Page 1

50 JUILLET-SEPTEMBRE 2013

SAVOIR

N째

Le magazine


événement

2

Georges Balandier, grand témoin et penseur initiatique « La science sociale a des origines lointaines, presque immémoriales… » Georges Balandier

à noter

la réédition dans la collection « Quadrige »

Du social par temps incertain Georges Balandier Hors collection 376 pages • 24 € ISBN : 978-2-13-062558-2

Parution le 11 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Adorno, Aron, Barley, Bastide, Bourdieu, Durkheim, elias, Goody, Lahire, LéviStrauss, mauss, Simmel, Walzer, Weber…

Anthropologie politique

Georges Balandier

Collection « Quadrige » 276 pages • 14 €

voici quelques-uns des innombrables penseurs des sciences sociales que l’on croisera au détour des analyses de Georges Balandier, en conversation avec tous ces auteurs à travers leurs œuvres et les recherches et les réactions qu’elles ont pu inspirer.

ISBN : 978-2-13-062060-0

Parution le 11 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Grand témoin et formidable passeur, Georges Balandier l’est à plus d’un titre comme vient le prouver ce livre, qui propose un parcours inédit, s’ouvrant comme un large récit de la pensée sociale et s’enracinant ensuite dans un choix de chroniques de presse publiées durant la décennie qui précède le passage au xxi e siècle.

On y suit un cheminement original, orienté par des auteurs dont les ouvrages commentés ici, ont accompagné, voire engendré le mouvement des sciences sociales, apportant autant de réponses aux défis de la Grande Transformation en cours aujourd’hui. Big bang intellectuel, cette suite de confrontations avec les bouleversements qui affectent toutes les sociétés, toutes les civilisations, tous les rapports de puissance entre les nations, se déploie sous la plume de Georges Balandier comme le terrain d’échanges d’une science encore jeune, constituée dans les turbulences depuis sa création, et aujourd’hui soumise à l’épreuve de donner sens et capacité d’action malgré un devenir incertain. Cet ouvrage est donc le récit d’une aventure collective, accomplie par des chercheurs qui veulent construire une autre science du social et par un auteur qui resitue son apport à la théorie et à la connaissance de ce temps, indissociable de l’engagement d’une vie. C’est une initiation à la pensée sociale du présent ; un livre qui manquait.

Anthropologue et sociologue, Georges BALANDIER est l’auteur de très nombreux ouvrages, dont, aux Puf, Civilisés, dit-on (2003), Le grand dérangement (2005) et Anthropologie politique (rééd. 2013).


événement

Mon dictionnaire philosophique « L’important, en philosophie, est moins de convaincre que de donner à réfléchir. Ces 1654 définitions n’ ont pas d’ autre but. » André Comte-Sponville DISPONIBLE EN VERSION E-PUB

Dictionnaire philosophique André Comte-Sponville Collection « Quadrige » 1 120 pages • 29 € ISBN : 978-2-13-060901-8

Parution le 28 août 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

« Il s’agit de présenter la philosophie en général et la mienne en particulier – de la façon la plus libre et la plus subjective possible – en suivant l’ordre alphabétique. » Ainsi, André Comte-Sponville définit-il son objectif dans cette seconde édition de l’ouvrage, riche de 400 nouvelles entrées. Il offre ce qui apparaît comme le plus subjectif, le plus libre et le plus clair des dictionnaires philosophiques en enrichissant ce qu’il décrit lui-même comme : « mon livre préféré et sans doute celui qui m’a donné le plus de travail ».

Sous la double influence du Dictionnaire philosophique de Voltaire et des Définitions d’Alain, André Comte-Sponville relève le défi d’exposer sa pensée avec liberté tout en invitant le lecteur à forger la sienne. Loin de prétendre à l’exhaustivité, il nous propose un parcours subtil au moyen de définitions claires, ayant la force de la vérité, autour desquelles le lecteur pourra à son tour venir interroger et appréhender le monde.

André Comte-Sponville est né à Paris, en 1952. Ancien élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégé de philosophie et docteur de troisième cycle, il a longtemps été maître de conférences à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne), dont il démissionna pour pouvoir consacrer davantage de temps à l’écriture et aux conférences qu’il donne en dehors de l’Université. Il est membre du Comité Consultatif National d’Éthique. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, dont : Traité du désespoir et de la béatitude (PUF, 1984, rééd. Coll. « Quadrige ») ; Petit traité des grandes vertus (PUF, 1995, rééd. Points-Seuil) ; Le capitalisme est-il moral ? (Albin Michel, 2004, rééd. Le Livre de Poche) ; L’esprit de l’athéisme, Introduction à une spiritualité sans Dieu (Albin Michel, 2006, rééd. Le livre de Poche), Du corps (PUF, 2009), Le sexe ni la mort, Trois essais sur l’amour et la sexualité (Albin Michel, 2012). Il publie en septembre une nouvelle édition, intégralement revue et considérablement augmentée, de son Dictionnaire philosophique (PUF, 2001, rééd. 2013).

3

Abdéritain – Abeilles (« Fable des – » Adéquat – Adolescence – Adulescen tique (philosophie –) – Anima – Animu – Aphorisme – Aponie – Approbation milation – Association – Aufklärun Belle âme » – Bioéthique – Biologisme ra obscura – Catastrophe – Catastrop Chances (Égalite des –) – Charisme – C des – ») – Civisme – Classement – Classifica – Concevoir – Concurrence – Condit – Consensus – Consolation – Conso Convention – Conviction – Convictio bauche – Déchéance – Déchet – Décli cendantale – Défaut – Démystifica –) – Développement – Développemen » – Dichotomie – Différence spécifiq droits-libertés – Dunamis – Duratio lation – Energéia – En-soi-pour-soi – Éros – État de droit – État providenc Expert – Expression – Extensif – Fatu – Fonctionnalisme – Fondation – F ra Globalisation – Gourmandise – Gou – Handicap – Herméneutique – Héros phisme – Iconoclaste – Idéalité – Ide – Impérialisme – Impermanence – Impossi tructure – Innocence – Institution – Intension – Interaction – Interdit – In – Kitsch – Kôan – Laxisme – Limite – L Main invisible » – Mal absolu – Mal ra (cause –) – Mathématique(s) – Mauvais Misogynie – Mobile – Modernité – Mo – Morceau de cire – Moteur – Motif ralisme – Musée – Musique – Mutat sation – Nécessaire – Négatif – Néga – Nombre – Objectité – Obligation – On – Ontogenèse – Opinion publiq – Orientation – Orthodoxie – Ortho lisme – Paresse – Parousie – Parti poli Penchant – Permanence – Personnalis Phylogenèse – Physicalisme – Physico » – Populisme – Pornographie – Pos (Philosophes –) – Primitif – Problém tion – Profane – Prolétaire – Promé – Protensif – Psychisme – Radical – tion – Réalité – Réciprocité – Recon » – Relation – Remède – Responsabili – Rite – Rituel – Rôle – Rumination – R cendanta l – Schwärmerei – Sculp tion – Social-démocratie – Société – Spécifique – Spectacle – Spéculat – Subjectivité – Substrat – Superstr nique – Talion (Loi du –) – Tch’an – (Logique –) – Trouble – Utilité – Ver


événement

4

Buchenwald - Reportage vécu © DR

KLB Journal de Buchenwald Jean Hoen en 1948

Jean Hoen 1884 - 1949

D’origine lorraine, Jean Hoen est né le 7 décembre 1884 à Paris. Menuisier-ébéniste de formation, ses compétences sont employées durant la Première Guerre mondiale au service de l’industrie aéronautique, après qu’il a été blessé en 1915. Il est réquisitionné en 1939 et affecté en qualité d’agent réceptionnaire auxiliaire auprès des usines d’Air-Série, GourdouLesseure et l’Hélice Légère. Jean Hoen est arrêté le 1er mars 1943 par la Gestapo et incarcéré à la prison SaintMichel de Marseille, avant d’être transféré en mai 1943 au camp de Compiègne, puis déporté le 3 septembre 1943. Il demeure à Buchenwald jusqu’au 9 avril 1945. Il s’évade avec d’autres, est évacué par les Américains et retrouve finalement la liberté le 14 avril. À son retour, il s’attache à la publication de ses mémoires. Jean Hoen décède le 31 mai 1949.

(1943-1945) Jean Hoen MATR. 20224 Présenté par

Olivier Lalieu Avant-propos de

Catherine Gostiaux Hors collection 524 pages • 23 € ISBN : 978-2-13-062084-6

Parution le 11 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Ouvrage publié avec le concours du Mémorial de l’Internement de la Déportation du Camp de Royallieu-Compiègne.

