Page 1


EDITO >>

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Henri Papazian

Franck Daninos

RÉDACTEUR EN CHEF Franck Daninos franck.daninos@editions-astrolabe.com RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT Frédéric Woirgard

ONT CONTRIBUÉ À CE NUMÉRO Ilan Boujenah, Mike Cappelletti, Roy Cooke, Caroline Darcourt, Jérémie Guez, Roger Hairabedian, Phil Gordon, Matt Lesinger, Ed Miller, Max River, Alan Schoonmaker, Craig Tapscott, Steve Zolotow.

Rédacteur en chef.

MAGIE DES GRANDS TOURNOIS

IMPRESSION Rockson, Rognac VENTE EN KIOSQUE MLP RÉGLAGE DIFFUSION Au journal COMMISSION PARITAIRE 1215K88332 I.S.S.N. 1951-9249 DÉPÔT LÉGAL à date de parution

Sensations fortes. Les World Series of Poker, 43e du nom, battent son plein au moment où nous imprimons. Comme chaque année, avides de sensations fortes, de gros gains et de compétition, des joueurs issus des quatre coins du globe affluent vers la trépidante Las Vegas. Parmi eux, nombre de joueurs pros qui n’en sont pas à leur galop d’essai ; tout comme les représentants des grands Teams online venus défendre leurs blasons. Aussi, une foule de qualifiés internet, d’amateurs partis seuls ou entre amis, plus qu’heureux de vivre cette folle aventure - rêve de tout joueur de poker. Transhumance. Les Français ne sont pas en reste. Comme chaque année, un gros contingent participe à cette transhumance en plein désert du Nevada. Déjà : plusieurs tables finales (ElkY, Bevand, Lemaire…) et places payées pour le banc tricolore, des good run et autres performances sur lesquelles nous reviendrons dans notre édition de septembre. Et surtout une victoire : celle d’Aubin Cazals, shark online de 21 ans, originaire de Toulouse mais vivant à Malte avec deux autres jeunes terreurs du Net. C’est le 10e bracelet français de l’histoire des WSOP. Espérons que la Marseillaise résonnera encore et encore dans la Mecque du poker mondial. Produit français. En France, nous avons aussi un rendez-vous qui attire les meilleurs joueurs de la planète. C’est le Partouche Poker Tour, qui du 3 au 9 septembre prochain, au Palm Beach de Cannes, fêtera sa 5e édition. Le plus beau tournoi d’Europe, de l’avis de nombreux joueurs, est un pur produit français. Une source de fierté, donc, pour notre communauté. Magie des grands tournois : avec 5 millions d’euros garantis pour le Main Event, il est de ceux qui peuvent changer la vie d’un joueur, du jour au lendemain pour ainsi dire, en apportant richesse et notoriété. Dans le dossier que nous lui consacrons, vous apprendrez tout sur les coulisses, l’histoire et les champions de ce succès français.

Poker Magazine est édité sous licence Card Player Media L’envoi de textes ou d’illustrations implique l’accord des auteurs et modèles pour une utilisation libre de droit et suppose que l’auteur soit muni des autorisations éventuellement nécessaires à la diffusion. Les documents, insérés ou non, ne pourront être rendus. La rédaction n’est pas responsable de la perte ou de la détérioration des textes ou des photographies qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction, même partielle, de tout matériel publié est interdite (article L122-4 du code de la propriété intellectuelle).

«

PUBLICITÉ Franck Soyer publicite@cardplayer.fr Tél. : 06 21 43 00 73

PARTENARIATS CLUBS Gérald Besse gerald.besse@cardplayer.fr PHOTOGRAPHIES Éditions Astrolabe sauf mention contraire TRADUCTION Philippe Tessier MAQUETTE Guillaume Laugier guillaume.laugier@editions-astrolabe.com WEBMASTER Georges Viaud georges.viaud@cardplayer.fr SECRÉTARIAT Amandine Davault Éditions Astrolabe Groupe Rockson RD 113 - 13340 Rognac Tél.: 04 42 41 01 06 ABONNEMENTS Axiome Abonnement Presse Poker Magazine CardPlayer France Lengarvin - 06390 Coaraze Tél. : 0820 20 18 10 (0,09 cts/mn) Fax : 04 93 79 31 56 abo@axiomegroup.biz www.directabo.com (pour le paiement sécurisé par internet) © Copyright Éditions Astrolabe sauf mention contraire Imprimé en France/ Printed in France

Good Game !

CHANGER LA VIE D'UN JOUEUR, DU JOUR AU LENDEMAIN.

