Page 1

2GM 45 - Juillet-Septembre 2012 L 11924 - 45 - F: 6,95 € - RD

DOM : 6,90e - BEL./LUX. : 6,90e - CAN.: 10,95 $ CA - POL.: 920 CFP


2GMHS N°31 la WEHRMACHT résiste à ANZIO

JUSQU'AU 29 Septembre !


2GM 45

Nos Rubriques 22 48 62 78

CHRONIQUE « ECRIRE L'HISTOIRE » : Le débarquement et la bataille de Normandie CHRONIQUE « ECRIRE L'HISTOIRE » : La « nouvelle histoire bataille » Ou la fin d’un ostracisme FICHE PERSONNAGE : Raymond Aubrac : « Résister, c’est oser. Et oser, c’est créer. » FICHE UNIFORME : SS-Hauptscharführer SS-Panzer-Regiment 3

Article Strategie 10

Boris LAURENT Benoît RONDEAU Christophe PRIME Jean-Patrick ANDRE Vincent BERNARD

QUAND ET COMMENT A BASCULÉ LA 2E GUERRE MONDIALE ?

Fin du commencement et commencement de la fin

JUILLETSEPTEMBRE 2012

04 Jeux/Livres 08 Légendes des cartes

Symboles militaires

Article Temoignage

50 LES AVENTURES D’UN FUNKER DU RÉGIMENT « THEODOR EICKE » De « Citadelle » au Dniepr

Article Unite

64 L’AVIATION FINLANDAISE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE La guerre d’Hiver : Le pot de terre contre le pot de fer

Pierre TIQUET

Philippe LISTEMANN (1re PARTIE)

09 Carte de situation 80 Abonnements 81 Anciens numéros 82 Les Packs 2GM

Dossier materiel Philippe RICHARDOT 26 T34 CONTRE TIGER : quels enjeux techniques et stratégiques ? 28

Armement  DES CHARS QUI RÉPONDENT À DES CHOIX TECHNIQUES

34

Technique  LE PANZERKAMPFWAGEN VI TIGER I AUSF. E (SD.KFZ.181)

36

Technique  T-34/76 MODÈLE 1943

38

Tactique  T-34 ET TIGER AU COMBAT

44

Temoignage EFFICACITÉ DU TIGER, FRAYEUR DU T-34

La maniabilité contre la puissance Le félin du III. Reich Profil Couleur

Du nouveau dans le T-34 Profil Couleur Quelles leçons en tirer ? Des témoins racontent

Chers lecteurs, 2e Guerre mondiale continue à explorer les sujets originaux ou peu abordés, avec un article en deux parties sur l’aviation finlandaise. La Finlande, confrontée au géant soviétique lors de la « Guerre d’Hiver », a dû constituer son aviation avec des moyens dérisoires et l’aide de divers pays. C’est pourquoi le petit Etat aligne un patchwork de modèles divers formant une aviation bigarrée et néanmoins efficace, grâce au courage et à l’habileté de ses pilotes. Avec Vincent Bernard, nous nous posons la question du tournant de la guerre. Y en a-t-il eu un seul ? Lequel et quand ? La date la plus souvent retenue fut 1942, mais est-ce pertinent ? Notre Thématique numéro 28 sur l’histoire d’un SS-Oberscharführer de la Totenkopf ayant été un succès, nous renouvelons l’expérience avec le témoignage d’un Waffen-SS ayant participé à la bataille de Koursk et aux combats sur le Mious en 1943. Directeur de la publication Henry Papazian Directeur de rédaction Nicolas Pontic redaction.2gm@hotmail.fr Secrétariat/abonnements Axiome Abonnement Presse 2GM Lengarvin 06390 Coaraze Tél. : 0820 20 18 10 (0,09 cts/mn) Fax : 04 93 79 31 56 abo@axiomegroup.biz www.directabo.com (pour le paiement sécurisé par internet)

2GM45_Interieur_GL.indd 3

Enfin, le dossier de ce numéro revient sur deux chars de légende de la Seconde Guerre mondiale, le T-34 soviétique et le Tiger I allemand. Il ne s’agit pas ici de faire pour la énième fois l’historique bien connu de ces deux engins, mais de découvrir les enjeux sous-jacents aux choix qui ont présidé à leur conception et à leur engagement. Un point de vue qui permettra de remettre dans le contexte stratégique ces deux systèmes d’arme et de comprendre les spécificités de chacun des deux chars de combat. Nous clôturerons cet éditorial en évoquant la fiche personnage de ce numéro, qui se veut un hommage bien modeste à Raymond Aubrac, qui nous a récemment quittés, après des années de résistance.

Excellente lecture !

Rédaction Jean-Patrick André, Vincent Bernard, Boris Laurent, Philippe Listemann, Christophe Prime, Philippe Richardot, Benoît Rondeau, Pierre Tiquet.

Impression Rockson, Rognac

Photographies Coll. Auteur.