« Reportage vécu » : tels sont les termes employés par Jean Hoen pour qualifier son récit de captivité à Buchenwald. Un témoignage brut, intact, exceptionnel, qui nous arrive aujourd’hui. Il est publié pour la première fois soixante-dix ans après les faits. Et il s’agit bien d’un texte sur le vif, en conscience, minutieusement crayonné au fil des jours sur une trentaine de feuilles, puis sur trois petits cahiers, enfin à nouveau sur une quinzaine de feuillets, le tout longtemps recélé dans une boîte en fer blanc au fond d’un grenier. Qui était Jean Hoen ? D’origine lorraine, l’homme dénoncé et arrêté à Marseille, déporté en 1943, à l’âge de cinquante-huit ans, est résistant, ancien combattant de la Grande guerre, menuisierébéniste de formation. Dès son internement au camp de Compiègne, il se mettra à écrire (*). Mais le présent récit démarre quand Jean Hoen, en dépit de son statut assimilé à celui d’officier, est déporté vers l’Allemagne le 3 septembre 1943 dans un convoi de 943 hommes. Il décrit de façon saisissante les étapes du transport, l’arrivée au camp de Buchenwald, sa trajectoire qui suit un chemin singulier puisque, en raison de son âge et de son état de santé fragile, il est classé parmi les invalides. Dès lors il n’aura de cesse de décrire la vie quotidienne, l’univers du camp, ses camarades, mais aussi ses sentiments sur la condition humaine face à la violence et à la misère extrêmes.

(*) Ce récit, exfiltré du camp de Compiègne et envoyé à son épouse, fera l’objet d’un livre, publié à compte d’auteur en 1945 : De Compiègne à Buchenwald « Frontstalag 122, Un camp de concentration en France (Luxembourg, Imprimerie Bourg-Bourger)


événement

Extrait de l’avant-propos de Catherine Gostiaux

Comme le souligne Olivier Lalieu dans sa présentation : « Jean Hoen ne prétend pas livrer d’analyse, sa vision n’est ni historique, ni distanciée. De ce point de vue son propos n’est pas celui d’Eugen Kogon, Robert Antelme ou David Rousset, ces grands témoins du camp de Buchenwald. Hoen assume son regard, celui d’un homme entré dans l’âge mûr et porteur d’un idéal patriotique, comme tant d’autres de sa génération : cette voix " immédiate " est devenue très rare, au regard des témoignages livrés plusieurs décennies après les faits. »

Olivier Lalieu, qui a travaillé à l’édition de ce texte, est historien. Membre de la commission « mémoire et transmission » de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, il est également depuis 2002 responsable de l’aménagement des lieux de mémoire et des projets externes du Mémorial de la Shoah. Il a notamment publié La Résistance française à Buchenwald (Tallandier, 2012).

© DR

Ainsi Jean Hoen, pendant plus de deux ans, jusqu’à son évasion et son retour à Paris le 15 mai 1945, met un point d’honneur à poursuivre et clore son « reportage » : « J’ai peut-être heurté certains de vos sentiments ou de vos idées, je m’en excuse, mais dans un livre comme celui-ci, il ne faut dire que la vérité, la vérité toute nue, sans voile pour cacher quoi que ce soit. » Cette vérité nous arrive. Enfin.

«

Jean Hoen, son épouse et sa petite-fille (1949)

Petite-fille de Jean Hoen

J’avais trois ans lorsque mon grand-père est décédé en 1949. Dans mon adolescence, ma mère et mon oncle, tous deux résistants, m’avaient parlé de sa détention à Royallieu, puis de sa déportation au camp de concentration de Buchenwald, et je savais qu’il avait écrit deux livres, l’un, Fronstalag 122, qui avait été publié, l’autre, K. L. B., dont la publication avait été interrompue par son décès. Aussi mon émotion fut-elle grande lorsque, en 2002, à l’occasion de rangements dans le grenier familial, j’ai découvert une boîte d’archives contenant le manuscrit de K. L. B . écrit par mon grand-père à Buchenwald.

Quelques années plus tard, lors d’une visite au Mémorial de la Déportation de Compiègne, j’ai vu que son premier livre avait servi à la conception de plusieurs panneaux explicatifs. Ce fut pour mon mari et moi le déclic qui nous poussa à confier une partie de ses archives au Mémorial, et, pensant à nos deux fils et à nos sept petits-enfants, à entreprendre des démarches pour faire éditer son deuxième livre, faisant ainsi devoir de mémoire.

«

5


ACTUALITé

6

Résurgences postcoloniales chez les jeunes de banlieue : enquête et témoignages à l’origine de ce livre se trouve le désir de mettre en lumière les conséquences toujours actuelles de la colonisation de l’Algérie par la France, et ses effets sur les nouvelles générations. En alliant analyses historiques et perspectives d’avenir, Malika Mansouri offre une nouvelle lecture du traumatisme colonial, et donne la parole à quinze adolescents français descendants d’ex-colonisés algériens. à travers leurs interprétations des émeutes de 2005, ces jeunes témoignent de la façon dont liens sociaux et liens raciaux se télescopent à ceux d’un passé de domination, les gardant prisonniers de cette image de migrants, par delà une nationalité officiellement acquise. Un livre pour dire à quel point la colonisation

La collection « Partage du savoir » publie les livres issus des thèses récompensées chaque année par le Prix Le Monde de la recherche universitaire. Nous vous présentons les 5 lauréats 2013.

« Partage du savoir » est une collection qui tend à rendre compte des réalités complexes, des préoccupations humaines et contemporaines. Elle a vocation à dépasser le seul cadre disciplinaire de la recherche universitaire. Il s’agit ici de rétablir les passerelles entre la science et le citoyen. » Edgar Morin

est partie intégrante de l’histoire française et l’urgence de desserrer l’étau d’un silence officiel pour ouvrir la voie d’une décolonisation des imaginaires. Malika MANSOURI est psychologue clinicienne en pédopsychiatrie en Seine Saint-Denis, chargée de cours à l’université Paris Vincennes Saint-Denis et coauteur de différents ouvrages dont Troubles à l’adolescence dans un monde en changement, comprendre et soigner (Armand Colin, 2012) et Manuel des psychotraumatismes, cliniques et recherches contemporaines (La pensée sauvage, 2012).

Révoltes postcoloniales au cœur de l’Hexagone Voix d’adolescents

Malika Mansouri Collection « Partage du savoir » 216 pages • 19 € • ISBN : 978-2-13-061882-9 Parution le 11 septembre 2013 • Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Quand la compétitivité s’applique aux territoires Initialement dérivé du monde de l’entreprise, le terme Géographie de la compétitivité « compétitivité » est aujourd’hui sur toutes les lèvres

et s’applique à tous les domaines. La géographie ne fait pas exception. En adaptant un concept managérial Coll. « Partage du savoir » à l’étude des territoires et des états-nations, Gilles 208 pages • 19 € Ardinat propose une nouvelle lecture de la mondialisation ISBN : 978-2-13-061884-3 et revient sur cette injonction à la performance qui guide les décisions des états. De l’aménagement du territoire Parution le 11 septembre 2013 aux politiques économiques, la compétitivité marque

Gilles Ardinat

Attachée de presse : Doris Audoux

donc aujourd’hui une large part des réalités territoriales. Basée sur ces indices, leur étude parvient à révéler une vision standardisée, marchande et élitiste du monde. Professeur agrégé et docteur en géographie, Gilles Ardinat enseigne au lycée Jean Moulin de Béziers et dans les universités de Nîmes et Montpellier.


actualité

Ces Israéliens qui « trahissent » ? « Les Israéliens engagés contre l’occupation, en plus des risques qu’ils prennent dans un certain nombre de situations, font l’objet d’une réprobation très forte de la part de leurs concitoyens. Leurs prises de position dérangent ; leur coopération avec des Palestiniens suscite incompréhension et méfiance, mais plus que tout le reste, le fait qu’ils soient prêts à se confronter aux soldats de leur propre pays provoque une indignation quasi générale au sein de la population juive. ». Ainsi débute cette enquête sur ces Israéliens qui ont, depuis le déclenchement de la seconde Intifada, choisi de franchir la ligne verte pour militer aux côtés des Palestiniens, dans les territoires occupés. À partir de nombreux entretiens et d’un travail d’observation ethnographique minutieux, Karine

Lamarche interroge les ressorts et les conséquences de cet engagement ; elle explique les chemins individuels de ce militantisme, les sacrifices qu’il engage, les conséquences sur les relations familiales, amicales et sociales ; s’interrogeant au fond sur la tension qui consiste à devenir militant contre l’occupation tout en restant israélien, au prix de bouleversements intimes et sociaux considérables.

Docteure en sciences sociales (EHESSParis), Karine lamarche a publié En attendant la chute du mur. Agir et protester en Israël aujourd’hui (Ginkgo éditeur).

Militer contre son camp ?

Des Israéliens engagés aux côtés des Palestiniens

Karine Lamarche

Collection « Partage du savoir » 232 pages • 21 € • ISBN : 978-2-13-061883-6 Parution le 11 septembre 2013 • Attachée de presse : Doris Audoux

Riche Afrique Minerais stratégiques

Pourquoi l’apartheid naît-il en Afrique du sud en 1948 ? Pourquoi la Namibie n’accède-t-elle à l’indépenA. Bertrand Kameni dance qu’en 1990 ? Pourquoi le premier coup d’état militaire intervient-il au Niger en 1974 ? Coll. « Partage du savoir » Ces situations de conflits ont pour dénominateur 208 pages • 19 € commun la compétition mondiale et nationale pour ISBN : 978-2-13-061884-3 le contrôle des minerais à usage économique, industriel, en fonction des innovations scientifiques Parution le 11 septembre 2013 et technologiques. Derrière leur façade ethnicoculturelle, se cachent des enjeux économiques Attachée de presse : et industriels liés aux innovations scientifiques Doris Audoux et technologiques.