»

www.cardplayer.fr POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

7


CHRONIQUE

L’APPEL DE VEGAS par ILAN BOUJENAH C’est déjà mon troisième voyage à Las Vegas pour les World Series of Poker. La « capitale de la cagoule  » attire alors les meilleurs joueurs du monde deux mois durant. Les adeptes de tournois en tout genre seront servis. Ceux qui préfèrent grinder les pigeons en cashgame aussi, tout comme les amateurs de spectacles, strip clubs et autres pool parties. Cette année, j’ai opté pour une préparation très sophistiquée : ne rien faire du tout  ! Dix jours, donc, sans toucher une carte, sans jouer online. Au début, pas de problème. Mais, hier soir, en commençant à préparer ma valise, j’ai réalisé que cela faisait une éternité que je n’avais pas eu aussi faim de poker. Et c’est en voyant Idris Ambraisse lancer quelques tables de cashgame (qui généralement m’ennuient à mourir sur le Net) que j’ai senti ma main droite me démanger. Résultat, j’ai joué toute la nuit comme un drogué. Les WSOP, c’est le « Money Time » de l’année : les deux mois où l’on joue le plus et le plus cher. Ces dernières semaines, impossible de penser à autre chose qu’aux World Series : l’Amazon Room emplie de chapeaux de cowboys et de sweats à capuche, les ignobles fastfood inondés de monde durant les pauses, des croupières de 85 ans sur les tournois à petits buyin, la remise des bracelets journaliers avec le bon

«

JE ME LANGUIS MÊME DES 60 °C À L’OMBRE.

10

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

vieux speaker ricain, les queues de 350 mètres dans les couloirs, le gonze qui te demande comment tu vas quand tu vas pisser (compte tenu du nombre de passages, les toilettes du Rio sont peut-être les mieux entretenues au monde)… Et parmi toutes ces horribles choses, je me languis même des 60 °C à l’ombre. J’ai tellement hâte que ce dromadaire volant atterrisse en plein désert ; j’ai une telle revanche à prendre sur cette ville de fanfarons. La seule chose qui pourrait m’inquiéter, c’est d’avoir à supporter Hugo Lemaire, Yorane Kerignard et Tristan Clémençon en caleçon pendant deux mois. J’aurais besoin d’un good run  : il paraît que ça aide à entretenir une saine cohabitation. En arrivant à Vegas, j’ouvre mon PC pour découvrir « Philou » Ktorza en tête-à-tête final contre Marvin Rettenmaier au WPT Championship à 25K. Décidés à venir encourager le joueur PMU au Bellagio, Yorane et moi décidons de prendre un taxi avant même de se doucher, mais le chauffeur nous informe que cette course de 800 mètres prendra au moins 45 minutes en raison du Memorial Day. Paradoxalement, j’ai donc suivi ce Heads-Up interminable et plein de rebondissements en streaming, à Las Vegas – un énorme bravo aux deux protagonistes, en tout cas, qui ont livré un magnifique combat. I.B.

»


EN COUVERTURE

SOMMAIRE >>

CHRONIQUES 8 Le maillon faible par Roger Hairabedian

10 L’appel de Vegas par Ilan Boujenah

86 La sentence du croupier par Max River

98 Dix expressions trop utilisées par Franck Daninos

FOCUS 14 L e dessous des cartes 18 On en parle 22 Stars & People 23 À l'affiche / Facebook 24 L'actu des sites 25 Les métiers du poker 26 Les joueurs qui montent 27 L'œil de Caro 28 L'invité LIVE 32 EPT MONTE-CARLO Million Dollar Baby !

34 EPT BERLIN

Davidi, le roi des Belges

36 MARRAKECH POKER OPEN Le MPO pour 15 euros

38 FPS AMNÉVILLE

La promenade de l’Anglais

40 UNIBET POKER OPEN PARIS Une première très réussie !

42 ARENA POKER CAMP 41 SPÉCIAL CLUB - Allinouest Main Event - Évreux Poker Day - 48 Poker Tour - Open de Rennes - Champion du Saloon - Spring Poker Tournament

12

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

48


FOCUS

LE DESSOUS DES CARTES

OÙ SONT LES FEMMES ?

Avec Lucille Cailly, Annette Obrestad, Veronika Pavlikova, Liv Boeree et Vanessa Selbst, l’image du champion viril et mal rasé en a pris un sacré coup dans le Stetson. La femme seraitelle l’avenir du joueur de poker ? Holà, pas si vite, doucement Jolly Jumper !

14

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

L

a démonstration saisissante de Lucille Cailly, runner-up de l’EPT MonteCarlo (lire p. 32) en avril dernier, restera longtemps dans les mémoires. Une performance à plus d’un million d’euros qui, toute soumise qu’elle fut aux lois des probabilités, ne doit rien au hasard tant Lucille a développé un poker de qualité. Quelques semaines auparavant, Veronika Pavlikova, jeune Tchèque

de 18 ans, a fait plier tout un parterre d’hommes par son jeu agressif et audacieux. Autre résultat intéressant, au premier tiers des World Series of Poker 2012, les femmes ont trusté près de 8 % des places en table finale, deux fois plus que leur représentativité en nombre.

