Page 1

51 OCTOBRE-DÉCEMBRE 2013

SAVOIR

Le magazine


ÉVÉNEMENT

2

Mandiargues et Mozart dans la collection « Sources »

En 2007, était lancée, sous l’égide des Puf et de la fondation Martin Bodmer, une collection de fac-similés tout à fait unique. Intitulée « Sources », elle compte désormais, avec les deux nouvelles parutions de cet automne, 23 volumes.

Érotisme baroque d’un hymne à la féminité, pivot de l’œuvre d’André Pieyre de Mandiargues Le lis de mer

André Pieyre de Mandiarges Collection « Sources » 208 pages • 29 € ISBN : 978-2-13-058852-8

« Rien ne me touche autant que ce récit. » Jean Paulhan à Mandiargues, extrait de Correspondance (1947-1968)

« Rien que l’élément nu, l’ossature monotone […] : le cap rocheux, la grève couverte, le bois de pins, la lagune fermentée qui couve ses moustiques : à peine une côte, un rivage plutôt, non gréé, aussi peu aménagé qu’une mangrove […]. Une certaine plénitude lente, une certaine succulence de la vie est reflétée dans cet engrangement méticuleux qui va de moment en moment sans rien omettre. » Julien Gracq, extrait de En relisant Le Lis de mer

Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Manuscrit autographe complet signé et titré : (Vanina) Le Lis de mer. Avec corrections et remaniements de la main de l’auteur. Sans date. 82 pages numérotées, uniquement écrites au recto à l’encre noire sur papier teinté bleu (filigrane : Paper cdr strong dactyl). Seul le verso de la page 53 comporte des annotations correspondant à une mise au net d’une phrase travaillée en bas de la page 54 « d’observer la règle du silence, ainsi qu’elle y avait été habituée toute petite, par les nonnes, quand elle serait mise à l’épreuve ». In-4 (270 x 210 mm).

Du Mandiargues qui fréquenta des femmes à la personnalité violente, des artistes : Leonor Fini, ou Meret Oppenheim – la beauté convulsive photographiée par Man Ray —, il nous vient ce court roman dédié à la femme de sa vie : l’extravagante et splendide artiste Bona Tibertilli, liée aux surréalistes. En l’épousant en 1950, c’est aussi l’Italie qu’il épouse. Le couple passe l’été 1952 en Sardaigne. Le Lis de mer a été rêvé sur ces bords. Le motif en est simple et se déroule sur trois jours d’un été brûlant : une jeune fille, Vanina, s’offre au soleil méditerranéen ; remarquée par un jeune homme sur la plage, elle décide de se donner à lui et organise sa défloration comme un acte rituel. La présente édition inédite reproduit la copie soigneuse du récit, de la main de Mandiargues, en la complétant d’ébauches inédites. Le roman, paru en 1956, suscita l’admiration de Paulhan et permit à son auteur d’entrer dans la maison Gallimard. Venant peu après Histoire d’O, il relève d’un érotisme soft, mis en scène dans le plein air d’une Méditerranée qui s’offre encore intacte aux touristes : l’odeur des lis de mer baigne ce récit délicat, déclaration d’amour de Mandiargues à son épouse. « C’est Le Lis de mer qui est le vrai livre du voyage de noces, avec la beauté des illusions qui s’y attachent ; avec la beauté de la jeunesse, dont son auteur, qui n’était plus si jeune, savait bien qu’elle est la beauté du diable. » comme le souligne Michel Murat dans son introduction. Introduction de Michel MURAT : professeur de littérature française à la Sorbonne et à l’École normale supérieure. Spécialiste de Julien Gracq, il a notamment écrit sur Rimbaud, Mallarmé et le surréalisme.


ÉVÉNEMENT

3

Une partition de la main de Mozart : émotion du génie décryptée par Gilles Cantagrel Quintette à cordes en ré majeur (KV 593)

Wolfgang Amadeus Mozart Collection « Sources » 88 pages • 29 €

ése

ué p

ar

er tré gis nre ee

MP O. ©

Pre sse

s Un

iver sit

Quintette à cordes en ré majeur

vr œu de l’ aire priét u pro rvé s. S

aires de Fra n

ce, 200 5 et

et d Tous d phique roits du pr oducteur de l’œuvre phonogra

, 2012. Presses Universitaires de France

W.A. Mozart

au

fa uto risa ti

on

la d upli cat

ion, la lo

cation ,

tio le prêt o u l’utilisation de ce disque pour éxécu

sion iffu diod et ra lique n pub

d ter t in son

its.

Fab

riq

ISBN : 978-2-13-060799-1

Parution le 26 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Un chef-d’œuvre de Mozart : la partition originale du Quintette en ré majeur de la main de Mozart, accompagnée du CD de l’œuvre, par le quatuor Sine Nomine. Wolfgang Amadeus Mozart, Quintette à cordes en ré majeur (KV593), manuscrit autographe, Vienne, décembre 1790. En possession de Constance Mozart, à la mort de W. A. Mozart (1791). Format à l’italienne, hauteur variable de 225-233 mm., largeur de 314 mm. Foliotation au crayon jusqu’au folio 14, à l’encre ensuite. Annotations de mains étrangères. Papier réglé de 12 lignes par page. Musique notée sur cinq portées, une par instrument ; deux systèmes par page, séparés l’un de l’autre par une portée laissée vierge ; ligne inférieure laissée vierge.

COLLECTION

Le Quintette en ré majeur (KV 593), composé un avant la mort de Mozart, après Cosi fan tutte et avant La flûte enchantée, est l’un des chefs-d’œuvre de Mozart et de toute la musique de chambre. L’introduction de Gilles Cantagrel le prouve, situant l’œuvre dans le cadre de l’histoire du quintette à cordes en général, montrant la nouveauté de celui-ci, rapportant aussi avec précision les circonstances historiques de sa composition, puis de ses premières éditions, enfin la décrivant sous l’angle musical pour mettre en évidence son originalité et sa puissance émotionnelle. Enfin, Gilles Cantagrel se livre à l’étude scrupuleuse de l’autographe proprement dit, en suivant son itinéraire, depuis son écriture quasi d’un seul trait de la main du compositeur, jusqu’à son entrée dans la collection Bodmer. Il donne une description très détaillée du précieux cahier manuscrit qui ne fera qu’accroître l’émerveillement du lecteur devant le génie du compositeur et devant ce manuscrit original, édité pour la première fois. Introduction de Gilles CANTAGREL : musicologue, animateur radio et conférencier, il a notamment dirigé les programmes de France Musique de 1984 à 1987 et intervient aujourd’hui dans différents jurys internationaux en Europe et en Amérique du Nord. Spécialiste de Mozart et de Bach, Gilles Cantagrel est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et a participé à différents projets encyclopédiques sur la musique classique.

La Fondation Martin Bodmer La collection « Sources » est coéditée avec la Fondation Martin Bodmer, créée par Martin Bodmer (1899-1971) qui réunit, selon la volonté de son fondateur, tous les écrits qui ont marqué l’histoire intellectuelle de l’humanité et jalonné son évolution, des origines de l’écriture à nos jours.

« La lecture de l’autographe du Quintette en ré majeur demeure une source constante d’émerveillement. À eux seuls déjà, l’ordonnancement et la lisibilité forcent l’admiration. […] Quelle émotion de pouvoir ainsi entrer par effraction dans l’atelier du musicien, de suivre par dessus l’épaule du compositeur à sa table, le flux rapide de la musique dans la main même de Mozart, ce flux qui ne s’interrompt point, cet inextinguible feu de la création ! Cette œuvre bouleversante fait incontestablement partie aujourd’hui du patrimoine artistique de l’humanité. Pouvoir la lire sur l’autographe est un rare privilège. » Gilles Cantagrel, extrait de l’introduction


ÉVÉNEMENT

4

À LIRE ÉGALEMENT

De quoi le numérique est-il le nom ? « Le numérique nous montre quelque chose d’essentiel et qui a été occulté : la culture est avant tout partage. Sans partage il ne peut y avoir de culture, peu importe la définition qu’on en donne. Partage du patrimoine et de l’histoire, partage du savoir et du savoir-vivre, et finalement, partage des moyens de production et transmission de ces expériences et de ces savoirs. »

Milad Doueihi

L’être et l’écran

Comment le numérique change la perception

Stéphane Vial

Hors Collection 260 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-062170-6

Paru le 4 septembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux De quoi la révolution numérique est-elle la révolution ? La révolution numérique n’est pas seulement un évènement technique, elle est un évènement philosophique majeur qui modifie en profondeur nos structures perceptives et reconfigure notre sens du réel. Dans cet ouvrage, Stéphane Vial vise un renouvellement conceptuel dans l’analyse de la technique en général et des technologies en particulier. Il introduit le concept d’« ontophanie numérique », pour décrire un environnement foncièrement hybride, à la fois numérique et non numérique, en ligne et hors ligne, qui forme une seule et même substance continue.

Qu’est-ce que le numérique ? Milad Doueihi Hors collection 64 pages • 7 € ISBN : 978-2-13-062718-0

Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Comment comprendre et définir le numérique, cet objet, ce phénomène qui semble destiné à transformer notre quotidien et reconfigurer notre réalité ? Les dictionnaires restent un peu perplexes devant le numérique et dans leurs définitions ; ils ne mentionnent souvent que l’aspect étymologique et technique, un secteur associé au calcul, au nombre et surtout aux dispositifs opposés à l’analogique. Dans notre usage toutefois, le numérique désigne bien autre chose. À travers une étude de l’emprise de cette notion sur l’anthropologie, sur la culture et sur l’humanisme, Milad Doueihi en vient à proposer une définition globale du numérique : puisqu’il parvient à changer nos perceptions, nos pratiques, nos relations, jusqu’à ce que nous gardons en mémoire, il est ni plus ni moins qu’un bouleversement complet de notre civilisation.

