Page 1

Dany Jollien Pratique et destiné à tous, cet ouvrage présente les règles de base et les notions nécessaires à la réalisation d’un mur de soutènement en pierres sèches.

9 782883 412781

MURS DE SOUTÈNEMENTS EN PIERRES SÈCHES

Témoins silencieux d’une époque pas si lointaine où tout allait moins vite, les murs en pierres sèches nous rappellent que pour construire durablement il faut non seulement du savoir-faire mais également du temps. Partie intégrante de nos paysages, ces murs mettent en valeur l’ingéniosité et le travail des hommes.

MURS DE SOUTÈNEMENT

EN PIERRES SÈCHES Règles de base Dany Jollien préface de Martin Lutz


MURS DE SOUTÈNEMENT EN PIERRES SÈCHES Règles de base


Conception et réalisation  Schoechli Impression & Communication SA, Sierre Photos  Lambert Zufferey – Association Pro Ponchet et Martin Lutz Dessins  Mathilde Heu © 2016 Editions Monographic SA, CH-3960 Sierre  www.monographic.ch ISBN 978-2-88341-278-1


MURS DE SOUTÈNEMENT EN PIERRES SÈCHES Règles de base

Auteur Dany Jollien Groupe de lecture Martin Lutz, Jean-Marie Clerc, Nicolas Gattlen et Gilles Fellay


« Pour construire un mur, il faut savoir préparer le terrain. Pour mesurer l’épaisseur du mur, il faut connaître la densité volumétrique de la terre de remblai. Pour projeter une élévation, il faut tenir compte de la qualité de la pierre de construction. Pour investir dans la relation à la pierre et au mur, il faut préciser un temps. Pour exister, il faut investir sur l’avenir  ».

Agnès Guhl, Murs en pierres sèches, Litho-Textes 2015


SOMMAIRE Préface 13

INTRODUCTION

Atouts des murs en pierres sèches Forces agissant sur le mur

19 24 25

TRAVAUX PRÉPARATOIRES

27 Sécurité 28 Outillage 29 Fouille 30 Fondations 32 Fruit 33 Gabarits 34 Dénominations des pierres 38 Tri des pierres 43 

PARTICULARITÉS

45 46 50

CONSTRUCTION DU MUR

53 54 60

Pierres de liaison construites Pierres de calage et cale Technique de montage Taille de la pierre

ENTRETIEN ET RÉFECTION 63 Entretien 65 Réfection 66 LEXIQUE

69

NOTES

77

LISTES DE VÉRIFICATION

87


PRÉFACE Investir sur l’avenir, cela touche aux objectifs de ce document, ouvrir les yeux et l’esprit, en lien avec ce qui était, qui est et qui sera. Eveiller la passion de l’élève pour un artisanat ancien, donner l’envie de réaliser un ouvrage avec toute la patience et le savoir nécessaire afin que perdure une technique ancestrale. Tout cela est un art noble pour le formateur. Les constructions de murs en pierres sèches sont particulièrement présentes dans les paysages du vignoble valaisan ou du Lavaux. Pour faciliter l’exploitation, le monde rural construisit divers ouvrages que l’on trouve encore de nos jours, par exemple des terrasses pour les vignes, les cultures céréalières ou les prairies fauchées. Les bâtisses ancestrales destinées aux hommes et au bétail témoignent aussi de l’art de la construction à sec. L’homme a appris très tôt à utiliser cette matière première abondamment disponible. Des ouvrages datant de l’âge de la pierre, à l’image du dolmen au Petit-Chasseur à Sion ou du cairn de Barnenez en Plouezoc’h (Finistère) montrent bel et bien la capacité de construire à sec. Au XIXe siècle, les chemins pédestres et les routes carrossables ne suffisaient plus. Il fallait les élargir, souvent les renforcer et les protéger par des murs de soutènement. L’absence du ciment et du béton armé forçait les constructeurs de routes à utiliser la matière première disponible sur place, la pierre.

13


Les normes des chemins de fer, précurseurs des normes SIA, ont été établies en parallèle des prescriptions pour les routes de montagne. On peut observer les différences entre les murs en pierres sèches réalisés en milieu rural et les murs normés soutenant les voies de transports. Les murs en pierres sèches des campagnes étaient construits avec toutes les pierres de l’endroit, de formes et de tailles quelconques. Ils ont souvent un aspect brut et irrégulier, avec des espaces entre les pierres de construction. Les bâtisseurs de murs étaient ceux qui travaillaient la terre, vivaient à proximité de leurs ouvrages, les entretenaient et les regardaient chaque jour. Les murs normés construits le long des voies de communication ont un aspect plus régulier, avec un minimum d’espace entre les pierres. Ils étaient construits par des maçons, indigènes ou étrangers, encadrés par une organisation de chantier où chacun connaissait son rôle et son devoir. Je ne crois pas que les bâtisseurs des murs de vignes et les maçons des murs de voies de transports avaient une manière différente de voir leur travail. L’engagement, la persévérance, l‘intelligence de la main étaient identiques, l’envie d’ériger une œuvre et l’esprit créateur étaient les mêmes. C’est cela que le professeur doit éveiller, l’esprit créateur, l’envie de bâtir un ouvrage qui perdure. J’espère que ce document servira à ceux qui s’investiront dans le noble travail de la construction des murs en pierres sèches. Martin Lutz