Variance défavorable. Fautil en déduire que les femmes « répondent enfin aux espoirs placés en elles », comme l’affirme la millionnaire


© Neil Stoddart

«

FOCUS

LE DESSOUS DES CARTES

LES GARÇONS SONT, DÈS L’ÉDUCATION, CONDITIONNÉS POUR LA COMPÉTITION.

»

du poker Xuan Liu, qui estime que « la variance a été défavorable mais que les choses commencent à revenir dans l’ordre  »  ? Et même aller plus loin, comme Gaëlle Baumann, la joueuse Winamax, qui prévient malicieusement  :  «  Attendez-vous, messieurs, à ce que nous venions vous détrôner dans les classements ! » Rien n’est moins sûr. Les classements (voir encadré page 16) sont éloquents  : jamais plus de quatre femmes ne figurent dans un top 100.

Qui plus est, aucune joueuse n’a encore mis son nom au palmarès du World Poker Tour. Quant au dernier bracelet féminin des WSOP (outre les tournois Ladies), il remonte à la victoire de Vanessa Selbst en juin 2008. À ce jour, les femmes n’ont conquis que 14 bracelets et n’ont placé qu’une représentante en table finale du Main Event. Il s’agissait de Barbara Enright, qui finit 5e en 1995. Et si le circuit de l’European Poker Tour a été plus favorable aux femmes puisqu’elles y comptent trois victoires, grâce à Vicky Coren, Sandra Naujoks et Liv Boeree, il se peut que ces championnes soient les arbres qui cachent le désert. Si les observateurs s’accordent à estimer qu’il y a de plus en plus de femmes qui jouent au poker, les rares chiffres disponibles concernant la fréquentation féminine apportent quelques renseignements. Elles représentent, en général, entre 2 % et 4 % du field d’un tournoi majeur. L’an dernier, elles étaient 242 à prendre part au Main Event des WSOP, soit 3,5 % des 6 865 inscrits. Un pourcentage à peine supérieur à celui de 2006, l’année de l’affluence record. Sur les premiers Events de l’édition 2012, le chiffre tutoie sa fourchette haute avec 3,8 % de fréquentation.

En couple. Les responsables de clubs signalent, eux aussi, une légère augmentation dans les adhésions. Entre 8 % et 15  % des joueurs de club sont des femmes, mais encore viennent-elles souvent en couple. Les

événements de type « Ladies » organisés pour les femmes seules fonctionnent pour leur part assez bien. Les tournois féminins du Partouche Poker Tour existent depuis quatre ans et attirent chaque année autour de 1  500 participantes. Mais si ces chiffres sont en hausse, ils demeurent très bas. Alors où sont les femmes ?

Sur le Net. À en croire la rumeur, c’est en ligne qu’on aurait le plus de chances d’en rencontrer, si seulement on pouvait les voir… Dans son dernier rapport trimestriel, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) constate que 9 % des comptes de poker ouverts depuis l’ouverture du marché l’ont été par des femmes. Winamax annonce un chiffre de 200 000 inscriptions. Everest se situe au-dessus de la moyenne  nationale : 12,5 % de présence féminine. LB Poker se situe autour de 10 % ; PMU Poker un peu en dessous et n’observe aucun progrès récent. C’est PokerStars, significativement au-dessus de ces moyennes, qui pourrait se vanter d’être l’opérateur préféré du beau sexe. Toutes proportions gardées, les femmes seraient donc plus enclines à jouer online qu’en live. Ce n’est pas tant que le jeu live n’intéresse pas la gente féminine. Pour Lucille Cailly et Gaëlle Baumann, il est au contraire considéré comme plus convivial et plus ludique. Mais toutes deux pointent le fait qu’il n’est pas évident pour une femme de franchir le seuil d’un établissement de jeu.

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

15


FOCUS

ON

EN

PARLE

MY POKER MANAGER IS RICH ! La version 5 du soft LB poker propose un outil particulièrement novateur visant à améliorer le confort de jeu. Destiné aux adeptes du multitabling et pourvu d’une ergonomie léchée, « My Poker Manager » intègre de multiples fonctionnalités : une fonction « remote » permettant de piloter l’ensemble du jeu ; un composant de stacking automatisant le contrôle des fenêtres ; la gestion des raccourcis clavier ; un système d’alerte avec code couleur personnalisable ; la sauvegarde de l’organisation, de la taille et de la position de ses jeux ; une fenêtre volante de prise de notes sur les joueurs ; la prise du focus par simple déplacement de la souris ; le bilan financier en cours complet de la session – toutes tables confondues. Et encore plein d’autres détails qui n’en sont pas ! www.barrierepoker.fr

