3 5

10

$

$

12

$

$

$

6

$

16

17 18

citerne dans laquelle IsmaeÈl jeta tous les cadavres des hommes qu'il abattit est la citerne de Guedalia, celle qu'avait faite le roi Asa, Áa cause de Basha, roi d'IsraeÈl ; c'est elle qu'IsmaeÈl, fils de Netania, remplit de cadavres. | IsmaeÈl emmena captifs tout le reste du peuple qui Âetait au Mitspa, les filles du roi et tous les gens du peuple qui Âetaient resteÂs au Mitspa, que NebouzaradaÃn, chef des gardes, avait confieÂs Áa Guedalia, fils d'Ahiqam ; IsmaeÈl, fils de Netania, les emmena captifs et partit pour se rendre chez les Ammonites. Les prisonniers d'IsmaeÈl sont deÂlivreÂs YohanaÃn, fils de QareÂah, et tous les officiers qui Âetaient avec lui, apprirent tout le mal qu'avait fait IsmaeÈl, fils de Netania. | Ils prirent tous les hommes et partirent attaquer IsmaeÈl, fils de Netania. Ils le trouveÁrent aux Grandes Eaux de Gabaon. | Quand tout le peuple qui Âetait avec IsmaeÈl vit YohanaÃn, fils de QareÂah, et tous les chefs de l'armeÂe avec lui, il s'en reÂjouit ; | et tout le peuple qu'IsmaeÈl avait emmene captif du Mitspa fit volte-face, il se retourna et vint rejoindre YohanaÃn, fils de QareÂah. Mais IsmaeÈl, fils de Netania, Âechappa Áa YohanaÃn avec huit hommes et se rendit chez les Ammonites. | YohanaÃn, fils de QareÂah, ainsi que tous les officiers qui Âetaient avec lui, prit tout le reste du peuple, qu'il avait ramene du Mitspa, d'aupreÁs d'IsmaeÈl, fils de Netania, lequel avait abattu Guedalia, fils d'Ahiqam. Hommes de guerre, femmes et familles, hauts fonctionnaires, il les ramena depuis Gabaon. | Ils se Ãtellerie de mirent en marche et s'arreÃteÁrent Áa l'ho Kimham, preÁs de Beth-LeÂhem, pour se rendre ensuite en Egypte, | loin des ChaldeÂens dont ils avaient peur, parce qu'IsmaeÈl, fils de Netania, avait abattu Guedalia, fils d'Ahiqam, que le roi de Babylone avait nomme Áa la teÃte du pays. Les rescapeÂs consultent JeÂreÂmie Tous les officiers, YohanaÃn, fils de QareÂah, Yezania, fils de Hoshaya, et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, s'avanceÁrent | et dirent Áa JeÂreÂmie, le propheÁte : S'il te plaõÃt, que notre

et les jeta : d'apreÁs des versions anciennes ; les mots correspondants sont absents du texte heÂbreu traditionnel. avec : litt. au milieu de. est la citerne de Guedalia : leÂgeÁre modification du texte heÂbreu traditionnel, qui porte : qu'il abattit par la main de Guedalia ; d'autres modifient un peu diffeÂremment, d'apreÁs LXX : eÂtait une grande citerne, celle qu'avait faite... Ð Asa / Basha 1R 15.16-22. filles du roi : cf. v. 16n ; 36.26n ; 43.6. Ð et tous les gens du peuple qui eÂtaient resteÂs au Mitspa : LXX n'a pas cette reÂpeÂtition. Ð NebouzaradaÃn 39.9+. Ð les emmena captifs : certains mss heÂbreux et grecs portent se leva de bon matin. aux Grandes Eaux de Gabaon, aÁ une dizaine de kilomeÁtres au nord-nord-est de JeÂrusalem ; cf. 28.1 ; 2S 2.12-17 ; voir aussi Jos 9.3ss ; 1R 3.4. familles ou enfants 40.7+. Ð hauts fonctionnaires : autre traduction eunuques ; cf. 29.2n ; il pourrait s'agir ici de ceux qui eÂtaient chargeÂs de s'occuper des filles du roi ; cf. v. 10+. l'hoÃtellerie (sens incertain : caravanseÂrail ?) de Kimham : cf. 2S 19.37-40 ; 1R 2.7. Ð en Egypte 42.14 ; 43.5-7 ; 2R 25.26. Cf. 42.11.