Milad DOUEIHI, titulaire de la Chaire de recherches sur les cultures numériques de l’université Laval (Québec), est notamment l’auteur de La grande conversion numérique, suivie de Rêveries d’un promeneur numérique (2011), Pour un humanisme numérique (2011), L’Homme et l’Oiseau. La Fauconnerie (à paraître), L’imaginaire de l’intelligence (à paraître).


ÉVÉNEMENT

Décryptage de la politique-spectacle « Il ne serait pas venu à l’idée à un journaliste de la télévision publique française, avant la fin des années 1990, d’interpeller par son prénom en le tutoyant un ministre en exercice ou le représentant d’un parti politique, de l’interrompre par une plaisanterie au milieu de son commentaire de l’actualité, pas plus qu’il n’ était question de railler sa personnalité, son apparence ou son comportement public. » Extrait de l’introduction

La politique sur un plateau

Ce que la télévision fait à la représentation Pierre Leroux, Philippe Riutort Hors collection 272 pages • 19 € ISBN : 978-2-13-059438-3

Parution le 2 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Le succès des talk-shows accueillant des personnalités politiques (de « Vivement dimanche » à « Tout le monde en parle » dans les années 1990, du « Grand Journal » à « On n’est pas couché » aujourd’hui) a profondément transformé la représentation médiatique de la politique. Les animateurs de ces émissions ont d’emblée cherché à rénover le spectacle politique, redéfinissant ainsi la figure publique de l’homme (ou de la femme) politique autour de qualités ajustées à l’ambiance des plateaux de divertissements, bien loin de la représentation compassée des émissions politiques traditionnelles.

À travers une analyse sociologique de l’évolution des métiers de la télévision et du statut de leurs animateurs, Philippe Riutort et Pierre Leroux reviennent sur ce qu’implique, de nos jours, cette notion de représentation politique. Ils révèlent une subjectivation grandissante de l’espace politique, lieu d’élaboration d’une stratégie de visibilité, et étudient les cas de ces personnalités devenus les « bons clients » des émissions télévisées. Mêlant entretiens avec des professionnels, regards critiques et questionnements politiques, voici un ouvrage qui résume brillamment le rapport moderne entre la parole et la représentation politique.

Pierre LEROUX est chercheur au Centre de recherche sur l’action politique en Europe (CNRS/Rennes 1/IEP Rennes/EHESP). Il est l’auteur de nombreux articles sur les transformations du journalisme politique et a dirigé, avec Patrick Amey, L’échange politique à la télévision ; interviews, débats et divertissements politiques (L’Harmattan, 2012 ). Il est aujourd’hui professeur à l’université catholique de l’Ouest.

Philippe RIUTORT est professeur de chaire supérieure en sciences sociales au lycée Henri IV à Paris. Il est chercheur au Groupe d’analyse politique (Paris-Ouest Nanterre la Défense) et au laboratoire Communication et politique (Cnrs). Il a publié Sociologie de la communication politique (La Découverte, 2013, 2e éd.) et Précis de Sociologie (Puf, 2010, 2e éd.).

5


RENCONTRE

6

Apocalypse manga Pierre Pigot

Coll. « Perspectives critiques » 256 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-062146-1

Parution le 2 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Pierre Pigot Historien de l’art, écrivain, critique, Pierre Pigot est membre sur Internet du collectif FricFrac Club, et travaille au croisement des cultures populaires et classiques. Il est déjà l’auteur de L’Assassinat de Mickey Mouse (Puf, 2011).

Les secrets du manga

Loin des stéréotypes qui frappent le genre, Apocalypse manga se propose, sous le signe général de la catastrophe universelle telle qu’elle s’est reconfigurée depuis les deux bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, d’explorer l’œuvre de plusieurs auteurs de BD japonais ayant travaillé entre les années 50 et nos jours. Rencontre avec Pierre Pigot. Après Mickey Mouse (*), les mangas : des USA au Japon, le grand écart ? Disons plutôt une suite logique, qui s’est imposée à moi dès l’écriture du livre sur Disney : en même temps que le grand empire occidental qui a façonné nos enfances, il me semblait essentiel de considérer cette grande vague orientale qui s’est imposée avec une rapidité si étonnante, et qui nous a ouvert des enjeux radicalement différents. Côté américain, une occultation farouche de l’Histoire ; côté japonais, une obsession angoissée qui ne cesse de resurgir dans chaque image, fut-elle la plus anodine. Bref, yin et yang, deux jumeaux en concurrence et fascinés l’un par l’autre. « Apocalypse manga » est un titre intriguant. Qu’avez-vous voulu faire dans ce livre ? En réfléchissant à ce que j’aimais le plus parmi le gigantesque corpus des manga, j’ai pris conscience d’un fil rouge, à la fois historique, esthétique et poétique, qui courait d’une œuvre à l’autre, depuis les grands ancêtres comme Tezuka jusqu’aux plus récents succès comme One Piece. L’apocalypse selon Akira proclame une catastrophe absolue qui est aussi une pierre militaire du genre : au cœur de ce livre, il se dresse également comme à la fois le nec plus ultra de ce que le manga peut, et un repoussoir éthique pour ce que le manga doit. Si l’apocalypse figure dans le titre, ce n’est que pour être mieux renversée à la fin de ce dernier, avec l’aide du plus inattendu des personnages. Les mangas ont un énorme succès en France : émanant d’un univers culturel si lointain du nôtre, pourquoi leur imaginaire suscite-t-il autant d’écho en nous, Occidentaux ? Il y a d’abord une longue histoire de fascination mutuelle entre Japon et France, qui remonte au XIXe siècle, et qui n’a pratiquement pas d’équivalent en Occident. Il y a aussi, je pense, un immense besoin d’air frais, de nouvelles sensations, de propositions graphiques qui puissent rompre le ronronnement confortable que la tradition franco-belge était devenue. Contrairement à ce que beaucoup de réfractaires pensent, le manga ne nous a pas envahis : il était au contraire avidement attendu...

La figure des grands mangakas reste peu connue, voire peu analysée. Qu’avez-voulu nous dévoiler d’eux dans votre ouvrage, notamment en prenant des exemples chez des contemporains ? D’abord, j’ai voulu leur rendre hommage en tant qu’artistes à part entière. Non en les comparant paresseusement à tel ou tel grand peintre de l’histoire de l’art « certifiée », mais en travaillant sur leur œuvre même, telle qu’elle fonctionne, telle qu’elle nous parle, telle qu’elle se relie intimement à des traditions de longue durée. Parler de la bande dessinée est une tâche ardue, qui nécessite avant tout de se défier de tout dogmatisme intellectuel, de tout jargon superflu censé « dignifier » son objet. Rien que la pensée de l’artiste, telle qu’elle se déploie d’image en image, telle qu’elle parle et nous parle : c’est la meilleure base de travail. Que nous dit le manga sur nous-mêmes ? Le manga nous montre ce que nous nous efforçons d’oublier, et nous parle de ce qu’il nous faut sans cesse réélaborer : de la monstrueuse violence des hommes, de la poésie intime du monde, de la nécessité impérieuse de sans cesse bâtir des liens puissants entre les êtres afin d’affronter la destruction. Il nous parle aussi de notre absurdité, de notre vulgarité. Bref, il est à l’image de la vie, telle qu’elle se présente sans travestissement, avec ses néons, ses rires et ses pulsions. Quel est votre manga préféré ? Votre personnage favori ?

One Piece d’Eiichiro Oda est l’un des récits les plus drôles, les plus riches et les plus beaux que j’aie découvert, ces dernières années. Qu’on le croie encore réservé aux seuls jeunes adolescents est une chose qui m’attriste. Son héros, Monkey D. Luffy, est l’un des rares personnages de la culture populaire dont on puisse intégralement dire, justement, qu’il est notre héros, celui qu’on suivrait aveuglément partout. A un même niveau de puissance éthique, il n’y a peut-être que le Docteur Who qui pourrait être son authentique rival – un sujet de livre en soi, peut-être ! ■ (*)

L’ Assassinat de Mickey Mouse (Puf, 2011)


PHILOSOPHIE

Les miscellanées de Clément Rosset la prodigieuse cohérence, en même temps que la remarquable précocité, de la philosophie de Clément Rosset : publiés entre 1968 et 2011, ces écrits offrent un panorama unique d’une œuvre les plus singulières de notre temps. Ils ont été réunis et présentés par Nicolas Delon et Santiago Espinosa, sous la supervision de Clément Rosset, qui les a revus pour la présente édition.

Si dans ce florilège de courts textes Clément Rosset se laisse aller à sa verve et à son humour, il s’agit aussi d’une véritable traversée des thèmes et obsessions sous-jacents à toute son œuvre : le réel, le double, l’illusion, la joie ou le tragique. Cet ensemble démontre

Clément ROSSET est une des grandes figures de la pensée française contemporaine. Parmi ses derniers ouvrages : L’invisible (Minuit, 2012 – Prix Procope), Récit d’un noyé (Minuit, 2012), Schopenhauer, philosophe de l’absurde (Puf, 2013).

©Santiago Espinosa

De Beckett à Astérix, de Hofmannsthal à Casanova, de Godard à Roussel, de Cioran à Deleuze, de Sartre au dandysme, de Schopenhauer aux vampires, il n’est rien qui échappe à l’attention philosophique, à la fois goguenarde et sérieuse, de Clément Rosset. Dans Faits divers, c’est cette inouïe diversité d’intérêts, ainsi que l’acuité supérieurement articulée de sa pensée qui se trouve, pour la première fois, présentée sous la forme libre de miscellanées.

