Issuu on Google+

retrouvez notre thématique

HIMT N°29 En kiosque jusqu’au 15 août 2012 www.histoire-images-medievales.com éditions astrolabe - groupe rockson - rn 113 - 13340 ROGNAC - tél. : 04 42 41 01 06 - fax : 04 42 87 84 98 HIM44_Couv.indd 2-3

11/05/12 11:59


Nous ouvrons dans ce numéro une série d’articles, qui sera complétée dans notre numéro bimestriel 45, sur la sphère d’influence culturelle flamande. Nous évoquions dans notre précédent numéro les velléités d’indépendance, sinon d’autonomie, des villes hanséatiques, plus au nord et à l’est. Il en est de même dans les Flandres, où les populations ont développé, sans doute simultanément au développement économique de la région, un sentiment identitaire original, fort, qui trouve son expression en politique, mais également dans l’art, l’architecture et la spiritualité. Nous ne pouvions manquer de revenir sur les beautés de ces « enluminures flamandes », mais pourrait-on dire également bourguignonnes, qui resplendissent par leur magnificence. Il nous a également paru intéressant de nous arrêter sur l’originalité de la spiritualité flamande. Celle-ci a en effet pris des formes éminemment novatrices, voire révolutionnaires, conduisant parfois les autorités ecclésiales à les condamner pour hérésie. À propos de révolution, vous pourrez découvrir dans notre dossier un petit aperçu des forces vives de ces régions, qui dès le XIIe siècle se sont violemment élevées contre le pouvoir (dans un tourbillon où patriciens, bourgeois et nobles cherchent à tirer leur épingle du jeu politique !). Des tensions qui allaient dégénérer plus tard contre la France, la Bourgogne, puis l’Espagne. De manière plus apaisée, nous descendrons un peu plus au sud la prochaine fois, pour visiter les édifices militaires et religieux de la région. Nous vous remercions en tout cas pour votre fidélité et vous souhaitons une très bonne lecture,

© Bibliothèque Royale de Belgique

éditorial

Hommage d’un chevalier croisé, Psautier de Westminster – Londres, British Library, Royal 2 A XXII, f°220.

Reliure aux armes de Louis de Gruuthuse – Bruxelles, KBR, ms. II 280.

conseil scientifique Danièle Alexandre-Bidon

Ingénieur d’études au Centre de recherches historiques de l’EHESS

Sylvie Bethmont-Gallerand

Historienne de l’art, enseignant chercheur en iconographie médiévale

Benoît Beyer de Ryke

Historien et philosophe à l’Université Libre de Bruxelles

Luc Bourgeois

Maître de conférences d’archéologie médiévale, Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Poitiers

Anne Brenon

Archiviste paléographe, conservateur du patrimoine de France et diplômée en sciences religieuses de l’EPHE

Damien Carraz

Frédéric Wittner

Maître de conférences à l’Université de Clermont-Ferrand 2

Noël Coulet

Professeur émérite en Histoire médiévale à l’Université de Provence

RETROUVEZ NOUS SUR INTERNET

Aline Durand

Mais aussi sur Facebook et Twitter (@HMedievale) pour plus d’interactivité

Nicolas Faucherre

Maître de conférences en Histoire médiévale à l’Université de Provence

www.histoire-images-medievales.com

Professeur d’Histoire de l’Art médiéval à l’Université de Nantes

Odile Kammerer

Professeur émérite d’Histoire médiévale à l’Université de Haute-Alsace

Rédacteur en chef Frédéric WITTNER medievale@editions-astrolabe.com rédactrice adjointe Floriane Gilot

secrétariat/abonnements Axiome Abonnement Presse Histoire et Images Mediévales Lengarvin – 06390 Coaraze Tél. : 0820 20 18 10 (0,09 cts/mn) abo@axiomegroup.biz www.directabo.com (pour paiement sécurisé par internet)

Impression Rockson, Rognac Vente en kiosque MLP Réglage diffusion Au journal Commission paritaire  1013K87201 I.S.S.N.  1779-059X Dépôt légal  à date de parution

Photographies Histoire et Images Médiévales sauf mention contraire

© Copyright éditions Astrolabe sauf mention contraire Imprimé en France / Printed in France

Publicité Théophile MONNIER couverture publicite@histoire-images-medievales.com Meurtre de Sichée - Paris, BnF, Arsenal, Tél. : 06 27 89 23 37 ms. 5193, f°59 v°. © BnF

responsable studio Guillaume Laugier Guillaume.Laugier@editions-astrolabe.com conception graphique Corinne LE RUN corinne.lerun@yahoo.fr

HIM44_Couv.indd 4-5

NOUVEAU www.histoire-images-medievales.com

L’envoi de textes ou d’illustrations implique l’accord des auteurs et modèles pour une utilisation libre de droit et suppose que l’auteur soit muni des autorisations éventuellement nécessaires à la diffusion. Les documents, insérés ou non, ne pourront être rendus. La rédaction n’est pas responsable de la perte ou de la détérioration des textes ou des photographies qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction, même partielle, de tout matériel publié est interdite (article L122-4 du code de la propriété intellectuelle).