Par son approche novatrice, A. Bertrand Kameni propose une nouvelle voie d’analyse et de compréhension des conflits sur le territoire africain et plaide pour une gouvernance mondiale des ressources minérales stratégiques. Apoli Bertrand KAMENI est chargé d’enseignement à l’Institut catholique de Paris, à l’Institut d’études politiques (Lyon et Toulouse), ainsi qu’à l’Institut supérieur d’administration et de management de l’université de Lorraine à Nancy.

7


rencontre

8

Une approche philosophique de la médecine d’urgence éthique de l’urgence, urgence de l’éthique Pierre Valette Préface de Frédéric Worms

Collection « Partage du savoir » 232 pages • 18 € ISBN : 978-2-13-061881-2

Parution le 11 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Pierre Valette Docteur en médecine et en philosophie, Pierre Valette exerce la médecine d’urgence depuis presque trente ans. Il est responsable du SAMU départemental du Pas de Calais et président de la Commission médicale d’établissement (CME) du Centre Hospitalier d’Arras. Il fait partie de plusieurs groupes de réflexion éthique de la région Nord-Pas de Calais.

Ce livre a reçu le Prix Le Monde de la recherche universitaire 2013.

Penser l’éthique à partir de l’exercice médical de la médecine d’urgence : tel est le défi que s’est lancé Pierre Valette dans son ouvrage éthique de l’urgence, urgence de l’éthique. à l’occasion de la parution de son livre, nous lui avons posé quelques questions sur ce projet inédit. Pouvez-vous revenir sur la genèse de ce livre. Médecinurgentiste, qu’est-ce qui vous a conduit à mener une réflexion philosophique sur votre pratique ? D’abord le contact avec la brutalité de la souffrance, le contact avec la mort en direct. Dans l’urgence, il y a parfois des décisions qui prêtent à la discussion car tout ne peut pas être objectivement défini. Et même lorsqu’une procédure existe, lorsqu’un protocole d’action est élaboré, il faut pouvoir s’en détacher, y apporter un regard critique. Dans les hôpitaux, on entend parler d’éthique depuis dix ou vingt ans et j’ai voulu en savoir un peu plus à ce propos. Le discours, parfois moralisant, de ceux qui s’autoproclament « éthiciens » est parfois agaçant. Comme si l’éthique pouvait être une nouvelle spécialité médicale ! Laisser l’éthique entre les mains des seuls « éthiciens », c’est pour le médecin, le soignant, abandonner une partie de sa profession, c’est accepter que d’autres pensent la pratique à notre place. Le contact avec les philosophes apporte la rigueur conceptuelle : on ne peut pas faire passer un mot à la place d’un autre, on ne peut affirmer sans argumenter. L’urgence, c’est d’abord une dimension temporelle. Une lutte contre le temps. Peut-on – doit-on – prendre son temps dans l’acte médical d’urgence ? Dès lors que l’acte médical n’est pas totalement réduit à une succession de gestes automatiques, c’est que l’on a pris le temps de la réflexion. Quelques secondes peuvent suffire pour prendre la bonne décision. Mais l’acte médical d’urgence, comme tout acte médical, tient son noyau dur dans la relation avec le patient ou le blessé. L’échange d’un seul mot est parfois suffisant pour créer ce lien, établir la confiance.

Votre livre tisse magistralement des liens entre littérature, philosophie, expérience de terrain pour, au final, penser la question du rapport de l’homme et du soignant, de la vie et de la mort. La médecine d’urgence est un geste hautement humain. Comment le préserver comme tel aujourd’hui ? Il faut préserver la décision médicale de la réduction technico-économique. Il importe de bien réfléchir aux conséquences d’une délégation d’actes à des professionnels non médicaux ; or c’est la grande tentation actuelle et il s’agit d’une « fausse bonne » réponse aux problèmes que pose la baisse de la démographie médicale. Les enjeux économiques et sociétaux sont majeurs et la politique de santé doit être lisible par tous. Les conséquences de chaque décision doivent être assumées courageusement par les décideurs : ministres, directeurs d’ARS (Agences régionales de santé), directeurs d’hôpitaux, présidents des CME (Commissions médicales d’établissement), médecins chefs de Pôle... En quoi la réflexion philosophique enrichit-elle votre expérience aujourd’hui ? La réflexion philosophique amène à une pensée de la pratique. Elle incite à s’interroger sur la pertinence de certaines actions, de certains actes et à se questionner sur et pour l’institution dans laquelle on exerce. à qui destinez-vous votre livre ? à tout citoyen, car l’hôpital et tout particulièrement les Urgences sont avec l’école, le service public partagé et vécu par tous ou presque tous. Aux étudiants en médecine et aux étudiants en sciences humaines, aux médecins (urgentistes notamment mais pas seulement) et aux professions paramédicales mais aussi aux décideurs : présidents des CME, directeurs d’hôpitaux, directeurs d’agence sanitaires régionales, haut-fonctionnaires du ministère et ministre de la Santé… ■


PHILOSOPHIE

La révolution numérique : un événement philosophique majeur Comme le dit le philosophe Pierre Levy dans sa préface, et comme le montre Stéphane Vial dans ce livre : « la révolution numérique ne concerne pas tant les apparences, ou l’observable, que le système organisateur de nos perceptions, de nos pensées et de nos relations, leur nouveau mode d’apparition ». La révolution numérique n’est donc pas seulement un événement technique, mais un événement philosophique majeur, qui modifie nos structures perceptives et reconfigure notre sens du réel.

L’ être et l’écran

Comment le numérique change la perception

Nous devons repenser le réel à la lumière de cette autre réalité imposée par l’Internet. Que sont ces réalités qu’on appelle « virtuelles » ? Que se cache-t-il derrière le terme trompeur de « virtuel » ? Quel est l’être des êtres numériques ? Que devient notre être-dans-lemonde à l’heure des êtres numériques ? Stéphane Vial vise un renouvellement conceptuel dans l’analyse de la technique en général et des technologies en particulier. Il introduit le concept d’« ontophanie numérique», pour décrire un environnement foncièrement hybride,

Stéphane Vial

à la fois numérique et non numérique, en ligne et hors ligne, qui forme une seule et même substance continue. Enfin, parce que les objets font le monde, Stéphane Vial étudie ce qui constitue notre environnement perceptif nouvel : le design numérique, forme aujourd’hui la plus innovante du design, qui organise notre rapport à l’« aura » phénoménologique de ces nouveaux et séduisants objets de notre désir.

Docteur en philosophie de l’Université Paris Descartes, Stéphane VIAL est maître de conférences en Design à l’Université de Nîmes. Pendant huit ans, il a été professeur de philosophie à l’École Boulle. Il est également l’auteur de Court traité du design (PUF, 2010), traduit en Suédois, Coréen et Chinois.

Préface de Pierre Lévy Hors collection • 260 pages • 22 € • ISBN : 978-2-13-062170-6 Parution le 4 septembre 2013 • Attachée de presse : Doris Audoux

Genèse et structure de la métaphysique Métaphysiques rebelles

L’étude d’Olivier Boulnois revient sur les origines de la métaphysique au Moyen Âge pour en interroger les fondements. L’auteur déconstruit la métaphysique jusque Olivier Boulnois dans ses thèses fondamentales et montre la vitalité Coll. « épiméthée » de ces métaphysiques médiévales, « rebelles », selon 432 pages • 32 € l’adjectif emprunté au philosophe et médiéviste Paul ISBN : 978-2-13-060857-8 Vignaux, qui ne cessent de renaître, et de changer de Parution le 28 août 2013 forme, en échappant aux formules toutes faites. Il discute aussi longuement l’interprétation de Heidegger et celle Attachée de presse : Doris Audoux

de Gilson, et dessine de nouvelles pistes pour renouveler la question de la métaphysique aujourd’hui. Olivier Boulnois est directeur d’études à l’École pratique des hautes études. Il est également l’auteur d’Être et Représentation (Puf, « Épiméthée », 1999) et d’Au-delà de l’image (Seuil, 2008).

9


10

PHILOSOPHIE

Débats autour de l’injustice sociale L’injustice sociale, quelles Comment traiter de l’injustice sociale ? C’est le refus de donner une réponse unique à une question voies pour la critique ? Sous la direction de

Julia Christ Florian Nicodème

Coll. « Pratiques théoriques » 260 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-062108-9

Parution le 18 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

si large qui définit le projet de cet ouvrage.