I.S.S.N. 1950-3016

Chef de publicité Régie Astrolabe Tél. : 04 42 41 01 06 2gm@editions-astrolabe.com Maquette Guillaume Laugier (1er maquettiste) Guillaume.Laugier@editions-astrolabe.com

Vente en kiosque MLP Réglage diffusion Au journal Commission paritaire 1114K87005 Dépôt légal à date de parution Edition Astrolabe Groupe Rockson Tél. : 04 42 41 01 06 RN 113 – 13340 Rognac

Nicolas PONTIC Rédacteur en chef L’envoi de textes ou d’illustrations implique l’accord des auteurs et modèles pour une utilisation libre de droit et suppose que l’auteur soit muni des autorisations éventuellement nécessaires à la diffusion. Les documents, insérés ou non, ne pourront être rendus. La rédaction n’est pas responsable de la perte ou de la détérioration des textes ou des photographies qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction, même partielle, de tout matériel publié est interdite (article L122-4 du code de la propriété intellectuelle). Les opinions exprimées dans les articles ne reflètent pas nécessairement celles de la rédaction.

© Copyright Éditions Astrolabe sauf mention contraire Imprimé en France / Printed in France

14/06/12 11:55


Que ce soit dans le Pacifique ou en Méditerranée, le tournant de la guerre sur terre, côté anglosaxon, se caractérise par des débarquements réussis, à Guadalcanal comme en Afrique du nord.

10 2eGM 2GM45.indd 10

14/06/12 14:24


Vincent bernard Historien et journaliste, a été rédacteur en chef de plusieurs magazines d’histoire.

Stratégie

Monde

QUAND ET COMMENT A BASCULÉ LA 2e GUERRE MONDIALE ? 1939 – 1945

Fin du commencement et commencement de la fin

« Mais ce n'est pas la fin. Ce n'est pas même le commencement de la fin. En revanche, c'est peut-être la fin du commencement. Dorénavant les nazis d'Hitler vont rencontrer des troupes aussi bien armées que les leurs, peut-être même mieux armées. Ainsi, ils auront à faire face sur de nombreux théâtres d'opérations à cette supériorité aérienne qu'ils ont si souvent utilisée sans pitié contre les autres, dont ils se sont vantés dans le monde entier et qu'ils ont souvent employée pour persuader les autres peuples que toute résistance était vaine. » Winston Churchill, 10 novembre 1942.

D

errière cette célèbre – tout au moins en ses premières phrases – citation de Churchill, se cache la question du basculement de la 2e Guerre mondiale d’une guerre d’agression et de conquête conduite selon les initiatives de l’Axe (soit d’une manière générale en Europe de 1939 à 194142 et en Asie-Pacifique à partir de 1937 en Chine, puis en 1941-1942 partout ailleurs) vers une lutte pour la libération – ou au moins la reconquête – par les membres de la Grande Alliance (Commonwealth, URSS, États-Unis essentiellement). Ce genre de question ouverte, dont les Anglo-saxons sont généralement bien plus friands que nous, n’est pas seulement rhétorique. Elle interroge sur l’initiative stratégique, la réalité des équilibres mondiaux, les décisions ponctuelles lourdes de conséquences, la « fortune de guerre » inattendue ou provoquée... Le point de bascule de la guerre est traditionnellement fixé à l’année 1942. En Europe trois événements convergents fondamentaux se

déroulent en effet à l’automne : la deuxième bataille d’El Alamein en Égypte, le débarquement « Torch  » en Afrique du Nord, et la contre-offensive « Uranus » sur le front de l’Est. Dans ce que l’on appelle de façon réductrice la

guerre du Pacifique, les évènements majeurs illustrant le renversement de l’initiative sont à peine antérieurs et se nomment avant tout bataille de la Mer de Corail (mai), de Midway (juin) et débarquement de Guadalcanal (août).

L’un des 16 B-25 Mitchell, bombardier moyen américain, décolle du porte-avions USS Hornet, lors du raid de Doolittle contre la métropole japonaise.

11 2eGM 2GM45.indd 11

14/06/12 14:24


T-34 contre T Quels enjeux t et strate g Tous les passionnés de la Seconde Guerre mondiale, les maquettistes militaires et les joueurs de Kriegsspiel connais sent le char le plus mythique de la guerre, allemand, le Panzer VI Tiger, le « Tigre ». Ce char lourd

est synonyme de puissance de feu et de blindage. Mais il n’a rien à voir avec la période victorieuse du Blitzkrieg et n’intervient qu’à la fin 1942. Il enregistre des scores de « tueur » de blindés, devient l’effroi des équipages de

26 2eGM

2GM45.indd 26

14/06/12 14:25


Unité

Philippe RICHARDOT Délégué Méditerranée-Rhône de la Commission Française d’Histoire militaire. Auteur de Hitler, ses généraux et ses armées, Paris, Economica, 2008.