Philippe Moyen

Professeur agrégé d’Histoire, chargé de cours en Histoire Médiévale à l’Université de Reims

Patrick Périn

Conservateur du Musée d’Archéologie National, Saint-Germain-en-Laye

Jean Renaud

Professeur de langues, Littératures et civilisation scandinave à l’Université de Caen

Gildas Salaün

Numismate, responsable du médaillier du musée Dobrée à Nantes

© BnF

Directeur de la publication Henri Papazian

L’Apocalypse : épisodes de la vie de saint Jean l’Evangéliste, courant pré-eyckien, début XVe siècle

Auteurs : Béatrice Beys, Éléonore Fournié, Christine Lemaire-Duthoit, Denis Le Vraux, Mathieu Linlaud, Laeticia Vittore, Jean-Pierre Lucas, Christophe Colivet.

11/05/12 11:59


« 911-2011 une aventure

humaine »

Les Compagnons d’Hastings vous présentent un projet de reconstitution historique hors du commun, sous forme de « docu-fiction » historique. Vous découvrirez dans ce DVD une fiction (26 min) retraçant l’historique de l’accord à l’origine de la création de la Normandie. Accompagnés par Charles III lui-même, vous entrerez dans cette histoire au printemps 911, avec l’échec des troupes coalisées de Rollon devant Chartres et vous la terminerez  à l’automne 911 avec le Traité de Saint-Clair-sur-Epte. Vous découvrirez également la partie documentaire présentant les métiers artisanaux intervenus dans la réalisation du courtmétrage (tissage, poterie, coffres…), ainsi que d’autres bonus (interview de l’historien Jean Renaud, analyse du vitrail de Saint-Clair-sur-Epte, diaporamas…) © Gilles Fiocre

HIM44.indd 3

12/05/12 16:47


chronologie

Espace rural en construction

Période poursuivant et réaménageant l’Antiquité tardive, dominée successivement par : • les Mérovingiens (sous lesquels s’opère la fusion entre l’héritage romain et l’apport « barbare ») • les Carolingiens (qui tentent la réunification d’une Europe occidentale).

Premier Moyen Âge

Le haut Moyen Âge De la fin du Ve siècle à la fin du Xe siècle

Le Moyen Âge central De la fin du Xe siècle à la fin du XIIIe siècle Période d’apogée marquée par : • l’avènement de la société féodale  • l’essor démographique, économique, urbain, intellectuel, religieux, artistique • la naissance réelle et l’épanouissement de l’Europe occidentale

476 • Chute de l’Empire romain d’Occident v. 480-v. 547 • Saint Benoît de Nursie, fondateur du monachisme occidental 498 • Baptême de Clovis, fondateur de la dynastie mérovingienne 527-565 • Règne de Justinien à Constantinople – Art byzantin 632 • Mort de Mahomet – Expansion de l’islam 751 • Fondation de la dynastie carolingienne par Pépin le Bref 799-911 • Incursions vikings en Gaule 962 • Création du Saint Empire romain germanique 987 • Élection d’Hugues Capet, fondateur de la dynastie des Capétiens

1010-1020 • Début de l’art roman 1066 • Conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant

Renaissance urbaine

Le bas Moyen Âge De la fin du XIIIe siècle à la fin du XVe siècle Période de crise marquée par : • des crises politiques • une dégradation climatique • trois grands fléaux : famines, guerres, épidémies affectant profondément la société Mais au travers de ces difficultés c’est aussi une période de gestation de la modernité (affirmation de l’État, de l’esprit capitaliste, humanisme).

Second Moyen Âge

1096 • Première des huit croisades en Terre sainte 1120 • Fondation de l’ordre du Temple 1130 • Début de l’art gothique 1147 • Fondation de Moscou 1167-1227 • Règne du mongol Gengis Khan 1204 • Prise de Constantinople lors de la quatrième croisade 1209-1213 • Croisade contre les albigeois 1231-1233 • Création de l’Inquisition 1270 • Huitième croisade – Mort de saint Louis (1226-1270)

© BnF

1337 • Début de la guerre de Cent Ans (conflit franco-anglais) 1346 • Peste noire en Europe (première vague) 1415 • Début de la Renaissance en Italie – Primitifs flamands 1431 • Procès de Jeanne d’Arc 1434 • Les Portugais à l’assaut des mers : début des Grandes découvertes 1450 • Début de la reprise économique 1453 • Invention de l’imprimerie 1475 • Fin officielle de la guerre de Cent Ans 1492 • Découverte des Amériques par Christophe Colomb