POKER TECHNO QUIZ Le tome 2 de Poker Techno Quiz, écrit par François Montmirel en association avec l’antenne française de PokerListings, est en librairie depuis le 14 juin. L’occasion pour les amateurs de poker de découvrir 150 nouveaux problèmes à résoudre, dont certains seront publiés dans Les Cahiers Techniques/Card Player France. Éditions Fantaisium, 320 p., 18 €. www.fantaisium.com

JT DU POKER La chaîne RTL 9 ajoute une nouvelle émission de poker à son programme. Depuis le 28 juin, elle diffuse chaque jeudi à 23 h 30 le « Journal Télévisé du Poker ». L’ambition affichée est de proposer « de l’info et des images sur un ton informatif et sérieux, mais aussi des rendez-vous décalés et des débats, cadrés mais parfois houleux, entre tous ceux qui aiment et se passionnent pour le poker. » C’est l’animateur et fan de poker Laurent Fontaine qui anime l’émission, en plus d’en être le producteur associé via sa société Be Média Productions. Bruno Fitoussi chroniquera, Guillaume Darcourt et Philippe Ktorza présenteront « Regards de pros », et Nicolas Chaï – alias « Comanche » – présentera, sur un ton forcément décalé, la rétrospective de la semaine. www.rtl9.com 20

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

LECONTE EST BON Le Championnat national individuel des clubs (CNIC) a rendu son verdict le 7 mai au Seven Casino d’Amnéville. Ils étaient plus de 400 au départ, venus des six coins de l’Hexagone. Après 18 heures de jeu, il n’en restait qu’un : Florian Leconte – membre du « Saint-Lô Poker ». En plus du titre national du poker associatif français, il gagne un package pour le WPT Paris. Sylvain Aubry, du « Mesnil Holdem » et Steven Maifreddy, d’« Arkane Poker », l’accompagnent sur le podium. Cette 5e édition du CNIC, organisée par le Club des Clubs, est un succès populaire puisque 162 clubs ont répondu présents. 12 000 joueurs ont participé aux 4 130 tournois live et 70 tournois online qualificatifs. http://leclubdesclubs.org


T N E M E N N O B ’A D E R F OF

CLASSIQUE

39 G seulement

90

/AN

au lieu de 52,90 G

ABONNEMENT UN AN

6 POKER MAGAZINE 6 CAHIERS TECHNIQUES

RECEVEZ UN MAGAZINE TOUS LES MOIS

Directement chez vous, en priorité et à tarif préférentiel BULLETIN À DÉCOUPER OU PHOTOCOPIER ET À RENVOYER À :

AXIOME ABONNEMENT PRESSE POKER MAGAZINE LENGARVIN - 06390 COARAZE

Tél.: +33 (0)4 92 00 05 72 Nom ................................................................................................ Prénom Adresse

.....................................................................................................

..........................................................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................................................................................

Code postal Pays

Ville

.........................................................................................................................

Tél. (important)

.........................................................................................................................

..................................................................

.............................................................

E-mail ..................................................................................................................................................................................................................................

*Offre réservée à la France métropolitaine et la Corse

 Je joins un chèque à l’ordre des AXIOME ABONNEMENT PRESSE  Je paye par mandat  Je paye par carte bleue (Visa, EuroCard, MasterCard) N°carte : Date d’expiration : Mois Année Cryptogramme visuel : (Les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte)

JE M’ABONNE POUR 1 AN A POKER MAGAZINE ,90€ POUR

39

seulement

DATE ET SIGNATURE OBLIGATOIRES

PK67 – COMM

Vous recevrez votre commande dans un délai de 4 semaines à compter de la réception de votre réglement et dans la limite des stocks disponibles


LIVE

C

ommençons par la fin. L’action se passe à Monte-Carlo*, lors de l’étape finale de l’European Poker Tour. Au bout de celle-ci, une autre : un Heads-Up mettant aux prises deux jeunes champions. Le sort va bientôt choisir son camp, mais en attendant, les calculettes sont de sortie : 2 400 000 € à se partager entre elle et lui. Elle, c’est la Française Lucille Cailly ; lui, c’est l’Américain Mohsin Charania. Lucille, 29 ans, un temps sponsorisée par Barrière, joue désormais en solo, et ça lui réussit plutôt bien. Ce qu’elle représente aujourd’hui : le poker féminin et la french touch. Mohsin, 27 ans, originaire de Chicago, a aussi des résultats intéressants à son actif. L’un comme l’autre vont ajouter la plus belle ligne à leur palmarès.