à travers la voix de différents penseurs, d’étienne Balibar à Axel Honneth, en passant par Robert Castel ou Luc Boltanski, voici une vue d’ensemble des perspectives adoptées aujourd’hui à l’égard de l’injustice sociale, c’est-à-dire des faits d’injustice qui surviennent au sein de la société et sont provoqués par elle.

Quand la sociologie, l’économie, l’anthropologie politique et la philosophie sont mobilisées, ce n’est pas une voie unique qui se dessine, mais bien un débat collectif qui s’ouvre.

Textes d’étienne Balibar, Jacques-Olivier Bégot, Antonia Birnbaum, Luc Boltanski, Robert Castel, Alain Ehrenberg, Pierre-Noël Giraud Béatrice Hibou , Axel Honneth.

De l’urgence de la lenteur Entre temps court et temps long

Conseil économique, social et environnemental

Sous la direction de

Roger-Pol Droit

Hors collection 240 pages • 19 € ISBN : 978-2-13-062546-9

Parution le 18 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Prendre conscience de la difficile articulation du court terme et du long terme, voici un des objectifs de notre temps. Entre l’urgence de la reprise économique, de la relance de l’emploi, et le long terme de l’écologie, de la sauvegarde des équilibres terrestres, climatiques et biologiques, chaque jour s’opposent la hâte des décisions, des actes et leurs conséquences sur des décennies, voire des générations. L’enjeu tel qu’il apparaît est donc de retrouver le sens de l’avenir sans perdre de vue pour autant les exigences de l’heure. Ceci demande de construire un dialogue réel, exigeant et patient, entre des compétences diverses, celles des experts de plusieurs disciplines,

et les préoccupations des citoyens. Ce livre s’efforce d’entamer ce dialogue. Il est publié dans le cadre des Forums du Conseil Economique, Social et Environnemental, troisième assemblée de la République Française, actuellement présidé par Jean-Paul Delevoye.

Texte établi sous la direction de Roger-Pol Droit, avec les contributions de François Jullien, étienne Klein, Dominique Méda, Jean-Louis Servan-Schreiber…


PHILOSOPHIE

Une critique radicale du capitalisme Critique du fétiche capital

Contrairement à ceux qui voient dans le capitalisme une domination concrète (celle des capitalistes, des banquiers, des Juifs, Moische Postone des Américains...), Moische Postone analyse traduction par le capitalisme comme une domination imperLuc Mercier & Olivier Galtier sonnelle, celle du capital lui-même. Dans le Coll. « Intervention philosophique » mode de production capitaliste, on produit non 208 pages • 22 € pour satisfaire les besoins, mais pour satisfaire ISBN : 978-2-13-062120-1 la pulsion du capital à l’accumulation infinie. Parution le 25 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

C’est à partir de cette idée que Moische Postone propose une critique des formes de fausse conscience engendrées par le capitalisme, en se focalisant sur celles qu’il qualifie d’« anticapitalisme fétichisé », abordant en particulier

LES REVUES la gauche pseudo-radicale, sa sous-critique du capitalisme et de son idéologie de la violence, les antinomies de l’anti-impérialisme, les relations entre la gauche et l’antisémitisme, le nouvel antisémitisme lié à l’antisionisme.

Né au Canada en 1942, Moische postone est professeur au département d’histoire et d’études juives de l’université de Chicago. Il a entrepris depuis le milieu des années 1980 la reconstruction d’une théorie critique adaptée au monde actuel.

Une revue dirigée par

Yves Charles Zarka

192 pages • 18 € ISBN : 978-2-13-061792-1 Parution le 3 juillet 2013 Attachée de presse : Doris Audoux Éditorial par

Yves Charles Zarka Un grand entretien avec

élisabeth Roudinesco « La psychanalyse, d’hier à demain »

«

128 pages • 21 € ISBN : 978-2-13-061863-8

Les études philosophiques 2013 - n° 3 Foucault et la phénoménologie 144 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-061813-3

Parution le 11 septembre 2013

Revue de métaphysique et de morale 2013 - n° 3

La psychanalyse est aujourd’hui attaquée de toutes parts. Certains ne cachent plus leur volonté de la détruire comme théorie du psychisme, comme thérapeutique et comme discipline institutionnelle. Qu’ est-ce qui se cache sous cette volonté de détruire ? N’ est-ce pas une nouvelle barbarie, celle qui caractérise notre monde productiviste et son idéologie ? Pour démasquer ces nouveaux barbares, il fallait repenser philosophiquement les enjeux fondamentaux de la psychanalyse aujourd’hui. Le présent dossier n’est ni un état des lieux ni une apologie. Même si elles affleurent dans plusieurs articles que l’on va lire, les questions de la vérité scientifique et de l’efficacité pratique de la psychanalyse sont délibérément laissées de côté. La psychanalyse est ici plutôt traitée d’un point de vue que l’on pourrait dire à bon droit politique : celui de sa pertinence critique à l’heure où les grandes idéologies du moment, désormais conjointes (libéralisme, utilitarisme, pragmatisme...) sont en train de jeter les bases d’une nouvelle anthropologie, à partir d’un Homo oeconomicus gestionnaire de son corps et de son existence, sans inconscient ni pulsion de mort bien sûr, dopé à la pharmacie

Revue philosophique 2013 tome 138 - n° 3 Penser au féminin au XVIIe siècle Parution le 28 août 2013

Pertinence de la psychanalyse

Cités 2013 - n° 54 Psychanalyse ou barbarie

11

et « augmenté » par la chirurgie et les biotechnologies. En jeu : rien moins que la singularité du sujet, le sens, le langage, le symbolique... La destruction de tout cela a un nom, et cela s’appelle la barbarie.

«

Yves Charles Zarka

Avec les contributions de Paul Audi, Jean Caune, Joseph Cohen, Jean-Marie Delassus, Christine Emeran, Christian Godin, Roland Gori, Axel Honneth, Alain de Mijolla, Sylvie Oussenko, Martial Poirson, Gilles-Olivier Silvagni, JeanPierre Sueur, Michel Tort, Yves Charles Zarka.

144 pages • 20 € ISBN : 978-2-13-061834-8

Parution le 18 septembre 2013

Diogène 2012 - n° 239 152 pages • 12 € ISBN : 978-2-13-059341-6

Parution le 25 septembre 2013


HIStOIRe

12

Une histoire personnelle de la France : deux nouveaux volumes Le temps des Valois 1328-1515 Claude Gauvard

Coll. « Une histoire personnelle de la France » 200 pages • 14 € ISBN : 978-2-13-061965-9

Optimiser son score à la certification Voltaire

Parution le 4 septembre 2013

Marie-France Claerebout 376 pages • 19 € ISBN : 978-2-13-061967-3

DISPONIBLE EN VERSION E-PUB

Parution le 11 septembre 2013

Attachée de presse : doris Audoux

L’Ancien Régime XVIe-XVIIe siècle

Jean-Marie Le Gall

RevUeS De LIttéRAtURe

Coll. « Une histoire personnelle de la France » 184 pages • 14 €

La linguistique 2013 vol. 49 - n° 1

ISBN : 978-2-13-061761-7

Parution le 4 septembre 2013

176 pages • 31,50 € ISBN : 978-2-13-061809-6

Parution le 3 juillet 2013

XVII siècle 2013 - n° 260 Relire Malherbe e

192 pages • 24 € ISBN : 978-2-13-061801-0

Parution le 28 août 2013

RevUeS D’HIStOIRe

L’année épigraphique vol. 2010 420 pages • 74,50 €

DISPONIBLE EN VERSION E-PUB

ne connaît pas la paix. Jean-Marie Le Gall décrypte les différentes facettes de ces siècles tiraillés entre la naissance d’une culture éclatante et la violence d’une époque de guerre perpétuelle.

Le passé colonial de l’Europe occidentale ne cesse Nouvelle histoire des colonisations européennes de ressurgir en ce début de XXIe siècle. Mouvement (XIXe - XXe siècles) Sous la direction de

Amaury Lorin Christelle Taraud

Parution le 11 septembre 2013

ISBN : 978-2-13-061928-4

L’année épigraphique vol. 2010

Parution le 21 août 2013

Parution le 25 septembre 2013

Entre prospérité culturelle sans précédent et violence inouïe, les XVIe et XVIIe siècles forment une période particulièrement riche de l’histoire de France. Dès la fin du Moyen âge, les guerres d’Italie permettent à la France de développer une culture rayonnante, mais la font passer à côté de la conquête océanique ; les esprits se libèrent du carcan idéologique du dogme, mais l’unité éclate et les guerres de religion sont sanglantes ; Louis XIV rayonne en Europe, mais son peuple

Claude GAuvARD est professeur émérite d’histoire du Moyen Âge à l’université Paris 1 PanthéonSorbonne et membre honoraire de l’Institut universitaire de France.

Jean-marie LE GALL est professeur d’histoire moderne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Un travail exceptionnel et novateur

Coll. « Le Nœud gordien » 232 pages • 20 €

ISBN : 978-2-13-061838-6

et de reconstruction, les acteurs de la vie politique ont toute leur place, les souverains bien sûr, les héros de la victoire, de Du Guesclin à Jeanne d’Arc, mais aussi des individus moins connus, rebelles ou soumis à la faveur royale.

