Issuu on Google+

CO RRES PONDENCE CADE DAVRES


1


CORRESPONDENCE DE CADAVRES ( correspondence de collages d’après la technique des cadavres exquis ) Élaboré par les Surréalistes au début des années 1920, le cadavre exquis est un : « jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles puissent tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes. »1. La méthode consiste à ce que chaque joueur écrive à tour de rôle une partie d’une phrase (dans l’ordre sujet-verbe-complément) sans savoir ce que le joueur précédent a écrit. La première phrase qui résulta de ce jeu et qui lui donna son nom fût : Le cadavre exquis boira le vin nouveau.

2


Le premier cadavre exquis ayant été élaboré ensemble autour d’un thé avec la tête d’Albrecht Dürer récupérée sur une plaquette d’exposition, c’est ensuite à la fin de la promotion que ces collages prennent une autre dimension. Chacune des artistes ayant pris des chemins différents, l’idée se fait de continuer l’échange par correspondance. Ainsi va se créer ce jeu, où l’une après l’autre les deux conceptrices vont proposer un début de collage, représentant essentiellement un bonhomme, un corps. Après avoir choisi un fond, le cadavre exquis se commence par une tête ou bien des pieds, le tout récupéré le plus souvent dans des quotidiens ou des magasines. Puis la feuille est repliée, et un indice écrit est laissé ( « début de la taille», « bas des jambes » ). A l’autre ensuite d’y ajouté un torse, puis des jambes etc... C’est seulement à la fin que le cadavre exquis se dévoile jusqu’à laisser apparaître des formes surprenantes, parfois décalées telle les deux paires de jambes présentées ici. Alors que la correspondance devient aujourd’hui has been, avec l’essordes nouvelles technologies, et que la pratique du cadavre exquis à pris la poussière, Selene Mauvis et Kiod Bariteau remettent au goût du jour ces deux pratiques. La création s’effectue par l’échange et par le voyage, par l’attente et parfois par l’impatience. Si en soit ces cadavres exquis sont avant tout un jeu résultant d’une amitié, ils revendiquent cependant l’importance du décalage et de l’originalité dans un monde qui appelle au conformisme. Par la correspondance ils représente aussi le côté inébranlable du lien social à l’heure où l’on nous invite à vivre chacun pour soi et chacun chez soi.

3


Issus d’une rencontre entre leurs deux créatrices au sein de l’école des Beaux-Arts de Digne-les-Bains, la sélection de cadavres exquis présentés ici, s’inspire de cette méthode expérimentale. Ces cadavres exquis présentés pour la toute première fois, au sein de cette exposition rétrospective à Digne-les-Bains, laissent paraître un certain sentiment aux deux créatrices...la boucle seraitelle bouclée?...

4


5


6


7


8


9


10


11


12


Kiod Bariteau Née en 1985 à Cherbourg, elle obtient son baccalauréat en Arts-Plastiques et Théâtre en 2004. Elle effectue ensuite une année préparatoire aux Beaux-Arts de Digne-lesBains avant de choisir définitivement la voie des Arts du Spectacle. En 2010 elle obtient son Master en Arts du Spectacle avec mention à Besançon, où elle apprend en parallèle le métier d’éclairagiste. Récemment installée à Genève, elle y exerce son métier. Selene Mauvis Née en 1983 elle grandie à Genève. Après le secondaire, elle voyage et fait plusieurs petits boulots pour financer ses études. Elle entame alors en 2004 une année préparatoire aux Beaux-Arts de Digne-les-Bains. Après avoir obtenu son diplôme aux Beaux-Arts de Genève en 2010, elle prépare désormais un Master dans le textile à Stockholm.

13


茅ditions fant么me -2010-


Correspondense de cadavres