perruque blonde : Clément Thumy (bien sûr), Ilan Boujenah, Thibaud Guénégou, Alexandre Dreyfus, Pierre Drochon, Hermance Blum, Benjamin Pollak… Mohsin propose 1  175  000  € pour lui et 1  025  000  €  pour Lucille. Et 200  000  €  à la gagne. « Dis-lui que tu n’acceptes rien en dessous d’un million cinquante mille euros », conseille Hugo Lemaire. L’affaire est conclue ! Il est temps de reprendre le combat. Quoiqu’il arrive à partir de maintenant, la vie de Lucille sera changée. Elle sera désormais considérée comme l’excellente joueuse qu’elle est, ce qui changera la donne. Mais sa vie entière prendra aussi une autre tournure  : un million d’euros, ça bouleverse l’existence ! Pour frayer son chemin parmi les 665 qui avaient déboursé 10 000 € et pour atteindre la table finale, Lucille a développé un jeu sérieux et courageux.

ÉCARTS DE PRIX L’accord semble difficile à conclure – inévitable avec de tels écarts de prix. Chaque fois que l’un fait une proposition de deal, l’autre consulte son camp. Lucille a derrière elle de nombreux fans coiffés d’une

PASSIONNÉ DE POKER Il faut aussi noter la très belle performance du Français Bernard Guigon. Pharmacien établi à Dakar, c’est un grand passionné de poker. Avec sa 3e place

EPT MONTE-CARLO

Million Dollar Baby ! En terminant deuxième de la grande finale de l’European Poker Tour (EPT) à Monte-Carlo, Lucille Cailly empoche plus de 1 million d’euros et porte haut les couleurs du poker féminin.

* Monte-Carlo est le plus connu des onze quartiers de la Principauté de Monaco. Son célèbre casino, entouré de jardins et dont la vue s’étend jusqu’en Italie, a été en partie construit par Garnier, l’architecte de l’Opéra de Paris.

32

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE


«

LIVE

UN MILLION D’EUROS, ÇA BOULEVERSE L’EXISTENCE ! 

et 545 000 € de gains, il réalise de loin sa plus belle performance. Prudent en finale, il a attendu que ses adversaires se fassent éliminer. Mais revenons à Lucille et Mohsin. Arrive la dernière main. Tous deux sont à tapis préflop. Ils ont des tapis comparables, mais l’Américain est un peu devant. S’il perd ce coup, il sera en mauvaise posture, mais s’il le gagne, à lui le titre. Il montre Q♥-Q♠ et Lucille A♦-K♣ : un flip. Le flop 9♣-3♥-2♣ éloigne Lucille de la victoire. Il lui faut un des six outs du paquet. Mais ni le turn 7♠ ni la rivière 2♥ n’en apportent. Émue, Lucille laisse échapper quelques larmes dans les bras de Clément Thumy. Hugo Lemaire n’est pas loin. Ilan Boujenah non plus, qui ne critiquera certainement pas sa décision de tout pousser avec A-K, cette fameuse main qui lui a tant coûté. Lucille, qui passe d’un coup première française au classement Hendon Mob, mais qui n’a fait qu’entrevoir la victoire, nous confiera plus tard ressentir un sentiment complexe, comme si l’événement était trop peu réaliste pour pouvoir être digéré. Ce qu’elle retiendra surtout et qui l’aura vraiment émue, c’est le soutien de tout son clan de fausses blondes.  F.W.

© Neil Stoddart

»

HERO CALL BY LUCILLE « Le coup a lieu au Day 4, à 18 joueurs restants. Je viens de perdre la moitié de mon stack et me retrouve un peu en dessous de la moyenne. Les blindes sont à 15 K/30 K (ante 4000). Le cutoff relance à 65 K. De petite blinde avec A♠-J♠, et sans information sur lui, je calle. Le Russe à ma gauche calle aussi. C’est le joueur que je viens de faire doubler et j’ai un lourd historique contre lui. Tout le monde checke le flop K-3-7 tricolore. Le turn, K♦, apporte un tirage couleur à carreau. Je mise 110 k, m’attendant à souvent prendre le pot. Le Russe raise aussitôt à 300 k. Le cutoff folde. Compte tenu de notre historique, je pense qu’avec une pocket pair, il aurait juste payé et je ne le mets jamais sur un full ni un Roi avec ce timing-là. Je ne l’imagine pas non plus relancer avec un tirage couleur. Je calle donc. La rivière est une brique. Je checke, il mise 350 k, très rapidement à nouveau. Certaine qu’il aurait checké toutes ses mains valorisables, j’en conclus que ni son sizing ni son timing n’ont de sens. Je calle. Je joue ma vie dans le tournoi. Il retourne J♣-9♣. « Air » pur. Ma lecture était bonne, mon tournoi sauvé ! »

RÉSULTAT FINAL 1er – Mohsin Charania (États-Unis) 2e – Lucille Cailly (France) 3e – Bernard Guigon (France) 4e – Sergio Castelluccio (Italie) 5e – Rodrigo Caprioli (Brésil) 6e – Mike Dietrich (Canada) 7e – Clayton Mozdzen (Canada) 8e – Daniel Gomez (Espagne)

1 350 000 € 1 050 000 € 545 000 € 400 000 € 315 000 € 245 000 € 185 000 € 130 000 €

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

33


LIVE

ARENA POKER CAMP Tournois, conférences et farniente en Espagne L’Arena Poker Camp a inauguré avec succès son concept de « camp de poker » en Espagne. Tout le monde en redemande.