Faits divers

Clément Rosset Collection « Perspectives critiques » 280 pages • 20 € • ISBN : 978-2-13-062556-8 Parution le 9 octobre 2013 • Attachée de presse : Doris Audoux

Bergson et le psychisme Le rêve suivi de Fantômes de vivants Henri Bergson

Coll. « Quadrige » 168 pages • 9 € ISBN : 978-2-13-059048-4

Parution le 2 octobre Attachée de presse : Doris Audoux

Cet ouvrage vient clôre la série, publiée aux Puf, de douze volumes consacrés aux « essais et conférences » de Bergson. Les deux articles réunis ici touchent à des questions connexes : les formes et la nature de l’activité de l’esprit dans des situations qui ne sont pas celles de la conscience vigile ordinaire. L’article intitulé « Le rêve », dont l’origine remonte à une conférence de 1901, s’achève sur la perspective d’un approfondissement exigeant un appel aux « recherches psychiques (1913) » sur les profondeurs inconscientes de l’esprit, mais qui sont le plus souvent centrées sur les phénomènes que l’on qualifie d’occultes (télépathie, médiumnité).

Sous la direction scientifique de : Stéphane MADELRIEUX, ancien élève de l’École Normale Supérieure, agrégé et docteur en philosophie, actuellement maître de conférences à l’Université Jean Moulin - Lyon 3. Guillaume SIBERTIN-BLANC, maître de conférences à l’Université Toulouse-Le Mirail. Guillaume Sibertin-Blanc est membre de l’équipe pédagogique du centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (ENS Ulm), et chercheur associé au centre de recherche ERRAPHIS (Toulouse). Ghislain WATERLOT, directeur de l’Institut romand de systématique et d’éthique, professeur en philosophie et en éthique à la faculté de théologie protestante de l’Université de Genève.

7


PHILOSOPHIE

Un texte fondateur de la pensée de Simondon Cours sur la perception (1964-1965) Gilbert Simondon

Préface de Renaud Barbaras Hors collection 448 pages • 29 € ISBN : 978-2-13-062529-2

Parution le 2 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

On redécouvre actuellement l’importance de la philosophie de Gilbert Simondon. Les Puf proposent ici, dans le cadre d’une ample entreprise éditoriale qui permettra d’éditer l’essentiel des écrits de Simondon, la réédition d’un célèbre cours de 1964-1965 à la Sorbonne. La perception y est présentée comme un mode fondamental de relation de l’homme au monde, dont l’étude permet d’éclairer les autres modes : elle n’est pas seulement un instrument de connaissance et de réception, mais une modalité de la motricité, de l’activité, de la vie. L’ouvrage débute par une ample étude de l’histoire de la philosophie, puis sont évo-

qués les recherches et les travaux contemporains, qui situent la perception d’abord dans le cadre des données biologiques de base, comme une fonction de l’organisme.

Gilbert SIMONDON (1924-1989) était normalien et agrégé de philosophie. Il fut successivement professeur de philosophie au lycée de Tours (1948), puis de psychologie à la faculté de Poitiers (1955), à la Sorbonne (1963) puis à Paris V (après 1968).

Métaphysique : un questionnement philosophique au quotidien Du sens des choses L’idée de métaphysique Jean Grondin

Coll. « Chaire Étienne Gilson » 192 pages • 19,50 € ISBN : 978-2-13-062564-3

Parution 23 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Née de l’inquiétude du cœur humain, la métaphysique est un entretien de longue durée sur le sens des choses. Son idée de fond est que leur cours est sensé et qu’il est sensé de le penser. Que signifie au juste ce sens des choses ? Il est clair qu’il engage une herméneutique, c’est-à-dire une intelligence de l’être dans son ensemble. Afin de mieux saisir et même de renouveler le projet essentiel de la métaphysique, ce livre se penche sur cette présupposition herméneutique de toute métaphysique, mais aussi sur les implications métaphysiques de l’effort herméneutique lui-même. Il présente une herméneutique de la pensée métaphysique telle qu’elle s’est

déployée depuis Platon et Aristote et telle qu’elle peut encore être défendue au lendemain des déconstructions de la métaphysique (Kant, Heidegger, Derrida).

©Remy Boily

8

Docteur de l’université de Tübingen, JEAN GRONDIN enseigne la philosophie à l’université de Montréal. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, traduits en plusieurs langues. Il est lauréat des prix KonradAdenauer, Léon-Gérin, Killam et André-Laurendeau.

Repenser la notion du sujet transcendantal Généalogie de la raison

Essai sur l’historicité du sujet transcendantal de Kant à Heidegger

Dominique Pradelle

Collection « Épiméthée » 480 pages • 39 € ISBN : 978-2-13-062529-2

Parution 9 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Ce livre se situe dans le prolongement du précédent ouvrage de l’auteur, Par-delà la révolution copernicienne. Il s’attache à la notion husserlienne de sujet transcendantal. L’objet principal de l’ouvrage se concentre dans la question suivante : si l’histoire est striée par des mutations de la rationalité, est-ce bien la conscience pure qui produit ces mutations ou ces fractures ? Ou est-ce une autre instance que le sujet, instance a-subjective qu’il s’agirait de ressaisir et de penser ? Dans cette optique, l’auteur part de Husserl pour la confronter à l’épistémologie historique française (Duhem,

Metzger, Koyré, Bachelard) et anglo-saxonne (Kuhn, Laudan), au néo-kantisme (Cassirer) et surtout à la pensée du second Heidegger.

Dominique PRADELLE est professeur à l’université Paris-Sorbonne. Ses travaux portent sur la phénoménologie husserlienne et heideggérienne, la philosophie des mathématiques et la phénoménologie de l’expérience musicale.


PHILOSOPHIE

9

Des Verts à la réflexion pas suffisamment mûrie ? Des verts et des pas mûrs Chroniques d’écologie et de philosophie animale

Hicham-Stéphane Afeissa Hors collection 324 pages • 18 € ISBN : 978-2-13-062621-3

Parution le 9 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Hicham-Stéphane Afeissa propose ici une démarche originale et mordante : à travers un recueil de chroniques portant sur divers ouvrages récemment publiés, en France comme à l’étranger, en philosophie environnementale et animale, il examine les propositions qui y sont avancées, souvent pour en apprécier la force et l’originalité, parfois pour en indiquer les limites et les faiblesses. De cette confrontation naissent des propositions, à leur tour offertes à la discussion, telles que celle relative à « l’invisibilité des animaux » dans le cadre de la philosophie politique contemporaine, celle d’une nouvelle méthode permettant de déterminer la différence métaphysique entre l’homme et l’animal,

ou encore celle visant à cultiver un sens de l’utopie au titre de principale ressource de l’écologie politique. Un livre pour faire avancer la réflexion.

Hicham-Stéphane AFEISSA est agrégé et docteur en philosophie. Après s’ être longtemps consacré à l’étude de Kant et de Husserl, il s’est tourné vers la philosophie environnementale et animale, et a publié dans ce domaine plusieurs ouvrages, dont La communauté des êtres de nature (MF, 2010), Nouveaux fronts écologiques (Vrin, 2012) et Portraits de philosophes en écologistes (Dehors, 2012).

Le post-humanisme est-il un fantasme ? Cités 2013 - n°55 Aujourd’hui, le post-humain ? Une revue dirigée par

Yves Charles Zarka

192 pages • 18 € ISBN : 978-2-13-061793-8

Parution le 23 octobre Attachée de presse : Doris Audoux Éditorial par

Yves Charles Zarka Un grand entretien avec Moishe Postone « Une autre lecture de Marx »

« Le post-humain c’est l’homme se croyant devenu à ce point maître de lui-même qu’il peut se faire autre que lui-même, se recréer différent, plus puissant, plus performant, plus beau, plus intelligent, enfin plus parfait. Non seulement il n’y a pas de nature humaine, mais il faut encore abolir tout ce qu’il reste de naturel dans l’homme pour que celui-ci puisse s’accomplir dans un être autre qui ne connaîtrait plus la naissance, la maladie, l’échec, la souffrance et la mort. Un être qui n’aurait plus le caractère erratique que lui confère la liberté. Une société sans conflit où tous les désirs seraient satisfaits parce qu’il n’y aurait plus de désirs, ni rien à désirer. En somme, il s’agirait de l’avènement d’un être déchargé des limites que lui impose

son corps précaire, fragile, insatisfait et mortel. À celui-ci serait substitué un corps artificiel, fait de matière inaltérable ou en tout cas substituable. Rêve ou cauchemar ? Toute la question est de savoir ce qui dans le post-humanisme relève du fantasme et ce qui relève de la réalité. » Yves Charles Zarka, directeur de la revue Cités

Avec les contributions d’Edwige Armand, Isabelle Barbéris, Jean-Michel Besnier, Bruce Benderson, Rémi Brague, Cécile Cabantous, Christian Godin, Roland Gori, Stéphanie Katz, Stéphane Paoli, Catherine Perret, Edwy Plenel, Yannick Rumpala, Charles Sylvestre, Yves Charles Zarka.

Nouvelle revue d’esthétique

2013 - n° 12 Pourquoi l’opéra ? 120 pages • 30,50 € ISBN : 978-2-13-061820-1

Parution le 4 décembre 2013

Ils sont nombreux ceux qui, dès sa naissance, accusèrent l’opéra d’absurdité. Étrange en effet est la magie de l’opéra lorsqu’a lieu le miracle de la voix lyrique, où la parole communie tant à la musique qu’elle se fait chant. Pourtant, du mélodrame au théâtre musical, nombre de compositeurs et de dramaturges refusent la présupposée naturalité du chant. Car au fond, pourquoi l’opéra plutôt que le mélodrame, l’oratorio, l’opéracomique, le théâtre musical ? Pourquoi un théâtre chanté ? Pourquoi un genre apparemment si daté attire-t-il toujours autant ?


