Page 16

05– 3e partie

29/12/06

12:01

Page 130

à la nouvelle donne économique, et notamment à la concurrence belge ou silésienne, la proto-industrie toilière bretonne entre alors dans une crise qui lui sera fatale à terme. Au total, la Bretagne d’avant 1789 n’est plus, en nombre de domaines, qu’un souvenir lointain en 1815. La Province aux neuf évêchés a cédé la place à cinq départements. Le clergé et la noblesse, les deux premiers ordres du royaume de Louis XVI, ont perdu leurs privilèges quand bien même leur engagement

contre-révolutionnaire leur a sans doute permis d’asseoir plus profondément encore leur domination sur les campagnes. Certes, dans ces campagnes, les structures sociales et économiques n’ont guère été modifiées. Partout cependant, la mémoire des événements de la guerre civile reste très forte. Régulièrement désormais, l’opposition entre « bleus » et « blancs » sera amenée à rejouer, en de pâles répliques de 1793 : ainsi lors de la « petite chouannerie » de 1815, lors de l’insurrection en 1832, pour une part aussi lors de la crise des inventaires en 1906.

Carte de Bretagne divisée en cinq départements – Gravure au burin, lavis – Éditions Jean, Paris,1799-1800 (an VIII).

130

B

R E T A G N E

E S T

U N I V E R S

L ’ è r e

c o n t e m p o r a i n e

Bretagne est univers  
Bretagne est univers  

Bretagne est univers

Advertisement