Attachée de presse : doris Audoux

ISBN : 978-2-13-059332-4

256 pages • 20 €

Aux Capétiens succèdent les Valois en 1328, mais leur dynastie peine à s’imposer. Le royaume connaît de graves crises, économiques avec la réapparition des famines, démographiques avec la peste, sociales avec de nombreuses révoltes. Le conflit armé avec l’Angleterre et la guerre de Cent Ans ajoutent encore aux difficultés. Pourtant ces crises précipitent les transformations politiques. Le pouvoir royal devient plus solide et les formes d’un dialogue démocratique refluent dans la seconde moitié du XVe siècle. Dans ces temps de crises

Attachée de presse : doris Audoux

général européen, la colonisation, modifie durablement de nombreuses sociétés « indigènes », mais aussi les métropoles coloniales. Elle revêt de multiples formes – y compris celle de l’extrême violence – selon les empires, les terrains coloniaux et les populations. Rassemblant dix-huit chercheurs dans un souci international pluridisciplinaire et comparatif, ce livre plonge au cœur des sociétés coloniales. En revenant sur des expériences très dissemblables, il est une tentative inédite de mise en lumière des mécanismes et des effets de ces colonisations européennes, renouvelant ainsi les perspectives historiographiques sur la question.

Avec les contributions de David m. Anderson, Lancelot Arzel, nelcya Delanoë, Isabelle Dion, Christine de Gemeaux, nicola Labanca, Olivier Le Cour Grandmaison, Armelle mabon, Claude nataf, vanina Profizi, Anne Renoult, nathalie Rezzi, Isabelle Sacareau, matthieu Séguéla, matthew G. Stanard et nadia vargaftig. Amaury LoRIN est docteur en histoire de l’Institut d’études politiques de Paris. Christelle tARAuD est professeure d’histoire du Maghreb à New York et à Paris. Ils ont créé et dirigé le séminaire de recherche « Histoire des colonisations européennes (xixe-xxe siècles) : sociétés, cultures, politiques » au Centre d’histoire de Sciences Po (Paris).


Science politique

L’Europe des mauvais choix et des autres possibles Des « lucioles » ont éclairé d’autres Europe possibles ; si nous suivions les pistes qu’elles ouvrent ? Le premier livre à décrypter l’histoire de l’Europe pour saisir enfin la profondeur et la nature de sa crise, mais aussi proposer certaines issues.

© Ch. Delory

Prenant pour source le mythe d’Europe, ce livre retrace l’histoire d’un paradoxe : croyant travailler à la réalisation de l’Idée d’Europe, le processus européen a, au contraire, créé les conditions de sa disparition. Notre Europe n’est guère plus qu’une pièce d’un ordre mondial marchand, néolibéral et financiarisé. Pour comprendre comment cela s’est produit, le livre entremêle les fils de deux histoires : celle de l’origine (l’Europe avant le Traité de Rome de 1957), marquée par l’échec d’une communauté politique ; celle des chemins qui auraient pu être empruntés par la suite si l’Europe ne s’était pas enfermée dans le marché, puis dans la libéralisation financière.

Robert SALAIS, économiste, est un des fondateurs de l’économie des conventions. Ses recherches portent sur le travail, les politiques publiques et l’Europe, au croisement de l’économie et de l’histoire.

Le Viol d’Europe Robert Salais

Hors collection • 456 pages • 20 € • ISBN : 978-2-13-061890-4 Parution le 21 août 2013 • Attachée de presse : Caroline Psyroukis

20 ans après la chute de l’Union Soviétique Géopolitique de l’Asie centrale Isabella Damiani Coll. « Major » 208 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-061851-5

Parution le 18 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Entrés officiellement dans la communauté internationale en tant qu’États indépendants en 1991, l’Asie centrale post-soviétique et ses cinq « Stans » (Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Turkménistan, Ouzbékistan) forment une des régions les plus méconnues de la planète. De la cartographie, en passant par la géographie physique et l’histoire, jusqu’aux analyses géo-économiques et géopolitiques, cet ouvrage offre un panorama complet de la région et de ses différents acteurs vingt ans après une rupture historique

qui a bouleversé leurs espaces. Il constitue un instrument indispensable pour tous ceux qui veulent découvrir ce territoire riche d’histoire et de mélanges culturels.

Isabelle Damiani, ATER à l’université du Littoral-Côte d’Opale, est géographe, spécialiste de géographie politique et de géopolitique.

13


SCIENCE POLITIQUE - DROIT

Relations internationales : quelle éthique ? Éthique des relations internationales Sous la direction de

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Ryoa Chung Hors collection 448 pages • 30 € ISBN : 978-2-13-059112-2

Parution le 28 août 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Y a-t-il des guerres justes ? Existe-t-il un droit à la santé, qui nous obligerait à venir en aide aux moins bien lotis de ce monde ? Quelles sont nos obligations à l’égard des générations futures ? Si la pollution n’a pas de frontière, qui en est responsable ? Ce ne sont que quelques-unes des nombreuses questions qui agitent l’éthique des relations internationales, un domaine de recherche relativement nouveau qui explore la nature et le rôle des valeurs morales, des enjeux et des dilemmes éthiques, dans les relations internationales.

Jean-Baptiste jeangène vilmer est chercheur postdoctoral à la Faculté de droit de l’université McGill. Il est notamment l’auteur de L’éthique animale (coll. Que sais-je ?, 2011) et de La guerre au nom de l’humanité (Puf, 2012) récompensé par le Prix Olivier Debouzy 2012.

Réunissant les meilleurs spécialistes mondiaux, ce livre est le premier et le seul manuel d’éthique des relations internationales en français.

Ryoa chung est professeur de philosophie à l’université de Montréal.

Philosophie et management Essai sur les données philosophiques du management Ghislain Deslandes Hors collection 200 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-062570-4

Parution le 11 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Passer le monde de la gestion au crible de la philosophie, voici l’ambition de Ghislain Deslandes. Le pouvoir, le soi, la responsabilité, la pratique, la communication, l’intuition deviennent autant de sujets d’analyses qui témoignent de l’engagement de la philosophie et de l’éthique dans le quotidien du management. Ces ressources théoriques sont mobilisées ici très concrètement autour de quelques grandes figures de la philosophie : Henri Bergson, Michel Foucault, Sören Kierkegaard, Blaise Pascal, Paul Ricœur et

Ludwig Wittgenstein pour dessiner ce qui pourrait apparaître comme une philosophie des disciplines de gestion.

© Jérôme Arowas

14

Ghislain Deslandes est professeur associé à ESCP Europe, département Sciences juridiques économiques et sociales. Il a notamment publié Le Management des médias (La Découverte, 2008) et Le Management éthique (Dunod, 2012).

Quel pouvoir pour les justiciables ? La question prioritaire de constitutionnalité Luc Briand Emmanuel Dupic

Coll. « Questions judiciaires » 272 pages • 28 € ISBN : 978-2-13-060909-4

Parution le 21 août 2013 Contact : Sara Paubel

Depuis 2010 en France, tout justiciable peut contester la constitutionnalité des lois à l’occasion d’un procès. Cette réforme constitue une évolution majeure pour la défense des droits et libertés mais soulève dans son application de nombreuses questions techniques : quels ont été les effets de cette réforme sur le droit pénal et la procédure pénale ? Quel est le bilan en matière de libertés publiques ? Trois ans après sa mise en application, Emmanuel Dupic et Luc Briand proposent des pistes de réponses face cette réforme à laquelle ils ont eux-mêmes contribués.

Luc briand magistrat à la chancellerie, ancien responsable du bureau du droit constitutionnel de la Cour de cassation, enseigne le droit constitutionnel à l’université Paris II et à l’école nationale de la magistrature. Emmanuel Dupic magistrat, est conseiller juridique et judiciaire du directeur général de la gendarmerie nationale. Il est maître de conférences à ScPo Paris et enseignant à Paris II.


SCIenCe POLItIqUe - DROIt

Castes, races, exclusions Coll. « Laviedesidées.fr » 96 pages • 8,50 € ISBN : 978-2-13-061933-8

Parution le 25 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

à partir du cas-limite de la caste, cet ouvrage se propose de penser la façon dont s’opère dans les sociétés modernes la justification et la légitimation d’un ordre social inégalitaire et la distribution inégale des statuts sociaux. Il est en effet possible de retrouver des mécanismes similaires à ceux de la caste dans la façon dont fonctionnent les assignations statutaires sur la base de la race, de la classe ou du genre. Cet ouvrage offre également au lecteur les outils nécessaires pour comprendre comment fonctionne réellement la caste, cette institution souvent méconnue, dans la société indienne contemporaine. L’image des ouvriers britanniques, des femmes, ou de l’idéologie méritocratique américaine vient donc croiser le chemin de l’Inde contemporaine pour offrir une étude subtile de la formation et de la justification de l’ordre social.

Christophe JAffRELot est chargé de recherche au CNRS et directeur de la revue Critique internationale. Il préside également le pôle Asie de la DGCID (Direction générale de la coopération internationale et du développement) (MAE).