4

Histoire et Images Médiévales

HIM44.indd 4

12/05/12 16:47


SOMMAIRE

LES ASSASSINATS POLITIQUES AU MOYEN-ÂGE Frédéric Wittner, Floriane Gilot Assassiner ou être assassiné : une réalité encore valable à l’époque médiévale, qui à de nombreuses reprises fut secouée par des meurtres restés dans toutes les mémoires. Pour écarter leurs opposants, les princes n’hésitent pas à se débarrasser de leurs adversaires. Mais comment est perçue cette violence et quelles peuvent être les conséquences de ces crimes funestes ? Des haines familiales mérovingiennes à l’attentat réussi contre le duc d’Orléans en 1407, nous vous proposons de découvrir quelques uns des grands « assassinats » du Moyen Âge. Un dossier à couteaux tirés… Périlleux mariages et vendetta chez les Mérovingiens .................................................... 37 656 : L’assassinat d’Othmân et la division de l’Islam ..................................................... 40 L’hécatombe des empereurs byzantins ............................................................................ 41 Le meurtre de Charles le Bon : un souvenir fondateur de l’histoire flamande ? ............... 42 Thomas Becket, la justice du roi ................................................................................... 45 Le meurtre d’Etienne Marcel ........................................................................................ 49

© BnF

D O s s i e r

en couverture

Bimestriel n°44

L’assassinat du duc d’Orléans ....................................................................................... 51

Expérimentation musicale

La cornemuse de Toro .......................................................................... 8 Denis Le Vraux Le portait de l’église Santa María la Mayor de Toro présente 18 rois musiciens portant des instruments sculptés. Parmi eux, deux cornemuses sans bourdons d’épaule. L’une est très abimée, mais celle que nous allons décrire est bien conservée.

Exposition

Miniatures flamandes ......................................................................... 12 Béatrice Beys La Bibliothèque Nationale de France a réuni quelques fleurons issus des bibliothèques princières du XVe siècle. Au seuil des Chroniques de Hainaut : de l’expression du pouvoir à sa légitimation .................................... 22 Béatrice Beys L’exposition Miniatures flamandes accorde une place importante aux Chroniques de Hainaut.

Trésors enluminés

Les manuscrits de la Bible historiale ............................................... 26 Éléonore Fournié La Bible historiale est connue pour faire partie des manuscrits les plus richement enluminés du Moyen Âge.

Histoire vivante

La pêche sur le littoral breton : Entre terre et mer ............................ 54 Association l’Hermine Radieuse L’association de reconstitution « Les compagnons de l’Hermine Radieuse » évoque la vie quotidienne à la fin du Moyen Âge. Elle s’attache notamment à représenter la vie rurale au bord de la mer.

Zoom sur La spiritualité flamande .................................................................... Christine Lemaire-Duthoit Les béguines : hérétiques ou femmes libres au cœur du Moyen Age ? Les frères et sœurs du Libre Esprit Jean de Ruysbroeck et l’aventure de Groenendael

64

Trésors enluminés

La chronique illustrée de Baudouin de Luxembourg ......................... 76 Laetitia Vittore Le Codex BalduiniTrevirensis constitue un précieux témoignage sur les dernières années du règne de l’empereur Henri VII. Le manuscrit est l’un des mieux conservés sur la vie d’un souverain du XIVe siècle.

PORTFOLIO

P.54

entre terre et mer

Archéologie

La serrurerie médiévale .................................................................... 30 Mathieu Linlaud L’évolution des mécanismes de serrure du Moyen Âge est relativement peu connue. Un travail de doctorat récemment soutenu à l’Université de Poitiers fait le point sur cette question à partir des sources archéologiques et iconographiques.

Bulletin d'abonnement et de commande d'anciens numéros,rendez-vous en p. 24-25 Histoire et Images Médiévales HIM44.indd 5

5

12/05/12 16:47


exposition

Béatrice Beys Chercheur associé d’ARTeHIS, UMR 6298 (Université de Dijon) et PRCE, Université Paul-Valéry (Montpellier III)

Miniatures flamandes 1404 - 1482

La Bibliothèque Nationale de France fait suite à un cycle d’exposition ouvert à Bruxelles à l’automne 2011, qui a réuni quelques fleurons issus des bibliothèques princières du XVe siècle.

12

Histoire et Images Médiévales

HIM44.indd 12

12/05/12 16:48


s

bibliothèque nationale de france, paris

(6 mars - 10 juin 2012)

© BnF

René d’Anjou, Livre des tournois : revue des heaumes à l’intérieur d’un cloître. Enlumineur : Maître du Livre de prières de Dresde, vers 1480-1488 – Paris, BnF, dpt des Manuscrits.

