Le récit du pèlerin

Page 97

PREMIÈRES ÉTUDES

95

pensée est-elle péché véniel et quand est-elle péché mortel 23 ? Et cela, parce qu’il tranchait ces questions sans avoir fait d’études. Il répondit : « Si c’est la vérité ou non, à vous de le voir ; et si ce n’est pas la vérité, condamnezle. » Finalement, ils se retirèrent sans rien condamner. Parmi tous ceux qui venaient lui parler à la prison, il y eut un jour don Francisco de Mendoza, qui est maintenant cardinal de Burgos, accompagné du bachelier Frias. Il lui demanda familièrement comment il se portait en prison et si cela lui pesait d’être détenu. Le Pèlerin répondit : « Je vous dirai ce que j’ai dit tantôt à une dame qui exprimait sa compassion de me voir prisonnier. Je lui disais : Vous montrez par là que vous ne désirez pas être prisonnière pour l’amour de Dieu. La prison vous semble-t-elle un si grand mal ? Pour moi, je vous le dis, il n’y a pas tant de barreaux et de chaînes à Salamanque, que je n’en désire davantage pour l’amour de Dieu. » Or, il arriva à cette époque que tous les captifs s’évadèrent de la prison ; mais les deux compagnons qui étaient avec eux ne s’enfuirent pas. Quand, le lendemain matin, on les retrouva, eux seuls et nul autre, derrière les portes grandes ouvertes, tout le monde en fut très édifié et cela fit grand bruit par la ville. On leur donna aussitôt pour prison tout un palais qui était à proximité. Vingt-deux jours après leur arrestation, on les convoqua pour entendre le jugement. Celui-ci portait qu’il n’y avait aucune erreur ni dans leur vie ni dans leur doctrine, qu’ils pouvaient donc continuer à vivre comme

69

70


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.