PHILOSOPHIE

10

REVUES DE PHILOSOPHIE Actuel Marx - 2013 - n° 54

Populisme / Contre-populisme 224 pages • 24,50 € ISBN : 978-2-13-061781-5

Parution le 16 octobre 2013

Au plus près de l’humain Manuel poétique et pratique à l’usage des soignants Claudie Cachard Anne Guérin

Collection « Questions de soin » 176 pages • 9,50 € ISBN : 978-2-13-062498-1

Revue philosophique

2013 - n° 4 De Carnéade à Marion 128 pages • 21 €

Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

ISBN : 978-2-13-061864-5

Parution le 13 novembre 2013

Les études philosophiques

« Nous nous sommes attachés à traduire en mots la lumière et la musique émanant des fonds psychiques souterrains lorsqu’ils entrent en résonance dans l’intime de soi et avec l’autre. » Ce livre collectif dessine par touches impressionnistes, à travers des mots et des situations, la subtilité de la relation entre le soignant et le patient psychotique. Situations et relations vécues au quotidien sont évoquées au plus proche pour transmettre au lecteur une forme de présence, de sensibilité, de pensée particulières au milieu psychiatrique. Les soignants poursuivent également une réflexion sur leur relation à autrui : ils évitent de parler des patients de façon seulement descriptive et possessive et s’intéressent plutôt à ce qui émerge lors de contacts avec des personnes souffrant de troubles psychiques. C’est là-même qu’advient le soin.

Il suffit d’évoquer quelques entrées : « être là », « folie », « transmission », « isolement » pour comprendre que le livre dépasse les usages spécifiques et techniques. La langue utilisée est directe et évocatrice des complexités psychiques en œuvre dans la relation avec l’humain en souffrance. Un très beau livre par ceux qui sont au contact des malades et attentifs au délaissement qui souvent les frappent.

Les auteurs, professionnels des champs psychiatrique et médico-social : Claudine Cachard, Nadine Dovonou, Jean Frécourt, Anne Guérin, Diane de Loisy, Catherine Mondou, font partie du groupe « Corps, psychose, psychanalyse ». Leurs réflexions ont en commun des références à la psychanalyse et à la psychiatrie institutionnelle.

2013 - n° 4

144 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-061814-0

Parution le 4 décembre 2013

Revue de métaphysique et de morale - 2013 - n° 4 Platon et l’art d’écrire

144 pages • 20 € ISBN : 978-2-13-061835-5

Parution le 4 décembre 2013

Entre pragmatisme et éthique du care Care et démocratie radicale Alice Le Goff

Collection « Care studies » 80 pages • 6 € ISBN : 978-2-13-061854-6

Parution le 2 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

C’est au prisme de la trajectoire de Jane Addams que ce texte met en lumière les points de rencontre entre pragmatisme et éthique du care. Figure importante du mouvement progressiste, Jane Addams a été une pionnière de l’aide sociale. Proche de John Dewey et de George Herbert Mead, elle a élaboré une éthique sociale dont les approches du care peuvent se réclamer. Ce texte explore la façon dont cette éthique sociale met en évidence la solidarité entre défense des valeurs de care et promotion de la participation, conçues comme des facettes indissociables du projet démocratique d’Addams. Il s’agit par là

de mettre en lumière les raisons pour lesquelles la radicalité de ce projet ainsi que son apport à la réflexion contemporaine sur le care ont été récemment réévalués. Sans négliger toutefois de signaler les ambivalences de ce projet démocratique et d’en proposer un bilan critique.

Alice LE GOFF est maître de conférences en philosophie sociale à l’université Paris Descartes.


HISTOIRE

11

À la conquête de la propreté dans les villes Les batailles de l’hygiène De Pasteur aux Trente Glorieuses Stéphane Frioux Hors collection 376 pages • 26 €

ISBN : 978-2-13-061786-0

Parution le 6 novembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Il fallut plus d’un demi-siècle de « batailles » scientifiques, techniques et politiques pour améliorer l’environnement urbain. Depuis l’âge de Pasteur et l’identification du danger des microbes dans l’eau et dans l’air des villes jusqu’à l’urbanisation galopante des Trente Glorieuses, Stéphane Frioux a traqué la naissance et la diffusion de dispositifs techniques aujourd’hui indispensables à la sécurité sanitaire et à la propreté de l’espace urbain : usines d’eau potable, stations d’épuration, installations de traitement des déchets. Ces équipements ont engendré des controverses passionnées qui ne sont pas restées cantonnées entre spécialistes. À travers des études de cas et des réflexions appuyées sur une enquête menée dans plus de quarante villes se dessine un tableau complexe : dès la Belle Époque, les villes françaises ont connu d’in-

tenses débats civiques et de batailles politiques liés à l’eau et à l’assainissement urbain. Derrière ces controverses locales toujours d’actualité, c’est un paysage de villes méconnues qui apparaît, à travers de petites localités qui ont joué un rôle phare dans la diffusion des innovations de l’ingénierie sanitaire.

Henri Saint-Simon Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université LumièreLyon 2, chercheur en histoire urbaine et en histoire environnementale au LARHRA, Stéphane FRIOUX a déjà publié, avec Patrick Fournier et Sophie Chauveau, Hygiène et santé en Europe de la fin du XVIIIe siècle aux lendemains de la Première Guerre mondiale (SEDES, 2011).

Évolutions, dynamiques et paradoxes de la Chine contemporaine La Chine en mouvements Censure, hypercroissance, corruption, instabilité Émilie Frenkiel Jean-Louis Rocca

Collection « laviedesidées.fr » 104 pages • 8,50 € ISBN : 978-2-13-062577-3

Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

sociale, maintien du parti unique : la République populaire de Chine est souvent présentée sous les traits d’un pays plus puissant et plus prospère, mais aussi plus agressif et répressif que jamais. Cet ouvrage a pour objectif de remettre en cause les paradigmes qui contribuent à cette vision manichéenne de la société chinoise. À travers quelques phénomènes récents – le développement du journalisme d’investigation, l’essor du monde associatif et de la protestation sociale, l’évolution de la politique de l’enfant unique, le rôle joué par Internet –, il donne l’image d’une société complexe, dynamique et néanmoins traversée par des contradictions lourdes d’incertitude. Dans ce cadre, le destin de la Chine ne dépend ni de l’in-

Œuvres complètes

fluence d’une culture supposée éternelle, ni de lois historiques supposées incontournables, mais de la façon dont évolueront ces contradictions.

Collection « Quadrige » coffret de 4 volumes 3504 pages • 49 € ISBN : 978-2-13-062719-7

Parution le 16 octobre 2013 Contact : Doris Audoux La première édition critique et intégrale de Saint-Simon (17601825), l’un des pères fondateurs du « socialisme utopique », désormais en « Quadrige ».

LES REVUES D’ARCHÉOLOGIE Revue d’assyriologie et d’archéologie orientale

2012 - vol. 106

192 pages • 79,50 €

Émilie FRENKIEL est post-doctorante au CRESPPAParis 8. Ancienne élève de l’École normale supérieure de Lyon et docteur de l’EHESS en études politiques. Ses recherches portent sur les intellectuels chinois, la réforme politique et les innovations institutionnelles dans les localités chinoises. Jean-Louis ROCCA est directeur de recherche au CERIFNSP, professeur titulaire à l’IEP de Paris et ancien professeur à l’Université Tsinghua. Ses travaux actuels portent sur la stratification de la société chinoise et notamment sur l’émergence d’une nouvelle classe moyenne.

ISBN : 978-2-13-059376-8

Parution le 4 décembre 2013

Revue d’assyriologie et d’archéologie orientale

2013 - vol. 107

192 pages • 79,50 € ISBN : 978-2-13-061831-7

Parution le 4 décembre 2013

Revue archéologique 2013 - n°2. varia

224 pages • 49 € ISBN : 978-2-13-061830-0

Parution le 4 décembre 2013


ART-LITTÉRATURE

12

REVUES DE LITTÉRATURE Revue d’histoire littéraire de la France

numéro bibliographique 2012 808 pages • 28 € ISBN : 978-2-13-061839-3

Parution le 16 octobre

Linguistique

2013 - vol. 49 - n°2

Les classificateurs nominaux dans des langues du Mexique 176 pages • 31,50 €

Nouvelles clés de compréhension de l’art contemporain L’art contemporain entre les lignes Textes et sous-textes de médiation

Jérôme Glicenstein Hors collection 192 pages • 19,50 € ISBN : 978-2-13-062524-7

Parution le 9 octobre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

ISBN : 978-2-13-061810-2

Parution le 4 décembre 2013

Année balzacienne

2013 - n°14

Aujourd’hui nombre d’expositions reprennent les mêmes principes : des informations sont livrées en amont de la visite, d’autres accompagnent la présentation des œuvres, des explications en tout genre sont en permanence accessibles aux visiteurs, lesquels peuvent en retour formuler leurs propres commentaires via des sites Internet, des blogs, des pages Facebook, etc. Est-il possible de négliger toutes ces informations lorsqu’on aborde une exposition et de ne parler que des œuvres ? Jérôme Glicenstein s’emploie dans ce livre à analyser le sens des textes qui entourent les expositions et les œuvres artistiques. Il interroge non pas le sens des œuvres, mais les formes de médiation qu’on leur associe – ainsi que la manière dont ces formes sont conçues, diffusées et reçues. À partir de l’observation de cas concrets, il analyse différentes situations d’énonciations suscitées

par des textes entourant œuvres et expositions. Ces textes contiennent des éléments implicites ou sous-entendus qui mettent en jeu la relation de leurs auteurs à des contextes et à des publics spécifiques. La question du dialogisme, empruntée à Bakhtine, permet de synthétiser ces différentes approches et d’envisager autrement la circulation de la parole – et du sens – autour des œuvres.