Histoire et Images Médiévales HIM44.indd 13

13

11/05/12 10:44


Profitez du meilleur de la recherche et de l’actualite medievales

Abonnez-vous

S’abonner, c’est recevoir vos

magazines chez vous de façon régulière, à un tarif préférentiel et participer au développement de votre revue.

FORMULE DECOUVERTE

FORMULE passion

FORMULE MECENE

Je m’abonne pour un an à Histoire et Images Médiévales

Je m’abonne pour un an à Histoire et Images Médiévales + Thématiques

Je m’abonne pour deux ans à Histoire et Images Médiévales + 8 Thématique

soit 6 n° au prix de 32,75 €*

soit 10 n° au prix de 57,75 €*

soit 20 n° au prix de 99 €*

POUR TOUT ABONNEMENT DE DEUX ANS, CHOISISSEZ VOTRE CD** : ❑ Flores Aquitanes, ❑ Senher Dalfin, du groupe vox in Rama du groupe Flor Enversa

**dans la limite des stocks disponibles

Bulletin d’abonnement à nous renvoyer à :

Axiome Abonnement Presse Histoire et images médiévales Lengarvin - 06390 COARAZE

Tél.: +33 (0)4 92 00 05 72 Pour s'abonner en ligne :

www.directabo.com Nom ................................................................................................................ Prénom .......................................................................................................... Adresse ............................................................................................................................................................................................................................................. ...........................................................................................................................................................................................................................................................................

Code postal ................................................................... Ville ............................................................................................................................................

 Je joins un chèque à l’ordre d’AXIOME ABONNEMENT PRESSE  Je paye par mandat  Je paye par carte bleue (Visa, EuroCard, MasterCard) N°carte : Date d’expiration : Mois Année  Cryptogramme visuel : (Les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte)

Total de la commande = ................. €

HIM44 – COMM

Vous recevrez votre commande dans un délai de 4 semaines à compter de la réception de votre réglement et dans la limite des stocks disponibles

Date et signature obligatoires

Pays .............................................................. Tél. (important) ............................................................................................................................................ E-mail .....................................................................................................................................................................................................................................................

*Frais de port compris pour la France métropolitaine et la Corse (Offre valable jusqu’au 31 juillet 2012) 24

Histoire et Images Médiévales

HIM44.indd 24

11/05/12 11:04


completez votre collection

Retrouvez les sommaires complets sur notre site internet : www.histoire-images-medievales.com

1 numéro offert 5 =numéros commandés 10 = 2 numéros offerts numéros commandés

ma selection HIM05 ...... x 7,50 € = ............

HIM26 ...... x 7,50 € = ............

HIM38 ...... x 7,50 € = ............

HIMT15 .... x 7,50 € = ............

HIM09 ...... x 7,50 € = ............

HIM28 ...... x 7,50 € = ............

HIM39 ...... x 7,50 € = ............

HIMT19 .... x 7,50 € = ............

HIM12 ...... x 7,50 € = ............

HIM29 ...... x 7,50 € = ............

HIM40 ...... x 7,50 € = ............

HIMT21 .... x 7,50 € = ............

HIM13 ...... x 7,50 € = ............

HIM30 ...... x 7,50 € = ............

HIM41 ...... x 7,50 € = ............

HIMT22 .... x 7,50 € = ............

HIM14 ...... x 7,50 € = ............

HIM32 ...... x 7,50 € = ............

HIM42 ...... x 7,50 € = ............

HIMT23 .... x 7,50 € = ............

HIM15 ...... x 7,50 € = ............

HIM33 ...... x 7,50 € = ............

HIM43 ...... x 7,50 € = ............

HIMT25 .... x 7,50 € = ............

HIM17 ...... x 7,50 € = ............

HIM34 ...... x 7,50 € = ............

HIMT10 .... x 7,50 € = ............

HIMT26 .... x 7,50 € = ............

HIM18 ...... x 7,50 € = ............

HIM35 ...... x 7,50 € = ............

HIMT11 .... x 7,50 € = ............

HIMT27 .... x 7,50 € = ............

HIM21 ...... x 7,50 € = ............

HIM36 ...... x 7,50 € = ............

HIMT13 .... x 7,50 € = ............

HIMT28 .... x 7,50 € = ............

HIM25 ...... x 7,50 € = ............

HIM37 ...... x 7,50 € = ............

HIMT14 .... x 7,50 € = ............

HIMT29 .... x 7,50 € = ............

*Frais de port inclus pour la France métropolitaine et la Corse Pour l’envoi de votre commande par colis renforcé et assuré, ou pour l’envoi de vos revues à l’étranger, nous contacter.

Total de la commande = ................. €

Date et signature obligatoires

Tél.: +33 (0)4 92 00 05 72 Nom ................................................................................................................ Prénom ..........................................................................................................

...........................................................................................................................................................................................................................................................................