DOSSIER

matériel Tactique/Stratègie

Armée de l’Air

Blindés

Terrestre

Armement

e Tiger, x techniques e giques ? chars alliés. Mais il est coûteux et peu maniable. A l’antipode, le choix technique d’un autre tank d’avant-garde est celui du char moyen soviétique T-34. Il a un excellent blindage et une bonne puissance de feu

au moment où il sort en 1941. Très maniable, il est facile à produire en masse. Il s’adapte au gigantesque conflit à l’Est et finit par défiler dans les rues de Berlin en 1945. Quel était le meilleur choix technique et stratégique ? 2eGM 27

2GM45.indd 27

14/06/12 14:25


Nicolas PONTIC

T-34/76 ModEle 1943 La dernière version du T-34 avec pièce de 76,2 mm est connue sous le nom de « modèle 1943 ». Utilisant une fois encore le F-34 comme armement principal, ce modèle se distingue par la tourelle hexagonale dessinée par M.A. Nabutovsky à l’usine 183. Plus haute que la précédente, cette tourelle est cependant toujours assez exiguë et ne peut accueillir que deux personnes. Deux trappes

s’ouvrant vers l’avant rappellent les oreilles de Mickey. La pièce est obtenue par moulage, avec des arêtes douces ou anguleuses, ou par estampage au moyen d’une presse de 5 000 tonnes. Une coupole est installée pour le chef de char en cours de production. Afin de différencier les différents T-34–76 mdle 43, les Allemands leur attribuèrent des codes D, E et F.

Fiche technique Origine

U.R.S.S.

Fabricant

Závod 100 (Завод 100) ChKZ Závod 112 (Завод 112) Krasnoye Sormovo de Gorky Závod 174 (Завод 174) de Omsk Závod 183 (Завод 183) Uralskiy Tankovyj Zawod de Nizhniy Tagil

Production

10 760

Equipage

4 hommes

Masse totale en ordre de combat

30,9 tonnes

Blindage : Longueur : Largeur : Hauteur :

(caisse)  6,10 m, 6,75 m avec tube à 12 heures 3 m 2,72 m /

Radio

9R

Armement principal

1 x canon de 76,2 mm F-34 L/42 (100 obus)

Pointage en azimut

Electrique, 360 ° en 14 secondes

Pointage en site

Manuel, –5° à +29°

Optique de visée

TMFD, PTK-5

Armement secondaire

2 x mitrailleuses Degtyaryov DTM de 7,62 mm (coaxiale, caisse) (1890 cartouches au total)

Motorisation

1 x Kahrkov Diesel V–2–34M de 12 cylindres en V refroidi par eau, 38,9 litres de cylindrée, 500 cv à 1 800 tr/mn

Carburant

540 litres de gasoil (+ 180 en externe)

Autonomie sur route

350  km

Vitesse maximale

55 km/h

Largeur de chenille

0,55 m

Nombre de patins

72 par chenille

Contact au sol

3,72 m

Pression au sol

0,75 kg/cm2

Garde au sol

0,40 m

Pente

35°

Obstacle vertical

0,80 m

Coupure

2,50 m

Gué

1,30 m

Diamètre de virage

7,60 m

Blindage : Minimal : Moyen : Maximal :

20 mm en toit et plancher 45 mm en flancs de caisse, 52 mm en flancs de tourelle 70  mm arrondi en front de tourelle, 40 mm mantelet

36 2eGM

2GM45.indd 36

14/06/12 14:26


T-34/76 modèle 1943 "D", "Stalinet", 30e Brigade Blindée de la Garde front de Léningrad, été 1943

© Thierry Vallet

DOSSIER matériel

Fiche Technique

2eGM 37

2GM45.indd 37

14/06/12 14:26


L’auteur Heinz Lorenz à côté de son Opel Blitz dont l’intérieur sera aménagé pour en faire un véhicule de transmission.

Les aventures d’un

Funker

« THEODOR EICKE » 50 2eGM 2GM45.indd 50

14/06/12 14:27

du

De


r

»

Témoignage

Front est

Guerre terrestre

Pierre TIQUET Grand Amateur d’Histoire et plus particulièrement de celle de la Seconde Guerre mondiale.

Voici les souvenir de Heinz Lorenz, un camarade de Martin Brückner, témoin évoqué dans le Hors-série N° 28. Il y est question de son engagement et baptême du feu lors de l’opération « Citadelle » de juillet 1943, en URSS. Il appartient également à la 3. SS-Panzer-division « Totenkopf » mais en tant que Funker (radio). Lors de sa formation à Nuremberg il nous dit ne pas avoir subi d’endoctrinement, ce qui est probable dans la mesure où la formation à la télégraphie et transmission était le but de son école. Il ne s’agissait pas en effet d’une école d’officiers où, par contre, l’éducation politique avait ses cours, comme à Bad Tölz ou Braunschweig.