Jérôme GLICENSTEIN est artiste et professeur au département Arts plastiques de l’université Paris Vincennes Saint-Denis. Son enseignement et ses recherches portent sur les théories et pratiques de l’exposition. Il est l’auteur de L’ Art : une histoire d’expositions (Puf, 2009).

588 pages • 45 € ISBN : 978-2-13-061782-2

Parution le 4 décembre 2013

Revue d’histoire littéraire de la France

2013 - n°4

Albert Camus

Romans, BD, séries TV, jeux vidéo : la nouvelle culture jeune Les fictions de jeunesse Christian Chelebourg

256 pages • 20 €

Collection « Les Littéraires » 256 pages • 25 €

ISBN : 978-2-13-061840-9

ISBN : 978-2-13-059184-9

Parution le 4 décembre 2013

Parution le 6 novembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Parce que les jeunes aiment les histoires et qu’ils en ont besoin pour se construire, les productions qui leur sont destinées ont progressivement servi de refuge aux récits d’aventures. Tous les médias y ont contribué, jusqu’à détrôner le livre au profit de supports de plus en plus immersifs : BD, cinéma, séries télévisées, jeux vidéo, spectacles musicaux. Étudiant plus de huit cents de ces fictions, Christian Chelebourg en dégage les principales caractéristiques narratives et esthétiques. Il nous invite à y observer quelle représentation les jeunes se font du monde dans lequel ils vivent et quelles valeurs ils en dégagent. À travers les fictions de jeunesse, c’est aussi une nouvelle conception de la culture qui se fait jour,

affranchie de l’académisme mais non moins exigeante que résolument mondialisée et intermédiatique. Véritable leçon de respect à l’égard d’un corpus souvent déprécié, ce travail, au fil des pages, donne les clés d’une meilleure compréhension de la jeunesse.

Christian CHELEBOURG est professeur à l’université de Lorraine, où il dirige le laboratoire « Littératures, imaginaire, sociétés ». Il est notamment l’auteur de Les Écofictions. Mythologies de la fin du monde (2012).


SCIENCE POLITIQUE-DROIT

L’émergence d’une nouvelle forme de justice économique Voici un livre original, le premier en langue française de ce type : autour d’un objet tout à fait inédit. Il réunit des auteurs qui le sont rarement : un juge, des avocats et un philosophe. De quoi s’agit-il ? D’analyser une pratique nouvelle des autorités américaines à l’égard des multinationales suspectées d’irrégularités. Elle consiste à user de la puissance du marché américain et de la menace du procès pénal pour les amener à accepter de mener des enquêtes internes à leurs propres frais (alors qu’elles étaient auparavant à la charge de la puissance publique), à s’acquitter d’une amende colossale et à accepter la présence d’un monitor qui vérifiera la mise en conformité de l’organisation interne de l’entreprise.

pour les entreprises qui doivent se faire leur propre policier, leur propre procureur et leur propre juge. Le livre voit dans cette pratique une nouvelle forme d’obéissance mondialisée, où le pouvoir judiciaire et le pouvoir économique américain se conjuguent pour discipliner les entreprises dans un contexte mondialisé.

Cette nouveauté est déroutante à plus d’un titre : pour les avocats qui doivent se mettre au service des autorités américaines aussi bien que de leur client, pour les juges qui sont écartés d’affaires très importantes,

Pierre SERVAN-SCHREIBER, est avocat aux barreaux de Paris et de New York. Il est spécialisé dans les dossiers stratégiques pour les groupes internationaux.

13

Droit des logiciels

Logiciels privatifs et logiciels libres

François Pellegrini Sébastien Canevet

Préface de Michel Rocard Hors collection 480 pages • 32 € ISBN : 978-2-13-062615-2

Parution le 20 novembre 2013

©DR

Antoine GARAPON, est magistrat et secrétaire général de l’Institut des hautes études sur la justice. Il a publié entre autres chez Odile Jacob La Raison du moindre État. Le néolibéralisme et la justice (2010).

Contact : Doris Audoux

Droit constitutionnel français Michel Verpeaux

Collection « Droit fondamental » 432 pages • 32 € ISBN : 978-2-13-062051-8

Parution le 23 octobre 2013 Contact : Doris Audoux

Deals de justice

Financement des PME :

Hors collection • 200 pages • 19 € • ISBN : 978-2-13-062763-0

Collection « Cahiers du cercle des économistes » 132 pages • 14 €

Le marché américain de l’obéissance mondialisée Sous la direction d’ Antoine Garapon et de Pierre Servan-Schreiber

grands défis, nouvelles voies ! Jean-Paul Betbèze

Parution le 16 octobre 2013 • Attachée de presse : Caroline Psyroukis

ISBN : 978-2-13-062737-1

Chroniques de l’économie contemporaine Petit précis de culture économique

Julien Damon Hors collection 272 pages • 19 € ISBN : 978-2-13-062554-4

Parution le 16 octobre Attachée de presse : Doris Audoux

Dans ce livre, des économistes croisent des sociologues, des historiens, des journalistes, des philosophes, des géographes, des lobbyistes, des fonctionnaires, des psychiatres, des juristes, des élus. Bref, tout ce qui fait le sel de la vie dans l’univers de l’édition d’essais. En effet, depuis quelques années, Julien Damon lit tout ce qui s’écrit de pertinent en la matière pour alimenter les chroniques qu’il propose dans le quotidien Les Échos. À travers des textes de tonalité différente réunis ici, l’ambition est de fournir des clés de lecture sur les réalités et questions contemporaines à l’aune de lectures particulières. Chaque chronique, ajustée et actualisée, parfois développée, est prétexte à aborder un sujet à partir

Parution le 23 octobre 2013 Contact : Doris Audoux

de trois textes, sous des angles souvent complémentaires mais avec des perspectives parfois divergentes, voire opposées. Une autre façon d’aborder l’économie : dynamique et polémique !

Julien DAMON, est professeur associé à Sciences Po, enseignant à HEC et chroniqueur aux Échos. Il a publié aux Puf, notamment, Questions sociales : analyses anglo-saxonnes. Socialement incorrect ? (2009), Questions sociales et questions urbaines (2010), Les familles recomposées (2012), Les classes moyennes (2013).

LES REVUES Revue française de droit constitutionnel

2013 - n° 96

224 pages • 26 € ISBN : 978-2-13-061844-7

Parution le 4 décembre 2013


14

ÉDUCATION

Quelle morale pour l’ enseignant ? La professionnalisation des métiers de l’enseignement, initiée dans les années 90 avec la naissance des Instituts Universitaires de Formation des Maîtres (IUFM), s’est pensée dans l’oubli des questions morales. On a longtemps épilogué pour savoir s’il fallait distinguer le didactique du pédagogique, débattu sans fin des modalités à mettre en œuvre pour rendre l’évaluation toujours plus objective, disserté sans relâche sur les profils cognitifs et pédagogiques des élèves... Mais on n’a guère parlé de morale. Cet ouvrage entend réparer cet oubli. Il parle donc de morale, mieux, il soutient une thèse. Ni conséquentialiste, ni vertuiste, la morale professorale ne peut être qu’une morale du devoir tempérée par le souci occasionnel des conséquences. Ce livre montre également que l’explicitation du cadre déontologique qui dessine le champ d’intervention du professeur, loin d’être un carcan ou une atteinte à sa liberté pédagogique, est au

contraire un guide pour lui permettre d’assumer une responsabilité en acte. L’auteur présente ainsi un projet de formation éthique et déontologique à destination des enseignants, s’inspirant de l’idée que tout travail de formation doit proposer un moment de réflexion, un moment de délibération et un moment de découverte critique. Loin de tout dogmatisme et de toute visée moralisatrice, c’est donc bien là un projet en total accord avec les préoccupations de notre temps.

Eirick PRAIRAT, est professeur de sciences de l’éducation à l’université de Lorraine et membre de l’Institut universitaire de France (IUF). Il a publié, notamment aux Puf, Sanction et socialisation (2002), La sanction en éducation (coll. « Que sais-je », 2003) et De la déontologie enseignante (coll. « Quadrige », 2009).

La morale du professeur Eirik Prairat

Hors collection • 288 pages • 20 € ISBN : 978-2-13-062626-8

Parution le 9 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Note de vie scolaire, vie commune et discipline au collège La discipline au collège

La note de vie scolaire dans les collèges français a été mise en place à la rentrée 2006 pour valoriser des compétences sociales définies dans le socle commun et pour Rachel Gasparini lutter contre les problèmes de violence. Cette enquête Coll. « Éducation sociologique s’est basée sur une approche ethnograet société » phique et des entretiens menés dans plusieurs collèges 176 pages • 16 € français auprès de 82 professionnels et de 63 collégiens ISBN : 978-2-13-060640-6 de 3ème. Quels sont les points de vue et les pratiques Parution le 2 octobre 2013 de professionnels (enseignants, CPE, principaux) dont Attachée de presse : les missions diffèrent, mais qui ont l’obligation de Caroline Psyroukis travailler ensemble pour une évaluation commune ?

Quelles sont les réactions des collégiens ? Comment se définit la notion de discipline dans un tel contexte ? Cette analyse éclaire les enjeux des questions de discipline au sein des établissements scolaires.