$

42

1 Yezania : cf. 40.8 ; LXX lit ici Azaria (cf. 43.2), fils de Maaseia (cf. 21.1). $


JEÂREÂMIE 42±43

3 4

5

6

7 8

9 10

11

12 13 14

15

16

17 2

supplication parvienne devant toi ; prie pour nous le SEIGNEUR, ton Dieu, pour tout ce reste. Car nous Âetions beaucoup et nous ne sommes plus qu'un petit reste, ainsi que tes yeux le voient. | Que le SEIGNEUR, ton Dieu, nous dise la voie que nous devons suivre et ce que nous avons Áa faire ! | JeÂreÂmie, le propheÁte, leur dit : Entendu ! Je prie le SEIGNEUR, votre Dieu, selon vos paroles ; et je vous dirai, sans rien vous cacher, toute parole que le SEIGNEUR vous reÂpondra. | Ils dirent Áa JeÂreÂmie : Que le SEIGNEUR soit contre nous un teÂmoin Ãr, si nous n'agissons pas exactement selon loyal et su la parole que le SEIGNEUR, ton Dieu, t'aura envoyeÂe pour nous ! | Que ce soit bon ou mauvais, nous Âecouterons le SEIGNEUR, notre Dieu, vers qui nous t'envoyons ; nous serons heureux pour avoir Âecoute le SEIGNEUR, notre Dieu. Dix jours apreÁs, la parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie. | JeÂreÂmie appela alors YohanaÃn, fils de QareÂah, tous les chefs de l'armeÂe qui Âetaient avec lui et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu'au plus grand. | Il leur dit : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'IsraeÈl, vers qui vous m'avez envoye pour que je fasse parvenir votre supplication devant lui : | Si vous continuez Áa habiter ce pays, je vous baÃtirai, je ne raserai pas ; je vous planterai, je ne deÂracinerai pas ; car je regrette le mal que je vous ai fait. | N'ayez pas peur du roi de Babylone ; celui dont vous avez peur, n'ayez pas peur de lui Ð deÂclaration du SEIGNEUR Ð car je suis avec vous pour vous sauver et vous deÂlivrer de sa main. | Je vous accorderai de la compassion : il aura compassion de vous, et il vous rameÁnera sur votre terre. | Mais si vous dites : « Nous n'habiterons pas ce pays ! », si vous n'eÂcoutez pas le SEIGNEUR, votre Dieu, | si vous dites : Á nous ne verrons « Non, nous irons en Egypte, ou Á nous n'entendrons pas le son de la pas de guerre, ou Á nous ne manquerons pas de pain, et c'est trompe, ou laÁ que nous habiterons », | alors Âecoutez la parole du SEIGNEUR, reste de Juda ! Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Si vraiment vous deÂcidez de vous rendre en Egypte, si vous allez y seÂjourner en immigreÂs, | l'eÂpeÂe dont vous avez peur vous atteindra laÁ-bas, en Egypte ; la famine, objet de vos inquieÂtudes, s'attachera Áa vous laÁ-bas, en Egypte ; c'est laÁ que vous mourrez. | Tous ceux que notre supplication parvienne : cf. 36.7n. Ð pour nous : omis par LXX ; cf. 7.16+ ; 37.3. Ð un petit reste Dt 28.62 ; Daniel grec 3.37 : « Nous sommes devenus le plus petit de tous les peuples, et nous sommes humilieÂs aujourd'hui sur toute la terre aÁ cause de nos peÂcheÂs. » Ð le voient : litt. nous voient. Cf. 7.23+. Cf. v. 7 ; 11.18. V. 20. Ð un teÂmoin loyal (ou vrai ) et suÃr (ou digne de confiance) : cf. Gn 31.50 ; Jg 11.10 ; 1S 12.5 ; Ap 1.5. 38.20. Ð Que ce soit bon ou mauvais, c.-aÁ-d. quoi qu'il dise, que cela nous plaise ou non. Ð nous eÂcouterons le (ou nous obeÂirons au) SEIGNEUR (litt. la voix de YHWH, de meÃme dans la suite) ; cf. 3.25n ; 7.26+ ; 36.8nss. Dix jours apreÁs : cf. 28.6,12. Ð la parole... 1.2n. Si vous continuez aÁ habiter ou si vous habitez tranquillement ; cf. Es 30.15ss. Ð je vous baÃtirai... 1.10+ ; 24.6. Ð je regrette le mal... 18.8+. Cf. 1.8+,17 ; 20.13 ; 30.10. Je vous accorderai de la compassion : cf. 1R 8.50n. Ð il aura compassion : versions anciennes j'aurai compassion. Ð il vous rameÁnera : certaines versions anciennes ont lu je vous ferai habiter ; cf. 16.15 ; 27.11. V. 21 ; 41.17 ; 43.4,7. Cf. 2.31. Ð nous irons... : cf. Nb 14.3s. Ð le son de la trompe an$