du régiment

été 1943

De « Citadelle » au Dniepr

Engagement à la Waffen-SS et Nuremberg

Le 1er Octobre 1942 je me retrouvais à Nuremberg suite à mon engagement alors que j’avais 18 ans. La caserne devant nous était très belle et moderne et se situait non loin du terre-plein qui était bourré à craquer lors des nombreuses manifestations du parti. Là étaient regroupées les nouvelles recrues destinées au bataillon de remplacement des transmissions. Nous commençâmes comme tous les nouveaux incorporés de l’armée par apprendre les B à BA du service, comme de savoir défiler, puis les divers entraînements et exercices de tirs. Vint ensuite notre formation purement technique qu’un jeune Untersturmführer nous prodigua. Il commença par demander s’il y avait parmi nous des personnes ayant quelques connaissances dans cette branche et, à mon étonnement, nous fûmes deux à répondre favorablement. Il nous surprit aussi lorsqu’il nous demanda de bien vouloir le corriger s’il commettait une erreur dans ses leçons. Ceci n’était pas dans les clichés concernant la vie militaire. Nous avons eu un excellent professeur et nous l’avons toujours respecté jusqu’au jour où il fut muté dans une unité sur le front. Nous sommes tous allés le saluer sur le quai de la gare lors de son départ. Durant tout mon temps d’instruction à l’école de transmission de Nuremberg ou ensuite à la division « Totenkopf » je n’ai pas eu à subir d’endoctrinement ou de lavage de cerveau. Par contre nous fîmes beaucoup de sport, de la gymnastique et l’entraînement correspondant à tout militaire de toutes les armées du monde. De même lors de notre instruction aux armes à feu, il nous fut bien inculqué que l’usage par exemple des balles dites « Dum-Dum » ou des balles explosives était formellement interdit et contraire aux conventions. 51 2eGM

2GM45.indd 51

14/06/12 14:27


FFL

Fiche PERSONNAGE

Christophe PRIME, enseignant en Histoire-Géographie en Normandie, titulaire d’une maîtrise, passionné par la Seconde Guerre mondiale, en particulier les fronts d’Afrique, de l’Europe de l’Ouest et du Sud et de Birmanie.

Symbole à mettre se trouve dans 2GM 39 page 29

Raymond Aubrac

Résister, c'est oser. Et oser, c'est créer. Le 10 avril 2012, Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, s’éteignait à l’âge de 92 ans au Val-deGrâce. Cette figure emblématique de la Résistance laisse derrière lui un vide immense. Il aura marqué, avec sa femme Lucie, plusieurs générations de jeunes Français par leur humanité, la force de leur engagement et de leur conviction. Raymond et Lucie incarnent la gloire du combat résistant.

Raymond Aubrac et de Gaulle.

Il s’agit d’une structure regroupant les éléments combattants des trois mouvements de résistance de la zone sud : Combat, Libération et Franc-Tireur. Fin 1942, les effectifs de l’Armée secrète sont estimés à quelque 30 000 hommes. L’AS est présente dans la moitié sud de la France : Rhône-Alpes (région de résistance R1) et Auvergne (région de résistance R6), mais aussi Limousin (région de résistance R5) et le Sud-Ouest (région de résistance R4).

Le jeune Raymond apparLucie et Raymond Aubrac. tient à une famille de commerçants juifs alsaciens ayant choisi la France après la défaite de 1870 face à la Prusse de Bismarck. Le jeune garçon est élevé dans un judaïsme laïc, un fervent patriotisme et un républicanisme ardent. Le souvenir de l’affaire Dreyfus est omniprésent. Après ses études au lycée de Dijon, il entre à l’école des Ponts et Chaussées en 1934, et s’inscrit à la faculté de droit de Paris. Il sort ingénieur civil en 1937, puis obtient sa licence en droit ainsi qu’une bourse qui lui permet de partir une année aux États-Unis pour étudier au Massachusetts Institut of Technology (MIT) et à l’université de Harvard. Mobilisé en 1939, il intègre le corps du Génie avec le grade de sous-lieutenant. Il est affecté sur la ligne Maginot au cours de l’hiver. C’est à cette époque que Raymond rencontre Lucie Bernard et l’épouse le 14 décembre 1939. Le 18 juin 1940, Raymond Samuel combat dans les Vosges et n’a pas connaissance de l’appel lancé depuis Londres par le général de Gaulle. Trois jours plus tard, le sous-lieutenant est fait prisonnier par les Allemands. Il s’évade de son Frontstalag avec l’aide de sa femme. Le couple rejoint la zone sud et s’installe à Lyon. Il travaille comme ingénieur dans une entreprise de Travaux publics et intègre avec Lucie le mouvement de résistance Libération Sud fondé par le journaliste Emmanuel d’Astier de la Vigerie. Par sécurité, Raymond et Lucie prennent le nom d’Aubrac. Ils consacrent l’essentiel de leur temps aux activités du mouvement qui couvre l’ensemble de la zone sud. L’activité première est l’édition et la diffusion du journal Libération dont le numéro 1 paraît en mai 1941. Les Aubrac placent les journaux, trouvent des diffuseurs et installent des responsables. Libération sud élargit peu à peu son spectre d’activité et crée de nouvelles cellules : faux-papiers, service social, action politique. Emmanuel d’Astier apprécie l’esprit d’analyse de Raymond Aubrac et son sens de l’organisation. Ses responsabilités ne cessent de croître à mesure que le mouvement s’amplifie. Raymond organise un secteur paramilitaire qu’il va diriger à l’été 1942 en regroupant des militants et des ouvriers en groupes d’action et trouve des responsables départementaux. Quelques mois plus tard, il est affecté à l’état-major du général Delestraint, chef de l’Armée Secrète.