Rachel GASPARINI est maître de conférences en sociologie à l’université Lyon 1 et membre du laboratoire Max Weber. Elle intervient dans la formation des professeurs, des chefs d’ établissement et des CPE.


SOCIÉTÉ

La gastronomie, symbole de notre identité ? L’identité passe à table Pascal Ory

136 pages • 15 € ISBN : 978-2-13-062657-2

Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

En inscrivant le repas gastronomique des Français sur la liste du « patrimoine culturel immatériel » de l’humanité, l’UNESCO a mis en pleine lumière le lien qui unit des pratiques alimentaires à la délicate question de l’identité collective. C’est du moins la théorie avancée par Pascal Ory dans cet entretien avec Monique Nemer, au cours duquel il soulève quelques questions majeures sur notre identité culinaire et gastronomique. Qu’est-ce exactement que la gastronomie ? Y a-t-il une « tradition » gastronomique en général et une tradition gastronomique française en particulier ? En quoi l’histoire française de cette

gastronomie nous éclaire-t-elle sur l’identité de la France ? En quoi l’histoire de la cuisine est-elle, en fait, celle de deux cuisines, l’une publique, domaine des hommes, l’autre privée, domaine des femmes, et cela est-il en train de changer ? Comme on le voit, il y a du grain à moudre et du pain sur la planche. Pascal ORY est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris Sorbonne, à l’EHESS, à Sciences Po Paris et à Ina Sup.

Et si le couple était l’avenir de l’homme et de la femme ? Fabienne Kraemer Collection « Psychoguides » 296 pages • 18 € ISBN : 978-2-13-061712-9

Parution le 9 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

En notre époque de grand désarroi affectif où les couples échouent les uns après les autres, l’urgence n’est-elle pas de retrouver le chemin durable d’une vie heureuse ensemble ? Psychanalyste, passionnée depuis toujours par la vie à deux, Fabienne Kraemer propose une méthode simple d’évaluation de la qualité de la relation dans le couple, reposant sur les piliers d’harmonisation que sont la complicité, l’amour, le respect et l’engagement. Appliquée à toutes les situations qui caractérisent la vie à deux : la sexua-

lité, le dialogue, le quotidien, la gestion des projets, des tâches ménagères, du temps, et de la famille, la vision innovante et résolument positive de l’auteur offre une nouvelle façon d’envisager le couple où le maître mot est le bonheur ensemble.

©DR

Je prends soin de mon couple

Fabienne KRAEMER est médecin de formation. Psychanalyste depuis quinze ans, elle exerce actuellement à Paris.

Modernité d’une série TV vedette : « Rome » Rome

Un conte d’amour et de mort

Yann Le Bohec

Hors collection 128 pages • 12 € ISBN : 978-2-13-061712-9

Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

C’est en historien passionné de péplums que Yann Le Bohec analyse la série TV Rome. De 52 avant JésusChrist, époque de la guerre des Gaules menée par César à la victoire finale d’Octave, les deux saisons de la série font revivre au téléspectateur les grands moments de l’histoire romaine à travers les personnages de Vorenus et Pullo, deux soldats qui mènent l’intrigue tambours battants. Leurs aventures retracent les événements historiques majeurs de la période : l’assassinat de César, la défaite de Brutus et Cassius en Orient, l’affrontement entre Octave et Antoine qui mène au suicide de ce dernier et de

la reine Cléopâtre. Au fil de son analyse, l’auteur s’attache à faire le lien entre l’ancienneté de ces événements et la modernité de la série, qui est aussi celle de notre époque. Yann LE BOHEC professeur émérite d’histoire romaine à la Sorbonne, a publié de nombreux ouvrages, notamment aux Puf, où il est l’auteur d’un manuel à succès, Histoire romaine (écrit en collaboration avec M. Le Glay et J.-L. Voisin).

15


SOCIÉTÉ

16

LES REVUES Ethnologie française

De Tahir à Taksim, le rôle des places publiques Tous urbains

2013 - n° 4 des mondes juifs contemporains

2013 - N°3

64 pages • 5 €

192 pages • 22 € Parution le 16 octobre 2013

Sociologie

2013 - n° 3

Novembre 2013

ISBN : 978-2-13-061808-9

N°3

ISBN : 978-2-13-062581-0 le brouillard de la technique Cristina Conrad les prothèses urbaines Olivier Mongin le triangle magique de l’urbain Jean-Michel Roux l’exposition sur le Grand Paris Philippe Panerai le nouveau billet de 5 euros Michel Lussault le pouvoir créateur des habitants Cynthia Ghorra Gobin la crise des subprimes Jean-pierre Charbonneau la ville est une ressource Regard sur le millenium park de Chicago, par Michel Lussault

Parution novembre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Entretien avec Yves Dauge, propos recueillis par Cristina Conrad et michel lussault Dossier sur les places, déclencheurs urbains, coordonné par Michel lussault, Olivier mongin et philippe Panerai

120 pages • 25 €

Dans la veine de l’analyse documentée et critique des phénomènes urbains contemporains, le numéro 3 de Tous urbains poursuit la controverse autour d’un grand dossier sur les places publiques en tant que nouveaux lieux de mobilisations populaires et politiques (Tahir, Taksim, Puerta del Sol, Sao Paulo), d’un entretien avec Yves Dauge (ancien sénateur, actuellement conseiller spécial auprès du Centre du patrimoine mondial de l’Unesco), et de réflexions sur le triangle magique de l’urbain, les prothèses

urbaines, le Grand Paris, la crise des subprimes, le pouvoir créateur des habitants, ou encore sur le ‘‘Millenium Park’’ de Chicago.

Ont notamment collaboré à ce numéro : Cristina Conrad, Olivier Mongin, Jean-Michel Roux, Philippe Panerai, Michel Lussault, Cynthia Ghorra Gobin, JeanPierre Charbonneau.

ISBN : 978-2-13-061869-0

Parution le 16 octobre 2013

L’année sociologique

2013 - vol. 63 - n° 2

256 pages • 36,50 € ISBN : 978-2-13-061790-7

Parution le 23 octobre 2013

Sociologie

2013 - n° 4

120 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-061870-6

Parution le 4 décembre 2013

Le fardeau génétique : récits d’expériences au quotidien La maladie génétique Chaque année en France quatre cents enfants naissent atteints de la drépanocytose, la plus fréau quotidien Marie-Hélène Buc-Caron quente des maladies génétiques dans notre pays. Vingt mille patients doivent vivre au quotidien avec Frédéric Galacteros Coll. « Science histoire et société » 176 pages • 19 € ISBN : 978-2-13-062160-7

Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

transmission de la maladie aux enfants ? Comment apprendre à vivre malgré l’emprise de la drépanocytose ?

cette maladie, qui ne se voit pas en dehors de crises douloureuses extrêmement violentes liées au blocage des globules rouges anormaux dans les vaisseaux sanguins. Elle peut toucher tous les organes et laisser de graves séquelles fonctionnelles. Encore ignorée du grand public, elle est également méconnue de beaucoup de soignants.

Le Docteur Marie-Hélène BUC-CARON, ancienne membre de l’institut Pasteur, est biologiste cellulaire. Elle a participé activement aux réseaux de lutte contre la drépanocytose, en RDC et en Île-de-France.

Ce livre est basé sur des entretiens avec vingtneuf patients. Dans ces « histoires de vie » souvent poignantes, chacun dit son parcours professionnel, sa stratégie pour concilier travail et problèmes de santé. Il s’interroge : doit-il se considérer comme normal ou handicapé, ou comme les deux à la fois ? L’idée de la mort est permanente, au hasard d’une crise. Comment envisager une famille, la possible

Le Professeur Frédéric GALACTÉROS, (Génétique clinique à l’hôpital universitaire Henri Mondor, APHP) est responsable depuis 1992 de l’Unité des maladies génétiques du globule rouge, et coordonnateur du Centre national de référence maladies rares : syndromes drépanocytaires majeurs (PNMR).


PSYCHANALYSE

Une correspondance inédite de Mélanie Klein Cet ouvrage est exceptionnel : il propose en effet quarante-cinq lettres inédites, retrouvées depuis peu (Marcelle Spira étant décédée en 2006), rédigées en langue anglaise et traduites, que Melanie Klein (18821960) avait adressées à la psychanalyste suisse Marcelle Spira entre 1955 et 1960. Six brouillons de Marcelle Spira accompagnaient ces lettres. Découverte en 2006, après le décès de Spira, cette correspondance est d’autant plus précieuse que très peu de lettres de Mélanie Klein à des collègues psychanalystes ont été conservées. Le fil rouge est constitué par la traduction en langue française de l’ouvrage de Mélanie Klein, La psychanalyse des enfants. Une première traduction avait été entreprise en 1947 par Jacques Lacan, puis abandonnée par lui avant d’être poursuivie par Jean-Baptiste Boulanger avec la collaboration de Spira.

Ces lettres amorcent plusieurs dialogues sur des thèmes psychanalytiques, l’intérêt de cette correspondance provenant également du fait qu’elle constitue une autobiographie émouvante des cinq dernières années de la vie de Klein et un témoignage du soutien amical que cette pionnière de la psychanalyse apporta à Spira. Cette dernière introduisit la pensée kleinienne en Suisse romande.

Jean-Michel QUINODOZ, est psychanalyste en pratique privée à Genève, membre de la Société suisse et Distinguished Fellow de la Société britannique de psychanalyse. Éditeur des Annuels Européens de The International Journal of Psychoanalysis, il est l’auteur, aux Puf, de Lire Freud et de À l’écoute d’Hanna Segal.