© Audrey Minart

Justifier l’ordre social

Christophe Jaffrelot Jules Naudet

Jules NAuDEt est docteur en sociologie. Il est actuellement chercheur au Centre de Sciences Humaines de New Delhi et membre de l’Équipe de recherche sur les inégalités sociales au Centre Maurice Halbwachs.

Jon Elster Arnaud Le Pillouer Coll. « Laviedesidées.fr » 112 pages • 8,50 € ISBN : 978-2-13-061932-1

Parution le 4 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Au moment où l’on dit nos démocraties représentatives en crise, il paraît intéressant de s’interroger sur le trait distinctif de ce type de régime – à savoir l’élection des gouvernants par le peuple. que peut-on espérer de ces procédures ? quels sont les fondements et les conséquences institutionnelles de l’élection du président au suffrage universel dans la Ve République? un tirage au sort des gouvernants pourrait-il venir compléter le système des élections ? Autant de questions sur lesquelles s’interrogent ici d’éminents spécialistes des sciences sociales, politiques et juridiques, en tentant d’analyser la place, le fonctionnement et les justifications de cette procédure de désignation.

Frédéric Laupies

Collection « Major » 128 pages • 12,50 € ISBN : 978-2-13-062006-8

Parution le 3 juillet 2013 Contact : Sara Paubel

Le thème au programme des classes préparatoires économiques et commerciales

Démocratie et élections : quel(s) rapport(s) ? à quoi servent les élections

L’espace. Leçon philosophique

Jon ELStER est professeur honoraire au Collège de France et à la Columbia University (NY).

RevUeS De DROIt Cahiers de la RFDC - n° 1 144 pages • 28 € ISBN : 978-2-13-062083-9

Parution le 4 septembre 2013

Arnaud LE pILLouER est maître de conférences en droit public à l’université de Cergy-Pontoise.

Droits 2012 - n° 56 L’ingérence. Le problème / 1 Christian Atias 250 pages • 32,50 € ISBN : 978-2-13-059349-2

Parution le 25 septembre 2013

Revue française de droit constitutionnel 2013 - n° 95 Didier Maus, Louis Favoreu 224 pages • 26 € ISBN : 978-2-13-061843-0

Parution le 25 septembre 2013

15


16

SOCIÉTé - ÉDUCATION

Le travail aujourd’hui : nouvelles réalités, nouvelles attentes

Réinventer le travail

DISPONIBLE EN VERSION E-PUB

Voici un ouvrage qui éclaire la façon dont nos sociétés sont devenues des « sociétés fondées sur le travail » et explicite les causes de cette évolution. En présentant les données les plus récentes sur l’importance que les Européens accordent aujourd’hui au travail, il montre la place que celui-ci occupe à côté d’autres sphères porteuses de sens pour eux (en particulier la famille). Il pointe la contradiction entre les immenses attentes projetées aujourd’hui par les individus sur le travail et les changements en cours sur le marché de l’emploi et dans les conditions de travail, au cœur du mal-être de nombreux travailleurs. Il s’interroge également sur la capacité des organisations à concrétiser ces attentes, et notamment sur la possibilité de promouvoir un projet européen fondé sur la qualité de l’emploi. Adoptant une perspective générationnelle pour saisir les transformations du rapport au travail, il répond à plusieurs questions : qu’en est-il du rapport des jeunes

générations au travail ? Dans quelle mesure l’âge, la génération ou le genre expliquent-ils la grande diversité des rapports au travail ? Réinventer le travail, c’est prendre au sérieux les attentes nouvelles exprimées par les Européens, notamment les femmes et les jeunes.

Dominique MÉDA est inspectrice générale des Affaires sociales, professeure de sociologie à l’université Paris Dauphine et associée au Centre d’études de l’emploi.

Patricia Vendramin est directrice de recherche à la fondation Travailuniversité et professeure de sociologie à l’université de Louvain.

Dominique Méda Patricia Vendramin

Coll. « Le lien social » • 264 pages • 21 € • ISBN : 978-2-13-058469-8 Parution le 28 août 2013 • Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Enquête internationale sur l’école devenue « marché scolaire » Les marchés scolaires

Georges Felouzis Agnès van Zanten Christian Maroy Coll. « Éducation & société » 270 pages • 24 € ISBN : 978-2-13-058115-4

Parution le 28 août 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Qu’entend-on par « marchés scolaires » ? Comment fonctionnent-ils au jour le jour et quel est l’impact de cette politique sur l’efficacité et l’équité de l’école ? Les trois auteurs, sociologues de l’éducation et spécialistes des politiques éducatives, utilisent les résultats de recherches internationales pour répondre à ces questions. Ils montrent que les marchés scolaires peuvent prendre au moins trois formes : marchés « privés », quasi-marchés et marchés plus officieux, et mettent en évidence l’importance des contextes locaux et des enchaînements au fil du temps. Ils analysent également les déterminants et

les conséquences des choix des parents et des interdépendances compétitives entre établissements, ainsi que les principaux modes de régulation de leur action.

Georges Felouzis est sociologue, professeur à l’université de Genève. Agnès Van Zanten est sociologue, directrice de recherche au CNRS et à Sciences Po. Christian MAROY est sociologue, professeur aux universités de Montréal et de Louvain.


SOCIÉTé

Les saisonnières agricoles marocaines dans l’industrie de la fraise Femmes-fraises Import-export Djemila Zeneidi

Coll. « Souffrance et théorie » 156 pages • 20 € ISBN : 978-2-13-062458-5

Parution le 28 août 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Pourquoi les fraises d’hiver, produites dans la province de Huelva en Espagne, sont-elles si peu chères ? Derrière la modicité de leur prix se dresse un système basé sur l’usage de la main d’œuvre comme variable d’ajustement. Cette industrie recourt pour de courtes durées au recrutement de femmes marocaines, issues de milieu rural, et avec des responsabilités familiales, c’est-à-dire mères de jeunes enfants. Sélectionnées dans leur pays pour la supposée délicatesse de leurs mains, elles sont acheminées et objet d’une gestion du travail fondée sur le contrôle et la discipline, leur

statut de mère étant utilisé comme un moyen de les maintenir au travail et de garantir leur retour au pays. Pourquoi tiennent-elles tant à ce travail ? Comment comprendre cette ambivalence où cohabitent domination et émancipation ?

Djemila zeneidi est géographe, chargée de recherche au laboratoire Ades (CNRS/université de Bordeaux).

Une ethnologue dans le nouveau Paris bobo Paris bourgeoise Paris bohême La ruée vers l’Est

Sophie Corbillé 304 pages • 21 €

ISBN : 978-2-13-061968-0

Parution le 4 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Depuis une trentaine d’années, les quartiers traditionnellement populaires du nord-est de Paris sont l’objet de changements profonds : installation des classes moyennes supérieures souvent désignées comme les « bobos », réhabilitation du bâti, « embellissement » des espaces publics ou encore ouverture de nouveaux commerces et lieux « branchés ». Sophie Corbillé s’attache ici à comprendre la fabrication de ce nouveau monde urbain qui prend forme autour des rues des faubourgs et des anciens villages des 10e, 11e, 18e, 19e, 20e et 12e arrondissements. À travers une étonnante enquête

ethnologique, on découvre des quartiers transformés en profondeur, des tribus qui se côtoient, s’aiment ou se détestent, un vivre-ensemble haut en couleurs, où les cultures se brassent, de l’ethnique à l’exotique. Sophie corbillé est ethnologue, maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne Celsa, membre du GRIPIC et chercheur associée au LAU/IIAC-EHESS.

L’impossible logement Logement, la spirale des inégalités Fanny Bugeja-Bloch

Collection « Le lien social » 296 pages • 29 € ISBN : 978-2-13-060709-0

Parution le 18 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Aux difficultés sur le marché du travail s’ajoutent et se superposent désormais les difficultés sur le marché de l’immobilier. Aujourd’hui, la spirale des inégalités est enclenchée puisque les premières victimes en matière de logement sont également les nouveaux précaires : les bas revenus, les classes sociales du bas de l’échelle et une grande majorité de la jeunesse. À l’abri de ce processus et souvent enrichis par la croissance des prix immobiliers, on trouve souvent la génération dorée, les premiers nés du baby-boom, ainsi que toutes les familles qui ont investi au moment opportun.

Mais ces inégalités de logement s’étendent encore au-delà, entraînant alors des conséquences sociales (modes de consommation, genres de vie), qui témoignent bel et bien d’une spirale des inégalités. Fanny BUGEJA-BLOCH est maître de conférences en sociologie à l’université Paris-Ouest Nanterre et chercheure à Mosaïques et au Laboratoire de sociologie quantitative.