V

ous avez beau multiplier les idées pour offrir le plus bel événement qui soit, ce qui est nouveau est toujours incertain. Mais, parfois, la réussite va au-delà de toutes les espérances. C’est le cas de la première édition de l’Arena Poker Camp, dont Card Player France était partenaire. Nicolas Dervaux, dans l’esprit duquel est né le projet, est aux anges. « Je n’ai eu que des retours positifs ! Alors que les tournois se terminaient parfois tard dans la nuit, les cours du matin étaient complets. »

PROGRAMME TRÈS RICHE Les quelque 200 mordus de poker qui ont goûté en avril dernier au très riche programme concocté par Nicolas en ont eu pour leur argent : de beaux tournois aux structures profondes et bien dotés – avec notamment deux packages WPT et trois pour l’Unibet Open à la gagne –, des sit’n go à gogo, des conférences, des ateliers vidéos et des cours en situa-

tion donnés par des joueurs pros : Steven Moreau, Fabien Perrot et Jean-Philippe Latour, très disponibles et enchantés de partager leur savoir et leur expérience. En quelques mots  : une offre complète dans un cadre festif propice à la détente. La raison du succès tient au fait que les joueurs qui ont répondu présent des quatre coins de France et de Belgique sont demandeurs d’une offre simple mais rarement proposée : allier pratique ludique et enrichissement du jeu. Le public amateur, passionné, a fait la démonstration de sa soif inextinguible d’apprendre. Ce succès en appellera d’autres. La prochaine édition est déjà dans les tablettes, du 28 octobre au 3 novembre prochains. Pour les organisateurs, le défi est de pérenniser cet événement tout en maintenant son caractère convivial. Sagement, Nicolas Dervaux a choisi de limiter le nombre d’inscrits à 350. Le même hébergement, l’Indola Park à Santa Susana, sur la Costa Brava, a été retenu, et le prix, 490 € pour une pension complète de 6 jours, a été conservé. Un coach mental, en la personne de Rémy Epinoux, et un sophrologue dispenseront aussi leur savoir. Et 30 000 € de dotation épiceront un programme complet de sept tournois. Vous faites quoi à la Toussaint ? F.W.

DE L’ARENA AUX GRANDS TOURNOIS - Bruno Louy participera au WPT Mazagan. - Pierre Thomaidis jouera un WPT en 2013. - Nicolas Sautron, Mehdi Mellaoui et Laurent Vignal disputeront l’Unibet Open de Londres. - Émilie Lehmann concourra au WSOPE Ladies.

42

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE


Valable jusqu’au 30 juillet 2012 dans la limite des stocks disponibles.

L’ABONNEMENT

=

+

LA PAIRE DE LUNETTES

59 G

90

/AN

au lieu de 121,90 G

ABONNEMENT UN AN

6 POKER MAGAZINE 6 CAHIERS TECHNIQUES

VALEUR

69 $

LA PAIRE DE LUNETTES Modèle offert :

POCKET ROCKETS BLACK A la recherche de performances, de style ou de confort, à Vegas ou chez vous, vous serez équipé pour jouer, équipé pour intimider, équipé pour gagner! Verres PL-1, les Pocket Rockets by pkrwear bénéficient d’une technologie propriétaire maximisant la transmission de la lumière tout en vous masquant le regard. Plus d’infos sur www.pkrwear.com.

BULLETIN À DÉCOUPER OU PHOTOCOPIER ET À RENVOYER À :

AXIOME ABONNEMENT PRESSE POKER MAGAZINE LENGARVIN - 06390 COARAZE

Tél.: +33 (0)4 92 00 05 72 Nom ................................................................................................ Prénom Adresse

.....................................................................................................

..........................................................................................................................................................................................................................

.........................................................................................................................................................................................................................................................

Code postal Pays

Ville

.........................................................................................................................

Tél. (important)

.........................................................................................................................

..................................................................

.............................................................