Code postal ................................................................... Ville ............................................................................................................................................ Pays .............................................................. Tél. (important) ............................................................................................................................................ E-mail .....................................................................................................................................................................................................................................................

 Je joins un chèque à l’ordre des AXIOME ABONNEMENT PRESSE  Je paye par mandat  Je paye par carte bleue (Visa, EuroCard, MasterCard) N°carte : Date d’expiration : Mois Année  Cryptogramme visuel : (Les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte)

HIM44 – COMM

Adresse .............................................................................................................................................................................................................................................

Bulletin à DéCOUPER ou PHOTOCOPIER et à renvoyer à : Axiome Abonnement Presse – HIM – Lengarvin – 06390 COARAZE Vous recevrez votre commande dans un délai de 4 semaines à compter de la réception de votre réglement et dans la limite des stocks disponibles (Offre valable jusqu’au 31 juillet 2012)

Histoire et Images Médiévales HIM44.indd 25

25

11/05/12 11:04


dossier

Frédéric Wittner Floriane Gilot

VIe-XVe s.

Les assassinats politiques au moyen âge Le mythe de l’assassinat politique fascine et effraye à la fois. Le meurtre, ultime passage à l’acte, permet de se débarrasser d’une personnalité devenue trop gênante pour que d’autres recours puisse l’écarter. Mais il peut également entraîner le basculement dans la violence d’une société touchée en son cœur. L’époque médiévale n’échappe pas à cette règle et il convient de s’arrêter sur quelques grandes « occurrences », parfois non élucidées, qui ont entaché la période dans le sang.

Il est intéressant de constater la complexité de la question de l’assassinat politique à l’époque médiévale, qui n’est évidemment pas une et indivisible, culturellement et politiquement parlant. Car si le mobile du meurtre reste toujours le même – se débarrasser de ses adversaires – l’impact et l’acception sociale de ce dernier varie beaucoup selon l’époque. Il est ainsi difficile de comparer les assassinats de Chilpéric Ier ou de Jean sans Peur, de plusieurs siècles éloignés. Par ailleurs, si l’assassinat politique vise au renversement d’une autorité en place ou simplement influente, on doit considérer que le Moyen Âge reconnaît plusieurs formes de pouvoirs : temporel (ducs, rois, empereurs…) et spirituel (évêques, papes…). Toujours en quête de primauté, ces deux pôles sont parfois obligés d’en venir aux mains, ou plutôt aux armes. L’époque médiévale hérite d’une longue réflexion sur la pratique du «  tyrannicide  », c’est-à-dire l’action d’assassiner un souverain trop autoritaire (qui ferait fi des droits des citoyens, quel que soit leur régime politique  : république, oligarchie, aristocratie, monarchie…) pour le bien de tous. Les plus grands philosophes, parmi lesquels Platon, Aristote, Démosthène ou Cicéron, y sont tout à fait favorables. À Rome, on légifère même en ce sens, en accordant le droit à n’importe quel citoyen de mettre à mort un tyran, sous conditions (Leges Valeriae Horatiae). Du meurtre des Pisistra-

tides à Athènes (VIe s. av. J.-C) à l’assassinat de César en 44 av. J.-C, puis à ceux de très nombreux empereurs, on n’hésite pas à éliminer des souverains considérés comme sacrés. Le Moyen Âge hérite de cette tradition, ainsi que d’autres, surtout des préceptes chrétiens. Ces derniers ne sont pas sans ambigüité. En effet, si l’Ancien Testament (Genèse, Exode, Lévitique) se montre – parfois – favorable à l’archaïque loi du Talion, qui favorise la vengeance basée sur un principe de symétrie des représailles (« œil pour œil, dent pour dent), il est aussi opposé au meurtre (Décalogue : « Tu ne tueras point »). Les Évangiles sont farouchement opposés à toute forme de violence et d’atteinte physique, promettant les contrevenants à l’Enfer. Les populations germaniques, celtes ou nordiques ont également leurs traditions et législation coutumière pour limiter les vengeances privées : le versement d’une somme d’argent en réparation d’un meurtre, dépendant souvent du rang social de la personne tuée.Encore loin des débats qui agiteront les sociétés absolutistes modernes, des théologiens réfléchissent au bien fondé éventuel de l’assassinat politique. Jean de Salisbury ou Thomas d’Aquin l’envisagent contre les tyrans. Mais le couteau – ou le poison – suivent-ils vraiment les préceptes d’intellectuels qui se placent encore dans une réflexion théorique ? n

sommaire © British Library

Périlleux mariages et vendetta chez les Mérovingiens.. 37 656 : L’assassinat d’Othmân ................................................... 40 Le meurtre de Charles le Bon ................................................ 42

36

Thomas Becket, la justice du roi ......................................... 45 Le meurtre d’Etienne Marcel ................................................. 49 L’assassinat du duc d’Orléans .............................................. 51

Histoire et Images Médiévales

HIM44.indd 36

16/05/12 08:01


VIe-VIIe s.