3 4 5 6

7 10

11 12

13 14

18

19 20

21

22

1001

qui deÂcideront de se rendre en Egypte pour y seÂjourner en immigreÂs mourront par l'eÂpeÂe, par la famine ou par la peste, et il n'y aura pour eux ni survivant, ni rescape du malheur que je ferai venir sur eux. | Car ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : De meÃme que ma coleÁre et ma fureur se sont reÂpandues sur les habitants de JeÂrusalem, de meÃme ma fureur se reÂpandra sur vous quand vous entrerez en Egypte ; vous deviendrez une formule d'adjuration, un sujet d'atterrement, de maleÂdiction et d'outrage, et vous ne verrez plus ce lieu. | Reste de Juda, le SEIGNEUR vous le dit : N'allez pas en Egypte ! Sachez-le bien, je vous ai avertis aujourd'hui. | Vous vous Âegarez vousmeÃmes, car vous m'avez envoye vers le SEIGNEUR, votre Dieu, en disant : « Prie pour nous le SEIGNEUR, notre Dieu ; tout ce que le SEIGNEUR, notre Dieu dira, dis-le-nous, et nous le ferons ! » | Je vous l'ai dit aujourd'hui ; mais vous n'eÂcoutez pas le SEIGNEUR, votre Dieu, ni tout ce qu'il m'a charge de vous dire. | Sachez-le bien maintenant : vous mourrez par l'eÂpeÂe, par la famine ou par la peste Á vous voulez aller pour y dans le lieu meÃme ou seÂjourner en immigreÂs.

JeÂreÂmie est emmene de force en Egypte 43 Lorsque JeÂreÂmie eut acheve de dire Áa tout le peuple toutes les paroles du SEIGNEUR, leur Dieu, toutes ces paroles que le SEIGNEUR, leur Dieu, 2 l'avait charge  de leur dire, | Azaria, fils de Hoshaya, YohanaÃn, fils de QareÂah, et tous ces hommes arrogants dirent Áa JeÂreÂmie : Ce que tu dis est faux ; le SEIGNEUR, notre Dieu, ne t'a pas envoye pour dire : « N'allez pas en Egypte pour y seÂjourner en 3 immigre Âs. » | Mais c'est Baruch, fils de NeÂriya, qui t'incite Áa nous faire du tort en nous livrant aux ChaldeÂens, pour qu'ils nous mettent Áa mort 4 ou qu'ils nous exilent Á a Babylone. | YohanaÃn, fils de QareÂah, tous les officiers et tout le peuple n'eÂcouteÁrent pas le SEIGNEUR qui leur ordonnait 5 d'habiter au pays de Juda. | Et Yohana Ãn, fils de QareÂah, et tous les chefs de l'armeÂe prirent tout le reste de Juda, ceux qui Âetaient revenus, de toutes les Á ils avaient Âete bannis, pour seÂjourner au nations ou 6 pays de Juda, | les hommes, les femmes et leurs 15