 Je joins un chèque à l’ordre des AXIOME ABONNEMENT PRESSE  Je paye par mandat  Je paye par carte bleue (Visa, EuroCard, MasterCard) N°carte : Date d’expiration : Mois Année Cryptogramme visuel : (Les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte)

JE M’ABONNE POUR 1 AN A POKER MAGAZINE ET JE REÇOIS GRATUITEMENT MA PAIRE DE LUNETTES PKRWEAR POUR

PKCT20– COMM

Vous recevrez votre commande dans un délai de 4 semaines à compter de la réception de votre réglement et dans la limite des stocks disponibles

DATE ET SIGNATURE OBLIGATOIRES

59,90€ seulement

E-mail ...................................................................................................................................................................................................................................

*Offre réservée à la France métropolitaine et la Corse Frais de ports offerts.


EN COUVERTURE

Dossier

PARTOUCHE POKER TOUR Photographies : Marcel Partouche

Sommaire 49 La palme des tournois 54 Patrick Partouche :

« Le tournoi dont je rêvais »

58 Quatres champions

48

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE


EN COUVERTURE

LA PALME DES TOURNOIS Le Partouche Poker Tour s'est imposé comme un événement incontournable du circuit international, et sans doute le plus beau d'Europe, de l'avis de nombreux joueurs. La 5e édition, qui se déroulera cette année du 3 au 9 septembre, offre un programme encore plus riche et étoffé. Retour sur les raisons et l'histoire d'un succès français.

A

dil Iddir, 32 ans, vit du cash-game en live principalement. Son terrain de chasse ? Le Pasino d'Aix-en-Provence, un des fleurons du Groupe Partouche. La poker room ne désemplit pas, alimentée par le gros et flamboyant vivier de la région marseillaise. 24 février 2012, vers 20h. Adil se rend au Pasino pour une session habituelle de cashgame. À son arrivée, un reg' l'informe qu'un tournoi vient de commencer. « C'est quoi ? » demande-t-il par curiosité. « Un satellite à 170 € pour un autre à 1 250 € : il permet de se qualifier pour le Main Event du Partouche Poker Tour ». Adil n’est pas très patient en tournoi – ce n’est pas vraiment sa tasse de thé. Mais, ce soir, il est d’humeur à tenter sa chance. Cinq millions garantis, ça fait quand même rêver.

Sans pression. Bien lui en a pris. Il gagne sa place, haut la main, pour le super satellite du lendemain. « Je l'ai joué sans pression.Y participer représentait déjà une belle expérience, avec des joueurs comme Antoine Saout ou Antonin Teisseire sur la ligne de départ. » Avec 322 autres prétendants, Adil vise d'abord les places payées. Mais il a de bonnes sensations et construit un stack imposant. La bulle éclate. Puis c'est la TF où les cartes lui sourient. La 1re place qu'il décroche lui rapporte 25 150 € et son entrée au Main Event à 8 500 €. Ce jour-là, 32 personnes ont, comme lui, gagné leur ticket pour ce splendide tournoi, dont le programme affiche cette année de belles nouveautés. Comme chaque fois, il se jouera au Palm Beach de Cannes, à la Pointe Croisette, du 3 au 9 septembre

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

49


TECHNIQUE PSYCHOLOGIE Jeu : Hold’em No-Limit - Niveau : Intermédiaire

CONCEPTS CLÉS Concentration Gestion du temps

MATT LESSINGER AUTEUR.

LA

PATIENCE   PAIE Il y a plusieurs façons de distinguer un gagnant d’un perdant. Le talent vient spontanément à l’esprit, mais il existe pourtant un facteur plus important : la patience.

T

ravailler de longues heures pour dégager un revenu régulier est ennuyeux. C’est bien connu. Et le poker n’échappe pas à la règle. C’est pourquoi certains joueurs tenteront toujours d’empocher le maximum d’argent le plus vite possible de la manière la plus excitante qui soit. Et c’est tant mieux : c’est précisément cette impatience qui permet aux casinos de prospérer et aux joueurs professionnels de gagner leur vie. Au poker, il faut savoir ce qu’on veut : gagner sa vie ou faire de l’argent facile ?

JOUEURS ONLINE La patience est, à mon sens, la qualité la plus déterminante au poker – surtout en live. C’est pourquoi cet article s’adresse en particulier aux joueurs online qui souhaitent opérer une transition vers le poker en live. Ils sont souvent ceux qui ont le plus de difficultés à se montrer patients.

74

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

Le poker online est idéal pour les personnes les plus pressées de jouer. Si vous jouez trop de mains aux tables à dix joueurs, vous pouvez toujours passer aux tables à six joueurs. Si vous continuez à perdre (traduisez : à être impatient), alors vous pouvez passer aux tables à quatre joueurs voire jouer en tête-à-tête. En d’autres termes, plutôt que de faire l’effort d’être patient, vous pouvez tenter de trouver le format qui convient le mieux à votre impatience. C’est pourquoi, online, les tables shorthanded sont aujourd’hui la norme plutôt que l’exception. Dans le même genre, le fait de multitabler est devenu monnaie courante. Connaissez-vous un seul joueur sérieux et ambitieux online qui se limite à une table ? L’argument d’un meilleur profit ne tient que dans une certaine limite. C’est valable pour ceux qui jouent sur deux ou trois tables en même temps, mais à mon avis, les personnes qui ouvrent autant de tables qu’ils peuvent en jouer ne maximisent pas leur profit : ils étanchent leur soif d’action.