Mélanie Klein - Lettres à Marcelle Spira Jean-Michel Quinodoz

Hors collection • 216 pages • 20 € • ISBN : 978-2-13-062069-3 Parution le 9 octobre 2013 • Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Pour en finir avec la souffrance au travail Dépasser les souffrances institutionnelles Didier Robin

Coll. « Souffrance et théorie » 196 pages • 20 € ISBN : 978-2-13-059089-7

Parution le 16 octobre Attachée de presse : Caroline Psyroukis

De nombreux professionnels témoignent d’un vécu d’intenses souffrances liées au travail. Que ce soit dans le champ de la santé mentale, de l’aide à la jeunesse, dans le secteur de la prévention ou dans celui de l’action sociale, les plaintes abondent. Sur le terrain, un paradoxe saute aux yeux : les intervenants sont généralement bien formés pour travailler avec des utilisateurs, mais très peu pour interagir et collaborer avec des collègues. Or, une très grande part des souffrances se manifeste dans les difficultés rencontrées en équipe ou dans les pratiques de réseau qui se multiplient. Ce livre montre que la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle donnent des outils théoriques et concrets

pour comprendre les souffrances institutionnelles et pour les transformer en travail collectif créateur autant pour les intervenants que pour les utilisateurs, tout en combattant les dérives managériales de plus en plus envahissantes et toxiques.

Didier ROBIN est psychologue clinicien, psychanalyste et systémicien. Il est superviseur d’équipes et formateur, membre du groupe Institutions (Bruxelles, Centre Chapelle-auxChamps en lien avec l’UCL, Université catholique de Louvain).

17


PSYCHANALYSE

18

Un traité psychanalytique de l’ excitation LES REVUES

L’excitation et ses Pourquoi consacrer une enquête à la notion d’excitadestins inconscients tion en soi, saisie par la psychanalyse ? C’est qu’elle

Parution le 2 juillet 2013

Court traité psychanaly- est aussi évidemment essentielle que chroniquement méconnue, en sa fonction, alors qu’elle est l’alpha – tique de l’excitation Paul-Laurent Assoun sinon l’oméga – de l’inconscient pulsionnel. Si elle balaie large dans ses manifestations, c’est bien comme Hors collection « sexuelle » que l’excitation prend tout son relief, ce dont 256 pages • 21 € Freud prend acte de la façon la plus directe : « Toutes ISBN : 978-2-13-062448-6 les excitations intenses produisent en même temps Parution le 16 octobre de l’excitation sexuelle. »

Sociologie

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Ethnologie française 2013 - N° 3 Sexualités négociées Jean Cuisinier 192 pages • 22 € ISBN : 978-2-13-061807-2

2013 - n°2

128 pages • 25 € ISBN : 978-2-13-061868-3

qui engage l’économie inconsciente de l’excitation. Ne détiendrait-elle donc pas la clé du sexuel, in statu nascendi, à l’état natif et en sa forme brute ? Ou n’est-ce qu’un semblant d’origine ? Il y a en tout cas quelque chose d’« intraitable » dans l’excitation, qui met la psychanalyse même à l’épreuve.

Façon de suggérer que toute excitation de quelque intensité est sexuelle de surcroît et qu’il n’est d’excitation que par cet « appoint » du sexuel. Ou que toute excitation paie tribut au sexuel, espèce de « droit de péage »

Paul-Laurent ASSOUN, professeur à l’université Paris Diderot, est notamment l’auteur du Dictionnaire des œuvres psychanalytiques aux Puf.

Ce numéro rend compte des travaux du 76e Congrès des psychanalystes de langue française qui s’est tenu à Paris en mai 2013. Au moment où les questions relatives à la filiation, à la place du père dans la famille et la société sont l’objet de vifs débats dans l’espace public, la fonction paternelle dans son ensemble est interrogée par des psychanalystes européens et américains.

Peut-on faire du Paternel un commencement, un « principe » instituant l’histoire des sociétés et le processus de culture ? Du meurtre fondateur à la constitution du surmoi, du rôle dans la famille ou comme meneur de la masse, de la fonction séparatrice au principe constitutif pour la psyché et pour la cure, bien des facettes du Paternel sont ainsi explorées.

Parution le 3 juillet 2013

Tous urbains 2/2013 64 pages • 5 € ISBN : 978-2-13-062580-3

Parution le 28 août 2013

Le rôle du père RFP 2013 - N°5 Le paternel

512 pages • 31 € ISBN : 978-2-13-061849-2

Parution le 4 décembre Attachées de presse : Caroline Psyroukis


PSYCHANALYSE

Sur le trait d’esprit et sa relation à l’ inconscient Œuvres complètes de Freud Psychanalyse Volume VII : 1905 Collection « Œuvres complètes de Freud » 352 pages • 31 € ISBN : 978-2-13-057467-5 PARUTION JANVIER 2014

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Freud rédige Le trait d’esprit et sa relation à l’inconscient au printemps 1905, parallèlement aux Trois essais sur la théorie sexuelle. Comparé aux Trois essais, où la notion de sexuel est redéfinie, Le trait d’esprit pourrait sembler de moindre envergure, comme s’il avait été écrit en marge du premier. Mais l’ouvrage n’est pas un simple « divertissement ».

d’esprit », mais par « trait d’esprit », rejoignant d’ailleurs ainsi une proposition de Lacan. Cette nouvelle traduction permet également de faire ressortir la distinction établie par Freud entre « trait d’esprit de pensée » (Gedankenwitz) et « trait d’esprit de mot » (Wortwitz).

Dans ce volume, Freud aborde la notion du Witz. Quel est ce Witz ? Freud le rapproche de l’Einfall (idée incidente ou idée qui vient). Car fondamentalement, pour Freud, le Witz est d’abord une idée, avant d’être un mot ; il est une pensée qui doit ensuite trouver son habillage dans les mots.

Direction scientifique : Jean Laplanche Direction de la publication : André Bourguignon et Pierre Cotet - Notices, notes et variantes : Alain Rauzy Harmonisation : Janine Altounian Glossaire et index : François Robert Traduction par Janine Altounian, Pascale Haller, Christophe Jouanlanne, Françoise Kahn, René Lainé, Alain Rauzy et François Robert.

Les traducteurs de l’édition des OCF-P ont donc choisi de traduire le Witz, non plus par « mot

Les OCF-P Ce volume est l’avant-dernier à paraître dans la série des « Œuvres complètes/Psychanalyse de Freud », traditionnellement dénommée OCF-P. Un dernier volume de textes ainsi que les d’index restent à venir. Le projet de publication des Œuvres complètes de Freud / Psychanalyse naquit de la volonté de proposer pour la première fois en France l’intégralité des textes freudiens dans une nouvelle traduction, cohérente d’un volume à l’autre et totalement fidèle à la langue freudienne. La structure de pilotage fut mise en place dès 1984, autour d’André Bourguignon, Jean Laplanche et Pierre Cotet. L’aventure éditoriale se concrétisa en 1989 par la publication du premier volume des OCF.P. Paru la même année, l’ouvrage Traduire Freud, permettait à l’équipe de traduction de poser et de rendre publiques les règles qu’elle se fixait quant à la terminologie adoptée et à l’harmonisation des textes dans le respect minutieux des originaux. Milan Kundera aura en 1995 ce beau compliment pour l’initiative : « C’est avec cette passion de l’exactitude qu’il faudrait traduire non seulement les grandes œuvres savantes, mais aussi les grands romans. » Retrouvez la liste des ouvrages déjà parus sur notre site : www.puf.com/Collections/Oeuvres_complètes_de_Freud

19


20

Les Puf vous proposent de découvrir trois nouvelles éditions des « Que sais-je ? » de Bertrand Jacquillat, largement remises à jour. Les 100 mots de la crise financière

Les 100 mots de la finance Bertrand Jacquillat

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-062720-3 Parution le 16 octobre 2013

NOUVELLE ÉDITION

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

Bertrand Jacquillat, Vivien Levy-Garboua 128 pages • 9 € • 978-2-13-062723-4 Parution le 16 octobre 2013

NOUVELLE ÉDITION

Attachée de presse : Caroline Psyroukis

La crise financière internationale, devenue crise économique, nous la vivons depuis plus de quatre ans sous une avalanche d’informations, d’images, de statistiques où se mêlent la sophistication technique des experts, les raccourcis racoleurs et le mouvement anxiogène des marchés. Voici 100 mots pour exposer simplement le système financier dans lequel nous vivons, comprendre l’enchaînement des marchés et sa logique, percevoir les effets d’une dette omniprésente, définir les acteurs de cette crise, présenter des remèdes et les modes de régulation possibles. 100 mots, comme les pièces d’un puzzle, pour dégager une image d’ensemble. Et réfléchir à l’avenir.

Professeur des universités à Sciences Po, président d’Associés en Finance, membre du Cercle des économistes (vice-président), Bertrand JACQUILLAT est notamment l’auteur, dans la collection « Que sais-je ? » de Les 100 mots de la finance. Vivien LEVY-GARBOUA, X-Mines, PhD en économie de Harvard, est banquier (BNP Paribas). Il est notamment l’auteur de Macropsychanalyse (Puf, 2007).

Si tout un chacun se sent familier de certains termes financiers parmi les plus usuels, les mécanismes de la finance peuvent paraître complexes, et le sont souvent effectivement. Notre économie est financiarisée : la finance évalue les actifs, elle est au cœur de la gouvernance des entreprises, elle gère l’épargne à une échelle mondialisée. Actionnaires, spéculation, portefeuille, valorisation d’entreprise, hedge funds, indice boursier… : en 100 mots, cet ouvrage décrit les institutions, les techniques, les pratiques et les conceptions de la finance contemporaine. À travers ces termes regroupés en sept chapitres chacun conçu comme une histoire, il porte le regard financier sur l’économie réelle.

Sous la direction de Bertrand JACQUILLAT.