16 17 18 19 20 21 22

43

noncËant la venue de l'ennemi, 4.5+. Cf. 44.12,24. Ð vous deÂcidez... : litt. vous tournez votre face pour aller, tournure semblable au v. 17 ; cf. 44.11ns. Ð seÂjourner en immigreÂs : cf. Ex 12.48n. Cf. 44.27 ; Ez 11.8. eÂpeÂe / famine / peste v. 22 ; 14.12+. Ð ni survivant, ni rescape du malheur (litt. de devant le malheur) : 11.23+ ; 44.14 ; Lm 2.22. 7.20+ ; 24.9+ ; 29.18n ; 44.6,12. Ð maleÂdiction : voir beÂneÂdiction . 43.2 ; Dt 17.16+. Cf. v. 2,5. 43.4. Ð tout ce qu'il m'a chargeÂ... : litt. tout ce pour quoi il m'a envoye vers vous, tournure analogue en 43.1 ; cf. Ag 1.12n. V. 16s. $

leur Dieu : omis par LXX . Ð l'avait chargeÂ... 42.21n. Azaria... 42.1n. Ð arrogants Es 13.11 ; Ml 3.19. Ð N'allez pas en Egypte 42.15+,19+. Á nous faire du tort : litt. t'excite contre 3 Baruch 32.12+. Ð t'incite a nous. Ð ou : litt. et. 4 V. 7 ; 42.13 ; 44.23. Ð qui leur ordonnait d'habiter : litt. pour habiter. 5 41.16s ; 2R 25.26. Ð de toutes les nations... : cf. 40.11. Ð seÂjourner : le terme s'applique habituellement au seÂjour de l'immigre (cf. Ex 12.48n). 2

1

$


JEÂREÂMIE 43±44

1002

pierres leveÂes de Beth-SheÂmesh en Egypte et il mettra le feu aux maisons des dieux de l'Egypte.

7

8 9

10

11

12

13

familles, les filles du roi Ð tous ceux que NebouzaradaÃn, chef des gardes, avait laisseÂs avec Guedalia, fils d'Ahiqam, fils de ShaphaÃn Ð ainsi que JeÂreÂmie, le propheÁte, et Baruch, fils de NeÂriya. Ils alleÁrent en Egypte Ð car ils n'eÂcouteÁrent pas le SEIGNEUR Ð et ils arriveÁrent Áa TahpanheÁs. JeÂreÂmie annonce l'invasion de l'Egypte La parole du SEIGNEUR parvint Áa JeÂreÂmie, Áa TahpanheÁs : Prends de grandes pierres et cache-les, sous les yeux des JudeÂens, dans l'argile de la terrasse en briques qui est Áa l'entreÂe de la maison du pharaon, Áa TahpanheÁs ; | tu leur diras : Ainsi parle le SEIÂes, le Dieu d'IsraeÈl : J'enGNEUR (YHWH) des Arme voie chercher Nabuchodonosor, roi de Babylone, mon serviteur. Je placerai son troÃne sur ces pierres que j'ai cacheÂes, et il Âetendra son tapis sur elles. | Il viendra mettre Áa mal l'Egypte : Qui est destine Áa la mort, Áa la mort ! Qui est destine Áa la captiviteÂ, en captivite ! Qui est destine Áa l'eÂpeÂe, Áa l'eÂpeÂe ! | Je mettrai le feu aux maisons des dieux de l'Egypte ; Ãlera, il les emmeÁnera captifs, il s'envelopil les bru pera de l'Egypte comme le berger s'enveloppe de son veÃtement, et il en sortira victorieux. | Il brisera les