14


Dolmen du Petit-Chasseur à Sion dont la construction est estimée entre 2900 et 2500 ans avant Jésus-Christ.

15


18


INTRODUCTION

19


Partie intégrante de notre patrimoine et de nos paysages, les murs en pierres sèches sont les témoins d’un savoir-faire empreint de bon sens et d’équilibre. Largement appréciés, ces murs sont les véritables cartes postales de nos régions viticoles. Le Valais compte près de 3’000 kilomètres de murs en pierres sèches. Il se doit de garder et de perpétuer un mode de construction si caractéristique. Cela sonne comme une évidence pour un canton ayant une forte culture de la pierre. Le but du présent ouvrage n’est pas de faire un énième livre sur ce type de mur. Il traite exclusivement de la réalisation des murs de soutènement en pierres sèches avec une face apparente. C’est une initiation à l’art de la pierre, motivée par le souci de transmettre une technique de plus en plus oubliée. Il est essentiel de diffuser de manière large et de populariser les bases d’un savoirfaire ancestral avant qu’il ne disparaisse ou reste accessible seulement à certaines personnes passionnées par le travail de la pierre. Les règles de construction définies ci-après sont fondées sur l’expérience héritées de nos pairs. Dans la réalisation d’un mur en pierres sèches, tout est vrai, on respire à plein poumon le bon sens et la logique. Résultat du travail de l’intelligence et des mains de l’homme, la construction d’un mur en pierres sèches fait partie des dernières activités où la mécanisation ne peut pas remplacer l’habileté de l’artisan. Témoins d’un savoir-faire séculaire, ces murs valorisent le travail de l’homme.

21


Un mur en pierres sèches est un ouvrage réalisé avec des pierres brutes non liées avec du mortier ou du béton, et cela non seulement au niveau du parement mais également sur toute son épaisseur. Les murs bétonnés à l’arrière et dont seule la face visible est montée à sec sont des murs mixtes. A l’origine, les murs de soutènement en pierres sèches servaient à épierrer les terrains et à adoucir les pentes. La réalisation de tablards permit de cultiver le sol dans des conditions plus favorables. Le vignoble en terrasse en est un excellent exemple. Les ouvrages en pierres sèches permettent d’augmenter les surfaces exploitables, de s’opposer à l’érosion des sols, de réguler l’apport d’eau et de drainer les terrasses dans les zones sèches. L’ensemble des pierres forme un tout massif, suffisamment élastique pour supporter les effets du gel ou les mouvements du terrain sans subir de déformation. Pour garantir un paysage spécifique et typique, on devrait uniquement se servir des pierres de l’endroit. L‘utilisation et la proximité des pierres avoisinantes limitent par ailleurs grandement les frais liés aux transports. Leur mise en œuvre n’implique pas l’utilisation de machine, d’engin de levage et nécessite une faible installation de chantier. Aujourd’hui, la construction ou la remise en état des murs en pierres sèches demande d’importants moyens financiers.

22


Pourtant, ils furent bâtis par des maçons, des agriculteurs, des vignerons ou des paysans n’ayant probablement pas à disposition les sommes allouées actuellement. La construction d’un mur en pierres sèches s’avère exigeante et demande un certain savoirfaire. Il faut également disposer de temps, presque un luxe de nos jours.

23


Dany Jollien Pratique et destiné à tous, cet ouvrage présente les règles de base et les notions nécessaires à la réalisation d’un mur de soutènement en pierres sèches.

9 782883 412781

MURS DE SOUTÈNEMENTS EN PIERRES SÈCHES

Témoins silencieux d’une époque pas si lointaine où tout allait moins vite, les murs en pierres sèches nous rappellent que pour construire durablement il faut non seulement du savoir-faire mais également du temps. Partie intégrante de nos paysages, ces murs mettent en valeur l’ingéniosité et le travail des hommes.

MURS DE SOUTÈNEMENT

EN PIERRES SÈCHES Règles de base Dany Jollien préface de Martin Lutz

MURS DE SOUTENEMENT EN PIERRES SECHES  

Règles de base

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you