17


SOCIété

18

Une critique philosophique de la RSE Ethnologie française 2013 - N° 3 Sexualités négociées Jean Cuisenier Cuisinier 192 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-061807-2

Parution le 2 juillet 2013

Pour une vraie responsabilité sociale François Vallaeys 336 pages • 18 € ISBN : 978-2-13-060908-7

Parution le 25 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Sociologie 2013 - n°2

128 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-061868-3

Parution le 3 juillet 2013

Tous urbains 2/2013 64 pages • 5 €

La responsabilité sociale des entreprises avance-t-elle assez vite et de façon suffisamment efficace ? Certes, la législation française oblige désormais les entreprises, ainsi que les universités et les établissements publics, à en rendre compte annuellement, mais selon François Vallaeys, la RSE est perçue comme une responsabilité morale de chaque organisation en solitaire, alors que par essence elle doit être associative.

et qui ne néglige pas la responsabilité des sciences et des universités en vue d’une transformation économique en profondeur. Le livre se clôt sur douze propositions pour une société responsable.

Philosophe français, françois vALLAYES est expert pour l’UNESCO à l’Observatoire de responsabilité sociale pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Il en appelle à une vraie responsabilité sociale, plus radicale et plus universelle, associant les acteurs territoriaux en communautés d’innovation et d’apprentissage,

Que disent de nous nos habitudes alimentaires ? Manger : mode d’emploi ?

Entretiens avec Monique Nemer

Claude Fischler

ISBN : 978-2-13-062580-3

192 pages • 18 €

Parution le 28 août 2013

ISBN : 978-2-13-062578-0

Parution le 11 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Pour nous permettre de mieux approcher la réalité actuelle de la « culture alimentaire française », Claude Fischler, spécialiste incontesté des comportements alimentaires en Europe et aux états Unis, s’entretient avec Monique Nemer afin d’en dresser, à grands traits, un « état des lieux ». Ce qu’il fait ici en toute rigueur mais aussi avec humour, racontant, au passage, des anecdotes savoureuses, des expériences étonnantes, ou revisitant notre long héritage de traditions en matière de « repas ».

Claude fISCHLER est sociologue, spécialiste de l’alimentation. Il est directeur de recherche au CNRS et dirige l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, au sein duquel il est à la tête du centre Edgar Morin (EHESS).

DISPONIBLE EN VERSION E-PUB

La psy made in America In treatment Lost in therapy

Clotilde Leguil 192 pages • 12 € ISBN : 978-2-13-061750-1

Parution le 28 août 2013 Attachées de presse : Caroline Psyroukis & doris Audoux DISPONIBLE EN VERSION E-PUB

Qu’est devenue la psychanalyse du xxie siècle outre-Atlantique ? à partir d’une réflexion sur le projet même de construire une série sur la psychanalyse, Clotilde Leguil interroge ce que la série In Treatment nous apprend du sort de la psychanalyse nord-américaine : psychanalyse de l’ordinaire, approche des souffrances de l’homme normal, mais aussi dépréciation profonde de la valeur de la parole et oubli de la dimension de l’inconscient. Elle nous montre la dimension désastreuse de toute psychanalyse qui ne se fonde

pas sur la fonction de la parole et du langage mais seulement sur le care et le soutien. On y saisit, à travers la pratique de Paul Weston, psychanalyste désabusé, ce que serait devenue la psychanalyse en France sans Jacques Lacan.

© Nathalie Tufenk

LeS RevUeS

Agrégée de philosophie, Clotilde LEGuIL est psychanalyste et maître de conférences au département de psychanalyse de l’université Paris 8 – Saint-Denis.


PSYCHAnALYSe

19

Les pères : absents ou présents, toujours encombrants ? « Nous attendons d’un père, non seulement qu’il manifeste de l’intérêt, mais qu’il nous apostrophe. La fonction paternelle, toute partagée qu’elle soit entre les parents, n’est pas uniquement de reconnaître, mais de guider. Indiquer une direction permet de la suivre comme de s’en écarter, dans tous les cas de situer son désir. » Patrick Avrane

Les pères encombrants

DISPONIBLE EN VERSION E-PUB

Les pères encombrants existent sous de multiples formes. Pères très présents ou tout à fait ailleurs, idéalisés ou trop copains, impitoyables ou débonnaires, ils entravent l’existence de leurs enfants.

sa Jeune Fille au verre de vin se croisent ainsi au fil des pages, s’offrant à nous pour nous permettre d’approcher cette éternelle énigme de la paternité.

En s’appuyant sur son expérience clinique, et sur la littérature, la peinture, le cinéma, ainsi que sur la biographie de quelques célébrités, Patrick Avrane dessine les portraits vivants de ces hommes encombrés de leur rôle de père.

patrick AvRANE est psychanalyste et écrivain. Il est l’auteur de nombreux essais, dont Un enfant chez le psychanalyste, La Gourmandise – Freud aux fourneaux (rééd. coll. Points) et Les Imposteurs (Seuil). Son dernier livre, Les Chagrins d’amour, est paru au Seuil en 2012.

Jules Verne et son fils Michel, Freud et sa fille Anna, César et Fanny de Pagnol, Vermeer et

Hors collection • 176 pages • 17 € • ISBN : 978-2-13-061955-0 Parution le 21 août 2013 • Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Manifeste pour une nouvelle ergonomie Sous la direction de

Pierre Falzon

264 pages • 27 € ISBN : 978-2-13-060748-9

Parution le 21 août 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Sous la direction de

Marillia Aisenstein Josette Garon Hors Collection 232 pages • 23 € ISBN : 978-2-13-061936-9

Parution le 11 septembre 2013 Attachée de presse : P. Ide-Beretti

Patrick Avrane

Ergonomie constructive

Liliane Abensour. L’ombre du maternel

Voici un manifeste, qui propose une vision nouvelle de l’ergonomie, constructive et développementale. à l’inverse d’une vision défensive, où le travail est pensé prioritairement comme une source de contraintes et où le rôle de l’ergonome se borne à la réduction de ces contraintes, l’objectif de l’ergonomie constructive est l’élimination des entraves à la réussite et au développement.

pierre fALzoN est professeur titulaire de la chaire d’ergonomie et neurosciences du travail au Conservatoire national des Arts et métiers et directeur du Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD).

La relation à la mère comporte ses parts d’ombre : violence des pulsions, haine destructrice, folie. C’est sur ces questions que reviennent Marilia Aisenstein, Bernard Chervet, Josette Garon, Laurence Kahn et Jean-Claude Stoloff dans cet hommage à Liliane Abensour, brutalement décédée en 2011. Le livre, construit autour de textes essentiels de l’auteur reflète l’originalité, la créativité et la rigueur d’une pensée qui puise à la fois dans une histoire personnelle, clinique et intellectuelle d’une grande richesse.


Psychanalyse

20

LES REVUES Le travail humain 2013

Les représentations freudiennes de la société

vol 76 - n° 2

Freud et la culture

96 pages • 21 €

232 pages • 20 €

ISBN : 978-2-13-061872-0

ISBN : 978-2-13-060746-5

Parution le 3 juillet 2013

Parution le 11 septembre 2013

Jean-Michel Hoc

Revue française de psychanalyse 2013

Éric Smadja

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

tome 77 - n° 3

Interpréter le transfert ?

Quelles furent les représentations de la culture et de la société que Freud a construites au fil de son oeuvre, depuis ses Études sur l’hystérie jusqu’à L’Homme Moïse… et son Abrégé de psychanalyse ? Quelles définitions en propose-t-il, quel lexique a-t‑il créé autour de la culture et de la société ? De quoi est constituée une culture, quels sont ses traits essentiels, ses fonctions ? Quels rôles joue t‑elle dans le développement de tout individu, dans la construction et le fonctionnement de sa psyché ? Tel est l’objet de ce livre qui revient aussi sur la

320 pages • 31 €

notion centrale de « Kulturarbeit », et analyse cette société viennoise qui produisit certaines des conditions favorables à la naissance de la psychanalyse.

Éric smadja est psychiatre, psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris, thérapeute de couple et anthropologue, membre associé de l’Association américaine d’anthropologie.

ISBN : 978-2-13-061847-8

Parution le 10 juillet 2013

Journal de la psychanalyse de l’enfant - n°1 - 2013 Psychanalyse et cognition 320 pages • 26,50 € ISBN : 978-2-13-061817-1

De Freud à Lacan, que veut la femme ? La question féminine en débat

Parution le 28 août 2013

Sous la direction de

Le travail humain 2013

Hors collection 192 pages • 19 €

vol 76 - n° 3

Jean-Michel Hoc 96 pages • 21 € ISBN : 978-2-13-061873-7

Parution le 18 septembre 2013

Revue française de psychanalyse 2013 tome 77 - n° 4

La dépersonnalisation 320 pages • 31 € ISBN : 978-2-13-061848-5

Parution le 25 septembre 2013

Markos Zafiropoulos

ISBN : 978-2-13-062439-4

Parution le 18 septembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Pour Freud, la mère est le destin par excellence de la femme ; ce n’est pas le cas pour Lacan qui disjoint le devenir-mère du devenir-femme, produisant ainsi une révolution dans le champ psychanalytique. Markos Zafiropoulos relance le débat, invitant douze auteurs à traiter de la question du féminin selon la logique de l’anthropologie psychanalytique. Les figures cliniques de la femme pauvre, de la scarification des corps de femmes devenus surface d’écriture, la psychose au féminin, mais aussi la place des femmes dans la Révolution française, sont ainsi autant d’exemples d’analyses offrant des perspectives d’études tant pour la clinique du cas que pour la question de la place des femmes dans la culture. Le livre s’ouvre sur un dialogue entre Markos Zafiropulos et Paul-Laurent Assoun autour de la question féminine.