et leurs familles ou les enfants ; cf. 40.7+. Ð filles du roi 41.10+. TahpanheÁs 2.16n. Cf. v. 10 ; 13.1+,4-7. mon serviteur : cf. 25.9+. Ð Je placerai : LXX il placera ; cf. 1.15+. Ð tapis : autres traductions baldaquin ; dais. 11 Il viendra mettre aÁ mal... 44.30n ; 46.13,25s ; cf. Ez 29.19ns. Ð Qui est destineÂ... 15.2+. Á -d. aux temples . 12 21.10+ ; Es 46.2 ; Ez 30.13. Ð aux maisons : c.-a Ð il les bruÃlera... : il faut sans doute comprendre : le roi de Babylone bruÃlera les temples et emmeÁnera captives les images des dieux. Ð il s'enveloppera... : d'apreÁs LXX et un autre sens possible du verbe heÂbreu, d'autres traduisent : il eÂpouillera l'Egypte comme un berger eÂpouille son veÃtement. Ð victorieux : litt. en paix ; cf. Jos 10.21+. Â es Ex 34.13 ; il s'agit probablement ici 13 Il brisera les pierres leve des obeÂlisques associeÂes au culte du soleil. Ð Beth-SheÂmesh (= Maison du soleil, cf. Es 19.18n) est ici l'eÂquivalent heÂbreu d'HeÂliopolis (= Ville du soleil), eÂgalement appeleÂe On (Gn 41.45n ; Ez 30.17), aÁ 8 km du Caire. 6 7 9 10

$

Contre les JudeÂens reÂfugieÂs en Egypte Parole qui parvint Áa JeÂreÂmie sur tous les JudeÂens 44 habitant en Egypte, Áa Migdol, Áa TahpanheÁs, Áa Noph, et au pays de Patros : 2 Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Vous avez vu tout le malheur que j'ai fait venir sur JeÂrusalem et sur toutes les villes de Juda : elles ne sont plus en ce jour que ruines, et il 3 n'y a plus d'habitants, | Á a cause du mal qu'ils ont fait, parce qu'ils m'ont contrarie en allant offrir de l'encens et servir d'autres dieux qu'ils ne connais4 saient pas, ni eux, ni vous, ni vos pe Áres. | Je vous ai envoye tous mes serviteurs, les propheÁtes, je les ai envoyeÂs, inlassablement, vous dire : « Je vous en prie, ne commettez pas cette abomination, cette 5 chose que je de Âteste ! » | Mais ils n'ont pas ÂecouteÂ, ils n'ont pas tendu l'oreille ; ils ne sont pas revenus du mal qu'ils faisaient et ils n'ont pas cesse d'offrir 6 de l'encens Á a d'autres dieux. | Ma fureur et ma coleÁre se sont reÂpandues et ont embrase les villes de Juda et les rues de JeÂrusalem qui ne sont plus que ruines et lieux deÂvasteÂs Ð voilaÁ pourquoi il en est 7 ainsi en ce jour. | Maintenant, ainsi parle le SEIÂes, le Dieu d'IsraeÈl : PourGNEUR, le Dieu des Arme quoi vous faites-vous Áa vous-meÃmes un si grand mal, en faisant retrancher de Juda hommes, femmes, enfants et nourrissons, de telle sorte que plus 8 rien ne reste de vous ? | Vous me contrariez par les úuvres de vos mains en offrant de l'encens Áa d'auÁ vous Ãetes venus seÂjourner tres dieux en Egypte, ou en immigreÂs, vous exposant Áa Ãetre retrancheÂs, Áa Ãetre un sujet de maleÂdiction et d'outrage parmi toutes 9 les nations de la terre. | Avez-vous oublie  les meÂfaits de vos peÁres, les meÂfaits des rois de Juda, les meÂfaits de leurs femmes, vos propres meÂfaits et les meÂfaits de vos femmes, tout ce qui s'est fait au pays de Juda 10 et dans les rues de Je Ârusalem ? | Jusqu'aÁ ce jour ils n'ont pas Âete contrits, ils n'ont pas eu de crainte, ils n'ont pas suivi la loi et les prescriptions que j'ai 11 mises devant vous et devant vos pe Áres. | A cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des ArmeÂes, le Dieu d'IsraeÈl : Je me deÂcide Áa vous faire du mal et 12 Á a retrancher tout Juda. | Je prendrai le reste de Juda,