62 2eGM 2GM45.indd 62

14/06/12 14:28


Le général de Gaulle entend bien contrôler la résistance intérieure en en prenant la direction. Pierre Brossolette en zone Nord, Jean Moulin au Sud agissent alors pour son unification dès 1941. En juin de la même année, la résistance française prend un nouveau visage avec l’entrée en action des communistes partisans de l’action de guérilla, totale et immédiate. Avec la constitution de l’Armée Secrète (AS) et du Conseil National de la Résistance (CNR), l’action clandestine est coordonnée en 1943. En février 1944, sont créées les Forces Françaises de l’Intérieur regroupant l’Armée secrète, les FTP et l’ORA. Klaus Barbie découvre la véritable identité de « Max » deux jours plus tard. Torturé à maintes reprises, Jean Moulin ne parle pas. Il est alors transféré dans une villa de Neuilly, près de Paris, où la Gestapo interroge les personnalités de la Résistance. Malgré l’acharnement de ses tortionnaires, il ne cède pas. Envoyé en Allemagne, il meurt le 8 juillet 1943, dans le train qui l’y emmène, des suites de ses blessures.

Avant de devenir le responsable de la section IV (Gestapo) au sein des services de la police de sûreté allemande basée à Lyon, Barbie s’est fait connaître en 1940 à Amsterdam en pourchassant les juifs, des francs-maçons et les émigrés allemands. Il participe à la destruction du ghetto juif. Son zèle lui vaut d’obtenir le grade de SS-Obersturmführer et la croix de fer. Après un bref passage en Russie, Barbie est nommé chef de sécurité à Gex, puis au Kommando der Sipo-SD de Dijon, puis, après l’invasion de la zone libre en France par les Allemands en novembre 1942, au KDS de Lyon.

2GM45.indd 63

Le 15 mars 1943, il est arrêté à Lyon par la police française en même temps que d’autres responsables de l’Armée secrète, Serge Ravanel, Kriegel « Valrimont » et Morin « Forestier ». Il est interrogé à l’hôtel Terminus et emprisonné dans la cellule 135 de Montluc. Le SD pense avoir arrêté des résistants de petite envergure. Lucie obtient sa mise en liberté provisoire le 10 mai en menaçant le procureur Ducasse de représailles de la part de la Résistance. Le 24 mai, le couple participe à un coup de main des groupes-francs armés, déguisés en « gestapistes », à l’hôpital de l’Antiquaille, pour libérer Serge Ravanel, Kriegel « Valrimont » et Morin « Forestier », qui y ont été transférés. L’opération est une réussite et leurs camarades peuvent recouvrer leur liberté. Le 20 juin, Raymond Aubrac rencontre un certain « Max » au parc de la Tête d’Or, près du théâtre Guignol. Il s’agit en réalité de Jean Moulin. Ce dernier le convoque à la réunion du lendemain, à Caluire, lui proposant de devenir inspecteur de l’Armée Secrète pour la zone Nord. Suite à l’arrestation à Paris par les Allemands, le 9 juin, du général Delestraint responsable de l’Armée Secrète, Moulin veut réunir en urgence des responsables du CNR. André Lassagne se charge de trouver un lieu. Le rendez-vous est fixé le 21 juin à Caluire, une commune limitrophe de Lyon, chez le docteur Dugoujon. Les huit chefs de la Résistance doivent désigner un successeur à Delestraint. Seuls ceux qui doivent participer à la réunion ont été informés. A savoir : Jean Moulin, André Lassagne, Bruno Larat, le colonel Lacaze, le colonel Schwartzfeld, Raymond Aubrac, Henry Aubry, le Dr Dugoujon et René Hardy. Informée de la réunion, la Gestapo fait irruption dans la maison du praticien, arrête les membres du groupe et les emmène au Fort de Montluc. Seul Hardy parvient à s’évader. Aubrac, qui est arrêté en même temps que Jean Moulin dans la salle d’attente du médecin, est interné au siège de la Gestapo, avenue Berthelot. Le résistant est interrogé par Klaus Barbie. Il passera plusieurs mois dans la cellule 135 de la prison Montluc. Lucie planifie son évasion. Le 21 octobre, 12 hommes des groupes-francs de Libération répartis dans trois voitures Citroën et un fourgon Renault attaquent le camion cellulaire de la Gestapo transportant son époux et treize autres détenus, lors de son transfert de l’École de santé militaire à la prison de Montluc. Il est blessé par balle, mais la blessure, bien soignée, cicatrise en quelques jours. Après cette évasion, Lucie enceinte, Raymond et leur fils Jean-Pierre entrent dans la clandestinité. Le couple Aubrac et leur fils Jean-Pierre vivent de refuge en refuge en attendant leur exfiltration. Toutes les liaisons clandestines, tant aériennes que maritimes, sont interrompues plusieurs mois en raison d’une météo fort peu clémente. Au début du mois de février 1944, le message « Nous partirons dans l’ivresse » est diffusé sur les ondes de la BBC. Il annonce l’arrivée d’un avion sur le terrain clandestin Orion situé à Cosges, une petite commune du Jura. Le 8 du même mois, un avion Lockheed Hudson dépose un agent du BCRA et emporte les Aubrac ainsi qu’un pilote britannique en direction de la GrandeBretagne. Lucie met au monde Catherine quatre jours plus tard. Raymond et son épouse gagnent ensuite Alger. Ils sont en effet choisis par le Mouvement de Résistance Uni (MUR) pour siéger à l’Assemblée consultative provisoire comme représentants de la Résistance intérieure. De Gaulle nomme Raymond « commissaire régional de la République pour la Provence ». Le 18 août 1944, il débarque à Saint-Tropez et s’évertue à rétablir la légalité républicaine dans la région PACA. Cependant, sa proximité avec le Parti communiste français (PCF) lui vaut d’être démis de ses fonctions en janvier 1945. Il intègre le ministère de la Reconstruction en tant qu’inspecteur général et reprend son métier d’ingénieur en 1948, au sein du bureau d’études et de recherches pour l’industrie moderne (BERIM) travaillant avec les communes françaises sinistrées et d’Europe centrale. À partir de 1958, il part travailler au Maroc et obtient un poste au sein de l’Office d’irrigation. Raymond Aubrac est nommé en 1963 auprès de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Rome. Il se préoccupera beaucoup du sort de la population vietnamienne. Il revient en France lorsqu’il prend sa retraite en 1976. Il joue un rôle important en identifiant son tortionnaire Klaus Barbie retrouvé en Bolivie. Les allégations de Jacques Vergès lors du procès de Barbie et la publication de l’ouvrage polémique Aubrac, Lyon, 1943 par Gérard Chauvy en 1997 jettent le trouble en présentant Raymond Aubrac comme un traître à la solde du SD. Cependant, aucun / document ne viendra étayer cette thèse.