Abbès Zouache

périlleux mariages et vendetta chez les mérovingiens L’hécatombe qui a décimé nombre de membres de la dynastie mérovingienne, au tournant des VIe et VIIe siècles, a fait couler beaucoup d’encre et stimulé l’imagination de chroniqueurs et d’artistes jusqu’à nos jours. Elle est surtout symptomatique des difficultés qui se posent à cette société franque en pleine mutation.

© BnF

L

a pratique de la faida, tradition de la vengeance privée courante dans les sociétés claniques, est combattue par les Romains et les fédérés dès le IVe siècle. On rend obligatoire la compensation coutumière (wergeld, ou prix du sang), c’est-à-dire le versement d’une indemnité compensatoire échelonnée selon l’importance du délit commis. Clovis étoffe cette réglementation et fait fixer un barème très précis concernant les crimes de sang (à ce sujet voir art. de C. Bozonnet « La loi du talion », dans HIM thématique n°10, août-sept.-oct. 2007).

Assassinat de Sigebert Ier, Grandes chroniques de France, v.1375 – Paris, BnF, ms. fr. 2813.

Chilpéric et Sigebert, des frères ennemis Mais cette législation se heurte à plusieurs écueils. À commencer par la tradition successorale franque de partage du royaume entre tous les fils du roi. Si les choses s’étaient relativement bien passées pour les fils de Clovis, le royaume étant même réunifié par Clotaire Ier (non sans règlements de comptes, voir encadré), la situation se gâte avec la génération suivante, notamment entre Chilpéric Ier et Sigebert Ier. Les deux demi-frères se livrent une lutte acharnée pour la domination du territoire franc, arbitrée par le troisième frère Gontran, roi de Burgondie. Si la lutte entre Chilpéric et Sigebert profite surtout, au début, des guerres extérieures que livrent ces derniers, ce sont des affaires matrimoniales qui vont fournir un véritable casus belli et faire définitivement basculer la situation, mêlant intérêts souverains et rancœurs personnelles... Tout commence par le mariage de Sigebert avec Brunehilde, fille du roi wisigoth Athanagild. Prestigieuse union pour le roi d’Austrasie, qui menace les positions aquitaines de Chilpéric (rappelons que les Wisigoths sont établis en Espagne).

Ce dernier se rapproche alors à son tour d’Athanagild et épouse la sœur aînée de Brunehilde, Galswinthe. La situation est épineuse. D’une part, Chilpéric et Galswinthe sont de confessions différentes (l’un est catholique, l’autre arianiste), et la reine est contrainte de se convertir. Elle ne porte guère son mari dans son cœur, pour ses frasques avec ses maîtresses. Par ailleurs, Chilpéric rechigne à payer le traditionnel morgengabe* dû à son épouse (environ un tiers de son royaume !), craignant de voir ses possessions passer aux Wisigoths. Mais il accepte volontiers la dot faite à Galswinthe par son père… Galswinthe ne tombe pas enceinte, la tension monte avec les Wisigoths. Chilpéric profite du décès d’Athanagild en 568 et fait étrangler sa femme. Il épouse quelques jours après sa concubine, Frédégonde.

(*) M  orgengabe : littéralement, « don du matin », biens offerts par le mari à la mariée après la nuit de noces en échange du don de la virginité. Le don peut se manifester en terres, en villes ou en argent. En cas de décès, le morgengabe reste à la mariée, et peut donc revenir, par extension, à sa famille.

Histoire et Images Médiévales HIM44.indd 37

37

16/05/12 08:01


L’association de reconstitution « Les compagnons de l’Hermine Radieuse », dite la compagnie médiévale du bout du monde de par sa localisation à la pointe de la Bretagne, évoque la vie quotidienne à la fin de l’époque ducale (1458-1488). Dans le respect des réalités sociales, elle s’attache notamment à représenter la vie rurale au bord de la mer. Nous vous proposons de découvrir différents aspects de cette pêche à pied de carême, sur nos côtes, mais aussi de la découverte d’épaves échouées, en février et mars dernier. 54

Histoire et Images Médiévales

HIM44.indd 54

la pêche sur le entre terre e

© Photo Club de Saint-Renan

© Photo Club de Saint-Renan

Pour l’Hermine Radieuse : Christophe Colivet et Jean-Pierre Lucas, membre de la société d’histoire et d’archéologie de Bretagne (SHAB).