TECHNIQUE

En live, on ne peut jouer qu’à une table à la fois et, généralement, vous trouverez neuf autre joueurs assis autour. Si vous venez du Net, il vous faudra non seulement revoir votre stratégie mais surtout apprendre à patienter. Face à des joueurs compétents, l’impatience causera votre perte. Plus facile à dire qu’à faire !

L’ESSENTIEL POUR TROMPER L’ENNUI, CONCENTREZ-VOUS SUR LES ACTIONS DE JEU. UNE SEULE TABLE Dans mon cas, une année a été nécessaire pour y parvenir, et je n’ai dû m’y résoudre uniquement par nécessité financière. Contre des adversaires moyens à des limites basses, je réussissais à jouer avec cette mentalité « gagner vite ou perdre vite  », et je m’en sortais. Si j’estimais qu’un bluff avait la moindre chance de réussir, je le tentais. Mais en progressant dans les enjeux, j’ai vite compris que les joueurs patients ne faisaient qu’une bouchée des impatients. J’ai continué à tenter de bluffer pour me sortir de situations délicates avant de me rendre compte que mes adversaires s’étaient adaptés à mon jeu. L’alternative était simple : se remettre en question ou tout perdre. Il m’a fallu refréner bon nombre de mes instincts de joueur et me discipliner. Je connaissais déjà les bonnes mains de départ à chaque position, mais je jouais aussi de nombreuses mains inférieures, sous prétexte que je pensais pouvoir battre mes adversaires au jeu post-flop. Bien sûr, il ne s’agissait que d’une excuse grossière pour satisfaire mon impa-

tience : la vérité est que ces mains supplémentaires me coûtaient de l’argent. J’ai cessé de les jouer. J’ai également appris, dans la douleur, à me coucher plus souvent.

ACTIONS DE JEU Surtout, il m’a fallu payer un nouveau prix pour gagner au poker : celui de l’ennui. Pour tromper cet ennui, j’ai pris l’habitude de me concentrer intensément sur l’action à la table, même quand je ne participais pas aux coups disputés devant moi. Cette routine s’est avérée très bénéfique pour mon jeu. Je n’aime toujours pas le faire, mais je continue, car c’est tout simplement le seul moyen d’échapper à l’échec. Chaque personne aborde la question de la patience selon sa personnalité et son expérience. Voici l’avis d’un ami juriste et joueur de poker : « Pour m’améliorer, je me suis astreint à apprendre la patience quand je ne joue pas au poker. J’ai toujours détesté faire la queue pour quoi que ce soit, et j’ai tendance à interrompre les gens quand ils me parlent. Aussi, je me suis forcé à attendre mon tour dans des files d’attente interminables. J’ai appris à écouter les autres jusqu’à ce qu’ils aient fini de parler. Cela n’a pas été facile mais, petit à petit, je suis devenu plus patient. Aujourd’hui, j’en suis arrivé à un point où dans mes négociations en tant que juriste je suis capable d’une patience infinie. C’est plus efficace que de parler et cela me donne la possibilité d’examiner attentivement mes adversaires. » Ce joueur souligne ainsi qu’il a dû travailler son point faible, l’impatience, hors des tables, et que cela l’a aidé dans tous les aspects de sa vie. Il ajoute aussi que cette patience, qui lui coûte, va de pair avec la volonté de gagner. S’il n’est pas assez motivé par le désir de gagner, il redevient impatient et joue mal. Parfois, la meilleure décision à prendre est de ne pas jouer ! Si vous parvenez à savoir quand vous êtes capable d’une grande patience, profitez-en pour jouer vos plus longues sessions. Et les jours sans, évitez de jouer ou, au moins, limitez vos sessions au strict minimum. M.L.

POKER MAGAZINE - CARD PLAYER FRANCE

75


100% TECHNIQUE

N°20

TECHNIQUE TOURNOI Jeu : Hold’em No-Limit - Niveau : Avancé

ACTUELLEMENT

EN KIOSQUE 64 PAGES DE TECHNIQUE & STRATÉGIE ÉCRITES PAR LES PLUS GRANDS JOUEURS MONDIAUX

Poker Magazine 68  

4,90 euros chez votre marchand de journaux également disponible chez vous grâce au formulaire d'abonnement que vous retrouverez page 79 de v...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you