Le 2 janvier 1942, Jean Moulin est parachuté en Provence. Installant son QG à Lyon, il s’identifie sous le nom de code « Rex ». Son action aboutit, en octobre 1942, à la création de l’Armée secrète (AS), placée sous le commandement du général Delestraint, et à la création, au début de l’année 1943, des Mouvements unis de la résistance (MUR). En mars 1943, il retourne en France sous le pseudonyme « Max «, avec pour mission d’unifier la Résistance des deux zones. Malgré quelques réticences, le 27 mai, au 43 de la rue du Four à Paris, se tient la première réunion clandestine du Conseil national de la Résistance (CNR), qui reconnaît le général de Gaulle comme seul chef politique de la France combattante. L’arrestation de Delestraint et de Jean Moulin, deux responsables de haut rang de la Résistance, va donner lieu à des enquêtes à la Libération. René Hardy, qui a été arrêté et libéré par Barbie quelques jours avant les évènements de Caluire, réussit à s’échapper. Il est jugé une première fois en 1947. Acquitté au bénéfice du doute, il est à nouveau acquitté lors d’un second procès en 1950. Les parents de Raymond, Albert et Hélène Samuel, et son frère Paul, tous trois de confession juive, sont arrêtés le 26 novembre 1943. Après un séjour à Montluc, ils sont internés au camp de Drancy pendant treize jours. Ils sont ensuite déportés à Auschwitz par le convoi n° 66. Ses parents sont gazés dès leur arrivée. à partir de l’automne 1942, le village de Villevieux voit passer de nombreuses personnalités appartenant à la Résistance qui cherchent à gagner Londres. Les terrains clandestins de Courlans (Courgette), Ruffey (Aurore ou Léontine) et Cosges (Orion) sont disséminés aux alentours. La population offre son hospitalité en dépit des risques encourus. Le château des Dames Bergerot accueille ainsi Jean Moulin, le général Delestraint, Emmanuel d’Astier de la Vigerie, les époux Aubrac ainsi que nombre de pilotes et de résistants locaux. à peine sorti de la première guerre d’Indochine, le Vietnam replonge dans les affres d’un conflit armé particulièrement long et meurtrier. De 1959 à 1975, cette partie de l’Asie du Sud-Est devient le théâtre d’un bras de fer entre les deux idéologies du moment : d’un côté le Vietnam du Nord et le Front National de Libération, aidés par l’URSS et la Chine Populaire, de l’autre le Vietnam du Sud et ses alliés dont les Etats-Unis. Les pays avoisinants sont eux aussi directement impliqués dans ce conflit. 63 2eGM 14/06/12 14:28


TOUS LES 3 MOIS,

2e GUERRE MONDIALE S’INVITE CHEZ VOUS !