16/05/12 08:02


HISTOIRE VIVANTE

1458 - 1488

r le littoral breton e et mer

La frange côtière et son estran ont toujours été une source d’apport alimentaire. Mais du fait d’une insécurité constante de la fin de l’Empire romain jusqu’au XIIe siècle, les Bretons se sont longtemps « détournés » de leurs côtes. L’habitat était surtout situé dans les terres ou au fond de rades et abers* protégés. Au XIIe siècle Wace, dans le Roman de Brut rappelle que: « N’osoit nul homme demourer as rivages a cause des pirates et des écumeurs des mers ». Par la suite, l’expansion de la population, du commerce maritime et la relative sécurisation des « frontières des mers » modifient profondément ces us. La pêche à pied au bord de mer est accessible mais reste plus modeste (en terme de production) que la grande pêche hauturière à la fin du Moyen Âge. Favorisée par les fortes marées du littoral breton et sa géographie, elle offrait à ceux qui la pratiquaient une source alimentaire riche en protéines et un revenu complémentaire pour les populations littorales. À partir de février, du fait du début du carême, cette pêche de proximité revêtait une importance particulière pour les chrétiens soumis au « non charnage ». Les poissons de pêche hauturière frais ou « de conserves » assuraient quant à eux la garantie d’un approvisionnement quasi annuel. Toute espèce est exploitée : crustacés, mollusques, poissons, mais aussi certaines algues, pour l’amendement des sols ou comme combustible. *Abers : en Bretagne, partie aval de petites rivières dont les vallées ont été ennoyées par un relèvement récent du niveau de la mer.

Histoire et Images Médiévales HIM44.indd 55

55

16/05/12 08:02


trésors trésors enluminés enluminés

e ee ???XIV -?? s.s.

Laetitia Vittore Doctorante au Centre de Médiévistique Jean-Schneider, université Nancy 2

Crédits photos : W. Schmid, Kaiser Heinrichs Romfahrt : zur Inszenierung von Politik in einer Trierer Bilderhandschrift des 14. Jahrhunderts, Landesarchivverwaltung Rheinland-Pfalz, Coblence, 2000, (Mittelrheinische Hefte, 21).

La chronique illustrée de Baudouin de Luxembourg À la mémoire de l’empereur Henri VII Le Codex Balduini Trevirensis constitue un précieux témoignage sur l’expédition italienne et les dernières années du règne de l’empereur Henri VII. Le manuscrit est par ailleurs l’un des mieux conservés sur la vie d’un souverain du XIVe siècle.

L

a chronique illustrée de l’archevêque de Trèves représente en images les premières années de l’archiépiscopat de Baudouin de Luxembourg (né en 1285), frère de Waléran et du comte Henri VII de Luxembourg, roi des Romains et empereur du Saint-Empire. Baudouin était le fils cadet de Béatrice d’Avesnes et du comte Henri VI de Luxembourg, tué le 5 juin 1288 à la bataille de Worringen(1). Après avoir été éduqué à la cour de France, Baudouin suit entre 1299 et 1307 des études universitaires en théologie et en droit canon à l’Université de Paris. En 1304, alors qu’il avait temporairement interrompu ses études, il est nommé prévôt du chapitre de Trèves. À la mort de l’archevêque de Trèves, Thierry de Nassau, le 23 novembre 1307, Baudouin est choisi par les membres du chapitre pour lui succéder. Ce choix est

76

rapidement approuvé par le pape Clément V qui accorde une dispense à Baudouin de Luxembourg en raison de son jeune âge(2), celui-ci est ainsi ordonné prêtre le 10 mars 1308 et consacré archevêque de Trèves dès le lendemain à Poitiers. Les premières années de son archiépiscopat vont le marquer à tel point qu’il réalisera quelques décennies plus tard un cycle d’images sur celles-ci, le Codex Balduini Trevirensis. En tant qu’archevêque de Trèves, Baudouin de Luxembourg faisait désormais partie des six princes-électeurs chargés d’élire un successeur au roi des Romains, Albert Ier de Habsbourg, assassiné le 1er mai 1308 par son neveu Jean de Souabe. Grâce à son intervention et à celle de Pierre d’Aspelt, l’archevêque de Mayence, autre Luxembourgeois, Henri VII de Luxembourg fut élu par les princes-électeurs à Francfort, le 27 novembre 1308. Après l’élection et le couronnement à Aix-la-Chapelle d’Henri VII, le 6 janvier 1309, Baudouin devient l’une des personnes les plus influentes dans l’entourage du souverain allemand, et ce, jusqu’au décès de l’empereur en août 1313.

Une œuvre à la gloire de la lignée de Luxembourg Le Codex Balduini Trevirensis est composée de 37 feuilles de parchemin et compte 73 images dont 63 concernent l’expédition italienne d’Henri VII. Les feuilles de parchemin font toutes 34 x 24 cm. Par ailleurs, elles ont toute la même configuration, à l’exception de la dernière, puisqu’elles comportent toutes deux images superposées de 15 x 11 cm. Chacune d’entre elles est également accompagnée d’une légende en latin qui explique au lecteur l’événement illustré.