Psychanalyste et sociologue, Markos zafiropoulos est actuellement directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’école doctorale Recherche en psychanalyse de l’université Denis-Diderot. Il est également analyste, membre d’Espace analytique.

Avec la collaboration de Paul-Laurent Assoun, Ingrid Chapard, Isabelle Guillamet, Ghilaine Jeannot-Pagès, Lionel Le Corre, Anne-Claire Matrand, Maria Otero Rossi, Gérard Pommier, Elisa Renno Dos Mares Guia, Catherine Rioult, Elisabeth Rumi, Alain Vanier, Aurore Xiaoxi Xiao.


21

Les 100 mots de la Grande Guerre

Les 100 mots de l’enfant

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-060752-6

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-059443-7

Parution le 4 septembre 2013

Parution le 28 août 2013

Attachée de presse : doris Audoux

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

André Loez

Les préparatifs du centenaire de la grande guerre en témoignent une fois encore : la société française porte un regard intense, souvent chargé d’émotion, sur la Première guerre mondiale. en 100 mots et 128 pages, André Loez propose un point unique des savoirs accumulés et questions débattues par les historiens à propos de la grande guerre. mot après mot, sont ainsi racontés l’entrée en guerre et ses causes, le déroulement du conflit, ses acteurs, la vie des soldats du front et celle des sociétés à l’arrière, l’empreinte laissée par la guerre, sa mémoire et enfin des termes qui font débat parmi les historiens.

André LoEz est docteur en histoire contemporaine, professeur agrégé en classes préparatoires (Lettres supérieures), chargé de cours pour le 1er cycle à Sciences Po.

Les 100 mots de l’Italie Michel Feuillet

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-061771-6 Parution le 18 septembre 2013 Attachée de presse : doris Audoux

Ses frontières maritimes qui dessinent une botte au cœur de la méditerranée, ses origines glorieuses au temps de l’empire romain, les chefs-d’œuvre de ses artistes, de ses hommes de lettres et de ses musiciens, son art de vivre entre « dolce vita » et intrépidité sont autant de repères qui composent l’attrayante image d’une Italie qui nous fait tous rêver, mais où abondent nombre de poncifs. en 100 mots – Carnaval, design, économie souterraine, Pizza, Renaissance, SPqR, Vespa… –, michel Feuillet reprend ces clichés, pour les documenter, les dépasser aussi. Il explore ainsi les multiples facettes de l’identité italienne et nous propose 100 occasions de redécouvrir l’Italie.

michel fEuILLEt est professeur émérite à l’université Lyon III-Jean Moulin.

Jacques André

« quand vous étiez petits, qui étaient mes parents ? » L’enfant ne se contente pas de poser des questions que les réponses des adultes jamais ne pourront satisfaire, il est à sa façon un philosophe en herbe qui disserte sur les énigmes de toujours, celles qui ont l’âge de l’homme. Il ne se contente pas d’apprendre à parler sa langue maternelle, il construit à l’intérieur de celle-cison dialecte singulier. Cet ouvrage va à la rencontre de l’enfant par ses mots, depuis « C’est pas juste » à « t’es plus ma copine ». mais, au-delà des mots enfantins, il propose aussi ceux – chagrin, cauchemar, ennui, innocence, secrets… – qui permettent de décrire le monde de l’enfance et l’originalité de son expérience. un très beau livre par une équipe de psychanalystes qui, à travers exemples et références, nous révèlent le monde de l’enfance de façon inédite.

Autour de Jacques AnDRé Joanne André, Isée Bernateau, Fanny Dargent, Charlotte de Parseval, vincent estellon, Caroline Hurvy, Jocelyne malosto, Françoise neau, mathilde Saïet, Alexandrine Schniewind, Caroline thompson, Philippe valon, mi-Kyung Yi.


22

L’acquisition de l’écrit

Le vieillissement psychique

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-060942-1

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-059320-1

Parution le 28 août 2013

Parution le 11 septembre 2013

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Michel Fayol

La maîtrise de l’écrit demande un long apprentissage. Contrairement à ce qui vaut pour le langage oral, aucune détermination biologique ne prédispose les enfants à l’acquérir. Cet ouvrage donne à comprendre les mécanismes à l’œuvre à l’écrit ainsi que les principales étapes et difficultés rencontrées dans l’acquisition de la graphie et du langage écrit. Grâce au récit des expériences menées auprès des enfants, il nous invite à un meilleur accompagnement de cet apprentissage si essentiel.

michel fAYoL est professeur à l’université de Clermont-Ferrand.

Les hiéroglyphes égyptiens Jean Winand

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-061768-6 Parution le 28 août 2013 Attachée de presse : doris Audoux

Ce « Que sais-je ? » n’a pas d’équivalent, car il parlera à tous, néophytes ou initiés, tant il retrace avec clarté et complétude la naissance de cette écriture à la beauté formelle incomparable. Jean Winand nous invite en effet à percer les sens des hiéroglyphes et à découvrir l’histoire d’une des langues les plus anciennes, ce à travers ce petit ouvrage ponctué de hiéroglyphes. à emmener en égypte avec soi ou à dévorer tranquillement à la maison.

Doyen de la faculté de Liège, Jean wINAND est égyptologue.

Benoît Verdon

Les femmes et les hommes ne sont pas passifs face à leur vieillissement. Vieillir engage un travail psychique intense, un impératif à penser, à symboliser, à transformer ; il demeure un temps de compromis plus que de soumission, un temps de construction, d’invention voire de transgression pour vivre encore. Cet ouvrage explore les contours de l’aventure partagée, mais éminemment subjective qu’est le vieillissement. Il montre comment ce travail du vieillir interroge le regard sur soi et sur l’autre, le rapport à l’accomplissement, à la perte, à la mort.

Psychologue clinicien, psychanalyste, Benoît vERDoN est professeur à l’université Paris Descartes.


Cycle Jeunes

Les Lundis du Grand Palais

Lundi 30 septembre Les jeunes : solitaires ou solidaires ?

Lundi 7 octobre 25 ans chez les parents : malédiction ou paix des générations ?

Rentrée 2013 Retrouvez les débats organisés par le Grand Palais et les Presses Universitaires de France

Lundi 14 octobre Tous stagiaires, tous précaires ?

chaque lundi, à 18h30, dans l’Auditorium du Grand Palais.

L’art et le quotidien

Personnalités, universitaires, artistes et spécialistes prennent

Cycle

la parole pour des confrontations stimulantes d’opinions

Lundi 4 novembre

et d’analyses.

L’art est-il partout ?

Rencontres animées par Arnaud Laporte,

Lundi 18 novembre

producteur et animateur de l’émission quotidienne La dispute sur France Culture.

Romancer le quotidien : pour le meilleur et pour le pire ?

Lundi 25 novembre

Avec le soutien de

L’artiste, mémoire du monde ?

Demain la ville

Accès prioritaire sur présentation d’une invitation à retirer sur

Cycle

www.grandpalais.fr/les-lundis-du-grand-palais

Lundi 2 décembre En 2020 : tous urbains ?

Auditorium du Grand Palais Square Jean Perrin 18h30 - 20h Entrée libre et gratuite

Lundi 9 décembre Le Grand Palais, monument « Capitale » ? Retrouvez ces conférences en ligne sur grandpalais.fr

Lundi 16 décembre Paris bouge-t-il ?


SAVOIR

50 juillet-septembre 2013

Présidente du directoire & directrice éditoriale Monique Labrune

Éditeurs Paul Garapon Julie Gazier Anne-Laure Génin

Directrice de la communication Dominique Reymond

01 58 10 31 85 • reymond@puf.com

Chargée de communication Virginie Pelletier

01 58 10 31 83 • pelletier@puf.com

Attachées de presse Doris Audoux

01 58 10 31 89 • audoux@puf.com Littérature, Arts, Philosophie, Religions, Histoire, Géopolitique

Caroline Psyroukis

01 58 10 31 91 • psyroukis@puf.com Psy, Sciences-Santé, Éducation, Société-Sociologie, Économie

Relations enseignants Droit & manuels toutes disciplines

Pour recevoir gratuitement le magazine Savoir 01 58 10 31 83 • pelletier@puf.com

www.puf.com

Sara Paubel

01 58 10 31 48 • paubel@puf.com

Droits étrangers Maria Vlachou • vlachou@puf.com

Direction commerciale Pour toute information :

Ghislaine Beauvois beauvois@puf.com

Conception et réalisation Agence Divali Communication Laurent Marquès Justine Dupont

Magazine Savoir n°50  

Compte rendu des publications de juillet à septembre 2013 des Presses universitaires de France

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you