TOUS LES 3 MOIS,

2e GUERRE MONDIALE S’INVITE CHEZ VOUS !

+ EN CADEAU 2Go + EN€CADEAU 79 2Go € 79 Recevez

cette clé USB

39,90 € 39,90 €

1 AN 6 NUMÉROS

Recevez

2 ANS 12 NUMÉROS

cette clé USB

N’ATTENDEZ 1 AN PLUS, ABONNEZ-VOUS 2 ANS OFFRE D’ABONNEMENT RÉSERVÉE AUX LECTEURS DE 2e GUERRE MONDIALE A découper ou photocopier et à retourner à AXIOME ABONNNEMENT LENGARVIN - 06390 COARAZE

6 NUMÉROS

MONTANT TOTAL 12 NUMÉROS

*Les frais de port sont inclus pour la France Métropolitaine et la Corse. *Les frais de port sont inclus pour la France Métropolitaine et la Corse.

Je m’abonne à 2e Guerre Mondiale pour 1 an soit 6 numéros au tarif de 39,90 €* par INTERNET : www.directabo.com Je m’abonne à 2e Guerre Mondiale pour 2 ans soit 12 numéros au tarif de 79€* ✔Pour tout abonnement, je recevrai en cadeau LA CLÉ USB 2GO.

par TÉLÉPHONE : 04.92.00.05.72 ou 08.20.20.18.10*

euros

OFFRE D’ABONNEMENT RÉSERVÉE AUX LECTEURS DE-206390 GUERRE MONDIALE par COURRIER : 2GM - Axiome Abonnement Lengarvin coaraze 1 an d’abonnement CEE : 51,90 euros - DROM COM, RDM : 63,90 euros I 2 ans d’abonnement CEE : 98,50 euros - DROM COM, RDM : 110 euros

e

Règlement A découper ou photocopier et à retourner AXIOME ABONNNEMENT LENGARVIN (Visa, Eurocard, Mastercard) - 06390 COARAZE Parà carte bancaire

N°de carte ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ ❘ Par chèque (à l’ordre de Axiome) e TOTAL Je m’abonne à 2 Guerre Mondiale pour au tarif devisuel 39,90❘ €*❘ ❘ ❘ MONTANT 3 derniers chiffres au dos de votre carte ❘ 6❘ numéros ❘ ❘ Cryptogramme Expire1finan ❘ soit Par mandat e Je m’abonne à 2 Guerre Mondiale pour 2 ans soit 12 numéros au tarif de 79€* ✔Pour tout abonnement, je recevrai en cadeau LA CLÉ USB 2GO. euros Cadre réservé au service

Mme Mlle Mr Coordonnées 1 an d’abonnement CEE : 51,90 euros - DROM COM, RDM : 63,90 euros I 2 ans d’abonnement CEE : 98,50 euros - DROM COM, RDM : 110 euros Nom

........................................................

.................................................... Règlement

Prénom

Date de naissance

.........................................

Par chèque (à l’ordre de Axiome) Profession . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Par mandat Tél (obligatoire) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Email

Mme

Mlle

PRATIQUE !

N° CLIENT :

Par carte bancaire (Visa, Eurocard, Mastercard)

..............................................................

Code Postal ❘ ❘. . . . ❘. . . . ❘. . . . ❘. ❘. . . . ❘. . . . ❘. . . . ❘. . . . ❘. .❘ . . . .❘ . . . .❘ . . . .❘ . . . .❘ .❘ N°de carte Villefin. . . . ❘. . . . ❘. . . . ❘. . . . ❘. . . . ❘. . . Cryptogramme ................................. Expire visuel ❘ ❘ ❘ Pays

Signature ❘ ❘ ❘ et date obligatoires

(Des parents pour les mineurs)

3 derniers chiffres au dos de votre carte

........................................................

Cadre réservé au service

Mr

........................................................

N° LOT :

....................................................

......................................................

Coordonnées Nom

Adresse

Adresse

....................................................

N° LOT : N° CLIENT :

.......................................................... Par INTERNET . .:. .www.directabo.com Date de naissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Par ..................... Code ................................................ Signature et date obligatoires TÉLÉPHONE :Postal 04.92.00.05.72 ou 08.20.20.18.10* ABONNEZ-VOUS...

Prénom

....................................................

Profession

.................................................

Tél (obligatoire) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Email

* paiement Ville par . . . carte . . . . .bancaire . . . . . . . .uniquement . . . . . . . . . . -. .n°INDIGO . . . . . . . . :. 0,09 . . . . cents/min ...............

Pays

(Des parents pour les mineurs)

........................................................

......................................................

PRATIQUE !