2 3

$

4

$

44

Á la frontieÁre de l'Egypte (Ex 14.2n ; 1 Parole 1.2n ; 35.1. Ð Migdol : a Ez 29.10n), aÁ l'est de TahpanheÁs (Jr 43.7) et au nord-est de Noph

ou Memphis (2.16n ; 46.14). Ð Patros : la Haute-Egypte, tout au sud du pays ; cf. Gn 10.14n ; Es 11.11n ; Ez 29.14n. ruines v. 6+. ils m'ont contrarie 7.18n. Ð offrir de l'encens v. 8,15,21,23 ; 1.16+. Ð qu'ils ne connaissaient pas... : LXX a simplement que vous ne connaissiez pas 7.9+. Je vous ai envoyeÂ... 7.25+. Ð mes serviteurs, les propheÁtes : 7.25+. Ð cette abomination, cette chose... ou cette chose abominable ; cf. v. 22 ; 6.15 ; 7.10 ; 16.18 ; Ez 8.6. pas eÂcoute v. 23 ; 7.26n. fureur / coleÁre 7.20+. Ð ruines et lieux deÂvasteÂs 9.9-10+ ; 25.9n,11+. Ð voilaÁ pourquoi... v. 22s ; 25.18+ ; Dt 2.30n. vous faites-vous aÁ vous-meÃmes... : cf. 26.19 ; Ha 2.10n. Ð de Juda : litt. du milieu de Juda. Ð enfants et nourrissons Lm 2.11 ; 4.4. les úuvres... : certains mss lisent le singulier l'ouvrage de leurs mains 25.6+. Ð seÂjourner en immigreÂs 42.15+. Ð un sujet de maleÂdiction... v. 12,22 ; 24.9+ ; voir beÂneÂdiction . contrits : litt. eÂcraseÂs (cf. Ps 51.19). Ð Voir crainte . Ð Voir loi . Je me deÂcide... : litt. je tourne ma face contre vous pour le malheur 21.10+ ; cf. v. 12,27 ; 42.15nss. V. 8+ ; 42.18+. Ð d'atterrement : le meÃme mot heÂbreu a eÂte tra-