La bourse

Jacques Hamon, Bertrand Jacquillat 128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-062551-3 Parution le 16 octobre 2013 Attachée de presse : Caroline Psyroukis

NOUVELLE ÉDITION

L’accélération des échanges internationaux de capitaux a révélé au grand public le rôle déterminant joué par le fonctionnement des marchés financiers. La Bourse est dans ce cadre un acteur central, lieu de rencontre – réel et virtuel – entre l’offre et la demande de capitaux. Marchés primaires et secondaires, investisseurs, titres, sociétés cotées, gestion de portefeuille, métiers d’analyste financier : cet ouvrage revient sur tous les mécanismes en jeu dans l’institution boursière, et clarifie les questions qui nourrissent une part croissante de notre actualité.

Sous la direction de Jacques HAMON, professeur à l’université Paris-Dauphine et de Bertrand JACQUILLAT.


21

L’Empire britannique

Le structuralisme

Fabrice Bensimon

Sylvain Auroux

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-059491-8

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-059443-7

Parution le 20 novembre 2013

Parution le 20 novembre 2013

Attachée de presse : Doris Audoux

Attachée de presse : Doris Audoux

L’Empire britannique a été le plus vaste empire qui ait jamais existé. L’histoire de son expansion est complexe : à un premier empire en a succédé un second, qui s’est construit à partir de la fin du XVIIIe siècle. Ce mastodonte est formé de composantes diverses – dominions, colonies de la Couronne, forteresses, comptoirs, etc. – auxquelles s’ajoutent un empire informel composé des protectorats (Égypte), une sphère d’influence (Chine, Perse, Empire Ottoman), mais aussi un « empire du libre-échange » (Amérique du Sud, sud des États-Unis, etc.). Avec la décolonisation, en quelques décennies, ce sont 64 pays et un demi-milliard d’êtres humains qui ont cessé d’être gouvernés par les Britanniques. Cet ouvrage présente l’histoire de l’empire britannique jusqu’à sa disparition.

Fabrice BENSIMON est professeur de civilisation britannique à l’université Paris IV.

Le contrôle de gestion Nicolas Berland

128 pages • 9 € • ISBN : 978-2-13-061773-0 Parution le 20 novembre 2013 Attachée de presse : Doris Audoux

Le contrôle de gestion est souvent réduit à quelques-uns de ses outils, comme le reporting. C’est nier la réalité de son apport. En exploitant des données chiffrées financières et non financières, le contrôleur éclaire le décideur sur la pertinence de ses choix. Il doit aussi permettre de replacer les actions individuelles dans les finalités globales de l’entreprise. Alors que le contrôle de gestion semble aujourd’hui en crise, cet ouvrage s’attache à en présenter la richesse. À l’heure du tout marketing et du tout financier, il donne à comprendre la contribution essentielle du contrôleur de gestion.

Nicolas BERLAND est professeur à l’université Paris-Dauphine.

Cet ouvrage propose un panorama du structuralisme, en présente les apports principaux comme les critiques. Qu’a changé le fait de penser la notion de structure dans l’histoire de la pensée et des sciences ? S’il a des sources plus anciennes, le « structuralisme » est un mouvement dont l’importance culmine entre 1960 et 1970 et qui concerne la linguistique, la sémiotique (Barthes, Greimas), la mythologie (Barthes, Dumézil, Greimas), l’anthropologie (Lévi-Strauss), la psychanalyse (Lacan) et la critique littéraire. L’histoire, la géographie et la philosophie s’en sont également réclamées. Cependant, la très grande variété des approches structuralistes rend difficile une lecture unique de ce mouvement. Il est néanmoins possible de dégager une démarche intellectuelle commune de penseurs qui ont parfois refusé l’étiquette structuraliste (à l’image de Foucault), celle de la recherche de causalités structurales, c’est-à-dire inconscientes (impensées) qui régissent les activités humaines.

Sylvain AUROUX est directeur de recherche émérite au Laboratoire d’histoire des théories linguistiques (CNRS – Université Paris VIII). Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment dirigé la publication du Tome II de l’ Encyclopédie philosophique universelle.


22

Trois nouveaux « Que sais-je ? » en 1 heure. Parution le 9 octobre 2013

Parution le 9 octobre 2013

Parution le 23 octobre 2013

CD audio d’une heure

Lu par

François Marthouret

Presses Universitai res de Franc 5 et nce, 20 0

de Fra

iv er sitair es sse s Un

Pre

pa rM PO .©

uto risa tion

la d upli cati

on, l a

locati

on, le pr ê

t ou l’u til isation de ce disque pour é xécuti

e et bliqu on pu

n so fusio o dif rad i

riq ab s. F rd it nte nt i

Lu par

Lu par

Nicolas Pignon

ISBN : 978-2-13-061921-5

ISBN : 978-2-13-061716-7

Alain Libolt

ISBN : 978-2-13-061920-8

ISBN : 978-2-13-061919-2

Lu par

Dominique Pinon

e, 2 012.

ISBN : 978-2-13-061923-9

e, 2 012.

Presses Universitai res de Franc 5 et nce, 20 0

de Fra

iv er sitair es sse s Un

Pre

pa rM PO .©

e, 2 012. Presses Universitai res de Franc 5 et nce, 20 0

de Fra

iv er sitair es sse s Un

Pre

pa rM PO .©

ISBN : 978-2-13-061985-7

n fusio o dif rad i

Marie-Armelle Deguy

ISBN : 978-2-13-060941-4

ISBN : 978-2-13-061966-6

ISBN : 978-2-13-060940-7

et lique

rv é s. S au fa

rése

b on pu

ée

t ou l’u til isation de ce disque pour é xécuti

tr gi s

on, le pr ê

n re ee

Lu par

Nathalie Richard

locati

vr œu e l’

Lu par

on, l a

Lu par

Thibault de Montalembert

Fanny Cottençon

la d upli cati

ire d

Lu par

uto risa tion

Philippe Moreau Desfarges

riéta prop

nt i

t du

n so fusio o dif rad i

riq ab s. F d it ter t in so n

en 1 heure

ique e du producteur de l’œ uvr e phonograph

et lique

rv é s. S au fa

rése

rése

b on pu

ée

ée

t ou l’u til isation de ce disque pour é xécuti

tr gi s

tr gi s

on, le pr ê

n re ee

n re ee

locati

vr œu e l’

vr œu e l’

on, l a

ire d

ire d

la d upli cati

Marie-Armelle Deguy

a priét

riéta prop

uto risa tion

riq ab s. F rd it nte

u pro

t du

Thibault de Montalembert rv é s. S au fa

d ue et graphiq ur de l’œ uvr e phono

ique e du producteur de l’œ uvr e phonograph

en 1 heure

La mondialisation

en 1 heure

Tous d roits

Tous d roits

ISBN : 978-2-13-061987-1

L’anthropologie

Les royaumes barbares en occident

Tous d roits du pr oducte

12 €

Lu par

Christiane Cohendy

La réalisation des enregistrements sonores des « Que sais-je ? » a été faite en collaboration avec l’association « Textes & Voix » qui, depuis 1999, propose des lectures de textes littéraires, poétiques, philosophi-ques, scientifiques, par des acteurs renommés.

Lu par

Nicolas Pignon


Cycle Jeunes

Les Lundis du Grand Palais

Lundi 30 septembre Les jeunes : solitaires ou solidaires ?

Lundi 7 octobre 25 ans chez les parents : malédiction ou paix des générations ?

Rentrée 2013 Retrouvez les débats organisés par le Grand Palais et les Presses Universitaires de France

Lundi 14 octobre Tous stagiaires, tous précaires ?

chaque lundi, à 18h30, dans l’Auditorium du Grand Palais.

L’art et le quotidien

Personnalités, universitaires, artistes et spécialistes prennent

Cycle

la parole pour des confrontations stimulantes d’opinions

Lundi 4 novembre

et d’analyses.

L’art est-il partout ?

Rencontres animées par Arnaud Laporte,

Lundi 18 novembre

producteur et animateur de l’émission quotidienne La Dispute sur France Culture.

Romancer le quotidien : pour le meilleur et pour le pire ?

Lundi 25 novembre

Avec le soutien de

L’artiste, mémoire du monde ?

Demain la ville

Accès prioritaire sur présentation d’une invitation à retirer sur

Cycle

www.grandpalais.fr/les-lundis-du-grand-palais

Lundi 9 décembre En 2020 : tous urbains ?

Auditorium du Grand Palais Square Jean Perrin 18h30 - 20h Entrée libre et gratuite

Lundi 16 décembre Paris bouge-t-il ? Retrouvez ces conférences en ligne sur grandpalais.fr


SAVOIR

51 OCTOBRE-DÉCEMBRE 2013

Présidente du directoire & directrice éditoriale Monique Labrune

Éditeurs Paul Garapon Julie Gazier Anne-Laure Génin

Directrice de la communication Dominique Reymond

01 58 10 31 85 • reymond@puf.com

Chargée de communication Virginie Pelletier

01 58 10 31 83 • pelletier@puf.com

Attachées de presse Doris Audoux

01 58 10 31 89 • audoux@puf.com Littérature, Arts, Philosophie, Religions, Histoire, Géopolitique

Caroline Psyroukis

01 58 10 31 91 • psyroukis@puf.com Psy, Sciences-Santé, Éducation, SociétéSociologie, Économie

Pour recevoir gratuitement le magazine Savoir 01 58 10 31 83 • pelletier@puf.com

www.puf.com

Droits étrangers Maria Vlachou • vlachou@puf.com

Direction commerciale Pour toute information :

Ghislaine Beauvois beauvois@puf.com

Réalisation Laurent Marquès


Savoir 51  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you