Par INTERNET : www.directabo.com Par TÉLÉPHONE : 04.92.00.05.72 ou 08.20.20.18.10*

Bulletin à découper ou photocopier et à renvoyer. Vous recevrez votre commande dans un délai de 4 semaines à compter de la réception de votre réglement et dans la limite des stocks disponibles. *paiement par carte bancaire uniquement - n°INDIGO : 0,09 cents/min.

ABONNEZ-VOUS...

2GM45_Interieur_GL.indd 80

* paiement par carte bancaire uniquement - n°INDIGO : 0,09 cents/min 14/06/12 10:54


COMPLÉTEZ VOTRE COLLECTION ! 2GM n°29

2GM n°30

2GM n°31

2GM n°32

2GM n°33

2GM n°34

2GM n°35

2GM n°37

2GM n°39

2GM n°40

2GM n°41

2GM n°42

2GM n°43

2GM n°44

Les divisions d'infanterie dans l'enfer normand

l'Agonie de la Wehrmacht

Les divisions blindées dans la guerre du désert

Birmanie/Philippines à la reconquête du pacifique

l'Axe à l'assaut de la crimée

Mandchourie, l'ultime campagne

Un Monde en ruine, bilans et procès

wehrwirtschaft arsenal de la démocratie

Les prémices de la guerre froide

Le combat des cadets de Saumur

La puissance de feu des groupes de combat

Le Reich à l’assaut du Caucase

Wehrmacht - Les raisons d'une faillite

La Kriegsmarine face à la flotte rouge en mer noire

Les Erreurs stratégiques du IIIe Reich

2GM 2GMM n°28H

2GMM n°1

2GMM n°3

2GM n°4

2GM n°25

2GM n°27

2GM n°17

2GM n°18

2GM n°19

2GM n°20

2GM n°24

2GM n°26

Panzer ! Les montres d'acier de la Panzerwaffe

E

Le Soldat Vol. 1 GI, Tommy et soldat Italien

Schlacht, les avions d'appui au sol de la...

Les mitrailleuses de L'Axe

Le Soldat Vol. 2 Ländser, Heitai, Frontovik

La Panzer Division Hermann Göring

Panzerjäger, "les Casseurs de Chars"

Les Infantry Tank Britanniques

1919-1939 Évolution de l'armée Française

HORS SERIE N°1

Les Bombardiers stratègiques alliés

La campagne de Tunisie

2GM n°28

Le Reich à l’assaut du Caucase

Le journal d'un Oberscharfürhrer SS Totenkopf

2GM n°29

Opération Bagration

COMMANDEZ LES ANCIENS NUMÉROS DE 2E GUERRE MONDIALE

A découper ou photocopier et à retourner à AXIOME ABONNNEMENT LENGARVIN - 06390 COARAZE *Les frais de port sont inclus pour la France Métropolitaine et la Corse. Pour l’étranger +12€ de frais de port, pour les DOM/TOM nous contacter.

es

2GM n°27

Opération Konrad Budapest 1945

!

E

2GM n°26

2GM N°1 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°9 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°10 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°11 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°12 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°13 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°15 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°16 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°17 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°18 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°21 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°23 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°24 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°25 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°26 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . .

€* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €*

2GM N°27 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°29 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°30 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°31 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°32 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°33 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°34 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°35 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°37 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°39 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°40 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°41 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°42 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . .

Thématiques 2GM N°5 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°7 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°8 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°9 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°10 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°11 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°13 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°14 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°15 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°17 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°18 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°19 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°20 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°23 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . .

€* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €*

2GM N°43 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . €* 2GM N°44 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . €*

2GM N°24 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°25 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°26 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°27 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°28 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°29 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . Matériels 2GM N°28 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°1 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°3 x . . . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°23 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°25 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . . 2GM N°27 x . . . x 7€ = . . . . . . . . . . . . .

€* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €* €*

MONTANT TOTAL ...................

Par chèque (à l’ordre de Axiome) Par carte bancaire

Nom

Mme

Mlle

N°de carte Expire fin

❘ ❘

❘ ❘

❘ ❘

❘ ❘

❘❘ ❘

❘❘

Cryptogramme visuel

❘ ❘

❘❘ ❘

❘ ❘

❘ ❘

*

3 derniers chiffres au dos de votre carte

Cadre réservé au service

Mr

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..............................................................

Date de naissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Code Postal

Profession . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tél (obligatoire) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Pays

Email

€* €* €* €* €* €*

Hors-Série 2GM N°36 x . . . x 8€ = . . . . . . . . . . . . . €*

Règlement

Coordonnées

€* €* €* €* €* €*

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

N° LOT : N° CLIENT : Signature et date obligatoires (Des parents pour les mineurs)

........................................................

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

2GM45_Interieur_GL.indd 81

14/06/12 10:54

2e_Guerre_Mondiale_45  

Quels enjeux stratégiques et techniques ? Tiger I vs T-34 6,95 euros chez votre marchand de journaux

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you