Histoire et Images Médiévales

HIM44.indd 76

11/05/12 11:55


a Vittore Nancy 2

Laetitia Vittore Doctorante au Centre de Médiévistique Jean-Schneider, université Nancy 2

Fig. 1 / f°1

Fig. 2 / f°2

Les premières illustrations concernent les moments importants de la vie de Baudouin de Luxembourg, son sacre en tant qu’archevêque de Trèves en 1308 (f° 1a), son entrée à Trèves à la Pentecôte 1308 (f° 2a), la messe d’inauguration à l’archiépiscopat qu’il célèbre en la cathédrale de Trèves (f° 2b) et le festin qui est donné en son honneur à l’issue de cette messe (f° 3a). Trois images reprennent l’élection et le couronnement d’Henri VII en tant que roi des Romains (f° 3b, 4a et 4b). Dans le Codex Balduini Trevirensis son épouse Marguerite de Brabant(3) apparaît souvent à ses côtés sur une grande partie des miniatures, à l’exception des scènes de combat, à partir de la scène illustrant le couronnement d’Henri VII à Aix-laChapelle. Sa présence s’arrête dans la chronique imagée lors de la scène illustrant ses obsèques à Gênes en décembre 1311(f° 17a). En outre, deux images présentent encore des événements qui eurent lieu avant la descente d’Henri VII en Italie. La première illustre le couple royal priant devant les reliques des rois mages conservées en la cathédrale de Cologne (f° 5a) et la seconde met en scène le mariage de Jean de Luxembourg, fils aîné d’Henri VII, et de la princesse héritière Élisabeth de Bohème (f°  5b). Enfin, la suite de la chronique illustrée est consacrée aux événements qui eurent lieu au cours de l’expédition italienne d’Henri VII, entreprise à partir du mois de septembre 1310 jusqu’au mois d’août 1313.

Saint-Jean-de-Latran, le 29 juin 1312.Cette chronique illustrée est d’autant plus intéressante que son commanditaire est aussi l’une des personnes à avoir accompagné le roi des Romains en Italie. Elle en constitue donc un témoignage exceptionnel. Baudouin de Trèves ne quitta d’ailleurs l’expédition qu’à partir du mois de mars 1313, dans le but de se rendre temporairement dans son diocèse avant de revenir auprès de son frère (f° 34b). Il est fort probable que lors de la visite de son diocèse, Baudouin avait l’intention d’y rassembler des fonds supplémentaires pour financer l’entreprise italienne de son frère. Pourtant, l’archevêque ne l’avait pas encore rejoint en Italie lorsqu’il apprit que ce dernier était brutalement décédé le 24 août 1313 à Buonconvento. Pour l’archevêque de Trèves, commanditaire du Codex Balduini Trevirensis, il s’agissait d’immortaliser l’expédition de son frère dans une œuvre artistique telle qu’il en circule dans les grandes cours d’Europe du XIVe siècle. Verena Kessel a démontré que les images de la chronique illustrée présentent de nombreuses ressemblances avec certaines œuvres parisiennes qui circulaient dans la première moitié du XIVe siècle, notamment avec certaines enluminures de la Vie de Saint Denis (1317), du Roman de Fauvel (vers  1320), ou encore

g

L’expédition d’Italie : du récit à la réalisation de la chronique Le commanditaire de ce cycle d’images est l’archevêque Baudouin de Trèves, frère cadet du souverain allemand qui fut sacré empereur à Rome par des légats du pape en la basilique

(1) La bataille de Worringen opposait le comte Henri VI de Luxembourg au duc Jean Ier de Brabant qui revendiquaient tous deux le duché de Limbourg. (2) Baudouin n’avait alors que 22 ans. Il ne remplissait donc pas l’âge minimum requis pour être ordonné prêtre, qui était fixé à 25 ans, et encore moins l’âge minimum requis pour pouvoir exercer la charge épiscopale qui avait été fixée à 30 ans en 1179 par le 3e concile de Latran. (3) Marguerite de Brabant (née v. 1275/1276), fille du duc Jean Ier de Brabant et de Marguerite de Flandre, avait épousé le comte Henri VII de Luxembourg en 1292. Le couple avait donné naissance à trois enfants, Jean (1296-1346), Marie (13041324) et Béatrice (1305-1319).

Histoire et Images Médiévales HIM44.indd 77

77

11/05/12 11:55


retrouvez notre thématique

HIMT N°29 En kiosque jusqu’au 15 août 2012 www.histoire-images-medievales.com éditions astrolabe - groupe rockson - rn 113 - 13340 ROGNAC - tél. : 04 42 41 01 06 - fax : 04 42 87 84 98 HIM44_Couv.indd 2-3

11/05/12 11:59


Histoire et Images Médiévales_44