5 6 7

8

$

$

10 11 12

$

$


JEÂREÂMIE 44

13 14

15

16 17

18

19

20 21

22

ceux qui ont deÂcide de se rendre en Egypte pour y seÂjourner en immigreÂs ; ils seront tous extermineÂs en Egypte ; ils tomberont par l'eÂpeÂe, par la famine ; ils seront extermineÂs depuis le plus petit jusqu'au plus grand ; ils mourront par l'eÂpeÂe et par la famine, et ils deviendront une formule d'adjuration, un sujet d'atterrement, de maleÂdiction et d'outrage. Je ferai rendre des comptes Áa ceux qui habitent en Egypte comme j'ai fait rendre des comptes Áa JeÂrusalem, par l'eÂpeÂe, par la famine et par la peste. | Il n'y aura ni rescape ni survivant du reste de Juda qui est venu seÂjourner en immigre en Egypte avec le deÂsir de revenir habiter le pays de Juda ; car ils n'y reviendront pas, si ce n'est quelques rescapeÂs. Les sacrifices offerts aÁ la reine du ciel Tous les hommes qui savaient que leurs femmes offraient de l'encens Áa d'autres dieux, toutes les femmes qui se tenaient laÁ en une grande assembleÂe, et tout le peuple qui habitait en Egypte, Áa Patros, reÂpondirent ainsi Áa JeÂreÂmie : | Nous ne voulons pas Âecouter la parole que tu nous as dite au nom du SEIGNEUR. | Nous voulons faire tout ce que nous avons dit : offrir de l'encens Áa la reine du ciel et reÂpandre des libations pour elle, comme nous l'avons fait, nous et nos peÁres, nos rois et nos princes, dans les villes de Juda et dans les rues de JeÂrusalem. Alors nous avions du pain Áa satieÂteÂ, nous Âetions heureux et nous ne connaissions pas le malheur. | Mais depuis que nous avons cesse d'offrir de l'encens Áa la reine du ciel et de reÂpandre des libations pour elle, nous avons manque de tout et nous avons Âete extermineÂs par l'eÂpeÂe et par la famine... | D'ailleurs, lorsque nous offrons de l'encens Áa la reine du ciel et que nous reÂpandons des libations pour elle, est-ce sans l'accord de nos maris que nous faisons des gaÃteaux Áa son image, et que nous reÂpandons des libations pour elle ? JeÂreÂmie dit alors Áa tout le peuple, aux hommes, aux femmes, Áa tout le peuple qui lui avait donne cette reÂponse : | L'encens que vous avez offert dans les villes de Juda et dans les rues de JeÂrusalem, vous et vos peÁres, vos rois, vos princes et le peuple du pays, le SEIGNEUR ne s'en est-il pas souvenu, cela ne lui est-il pas venu au cúur ? | Le SEIGNEUR duit par lieu deÂvaste au v. 22. Ð maleÂdiction : voir beÂneÂdiction . Je ferai rendre des comptes aÁ... 6.15n. Ð eÂpeÂe / famine / peste 14.12+ ; 27.13. ni rescape ni survivant 42.17+ ; cf. v. 27. Ð avec le deÂsir... : litt. pour revenir au pays de Juda ouÁ ils portent leur eÃtre (ou leur deÂsir) pour revenir y habiter ; cf. 22.27n. Ð quelques rescapeÂs v. 28. offraient de l'encens v. 3+. Ð en Egypte, aÁ Patros ou, d'apreÁs Syr , en Egypte et aÁ Patros. V. 23+ ; 6.17. tout ce que nous avons dit : litt. selon toute parole qui est sortie de notre bouche ; cf. v. 22s ; 2.31 ; 5.23 ; Ps 50.17. Ð reine du ciel 7.18n. Ð nous ne connaissions pas : litt. nous ne voyions pas ; cf. Os 2.7. Cf. 1 MaccabeÂes 1.11 : « Faisons alliance avec les nations qui nous entourent car, depuis que nous nous sommes seÂpareÂs d'elles, bien des maux nous ont atteints. » D'ailleurs : certains mss de LXX ajoutent Et les femmes dirent : lorsque... ; cf. v. 25. Ð aÁ son image : traduction incertaine d'un mot heÂbreu qui rappelle l'un des qualificatifs donneÂs aux idoles ; les gaÃteaux (7.18n) eÂtaient peut-eÃtre mouleÂs aÁ l'image de la deÂesse ; on pourrait aussi comprendre pour lui rendre un culte ; l'expression est omise par LXX et Syr. V. 3+ ; cf. 11.13. Ð L'encens que vous avez offert : litt. la fumeÂe

23

24 25

26

27

28

29

30

$

13 14

15

18

19

21

$

n'a pas pu le supporter davantage, Áa cause de vos agissements mauvais, Áa cause des abominations que vous avez commises ; et votre pays est devenu un champ de ruines, un lieu deÂvasteÂ, un sujet de maleÂdiction, sans habitants Ð voilaÁ pourquoi il en est ainsi en ce jour. | C'est parce que vous avez offert de l'encens, parce que vous avez peÂche contre le SEIGNEUR, que vous n'avez pas Âecoute le SEIGNEUR et que vous n'avez pas suivi sa loi, ses prescriptions et ses preÂceptes, c'est pour cela que ce malheur vous est arrive РvoilaÁ pourquoi il en est ainsi en ce jour. JeÂreÂmie dit encore Áa tout le peuple et Áa toutes les femmes : Ecoutez la parole du SEIGNEUR,